Terrae, Une nouvelle ère commence...

Partagez | 
Aller à la page : Précédent  1, 2
- Entrainement - Quand le vent souffle -
#   Mer 6 Juil - 12:23

Personnage ~
► Âge : Vingt-deux.
► Doubles-comptes ? : Aaron W, Ariana, Misao
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 1189
Date d'inscription : 08/01/2011
Age : 21
Emploi/loisirs : Travailler à l'hôpital et bosser mes cours... C'est ça les études de médecine !
Humeur : Vous voulez la version longue ou la version courte ?

Blêmissant alors qu'elle demandait à Miya de ne pas intervenir, je me demandai soudainement si je ne devais pas prendre mes jambes à mon cou immédiatement. Petit rappel : Shizuru est Feu, Marionnettiste de surcroît, et vu le super terme de « combat à mort » que j'avais entendu tout à l'heure, elle était très... très... très sérieuse. Ouais, sérieuse, c'est le mot. Je vais me faire trucider, mais un truc de malade ! Ah ah ah ! Adieu, mes chers amis ! Adieu Allen, Mitsuki, Miya ! Moi qui souhaitais vous offrir un cristal à chacun, je suis pas aidée.
En parlant de cristal, je posai deux doigt sur celui que Miya m'avait offert lors de notre première rencontre, celui-ci attaché à un collier et reposant sous le col de mon t-shirt, comme si il pouvait me protéger du mauvais sort.
Alors que Shizuru évoquait notre dernière rencontre à l'infirmerie, je pinçai les lèvres, lui lançant un regard noir. Oui, oui, je suis capable de ça, vous croyez quoi, sérieusement ? Bon sang.

- Crois-moi, tu n'auras jamais l'occasion de finir.


Néanmoins, le dernier mot se bloqua dans ma gorge lorsque Shizuru créa une bonne dizaine de boule de feu, qu'elle fit se diriger tout d'abord vers le ciel. C'est pas bon. Pas bon du tout, là. On va avoir le droit à une nouvelle extinction pour cause d'OVNI enflammés tombant sur terre. L'espèce en voie de disparition ? Aoi Amazaki. Sisi, j'vous jure. Quel honneur d'assister à ma mort prochaine.
Une boule de feu tomba subitement à un mètre de moi, et je sursautai violemment.
Bon, ok. La vitesse, noter la vitesse... Anticiper les mouvements. Bouger au dernier moment. Le vent m'aidera à les repérer !
Me concentrant sur ces sphères dans le ciel, une seconde descendit subitement, et je ne pus l'éviter qu'en reculant en catastrophe.
Je tiendrais pas comme ça, il faut que je tente de... Je sais pas, moi ! De leur envoyer des lames d'air ?! Mais l'air... Ca attise les flammes ! Si je fais ça, je suis morte... Cuite, cramée, grillée, rôtie ! Comme un bon gros poulet.
… Mais... Ca n'attise pas les flammes si le vent est plus puissant. Or, c'est pas le cas. Elle est Étoile, je suis INITIEE. Vous voyez un peu la différence ? Nan ?! Mais je suis foutue, j'vous dit !Pourquoi vous cherchez plus loin ?!
Alors qu'une troisième descendait vers moi, je piquai l'idée de Miya (à savoir créer une barrière de vent tout autour de moi) afin de me protéger momentanément de cette dernière attaque. La barrière, à peine touchée, s'effondra aussitôt.
Puis, dans le ciel, quelques unes des créations de la marionnettiste tombèrent en même temps veeeeers... vers moi, en fait.
Soufflant l'air de mes poumons, je fis comme tout à l'heure. Maman, Terrae, mes amis. Toujours, toujours.
Alors que l'une d'elle s'approchait trop près de moi, je mis à l'œuvre l'une de mes techniques que je n'avais jamais eu l'occasion de véritablement tester. Je créai donc, tout autour de mon bras, une couche d'air que j'espérais suffisamment épaisse pour m'éviter de me brûler et assez tranchante pour tenter de faire disparaître ces maudites flammes. Mais, il faut bien le dire... Je suis pas vraiment la plus avantagée, là.
Tentant de me protéger de mon mieux contre les attaques de mon adversaire, je ressentis mon bras me faire souffrir, et je notai en grimaçant que le vent... Ne protégeait quasiment pas des brûlures d'une flamme, surtout pas à mon niveau.
… Boooon ! Ah ah... Je vais mourir, ça va être troooop drôle !
...... Help... ?
#   Mer 6 Juil - 23:23
avatar
Invité

