Partagez
Le temps passe, mais la douleur jamais ne s'en va [Pv : Akihiko ♥]
##   Jeu 5 Nov 2015 - 19:06

Personnage ~
► Âge : 25 ans
► Doubles-comptes ? : Allen & Hideko
► Rencontres ♫♪ :
Mitsuki Hojitake
Messages : 2816
Date d'inscription : 23/01/2011
Emploi/loisirs : Faire ce que je veux o/
Humeur : EXCELLENTE !

Mon pied se prit dans une racine et je trébuchai. Me rattrapant in extremis contre le tronc d'un arbre, j'essuyai d'un geste maladroit les larmes qui roulaient sur mes joues. Je pinçai mes lèvres, retenant mes sanglots, et m'avançai en claudiquant un peu plus loin dans la forêt, m'asseyant sur un tronc d'arbre couché qui jonchait le sol.
Je frottai ma cheville, les larmes roulant silencieusement sur mes joues. En quelques jours à peine, j'avais tout perdu. Et malgré mon caractère, cette fois, je n'arrivais pas à le surmonter. Je retirai ma chaussure et dessinai des arcs de cercle avec mon pied afin de remettre ma cheville d'aplomb. J'essuyai mes dernières larmes. Je me sentais si lamentable que ça en devenait ridicule.
Aoi était en études et n'avait plus le temps de rien. Joyce m'en voudrait certainement jusqu'à la fin de sa vie -et cela en espérant qu'elle tarde à arriver, la fin de sa vie. Allen n'allait jamais sortir de cet espèce d'asile dans lequel il se trouvait. Et Ys ne voudrait plus jamais me voir maintenant que je lui avais parlé si mal...
Faut jamais dire que tout va mal. Faut toujours aller de l'avant, hein. Bah oui. J'peux toujours essayer de rebondir, c'est sûr. Sauf que, clairement, arrêtez de dire ça pour remonter le moral aux gens. C'est juste tellement plus simple à dire qu'à faire !
Je pestai mentalement, et, m'appuyant contre un tronc d'arbre, je me redressai après avoir remis ma chaussure. Je n'avais plus mal au pied, ce qui, déjà, était une bonne chose.
Je repris ma course, sans pourtant y trouver ni l'envie, ni le coeur. Après une vingtaine de minutes, je m'arrêtais dans un bosquet et me laissai glisser le long d'un arbre, tombant entre les feuilles mortes. Ma main en ramassa un paquet, et je les fixai de longues minutes avant de les jeter avec colère en face de moi. J'en avais assez d'être comme ça ! Il fallait que ça cesse ! Sinon...
J'essayai de me calmer -en vain. Après plusieurs minutes assises, mon pied commença à remuer, suivi de ma main, et finalement, mon hyperactivité m'emporta. Je me relevai et commençai à donner des coups de moins dans l'écorce de l'arbre contre lequel je m'étais appuyée. Des larmes de rage coulaient sur mes joues mais je les ignorais jusqu'à ce que je sente une présence s'avancer dans mon périmètre. Je vis rouge, et sans réfléchir une seule seconde, j'envoyais un éclair dans la direction de l'aura que j'avais ressenti, laissant le courant électrique grésiller entre mes doigts. Je fis volte face et m'exclamai, hors de moi, le coeur battant :

-Mais c'est pas vrai ! C'est pas possible d'être un peu toute seule dans ce fichu Institut ?!


Le temps passe, mais la douleur jamais ne s'en va [Pv : Akihiko ♥] Mitsu-signa
Ronron jtm ♥️

Et merci à Elfie pour l'avatar OMG CE KDO JPP
##   Jeu 5 Nov 2015 - 20:19

Personnage ~
► Âge : 17 ans
► Doubles-comptes ? : Matheo Runon-Paulina Ivanova
► Rencontres ♫♪ :
Akihiko Eiji
Messages : 397
Date d'inscription : 22/02/2011
Age : 18
Emploi/loisirs : Un petit carillon musicale accompagné d'un parfum de fleur sauvage.
Humeur : Dans la joie et la bonne humeur!

J'étais heureux car aujourd'hui il faisait beau, il faisait chaud, enfin pour une journée d'automne, et de ce fait, je m'étais décidé à aller me balader un petit peu. Franchement, j'en ai marre de rester dans cet institut. Deko-sama est gentille, elle essaye de ne pas me donner trop de responsabilité pour que je m'adapte ( ben oui, j'ai quatorze ans quoi! ) mais je ne peux pas y échapper tout le temps. Alors des fois, je m'enfuis en courant tandis que les autres masters me hurlent dessus. Non je ne suis pas intenable, je trouve juste que ce n'est pas intéressant! Pour moi quand on est master, on peut juste trop s'éclater! J'admets que je en le fais pas avec tout le monde, je respecte trop Deko-sama pour ça et puis il y a Mademoiselle Tomoe. Elle est bien trop gentille et trop douce avec moi pour que je lui fasse ce genre de coup. En plus elle est voyante comme quoi et parfois, lorsque l'on prend une pause, on passe tout notre temps à parler de notre pouvoir, à comparer, à se lancer de petits défis aussi parce qu'elle a compris que ça m'amusait: Bref, elle est trop géniale!

