Terrae, Une nouvelle ère commence...

Partagez | 
Aguicheur un jour, aguicheur toujours. [Pv : Ludmi]
Mer 28 Oct 2015 - 17:47
avatar
Féminin

Messages : 2495
Date d'inscription : 24/12/2010
Age : 23
Emploi/loisirs : Heuu... Directrice à plein temps, à c'qui paraît.
Humeur : C'est vous qui voyez :3

-Bonne semaine !

Ryu s'approcha de moi et me déposa un léger baiser sur les lèvres avant de se pencher vers Daisuke.

-Sois sage, sale fripouille !

L'enfant laissa échapper un léger rire avant d'enlacer son père. Je souris face à la scène, attendrie, et pris ensuite Daisuke dans mes bras tandis que Ryu quittait la maison.

-T'inquiète pas va. On devrait s'en sortir avec Kei ! C'est rien de bien compliqué.

Je hochai la tête. Les missions diplomatiques n'étaient jamais compliquées en soi, il avait raison, mais malgré moi, je ne pouvais m'empêcher de toujours m'inquiéter.
Il sortit de la maison et referma la porte derrière lui. Je levai les yeux vers Daisuke qui me fixait avec fermeté.

-Mamaaaan. On va se promener ?

Je laissai un rire m'échapper. Comme si j'étais dupe. Le petit avait bien compris comment ça marchait ! A chaque fois que son père partait en mission, il avait le droit à une superbe promenade, je lui autorisai un hot-dog et le droit d'aller jouer avec les animaux à l'animalerie.
Ok, je faisais ça aussi parce que je voulais qu'il me considère comme une maman "cool". J'avais bien remarqué que Ryu lui autorisait vachement plus de choses que moi et que c'était lui, le parent le plus cool de nous deux ! Non, je suis pas jalouse. C'est faux ! Je suis juste déçue de constater que nous n'avons pas aligné nos visions pour donner à Daisuke la même éducation. Tout simplement.

-Ta copine fait une promenade dans le parc aujourd'hui, c'est pour ça ?

Il fit la moue et croisa les bras. J'éclatai d'un rire léger.

-Oh allez, boude pas.

Je le reposai par terre et le laissai se préparer comme un grand. J'allais enfiler mon manteau -qui m'allait encore malgré les quelques kilos que j'avais déjà repris à cause de ce nouveau bébé en route- et après m'être chaussée, je pris la direction du parc en compagnie de Daisuke. Une fois sur place, je lui offrais son hot-dog tant attendu et on partit s'installer sur un banc pour qu'il mange... Jusqu'à ce qu'il soit pris d'affection par un chien, qu'il laisse tomber son hot-dog, que le chien s'en aille, et qu'il se mette à râler pour récupérer son hot-dog... Je soupirai.

-Allez viens, on va en reprendre un.

Il leva les yeux vers moi, plissa les paupières, regarda autour de lui, et reporta son regard sur moi.

-Non ! Je reste avec la fille.

Et ceci dit, il s'approcha de la jeune fille qui passait à côté du banc et qui, je le précise, n'était même pas assise.

-Mais enfin... Daisuke !

Tout sourire, il leva les yeux vers la jeune fille et lui offrit l'un de ses sourires aguicheurs. Ok. J'ai compris... J'enfouis ma tête dans mes mains l'espace de quelques secondes.

-Je suis vraiment désolée... Ca vous dérangerait de rester avec lui le temps que j'aille lui racheter un hot-dog s'il vous plaît ?


Je reconnus alors Ludmila... Et me sentis terriblement gênée de ne pas l'avoir reconnue avant. Pour ma défense, elle ne me regardait pas, et avec tous les élèves qu'il y avait ici... Bref.
Daisuke était là, ayant déjà réussi à lui attraper la main, tout sourire, tout fier et heureux comme un prince. Celui-là, je vous jure...
Voir le profil de l'utilisateur http://terrae.forumpro.fr



Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas

Mer 28 Oct 2015 - 18:33
avatar
Féminin

Messages : 1291
Date d'inscription : 08/02/2014
Age : 19
Emploi/loisirs : Faire chier le monde et être un vrai petit diable ;)
Humeur : Ca vous regarde? Non mais sérieux laissez moi tranquille!

Cela faisait quelques jours déjà que j'avais retrouver un réel plaisir à courir et une fois de plus ce matin-là, j'étais partie courir.
L'air frais me fît du bien et la sensation dans mon ventre me rappelai celle subis les jours précédents. Liberté. Je ne rentrai que deux heures après, ravie de ma petite virée. Je me douchai et m'habillais, enfilant mon manteau pour me couvrir du froid.
Je ressortie presque aussitôt.
J'avais repris les cours, comme tous, et j'avais du mal à m'y remettre. Par un heureux hasard, je décidai ce jour d'aller étudier dans le parc, pour m'aérer. Je ne voulais pas rester enfermée dans ma chambre. Nut me poursuivie pour sortir, s'étant enfin levé. Ce furet était une véritable feignasse. Quand je me levai pour partir courir, monsieur feignait de dormir et ne venait jamais. Résultat, on se retrouvait après.