Je jouissais sur place, elle essayait d’éviter mes boules de feu du mieux qu’elle pouvait, j’avoue, c’était quelque chose d’assez remarquable, du moins quand on les évite proprement mais là …

Soupirant légèrement en regardant Aoi créer de l’air pour se protéger, je croisais les bras en me demandant si je n’étais pas venue perdre mon temps ici. Oui ! J’avais mieux à faire … non en fait, je n’avais rien du tout à faire, mais là, vraiment rien du tout, du tout à faire. Disons que c’est une excuse voulant dire « je m’ennuie fortement ».

Sans comprendre quoi que ce soit, je vis les dernières boules de feu s’atténuer avant de finalement disparaître au dessus de Aoi. Haussant un sourcil, je me demandais comment elle avait pu faire ça. Il n’y avait même pas deux secondes d’ici, la jeune fille merdait plus qu’autre chose et là, pouf, disparu !

Me retournant vivement vers Miya, je vis celle-ci sourire en affichant son air innocent. Ce n’était pas fair-play … Non pas du tout ! Grognant doucement de manière à ce que personnes n’entendent quoi que ce soit, je finis par soupirer lourdement avant de finalement déclarer d’un ton mielleux :

- Ce n’est pas du jeu si tu l’aides, Miya-Chan.

Celle n’attendit pas une seconde de plus pour répondre que ce n’était pas en la bombardement directement qu’elle s’entrainerait. Qu’il fallait aller doucement et non pas rentrer directement dans l’action sans prendre en compte son niveau. Elle était donc … si faible que ça ? Non, ce n’était pas ça, je dirais juste que Miya protégeait ses agneaux comme une bergère.

- Soit.

Me tournant vers Aoi, je la regardais un instant avant de déclarer :

- Cette fois-ci je vais t’envoyer une boule de feu à la fois, soit tu évites, soit tu la dévies avec ton air ou encore, tu te concentres assez pour la pourfendre avec ta main. J’ai remarqué la technique que tu as utilisé la tantôt avec les disques d’air, dis-toi que mes flammes sont des cibles à trancher.

Me préparant, je fis naitre quelques flammettes autour de moi avant de finalement, en faire grossir une. La laissant planer dans l’air tout en consommant celui-ci pour qu’il se solidifie, je regardais une dernière fois Aoi avant de faire tourner ma boule de feu sur elle-même.

- une minute d’intervalle entre chacune d’entres-elles, cela te va-t-il ?

Il ne faut pas croire, je n’allais pas attendre qu’elle me dise « oui » pour lui balancer la première boule.
#   Mar 30 Aoû - 19:37

Personnage ~
► Âge : Vingt-deux.
► Doubles-comptes ? : Aaron W, Ariana, Misao
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 1189
Date d'inscription : 08/01/2011
Age : 21
Emploi/loisirs : Travailler à l'hôpital et bosser mes cours... C'est ça les études de médecine !
Humeur : Vous voulez la version longue ou la version courte ?

- Ce n’est pas du jeu si tu l’aides, Miya-chan.

Moi, personnellement, je trouvais que c'était carrément du jeu. Je suis qu'une pauvre initiée sans défense face à une Étoile Marionnettiste psychopathe ! C'était pas de ma faute si j'arrivais pas à utiliser correctement mes pouvoirs depuis qu'elle était là, bon sang ! Et de plus, je suis touuut à faire d'accord avec Miya-sensei. C'était PAS du jeu si elle ne m'aidait PAS ! D'abord !
Me redressant complètement, je me tournai vers Shizuru-san pour la fixer, tandis qu'elle me donnait quelques explications. Je me frottai légèrement le bras droit, soignant sommairement les brûlures qui venaient de lui être infligées.

- J'essaierais...

