Terrae, Une nouvelle ère commence...

Partagez | 
Coup critique, besoin d'un heal
Jeu 16 Juil 2015 - 18:54
avatar
Masculin

Messages : 60
Date d'inscription : 28/05/2015
Age : 24

Trois heures!! Trois heures que je suis aux urgences à cause de cette folle et son pouvoir. Ma main et mon avant bras gauche ressemble toujours à du bacon frit incruster dans la manche de ma chemise et mon nez est toujours cassé... Heureusement que mes vêtements sont noirs...
A ma grande surprise je n'ai pas provoqué un hurlement de terreurs à cause de ma sale tronche de zombi.
Le vrai problème c'est pas que je poirote dans cette salle d'attente depuis tout ce temps, C EST QUE Y A PAS LE WIFI!!! Et les infirmiers me rendent fou. Je peux pas faire un pas sans qu'on me saute dessus pour me dire de me rasseoir qu'on va s'occuper de moi. Ce à quoi je réponds par une série d'insulte pour les faire fuir.
J'ai le bras gauche en écharpe, je tente un Rush avec mon téléphone dans la main droite et avance dans la cage d'escalier pour être un peu au calme. Je déverrouille mon portable  quand..... Oh!! Enfin! le wifi!! Je monte encore quelque marche et.... oui!!! Quatre barres! Je m'assois sur une des marche et pose ma tête contre le mur frais. Je commence à avoir mal au crane? pas la motivation d'aller sur internet. Juste rester là profiter du calme en fermant les yeux, le temps que la douleur se calme. Et pourquoi pas dormir un peu après tout... ils m'ont surement oublier les débiles! J'entends quelqu'un monter les escaliers. J'ouvre les yeux en soupirant, las de cette journée. Si c'est un infirmier je lui mets un coup de pied dans le genoux!
A mon grand malheurs c'est une autre gamine... encore je vais prendre cher... Mais s'il le faut je me lèverai pour lui en coller une!

- Me dis pas que toi aussi t'es une élémentaliste pyromancienne...j'ai eu ma dose pour aujourd hui.

Franchement c'est pas le moment, je suis épuisé. J'ai des cernes sous les yeux, du sang sécher qui a coulé sous mon nez jusqu'à mon menton, un peu de sang sécher sur ma main et le pire de tout... je n'ai pas pu nettoyer mon masque comme il faut. Il y a encore des taches de chocolat dessus.

Pourquoi je suis venu ici déjà.... Ah oui! Pour prendre contact avec des être vivant comme un humain normalement constitué le ferait pas pour finir comme Jeanne d'Arc!
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas

Lun 3 Aoû 2015 - 2:44
avatar
Invité







Coup critique, besoin d'un heal

L'hôpital. Tu n'as pas la moindre idée du pourquoi et du comment tu t'y es retrouvée, mais tu y es. Tu te souviens vaguement avoir traîné au bar, bu pas mal de verres aussi, mais après c'est le trou noir. Tu as peut-être trop bu alors, et à cause de ça tu t'es retrouvé là. Tu as mal au crâne et impossible de te rappeler ta soirée. A part peut-être... la crise de panique. Oui, tu as fait une crise de panique et tu t'es retrouvée dans les vapes, et quand tu as ouvert les yeux, tu étais là. Tu regardes un peu autour de toi : des murs blancs, des moniteurs dont tu ne connaîtras jamais l'utilité, une infirmière en blancs, des murs blancs... Est-ce que tu as mentionné les murs blancs ? C'est laid, c'est fade et ça pue la mort. Tu soupires. Et puis ton cerveau se rappelle soudainement la présence d'une infirmière. Tu fronces les sourcils et te redresse, tentant de voir ce qu'elle prépare dos à toi. Lorsqu'elle se retourne, elle a une seringue dans la main. Elle parait surprise de te voir éveillée. Ou alors c'est tout simplement le fait que la panique te gagne plus vite que la vitesse du son. Elle te parle d'un tranquillisant ou d'une connerie du genre, justement pour parer à tes crises. Toi tu secoues la tête et t'accules dans le lit, oubliant la migraine qui te martèle les tempes. Tu n'as besoin de rien merde. Et ta guitare ? Où ont-ils mis ta guitare ? Tu as toujours eu horreur des hôpitaux. Ce n'est pas une animosité banale, c'est une réelle phobie. Tu ne fais pas confiance aux médecins, ni même au personnel d'entretien, et encore moins aux infirmières qui te pointent une seringue avec une aiguille de quinze centimètres dans l'idée de te calmer.

