Terrae, Une nouvelle ère commence...

Partagez | 
Aller à la page : Précédent  1, 2
La joie des retrouvailles [privé]
#   Dim 8 Nov 2015 - 10:54

Personnage ~
► Âge : 25 ans.
► Doubles-comptes ? : Mitsuki & Allen
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 2520
Date d'inscription : 24/12/2010
Age : 24
Emploi/loisirs : Heuu... Directrice à plein temps, à c'qui paraît.
Humeur : C'est vous qui voyez :3
http://terrae.forumpro.fr

Un sourire se dessina sur mes lèvres quand il m'annonça qu'il savait voler. Ce sentiment que l'on éprouvait lorsqu'on était dans les airs était unique. Malheureusement, ce que je redoutais s'annonça vrai. Le fait de ne rien voir l'avait perturbé... Et effrayé, même s'il n'avait pas employé ce terme exact.
Toutefois, ses derniers mots me tirèrent une réflexion moqueuse :

-Oh, tu sais, tu me déranges tout le temps, alors une fois de plus, une fois de moins...
le taquinai-je.

Je lui souris, même s'il ne pouvait pas le voir. Mais parfois, j'ai cette sensation qu'un sourire, ça peut se sentir.
Je réfléchis quelques instants à une façon de remédier à ce problème. Le fait est que j'en avais une, de solution, mais malheureusement, elle ne fonctionnait qu'en présence d'un cristal de Sonore. Et je voulais trouver une solution qui pourrait fonctionner et lui permettre de voler sans mon aide, sans que je ne sois là... Sans qu'il ait besoin de moi pour s'entraîner.
Malgré tout, dans l'idée de résoudre ce problème dans l'immédiat, je posai une main sur mon torse, à l'emplacement de mon coeur, et créai un cristal de mon pouvoir de Sonore. Je pris sa main et déposai la pierre encore chaude dans le creux de sa paume.

-Pour l'instant, cela pourrait t'aider... Je ne sais pas si tu es au courant, mais certains animaux qui vivent la nuit sont en réalité aveugle. La chauve-souris en est l'exemple parfait. Elle n'a pas vraiment une bonne vue, contrairement à ce qu'on pense, et pour se guider lorsqu'elle vole, elle se sert des ultrasons. Grâce à ça, elle est capable de calculer sa distance avec le sol, et celle avec les obstacles qui pourraient lui faire face.


Je refermai ses doigts sur le cristal, et retirai ma main.

-Ce n'est pas une solution définitive, mais malheureusement, c'est la seule chose que je puisse te proposer maintenant... Je continue à y réfléchir, rassure-toi. Mais en attendant, ce cristal devrait t'aider à t'envoler.

Je lui souris délicatement.

-Et si on allait dehors pour tester ça, plutôt que de rester ici dans le gymnase ?
lui proposai-je.



Spoiler:
 

#   Lun 9 Nov 2015 - 17:59

Personnage ~
► Âge : 17 ans
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 608
Date d'inscription : 27/12/2011
Emploi/loisirs : Chanter pour la nuit et dormir sous le jour
Humeur : Résignée mais parfaite tout de même^^

Je sursautai à la remarque de Ryu, mais percevant l'intonation moqueuse dans sa voix, je ne pus m'empêcher de sourire. Le pire, c'est que j'étais persuadé que lui aussi souriait, je le sentais, et je le voyais très bien sur son visage après cette petite pique. Je me mis cependant à gémir doucement pour le faire culpabiliser, bien que je sois sûr qu'il ne tomberait pas si facilement dans le panneau.

-Tu devrais avoir honte d'abuser des sentiments d'un infirme!

Quoi ? Il l'a cherché! C'est lui qui a commencé d'abord.
Je me tus cependant, et me concentrai. Je sentais son énergie se réunir en une sorte de... masse ? Je ne vois pas comment décrire autrement le forme que je ressens. Vous savez, sentir les énergies ce n'est si précis que ça quand on sorte du corps humain, c'est assez fugace. Mais en observant davantage la forme, et pour en avoir déjà tenu entre mes mains, surtout ceux de Ryu, je compris que c'était un cristal. Mais pour quoi faire ?
La réponse ne tarda pas. Je n'eus aucune réaction suite à ses explications, je cherchais à assimiler le tout et à voir comment m'en sortir. Je savais bien sur que les chauve-souris se repérer grâce aux ultrasons, c'étaient des sonars vivants. Mais c'est vrai que je n'avais jamais envisagé cette solution, peut-être parce que , n'étant pas sonore, ça ne risquai pas de marcher avec moi.

-Et du coup... Tu crois que ça peut marcher avec autre chose ? Peut-être en projetant mon énergie, ou les particules d'air ?

Honnêtement, surtout lorsqu'il s'agissait de vol, je ne voyais pas comment m'y prendre pour les déplacer de façon si précise. Le vol demande déjà une grande concentration, alors si en plus je dois calculer toutes mes trajectoires en contrôlant encore les particules mais différemment, je savais que je serais capable de m'embrouiller. Mais je voulais tout de même demander. De plus, l'entendre me dire qu'il cherchait d'autres solutions me toucha profondément. Je ne fis aucune remarque mais au plus profond de mon coeur, je lui adressais un remerciement muet.
Je sentis alors mes mains se refermaient sur le cristal. Je le fis jouer entre mes doigts, appréciant son contact et son apparence. Car je ne voyais pas vraiment un cristal mais je percevais une sorte de boule d'énergie concentrée, c'est fou comme, lorsque l'on se contente de nos yeux, la nature des choses nous échappe. Je n'avais jamais autant qu'à ce moment précis trouvé un cristal aussi beau.

-Oh euh oui d'accord, allons dehors..., murmurais-je en sortant de ma rêverie.

Avec Ryu pour me corriger de temps en temps, je parvins sans problème à sortir. Je n'étais pas très concentré sur ma route, appréhendant le moment où je devrais faire ma grande démonstration. Je ne lui avais pas dis clairement mais j'avais peur, très peur depuis la dernière fois où j'avais volé. Comment ne pas l'avoir ? Ce monde de noir où j'étais plongé, je m'y repérais grâce au toucher et aux particules mais dans les airs, je ne suis plus en contact rassurant avec le sol, je ne sens plus rien si ce n'est justement le vide autour de moi. Cette perspective était effrayante, et je m'étais résigné à ne plus voler, ce qui était le comble pour un air vous ne trouvez pas ? Et aussi, je me demandais comment je pourrais utiliser ce cristal. Les ultrasons c'est bien mais je ne sais pas comment ça marche moi...

Pourtant, une fois dehors, je sentis que c'était à mon tour de jouer. Ryu m'encouragea et j'avais une solide volonté de ne pas le décevoir. Je laissais couler le pouvoir du cristal en moi et libéra des ondes sonores, de façon infimes, pas pour faire du mal mais juste pour qu'elles se répercutent partout. Eh bien je ne saurais pas exactement vous décrire la sensation que cela fait ? Vous voyez ces cartes numériques qui se construisent au fur et à mesure que le sonar agit ? Ben ça fonctionne un peu comme ça... Sauf que je fus pris d'un gros mal de tête à un moment et que je dus arrêter en cours de route.

-Ca fait mal au crâne...

J'avais les mains moites et la migraine. Je n'étai spas habitué à ce genre d'onde et là, je les percevais en millier, avec tout un tas d'informations pour dresser ma carte virtuelle. Pour autant, j'endurais le supplice imposé, espérant m'y habituer tôt ou tard. Je constatais qu'il n'y avait pas trop d'obstacles autour de moi mais que mon essai ne servait pas à grand chose... Il fallait voler. Il fallait tester ça en vol... Et de nouveau, ma peur se fit ressentir. J'étais tétanisé.
Vous savez comment je réussi à la surmonter ? C'est parce que je sentais la présence de Ryu auprès de moi, je sentais sa confiance. Il attendait, calmement. Le connaissant, il était persuadé que je réussirais, ce qui n'était pas mon cas. Mais se conviction déteignait sur la mienne. Je n'avais pas le droit d'être indécis. Je devais lui montrer qu'il avait raison de prendre du temps pour moi, qu'il avait eut raison de m'avoir choisi. Tu vas le faire Matheo! Et en plus, tu vas le faire bien! Je poussai un long soupir et, après un dernier battement de coeur régulier, je décollai.

De nouveau cette peur qui me tenaillait. Je tremblais de tous mes membres, pétrifié par le vide que je ne voyais pas et qui se trouvait partout : devant, au-dessus, en-dessous... Une mauvaise chute serait mortelle, une avancée au hasard serait la perte assurée... Tout se remuait dans mon cerveau sans que je parvienne à me détendre. Je poussai de longs soupir pour évacuer le stress, le trop plein d 'effroi qui paralysait mon esprit. Je devais me calmer je devais réfléchir, mieux encore, je devais agir. Tant que je restai inactif, ma peur gagnait du terrain. Sauf si j'agissais. Sans plus attendre, je relâchais une nouvelle fois le pouvoir sonore de Ryu.
La sensation fut la même, mais en bien plus vaste. Comment dire ? C'est comment percevoir le monde entier à travers de petites informations qui vous frappent le cerveau par intermittence. La migraine était toujours présente mais on s'y habituait. La carte que j'avais dressée dans mon esprit se détaillait davantage. Je voyais un arbre, le sol, un banc... Tout apparaissait dans mon champ de perception. C'était comme voir à nouveau mais à travers un raison de sensation et non de visions. Les distances étaient plus nettes, plus faciles à apprécier. J'avais un peu l'impression d'avoir une Terrae fantôme qui se développait sous mes yeux. Enfin... sous mon esprit plutôt. Sans plus attendre, je m'élançais. J'étais hésitant tout d'abord, je volais de façon un peu désordonné, comme un oisillon le première fois qu'il vole. Je n'étais pas entièrement stable mais, au fur et à mesure que je m'habituais à ce mode de perception, je parvins à revoler correctement et je compris alors que cette idée était géniale. J'étais vraiment dans la peau d'une chauve-souris. Les distances n'étaient rien, je les gravissais sans efforts, négociant même un petit tour autour d'un arbre, sans problème.
Enfin, j'éclatais de rire, littéralement. Je retrouvais cette ivresse d'être libre dans les airs. Je retrouvais ce bonheur du vent qui fouette mon visage, cette délivrance du monde terrestre. J'eus limite envie de chanter pour exprimer ma joie, mais je la manifestais d'une façon plus spontanée et surement plus frustre.

-Ouah ça y est! J'y arrive! J'y arrive à nouveau!!! Regarde Ryu, regarde!

Tout en criant, je faisais de petites bascules et je m'amusais à descendre pour remonter. Je m'imaginais volant dans la lumière de la lune, à la façon des sorcières sur leurs balais. Enfin, fatigué de temps d'aventures, je me posais, tout hilare.

-Merci Ryu... Merci de m'avoir rendu mes ailes!

Je ne savais pas comment l'exprimer autrement, je ne savais pas quoi dire d'autres. C'était la première chose qui m'était venu à l'esprit. Mes ailes, ma liberté, mon univers, ma vie... je pouvais lui décliner tout ce qu'il m'avait rendu à cet instant. J'étais aux anges, je le sentais sourire, et je me sentais de nouveau moi, un peu comme avant. Le cristal de Ryu, présence de mon aître et frère à mes côtés, était les ailes qui m'emportait au loin, qui me rendait les secrets de la nuit. Au final, il n'y eut qu'une chose que je souhaitais lui demander... Une chose que je n'avais jamais eus l'occasion de lui demander mais que je souhaitais par dessus tout en ce moment.

-Dis Ryu... est-ce que tu accepterais de voler avec moi ? Ca me ferait très plaisir de partager ce moment avec toi, puisque c'est à toi que je le dois. Un vol maître-élève en quelque sorte, dis-je en balbutiant.


Hrp: Pardon d'avoir fait si long d'un coup ( en plus c'est moche et pas génial ) mais je ne voyais pas comment diviser ça en deux parties. Si ça ne te va pas, dis-le moi je change aussitôt <3 Et ne fait pas si long hein OO



#   Ven 20 Nov 2015 - 15:21

Personnage ~
► Âge : 25 ans.
► Doubles-comptes ? : Mitsuki & Allen
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 2520
Date d'inscription : 24/12/2010
Age : 24
Emploi/loisirs : Heuu... Directrice à plein temps, à c'qui paraît.
Humeur : C'est vous qui voyez :3
http://terrae.forumpro.fr

HRP : Pas de souci pour la longueur <3 J'ai adoré te lire ♥ Matheo est tellement génial ! Par contre, je suis désolée pour le retard, j'ai eu beaucoup de mal à me remettre à l'écriture ><

Je répondis aux questions de Matheo en essayant de le rassurer. Il pouvait y arriver, j'en étais certain. Je le savais car j'avais déjà eu besoin de me servir de mes pouvoirs de sonore pour me guider, notamment lors d'un vol de nuit sans éclairage. Ca n'allait pas être facile, notamment car l'utilisation de ce pouvoir lui restait étrangère. Il avait beau s'être familiarisé avec mon énergie, ce n'était pas suffisant. J'avais justement peur de ça ; peur qu'il panique, qu'il refuse le défi ; peur qu'il abandonne. Un blocage n'est pas facile à surmonter. Et lorsqu'on a pris peur du vol, à cause de la perte de repère, de la perte de sensation nécessaire au vol... Ce n'est pas facile de ne faire confiance qu'à des mots, des promesses, et des maux de tête dus à son utilisation forte d'une énergie étrangère.
Je ne dis rien alors que nous arrivions dans la cour. En silence, Matheo s'appliqua à essayer de voler. Je n'ai rien dit, mais j'ai serré les dents. J'avais si peur de réduire d'aggraver sa peur... Une expérience comme ça, c'est quitte ou double. Rien d'autre. Et si ça peut très bien se passer, ça peut aussi devenir pire... L'amener à perdre peu à peu sa confiance en moi. Se refermer, ne plus croire en soi... J'avais si peur de ça que je me perdis suffisamment dans mes pensées pour ne revenir à moi qu'en entendant les cris de Matheo. D'abord en alerte, je sursautai, regardai partout autour de moi. Et puis, je sentis son énergie un peu plus haut, et un large sourire étira mes lèvres alors que je l'apercevais virevolter au dessus de moi. Ses paroles me parvinrent grâce à l'aide du vent, et je ne pus réprimer un éclat de rire alors que je le suivais du regard.

-C'est fantastique ! Je suis si heureux pour toi Matheo !

Je souris et je regardai se poser sur le sol avec finesse et précision. J'avais eu si peur que j'étais moi-même surpris de le voir parvenir à réaliser un tel miracle. Un large sourire flottait sur mes lèvres, pourtant pâle copie de celui qui s'était dessiné sur ses lèvres si délicates. Il semblait si heureux, si... vivant. Je n'aurais su qualifier ce sentiment qui montait en moi. C'était tout simplement fantastique. J'y avais cru, certes, mais au moment de la réalisation, j'avais fait l'erreur de douter. Or, je n'aurais jamais du douter... Je l'avais dit. Matheo, par bien des façons déjà, avait su me montrer que tout était possible. Cet enfant -non, ce jeune homme- avait su me montrer qu'il était incapable de réaliser l'impossible.
Je fus tiré de ma rêverie par sa demande, et un sourire étira mes lèvres. Je m'approchai de lui, et insufflai une pointe d'énergie supplémentaire au cristal qui avait déjà perdu en taille.
Je laissai glisser mes doigts le long de la surface chaude avant de la laisser tomber contre mon corps. Mes pieds quittèrent lentement la surface du sol, et je m'élevais à quelques mètres au dessus du sol, attendant que mon ami me rejoigne.

-On trouvera une solution encore meilleure que celle-ci Matheo. Je te le promets. Tu pourras revoler, et ce sans mon aide. Tu y arriveras.

Je fermai les yeux, et, inspirant une grosse bouffée d'air, je rouvris les yeux sur Terrae. Je m'approchai de Matheo, et lui attrapai le poignet.

-Viens avec moi.


Mes doigts glissèrent sur sa peau, et je m'envolai en direction du lac.



Spoiler:
 

#   Sam 28 Nov 2015 - 16:00

Personnage ~
► Âge : 17 ans
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 608
Date d'inscription : 27/12/2011
Emploi/loisirs : Chanter pour la nuit et dormir sous le jour
Humeur : Résignée mais parfaite tout de même^^

Il souriait. Je le savais. Je ne le voyais peut-être pas mais je le sentais, lorsqu'il me parlait ou lorsque je sentais se poser son regard sur moi, toutes ces petites sensations se décuplent lorsque l'on devient aveugle. Je pouvais sentir son sourire. Je l'imaginais tout aussi bien. J'étais heureux pour moi, pour lui aussi et heureux qu'il soit heureux. Sa joie était sincère lorsqu'il remarqua que je volais, je le sentais bien et cala décupla mon sentiment d'euphorie.
Je sentis alors que le cristal dans mes mains retrouvai un regain d'énergie tandis que celle de Ryu s'envolait au-dessus de moi. Il m'attrapa doucement le poignet, m'invitant à le suivre, à faire cette fameuse expérience maître-élève dont j'avais toujours rêvé : voler avec Ryu. Il était le premier avec qui je partageais ce moment, je n'avais volé que seul jusqu'à présent. Mais lui plus que quiconque devait être le premier avec qui je volais, sur qui je pouvais me calquer. Je suivis son mouvement sans hésiter, m'envolant à mon tour pour retourner dans la fraîcheur de l'air nocturne.

C'était un peu plus dur avec une autre personne. Non seulement je devais me concentrer sur les ultrasons que je recevais mais je devais aussi percevoir son énergie pour ne pas le perdre. Mais il ne s'éloignait pas trop et son cristal me permettait de le sentir presque sans y penser. A travers mon radar de chauve-souris, je redécouvrais Terrae sous un autre angle. Il n'y avait pas de couleur, mais je percevais les formes, la profondeur de chaque élément autour de moi. En suivant la route ainsi tracé, j'en déduisis que Ryu me conduisait au lac. La suite allait me donner raison...
Une grande étendue prit place dans mon monde nocturne. Au premier aborde, c'était difficile à imaginer que c'était un lac, mais l'air transportait de l'humidité, des effluves aquatiques qui laissaient présager la proximité d'un élément liquide. Et puis, j'étais déjà venu plusieurs fois, la topographie du lieu que je percevais m'était malgré tout familière, bien que voir le monde ainsi était singulièrement différent! Transporté par mon ivresse du moment, je descendis doucement pour frôler la surface de l'eau de mes doigts. Joueur, je lançais une gerbe d'eau sur Ryu qui volait à côté.

-Wahou! C'est super!

Je n'étais jamais venu voler jusqu'au lac auparavant. Pour un peu, j'avais presque l'impression d'être Peter Pan.



Hrp: Oh t'es trop choupi <3 Ne t'inquiète pas, je m'y remets tout doucement aussi comme tu peux voir --"


#   Dim 20 Déc 2015 - 18:15

Personnage ~
► Âge : 25 ans.
► Doubles-comptes ? : Mitsuki & Allen
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 2520
Date d'inscription : 24/12/2010
Age : 24
Emploi/loisirs : Heuu... Directrice à plein temps, à c'qui paraît.
Humeur : C'est vous qui voyez :3
http://terrae.forumpro.fr

Je laissais Matheo s'habituer au nouvel environnement que lui offrait le lac. Je fermai les yeux à mon tour, essayais de percevoir le monde tel qu'il le percevait. L'air était humide, humidité qui se renforçait au dessus du lac. Quelques animaux nocturnes vivaient leur vie sur terre, ou quelques fois accrochés dans un arbre.

J'eus un sourire, et rouvris les yeux alors que Matheo descendait en direction de la surface lisse du lac. Je me rapprochai de lui, préférant être à proximité dans le doute où il ne percevrait pas correctement les distances. C'est donc gentiment que je me pris de l'eau en plein figure. Un rire m'échappa, et j'en envoyais à mon tour sur Matheo avant de raser l'eau du lac, accélérant l'allure jusqu'à ce que je retrouve la terre et que j'atterrisse délicatement en tailleur sur le sol. Je regardais Matheo qui volait dans ma direction.

Le reflet de la lune sur l'eau du lac était merveilleux ce soir. On aurait dit un véritable mirage... Je me perdis un instant dans cette contemplation avant de relever les yeux vers Matheo. Malheureusement, même avec l'énergie et son contrôle qu'il allait petit à petit développer, il ne pourrait plus jamais voir ça...

-Dis-moi Matheo... Est-ce que tu as parlé à tes parents depuis la dernière fois que je les ai croisé ici, à Terrae ?
osai-je demander.

C'était une question risquée. J'ignorais même encore comment j'avais eu le courage de la poser. Pourtant, elle me paraissait importante ; indispensable.

En le voyant voler comme ça, comme un gosse, j'avais senti une boule se former dans mon ventre. Ses parents étaient-ils au courant de sa cécité...? Ce n'était pas une chose facile à avouer, d'autant qu'il avait déjà suffisamment de problèmes comme ça... Mais pourtant, c'était quelque chose qui devait être dit, non ?



Spoiler:
 

#   Jeu 31 Déc 2015 - 11:58

Personnage ~
► Âge : 17 ans
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 608
Date d'inscription : 27/12/2011
Emploi/loisirs : Chanter pour la nuit et dormir sous le jour
Humeur : Résignée mais parfaite tout de même^^

Je tournai comme un gamin dans les airs, en faisant toutefois attention à ne pas faire un atterrissage catastrophe dans le lac. Bon, l'eau amortirai largement ma chute mais je n'avais pas trop envie d'être trempé et de me choper une pneumonie en prime. Mes méditations prirent fin en recevant une gerbe d'eau envoyé en représailles par Ryu. J'étais sûr qu'il se vengerait. Et on appelle ça un adulte après hein! Je laissais mon rire s'échappait, puis ralentit jusquà voler tout doucement. J'avais épuisé en partie mes forces, et j'avais mal au crâne. Je me posai donc sur la rive avec joie, gouttant le plaisir du repos bien mérité. Cette nuit était magique à bien des égards pour moi. J'avais retrouvé mes ailes et, même si je ne pouvais pas le voir, j'avais senti le lac sous mes doigt, j'avais senti l'odeur humide qu'il dégageait. Ses sensations... Me laissaient encore penser que le monde n'était peut-être pas tout à fait inaccessible aux gens comme moi.

La question de Ryu me ramena à la rélaité. Je laissais un petit silence s'installer, tandis que je réfléchissais à ma réponse dans ma nuit personnelle.

-Pas encore... Il faut que je trouve quelqu'un pour écrire la lettre...et puis...

Je pris une grande respiration avant de poursuivre.

-Tu les as rencontré, tu as discuté avec maman... Ils vont s'inquièter, ils voudront me ramener à la maison et ça, je n'en ai pas envie. Pas pour l'instant. Pourtant je sais que c'est cruel de ma part de ne pas leur dire... Tu me trouves bête ?

Parce que moi oui, mais même en le sachant, c'était dur pour moi d'inquièter volontairement mes parents. J'aurai souhaité leur dire une fois que j'aurai appris m'habituer à mon handicap, pour leur montrer que je peux quand même me débrouiller seul. J'aurai très peur qu'il n'arrive en trombe à Terrae pour me ramener, ce qui ne serait pas bon, les meilleures aides que je peux recevoir sont ici.

-Je leur dirai. J'ai juste besoin de temps, pour leur montrer que même aveugle je peux me débrouiller sans eux.

Je restai absent pendant encore quelques secondes, puis décidai d'enchaîner spontanément vers un autre sujet, pour parler de chose splus joyeuses et surtout, cela faisait longtemps que je n'avais pas parlé à Ryu, alors je voulais aussi avoir de ses nouvelles.

-Et toi dis-moi, tout va bien en ce moment ? Daisuke et mademoiselle Honda se portent bien ?



#   Mar 19 Jan 2016 - 17:41

Personnage ~
► Âge : 25 ans.
► Doubles-comptes ? : Mitsuki & Allen
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 2520
Date d'inscription : 24/12/2010
Age : 24
Emploi/loisirs : Heuu... Directrice à plein temps, à c'qui paraît.
Humeur : C'est vous qui voyez :3
http://terrae.forumpro.fr

Je souris doucement suite aux paroles de Matheo. Je comprenais bien que cela puisse le rebuter un peu... C'est toujours compliqué d'annoncer ce genre de nouvelle. Enfin, j'imagine que ça doit l'être... Matheo est la première personne que je rencontre atteinte de ce syndrome. Mais quand je vois de quelle manière j'ai réagi, moi, face à cela, je réalise que ce sera encore plus compliqué pour ses parents d'accepter. Je comprendrais même qu'il exige le retour de Matheo pour pouvoir s'occuper de lui, l'avoir près d'eux... Sans dire qu'ils pourraient aller jusqu'à reporter la faute sur notre institut. Malgré toute leur bonne volonté (car je suis persuadé que ce sont des personnes sages), ils ne pourront pas nier eux-même que Terrae semble tout de même être un endroit bien étrange. Leur dernière visite en est la preuve-même... En plus d'être étrange, aux yeux des parents, Terrae peut être un danger. Et vu son âge, Matheo est toujours sous la responsabilité de ses parents. Ils pourraient facilement lui demander de rentrer, d'abord parce qu'ils sont inquiets de son état de santé et veulent l'aider, et ensuite parce qu'ils pourraient avoir peur que son état ne s'aggrave, ici, à Terrae.

D'une part, je me suis dit que ce serait peut-être mieux qu'effectivement, il rentre chez lui. D'autre part, je me suis mis à sa place, et j'ai réalisé que moi non plus, je ne voudrais pas rentrer. Déjà parce que rentrer implique que l'on va mal... Et à en voir Matheo, c'est loin d'être le cas. D'autant que dans ce genre de situation-là, on préfère ne pas être considéré comme différent des autres. Et puis rentrer, c'est signer la perte des pouvoirs, de la magie qui habite Terrae mais qui nous habite aussi tous. Ca peut paraître superficiel, dit comme ça. Mais une fois acquise, la magie fait partie de nous. On n'est pas obligé de l'utiliser tout le temps... Le simple fait de la sentir, de savoir qu'elle est là suffit à nous rassurer. Et quelqu'un qui a ressenti un Vide a besoin de ça pour se relever...

-Je comprends. Tu as raison. Je pourrais t'aider à écrire la lettre si tu veux.

Je lui adressai un léger sourire, et renchéris sur sa question.

-Tout le monde va bien oui ! Tiens, d'ailleurs, Hideko attend un nouvel enfant. On ne sait pas encore le sexe du bébé, on préfère attendre l'accouchement pour le savoir. Depuis que Daisuke est au courant, il passe son temps à parler au ventre d'Hideko, c'est adorable !
ris-je en repensant à sa frimousse qui vient sans cesse se coller contre le ventre arrondi de sa maman. Tu devrais repasser nous voir un de ces quatre, venir dîner ou quelque chose dans le genre. Ca ferait super plaisir à Hideko et Daisuke je suis sûr !



Spoiler:
 

#   Sam 23 Jan 2016 - 22:49

Personnage ~
► Âge : 17 ans
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 608
Date d'inscription : 27/12/2011
Emploi/loisirs : Chanter pour la nuit et dormir sous le jour
Humeur : Résignée mais parfaite tout de même^^

En me penchant sur ce que je venais de dire, je me demandais presque si ma réaction n'était pas simplement celle d'un lâche. Peut-être est-ce que je cherchais juste une excuse pour me dérober à mes responsabilité. Peut-être que je me mettais des barrières tout seul. Mes parents auraient confiance en moi, je n'en doute pas, mais ce n'était pas de confiance qu'il s'agissait. Ce sont mes parents... Ryu et mademoiselle Honda peuvent comprendre mieux que quiconque ce que c'est. Quand bien même ils auraient confiance, ils n'en demeureraient pas moins inquiets. Je ne sais plus... Est-ce que je prenais vraiment la bonne décision ? Même pour moi les choses n'étaient pas claires...

Je relevais la tête à la proposition de Ryu, qui ne m'étonnait venant de lui. Je souris dans le vide, la fatigue m'empêchant de percevoir les choses clairement à présent, mais j'étais sûr qu'il comprendrait.

- Pourquoi pas... S'il y a bien quelqu'un en qui j'ai confiance, c'est toi!

Il saurait aussi mieux que moi la façon de m'adresser à mes parents pour annoncer ce genre de choses. Même s'ils étaient au courant, il devait y avoir un protocole j'imagine.
Je cessais de penser à tous ces problèmes, en profitant pour écouter les nouvelles de la famille. Je ne pus m'empêcher de pousser un grand "oooooh" en entendant la nouvelle. Je me dressais d'un coup, sous le choc. Le pire c'est qu'il me l'annonce juste comme ça, comme s'il me disait simplement qu'il avait manger un sandwich à midi.

-Tu vas encore être papa ? Oh c'est génial Ryu, je suis si content pour toi! Et comment vous allez l'appeler... Ah ben non c'est vrai vous connaissez pas le sexe. Oh, je suis vraiment heureux pour toi!

Ce bébé ne le savait pas encore, mais il allait naître dans la plus formidable des familles qui soient, avec le meilleur père qui puisse exister ( à part le mien bien sur ). Daisuke devait être content aussi j'imagine... L'anecdote sur son fils ne tarda pas à arriver d'ailleurs, et je ne pus m'empêcher de rire.

-Oh c'est mignon! Il aime déjà son petit frère. Moi, ma soeur, quand j'étais bébé, ma mère m'a raconté qu'elle avait voulu m'étouffer avec un coussin. Sûrement parce que je volais trop l'attention...

Je mis alors la main devant ma bouche, me rendant compte que je donnais si ça se trouve des angoisses inutiles à un futur parent de deux enfants. Je secouai alors la tête, le persuadant que c'était si ça trouve une histoire juste comme ça.
L'invitation, après un moment de surprise, me toucha profondément, et me tira un doux sourire.

-J'en serais ravi. Je n'ai pas revu mademoiselle Honda depuis l'invasion scientifique et Daisuke... depuis son anniversaire je crois!

Ce qui commençait à faire loin. L'idée de sortir de ma solitude pour discuter ou manger avec d'autres personnes pour une fois me paraissait très aléchante également. Peut-être est-ce pour ça que Ryu me l'a proposé...


Hrp: tu sais que ton avatar est juste trop beau *O*


#   Jeu 28 Jan 2016 - 11:05

Personnage ~
► Âge : 25 ans.
► Doubles-comptes ? : Mitsuki & Allen
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 2520
Date d'inscription : 24/12/2010
Age : 24
Emploi/loisirs : Heuu... Directrice à plein temps, à c'qui paraît.
Humeur : C'est vous qui voyez :3
http://terrae.forumpro.fr

HRP : Merciiii :3

L'enthousiasme de Matheo me fit chaud au coeur. Je laissais mon sourire s'étirer alors qu'il évoquait les actes diaboliques de sa soeur quand il n'était encore qu'un bébé. Un rire m'échappa et je ne pus m'empêcher de répondre sur le coup alors qu'il posait ses mains sur sa bouche comme s'il venait de dire une bêtise.

-Ca a été à peu près pareil pour moi avec mon petit frère. Quand il était bébé, je passais mon temps avec lui, je voulais toujours le porter et lui faire des câlins. Et puis, quand il a commencé à grandir, j'ai probablement dû avoir peur qu'il devienne plus intéressant que moi et à partir de là j'ai déclaré la guerre entre nous. Je le repoussais sans cesse quand il venait pour me faire un câlin, j'étais pas un grand frère très sympa.

Mais pourtant, quand j'y repense, c'était une époque agréable. Notre mère était encore là, et malgré nos chamailleries, tout était... Normal, en fait. Et puis notre mère est morte et notre père s'est enfermé dans son travail... A partir de là plus rien n'a été comme avant. Peut-être que c'est ça qui nous a finalement rapproché vraiment avec mon frère. Je me sentais obligé de le défendre, notre mère n'étant plus là pour ça. Je ne voulais pas qu'on lui fasse du mal, je m'attachais à tous les détails qui pouvaient lui nuire. Je suis plus ou moins passé du pire des grands frères au meilleur. C'est assez amusant quand on y pense. Mais enfin, malgré ça, je pense que nous aurions fini par redevenir proches dans tous les cas.

-Enfin, au final, on verra bien comment réagira Daisuke !

Après tout, malgré nos deux expériences assez communes, peut-être que Daisuke adorera son petit frère ou sa petite soeur et que rien ne pourra les séparer ! Ce serait beau, hein ?
Matheo sembla content que je lui propose de passer du temps avec notre petite famille et j'en fus ravi. Même si j'adorais passer du temps juste avec lui, j'aimais aussi partager ces instants-là avec ma famille. C'était un peu comme si les deux choses les plus chères à mon coeur se mêlaient.

-On peut essayer de planifier ça pour ce week-end alors, si ça te branche ! Pour l'heure, je te propose de rentrer, j'ai l'impression qu'un peu de sommeil ne te fera pas de mal,
soufflai-je avec une légère pointe d'amusement dans la voix.

J'ignore si c'était le fait de parler de ses parents qui l'avaient un peu ramolli tout à l'heure, mais je sentais de toute façon son énergie qui s'était maintenue à un niveau assez bas. Voler avec un cristal, en faisant attention à tout ce qui se passe aux alentours, c'est réapprendre à voler, et j'ose croire que ça doit être terriblement épuisant.



Spoiler:
 

#   Mar 9 Fév 2016 - 8:11

Personnage ~
► Âge : 17 ans
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 608
Date d'inscription : 27/12/2011
Emploi/loisirs : Chanter pour la nuit et dormir sous le jour
Humeur : Résignée mais parfaite tout de même^^

Je me détendais aussitôt en entendant Ryu raconter son propre ressenti par rapport à son frère. Cela avait été différent de moi j'ai l'impression, c'était vraiment aux premières années que ma soeur me voyait en menace. Mais lorsque ma maladie s'est déclarée, elle aurait pu se sentir réellement abandonnée, mes parents ne s'occupaient plus d'elle et, même si elle était grande, un enfant a toujours besoin de l'attention de ses parents. Pourtant, elle m'a aidé, elle fut plus présente pour moi que n'importe qui, elle me protégeait, me poussait tout le temps aussi à m'extravertir un peu. Elle avait renoncé à plusieurs aventures pour moi, sauf un, Nathan, celui qui trouvait amusant de me distraire; celui avec lequel elle avait créé cette horrible idée des power rangers...

-Le rôle du grand frère ou de la grande soeur doit être compliqué, quand on est le dernier, c'est un peu plus facile!

Même si certains doivent vivre avec l'ombre des grands toutes leur vie, ce n'était pas mon cas. Je n'en avais jamais eu l'occasion, elle était parti trop tôt.

-Oui tu as raison! Je suis sûr qu'il sera adorable!

Je relevai la tête dans sa direction, me repérant au son de sa voix pour dresser ma tête au maximum à la hauteur de ses yeux, mais la fatigue se faisait ressentir. On ne croirait pas comme ça, mais se repérer aux sons, c'est très épuisant, surtout quand on en a pas l'habitude. Ce week-end... Un grand sourire étira mon visage à l'idée de passer un moment avec la famille de Ryu. Bien sur, il y avait toujours ce petit stress d'être avec la directrice, difficile de la voir autrement pour un élève, mais je savais que je passerais un bon moment.

-Ca marche pour ce week-end! Ca me fera un entrainement en plus, ajoutais-je en souriant.

Car oui, je ne prévoyais pas de me faire conduire. J'essaierais de sentir l'énergie de Ryu et de me faire guider par elle, ou autrement. Je ne voulais pas devenir dépendant de quelqu'un, même de lui. C'était important que je me débrouille sans problème, les gens ne seraient pas toujours là pour moi.
Un baillement m'échappa peu avant la remarque de Ryu. J'acquiescai avec lenteur.

-Tu as raison... J'admets que je suis vraiment épuisé. Je ne pensais pas que cela me puiserait autant d'énergie de réapprendre à vivre!

Je me rendis compte alors que ma phrase sonnait un peu fataliste, alors que ce n'était pas du tout mon attention. Mais sur le chemin du retour, j'eus le temps d'en parler avec Ryu, de parler aussi de divers sujets sans importance, juste pour parler, comme à chaque fois. C'était bon que les choses reviennent à leurs places. Une fois arrivé à ma chambre, je saluai Ryu une dernière fois avant de rentrer m'allonger. Il était encore tôt je pense, la température était toujours basse... Mais j'avais bien besoin de me reposer. Surtout que, à partir de maintenant, j'avais un nouvel entrainement à poursuivre!


Hrp: Voilà ma belle, j'ai préféré conclure vu comment le rp avançait :) J'espère que ça te va <3


#   
Contenu sponsorisé

 

La joie des retrouvailles [privé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Terrae, Une nouvelle ère commence... :: L'Institut Terrae.
 :: Gymnase.
Aller à la page : Précédent  1, 2