Mais elle n'était pas là aujourd'hui donc je n'avais eu aucun remords à m'enfuir à nouveau. Avec un soleil pareil, c'est le moment d'aller se promener dans les bois, cueillir des champignons ( même si je n'aime pas ça... ) et grimper aux arbres. C'est d'ailleurs un peu ce que je fis, jusqu'à ce que je loupe une branche et que je me ramasse comme un crotte dans un tas de feuilles. Lucky!
Je me redressais, faisant craquer mes os et me massant le dos. Feuilles ou pas, ça faisait mal quand même. Puis je sentis alors une énergie au loin. Curieux, je tournai la tête dans cette direction, me demandant qui cela pouvait être. On était loin dans la forêt, je ne m'attendais pas à croiser quelqu'un. Je pris mon panier rempli de champignons ( je ne sais pas ce que j'en ferais... Tiens, j'en ferais cadeau à Tomoe! ) et me dirigerais d'un pas guilleret, faisant de grandes enjambées, vers la source de cette énergie. J'y parvins assez vite et en voyant qui c'était, mon coeur battit la chamade.

-Ohé Mit...

Je n'eus pas le temps de terminer ma phrase car un éclair vola droit sur moi. Je ne pus que me jeter à terre pour éviter d'être touché. Je pris alors une moue geignarde, et me mis à pleurnicher.

-Meuh ... Mitsu-chan, tu m'as crié dessus!!!

Tandis que je sanglotais, une odeur de brûlé me vint aux narines. Curieux à nouveau, je laissais tomber mon cinema pour chercher l'origine de cette odeur plutôt répugnante. Je constatais alors, en baissant les yeux, que mes champignons avaient été touchés et avaient littéralement grillés ( panier compris! )

-Et en plus t'as bousillé mes champignons, dis-je cette fois en sanglotant à nouveau.


Le temps passe, mais la douleur jamais ne s'en va [Pv : Akihiko ♥] 1480354051-watanuki-sakuya-full-2033071-signa
##   Ven 6 Nov 2015 - 12:55

Personnage ~
► Âge : 25 ans
► Doubles-comptes ? : Allen & Hideko
► Rencontres ♫♪ :
Mitsuki Hojitake
Messages : 2816
Date d'inscription : 23/01/2011
Emploi/loisirs : Faire ce que je veux o/
Humeur : EXCELLENTE !

Je ne reconnus qu'à peine la voix du garçon qui me faisait face. Je n'avais pas encore eu le temps de passer du temps avec Akihiko depuis qu'il était passé Master et qu'il avait... grandi. Je sais déjà comment j'aurais réagi en temps normal. Je me serais avancée vers lui, je me serais excusée et je lui aurais proposé de retourner dans la forêt pour cueillir d'autres champignons. Mais j'étais encore trop en colère. J'étais trop assiégée par ma propre souffrance. Haha. Imaginez si j'avais été sensitive, hein. Déjà que mes propres émotions me submergeaient, alors avec les autres en plus...
Aaron avait vaincu il y a déjà presque deux ans cet espèce de monstre que j'avais en moi. Cet excès de rage et de colère qui me poussait à faire de mauvaises choses. J'avais dépassé ça. Je l'avais surmonté avec brio, même, si je puis dire. Sauf que là... C'était beaucoup plus facile de lui laisser la place. Aussi, je m'éteignis. Et je laissais cette partie sombre de moi aux commandes de mon corps.

-Qu'est-ce que j'en ai à faire de tes champignons ?

Je me redressai et essuyai mes poings qui étaient couverts de sang après ma tentative d'assassinat de cet arbre à côté duquel je me trouvais. Je relevai mes yeux qui brillaient d'une lueur dorée en direction d'Akihiko.

-Toi t'es bien venu me déranger alors que je ne t'avais rien demandé.

Mes mains grésillaient, et, sans que je n'ai le temps d'y songer, un nouvel éclair partit dans sa direction. J'étais hargneuse. Et plus j'avançais dans cette direction, plus je réalisais que j'aurais encore davantage de mal à m'en remettre.
J'aurais pu essayer de me calmer. J'aurais pu être plus avenante à l'égard d'Akihiko. J'aurais pu m'excuser, repartir à zéro, essayer de me changer les idées...
J'aurais pu.
Mais je ne l'ai pas fait.


Le temps passe, mais la douleur jamais ne s'en va [Pv : Akihiko ♥] Mitsu-signa
Ronron jtm ♥️

Et merci à Elfie pour l'avatar OMG CE KDO JPP
##   Ven 6 Nov 2015 - 20:07

Personnage ~
► Âge : 17 ans
► Doubles-comptes ? : Matheo Runon-Paulina Ivanova
► Rencontres ♫♪ :
Akihiko Eiji
Messages : 397
Date d'inscription : 22/02/2011
Age : 18
Emploi/loisirs : Un petit carillon musicale accompagné d'un parfum de fleur sauvage.
Humeur : Dans la joie et la bonne humeur!

Je cesse mes simagrées, malgré moi. La figure du petit garçon s'efface pour laisser place à celle du master, ce personnage que j'avais rencontré dans mes rêves, bien plus sérieux et prévoyant. Ce personnage prend le dessus. Pourquoi ? Parce que je sens un danger, je ME sens en danger. Je sais que c'est Mitsu-chan en face de moi, et en même temps j'en doute. Elle me réponds froidement, m'envoie carrément sur les roses... La véritable Mitsu-chan ne m'aurait jamais traitée comme ça. Je me souviens de son attitude dans l'arène, je me souviens de son soutien sans faille depuis mon premier jour. Elle n'était pas comme ça...