Tu sautes du lit, et avant que la dame en blanc n'est le temps de cligner des yeux, tu as rassemblé tes affaires et tu es parties en courant. Tu te retrouves officiellement en cavale dans un hôpital.

Tu cours à toute vitesse dans les couloirs, bousculant les gens sans t'excuser, et tu montes les premiers escaliers que tu trouves. Et là, tu hurles. Tu ne lâches pas un cri tout simple et tout petit, non tu lâche un hurlement de détresse. Tu inspires et expires tout en redescendant. Mieux vaut éviter de paniquer, histoire qu'on n'ait pas à te piquer. Ce n'est rien, hein ! Rien du tout ! Juste un mec avec un putain de masque et son putain de visage recouvert de putain de sang séché. Tout va bien, tout va bien. Non rien ne va. Merde. Tu commences à haleter. Tu sens la panique qui monte. Mais d'où est-ce qu'il sort ce type ? Et pourquoi il a fallu que tu tombes sur un mec qui peut te provoquer une crise en moins de deux secondes ? Il ne va pas t'approcher pas vrai ? Il va rester à sa place n'est-pas ? Parce que dans le cas contraire, il risque d'avoir du mal à comprendre pourquoi tu te seras mise à pleurer, assise en boule dans un coin jusqu'à ce que les ténèbres te disent coucou. Allez ! Fais un effort et respire Shinobu ! Tous les êtres humains du genre masculins ne peuvent pas être si horrible, même si celui-ci est particulièrement monstrueux. Et si c'était un tueur ? Et si... Et si...

« Vous... Vous... Vous êtes battu ? tu demandes, ou bafouilles plutôt. »

Ah oui c'est vrai. Un homme peut être une victime aussi.

Revenir en haut Aller en bas

Sam 8 Aoû 2015 - 5:12
avatar
Masculin

Messages : 60
Date d'inscription : 28/05/2015
Age : 24

La gamine se met à hurler en me voyant. En même temps vu la tête de croisement génétique entre un zombi et du bacon je veux bien comprendre sa réaction. Une minute.. Je viens pas de faire un raisonnement logique et humain là? Peut être bien oui! Comme quoi il y a peut-être de l'espoir.
Je regarde la petite qui commence à trembler de tous ses membres et à respirer fort. Pauvre Noob, si on était dans un jeu de survival horror avec des zombis,elle serait déjà morte. Heureusement pour elle que c'est pas le cas.
Je vais donc faire un effort pour cette fois et ne pas avoir l'air étrange. Enfin... je dis ça, mais si ça arrive je m'en tape! Je suis un geek spé nécromancien en vol de vie, les geeks sont étranges.

"Vous... Vous... Vous êtes battu ?"

C'est qu'elle parle, magnifique! Enfin un noob du sexe féminin qui ne me fonce pas dessus comme un tank. ça fait plaisir à voir. Je soupire et râle quand même à la question. Non pas que la question en elle-même me soûle, mais maintenant je me remémore la scène.

