Partagez
C'est l'histoire d'un naufrage.
##   Lun 17 Aoû 2015 - 23:05

Personnage ~
► Âge :
► Doubles-comptes ? : /
► Rencontres ♫♪ :
Afya Yamada
Afya Yamada
Etoile Eau Solaire
Messages : 505
Date d'inscription : 29/05/2014
Age : 21
Humeur : Rêveuse



Et tout bascula, un bateau, des hommes et un tigre.


Feat beaucoup de monde.


_________________________________________________


Faut avouer t’as bien profité, le soleil a réchauffé ton sang que le climat nippon avait bien refroidi. Certains ont râlé quand ils t’on vu te balader simplement vêtue de ton pagne sur tes hanches. Ils avaient perdu cette habitude quand tu avais commencé à te vêtir comme eux, mais sous le soleil arasant t’avais pas pu t’empêcher de revenir à tes vieilles habitudes. Peu importe ce qu’ils en pensaient. La journée avait encore une fois été bien remplie entre les diverses activités qu’ils nous proposaient. Certes la piscine faisait fureur, mais le karaoké et le home cinéma n’avaient pas désemplis. T’avais pas trouvé de chansons de chez toi, mais t’avais appris…

Maintenant tu étais là accoudée, à regarder les bijoux qui ornaient le coup de la mère obscurité quand soudain une vibration, un coup manqua de te projeter par-dessus bord. Tu t’es accroché à la rambarde alors que les alarmes s’étaient mises à chanter telles de funestes sirènes. T’étais pas vraiment sûre de ce qui se passé quand le haut-parleur diffusant la voix de celui que tu avais appris à nommer capitaine.

« Nous avons percuté un récif, les cales prennent l’eau. Les premiers niveaux seront bientôt immergés, et les sas de sécurité seront verrouillés ce qui ralentira le naufrage. Veuillez suivre les consignes de sécurité et rejoindre le plus rapidement les canaux de sauvetage sans paniquer. Il y a une île à porté de vue, nous nous rassemblerons sur la plage. »


T’es un peu choquée et beaucoup abasourdie. T’étais persuadée de ne pas mériter ce voyage, voilà qui ne peut que te donner raison. Pourtant loi de paniquer malgré les nuages qui s’amoncellent au dessus de vos têtes, masquant en quelques instants ces étoiles que tu observais tantôt. Tu te ne cèdes pas à la panique et part chercher dans les cuisines la médecine qui te maintient en vie. Tu glisses le tout dans une glacière que tu remplis de packs de glaçons, tu préférerais rester en vie. Tu rejoins le canaux le plus proche sans précipitation alors qu’une fine pluie commence à te tremper. Rejoindre l’île ne semble plus aussi évident maintenant que de grosses vagues chamboulent l’océan…
T'en mène pas large surtout que ce n'est pas la brasse que tu as apprise à nager cette semaine qui te sauvera...


C'est l'histoire d'un naufrage. Fyfy10
Avatar sposorisé par Elfie aux doigts de fée ! <3
##   Jeu 20 Aoû 2015 - 21:29

Personnage ~
► Âge : 22 ans
► Doubles-comptes ? : Akira Buichi
► Rencontres ♫♪ :
Bito Daisukenojo
Bito Daisukenojo
Etoile Tonnerre Lunaire
Messages : 1634
Date d'inscription : 13/01/2011
Age : 29
Emploi/loisirs : Manger
Humeur : T'as du Chorizo?

Ce soir, la croisière se déroulait à merveille. Il faisait chaud, mais le vent marin soufflait vivement sur les mers. Ce qui rendait la température très agréable.

Cependant quelque chose vint à perturber la tranquillité qui régnait sur le navire. Le naufrage du bateau fut alors annoncé et la panique commençait à se faire sentir à bord. C'est à cet instant là, que ma silhouette héroïque apparut sur le toit d'une cabine. Seul le justicier le plus charismatique de ce monde pouvait sortir ces pauvres gens de cette galère.
C'était pour moi le moment idéal pour faire mes preuves en tant que protecteur de l'humanité. Je devais leur montrer que je pouvais être LE héros qu'ils attendaient TOUS.

C'est donc d'un saut majestueux que je me rendis à coté à coté des canaux de sauvetages munit d'un mégaphone.

- Ne paniquez pas chers passagers! M'exclamais-je à travers l'appareil d'une voix virile et pleine d'assurance. Tout est sous contrôle, munissez vous d'un gilet de sauvetage et rejoignez canaux de sauvetage sans vous bousculer.

Emporté dans le feu de l'action, je voulu mettre en pratique le pose du justicier héros n°16. Mais dans mon élan héroïque je balançait mon bras qui tenait encore le mégaphone vers la droite et l'engin cogna alors contre un étrange levier rouge... qui n'était qu'autre que le frein mécanique qui maintenait les canaux de sauvetage en l'air.
Comme vous vous en doutez, tous les canaux finirent à la flotte et en prime un son super aiguë à vous en péter les tympans sortit de mon mégaphone pendant le choc.

Ces nombreux "Plouf" que faisaient les canaux qui tombaient un à un  à la mer, me donnèrent des frissons dans le dos. Je venais de tous nous condamner...
Hésitant, je portait à nouveau mon mégaphone près de ma bouche.

- Je propose à une demoiselle de venir faire sauvagement l'amour avant que l'on crève tous...

