Partagez | 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Rêver n'est rien. Construire est un début. Vivre c'est tout.
##   Jeu 17 Sep 2015 - 18:52

Personnage ~
► Âge : 18
► Doubles-comptes ? : Jérémy Bonnet - Chrys Suede
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 1114
Date d'inscription : 16/09/2015
Age : 25
Humeur : Oui.

Un homme avec une cape à capuche noire vient te proposer de vivre dans un endroit sain, avec des gens “comme moi”, avec un don spécial -cette partie là, j’avoue que j’ai rien compris de ce qu’il me bavait-... Un inconnu qui d’apparence est louche, mais avec une voix !... Je crois n’en avoir jamais entendu de pareil. Et moi, d’un côté, mort de faim, mort de fatigue, presque mort tout court. Qu’est-ce qu’on répond à une invitation pareille hein ?!

-Je veux bien venir… Mais vous avez pas un sandwich sur vous là ? Parce que j’ai plus la force de me lever et Tokyo c’est pas la porte à côté.

L’inconnu lui tendit un billet d’avion, un peu d’argent et une barre de céréales chocolatée. Le temps qu’il fixe le tout, tout en se disant qu’il était fort sympa et bien prévoyant pour un homme mystérieux, en relevant la tête, il n’était déjà plus là. Nicolas plissa les paupières et dévora sa friandise. C’était pas grand chose mais au moins, il aurait quelque chose dans l’estomac.

Il gravit lentement les marches de son immeuble décati, économisant son énergie et ne voulant pas attirer l’attention de voisins un peu trop curieux de le voir rentrer à cette heure tardive, puis il ouvrit la porte de “chez lui”... Sa mère, comme à son habitude, était devant la télé ; des détritus et des assiettes sales jonchaient la table basse, son visage n’était éclairé que part les images qui défilaient à l’écran, lui donnant un air plus dépressif que jamais.

Je me battais pour ça hier encore. Je ne peux plus rien. Je t’abandonne comme tu l’as fait.

-Maman je m’en vais.
-Tu viens de rentrer. dit-elle d’une voix faible.
-...Je pars loin. Je ne reviendrai sans doute pas.

Elle leva la tête vers son garçon. Bien sûr qu’elle remarquait à quel point il était abîmé, à quel point il souffrait, peut-être bien plus qu’elle… Mais elle ne pouvait plus, elle s’était déchu de son statut de mère et le savait parfaitement, tandis qu’elle refermait ses yeux en laissant couler deux grosses larmes.

-Va mon grand.

Nicolas hocha la tête et partit dans sa chambre. Là, il retourna son sac d’école pour le vider ; il remplaça ses livres par le peu qu’il possédait, des vêtements, son journal, sa trousse de soins et son paquet de tabac. Il prit le reste de nourriture dans le frigo et sortit de l’appartement sans jeter un seul regard en arrière. Il descendit les marches quatre par quatre, n’ayant plus rien à faire des voisins, enfourcha son vélo et pédala dans la nuit qui était enfin tombé… Il allait devoir faire plusieurs kilomètres avant de rejoindre une ville avec un aéroport mais qu’importe… Au beau milieu de la campagne, sur la route déserte, il lâcha son guidon sans s’arrêter de pédaler et leva les bras au ciel en hurlant sa joie d’abandonner derrière lui ce village pourri, ces habitants monstrueux et ses peines et douleurs.

Prendre l’avion, une première pour Nicolas. A l’arrivée, après ce long voyage, il fixa longuement le sol, le tapotant du pied avec un plaisir bien visible. Quelqu’un l’attendait, il lui demanda de le suivre… L’extérieur le laissa bouche bée… Bien sûr qu’il avait vu des images d’immeubles aussi grands, mais de les voir en vrai, pour un p’tit campagnard tel que lui, c’était impressionant. L’homme qui l’avait accueilli lui ouvrit la porte d’une voiture impeccablement propre, comme s’il était un gosse de riche… Il ne put s’empêcher de pouffer en prenant place et de refermer la porte lui-même.

Faut pas déconner non plus oh ! J’suis pas l’président.

Et puis Terrae. La terre promise. Son portail et son immensité. Le conducteur lui souhaita la bienvenue avant de partir, dieu seul sait où. Nicolas resta longtemps devant à admirer de loin, avec ses yeux cernés par le décalage horaire, ce qu’allait être sa nouvelle vie. Il fixa les bâtiments, les grands espaces verts,... Il se glissa à l’intérieur, pas encore vraiment confiant, avec cette peur sourde d’y retrouver le même genre de gens que dans son ancien village… Mais une fois les deux pieds dedans, il se détendit un peu, et roula sa première cigarette de la journée.

Et maintenant ?... Je veux bien me poser quelque part mais où ? Pis je connais pas encore les lieux… ...Ils ont peut-être des plans pour les nouveaux, comme dans les parcs d’attraction. Un accueil ? Non ?... Bon. j’vais déjà finir ma clope, on verra après.



##   Dim 27 Sep 2015 - 17:07

Personnage ~
► Âge : 25 ans et une âme d'enfant ♥
► Doubles-comptes ? : Aaron W, Aoi, Misao
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 1004
Date d'inscription : 29/05/2015
Emploi/loisirs : Alimenter mon tumblr et péter vos mirettes avec mes kits fluos ♥
Humeur : Un peu perdue, mais ça va, merci de vous soucier de moi ♥

Ariana ne savait pas trop ce qu'il lui avait pris de proposer ses services auprès du restaurant de Terrae. Trop de stress, toujours à courir partout, et elle avait surtout l'impression de retomber dans sa routine un peu désagréable, celle qu'elle avait justement quitté pour venir se réfugier ici. Mais le temps était long, et si elle n'en perdait pas au moins un petit peu à bosser, elle allait finir par virer folle. Déjà qu'avec toutes ces histoires de pouvoirs, elle ne savait plus où donner de la tête ; alors si en plus elle ne s'occupait pas un peu le cerveau et les mains, elle allait finir par se transformer en une flaque informe et rester aplatie au sol sans bouger un muscle. Elle ne savait pas ce qui se révèlerait être le plus désagréable, au final. Le fait de recommencer à oublier ses prises d'insuline lui mettait néanmoins la puce à l'oreille, et elle tentait tout ce qu'elle pouvait pour rester concentrée en toute circonstance. Heureusement, ses vacances en camping lui avaient fait beaucoup de bien cet été ; malgré le stress, et le fait qu'elle était coupée de la civilisation pendant une bonne semaine et demi, évidemment. Au moins se rattrapait-elle, maintenant qu'elle était de retour ; elle aurait presque préféré ne pas retourner au boulot et pouvoir regarder les épisodes de la nouvelle série super tip-top qu'elle avait découverte, quelques jours auparavant. Mais bon, le devoir l'appelait !

Cette fois-ci, la rouquine devait aller chercher un colis à l'entrée de Terrae. Elle ne savait pas tellement ce que c'était, et elle avait plus ou moins compris que ça avait un rapport avec de la vaisselle ; peut-être le nouveau service à thé que le patron avait commandé, plusieurs semaines auparavant, et qui était enfin arrivé à destination. En y repensant un peu plus longuement, Ariana se rendit compte qu'il lui en avait bien parlé un demi-milliard de fois (au moins) et se dit que c'était probablement le cas. Bon. De toute manière, ce n'était pas comme si le fait que ce soit un service à thé ou de nouvelles assiettes l'importait réellement, mais voilà. Ça avait le mérite de l'occuper sur le chemin, au moins.

Elle arriva alors en vue de la loge du gardien, à côté du portail. Elle frappa à la porte avant d'entrer, et échangea quelques mots avec l'homme, qui était un peu placide, il fallait bien le dire. Elle essaya de lui faire la conversation, mais impossible ; il semblait bien décidé à uniquement faire son taf et lui donner son colis, en hochant distraitement la tête lorsqu'elle parlait. Finalement, Ariana attrapa le paquet et lui lança un grand sourire, avant de s'éloigner en sautillant. En ressortant, elle manqua de rentrer dans quelqu'un, mais l'évita de justesse en faisant un écart sur le côté, alors que le colis lui échappait des mains. Elle tenta de ne pas le faire tomber par terre, et reprit comme elle le pouvait son équilibre sur ses jambes. Si elle faisait tomber ce paquet, elle pouvait dire adieu à son job.

