Partagez
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
Quand le loup rencontre le petit chaperon en rouge (PV Dylan)
##   Mer 17 Juin 2015 - 0:08

Personnage ~
► Âge : 25
► Doubles-comptes ? : Renji et Akito-RIP
► Rencontres ♫♪ :
Ys Ochikawa
Messages : 2651
Date d'inscription : 13/10/2013
Emploi/loisirs : En infiltration.
Humeur : J'ai pas, pioches!

"Orange? Hummmm...Rose? Ou Violet peut être?"

Se grattant le menton, si un jour on aurait dit qu'Ys se trouverait ici en train de chercher après un bouquet de fleurs, cela aurait surement signifier la fin du monde. Bon apparemment rien ne se passe, sauf dans l'esprit du jeune homme. C'était comme s'il était en train de fusionner de l'intérieur. Son regard de braise tourna de droite à gauche, de tulipe à coquelicot.

*Non mais si ça se trouve elle préfère les roses aux tulipes?!*

Pouuuaaahh! Mais pourquoi c'est aussi compliquée une fille? Hein? genre une bonne bière et voilà le tout est joué! Mais non, il fallait se perdre au milieux de ces bêtises. En plus du jaune, c'est cocu. Le rouge, c'est pour l'amour. Le bleu c'est...c'est...c'est pour rien du tout , y'en a pas!! Après tant d’acharnement à chercher, le cerveau d'Ys fit un tout autre effet: il se mit en veille. Le regard dans le vide, ce dernier restait ainsi plusieurs secondes avant de reprendre conscience et d'attraper un bouquet en plein vol tandis qu'il prit la sortie d'un pas décidé. Evidemment il ne manqua pas de régler le vendeur, mais voilà, il ne savait même pas ce qu'il payer. Pour l'heure, il s'en moquait bien. Tout ce qu'il voulait c'était de pouvoir sortir prendre l'air (ce qui signifie fumer une cigarette). Même le caissier l'observait avec de grands yeux et restait bien derrière son comptoir. Non mais sérieux, au lieu de faire la mauviette, il pourrait l'aider à chercher, hein?! Quoi il faudrait qu'il se calme d'abord? Il est calme...OK?!

Non plus sérieusement, il put enfin retrouver ses esprits lorsqu'il sortit de cet enfer. Prenant une bouffée d’oxygéne, levant les yeux au ciel, il se mit à questionné: Pourquoi? Pourquoi ai je eu une idée aussi idiote?

En plus si ça se trouve, Mitsuki allait se moquer de lui. C'est sûr, la prochaine fois, il évitera de pousser les limites. Ça évitera de devoir se faire pardonner avec d.... ? Des marguerites? Mon Dieu, que c'est horrible! D'un air exaspéré, Ys chassa rapidement cette vision avant de se diriger vers un banc qui ne se trouvé pas loin. Une fois confortablement installé (c'est qu'un banc), il put enfin savourer une clope tout en se détendant. Bouquet posé à ses côtés, tentant de retrouver un minimum de calme, tête renversée et yeux fermées, le Tonnerre réalisa qu'il se trouvait assis à côté d'une autre personne. D'un regard en coin, il ne put détailler son visage puisque ce dernier était caché par sa chevelure. Cette fille semblait ... effrayée? On aurait même dit qu'elle était recroquevillée. Ou alors c'était parce qu'elle était petite de taille. Se redressant, malaise de ne pas avoir remarqué sa présence avant, raclant sa gorge, le jeune homme tenta d'ouvrir la bouche.


"Euh... Tu... T'es perdue petite?"

Oui parce que c'est un enfant à côté de lui hein?! C'est ça?


Quand le loup rencontre le petit chaperon en rouge (PV Dylan) Fc156311
Merci à Elfie:
 
A toi aussi PiuPiu :p:
 
Thanks Nico!!:
 
##   Mer 17 Juin 2015 - 8:43

Personnage ~
► Âge : 18 ans
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
Dylan Smith
Messages : 63
Date d'inscription : 13/06/2015
Age : 27
Emploi/loisirs : Répondre à tous ses RP en retard (comment ça c'est pas un emploi? Ranafout', j'le fais quand même!)
Humeur : Soulagée de faire son retour

Vingt minutes qu’elle était assise sur ce banc, à regarder entrer et sortir la clientèle de la boutique d’art en face d’elle. Elle savait qu’elle devait y aller, c’était un peu pour ça qu’elle était venue jusqu’ici à la base, mais de voir tant d’animation dans ce lieu l’avait soudain ramenée plusieurs années en arrière, et le peu de confiance en elle qu’elle avait pu acquérir depuis qu’elle était arrivée à l’institut s’était envolé comme par magie.

Elle se trouvait là, à présent, tétanisée sur ce banc, à fixer cette porte qu’elle n’était pas sûre de franchir. Peut être devrait-elle demander à Ariana de venir avec elle…

Aller déranger Ariana pour ça ? Non mais tu as quel âge Dylan ?!

Non, effectivement, elle était une grande fille, il fallait qu’elle prenne sur elle. Elle baissa la tête et ferma les yeux, rassemblant mentalement son courage pour lever ses fesses du banc qui l’avait accueillie tout ce temps… quand quelqu’un s’installa à coté d’elle.

Après une seconde d’hésitation, Dylan jeta un rapide coup d’œil au nouvel arrivant, un grand brun avec un bouquet de fleurs. Un bouquet de fleurs ? Pourquoi pas après tout.

- Euh… Tu… T’es perdue petite ?

La jeune fille tourna la tête vers l’autre occupant du banc, se demandant si c’était bien à elle qu’il s’adressait, et croisa son regard. Leur couleur la coupa un instant dans son élan pour lui répondre. Elle avait bien remarqué quelques bizarreries physiques chez certaines personnes qu’elle croisait à l’institut, mais des yeux chocolat à reflets rouges ?

Allo, la terre appelle Dylan, on répond quand on te pose une question nounouille !

- Hein ? Euh non non, je ne suis pas perdue, je voulais m’acheter un peu de peinture mais… il y a trop de monde dans le magasin.

Bravo Dylan, tu es maintenant capable de faire quasiment des phrases complètes devant des inconnus qui font une tête de plus que toi !

Puis, son regard gris perle rencontrant à nouveau le bouquet de marguerites, elle tenta de continuer la conversation :

- Qui est l’heureuse élue ?

Elle avait lu quelque part que toutes les fleurs avaient une signification, et dans le tas, les marguerites voulaient dire quelque chose comme « tu es belle » ou « je t’aime ». C’était un peu stupide, puisque la moitié des fleurs avaient plus ou moins ce deuxième sens, mais l’idée n’était pas de tenir une conversation digne d’un cours magistral. Il fallait juste qu’elle n’ait pas eu l’air trop cruche pour se faire envoyer balader par le brun assis à coté d’elle.
Spoiler:
 
##   Mer 17 Juin 2015 - 17:01

Personnage ~
► Âge : 25
► Doubles-comptes ? : Renji et Akito-RIP
► Rencontres ♫♪ :
Ys Ochikawa
Messages : 2651
Date d'inscription : 13/10/2013
Emploi/loisirs : En infiltration.
Humeur : J'ai pas, pioches!

Hrp> Oh merci ^^ J'espère que tu as passé une bonne journée. Sinon oui c'est nickel ^^

Tiens? Est ce qu'Ys serait possédé par une âme charitable et viendrait aider une enfant à retrouver son chemin? Quoi? Tout est possible après tout. Ouais enfin, une enfant, ça c'est ce qu'il pensait jusqu'à que leurs regards se croisent enfin. Euh... Ok elle était petite de taille mais elle n'avait pas vraiment l'air d'être aussi jeune qu'il ne l'avait crus. Ceci dit, elle semblait bien fragile. D'ailleurs elle prit un temps avant de lui répondre. Manquerait plus qu'il lui fasse peur!

Enfin il entendit le son de sa voix. Elle avait un joli regard et ressemblait à une poupée. Le magasin bombée? Interloqué, Ys posa son regard sur le bâtiment qui... qui comptait trois ou quatre personnes maximum!! Bombé ça? Non mais elle rigole là?! Qu'est ce qu'elle avait derrière la tête cette petite? Doucement, assez inquiet de sa vision des choses, Ys reposa son regard sur sa voisine et laissa traîner sa voix:


"Ah ouais... il y a GRAVE du monde... -_-"

Bon il n'était pas là non plus pour la juger hein?! Après tout, elle faisait ce qu'elle voulait. Mais il y avait quand même des gens bien étranges. Soupirant, Ys reposa son regard devant lui, autrement dit dans le vide, et se concentra sur ce qu'il devrait faire. Quand la jeune fille lui posa une question. L'heureuse élue? Il aurait manqué de s'étouffer en riant à cela. Aussitôt, d'un sourire amusé ou gêné, allez savoir, il répondit:

"Hum.. heureuse je ne sais pas si c'est vraiment le bon terme..."

Se grattant le front, Ys laissa échapper un léger rire qu'il mit vite fin. Puis, il reprit aussitôt pour chasser cette image de Mitsuki.

"C'est pour mon professeur. C'est tout."

Jetant au loin son mégot, il fut quelque malaise de devoir répondre à ce genre de question. En fait, il réalisait combien il serait stupide d'offrir ça. Ca ne lui ressemblait pas et puis, elle se serait moqué de lui, enfin il en était persuadé du moins. Du coup, il préféra poser son attention sur sa voisine avant de continuer ce type de conversation.

"Dis moi, t'es pas du coin toi?! Euh, juste comme ça hein, t'as quel âge?"

La fixant comme s'il venait à redouter sa réponse, il la détailla avant imaginant que pouvait être sa réponse. Non parce que si elle était vraiment aussi jeune qu'il ne l'aurait crus, ils sont où les parents là?! Vraiment c'est inacceptable de laisser ses gosses seuls! Et puis lui, c'est pas une nounou non plus alors ne l'obliger pas à le prendre en pitié.


Quand le loup rencontre le petit chaperon en rouge (PV Dylan) Fc156311
Merci à Elfie:
 
A toi aussi PiuPiu :p:
 
Thanks Nico!!:
 
##   Mer 17 Juin 2015 - 20:46

Personnage ~
► Âge : 18 ans
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
Dylan Smith
Messages : 63
Date d'inscription : 13/06/2015
Age : 27
Emploi/loisirs : Répondre à tous ses RP en retard (comment ça c'est pas un emploi? Ranafout', j'le fais quand même!)
Humeur : Soulagée de faire son retour

- Ah ouais... il y a GRAVE du monde... -_-

Serait-ce du sarcasme que j’entends là ? Allez, vas-y Dydy, toi aussi tu peux en faire !

- Hum.. heureuse je ne sais pas si c'est vraiment le bon terme... C'est pour mon professeur. C'est tout.

HAHA !

- Les marguerites veulent dire je t’aime. Ce doit être un professeur très particulier…
Le ton était maitrisé quoiqu’un poil hésitant, mais avec un peu de chance le grand brun à coté d’elle ne l’avait pas remarqué. Surtout qu’il ne semblait plus franchement à l’aise maintenant qu’on abordait la question du bouquet à ses cotés…

- Dis moi, t'es pas du coin toi?! Euh, juste comme ça hein, t'as quel âge?

Pas du coin, c’est peu de le dire…

- Je viens d’arriver à Terrae et j’ai 18 ans. Et toi, quel âge as-tu pour flirter avec ton professeur ?

La question était sortie toute seule, et Dylan devint immédiatement rouge fluo en se rendant compte de ce qu’elle venait de dire. Elle se rattrapa donc : Je ne te juge pas, ne t’en fais pas, je ne dirais rien à personne, c’est juste… enfin comme on vient de se rencontrer… et puis tu as l’air sympathique alors…

La demoiselle se tut, son cerveau se transformant en bouillie au fur et à mesure qu’elle s’embrouillait toute seule dans ce qu’elle essayait de dire. Se balançant nerveusement d’avant en arrière sur le banc, elle changea complètement de conversation dans l’espoir de faire oublier sa remarque précédente : ça te dit de visiter la boutique d’art ? J’ai besoin de peinture, mais je n’ai jamais eu l’occasion de mettre les pieds dans un magasin…

Ou comment passer pour une ermite en une seule phrase. Bon en même temps on ne pouvait pas lui en vouloir, elle n’avait jamais eu envie de désobéir à ses parents absents durant son enfance, et lorsqu’elle avait commencé à avoir ce genre d’idée on lui avait assigné une nounou aux allures de Terminator. Aucune chance qu’elle ait pu faire la moindre sortie dans ces conditions !
##   Mer 17 Juin 2015 - 21:34

Personnage ~
► Âge : 25
► Doubles-comptes ? : Renji et Akito-RIP
► Rencontres ♫♪ :
Ys Ochikawa
Messages : 2651
Date d'inscription : 13/10/2013
Emploi/loisirs : En infiltration.
Humeur : J'ai pas, pioches!

Heureusement qu'il avait terminé de fumer parce que sinon il aurait surement avaler cete dernière. Manquant de s'étrangler, Ys fit de grands yeux quand il apprit la signification de ces fleurs. Non c'est une blague hein?! Elle se moque de lui c'est obligé! Il y a une cinquantaine de fleurs dans ce magasin et il a fallu qu'il ressort avec celles là! Il y a vraiment que les filles pour savoir ça! En plus, les marguerites c'est pas terribles alors comment des fleurs aussi.... moches peuvent signifier quelque chose d'aussi important.

Il a pas le choix, il faut les brûler. Se saisissant de son briquet, Ys visa le bouquet et d'un air crédule:


"Mauvais choix!"

Oui c'est peut être excessif comme attitude, enfin il a toujours été comme ça. Et puis, c'est trop! Et si Mitsu connaissait aussi la signification? Non mais là c'est clair le GROS BOUFFON EN VUE! Alors vaut mieux faire disparaître les preuves. Ouais enfin, ça aurait pu fonctionner si la réponse de la demoiselle ne l'avait pas d'autant perturbée. 18 ans? Vraiment? Non mais Ys en a 19 et elle 18?? Vous voyez un peu la différence, physiquement je veux dire. Non mais elle ment c'est pas possible. Quoique en même temps, il n'en verrai pas l'intérêt. Enfin ce qui empêcha d'autant plus de mettre le feu aux fleurs, l'obligeant à poser son briquet manquant de se brûler, ce fut surtout la suite des ses paroles. Là c'est clair, il ne put s'empêcher de devenir rouge. Rouge de honte et aussi de colère. Mais elle y va pas avec le dos de la cuillère. Soudainement, vraiment gêné par ce qu'elle venait de dire, Ys se leva d'un bond, le poing bondissant en guise de menace.