Bah quoi? C'est bien connu, n'importe qui voudrait faire l'amour avant de crever... Non?
##   Mer 26 Aoû 2015 - 23:55

Personnage ~
► Âge : 33. Vos gueules.
► Doubles-comptes ? : Aaron W, Aoi, Ariana
► Rencontres ♫♪ :
Misao Honda
Misao Honda
Etoile Feu Solaire
Messages : 540
Date d'inscription : 15/06/2013
Emploi/loisirs : Chercheur.
Humeur : Joker ?

Bon. Pour une fois, je vous jure que j'étais paisible. Je dormais sur mon transat, j'étais bien, en train de cuire au soleil, et soudainement, on a tous senti une grosse secousse. Fébrile, je me suis redressé, et j'ai regardé autour de moi. Personne ne semblait comprendre ce qu'il se passait, et mon cœur commençait déjà à danser le tango dans ma poitrine. Tous les scénarios fusaient dans ma tête : les scientifiques, un raz de marée (que voulez vous...), n'importe quoi, mais pas les sirènes qui retentissaient partout. J'ai essayé de reprendre mon calme, et j'ai attrapé ma serviette, mes fringues du jour et mon casque/téléphone. Puis j'ai suivi la foule près des canaux de sauvetage. Les mots "récifs" et "immergés" me percutent de plein fouet. J'essaie de ne pas perdre le contact avec la réalité pendant que tout le monde se masse contre les rambardes.

Soudainement, le guignol de l'autre jour fait son speech et, en balançant son mégaphone, fait tomber la totalité des canots dans l'eau. Nous le fixons d'un air hébété de longues secondes, avant que je ne songe à me laisser emplir par la colère. L'angoisse de nous voir tous couler à cause de cet abruti congénital persiste dans mon esprit. Calme toi Misao. Ce n'est pas le moment de perdre ton calme - ou peut-être que c'est justement le meilleur moment pour le faire, je ne sais pas. J'essaie d'apercevoir la tête blonde de Joyce et celle rousse de Ys dans la foule, et regarde autour de moi d'un air paniqué. Je ne sais pas quoi faire, alors que certaines personnes ont déjà commencé à vociférer contre le héros en tenue SM.

- Nan mais sérieusement, personne n'est motivé à le foutre par-dessus bord cet abruti ?!



Parle en #b7273d.
##   Jeu 27 Aoû 2015 - 19:23

Personnage ~
► Âge : 25
► Doubles-comptes ? : Renji et Akito-RIP
► Rencontres ♫♪ :
Ys Ochikawa
Ys Ochikawa
Master Tonnerre Lunaire
Messages : 2765
Date d'inscription : 13/10/2013
Emploi/loisirs : En infiltration.
Humeur : J'ai pas, pioches!

Dans un esprit paisible, le jeune Tonnerre profitait d'un instant pour se reposer dans sa cabine. Durant le voyage, il avait pu partager de son temps avec ses amis, et notamment la rencontre de Misao. Il était plutôt sympa comme type, du moins, il lui semblait bien être une personne qui évitait à tout prix les problèmes. Au moins, il avait pu avoir un ami "garçon" dans cette aventure. Non parce que Mitsu et Joyce, elles sont gentilles, mais à froce de traîner avec des filles, on pourrait le retrouver un jour en collant ou avec du vernis sur les ongles. Sans façon merci! 


De plus, les autres terraens s'étaient calmer et plus personne ne décida de jeter quelqu'un par dessus bord. D’ailleurs, Ys n'avait plus recroiser le tigre. Cela n'empêchait pas qu'il fermait sa porte à double clé.  Tout aller pour le mieux entre festivités, sport, piscine... enfin toute bonne chose a une fin et le détail qui fait toute la différence, ceux sont des terraens. Autrement dit le danger n'est jamais loin. Et ce qui réveilla le jeune homme, en plus d'avoir été projeté hors de son lit, ce fut aussi ces cris de panique qui retentissaient dans tout le navire. Grommelant suite à cette bosse qu'il aura sur la tête, tout en ébouriffant les cheveux, Ys sortit hors de sa cabine pour y jeter un oeil. Les passagers se bousculaient pour se diriger vers le pont, ce dont, curieux  de nature, fit Ys. Delà, ils purent entendre le message du capitaine. "Pas de panique", la phrase magique pour obtenir l'inverse. Enfin celui qui s'en chargea à merveille, ce fut ce gars en pyjama. Félicitations, il renvoya les canaux de sauvetage à l'eau! Bah au moins, Ys était bien content de sa présence pour une fois, ce ne serait pas lui le fouteur de troubles. Bien évidemment, les gens ne tardèrent pas à rouspétaient tout en perdant leur sang froid. Bon c'est vrai que l'idée d'être mangé par de requins ou de finir comme dans Titanic n'enchantait pas le garçon. Du moins, il se permit de soupirer avant de balayer le pont du regard. Se tenant en hauteur, il vit tout près de la piscine des formes gonflables. Sans rien dire, il se dirigea rapidement vers ces derniers et s'en saisit plusieurs, au moins assez pour le montrer au reste de l'équipage. 

"Désolé mais tu vas resté puceau encore un moment mec!"