-Mitsu-chan... qu'est-ce que...

Encore une fois, je n'ai pas le temps de finir ma phrase. je vois ses mains grésiller, et mes sens comprennent avant moi que je suis pris pour cible. L'éclair part, je me baisse en quatrième vitesse. Cette fois-ci je m'y attendais. Pourquoi elle m'attaque ? Pourquoi elle crie comme ça ?
Mitsu-chan...

-Tu es malheureuse ? Tu as un problème ?

Je posais ces questions mais le master, le garçon plus mûr en moi avait compris l'inévitable, il avait compris qu'elle voulait se battre et que je ne pourrais l'éviter. J'avais un pied dans la fosse et je devais faire le second pas. Pourtant, je répugnais à l'attaquer, je n'en avais pas envie... Ces yeux d'or me firent l'effet d'un électrochoc. Elle était sérieuse.
Je poussais un profond soupir, tandis que mes yeux virés au bleu.

-J'ai compris... Je vais te faire avouer de force!

Je levais un bras en l'air, accompagné d'un vague faisant environ ma taille qui tourbillonnait autour de moi. Sans prévention, je lui lançais dessus, mes sens concentrés sur la perception de l'avenir. J'espérais que tout se terminerait bien, pour l'instant, rien n'était sûr...


Le temps passe, mais la douleur jamais ne s'en va [Pv : Akihiko ♥] 1480354051-watanuki-sakuya-full-2033071-signa
##   Dim 8 Nov 2015 - 10:39

Personnage ~
► Âge : 25 ans
► Doubles-comptes ? : Allen & Hideko
► Rencontres ♫♪ :
Mitsuki Hojitake
Messages : 2816
Date d'inscription : 23/01/2011
Emploi/loisirs : Faire ce que je veux o/
Humeur : EXCELLENTE !

Ses paroles me passèrent à côté comme le vent. C'est à peine si je réalisais qu'il avait parlé. Mon intérêt pour ce qu'il aurait pu raconter frôlait le zéro. Quelques secondes après, il comprit ce dont j'avais vraiment besoin, et un rictus m'échappa tandis qu'il envoyait sur moi une espèce de petit tsunami tourbillonnant.

Je n'eus pas de mal à l'éviter en me téléportant à quelques mètres à côté, accroupie sur un rocher. Mes sens s'aiguisaient de plus en plus à chaque seconde. Je sentis mes pupilles se dilater en même temps que ma vue s'ajustait à la situation. Un dernier sentiment de remord s'empara de moi avant que je ne laisse le contrôle total de mon corps à cet "autre moi". Je m'éteignis. Et Il se réveilla.

Je sautai pour descendre du rocher, et formai dans mes mains plusieurs disques concentrés d'énergie qui explosaient au contact des énergies étrangères à la mienne. D'un grand geste des bras, je les envoyais voler pour qu'ils se placent sur le sol tout autour de la zone qui nous entourait. Je levai mon regard doré sur Akihiko, un sourire mauvais en coin. Deux sphères électriques se gonflèrent dans mes mains. Je les envoyais dans sa direction en même temps que mon corps s'électrifiait.

J'étais probablement en train de faire une grosse erreur en laissant l'électricité parcourir tout mon corps. Tout bêtement parce que, stupide comme je l'étais, je n'avais toujours pas fait le rapprochement entre le fait qu'Akihiko était Eau, et que l'eau était justement le meilleur conducteur de l'électricité. Pour être plus précis, et pour faire plus simple, s'il parvenait à me toucher avec son élément, j'étais suffisamment recouverte d'électricité pour m'électrocuter moi-même.

Mais que voulez-vous. Lorsqu'on n'a plus que son corps pour nous guider, lorsque nos pensées cessent d'être et que notre raison nous abandonne, on ne fait pas toujours les meilleurs choix. C'est quelque chose que j'ai pu apprendre à mes dépens.


Le temps passe, mais la douleur jamais ne s'en va [Pv : Akihiko ♥] Mitsu-signa
Ronron jtm ♥️

Et merci à Elfie pour l'avatar OMG CE KDO JPP
##   Lun 9 Nov 2015 - 20:24

Personnage ~
► Âge : 17 ans
► Doubles-comptes ? : Matheo Runon-Paulina Ivanova
► Rencontres ♫♪ :
Akihiko Eiji
Messages : 397
Date d'inscription : 22/02/2011
Age : 18
Emploi/loisirs : Un petit carillon musicale accompagné d'un parfum de fleur sauvage.
Humeur : Dans la joie et la bonne humeur!

Je me mordais les lèvres. J'avais oublié qu'elle était téléporteuse. Mais dans un sens, j'étais soulagé qu'elle ne se soit pas fait toucher, ni blesser. Une pensée indignée me parvint à l'esprit, signe que le master en moi n'était pas d'accord. Il avait raison, là, c'est un combat. Il n'y a pas à tergiverser. On s'affrontait, je devais vouloir la blesser, je devais vouloir rester sain et sauf surtout. Son regard, son sourire... Tout m'indiquait que je devais me défendre pour ma survie. Ce sourire, elle semblait presque se moquer de moi... Soit! Moi aussi je suis master maintenant, alors je ne vais plus retenir mes coups. Quant à la téléportation...