E1ssayer d'utiliser les disques ? Ok, ok, okkkk. Je vais essayer, mais c'est pas dit que je réussirais.
Prenant une grande inspiration, je fermais légèrement les yeux, alors qu'elle me demandait si cela m'allait, et qu'une première boule de feu se dirigeait vers moi. De toute la force de mes pensées, je créais une barrière, qui résista à peine à l'assaut de la flamme, mais me permis de tenter de créer un disque dans mes mains. Je mis moins de temps qu'auparavant, et la boule s'aplatit rapidement dans ma main. La flamme traversa l'écran fait d'air, et je jetai le disque dans sa direction. Celui-ci la loupa, mais je la contrôlai pour qu'elle revienne vers moi et lui rentre dedans juste sous mon nez. Je déglutis en voyant quelques cheveux roussir. Woah. C'était pas passé loin.
Expirant tout l'air de mes poumons, je repris ensuite mon souffle. Une autre boule de feu vint, et je recréai une lame d'air tout autour de mon bras pour la trancher en deux. La brûlure sur mon bras se fit un peu plus insistante, mais je n'y fis pas réellement attention. Évitant les autres sphères, puis les tranchant avec une lame ou un disque à moitié mal formé, je commençai à manquer de souffle. Comble évident pour un initié de l'Air, n'est-ce pas ? Vie de merde tout de même, hein.
Reculant, haletante, je manquai de chuter en arrière tant mes jambes eurent du mal à me soutenir.
C'est fou c'que c'est crevant de sauter de droite à gauche pour éviter ces flammes !



Je vole en #F54759
#   Mer 31 Aoû - 19:22
avatar
Invité

Elle évitait mes attaques du mieux que je pouvais, elle avait beau sauté partout, cela se voyait qu’il lui manquait de l’endurance. Cette enfant était … faible. Mais je trouvais cela mignon, une pauvre petite chose sur laquelle je pouvais me défouler en toute grâce. Quelles idées me passaient par la tête en ce moment ? Êtes-vous vraiment sur de vouloir le savoir ? Vraiment, dans ce cas, que pensez-vous de moi et elle, elle sur une table pendant que je plairais à découvrir son corps avec une scalpel ? Cela est gore ? Mais non voyons, ce genre de personnes est justement présent pour divertir les personnes telles que moi …

Trêves de plaisanterie, je ne ferai pas cela à Aoi. Non, même si elle était la parfaite victime selon mes désirs, je ne pourrai lui faire plus de mal que pendant un combat. Du plaisir mes amis, c’est la seule chose que je voulais lui donner. Perverse ? Ne le saviez-vous pas ?

Pointant une fois de plus ma main vers le ciel, je fis encore apparaître des boules de feu, mais cette fois-ci, je ne restais pas immobile, j’enflammais mes poings et me ruais sur la jeune A-Chan afin de l’abattre de mes poings. Croyez-vous que son sang est rouge ? Une personne si pure devrait avoir un sang différent du mien non ?

Pourtant, avant que je ne puisse lui abattre un poing dans l’abdomen, je sentis une rafale de vent me propulser au loin. Atterrissant contre un arbre, je crachais du sang suite à l’impacte ayant parcouru tout mon corps. Regardant la personne ne cause de cela, je lui envoyais ma hallebarde en direction de son visage mais celle-ci la rattrapa en plein vol.

- Ce n’est pas un combat, mais un entrainement Shizuru !

Et moi je suis la vierge marie. Me relevant en essuyant le sang sortant de ma bouche, je crachais avec peu de grâce avant d’envoyer des projectiles en direction de Aoi.

- Il ne fallait pas me faire appel, si ce n’était que pour jouer à la dinette. Attaques-moi, Aoi. Si tu ne le fais pas, je n’aurai pas de pitié cette fois-ci et qu’importe ce que me fera Miya.
#   Lun 24 Oct - 19:31

Personnage ~
► Âge : Vingt-deux.
► Doubles-comptes ? : Aaron W, Ariana, Misao
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 1189
Date d'inscription : 08/01/2011
Age : 21
Emploi/loisirs : Travailler à l'hôpital et bosser mes cours... C'est ça les études de médecine !
Humeur : Vous voulez la version longue ou la version courte ?