Dit-il à l'attention du "héros". Bah il ne pouvait pas lui en vouloir, en fait, il le faisait rire dans un sens. Vaut mieux pour lui qu'il ne montre jamais son vrai visage ou sinon le retour à Terrae risque de lui être compliqué.

"Oh! On peut toujours se servir de ça!"

Lança t-il naturellement. Il garda précieusement une banane gonflable. Le reste, il le laissait volontiers aux autres. Pourquoi une banane? Parce que c'est pas tous les jours qu'on coule alors autant en rire un minimum! Faut bien trouver une raison de se détendre. Et puis... s'y tenant comme sur un canoë, ça peut aller vite. Surtout qu’apparemment il y aurait une île pas loin.


C'est l'histoire d'un naufrage. 02a02b11
##   Dim 30 Aoû 2015 - 0:14

Personnage ~
► Âge : 20 bougies
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
Joyce Noran
Joyce Noran
Etoile Feu Lunaire
Messages : 723
Date d'inscription : 18/06/2014
Age : 21
Emploi/loisirs : Courir, chanter, écrire, lire, faire chier...
Humeur : Ben... Disons que si vous continuez les questions chiantes, vous risquez de rencontrer ma colère. Pas trés amicale.

C'est quand tout va trop bien qu'il faut se méfier. Parce qu'avec des terraens à bord, le cota malchance est tellement dépassé que tout ne peux pas bien se passer.
Je me souviens de ce moment-là. J'étais en train de me balader sur le pont quand une violente secousse m'a fait tomber. Aussitôt, le capitaine du navire nous fit par du naufrage et je crus un instant que je tournai un film catastrophe.
Je me relevai et cherchai avec panique des têtes familières. Mitsuki... Misao... Ys? Oui! Je vis le rouquin vers la piscine. C'est à ce moment là que le con en collant de toute à l'heure nous condamna tous en envoyant les canaux à la mer sans les passagers. Je vous jure, j'ai eu des envies de meurtres. Je me suis avancée et j'ai vu Misao. Je lui ai fais un signe. Et ensuite, dans un excés de colère, j'ai cramé le malade mental en le faisant descendre de la rambarde, l'attrapant violemment par le poignet.

- Rassure moi, t'es con de naissance ou tu prends des cours du soir?

Sur ce, sans attendre de réponse, je filai rejoindre Ys qui nous avez filé un espoir. J'attrapai un dauphin gonflable. Ben quoi? Il restait plus rien, ils avaient tout pris.
Je me rapprochai d'Ys au moment où une nouvelle secousse me mit une nouvelle fois à terre. Je poussai un cri en tombant, me relevant rapidement.

- Putain de merde! La vache manquait plus que ça!

Je fis signe à Misao de nous rejoindre.

- Et maintenant, on fait quoi?

C'est à ce moment là que je vis des gens tremper remonter les escaliers. Ils étaient en tenues de marins. C'était officiel: Le bateau sombrait, et le fond du navire était en train d'être submergé. Bientôt, il ne resterait plus que des touristes flottant sur des jouets gonflables au milieu du Pacifique. Pourquoi étais-je partie en croisière déjà? Ah oui c'est vrai! Pour me reposer.


C'est l'histoire d'un naufrage. Bv3g
##   Dim 30 Aoû 2015 - 0:32

Personnage ~
► Âge : 19 ans et toutes mes dents!
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
Ludmila Parker
Ludmila Parker
1ère place scientifiques Etoile Tonnerre
Messages : 1296
Date d'inscription : 08/02/2014
Age : 21
Emploi/loisirs : Faire chier le monde et être un vrai petit diable ;)
Humeur : Ca vous regarde? Non mais sérieux laissez moi tranquille!

J'étais avec Rin quand cela se passait. On tentait une nouvelle fois de discuter, mais rien à faire, impossible de s'entendre pour de bon. Je lui en voulais toujours énormément, et j'étais bouchée, je l'avoues. Un jour peut-être arriverions-nous à faire face à nos sentiments et à nos erreurs. Un jour.
J'avais regretté de lui avoir avoué mes sentiments pour qu'il change à ce point quelques temps plus tard. Mais je n'y pouvais rien.

Enfin bon! J'étais debout dans sa cabine quand une secousse me fit me cogner contre le mur. Je ne tombai pas mais Asa dû me retenir. A peine repris-je mes esprits que les haut-parleurs nous annoncèrent la catastrophe. J'échangeai un regard avec Rin, profondément inquiète.
Alors, malgré ce qui se passait entre nous, malgré nos disputes et notre rupture que je sentais arriver, je fis la seule chose qui puisse me calmer à ce moment-là: Je pris sa main dans la mienne.

- Ça va? Il faut qu'on monte sur le pont.

Alors, après avoir attendu qu'il me dise si oui ou non, il s'était fait mal, on monta sur le pont où une foule tentait visiblement de commettre un meurtre. Je ne mis qu'un temps à voir que les canots avaient disparu. Envolés. Et quand je vis cette blonde faire descendre un gars, je compris ce qu'il s'était passé.
Je me tournais vers Rin et Asa. Bon Dieu, avec Asa, on allait faire comment?Oui parce qu'il était hors de question que je les quitte tous les deux. Et comme pour le prouver, je restai à côté de lui, me rapprochant même, tenant toujours sa main dans la mienne.

- Merde. Comment on va s'en sortir?