D'un geste presque solennel, je fermai mes paupières avec deux doigts. Mes visions m'aideraient à prévoir ses déplacements et à attaquer en conséquence. De plus, son énergie se ressent assez facilement vu son état. Lorsque je vis ses disques, je en compris pas immédiatement. Ce n'est que lorsque je les vis se poser à terre que je compris. Ouah, elle me met dans un champ de mines ou quoi?
Deux autres sphères allaient dans ma direction, tandis que son corps était parcouru de grésillements. J'étais un peu perplexe, car j'avais très peur qu'elle ne se fasse mal. Mais je devais chasser ces pensée de mon esprit. Là, c'était le moment de s'amuser.

Primo! Se débarrasser des sphères! Ce qui fut vite fait après avoir créé moi-même deux sphères gélatineuse pour éviter qu'elle ne soit trop conductrice, auxquelles je mêlais mon énergie, qui explosèrent à leur contact
Deuxio! Ses fichues mines qui m'empêchent de courir partout. Une idée me vint, assez dangereuse, mais qui eut le mérite de me faire sourire. Je créai autant de clones aqueux qu'ils y avaient de mines et, dans un mouvement suicidaire, les envoyais tous sur les mines pour les faire sauter.

-Youhou!

Les résidus d'eau qui volaient dans tous les sens se figèrent tout à coup. De fines gouttelettes apparaissent par-ci par-là comme figés dans le temps. Soudain, chacune d'elle se transforma en pic de glace qui vola en direction de Mitsu-chan. Les yeux toujours fermaient, j'anticipais son déplacement et sa contre-attaque de mon mieux.


Le temps passe, mais la douleur jamais ne s'en va [Pv : Akihiko ♥] 1480354051-watanuki-sakuya-full-2033071-signa
##   Lun 9 Nov 2015 - 22:51

Personnage ~
► Âge : 25 ans
► Doubles-comptes ? : Allen & Hideko
► Rencontres ♫♪ :
Mitsuki Hojitake
Messages : 2816
Date d'inscription : 23/01/2011
Emploi/loisirs : Faire ce que je veux o/
Humeur : EXCELLENTE !

Son cri de joie me serra la gorge. Je le fixai avec amertume déjouer tout ce que je venais à peine de mettre en place. S'il veut la jouer comme ça...

Plusieurs gouttes d'eau qui volaient dans les airs m'atteignent sans que je n'ai le temps d'y songer, et je serrai les dents alors que ma propre électricité me brûlait au contact de la solution aqueuse. L'eau qui était resté dans les airs se solidifia. Je me redressai sur mon rocher, les sens aux aguets. La glace vola dans ma direction. J'eus le temps d'en éviter la moitié, une autre partie partit se planter dans les arbres par manque de précision et j'encaissai le reste au creux de mon épaule gauche et sur mon molet droit. Je portai une main sur mon flanc que l'un des pic avait frôlé et constatai que ma main était couverte de sang. Je serrai les dents. J'avais beau voir ça, ce qui me terrifiait davantage était l'absence de douleur que je ressentais.

Je me téléportai immédiatement sur lui et, comme de par hasard, j'avais oublié qu'il était Voyant.

Il esquiva mon attaque et je me retrouvai en mauvaise posture, face à lui qui semblait savoir à l'avance l'issue de ce combat. Je pestai, me mordillant la lèvre inférieure en me relevant le plus rapidement possible. L'électricité qui grésillait encore tout autour de mon corps (merci de m'avoir attaquée avec de la glace et non de l'eau) se rassembla dans mes mains, et je jetai deux éclairs dans sa direction avec la ferme intention de le blesser, aussi cruelle pus-je être.
J'ignorais si mes éclairs avaient porté leur fruit, et je n'eus pas le temps de chercher à le savoir : je créai une petite bille électrique au bout de chacun de mes doigts, et les lançai dans sa direction, les préparant à exploser une fois arrivé à une distance de un mètre.

Enfin, mettant au point ma défense, ne cessant d'être stupide, je fermai les yeux, et laissai quelques nuages se regrouper dans le ciel, annonçant l'orage. Ma main se porta sur mon flanc abîmé, et j'esquissai un sourire amusé. électrifiant ma main, je forçai ma plaie à se cicatriser, et m'apprêtai à faire la même chose sur mon mollet et mon épaule.

HRP : Je trouve Mitsu affreuse, je suis désolée >< J'ai trop de mal à la jouer comme ça en plus >>


Le temps passe, mais la douleur jamais ne s'en va [Pv : Akihiko ♥] Mitsu-signa
Ronron jtm ♥️

Et merci à Elfie pour l'avatar OMG CE KDO JPP
##   Dim 15 Nov 2015 - 17:48

Personnage ~
► Âge : 17 ans
► Doubles-comptes ? : Matheo Runon-Paulina Ivanova
► Rencontres ♫♪ :
Akihiko Eiji
Messages : 397
Date d'inscription : 22/02/2011
Age : 18
Emploi/loisirs : Un petit carillon musicale accompagné d'un parfum de fleur sauvage.
Humeur : Dans la joie et la bonne humeur!