- Ah, oups, pardon ! Je gère, je gère !

Elle baissa les yeux vers la clope qu'il était en train de se rouler, avant de les relever vers son visage.

- Hé, mais, t'es pas un peu trop jeune pour fumer, toi ? T'es perdu ? le héla-t-elle en étirant un grand sourire.

Puis elle raffermit sa prise sur le colis, qui commençait à nouveau à glisser. Peut-être venait-il seulement d'arriver ?


S'émerveille en #E7654D


Merci à Houston, Nico & Lys pour les dessins, vous gérez du pâté dkjnf ♥️
Merci à Istvan de Tasty Tales pour le badge ♥️




Treasure box ♥:
 
##   Dim 27 Sep 2015 - 19:23

Personnage ~
► Âge : 18
► Doubles-comptes ? : Jérémy Bonnet - Chrys Suede
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 1114
Date d'inscription : 16/09/2015
Age : 25
Humeur : Oui.

C'est seulement quand il finit de la rouler, s'apprêtant à allumer son "petit réconfort" comme il l'appelle, qu'il remarque un petit bâtiment non loin du portail -car il est difficile de noter la présence de petites choses au milieu d'une immensité de nouveautés... Un gardien peut-être ?... Un gardien qui n'a pas l'air de s'occuper des nouveaux arrivants. Dans ce cas, il va le chercher lui-même : vaut mieux poser des questions bêtes que de rester stupide et ignorant toute sa vie. Mais à peine s'approche-t-il de la porte qu'une tornade rousse sort de là où il veut entrer. Rencontre de choc incomming.

Mais sans même être entrés en contact, le premier réflexe de Nicolas est de bondir en arrière... Se défaire des bonnes habitudes qu'il avait appris à son village allait être compliqué. Pourtant, presque aussitôt, il comprit que la rouquine n'essayait ni de l'agresser, ni de lui voler quoi que ce soit... En fait elle était plutôt en train de galérer avec un paquet qu'elle semblait désespérée à rattraper. Il décida de se maudire plus tard pour son impolitesse et s'approcha, bras ouverts, pour aider la demoiselle à garder son équilibre... Qu'elle repoussa gentiment en espagnol.

Espagnole... Eh merde, pourquoi il a fallu que j'étudie toutes les langues d'Europe sauf celle-là ?!... Bon calme-toi Nico, tu as des restes sans doute... Des insultes de camarades et quelques mots par-ci par-là mais ça va le faire...

Sitôt plus stable, elle lui posa deux questions pour le prix d'une. Rapide... La première, il reconnait le mot "fumer". Ne sachant rien du Japon -ni de l'Espagne, précisons-, Nicolas n'avait aucune idée de l'âge légal pour fumer dans le coin... Et même si en France, il en avait rien à foutre, il voulait éviter de se faire remarquer ou de passer pour un délinquant dans ce "nouveau monde"... Il mit sa cigarette dans sa poche. Plus tard petit réconfort... Plus tard j'espère.

-Erm... Aloooors euh... Soy Francés, nuevo... et euh... Me llamo Nicolas ?... Eeet je n'ai aucune fichtre idée de comment te dire qu'on m'a emmené ici et que je sais pas quoi faire après.

Bordel, ça promet.

C'est toujours quand le pire s'annonce qu'on remet en question les décisions qui nous y a mené. Écouter un inconnu dans une cape à capuche qui parle d'un monde merveilleux comme s'il sortait tout droit du bouquin "Harry Potter et les joyeux lutins magiques", ne pas comprendre la moitié et pourtant y aller parce que... Parce que fuck it !, faut avouer qu'il avait pas trop d'avenir dans son village pourrave puisque, après le lycée, il aurait jamais eu les moyens de se payer une université et que personne l'aurait embauché. Puis rencontrer une belle espagnole et être incapable de lui répondre correctement bien qu'il arrive à la comprendre. Et si tout Terrae était espagnole ?... Je suis dans la mierda... Oui bon, si c'est pour sortir des injures autant fermer sa gueule, 'spèce de face de lait caillé.

Mais voilà, avant, même dans la merde la plus noire, dans n'importe quelle situation il pouvait s'en sortir en réfléchissant un minimum -et en courant très très vite... Là, à des milliers de kilomètres de ce qui avait été "chez-lui", dans un environnement qu'il ne comprenait et ne connaissait pas, il se sentait débordé par le monde et un peu triste, faut le dire... C'est avec un gros soupir et tout en passant une main dans ses cheveux hirsutes qu'il s'excusa, sans même essayer de se faire comprendre tellement il était à bout. :

-J'suis désolé, j'ai aucune idée de ce que je dois faire...



##   Mar 29 Sep 2015 - 23:08

Personnage ~
► Âge : 25 ans et une âme d'enfant ♥
► Doubles-comptes ? : Aaron W, Aoi, Misao
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 1004
Date d'inscription : 29/05/2015
Emploi/loisirs : Alimenter mon tumblr et péter vos mirettes avec mes kits fluos ♥
Humeur : Un peu perdue, mais ça va, merci de vous soucier de moi ♥

Ariana perdit l'équilibre et tenta une petite pirouette, tournant à demi sur elle-même pour parvenir à se remettre sur ses jambes et garder le précieux paquet entre ses bras maigrelets. Elle lança un regard reconnaissant à l'adolescent lorsqu'il l'aida à reprendre une posture plus stable, et elle resserra son paquet contre elle. Elle le remercia d'un sourire, s'excusa d'un autre, et lui adressa la parole de manière assez peu polie, au final. Mais il était plus jeune qu'elle, et elle se sentait le droit de le titiller un peu malgré son air un peu farouche. L'expression qu'il avait eue en bondissant en arrière lui avait semble-t-il échappé.

Il mit de longues secondes à lui répondre, exprima ce qu'il sembla être de l'incompréhension la plus totale, mais rangea tout de même sa cigarette dans sa poche. Bon, c'était au moins ça de gagné, elle avait fait sa petite BA de la journée ! Comment ça, c'était pas une BA d'empêcher les gens de fumer ? Mais si ! Ça bousillait la santé ! Puis bon, ok, c'est clair qu'il valait mieux une innocente clope qu'un pétard, mais on pouvait jamais savoir avec les jeunes de nos jours ! Mieux valait le dissuader de suite. Sisi.

Le garçon lui répondit dans un espagnol hésitant, qui lui fit incliner la tête, avant de sourire et rire doucement.

- Oh, tu viens d'arriver en fait !

Ouais, en fait, t'es un peu neuneu Aria ; si le mec est à côté de la grille, c'est peut-être pas pour rien.

La jeune femme étira un sourire embarrassé, regarda un instant autour d'elle – parce qu'elle, au moins, avait compris ce qu'il avait dit, hein. Avant de tilter. Elle déposa son paquetage au sol, manqua de se faire un lumbago en se redressant, et s'étira un peu. Les os de son dos craquèrent dans un léger claquement caractéristique, et elle lança un grand sourire au petit nouveau :

- You ! Nirolas !* Don't… bouge ? Move ! Don't move ! (* Oui oui, Nirolas ♥)

Puis, contente d'elle – ouais, elle avait lancé deux mots d'anglais dans un accent absolument dégueulasse, elle était trop fière, fallait la comprendre –, elle se dirigea en sautillant vers la loge du gardien. Ce dernier leva des yeux mi-blasés mi-désespérés vers elle, alors qu'elle tentait de communiquer pour qu'il ne la vire pas et accepte de lui donner une puce traductrice. Il devait bien en avoir dans le coin nan ?!