C'est l'histoire d'un naufrage. 624485fgh
##   Mar 8 Sep 2015 - 21:37

Personnage ~
► Âge : 25 ans
► Doubles-comptes ? : Allen & Hideko
► Rencontres ♫♪ :
Mitsuki Hojitake
Mitsuki Hojitake
Master Tonnerre Lunaire
Messages : 2908
Date d'inscription : 23/01/2011
Emploi/loisirs : Faire ce que je veux o/
Humeur : EXCELLENTE !

HRP : Je suis désolée du retard ToT Mais c'est pas grave, reprendre les vacances pendant la rentrée, ça ne peut que nous faire rêver et nous redonner le sourire ! /PAN

Les tapis roulants n'allaient pas assez vite à mon goût. J'avais beau courir et accélérer la cadence, je ne trouvais pas un bon rythme. J'allais finalement changer mes projets et me diriger vers le rameur quand une secousse me fit trébucher et je tombai à terre brusquement. Je ne pus m'empêcher de pester avant d'entendre la voix du capitaine qui résonnait de toute part dans le navire. Je compris rapidement ce qu'il se passait, et finalement, ne paniquait pas... Jusqu'à ce que je réalise que je ne parvenais plus à me relever.
Je vis rouge. Cette satanée secousse pendant ma course m'avait tordue la cheville ! Ce n'est qu'après plusieurs tentatives, toutes vaines, que je me mis sérieusement à paniquer. La salle était vide, et je n'en veux à personne : tout le monde ne veut pas faire du sport à une telle heure. Mais du coup, j'étais toute seule. Et je n'arrivais pas à me relever. Et plus j'échouais, plus je paniquais, moins j'y parvenais. C'te cercle vicieux...
Après plusieurs longues inspirations et expirations, tentant de me calmer par tous les moyens, je pris appui sur un outil de musculation qui était à côté de moi. Tirant sur mes bras, je me remis sur pied, et avançai lentement jusqu'à la porte de sortie pour prendre l'escalier qui menait au pont. Et évidemment, déjà qu'en sautillant à cloche-pied je n'allais pas très vite, il a fallu qu'une autre secousse me fasse percuter de plein fouet le mur à côté de l'escalier. Je m'estimais tout de même heureuse de ne pas être tombée dans les marches...
Ma cheville était toujours un peu plus douloureuse et me lançait affreusement, d'autant que je me l'étais re-tordue en rencontrant le mur. Mais au final, ce qui me mettait le plus mal... C'était que je paniquais. Et que ça ne m'était que trop rarement arrivé... Si ce n'est jamais.
En m'accrochant à la rambarde, je repris mon ascension maladroite. Je manquai à plusieurs reprises de me tordre l'autre cheville à chaque petit saut. Finalement, cette aide non-espérée que j'attendais arriva. Derrière moi, j'entendis les marins qui se dépêchaient de remonter sur le pont pour évacuer le bateau. C'était définitif, nous étions en train de couler... Ils étaient trempés.
C'est alors que l'un d'eux m'attrapa par la taille, sans même m'adresser un mot, et m'aida à escalader l'escalier avec une aisance folle. J'eus à peine le temps de le remercier du regard lorsque j'arrivais sur le pont qu'une cacophonie vint frapper de plein fouet mes tympans. Je fronçai les sourcils et observai les canaux de sauvetage... Ou plutôt leur absence.
Je n'eus pas de mal à comprendre rapidement que c'était mon héros qui avait tout fait tomber, et j'en pris un coup sur le moral. J'aperçus alors au loin Ys qui se baladait avec une banane gonflable. J'arquai un sourcil inquisiteur quand ma cheville me rappela à la réalité. Je pestai silencieusement avant de m'avancer, claudicante, vers le seul jouet gonflable qu'il restait... Jouait qui me passa sous le nez tandis que quelqu'un s'en emparait. J'entendis la rouquine lâcher un juron derrière moi, et tombai alors nez à nez avec le tigre. J'eus un grand sourire.

-Les tigres ça sait nager non ?! Et si on s'agrippait tous à notre gros chat préféré ?!

Ouais. Ok. Je suis à la fin de ma vie. Déjà, j'ai plus de cheville. Ce qui veut dire que je ne vais pas pouvoir courir pendant des SEMAINES. Ce qui n'est pas envisageable. Et puis j'ai pas de bouée ! Et puis en plus, j'ai pas envie de nager, parce qu'avec une cheville en moins, ça va me faire un mal de chien ! Et qu'un médecin ne vienne pas me dire "Noooon, mais c'est super bon pour une cheville blessée d'aller nager, comme ça vous pouvez la remettre en place et touuut". Parce que si un médecin vient me dire ça, j'm'en fiche, j'lui fais bouffer ma cheville.

HRP² : Sorry, c'est long. Beaucoup d'excuses dans ce post !


C'est l'histoire d'un naufrage. Mitsu-signa
Ronron jtm ♥️

Et merci à Elfie pour l'avatar OMG CE KDO JPP
##   Mer 9 Sep 2015 - 9:31

Personnage ~
► Âge : 25
► Doubles-comptes ? : Renji et Akito-RIP
► Rencontres ♫♪ :
Ys Ochikawa
Ys Ochikawa
Master Tonnerre Lunaire
Messages : 2765
Date d'inscription : 13/10/2013
Emploi/loisirs : En infiltration.
Humeur : J'ai pas, pioches!