- Allez viens là crapule.

Je lui tendis le bras et il vint se nicher sur mon épaule. Sa petite râpeuse vint lécher ma joue fraîche, comme pour me demander pardon de ne pas m'avoir accompagner ce matin non plus. Je levai les yeux au ciel, désespérée d'être ainsi manipuler par ma bestiole. La prochaine fois, je prendrai un poisson. Préférant la marche à la téléportation, je ralliais le parc lentement, mon sac se balançant à mon épaule. Nut l'avait déjà rejoint, pour dormir.... Ou peut-être était-ce pour me voilé ma barre de céréale... Saleté de fouineur.

- Nut tu vas te faire écraser par mes bouquins, sors de là.

Mais il ne m'écoutait pas. Je devais avoir l'air d'une folle à ainsi m'adresser à mon sac. Je soupirai. J'entendis alors un gémissement et le furet revint se loger dans mon cou. Je lui caressais la tête, amusée: Je lui avais bien dit non?
Alors que j'arrivai vers un banc, je vis une mère et son enfant. Le gamin venait de faire tomber son hot-dog et sa mère lui proposait d'aller en prendre un autre.  

-Non ! Je reste avec la fille.

La fille en question? Moi. Il était déjà prés de moi quand sa mère voulut l'arrêter.

-Mais enfin... Daisuke !

Daisuke? Je baissai les yeux pour croiser ceux du gamin, haut comme trois pomme et qui me tendait la main, un sourire aguicheur aux lèvres. Il était marrant ce môme. Je lui souris et me tourna vers sa mère, quand enfin je la reconnu: Hideko.
Je ne t'avais pas revue depuis que j'avais débarqué dans ton bureau en début d'année pour prétendre pouvoir sauver ma sœur. Je te souris timidement.

-Je suis vraiment désolée... Ça vous dérangerait de rester avec lui le temps que j'aille lui racheter un hot-dog s'il vous plaît ?

Un rire m'échappa quand tu me reconnus et je sentis la main du petit garçon se faufiler entre mes doigts.
Je baissai la tête vers lui et le vit souriant. Animée par mon instinct impulsif, je le pris dans mes bras, le calant sur ma hanche. Il eut ainsi tout le loisir de pouvoir voir Nut, qui d'abord craintif, finit par demander des caresses.

- Ça ne me dérange pas allez-y Hideko.

Je m'assis sur le banc, posant mon sac au loin, et le petit sur mes genoux. Nut s'était roulé en boule sur les jambes du bambin. Ce gamin était vraiment mignon.
J'adorais les petits. Je me voyais bien maîtresse ou nounou plus tard. Et surtout, je me voyais maman. Fin pour ça, j'avais encore le temps non?

Quelques minutes plus tard, je te vis arriver avec la friandise du petit, et je te souris. Ton ventre me montrait bien que bientôt, la famille s'agrandirait une nouvelle fois. J'étais heureuse pour toi. Tu avais eu la chance de trouver quelqu'un avec qui tu voulais et avais fondé une famille.

- Alors? Il est aguicheur avec toutes les filles ou seulement les plus jolies?

C'était une façon comme une autre de te taquiner. Après tout, on voyait bien que vous aviez une certaine complicité tous les deux et je savais que tu ne m'en voudrais pas de traiter ton fils de Don Juan avec le sourire.
En même temps, ton fils était vraiment craquant. Plus tard, il ferait des ravages! Mais avouons le, sa technique d'approche était mignonne et amusante.
Voir le profil de l'utilisateur


Revenir en haut Aller en bas

Jeu 29 Oct 2015 - 11:34
avatar
Féminin

Messages : 2495
Date d'inscription : 24/12/2010
Age : 23
Emploi/loisirs : Heuu... Directrice à plein temps, à c'qui paraît.
Humeur : C'est vous qui voyez :3

Daisuke avait l'air aux anges maintenant qu'il était avec Ludmila. Faut dire qu'il savait y faire, hein. C'était dur à admettre, mais j'étais persuadé qu'il serait un gros lover plus tard. Probablement à cause de son père ! Je ne savais pas exactement ce qu'il se passait entre eux lorsqu'ils étaient juste tous les deux, mais les moments père/fils qu'ils vivaient, franchement, c'était rempli d'astuces dans ce genre je suis sûre !
Je vois déjà de loin les pancartes : "Aujourd'hui, leçon numéro 1 pour mettre Maman hors d'elle". Et ça jusqu'à la leçon 1452. Ouais, carrément, ouais. Ryu peut être particulièrement bête parfois. Il me teste en temps que maman. Mais vous savez quoi ? Je ne céderai jamais.
Après avoir racheté un nouvel hot dog, je retournais auprès de Ludmila qui s'était assise sur le banc, Daisuke sur ses genoux. La fripouille semblait complètement fascinée par le furet qui s'était installé confortablement sur ses jambes. Je souris doucement, et m'installais à côté de la jeune femme.
Moins stupide cependant, je gardais le hot dog dans ma main jusqu'à ce que Daisuke soit vraiment en état de le manger. Je le connaissais (faut bien à force) et j'allais pas le laisser le prendre en main alors que sa seule pensée se concentrait sur le furet. Il leva ses yeux bleus vers Ludmila. J'éclatai d'un rire léger.