Lorsque je vis ma glace la toucher, je ne ressentis rien. Normalement, l'enfant aurait ressenti de la douleur, de la peine, aurait refusé le combat... Ce n'était pas lui qui était aux commandes. Ce n'était plus le moment des enfantillages car elle était sérieuse, mortellement sérieuse. Et j'avais bien l'intention de la calmer!
Elle se téléporta près de moi et je ne pus m'empêcher d'esquisser un bref sourire. J'esquivais agilement chacune de ces attaques, prévoyant une seconde à l'avance son mouvement et ne bougeant que le strict minimum pour ne pas me faire toucher. Inutile de faire de grands gestes inutilement qui ne pourrait que me mettre en danger. Cela sembla beaucoup l'énerver d'ailleurs.

Je reculai précipitamment en sentant son énergie de concentrer. Pas assez vite toutefois. Un des éclairs toucha mon épaule de plein fouet. J'esquivais le deuxième en me laissant tomber en arrière suite au choc et roulais en sécurité. D'une main, je pressai la blessure faîte, tout en restant pleinement concentré sur le combat. Je ne devais pas me laisser distraire, ce n'était pas le moment pour ça. Tout n'est pas fini. Je notais du coin de l'oeil les nuages s'accumuler, annonçant un orage prochain... Une idée germa dans mon esprit.
Je me relevai et créai une vague qui engloutit ces billes à bonne distance. Ces dernières explosèrent mais j'étais déjà hors de portée. Avec de petits bond agiles, je tournais autour d'elle, la harcelant de sphère aquatiques gélatineuses. J'étais prêt. Faisant exploser d'un coup mon énergie, je me servis de l'eau contenu dans les nuages au-dessus de nos têtes pour créer une pluie diluvienne qui ressemblait à ces pluies torrentielles des moussons d'Afrique. Mais ce n'était pas fini... Avec toute cette pluie, de grandes flaques vinrent trouer l'herbe verte tout autour de nous. Me concentrant sur ces dernières, Je les transformer brusquement en glace pour qu'elle emprisonne Mitsu-chan, que j'avais attiré dans ce coin avec me sphères de tout à l'heure. La glace remonta sur ces jambes et je créai une sorte de gangue de glace destiné à l'emprisonner... Mais aussi à la sauver. La sauver de cette pluie qui devait lui faire du mal, et la sauver d'elle-même..


Hrp: Oui elle est super méchante mais c'est super cool!!! Ne plus ça force Aki à être sérieux, moi j'adore <3


Le temps passe, mais la douleur jamais ne s'en va [Pv : Akihiko ♥] 1480354051-watanuki-sakuya-full-2033071-signa
##   Dim 22 Nov 2015 - 13:29

Personnage ~
► Âge : 25 ans
► Doubles-comptes ? : Allen & Hideko
► Rencontres ♫♪ :
Mitsuki Hojitake
Messages : 2816
Date d'inscription : 23/01/2011
Emploi/loisirs : Faire ce que je veux o/
Humeur : EXCELLENTE !

HRP : J'avoue qu'Akihiko a la classe !

Une fois n'est pas coutume, mes attaques ne l'atteignirent qu'à peine, et je serrai les dents de rage. Pourquoi fallait-il qu'il pare tout ?!

Je pestai, et me concentrai d'ores et déjà sur sa riposte. Il me tournai autour, et je n'arrivais pas à me concentrer suffisamment vite pour me téléporter à l'écart à cause de toutes ses sphères que je devais faire exploser avant qu'elles ne me touchent. J'eus à peine le temps d'électrifier mon corps, encore une sublime idée, qu'une pluie bien trop puissante s'abattit sur moi. Je hurlais sous la douleur de mon corps qui m'électrocutait moi-même, me tordais dans tous les sens. Je tombai un genou à terre, l'électricité se vidant dans la terre. Je croisai mes bras, serrai mes doigts sur ma peau qui me brûlait. J'étais entièrement recouverte de brûlure et pourtant, je n'avais même pas eu le temps de "fumer" car la pluie ne cessait de faire baisser la température de mon corps.

Je me pinçai les lèvres, commençant à trembler. J'essayai de me lever lentement, un peu hésitante. J'eus à peine la tête de me redresser que de la glace se hissait sur mes jambes. J'eus le temps de lever les yeux vers lui et dans un appel à l'aide, je le perdis de vue tandis que son dogme de glace m'enfermait. Un frisson me parcourut l'échine à cause du froid qui me clouait sur place.

Lentement, je commençais à créer de minuscules sphères d'électricité que j'envoyais se coller contre chaque parcelle du mur de glace qui m'emprisonnait. Je multipliais le nombre de petites sphères, sans m'épuiser, sans me décharger de mon énergie. Petit à petit, la couche s'épaissit et une chaleur assez étrange remit en état de marche mes muscles. Mes tremblements cessèrent petit à petit, et la couche de glace qui m'entourait commença à fondre. Je repérai un coin devenu plus fragile, et frappai plusieurs coups de poings dedans. Je sortis du dogme après avoir réussi à me hisser hors de la glace qui entourait jusqu'alors mes jambes.