HRP> Le naufrage le plus long au monde! J'ai eu encore une idée magique xD

La panique dont le capitaine avait souhaité éviter, était à son comble, la plus totale. Peu à peu, surtout une fois que le seul moyen de sauvetage fut jeté à la mer, les passagers se bousculaient, cherchant comme des animaux apeurés une solution de s'en sortir. 
Se tenant à l'écart, maintenu contre un mur pour ne pas perdre l'équilibre, Ys préféra s'éloigner de cette foule devenue folle. Certains avaient entendu sa proposition et se jetaient dessus sans état d'âme. 
Tandis que d'autres, beaucoup plus loin, avaient préféré se jeter à l'eau pour récupérer les deux trois canaux qui restés. Vraiment, entre ceux qui se bousculent comme des bêtes et d'autres qui restent le visage pâle perdu dans leur panique, cette scène en devient pitoyable. 
D'un air incrédule, Ys serrait fort sa banane contre lui, ne prenant pas vraiment cette histoire au sérieux, chose qui par la suite , allait prendre une toute autre ampleur. 


Ce fut Joyce qui le sortit de son rôle de spectateur. Lorsqu'une secousse vint les couper envoyant la demoiselle au sol. Lui tendant la main pour l'aider, Ys vit que cette dernière avait réussi à se munir d'un dauphin gonflable. Une bonne chose de faite, mais tandis qu'il observe autour d'eux, tandis que Joyce fit signe à Misao de les rejoindre, d'un air inquiet, le garçon questionna son amie:

"Mitsu n'est pas avec toi?"

Inutile d'attendre après une réponse, tandis que les secousses se répétaient de nombreuses fois, faisant perdre l'équilibre, Ys obtenu rapidement sa réponse quand soudainement des marins trompés de la tête aux pieds montèrent à leur tour. A cet instant, Ys commençait à réaliser toute l'ampleur de la chose. Enfin il aperçut son sensei aidée et se tenant près du tigre et du propriétaire. Ce sourire soulagé fut aussitôt un fantôme quand il se rendit compte que son amie semblait souffrir. Elle avait beaucoup de mal à avancer, apparemment ce devait être sa cheville. Et de plus, elle n'avait rien pour s'agripper quand le bateau coulerait. 

"Restes près de Misao."

Lança t-il à l'insu de Joyce, tandis qu'il se dirigeait vers Mitsuki tout en lui tendant sa banane gonflable. 

"Tiens! J'ai toujours rêvé de te voir sur une banane!"

Malgré le peu d'humour qu'il tentait d'émettre, son regard ferme racontait autre chose. Très peu rassuré par la suite des événements, et ne prêtant plus aucune attention au fait qu'il n'avait plus rien pour s'agripper, son attention fut attirer par un autre événement. De l'autre côté du pont, ce dernier était en train de sombrer. Commençant à pencher d'un côté, soulever par la force de la mer, si ils ne faisaient rien, les passagers allaient bientôt glisser le long du pont.


C'est l'histoire d'un naufrage. 02a02b11
##   Ven 11 Sep 2015 - 14:39

Personnage ~
► Âge : 33. Vos gueules.
► Doubles-comptes ? : Aaron W, Aoi, Ariana
► Rencontres ♫♪ :
Misao Honda
Misao Honda
Etoile Feu Solaire
Messages : 540
Date d'inscription : 15/06/2013
Emploi/loisirs : Chercheur.
Humeur : Joker ?

Enfin, je repère Joyce. Le nœud qui s'était logé dans ma poitrine ne se desserre pas pour autant, mais ça ne m'empêche pas de me sentir un peu rassuré de voir quelqu'un que je reconnais dans toute cette marée humaine. Ys distribue à tout le monde des trucs gonflables et j'en attrape un à la hâte, une espèce de bouée avec une tête de canard qui dépasse. J'entre dedans et l'agrippe d'un geste angoissé. Je ne veux pas mourir aussi bêtement. En plus, il y a plein de déchets dans la mer, et les poissons font leurs besoins dedans. C'est une immense fosse septique et on espère que je me jette à l'eau ? Sérieusement ?

Ce qu'on fait ? Mais j'en sais rien de ce qu'on doit faire, bordel ! Ys s'éloigne avant que j'ai le temps de dire quoi que ce soit et je jette un regard stressé à Joyce. Qu'est-ce qu'on doit faire ? J'essaie de diriger mon regard vers le rebord malgré la foule qui me bouche la vue.

- Tu crois qu'on doit sauter ? je l'interroge d'une voix blanche. La perspective de me briser une jambe en rencontrant la surface ne m'enchante pas particulièrement...

Seulement, ahah, comme si c'était aussi simple ! Un bateau, vous savez ce que ça fait, quand ça coule ? Les cales se remplissent d'eau, et, avec le poids réparti sur l'arrière, commence à couler uniquement par le bord. Et à pencher. Même dans le cas extraordinaire où le fond du bateau se poserait comme par magie sur le fond que nous avons heurté... on sera tous sur une pente. Glissante.

J'agrippe le bras de Joyce en tenant ma bouée d'une autre main et la traîne derrière moi, presque en courant, alors que nous sentons peu à peu le sol s'incliner. J'essaie d'atteindre l'une des parois extérieures des cabines, pour ne pas glisser tout le long du pont, et le sol se dérobe soudain sous nos pieds. Nous glissons, mais sommes arrêtés par le mur que nous avons rejoint dans notre chute. Je lance un sourire crispé à Joyce.