- Quoi ?! Comment ça vous en avez plus ?! Mais où on trouve ça ?!
- En salle des Masters, probablement, vous devriez aller voir tous les deux.

La rouquine grimaça et ressortit. Bon. Comment communiquer ? Autant de son côté ça allait, mais pour le pauvre mec… Il allait rien comprendre du tout !

- Hum, euhhhh… I understand what you say, tenta-t-elle de prononcer. I have a… une puce, tu vois ? You see ? rajouta-t-elle en la retirant et lui montrant le petit appareil posé près de son oreille. Viens !

Ariana reprit son paquet et lui fit signe de la suivre, le visage toujours rayonnant.

- Moi c'est Ariana. Appelle-moi Aria ! Ariaaaa, répéta-t-elle plus lentement en se désignant, comme si elle parlait à un abruti. Je vais t'aider à trouver une puce ! J'ai du temps avant de retourner au boulot !

Ouais, bon, ça, il devrait le comprendre ça, nan ?! (Sinon, tant pis. Elle le tirerait par le bras, et l'utiliserait comme chameau pour transporter ses affaires.)



HRP : Je suis désolée pour les trucs en anglais ajoutés partout mais a priori tout le monde devrait comprendre xD Au passage si la situation ne te convient pas dis-le moi, mais je trouvais ça rigolo de jouer sur le fait qu'il n'ait pas encore de puce... (Même si du coup la communication est compliquée... xD)


S'émerveille en #E7654D


Merci à Houston, Nico & Lys pour les dessins, vous gérez du pâté dkjnf ♥️
Merci à Istvan de Tasty Tales pour le badge ♥️




Treasure box ♥:
 
##   Mer 30 Sep 2015 - 23:11

Personnage ~
► Âge : 18
► Doubles-comptes ? : Jérémy Bonnet - Chrys Suede
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 1114
Date d'inscription : 16/09/2015
Age : 25
Humeur : Oui.

Cette fille, ça doit être la Joie de Vivre incarnée. Elle sourit, elle rit, elle est lumineuse... Je me souviens même plus de quand on m'a sourit comme ça, la dernière fois. Un paquet d'années...

Il reste bouche bée devant elle, si bien qu'elle n'a pas à lui dire deux fois de ne pas bouger. Il la regarde s'étirer puis ouvrir la porte derrière... Des mots s'échangent, trop vite pour qu'il capte quoi que ce soit car encore un peu étonné par cette rencontre... Avant qu'il ne capte quelque chose à son tour. Merde attends, elle m'a appelé Nirolas ou je rêve ?! Il rit ; on lui avait déjà nommé de beaucoup de manière... A l'école, il avait eu le droit à la pub Ricolas,... On l'a surnommé "la petite Colette" pendant un moment, à cause de sa vie, mais surtout parce que les petits collégiens pas bien futés pensent qu'il est plus insultant de porter le nom d'une fille. Le pourquoi ? Mneh, va savoir.  

Quand elle revient, elle fit l'effort d'essayer de se faire comprendre... Elle lui montra son oreille et il dut plisser les paupières pour y voir... une oreillette. A la James Bond. Naaan... Sans déconner ?... C'est une blague ! Elle n'eut pas besoin de le traîner. L'idée de se retrouver tout seul dans un monde où on fournit des puces traductrices à tout le monde... 'fin, il espère, parce qu'il a déjà pas les moyens de se payer un téléphone alors s'il faut payer pour ça...

Je dois y réfléchir plus tard... Pour l'instant je dois suivre cette demoiselle,... qui me prend pour un neuneu. Great.

-Merci Ariaaaa, répondit-il dans un sourire, insistant tout comme elle sur son prénom, et moi c'est Nicolas, pas Nirolas.

Heureusement qu'il connaissait bien l'anglais, sinon ç'aurait été plus compliqué... Suivre quelqu'un c'est déjà plus à sa portée, bien qu'elle était ralentie par son paquet.

-Attend, laisse-moi t'aider, on ira plus vite comme ça. J'ai pas envie que tu prennes du retard sur ton boulot à cause de moi.

Il prit délicatement le paquet, s'attendant à ce qu'il soit plus lourd... Mais non. Le contenu devait être fragile alors, pour qu'elle y tienne à ce point. Ok on va donc faire attention où on met les pieds.

Il n'avait aucune idée d'où il allait, tout en suivant Aria, mais il commençait déjà à prendre quelques repères histoire de ne pas se perdre plus tard... Ça lui semblait impossible tellement c'était grand, m'enfin, Il songeait à tout ce qu'il lui restait à faire pour, du moins, survivre ici. Vivre ? On verra plus tard... Mais à ma première paye, j'pourrais peut-être m'acheter un téléphone portable.



##   Mer 7 Oct 2015 - 11:35

Personnage ~
► Âge : 25 ans et une âme d'enfant ♥
► Doubles-comptes ? : Aaron W, Aoi, Misao
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 1004
Date d'inscription : 29/05/2015
Emploi/loisirs : Alimenter mon tumblr et péter vos mirettes avec mes kits fluos ♥
Humeur : Un peu perdue, mais ça va, merci de vous soucier de moi ♥

Mais, pourquoi il appuyait autant sur son prénom comme ça ? C'est bon, c'était pas de sa faute, elle avait peur qu'il ait pas compris comment elle s'appelait ! Elle, quand elle communiquait avec des gens qui parlaient pas sa langue, elle comprenait leur prénom une fois sur dix. Au moins. Fallait qu'ils le répètent au moins deux trois fois pour qu'elle comprenne l'agencement des syllabes dans la phrase, et qu'elle capte que c'était pas un mot bizarre mais simplement un prénom. Bon, c'était sûrement aussi parce qu'elle était un peu sourde – ou peut-être qu'elle écoutait pas correctement les gens quand ils parlaient, c'est p'tetre ça, aussi… ça jouait pas mal, à mon avis, mais bon, elle continuerait probablement à dire que c'est pas de sa faute. Comme d'hab, quoi.

- Niro... Nicôlas, tenta-t-elle de prononcer, en se retenant de rajouter un r et sans parvenir à masquer son accent en le prononçant. C'est difficile à dire ! râla-t-elle. Euh... Hard ?

Le garçon lui prit le paquet des mains et elle lui lança un graaand sourire ravi. Oh, génial ! Elle avait même un porteur attitré ! Bon, ce n'était pas un homme grand et fort comme elle l'avait espéré, mais elle pouvait s'en contenter pour le moment. (Puis, dans dix ans, elle pourrait peut-être lui mettre le grappin dessus ! ... Ouais, non, c'était un peu glauque les délires de couguar, là.)

- No souci ! J'aime pas mon travail... Don't like it... So it's okay !

Un peu agacée par le fait de devoir causer en anglais dans un endroit où, techniquement, même un russe peut comprendre un esquimau, Ariana ne prononça pas grand mot sur le chemin, mais jeta de temps à autres des regards appuyés et de jolis sourires à son vis-à-vis.

- Where are you from ? l'interrogea-t-elle au sujet de sa provenance, un peu pour combler les blancs.

Elle, au moins, comprenait ce qu'il disait, ça allait être moins chiant, songea-t-elle en poussant la porte des bâtiments et en grimpant les escaliers quatre à quatre jusqu'à la salle des Masters. Là, elle s'interrompit et hésita un peu, fit un signe à Nicolas en lui expliquant qu'il pouvait poser le paquet, puis frappa contre la porte et l'entrouvrit.

- Bonjouuuur ! Désolée pour le dérangement, mais on a un petit nouveau qui n'a pas de puce ! Oui ! Il comprend rien à ce que je dis, c'est pas très très pratique, disons-le clairement. Vous pouvez m'en donner une ? Oh ! Super ! Merci !

Elle attrapa la puce qu'une Master blonde lui apporta, lui fit un giga smile, et sautilla jusqu'au nouveau venu pour lui planter la puce dans la main.

- And now you understand eeeeeverything ! lança-t-elle dans un anglais approximatif. Mets-la, mets-la !