- Même pas, j'y suis pour rien! C'est elle qui a voulu lancer le JcJ! Je marchais tranquillement dans le parc en faisant des recherches de Wifi, quand une blonde sans cervelle m'a foncé dessus comme un tank. Mon nez est allé dire bonjour au banc, des sales gosses ont mis du chocolat sur mon masque et elle a utilisé ses pouvoirs de.... je ne sais quoi. On va dire élémentaliste pyro ou de type feu comme ça tu me comprends.  En récompense de quête j'ai eu droit à: mon bras qui ressemble à du bacon frit! Mon visage ressemble à celui d'un zombi et le pire de tout, mon masque est encore couvert de chocolat.  Trois heures que j'attends un Heal sans wifi du coup je me suis barré. Et on capte le Wifi que ici dans cet avant poste merdique et leurs PNJ incompétents!!!

Je parle bien fort en utilisant le mot "incompétents" dans l'espoir qu'un stupide infirmier se rend enfin compte que j'existe. Je ne suis pas AFK bordel!

- Si au passage tu comprends ce que je dis et que tu peux m'expliqué comment le traduire en langage universel je dis pas non, mais en priorité, je voudrais de quoi nettoyer mon masque.
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas

Sam 29 Aoû 2015 - 3:48
avatar
Invité







Coup critique, besoin d'un heal

Tu te détends légèrement. Pas de crise de panique, c'est parfait. Tu as pris peur pour rien. Les propos de ce type sont carrément insensés. INSENSÉS ! Tu te demandes d'où il sort, avec son accoutrement si étrange. Il te fait quand même un peu peur, mais ce n'est pas comme s'il pouvait t'attaquer là comme ça, au beau milieu des escaliers d'un hôpital bourré de gens. Tu l'observes et hausses un sourcil. Personne ne lui a jamais parlé des premiers soins ? Et de quoi est-ce qu'il te parle ? Tu ne lui as pas demandé un récit, juste s'il s'était battu. Tout ce qu'il dit ne sert à rien, tu ne comprends même pas le tiers de ce qu'il te raconte. JcJ, Heal ? C'est quoi ça ?

Alors que le blessé déblatère encore un tas de choses que tu ne comprends pas, tu perçois de l'agitation dans le couloir. Tu remontes un peu les marches. Tu avais presque oublié que tu étais en fuite, et à cause de ce type, tu ne pouvais même pas dire que tu allais quitté l'hôpital en douce, puisque l'infirmière qui était dans ta chambre avait probablement alerté tout le service de ta cavale. Tu soupires. Il faut que tu bouges et vite. Si jamais les infirmières t'attrapent, elles vont te planter ces seringues dans la peau, et qui savait ce qu'elles avaient mis dedans ? Tu as une véritable phobie des piqûres, et tu as toujours tendances à imaginer le pire lorsqu'ils faut qu'on t'en fasse. Mais après tout, ta méfiance est légitime. Si tu te réveilles et que tu te sens bien, pourquoi t'injecter des produits chimiques inconnus dans le corps qui n'arrangeront pas ton état puisque tu te sens déjà mieux ?

Tu grimpes précipitamment les marches, faisant signe à l'homme au masque de te suivre. Il voulait nettoyer son masque, et pour ça, tu pouvais l'aider. Mais tu avais également besoin de fuir, parce que tu n'étais pas à l'abri d'une infirmière qui emprunte l'escalier. Tu traverses les couloirs et ouvres la porte des premiers WC ouvert au public que tu trouves. Tu verrouilles la porte aussi bien que tu le peu et te laisse glisser contre. Pour l'instant, tu es en sécurité. Si un abruti décide de venir utiliser les toilettes, tu le sera sans doute moins. Mais tu n veux pas retourner dans cette fichue chambre où une horrible et monstrueuse injection t'attend. Est-ce qu'ils regardent bien la taille de leur seringue lorsqu'ils font des choses de ce genre ? Ce n'était pas souvent que tu perdais connaissance lors d'une crise de panique, tu n'avais pas besoin de quoi que ce soit en plus.

Tu soupires et ouvre l'un des WC afin de récupérer du papier toilette que tu tend à l'homme au masque. Il a de l'eau, du savon, du papier, largement de quoi faire. Tu t'installes ensuite sur le lavabo et allume une cigarette. Non, dans les toilettes, c'est pas top, mais tu en as besoin.