Glapissant de surprise alors qu'elle essayait de m'enfoncer le poing au niveau de l'abdomen, je reculai violemment lorsqu'elle se fit propulser un peu plus loin.
Déjà en sueur, je pestai intérieurement. Au final, peut-être aurais-je dû être plus attentive aux cours que me dispensait Maman, pour m'apprendre à me défendre... Bien qu'elle m'ait toujours dit que je me débrouillais bien, je ne voulais pas avoir à utiliser mes poings et mes pieds.
Comment pouvait-on prendre le moindre plaisir à se battre de la sorte ? À vouloir faire couler du sang écarlate, à vouloir blesser ? Comment pouvait-on avoir envie de faire du mal aux autres ?
Me battre ? Je trouvais ça ridicule. Je ne voulais pas. Je ne voulais pas risquer de blesser quelqu'un, si improbable cette idée puisse-t-elle être.
Cessant de gesticuler, fermant presque les yeux pour reprendre une longue inspiration, je fis en sorte de ressentir tout l'air autour de moi ; autour de nous. L'air qui m'emplissait les poumons semblait comme une drogue, chaque goulée apportait un de ces plaisirs que l'on avait à siroter sa boisson sucrée préférée.

- Shizuru-san, je suis désolée...

Je rouvrais les yeux, la fixai, alors qu'elle relançait ses projectiles vers moi.

- ...mais je ne peux pas me battre.

Tentant de balayer d'une bourrasque les sphères incandescentes, je formai une lame d'air autour de mon bras.
Maman... Donne-moi au moins la force de réagir.
Frappant comme dans une balle de baseball sur l'une d'entre elle, je la renvoyai à toute vitesse vers sa créatrice. Je savais qu'elle ne l'atteindrait pas ; mais j'en profitai pour créer, non pas autour de moi, mais autour d'elle, un mur d'air semblable à celui qu'avait fait Miya, quelques minutes plus tôt.
Plissant les paupières et fronçant les sourcils, poings serrés, lèvres pincées, je retins, de toute la force de ma volonté, malgré les martèlements de ses sphères, ce cocon d'air protecteur.
Malgré la fatigue qui semblait me prendre soudainement, je ne lâchai pas. Je ne souhaitais pas lui faire ce plaisir.



Je vole en #F54759
#   Lun 24 Oct - 23:13
avatar
Invité

- Shizuru-San, je suis désolée... mais je ne peux pas me battre.

Se foutait-elle de moi ?! Non mais elle croyait quoi ? Qu’il était permis ainsi de me faire perdre mon temps ?! Elle ne voulait pas combattre, dans ce cas, je l’obligerai à le faire !

Mais ma pensée fut de courte durée quand je sentis quelque chose m’encercler, bien invisible, mais bien réel aussi. Elle avait également réceptionner une de mes boules de feu, qu’elle ne s’était pas gênée à me renvoyer … C’était ça, ne pas se battre pour elle ?! J’avais réussi avec aisance de me débarrasser de ma propre attaque, mais je compris rapidement qu’il m’était impossible d’attaquer à présent ... pas tant que je n’avais détruit son mur à la noix.

C’est pour cela que je m’y attelai, je devais le détruire, et je le ferai et je le prouverai. Me concentrant sur mon pouvoir un instant, je libérai une somme important de celui-ci en une fraction de seconde, un principe assez simple que j’avais appris à maitriser. Libérer une quantité énorme d’énergie en un instant pour finalement tout ravaler d’un coup. C’était dangereux et surtout douloureux puisque l’énergie propulsée revenait de suite vers son donneur. Mais grâce à cela, je ne perdais pas mon énergie inutilement, elle partait pour revenir après tout de suite.

Grimaçant après ma prouesse, je me disais qu’il ne faudrait pas faire plus d’une fois, non, ca faisait bien trop mal après tout. Mais au moins, j’avais réussi à me sortir de son bouclier ou je ne sais plus quoi.

Cette fois-ci, je ne te raterai pas, et même toi, Miya, tu n’arriverais pas à m’arrêter. Je n’avais plus ma hallebarde, je devais donc utiliser mon pouvoir et mes poings. Prenant appuis sur mes jambes, je restais un moment sur place avant de m’enfoncer légèrement dans le sol pour finalement bondir à une vitesse incroyable, bien tant que mal, j’arrivais en moins de trois secondes, juste devant Aoi. Tapant directement du point pour briser son bouclier à elle, la main en direction de son visage, je m’arrêtais de justesse. Un instant, une seconde, et elle serait défigurée. Un vent violent passa dans ses cheveux, et je me reculai.

- Quand ta vie est en danger, tes principes de ne pas te battre ne te servent à rien. Si tu as envie de protéger quelqu’un, tu n’auras pas le choix de te battre, tu ne peux pas tout résoudre par des paroles, tu ne peux pas te permettre de rester en arrière quand on a besoin de toi.

Ces paroles lui étaient destinées, je ne supportais pas ce qu’elle venait de faire, se protéger, rien d’autre … Me prenait-elle pour une merde ? Osait-elle seulement penser que je n’étais pas à sa hauteur ? Elle devait combattre, et prendre tout ceci au sérieux … le monde dehors n’était pas rose, non … elle devait comprendre que ce n’était pas tout de se protéger …

- Après tout, tu n’es qu’une faible.

C’était méchant, terriblement salop de ma part, mais je voulais qu’elle réagisse, je voulais qu’elle comprenne que c’était révolu le temps de dinettes.
#   Ven 28 Oct - 16:01

Personnage ~
► Âge : Vingt-deux.
► Doubles-comptes ? : Aaron W, Ariana, Misao
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 1189
Date d'inscription : 08/01/2011
Age : 21
Emploi/loisirs : Travailler à l'hôpital et bosser mes cours... C'est ça les études de médecine !
Humeur : Vous voulez la version longue ou la version courte ?

D'un seul coup, Shizuru, l'air plus en colère que jamais, relâcha son énergie, brisant en un instant ma barrière. C'était cela, alors, le pouvoir d'une Étoile ? Arriverais-je un jour à atteindre un tel niveau …?
Je la vis à peine se déplacer vers moi, à une vitesse que je n'aurais jamais pu imaginer. Son poing brisa mon propre bouclier, s'arrêtant à quelques centimètres de mon visage.
Les yeux écarquillés, je la fixai alors qu'elle reculait de quelques pas, me fixant d'un air mauvais.
Maman... Tu n'arriveras jamais à être fière de moi, n'est-ce pas ? Tout ce que tu m'as inculqué, pour me battre, défendre ceux que j'aime... Arriverais-je ne serais-ce qu'une seule fois à les mettre en pratique ? Tu avais placé tellement d'espoir en moi, mais je me retrouvais à nouveau tellement... Tellement faible. Tellement faible face à ces poings qui tentent de me blesser ; face à ces mots qui, consciemment, me déchirent le cœur. Je savais, et depuis toujours, que je ne devrais pas toujours rester cachée derrière tous ces gens qui me protègent ; qu'un jour, moi aussi, je devrais affronter le danger pour eux. Mais pourtant, je ne savais pas quoi faire. Je ne l'ai jamais su. En réalité, j'ai toujours eu tellement peur ! J'ai toujours été terrorisée par ces actes de violence gratuite que je jugeais malsains, et j'ai toujours espéré, au fond de moi, ne jamais y être réellement confrontée.
Mais...
Je serrai les poings. Elle n'avait pas le droit de me le reprocher. N'avait-elle jamais eu peur ? Et puis elle, qui est-ce qu'elle pourrait bien protéger ? Elle est tellement égoïste ! Tellement égoïste que son sabre ne pourra jamais s'abattre que pour sauver sa propre vie.
J'ai réellement... Mal pour elle.
Elle dit toutes ces choses, en parle comme une grande connaisseuse... Mais en réalité, à l'y voir, c'était comme si elle ne savait rien. Elle ne connaissait rien. Comme si elle n'avait jamais su aimer quelqu'un assez fort pour pouvoir se battre pour elle. Et pourtant... Me serais-je trompée ?
Ses derniers mots s'abattirent comme un poignard en plein cœur.
Je suis faible, je le sais.
Je secouai la tête, esquissant malgré tout un sourire, puis levai les yeux vers elle.

- Merci.

Je la fixai sans ciller.

- Je sais que je ne devrais pas toujours rester en arrière. Mais le jour où on aura besoin de moi... Je serais là.

Je refuse de ne pas être là.

- Parce que je refuse de laisser ne serait-ce qu'une seule personne se battre à ma place lorsque ce jour viendra.

Levant les yeux vers le ciel, contemplant les nuages vagabondant dans les airs, mon sourire s'élargit légèrement.

- C'est pourquoi... Cette violence gratuite et inutile... Je ne veux pas en avoir besoin lorsque tout va bien. Pas maintenant... Qu'il ne se passe rien.

Je les rabaissai sur elle, fronçai légèrement les sourcils.

- Je veux pouvoir progresser à mon rythme, à ma manière. Je sais que le jour viendra où j'aurai besoin de briser tous ces serments que je me suis faite... Mais agir afin de blesser quelqu'un, que je connaisse ou non, peu importe ses intentions... C'est ça que je trouve faible.

Je marquai une pause.

- Tant que personne n'est inclus, tant que les personnes qui me sont chères ne sont pas en danger... Peu importe ce qu'il risque de m'arriver, je ne réagirais pas.

Je conclus enfin, détournant les yeux un instant :

- Je refuse d'entrer dans un tel jeu d'horreur... murmurais-je.

Je repris ensuite, après une courte pause, mes yeux à nouveau plantés dans les siens :

- Néanmoins, merci. Je sais que tu veux me faire réagir, mais peu importe ce que tu diras, ça ne fonctionnera pas.



Je vole en #F54759
#   Ven 28 Oct - 21:58
avatar
Invité

- Merci. Je sais que je ne devrais pas toujours rester en arrière. Mais le jour où on aura besoin de moi... Je serais là. Parce que je refuse de laisser ne serait-ce qu'une seule personne se battre à ma place lorsque ce jour viendra.

Le jour où cela se passera … Ce jour où elle verra le danger arriver, sera-t-elle seulement le contrer ? Je n’étais pas du tout sûr de cela, bien au contraire, elle n’y arrivera pas ... pourquoi ? Parce qu’elle sera surprise, elle ne saura réagir comme une personne sachant déjà comment régler le problème. Elle ne sera pas capable de protéger, et par un mauvais choix, elle blessera la personne qu’elle voudra protéger.

- C'est pourquoi... Cette violence gratuite et inutile... Je ne veux pas en avoir besoin lorsque tout va bien. Pas maintenant... Qu'il ne se passe rien. Je veux pouvoir progresser à mon rythme, à ma manière. Je sais que le jour viendra où j'aurai besoin de briser tous ces serments que je me suis faite... Mais agir afin de blesser quelqu'un, que je connaisse ou non, peu importe ses intentions... C'est ça que je trouve faible.

Elle avait tord, et je restais sur cette conviction. Elle ne pouvait se dire « oui, un jour, quand il le faudra, j’y arriverai », pourquoi ? Tout simplement parce que je m’étais déjà dit ça, et j’avais eu tord. J’avais déjà vécu ce moment …

C’était loin, sombre, j’étais faible, et je me disais ne jamais vouloir me battre pour rien, ne jamais tacher mes mains. Mais il était venu, m’avait prise comme un sachet de viande, avait essayé de prendre comme une poupée gonflable … je ne savais me délivrer, j’étais faible. Je maudissais ma faiblesse. Ce n’était pas une personne que j’essayais de protéger, mais moi-même. Celle que je considérais la plus importante, ma personne. J’avais tout de même réussi à survivre, mais à quel sacrifice ? J’avais dû tuer, j’avais dû … ôter la vie. Serait-ce pour cela que je suis devenue ainsi ? Ne pas savoir aimer, ni vouloir protéger qui que ce soit ? Non … Cela était causé par ma faiblesse, si je m’étais entraînée avant, jamais, jamais je n’aurais dû tuer.

- Tant que personne n'est inclus, tant que les personnes qui me sont chères ne sont pas en danger... Peu importe ce qu'il risque de m'arriver, je ne réagirais pas. Je refuse d'entrer dans un tel jeu d'horreur...

Elle ne savait pas ce qu’était être en danger elle-même … Elle me répugnait.

- Néanmoins, merci. Je sais que tu veux me faire réagir, mais peu importe ce que tu diras, ça ne fonctionnera pas.

Ca ne fonctionnera pas … hein ? Avançant vers elle, je fis trois pas avant d’éclater ma main sur sa joue. Je venais de la gifler, tandis que mes larmes commencèrent à se pointer dans les yeux.

