Partagez | 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
Séjour en Lozère... et avec un vieux! (PV Mitsu)
##   Mer 17 Fév 2016 - 21:36

Personnage ~
► Âge : 24
► Doubles-comptes ? : Renji et Akito
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 2281
Date d'inscription : 13/10/2013
Emploi/loisirs : En infiltration.
Humeur : J'ai pas, pioches!

Tout étant maniaque, essuyant la trace à l'aide d'une serviette, tandis que le vieil homme s'interrogeait sur ce dont faisait son maître, voilà que la jeune femme vint contrarié les plans. Lentement le majordome releva les yeux sur la demoiselle qui l'interroger du regard. Sans voix, il fut dépasser par les éventements. Comment avait elle pu comprendre?! Il est vrai, et il le reconnaissait, qu'il pouvait avoir la langue trop pendante. Mais à ce sujet, il avait toujours fait preuve de délicatesse, ne jamais laisser de piste. Surtout vis à vis d'Ys, il était toujours resté prudent. Peut être était ce du à la vieillesse.

Mais voilà que la jolie invitée lisait en lui comme dans un livre ouvert. Et ses dernières paroles lui firent comme un coup de couteau. Baissant son regard sur ses pauvres mains, honteux, il prit un temps avant de percer le silence.

"Je... Depuis son enfance, je m'étais occupé d'elle mais... cet homme, Mr Ochikawa, il était tellement... il l'est toujours..."

Relevant son regard, il tenta malgré tout de justifier comme s'il avait été de sa faute.

"Elle ne recevait plus depuis longtemps aucune preuve d'amour alors... je pense, que quelqu'un a été gentil avec elle. Je ne sais rien de lui."

Un fin sourire se dessine tandis que les souvenirs de cette femme heureuse d'entendre qu'elle était enceinte, refaisait surface. Oui, elle avait rencontré une personne durant ses shooting, un homme qui savait l'aimer comme elle le mériter.

"Ys serait déçu d'apprendre qu'il n'était qu'un malheureux accident. Mais sa mère, était la femme la plus heureuse en l'apprenant. Les secrets sont fait pour être découvert, n'est  ce pas?"

Effectivement, surtout à ce sujet, étant donné que Mr Ochikawa est stérile, il devina rapidement. Mais dans sa position, il devait jouer son titre de père, juste aux yeux du public. Comme une tragique comédie, tout lui revenait. Pourquoi, comment. 

"Elle n'est pas seulement morte à cause de la maladie."

Puisque Mitsuki avait compris, il était inutile de cacher. Et de toute manière, l'homme s'ouvrait, partageait sans retenu. Il n'avait plus la force, il était fatigué. Joignant ses mains, une ombre passa sur son visage.

"A son dernier souffle, je lui avais promis. Promis de le protéger, oui."

Toute la culpabilité des hommes. Ce sentiment qui vous ronge, même durant toutes ses années. Tant bien que mal, il aura tout donné même de sa personne au risque de recevoir lui même les propres coups, mais son sacrifice  aura été bénéfique. Ys vit.
Pourvu que sa mère lui pardonne. Lui qui n'avait pas été présent pour elle, pourvu qu'il réussi à racheter sa faute. 

"Ys a été ma punition pour avoir fermé les yeux sur son état."

L'instant d'une hésitation quand il fait le trie, les yeux légèrement embués, il reprend de sa voix cassée.

"Mais aujourd'hui... non, depuis longtemps en fait, je le considère comme mon enfant."

Un soupir, une profonde respiration qui soulage cette douleur restée trop longtemps enfouie. Dans le fond, le fait qu'une inconnue puisse le deviner, l'interroger, peut être que cet instant l'avait soulagé. De pouvoir se confier de ce terrible secret qui n'est pas le sien. Ses dernières paroles sembleraient crues mais il était honnête. Ce petit bambin, entre ses bras, était là tout le fardeau pour avoir été lâche. Mais maintenant, une inconnue se dresse devant lui, et étrangement, elle l'apaise. Et il ne peut que lui affiché un sourire, le sourire d'un vieil homme épuisé et apaisé. Un sourire de remerciement.




"Bon. Ça devrait le faire. Hors de question que je perde la face!"

Parce que étant mauvais joueur, il était aussi hors de question de perdre face à sa petite amie. Après elle irait en parler à Joyce. Oui oui les grandes copines. Bref, un coup de téléportation et le voila de nouveau dans la cave, bien chargé. Une bouteille en main et un sac. Ys avait suffisamment perdu de temps. Il ne traîna pas en chemin, et d'un claquement de porte il pénétra dans le salon. 


"J'aurai pas pensé que t'en avais autant! J'ai failli m'y per-"

Se stoppant net au centre de la pièce, Ys dévisagea les deux personnes tour à tour.

"Grosse ambiance. Vous êtes calmes."

Surtout concernant Mitsuki. Oui, généralement, elle fait beaucoup de bruit. Mais là, elle est étrangement calme. ils parlent sérieusement. En fait, ils son trop sérieux ensemble. De toute manière, Ys n'aura pas l'occasion de les interroger plus longtemps que Nicolas se lève, affichant son sourire bienveillant habituel.

"Je pars me coucher. Je ne suis plus de tout jeune pour ce jeu. Passez une bonne soirée."

Posant une dernière fois son regard plein de reconnaissance sur sa nouvelle amie, Nicolas les quitta sagement, sans émettre de parasite. Il préférait s'éloigner, berçant sa soirée de ces souvenirs, les plus beaux comme les plus douloureux. Secoué ais à la fois, retrouvant un battement de cœur, s'isoler était là pour lui le meilleur moment. Ys le fixa s'éloigner un instant. Curieux, il l'avait étrange. Mais il ne le brusquerait pas. Finalement, un haussement d'épaules et tout rentre dans l'ordre.

"Ok. J'ai pris du bon vin. On va voir quel genre de yankee t'étais!"

Adressa t'il d'un large sourire malicieux alors qu'il posa bruyamment la bouteille sur la table.


##   Jeu 18 Fév 2016 - 16:39

Personnage ~
► Âge : 24 ans
► Doubles-comptes ? : Allen & Hideko
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 2369
Date d'inscription : 23/01/2011
Emploi/loisirs : Faire ce que je veux o/
Humeur : EXCELLENTE !

C'était un secret lourd à porter. Un secret qu'il avait pourtant porté toute sa vie dès l'instant où la mère d'Ys avait rencontré le présumé père d'Ys.
Je restais silencieuse face aux aveux du vieil homme, ne sachant que dire, ne sachant comment réagir, ne sachant quoi en penser. Une petite voix dans ma tête me disait que ce n'était pas logique, que cette femme aurait tout simplement dû partir et ne jamais rester avec cet homme. Qu'elle aurait dû partir avec cet autre homme qui semblait avoir été gentil et doux avec elle... Une autre voix me disait que ça avait probablement dû être impossible. Qu'il ne l'aurait jamais laissé faire. Qu'il l'aurait poursuivi partout où elle allait pour la récupérer.
Et puis, une autre voix reprenait la parole. Pour me demander pourquoi le majordome, lui, n'était pas parti à l'instant où Ys avait quitté la maison de son père pour se rendre à Terrae. Pourquoi il n'avait pas, aux yeux de la loi, dénoncé ce que cet homme était capable de faire. Pourquoi il n'avait pas appelé la police. Pourquoi il n'était pas parti avec Ys, vivre ailleurs, juste tous les deux, loin de cette ordure. A cela, une quatrième voix me répondait que ça ne devait pas être si simple. Que ce qui était fait, de toute manière, était fait, que rien ne pourrait changer le passé.
C'était un secret bien trop lourd à porter, et durant toutes ces années, ce vieil homme l'avait porté, seul, sans personne à qui se confier, sans personne pour panser ses blessures, sans personne d'autre qu'un enfant, abandonné, seul, qu'il se devait de préserver de ce terrible secret.
Ys revint rapidement. Je n'avais pas décroché un mot. J'observais le vieillard se lever difficilement, le coeur lourd. Je baissai les yeux, un peu honteuse, un peu gênée aussi. Ys nous défigura un instant, et alors que le majordome s'en allait, refusant finalement mon offre de se joindre à nous, je relevai le regard vers Ys.