"NON MAIS QU'EST CE QUE CA PEUT TE FOUTRE? ET PUIS JE NE FLIRTE PAS AVEC MON PROFESSEUR!!ET ARRETES DE M'EMMERDER AVEC CA SIN...hein?! Sympathique?!"

S'arrêtant soudainement, Ys fixa la jeune femme qui s'exprima. Quoi elle s'excuse maintenant? Mais y a un truc qui cloche chez elle! Soit elle se fiche vraiment de lui ou alors elle est vraiment naïve. Non mais là il se sentait vraiment ridicule. Si elle ne l'avait vraiment pas fais exprès, il n'irait pas se battre avec elle. Déjà qu'il ne l'aurait pas vraiment fait, c'est une fille hein, question d'honneur.

La fixant de ses yeux rouges, un arbre pour se taper la tête dessus aurait été parfait. Sans rien n'ajouter, il se laissa tomber lacement à sa place. Encore gêné mais un peu plus détendu, il brisa ce silence, tentant de se calmer et de ne pas faire plus peur qu'il ne l'avait déjà fait.


"T'as le don pour mettre les deux pieds dans le plat.... Et tu fais pas ton âge aussi."

Prenant une profonde respiration, histoire de se concentrer et de chasser ce qu'il venait d'entendre, il tendit sa main à sa voisine dans l'espoir de la rassurer.

"J'ai 19 ans et je m'appelle Ys. Ah et fais gaffes à ce que tu sors, sinon tu vas enchaîner les boulettes."

Bon ok, il avait compris. Il allait devoir réfléchir avant de s'emporter surtout si la miss continue ses gaffes. Reposant son regard sur la jeune fille, il voyait bien qu'elle n'était pas méchante et qu'elle devait surement avoir un bon fond. Enfin elle lui proposa de changer d'air en l'invitant à visiter le magasin. Tiens, ça y est il y avait moins de monde? Non mais là il venait de réaliser aussi qu'elle n'avait jamais été dans un magasin... Posant un regard interrogateur, il lâcha:

"Non mais tu te fous de moi là? T'étais séquestrer ou quoi? "

Finalement la boutique de fleurs n'était pas si terrible... Bon ok, soupirant, il se leva, gardant ce bouquet de fleurs en main.

"Ok ok. Ramènes toi je vais t'escorter!"

Bah en fait, c'est pas une gamine qui a fuit la surveillance de ses parents. Non, c'est une fille qui a un an de moins que lui mais avec qui il va devoir jouer à la nounou. Cherchez l'erreur! -_-'


Quand le loup rencontre le petit chaperon en rouge (PV Dylan) Fc156311
Merci à Elfie:
 
A toi aussi PiuPiu :p:
 
Thanks Nico!!:
 
##   Mer 17 Juin 2015 - 23:16

Personnage ~
► Âge : 18 ans
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
Dylan Smith
Messages : 63
Date d'inscription : 13/06/2015
Age : 27
Emploi/loisirs : Répondre à tous ses RP en retard (comment ça c'est pas un emploi? Ranafout', j'le fais quand même!)
Humeur : Soulagée de faire son retour

- T'as le don pour mettre les deux pieds dans le plat.... Et tu fais pas ton âge aussi.

Fronçant les sourcils, Dylan pencha la tête en avant pour regarder où étaient ses pieds. Aucun plat au sol… C’était surement une expression. Quant à savoir ce qu’elle voulait dire…

- Qu’est ce qui te fait dire que je ne fais pas mon âge ? Demanda-t-elle en inclinant la tête sur le coté, intriguée par les propos de son interlocuteur.

- J'ai 19 ans et je m'appelle Ys. Ah et fais gaffes à ce que tu sors, sinon tu vas enchaîner les boulettes.

Elle lui serra la main qu’il lui tendait, comme elle avait vu faire dans les films qu’elle regardait chez ses parents. Chez elle…

- Désolée pour les boulettes. Moi c’est Dylan

Au moins, il n’avait pas l’air de trop lui en vouloir pour ses maladresses. C’était bien la première fois qu’elle parlait avec un jeune de son âge sans que la conversation ne se termine avec des moqueries à son sujet.

- Non mais tu te fous de moi là? T'étais séquestrée ou quoi?

- Séquestrée ? Non, mes parents étaient stricts, c’est tout. Avant d’arriver ici, ça faisait longtemps que je n’étais pas sortie pour autre chose qu’aller en classe.

Elle lui proposa ensuite de visiter avec elle le magasin d’art. Maintenant qu’ils avaient fait connaissance, elle se sentait plus en sécurité avec Ys que toute seule face à tous ces inconnus qui occupaient le local de l’autre coté de la rue…

- Ok ok. Ramènes toi je vais t'escorter!

Bondissant hors du banc, elle s’empressa de le suivre jusqu’à la boutique de matériel de dessin, un sourire franc plaqué sur le visage. Elle avait décidément eu de la chance de rencontrer le grand brun, même si le début de la conversation avait été un peu… compliqué ? Bon, il fallait dire aussi que quand les seules expériences de dialogues entre adultes sont ceux qu’on trouve dans les livres et films, ça n’était pas franchement évident de communiquer normalement.

Sa curiosité avait malgré tout été piquée par cette histoire de professeur, aussi elle ne put s’empêcher de revenir sur le sujet : Est-ce que je mets les pieds dans les plats si je te demande pourquoi tu as un bouquet de marguerites pour ton professeur ? Elle leva les yeux vers lui, tentant d’anticiper sa réaction. Ce n’était peut être pas une bonne idée d’insister, mais personne ne lui avait appris que la curiosité était un vilain défaut.
Spoiler:
 
##   Jeu 18 Juin 2015 - 0:00

Personnage ~
► Âge : 25
► Doubles-comptes ? : Renji et Akito-RIP
► Rencontres ♫♪ :
Ys Ochikawa
Messages : 2651
Date d'inscription : 13/10/2013
Emploi/loisirs : En infiltration.
Humeur : J'ai pas, pioches!

HRP> Pour l'instant, on a éviter le pire ^^ Non mais après Ys n'est pas méchant alors il va la prendre sous son aile parce qu'elle me fait trop rire! xD

Il avait beau la détailler, on aurait dit que cette fille sortait tout droit d'une grotte. Delà par son comportement, mais aussi par ses questions. Notamment celle où elle voulait savoir en quoi elle ne faisait pas son âge. Se mordant la lèvre, Ys eut un léger soucis pour lui dire vraiment pourquoi elle ne faisait pas son âge. Comment lui dire sans la blesser? De ses mains, il fit signe d'un ensemble, tout ce qu'elle représentait.

"Ben... ça..tout ça en fait. T'es pas bien grande et euh... je sais pas moi, tu caches derrière tes fringues là!"

Ouais en fait, elle lui donnait pas l'impression de s'habiller comme une fille de son âge. Enfin chacun ses choix, c'est juste que du coup, elle faisait plus jeune. On devait souvent lui demander sa carte d'identité. Bref, il fit signe de laisser tomber. De toute manière, elle n'aurait surement pas compris. Et enfin il put poser un nom sur ce jeune visage: Dylan. C'est pas un prénom de garçon ça? C'est bizarre... Enfin on va éviter d'en rajouter.

Stricts? Non mais attends des parents stricts qui t'empêchent de sortir, ça s'appelle quand même de la séquestration!! Elle devait vraiment les aimer pour ne pas ouvrir les yeux. Pourquoi il y avait comme un goût amer dans ses réponses? Fronçant les sourcils, Ys fit un sourire qui ressemblait plus à une grimace. Ouais là c'est clair, cette fille, elle est loin d'être mauvaise. On dirait un nouveau née à qui il faut tout apprendre. Et apparemment, il y a des personnes qui ne se sont pas gênés pour abuser de sa gentillesse. Quelle finesse!


"Ils devaient avoir peur que tu t'enrhumes..."

Oui là encore, on va éviter de dire ce qu'il pense vraiment. Bon il ne les connaissait pas plus que ça, ces parents, mais à première vue (si on peut dire) on aurait du leur couper... euh...le droit d'être parent... Bref, les jeunes gens se dirigèrent vers le magasin et Dylan semblait même soulagée tant elle le collait aux talons. Une fois à l'intérieur, Ys jeta un regard aux personnes qui s'y trouvaient. Le monde... Il jeta un regard à Dylan du genre "ça déborde hein?!" Oui c'est ironique. Baladant dans les rayons, le jeune homme jeta un oeil autour de lui quand la petite brune posa une nouvelle fois une question gênante. Soupirant , laissant sa tête tombée en avant, là c'est clair cette journée allait être compliquée, longue, fatiguant.

"Hum... t'es perspicace. Bon ok... euh... Je lui offre un bouquet parce que j'étais un mauvais élève! Voilà heureuse? Maintenant ne poses plus ce genre de questions!"

Secouant la tête, désespéré, Ys passa devant elle. C'était comme pour fuir ses questions. Ses parents sont de vrais (bip). Maintenant elle ne sait même pas comment se comporter avec le monde et elle s'habille comme une gamine de 12 ans. Et en plus, ça lui tombe dessus! Mais pourquoi faillit-il qu'il devienne une autre personne? Autrefois, il l'aurait envoyer sur les roses aucune compassion.

"Ca fait longtemps que tu peins?"

Prenant des petites bouteilles de peinture, il reposa alors son regard sur la miss. C'est dingue, elle parait encore plus fragile au milieux de ces épaisses étagères.

"Tu peins des choses en particulier ou ... enfin ça dépend de ton humeur?"


Quand le loup rencontre le petit chaperon en rouge (PV Dylan) Fc156311
Merci à Elfie:
 
A toi aussi PiuPiu :p:
 
Thanks Nico!!:
 
##   Jeu 18 Juin 2015 - 8:47

Personnage ~
► Âge : 18 ans
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
Dylan Smith
Messages : 63
Date d'inscription : 13/06/2015
Age : 27
Emploi/loisirs : Répondre à tous ses RP en retard (comment ça c'est pas un emploi? Ranafout', j'le fais quand même!)
Humeur : Soulagée de faire son retour

- Ben... ça..tout ça en fait. T'es pas bien grande et euh... je sais pas moi, tu caches derrière tes fringues là!

Je devrais peut être aller acheter des vêtements aussi alors… Mais il y a des filles qui crient dans la boutique là bas, j’irais un autre jour.

- Ils devaient avoir peur que tu t'enrhumes...

Ils n’en avaient rien à faire de moi surtout…

Il vallait mieux ne pas continuer cette discussion, c’était du passé, Dylan s’était promis de rompre avec son ancienne vie en arrivant ici. Même si elle en gardait de beaux restes avec ses gaffes incessantes et sa timidité handicapante.

Le regard qu’il lui lançait sans le genre t’as vu ? y a FOULE bien ironique ne lui échappa pas. Peut être qu’elle lui raconterait un jour…

Tu parles, c’est pas le genre d’histoire qui intéresse quelqu’un ici.

- Hum... t'es perspicace. Bon ok... euh... Je lui offre un bouquet parce que j'étais un mauvais élève! Voilà heureuse? Maintenant ne poses plus ce genre de questions!

Cette discussion là était close aussi alors. Dommage, Dylan était toujours intriguée par cette histoire de professeur et de mauvais élève…

- Ca fait longtemps que tu peins?


La petite brune leva le nez vers Ys, surprise qu’il s’intéresse à elle comme ça.

- ça doit faire euh… six ans à peu près, j’ai commencé le jour où… peu importe. Mais je n’ai jamais eu de professeur pour ça, alors c’est plus du défouloir que de la vraie peinture.

Les étagères du magasin paraissaient plus grandes qu’elle ne se l’était imaginé. Dans les films, les acteurs n’avaient pas l’air de lilliputiens en faisant leurs courses, elle en était presque sûre. Ys avait surement raison, elle devrait s’habiller comme les filles de son âge, avec ces jolies chaussures à talons hauts qu’on leur voyait souvent à la télévision. Au moins elle gagnerait quelques centimètres.

- Tu peins des choses en particulier ou ... enfin ça dépend de ton humeur?

Dylan scrutait les rangées les plus hautes du rayon en répondant ça dépend du modèle et de l’envie, surtout. En arrivant j’ai eu envie de peindre le parc près de l’institut. Je l’ai déjà dessiné sous tous les angles, mais je n’avais pas de peinture sous la main. Elle allait ajouter quelque chose, mais se ravisa. Pouvait-elle poser à nouveau une question personnelle à Ys, si ça n’avait rien à voir avec son professeur, ses histoires de bouquets ou ses mauvaises notes ?

Elle tenta quand même, d’une petite voix : Est-ce que ça t’embête si je veux savoir si tu peins aussi ?

Elle était sur le point de lui redire encore une fois qu’elle était désolée de l’ennuyer avec ses questions, mais qu’il l’intriguait quand elle repéra enfin ce qu’elle cherchait, deux niveaux au dessus de sa tête. Elle se hissa sur la pointe des pieds pour attraper un lot de pinceaux. Ses doigts arrivaient juste au bord de l’emballage, et elle chercha à s’étirer encore plus pour parvenir à en passer le bout derrière, espérant rapprocher les précieux pinceaux du bord de l’étagère pour s’en saisir plus facilement.
Spoiler:
 
##   Jeu 18 Juin 2015 - 18:12

Personnage ~
► Âge : 25
► Doubles-comptes ? : Renji et Akito-RIP
► Rencontres ♫♪ :
Ys Ochikawa
Messages : 2651
Date d'inscription : 13/10/2013
Emploi/loisirs : En infiltration.
Humeur : J'ai pas, pioches!