- Réalises-tu seulement ce que tu dis ? Te sacrifier pour protéger une autre personne ne servira à rien, comprends-tu seulement la valeur de ta propre vie ?!

Je la pris par le col, mes yeux virés dans les siens, je jurai intérieurement avant de vouloir une fois de plus lui mettre une baffe. Mais cela ne se produisit pas puisque Miya décida finalement d’intervenir, elle me prit elle-même dans ses bras, loin de la personne que je combattais il y a peu, je ne voulais pas qu’elle me réconforte ou quoi que ce soit, je voulais plus que tout faire comprendre ça à A-Chan … Pourquoi ? Pourquoi tant de volonté ? Peut être que je l’appréciais finalement, que mon masque hautain … peut être que je n’avais pas envie que sa pureté, que moi-même j’avais, se transforme en monstre de puissance ne demandant que sang et terreur.

J’essayais de me tirer des bras de Miya, et la seule manière était de l’attaquer, la poussant violemment contre un arbre, j’envoyais une boule de feu dans sa direction. Suite à la surprise, elle ne sut l’éviter, on pouvait voir une brûlure sur son ventre où ses vêtements étaient brûlés … Je ne voulais pas m’arrêter là, elle devait comprendre qui j’étais.

- Sais-tu seulement qui je suis ?! Je me suis répétée, je déteste ça ! Reste à ta place Miya !
#   Mar 3 Jan - 12:50

Personnage ~
► Âge : Vingt-deux.
► Doubles-comptes ? : Aaron W, Ariana, Misao
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 1189
Date d'inscription : 08/01/2011
Age : 21
Emploi/loisirs : Travailler à l'hôpital et bosser mes cours... C'est ça les études de médecine !
Humeur : Vous voulez la version longue ou la version courte ?

Ses paroles me firent plus mal que son geste. Son geste était désespéré, mais il criait autant ces mots qu'elle-même.
Ma joue me cuisait, mais je fermais simplement les yeux, laissant la colère m'envahir doucement. Je fronçai les sourcils, serrai les poings, me mordis la lèvre inférieure. J'avais mal, mais je m'en fichais. Tout ce qui m'importait, à présent, c'était... Ces mots. Ses mots.
La valeur de ma propre vie ? Ce n'était pas comme si elle avait la moindre valeur. Ce n'était pas comme si... Ma vie était la chose la plus importante aux yeux de qui que ce soit. Qui ça aurait pu être, de toute manière ? Maman ? Peut-être, peut-être pas. Mes amis ? Mais qui sont-ils, à part Allen et Mitsuki ?
De toute manière, elle n'avait pas le droit de dire ça. Elle n'avait pas le droit de dire de tels mensonges, des choses tellement fausses. Elle n'avait pas le droit de me dire qu'il est inutile de se battre pour les autres. Et malgré les injures et les mots, tranchants et acérés, qu'elle me lancerait en plein visage, je ne faiblirais pas. Je me battrais jusqu'au bout avec mes idéaux, de la manière dont il me plaira d'agir. Peu importe que le vent souffle... Car la montagne, devant lui, jamais ne ploie.
C'est inutile.
C'est futile.
C'est énervant.
Mais je ne lui en veux pas.
Je rouvrais les yeux, soudainement à nouveau parfaitement calme. Je ne savais pas quoi dire, ni comment réagir.
Mais lorsqu'elle attaqua Miya, qui m'avait défendue... Je lui lançai un regard glacial.
Cette fois, je lui en voulais.

- Tu dis qu'il ne faut jamais rien aimer plus que sa propre vie ?

Je serrai à nouveau les poings.

- Je refuse de devenir aussi égoïste que toi.

Sans plus attendre, je me détournais d'elle, et m'accroupis aux côtés de mon mentor pour soigner la brûlure sur son ventre.

- Miya-sensei, tout va bien …?

Peu importe les raisons qui l'ont poussée à réagir de cette manière... Elle n'avait simplement pas le droit.



Je vole en #F54759
 

- Entrainement - Quand le vent souffle -

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Terrae, Une nouvelle ère commence... :: Terrae Village.
 :: Parc.
Aller à la page : Précédent  1, 2