- Les autres vont s'en sortir ?

Putain. La croisière, plus jamais.



Parle en #b7273d.
##   Mar 15 Sep 2015 - 19:44

Personnage ~
► Âge :
► Doubles-comptes ? : /
► Rencontres ♫♪ :
Afya Yamada
Afya Yamada
Etoile Eau Solaire
Messages : 505
Date d'inscription : 29/05/2014
Age : 21
Humeur : Rêveuse



Et tout bascula, un bateau, des hommes et un tigre.


Feat beaucoup de monde.


_________________________________________________


T’étais dans la barque de sauvetage quand l’autre idiot décida de la faire tomber sans ménagement à l’eau. Tu as juste eu le temps de t’y accrocher par réflexe. Peut-être en réalité étais-tu déjà si stressée que tu tenais déjà à la corde ? Peu importe au final, car la seule chose qui compte est que tu sois restée à bord. Tu es sauve pour un instant encore, tu es sauve parce que tu as peur.

Les vagues manquent de faire chavire la barque qui a eu la chance de ne pas se briser en touchant l’eau. C’est la folie. Tu aimerais tellement aidée avec tes petits pouvoirs aquatiques mais l’expérience t’as appris que tu avais déjà du mal à maitriser un verre d’eau inerte alors n’imaginons pas l’océan cet être millénaire doté d’une vie latente. T’as un peu peur aussi de faire une grosse bêtise, pourtant tu dois te décider jeune fille. Que v as-tu faire ? Ou plutôt, que peux-tu faire ?
Sans doute pas grand-chose mais déjà tu as abandonné ta glacière, tu paniques, tu as peur et c’est bien ce qui te pousse à agir et à foutre une paire de claque au type qui est censé conduire ce rafiot. Ah ces hommes, tous des mauviettes… ou des abrutis si tu prends pour référence celui qui vous a foutu à l’eau. L’homme ouvre les yeux ce qui est bien utile :

« Stabilisez le bateau pour qu’on puisse récupérer du monde à bord ! »
tes mots ne semblent pas l’atteindre alors tu lui remets une paire de baffes pour le sortir de sa torpeur. Tu regardes autour de toi des barques il semble que vous soyez l’une des deux seules avec un équipage, les autres partent à la dérive portées par les flots. Tu gueules à l’intention de la seconde barque non loin la même chose, il n’y aura sans doute pas de place pour tout le monde mais avec un peu de chance ils se seront saisis de choses qui flottent et réussiront à s’en sortir… Pour la plupart. Tu n’es pas une héroïne et tu ne veux pas sauver tout le monde, tout simplement car tu sais qu’on ne peut sauver tout le monde. La glacière qui contenait ton médicament vient de passer par-dessus bord, tu l’avais lâchée pour ramener parmi vous le marin... Tu ne seras pas sauvée.
C’est peut-être de là que te vient ta force, tu n’as plus peur car tu sais que tu vas mourir… Ce qui te reste n’est que du temps gagné.

« ON A ENCORE UNE BARQUE, SAUTEZ A L’EAU ON VOUS RÉCUPÈRE ! »


Sans nul doute plus facile à dire qu’à faire. Tu t’époumones en essayant de faire parvenir le message au bateau mère mais… le vent s’est levé et tes cris se perdent. Une idée te traverse l’esprit. Une lampe ils en ont bien une quelque part dans le matériel de première nécessité, tu fouilles et trouve ce que tu cherches, tu fais donc des signaux vers le haut. Il y a encore de l’espoir. Il suffiraient qu’ils sautent.

« ON EST LAAAAAAAAAAA. »


C'est l'histoire d'un naufrage. Fyfy10
Avatar sposorisé par Elfie aux doigts de fée ! <3
##   Sam 19 Sep 2015 - 11:45

Personnage ~
► Âge : 22 ans
► Doubles-comptes ? : Akira Buichi
► Rencontres ♫♪ :
Bito Daisukenojo
Bito Daisukenojo
Etoile Tonnerre Lunaire
Messages : 1634
Date d'inscription : 13/01/2011
Age : 29
Emploi/loisirs : Manger
Humeur : T'as du Chorizo?

Ah enfin petite blonde se porta volontaire, une femme torride, prête à assouvir tous mes désirs les plus fous avant de mourir. Enfin quelqu'un avec qui j'allais pouvoir partager mes plus grands fantasmes!
Elle m’attrapa alors par le poignet et me tira vers elle avec sur certaine hardeur tout en me "susurrant ces mots doux"...

- Rassure moi, t'es con de naissance ou tu prends des cours du soir?

- Hein? Lâchais-je tandis que je tentai de retrouver l'équilibre pour ne pas me casser la gueule.

Tout compte fait cette blondasse n'était pas venue faire des folies de son corps. C'était bien dommage, car j'aurais bien plongé ma tête dans ses... M'enfin, elle était plutôt venu pour me faire la morale et par la même occasion me brûler le poignet. Heureusement l'odeur de latex chaud me donna rapidement l'envie de retirer mon bras de sa main.

- Abîme pas mon pyj... mon costume wesh!