-Quel genre de yankee j'étais, hein ?

Comment dire ? Une yankee refusée par les vrais yankees ? Un petit sourire vint étirer mes lèvres. Ys ne devait pas savoir. Il n'avait pas besoin de ça. Il détestait déjà suffisamment son père comme ça... S'il savait...
Je relevai le regard vers lui. Merci Papa de m'avoir appris à cacher mes émotions... C'est utile, dans des cas comme ceux-là. Je lui offris un large sourire, et, m'emparant de deux des trois verres que j'avais sorti, je les rapprochai de moi. Je pris la bouteille qu'Ys avait ramené, et relevai pourtant le regard, jetant un coup d'oeil aux tiroirs de la cuisine.

-Le tire-bouchon...

Je reposai ma bouteille sur la table, profitai du fait que je me levais pour aller ranger le verre que j'avais sorti pour Nicolas, et fouillai dans tous les tiroirs jusqu'à ce que je tombe en effet sur l'objet de mes désirs (les plus fous).

-Ah voilà !


Je revins à la table, et commençai à dé-bouchonner la bouteille.

-Alors ! T'as pas eu trop de mal à choisir la bouteille ? Tu t'y connais en vin, à ce que je crois comprendre ? Comment ça se fait que tu n'aimes pas le vin chaud !





##   Jeu 18 Fév 2016 - 18:05

Personnage ~
► Âge : 24
► Doubles-comptes ? : Renji et Akito
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 2281
Date d'inscription : 13/10/2013
Emploi/loisirs : En infiltration.
Humeur : J'ai pas, pioches!

A moins qu'il ne soit parano, mais il semblait au jeune homme que l’atmosphère, le temps qu'Alfred ne s'éloigne, était lourde. Cependant, lorsque étant assez près de la jeune femme, Ys braqua son regard sur elle. 
Il avait bien remarqué la présence d'un verre en trop. Un verre que la jeune femme rangea soigneusement. Il n'était pas stupide.IL venait de se passer quelque chose. Mais quoi? Et puis ce ne serait pas Alfred qui lui parlerait. Eux, ils ne savent pas faire ça: communiquer à cœur ouvert.


Croisant ses yeux, elle lui adressa un large sourire. Hésitant, Ys reste un moment soupçonne puis lui rend le sourire. Mouais. De toute manière, elle n'aurait pas céder aussi facilement. Admettant que tout aller bien, Ys n'eut le temps de réagir que Mitsuki se leva pour trouver son bien. Bonn elle a toujours été active. Il n'y a pas de quoi s’inquiéter. Pendant ce temps, le jeune homme relève les manches.

"Si j'ai eu du mal. Il y a en plus que je ne l'aurai crus. Et compares pas le vin chaud avec du bon vin. Ce n'est pas du tout pareil.... Alcoolique!"

Lança t-il d'un ton moqueur. Décidément, c'est assez amusant en voyant Mitsuki prendre autant de plaisir à boire un vin chaud. C'est comme voir un chaton boire son lait... Bon d'accord, c'est pas aussi mignon.
Alors que la jeune femme dé bouchonnait la bouteille, Ys s'était occupé à rajouter du bois dans la cheminée. Au moins, il y avait une bonne odeur de brûlé qui s'évaporé dans la pièce. Retournant auprès de son amie, tirant la chaise, Ys reprit:


"Au fait tu comptes passer voir tes parents pour leur souhaiter un bon Noel?!"

Il se rendait bien compte de la chance de l'avoir pour lui. C'est assez égoïste. Mitsuki n'était pas le genre de personne à envoyer balader. Elle pensait d'abord aux autres avant elle. Et encore... Alors surement qu'elle n'avait même penser à passer le réveillon avec sa famille.
Prenant le verre que la jeune femme lui avait servi, Ys attendit après la demoiselle pour trinquer.


"Merci et santé. J'espère que tu ne seras pas trop saoule... sinon je devrais te donner le bain."

Adressant un œil brillant, après tout, ce petit défis était là pour s'amuser, se détendre. Alors oui, Ys se sentait vraiment dans son milieu. Il allait d'être humeur taquin. Et qui sait peut être que Mitsuki serait plus révélatrice sur elle, sur son ancienne vie.. ?! Non parce que mine de rien, elle est tout aussi difficile que lui pour s'ouvrir. Il parait qu les gens qui se ressemblent, s'assemblent.


##   Jeu 18 Fév 2016 - 20:45

Personnage ~
► Âge : 24 ans
► Doubles-comptes ? : Allen & Hideko
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 2369
Date d'inscription : 23/01/2011
Emploi/loisirs : Faire ce que je veux o/
Humeur : EXCELLENTE !

J'arquai un sourcil à la remarque d'Ys. Oui, moi, alcoolique, bien sûr ! On aura tout vu ! Quand les poules auront des dents peut-être.
Tandis que je dé bouchonnais la bouteille, Ys m'interrogea sur mes parents. Je souris délicatement et secouai négativement la tête.

-Non, on se verra au retour d'Allen. Ils vont fêter ça entre eux. Ca me ferait bizarre d'aller les voir sans Allen... De fêter Noël avec mes parents, ceux d'Allen, mais pas Allen... Du coup on a décidé avec Maman de se voir à son retour.


Qui, je l'espérais, ne tarderait plus...
Une fois la bouteille ouverte, je remplis nos verres, relevai les yeux à la remarque de ce qui, apparemment, me servait de petit ami.

-T'inquiète pas, je ne devrais pas avoir besoin de toi pour prendre mon bain !

Je lui adressai un sourire malicieux, m'assis sur ma chaise et avançai le verre dans sa direction.

-Santé !


La soirée s'enchaîna ensuite assez rapidement. Les verres s'enchaînaient, mais ! Je tiens à préciser que nous buvions à une allure normale ! Faut pas croire, je suis pas alcoolique ! Peut-être que lui l'est mais franchement, moi, je ne le suis pas.
Quasiment à la fin de la première bouteille, je levai les yeux vers Ys, le regard pétillant.

-Mais dis moi voir ! Tu ne m'as jamais parlé de toutes tes précédentes copines ! Je suis curieuse ! Je suis sûre que tu en as eu pleiiiiiin. Et qu'elles étaient toutes très belles... Tu préférais les filles plus vieilles que toi ? T'as jamais été attiré par les garçons ? Je veux tout savoir.


Je posai mon verre sur la table, ancrant mon regard dans le sien, sérieuse.

-Moi j'ai eu plusieurs petits amis, mais c'était toujours un peu naze. Ca durait pas longtemps et y s'passait pas grand chose. A la fin ils me sortaient tous l'excuse du "Mais en fait, tu t'en fiches de moi alors...". Ce qui, franchement ! Franchement, si tu veux mon avis, mon véritable avis ! Etait vrai. Bref. Pourquoi tu changes de sujet ? On parlait de toi !


Je levai les yeux en l'air, pris une moue de réflexion.

-Hmmm. C'est quoi ton animal préféré ? Non ! Ta couleur préférée ! Alors ? Allez réponds un peu quoi, fais un effort... J'ai l'impression d'être toute seule à parler.




##   Jeu 18 Fév 2016 - 21:43

Personnage ~
► Âge : 24
► Doubles-comptes ? : Renji et Akito
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 2281
Date d'inscription : 13/10/2013
Emploi/loisirs : En infiltration.
Humeur : J'ai pas, pioches!

Allen. C'est vrai. Il devait revenir. Il faudrait qu'il aille le voir aussi. Lui souhaiter la bienvenue. Enfin...  est ce qu'il le laisserait faire?! Bizarrement, Ys se sentait mal à l'aise avec cette idée. Pourquoi? Est ce du fait que ce dernier avait tourner le dos à ses amis? Qu'il avait rendu malheureux la jeune femme devant lui? Ou parce que justement elle était désormais sa petite amie, celle qui autrefois il convoitait?! A tête reposée, Ys y penserait. Pour l'heure, il préférait profiter de cette soirée.

Une soirée qui commençait bien. Les verres s’enchaînaient et il y avait une bonne ambiance. C'est trompeur le vin. Ça faisait un moment que le Tonnerre n'avait pas bu de la sorte. Il y a cette vague de chaleur, vous êtes bien. Pourtant il n'y a plus que des braises dans la cheminée. Mais il fait chaud.

Mitsuki tient bien. Certes, elle a un regard brillant. Un sourire qui lui monte jusqu'aux oreilles. Et même là, elle parle. Encore et encore. C'est même pire, elle ne laisse pas en placer une. Mais elle est plutôt mignonne aussi. Elle est encore plus drôle que d’habitude, même avec cette harcèlement orale. 

"Mais c'est toi aussi. Tu me laisses même pas en placer une!"

Fit le jeune homme en terminant son verre d'un trait. Bon il n'est pas non plus saoul à traîner par terre. Disons qu'il est bien, il est gai quoi. Et cette chaleur. Il préfère ôter son pull. 
Quand il manqua d'avaler de travers suite un interrogatoire des plus étranges et surtout des plus inattendus. Surement parce que Mitsuki n'était pas du genre jalouse. Curieuse, juste curieuse.


"Franchement c'est la pire question que tu m'es posée. Je sais pas moi, j'ai pas compter. Mais surement plus que toi!"

Non mais heureusement qu'ils sont joyeux. Généralement, il aurait lever les yeux au ciel se demandant pourquoi une fille pose ce genre de question. Et pourquoi dire qu'elles étaient plus belles qu'elle?! C'est pas comparable. Normale la petite amie ne demande pas. Ou alors c'est parce qu'elle a une mauvaise idée derrière la tête du style danger, c'est une épreuve de vie ou de mort. Un fucking test féminin!
En revanche, il devient vite rouge. A quel moment il a put émettre une telle idée? Lui avec un garçon? Sa fierté en prenait un coup. On mettra ça sur le dos du vin.

"Garçon? Non mais tu m'as bien regarder! N'importe quoi!! Je suis un mâle, un dur ma chérie."

Ouais... niveau crédibilité, on reverra ça. Surtout avec les cheveux en l'air parce qu'il avait retirer son pull. Attrapant une seconde bouteille, et surement la dernière vue leur état déjà bien avancé, il reprit de plus belle.

"Non mais je suis sûr que tes copains là, ils comptent pas tous. C'est à peine s'il y a du avoir un bisou. Et puis je m’en fou moi! Pourquoi tu me parles de ça!"

C'est assez gênant en fait et puis surtout ça dérange. Du moins, il ne veut pas savoir combien, qui, où, quand. Ça pourrait l'énerver.
Les gestes sont longs et les changements d'humeur rapides. Imaginez un Tonnerre sous l'effet de l’alcool: encore plus impulsif qu'à son habitude. Aussi vite, Ys laissa échapper un rire. 

"Et c'est normal qu'ils disaient ça. Tu donnes l'impression que tu t’en fous. Regardes, je savais même pas si j'étais un ami, un simple élève ou je sais pas moi, un martyr?!"

C'est vrai que leurs excuses n'étaient pas si mauvaises que ça. Il est difficile de lire chez Mitsuki comme dans un livre ouvert. On ne sait pas trop où se placer. Ce pourquoi Ys avait hésiter si longtemps, être le seul abruti de l'histoire.
Les langues se dénient mais le sérieux ne résiste jamais assez longtemps.

"Arf! Mais c'est quoi ces questions! Et t'as une cervelle de moineau! Le loup, comme toi. Et la couleur j'en ai pas en fait. M’en fous. C'est un truc de nana ça."

Tout en continuant de servir de nouveau la demoiselle, un sourire malicieux s'étire et relevant son regard, Ys prit son air malin.

"Hé?! T'as dis que t'aimerais pas les French kiss. Mais t'as jamais goûté hein?!"

Des bouffées de chaleur, l'attirance qui s'éveille, poussée avec l'aide de l'alcool, le garçon se pencha dangereusement vers la Master. Son regard ancré dans le sien, malgré les verres enchaînés, il existe belle et bien un réel désir.

"J'ai envie de t'embrasser."

Et sans attendre son autorisation,  sa main se glissa derrière sa nuque, pressant ses lèvres contre les siennes. S'en vient un jeu où les langues s'emmêlent, les lèvres brûlantes, un long baiser langoureux. C'était comme pénétrer l'interdit, un désir ardent. Cette sensation qui coupe le souffle, goûter. Savourer ce goût. Dévorer son âme.


##   Ven 19 Fév 2016 - 11:56

Personnage ~
► Âge : 24 ans
► Doubles-comptes ? : Allen & Hideko
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 2369
Date d'inscription : 23/01/2011
Emploi/loisirs : Faire ce que je veux o/
Humeur : EXCELLENTE !

Il a pas compté. C'est ça ouais. Je suis sûre qu'il avait même une liste. Et genre il a jamais été attiré par un garçon ! Hey, on sait jamais d'abord. Tout est possible. Je ne comprends pas pourquoi il fait cette tête. C'est vraiment n'importe quoi ! Pas besoin de faire le mec offusqué. Pfff. Après, je sais que j'ai jamais été attirée par des filles non plus mais... Qwa ?! Jamais plus qu'un bisou ! Mais n'importe quoi ! Comment il dit n'importe quoi ! Je suis pas une enfant d'abord. Et comment ça je donne l'impression que je m'en fous ?! Mais c'est carrément faux. Il dit trop n'importe quoi. C'est vraiment abusé. Je le pensais pas comme ça ! Et puis en plus, il dit ça, mais franchement, hein, moi je savais pas non plus ce qu'il pensait, hein ! Alors c'est facile de dire ça mais c'est un peu pas gentil parce que lui non plus il montre pas forcément ce qu'il ressent ! Je comprends pas où est son problème. Parce que je lui ai montré quand même. Puis je voudrais pas dire, mais c'est un peu lui qui, d'un coup, m'a tourné le dos d'abord ! Alors que sans mentir, je suis sûre qu'on pouvait lire en moi comme dans un livre ouvert ! Easy. C'est parce qu'il m'avait pas regardé dans les yeux. Parce que oui, les yeux sont le reflet de l'âme ! Genre il le savait pas... Ouais, je pense qu'il le savait pas. Je devrais peut-être lui en faire part. Histoire qu'il comprenne à l'avenir ! Maiiis en même temps, c'est aussi sympa de parler toute seule dans ma tête. J'aime bien cette petite voix. Je laisse juste apparaître quelques mimiques sur mon visage et ça suffit à alimenter la conversation. C'est sympa.
J'ai pas une cervelle de moineau ! J'avais retiré ma question en plus ! J'ai dit "Non !". Il a pas entendu ou quoi ? Rohlala. Et c'est pas un truc de nana la couleur. Il dit n'importe quoi. Mais c'est vrai que c'est le loup qu'il préfère. J'avais oublié... Roh hé, ça va, hein, tout le monde peut oublier des trucs !
Wooh woh woh. C'est quoi ce regard là ? Il a le regard qui pétille ! C'est de remplir mon verre qui lui a fait pétiller les yeux ? C'est probablement ça... Ouais ouais ouais. Ouh. Il se rapproche. Il se rapproche dangereusement même. Keskidi ? Wut ? Je comprends rien. Articule ! Et t'approche pas autant pour me parler nahmého. Il fait chauuuuuud. Il a retiré son pull d'ailleurs. Par contre il a les cheveux en l'air. Ca lui va pas bien. Je devrais lui di-...
Whaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaat. Il a envie de... Il veut... Haaaan.
Ouais, bon, je sais pas pourquoi je m'emballe comme ça. Il a juste dit qu'il avait envie de m'embrasser, hein. C'est pas comme s'il m'avait dit "Je t'aime". Nan mais pourtant, j'ai vachement chaud. Oh, hé, me jugez pas, vous devriez voir son regard. Je savais pas qu'il pouvait avoir ce genre de regard. C'est assez perturbant. Il m'envoûte carrément là. Cet éclat dans la pupille c'est... woh.
Je m'y attendais pas. Bon, pourtant, j'aurais dû, il m'a prévenu avant en fait.
Je me surpris à fermer naturellement les yeux, savourant ce baiser, appréciant cette main dans ma nuque qui m'attirait vers lui. Je passai une main dans le haut de son dos, l'autre dans ses cheveux, et me collai contre lui. A bout de souffle, je m'éloignai de lui, et un léger sourire se dessina sur mes lèvres, les joues légèrement rosées à cause de la chaleur, du vin, de lui aussi.

-Ouais... Bof.


Une moue taquine anima les traits de mon visage.

-C'est nul comme changement de sujet. Je suis sûre que tu peux faire mieux...
déclarai-je en posant un doigt sur son torse, provocatrice.

Je passai une main dans ses cheveux, les replaçant correctement (parce qu'il avait quand même l'air fin comme ça...).

-Ca manque de musique !
affirmai-je en me reculant de quelques pas de lui, m'emparant de mon verre au passage pour en boire quelques gorgées. T'as pas envie de danser toi ?

C'est marrant, parce que je parle beaucoup moins d'un coup là quand même.




##   Dim 21 Fév 2016 - 17:46

Personnage ~
► Âge : 24
► Doubles-comptes ? : Renji et Akito
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 2281
Date d'inscription : 13/10/2013
Emploi/loisirs : En infiltration.
Humeur : J'ai pas, pioches!

C'est drôle comme ce baiser french kiss a le pouvoir de vous faire de l'effet. Bon après, il faut trouver le bon partenaire. C'est pas pour dire, mais y 'en a qui vous avale les amygdales. Mais quand votre partenaire est parfait, c'est esquisse. Et malgré que la jeune femme ait avoué n'avoir jamais embrasser de cette manière, elle se débrouillait bien. Et c'est peut dire.

D'ailleurs, Mitsuki ne pourra pas mentir, elle a apprécié. Bien qu'Ys eut un instant d'hésitation, il y a des gestes et des regards qui ne trompent pas. Et surtout pas ce joli rose qui peint son jolie minois. Reprenant sa respiration, tentant de retrouver son rythme cardiaque malgré les bouffées de chaleur, de son œil perçant, le garçon découvrir une demoiselle bien différente des autres jours. Mitsuki est vraiment différente. On dit bien que l'alcool vous libère, mais là, il a libéré une tigresse. 

"Quoi? Tu veux jouer au chat et à la souris?!"

Non mais c'est abusé! Elle s'amuse à lui éveiller son instinct prédateur. Faudra pas se plaindre après ça. Bah en même temps, lui aussi, il est pas dans son état normal. Ils sont pas "malades", juste, ils sont bien heureux. Sans la quitter des yeux, la dévorant du regard sous cette forme qu'il ne connaissait pas, la Master se leva, fuyant les griffes de l'animal.

Un large sourire s'étire sur le visage du garçon et ce dernier ne tarde pas à se lever aussi. Elle est belle. Et étrangement sexy. Non, ce n'est pas qu'à cause du vin. Promis. 

"Tu vas avoir besoin de moi pour danser sinon tu vas finir par tomber."

Fit-il amusé alors qu'il se diriger vers la chaine hifi. Ne connaissant pas vraiment cette machine là, Ys se contenta d'appuyer sur on tandis qu'une musique assez classique, voire du style orchestre, s'éleva. Il est bizarre cet Alfred. C'est quoi ça? Il écoute du concerto?! Ouais enfin ça va bien avec le personnage. Bref ça fera l'affaire de toute manière, ils ne vont pas non plus faire du spectacle. 

"Viens par là ma jolie..."


Fit le garçon d'un grand sourire malicieux. Aussi bien qu'il put, il attrapa d'abord le poignet de labelle et se saisit de son verre pour lui voler quelques gorgées. Aussi près qu'il put, il posa le verre sur le buffet et prit la jeune femme dans ses bras, quelques pas de danse lents mais précis, évitant de tanguer.

"Faudrait que t'évite de trop boire. Tu deviens un potentiel danger pour moi."

Taquin, le jeune mâle posa quelques baisers furtifs sur les lèvres de la jeune femme alors que délicatement, ses baisers progressaient dans le cou de sa partenaire. 

"Maintenant que j'y pense... Tune voudrais pas savoir comme ça s'est passé ce soir là? Mais sans le marqueur..."

Faisant référence à cette nuit où il avait dépasser les limites, taguant la demoiselle de croix, le moment étant bien choisis suite à sa provocation, le garçon osa. De toute manière, il n'y pas d’arène assez proche... N'est ce pas?! de toute manière, c'était trop tard, elle s'était amusée à le provoquer. Et on ne provoque pas un jeune loup surtout quand ce dernier est amoureux, possédé. 


##   Mer 24 Fév 2016 - 14:58

Personnage ~
► Âge : 24 ans
► Doubles-comptes ? : Allen & Hideko
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 2369
Date d'inscription : 23/01/2011
Emploi/loisirs : Faire ce que je veux o/
Humeur : EXCELLENTE !

HRP : J'adore parce que quand je te réponds en ce moment c'est du Shakira dans tout mon appart qui résonne (et moi qui danse, histoire de compléter le tableau -c'est dur d'écrire en dansant d'ailleurs) et toi tu me sors de la musique classique XD

J'haussai un sourcil à sa remarque du chat et de la souris, et me contentai d'un sourire narquois, buvant une nouvelle gorgée de vin, alors qu'il affirmait que je n'étais plus en état de danser. Je le regardai s'avancer vers la chaîne hi-fi et un rire léger m'échappa alors que la musique s'élevait dans la pièce. Disons que quand je pensais danser, je m'attendais à quelque chose de moins... classique. Je repris pourtant un air sérieux quand il se tourna vers moi. Ok, faut qu'il arrête son regard, c'est un peu de la triche, il me perturbe avec ses grands yeux flamboyants là...
Sans avoir vraiment le temps de réagir, j'étais contre lui et il reposait mon verre sur un meuble à côté.

-Un danger potentiel...? Je ne vois pas pourquoi.

J'eus à peine le temps de lui répondre qu'il m'embrassait à nouveau et je me laissai aller dans ses bras. Je me sentais bien. J'avais chaud, mais j'étais bien. Les yeux fermés, j'appréciais le contact de ses lèvres sur ma peau. Un soupir m'échappa après qu'il ait pris la parole.

-Andouille.


Je me reculai de quelques centimètres, ancrant mon regard dans le sien. Je passai délicatement une main dans ses cheveux, un sourire doux sur les lèvres. J'avais beau passer pour une gamine en permanence, je n'étais pas stupide, j'avais parfaitement compris où tout ceci nous amenait. Mais pourtant, un sentiment différent m'habitait cette fois-là.

-Tu aurais peut-être dû commencer directement par essayer sans que je ne sois endormie...

Je souris doucement et l'embrassai. J'étais bien avec lui. Je me sentais bien. J'avais rarement ressenti ça auparavant. Cette chaleur qui m'habitait était différente, agréable, envoûtante. Probablement plus par instinct que par intention, je nous téléportai dans notre chambre. Je me laissai glisser sur le lit et attirai Ys contre moi. L'alcool aidant peut-être, je me laissai emporter par mes sentiments, par mon désir et ma passion. C'était comme une première fois, une première fois avec quelqu'un que j'aimais. Mais je n'avais pas peur, bien au contraire. J'étais confiante. C'était lui que je voulais. Personne d'autre.




##   Mer 24 Fév 2016 - 23:31

Personnage ~
► Âge : 24
► Doubles-comptes ? : Renji et Akito
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 2281
Date d'inscription : 13/10/2013
Emploi/loisirs : En infiltration.
Humeur : J'ai pas, pioches!

HRP> Oh bah oui, c'est carrément pareil xD Tu m'apprendras à écrire tout en dansant?! Parce que c'est fort ça aussi XD


Il parait qu'il peut être dangereux d'être autant attiré par une personne. Il parait. En y repensant, quand il pose ses lèvres sur sa peau, il veut bien se brûler les ailes. Finalement le Don Juan finit par se faire avoir. Et combien même il le comprit quand la belle ancra son regard dans le sien. Sa main telle une caresse qui vint se glissait dans ses cheveux. Il y avait belle et bien dans son regard cet éclat. Cet éclat qui lui appartenait rien qu'à lui, pour cette nuit. 

Un fin sourire se dessine tandis que les paroles de la jeune femme le troublent. Elle n'avait de cesse de le provoquer, mais cette fois c'est différent. Un aveu?! Envoûté par sa beauté, le jeune homme se laisse guider. Qui mène le jeu? On ne pourra pas tout mettre sur le dos de l'alcool. Il n'a fait que de donner un petit coup de pouce. Se retrouvant dans cette chambre, de son œil observateur, Ys dévore du regard ce corps qui s'offre à lui tandis que sa main le tire. 

*Soudain la ressaisit, et l'étreint, et l'embrasse
D'une ardeur si sauvage, et si douce à la fois
Que le beau corps brisé s'offre,
En demandant grâce.
Dans un râle d'amour, 
De désirs et d'effrois.*

Assoupit à ses côtés, ce fut les rayons du petit jour qui le tirèrent de son sommeil. C'est ce qu'il se passe quand on oublie de tirer les volets. Mais Ys ne fit pas la grimace. La nuit fut douce. D'un profond soupir, son regard se dirigea vers une jolie silhouette assoupie à ses côtés. Mitsuki dormait toujours à point fermé. Pour une fois, elle sera la dernière au lit. Un sourire s'étire naturellement à la vue de sa partenaire. Il ne saurait dire combien de temps il l'avait regardé, surement que ces choses ne se comptent pas. On n'a pas le temps. On profite. L'ironie dans cette histoire, c'est qu'autrefois, il aurait profiter dès la première nuit. Cette première soirée où elle l'avait gentiment invité à dormir chez elle. Non, s'il avait été ce type malsain, il n'aurait eu aucun scrupule et ce n'aurait été qu'une nuit sans lendemain. Mais aujourd'hui, il posa un regard différent. Surement parce que dès cette première nuit, quand il croisa pour la première fois son regard, il existait déjà quelque chose enfoui.  Il comprit alors qu'elle serait sa première rencontre et sa dernière.

Se redressant délicatement, il posa un doux baiser sur son épaule et se retira des draps. S'habillant rapidement, remettant quelques mèches en place, Ys évita de faire trop de bruit et descendit. Il ne croisa pas le majordome. Ce dernier avait laissé un mot signalant promener le chien. Il avait évidemment tout préparé. Mais surtout, il avait toujours rangé. Le pauvre. Ys devrait s'en excuser. Mais tout avait été très vite et puis, ces détails là, ils n'avaient pas leur place. 

Saisissant un plateau bien chargé (surtout ne pas oublier le café! Il sera vital celui là!), Ys prit la direction de l'étage quand, malgré lui hésitant, il fit l'effort de rajouter une rose. Roooh le ringard! Limite ça vous donne des sueurs froides. Prenant sur lui, il rentra dans la chambre, se donnant la peine de frapper à la porte.

"Il est l'heure pour la femme enceinte de nourrir mon fils!" Fit-il d'un grand sourire moqueur.


##   Jeu 25 Fév 2016 - 17:52

Personnage ~
► Âge : 24 ans
► Doubles-comptes ? : Allen & Hideko
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 2369
Date d'inscription : 23/01/2011
Emploi/loisirs : Faire ce que je veux o/
Humeur : EXCELLENTE !

Ca faisait longtemps que je n'avais pas passé une si bonne nuit. Depuis qu'Allen était parti, je ne dormais plus très bien, et mon hyperactivité y aidant, je me levais tôt le matin sans parvenir à me rendormir. Pourtant cette nuit-là fut différente, je m'endormais apaisée, heureuse, amoureuse, et rien ne vint troubler mon sommeil.

Quand je me réveillai enfin, je fus légèrement éblouie par la lumière du jour. Je me redressai dans le lit et constatai qu'Ys n'était plus à côté de moi. J'eus un léger pincement au coeur, qui s'estompa presque instantanément quand j'entendis frapper à la porte. J'eus à peine le temps de sursauter qu'Ys entrait dans la pièce, un plateau dans les mains, une blague vaseuse à la bouche.
J'arquai un sourcil, ne pouvant réprimer mon sourire en coin.

-Je viens d'apprendre tout à l'heure que c'était une fille... Désolée mon chou.


Je lui fis signe de me rejoindre, touchée par son attention, surprise aussi. C'est que je ne l'imaginais pas faire ce genre de choses... Et encore moins y ajouter une rose. Un rire léger m'échappa et je pris la rose entre mes doigts, tournant la tête vers Ys.

-Bah dis donc. Tu deviens un vrai prince charmant en fait... Je ne m'y attendais pas.

Je ris doucement et l'embrassai sur la joue, reposant la rose sur le plateau. Je pris la tasse de café entre mes mains et posai mes lèvres sur le rebord. Hm. Trop chaud... Je soufflai dessus, tournant la tête vers Ys.

-Tu es réveillé depuis longtemps ? Je ne t'ai pas entendu te lever. Nicolas est debout aussi ? Oh ! Tu as eu le temps de nettoyer tout ce qu'on avait sorti hier avant que Nicolas se lève ??...


Je me raclai la gorge, pris un sucre pour le laisser couler au fond de ma tasse.

-Excuse-moi... Une question à la fois. Tu as bien dormi cette nuit ?


Je souris doucement, tournant la tête vers lui pour attendre sa réponse. Dans le même temps, je pris une cuillère et mélangeai mon café, les yeux rivés sur mon petit ami. C'était bizarre de l'appeler comme ça... Je n'avais pas l'habitude. Mais ce n'était pas non plus désagréable. Au contraire, je crois que j'aimais bien. Ca me changeait. C'est presque comme si j'avais l'impression d'avoir évolué... Comme si nous avions évolué.




##   Jeu 25 Fév 2016 - 21:27

Personnage ~
► Âge : 24
► Doubles-comptes ? : Renji et Akito
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 2281
Date d'inscription : 13/10/2013
Emploi/loisirs : En infiltration.
Humeur : J'ai pas, pioches!

Parce qu'il garde toujours ce masque taquin qu'un sourire vint forcer le barrage en apercevant la jeune femme. Mitsuki était réveillée mais n'avait probablement pas eu le temps de se lever. Il existe des visions qui ne s'oublient jamais et ce fut surement l'une des plus belles.
D'un air faussement blasé, Ys enchaîna tout en en s’avançant vers le lit pour y déposer le plateau.

"Arf on fera avec!"

Invité par la Master, Ys prit place et se servit un café. Disons qu'avec cette fameuse soirée, il n'avait aucune envie d'avaler quelque chose. De toute manière, il se rattraperait au repas. Les yeux rivés sur la demoiselle se riant de lui, Ys tira une légère grimace. Il savait. Il n'aurait pas du. Et voilà, maintenant il va passer pour un gros naze! Genre un rockeur romantique ça existe?! Et puis Mitsu est trop méchante, elle se moque de lui. Bon d'accord ça fait cliché, mais n'étant pas amateur des films à l'eau de rose, c'est tout ce qu'il avait retenu. 

"N'en rajoutes pas pitié."

C'est sûr qu'il était mal à l'aise et ce n'était pas le rouge aux joues qui dirait le contraire. Mais heureusement pour lui, lorsque la jeune femme posa un bisous sur la joue, ça le détendit immédiatement. Bah finalement, peut être que ça lui faisait plaisir... C'est tout de même rassurant et surtout, compensateur.
Détaillant les faits et gestes de la jeune femme, inconsciemment, Ys se plaisait à l'observer bien qu'il subit un long interrogatoire.
Ce qui est de bien avec Mitsuki, c'est qu'on apprend vite. Bon en même temps, elle ne vous laisse pas vraiment le choix. T'as intérêt à assimiler tout ce qu'elle te dit en quelques secondes. Par contre dès le matin, Ys n'était pas encore habitué. Et ce ne serait pas à cause du vin qu'il allait avoir un mal de tête. Il posa alors un long regard de reproche à sa partenaire avant qu'elle ne s'en rende compte. Se laissant tomber en arrière, prenant un instant pour respirer, il souffla:

"Je pensais pas qu'un si tout petit être pouvait prendre autant de place!"

Oui bon c'est faux. Surtout qu'ils étaient très près l'un de l'autre durant leur sommeil. Mais la rose avait suffi n'est ce pas?....Hein?!
Se redressant aussitôt, Ys attrapa son café et se leva hors du lit pour aller fumer à la fenêtre.


"Et non je n'ai pas eu le temps de tout ranger. Je ne peux pas être partout à la fois!"

Un petit rictus. Bah il n'y avait pas grand chose de méchant après tout. Juste deux verres et le cadavre d'une bouteille. Oui bon ce n'est pas une excuse valable, mais les excuses sont faites pour s'en servir. Et pour l'instant, c'est tout ce que sa conscience avait trouvé. Le café est un peu chaud mais il ne tarde pas à l'avaler.


"Vue qu'on a encore quelques heures devant nous, je pars me doucher. Je peux pas avaler quelque chose ce matin. Mais toi, prends ton temps."

Et en tant que Tonnerre, hyperactif, Ys termina son café bien vite et se débarrassa du mégot. Dans son élan, il s'approcha de sa belle, déposa sa tasse sur le plateau. 

"Toi, par contre, tu as bien dormis. Tu es très belle."

Un fin sourire et des yeux dévoreurs. C'était un homme qui regardait une femme avec des yeux amoureux. Oui, Mitsuki était devenue une belle femme. Et ce qu'il ne dira pas, se gardant pour lui, c'était qu'il était chanceux de la voir nue couverte de ses draps dans son propre lit. Un léger baiser et le garçon se leva pour prendre le chemin de la salle de bain. 
Il agissait machinalement, tout était mécanique car son esprit était ailleurs. Evidemment le ressenti du jet d'eau dans le dos était agréable.


##   Ven 26 Fév 2016 - 12:56

Personnage ~
► Âge : 24 ans
► Doubles-comptes ? : Allen & Hideko
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 2369
Date d'inscription : 23/01/2011
Emploi/loisirs : Faire ce que je veux o/
Humeur : EXCELLENTE !

Une question à la fois. J'avais compris le truc. Il ne manquait plus qu'apprendre à le faire.
Un sourire sur les lèvres, je l'écoutais baratiner des bêtises. Comme si j'avais pris toute la place dans le lit ! C'est parfaitement faux. Je suis sûre qu'avec la place qu'on prenait tous les deux, il y aurait eu de la place pour une personne supplémentaire ! Enfin, c'est juste pour imager. Ca m'aurait un peu embêté que quelqu'un d'autre dorme avec nous... J'étais bien dans ses bras, toute seule. Enfin bon, je m'embête toute seule là... Je me crée des problèmes où y'en a pas. Comme d'hab vous me direz...
Je pris une tartine et commençai à y étaler de la confiture. C'est sympa les petits déjeuners français... J'aime bien. Je tournai la tête vers Ys qui terminait sa cigarette à la fenêtre. Il fume beaucoup quand même. Dès le matin comme ça... Je ne pourrais pas. Il revint près de moi pour déposer sa tasse dans le plateau, me volant un baiser dans le même temps, et je lui répondis doucement, tandis qu'il quittait la chambre pour aller dans la salle de bain.

-Bonne douche ! A tout à l'heure.

Savourant encore quelques instants l'écho de sa voix qui résonnait dans ma tête, je continuai mon petit déjeuner. Je n'avais jamais eu droit à de ses délicates attentions. Le petit déjeuner au lit, les compliments, les petits bisous dès le matin... C'était agréable. Très agréable même. Mais hors de question de le lui dire. Sinon il ne le fera plus. Haha. Pas folle la guêpe !
Je terminai rapidement mon petit déjeuner et posai le plateau à côté de moi sur le lit. Je me hissai hors des draps et enfilai une robe de chambre, histoire de ne pas être complètement nue dans la chambre en attendant mon tour pour la salle de bain. D'un coup d'oeil, je remarquai que mes petits robots n'avaient pas été allumés du week end. Me dirigeant vers eux, d'une petite pression sur le sommet de leur crâne, je les remis en marche. Ils s'allumèrent lentement, comme s'ils se réveillaient d'une nuit de plusieurs jours -ce qui était quasiment le cas. Puis, petit à petit, ils se remirent en mouvement et commencèrent à voleter dans la chambre après m'avoir salué d'un petit câlin so cute.
Je ris doucement en les voyant reprendre vie, et m'assis en tailleur sur le lit. Ils revinrent rapidement vers moi et je leur racontais un peu ce qu'on faisait ici, qui était l'homme chez qui nous étions, et tout ce genre de choses. Ouais bah c'est un peu comme mes enfants, vous moquez pas de moi parce que je raconte ma vie et tout ce qui se passe à des robots !
Attentifs et sages, ils m'écoutèrent, hochant la tête de temps à autre. Ils sont tellement mignoooons.
Le temps passa rapidement et j'entendis la porte de la salle de bain s'ouvrir.

-Je vais prendre ma douche. Vous restez là tous les deux, d'accord ? Vous ne sortez de là que si Ys ou moi venons vous chercher !

Après avoir donné ma consigne, je me levai du lit et sortis de la chambre pour me diriger vers la salle de bain. Je croisai Ys en chemin et lui adressai un léger sourire.

-Mokona et Modoki sont réveillés ! Et je crois avoir entendu Nicolas rentrer tout à l'heure.

Je lui souris, et entrai à mon tour dans la salle de bain pour prendre ma douche. Je laissai mes pensées vagabonder dans mon esprit, savourant l'eau chaude qui coulait sur ma peau. La dernière conversation que j'avais eu avec Nicolas me revint en mémoire, et confirmai à ce souvenir qu'Ys ne devrait jamais en entendre parler. Il deviendrait fou, et je suis sûre qu'il pourrait même aller jusqu'à tuer son père... Enfin, ce n'était qu'une supposition. Ne pensons plus aux sujets qui fâchent...
Je sortis de la douche, m'habillai rapidement et me séchai les cheveux dans la serviette. Après ma douche, je descendis immédiatement au rez-de-chaussée et saluai Nicolas d'un grand sourire.

-Bonjour ! Vous avez bien dormi ? Désolée pour le bazar, on aurait dû ranger...




##   Ven 26 Fév 2016 - 21:58

Personnage ~
► Âge : 24
► Doubles-comptes ? : Renji et Akito
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 2281
Date d'inscription : 13/10/2013
Emploi/loisirs : En infiltration.
Humeur : J'ai pas, pioches!

Ne traînant jamais, Ys écourta vite sa douche pour laisser place à la jeune femme. Renfilant son pantalon, serviette sur les épaules, le garçon sortit pour laisser entrer Mitsuki. Croisant son regard et son sourire, instinctivement Ys leva les yeux pour apercevoir les deux robots.
N'ayant le temps de répondre quoique se soit, il se retrouva bien vite seul avec Mokona et Modoki.
Ce n'était pas qu'il les aime pas mais il était intrigué. Ils paraissaient si "vivants". Déjà que Mitsuki était douée, malgré son manque de confiance, il imaginait de quoi pouvait être capable sa mère.

Tentant de les ignorer, Ys se coiffa et lentement rangea leurs affaires. Ouais, lentement parce qu'il a tendance à se retourner toutes les trente secondes pour guetter sur les deux robots qui volent à travers la chambre, discutent entre eux. Et quand le silence s'installe, c'est méga flippant. Ils sont là, sur le lit, et ils l'observent.


"....."

*Mitsuki, dépêches toi de revenir.... T_T*

Evidemment, il ne s'en vantera pas auprès de la demoiselle mais finalement, ils sont carrément flippants. Ce ne sont plus de simples machines, de vieux ordinateurs. Est ce qu'ils ont des pouvoirs??
Heureusement pour lui, son supplice prit fin. Prenant le plateau au passage, Ys suivit de près la Master, voire, il la collait vraiment. Descendant les escaliers, ils retrouvèrent bien vite le majordome remettant du feu dans la cheminée.


"Bonjour mademoiselle. Oui merci et vous même?"

De son grand sourire, Nicolas se redressa et reprit, toujours cette petite gêne quand on s'inquiète de sa personne, lui, si peu habitué.

"Non, non, du tout. Il n'y a aucun mal. Vous avez passé une bonne soirée? J'ai vu que la chaîne hifi était restée allumée. Vous aimez les classiques?"

Raclant sa gorge, Ys manqua de peu d'éclater de rire. S'il savait, le pauvre... En plus, ça serait pourtant à lui de demander depuis quand il aimait ce genre de musique. Enfin pour l'instant, le Tonnerre était plutôt préoccupé à se calmer intérieurement, qu'il dévia de sujet.


"Je remonte chercher nos affaires."

S'échappant, Ys monta à grand pas les marches.
Étonné, Nicolas ne réagissait pas de suite avant de se diriger vers un endroit qu'il avait l'habitude de connaitre, la cuisine. Débarrassant le plateau qu'Ys avait étrangement descendu à son goût, il brisa le silence:


"Votre avion est pour bientôt... Même si ce fut court, j'ai été vraiment heureux et honoré de vous rencontrer."

Lui offrant un doux sourire, il s'approcha de son invitée lui tendant un petit paquet.

"De quoi grignoter durant le voyage du retour."

Durant ce temps, tandis qu'un dévouement mystérieux le poussa à prendre les bagages, chose pour laquelle il aurait réprimander son majordome, Ys passa naturellement devant la chambre de son vieil ami. La porte entre ouverte, curieux et impoli, Ys se permit de passer la tête. Juste histoire de voir à quoi ressembler l'endroit où dormait le vieux. Rien d'anormal en fait... du moins jusqu'à ce que son regard glisse sur le bureau. Il y avait là, attaché tout autour, au mur, posés, de multiples post-it.

_Ne pas oublier de rajouter un verre de lessive.
_Toujours remuer la soupe sur le feu.
_Ne pas oublier de vérifier que la cheminée est éteinte.
_Ne pas oublier d'éteindre les lumières.
_Toujours commencer avec le bouton du haut de la chemise.
Etc...


Il y en avait tellement. Il ne fallait rien oublier. Pour des tâches quotidiennes, pour des tâches simples et banales. On aurait dit qu'on pouvait y lire son emploi du temps sur toute une journée.


"Tsss.... la chaîne hifi restait allumée, ça a du lui bousculer ses habitudes au vieux!"


Souffla le garçon. Il n'avait pas bien saisi tout l'étendu du problème jusqu'à ce qu'il décide de tourner des talons. Il vit alors des boîtes de médicaments. Il s'attarda un instant dessus et instinctivement, il fut comme tiré hors de la pièce, retournant vers ses amis, descendant les escaliers, valises en main.
Mais quelque chose n'allait pas. Il était préoccupé, mais personne ne remarquerait rien.


##   Sam 27 Fév 2016 - 21:13

Personnage ~
► Âge : 24 ans
► Doubles-comptes ? : Allen & Hideko
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 2369
Date d'inscription : 23/01/2011
Emploi/loisirs : Faire ce que je veux o/
Humeur : EXCELLENTE !

HRP : Haaaaan naaaaaaan il a Alzheimer ?! :'(


La question de Nicolas me mit mal à l'aise. La chaîne hi-fi... oui, c'est vrai. On ne l'avait pas éteinte... Un léger oubli, hein ? Haha...
Cela dit, j'aime bien la musique classique quand même ! Pas comme mon fidèle Ys qui s'éclipse comme si de rien n'était.
Je haussai un sourcil et le regardai prendre la fuite. Il va chercher nos affaires... ouais ouais ouais ! Je tournai la tête vers Nicolas, un peu gênée.

-Oui... oui, j'aime beaucoup ça, moi. Pour Ys, je n'en ai pas l'impression... Mais vous le connaissez mieux que moi ! En tout cas on a passé une très bonne soirée. Merci pour le vin, c'est vrai qu'il était excellent !

"C'est dommage que vous ne soyez pas resté un peu". J'avais envie de le dire, mais j'imaginais que ça n'avait pas sa place ici. Après la conversation qu'on avait eu, juste avant qu'il monte se coucher, il n'était peut-être plus d'humeur à rester avec nous, même juste pour un verre. J'avais remarqué que ça lui avait coûté beaucoup. Il avait besoin d'être seul. De se reposer. D'y repenser...
Je me contentai de lui offrir un sourire, et je hochai joyeusement la tête quand il m'affirma qu'il avait été très heureux de me rencontrer.

-Moi aussi ! Ca a été un véritable plaisir ! J'espère qu'on pourra se revoir rapidement !

J'écarquillai les yeux alors qu'il me tendait un paquet.

-Oh mais il ne fallait pas ! C'est vraiment très gentil, merci à vous !

Je lui offris un grand sourire de remerciement.

-Vous êtes vraiment trop généreux...

Je lui souris, et réalisai qu'il allait peut-être falloir que j'appelle un taxi pour venir nous chercher ici... Non ? Ou alors Nicolas a une voiture et nous emmènerait ? Ouais, nan, ça me gênerait trop de l'embêter ! Mais dans tous les cas, il faut bien se rendre à l'aéroport !

-Vous savez si Ys a téléphoné pour appeler un taxi ?


J'attendis sa réponse pour agir en conséquence. Quand mon petit chéri revint avec nos affaires, je me tournai vers lui et lui annonçai, toute contente.

-Notre taxi arrivera en début d'après-midi. On a le temps de manger avec Nicolas avant de partir !


Je m'approchai de lui et l'aidai à transporter les valises jusqu'à la porte d'entrée. J'allai ensuite dans la cuisine pour mettre la table. Hors de question que Nicolas fasse encore tout le travail !
Je me rappelai de la présence de Modoki et Mokona.

-Je reviens !


Montant dans la chambre, je retrouvai mes petits robots.

-Oui... Ys a rangé toutes nos affaires mais il vous a laissé là, hein.

Un sourire sur les lèvres, je leur fis signe de s'installer chacun sur l'une de mes épaules, et je quittai la chambre pour rejoindre les deux hommes en bas.

-Nicolas, je vous présente mes deux robots ! Modoki et Mokona !
déclarai-je, toute fière.

Bon, c'est presque comme si je les avais fabriqué. Presque...

-Le repas est prêt ?
m'enquis-je en m'installant à table, mes deux robots ayant repris leur vol pour aller observer ce que le majordome était en train de faire.




##   Dim 28 Fév 2016 - 19:29

Personnage ~
► Âge : 24
► Doubles-comptes ? : Renji et Akito
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 2281
Date d'inscription : 13/10/2013
Emploi/loisirs : En infiltration.
Humeur : J'ai pas, pioches!

HRP> Bien joué Sherlock Holmes!
On clôture cet rp? :)

Ces paroles qui auraient pu paraître simple, juste une question de politesse, touchées bien le vieil homme. Son regard fut doux. Mitsuki demanda alors si Ys avait fait le nécessaire concernant le taxi.

"Ah euh...non, je ne pense pas..."

Normal car en générale, c'était à lui de le faire. Chose à laquelle il méritait le fouet puisqu’il avait manqué à son devoir. Mais ça, c'est selon lui et ses vieilles traditions de majordome. Tandis que la demoiselle s'empressa de s'en occuper, Nicolas s'occupa de préparer le repas. Au moins, il allait encore pouvoir profiter d'eux, encore un peu. 
Aidé par sa petite amie, Ys s'étira après ce gros effort. 

"Ok ok. Ça sera toujours mieux que de manger dans un avion."

Ouais parce que même s'il est téléporteur, il y a certaine chose qui se savoure et question repas, il valait mieux avoir les pieds stables. Comme à son habitude, la demoiselle s'empressa de disparaître et revient en un laps de temps. Étonné mais surprit agréablement, Nicolas serra la main des robots comme s'il s'agissait de véritables personnes. Ce qui fit tirer une grimace au Tonnerre. Bon d'accord, il avait oublier. Mais ce n'était pas de sa faute, tout seul avec eux, il a comme une crainte. Il faut savoir que ce sont les robots de la miss alors pour peut qu'ils aient hérité de son caractère... quoi c'est un peu comme ses enfants! Y a qu'à observer pour comprendre.

Le repas se déroula normalement. Les discussions étaient variées et tout le monde participait. Ce séjour se sera vite écoulé en fin de compte. Mais il resterait un très beau souvenir. Tandis que le taxi patientait, la petite "famille" se fit des adieux. Profitant que Mitsuki soit occupé avec ses enfants robotiques, Ys s'approcha de son vieil ami.

"Je tâcherais venir te voir dans les quelques mois qui suivront... En attendant, tentes de penser un peu à toi. Histoire de changer."

"Oui monsieur. J'y penserais. Mais si je me permettre: j'ai été très heureux de vous revoir."

"Hum... moi aussi."

Une poignet de main mais tout était dit dans le regard. Étrangement, contrairement à cette fois où il avait quitté la demeure familiale, ces adieux là furent les plus dures à encaisser pour le jeune homme. Bien qu'il n'en paraissait rien, tout au long du repas, parmi ses regards furtifs, il avait toujours cette boule au ventre. "Tu ne diras rien vieux bouc". Non, Nicolas n'était pas du genre à se plaindre ou à se confesser. Cette maladie, il garderait pour lui car il sera toujours le majordome et un majordome, c'est aussi aux services des autres et pas l'inverse.

Alors qu'Ys quitta son ami, aidant le chauffeur à mettre les valises dans le coffre de la voiture, Nicolas adressa un doux sourire à sa nouvelle amie.

"Prenez soin de vous mademoiselle. Vous êtes une bien belle personne, restez vous même surtout."

Parce qu'il ne fallait pas être idiot pour comprendre que cette fille était la raison de son bonheur, de son soulagement. Si son petit protégé était devenu quelqu'un d'appréciable, elle en était pour beaucoup. Et s'il voulait bien se souvenir d'une chose, ce serait cette image d'eux, ensemble et souriants. Madame Ochikawa aurait été heureuse de la rencontrer.

"Merci..."

Souffla le vieil homme alors qu'il serra la main de la demoiselle. Oui, merci d'être là. Merci de l'avoir rencontrer. Merci pour tout.


##   
Contenu sponsorisé

 

Séjour en Lozère... et avec un vieux! (PV Mitsu)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 4Terrae, Une nouvelle ère commence... :: Le Monde.
 :: L'Europe.
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant