Partagez | 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
Me pardonneras tu? (Pv Mitsu)
##   Ven 5 Juin 2015 - 13:46

Personnage ~
► Âge : 23
► Doubles-comptes ? : Renji et Akito
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 2106
Date d'inscription : 13/10/2013
Emploi/loisirs : En infiltration.
Humeur : J'ai pas, pioches!

Hrp> J'aurai toujours un coup d'avance! x) Après c'est parfait. Juste un détail: son bras était sur ses épaules à pas autour de la taille mais ça c'est de ma faute... pas assez bien décrire. Après je suis sûr que ça l'arrange héhé! Ah et ensuite, Ys comptait la mettre dans un coffre de voiture, la kidnapper, et... et non en fait ^^Ah moins que tu veuilles en finir?!

Bien que Mitsuki lui posa la question, le jeune homme se contenta de lui adresser un sourire du genre "qu'est ce que tu crois?!". Bien sûr qu'il avait payé. Ils n'allaient tout de même pas faire un "resto basket", trop de monde ici. Et puis, jamais de sa vie il ne se laissera inviter par une fille. Pour son honneur, bien que ça paraisse vieux jeu, il était hors de question que se soit Mitsuki qui sorte le moindre sous. Surtout que le restaurant avait été son idée. Ys colla un peu plus son amie contre lui quand il remarqua que cette dernière eut un léger frisson. Le climat étant différent de celui de chez eux, peut être qu'ils ne devraient pas prolongés leur sortie plus longtemps. Cependant, la jeune Master prit sur elle et accepta en proposant une balade le long des quais.

"D'accord, ça me va."

Marcher tout en dirigeant, rien ne plus agréable. Tandis qu'il fumait paisiblement sa cigarette, voilà que Mitsuki prononça des paroles bien particulières. Même quand elle se rattrapa, Ys eut un léger sourire, quelque peu maladroit. Ayant légèrement rougis, sur un ton amusé histoire de camoufler sa soudaine gêne.

"Tu parles, t'es une boule de nerfs! Et puis c'est quoi ces conneries de charme?! Genre je suis moche en temps normal?!"

Bon, même s'il avait apprécier ce "compliment", parce que s'en est sûrement un, il était très maladroit pour l'accepter. Du coup, il se retrouvait très souvent sur la défense. C'était peut être du fait aussi qu'il ne s'y attendait pas. C'était tellement spontané. Et dire qu'il s'amusait à la taquiner, mais elle, même quand elle est sérieuse, elle réussissait à le surprendre. Enfin, il put soufflait quand ils arriveraient près d'un stand de glace. Bien sur, comme toujours et parce que c'est comme ça, c'était lui qui lui offrait la glace. C'est qui le mâle ici?! Bref, débarrassé de son cancer fumant, tandis que Mitsu lui demandait quoi faire, ayant un instant de réflexion, Ys se pencha légèrement sur elle, croquant une petite bouchée dans sa glace. Bon ça va, il a pas tout mangé non plus hein?! Juste goûté!
Puis , se redressant tout en savourant la délicieuse crème, il plissa des yeux pour regarder autour d'eux. Que faire?! Hum... Ah tiens!


"Je sais! Tiens bien ta glace!"

Lui prenant la main, le garçon se concentra de nouveau. Puisqu'il avait déjà réussi une fois, il pouvait le renouveler. C'était juste une histoire de confiance après tout. Et voilà qu'ils s'étaient téléporter sur une péniche qui passait au même instant. Discrètement, ils se fondirent dans la foule, invisibles aux yeux étrangers. Tirant cette dernière vers l'arrière du bateau, ils purent s'installés, ayant un coin assez calme pour discuter. Bon peut être qu'après ça, ils allaient rentrés. Après tout, l'heure était différente, il devait surement faire plus tard encore chez eux qu'ici. Ça permettrait aussi à Mitsuki de finir sa glace paisiblement. Mais pour l'instant, il passait un bon moment. Mais ne tenant pas en place, il se releva et fit:

"Attends, vraiment je reviens! "

Sans lui laisser le temps de répondre, Ys disparut de nouveau délaissant totalement son sensei. Il faut dire, la téléportation, il commençait à bien l'apprécier. C'est tellement pratique. Bon, il n'oublierait pas pour autant sa moto, parce que ça aussi, il aimait en faire. Il ne réapparut que quelques minutes plus tard avec un châle en main. Il était violet, une couleur qui se rapproché le plus de ses yeux. Oui, il n'avait pas traîné en chemin mais en même temps, que voulez vous, des boutiques à Paris, il n'y a que ça. Surtout pour les femmes, d'ailleurs il n'y en a que pour les femmes et c'est pour ça qu'il y en a qui sont plus jolies pour autant... Ouais on sait, goujat! Le déposant sur les épaules de son amie, Ys lança:

"Voilà comme ça t’arrêteras de grelotter! Et euh... c'était tout ce qu'il y avait comme couleur!"

Et non, il ne dira pas "ça va avec la couleur de tes yeux". Non non, il ne sait pas faire ça lui, ou alors il a trop honte pour se l'avouer. On vous l'avait pas dit que le romantisme et lui ça fesait deux? Dès qu'il tentait d'être galant, il se sentait soudainement ridicule et il reculait. Un peu comme maintenant. Se laissant retomber aux côtés de son amie, Ys sortit de nouveau une cigarette avant de lancer avec ce sourire malicieux en coin.

"Bon, et puisque tu veux que s'en soit un: il t'as plu, ce rencard?"


##   Dim 7 Juin 2015 - 19:20

Personnage ~
► Âge : 24 ans
► Doubles-comptes ? : Allen & Hideko
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 2215
Date d'inscription : 23/01/2011
Emploi/loisirs : Martyriser Allen 8D /pan
Humeur : EXCELLENTE !

HRP : Ah mince, désolée >< Je vais aller changer ça dès que j'aurais posté ! Et non, non, t'inquiète je suis pas si pressée que ça d'en finir :P Par contre, j'ai un peu peur de voir ce que va donner notre prochain RP après celui-là, ça risque d'être hard XD

Je souris avec amusement lorsqu'il traduisit mes paroles par "T'es pas terrible, mais comme t'es impulsif, ça te rend un peu mieux !". Je remarquai sa gêne mais n'en dit rien. Je préférais garder ça pour moi, pour une fois. Une petite trêve...
Une fois nos glaces commandées, j'eus à peine le temps de goûter la mienne qu'Ys se rua dessus. J'arquai un sourcil, entre l'amusement et la surprise face à son acte. Et puis, finalement, je ne dis rien, me contentant de l'observer avec curiosité. Est-ce que quelqu'un peut m'expliquer ce qu'il est en train de faire, à regarder partout comme ça ?
Il se tourna soudainement vers moi, avec une idée déjà bien ancrée en tête.

