Partagez
Quand le passé vous retourne l'estomac... [Bitonio]
##   Mar 14 Juil 2015 - 21:07
Anonymous
Invité

Plongée au coeur du pays de Morphée depuis une bonne heure mes oreilles ne prêtaient plus attention au moindre bruit. Le sommeil m'avait accueillie et encouragée à m'offrir un petit somme tout en espérant que l'enseignant ne le remarque point... Mon visage sentait la fraîcheur du bois lisse de ma table de bureau tandis que mes cheveux recouvraient ma petite bouille sereinement figée par le sommeil. Je ne crois pas avoir ronflé autrement j'aurais entendu des gloussements voire des rires étouffés, mais alors que mon subconscient prenait le dessus il me montrait les tréfonds du pays des rêves, ce que me réservait mon esprit tel un film qui se fait au fil de la journée composé de mon imagination, mes envies ou encore mes souvenirs... Et là au milieu de la brume d'étoiles de papier de soie blanche, dans une nuée de poussière brillante il marcha vers moi, on aurait dit un ange tombé du ciel pourtant ses traits contrastaient avec le décor... Ces cheveux noirs comme l'encre de chine qui coule sur les vieux parchemins de bambou, et cette chevelure chocolatée ça me donnait presque faim rien que d'y penser. Puis il passa à côté de moi et se mit à gravir une montagne dont les rochers avaient des cristaux jaunes citron, une douce et pétillante odeur de limonade embaumait les lieux tandis qu'un lac orangé était parsemé de nénuphars bordeaux tirant sur le rouge vermillon ils avaient des petits pois oranges clair voire parfois blancs et ils sentaient le chorizo... Je m'en approchais mais l'inconnu fut plus rapide que moi et se mit à les manger goulûment. Soudain une sonnerie stridente se mit à retentir ce qui me réveilla en sursaut, effrayée je me redressais vivement de ma table et essuyais la bave qui avait coulé le long de ma bouche. Je me mis à chercher mon portable à tâtons, quand mes doigts rencontrèrent son écran de verre ils agrippèrent le petit appareil. Je m'empressais de regarder l'heure, oh zuuuut déjà la pause déjeuner !D'un geste je réunissais mes affaires et les fourrais dans mon sac et partis comme une fusée de ma salle de cours en bousculant mes camarades avec hargne. J'ai une de ces faiiiiiiiims !Je continuais de courir dans les couloirs slalomant entre les élèves une fois arrivée devant la cafèt' je pris un plateau puis le fis glisser sur les petites rails de fer, au fur et à mesure que j'avançais je prenais divers plats, en entrée je pris un bol de taboulé oriental avec des tomates cerises mais aussi de la salade verte et du chorizo, ensuite en désert je pris une mousse au chocolat, des cerises, et aussi un yaourt nature, mais aussi un jus d'orange et enfin en entrée je pris un friand aux fromage de chèvre avec du riz et des champignons et de la sauce tomate !Mon plateau était pas mal remplit j'avais juste la place pour mettre les couverts la serviette et le verre sans quoi je ne pourrais pas manger !Voilà il ne me restait plus qu'à trouver une place !Je me mis à parcourir la salle du regard puis allais m'installer à une table vide dans le fond.
##   Mer 15 Juil 2015 - 21:05

Personnage ~
► Âge : 22 ans
► Doubles-comptes ? : Akira Buichi
► Rencontres ♫♪ :
Bito Daisukenojo
Bito Daisukenojo
Etoile Tonnerre Lunaire
Messages : 1634
Date d'inscription : 13/01/2011
Age : 29
Emploi/loisirs : Manger
Humeur : T'as du Chorizo?

- Quoi!? vous n'en avez plus!?

- Je suis désolée, mais le dernier vient tout juste d'être vendu. Répondit la serveuse de la cafétéria.

Je me tenais devant le stand de nourriture avec mon plateau à la main quand j'avais appris cette terrible nouvelle.
Mais comme vous pouvez le voir, je suis arrivé trop tard. Le stock de chorizo était épuisé, et moi j'étais désespéré par la même occasion. Comment voulez-vous apprécier un tel menu sans son principal ingrédient? C'est un blasphème, c'est comme si on vous offrait une console sans les manettes qui vont avec!
Face à cette tragédie, un long soupir désespéré sortit de ma bouche.

Cela ne m'avait pas coupé l'appétit pour autant, je m'étais servi et j'allais maintenant m'asseoir à une table en traînant des pieds. Ce midi j'allais devoir me contenter d'une classique assiette de pattes accompagnée de saucisses...
Mais avant de m'asseoir j'aperçu cette fille aux cheveux multicolore, elle était assise à la table d'à coté, avec un plateau deux fois plus remplit que le miens et... Et elle avait du Chorizo!

- Si seulement je pouvais lui chourer son Chorizo à celle là. Marmonnais-je avant de laisser tomber mes fesses sur une chaise.

C'est en mordant à pleine dents dans une saucisse qu'une idée de génie me traversa l'esprit: Et si j'utilisais mes pouvoirs pour lui voler discrètement un peu de bouffe?
J'avais déjà vu un gars téléporter des objets à distance grâce à son pouvoir de téléporteur, ça avait l'air compliqué, mais pas impossible depuis que j'étais arrivé au niveau "d'étoile".
Et ce fut dans un élan de concentration intense que je me mis à fixer l'assiette de la demoiselle.
Malheureusement c'était loin d'être simple, j'avais beau y mettre de la volonté, ce chorizo ne bougeait pas d'un pouce.

- Et merde...

Totalement dépourvu d'espoir, je mangeais un nouveau bout de saucisse sans prendre le temps de la mâcher correctement et je l'avalais...  de travers.
Le morceau de viande resta bloqué dans ma gorge et très vite, je commençais à m'étouffer. J'avais beau taper sur mon torse, ce truc restait au fond de ma gorge.
Ne pouvant alors plus parler, je me levais brusquement et commençais à gesticuler dans tous les sens pour attirer l'attention.
Mon teint de peau virait au bleu... Putain, je n'allait tout de même pas crever comme ça!?

Je voyais déjà ma photo sur le journal de Terrae avec un titre tel que:
...:
 
 

Quand le passé vous retourne l'estomac... [Bitonio]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1Terrae, Une nouvelle ère commence... :: L'Institut Terrae.
 :: Cafétéria.