HRP> Mais tu te moques là?! Evil or Very Mad xD



Arquant un sourcil, Ys fixa la demoiselle qui avoua que cela fait six ans qu'elle peignait. Enfin il y avait surtout un bonne raison qu'elle ne voulut pas donner. N'en disant rien , il gardait cependant bien ses paroles en mémoire. Elle appelait ça du défouloir... au bout de six ans, elle devait surement maîtriser les techniques et sans aucun professeur, tout était à son honneur. Elle devait vraiment manqué de confiance en elle.

Mais le garçon n'en rajouta rien pour l'instant, ne souhaitant pas non plus la bousculer ou l'effrayer d'avantage, c'est qu'il en avait déjà assez fait. Enfin, ce qui fit pivoter le garçon sur lui même pour observer la demoiselle fut sa réponse. Un parc près de l'institut? Non mais elle st de Terrae?? Alors oui ça expliquerait de nombreuses choses. Premièrement, le fait qu'il ne l'avait encore jamais rencontré et aussi parce qu'elle sentait vraiment perdue. Elle avait vraiment tous les caractéristiques d'une enfant. Même si elle était parfois indiscrète et ce involontairement, ça lui donnait quand même un côté attachant. Alors, lui coupant presque la parole, il prit la parole:


"T'es arrivée à Terrae?" Laissant un petit rire nerveux s'échapper, il reprit: "Non mais ça c'est drôle! Ok et t'es de quelle affinité?"

Vue comment elle était calme , elle ne pouvait être que dans deux catégories: soit Air ou Eau. Elle le surprendrait bien si elle lui annonçait Tonnerre ou Feu. Ce qui signifierait qu'elle cachait bien son jeu et qu'elle se moquait de lui depuis le départ. Mais malgré le fait qu'il ne la connaissait pas plus longtemps que ça, elle lui inspirait quand même confiance et honnêteté. Puis, d'un fin sourire, il répondit à sa question dont elle semblait gênée de poser. A croire qu'il l'avait vraiment terrorisé.

"Non je ne peins pas. Je joue de la guitare. Bah on a un deuxième point commun comme ça: nous sommes des artistes!"

Lui adressant un clin d'oeil, même si elle avait le don de poser des questions parfois indiscrètes, elle était plutôt amusante. Voyant bien que cette dernière avait du mal à atteindre son objectif, même sur la pointe des pieds, le garçon vint voler à son secours. Attrapant sous ses yeux les pinceaux qu'elle visait, Ys lui tendit naturellement et reprit cette fois avec une voix calme et posée.

"Tiens mini pouce!"

Puis, ayant un instant d'hésitation, il reprit la parole pour demander une chose bien particulière.

"Si tu me dis la véritable raison pourquoi t'as commencé à peindre, je répondrais à tes questions farfelues. Ok?"

Cette Dylan piquait la curiosité alors se mettre à nu pour quelques informations , pourquoi pas. Et puis, elle avait besoin de se mêler à la civilisation. Chose à laquelle ses parents ne semblaient pas s'être préoccupé. Non parce que là, même en étant à Terrae, elle va finira par se faire bouffer.


Quand le loup rencontre le petit chaperon en rouge (PV Dylan) Fc156311
Merci à Elfie:
 
A toi aussi PiuPiu :p:
 
Thanks Nico!!:
 
##   Jeu 18 Juin 2015 - 20:14

Personnage ~
► Âge : 18 ans
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
Dylan Smith
Messages : 63
Date d'inscription : 13/06/2015
Age : 27
Emploi/loisirs : Répondre à tous ses RP en retard (comment ça c'est pas un emploi? Ranafout', j'le fais quand même!)
Humeur : Soulagée de faire son retour

- T'es arrivée à Terrae? Laissant un petit rire nerveux s'échapper, il reprit: Non mais ça c'est drôle! Ok et t'es de quelle affinité?

Non mais de QUOI il parle ? Ah, oui, le truc là…

- Euh pour l’instant je suis juste novice, mais j’aurai des affinités avec l’eau et la lune à priori. Et toi, tu as commencé l’initiation ?

- Non je ne peins pas. Je joue de la guitare. Bah on a un deuxième point commun comme ça: nous sommes des artistes!

Dylan était soulagée de constater que si elle évitait certains sujets, Ys lui répondait sans que ça ait l’air de lui poser de problème. Et son commentaire sur leurs points communs la fit sourire : c’est vrai qu’à première vue, ils semblaient opposés en beaucoup de choses, physiquement et dans leur caractère. Et  pourtant…

Il lui tendit alors les pinceaux qu’elle essayait d’attraper Tiens mini pouce !

Elle rit alors doucement, amusée par ce surnom, avant de le remercier pour cette attention. Il était maintenant temps de trouver une toile dont la taille conviendrait à l’espace au dessus de son lit… Alors qu’elle passait dans le rayon suivant, Ys près d’elle, il lui posa une question qu’elle aurait aimé éviter.

- Si tu me dis la véritable raison pourquoi t'as commencé à peindre, je répondrais à tes questions farfelues. Ok?

… ?!

Dylan se figea. La véritable raison pour laquelle elle avait commencé à peindre ? Personne ne l’avait jamais su. Personne n’avait jamais demandé non plus. Voulait-elle en parler ? C’était encore douloureux rien que d’y penser…

Après quelques minutes de réflexion, elle décida de faire confiance au grand brun qui l’accompagnait. Après tout, il ne s’était pas moqué d’elle jusque là, pourquoi commencerait-il maintenant ? Les yeux fixés sur un point imaginaire près du bras d’Ys, elle s’y reprit quand même à trois fois avant de parvenir à faire sortir un son de sa bouche : D'accord. Je te raconte mon histoire, mais ensuite tu me racontes la tienne. Elle termina sa phrase le regard vissé dans celui de son interlocuteur, la mâchoire serrée pour cacher la peine qui refaisait surface.

D’artiste à artiste, peut être pourraient-ils comprendre ce qui avait poussé l’autre à commencer sa passion ? Dylan comptait là-dessus, parce qu’avec le temps qu’elle avait passé en compagnie d’Ys, elle espérait vraiment avoir enfin trouvé quelqu’un qui puisse la voir autrement que comme une erreur à surveiller ou à critiquer.

Se reprenant après un instant de flottement, la jeune fille se concentra à nouveau dans sa quête de la toile idéale, souhaitant sortir du magasin avant d’aborder les sujets qui fâchent. Elle dénicha rapidement ce qu’elle cherchait, saisit au passage une série de flacons de peinture en tête de rayon et fila en direction de la caisse. Elle prit tout de même le soin de préciser Je préfère qu’on sorte de la boutique avant de parler de tout ça… si ça ne t’ennuie pas.

Et si ça t’ennuie c’est pareil.
##   Jeu 18 Juin 2015 - 21:20

Personnage ~
► Âge : 25
► Doubles-comptes ? : Renji et Akito-RIP
► Rencontres ♫♪ :
Ys Ochikawa
Messages : 2651
Date d'inscription : 13/10/2013
Emploi/loisirs : En infiltration.
Humeur : J'ai pas, pioches!

"Tonnerre Lunaire et je suis étoile. Ben je te souhaite la bienvenue à Terrae. Tu trouveras ta place... même si t'en prends pas beaucoup!"