-Vu l'éducation que lui donne son père, j'ose croire qu'il repère les plus jolies à des kilomètres ! Il semble prédestiné à voler le coeur de toutes les jolies filles !

Il leva une main vers la jeune femme et la posai sur son bras pour attirer son attention. Ok. Je sens venir la phrase mega compliquée pour lui qu'il va mettre quinze ans à sortir. Genre "Comment il s'appelle l'animal ?" ou "C'est quoi son nom ?". Daisuke a un mal fouuu avec les "s" et le son "k". C'est terrible. Enfin, c'est pas terrible, c'est incompréhensible en fait.

-Ké koi 'on nom ?


Ouais. Voilà. Je vous l'avais dit. J'ai beau l'adorer, des fois, c'est plus fort que moi, faut que je me moque de lui. Parce que clairement, on est d'accord, quand il sort une phrase comme ça, c'est ridicule, pas vrai ?
Un sourire étira le coin de mes lèvres.

-J'espère que tu n'étais pas pressée au moins ?
Voir le profil de l'utilisateur http://terrae.forumpro.fr



Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas

Mar 1 Déc 2015 - 22:53
avatar
Féminin

Messages : 1291
Date d'inscription : 08/02/2014
Age : 19
Emploi/loisirs : Faire chier le monde et être un vrai petit diable ;)
Humeur : Ca vous regarde? Non mais sérieux laissez moi tranquille!

Le petit bout était fasciné par Nut, qui se montrait mignon et en demande de câlin. A croire ce furet était maltraité avec moi ça craint. Je riais quand le furet voulut jouer avec le bambin en se cachant dans mes cheveux. Daisuke se mit à le chercher et je souris.

Tu ne mis pas longtemps à réapparaître, tandis que Nut venait de sortir de mon sac, le paquet de barre de céréale dans la gueule. Petit fouineur va! Amusée, j'ouvris le paquet, coupa un petit bout et le donna au petit, lui faisant signe de tendre la friandise à mon adorable casse pied de furet. Le petit lui donna et Nut eut l'amabilité de se montrer tendre et pas goinfre. Cela me fit rire doucement, tandis que tu te rapprochais, le hot dog en main.
Daisuke n'aurait pas pu le manger, toutes ses pensées étant focalisées sur l'animal. Tu t'assis à côté de moi.

-Vu l'éducation que lui donne son père, j'ose croire qu'il repère les plus jolies à des kilomètres ! Il semble prédestiné à voler le cœur de toutes les jolies filles !

Je ris avec délice face à cet aveux désespéré. Je ne connaissais pas le père du petit, mais j'imaginais aisément qu'il en faisait voir de toutes les couleurs à la jeune maman. Juste pour le plaisir.

- Il aurait bien tord de ne pas utiliser sa jolie frimousse!

Le petit vint alors attraper mon bras, me demandant mon attention du regard. J'attendis patiemment qu'il aligne les mot dans ses pensées avant de m'en faire part.

-Ké koi 'on nom ?

J'ai souris avec amusement et affection. Y a pas à dire, c'était vraiment attendrissant.

- Il s'appelle Nut.

-J'espère que tu n'étais pas pressée au moins ?

Je tournai la tête vers toi et hochai négativement la tête, un sourire doux aux lèvres. Je ne t'avais jamais parlé, si se n'était ce jour-là, ou pour moi, tout avait changé. Le jour où tu m'avais permis de partir voir ma sœur malgré que tu es conscience de ce que je pourrai provoquer. Je n'avais jamais pu te remercier pour cela.

- Dîtes-moi... Je n'ai jamais pu vous remercier de m'avoir laisser partir quand je suis passée étoile. Je sais que c'était dangereux et... Enfin je vous en suis reconnaissante.

Un rire nerveux m'échappa tandis que je regardais Daisuke et Nut. Le petit était innocent, sans conflit ni problème apparent. Une rareté dans ces lieux. Malgré tout, toi et son père deviez, eux, avoir eu des démons à affronter. Je ne souhaitais qu'un bonheur sincère à cette famille. Ils le méritaient tous, toi la première.

HRP:
 
Voir le profil de l'utilisateur


Revenir en haut Aller en bas

Dim 20 Déc 2015 - 20:54
avatar
Féminin

Messages : 2495
Date d'inscription : 24/12/2010
Age : 23
Emploi/loisirs : Heuu... Directrice à plein temps, à c'qui paraît.
Humeur : C'est vous qui voyez :3

HRP : Je suis relativement en retard aussi donc je ne peux rien dire ;)

Daisuke Daisuke Daisuke... Ton arrivée au monde avait été compromise et compliquée, mais maintenant, je ne peux m'empêcher de me demander chaque jour : que ferais-je sans toi ? Et bien je n'ai pas encore trouvé la réponse. Faut avouer que ce petit monstre a vraiment une belle frimousse, comme le dit si bien Ludmila. Même si, bon, je ne suis pas d'accord pour tout : il n'est peut-être pas obligé d'en profiter ! En même temps, comment pourrais-je lui en vouloir, ce n'est qu'un gosse après tout...
Ludmila répond à la question de Daisuke. Je souris doucement. Je suis assez étonnée qu'elle l'ait compris d'ailleurs, et soulagée en même temps. Même si il est parfois difficilement compréhensible, Daisuke est extrêmement susceptible lorsqu'on ne le comprend pas. Enfin, en même temps, je suis tout de même heureuse de le voir parler autant, même si ça ne veut pas souvent dire grand chose. Tomoe m'a dit un jour que certains enfants mettent beaucoup de temps avant de parler vraiment avec les autres adultes. Au moins je n'ai pas ce problème avec Daisuke...
La jeune femme me rassura en me répondant par un signe de la tête qu'on ne la retardait pas. Elle en profita pour me remercier de l'avoir laissée partir ce jour où elle a révélé son potentiel d'étoile. Un léger sourire étira mes lèvres.

-C'est normal tu sais. Même si la consigne, lorsqu'on vient à Terrae, est de ne plus vraiment pouvoir sortir librement, il y a des fois où il faut laisser passer des exceptions. Vous n'êtes pas ici en prison -c'est en tout cas ce que j'essaie de me répéter souvent pour me rassurer. Lorsqu'un élève en a besoin, nous le laissons sortir.

Un léger rire m'échappa.

-Et puis, tu sais, je pense que si je t'avais refusé le droit de sortir, tu aurais toujours trouvé un moyen de le faire. Je ne suis pas stupide ; toutes les personnes qui sont ici ont énormément de ressources, et je sais aussi que lorsqu'on veut vraiment quelque chose, on fait tout ce qu'on peut pour l'obtenir. Alors tant qu'à faire, autant éviter les désagréments, la perte de temps, et les dégâts possibles et laisser les élèves sortir lorsqu'ils ont la bonne idée d'en demander la permission avant.

Je lui adressai un clin d'oeil et reportai mon attention sur Daisuke qui nous regardait l'une après l'autre, se sentant totalement mis à l'écart. Je ris légèrement en essuyant la mayonnaise qui avait coulé sur le côté de ses lèvres après son premier croc dans le hot-dog.

-J'en profite pour te dire que je suis désolée pour ce qui est arrivé à ta soeur
, laissai-je échapper. Je sais que ça fait longtemps mais... Je sais que ce n'est jamais facile à accepter.

Je pliais la serviette que je venais d'utiliser pour essuyer le visage de Daisuke et la glissais dans ma poche. Toujours garder une serviette sur soi lorsqu'on a un enfant de 3 ans à charge. Ce n'est qu'un simple conseil.
Je relevai le regard vers Ludmila avec un joli sourire sur les lèvres.

-Sinon, tout se passe bien ici pour toi, à Terrae ? Tu as profité un peu des vacances lors de l'été dernier ?
Voir le profil de l'utilisateur http://terrae.forumpro.fr



Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas

Mar 29 Déc 2015 - 0:53
avatar
Féminin

Messages : 1291
Date d'inscription : 08/02/2014
Age : 19
Emploi/loisirs : Faire chier le monde et être un vrai petit diable ;)
Humeur : Ca vous regarde? Non mais sérieux laissez moi tranquille!

-C'est normal tu sais. Même si la consigne, lorsqu'on vient à Terrae, est de ne plus vraiment pouvoir sortir librement, il y a des fois où il faut laisser passer des exceptions. Vous n'êtes pas ici en prison -c'est en tout cas ce que j'essaie de me répéter souvent pour me rassurer. Lorsqu'un élève en a besoin, nous le laissons sortir.

Je le savais tout cela. Et pourtant! Je savais que ce jour-là, me laissait sortir était un danger pour moi comme pour vous tous. Si j'avais dérapé, j'aurais aussi pu vous mettre en danger... Mais non. Seul mon père avait été témoins de mon idiotie. De ma faute. De ma colère. C'était la dernière fois que je l'avais vu.

-Et puis, tu sais, je pense que si je t'avais refusé le droit de sortir, tu aurais toujours trouvé un moyen de le faire. Je ne suis pas stupide ; toutes les personnes qui sont ici ont énormément de ressources, et je sais aussi que lorsqu'on veut vraiment quelque chose, on fait tout ce qu'on peut pour l'obtenir. Alors tant qu'à faire, autant éviter les désagréments, la perte de temps, et les dégâts possibles et laisser les élèves sortir lorsqu'ils ont la bonne idée d'en demander la permission avant.

