Partagez
Quête Journalière. (Pv Sebastian D.)
##   Sam 12 Sep 2015 - 12:05
Anonymous
Invité

Le suicide, ce n'est pas vouloir mourir, c'est vouloir disparaître.
Sébastian & Tjay Ahmès

Tu n’as plus goût à rien. Même le tofu ne semble plus trouver grâce à tes yeux. Et pourtant, tu aimes tant ça. Tu dois être un des rares êtres vivants sur Terre à pouvoir manger ça comme si de rien n’était. Comme si c’était le meilleur des mets. Un des rares moments où… Où qui? Tu as le regard perdu sur l’horizon, si vide. Tu visualises une scène, vague souvenir, tu crois. Peut-être était-ce ta mère ? En tout cas, cette ombre, elle rit et semble en même dégoutté, de te voir manger cela ainsi. Elle n’a pourtant pas de visage, mais les coins de là où devrait se situer la bouche sont tirés vers le bas… Tu l’as dégoûte, cette ombre? Elle semble avoir de longs cheveux, si sombres… Comment peut-on effacer de sa vie, de sa mémoire même, l’être qu’on a tant aimé ? Jenny n’est plus qu’une ombre, funeste, que tu t’efforces d’effacer encore et encore. Une main vient toucher par réflexe le tatouage à ton cou… Voilà la réponse à la question… Voilà le comment, du pourquoi.

Tout en regardant ce nouveau pays qui s’ouvre à toi, tu te rends compte comme il ne semble pas fait pour toi. Pourtant, il y a tout ce dont tu aurais pu rêver, à une époque… Il y a même ta chère soeur… Mais non. Beaucoup trop propre, beaucoup trop technologique. Pas assez humain. Toi qui a passé ta vie dans la poussière, la soulevant sur ton passage, en esquivant les débris qui parfois pouvait joncher le sol… Ici, il n’y a rien à esquiver. Et pourtant, il y a presque plus de morts ici qu’ailleurs. Tout est trop haut, pour tout le monde. Les plus faibles s’écrasent à terre, ou plutôt, ils ratent le coche et s’étrangle avec la corde qu’ils s’étaient eux-même passé autour du cou…
Il y a cette forêt, à une centaine de kilomètres de Tokyo… Aokigahara. La forêt de la mort. Tristement célèbre pour accueillir chaque année une centaine de mort. Presque tous sont des suicides. Des gens désespérés, poussés à bout. Si tu connais si bien cette forêt, c’est que tu l’as étudié. Tellement d’hectares d’arbres, tant de si hautes branches, solide, capable de supporter ton poids plume… Tu t’es demandé rapidement ce que ça pourrait leur faire, de trouver un étranger, un beau matin. Surtout un avec ta peau. Sûrement qu’ils seraient surpris, de voir qu’on vient de l’autre bout du monde, pour y mourir. Ils te trouveraient certainement bien impoli, de venir ainsi mourir, dans leur si beau pays, si propre. Tu aurais pu aller polluer ailleurs, tout de même. Puis, tu n’as même pas eu l’envie réelle de mourir. Tu n’as plus envie de rien. Pas même de tofu.

C’est ainsi que tu te trouves assis face au vide. Les jambes pendant dans celui-ci. C’est fou comme il arrive dans la vie où on peut se dire que finalement, tout est noir, sans jamais être d’un blanc éclatant. Il n’y a pas de blanc, dans la vie. Que du gris, et du noir. Et le vide. Aussi bien physique que mental. Et te voilà ainsi, te demandant si toi aussi, tu pourrais être assez fort, pour sauter. Pour abandonner. Tu es admiratif de tout ceux qui ont osé sauter, avec leurs cordes. Tu n’écoutes pas ce qu’il ce passe, autour de toi. Après tout, personne n’est là pour toi. Plus personne n’est là, pour toi.

“- Je ne pourrais pas faire mes quêtes journalières, aujourd’hui. Pas de coffre à ouvrir, aujourd’hui.”

