Partagez | 
"Regarde au delà de ce que tu vois..."
##   Lun 8 Juin 2015 - 0:08

Personnage ~
► Âge : 22 ans
► Doubles-comptes ? : Houston Carter, Dunkan D. Carter (en pause), Michigan Carter (mort)
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 551
Date d'inscription : 17/05/2013
Age : 21
Emploi/loisirs : Faire de mon cerveau un enfer pour les télépathes ♥
Humeur : Nickel Giselle

« Regarde au-delà de ce que tu vois. »
Rafiki, Le Roi Lion 3

Il y a toujours un moment où même si on est le plus grand génie du monde on ne peut pas avancer seul. Et comme je n'ai pas la prétention d'être ce génie et que j'ai en plus un clair manque point de vue physique je pense qu'on peut aisément dire que j'ai besoin d'aide. Souvent, tout le temps en fait, je vous dis pas le temps qu'il a fallu pour que je réussisse à faire seule ce que mon infirmière m'aidait à faire quotidiennement, des trucs cons comme se lever, passer une marche, traverser des cailloux... Bref je ne suis plus très libre de mes mouvements.
Seulement, je reste encore accrochée à ma condition d'humaine debout.
Donc j'ai tenté le maximum de choses que me permettaient mes mains pour remettre mécaniquement mes jambes debout, je sais que je pourrais encore améliorer mes inventions en les mettant plus en commun avec Mitsu, mais je sais aussi qu'au fond, il ne faut plus que j'espère remarcher. La mission de sauvetage d'Astel me l'a montré : quelle que soit la technologie trouvée, ce ne sera jamais plus mes jambes, et pas conséquent il y aura toujours un problème derrière qu'il me faudra résoudre. Et aujourd'hui, je sens que je n'ai pas envie de passer ma vie à chercher une solution. Je sais qu'un jour je n'en aurais plus la force.
Alors il faut que je trouve autre chose. Et cette autre idée, bien qu'aussi temporaire que la première, pourrait consister à mieux utiliser mes pouvoirs. Après tout ils sont devenu pour moi aussi physique que mon propre corps, ils sont plus puissants, je ne devrais pas avoir peur de les utiliser pour faire ce que tous font tous les jours sans s'en rendre compte. J'ai donc cherché quelqu'un qui pourrait m'informer, m'aider et voire même me former. Et croyez moi, les titans ça court pas les rues ! (de peur de briser les pavés peut-être, qui sait...)
Mais j'ai trouvé. Il existe un master terre et titan qui garde l'entrée de Terrae (je l'avais aperçu à mon arrivée mais je ne savais pas qu'il avait cette affinité). Un titan comme hôtesse d'accueil, oui je sais on a déjà fait plus délicat, mais en même temps quand on voit les scientifiques on se dit qu'il vaut mieux. D'ailleurs l'entrée avait subit une attaque récemment... Il doit être sur ses gardes.
Je m'approche de l'entrée, poussant assez facilement les roues de Robert (être titan ça aide me direz vous, mais il faut faire gaffe à pas crever les pneus en appuyant trop dessus aussi... Pas si simple !), et m'arrête lorsque je le vois, dos à moi. Je m'approche encore, me disant que de toutes façons il doit savoir que j'arrive, et sûrement devine t-il pourquoi je suis là, ça ne m'étonnerait même pas.
Je m'éclaircis la gorge.

_ Ahem ? Chris, c'est bien cela ? Je... Je peux vous demander votre aide ?

Bien. J'ai l'impression d'être une de ces novices qui débarque d'on ne sait où, paumée, intimidée et surtout n'ayant aucune idée de ce qu'elle est en train de faire. Ce qui fondamentalement est faux. Je sais ce que je veux, et je suis déterminée à l'obtenir. Parce que c'est le reste de mes années de vie qui est en jeu.
(Et hop ! une petite phrase grandiloquente ! Es-tu sûre d'avoir passé le stade des novices, Isis ?)


Merci Frosteen pour le dessiiiiiin ♥
##   Lun 8 Juin 2015 - 17:29
Messages : 154
Date d'inscription : 22/07/2014

HRP : Désolée, je savais pas trop comment commencer mon post, mais je trouvais ça sympa de commencer par une pointe de délicatesse dans la peau d'un homme hyper grand, hyper musclé, et Titan de surcroît ! Et sinon, ton post était très bien ♥

Avec délicatesse, je termine de remettre en forme les fleurs qui bordent l'entrée de Terrae. Hier matin, un espèce de marmot était passé par là et n'avait rien trouvé de mieux à faire que de tout piétiner. N'allez pas me dire qu'il ne l'a pas fait exprès. Ce n'est pas un chien qui cherche où déféquer. Il n'est pas stupide, il sait où il marche. Et précisément, il sait où il doit marcher et où il ne doit pas marcher.
Je passe des heures à m'occuper de la végétation à l'entrée de Terrae. J'aime voir cet Institut accueillant et coloré. Et je déteste que des abrutis viennent saccager mon travail. C'est ma seule occupation, lorsque personne n'entre ou ne sort de Terrae.
Evidemment, je sais déjà comment me regarderaient les gens de cette école s'ils connaissaient ma passion. Quand j'étais plus jeune et que je bossais en tant que jardinier, les gens me regardaient sans cesse de travers. "Il doit faire pousser du cannabis" disaient-ils. Il faut croire que les mentalités n'évoluent pas trop.
Après m'être assuré que tout est bien arrosé, je jette un coup d'oeil aux arbres couverts de larges feuilles vertes. Je suis fier de mon travail. Toute cette végétation respire la vie. Je me sens bien, lorsque je suis ici, à surveiller l'horizon de Tokyo. Rien ne m'échappe. Mais il faut dire que travailler dans un environnement qui nous plaît est le plus important. Lorsque l'hiver arrive, et que je dois me terrer dans mon local à côté du portail, la vie me semble beaucoup plus terne.
De l'autre côté de la rue, j'aperçois une vieille femme qui s'apprête à traverser la route. Une voiture arrive à toute berzingue et lui passe devant sans songer une seule seconde à s'arrêter pour lui laisser le temps de changer de trottoir. J'en reviens pas qu'il y ait encore autant d'abrutis sur Terre. Et croyez-moi, lorsque vous passez votre temps à surveiller la population de Tokyo à travers un portail protégé par la magie, vous pouvez commencer à vous faire une véritable idée de ce qu'est en train de devenir l'humanité.
Je sens la présence d'un Titan qui pénètre dans la cour. D'autres élèves sont là, bien entendu, mais c'est sa présence qui attire mon attention, fort probablement parce qu'étant de la même affinité, je la ressens davantage.
Finalement, lentement, mais sûrement, la présence se rapproche de moi jusqu'à s'arrêter dans mon dos. Une voix féminine s'élève et j'arque un sourcil. Je me tourne lentement pour tomber nez à nez avec... Ah. Oui, j'en ai entendu parler. La gamine qui s'est pris un tronc dans le dos et qui est en fauteuil roulant depuis. Triste vie.
Du haut de mon mètre quatre-vingt dix, je baisse le regard vers elle, un sourcil toujours relevé.

-De l'aide ? Pourquoi ? Je ne sais pas si tu as prévu de sortir ou non, mais sans autorisation, je ne peux rien faire pour toi.