Cette furie ne m'avait même pas écouté, elle était déjà partie faire je ne sais quoi avec le gars qui m'avait traité de puceau et ma foie, je m'en foutais complètement car le plus important maintenant était ma propre survie...
Bref je me mis à courir tout droit vers l'arrière du bateau, car celui-ci penchait de plus en plus et commençait à se transformer en une sorte de toboggan géant.

Pendant ma course, j'attrapais un gilet de sauvetage que j'enfilai rapidement. Et ce fut à ce moment que je vis cette espèce de lumière qui clignotait sur l'océan...
Il y avait un canot de sauvetage qui essayait d'attirer l'attention. C'était peut-être ma chance, alors je reculai, reculai encore pour prendre de l'élan. Et ce fut après une nette accélération que je m'élançai et sautai tel un sportif  de haut niveau qui sautai une haie...
Mais à quelques centimètres près mon pied cogna contre la rampe, me fit basculer en avant et je tombai la tête la première dans la flotte...
Vie de merde!
##   Jeu 1 Oct 2015 - 18:19

Personnage ~
► Âge : 25 ans
► Doubles-comptes ? : Allen & Hideko
► Rencontres ♫♪ :
Mitsuki Hojitake
Mitsuki Hojitake
Master Tonnerre Lunaire
Messages : 2908
Date d'inscription : 23/01/2011
Emploi/loisirs : Faire ce que je veux o/
Humeur : EXCELLENTE !

Je levai les yeux vers Ys, arquant un sourcil face à la banane qu'il me tendait.

-C'est une déclaration ?

J'étais tout de même un peu déçue de ne pas pouvoir utiliser tigrou comme bouée. Mais je pense qu'une bouée, vu que ça s'appelle justement "bouée", c'est peut-être plus sûr qu'un tigre.
D'un sourire, je remerciai finalement Ys et m'approchai pour l'embrasser sur la joue avant d'entendre le brouhaha qui s'accentuait un peu plus loin, suivi d'un magnifique "plouf" digne de mon super héros.

-Notre ranger est tombé à la mer ! Il faut le sauver !

J'aperçus rapidement un rayon de lumière qui faisait des signes vers le bateau, et sentis l'énergie de la lampe venir d'en bas. Je m'approchai lentement du bord, tentant de ne pas forcer sur ma cheville, et remarquai qu'un des canots de sauvetage avait survécu.
Le bateau commençait sérieusement à tanguer, et je regardai les fonds marins m'appeler avec envie. Je suis sûre que si je saute, je vais rater le bateau ! Mais après... J'ai une bouée...
Ma banane sous le bras, je me tournai vers Ys.

-Tu restes avec moi, hein ?

Timidement, je vins chercher sa main. Au pire des cas, on pourrait toujours nager jusqu'au canot et sortir de l'eau. Je sais pas pourquoi, mais je suis sûre qu'elle est mega froide en plus ! Genre à se geler les os !

-On y va ?
lançai-je alors que je perdais clairement l'équilibre à cause de 1/ ma cheville broyée 2/ le bateau qui se penchait toujours en peu plus.


C'est l'histoire d'un naufrage. Mitsu-signa
Ronron jtm ♥️

Et merci à Elfie pour l'avatar OMG CE KDO JPP
##   Lun 5 Oct 2015 - 23:03

Personnage ~
► Âge : 25
► Doubles-comptes ? : Renji et Akito-RIP
► Rencontres ♫♪ :
Ys Ochikawa
Ys Ochikawa
Master Tonnerre Lunaire
Messages : 2765
Date d'inscription : 13/10/2013
Emploi/loisirs : En infiltration.
Humeur : J'ai pas, pioches!

Arquant un sourcil comme pour dire "franchement.." , Ys ne put en rajouter plus aux propos de son amie que les choses sérieuses commencèrent. Malgré qu'il allait recevoir une récompense méritée, voilà que notre ami en pyjama terminait ses jours à la mer. Décidément, il était vraiment déterminé à lui voler la vedette. Ceci dit, ce ne fut pas le plus inquiétant. Le plongeant du malheureux attira également une lumière vive. Des appels provenant de l'un des canots attiraient leurs attentions. En somme, ils allaient devoir sauter pour survivre au naufrage. D'accord... quelques brasses et c'est dans la poche!


Ahaha mais comment peut on être aussi naïf?! Tu penses franchement t'en sortir comme ça? Aussi aisément? Il fait nuit, il fait froid. C'était du suicide. En plus de ça, t'as pas le temps de réfléchir, de te souvenir comment en fait le papillon, le navire n'est pas non plus gigantesque mais pèse assez pour entraîner sa chute plus rapidement vers les profondeurs de l'océan. S'appuyant instinctivement contre les rambardes, servant d'appui à son amie, de son regard de braise, Ys observait les flots envahirent le bout du bateau. Certaines personnes ayant perdues l'équilibre s’engouffrèrent dans la mer sans jamais remonter à la surface. Doucement ils pouvaient sentir que leur corps basculaient vers l'arrière, attirés par le vide. Ce qui rappela le jeune homme fut cette sensation de chaleur dans le creux de sa main. Détournant son regard vers son amie, il entendit bien les paroles de son amie et ce ne fut pas deux mais une qui le poussa à agir.


"Tu vas faire ce que je vais te dire. On va sauter et tu vas nager jusqu'au canot. Tu t'arrêtes surtout pas."


Ôtant rapidement sa ceinture, ce dernier entoura son amie fortement son corps contre l'objet gonflable. Ainsi, malgré la pression, en aucun cas, Mitsu ne pourrait être séparée de sa bouée. Puis, saisissant la jeune femme, il l'aida, tout en faisant autant, à passer de l'autre côté de la rambarde. Au moins, le bateau penché permettait de trouver d'autres appuis. Serrant des dents, Ys jeta un dernier regard d'horreur à la catastrophe avant de lancer à son amie:


"Maintenant!"



Sans se poser de questions, bien que ses inquiétudes sur l'avenir de Joyce lui traversaient l'esprit, il osa se consoler sur les capacités de Misao. Et sans attendre, ils se jetaient à l'eau. Il n'y avait pas cinquante solutions. C'était la seule porte de sortie. Et si t'es mal bouclé, t'as plus qu'à compter tes chances sur les doigts d'une main. Fort heureusement pour Mitsuki, elle ne sera pas emporter par la pression, tandis qu'Ys, n'ayant aucun moyen de remonter à la surface grâce à une bouée, devra se débattre pour retrouver l'air... Il pouvait sentir son corps se déchirait en deux, engloutit dans les profondeurs, perdu dans l'obscurité, il avait perdu cette accroche, ses forces n'avaient pu l'aider à s'accrocher. Mais même mort que vivant, tout corps finit par remonter, tout dépend du temps que ça prendra. Et ce fut quelques minutes après qu'Ys retrouva la surface, les poumons lui brûlant. Assez désorientés, il se débattait autant que possible pour s'éloigner du navire et de ses pièges, perdu et bousculé au centre de cette foule humaine paniquée et glacée.


HRP> désolé, c'est long... x(


C'est l'histoire d'un naufrage. 02a02b11
##   Lun 5 Oct 2015 - 23:57

Personnage ~
► Âge : 20 bougies
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
Joyce Noran
Joyce Noran
Etoile Feu Lunaire
Messages : 723
Date d'inscription : 18/06/2014
Age : 21
Emploi/loisirs : Courir, chanter, écrire, lire, faire chier...
Humeur : Ben... Disons que si vous continuez les questions chiantes, vous risquez de rencontrer ma colère. Pas trés amicale.

Le bateau penchait de plus en plus, à tel point qu'il devenait difficile de ne pas glisser. Je restai près de Misao, ayant perdu de vu Ys depuis un petit moment déjà. Je dois l'avouer, comme tout le monde, j'avais peur. Il était exclue que je meurs dans ses conditions. Je n'avais pas tout avoué à Liam ni à Ys pour mourir aujourd'hui, et de manière aussi idiote!
J'ai jeté un regard à Misao avant d'être attiré par une lumière. Une barque! Elle n'était pas déserte.

- Misao regarde!

J'avais un faible espoir quand à réussir à rejoindre le bateau flottant plus que voguant au grès du vent.
J'ai alors glissé comme une gourde sur le  pont rendu glissant par la situation. Au loin, on voyait la mer engloutir le navire et les premières victimes flottant tout autour. Je pâlis rien qu'à cette vue. J'avais peur, mais pas pour moi. Pour Mitsuki, Misao... Pour Ys. Mon grand frère. Bordel, je refusais que l'un d'eux ne meurs. Peu importait le reste, eux devaient vivre. On glissa alors mais notre chute fût arrêté par un mur.
Misao me demanda si l'on devait sauter mais je ne pus qu'approuver, blême.  J'ai cessé de respirer un instant, me calmant. Intimement, j'ai supplié je ne sais qui de nous sauver, parce qu'il ne nous restait plus qu'à espérer nous en sortir.
Je me suis redressée et j'ai adressé un sourire encourageant quoique assez timide à mon ami.

- Bon ben... Une baignade ça te tente?

L'eau semblait être glacée. Je réprimais un frisson. Je pensais à ma famille. Mais aussi à ma nouvelle. Et plus encore à Liam. Que dirait-il si je ne revenais pas? J'ai serré le point. Inenvisageable.
En faisant signe à Misao qu'il fallait y aller, j'ai sauté. Le vent a fouetté mon visage, douce étreinte avant l'impact. L'eau était gelée et elle engourdit  mes membres un instant. Quand je remontai à la surface, j'avais perdu la bouée et je me maudis. J'avais perdu de vue Misao, Ys et tous les autres. Je ne voyais que mon salut: ce putain de bateau!
J'ai nagé dés que j'ai pus, cherchant du regard à me repérer, tentant en vain de me rappeler mes faibles connaissances en natation. Flotter, c'est facile. Nager aussi. Mais flotter et nager dans un eau gelée et pleine de courant, je vous assure que là, vous paniquez vite!
J'atteins longuement après ma chut le radeau, morte de fatigue, et j'y vis la jeune femme noire croisée plutôt, Misao, Mitsuki et Ys. J'ai cru que j'allais pleurer de joie. Ils étaient sain et sauf bon sang!

- Rappelez moi qui a eu cette bonne idée que de partir en croisière?!

Et ouai, j'étais de sale humeur. Et ouai je vous em...Bête!


C'est l'histoire d'un naufrage. Bv3g
##   
Contenu sponsorisé

 

C'est l'histoire d'un naufrage.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1Terrae, Une nouvelle ère commence... :: Le Monde.
 :: L'Océanie. :: Vacances : la croisière qui finit mal