Parfois, il n’y a pas d’explications. Pour le reste, il y a le jeu en ligne. Tu aimes bien les Charrs, parce qu’ils sont tachetés, comme toi. Face à la possible mort, nos réflexions et pensées ne semble plus avoir de sens.



© Gasmask


HRP:
 
##   Sam 12 Sep 2015 - 16:36

Personnage ~
► Âge : 23 ans
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
Sébastian Dupont
Messages : 60
Date d'inscription : 28/05/2015
Age : 26

Après être sorti de l'hôpital, j'ai eu un rendez-vous avec cette directrice. J'ai donc obtenu mes pouvoirs. Je suis un téléporteur apparemment, mais je ne comprends pas comment ça marche. J'ai beau essayer de penser à un endroit, rien à faire je ne m'y rends pas. Ou alors je me rends à un endroit qui n'est pas le bon. C'est comme ça que je me suis retrouvé dans cette forêt si je me souviens bien.

Je ne voulais aller DEVANT la forêt, mais pas en plein milieu de la foret. Résultat, me voila je ne sais ou à chercher un chemin depuis trois minutes! Oui trois minutes, c'est pas long. Mais quant t'es en colère et que tu ne peux pas taper sur les arbres à cause de tes blessures, et de ton masque c'est une éternité!!!!
Encore aujourd'hui j'ai mis mon masque rattaché sur le coté. J'avais attaché mes cheveux, mais finalement j'ai enlevé l'élastique. j'avais peur de perdre mon masque. Niveau vestimentaire, je ne me suis pas cassé la tête j'ai encore mi mes vêtements noirs. Parlons de la petite touche originale maintenant: le pansement sur mon visage qui part de mon front, couvre mon nez et mes pommettes! J'ai déjà eu le nez cassé, mais je déteste toujours autant ce plâtre! c'est comme un H vu sur le coté. C'est moche!! Mon bras brûlé va mieux sinon, la peau commence à se reformer, je porte toujours mon bras en écharpe, mais je souffre beaucoup moins.
Le temps est idéal, il ne fait pas trop chaud, ni trop froid. Une petite brise légère soulève parfois mes cheveux. Une fois le chemin retrouvé je prends le temps de regarder autour de moi. Tu aurais surement adoré cet endroit. C'est calme et sans Wifi typiquement le genre d'endroit un tu voulais toujours me tirer. On se serait battu et tu aurais fini par me faire peur au point que j'y serais allé.

“- Je ne pourrais pas faire mes quêtes journalières, aujourd'hui. Pas de coffre à ouvrir, aujourd'hui.”

Hum? Cette voix....? Quette journalières...? Coffre...? Je parle tout bah un peu surprit, c'est bien la première fois que je comprends ce que dis une personne et que je trouve ça logique.

- Tu as entendu comme moi?

En tournant la tête sur la droite, je vais face à la réalité, tu n'es plus là. Je ne sais, mais je n'arrive pas à m'y faire. Je serre les dents et fait quelques pas dans la direction ou j'ai cru entendre cette voix en parlant un peu fort

- Tu as jusqu’à minuit pour les quettes journalières. Tu as largement le temps.

Je distingue une silhouette, d'un mec avec des mèches blanches on dirait. Lorsqu'il se retourne je lève un sourcil en voyant qu'il a des taches sur le visage. Pas que sur le visage en fait, sa barbe et son œil sont également marqués. On dirait... un sylvari non un charr! C'est la classe franchement!

- J'aime bien ton skin, tu ressembles à un Chaar ou un Sylvari aux yeux vairons . Je sais pas encore lequel des deux, mais j'aime bien.

Je crois que je dis ça en souriant faiblement. J'ai du mal à sourire alors je peux pas dire. A voir la tête qu'il fait on lui à encore jamais sortie celle la.
##   Dim 13 Sep 2015 - 1:00
Anonymous
Invité

Le suicide, ce n'est pas vouloir mourir, c'est vouloir disparaître.
Sébastian & Tjay Ahmès

Un bruissement au loin, auquel tu ne fais pas attention. Au pire des cas, ça pourra pas faire grand mal, tu le sais bien. Où ça te poussera, et un bruit sourd se fera entendre. Tu parles donc tout seul, perdu, bien loin du monde actuel. Seul dans des plaines d'un autre univers, à traquer les différents mobs et point de vue... Ah, et aussi, à refaire des puzzles jump, de mémoire... Il y en a un qui est particulièrement affreux à faire, et qui demande beaucoup trop de cul de pixels... Ah, et celui de...