Elle avait hâte de pouvoir discuter avec l'adolescent. Oh oui, tellement hâte ! Elle avait plein de questions à lui poser, que son cerveau un peu lent avait du mal à transformer en anglais. De toute manière, avec son peu de vocabulaire, elle était assez incapable de tenir une réelle discussion avec qui que ce soit dans cette langue.


S'émerveille en #E7654D


Merci à Houston, Nico & Lys pour les dessins, vous gérez du pâté dkjnf ♥️
Merci à Istvan de Tasty Tales pour le badge ♥️




Treasure box ♥:
 
##   Mer 7 Oct 2015 - 20:31

Personnage ~
► Âge : 18
► Doubles-comptes ? : Jérémy Bonnet - Chrys Suede
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 1114
Date d'inscription : 16/09/2015
Age : 25
Humeur : Oui.

En la voyant faire l'effort de prononcer correctement son prénom, il lâcha un tendre sourire. Fallait reconnaître que c'était déjà super sympa de sa part de s'occuper de lui alors qu'elle avait du travail, de parler une langue qu'elle semblait à peine maîtriser, alors si en plus elle s'appliquait alors qu'il voulait juste se montrer taquin... C'est le summum de la mignon-attitude. :

-Ahah, excuse-moi d'avoir insisté. Appelle-moi comme tu veux. En plus, si on se recroise un jour et que j'entends un "Nirolas" derrière moi, je saurais que c'est toi.

Il lui avait dit ça avec toute la gentillesse dont il avait été capable... On pouvait le dire, Aria était un véritable rayon de soleil si elle arrivait même à égayer un abruti comme lui. Le long du chemin, elle lui laissait de temps en temps un regard et un sourire... Même s'ils étaient incapables de communiquer pour l'instant, elle essayait de le mettre à l'aise malgré tout. Il apprécia le geste.

Elle aime pas son travail... Tu m'étonnes si tu dois porter des choses fragiles alors que tu es pleine d'énergie. C'est comme si on me demandait de ne pas courir pendant une semaine... Des chiots surexcités dans un monde de prédateurs félins.

-J'viens d'un petit village de France. répondit-il avant d'ajouter des détails, se doutant qu'elle voulait combler les blancs....J'suis jamais allé dans une grande ville alors... c'est tout nouveau pour moi, Tokyo, Terrae, tout ça. Je trouve ça immense !

Dire que c'est tout nouveau, c'était la vérité. Avouer qu'il n'avait vu que des photos des grandes métropoles que dans son livre d'histoire-géo, que la possibilités qu'elles existent vraiment ne lui avait pas traversé l'esprit, c'était autre chose.

Il déposa le paquet qu'il portait jusque là avec précaution, à l'endroit qu'elle désigna et la suivit dans une pièce. Elle s'exprima en espagnole mais la femme blonde sembla la comprendre puisqu'elle lui tendit ce dont elle avait besoin, avant de le planter dans la main de Nicolas. Hésitant, il la regarda un instant avant de timidement placer cette espèce d'oreillette à la place lui étant destinée. Il sursauta d'un coup quand l'espagnol se transforma en sa langue maternelle.

Wouah ! Je retire ce que j'ai pu penser autrefois ; la technologie c'est trop génial !

-Merci madame ! dit-il à l'adresse de la blonde, puis il se tourna vers Ariana. Et merci à toi Aria !... J'avais tellement de questions à te poser ! La première et la plus importante : j'ai super faim ! Tu connais un endroit sympa pour qu'on se pose ?... Je t'invite !

Une vague de joie irradiait de lui. Cette journée, c'était bien mieux que tous les Noël de sa vie réunis. Alors à moins qu'on ne vienne lui dire qu'il pouvait retourner en France dès maintenant, plus rien ne pouvait entacher son bonheur.



##   Jeu 22 Oct 2015 - 14:38

Personnage ~
► Âge : 25 ans et une âme d'enfant ♥
► Doubles-comptes ? : Aaron W, Aoi, Misao
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 1004
Date d'inscription : 29/05/2015
Emploi/loisirs : Alimenter mon tumblr et péter vos mirettes avec mes kits fluos ♥
Humeur : Un peu perdue, mais ça va, merci de vous soucier de moi ♥

La jeune femme enregistra les informations au sujet de Nicolas dans un coin de sa tête, en se promettant de les ressortir au bon moment ; mais la connaissant, elle serait probablement capable de les oublier. Après, ce n’est pas comme si savoir d’où il venait était spécialement important – pas qu’elle s’en fichait, hein, mais pour elle, ça ne faisait pas grande différence. D’autant que « petit village de France », ça n’avait pas l’air méga passionnant comme truc, hein. Ce n’était pas comme New-York, comme le lui avaient dit Aaron et Dylan ! Même si elle s’imaginait bien à quel point le dépaysement pouvait être grand, ici à Tokyo. Les buildings, tout ça… Malgré tout, pour elle, Terrae restait un petit village perdu en pleine ville. On n’y faisait pas grand-chose, on tournait beaucoup en rond et on connaissait rapidement beaucoup de monde, enfin apparemment. Seulement fallait-il se déplacer et aller à la rencontre des autres. Chose qu’elle tentait de faire au mieux, mais elle avait parfois quelques scrupules à aller déranger ceux qui étaient déjà en bande. Puis, Ariana était bien placée pour savoir que les rumeurs fusaient à toute vitesse ici ; pas parce qu’elle en était victime, loin de là, mais ses oreilles traînaient un peu partout. Elle aimait les potins, même si elle avait parfois du mal à comprendre ce qu’il y avait de si palpitant à connaître la vie de personnes qu’elle ne connaissait pas personnellement. Sûrement un moyen comme un autre de faire passer le temps. Donc au final… Elle n’était pas trop d’accord sur le côté immense de l’endroit, même si elle aussi l’avait cru à son arrivée. Bon, quand on voyait un campus aussi grand, ça avait de quoi surprendre tout de même. Mais si on songeait à Terrae comme un microcosme, c’était plutôt un beau huis-clos…

Elle s’en désintéressa vite et fut très heureuse de tendre à Nicolas sa puce toute neuve. Elle sautilla sur place pendant qu’il la mettait en place, un grand sourire aux lèvres.

— HALLELUJAH ! Tu me comprends enfin ! Mon dieu, je déteste parler anglais, j’y arrive même pas, c’est vraiment super dur. Pourquoi y a pas de langue unique, hein ? râla-t-elle avant de secouer la tête et de reprendre son sourire habituel. Pour ce qui est de l’endroit, heu…

Elle perdit son sourire, fronça les sourcils pendant qu’elle réfléchissait, avant de reprendre une expression illuminée. Elle attrapa son paquet, le serra fort fort contre elle, et tira le garçon à sa suite en babillant.

— Viens ! Je dépose ça, comme ça on est débarrassés, et on va manger un truc au restaurant ! Pas besoin de m’inviter, je demanderai à mon patron de le déduire de ma paie. Il est un peu relou, mais il nous fait des réducs, c’est sympa quand même !

Ariana descendit les escaliers trois à trois, manqua de louper une marche et finit par reprendre un rythme plus soutenu.

— Aloooors ! Raconte-moi tout ! Tu as fait bon voyage, ça s’est bien passé ? Tu veux pas déposer tes affaires aux dortoirs avant ? C’est sur le chemin, c’est au rez-de-chaussée !

Là, il allait probablement commencer à regretter d’être tombée sur elle, mais tant pis. Toutes les questions qu’elle avait retenues jusqu’ici remontaient d’un seul coup et elle se sentait encore plus énergique qu’auparavant.

— Après, si tu as des questions à me poser tu peux, mais j’avoue que je risque pas d’être la mieux placée pour y répondre, je suis pas là depuis si longtemps au final.

Bon, quelques mois maintenant, mais ça ne faisait pas beaucoup du tout !


