Partagez
Aller à la page : Précédent  1, 2
Promenons nous dans les bois...
##   Dim 8 Nov 2015 - 16:34

Personnage ~
► Âge : 11/07/1995
► Doubles-comptes ? : Tu peux chercher Edy
► Rencontres ♫♪ :
Ipiu Raspberry
Messages : 2942
Date d'inscription : 11/07/2013
Age : 24
Emploi/loisirs : Euh... Ecrire ?
Humeur : Vous connaissez le syndrome de la cocotte minute ? Bah voilà. sous pression et prête à exploser !



Je suis une licorne !


Feat Dylan Smith


_________________________________________________

Non mais elle est totalement tarée ma parole/ Venir de Terrae en marchant sur les mains, mais j’me serais mise des échardes pleins les mains. J’me serais faite mal. Tant qu’à y être j’aurais pu marcher sur des clous non ? Il lui manque vraiment un boulon à cette lécheuse de cul de tablettes. Je lève les yeux au cieux presque exaspérée.

« Bin non, je suis venue en licorne, mais j’me souviens plus d’où je l’ai garée, elle a dû partir brouter ailleurs, c’est pour ça que je cherche mes chaussures. »


Elle est sans doute allée boire un coup au bistro du coin, ils ne sont jamais en manque de boisson à l’éléphant rose. En attendant qu’elle revienne cette greluche je dois retrouver mes chaussures. Elles aussi elles se szont barrées sans moi.
La rouquine en rajoute une couche. Elle a raison au fond, j’dois dire trop de conneries et elles se sont barrées pour ne plus m’écouter parler. C’est tout à fait possible. Elles sont comme les autres, elles n’en ont rien à taper de moi. C’est horrible. Même elles elles sont parties.

« PERSONNNE NE M’AIMEUH ! »


Voilà c’est ça, personne ne m’aime ! Même mes chaussures se barrent loin de moi ! Alors alors j’en ai marre. Pourquoi vous ne m’aimez pas je ne suis pas méchante ? Et puis je vous bichonne tout l’temps. Alors pourquoi ? Pourquoi vous m’avez laissée tomber !

Elle doit voir que je suis sur le point de fondre en larmes car pour me rassurer elle me dit que ce n’était pas une blague. Même si j’en doute j’essaye de la croire pour ne pas pleurer. Le monde est trop injuste, c’est trop triste. Je renifle en la regardant avec des yeux pleins d’espoir. Elle a dit qu’elles seraient faciles à repérer. J’ai bien fait de ne pas prendre les chaussures vertes, je le savais.

« Elles sont grenat, droite est gentille et très douce, c’est un peu une maman, elle te console le soir quand t’as eu une mauvaise journée. Gauche, elle est plus drôle, elle fait toujours des conneries pour te remonter le moral. Elles me manquent, tu crois qu’elles sont parties loin ? J’espère pas, je veux que gauche me lise une histoire ce soir, si j’ai pas mon histoire je vais être triste. Puis gauche elle fait bien toutes les voix des personnages, elle est forte pur raconter. »


Okay, là on a officièlement touché le fond.




Promenons nous dans les bois... - Page 2 1565213755-ipiu-signa

Mes petits trésors:
 
##   Mer 11 Nov 2015 - 19:11

Personnage ~
► Âge : 18 ans
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
Dylan Smith
Messages : 63
Date d'inscription : 13/06/2015
Age : 27
Emploi/loisirs : Répondre à tous ses RP en retard (comment ça c'est pas un emploi? Ranafout', j'le fais quand même!)
Humeur : Soulagée de faire son retour

Garer une licorne ? Pourquoi ne s'était-elle pas attendue à une réplique pareille ? Vu le personnage à présent habillé, même mal, qu'elle avait face à elle, c'était on ne peut moins étonnant d'entendre parler de licorne comme si tout était tout à fait normal.

- PERSONNE NE M’AIMEUH !

Celle là, par contre, elle ne l'avait pas vue venir.

- ça peut toujours s'arranger ça. Murmura Dylan, presque autant pour elle même que pour la folle. Ses bras se resserrèrent légèrement sur Flocon. Peut être faudrait-il offrir une peluche à la mangeuse d'arbres ? Une peluche de licorne, pourquoi pas ? Etait-ce mal d'alimenter les délires d'une cinglée consommatrice de produits hallucinogènes ?

- ça va aller, ne vous en faites pas. Pour le moment, on va retrouver vos chaussures, rentrer au dortoir et ensuite on trouvera quelqu'un pour s'occuper de vous.

La petite brune avait l'impression d'être une grande personne quand elle s'entendait parler. Son ton mûr et sûr d'elle la surprenait. Mais ce n'était pas l'autre qui allait les gérer, sinon autant se tuer immédiatement.