Mes yeux s'habillèrent d'or. J'adressai un sourire mauvais à Akihiko. Qu'est-ce qu'il avait pensé faire, hein ? L'eau recommença à brûler mon corps. Je fermai les yeux l'espace de quelques secondes. Le tonnerre gronda. Je rouvris mes yeux électriques. La foudre frappa le sol. Une fois, deux fois. Trop de fois, toujours en direction d'Akihiko. Un éclair frappa une flaque d'eau qui était en contact avec mes pieds. Je sentis la semelle de mes chaussures fondre. Je n'hurlais pourtant pas de douleur sous le choc. Au contraire, mon sourire s'agrandit. Un rictus m'échappa tandis que le tatouage sur mon flanc cessait de s'étendre. Ma greffe s'était activée d'elle-même, permettant ma survie. Toutes les brûlures qui recouvraient mon corps disparurent. Je sentis l'énergie emmagasinée par l'éclair que je venais de me prendre recouvrir tout mon corps. Mon sourire s'étira en coin. J'écartai les bras de mon corps, et dans un geste vif, envoyai sur Akihiko une dizaine de sphères électriques avant de me téléporter juste à côté de lui et de commencer à lui porter à nouveau des coups.


Le temps passe, mais la douleur jamais ne s'en va [Pv : Akihiko ♥] Mitsu-signa
Ronron jtm ♥️

Et merci à Elfie pour l'avatar OMG CE KDO JPP
##   Jeu 24 Déc 2015 - 18:13

Personnage ~
► Âge : 17 ans
► Doubles-comptes ? : Matheo Runon-Paulina Ivanova
► Rencontres ♫♪ :
Akihiko Eiji
Messages : 397
Date d'inscription : 22/02/2011
Age : 18
Emploi/loisirs : Un petit carillon musicale accompagné d'un parfum de fleur sauvage.
Humeur : Dans la joie et la bonne humeur!

J'eus bien du mal à ne pas réagir. Lorsque la glace se referma sur elle, je sentis son désarroi, je sentis son appel à l'aide à travers ses yeux, ses lèvres qui s'ouvraient dans un cri muet... Je voulus intervenir mais quelque chose m'en empêcher. La sensation permanente de danger coupait mon élan, le master en moi faisait taire la sympathie du jeune garçon qui l'aurait délivré sur le champ. Mais je ne devais pas. Cette prison n'était pas seulement pour me protéger moi mais aussi pour elle, la protéger d'elle même. Au moins... La pluie ne lui fait plus de mal. Je me détendis un peu, pensant que tout allait bien se terminer. La suite me donna à peine le temps de réagir. Une vision me prit rapidement la tête, je n'eus que queqlues secondes pour me ressaisir et agir.

Je vis ma glace fondre, tandis qu'elle déployait de nouveau effort pour me rayer du monde des vivants. La foudra commença à s'abattre autour de moi. Un sentiment de peur me vrilla l'estomac. Il fallait agir vite, il fallait mettre un terme à tout ça! Je laissais deux ailes de glace s'accrocher à mon dos et je m'élèvais juste pour quitter le sol, de façon à ce que les flaques ne conduisent pas l'électricité jusquà moi, mais sans m'éléver trop pour autant pour ne pas attirer la foudre. Je compris vite cependant que ça ne servirait à rien pour me protéger de ces éclairs. Ils tombaient de façon hasardeuse, imprévisible. Si je m'en prenait un... Je n'avais plus vraiment le choix. Une idée germa dans mon esprit, aussi dangereuse que tentante.
Je m'écartais d'elle et, lévitant toujours autour du sol, je ramenais toute l'eau des flaques ver smoi. La pluie favorisant nettement mon projet, une quantité incomensurable d'eau tourbillona autour de moi, eau que je gelais sur le champ pour éviter de finir carbonisé comme un poisson sur un barbecue. Une énorme bulle de glace se créa, faisant office de bouclier contre la foudre. Quelques éclairs s'abattirent dessus, mais ma glace associée à ma constante énergie arrêta les traits. Des impacts retentirent à leur tours... Mitsu-chan m'attaquaient par ses propres moyens aussi...

J'en profitais pour jeter un rapide coup d'oeil à mes blessures. De multiples brûlures, causées par l'électricité ambiante, parocurait ma peau. Mon corps me faisait mal, j'avais l'impression d'être une plaie vivante. Il fallait arrêter ça! On prenait trop de risque! Je ne savais pas ce qu'elle cherchait... Me voulait-elle vraiment du mal ?

-Mitsu-chan... Pourquoi tu n'es pas resté dans la glace? Tout ce serait bien terminé...

Je la regardais à travers ma bulle miroitante. Elle n'était pas elle-même, une vraie boule de fureur, que rien ne pouvait arrêter.

-Mais on dirait que tu préfères la guerre...

Je joignis mes mains, concentrant toute mon énergie sur la bulle que j'avais créé. J'absorbais l'air froid que je renforçais grâce à mon pouvoir. Mes yeux bleus pulsaient d'un pouvoir plus grand encore, que je n'avais jamais approché, jamais ressenti auparavant. Je compris vraiment alors pourquoi les masters étaient si différents des autres, en quoi ils se distinguaient. Je pensais que c'était juste un nouveau grade, une puissance plus grande. C'était plus que ça. Une maîtrise totale, un pouvoir divin... Un être parfait. Voilà ce qu'était un master. Et il était temps que je sois à la hauteur.

-Alors prépare toi! Je vais te montrer que, en comparaison, la reine des neiges n'est qu'une bleue!

Je ne craignais plus que la foudra me tombe dessus, je m'en moquais. La glace se transforma en une brume glacée que je renforçais encore avec mon pouvoir. La pluie se transforma en neige dont chaque flocon créait un fine couche de glace ne se posant sur une surface. La reine des Neiges ? N'importe quoi! Je vais te montrer ce que c'est qu'une vraie ère glaciaire! L'air se chargeau de cristaux givrés tandis que tout dans mon entourage se transformer en glaçon. Je ne me préoccupais plus de rien, ni des éclairs, ni de la peur, ni de Mitsu-chan à vrai dire... Toute mon attention était tendue vers ce pouvoir que je convoquais. Uen lueur bleue apparu dans mes mains, de l'énergie pure, de l'énergie glaçante. Mitsu-chan... Je vais te rafraîchir les idées, littéralement.
Tout à coup, ce fut comme si le temps s'était figé, comme si les flocons descendaient au ralenti pour finalement arrêter leur course dans le ciel. Puis soudain, je relâchais toute cette énergie, nous enfermant dans une spirale glaciaire. L'énergie partie en tourbillonant, transformant tout en glace, créant une sorte d'iceberg géant qui dévorait tout sur osn passage...


Hrp; Sorry pour le temps de réponse, j'ai été ultra occupé! Mais je t'aime quand même <3 J'essaye de me rattraper en te faisant un beau message ;)


Le temps passe, mais la douleur jamais ne s'en va [Pv : Akihiko ♥] 1480354051-watanuki-sakuya-full-2033071-signa
##   Mar 29 Déc 2015 - 15:28

Personnage ~
► Âge : 25 ans
► Doubles-comptes ? : Allen & Hideko
► Rencontres ♫♪ :
Mitsuki Hojitake
Messages : 2816
Date d'inscription : 23/01/2011
Emploi/loisirs : Faire ce que je veux o/
Humeur : EXCELLENTE !

HRP : Pas de souci ♥ J'espère que tu as passé un bon Noël !

L'anticipation. J'avais toujours été excellente en anticipation. Mes professeurs me le disaient souvent, mes parents aussi, mon entourage en général. Mon agilité et ma souplesse y était pour beaucoup, et, bien que je ne sois pas du genre à me vanter, j'avais une certaine vivacité d'esprit qui m'aidait énormément. L'anticipation était presque devenue instinctive. J'avais acquis cette capacité au fil des années, sans m'en rendre compte, grâce aux entraînements de papa mais aussi grâce à ces combats que j'allais toujours cherché lamentablement. Et pourtant, l'anticipation et l'instinct ne sont l'objet que d'une chose. La connaissance.
Je ne m'étais jamais battue contre un Master d'affinité Eau. Encore moins contre un ami, qui plus est. Je n'avais d'ailleurs que rarement été aussi violente ici, à Terrae, si ce n'est autrefois contre Aaron qui m'avait aidé à combattre ces ténèbres en moi. Une jolie métaphore pour qualifier sans doute cette part de souffrance, douleur et haine que j'avais accumulé au fur et à mesure des années à cause de toutes ses personnes qui m'avaient toujours rabaissée plus bas que sous terre.
Comme dit, je n'avais donc jamais affronté de Master Eau, et d'élève d'affinité Eau non plus d'ailleurs. Je ne connaissais qu'à peine leurs capacités, les personnes d'affinité Eau n'étant certainement pas les premiers à se vanter de ce qu'ils peuvent faire. Et mon manque de connaissance en la matière aurait très certainement pu me coûter la vie si je n'avais pas possédé une telle greffe.
Les yeux d'Akihiko étincelaient. Si je n'avais pas été dans un tel état de fureur, j'aurais probablement pu reconnaître qu'ils étaient absolument sublimes. Cette lueur qu'ils reflétaient, cette énergie pure qu'ils renvoyaient les rendaient, si ce n'est magnifiques, uniques. Je n'avais jamais croisé un tel regard. Peut-être me dira-t-on que ça n'était jamais arrivé car je n'avais jamais plongé mon regard dans les yeux de cette fameuse Aëlita.
Alors que tout se rafraîchissait autour de nous, le blizzard se renforçant, je sentis mon rythme cardiaque ralentir, piéger dans cette spirale infernale. J'étais littéralement bloquée par la glace, ne pouvant qu'à peine esquisser un mouvement de survie. Les flocons venaient cogner la glace dans un bruit cristallin. Si j'avais été croyante, j'aurais certainement pu comparer cette situation au chaos, ou l'apocalypse, je vous laisse choisir.
Mes membres s'engourdirent et mes cheveux, pourtant déjà blancs, me donnèrent l'impression de se cristalliser. Je n'avais pourtant pas mal. Ma greffe me protégeait de la douleur. Sauf que je ne pouvais plus rien faire. Ce pouvoir, mesuré, contrôlé, dépassait le mien, sauvage et impromptu. La beauté du spectacle n'en était qu'une preuve supplémentaire. J'étais réduite à l'immobilité, la paralysie totale.
Mes yeux croisèrent les siens, l'espace d'une demie-seconde. Je n'avais absolument pas conscience de ce qu'il se passait. Mon esprit et ma vélocité troublaient mon jugement. Alors j'esquissai un mouvement pour m'extirper de là, en vain. Je tendais de créer dans ma main un éclair à lui jeter dessus, en vain. Totalement détruite par le froid, mes pouvoirs refusaient de me répondre. Ma greffe, luttant pour ma survie, était la seule à réagir, décidant à ma place d'économiser mes forces afin que je ne me mène pas toute seule, à cause de mes sentiments hargneux décuplés, à la mort. Dans un geste qui me coûta un cri alarmant, je m'effondrai sur les sols, les genoux à terre. J'avais beau vouloir poursuivre le combat, vouloir me relever, me jeter sur lui, le battre jusqu'à la mort, mon corps refusait de répondre à ce besoin grandissant de vengeance. Mes yeux hésitèrent longtemps entre l'or et le violet. Même ça, c'était trop demandé ?
Je serrai les dents, pestai, insultai le monde entier. J'avais l'impression d'être ce titan inventé par les grecs, Atlas, portant le monde sur mes épaules. Et, croyez-moi, si c'est ça le poids du monde, c'est bien trop pour moi.
Plusieurs pics de glace vinrent s'enfoncer dans ma peau sans que je n'y prête attention, emportés par le vent, animés par Akihiko. Mes bras tombèrent le long de mon corps, mes mains se posant à plat sur la glace. Mon regard se leva une dernière fois sur lui. Aucune trace de sang ne coulait sur ma peau, bien que la glace me l'ait tranchée. Ma greffe subsistait, m'offrait une résistance à toute épreuve, une résistance, qui, pourtant, si ce n'était à me garder en vie, ne servait à rien. Je ne pouvais plus poursuivre le combat. Les nuages, dans le ciel annoncèrent ma défaite alors qu'il s'éclaircissait, rejetant mon électricité, adhérant totalement aux pouvoirs d'Akihiko.
Et vous savez quoi ? Si je n'avais pas été si stupide, si je n'avais pas cédé si facilement à la rage, j'aurais peut-être pu réussir à prévoir. Car mon instinct n'était pas suffisant. L'instinct ne nous permet pas d'avancer sur un terrain lorsqu'on ne le connait pas. Ce n'est que l'intelligence et la réflexion qui nous permettent de réagir correctement face à l'inconnue.
Mon corps, maintenu en vie grâce à ma greffe, se laissa tomber dans la glace. Je n'aurais jamais pensé pouvoir être vaincue ainsi...

HRP² : Ok, je savais franchement pas quoi faire face à ton attaque épique là ToT Tu es trop fort pour moi !


Le temps passe, mais la douleur jamais ne s'en va [Pv : Akihiko ♥] Mitsu-signa
Ronron jtm ♥️

Et merci à Elfie pour l'avatar OMG CE KDO JPP
##   Jeu 31 Déc 2015 - 17:56

Personnage ~
► Âge : 17 ans
► Doubles-comptes ? : Matheo Runon-Paulina Ivanova
► Rencontres ♫♪ :
Akihiko Eiji
Messages : 397
Date d'inscription : 22/02/2011
Age : 18
Emploi/loisirs : Un petit carillon musicale accompagné d'un parfum de fleur sauvage.
Humeur : Dans la joie et la bonne humeur!

Mon pouvoir déferlait sous la forme de ce blizzard impitoyable, qui ne voulait laisser aucune chance à Mitsuki, pour la bonne raison que moi non plus je ne lui laissais aucune chance. Je n'avais rien trouvé d'autre pour la calmer, l'empêcher de se faire du mal. Je voyais son corps s'affaiser, je voyais ses memebres s'engourdirent... J'avais même conscienc,e au fond de moi, que je la mettais en danger. Mais une foule de sentiments s'agitaient en moi, à l'image des cristaux dans le tourbillon. Je voulais gagner, je ne devais pas perdre. Ma sécurité et quelque part ausis ma fierté en dépendait. L'enfant s'était tu pour laisser une totale place au master qui, lui, ne désirait que la victoire et envisageait de façon froide et calculée le moyen d'y parvenir. Son désir se mêlait au mien, celui de la sauver. J'en pris conscience, et j'eus peur, peur de ce pouvoir si intense qui dépassait mes attentes et toute mon imagination.
Lorsqu'elle s'effondra, je n'attendis pas une seconde de plus et fis cesser le blizzard sur le champs. La nature était sans dessus dessous, recouvert d'une neige qui semblait éternelle, prisonnière des glaces. Je venais de créer une sorte de banquise à l'intérieur même de la forêt de Terrae.
Je me mordis les lèvres. Je ne pensais pas y aller aussi fort... J'avais fait courir un risque disproportionné à la nature, à Mitsu-chan, à moi. Mitsu-chan... Je la voyais s'agiter faiblement, comme si elle luttait contre ce sommeil dans lequel le froid vous plonge. Je me précipitais vers elle, et m'agenouillai, oubliant toute méfiance.

-Mitsu-chan... Mitsu-chan! Allez tiens bon!

Je continuai de la secouer pour ne pas qu'elle s'endorme, la débarrassant de la glace et de la neige qui l'entravait en les transformant en eau. Je la pris ensuite dans mes bras et, aidé de mes propulseurs d'eau préférés que j'avais utilisé pour rattraper le bus lors de la sortie au zoo, je fonçais à toute vitesse vers l'hopital. Mitsu-chan... Accroche-toi!


Le temps passe, mais la douleur jamais ne s'en va [Pv : Akihiko ♥] 1480354051-watanuki-sakuya-full-2033071-signa
##   
Contenu sponsorisé

 

Le temps passe, mais la douleur jamais ne s'en va [Pv : Akihiko ♥]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1Terrae, Une nouvelle ère commence... :: Aux alentours de Terrae.
 :: Forêt.