S'émerveille en #E7654D


Merci à Houston, Nico & Lys pour les dessins, vous gérez du pâté dkjnf ♥️
Merci à Istvan de Tasty Tales pour le badge ♥️




Treasure box ♥:
 
##   Jeu 22 Oct 2015 - 15:42

Personnage ~
► Âge : 18
► Doubles-comptes ? : Jérémy Bonnet - Chrys Suede
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 1114
Date d'inscription : 16/09/2015
Age : 25
Humeur : Oui.

Le sourire de Nicolas s'étira tandis qu'Aria râlait. Il se retient de faire une remarque : si langue unique il y avait eu, auraient-ils eu l'occasion de parler autant ? de faire une rencontre aussi... singulière ?... Non sûrement pas. songeait-il en la voyant réfléchir à un endroit pour manger. Nicolas ne croyait pas au destin ; c'était une excuse qu'il entendait souvent venant de gens paresseux qui s'en remettait à "l'avenir" pour agir. Le vie est faite de rencontre, qu'on provoque ou non, mais il refusait de penser que quelque chose d'aussi aléatoire que le hasard puisse être écrit à l'avance. Et cette rencontre, encore moins.

Elle se réactiva soudain, le visage de nouveau luminescent, prenant son paquet d'un bras et le tirant de l'autre. Elle le pressait à sa suite, tout en indiquant la marche qu'il fallait suivre. Il s'enfuirent comme deux tornades, laissant la porte ouverte derrière eux... et Nicolas s'y laissait emporter avec un plaisir évident.

Ma petite est comme l'eau, elle est comme l'eau vive. Elle court comme un ruisseau que les enfants poursuivent...

Et tout en descendant les escaliers, tout en manquant de rater une marche, elle continua de bavarder, poser des questions à la vitesse d'un train qui traverse la campagne... Puis peut-être qu'elle se rendit compte qu'elle en demandait beaucoup d'un coup, car elle lui offrit de répondre à ses questionnements. Il laissa un rire lui échapper avant qu'il ne reprenne un peu de sérieux ; même si la bonne humeur d'Aria était contagieuse, il ne pouvait pas s'empêcher de s'inquiéter. :

-Le voyage, oui, c'était la première fois que je prenais l'avion !... C'était long mais cool. Quand à mes affaires... J'peux avoir un dortoir ?... J'ai pas de moyens financiers actuellement.

Il s'arrêta au rez-de-chaussée et regarda de part et d'autre du hall d'entrée. C'était vraiment autre chose que son petit lycée de campagne... :

-Pour tout te dire, je sais pas trop ce que je fais là. Moi, on m'a dit de venir si je voulais, j'avais rien avant alors je suis venu... Mais j'ai rien compris à ce "don particulier". J'me demande s'il s'est pas gouré le gars, parce que j'ai rien de tout ça.

Il repéra le dortoir des garçons au loin, il le pointa du doigt mais se dirigea vers la sortie. :

-Je garde mon sac pour l'instant, il y a quasiment rien dedans de toute façon. Je réglerai ça après

De retour dehors, il ne put que la suivre de nouveau, puisqu'il ne savait pas quelle direction prendre pour aller à ce restaurant.

Bon, l'entrée et ce bâtiment, ce chemin pour y entrer, le dortoir de ce côté. C'est bon, je risque pas de me perdre à l'avenir...

Il avait de la chance d'avoir un bon sens de l'orientation... et de pouvoir faire plusieurs choses à la fois. Pour les gens calmes, l'énergie d'Aria devait être difficile à canaliser, mais Nicolas pouvait s'adapter à n'importe qui tant qu'on ne l'embêtait pas. Et elle était loin de l'embêter, puisqu'elle l'aidait de bon cœur.



##   Jeu 22 Oct 2015 - 16:23

Personnage ~
► Âge : 25 ans et une âme d'enfant ♥
► Doubles-comptes ? : Aaron W, Aoi, Misao
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 1004
Date d'inscription : 29/05/2015
Emploi/loisirs : Alimenter mon tumblr et péter vos mirettes avec mes kits fluos ♥
Humeur : Un peu perdue, mais ça va, merci de vous soucier de moi ♥

HRP : Mais. Mais je vais jamais être à jour si tu t'y mets comme ça !! (Bon en vrai ça me gêne pas, loin de là xD)


Ohhh, alors lui aussi c’était la première fois qu’il prenait l’avion ? Elle n’avait pas vraiment eu l’occasion de le faire quand elle était encore à Grenade, alors elle comprenait un peu. Puis, France-Japon et Espagne-Japon, c’était à peu près aussi long – et elle n’avait pas vraiment envie de calculer maintenant… En fait, elle n’avait pas envie de calculer tout court, tant pis, on s’en fichait un peu. Aria l’observa alors qu’il s’arrêtait au bas des escaliers pour regarder en direction des dortoirs. Elle sourit.

— Oui ! Si tu vas voir l’administration, tu peux avoir un peu d’argent pour t’acheter les premières nécessités, ils te fourniront des uniformes propres et… ben en fait, tu peux t’installer quand tu veux aux dortoirs. J’imagine que les Masters t’ont déjà enregistré dans leur liste ? En fait je t’avoue que je sais pas du tout comment ça marche, c’est un peu bordélique mais visiblement ils s’en sortent comme ça…

Tant mieux, hein. Bon, pour les nouveaux arrivants, y avait de quoi être perturbé ; rien n’était indiqué, c’était un peu système D. Un sourire s’étira sur le visage d’Ariana lorsqu’il lui parla de ce fameux don, dont ils avaient tous entendu parler en arrivant à Terrae, et même un peu avant, dans l’avion généralement. C’était jamais expliqué très en profondeur, et les gens se retrouvaient tous devant le fait accompli. Elle se demanda un instant si elle allait lui dire de quoi il s’agissait, ou si elle allait garder le silence à ce propos. Après, peut-être qu’il valait mieux le lui expliquer directement, comme ça, c’était fait, et il aurait l’occasion de voir les différents pouvoirs de lui-même. Mais en même temps, la rouquine avait à présent une petite idée en tête et celle-ci ne semblait pas vouloir la quitter.

Doucement, elle secoua la tête et lui suivit à l’extérieur, avant de lui montrer le chemin.

— Ca marche. Mais t’inquiète pas, je comprends. Je pensais que c’était l’argument d’une secte quand ils m’ont dit ça la première fois – en plus, les profs se font appeler des « Masters », t’imagines comme j’ai flippé ? C’était horrible ! Mais en fait, c’est pas vraiment un truc qu’on a déjà tel quel en nous, c’est plus quelque chose qu’ils font ressortir, je sais pas si tu vois ?

Elle ne voulait pas dire le terme « magie » tout de suite, parce qu’elle avait peur qu’il ne parte en courant. Et elle n’était clairement pas assez rapide pour le rattraper, surtout pas dans ces chaussures – les talons, même minuscules, ça fait mal. Et en plus, c’est clairement pas antidérapant…

— Enfin bon ! Les gens sont tous un peu bizarres ici, alors il faudra t’y faire, sourit-elle. Je peux te faire une démo, si tu veux, reprit-elle avec un clin d’œil et un rire.

"Oulala. Je dois passer pour une vieille cougar, là," soupira-t-elle mentalement.

— En fait à un moment donné ils t’appellent, et ils te donnent des pouvoirs. C’est top non ? On peut se prendre pour des magical girls – ou des power rangers, je suis pas sexiste !

Ariana 1 – 0 le tact. Pas de sa faute, c’est l’endroit qui était trop bizarre.


S'émerveille en #E7654D


Merci à Houston, Nico & Lys pour les dessins, vous gérez du pâté dkjnf ♥️
Merci à Istvan de Tasty Tales pour le badge ♥️




Treasure box ♥:
 
##   Jeu 22 Oct 2015 - 18:35

Personnage ~
► Âge : 18
► Doubles-comptes ? : Jérémy Bonnet - Chrys Suede
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 1114
Date d'inscription : 16/09/2015
Age : 25
Humeur : Oui.

[HRP : Hihi ♥ ! Sache que si je fais en sorte que tu ne sois pas à jour, je le fais avec amour x) !]