Lui adressant un sourire amicale, il y avait bien là une logique pour que Dylan se retrouve à son tour une élève de Terrae, une protégée. De toute manière, il aurait fini par le deviner. Tout comme elle lui annonça être Eau lunaire. Forcement, elle ne pouvait pas être autre chose et ça lui collait très bien. Jusqu'ici tout se passait plutôt bien. Ys avait pu oublier cette histoire de bouquet, pouvoir se calmer, quand à Dylan, elle semblait un peu moins gênée.
Elle laissa même échapper un rire. D'ailleurs, le jeune homme remarqua que la petite brune était bien plus mignonne quand elle souriait que derrière ses airs tristes et effacés. Oui enfin, chassez le naturel et il revient au galop. Sa proposition fut celle de trop. Cette dernière se figea. Apparemment, c'était un sujet douloureux, glissant. Quand elle prit son courage à deux mains, elle accepta à une condition qu'Ys en fasse de même. Voilà voilà! Il aurait du se la fermer! Bon tant puis, il faudra prendre sur lui, ça ne pouvait pas être pire de toute manière. Sur le moment, bien qu'il n'eut pas l'occasion, Ys voulut lui dire d'oublier cette idée, qu'elle n'était pas obligé d'en discuter avec lui. Après tout, il n'était qu'un inconnu pour elle alors pourquoi accepter?


Pourtant, elle ne refusa pas même après avoir hésiter longuement. Ce n'était pas utile de remuer le passé. Mais peut être qu'elle en avait envie, de se vider. Elle se dirigea ensuite vers la caisse, et se sentant un peu bête, une fois ayant soupirer, Ys la suivit.

"Si tu veux..."

Il n'allait quand même pas la forcer devant tout le monde à parler, quand même! Bref, ils purent ensuite tous deux quittaient la boutique. Parce qu'il est grand et qu'il est un gentleman (ahah très drôle), Ys prit le sac d'achat de la demoiselle et la laissa passer devant lui. Une fois à l'air libre, il sortit immédiatement une cigarette qu'il alluma de suite. Se dirigeant vers le banc où ils étaient installés quelques minutes plutôt, le Tonnerre brisa le silence:

"Tu sais, t'es pas obligée de répondre. Après tout, tu me connais pas. Je pourrais être un taré sortit tout droit de l'asile...."

Lui faisant de grands yeux tel un psychopathe s'amuserait à le faire, ce qu'il tentait par là était surtout pour détendre la miss. Elle n'avait pas besoin d'avoir une pression en plus de sa timidité.


Quand le loup rencontre le petit chaperon en rouge (PV Dylan) Fc156311
Merci à Elfie:
 
A toi aussi PiuPiu :p:
 
Thanks Nico!!:
 
##   Jeu 18 Juin 2015 - 21:57

Personnage ~
► Âge : 18 ans
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
Dylan Smith
Messages : 63
Date d'inscription : 13/06/2015
Age : 27
Emploi/loisirs : Répondre à tous ses RP en retard (comment ça c'est pas un emploi? Ranafout', j'le fais quand même!)
Humeur : Soulagée de faire son retour

Ils étaient à présent sortis du magasin. Dylan était contente d’avoir pu accomplir ce qui relevait de l’exploit pour elle, à savoir franchir le seuil d’un endroit pareil, et la tension qu’elle ressentait à l’idée de se confier pour la première fois à quelqu’un s’en était un peu atténuée. Bien sûr, elle n’avait jamais raconté à personne pourquoi elle s’était mise à la peinture, mais elle n’avait jamais autant discuté avec quelqu’un non plus avant d’arriver à Terrae, alors… C’était un peu comme s’il était son grand frère, dans la façon qu’il avait de se comporter avec elle, et la sensation de sécurité qu’elle éprouvait à ses cotés.

- Tu sais, t'es pas obligée de répondre. Après tout, tu me connais pas. Je pourrais être un taré sortit tout droit de l'asile....

Un sourire fleurit à nouveau sur le visage de la jeune fille. Ce serait une journée mémorable !

- Peut être, mais j’ai l’impression de pouvoir te faire confiance. Je peux, pas vrai ?

C’était plus une question rhétorique pour se conforter dans son idée qu’une réelle interrogation, aussi Dylan n’attendit pas de réponse avant de se lancer.

- Si j’ai commencé à peindre il y a six ans, c’était pour une personne en particulier. Ma tante. Et le jour où j’ai commencé à peindre, c’est la seule fois où j’ai désobéis à mes parents et séché l’école. Pour ce que ça m’a apporté... Perdue dans ses pensées, la petite brune commenta Ce n’était pas l’idée du siècle, il faut avouer.

Elle se tût, se remémorant petit à petit tous les évènements qui l’avaient amenée à commencer la peinture. Cette boite, dans l’armoire de sa tante. Toutes ces fois où elle l’avait vue se servir de ces outils, ces pinceaux… Cette envie de l’imiter, pour ne pas qu’elle l’abandonne, pour garder un lien avec elle.

Et les nuits passées à la pleurer.

Les yeux embués, Dylan revint à l’instant présent et se tourna vers Ys : Je devrais peut-être commencer par le début non ? Je ne suis pas sûre d’être très claire juste comme ça.
Spoiler:
 
##   Jeu 18 Juin 2015 - 23:02

Personnage ~
► Âge : 25
► Doubles-comptes ? : Renji et Akito-RIP
► Rencontres ♫♪ :
Ys Ochikawa
Messages : 2651
Date d'inscription : 13/10/2013
Emploi/loisirs : En infiltration.
Humeur : J'ai pas, pioches!

Bon au moins, elle avait souris de nouveau. Ouais enfin, l'histoire du fou, Ys le pensait vraiment. C'est vrai il y a trop de cinglés par ici (prenait Aaron par exemple!). Non et puis Dylan, elle est adorable alors voilà la cible! Mais à part Joyce, toutes les filles de Terrae font tout pour se retrouver dans des situations dangereuses ou c'est lui qui guette le danger?
Non sérieux faudra vraiment quand lui explique. Heureusement qu'il était devenu une tout autre personne parce que sinon le prédateur d'autrefois au.... on s'éloigne là non?!

Ceci dit, une fois qu'ils retrouvérent leur place sur le banc, la jeune fille prononça des paroles qui troublérent soudainement le brun. Ne souhaitant pas croiser son regard, Ys préfèra regarder ailleurs tout en se camouflant. Confiance? Il ne s'était jamais posé là question si l'on pouvait lui faire confiance. Bon d'accord, il avait tendance à vouloir aider ses amis, sans même se rendre compte qu'il en faisait trop, mais est ce que c'était une histoire de confiance? Décidement cette fille ne cesse ne le tourmenter. Est ce que sa pureté l'effrayé? Ok il connaissait bien Mathéo mais c'était différent. Lui, il était d'un calme olympia. Tandis qu'elle, on aurait dit un agneau innocent. Ne sachant vraiment quoi en penser, il laissa souffler:


"Hum, je pense que oui..."

Fort heureusement pour lui, Dylan se livra, lui permettant alors de l'écouter et d'oublier le reste. Elle avait du cran cette fille qui semblait plus jeune. Peut être aussi qu'elle en avait besoin. Après tout, on a toujours plus de facilité à se confier à un simple inconnu. Ainsi sa tante avait été le déclic. Mais comme il s'en était douté, ses parents étaient vraiment de parfaits idiots. L'idée du siècle? Quoi? Parce qu'elle avait voulu être elle même pour une fois? Décidement, ils avaient pris un malin plaisir à la manipuler. Mais cet esprit à peindre pour une personne qu'on a aimé fit doucement sourire le jeune homme. On a tous une bonne raison, et la plupart du temps, c'est parce que quelqu'un a marqué nos vies.

Mais alors qu'il sentit sa nouvelle amie reprendre, croisant son regard instinctivement, il fit alors de grands yeux. Oh mais elle va pleurer là!! C'est vraiment délicat là!! Non parce qu'il n'est décidement pas aider pour trouver les bons mots ou pour consoler une personne. Lui, c'est plus l'homme des cavernes. Enfin, il apprend...


"Euh ben t'as dis l'essentiel hein?! T'es pas obligée.. euh... enfin si tu en as envie... Je ...ah tiens!"

Soudainement, il lui mit le bouquet de fleurs sous son nez. Quoi? C'était tout ce qu'il avait trouvé pour la réconforter. Et puis les filles aiment bien les fleurs. Non parce qu'il ne voulait pas la faire pleurer en plus. Quoiqu'il aurait du s'en douter, c'était surement l'une des premières fois qu'elle se livrait. Mais quel idiot et tout ça c'était de sa faute. Il aura beau agiter les bras dans tous les sens pour trouver une solution, le mal était fait. Bon ok, il suffit de se ressaisir. Une fois ayant avalé de travers, il se reprit et tenta d'apaiser la jeune femme, lui affichant un doux sourire.

"Tu... Tu devais beaucoup l'aimer ta tante. Et je pense que ç'était une super idée. L'idée du siècle!"

HRP> A toi le monologue! TADAM! x)


Quand le loup rencontre le petit chaperon en rouge (PV Dylan) Fc156311
Merci à Elfie:
 
A toi aussi PiuPiu :p:
 
Thanks Nico!!:
 
##   Ven 19 Juin 2015 - 0:08

Personnage ~
► Âge : 18 ans
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
Dylan Smith
Messages : 63
Date d'inscription : 13/06/2015
Age : 27
Emploi/loisirs : Répondre à tous ses RP en retard (comment ça c'est pas un emploi? Ranafout', j'le fais quand même!)
Humeur : Soulagée de faire son retour

Hors sujet:
 

- Euh ben t'as dis l'essentiel hein?! T'es pas obligée.. euh... enfin si tu en as envie... Je ...ah tiens!

Un bouquet de marguerites soudain sous le nez, Dylan se demanda ce qu’il se passait. Avait-il compris sans qu’elle ait besoin d’expliquer ? Elle en doutait un peu. Peut être était-ce un encouragement ?

- Tu... Tu devais beaucoup l'aimer ta tante. Et je pense que ç'était une super idée. L'idée du siècle!

Dylan haussa les sourcils : Oui, l’idée du siècle qui m’a valu la nounou du siècle !

Elle inspira un grand coup et commença En fait, je n’ai quasiment jamais vu mes parents. Ils sont toujours en déplacement partout, et quand ça n’est pas le cas ils sont à leur laboratoire. C’est en tout cas l’explication que m’a donné ma tante quand j’ai commencé à lui demander pourquoi c’était elle qui s’occupait de moi et pas eux. Elle a été comme une mère pour moi jusqu’à mes 9 ans, et pendant tout ce temps c’est comme si j’étais une erreur à cacher, j’ai très peu de souvenirs de sortie avec elle. Et un jour elle est… La gorge nouée d’émotion, Dylan s’interrompit quelques secondes, admirant les fleurs devant elle, avant de reprendre.Un camion l’a fauchée. C’était peut être la troisième ou la quatrième fois de ma vie que je rencontrais mes parents, ce jour-là. Ils étaient dans la cuisine quand je suis rentrée de l’école. Ils ne m’ont quasiment pas adressé la parole cette fois là non plus. C’était comme si… je ne sais pas… comme si j’étais un cafard. Sauf qu’ils ne pouvaient pas simplement se débarrasser de moi à coup d’insecticide. Pendant les trois années qui ont suivi, les seules personnes que je croisais étaient mes camarades de classes à qui on m’avait interdit d’adresser la parole, et la maitresse. Il n’y avait jamais personne à l’appartement, le lit de mes parents était toujours fait, les placards se remplissaient tout seuls de nourriture et la seule raison pour laquelle je continuais à passer l’aspirateur le dimanche était parce que dans ma tête, ça justifiait que je m’autorise à faire un gâteau ensuite. Comme on faisait avec tante Lucie avant qu’elle parte.

Au fur et à mesure qu’elle avançait dans son récit, c’était de plus en plus facile de parler. Le silence d’Ys aidait beaucoup, et sans le regarder Dylan avait l’impression d’être écoutée, vraiment, et d’avoir autant d’importance qu’une personne normale. Ici, personne ne lui avait interdit de parler aux autres, personne ne la surveillait pour l’empêcher de sortir. Elle était libre.

Alors elle continuait : C’est là que j’ai fini par sécher. Assister aux cours devenait de plus en plus insupportable, ce silence, tout le temps, autant ne pas être entourée de tous ces inconnus si je ne pouvais pas parler avec eux. Je n’avais pas besoin qu’ils me fassent sentir que j’étais nulle pour le savoir. Au moins à l’appartement, il n’y avait que Flocon, et lui, il ne me jugeait pas. Flocon, c’est l’ours en peluche que ma tante m’avait offert pour mes cinq ans. Je l’ai même emmené avec moi ici, c’est dire s’il est important ! Mais c’est pas le sujet. On m’avait interdit d’aller dans la chambre de ma tante, et je soupçonne que personne n’y avait mis les pieds depuis la dernière fois qu’elle l’avait quittée, parce qu’il y avait une sacrée couche de poussière lorsque j’y suis allée ce jour là. Je l’avais souvent vue peindre quand j’étais plus jeune, pendant que je dessinais. Si je suis allée dans sa chambre ce jour là, c’est surtout parce qu’elle me manquait terriblement, et que je pensais apaiser cette sensation en étant au milieu de ses affaires. Alors j’ai commencé à visiter son armoire. C’est comme ça que j’ai trouvé sa boite de peinture, son chevalet et plusieurs toiles vierges. Je me suis installée dans le salon, et j’ai commencé à peindre, comme ça. Pour voir. Et j’ai tellement été prise dedans que j’ai oublié de dormir pendant trois jours. Je peignais. Toute la journée. Au début, on aurait dit les peintures que je faisais au primaire, mais petit à petit j’ai réussi à mieux reproduire ses tracés, à être plus précise. J’ai terminé ma première toile quelques dizaines de minutes avant que mes parents ne débarquent dans l’appartement. Ils étaient furieux. Ils ont m’ont rappelé en hurlant quelle était ma place, que je n’étais rien et surtout que j’étais tenue de leur obéir et d’aller en classe. C’est comme ça qu’est arrivé dans l’appartement le monsieur chauve. On aurait dit que mes parents l’avaient recruté avec comme critère principal de recherche sa capacité à faire peur rien que par sa présence et son physique. Il faisait deux têtes de plus que moi, trois fois ma largeur, toujours habillé en noir et tirait une tête d’enterrement toute la journée. La suite n’est pas particulièrement intéressante, j’ai continué la peinture, et mon matériel, comme tout le reste dans cet appartement, se renouvelait quand je n’étais pas là. Je n’avais donc jamais eu l’occasion de mettre les pieds dans un magasin d’art avant aujourd’hui. J’ai vécu comme ça les six années suivantes, avec toujours aucun contact chez moi et uniquement des retours hostiles au lycée, et puis j’ai eu mon bac, il y a quelques semaines. Et mes 18 ans. Alors je suis partie de chez moi. J’avais le droit, je ne suis plus sous la responsabilité de mes parents. Je n’avais aucune idée d’où j’allais aller, tout ce que j’ai réussi à penser sur le moment, c’est que je ne pouvais pas rester une minute de plus dans cet endroit. J’ai fait mon sac et j’ai filé. Et je me suis retrouvée ici.