Je la fixe, attendant sa réponse. Elle a les traits du visage remarquablement fins. Mais elle semble si.. Fragile, assise là, dans ce fauteuil. Comme si un rien pouvait venir à bout de ce corps si mince. C'est quand même franchement dommage, pour une Titan. Finir sa vie dans un fauteuil roulant. J'imagine qu'elle aurait sans doute préféré avoir une autre vie, elle aussi. Que voulez-vous ? Je ne pourrais rien y changer, et elle ne pourra pas le faire non plus. Ca ne sert à rien de s'apitoyer, il suffit d'accepter. Même si, effectivement, c'est dommage.
##   Dim 14 Juin 2015 - 10:40

Personnage ~
► Âge : 22 ans
► Doubles-comptes ? : Houston Carter, Dunkan D. Carter (en pause), Michigan Carter (mort)
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 551
Date d'inscription : 17/05/2013
Age : 21
Emploi/loisirs : Faire de mon cerveau un enfer pour les télépathes ♥
Humeur : Nickel Giselle

HRP : Je suis leeeeeente sorry T-T Il est trop chou en vrai c'est drôle xD

Pas besoin d'être télépathe pour deviner ce qu'il était en train de faire avant que j'arrive, il suffit de regarder ces mains. D'ailleurs ça me tire un petit sourire que je cache. Un titan aussi grand qui fait du jardinage. Ça doit pas être la même que quand il empêche quelqu'un d'entrer, remarque. Je suis obligée de lever les yeux très haut pour voir sa tête, je dois même reculer un peu pour pas me taper un torticolis. Il était moins grand de dos, je vous l'assure ! Au moins il est pas en contre jour sinon on se croirait dans un western et ça m'obligerait à froncer méchamment les sourcils.
Je remarque sur son visage une vague de compassion avec une pointe de tristesse quand il me regarde. J'ai fait un grand travail sur moi dernièrement pour ne plus être agacée par ce genre de regards, je sais qu'ils n'y peuvent rien, mon état attire énormément de réactions du style "ho la pauvre" et j'ai fini par me dire que c'était incontrôlé. Sinon j'aurai pas fini de m'énerver contre tout le monde hein !
Et puis ça me fait presque sourire aussi maintenant. Cette apparente faiblesse, je sais que je pourrais en tirer parti un jour, quand j'aurai appris à me débrouiller avec. "Hoooo la pauvre petite fille en fauteuil, elle est si faible et inoffensive !" et là crac, coup dans les tibias (coup de titan, of course) et hop ! Je me lève grâce à ma super machine ! "... Tes pensées en ce moment sont pathétiques." Ta gueule, je me rattache à ce que je peux hein.
Il me regarde donc, aussi étonné que s'il avait vu le fantôme de sa grand mère gâteuse et me parle.

-De l'aide ? Pourquoi ? Je ne sais pas si tu as prévu de sortir ou non, mais sans autorisation, je ne peux rien faire pour toi.

Je laisse passer un silence, le regardant, persuadée qu'il va ajouter quelque chose. Hein ? Non ? Ha mais il est sérieux donc, c'est pas une blague ?! Je laisse échapper un petit rire d'étonnement. Bah ouais je suis con un peu. Je pensais que ma demande était évidente mais non. En plus c'est pas le premier truc qui viendrait à l'esprit d'un homme d'entraîner une file en fauteuil. Va falloir que j'énonce plus clairement mes pensées dis donc, non parce qu'avec l'arrivée de Dunkan j'ai recommencé à me faire comprendre sans parler c'est pas bon (parce qu'il utilise la totalité de l'espace sonore aussi...).
Je prends une grande respiration pour arrêter mon petit fou rire et me redresse pour le regarder à nouveau.

_ Pardon pardon, c'est juste que l'idée de sortir ne m'était même pas venue à l'esprit ! Si je fais une mauvaise rencontre je me vois mal fuir dans mon état, vous imaginez ?

J'irai plus vite en caddie sérieux. Je chasse l'image qui commence à se former dans ma tête d'un revers de main. Je me penche en avant, prends un cailloux et me redresse. Je lui fais prendre la forme un peu grossière d'un petit cheval, et d'une pichenette je l'envoie percuter une pierre plus grosse, qui se brise sous l'impact.

_ En fait je venais vous demander votre aide par rapport à mes pouvoirs. Je pense qu'on peut par rater Robert (je désigne le fauteuil d'une petite tape), mais je pensais que je pourrais trouver une manière efficace d'utiliser mes pouvoirs sans me lever. Certes la mobilité serait pas mon premier point d'approche mais... Je me demandais si vous aviez des idées sur l'utilisation des pouvoirs qui me permettraient de me défendre sans me lever.

Je lui fais un grand sourire. Ne lui disons pas tout de suite que j'ai aussi la possibilité de me lever dans le pire des cas, la surprise est ma meilleure arme. Je l'aime bien ce grand costaud, je sais pas pourquoi. L'affinité peut-être ? C'est un peu tout mon contraire en fait. Grand, fort, puissant. Je pense que je peux être petite, fine et puissante. Oui, ça doit pouvoir se faire !


Merci Frosteen pour le dessiiiiiin ♥
##   Dim 14 Juin 2015 - 21:40
Messages : 154
Date d'inscription : 22/07/2014

HRP : Pas de souci :3 Moi je suis mega rapide par contre xD J'avais tellement hâte de faire ce RP et de jouer Chris depuis qu'on en avait parlé xD

Elle me regarde de longue seconde, la bouche entrouverte, comme perturbée par ma réponse. J'arque un sourcil face à son silence. Je suis désolé ma belle, mais je ne suis pas télépathe, je suis Titan. Alors soit la conversation s'arrête là et tu t'en vas, soit tu rajoutes quelque chose pour que je comprenne clairement ce que tu veux.
Elle commence à rire légèrement, un rire que je qualifie comme nerveux -mais après tout, peut-être n'est-ce pas ça- puis prend une inspiration pour se calmer. Elle relève le regard vers moi, et m'annonce qu'elle n'avait même pas songé à quitter Terrae. C'est donc ça qui l'a fait rire ? Oui mais en attendant... Je ne connais toujours pas la raison de sa présence ici.

-Certes,
me contentai-je de dire afin d'appuyer ses paroles.

Je n'arrive de toute façon pas à l'imaginer en train de fuir. Ce serait ridicule. Sous la pression, elle appuierait comme une folle sur les roues de son fauteuil et elle finirait par crever les pneus en l'espace de quelques secondes à peine avec sa force de titan.
Elle se penche alors en avant et ramasse un caillou qu'elle modèle pour lui donner la forme d'un poney avant de l'envoyer d'une pichenette contre un rocher beaucoup plus gros qui ne manque pas de l'éclater en morceau. Je continue à la fixer, impassible, et surtout, sans comprendre.
Elle ouvre enfin la bouche, et je l'écoute sans faire de bruit. Je baisse le regard quelques secondes sur son fauteuil. "Robert" ? C'est... Etrange comme nom. Mais enfin. Les jeunes de nos jours...
J'ancre mon regard dans le sien alors qu'elle me demande de... L'aider avec ses pouvoirs. Je suis surpris, je l'avoue. Peu de personne ici ne font véritablement attention à moi. Je suis le "gardien", le "concierge", celui qui tient la porte, empêche les méchants d'entrer et les inconscients de sortir. Mais en dehors de ça, je ne suis personne. Peu de monde connait mon nom. Alors qu'une gamine, en plus en fauteuil roulant, vienne me demander de l'aide pour ses pouvoirs... Oui, ça me surprend.
Finalement, après quelques instants de silence, je me frotte les mains afin d'en retirer la terre qui était restée imprégnée sur ma peau.

-Ca ne me dérange pas. Mais j'ai jamais entraîné personne. Et encore moins quelqu'un en fauteuil roulant.


Son grand sourire me déconcerte. J'aurais aimé sourire à mon tour, au moins un petit sourire, histoire de faire le gentil, mais chaque sourire que je fais se transforme en grimace. Je baisse les yeux et regarde quelques instants les roues de son fauteuil avant de relever le regard vers elle. Franchement... Niveau mobilité, c'est carrément la merde, son engin. Qu'est-ce qu'elle peut faire avec ça ? J'comprends bien qu'elle veuille de l'aide, pour justement savoir quoi faire avec, mais moi je ne suis pas un pro des entraînements avec des handicapés.

-Qu'est-ce que tu sais faire avec la terre ? Après, j'sais pas moi... Tu veux apprendre à te défendre ? A attaquer ? Tu peux créer des plantes pour t'encercler, te faire un bouclier de ronces... Tu peux déplacer des plaques de terre, en créant un périmètre autour de ton fauteuil pour te suréléver, mais ça demande de l'énergie. T'es quoi toi ? Initiée, étoile ?

Mon ton est... Monocorde. Je ne suis pas sociable et je ne l'ai jamais été. Moins je vois d'êtres humains, mieux je me porte. C'est sans doute pour cette raison qu'avec Hideko, nous avons été rapidement en accord sur l'idée de me confier ce poste. Je n'ai pas à discuter, juste à surveiller. Ce qui est amplement suffisant pour mon mauvais caractère.
La gamine me répond et je surenchéris.

-On ne pourra pas bouger de là par contre, t'en es consciente ? J'espère que t'as pas honte des chutes et des ratés, car je ne peux pas quitter mon poste, et ici, on n'est pas à l'abri des regards.
##   Dim 14 Juin 2015 - 23:03

Personnage ~
► Âge : 22 ans
► Doubles-comptes ? : Houston Carter, Dunkan D. Carter (en pause), Michigan Carter (mort)
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 551
Date d'inscription : 17/05/2013
Age : 21
Emploi/loisirs : Faire de mon cerveau un enfer pour les télépathes ♥
Humeur : Nickel Giselle

HRP : j'avais envie de rp avec elle xD Et puis Chris est tellement mignon T^T

Je crois qu'entre lui et moi il y a quelques semaines ou mois, ça aurait été la bataille de "qui a le moins d'expression possible". Je sais pas si c'est parce qu'il est master (genre tous les master doivent avoir la classe quitte à être froids, un credo du genre ?) ou parce qu'il a pas l'habitude de voir du monde... J'allais pencher sur la deuxième hypothèse mais il travaille à l'entrée, il doit en croiser du monde non ? Ce grand costaud m'intrigue en fait. Je résiste pour ne pas pencher la tête sur le côté pendant son silence. Il a pas l'air des masses enthousiaste, ça refroidit un peu.
C'est à mon tour de lever un sourcil sur sa phrase. Il n'a jamais entraîné personne ?! Bon en fauteuil ça m'étonne pas, mais c'est tout de même étrange, un master de cette prestance et personne n'est venu le consulter une seule fois ? Peut-être parce qu'il fait un peu strict de l'extérieur ? Ou bien parce qu'il y a plus beaucoup de titan et que les terres étant censé être intelligents ils en ont pas besoin... Allez savoir !
En tous cas je comprends mieux ce petit silence. Est ce qu'il était timide ? Ou qu'il avait peur de pas savoir faire ? Désolée hein, mais cette perspective me donne le sourire. Il est vraiment cute, si c'est ça. Et la dernière personne de qui j'ai dit ça c'était Dunkan (même si c'est un idiot fini).
Je hausse les épaules.

_ J'ai jamais eu de professeur alors il n'y aura pas de comparaison possible.

J'ai la vague impression d'être la méchante là, de l'acculer contre un mur, le flingue pointé sur le front en mode "dis moi tout ce que tu sais, John !" Sauf que là la victime fait 3 fois ma taille, a 4 fois ma force et fait du jardinage à ses heures perdues (pendant que je trafique des fers à repasser, je sais pas qui de nous deux est le plus bizarre au final).
Puis viennent les question intéressantes. C'est fou ça, on dirait qu'il est partant ! Bon même si sa voix a pas du sortir de sa gorge depuis le siècle dernier et montre à peu près autant d'enthousiasme qu'une souris forcée de manger un truc non identifié... Elles sont très bien mes comparaisons !
J'essaye de me concentrer, mais je n'arrive pas à cacher totalement l'enthousiasme dans ma voix. Pas ma faute, il est trop chou (d'ailleurs j'ai l'impression de me faire contaminer par l'hyperactivité, entre Dunkan et Mistu, ma tête a des court-circuits...)

_ Je suis étoile depuis quelques semaines. J'arrive à maîtriser ma force, je suis plutôt habile pour changer la forme de petits minéraux, mais j'ai beaucoup de mal avec les végétaux et les déplacements de masses très lourdes ou consistantes. Je pense que j'ai autant besoin de savoir attaquer que de me défendre, vu que je ne suis pas mobile. Quoique pour commencer, la défense serait plus judicieuse. (Mon cerveau commence à douiller) Ho, je sais faire ça aussi !

Je sors Pierre mon cailloux adoptif blanc de ma poche et le déforme jusqu'à ce qu'il fasse le tour de mon avant bras tel un bracelet grec. Il se referme et se solidifie et je montre la fine couche protectrice à mon interlocuteur.

_ Anti-éclair, anti-piqûres.

Oui enfin anti-éclairs, ça brûle quand même un peu la peau si j'applique pas une couche d'argile en dessous. Et puis c'est pas applicable sur les articulations. Je pense pas qu'il va réagir à si peu, mais j'en suis particulièrement fière, mine de rien. Parce que la pierre contre l'électricité, c'est efficace. Contre la le feu et l'eau aussi. Y'a que contre l'air que ça sert pas à grand chose. Pff m'en fout la terre c'est la plus forte !
Il me prévient ensuite qu'on est dans le passage et que donc si il y a des dégâts et que je me prends la raclée de ma vie tout le monde le verra. Je souris faiblement, un peu comme si il s'agissait d'un défis.

_ Ho c'est pas grave, j'avais pas l'intention d'aller ailleurs, on est bien en plein air non ?

Je ne sais pas d'où me vient ce côté malicieux. Sûrement Mitsuki, encore. Ou juste cette passion pour l'apprentissage, le savoir. Parce que j'ai bien l'intention de repartir avec les connaissances nécessaires pour avoir une défense impénétrable. C'est excitant, non ?


Merci Frosteen pour le dessiiiiiin ♥
##   Lun 15 Juin 2015 - 12:43
Messages : 154
Date d'inscription : 22/07/2014

HRP : Tu me fais trop rire à dire que Chris est mignon alors qu'il est juste terriblement froid, franc, et distant xD Mais au moins, ça ne peut que faire du bien à Isis, c'est pas quelqu'un qui a pitié d'elle comme ça :O

Je ne réagis pas lorsqu'elle m'annonce n'avoir jamais eu de professeur. De toute façon, ça ne change pas grand chose. Je n'ai jamais entraîné quelqu'un, et je ne sais tout bonnement pas comment faire. Je suis pas quelqu'un qui donne des conseils. J'applique ce que mes supérieurs me demandent de faire et j'attends des autres qu'ils m'écoutent lorsque je leur ordonne quelque chose. En dehors de ça, je m'occupe pas des élèves.
La gamine commence à me raconter tout ce qu'elle sait faire. Je n'ai jamais rencontré quelqu'un d'aussi bavard. Se contenter de dire "Je suis étoile", c'était peut-être suffisant, non ? Enfin, cela dit, peut-être qu'elle en profite pour répondre à mes questions précédentes... Ce qui serait logique.
Elle sort de sa poche un caillou blanc, qu'elle commence à déformer pour qu'il encercle complètement son poignet. C'est intelligent. Je dois bien lui reconnaître ça. Elle me répond ensuite sur un ton guilleret que ça ne la dérange pas de rester là. J'aimerais vraiment comprendre d'où lui viennent tous ces sourires et cette voix si enjouée. M'enfin... J'imagine que c'est mieux d'avoir une élève enjouée plutôt que déprimée, n'est-ce pas ?

-On va commencer par la défense.

C'est plus simple pour moi, et ça m'évite d'avoir à simuler un combat.

-Je reviens.

Je pénètre quelques instants dans ma loge, et en sors une chaise sur laquelle je m'assois. Je tourne la tête vers la jeune fille.

-C'est quoi ton nom ?
m'enquis-je, réalisant que je ne le lui avais même pas encore demandé.

Ce sera plus pratique pour l'interpeller lors de l'entraînement. Bien. Maintenant, c'est l'étape la plus compliqué. Et la plus douloureuse pour moi.

-Tu vois l'arbre là ? Tu vas te concentrer dessus. J'sais pas si ce truc marche vraiment avec tout le monde, mais essaie de fermer les yeux, parfois ça aide. Tu te concentres sur cet arbre et uniquement cet arbre,
déclarai-je en désignant l'arbre situé à 2 mètres de nous. Je veux que tu accélères sa croissance. Il doit prendre 20 centimètres et je veux que tous les bourgeons éclosent. T'es étoile, tu peux le faire ; il suffit juste que tu choppes le truc.

Je l'observe du coin de l'oeil, et ajoute :

-Je te préviens, si tu me détruis mon arbre...

Je me tais avant de m'énerver. Il n'y a pas de souci à se faire normalement, n'est-ce pas ? Je prie pour elle en tout cas. Ca m'agace de devoir passer mon temps à réparer les conneries des élèves.

-Oh, et j'ai oublié de préciser mais... Je ne veux pas que tu le touches. Tu dois réussir à faire ça à distance.
##   Lun 15 Juin 2015 - 18:10

Personnage ~
► Âge : 22 ans
► Doubles-comptes ? : Houston Carter, Dunkan D. Carter (en pause), Michigan Carter (mort)
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 551
Date d'inscription : 17/05/2013
Age : 21
Emploi/loisirs : Faire de mon cerveau un enfer pour les télépathes ♥
Humeur : Nickel Giselle

HRP : Ben il est mignon quand même xD Parce qu'il est froid mais il est pas méchant ♥

Je ne sais pas vraiment d'où me vient cette motivation soudaine. C'est même plus que de la motivation, c'est de la détermination. D'ailleurs, je me demande si ma réaction n'est pas en partie due à mon interlocuteur. Je m'explique, le dialogue n'est pas long avec deux personnes qui ont exactement les mêmes réactions. Si je tirais autant la gueule que lui et que j'utilisais la même voix je pense que ça nous donnerait autant envie de fuir tous les deux. C'est ça, ça doit être de l'adaptation. Vive la théorie de l'évolution sociale, si elle existe pas encore je la créerai, j'ai toujours aimé les sciences sociales. C'est comme la théorie du bus ! Non mais celle là je vous la garde pour plus tard.
Il a l'air de s'ennuyer quand je parle, alors que je ne fais que répondre à ses questions. Bah, il doit pas avoir l'habitude d'entendre quelqu'un, en plus de pas avoir l'habitude de parler. C'est pour ça que je le trouve chou, malgré ses presque 2 mètres, il est aussi doué en relations humaines qu'un manche à balais. Et encore, mon manche à balais il est rétractable et il fait aussi lance fléchettes (très pratique d'ailleurs).
Il me confirme ce que je pensais : la défense ce sera top ! A défaut de pouvoir bouger, c'est encore mieux si je n'ai même pas à me donner la peine de bouger non ? Bon ok je rêve mais c'est pas encore interdit.
Il part dans sa loge et revient avec une chaise pour s'asseoir à côté de moi. Hm. Même à ma hauteur il est plus grand que moi, bizarre hein ? Je suis un peu surprise, même si je ne le montre. J'ai pas l'habitude qu'on se rabaisse volontairement, ou alors on le fait pour se mettre encore plus bas que moi ce qui tient de l'hypocrisie je trouve. Là non, c'est juste un homme assis. A la différence que dans une petite demi heure lui sera à nouveau debout. Je chasse mes idées noires. Bah. C'est bien qu'il ne s'imagine pas rester comme ça toute sa vie. Je devrais faire pareil, avec un peu de chances y'aura un miracle ! Oui je m'auto fous de ma gueule.
Il me demande mon nom.

_ Isis.

Je ne lui demande pas le sien, je le connais. Quoique, ça se trouve il veut que je l'appelle Maître Chris ? Ou Monseigneur ? Je me mords la lèvre. Monseigneur bordel, ça serait hyper bizarre.
Il me donne les consignes, les agrémentant même d'une petite menace juste à propos. Ho mais c'est qu'il sait parler longtemps, c'est fou ! Et mieux, il a de l'affection pour son arbre, je vous avais dit qu'il était mignon ! Surtout que bon master qu'il est il pourrait le faire repousser en moins de deux, mais non, c'est cet arbre là.
Je prends une grande respiration. Bien, on commence. Je perds mon sourire, regarde l'arbre en me redressant dans mon fauteuil. Je le fixe. Puis ferme les yeux. Je le vois toujours, mais plus avec les mêmes yeux. Je laisse mon pouvoir effleurer le sol, remonter le long de son tronc fin. Hm non, pas par ici. Mon pouvoir retourne à la terre, aux racines. S'y propage. Et pendant un instant, j'ai peur de perdre le contact avec, tellement il se disperse dans les racines. Ok. J'y suis. Et maintenant ? Je le pousse ?
Je sens la terre se solidifier autour des racines, remonter le long du tronc pour le rigidifier et je serre les dents avant de me concentrer pour détruire ma propre création. Bon, c'était pas ça. La terre redevenue molle retombe au sol. Je crois qu'il m'en aurait sérieusement voulu si j'avais transformé son arbre en pierre. Je devrai m'appeler Méduse en fait.
Je soupire et reprends ma concentration. Bien, on recommence. Je repars dans les racines. C'est vivant. Et il faut que j'entre à l'intérieur. Je donne un petit coup, me sens aspirée dans les racines. Wow. C'est tellement plus clair maintenant. Toutes les ramures, les souffrances de l'arbre, ses articulations, les veines... Tout ça est clair comme de l'eau de source. Alors il ne me reste qu'à mettre mon énergie au bon endroit. Un petit coup de pouce.
J'ouvre les yeux pour voir l'arbre grimper sous l'action de mon pouvoir. Voir et sentir à la fois, c'est... Fou. Je pousse les fleurs à s'ouvrir, lentement (bon à part une qui explose en pétales, j'y ai été un peu trop fort).
Je romps le contact. Penche la tête sur le côté.

_ 16,3 centimètres. J'ai toujours un problème avec les vivants.

Bon, déjà, j'ai plus ou moins compris le truc. Faut juste pas pousser trop fort. Ho puis il va pas m'en vouloir pour un bourgeon non ? C'est dur de donner de son énergie pour pousser une fleur vers le haut, la faire grandir avec sa propre énergie... Je crois que je comprends pourquoi j'y arrivais pas, c'est complètement énergivore.
Ho, et j'arrive mieux à diffuser mon pouvoir par la surface de la terre pour une technique assez récente, qui date à peine de ma mission avec Mitsuki j'ai bien progressé ! (finalement l'entrainement paye... Même si c'est toujours assez épuisant.)
Ça peut être pratique, puisque je ne risque pas de voler.

_ Désolée, pour le revêtement pierreux, c'était pas volontaire.

LE moment où tu dois pas sourire. Je souris pas. Mais j'aimerai trop.
Dommage que j'avais les yeux fermés, j'aurai trop aimé voir sa tête à ce moment là !


Merci Frosteen pour le dessiiiiiin ♥
##   Mer 17 Juin 2015 - 9:10
Messages : 154
Date d'inscription : 22/07/2014

L'heure du sacrifice est venue. Et je manque de me jeter sur elle dès l'instant où elle commence à envelopper l'arbre de... De... Pierre ?! Mais c'est quoi son problème avec les cailloux à celle-là ?!
Stressé comme jamais, me tenant fermement à ma chaise pour ne pas lui hurler dessus et la tordre en deux, je ferme les yeux et inspire une fois, deux fois, trois fois. Sauf que ça n'est pas mieux, car les yeux fermés, je ressens deux fois plus chacune des actions qu'elle entreprend avec ses pouvoirs. Aussi, je rouvre les yeux, découvrant les accoudoirs de ma chaise totalement détruits par ma force de Titan.
Finalement, elle semble avoir compris la consigne. La terre retombe mollement sur le sol et je soupire de soulagement. Je viens d'éviter le pire. Si elle avait fossilisé mon arbre... Je crois que je n'aurais pas supporté cet entraînement plus longtemps.
Après quelques minutes, elle parvint enfin à comprendre vraiment ce qu'elle doit faire. L'arbre se met à pousser et les bourgeons éclosent tour à tour... Mis à part un qui part en lambeau sous mes yeux ébahis. Elle a... Elle a... Mais cette fille est dangereuse avec la nature ! Comment peut-elle être Terre ?! Faut que j'aille m'expliquer avec Hideko. A partir de maintenant, même si le caractère colle et tout le tralala, je mets un veto sur les gamins d'affinité Terre qui se fichent de la nature. Hors de question que davantage de morveux viennent détruire les arbres et les fleurs de Terrae.
La gamine ouvre finalement la bouche. Je me redresse dans ma chaise, et tourne la tête vers elle.

-Je vois ça,
je déclare après son aveu sur le fait qu'elle ait du mal avec les "vivants".

Je prends sur moi. Non mais quand même, elle a osé l'abîmer ! Elle a de la chance de ne pas avoir fait plus de dégâts.

_ Désolée, pour le revêtement pierreux, c'était pas volontaire.

-Mmh, je grogne comme unique réponse.

L'heure va être très dure pour les plantes... Mais je devine aisément qu'il est de mon devoir de lui apprendre à utiliser correctement ses pouvoirs. Sinon ça ne va pas aller en s'arrangeant, et elle ne saura jamais sauver les arbres et les fleurs du réchauffement climatique. Tout comme elle sera parfaitement incapable de se servir de la nature, et de fait, à chaque fois qu'elle essaiera de le faire, elle risque de la détruire. C'est donc hors de question. Je refuse qu'elle se rate comme ça.
Bon, même si, je l'accorde, elle ne s'est pas tant ratée que ça, au final.

-Ca aurait pu être pire,
finis-je par déclarer.

Je la fixe quelques instants avant de reprendre la parole.

-Tu as vu le film Les gardiens de la Galaxie ?
m'enquis-je. La prochaine étape de ton entraînement, ça va être de te créer un bouclier comme celui que fait Groot... Enfin, si t'as vu le film. Je veux que tu t'entoures entièrement de végétation. Je te laisse le choix de prendre la plante que tu souhaites... Tu as toujours les plantes à épines, comme les roses, les ronces, même les aubépines... Evite peut-être de choisir le fraisier, bien que ce soit une plante qui se répande assez vite et te permettrait de te faire un bouclier très rapide...

Je marque une pause avant de terminer de donner la nouvelle consigne.

-Garde à l'esprit que tu vas devoir manier entièrement la terre pour que la plante te pousse autour comme tu le souhaites et surtout comme tu en as besoin. C'est toi qui va façonner les branches et les feuilles pour que tout se croise et crée un élément compact, impénétrable. Ca doit être comme ton caillou, autour de ton poignet, sauf que je veux que tu puisses l'appliquer à tout l'espace qui entoure ton corps et avec de la végétation. Tu ne pourras pas faire mieux contre de l'eau, d'autant que tu pourras directement contre-attaquer. L'avantage de la protection avec des plantes, c'est que cela permet de directement contre-attaquer ton adversaire...


C'est qu'elle réussissait à me faire parler, la gamine. Même si, cela dit, je me sentais obligé de donner la masse de détail pour qu'elle ne fasse pas de bêtises. Attention, manipuler la végétation avec moi, c'est vraiment... Risqué. Je pense que je suis bien trop vite tendu.
##   Jeu 18 Juin 2015 - 16:59

Personnage ~
► Âge : 22 ans
► Doubles-comptes ? : Houston Carter, Dunkan D. Carter (en pause), Michigan Carter (mort)
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 551
Date d'inscription : 17/05/2013
Age : 21
Emploi/loisirs : Faire de mon cerveau un enfer pour les télépathes ♥
Humeur : Nickel Giselle

Monsieur pas content. Ok je note, vraiment pas content. J'ai bien envie de sourire tellement il est crispé mais je pense que ça se fait pas trop. Ben attendez il est pas trop chou sérieux ? Je sais je vais le dire tout le temps, mais je crois sérieusement qu'i va finir par avoir une crise cardiaque avec moi à côté. Je comprends quelque part pourquoi il a jamais eu d'élèves, il a pas l'air d'une patiente folle. Bon en même temps je dois être la seule terre ici qui préfère manipuler des cailloux et mon pouvoir de titan que les jolies petites plantes. Je suis née pour être bourrin, par herboriste je crois.
Enfin, faut quand même que je fasse des efforts, parce que si il se met à me taper dessus je suis un peu mal là. Ha, ça doit aussi être pour ça qu'il enseigne pas, "ne pas taper sur les élèves au risque de leur briser la colonne". 'Fin bon la mienne y'a plus grand chose à briser donc ça va !
Au moins ça le fait parler. Ok, donc pour avoir des explications précises, faut le foutre un peu en rogne, noté aussi. Enfin si je le frustre aujourd'hui complètement il va vraiment m'en vouloir hein, il vaut mieux que je me concentre plus et que je maîtrise un peu plus ma force. Vous savez c'est pas trop ma faute, j'ai l'habitude d'utiliser mes pouvoirs avec beaucoup de parcimonie, sans en utiliser plus de la moitié, donc quand je dois faire des efforts... Oui ok, l'excuse est minable, je vais me concentrer plutôt, avant qu'il me foute vraiment son poing dans la tronche.
J'ai pas vu le film, mais je comprends le principe. Quoique le nom du personnage est très étrange, quand même. Enfin je suppose que ça doit être un délire d'extraterrestres. En tous cas lui il regarde de la SF, intéressant ! Noté ! (non je note pas du tout que des trucs débiles, pas vrai !) Hm ok... Protection de plante, aussi compacte qu'un cailloux, choisir la plante, entourer l'espace (hm pas évident ça), façonner, permet de contre attaquer tout en se protégeant. Ok.
Je jette un coup d'oeil rapide autour de moi. J'ai pas intérêt à choisir des plantes qu'il apprécie trop sinon c'est moi qui vais me faire ligoter. Voyons, commençons simplement. Maniable, pas trop bouffeur en énergie et qui se propage rapidement. Ha et pas trop fragile aussi, si j'y vais trop fort. Mon regard est attiré par une plante en particulier et je tire un sourire. Ho, il va pas aimer. Sauf si c'est vraiment un amoureux de la nature à 100% mais à ce point j'en doute.
Je ferme les yeux, me concentrant sur la petite pousse, essayant d'oublier quelle tête allait faire mon professeur. Je renvoie mon pouvoir dans la pousse, à la racine, pénètre celle ci, sens à nouveau son énergie. Peu d'énergie, ça n'est pas étonnant. Ce sera plus maniable. Je n'hésite pas plus et projette ma force dans la pousse... qui pousse vite. Très vite, en fait. De façon exponentielle presque. Elle demande si peu d'énergie qu'elle se repend à une vitesse folle. Un peu trop vite d'ailleurs, je sens un léger vertige venir et réduis le rythme.
Plus qu'à lui donner une forme, maintenant. Bien. J'imagine dans ma tête un enchevêtrement de lianes comme dans un panier, un enchevêtrement solide et précis, comme chacun des plans dans ma tête. Je dispose ce qui a déjà poussé en cercle autour de moi et commence à tisser. Heureusement que cette plante pousse rapidement et est souple sinon j'en aurait eu pour la nuit. D'ailleurs à l'avenir il faudra que je m'entraîne avec des pousses plus durs. Je brode, sans me déconcentrer jusqu'à ce que la cloche soit parfaite. Ensuite, avant de lâcher prise, je fais grossir au maximum les petites branches pour qu'elle soit le plus hermétique possible.
J'ouvre les yeux, m'essouffle un peu dans mon fauteuil. Wow, c'est beau vu de l'intérieur. Je me rends compte alors que je n'ai pas inclus dans mon cercle mon professeur. Ha. Il me l'a pas demandé en même temps.
Dommage, je pourrais pas voir sa tête. Je laisse échapper un rire discret. Pff, du trèfle. Il doit se dire que je le provoque, c'est pas possible. Y'avait toute une panoplie des belles fleurs et plantes et j'ai choisi un des pires envahisseur des jardins ! Pas ma faute, c'est coriace ces trucs.
Je m'approche du bord et touche la voûte. Tiens, c'est élastique en plus ! Anti-choc, c'est chouette ! Enfin pas totalement quand même.

_ C'est un peu léger comme protection non ? Et pas assez rapide, aussi...

Je penche la tête. Donc il lui reste plus que l'élasticité. Bon faudra que je trouve un tissage plus facile. Je recule un peu, une idée en tête. Attendez, il faut tester maintenant !

_ Dites, vous pouvez donner un coup dedans ? Pas trop fort hein !

Il doit en rêver après tout ! Je veux dire, autant de mauvaise herbe... Ou alors c'est un pacifiste même envers le trèfle ? Ha, pour plus de sécurité j'aurai du prendre du chiendent...
Par précaution, j'attache fermement mes roues au sol par une langue de pierre. On sait jamais.


Merci Frosteen pour le dessiiiiiin ♥
##   Jeu 9 Juil 2015 - 21:34
Messages : 154
Date d'inscription : 22/07/2014

HRP : Désolée du retaaard !

Le temps s'écoule lentement. J'ai toujours aimé jardiner : ce qui fait de moi un homme proche de la nature. Mais lorsqu'on est Terre, cette passion se renforce obligatoirement : c'est en tout cas mon point de vue. Et la nature est lente. On aura beau dire ce que l'on voudra, un arbre ne pousse pas en trois jours. L'affinité Terre nous offre une nouvelle perception du temps. Plus lente, plus calme aussi. Elle nous permet également d'être plus patient.
Au bout de quelques instants, je sens l'énergie de la gamine se mettre en activité. La terre s'agite sous ses pieds, sans le moindre bruit, sans geste brusque. Et puis, petit à petit, la végétation l'entoure. La végétation... Des trèfles. J'arque un sourcil. Si je m'attendais à ça. C'est presque comme si elle cherchait à me provoquer. Je lui demande de se protéger. Pas de se faire une couronne de fleurs. Presque blasé, j'observe le dôme se refermer sur elle. Ce n'est pas des trèfles qui la protégeront, même si je reconnais qu'elle m'a offert là un merveilleux tissage. Mais autant avouer qu'avec une plante pareille, difficile de rater son tissage.
Après quelques secondes, la gamine parle. Le son est étouffé mais je parviens tout de même à l'entendre à travers le feuillage. Après tout, c'est répétitif, mais quand même : c'est des trèfles, je ne pense pas que ça protège énormément du bruit. Ni même des coups. Et pourtant, elle m'impressionne en me demandant de... Frapper dessus. Avec mon pouvoir de titan ou sans mon pouvoir de titan ? Un rictus m'échappe. Faut avouer que l'un comme l'autre, je ne suis pas sûr que son truc résiste longtemps. A moins qu'elle tombe face à une petite maigrelette d'affinité Eau. Là en l'occurrence, son eau risque pas de faire trop de mal à ses trèfles élastiques. Et en plus, avec sa force de mouche, elle ira pas bien loin.
Sauuuf... Qu'effectivement, là, c'est moi qui doit taper dans son mur. C'est pas la même corpulence qu'une gamine de 14 ans à peine plus grosse qu'un chaton. Je soupire.

-Ok.


Je me lève de ma chaise et pose ma main sur le sommet du dôme. Autant être franc, déjà à la base, je suis relativement grand. Mais là, en plus, celle qui me fait face est en fauteuil roulant. Autant dire que pour s'entourer de trèfles, elle n'a pas eu besoin de monter très haut. C'est donc avec aisance que je peux poser ma main au sommet de sa petite montagne de feuilles.
Je suis frustré. Il n'y a même pas un seul trèfle à quatre feuilles dans sa création.
Sans utiliser ma force de titan, j'appuie sur le feuillage. L'avantage de son bouclier 'défensif' est qu'il est élastique. S'il n'est peut-être pas suffisant pour la protéger réellement des coups, il peut toutefois servir à amortir une chute.
Malgré moi, je laisse échapper :

-J'ai une question quand même... Comment comptes-tu contre-attaquer avec ça ? Parce que tu peux t'en faire un coussin si jamais quelqu'un te fait tomber de ton fauteuil, mais par contre, t'aura du mal à te venger.

Un petit sourire s'étire sur le coin de mes lèvres, et finalement, j'appuie suffisamment pour parvenir à percer un trou dans sa création. Je retire ma main, ne me sentant pas la force d'abîmer plus la nature, et me recule de quelques pas.

-C'est pas mal. Et ça peut être utile. Mais pas dans les conditions que je t'ai donné. Avec ça, il est bien trop simple d'arriver jusqu'à toi. A moins que tu ne bluffes, et que sous la couche de trèfles, tu ne planques une plante agressive...

Et j'avouerai qu'en soi ce ne serait absolument pas une mauvaise idée, bien au contraire !

-Le problème, comme je te l'ai dit, c'est que tu ne peux pas riposter avec ça. Et comme tu l'as dit tout à l'heure... C'est lent. Car la tige du trèfle ne peut pas être étirée tant que cela, tu es obligé de multiplier ta création jusqu'à ce que tu refermes le bouclier. Alors qu'une plante aux tiges plus longues permet l'étirement et le renforcement de la tige, rendant ton bouclier beaucoup plus résistant car beaucoup plus épais.


Avec un peu de mal, j'ajoutai, regagnant ma chaise :

-J'admets toutefois que ton tissage est parfait. Même si l'idée est mauvaise. Allez, recommence avec autre chose. Sois plus rapide. Plus confiante. Prend une plante beaucoup plus forte.
##   Jeu 23 Juil 2015 - 15:40

Personnage ~
► Âge : 22 ans
► Doubles-comptes ? : Houston Carter, Dunkan D. Carter (en pause), Michigan Carter (mort)
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 551
Date d'inscription : 17/05/2013
Age : 21
Emploi/loisirs : Faire de mon cerveau un enfer pour les télépathes ♥
Humeur : Nickel Giselle

HRP : Désolée y'a presque pas de dialogues, mais j'avais pas le post quand j'ai répondu alors j'ai fait plus ou moins de tête ♥

Il est rare qu'on aime perdre. J'aime pas perdre. Ce sentiment de défaite qui te dit genre « tu peux rien faire laisse tomber c'est même pas la peine d'essayer », ça me fout en rogne, un peu. Je sais, je devrais prendre de la distance, me dire que c'est pas grave, que je vais y arriver... J'ai essayé, j'y suis arrivée, pas trop mal d'ailleurs. Mais si il y a un truc que je déteste plus encore que perdre, c'est que mes idées ne soient pas bonnes. C'est la vie me direz vous, il n'y a que des débutants qui ne reviennent pas sur leurs décisions, et je pense pas être une débutante, enfin je pensais pas.
Non parce que je persiste, l'idée des trèfles, c'était pas une mauvaise idée. Pas la bonne certes, mais pas la plus mauvaise. Oui je viens de me prendre d'une affection soudaine pour les trèfles, juste parce qu'il n'aime pas ça. C'est frais, c'est doux, c'est souple, c'est pas chiant et rapidement envahisseur, ok c'est pas des masses solides mais c'est partout et c'est facile à pousser ! Il se rend pas compte comme les plantes, j'ai du mal à les faire pousser.
Vous savez quoi, il est pas mignon du tout là. Il me gronde si je force trop, il me gronde si je les transforme en pierre et il me gronde si c'est pas assez solide. Et en plus il fait la grimace. Isis, tu es une gamine. Je soupire devant ma propre stupidité. Bon ok c'était pas pratique. C'était pas cool. Je peux lui faire confiance quand même, il est master. Même si niveau relations il est vraiment pas doué.
Je regarde l'étendue de trèfles tressés qui s'est affaissée à peine sortie de la bulle. Parce que oui, il l'a percé comme un simple sac de sable, sans même y mettre un peu de force. Je deviens vraiment nulle hein... Je me suis retirée de la forme sans mal mais je suis déçue.
Sans râler mais en faisant un peu la moue, je regarde autour de moi. Une autre plante, plus résistante, un tissage plus maniable, un moyen de contre attaquer... Ca fait un bon paquet de paramètres. Je réfléchis un instant, tissage ok. Trèfles... Faut pas penser aux trèfles. Faut pas ? … Il va me détester, mais bon tant pis. Il l'a cherché.
Je ferme les yeux, concentrée. Mes trèfles se mettent en mouvement, commencent à remonter rapidement les jambes de Chris, enserrant les jambes, les bras, direction la bouche. Pourquoi ? Pour rien. Il m'a dit que les trèfles étaient inefficaces ? Si il veut. Dans un même temps, j'appelle avec mon pouvoir les bambou. Il veut du résistant qui se battit vite ? C'est parfait, j'en ai !
Un tipi de bambou se forme au dessus de moi alors que les trèfles continuent d'attaquer. Tipi, forme triangulaire, plus facile pour détourner les attaques. Rigidité nickel, si il a le malheur de les couper, il se coupera avec, et ces saletés poussent et repoussent plus vite que... Que je sais pas, je connais pas pire. 1 cm par jour, vous pouvez pas test. Et les pousses sont droites, pas besoin de pousser mon pouvoir dans tous les sens.
Avant de m'épuiser, je finis en abandonnant mes trèfles pour faire sortir des épines du sol, qui s'enroulent autour du tipi. Il veut de l'attaque ? Mes trèfles, c'était juste le temps de faire sortir les bambou de sortir de terre. Je combine les bambou coupants avec des morceaux de pierre aiguisés et ramène mes bras vers moi. Car les pousses que j'ai fait sortir de terre ne sortent pas de devant ma cage, mais en face, derrière Chris. J'allais pas faire une attaque frontale, vous êtes pas bien. En plus si il esquive et que mon bouclier marche, ça devrait pas poser de problèmes. Normalement.
Moi je retombe dans le fond de mon fauteuil, essoufflée. Je respire bien fort, laissant passer l'air frais dans mes poumons.

_ Je crois... Je crois que je peux pas faire mieux, là.

Je lève la tête. Un tipi, un TIPI bordel. Il va se foutre de ma gueule là. Je suis sûre qu'il imaginait un truc en chêne, ou je sais pas moi... Bon en attendant, c'est cool mais je peux pas sortir, là.


Merci Frosteen pour le dessiiiiiin ♥
##   Jeu 6 Aoû 2015 - 23:37
Messages : 154
Date d'inscription : 22/07/2014

Il me semble l'avoir vexé. C'est en tout cas l'impression que j'ai lorsque je vois son air. Elle ne me répond même pas et se contente de se concentrer à nouveau pour poursuivre l'exercice. Finalement, si je dois bien lui reconnaître une qualité, c'est sa détermination, et aussi son côté têtu. J'suis peut-être grognon, et je le suis encore plus avec les personnes têtues, mais en soit, être têtu n'est pas un mal. Parce que les personnes têtues, en général, elles sont déterminées, et n'ont surtout pas peur de pousser les limites toujours plus loin pour prouver qu'elles ont raison.
Rapidement, ses trèfles se remettent en mouvement. Le dôme qu'elle avait créé se détruit et les pousses foncent dans ma direction, enserrant mes jambes et remontant sur tout mon corps. En soit, l'attaque est facile à détourner, et je n'ai pas tant de mal que ça à me défaire de son emprise. Seulement, elle a un avantage que je ne peux pas nier. C'est la rapidité. Le trèfle est une plante parasite qui se développe vite. Ce qui lui a largement permis de faire diversion pour créer une meilleure protection. Et cette fois-ci, c'est un sourire qui se dessine sur mes lèvres. Enfin, probablement plus l'ombre d'un sourire qu'autre chose, mais pour une fois, et depuis longtemps, je reconnais que je suis... Fier. Même si la gamine n'en montre rien... Je réalise que je rencontre enfin quelqu'un d'affinité Terre qui mérite mon attention.
Je m'approche de son tipi et pose une main dessus. Sa voix me parvient avec difficulté mais je ne réponds pas. Le bambou est probablement l'une des plantes les plus résistantes. J'imagine que dans le fond, elle en a dans la tête. C'est clair que je ne m'attendais pas à ça. Mais en même temps, elle ne peut pas lire mes pensées. Et chaque personne manie son pouvoir à sa façon. Tout le monde est différent et unique. J'ignore encore comment elle pourrait riposter avec des bambous face à une attaque frontale, mais j'ai envie de me laisser bercer par l'idée qu'elle peut encore me surprendre, cette gamine. Je laisse glisser ma main sur la surface lisse et me recule de quelques pas.

-Le lierre est une plante très envahissante aussi, au moins autant que le trèfle.

Un léger rictus étire mes lèvres. J'ajoute :

-Bien joué, Isis.


C'est assez étonnant. Les mots m'échappent sans que ce ne soit un mal. Je réalise que je le pense vraiment. Elle a bien joué son coup. D'autant qu'en maîtrisant les plantes, on offre au feu tous les coups possibles. Et pourtant, elle a choisi le bambou. L'une des plantes les plus difficile à brûler en plus d'être très résistante. J'ignore encore si elle l'a fait exprès et si elle y avait réfléchi. Mais je n'ai finalement pas de peine à croire que oui, elle y a réfléchi. Et que, peut-être, je pourrais ne pas être si dérangé par l'idée d'avoir une élève. Même si cette élève est l'élève de Terrae la plus désavantageuse. Soyons honnêtes : aucun de mes collègues n'a d'élève en fauteuil roulant.

-Prenons un café le temps de se reposer un peu,
déclarai-je en retournant dans ma loge pour revenir quelques minutes plus tard avec deux petites tasses.
##   Mar 25 Aoû 2015 - 11:04

Personnage ~
► Âge : 22 ans
► Doubles-comptes ? : Houston Carter, Dunkan D. Carter (en pause), Michigan Carter (mort)
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 551
Date d'inscription : 17/05/2013
Age : 21
Emploi/loisirs : Faire de mon cerveau un enfer pour les télépathes ♥
Humeur : Nickel Giselle

Wow, je suis complètement dead, sérieux.
J'ai jamais autant donné et encore là... Je ne peux pas savoir quelle tête il fait mais son silence ne m'aide pas à savoir ce qu'il pense. Est ce que je l'ai foutu en colère ou pas ? Non parce que ça serait problématique pour la suite de l'entrainement... Haha ! Je me demande comment j'ai la force de penser à la suite alors que mon cerveau fait du yoyo avec ses propres neuronnes, ça fait pas mal mais je vous jure que c'est une drôle d'impression...
Puis il parle enfin. Bon, ça va, côté température il y a eu pire, je crois. Il a pas l'air trop mécontent -alors que j'ai quand même essayé de lui faire bouffer mes trèfles mais enfin, c'était pas par méchanceté... Je crois. Non c'est sûr, je suis pas méchante. Il me parle du lierre, hum j'y avais pensé c'est vrai, en plus le lierre peut se montrer très étouffant... J'y penserai pour la prochaine fois, ça peut être pas mal... Bon stop aux plans dans ma tête parce que-
Bien joué. Bien joué ? Mon cœur rate un battement. Hooo. Ho. Un sourire fend mon visage derrière mon tipi de bamboo. Ho. Je réprime un petit frisson, heureuse. Il est pas du tout en colère en fait. Je vous avais dit qu'il était mignon... Je secoue la tête. Ho c'est bon, je vais pas perdre mes moyens pour un compliment aussi banal ! Non mais c'est vrai quoi... Quoique, on ne me félicite pas souvent... Surtout depuis que je suis « assise ».
ça doit être le bamboo, j'en suis sûre. Une plante résistante et ignifuge ça a du lui plaire ! J'ai pensé au « désespoir des singes » aussi, mais c'était un peu trop droit ! Il faudra que j'en fasse pousser un un jour, pour voir, ce truc ça fait aussi peur que ça pique, une horreur. Puis c'est assez résistant. Ho, il faudra aussi que je trouve des bois qui deviennent plus solides quand ils sont brûlés, je sais que ça existe, certaines tribues africaines se servaient de ce moyen pour créer des pointes de lances ! Haaaa, finalement les plantes c'est super intéressant !
Alors que je commence à partir dans des nouveaux plans sans fin, il s'éclipse pour aller nous préparer un café. Café ? Ha zut, ça donne envie d'aller aux toilettes et ça empêche de dormir surtout, hors j'aurai plutôt besoin de sommeil... Bah, on va dire que pour cette fois je conssens au sacrifice. Pendant ce temps, je sens mes forces se régénérer un peu. C'est vraiment étrange, ça va beaucoup plus vite que lorsque j'étais initié. Certes, c'était il n'y a pas si longtemps mais... Je me demande si...
Je regarde la terre, laisse mon pouvoir à nouveau rejoindre le sol. Je sens que ça ça va finir par me faire perdre connaissance... Délicatement, je pousse l'objet de mes pensées vers la surface, et un fragile pied de vervaine vient s'ajouter au petit potager du master. Pour la prochaine fois.
Il revient avec deux tasses alors que je suis en train de couper des morceaux de mon ancien tipi pour en faire une sorte de jente pour mon fauteuil. Bah oui, suffit qu'un idiot ait l'idée de tirer dedans pour que je sois clouée sur place pendant deux jours, il vaut mieux être prudents. Je pause mon travail pour prendre la tasse et sourit.

_ Merci. Dites moi d'ailleurs pour le lierre, vous savez jusqu'à quel diamètre il peut atteindre ? J'ai entendu que quand il était très vieux il pouvait presque être considéré comme un arbre, un peu comme un pied de vigne...

Après tout, c'est lui, l'expert en plantes hein. J'attends sa réponse, commençant à créer pleins de nouveaux plans dans ma tête. Genre, un dodo. Un Dodo en mécanismes en bois, pour le déplacer à hauteur des autres ! Quoi ? Oui c'est bizarre, et alors ?
D'ailleurs à ce propos, je crois qu'il est temps que...

_ Ha et au fait, il faut que je vous montre quelque chose. Je n'ai pas envie que ça rentre dans les paramètres d'un entrainement du coup je ne l'ai pas utilisé, et puis pour le moment ça n'est pas complètement au point, mais je pense que ça pourrait vous rassurer...

D'une main, j'actionne un mécanisme au niveau de ma hanche droite, et de l'autre je m'appuie sur l'accoudoir et pousse. Mon exosquelette s'actionne avec un léger couinement. Et je me tiens debout, en face de lui qui est toujours plus grand que moi, mais qui a l'air d'un coup moins impressionnant, tout de même. Je me penche légèrement en avant, et le mécanisme actionne le genoux pour la marche. Un système de ressorts tout simples, il fallait juste y penser.

_ Voilà. Je marche. C'est complètement artificiel et ça fait mal parfois, c'est pour ça que je préférerai savoir utiliser mon pouvoir sans. C'est un peu comme... un joker, si vous voulez.

Je hausse les épaules d'excuse avant d'aller me rasseoir. Il faut vraiment que je trouve une nouvelle accroche pour les hanches, ça fait vraiment mal...


Merci Frosteen pour le dessiiiiiin ♥
##   Dim 25 Oct 2015 - 23:08
Messages : 154
Date d'inscription : 22/07/2014

HRP : Désolééée pour le retard ToT Mais me voilà de retour avec la bonne humeur légendaire de Chris !

Je m'assieds sur la chaise que j'avais ramené plus tôt dans la journée. Je tends une tasse à Isis et jauge rapidement l'énergie qu'il lui reste. Autant ne pas prendre de risque inutile, hein ? C'est probablement pour ça que je n'ai jamais réussi à être proche des personnes d'affinité Tonnerre et Feu. Ils sont bien trop inconscients et impulsifs... Alors qu'il suffit de se poser, de réfléchir, et ensuite d'y aller, après avoir évalué la situation.
Je propose du sucre à Isis sans dire un mot, me contentant de lui tendre la boîte à sucre. Je hoche la tête sous ses paroles.

-Le lierre peut être considéré comme un arbre, oui. Il peut atteindre jusqu'à 20 mètres. C'est une plante qui peut évoluer sous tous les climats, c'est son avantage.

Le silence s'installe et je le savoure. La gamine reprend finalement la parole. Je tourne la tête vers elle, terminant mon café en écoutant ses paroles, et en observant également son...
J'arque un sourcil. Ce mécanisme m'échappe. Pourtant, elle s'est tenue droite, devant moi. A l'instant. Alors que tout le bas de son corps est paralysé...
Il faut croire que l'esprit humain nous pousse à toujours aller plus haut, notamment lorsqu'on est privé de quelque chose.
Je cherche du regard à comprendre ce qui lui a permis d'activer son squelette mécanique mais ne trouve pas satisfaction. Je ne suis pas vraiment intéressé par les machines. Ca n'a jamais été mon fort.

-C'est intéressant.

Je me lève et pose ma tasse sur le rebord de la fenêtre de ma loge.

-Tu peux courir avec ça ? Ou c'est principalement pour marcher ?

Je retourne m'asseoir sur ma chaise et laisse mon regard traîner sur la cour. J'observe les gens qui passent, sans regarder dans notre direction, comme d'habitude. J'ai fini par me faire à l'idée que je ne suis qu'un élément du décor. C'est probablement pour ça que j'ai été si surpris de voir cette gamine avancer vers moi et me demander de l'aide.
Mes yeux s'arrêtent sur l'arbre le plus proche de ma loge.

-Il ne faudrait pas que ton mécanisme devienne finalement un atout pour les autres... C'est uniquement mécanique ? Il n'y a pas de système électrique ?

Je tourne la tête vers elle. J'ai envie de croire qu'être pessimiste est ma plus grande qualité.

-Enfin, c'est du bon travail tout de même. Je ne pensais même pas que faire ça était possible.


Faut dire aussi que j'y ai jamais songé. Les gens en fauteuil roulant n'ont tout simplement pas de chance, et je me contente en général de me dire que tant que ça ne m'arrive pas, tant mieux. Ce n'est pas égoïste de penser comme ça, croyez-moi. Tant que je ne connais pas les gens, je ne vois pas pourquoi je devrais me soucier d'eux.
##   Ven 27 Nov 2015 - 0:37

Personnage ~
► Âge : 22 ans
► Doubles-comptes ? : Houston Carter, Dunkan D. Carter (en pause), Michigan Carter (mort)
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 551
Date d'inscription : 17/05/2013
Age : 21
Emploi/loisirs : Faire de mon cerveau un enfer pour les télépathes ♥
Humeur : Nickel Giselle

HRP : Je crois que j'ai rien à dire, désolée du retard T^T


Je prends le sucre sans discuter. Si ça peut m'aider à récupérer plus vite, je vais pas cracher dessus, il faut pas croire. Les sucres rapides c'est pas tellement bon pour mon organisme, mais je me suis dit que quitte à être jeune et déjà pas en super santé, autant en profiter avant d'avoir tous les problèmes secondaires qui risquent de pas tarder à arriver. Le transite, tout ça, je vous épargne les détails. J'ai même pensé à faire considérablement agrandir mon tatouage, une sorte de pari avec moi même, "vivre assez longtemps pour regretter de l'avoir fait". C'est un bon pari, mine de rien.
Il répond à ma question sur le lierre et je hoche la tête, un nez dans la tasse, les dents dans le sucre et l'esprit en train d'enregistrer et de me faire une petite simulation de ce que ça peut représenter. 20 mètres, c'est une bonne distance, au sol évidemment. Ça permet d'attaquer de plus loin, voir de s'en servir comme de mini pièges à retardement. Après il faut voir jusqu'à quelle vitesse peut monter la croissance... Bref, je réfléchis trop je crois.
Il trouve mon petit bijou "intéressant". Tss, menteur va, je t'ai vu chercher le mécanisme des yeux, avoue que ça t'intrigue ! Ha non. Il a l'air de se lasser vite des choses, ça doit pas être évident de se motiver à se lever tous les jours... Bah, il me pose quand même des questions, je dois pas dire que je m'y attendais pas. J'aurais peut-être même été un peu vexée si il n'en avait pas posé. Ou peut-être pas. Bref. Re-bref.

_ Marcher uniquement, pour le moment. Et marche rapide, la course c'est une autre histoire.

Et je dois dire qu'il me cause bien assez de douleurs pour que j'ai pas envie de courir avec. Enfin, j'ai bien couru dans la mission de récupération d'Astel, mais j'avais le lit pour m'appuyer et me servir de balancier. De toutes façons ça n'est encore qu'un prototype, il faut que je me lance dans un truc plus léger, plus efficace et surtout plus polyvalent. Et moins douloureux.
Et il me pose une deuxième question, ho celle là aussi c'est ma fierté ! Enfin, je ne le montre que par un petit sourire ironique.

_ Non, pas d'électricité, ni d'eau et j'ai même réussi à éviter les pompes à air pour ce modèle : rien que des ressors et un bon coup de vis. Le seul soucis c'est que ça marche par répartition des poids, ça me ralenti pour les manœuvres un peu... délicates disons, comme les arrêts brutaux... Enfin, de toutes façons je l'améliore tous les jours. Et puis personne ou presque n'est au courant que je peux le faire.

Une poignée de gens, pas plus. Ceux qui m'ont vu faire mes essaies ratés, en fait. Et je ne tiens pas à ce qu'il y en ait plus, j'accepte ma condition de femme assise. Juste... Je ne peux pas m'empêcher de penser à, de temps en temps, me souvenir d'avant...
Je hausse les épaules à sa réponse suivante et me recale mieux dans mon fauteuil. lui aussi j'y passe pas mal de temps en ce moment. Attendez, il faut au moins que je fasse quelque chose pour le rendre tout terrain, la pelouse et le sable me manquent...

_ Possible ça l'était sûrement, il suffisait d'y penser et d'essayer, je dis avec un sourire simple. Merci.

C'est étrange... Il me pose ces questions, mais je sens qu'il n'en a pas grand chose à faire, de la réponse. Je pourrais lui raconter la situation la plus dramatique du monde qu'il me regarderait sûrement avec ces yeux. Le genre à pas s'attacher ? Je penche un peu la tête. C'est mignon. Et ça explique aussi pourquoi personne ne s'attache à lui, il faut être persistant, à mon avis. Ça tombe bien, je le suis.

_ Enfin, assez parlé de moi ! Si vous avez une anecdote à raconter, c'est votre tour !

Faisons de plus amples connaissances mon cher ! Si j'ai l'impression d'être à un speed dating ? Heu ouais un peu. Vous croyez qu'il va me regarder avec des yeux flippants et me remballer ? Ha, je ne lui en donnerai pas l'occasion, je vais pas l'acculer tout de même, je suis pas aussi méchante !

_ Sinon on passe à l'exercice suivant ?

Persistante, coché.
Résistante, coché, aussi.


Merci Frosteen pour le dessiiiiiin ♥
##   
Contenu sponsorisé

 

"Regarde au delà de ce que tu vois..."

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1Terrae, Une nouvelle ère commence... :: L'Institut Terrae.
 :: Entrée.