-Bah ! Faut croire qu'il y a pas un pays qui soit au point au niveau de l'administration !... M'enfin, tant que je m'y retrouve ça ira. Merci pour ton conseil, j'irai les voir pour les détails.

Quand au reste... eh bien, si avant il s'inquiétait de ne pas avoir un "don", aux paroles d'Aria, l'inverse se produisit. Ahah une secte... Il se doutait bien que c'était l'ancienne peur de la jeune fille, que désormais elle savait ce qu'il en était. Mais cette pensée traversa l'esprit de Nicolas : et si ça avait été une secte, il aurait foncé dedans comme un bleu. Faudrait qu'ils revoient leur moyen de recrutement, parce que la façon dont il avait été abordé méritait d'être bien chelou. D'un autre côté, s'il avait fait autrement, en se présentant à ma mère par exemple, je pense pas que je l'aurais suivi.

Et puis... faire ressortir quelque chose en lui, qu'il ne connaît pas encore ?... Son orgueil fut limite blessé. Se connaître, c'est la première chose qu'il dut faire pour mieux se protéger des autres, pour ne pas se perdre dans sa tête et pour connaître ses limites de corps. ...ET il aurait raté un truc ?! La blague ! De plus, elle avait dit ça d'une manière presque poétique. Oh Aria, c'est sans doute trop profond pour ce que tu me dis là. Il plissa les paupières, un peu malicieux et rendu curieux par le peu qu'elle voulait révéler. :

-J'imagine ouais. Ça a l'air bien compliqué cette histoire n'empêche...

Elle proposa alors une "démo" en faisant un clin d’œil... Loin de se douter de ce qui pouvait traverser l'esprit d'Aria alors qu'elle venait de faire un geste lui paraissant anodin, il lui sourit. :

-J'aimerais beaucoup, j'ai hâte de te voir à l'oeuvre.

Nicolas est jeune et stupide, rappelons-le. Les allusions subtiles, il connaît pas et ne se rend jamais compte qu'il en fait. Disons que dans son lycée, ils usaient plus de mots crus et brutes de décoffrage. En gros, l'argutie n'est pas sa tasse de thé -ou de café, dans son cas.

Et puis elle enchaîna, et sa phrase résonna dans tout l'être de Nicolas : "des pouvoirs". Après un moment de What the flûte ? complet, il la fixe soudain très sérieux, tout en continuant à marcher. Il était bête, mais pas au point de remettre en question les dires d'Aria, même si elle lui a avoué plus tôt qu'elle aimait pas l'anglais... Tout le monde sait ce que c'est qu'une magical girl... ou un power ranger. Il digéra l'information comme si elle lui avait dit la météo du lendemain.

Quand on se fait tabasser à heure fixe, on en vient à être plus ouvert sur le monde et sa réalité. Des gens meurent de faim à l'autre bout du pays comme en bas de chez soi, les pingouins ont des putains de genoux et c'est pas si simple que ça de faire des points de suture à soi-même... même avec du bon fil de gigot !... et là, ben il y a des gens avec des pouvoirs magiques et apparemment, il pourrait potentiellement en avoir. Bah merde alors... C'est tout un pan du monde qui s'ouvre à lui, et il était loin de vouloir le rejeter.

Faut se dire que la bizarrerie de l'existence ne s'arrête pas à un gars à capuche venant de nul part pour te proposer de vivre au Japon... D'un côté ça explique beaucoup de choses et de l'autre...

-Je vois... Du coup Terrae c'est plutôt une terre d'exil pour apprendre de soi ou une prison pour éviter de blesser le commun des mortels ?

Oups... Un peu trop franc là non ?

-Enfin je veux dire... "Un grand pouvoir nécessite une grande responsabilité", il paraît. ajoute-t-il en haussant les épaules et en retrouvant le sourire.



##   Jeu 22 Oct 2015 - 21:24

Personnage ~
► Âge : 25 ans et une âme d'enfant ♥
► Doubles-comptes ? : Aaron W, Aoi, Misao
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 1004
Date d'inscription : 29/05/2015
Emploi/loisirs : Alimenter mon tumblr et péter vos mirettes avec mes kits fluos ♥
Humeur : Un peu perdue, mais ça va, merci de vous soucier de moi ♥

HRP : J'ai plusieurs choses à dire. D'abord : crotte. Ensuite : skdjgndg c'est trop mignon les chansons dans ta signa, j'adore celle d'Aria en plus D: (Et celle d'Huo est méga méga cool omg je savais pas que c'était the Doors ! *doit refaire sa culture musicale*) Puis euh : love. ♥



Ah ça, pour trouver un endroit où l’administration gère… Faut bien chercher, hein. Ou surtout : il ne faut pas chercher. Si c’est un critère particulier, laissez tomber : ça n’existe pas, c’est un mythe en fait. Désolée.

Ariana partir dans ses petits délires au sujet de Terrae, en lui expliquant tous les conflits internes qui s’étaient produits dans sa petite tête, et elle observa très très attentivement les réactions de son vis-à-vis. Elle essayait de repérer le moment où la surprise peindrait ses traits, et cet instant ne tarda par ailleurs pas à venir. Ah, bon, il avait compris alors. Elle fut presque déçue qu’il ne lui demande pas des détails, et qu’il intègre la chose directement. Mais. Mais. Mais non ! Mais il fallait qu’il fasse les gros yeux, qu’il rigole, qu’il lui demande si elle se fichait de lui ! Pourquoi il réagissait pas ?! POURQUOI ? C’était nul, complètement nul ! Si elle n’avait pas tenu si fermement son paquet, elle aurait croisé les bras, se serait détournée et aurait gonflé les joues comme une enfant. Cependant, elle se maîtrisa – en se disant qu’un gosse de quinze ans ne pouvait définitivement pas avoir l’air plus adulte qu’elle, c’était pas possible – et se contenta d’acquiescer, vaguement déçue. Dépitée, en fait. Bon, tant pis hein. Elle ferait avec.

Sa question, cependant, la laissa sans voix quelques secondes. Elle prit un visage plus sérieux et concerné, se tritura la lèvre des dents pendant qu’elle réfléchissait.

— Ben… j’avoue que je me suis demandée aussi. J’imagine que c’est un peu des deux. On est un peu enfermés, au final. Mais c’est pour notre bien, il paraît. J’ai entendu dire qu’il y avait eu des problèmes avec l’ONU l’année dernière. Pas mal de gouvernements voulaient voir les pouvoirs disparaître ou je ne sais pas quoi, j’ai pas tout compris à l’histoire. Y avait un truc avec des scientifiques mais ça, personne n’en parle jamais…

Un soupir lui échappa. Elle avait bien essayé de cuisiner un peu quelques personnes qui étaient là depuis plus d’un an, mais ça n’avait pas marché aussi bien qu’elle l’aurait espéré. Elle haussa alors les épaules, reprit un sourire.

— J’imagine qu’ils comptent sur nous pour faire bon usage de nos pouvoirs. Puis les Masters veillent au grain, apparemment. Même si on ne dirait pas beaucoup, au final.

Très rassurant, ce qu’elle venait de dire. Elle ne s’était pas convaincue elle-même.

— Allez, attends, je te montre ! Une démonstration vaut bien plus qu’un trèèès long discours ! Puis bon, tu comprendras très rapidement qu’à notre niveau, on est pas trop capables de détruire le monde, rigola-t-elle.

Surtout pas à son niveau, à vrai dire. Par contre, elle avait vu des gens se battre dans l’arène, et ça, c’était carrément flippant. Passé Etoile, les gens devenaient limite des monstres… Elle essaya de ne pas y penser et déposa son paquet sur un banc pas très loin. Elle invita ensuite Nicolas à s’approcher, et appuya sur ses épaules pour le forcer à s’assoir. Un nouveau clin d’œil, elle recula de plusieurs pas, ouvrit grands les bras.

— Mesdames et messieurs, voiciiii… Ariana la Magnifique !