-Heu... Ok ?


Saisissant ma main libre, il se concentra quelques instants, et j'eus à peine le temps de sentir son énergie s'activer que nous arrivâmes... Sur une péniche ? Grand dieu, Ys était vraiment fou ! Et il ne se rendait vraiment pas compte non plus des progrès qu'il avait fait en téléportation... Se déplacer sur quelque chose en mouvement n'est pas si facile que ça... Même si les bateaux en général ne sont pas très rapide, c'est toujours quelque chose qui est en déplacement, donc... J'étais fière de lui, mais une fois encore, je le gardais pour moi... Ou du moins n'ai-je pas le choix, car à peine fûmes-nous installés qu'Ys disparut une nouvelle fois. Je crois que la téléportation est en train de devenir sa drogue. Je vais... Peut-être essayer d'intervenir quand même, parce que là... Déjà, il passe son temps à me faire attendre, et ensuite, quand je dis que la téléportation est en train de devenir sa drogue, c'est carrément vrai ! Nan mais comptez le nombre de fois où il s'est téléporté dans la soirée... Et rajoutez déjà la prochaine téléportation à venir qu'il sera obligé d'effectuer pour revenir !

Attendant qu'il me rejoigne à nouveau, j'observais l'eau sur laquelle nous avancions. J'étais toute seule à l'arrière du bateau, et je me sentais... Hum. Je ne saurais pas identifier ce sentiment. C'était assez étrange. Dans un sens, j'étais heureuse d'être là. Mais en même temps... En même temps, depuis qu'Ys était partie, je me sentais seule, perdue sur une péniche en plein milieu de l'immensité de Paris.
Je croisai mes bras sur ma poitrine après avoir terminé ma glace, et sursautai alors lorsqu'Ys réapparut à côté de moi. Je baissai les yeux sur ses mains qui tenait un long tissu violet, et souris doucement lorsqu'il le déposa sur mes épaules.

-Merci,
ris-je légèrement alors qu'il s'empressait d'ajouter qu'il n'y avait plus d'autre couleur que le violet. Ca me va très bien, j'aime bien le violet ! Mais si jamais ça t'intéresse, ma couleur préférée est le rouge foncé, dans les tons pourpres.

Ys s'installa à côté de moi, et... relança les hostilités ! Non, bon, ok, j'exagère. Mais je ne m'y attendais pas, à ce qu'on me demande mon avis sur ce "rendez-vous". J'avais dit ça pour l'embêter tout à l'heure... Est-ce que c'en était vraiment un...? Hum. Oui, c'est ça, toussote Mitsu...
Je laissai mon regard tomber sur sa cigarette. C'est que l'air de rien, il enchaînait les cigarettes quand même... Même moi qui avait essayé de fumer pendant un temps, je n'avais pas fumé autant ! Peut-être parce que justement, j'avais essayé... Je n'étais pas encore habituée.
Je relevai les yeux sur Ys et laissai finalement un sourire s'étirer sur mes lèvres.

-Oui ça m'a plu ! Comme je n'étais jamais venue à Paris, ça ne peut que m'avoir plu... Je n'aurais jamais visité une ville aussi rapidement !

Je ris légèrement, avant d'ajouter :

-Quelle sera donc la prochaine destination de notre prochain rendez-vous ?
m'enquis-je. Oh, et j'en profite, avant que j'oublie ! Ca n'a rien à voir, mais en tant que super professeur -car j'insiste sur l'adjectif "super"-, je voulais te dire que tu avais énormément progressé en téléportation, alors je te félicite !

Je lui adressai un clin d'oeil.

-Tu vois, je te fais des compliments des fois !
##   Dim 7 Juin 2015 - 22:33

Personnage ~
► Âge : 23
► Doubles-comptes ? : Renji et Akito
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 2106
Date d'inscription : 13/10/2013
Emploi/loisirs : En infiltration.
Humeur : J'ai pas, pioches!

HRP> T'embêtes pas, c'est pas dramatique ^^
Roooh! Mais non, je serais sympa ^^..... enfin un peu xD

Enfin installés au bout de la péniche, étant isolés du reste du monde, les jeunes gens purent voyager, glisser à la surface de l'eau, illuminés par le paysage de Paris. Mitsuki avait terminé sa glace, tandis qu'il prit une bouffée de cigarette, la demoiselle le remercia et s'empressa de lui faire noter que sa couleur préférée était le rouge pourpre. Un sourire en coin, Ys laissa s'échapper:

"Ah ouais comme ta robe. Euh..enfin, en même temps, c'est qu'une couleur..."

Oh yeah! Mec t'es naze! Et puis elle joue à quoi la Mitsu? Lui intéressé par ses goûts? Non mais il est pas fleur bleu...dit il alors qu'il en prenait note. "Crétinus"! Un nouveau mot latin, oui on ne le connaissait pas encore celui là. Et puis qu'est ce qui lui prenait de lui dire "comme ta robe"?! En même temps, Mitsuki qui porte une robe , c'est assez rare alors c'est facile à s'en souvenir. Bon d'accord, il s'en souvenait surtout très bien parce qu'elle le portait parfaitement bien. Mais c'est bon, on va pas en rajouter. Et heureusement qu'il y a de l'air frais, de quoi reprendre ses esprits.

Attiré par son léger rire, Ys posa son regard sur la jeune femme qui lui donna un bon point pour cette visite. Une visite rapide ceci dit au passant. Lui même laissa échapper un petit rire nerveux. Elle n'avait pas tord et il s'empressa de se défendre du mieux qu'il le pouvait.


"Ouais mais j'étais gamin, tu le sais, alors je me souviens pas de grands choses. Mais l'essentiel, c'est que ça t'as plu!"

La seule chose qui l'aura marqué durant sa jeunesse, sa première visite ici, avait été bien sur la tour Eiffel. Quand on est gamin, on voit les choses en grand et puis on se sent tellement intouchable. En y repensant, le jeune homme regretta secrètement de n'avoir pas plus de souvenirs. Peut être que le hasard n'est pas si hasardeux. Peut être qu'il devait retracer ses pas mais cette fois avec Mitsuki. D'un léger sourire, trouvant cette idée stupide, il redressa son regard de braise sur les invités élégants et élancés. Ils partageaient des moments entre eux, buvant, discutant, mangeant, dansant. Bref, il n'y avait qu'eux qui restés assis au fond du navire, sans se mélanger à ce monde. Et combien c'était mieux ainsi.

Quand soudainement, Mitsuki posa une question pertinente. Leur prochaine destination? Mais elle avait prit goût! La fixant avec de grands yeux mais un sourire amusé en coin, il la vit alors le féliciter en tant que super professeur comme elle le soulignait si bien. Pour éviter d'éclater de rire, le garçon claqua sa main sur son visage avant de lui répondre. Non mais elle est irrattrapable cette fille, elle va le rendre fou. Prenant une profonde respiration, il se redressa avec un large sourire. D'accord, c'est vrai, il apprécia qu'elle puisse le complimenter.


"Hum hum. Merci ma chère. Mais vois tu ça c'est grâce à une super prof assez tyranique et apparemment trèèèès modeste! Dis moi, tu culpabilisais pour lancer ça?"

Secouant légèrement la tête, il ne put s'empêcher de sourire tant sa réaction était soudaine et démesurée. Et passer du coq à l'âne comme ça, il faut vraiment avoir un coup d'avance sur elle pour ne pas la perdre.

"Et puis ça ira pour ce soir, tu vas finir gâtée pourrie. Et ton père m'a donné une heure à respecter."

Reprit il en se débarrassant du mégot par dessus bord. Ben ouais, s'il avait vraiment demandé à son père, s'il avait du suivre les traditions, il aurait du ramener la petite fille chérie au bercail avant l'heure autorisée. Oui oui, c'est un peu une vengeance suite à sa taquinerie. On ne joue pas avec ça! Et puis, dans un aveu , ça aurait été drôle si ça avait été vrai. Mais bon, passons! Reprenant un air faussement sérieux, Ys se remémora des noms qu'elle avait donné et dont il n'avait pas réagis.

"Au fait, Mathéo je le connais. Et Aaron aussi. Et ceci dit au passant, ce type est dingue! Mais grâce à lui, j'ai compris que je pouvais, moi aussi, devenir Master!"

Oui, il l'avait malencontreusement rencontré au mauvais moment de sa vie. Même si ce Aaron était le roi du "m'enfoutisme", Ys l’idolâtrait secrètement. D'ailleurs, en y repensant, le téléporteur devrait bientôt récupérer son portable. Celui avec lequel Aaron l'avait conseil d'apporter à Mitsu pour qu'elle répare. Mais quelque chose avait retenu le garçon, l'empêchant de venir embêter la demoiselle pour si peu. Gêné? Oui surement surtout qu'il avait déjà autre chose en tête que de venir enquiquiner avec ce petit détail.
Relevant les yeux, Ys suivit la direction de la péniche. Le bateau passa sous un pont, ce qui attira l'attention du jeune homme, basculant légèrement la tête en arrière. Puis dans un murmure, il reprit:


"Y'aurait un dernier endroit que t'aurais aimé faire?"

Ce n'était pas le meilleur des guides, surtout parce qu'il n'avait que très peu de souvenirs ici. Mais peut être qu'il ne voulait pas admettre la fin. En plus, chez eux, il devait surement être trois ou quatre heure du matin. C'est sûr, demain, ça allait piquer des yeux.


##   Mar 9 Juin 2015 - 12:49

Personnage ~
► Âge : 24 ans
► Doubles-comptes ? : Allen & Hideko
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 2215
Date d'inscription : 23/01/2011
Emploi/loisirs : Martyriser Allen 8D /pan
Humeur : EXCELLENTE !

HRP : C'est... Mega court. Mon dieu. Je suis désolée ToT

Je fus surprise lorsqu'Ys releva un certain détail que j'avais moi-même oublié : la robe rouge pourpre que j'avais enfilé au réveillon de Noël, deux ans auparavant. Sa maladresse me fit sourire. J'étais touchée qu'il s'en rappelle.

-Dis donc, cette robe t'a marqué !

Je lui adressai un clin d'oeil taquin avant de poser mon regard sur l'eau. Ys avait raison, l'important était que ça m'ait plu. En même temps, j'aimais aller vite. Disons que j'avais toujours eu un côté hyperactif. Alors la rapidité, c'est mon truc.
Je tournai la tête vers lui après l'avoir complimenté au sujet de sa téléportation. Ses paroles me tirèrent un léger rire.

-Bien sûr que non je culpabilisais pas ! Je te prouve juste que des fois je suis gentille !

Je souris légèrement avant de perdre mon sourire face à sa réflexion. Il m'attaque là, il m'attaque ! Comment ça, mon père lui a donné une heure à respecter ! Il exagère. En vrai, je pense qu'il me teste. C'est ça, hein, c'est un test ?
Ne trouvant pas mes mots pour répliquer, je l'écoutais m'expliquer qu'il connaissait Matheo et... Aaron ? Nan. Nan mais il peut pas connaître Aaron par contre ! Genre Aaron lui a fait comprendre qu'il pouvait être Master aussi. Déjà, hein, Ys c'est mon élève. Comment il me pique mes élèves. Je suis sûre que je lui manque trop. Il est en manque d'élève comme moi. Du coup il s'est jeté sur Ys ! Ys, cette proie facile ! Il m'a trahie ! En plus il ose dire qu'Aaron est dingue. Si ça se trouve, quand il parle de moi, il dit pareil. J'me sens vexée là. Pas pour Aaron, lui, il le mérite pour m'avoir volé mon élève ! Mais par contre bah... Bah... Bref, je me tais. Enfin j'arrête de penser. Aaron tu vas m'entendre !!
Je sursautai quand Ys reprit la parole.

-Oh, heu...

Sacré belle réponse. Bien construite. Une jolie phrase avec sujet verbe complément. Parfait !

-Non, non, t'inquiète. Pas besoin, j'ai déjà passé une superbe soirée.

Je lui adressai un sourire doux, avant de froncer brusquement les sourcils.

-Et genre tu avais besoin d'Aaron pour savoir que tu pouvais devenir Master !

Je croisai mes bras sur ma poitrine, un faux air boudeur sur le visage.

-Tant pis alors, t'as plus besoin de moi ! Tu peux te débrouiller tout seul du coup !
##   Mar 9 Juin 2015 - 17:07

Personnage ~
► Âge : 23
► Doubles-comptes ? : Renji et Akito
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 2106
Date d'inscription : 13/10/2013
Emploi/loisirs : En infiltration.
Humeur : J'ai pas, pioches!

Hrp> Ah non mais là c'est inadmissible!! Ça sera notre dernier rp pour la peine!! Suspect

Levant les yeux au ciel, Ys préféra ne rien répondre malgré le commentaire de Mitsuki au sujet de cette robe. S'il répondait quoique se soit, elle n'aurait pas arrêté de le charrier après ça. Ceci dit, il laissa échapper:

"Evidemment! C'est si rare que tu t’habilles en fille!"

Bon on se l'avoue, elle était facile celle là. Mais tellement vrai. Et puis, mise à part l'attaque, il n'aurait pas répondu d'un truc du genre "T'étais belle" ou "je rêve de cette robe". Non non!! Après vas cacher ta gêne!

Tandis qu'il posa à son tour son regard sur l'eau, un fin sourire s'étira sur ses lèvres. Gentille.... Elle était bien plus que ça. Mais il préféra encore une fois garder tout commentaire, du moins, ce qu'il en pensait vraiment.

Plongeant ses mains dans ses poches, Ys fixa de nouveau les invités tandis que Mitsuki lui fesait... hum... une scène de jalousie?? En deux secondes de temps, elle changea brusquement. D'un air rêveuse à un air fâché, elle n'hésita pas à s'exclamer. Surprit, Ys fixa ce petit bout de femme croisait des bras, très autoritaire et surtout vexée. Penchant légèrement la tête de côté, un sourire en coin, il osa répondre la parole bien qu'il était au bord du fou rire en la voyant se comporter ainsi.


"Non attends, mais t'es jalouse là? "

Laissant échapper un petit rire amusé, se redressant , le jeune homme pivota légèrement vers elle pour lui faire face.

"J'avais besoin de lui... du fait qu'il est devenu Master en étant immature, je me suis dis, que du coup, moi aussi, je pouvais devenir Master tranquillement, sans prise de tête. C'est que je me suis senti très adulte à côté de lui. Tout simplement. Je n'ai pas dis que je deviendrais Master grâce à lui ou que je n'avais plus besoin de toi!"

Roooh allez, Mitsuki jalouse c'est mignon hein?! Et tellement inattendu aussi. Si elle est devient jalouse pour ça, au sujet d'Aaron qui est un mec, qu'est ce que ça sera quand s'il s'agira d'une fille? En y pensant, c'était bien la première fois qu'Ys se prenait la peine d'expliquer et de calmer la jalousie d'une fille. En temps normal, c'est "je m'en cogne de ce que tu penses". Champagne?!

Et parce que sa réaction a attisé le prédateur qui sommeille en lui, plissant des yeux, d'un air plus charmeur, le garçon passa sa main sous le menton de la demoiselle, l'obligeant à se redresser avec douceur tout en diminuant la distance qui les sépare.

"Mais au fait... t'es déjà ma prof, une amie et en plus mon amante... Tu peux pas tout avoir. Tu vas devoir choisir..."

D'un léger sourire malicieux, enfin surtout démoniaque, tout prétexte était bon pour s'amuser. Il ne la quittait pas des yeux tandis que la péniche traversait de nouveau sous un pont les plongeant cette fois un peu plus dans l'obscurité, ne laissant plus que peu de lumière pour éclaircir leur visage. Une chose à laquelle, Ys fut fasciné par la beauté de son regard. Mais le garçon qui aimait jouer avec le feu ne se rendait pas compte encore qui était le plus esclave des deux.


##   Mer 10 Juin 2015 - 15:27

Personnage ~
► Âge : 24 ans
► Doubles-comptes ? : Allen & Hideko
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 2215
Date d'inscription : 23/01/2011
Emploi/loisirs : Martyriser Allen 8D /pan
Humeur : EXCELLENTE !

HRP : Non :( J'ai essayé de faire plus long cette fois du coup è_é

C'était si rare que ça que je m'habille en... "fille" ? Hum... En un sens il ne devait pas avoir tort. Mais il faut le reconnaître : s'habiller en "fille", c'est terriblement contraignant. On ne peut pas se déplacer correctement dans une jupe ou une robe, et en plus, ça ne me va pas. D'autant que si on y réfléchit, c'est un peu sexiste. Pourquoi les filles seraient les seules à pouvoir mettre des robes ? Ce n'est pas très égal. Il devrait exister des robes pour homme. Au moins, nous serions tous sur un pied d'égalité !
Je relevai les yeux sur Ys et fixai son sourire en coin. Mais il est en train de se moquer de moi ! Qu'il n'essaie pas de m'avoir, je le vois très bien : il se retient de rire. C'est pas sympa. Je suis vraiment vexée qu'il ait eu besoin d'Aaron pour ça ! Même si je lui en veux pas trop, Aaron a certainement cherché à attirer son attention. C'est dans sa personnalité après tout ! Il a voulu me voler mon élève, c'est tout. J'en ai qu'un, alors il aurait pu être un peu plus cool quand même...
Ses explications me tirèrent malgré tout un sourire, que je tentai de masquer pour garder ma moue boudeuse. Il allait falloir que je tienne plus longtemps que ça pour qu'il y croit... J'étais déjà à deux doigts de craquer et de le pardonner. Mais pour l'instant, hors de question ! D'abord, c'est pas parce qu'il m'a emmenée à Paris que tout lui ai dû. Nan mais voilà, c'est décidé, lui aussi je le boude finalement ! Lui et Aaron. Parce qu'ils magouillent dans mon dos ! Comment ça je fais pareil avec Joyce ? Non, zéro argument, je refuse ! Il ne m'aura pas avec ça ! Je discute toute seule avec moi-même, effectivement, cela pose-t-il un problème à quelqu'un ?
Ys saisit mon menton entre ses doigts, me forçant à relever la tête pour plonger mon regard dans le sien. Ha non mais non ! C'est quoi cette triche ! Je refuse ! Comment il... Il... Mais non ! Mais je veux pas ! Pourquoi il se rapproche ? J'm'en fous, je me contrôle cette fois, et je rougis pas !
Bon, par contre, il aurait pu se taire. J'aurais pu me contrôler vachement plus longtemps s'il s'était tu. Aaah mais en vrai, qu'est-ce qu'il a à me... Me... M'embêter comme ça ?!

- Je choisis pas moi !


Et d'abord, pourquoi "amante" ? Et et et, heu... Bon, ressaisissons-nouuuus. Oui, "nous", parce qu'actuellement, je pense que je ne suis pas toute seule dans ma tête. Il y a comme une vingtaine de voix qui me chantent à droite et à gauche ce que je dois faire, et ça n'aide pas.
Je secouai légèrement la tête pour le pousser à retirer ses doigts de mon menton, et je reculai mon visage, bien que... Je ne puisse pas le reculer tant que ça.

-De toute façon, ce n'est pas à moi de choisir.

L'air frais qui balayait mon visage m'aida à perdre un peu plus rapidement les couleurs qui se répandaient jusqu'alors sur mon visage.

-Après tout...


J'eus un sourire en coin.

-C'est toi qui m'a demandé de devenir ton professeur... Et c'est toi qui m'a embrassée... Je ne peux pas faire un choix puisque toutes ces décisions ont été prises par toi...

Je croisai de nouveau mes bras sur ma poitrine et l'observais avec un air malicieux.

-C'est donc à toi de faire un choix... Mais attention, hein, ne prend pas de mauvaise décision. Tu pourrais le regretter !

Je pris une longue inspiration.

-Par exemple... Si tu ne veux plus de moi comme professeur, fais attention avec Aaron... Si tu deviens aussi bête que lui, je ne pourrais plus t'aider...
##   Jeu 11 Juin 2015 - 19:43

Personnage ~
► Âge : 23
► Doubles-comptes ? : Renji et Akito
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 2106
Date d'inscription : 13/10/2013
Emploi/loisirs : En infiltration.
Humeur : J'ai pas, pioches!

HRP> Juste pour dire qu'il y a le kilt écossais hein?! Par rapport aux robes pour les hommes.... *sort* x)

Y a pas à dire, c'est ... délicieux de pouvoir comment réagit Mitsuki. Elle essayait pourtant, il l'avait bien remarqué, de tenir tête, de rester forte. Bon, qu'on soit tous d'accord, il n'y avait rien là dedans de malsain. Ce n'était pas un jeu seulement pour s'amuser, jouer avec les sentiments. Non, en fait, ce qu'il ne dira pas, c'est qu'Ys aimait beaucoup voir cette facette de son amie. Plus elle avait tendance à le résister, plus il la désirait. Oui, c'est un fait, en plus elle était trop mignonne. Quand elle tente de jouer au garçon costaud et fier, elle redevient immédiatement une fille quand il la prend avec douceur et charme. Juste à cet instant, il se privait de ce visage rougit, que personne d'autre ne puisse avoir une chance d'y avoir sa part. Jalousie? Stop, c'est pas une nana! Enfin, il en faut bien plus pour être jaloux quand même... non?

Arquant un sourcil, laissant le visage de Mitsuki lui glissait entre les deux, le jeune homme se laissa doucement se reposer contre le bord toujours en la regardant avec un sourire en coin. Etait elle en train de lui donner l'occasion de pouvoir choisir que ce serait leur relation? Non mais elle est consciente de ce qu'elle fait? Et ce mot "embrasser" qui sort de sa bouche... Oh Mitsuki s'approche dangereusement du feu. Bon, elle n'avait pas non plus tord quand elle argumenta que toutes ces décisions c'était bien le jeune homme qui les avait prises. Ce qui immédiatement obligea le garçon a préciser:


"Mouais t'as pas refuser non plus...."

Oui oui, il est l'incarnation du diable parfois. On peut pas avoir toutes les qualités aussi! Puis d'un oeil guetteur, il ne quitta pas son amie qui soudainement prit un air très autoritaire et sûr d'elle. On aurait dit une espèce de chantage... Mauvaise idée! Oh si en fait, ça va être drôle! Bon d'accord, Aaron aurait été trop cool comme professeur mais il aurait du passer moins de temps avec Mitsuki. Et cette dernière semblait énormément tenir à son rôle de sensei. Jalouse? C'est qu'elle était minutieuse la demoiselle. Alors, détendu, Ys afficha un large sourire avant de pouvoir donner son choix:

"Ok. Comme je vois que tu tiens tant que ça à ton rôle de professeur, je te garde comme prof. Ca te va? Et promis je n'irai voir nul part ailleurs."

Sentant le bateau s'arrêtait, signe qu'ils étaient arrivés à destination, le garçon se leva pour s'étirer et s'empressa d'ajouter, une fois que le temps calme fut appréciable:

"Par contre je te préviens, tu vas regretter de n'avoir pas choisis!"

Lui adressant un clin d'oeil, il la mettait en quelque sorte en garde. Non parce qu'il n'y a pas pire comme élève que Ochikawa. Oh bien sûr, il ne ferait pas le coup de mettre de la colle sur sa chaise ou autre chose de puéril. Non, lui, ce qu'il aime surtout, c'est de pouvoir continuer de l'embêter à la faire rougir jusqu'aux oreilles. On dit que plus c'st long, plus c'est bon. Et puis elle n'avait pas voulu prendre le risque de choisir, le garçon allait donc prendre un malin plaisir à la titiller.

"Bon, ce n'est pas très pro Mlle Hojitake un rencard avec un élève..." Lui tendant la main "Je suis épuisé alors je vous laisse prendre l'initiative de nous ramener chez vous."

Oui oui, il la vouvoyer. Le jeu avait bel et bien commencé. Et parce que intérieurement, secrètement, se cachant merveilleusement bien derrière son sourire malicieux, sa fierté d'homme en avait pris un coup alors il patientera... une chose jusqu'à maintenant qu'il avait fait sans s'en rendre compte.


##   Sam 13 Juin 2015 - 19:13

Personnage ~
► Âge : 24 ans
► Doubles-comptes ? : Allen & Hideko
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 2215
Date d'inscription : 23/01/2011
Emploi/loisirs : Martyriser Allen 8D /pan
Humeur : EXCELLENTE !

HRP : Oui j'y ai pensé, et les djellabas aussi ! Mais Mitsu est un peu con, tu sais... :D

Je savais qu'Ys était joueur. Ah ça oui, j'étais au courant. Mais à ce point-là ? Je l'ignorais.
Je pensais qu'avec ma réponse, il allait être gêné. Il n'en fut rien, évidemment. Non, parce qu'apparemment, la gêne ne fonctionne que sur moi et sur mes joues ! N'est-ce pas fabuleux ? Hum. Il faut croire que si, puisqu'apparemment, il aime me gêner. Ca se voit, il n'aura fait que ça de la soirée !
Ys m'affirma donc avec son petit sourire qu'il me gardait comme professeur. Assez étrangement, j'en fus contente et en même temps j'en fus déçue. J'imagine que j'aurais aimé qu'il me réponde quelque chose comme "Nan mais en fait, je n'ai pas besoin de choisir, je me donne le droit de tout choisir !". Sauf que non, il n'avait choisi que professeur. Bon, en même temps, ça voulait aussi dire que j'étais meilleure qu'Aaron, non ? ...Non ? Ouais, bah moi, je le prenais comme ça !
Malgré tout, je crus bon d'ajouter, après ces quelques paroles :

-J'espère bien que t'ira pas voir ailleurs ! Être infidèle à ton professeur, ce n'est pas quelque chose que je te conseille... Je risquerais de devenir encore plus tyrannique. Ce n'est pas ce que tu veux, bien sûr ?