Dylan se tourna vers Ys pour terminer Maintenant, plus personne ne m’interdit de parler aux inconnus. Et ça n’est pas si mal… Elle reprit sa respiration, qu’elle n’avait pas eu conscience de retenir pendant son monologue. Elle se sentait soulagée. C’était la première fois qu’elle partageait son histoire avec quelqu’un, et elle avait l’impression de s’être vidée de son énergie en même temps que de ses griefs passés.

A présent, devait-elle attendre les questions éventuelles que pouvaient soulever le récit de sa vie, ou pouvait-elle passer directement à la partie qui titillait sa curiosité ?

Jouant avec le bouquet de fleurs, elle finit par le tendre au grand brun, sautant en même temps à pieds joints dans le plat : Et toi, pourquoi as-tu commencé à jouer de la guitare ? Et surtout, comment en es tu arrivé à manquer de dire « je t’aime » avec des fleurs à un de tes professeurs ?

Elle avait surement beaucoup de choses à apprendre à Terrae, et une grande partie ne concernait pas ces fameuses « affinités », à son humble avis.
Spoiler:
 
##   Ven 19 Juin 2015 - 9:13

Personnage ~
► Âge : 25
► Doubles-comptes ? : Renji et Akito-RIP
► Rencontres ♫♪ :
Ys Ochikawa
Messages : 2651
Date d'inscription : 13/10/2013
Emploi/loisirs : En infiltration.
Humeur : J'ai pas, pioches!

HRP> Ah ouais mais t'as vraiment tout balancé! xD Désolé mais Ys ne saura jamais faire mieux ^^
Ce fut comme si tout autour d'eux n'existait plus. Silencieux et bienveillant, Ys écoutait les explications de la jeune fille. D'un air grave, il ne fit rien qui puisse la déranger. Bien qu'au sujet de ses parents, il ne s'était pas trompés. Et ils l'avaient bien séquestré. Tout ce qui explique qu'aujourd'hui Dylan soit devenue une jeune fille timide, n'ayant aucune confiance en elle, et se cache le plus derrière son apparence pour se protéger du monde extérieur.

Dylan n'avait rien vécu de son enfance et le garçon en fut désolé pour elle. Cette ignorance vis à vis de ses parents. Quand t'es gosse, ils sont pour toi tes supers héros. Tu te sens protégé près d'eux , rien ne pourra t'arriver. Mais ce n'est pas le cas pour tous les enfants. En plus, ils sont forcés de les aimer car ils ne connaissent rien d'autres. Ce n'est quand vieillissant qu'ils se rendent compte de cet importance et de l'ampleur.

Quand il croisa alors le regard de Dylan, cette dernière laissa soufflé pouvoir parler aux inconnus sans aucun interdit, ce qui fit tirer un léger sourire au garçon.


"Ça aura été quand même un beau gâchis..."

Et pourtant il vit bien dans son regard qu'elle était la fille la plus heureuse maintenant qu'elle avait quitté sa cage dorée. Ys ne voulut pas lui poser de questions, elle s'était libérée, elle avait tout avouée. On aurait dit même qu'Ys était son prêtre. Amusant n'est ce pas? En vérité, il aurait aimé avoir autant de facilité à se confier. Une chose que la petite brune n'oublia pas de lui rappeler. Et oui, il n'y échappera pas.

"Non Dylan... On ne rend pas ce qu'on t'offre."

Repoussant le bouquet vers elle, Ys esquiva un sourire maladroit. Puis très malaise, il lança:

"La musique, la guitare, ça m'est venu comme ça, c'est tout!"

Quoi? C'est bien ça comme réponse? C'est tout de même un énorme effort pour le Tonnerre. On n'a pas tous la facilité de s'ouvrir comme Dylan. Qui cette dernière l'observait de ses grands yeux gris. Soupirant, désespéré et se sentant coincé, Ys reprit d'une voix plus calme:

"Ok ok. Bon euh.. j'ai appris à jouer de la guitare parce que ma mère aimait la musique, et c'était aussi l'instrument qui me convenait le mieux. Bon et... euh... elle est décédée d'un cancer. Mais je continu à en jouer."

Frottant le sol de son pied, Ys glissa ses yeux par terre, cherchant ses mots. Qu'est ce qu'il pouvait bien lui dire de plus? Le principal avait été mentionné. Alors, il reprit pour la suite de son interrogatoire. C'est que Dylan est curieuse... trop curieuse!

"Pour le bouquet, je ne savais pas ce que ça signifie des marguerites! Et... ben je cherchais un moyen pour me faire pardonner. Disons que ma visite pendant son sommeil ne lui a pas plut. Je pense que je lui ai fais peur. "

En y repensant, Ys laissa échapper un petit rire nerveux. Il fallait dire qu'elle s'était bien venger aussi la Mitsuki. D'ailleurs, quand il y pense, c'est la seule fille qui arrive à le terroriser. Allez savoir pourquoi.

"Ouais bon, je voulais pas lui faire une frayeur non plus, hein?! Et puis... même si elle est parfois un peu décalée, elle est chouette..."

Ayant un instant d'évasion, Ys reprit une bouffé d'air et lança plus gaiement, se sortant de ses songes:

"Bon, il doit bien y avoir un truc que tu n'as jamais fais. Un truc que t'aurai vu à la télé et qui te démange de le faire?!"

Tiens une âme charitable? Disons que Dylan avait tout à découvrir du monde et puis, elle est touchante donc la laisser se promener dans la jungle aux milieux des grandes dents, Ys s'en serait voulu. Alors ouais le premier qui s'en approche, il lui casserait les dents.


Quand le loup rencontre le petit chaperon en rouge (PV Dylan) Fc156311
Merci à Elfie:
 
A toi aussi PiuPiu :p:
 
Thanks Nico!!:
 
##   
Contenu sponsorisé

 

Quand le loup rencontre le petit chaperon en rouge (PV Dylan)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Terrae, Une nouvelle ère commence... :: Terrae Village.
 :: Boutiques.
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant