Terrae, Une nouvelle ère commence...

Partagez | 
Petite sortie nocturne
Mer 11 Nov 2015 - 20:49
avatar
Féminin

Messages : 63
Date d'inscription : 13/06/2015
Age : 25
Emploi/loisirs : Répondre à tous ses RP en retard (comment ça c'est pas un emploi? Ranafout', j'le fais quand même!)
Humeur : Soulagée de faire son retour

Dylan poussa doucement la porte d'accès au toit de l'institut. Elle s'était bien informée dans la journée : le ciel serait dégagé ce soir, et la nuit s'annonçait froide.

Depuis la sortie improvisée avec Ys, elle avait été obsédée par l'idée de pouvoir voir à nouveau le ciel étoilé pour de vrai, et pas juste à travers la vitre d'une fenêtre, avec toute la pollution lumineuse que représentaient les lumières de New York.

Elle trottina jusqu'à un angle de mur pour se protéger d'éventuelles rafales de vent et déballa ses affaires de son sac à dos : Plusieurs couvertures contre le froid, un oreiller pour se caler, son camarade de sortie Flocon, qu'elle n'avait pu se résoudre à laisser sur le lit, et bien sûr tout son bric-à-brac à dessin.

Savourant le sentiment de liberté que lui procurait le fait d'être dehors à une heure pareille, la jeune fille s'installa confortablement sous les couvertures.

Ici, pas de couvre feu, personne pour la surveiller ! Et de toute façon, elle était majeure et vaccinée.

- Me fixe pas comme ça Flocon, j'ai le droit d'être là ! Répondit-elle au regard pseudo accusateur de l'ourson en peluche.

Cette habitude de parler à son compagnon immobile, elle ne s'en était pas encore totalement débarrassée, mais ça viendrait.

Armée d'un crayon, elle ouvrit le carnet à dessin à la première page blanche qu'elle trouva, prit le temps d'admirer le ciel et commença à griffonner.

- Tu crois qu'on verra des étoiles filantes ?

Peut-être qu'elle pourrait faire un vœu ? Qu'est-ce qu'elle pourrait bien demander...

- On pourrait lui demander de faire de toi un vrai petit garçon, comme Pinocchio, non ? Ou un petit ours. Mais les ours blancs vivent au pôle Nord, c'est trop loin.

Il était possible que la fatigue joue un peu sur ses neurones. Si elle avait bien réfléchi, elle n'aurait pas dit autant de bêtises, ni parlé tout court. On ne sait jamais, ce n'est pas parce qu'elle n'avait vu personne en s'installant qu'elle était vraiment seule, et parler tout haut dans ce silence n'était pas vraiment la meilleure solution pour ne pas se faire remarquer...
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas

Mer 11 Nov 2015 - 21:12
avatar
Masculin

Messages : 17
Date d'inscription : 15/09/2015
Age : 23
Humeur : Plutôt bonne

Les journées étaient, mine de rien, assez remplies ici. Je n'avais que peu de temps seul par ici, faut dire qu'il y avait du monde un peu partout et ce soir, j'avais décidé de faire une petite introspection pour faire le point sur tout ce qui venait de m'arriver, et aussi me recentrer un peu sur les changements que je devais apporter à ma manière d'être et de vivre.

Aussi, après m'être renseigné un minimum, je sus que je pouvais aller sur le toit pour respirer l'air frais nocturne. Cela me ferait certainement le plus grand bien et donc très tôt en début du soirée, j'y pris place, restant debout au bord du vide avec ma simple flasque dans la main, buvant de temps à autre quelques gorgées du délicieux breuvage dont je ne pouvais plus me passer désormais. Je ressassais beaucoup de choses et, sans doute n'était-ce pas une bonne chose, mais je ne pouvais m'en empêcher, d'autant que le soir était désormais le seul moment ou je pouvais le faire sans être distrait. Mais finalement, je chassai de mon esprit toutes ces pensées pour lever la tête vers le ciel et prendre une bonne bouffée d'air frais, faisant le vide et respirant calmement.

J'étais presque dans un état de torpeur alors que j'en fis arracher par une voix féminine. Le silence régnait ici alors malgré moi, j'entendis ce qu'elle disait et je ne savais pas si je devais signaler ma présence ou non, alors je pris un instant avant de me retourner et de m'approcher d'elle, m'approchant silencieusement bien que je ne voulais pas l'effrayer non plus, je signalai ma présence d'un claquement de pied sur le sol et je vins me tenir près d'elle en la regardant, prenant un temps avant d'oser prendre la parole.


« Hm… salut ? J'espère que je ne te dérange pas ? » dis-je en inclinant la tête pour la saluer.

Manière un peu simpliste d'engager la conversation mais, que pouvais-je bien dire d'autre ? Je me disais juste qu'il ne fallait pas évoquer ce qu'elle avait dit juste avant, peut-être qu'elle pensait être seule et ne s'était pas privé de se laisser aller à ses pensées dans cette situation alors je me devais de respecter l'intimité qu'elle avait dut penser avoir. Je pris une gorgée de ma flasque comme pour me donner du courage, j'étais ici depuis trop peu de temps pour être à l'aise avec les gens que j'y rencontrais, d'autant que la majorité était là depuis bien plus longtemps que moi alors je les respectais tout en les craignant d'une certaine manière. Cela changerait avec le temps, je le savais bien, mais pour le moment, j'étais encore trop « perdu » dans cet endroit pour y être pleinement confiant.
Voir le profil de l'utilisateur



Revenir en haut Aller en bas

Mer 11 Nov 2015 - 21:32
avatar
Féminin

Messages : 63
Date d'inscription : 13/06/2015
Age : 25
Emploi/loisirs : Répondre à tous ses RP en retard (comment ça c'est pas un emploi? Ranafout', j'le fais quand même!)
Humeur : Soulagée de faire son retour

Un bruit de pas dans l'ombre fit sursauter Dylan. Les monstres dans le noir n'existaient pas, si ? Après tout, la magie existait bien, alors qui savait ce qu'elle risquait de trouver sur un toit en pleine nuit ? En état d'alerte, elle scruta les ombres autour d'elle avant d'apercevoir un jeune homme.

Mais comment j'ai fait pour ne pas le voir plus tôt ?!

- Hm… salut ? J'espère que je ne te dérange pas ?

- Hein ? Ah, non, je ne t'avais juste pas vu.


Un ange passa avant qu'elle ne demande : Tu veux t'asseoir ?

Elle prit Flocon sur ses genoux pour libérer la place à coté d'elle.

C'était étrange, pour une fois elle avait la sensation que la personne présente avec elle sur le toit était aussi perdue qu'elle même. Habituellement, les gens ici étaient plutôt sûr d'eux, parfois très dynamiques et remuants.

Dylan baissa les yeux sur son croquis en cours, une esquisse de ciel étoilé, plus du gribouillage qu'autre chose. Représenter les étoiles allait se révéler un défi très intéressant, semblait-il. Elle soupira de déception, et chercha plutôt un moyen de lancer la conversation.

- Alors euh... Qu'est-ce que tu fais sur le toit ?

Désignant son carnet elle précisa : Moi je voulais dessiner, mais c'est mal parti.

Elle claqua son carnet pour le fermer et l'enfourna dans son sac, avec ses crayons. Elle pourrait toujours demander comment représenter les étoiles en cours d'art, ou chercher un livre pour apprendre à le faire. Là, elle avait l'occasion de faire la connaissance de quelqu'un d'aussi perdu qu'elle. Aurait-elle tort d'avoir envie d'en profiter ?
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas

Mer 11 Nov 2015 - 21:52
avatar
Masculin

Messages : 17
Date d'inscription : 15/09/2015
Age : 23
Humeur : Plutôt bonne

J'ai cru voir que je l'avais fait sursauter, ça n'avait pas été dans mon intention, mais il est vrai qu'un bruit sorti de nulle part quand on ne s'y attends pas… et à plus forte raison en pleine nuit. Bref, j'étais désormais près d'elle et je la regardais alors qu'elle me répondait et me proposa de m’asseoir. Ce que je fis avec un léger sourire se dessinant sur mes lèvres. Je pris donc place à côté d'elle.

Je sentais qu'elle était aussi à l'aise que moi, autant dire que ce n'était pas gagné pour avoir une discussion animée. Mais le calme était très bien de toute façon. Je jetai un coup d’œil à son carnet sans vouloir me montrer indiscret et je réfléchissais à ce que je pourrais bien dire pour casser ce silence assez pesant finalement, mais elle me prit de vitesse en me demandant ce que je faisais ici.


« Eh bien je… je repensais à… oh, rien d'important. Je voulais juste faire un peu le vide. » répondis-je avec hésitation.

Entendant sa petite précision concernant son envie de dessiner, je me sentis un peu mal à l'aise à l'idée de l'avoir dérangée et j'ajoutai quelques mots.

« Oh désolé… si tu préfères, je peux partir pour te laisser dessiner tranquillement. »

Je levai la tête vers elle pour la regarde dans les yeux alors que pour seule lumière, nous avions le ciel étoilé. Je ne pus m'empêcher de penser que pour dessiner, si peu de lumière ne devait pas être pratique. Mais elle devait en être capable, sinon elle ne serait pas là. En fait, je m'en voulais un peu de me trouver ici, peut-être était-ce son jardin secret à cette heure de la journée dans lequel elle pouvait vaquer à ses occupations aussi diverses pouvaient-elles être.

« A vrai dire… je suis nouveau par ici… et je ne pensais pas qu'a cette heure, je trouverais quelqu'un ici. Alors désolé si j'ai gâché ta soirée par ma présence... »

Je semblais un peu… mou à dire tout ça. Mais c'est précisément ce que je ressentais. Je n'étais tellement pas sûr de moi pour le moment. J'étais craintif un peu sans raison par moment, j'espérais simplement que ça changerait vite. Mais, le bon point, c'est que malgré tout, je faisais plusieurs rencontres et cela servirait certainement à vite me mettre en confiance.
Voir le profil de l'utilisateur



Revenir en haut Aller en bas

Mer 11 Nov 2015 - 22:31
avatar
Féminin

Messages : 63
Date d'inscription : 13/06/2015
Age : 25
Emploi/loisirs : Répondre à tous ses RP en retard (comment ça c'est pas un emploi? Ranafout', j'le fais quand même!)
Humeur : Soulagée de faire son retour

- Oh désolé… si tu préfères, je peux partir pour te laisser dessiner tranquillement.

Aussitôt Dylan se tourna vers le jeune homme et lui saisit le bras : Oh non-non-non, ça ne me gêne pas que tu sois là ! C'est simplement que je n'ai pas pour habitude de me faire remarquer.

Ma grande, tu viens de développer une technique pour faire fuir les gens comme la peste, chapeau !

La jeune fille profita du flottement ambiant pour laisser ses yeux s'attarder sur celui qui lui tenait compagnie : grand, les cheveux d'une couleur improbable comme quatre vingt dix pourcents de la population locale et à priori des vêtements sombres, peut être noirs. Ce n'était pas facile de distinguer les couleurs à la lumière des étoiles.

Il devait avoir plus ou moins son age, et lorsqu'il parlait elle avait l'impression de s'entendre elle même à son arrivée.

- A vrai dire… je suis nouveau par ici… et je ne pensais pas qu'a cette heure, je trouverais quelqu'un ici. Alors désolé si j'ai gâché ta soirée par ma présence...

Gâcher sa soirée ? Elle était capable de le faire toute seule !

- Mais non, ne t'en fais pas. Il y a rarement du monde ici, et c'est la première fois que je mets les pieds sur le toit. Je m'appelle Dylan, au fait.

Autant être un minimum polie et se présenter. Elle ne lui demandait pas son nom pour ne pas le brusquer, il avait l'air si peu sûr de lui ! Et puis s'il le voulait, il pouvait très bien se présenter tout seul, comme elle venait de le faire.

- Alors... Tu te plais ici ? C'est sympa pas vrai, tous ces gens qui font attention à toi, qui ont l'air heureux... Moi j'aime bien.

Dylan ne trouvait pas de sujet suffisamment intéressant à lancer selon elle, alors elle improvisait. Elle aurait pu parler de la pluie et du beau temps, au lieu de lui demander ce qu'il pensait de l'institut. Ou plutôt lui parler des étoiles, et de la chance qu'ils avaient d'avoir une vue dégagée ce soir là. Elle n'était pas très douée pour faire la conversation, il fallait l'avouer.
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas

Jeu 12 Nov 2015 - 10:16
avatar
Masculin

Messages : 17
Date d'inscription : 15/09/2015
Age : 23
Humeur : Plutôt bonne

Alors que j'avais commencé à me redresser pour me lever, je fus surpris en sentant qu'elle me retenait par le bras. Je ne m'en formalisais pas bien sûr, mais, du coup, je me reposai convenablement sur le sol en la regardant. Le fait qu'on soit assis si près me permis de mieux la voir et je ne pus m'empêcher de la regarder un moment avant de m'en détacher et de lever mes propres yeux vers le ciel.

Alors que j'étais persuadé d'avoir gâché sa soirée, elle me dit le contraire et se présenta à moi. C'est vrai qu'a force d'être intimidé par tout le monde en ne sachant pas quoi dire, on en oublie les règles les plus élémentaires de savoir-vivre. Mais ça faisait un moment que je pensais non ? Il fallait peut-être que je réponde. Ce que je fis en tournant la tête vers elle une nouvelle.


« Je vois… Eh bien enchanté Dylan, moi, c'est Ryujin. » dis-je calmement, prenant petit à petit de l'assurance

Oui au début, j'étais gêné à l'idée de venir parler à quelqu'un, mais une fois lancé ça allait mieux. Bon, je n'agissais pas non plus comme si on était de vieux amis et tout ça, mais je devenais plus ouvert dirons-nous. L'écoutant, une nouvelle fois, je hochai la tête positivement et prenant quelque secondes pour prendre la parole.

« Oui, c'est vrai… je n'ai pas vécu avec quelqu'un depuis des années maintenant et me retrouver dans cette… communauté m'as fait bizarre. Mais je commence à m'y faire et ce n'est pas désagréable, je dois dire. »

C'était pourtant vrai. Depuis mes 16 ans, j'avais toujours vécu seul. Et venir ici fut un grand changement, mais ce changement ne me paraissait aussi effrayant et puis j'étais devenu apte à en profiter non ? A une époque, il est clair que je n'aurais certainement jamais pu en passer les portes et que j'aurais été renvoyé chez moi à coup de pieds là ou je pense. Je regardais le ciel étoilé en repoussant toutes mes pensées de mon esprit, c'était déjà assez dur de converser avec quelqu'un alors je n'allais pas me la jouer distant non plus, si ? Tournant vers elle une énième fois, je balançai le premier truc qui me passe dans la tête.

« Le ciel est bien dégager ce soir non ? C'est rare de profiter d'un si beau ciel étoilé... »

Pour un peu, je me la jouerais romantique. Mais bon, je n'avais rien pu trouver d'autre qui aurait pu relancer la conversation. Et je n'allais pas attendre systématiquement qu'elle le fasse, si ? Non, une discussion, c'était à deux. Et si elle me parle, je me dois de parler à mon tour. Mais bon, c'était vraiment dur de trouver un sujet de conversation… je sens que ça allait devenir le prochain sujet sur lequel je potasserais.
Voir le profil de l'utilisateur



Revenir en haut Aller en bas

Jeu 12 Nov 2015 - 22:30
avatar
Féminin

Messages : 63
Date d'inscription : 13/06/2015
Age : 25
Emploi/loisirs : Répondre à tous ses RP en retard (comment ça c'est pas un emploi? Ranafout', j'le fais quand même!)
Humeur : Soulagée de faire son retour

Entendre que Ryujin, puisque c'était son nom, avait comme elle vécu seul une partie de sa vie ne la surpris pas autant qu'elle aurait pu s'y attendre. Comme s'il lui semblait logique qu'une personne qui appréhende le contact humain soit forcément passée par une période d'abandon.

- Pourquoi tu étais tout seul ?

La curiosité, ce vilain défaut dont la jeune fille démontrait l'étendue chaque jour, avait à nouveau fait son apparition. Si elle avait pu se mordre la langue ! Mais autant faire comme si elle n'avait rien dit, et continuer la conversation.

- Le ciel est bien dégagé ce soir non ? C'est rare de profiter d'un si beau ciel étoilé...

Dylan soupira de déception. S'il savait... Mais pourquoi ne pas éclairer sa lanterne ?

- C'est bien pour ça que j'étais là justement ce soir, mais je n'arrive à rien. Dessiner des étoiles, ce n'est pas encore à mon niveau visiblement !

Elle termina sa tirade en poussant son sac d'un coup de pied agacé. Elle ne se laissait pas aller à l'énervement aussi facilement d'habitude, mais le nombre de fois où elle avait dépassé l'heure du coucher pouvait se compter sur les doigts de la main. C'était toujours une bonne excuse pour justifier son manque de barrières et de méfiance envers le jeune homme. En temps normal, elle se serait contentée de se faire toute petite et de répondre timidement en cherchant une échappatoire, mais avec le peu de confiance qu'elle avait acquis depuis son arrivée et la gêne flagrante dont avait fait preuve de grand brun au moment où il l'avait abordée, elle se sentait bien plus libre de s'exprimer.

- C'est fou comme c'est calme, la nuit, ici.

C'était sorti tout seul, autant pour elle même que pour Ryujin.

A New York, même à travers le double vitrage des fenêtres, le bruit du trafic continu et des sirènes de pompiers la berçaient alors qu'elle s'endormait. A l'institut, rien ne perturbait le silence à part un hululement de temps à autre et le bruit des grillons. Les premières nuits, Dylan n'avait pu s'empêcher de tendre l'oreille, comme si une ambulance attendait tapie au coin d'un bâtiment pour relancer sa sirène.

Et puis elle avait pris goût à ce calme.
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas

Ven 13 Nov 2015 - 10:44
avatar
Masculin

Messages : 17
Date d'inscription : 15/09/2015
Age : 23
Humeur : Plutôt bonne

J'étais encore à regretter ma dernière question, mais je fus rapidement sorti de mes pensées quand Dylan me demandai pourquoi j'étais tout seul. Je fus pris au dépourvu par cette question et je ne savais pas ce que je devais répondre… je ne pouvais tout de même pas déballer les raisons qui m'ont fait vivre seul ? Mais je ne pouvais pas non plus l'ignorer ou mentir. Alors, j'allais devoir être aussi vague que possible, d'autant que je savais qu'en parlant de mes raisons, mon visage se crispait malgré moi.

« Eh bien… quand j'ai eu 16 ans, il s'est passé quelque chose qui m'as fait partir de chez moi. Je ne l'ai pas tellement choisi ni voulu… mais ça m'était nécessaire en fait. J'avais besoin de cette solitude. »

Je lâcha un léger soupir, fatalement, le dit événement m'était revenu en tête et je pris alors aussitôt une longue, très longue gorgée de ma flasque, mon visage affichant un léger air de dégoût, faut dire que boire une si grosse de whisky sec d'un coup, même avec l'habitude, ça passait mal. Je tournai ma tête vers elle en l'entendant soupirer, écoutant ce qu'elle disait et je souris un peu, ne pouvant pas m'en empêcher.

« Il ne faut pas penser que tu n'arrives à rien. Il faut simplement s'exercer encore et encore. Chacun à ses techniques pour dessiner, peut-être n'as tu pas encore trouvé la bonne pour parvenir à capter ce paysage, tout simplement. Mais ça viendra si tu persistes. »

Je ne savais pas si j'étais de bons conseils, mais un artiste ne peut devenir confirmé qu'a force de travail, c'était une réalité. Il ne fallait juste pas qu'elle se décourage. Je détachai mon regard d'elle pour le lever vers le ciel, repensant à tout ce qui m'avait mené ici, fermant les yeux pour pleinement savouré l'air frais de cette paisible nuit, ne les rouvrant que lorsqu'elle prit la parole.

« Oui… mais c'est très agréable d'être au calme comme ça. Je préfère dix fois ça au vacarme assourdissants des grandes villes. »

Forcément, j'avais vécu seul pendant une partie de ma vie alors je tenais à ce calme auquel j'étais désormais attaché. Je m’avançai légèrement pour pouvoir retirer ma veste et la mettre en boule sur le sol, m'allongeant alors pour mettre la tête dessus, restant à côté d'elle alors que j'étais simplement allongé en t-shirt désormais et je regardais le ciel.

« Ce genre de décor et de calme… je ne peux pas m'empêcher de faire des introspections dans ces situations. Ça s'y prête tellement… c'est ce qu'il y a mieux pour faire le point sur le passé et sur l'avenir. Tu ne trouves pas ? »

J'affichai un visage serein malgré ma crispation d'il y a quelques minutes. Ce genre de situations était très plaisant, une discussion simple, pas de bruits, juste le calme et la fraîcheur de la nuit. Il est vrai qu'au début j'étais mal à l'aise mais j'avais pu constater qu'elle n'était pas une personne désagréable et sans mauvaises intentions ou autre. Il était donc plus aisé d'être à l'aise avec quelqu'un comme ça. Et c'était aussi pour ça que j'avais pu, rapidement cette fois, me détendre à nouveau malgré le fait que j'ai parlé de mes raisons de solitude ces 5 dernières années.
Voir le profil de l'utilisateur



Revenir en haut Aller en bas

Dim 15 Nov 2015 - 23:55
avatar
Féminin

Messages : 63
Date d'inscription : 13/06/2015
Age : 25
Emploi/loisirs : Répondre à tous ses RP en retard (comment ça c'est pas un emploi? Ranafout', j'le fais quand même!)
Humeur : Soulagée de faire son retour

Alors que Ryujin lui expliquait de manière évasive comment il s'était retrouvé seul, Dylan ne pouvait s'empêcher de se demander comment il était possible d'avoir besoin de solitude. Elle, c'était par habitude qu'elle restait seule, et bien qu'elle ait encore du mal à l'admettre, tout cela était en train de changer depuis qu'elle était arrivée à l'institut. La solitude faisait l'effet d'une paire de baskets moches mais dont on finit par ne plus vouloir se passer.

Elle fût sortie de ses pensées par l'étrange odeur du liquide que buvait le grand brun assis à coté d'elle. Quoi que ce soit, ça sentait la mort, ce qu'elle ne se priva pas de lui faire rem« arquer : Qu'est ce que c'est ? Ça ne sent pas bon en tout cas...

Sa petite bouteille d'eau à elle était probablement gelée dans son sac, depuis le temps qu'elle était sortie. Si la température extérieure n'était pas descendue en dessous de zéro, elle ne devait en tout cas pas en être bien loin.

Les conseils de dessins de Ryujin avaient un coté rassurant, même si Dylan savait déjà parfaitement que seul l'exercice lui permettrait d'atteindre le résultat qu'elle souhaitait obtenir. Pourtant ils soulevaient une interrogation : Tu dessines ? Ou tu connais quelqu'un qui dessines ?

Alors que Ryujin s'allongeait en tee shirt sur le béton froid du toit de l'institut, sa camarade écarquilla les yeux. Elle avait déjà froid, enroulée dans une couverture sur sa veste et son tee shirt à manches longues ! Comment pouvait-il aussi bien supporter l'air glacial ?! Aussitôt, elle fouilla dans son sac pour en sortir une couverture supplémentaire qu'elle tendit au jeune homme : Tiens, si tu veux te couvrir. Ce serait dommage d'attraper un rhume alors que tu viens d'arriver, je parie que tu n'as pas encore visité tout l'institut. Moi même je n'en ai pas encore vu tous les recoins...

- Ce genre de décor et de calme… je ne peux pas m'empêcher de faire des introspections dans ces situations. Ça s'y prête tellement… C'est ce qu'il y a mieux pour faire le point sur le passé et sur l'avenir. Tu ne trouves pas ?

Dylan sourit. Faire le point sur le passé... ça avait été vite fait !

- Sûrement, pour ceux qui ont un passé assez intéressant pour faire le point dessus ! Moi je préfère en profiter pour dessiner les événements marquants de la journée. Et planifier ce que je ferai demain...

Demain, d'ailleurs, elle ferait probablement une grosse sieste pour rattraper tout le sommeil qu'elle était en train d'accumuler avec cette nuit blanche exceptionnelle. Et lui ?

- Tu as prévu quelque chose demain ?

Maintenant qu'elle y pensait, sa phrase sonnait comme une technique de drague de film de bas étage. Pourtant, sa question était toute innocente ! Elle se souvenait de ses premiers jours à l'institut, et espérait simplement pouvoir rendre service si besoin à Ryujin, comme on l'avait aidée lorsqu'elle avait fait ses premiers pas dans et hors des bâtiments de ce merveilleux endroit.
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas

 

Petite sortie nocturne

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1Terrae, Une nouvelle ère commence... :: L'Institut Terrae. :: Toit de l'institut