Une voix. Elle t'extirpe loin de la touche espace imaginaire, te fait pivoter, à toi. Tu observes le nouvel arrivant, semblant être sortie tout droit d'une histoire d'horreur japonaise, avec ses longs cheveux et ses bandages. Tu l'écoutes encore, avant de lever tes sourcils en l'air... Un charr, ou un sylvari ? Si c'est un fantôme, il ne doit pas être mort depuis bien longtemps, alors.

"- … Un mélange des deux, peut-être ? La carrure d'un sylvari, avec les tâches d'un charr... Merci en tout cas, monsieur le fantôme."

Tu lui souris légèrement, avant de regarder de nouveau le vide sous tes pieds. Tu te demandes comment ça pourrait être, cette sensation de tomber. Un impression de sans fin, qui pourtant arriverait bien trop vite. Tu sens qu'il s'est rapproché de toi, alors, tu le met en garde, au cas où.

"- Attention, il y a un trou, ici. La terre s'est fendue sur quelques kilomètres. Tu regardes un peu l'obscurité, de ce trou qui semble sans fond. Peut-être est-ce une zone cachée, bonus ? … Hum, c'est plus grand qu'un trou de lapin, n'est-ce pas ? Alice ne serait sûrement pas tombée dedans, pour le coup. Ou ça n'aurait pas été la même fin... Pas le même impact ?"

Tu ne remarques pas le jeu de mot involontaire que tu viens de faire. Tu es là, sans l'être. Tu t'amuses à balancer tes pieds contre la paroi, le bruit se répercute dans ce trou béant, avec un léger écho. C'est un peu comme si la Terre elle-même pouvait répondre. Soudainement, tu relèves la tête vers lui, comme pour vérifier qu'il est encore là. Les fantômes ne disparaissent-ils donc pas, quand ils voient que l'on a pas peur d'eux ? Peut-être que lui est spécial ? Un esprit frappeur, qui amadoue avec son bras en écharpe. Ainsi, tu ne doutes pas que avec celui-là même qu'il va te pousser. Ah, finement pensé, tu dois l'avouer.

"- Si tu n'es pas un fantôme, alors... Qui es-tu ?"

La question est posé, tandis que tes yeux le regardent. Tu espères au fond, qu'il ne soit là que pour te pousser, finalement. Ca ne serait pas toi alors qui aurait pris la décision... On te l'auras imposé, à toi et tes pieds dans le vide.



© Gasmask
##   Dim 13 Sep 2015 - 16:41

Personnage ~
► Âge : 23 ans
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
Sébastian Dupont
Messages : 60
Date d'inscription : 28/05/2015
Age : 26

"- … Un mélange des deux, peut-être ? La carrure d'un sylvari, avec les tâches d'un charr... Merci en tout cas, monsieur le fantôme."

- Vraiment cool le skin. C'est très classe.

Il a l'air de comprendre ce que je dis! ENFIN quelqu'un de bonne compagnie! Un être ayant un esprit suffisamment ouvert à l'imaginaire pour me comprendre sans me prendre pour un fou. Bon sang j'y croyais plus! Euh.... comment ça Monsieur le fantôme? Il se fout de ma tronche c'est ça?! Je le fixe avec un drôle d'air. Je ne sais pas si c'est parce que c'est la première foi que je rencontre un Geek ici, mais je ne sais pas si je dois éprouver de la colère ou le prendre au second degré. Je marche vers lui en essayant de comprendre.

- Fais-moi rire, c'est mon skin de base ou les accessoires qui t'ont mit cette idée en tête?

"- Attention, il y a un trou, ici. La terre s'est fendue sur quelques kilomètres.

A la façon dont il regarde le trou, il a l'air prêt à sauter. Le sale gosse! Bon je sauterai bien moi aussi, mais ça, il ne le sait pas alors je peux me permettre de lui faire la morale. Je m'arrête une fois à sa hauteur juste derrière lui, je baisse la tête pour le regarder.

"Peut-être est-ce une zone cachée, bonus ? … Hum, c'est plus grand qu'un trou de lapin, n'est-ce pas ? Alice ne serait sûrement pas tombée dedans, pour le coup. Ou ça n'aurait pas été la même fin... Pas le même impact ?"

Je comprends enfin! Il est en manque d'informatique! Du coup son cerveau a grillé! Il s'est mit en mode économie d'énergie, alors il a complètement disjoncté Le pauvre type.

- Le puzzle jump suicide est dans une caverne ou le sol s’effondre, pas dans un gouffre en plein air comme celui la. Je suis un pro des puzzle jump. Je les ai tous fais au pad. Si tu veux je t'aiderai à les faire.

Ah! ça y est, il commence a réaliser que je suis réel on dirait. Il est pas si à l'ouest que ça!

"- Si tu n'es pas un fantôme, alors... Qui es-tu ?"

Je lui réponds en lui tendant la main pour le relever.

- Juste un geek qui a accepté de venir ici dans l'espoir de gagner des pouvoirs de nécromancien. Au final, je suis devenu un téléporteur...

On voit toujours, la déception dans ma voix. Je soupire. Lorsqu'il se relève je le regarde avec un air sérieux.

- Parlons de choses plus intéressantes: Quel personnage joues-tu? Quel est ton pseudo et ton nom IRL?
##   Mar 22 Sep 2015 - 14:20
Anonymous
Invité

Le suicide, ce n'est pas vouloir mourir, c'est vouloir disparaître.
Sébastian & Tjay Ahmès

Sur l'instant, je ne saurais dire lequel de vous deux est le plus déconnecté de la réalité.
Il te parle donc d'un puzzle jump bien spécifique du jeu... Ah oui, celui-ci. Si tu n'avais pas été avec ta guilde pour le faire, tu n'y aurais jamais passé autant de temps. Autant l'autre semble un expert, autant toi... C'est loin d'être ton cas. Comprenez, on peut pas taper sur un clavier à une vitesse folle et avoir une quelconque gestion de la hauteur et longueur... Faut bien un équilibre, dans la vie. Bref, l'évocation des puzzles jump t'arrache un frisson, ne voulant plus avoir à retourner dans cette enfer plus que nécessaire... Soudainement, il t'a fait relativiser sur le trou... Comment empêcher un homme de sauter ? Comparer son trou à un son enfer personnel.

Puis il te tend la main, t'explique qui il est...  Pas de nom en vue, mais une main tendue. Tu la regardes un instant... Elle te fait penser à celle de l'homme qui était venu te chercher... Tes doigts constellés sortent de tes poches pour rencontrer cette fameuse main... De nouveau. Mais sur l'instant, tu ne pipes pas un mot à ce qu'il peut te dire. Un quoi ? Téléporteur ? C'est une nouvelle classe dans GuildWars deux ? Ils ont fait une update le temps que tu viennes ici ? Te voilà le cul hors de l'herbe et de la terre, plus éloigné du trou qu'auparavant. Tu as le réflexe machinal d'enlever de tes fesses la fameuse poussière.

"- Ah, je joue un sylvari gardien... Enfin, c'est mon main, quoi. Mon pseudo... Legion. Et pour l'autre, c'est Tjay Ahmès Ibn la-Ahad... Si on parle bien de la même chose ? Tu as un doute, sur l'instant, tout de même. Tes yeux remontent vers lui. Et toi-même ? Pour toutes les mêmes questions ?"

Tu supposes vaguement que du coup il doit jouer nécromancien, dans le jeu, vu qu'il en a parlé... Ou du moins, que ça doit être sa classe favorite, pour avoir tant voulu le devenir... T'as presque envie de lui parler de la forêt des suicides, pour qu'il aille s'entraîner à déterrer du cadavre et tenter de l'animer d'un quelconque souffle de vie... Mais tu te retiens, te disant après coup que c'est peut-être un peu glauque, pour débuter une conversation plus en profondeur. Du coup, tu attendras de le revoir un jour, avant de lui suggérer l'idée.

Quand il te dit son nom, tu te demandes s'il a une signification particulière ? Tellement habitué, dans la culture de ta mère, à ce que les noms ont un sens qu'à chaque fois, tu te poses la question. Et désormais, en étant à Terrae, tu te dis que tu vas en voir, des gens de tout horizons, et que tu pourras poser la question à chacune des personnes que tu croiseras... Tu te mords la lèvre, légèrement, te demandant si tu peux commencer avec lui... Allez, il faut savoir être courageux, dans la vie. Ainsi, tu te lances dans la plus grande quête de ta vie : le savoir, encore et toujours.

"- Ton nom ou prénom ont-ils une signification ? Un sens ?"

Voilà, c'est fait, bravo ! Même si pour le coup, ça ne sera pas très concluant.. C'est triste, n'est-ce pas ?

"- Là d'où je viens, tout à un sens, généralement... C'est pour ça."

Tu esquisses un sourire, avant de tourner de nouveau la tête vers le trou. Il t'appelle un peu, tout de même.



© Gasmask
##   Mer 23 Sep 2015 - 0:09

Personnage ~
► Âge : 23 ans
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
Sébastian Dupont
Messages : 60
Date d'inscription : 28/05/2015
Age : 26

"- Ah, je joue un sylvari gardien... Enfin, c'est mon main, quoi. Mon pseudo... Legion. Et pour l'autre, c'est Tjay Ahmès Ibn la-Ahad... Si on parle bien de la même chose ?"

Legion.... ça me parle ça. Un Sylvari gardien? J'en ai pas un dans la guilde....? Il me semble que si j'en ai un! Je le regarde en souriant.

- Je joue un Sylvari Nécromancien avec un skin noir à taches rouges avec l'armure raciale rand trois du nom de "Kaonashi". Je joue vampirisme au Cac avec doubles dagues. Si je me trompe pas, on est dans la même guilde.

Une minute, il a dit quoi comme nom irl? C'est quoi ça un nom complet ou nom et prénom?!

"Pour toutes les mêmes questions ?"

Bah du coup on peut dire que je l'ai prit de vitesse....

- Sébastian Dupont.

Ces taches m'intriguent beaucoup, on dirait que l'eczéma, mais c'est pas comme de l'eczéma moche. La c'est vraiment bien fait.

Mais je suis plus attentif à sa réaction lorsque je lui dis mon nom. L'habitude... et oui. Autant je peux croire qu'un jour j'arriverai à parler comme les gens normaux, mais jamais je ne pourrais me méfier lorsque je leur donne mon nom. On s'est tellement foutu de ma gueule à cause de ça... jamais je pourrais m'en défaire.

"- Ton nom ou prénom ont-ils une signification ? Un sens ?"

Alors, la! J'en sais rien du tout, je me suis jamais poser la question et.... j'men fiche. Je hausse les épaules d'un air un peu à l'ouest. C'est bien la première fois qu'on me le demande. Au moins j'ai la confirmation que c'est bien le Légion que je connais. Toujours à poser des question intrigantes la plupart du temps sans réponse.

"- Là d'où je viens, tout à un sens, généralement... C'est pour ça."

- D'où tu viens Legion? Au passage... ton nom Irl j'ai pas trop compris si c'est ton nom et prénom ou juste le prénom.

Bonjour, je suis un Hermite vivant dans une grotte sous un lac, le tout sous un volcan. Oui l'hôpital marchant, je sais que tu me réserve la suite de luxe.

- Côtoyer des autres être vivant Irl n'est pas dans mes habitudes. Alors si j'ai un doute sur la prononciation de ton nom Irl, je dirais Légion le temps que ton nom rentre correctement en mémoire. Comme ça au moins on se comprend.
##   
Contenu sponsorisé

 

Quête Journalière. (Pv Sebastian D.)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1Terrae, Une nouvelle ère commence... :: Aux alentours de Terrae.
 :: Forêt.