Je ris et tu m'accordas un clin d’œil complice avant de t'occuper de ton fils. Moi aussi un jour, je voudrais d'un enfant. Devenir mère... Leur promettre secrètement monts et merveilles alors que nous ne pouvons que les soutenir dans leur choix, qu'ils soient bons ou pas. Tu avais une chance inouïe d'avoir ainsi trouvé une famille à Terrae... Et moi, la trouverai-je un jour?

-J'en profite pour te dire que je suis désolée pour ce qui est arrivé à ta soeur. Je sais que ça fait longtemps mais... Je sais que ce n'est jamais facile à accepter.

Un sourire triste glissa sur mes lèvres et mon regard se perdit dans le vide. Oui... Cela ferait bientôt un an. Un léger soupire m'échappa tandis que mes doigts vinrent frôler son bracelet. Blue...

- Longtemps? J'ai souvent l'impression que c'était hier encore... Je ne crois pas que la douleur s'en ira un jour. Elle sera toujours là. Seulement... Elle fera parti de moi et j'avancerai avec. Comme tous non?


Tu plias sa serviette avec soin et finis par me sourire doucement. Et si l'on changeait de sujet?

-Sinon, tout se passe bien ici pour toi, à Terrae ? Tu as profité un peu des vacances lors de l'été dernier ?

J'ai ris avec douceur et amusement, et Nut est venu se blottit contre mon cou. Sa place préférée... Désespérant ce furet!

- Disons que j'ai fais parti de ceux ayant voulu passer les castings pour une nouvelle version du Titanic. Sinon oui, j'ai pu en profiter c'était sympa comme vacances.

Je repris mes esprits, me réorientant sur ma vie à Terrae. Tout avait changé depuis peu. Depuis mon arrivée, je m'ouvrais un peu plus aux autres, et étrangement, la majorité de mes amis était de sexe opposé.

- Quand à ma vie ici... Même si tout n'est pas rose, j'ai retrouvé l'espoir que j'avais perdu il y a trois ans. Les masters et toi m'avaient sauvé la vie. Vraiment.

J'attendis un instant avant de voir que le petiot avait fini de manger, les yeux gourmand. Je demandai muettement à sa mère si je pouvais me permettre de l'occuper un peu et je sortie une barre de céréale de mon sac. J'en tendis un bout au petit et en pris un avant d'amuser Daisuke en narguant Nut avec la friandise. Ce furet était un vrai jouet pour gosse...

- Daisuke est vraiment un enfant mignon tu sais?
Voir le profil de l'utilisateur


Revenir en haut Aller en bas

Mar 19 Jan 2016 - 18:01
avatar
Féminin

Messages : 2495
Date d'inscription : 24/12/2010
Age : 23
Emploi/loisirs : Heuu... Directrice à plein temps, à c'qui paraît.
Humeur : C'est vous qui voyez :3

Je hochai délicatement la tête suite aux paroles de Ludmila. Il n'y avait rien à redire, tout était là : la douleur ne s'en va pas, on apprend à vivre avec elle, elle nous forge, nous façonne... Fait de nous ce que nous décidons de devenir.
Je la questionnais ensuite sur ses vacances. Je ne me souvenais plus où elle était partie, les vacances commençaient à remonter, et même si j'avais du regarder les listes pour m'occuper de tout ce qui est réservation et j'en passe, je n'avais pas retenu les listes de chaque voyage organisé. Je compris rapidement qu'elle faisait allusion au naufrage lors de la croisage et un petit sourire étira le coin de mes lèvres. J'avais presque oublié...
Je vous laisse imaginer ma réaction lorsque j'avais appris ce qu'il s'était passé. Totalement paniquée, j'avais essayé de joindre une à une chacune des personnes présentes sur ce bateau, mais rien à faire. Forcément, les téléphones avaient pris l'eau, hein. Toujours en était-il que finalement, je n'avais pas compris, après avoir relu la liste plusieurs fois, pourquoi les téléporteurs n'avaient pas essayé de rapatrier tout le monde. Un dernier coup d'oeil à la liste avait fini de me rassurer : tout le monde était suffisamment bien entouré pour s'y retrouver, et surtout, pour avoir la possibilité de rentrer à Terrae, par téléportation ou non d'ailleurs... J'en avais déduit que finalement, ç'avait été une bonne expérience puisque tous étaient restés sur cette île. Misao m'en avait parlé lorsqu'il était rentré. Dois-je préciser qu'il avait été en partie la cause de ma crise de panique ? Je pense que j'ai dû totalement déprimer Ryu ce jour-là. Je n'arrêtais pas de bafouiller et de crier, une véritable hystérique. Une chance pour moi, il avait mis ça sur le compte des hormones... N'empêche que j'ai été bien rassurée lorsque Misao est rentré. Les autres aussi, oui. Mais surtout Misao. Je suis si rarement égoïste que je me l'autorise uniquement pour Misao, Daisuke et Ryu. Daisuke ne craint visiblement rien, et Ryu n'a pas quitté Terrae depuis les derniers évènements contre les scientifiques, évènements qui commencent à dater d'ailleurs. La seule personne qui puisse donc continuer à m'inquiéter est donc Misao. Misao qui a insisté sur le fait que c'était pas non plus excellent. Mais finalement, si vous voulez mon avis, il n'a pas suffisamment râlé. Il a pas tant détesté que ça. Sinon j'en aurais entendu parler toute la nuit... Tout ça pour dire quuuueee... Bref.
Ludmila en profita par la suite pour me remercier, moi et les Masters, d'avoir sauvé sa vie. un rire léger m'échappa.

-C'est toi qui a accepté de venir, tu sais. Mais je te remercie. C'est très gentil, ça me touche ce que tu me dis.


On aura beau croire ce qu'on veut, le savoir et l'entendre, ce n'est pas la même chose. Bie sûr qu'on change des vies ici. Je ne dis pas qu'on les rend forcément meilleure... Mais on les change forcément. Les pouvoirs en sont la simple manifestation. Sauf que même si je sais ça, même si j'en suis consciente, je passe mon temps derrière un bureau, ou en salle des Masters à échanger trois mots avec mes collègues avant de lancer les réunions... Alors l'entendre, ça fait du bien. C'est motivant. Et rassurant aussi. Comment saurais-je réellement si ce que je fais est bien ou non si on ne vient pas me le dire ?
Sa remarque sur Daisuke me fit sourire.

-Oui je sais... Il ressemble de plus en plus à mon frère, je trouve. Ca doit être le côté "homme" de la famille... Même si, en temps que jumeaux, Misao et moi nous ressemblons beaucoup...


Je détournai la tête de mon petit monstre pour regarder Ludmila.

-D'ailleurs, dis-moi, Misao était avec vous en croisière, n'est-ce pas ? Je l'imagine mal sur une île à vivre à la sauvage...


Je suis trop habituée à le voir sur son ordinateur ses derniers temps. Encore, avant, il jouait au baseball, mais depuis que c'est l'hiver, il préfère rester derrière son ordinateur !
Et puis sinon, oui, je vais chercher des informations sur mon frère. Il me dit jamais la totalité de ce qui lui est arrivé.
Voir le profil de l'utilisateur http://terrae.forumpro.fr



Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas

Mer 10 Fév 2016 - 20:09
avatar
Féminin

Messages : 1291
Date d'inscription : 08/02/2014
Age : 19
Emploi/loisirs : Faire chier le monde et être un vrai petit diable ;)
Humeur : Ca vous regarde? Non mais sérieux laissez moi tranquille!

- C'est toi qui a accepté de venir, tu sais. Mais je te remercie. C'est très gentil, ça me touche ce que tu me dis.

J'ai souris, reconnaissante. Je le savais oui, mais si personne n'était venu me chercher, je ne serai pas arrivée ici, et je n'aurais jamais retrouvé l'espoir d'une vie meilleure. J'avais beaucoup perdu, et de toutes les pertes que j'avais à pleurer, Blue était probablement la pire. Mais en dehors de ça, je ne devais pas oublié que j'avais aussi gagné bien plus que je n'avais perdu. Et ça, cela valait le prix d'une vie gâchée, bien que je l'avouerai jamais.

-Oui je sais... Il ressemble de plus en plus à mon frère, je trouve. Ca doit être le côté "homme" de la famille... Même si, en temps que jumeaux, Misao et moi nous ressemblons beaucoup...

- Misao? Oh mais oui je vois! C'est vrai qu'il a un air de famille avec lui maintenant que tu le dis.

Misao Honda. Je me rappelai vaguement de lui. Je l'avais vu sur le bateau, avec la master aux cheveux blanc et la petite feu au cheveux blond. Il était feu non? J'avais vite comprit qui il était, rien qu'en voyant son nom, mais je ne le connaissais pas.

-D'ailleurs, dis-moi, Misao était avec vous en croisière, n'est-ce pas ? Je l'imagine mal sur une île à vivre à la sauvage...

- Et bien... Je ne connais pas vraiment ton frère mais je crois savoir qu'il s'en est pas trop mal tiré. Et puis... Il n'avait pas l'air seul non plus. Je me rappelle qu'au moment où nous avons tous échoué sur l'île, il a fait parti des derniers à arriver avec... Mitsuki je crois? Enfin bon, on s'en est tous plus ou moins bien sorti. Mais je ne suis pas sûre de remettre les pieds sur un bateau tout de suite!

J'ai ris avant de voir que Nut me demandait des caresses. J'ai obtempéré, tout en regardant le petit Daisuke. Il était mignon ce môme. Innocent. Ignorant. Insouciant. Je lui souhaitais de le rester le plus longtemps possible.

- Enfin... Après, si tu cherches des informations sur Misao, ce n'est pas vers moi qu'il faut te tourner mais plutôt vers ses amis. Je ne le connais pour ainsi dire pas du tout. De nom tout au plus.

Un rire nerveux m'échappe.

- Mais si tu veux mon avis, il a l'air plutôt.. réservé non? Enfin je te dis ça mais j'en sais rien.

Ou comment laisser une conversation mourir.

HRP:
 
Voir le profil de l'utilisateur


Revenir en haut Aller en bas

Lun 15 Fév 2016 - 13:39
avatar
Féminin

Messages : 2495
Date d'inscription : 24/12/2010
Age : 23
Emploi/loisirs : Heuu... Directrice à plein temps, à c'qui paraît.
Humeur : C'est vous qui voyez :3

HRP : Pas de souci ♥

Tenter d'espionner Misao à son insu, est-ce un mal ? J'ai beau être maintenant une adulte, une maman, et la directrice d'un grand institut... Il n'y a pas de mal à vouloir être un peu curieuse. Et puis, je reste sa soeur. Et il y a toujours un moment dans une vie où on échappe à nos responsabilités pour se retrouver au moins un minimum... Si je ne peux plus en savoir un peu plus à son sujet dans son dos, ce ne serait pas drôle.
Lorsqu'on était encore au lycée, ne croyez pas que je le laissais sortir avec n'importe quelle fille. Bon, il n'en a jamais rien su, hein. Mais c'était plus fort que moi. Il fallait que je sache qui étaient ces filles. Et comment ça allait entre eux... Car comme Ludmila vient de me le confirmer, Misao est réservé. Et j'avais beau lui demander des compte-rendus détaillés de ses rendez-vous, je n'avais que rarement droit à quelque chose de "détaillé". C'était pourtant si peu demander...
Un petit sourire illumina mon visage et je tournai la tête vers Ludmila.

-Non non, justement. Un regard extérieur vaut mieux que le regard de quelqu'un qui le connait ! On agit toujours différemment en fonction des gens qui nous entourent.

Ouais. Mais en même temps, je suis un peu bloquée. J'ai presque l'impression d'avoir été grillée dans mon espionnage. Daisuke me tira de ma rêverie en me réclamant un câlin. Parce qu'évidemment, depuis tout à l'heure, c'est presque comme si on l'avait oublié. Je ris légèrement et le serrai contre moi. Il ferma les yeux et se tut à nouveau. Ces petites bêtes-là sont encore dociles... A cet âge-là. Puis un jour vient et ils grandissent. Et là, ils deviennent incontrôlables. Après, je ne pourrai pas l'embêter avec ça... On a tous été pareil !

-Mais tu as raison. Misao a toujours été très réservé. Enfin, je dis ça, mais je suis un peu pareille. Je suppose que rares sont les personnes qui se confient facilement !

Je sentis la respiration de Daisuke ralentir et je remarquai qu'il s'endormait.

-Et sinon, pour toi, comment ça s'est passé ce séjour sur l'île, avant de rentrer ? Lorsque j'ai appris ce qui s'est passé, je t'avoue que j'ai quand même eu sacrément peur. Même si je sais que vous êtes tous débrouillards -il le faut bien pour finir à Terrae, lorsqu'on y pense !
Voir le profil de l'utilisateur http://terrae.forumpro.fr



Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas

Mer 20 Avr 2016 - 0:06
avatar
Féminin

Messages : 1291
Date d'inscription : 08/02/2014
Age : 19
Emploi/loisirs : Faire chier le monde et être un vrai petit diable ;)
Humeur : Ca vous regarde? Non mais sérieux laissez moi tranquille!

Je voyais avec une facilité déconcertante l'attachement que tu avais pour ton frère. On aurait dit moi pour Blue. Moi aussi je veillais sur elle, quand, plus jeune, je la voyais traîner avec des personnes dont je ne savais rien. N'allez pas croire que je la laissais faire ce que bons lui semblaient, je me renseignais. C'était l'avantage d'être parmi les groupes populaires du lycée... Je connaissais beaucoup de monde, et entre les frères et les sœurs, les informations circulaient étonnement vite. Que ne ferions-nous pas pour nos cadets hein?

-Non non, justement. Un regard extérieur vaut mieux que le regard de quelqu'un qui le connait ! On agit toujours différemment en fonction des gens qui nous entourent.

- C'est vrai, mais pour tout avouer, je ne crois pas lui avoir réellement parlé durant le séjour. J'étais pour ainsi dire... Occupée à gérer mon couple battant de l'aile, la survie du tigre de mon copain et accessoirement, ma propre survie avec tout le monde.

Je fus amuser de voir que Daisuke te quémandait de l'attention, et une touche de tendresse me piqua le cœur. N'avions nous pas tous fait de même plus jeune?
Je vous trouvez attendrissant et si complice que ça m'en rendait presque envieuse. Comme pour me rappeler à l'ordre pourtant, Nut vint se glisser dans mon cou, sous mes cheveux, se roulant en boule pour dormir. Un vrai loir ce furet!

-Mais tu as raison. Misao a toujours été très réservé. Enfin, je dis ça, mais je suis un peu pareille. Je suppose que rares sont les personnes qui se confient facilement !

Le petit était en train de s'endormir et j'étais un peu jalouse. A cet âge là, ça s'endort n'importe quand et n'importe où tant que ça se sait en sécurité.

-Et sinon, pour toi, comment ça s'est passé ce séjour sur l'île, avant de rentrer ? Lorsque j'ai appris ce qui s'est passé, je t'avoue que j'ai quand même eu sacrément peur. Même si je sais que vous êtes tous débrouillards -il le faut bien pour finir à Terrae, lorsqu'on y pense !

Un petit rire me prit et j'ai approuvé d'un hochement de tête.

- Oui je me doute bien que tu n'as pas été très rassurée en nous sachant livré à nous même. Mais pour tout avouer, on s'en est bien sortie. Les guérisseurs ont su s'occuper des blesser et on a su s'organiser en fonction de nos faiblesses et de nos forces. Je crois même que ton frère a réussi l'exploit de se prendre la tête avec Mitsuki avant de nous rejoindre, mais j'en suis pas sûre.

Je regardai Daisuke qui semblait avoir rejoint le pays des rêves et je passai ma main dans ses cheveux tendrement, en prenant bien soin de ne pas le réveiller.

- Tu devrai peut-être aller le coucher non? Il m'a l'air bien fatigué, et tu pourrai en profiter pour te reposer aussi. A cette âge là, ils sont vite épuisant, bien qu'adorables, je me trompe?

Je lui fis un sourire inquiet et amusé à la fois. Hideko avait l'air d'être une excellente mère. J'étais certaine que son fils serait heureux.

HRP:
 
Voir le profil de l'utilisateur


Revenir en haut Aller en bas

Ven 22 Avr 2016 - 16:09
avatar
Féminin

Messages : 2495
Date d'inscription : 24/12/2010
Age : 23
Emploi/loisirs : Heuu... Directrice à plein temps, à c'qui paraît.
Humeur : C'est vous qui voyez :3

HRP : pas de souci pour le retard ♥ Je vais terminer, oui :)

Je hochai la tête sous les paroles de Ludmila. C'est vrai qu'ils étaient débrouillards. Je n'aurais pas dû tant m'en inquiéter ; je pouvais compter sur eux. Mais tout de même... C'était plus fort que moi. S'il leur était arrivé quelque chose, je m'en serais voulu toute ma vie.
Ludmila mit poliment fin à la conversation, après que son furet soit revenu se poster sur son épaule. J'acquiesçai doucement, reprenant correctement Daisuke dans mes bras.

-Oui... Ce petit monstre est fatigué, c'est l'heure de la sieste... Mais tu n'as pas tout à fait tort.

Un léger rire m'échappa tandis que je me levai du banc, Daisuke poussant un petit gémissement de mécontentement.

-S'il pouvait dormir tout le temps, ça nous ferait du bien, parfois... Après, il fait ses nuits, c'est quand même sacrément plus facile qu'au début ! Mais tout de même. Je n'ai jamais vu de bébé aussi lève-tôt.

Je souris délicatement, tandis que Daisuke me regardait avec ses yeux ensommeillés. Oui mon petit chou, on va rentrer, et tu vas aller faire ta sieste.

-En tout cas, ça a été un véritable plaisir pour moi d'avoir pu discuter un peu avec toi Ludmila. Je n'ai que trop rarement l'occasion de parler à des personnes ici qui ne soient pas Master... C'est important pourtant de vous parler à vous.

Je lui adressai un léger clin d'oeil, et replaçai correctement Daisuke dans mes bras. J'adressai un léger signe à la jeune rouquine.

-Prends bien soin de toi, et à une prochaine fois ! Et si tu as le moindre problème, n'hésite surtout pas à venir me voir !


Je lui offris un dernier sourire avant de faire volte face et de repartir en direction de chez moi. Cette petite fripouille avait bien grandi tout de même, en deux ans... Et il ne pesait plus vraiment la même chose que lorsqu'il n'était encore qu'un nouveau né ! Mais bon. J'étais presque arrivée... Et je n'allais pas me plaindre : il dormait. Au moins, il ne me cassait pas les pieds ! Même si, finalement, à bien y réfléchir... Quand il n'était pas là à me casser les pieds, qu'est-ce qu'il me manquait, ce petit loup !

Une fois arrivée chez moi, je partis coucher le petit monstre, et descendis au rez-de-chaussée pour essayer de travailler un peu sur les derniers factures que nous avions reçues à Terrae... Heureusement que la plus grande partie de Terrae fonctionnait avec nos propres pouvoirs. Sinon, ce serait impossible de la garder en activité...
Voir le profil de l'utilisateur http://terrae.forumpro.fr



Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas

 

Aguicheur un jour, aguicheur toujours. [Pv : Ludmi]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1Terrae, Une nouvelle ère commence... :: Terrae Village. :: Parc.