Elle resserra ses pieds, très droite, comme au garde à vous, et enleva son chapeau imaginaire pour s’incliner plusieurs fois face à son public imaginaire. Elle se redressa ensuite, offrit un grand sourire au garçon et reprit :

— Pour ce tour de magie, je vous demanderai de ne pas chercher de truc… Fiez-vous uniquement à vos yeux, et appréciez le spectacle, merci !

Elle fit un moulinet avec son bras, avant de lancer :

— Eeeet… Transformation !

Un moment passa durant lequel le silence flotta, et son bras resta dressé vers le ciel. Elle fit une grimace.

— Bon ça marche pas à tous les coups, attends je réessaie. Traaaaaansforma-

/**POOF**/

— -croâââââ.

Une petite grenouille rainette se tenait à la place de la jeune femme, et elle fit plusieurs bonds pour sauter jusqu’à Nicolas. Elle tenta plusieurs fois de grimper sur le banc en sautant, sans succès. Coordination des quatre pattes, zéro. Totalement zéro.


S'émerveille en #E7654D


Merci à Houston, Nico & Lys pour les dessins, vous gérez du pâté dkjnf ♥️
Merci à Istvan de Tasty Tales pour le badge ♥️




Treasure box ♥:
 
##   Jeu 22 Oct 2015 - 22:46

Personnage ~
► Âge : 18
► Doubles-comptes ? : Jérémy Bonnet - Chrys Suede
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 1114
Date d'inscription : 16/09/2015
Age : 25
Humeur : Oui.

"Enfermés pour notre bien"... Nicolas déteste cette phrase. De manière générale, mettre un truc négatif devant "...pour ton bien.", chez lui, ça ne marche pas. Ça lui donne d'autant plus envie de péter des rotules. Il doit y en avoir des pelletés de dictateurs et de meurtriers qui ont du utiliser ces petits mots comme ça... Il peut comprendre qu'on veuille limiter les casses, surtout avec des "pouvoirs", mais qu'on vienne pas lui dire que c'est un bien. Il pourrait en devenir mauvais. On ne peut pas priver quelqu'un de sa liberté... Égalité et fraternité on repassera mais merde... Liberté quoi ! Au moins ça !

Mais pour le moment, il se rendit compte du changement dans les expressions d'Aria. S'il y avait bien un autre truc qu'il aimait pas, c'était de briser la bonne humeur des gens. Il attendit qu'elle retrouve son sourire, après avoir parlé de tout ce bordel d'ONU, de Master et de scientifiques qu'était encore bien trop flou pour lui et se pencha légèrement vers elle, l'air de la mettre au secret. :

-Ok, alors si j'apprends des trucs, promis, je viendrais te mettre au courant.

Il était certain qu'elle aimait bien les potins, avec sa propension à poser des questions sans être gênée et le fait qu'elle est l'air d'être au courant de plein de choses alors qu'elle lui a voué être arrivée il y a pas si longtemps, c'est presque une évidence. Alors il essayait de lui faire retrouver un peu de sa joie de cette manière...

Mais c'est elle qui prit les devants, encore une fois. Elle voulait lui faire une démonstration maintenant, là. Oula, on a le droit de faire ça quand on veut en fait ?! C'est qu'il voulait pas qu'elle est des ennuis à cause de lui, il se promit de lire le règlement intérieur -si une chose pareille existait ici. Mais elle le rassura en même temps, alors il se prêta au jeu.

Elle le força à s'asseoir, ce qui lui arracha un tremblement. Merde, il va falloir que je prenne l'habitude des gens s'ils sont tactiles par ici. Il lui offrit néanmoins son plus beau sourire au nouveau clin d’œil qu'elle lui fit. Elle recula alors et se présenta comme une véritable artiste l'aurait sur scène. :

-Mesdames et messieurs, voiciiii… Ariana la Magnifique !

Nicolas applaudit... Vraiment ! S'il avait su comment siffler avec ses doigts, il l'aurait fait. Il se calma doucement pour la laisser finir sa présentation et d'un mouvement de bras, elle s'intima l'ordre de se transformer. ...Silence. :

-Euuh... Aria ?

Apparemment, c'était normal. Ce devait être compliqué à maîtriser tout ça... Mais avant qu'elle ne finisse sa phrase suivante, il y eu un "poof". Ouais ! Un POOF ! Comme de la vraie magie de magicien magique, c'est ouf !!! Et elle avait disparu. D'un coup, comme ça. Il dut baisser les yeux pour y voir une espèce de petite grenouille toute verte, toute riquiqui, toute mimi par terre.

La lenteur de son cerveau analysait petit à petit le fait que ce petit animal était en fait Aria. Aria, la jolie petite espagnole rousse, une grenouille verte. Une grenouille en train d'essayer désespérément de monter sur le banc. :

-Mais c'est trop COOL !

Il se pencha alors pour la ramasser et la poser sur ses genoux, tout en faisant bien attention de ne pas lui faire du mal. C'est vraiment incroyable ; il y a un monde entre accepter que la magie existe et le fait de la voir en vrai ! Et c'est pris d'une soudaine curiosité enfantine et insatiable qu'il commença à poser tout plein de questions. :

-Comment tu fais ça ?! Tout le monde peut se transformer comme toi ? Tu peux faire d'autres animaux ? Est-ce que... ?

/**RE-POOF**/

C'est alors qu'il n'avait même pas fini sa phrase qu'Ariana retrouva sa chair et sa chevelure rousse... sur les genoux de Nico, devenu rouge tout aussi soudainement. Trop près. Trop près ! TROP PRES !!! Il prit une grande inspiration, au point d'avoir des étoiles devant les yeux. C'était un peu trop d'un coup pour quelqu'un qui n'acceptait pas les contacts humains. :

-A... A... Aria... S't'eu-plaît.

[HRP : J'me suis éclaté. Hé hé 8D ! Moi aussi j'te love ♥]



##   Ven 23 Oct 2015 - 12:34

Personnage ~
► Âge : 25 ans et une âme d'enfant ♥
► Doubles-comptes ? : Aaron W, Aoi, Misao
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 1004
Date d'inscription : 29/05/2015
Emploi/loisirs : Alimenter mon tumblr et péter vos mirettes avec mes kits fluos ♥
Humeur : Un peu perdue, mais ça va, merci de vous soucier de moi ♥

Nicolas lui avait semblé un peu agacé par ses paroles, précédemment. C’est vrai qu’elle non plus ne comprenait pas pourquoi ils avaient tant besoin d’être enfermés, mais elle était persuadée que c’était pour une bonne raison. Que ce soit une raison interne ou au contraire venant de l’extérieur. C’est ce qu’Ipiu lui avait aussi dit, au final ; que c’était une sorte de prison, où on pouvait plus entrer qu’on ne pouvait sortir. Ces mots la remirent mal à l’aise mais elle éjecta ces pensées aussi sec. Même Nicolas n’avait pas l’air d’avoir envie d’en parler, et ça l’arrangeait bien. Qu’il lui dise qu’il lui en toucherait quelques mots s’il en apprenait plus, en revanche, la fit sourire de contentement. Génial ! C’était tout ce qu’il lui fallait ! Au pire, ils pourraient mener leur enquête à deux, comme deux vrais commandos ?! Oh ! mais elle pourrait demander à Youyou de les aider ! (Oui, elle appelait parfois Houston « Youyou » dans sa tête, mais ça n’avait rien à voir avec un cri de joie, c’est juste qu’elle voulait s’en souvenir pour la prochaine fois qu’elle le croiserait. Pour voir si ça l’agaçait ou pas. Il était un peu trop stoïque pour elle. Trop, en fait. C’est pas grave, elle l’aimait bien quand même, même si elle se sentait super conne quand il était dans les parages.)

Elle décida alors de faire son petit show, à la fois pour balayer les inquiétudes du petit nouveau et pour lui montrer que ce n’étaient pas des bêtises. C’étaient des vrais pouvoirs, des vrais de vrais ! Bon, elle avait parfois un peu de mal à les contrôler – tout le temps, en fait ; elle ne comprenait pas pourquoi elle n’arrivait qu’à se transformer en grenouille, et pourquoi ça ne fonctionnait qu’une fois sur deux. Imaginez si le prince dans la princesse et la grenouille galérait à se retransformer comme ce pauvre Elio ? La loose – mais hé, ça marchait quand même ! La preuve ! Même si Nicolas avait paru tout ahuri, d’un coup…

La petite rainette croassa, tenta de monter sur le banc. Elle se sentait oppressée de tout voir à cette hauteur ; le monde était beaucoup trop grand pour elle, et ça lui donnait presque le tournis. En plus, la vision d’une grenouille est super space, je vous raconte même pas. Les couleurs étaient même pas les mêmes, c’était quoi cette connerie ?! Ca la choquait à chaque fois qu’elle se transformait. Pas souvent, en somme, mais suffisamment pour faire naître à chaque fois la même flopée de sentiments contradictoires.

Le petit nouveau la souleva doucement dans ses mains et Aria s’agita. Elle lui croassa dessus pour lui dire d’arrêter de la tripoter, parce que ça chatouillait, et se demanda si sa peau était si gluante qu’elle l’imaginait. Berk. Nan, fallait pas y penser, surtout pas. C’est pas sexy, une grenouille, pas du tout.

Elle s’installa confortablement sur les genoux du garçon, releva vers lui ses yeux globuleux alors qu’il se mettait à poser des tonnes et des tonnes de questions auxquelles elle ne pouvait malheureusement pas répondre sous cette forme. Elle tenta de communiquer en clignant d’un œil, mais ça n’eut pas l’effet escompté. Puis, elle commença à se sentir toute bizarre. Le contrôle sur ses pouvoirs se mettait à lui échapper et, avant qu’elle ne puisse sauter de ses genoux, elle se retransforma. La réaction du garçon la fit mourir de rire, juste après avoir repris ses esprits.

— Ohhhh t’es tout rouge c’est trop mignoooon ! Je t'intimide ? Faut pas hein !

Réaction débile. Elle lui prit le visage entre les mains et déposa deux baisers bruyants sur ses joues, un pour chaque côté, et se laissa tomber sur le côté qui n’était pas encombré par son paquet. Elle lui offrit un sourire gigantesque, un peu stupide.

— Promis je te mangerai pas ! Je suis pas cannibale, j’aime pas les humains. Je suis pas sûre que tu sois comestible !

Puis, elle fronça les sourcils et rajouta :

— Tu crois que si je mange des cuisses de grenouille je pourrais être considérée comme cannibale maintenant … ? AHHH MAIS C’EST HORRIBLE ! s’écria-t-elle en lui lançant un regard de pure angoisse. Je vais plus jamais pouvoir manger un animal de ma vie !!

Elle se leva d'un bond comme pour effacer cette sensation désagréable et fut parcourue d’un long, long frisson.

— Bon, attends… Laisse-moi me remettre… C’était quoi tes questions déjà ? Si tout le monde le pouvait ?

Elle soupira, se frotta les bras en lui offrant un sourire bancal et grimacé. Elle allait jamais se remettre du coup des cuisses de grenouille. (Imaginez c’était des humaiiiinnsss….)

— En fait… Je suis Morphe, du coup je peux me transformer en ce que je veux normalement. Mais comme j’ai eu mes pouvoirs y a deux mois à peu près, j’arrive à rien. Y a que la grenouille qui veuille bien venir, c’est trop nul ! J’aurais voulu voler moi ! râla-t-elle. Enfin… Les autres ont d’autres pouvoirs aussi, ça dépend... C’est un truc en rapport avec le caractère, ou je sais pas trop quoi. J’ai pas tout compris, et comme je vais pas en cours, je sais pas trop !

Puis comme une cruche, elle avait oublié à l’initiation. Boulet.

— Sinon, reprit-elle avec plus d’engouement, je contrôle aussi l’eau ! Là j’ai pas de bouteille sur moi, je peux pas trop te montrer, mais dès qu’on est au restau je te montre, juré craché !


S'émerveille en #E7654D


Merci à Houston, Nico & Lys pour les dessins, vous gérez du pâté dkjnf ♥️
Merci à Istvan de Tasty Tales pour le badge ♥️




Treasure box ♥:
 
##   Sam 24 Oct 2015 - 2:26

Personnage ~
► Âge : 18
► Doubles-comptes ? : Jérémy Bonnet - Chrys Suede
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 1114
Date d'inscription : 16/09/2015
Age : 25
Humeur : Oui.

Nicolas maudit sa fascination pour les animaux. Il avait compris très tôt, très petit, que les animaux, contrairement aux humains, ne faisaient jamais de mal que pour se défendre. A part les Black Mambas... Il paraît que ce serpent s'amuse à mordre plusieurs fois celui qui ose le déranger ou pénétrer son territoire. Mais on en trouve pas de sauvages en France donc osef. Tout ça pour dire qu'une grenouille, c'est cool, et qu'il aurait eu la tentation de toucher n'importe quel animal/Aria qui ce serait présenté à lui. Parce que les animaux, c'est le bien.

Mais voilà, retour à la réalité. Pas qu'Aria n'était pas magnifique en humaine mais voilà... L'humanité n'avait pas été bien sympa avec Nicolas. Il s'en méfiait comme un chien se méfiait d'un bout de viande dans lequel on aurait caché un médicament. Alors bien plus que de l'intimider, il la terrifiait... Pourtant il n'arrivait pas du tout à la pousser pour se libérer, par politesse ou par lâcheté, allez savoir. Après tout, c'est toujours agréable d'avoir une fille sur ses genoux nan ? -le narrateur ne fait pas part, ici, d'expériences personnelles *tousse*- et c'était la première expérience qu'il avait d'un contact féminin, ce petit.

Alors sans que le carmin de ses joues ne le quitte, à rendre jalouse la plus rouge des pivoines, il ne put, à l'éventualité qu'elle puisse faire preuve de cannibalisme en mangeant d'autres animaux, que répondre ceci. :

-...

Si l'idée du cannibalisme t'embarrasse, ne t'inquiètes pas... Plusieurs espèces le pratiquent par nécessité et même par instinct parfois. Les mantes religieuses sont les plus connues, mais aussi des coccinelles à l'état larvaire et même des têtards !... Alors je ne pense pas qu'une grenouille t'en veuille de manger ses cuisses si ses propres petits se mangent pour leur survie... Car manger c'est survivre, le règne animal l'a bien compris donc ne te fais pas de soucis pour ça. Branche les haut-parleurs Nico, s'il-te-plaît.

Et elle se leva. ENFIN ! Parcourue de frissons de dégoûts, elle lui expliqua que les pouvoirs dépendaient des personnes, de leur caractère apparemment et qu'au début, c'était ardu à maîtriser. Et qu'elle pouvait aussi maîtriser l'eau, soit dit en passant. Il lui aurait bien filé la bouteille d'eau qu'il gardait dans son sac à dos, mais il était encore pétrifié par le contact et, au souvenir qu'ils se dirigeaient vers le restaurant, son ventre gronda avec force. ...C'est que les émotions fortes, ça creuse. :

-Ahah, je dois t'avouer que j'ai hâte d'y être. dit-il, gêné par le son qu'il venait de produire. Puis, il se leva à son tour. Et donc, tout le monde ici à des pouvoirs différents ?... Tu dis qu'il y a des cours pour ça ?

Une soudaine soif d'apprendre naquit dans ses yeux. Etudier lui avait sauvé la vie de nombreuses fois, qu'il s'agisse de matière basiques comme le français ou les mathématiques, à des choses plus pointues comme la médecine ou les techniques de close-combat... Les livres sont des sources de savoirs sans fin.



##   
Contenu sponsorisé

 

Rêver n'est rien. Construire est un début. Vivre c'est tout.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Terrae, Une nouvelle ère commence... :: L'Institut Terrae.
 :: Entrée.
Aller à la page : 1, 2  Suivant