Elle l'écouta raconter tout un tas d’âneries sa paire de chaussures grenat. Tout cela sonnait comme une énième divagation, mais Dylan n'était plus à ça près.

- Vos chaussures n'ont pas pu partir bien loin sans vous, et elles sont sûrement très malheureuses d'avoir été séparées de vous. Ne vous en faites pas, on va les retrouver.

Autant la suivre dans son délire de chaussures qui parlent, de toute façon la jeune fille n'avait plus rien à perdre, seule au milieu de la forêt avec un ours en peluche blanc et un alien bien atteint qui divaguait sur des chaussures grenat vivantes.

Dylan se mit à la recherche des deux absentes, parcourant les buissons, et jetant un œil de temps à autres vers les arbres. Avec la chance qu'elle avait, la folle avait très bien pu lancer en l'air ses chaussures, perdue dans son délire, et si c'était le cas elles pouvaient parfaitement se trouver coincées entre deux branches. Dans ce cas, la petite brune n'était pas prête de les retrouver...

- En tout cas j'espère qu'on sera rentrées avant que la nuit tombe, marmonna-t-elle en remarquant l'heure indiquée par sa montre. Il n'est pas question de passer la nuit ici !

Un frisson lui parcourut le dos : Une forêt de nuit, voilà qui n'avait rien de rassurant, et ce n'était pas Flocon qui allait la défendre en cas d'attaque de loups aux dents pointues ! Qu'est ce qui lui avait pris de venir ici pour lire...
##   Mer 11 Nov 2015 - 21:45

Personnage ~
► Âge : 11/07/1995
► Doubles-comptes ? : Tu peux chercher Edy
► Rencontres ♫♪ :
Ipiu Raspberry
Messages : 2942
Date d'inscription : 11/07/2013
Age : 24
Emploi/loisirs : Euh... Ecrire ?
Humeur : Vous connaissez le syndrome de la cocotte minute ? Bah voilà. sous pression et prête à exploser !



Je suis une licorne !


Feat Dylan Smith


_________________________________________________

C’est trop injuste la vie, j’me suis assise en tailleur, laissé tomber comme une loque à terre. Mes chaussures ne m’aiment plus. Elles étaient mes dernières amies. J’en ai marre, tout l’monde m’utilise pour faire ce qu’il veut. Moi on m’laisse tomber comme une merde, tant que j’les amenais là où elles avaient envie d’aller tout allait bien, mais sitôt que j’les retirais c’était fini. Elle ne me suivait pas, c’était un peu comme tout le monde si j’n’allais pas vers les gens, vers ceux que je considérais maintenant comme mes amis, ils ne viendraient pas vers moi.
C’était le drame de ma vie, j’aimais des gens pour qui je n’étais qu’utile. Ce qui en soit était un bon début non ? Non, puisque comme mes chaussures que je chéris de tout mon cœur, tout le monde se barre dès que j’ai le dos tourné.
J’ai envie de pleurer toutes les larmes de mon corps mais rien ne viens. Faut croire que t’es trop sèche pour ça ma vieille. Je n’arrive pas à m’abreuver à la source de l’amitié, alors pourquoi je pourrais pleuvoir  des larmes de désespoir. Je suis pas assez pleine de sentiments pour ça faut croire… Je ne vaux vraiment rien en tant que femme.

« ça peut toujours s'arranger ça »


Je lève des yeux plein d’espoir vers la folle à la liseuse électrique, franchement qu’elle idée de coucher avec le diable. Elle a peut-être déjà choppé des morpions numériques. En tous les cas j’lève mes yeux vers elle :

« Tu veux être mon amie ? »


Sérieusement un jour je finirais en enfer pour avoir sympathisé  avec une démone. Si faut elle n’est là que pour tester ma foi ? Je n’en sais rien, mais elle, elle est là. Contrairement à mes amis et à mes chaussures. Ah. En fait non elle ne veut pas être mon amie mais juste m’aider à retrouver mes grôles. Bon ça reste une bonne idée, je me relève déterminée. ET OH !

« REGARDE, ELLES SONT LA ! »


Je pointe le ciel. Mes deux chaussures d’amour sont revenues vers moi en courant. En fait je suis certaine que vous m’aimez les filles ! Vous aviez juste grimpé dans les arbres pour apprécier la vue. Vous ne me détestez pas. Merci les filles d’être revenues. Il faut que j’vienne vous chercher. Je me mets à grimper et vous enfile dans un même élan… Puis je regarde le sol…

« Je ne peux pas redescendre… »



Promenons nous dans les bois... - Page 2 1565213755-ipiu-signa

Mes petits trésors:
 
##   
Contenu sponsorisé

 

Promenons nous dans les bois...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Terrae, Une nouvelle ère commence... :: Aux alentours de Terrae.
 :: Forêt.
Aller à la page : Précédent  1, 2