« Je n'ai rien compris que ce que vous avez dit. M'enfin, nettoyez avec ça, ça pourra faire l'affaire. Et restez loin de moi aussi. Je suis en cavale, apparemment, et j'ai pas envie d'aller qui que ce soit parce que j'aurais fais un nouvelle crise. »

Tu t'étais attendue à bafouiller comme tout à l'heure parce que ce mec t'intimide vraiment – est-ce que c'est toi qui est petite, ou lui qui est un géant ? – mais tu est sur les nerfs à cause de cette histoire de soin et ça suffit amplement à rappeler la bonne vieille Shinobu, fière, nerveuse et colérique qui se fout de tout.

Revenir en haut Aller en bas

Dim 30 Aoû 2015 - 21:20
avatar
Masculin

Messages : 60
Date d'inscription : 28/05/2015
Age : 24

Elle à l'air de ne rien comprendre, au moins c'est clair maintenant. Le problème vient de moi. Je m'interromps dans mon récit en entendant une porte s'ouvrir en bas de l'escalier. Enfin! On va s'occuper de moi. Je commence à me lever, prêt à partir lorsque la petite me fait signe de la suivre. Bah elle doit savoir ce qu'elle fait, alors pourquoi pas la suivre.
Je presse le pas pour la suivre, montant les marches une sur deux pour écourter la distance entre elle et moi. Je sais pas vraiment pourquoi je la suis, mais je le fais. Ainsi je traverse les couloirs en courant derrière elle, elle ouvres une porte menant aux toilettes et nous enfermes dedans. Mais elle a quoi dans le crane cette gamine?!

Je la regarde se laisser tomber contre le mur d'un air curieux.
Elle se lève et je la suis du regard sans bouger. Je ne suis peux être pas civiliser, mais je suis suffisamment informé pour savoir qu'un malentendu peut vite arriver et me coûter cher! Je comprends ce qu'elle fait lorsqu'elle me tend le papier toilette. Elle a fait ça pour m'aider.

- Merci. Toi au moins t'as pas des neurones en moins.

Je prends pose le masque sur un lavabo et récupère le papier. Je m'empresse de nettoyer mon masque en utilisant du savon et de l'eau.
Puis, je regarde ma tête dans le miroir. Oula.... je me doutais que j'étais moche, mais pas à ce point-là... je pourrais faire peur à un revenant Charr. Je pose mon masque sur un autre lavabo pour qu'il sèche naturellement et commence à rincer mon visage pour faire partir le sang séché.

"Je n'ai rien compris que ce que vous avez dit. M'enfin, nettoyez avec ça, ça pourra faire l'affaire. Et restez loin de moi aussi. Je suis en cavale, apparemment, et j'ai pas envie d'aller qui que ce soit parce que j'aurais fais un nouvelle crise. "

Je serre les dents à cause de l'eau qui réveille la douleur de mon nez cassé et hausse les épaules en tournant mon regard vers elle. Le sang redeviens plus ou moins liquide et coule sur mon menton pour finir sa course dans l'évier. Je lui répondrais plus tard, je dois d'abord finir de me laver. C'est assez chiant à une main, d’ailleurs. Heureusement que j'ai l'habitude... Pff "heureusement". Quel crétin je fais... Après avoir bien rincer mon visage, je suis à nouveau présentable.... Si on fait abstraction de mon nez enflé et limite bleu.

- Les ennuis me collent à la peau, j'ai beau tout faire je ne peux que les attirer. Alors je ne fais plus rien pour les éviter.

Je récupère mon masque en toussotant à cause de la fumée de sa clope et le remet comme il se doit autour de ma tête, sur le coté. Je passe devant la fille pour ouvrir une fenêtre afin de mieux respirer.

- Quel est ta quette?
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas

 

Coup critique, besoin d'un heal

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1Terrae, Une nouvelle ère commence... :: Terrae Village. :: Hôpital.