Le bateau commença à ralentir et nous arrivâmes à quai. Je vis Ys se lever et j'en fis de même, m'apprêtant à sortir tout en l'écoutant continuer à me raconter des bêtises en tout genre.
Je descendis du bateau en compagnie de... Hé bien mon élève, apparemment, et arquai un sourcil en me tournant vers lui après qu'il m'aie... Vouvoyer. Il venait de me... Vouvoyer.
Ok, je suis japonaise. Ok, j'ai passé toute ma vie à vouvoyer -ou en tout cas à me forcer car j'ai toujours eu du mal à toujours être respectueuse. Et ok, il a décidé que je ne serais... Que son prof. Mais quand même, c'est pas un peu abusé le vouvoiement là ?!

-J'étais sûre que j'allais devoir nous ramener... Tu as voulu faire le grand avec tes téléportations, mais j'ai remarqué que tu fatiguais !

J'eus un léger sourire en coin, et regardai autour de nous pour trouver un petit coin perdu. Où personne ne passe. Histoire d'être tranquille pour se téléporter ! Pas pour autre chose, évidemment. J'suis sa prof après tout.

-Je te ramène chez toi donc ?

Déposant ma main dans la sienne, je l'entraînai avec moi jusqu'à la petite ruelle sombre. Avant qu'il n'ait le temps de faire un commentaire, car il allait fooorcément en faire un, je nous téléportai dans le couloir des chambres des Tonnerres. Je retirai ma main de la sienne.

-Être ramené chez soi par une fille... C'est un peu la honte, non ? Tu devrais essayer de vite t'améliorer pour que ça n'arrive plus...

Je reculai de quelques pas, avant d'afficher une moue taquine.

-Au final, c'est toi qui va regretter de m'avoir choisie comme professeur !

Je l'observais avec un petit air amusé.

-Bon, et bien... Bonne nuit dans ce cas, j'imagine. Fais de beaux rêves !

Lui adressant un clin d'oeil, j'ajoutai :

-Après tout, comme je suis ton professeur, ça pourrait être très mal vu de dormir ensemble !
##   Dim 14 Juin 2015 - 18:44

Personnage ~
► Âge : 23
► Doubles-comptes ? : Renji et Akito
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 2106
Date d'inscription : 13/10/2013
Emploi/loisirs : En infiltration.
Humeur : J'ai pas, pioches!

HRP> Comment tu parles trop mal de Mitsu è_é

"Pas voir ailleurs"?! Dis comme ça, on aurait dit un vieux couple qui se prenait le chignon. Non mais tout vas bien, c'est juste un professeur qui menace son élève. Même quand elle tentait d'être menaçante, Ys se pinçait la lèvre pour éviter d'en rire. C'était plutôt difficile de la prendre au sérieux. Ceci dit il lui sembla que Mitsuki était quelque peu déçue. Si seulement elle pouvait se douter de ce que le garçon avait derrière la tête.

Cependant, malgré son air malicieux, il leva les yeux au ciel quand la demoiselle ne manqua de faire remarquer sa baisse d'énergie. Ne préférant ne rien relever, le garçon en prit un coup dans sa fierté. Bon d'accord, elle avait eu raison. Il avait vraiment abuser de son nouveau don. Mais c'est aussi à cause d'elle, elle en demande trop! ...Non?!

Entraîné par cette dernière dans une ruelle sombre et isolée, Ys écarquilla de grands yeux. Il y avait besoin de se mettre autant à l'abri? Ou avait elle une idée en tête? Non pas elle! Et puis, Mitsuki les téléporta rapidement avec facilité, qu'il n'avait pas eu le temps de faire une mauvaise blague. Il reconnut aussitôt le long couloir des dortoirs et sentit la main de Mitsuki quittait la sienne. Il devait être tard, aux environs de trois ou quatre du matin.

Et parce qu'elle semblait avoir un goût de vengeance, elle n'hésita pas à le faire remarquer de nouveau. S'améliorer pour ne plus avoir honte, oui certes, il avait intérêt à s'améliorer. De toute manière, elle ne lui laisserait pas le choix. Mais puisqu'elle avait aimé pouvoir se moquer du gentleman qui sommeillait en lui, Ys répondit d'une voix lasse:


"Tu as raison... pour mes prochains rencards, ça sera indispensable!"

Mais la suite de ses paroles firent interrogé le jeune homme. Observant la demoiselle tout en arquant un sourcil, Ys se posa bien des questions. En quoi allait il regretter de l'avoir choisi comme professeur? Que sous entendait elle? Bien des réponses lui venaient en tête, mais il préféra en garder le secret, ne cessant de dévisager la jeune femme qui se jouait de lui. Bien naturellement, un professeur ne peut dormir avec son élève, chose qui ne lui échappa pas non plus. Il en était pratiquement sûr, elle regrettait son choix. Amusé , il lui afficha un large sourire pour ne pas marquer sa déception.

"Oui, ça serait très mal vu... "

Lui prenant alors la main sans lui laisser le temps de pouvoir réagir, Ys tira soudainement, sans lui faire mal, pour l'attirer contre lui. De son autre main libre, il caressa sa joue du dos de sa main, et lui murmura tout près de son oreille:

"Souviens toi qu'un jour, je serai Master..."

Lui fesant allusion qu'il ne sera pas son élève éternellement, Ys se recula assez pour lui souffler:

"Je viellerais à ce que tu passes une bonne nuit..."

De son malin, le garçon lâcha son emprise sur son sensei pour la regarder une dernière fois, et la quittant sans ajouter un mot de plus. Une fois à l’abri dans sa chambre, Ys s'empressa d'allumer une cigarette. La nuit allait être quelque peu mouvementée....

Voilà que deux heures avaient passées, étant séparé de son amie, le téléporteur s'occupa comme il pouvait pour rester en éveille. Jouant sur sa console contre d'autres joueurs du monde, rien de tel qu'un jeu de combat pour vous rendre fous et les yeux bien rouges (bien qu'ils l'étaient déjà -_- ). Levant alors son regard sur son réveil, Ys vit qu'il était temps de jouer son mauvais plan. Après tout ce n'était qu'une question de vengeance, pour l'avoir forcer à se téléporter du haut d'une tour. Ou peut être parce que Mitsuki n'avait pas pris la peine de choisir...D'avoir le dernier mot... Ou parce que intérieurement, il mourrait d'envie de le faire... ?? Fallait il forcement une raison pour réaliser ce qu'il avait en tête? Parce qu'il pensait qu'il devait assumer son rôle de méchant élève qu'il s'en servirait pour assouvir son besoin de la taquiner toujours plus loin??

Secouant la tête, Ys se releva, et n'étant vêtu que de son jean, il prit une feuille pour y écrire:


Une X pour chaque baiser.

D'un sourire malveillant, il garda en main cette feuille et le feutre. En une seconde, il fut téléporter dans la chambre de Mitsuki, sans émettre un son. Cette dernière dormait paisiblement dans son lit. Ys prit un instant à l'observer avant de s'approcher doucement. Elle avait l'air détendu, quelques mèches glissaient sur son visage, et tout son être abandonné. Après quelques minutes, le garçon se ressaisit et posa enfin le papier sur son chevet, mit en évidence. Et voilà qu'il se pencha doucement sur elle. Il prenait un gros risque en jouant à ça, mais pouvoir voir sa tête sous la surprise n'avait pas de prix.
Sans perdre de temps tout en évitant de la réveiller, il soulevait un morceau de tissu de son vêtement pour déposer un baiser sur sa peau et par la suite y inscrire une croix au feutre à l'emplacement exact où il l'avait embrassé. Bientôt, Mitsuki se retrouva avec des croix un peu partout sur son corps: sur le bras, la cuisse, le cou, au dessus de sa poitrine, le mollet, la main, ses hanches.. bref assez pour la rendre folle. Mais a chaque baiser, bien qu'il trouva cet esprit diaboliquement drôle, ses lèvres lui brûlaient l'envie de l'embrasser. Il avait pu ainsi goûter à sa douce peau et fraîche qu'il devint submerger de désir. Alors, poussé et surtout possédé, il s'avança sur elle, assez près pour pouvoir l'embrasser. Mais tendis qu'il sentit son souffle lui caresser le visage, il se téléporta soudainement pensant qu'elle allait se réveiller. Ce qui n'était pas réelle, mais ses pulsions l'avaient menés là où il y avait du danger. Et combien il aurait été dommage de se faire pincer en pleine action.

D'un fin sourire, laissant glisser le stylo entre ses doigts, brûlant de l'intérieur, Ys se laissa s'effondrer sur son lit. Voilà pourquoi il avait tenté de garder encore un minimum d'énergie. Cette soirée avait été la plus belle qu'il n'avait passé depuis tant d'années. Et pour ce qu'il venait de franchir, cet interdit, il put s'endormir avec ses désirs plein la tête, et juste ce visage angélique pour lequel il avait brûlé d'envie.


##   Dim 14 Juin 2015 - 23:13

Personnage ~
► Âge : 24 ans
► Doubles-comptes ? : Allen & Hideko
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 2215
Date d'inscription : 23/01/2011
Emploi/loisirs : Martyriser Allen 8D /pan
Humeur : EXCELLENTE !

HRP : Haaan comment t'as failli violer ma Mitsu O.O Désolée, j'ai un peu abusé sur les majuscules >O>

Ys m'attira contre lui. Son allusion au fait d'être Master me fit me sentir bizarre. Mais il n'avait pas tort. Il le serait un jour. Et je serais terriblement fière de lui.
Toujours dans ses bras, il s'éloigna de mon oreille pour me souffler qu'il s'assurerait que je passerai une bonne nuit. Les joues rouges, je ne dis rien, et je regardais disparaître derrière la porte de sa chambre.
Je me téléportai ensuite chez moi, et après avoir fait rapidement ma toilette du soir, je partis rejoindre mon lit. Toutefois, une question persistait dans ma tête. Qu'est-ce qu'il entendait par "Je veillerais à ce que tu passes une bonne nuit ?".
La tête pleine de questions, je finis pourtant par m'endormir quelques minutes plus tard, totalement exténuée par la journée que je venais de passer. Il faut dire aussi que la fin de cette journée avait été particulièrement... Eprouvante ! Si je puis dire ainsi.

Perdue dans les bras de Morphée, je me réveillai pourtant dans la nuit, gênée par un son rapide, un grésillement, qui avait suivi un souffle chaud... Alors que j'émergeai, je me redressai dans mon lit et fixai la fenêtre de ma chambre que j'avais laissée ouverte pour la nuit, préférant savourer le vent frais de la nuit et laisser ainsi de côté les grosses chaleurs de la journée.
Je profitai de mon réveil pour passer aux toilettes, détail insignifiant qui peut pourtant détruire une nuit parfaite en nous réveillant à 6h du matin. Même si, je l'accorde, il n'était déjà plus très loin d'être 6h, vu l'heure tardive à laquelle je m'étais couchée... Je devais bien laisser tomber mon jogging matinal pour cette fois-là...
Sauf qu'à l'instant où je me lavai les mains, relevant mes yeux encore ensommeillés sur le miroir, je tombai des nues. C'est... C'est... Oh. Mon. Dieu. C'EST QUOI TOUTES CES CROIX SUR TOUT MON CORPS ?! OMG, QUELQU'UN EST VENU TAGUER MON CORPS PENDANT LA NUIT. JE SUIS MIRO POUR NE PAS L'AVOIR REMARQUE AVANT ?! GENRE QUAND J'ETAIS AUX TOILETTES. FAUT CROIRE QUE JE DORMAIS BIEN.
MON. DIEU. C'EST AFFREUX. ILS POUVAIENT PAS FAIRE UN TAG PLUS BEAU ?! GENRE UN TAG OU C'EST PAS DES CROIX PARTOUT ?! ON DIRAIT QUE JE SUIS UNE CIBLE SUR LAQUELLE UN MILLIARD D'ARCHERS DOIVENT TIRER.
Je tentai de calmer mon rythme cardiaque qui s'était emballé, et baissai les yeux sur mes jambes. Partout. J'avais des croix partout. PARTOUT JE VOUS DIS. C'EST HORRIBLE ON A VOULU ME VIOLER.
Je respirais lentement. LENTEMENT J'AI DIT. COMMENT CA C'EST PAS CREDIBLE.
Non, non, ça va plus là. Je panique. Je fais quoi ? J'appelle la police ? Les pompiers ? Le Samu ! Je vais m'évanouir.
Non. Non non non non non non non non non non non non non non non (la règle des 16 "Non" dans How I met your Mother haha ;D). Je suis une fille forte. Je peux affronter cette réalité toute seule.
MA FENETRE. Il est passé par ma fenêtre ! Pourquoi je l'ai laissée ouverte ?!
ET DEPUIS QUAND LE QUARTIER DES MASTERS N'EST PAS SAFE ?!
Je pris une looooooo....ongue inspiration. Lentement, sûrement. Je pris mon tube de dentifrice. OUI J'AI QUE CA DANS MA SALLE DE BAIN OK ?!
M'avançant à pas de loup, je pénétrai dans ma chambre, sondant les alentours. Personne. GENRE PERSONNE, VRAIMENT ?!
Je me laissai tomber sur mon lit, croisant les bras sur ma poitrine, avant de jeter un coup d'oeil à la fenêtre. Il faut que je la ferme avant de faire une crise cardiaque.
Je me levai, hésitante, toujours armée de mon tube de dentifrice, et la fermai avec fracas. Je ne dormirais plus jamais avec la fenêtre ouverte. JA-MAIS. NE-VER, pour les bilingues.
Je retrouvai mon lit. C'est bien, j'ai plus du tout sommeil. J'ai dormi que deux heures, et je pourrais pas dormir plus.
J'allumai la lumière de ma table de chevet, dans l'espoir qu'en lisant un livre, je pourrais peut-être -J'insiste sur le PEUT-ETRE, qui signifie HYPOTHETIQUEMENT- retrouver le sommeil, et tombai alors nez à nez avec... Ok. Ok. Ok. Ooook.
L'espèce de... J'ai failli faire une attaque ! Et lui ce... Ce... MAIS C'EST QUAND MEME UNE ATTEINTE A LA VIE PRIVEE. Il me fait peur. Et si Ys était un psycopathe ? Peut-être que c'est un psycopathe. OH MON DIEU J'AI EMBRASSE UN PSYCOPATHE. Il va venir me violer. Je dois tout verrouiller. Créer une protection, un bouclier anti-téléportation. POURQUOI JE LUI AI APPRIS A SE TELEPORTER SI BIEN ?! POURQUOI SUIS-JE UNE PROF SI GENIALE ?! JE VEUX PLUS JAMAIS D'ELEVE. PLUS JAMAIS. JE LE LAISSE A AARON. APRES TOUT, ILS ONT L'AIR DE S'ETRE BIEN ENTENDUS. PAS VRAI ?!
Pas... Pas vrai ?!
Bon, zen, calme, reste calme Mitsuki. Je lui briserai les os demain. C'est pas grave. Juste une mauvaise étape à passer. Ca va aller. Ca va le faire. J'ai confiance.
##   Lun 15 Juin 2015 - 9:26

Personnage ~
► Âge : 23
► Doubles-comptes ? : Renji et Akito
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 2106
Date d'inscription : 13/10/2013
Emploi/loisirs : En infiltration.
Humeur : J'ai pas, pioches!

HRP> Avec un tube de dentifrice??!! Mouahaha!!

Doucement, Ys ouvrit les yeux. Allongé sur le dos, il fixait ainsi le plafond, réunissant ses idées pour voir clair. Tel un zombie, il détourna son regard sur son réveil pour y lire: 11h45. *Fuck!* Déjà! Non mais ça craint, il aura perdu sa matinée à ... dormir?! Oui bon on va pas s'en plaindre. Ça aura évité d'aller en cours. De toute manière, il manquait vraiment d'énergie, pour tout. Il mit un certain temps à se lever et à se préparer. Vêtu d'un vieux jean et d'un simple débardeur blanc, Ys avait pour mission, puisqu'il ne se sentait pas la force de se téléporter, de réparer sa moto.

Après s'être servi un déjeuner copieux. Tout en buvant son quatrième café, un délicat souvenir le fit sourire doucement en coin. Bon d'accord, il avait été fort mais c'était trop tentant. Ce n'était qu'une simple question de vengeance. Peut être devrait il lui présenter ses excuses avec un bouquet de fleurs? Attendez, elle aime ça les fleurs? Bah normalement, toutes les filles aiment ça même celles qui disent le contraire. Bon il verrait ce détail plus tard parce que de toute manière sans moto, il ne pourra pas en acheter et le lui apporter. Aaaahh.... Mituski, combien il aurait aimé voir ta tête!

Une fois éveillé, Ys se trouva face à son engin préféré, ayant tout ce qu'il fallait en main: ses outils, son paquet de cigarettes et une bière... Quoi? Aux bons outils les bons ouvriers!
Er maintenant cela faisait deux heures qu'il était dessus en train de la bricoler. Inutile de demander de l'aide auprès de son sensei hein?! On va éviter de se faire tuer. Bref, après en avoir baver, être noir de partout, s'installant sur sa bécane, Ys eut un instant silencieux ce qui pouvait ressembler à une sorte de prière.


"T'as intérêt à t'allumer!.... M'abandonnes pas!!! T_T"

Grimaçant au moment où la vérité allait exploser, ce ne pouvait être qu'un soulagement quand cette dernière se mit à rugir. Satisfait et bien heureux, Ys but une grosse gorgée de sa canette avant d'allumer sa cigarette.

"Je suis un monstre! x)"

Confortablement installé à regarder les passants, le jeune homme se demandait s'il devait envoyer un message à Mitsuki. Espérant qu'elle ne soit pas devenu parano et qu'elle se doute bien que ce fut lui. Sinon elle va encore partir dans les extrêmes. Devenir Master n'a jamais sembler aussi loin tout d'un coup. Bon allez, la prochaine fois, il sera plus sympa. C'était vraiment une question pour avoir le dernier mot hein?! Non parce que lui, il est comme ça. S'allongeant du mieux qu'il le pouvait sur sa moto, un bras en dessous de sa tête pour s'y appuyer, Ys fuma tout en y repensant et surtout à leur soirée. Non ça serait dommage qu'elle lui refuse de lui adresser la parole, il avait aimé passer du temps avec elle et puis... et puis voilà c'est tout il l'aime bien alors ça serait du gâchis!
HRP> Désolé c'est un peu court! >.>


##   
Contenu sponsorisé

 

Me pardonneras tu? (Pv Mitsu)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 3Terrae, Une nouvelle ère commence... :: Terrae Village.
 :: Logements Masters. :: Maisonnette de Mitsuki et d'Ys.
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3