Terrae, Une nouvelle ère commence...

Partagez | 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
J'entends... et rien d'autre ne compte. [avec Oktober]
#   Mar 12 Jan 2016 - 16:29

Personnage ~
► Âge : 17
► Doubles-comptes ? : Mekaro Kre - Jérémy Bonnet
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 907
Date d'inscription : 16/09/2015
Age : 24
Humeur : En pleine réparation...

Janvier. C'est un mois tellement calme... Après un tel mois de décembre en plus, il pouvait pas y avoir plus calme. Nicolas, la tête pourtant remplie de soucis, ne savait plus quoi faire. Il aurait voulu remercier Aaron de l'avoir accueillit, aurait voulu discuter avec Huo de ce qu'il s'était passé avec sa... copine ?... Il avait encore du mal à se dépatouiller avec son côté Sensitif et galérait un max à trouver une utilité quelconque à sa maîtrise de l'électricité car, il faut se le  dire, il n'était pas encore assez puissant pour tester ses idées... Et il était loin de vouloir être plus puissant, après avoir vu la démonstration dans l'Arène, lors du passage Master de son "frangin"... Janvier. Un mois tout vide où il ressassait mille questions, mille peurs et à deux mois de son seizième anniversaire, son avenir se faisait de plus en plus flou. Et hors de question d'écrire une lettre à sa mère, que de toute façon il n'était pas certain qu'elle le lise, pour essayer de faire le tri dans tout ça... Non, il ne voulait pas. Plus précisément, il n'avait pas le courage d'aller remuer le passé quand déjà son futur lui semble bordélique...

Que faire quand... bah rien ? Sacré question. Même la Bibliothèque ne lui offrait pas de réponse, courir ne lui faisait plus autant de bien, il n'osait plus s'entraîner,... Alors il zonait. Crapahutant, dès qu'il avait le temps, entres les cours et ses devoirs, dans tout Terrae, sans aucune idée de quoi faire quand... rien. Le rien. C'est déjà pas grand chose mais quand on sait pas quoi faire c'est néantissime. Quoi que ça veuille dire. Alors ne rien faire dans sa chambre... C'est ce qu'il se dit quand enfin, il se décide à faire demi-tour et à rentrer.

N'empêche, il fallait bien qu'il se décide un jour à ce propos. Même Aaron avait trouvé de quoi s'occuper... Prof de maths. Bon. Nicolas se voyait très mal en prof. Il se voyait mal avoir des pouvoirs avant aussi, et maintenant il devrait sans doute à l'avenir, occuper un poste qui aiderait la "communauté"... Frisson. Ça faisait très secte comme façon de penser. Mais en même temps, que pouvaient-ils faire ? Le souvenir de ce que lui avait raconté M'sieur Williams sur les scientifiques devint plus vif. Ils faisaient peur au monde, ils ne pouvaient pas se fondre dans la masse et faire comme si de rien. Bordel, encore rien... Il secoue la tête alors qu'il voit la cour au loin. Musique. Et pourquoi y penser maintenant ? Ce n'était qu'un gosse pour le moment... Si l'inactivité le rendait à ce point nerveux, il fallait qu'il trouve rapidement de quoi s'occuper parce que c'était horrible comme sensation. Mais quoi ? Qu'est-ce qui comptait pour lui, comme passion, comme envie ? ...Musique. Lui qui n'avait fait que survivre jusque là, il se rendit compte d'à quel point, en vivant, le monde lui avait ouvert ses portes... Et que faisait-il en réponse ? Rien. Assis devant ses portes ouvertes à contempler ce qui lui était possible... Un peu plus et il se traiterait d'abruti. Musique... Nothing...

Il n'a pas encore fait un pas dans la cour qu'il s'arrête net. Bien que plongé dans ses pensées, il avait immédiatement reconnu les quelques notes de guitare jouées. Metallica. Nothing else matters. Un grand classique dans le cœur de Nicolas. Ce qui a le mérite d'arrêter tout de suite le fil de ses pensées. Une voix féminine... Sans s'en rendre compte, tel un animal sauvage traquant une piste, il suit les sons en tendant l'oreille, les yeux à demi fermés. Assise sur un banc, une jeune fille, toute menue par rapport à lui, guitare dans les bras, chante et joue cette chanson qui le calme tout entier. Il la regarde d'abord... Enfin, c'est plutôt ses doigts qu'il suit avec attention. Puis il s'assoit. Par terre. Comme ça. Parce qu'il en a besoin. Il sent son cœur s’apaiser, ses problèmes qui s'envolent... Il murmure avec elle les paroles, arrangeant sa voix à la bonne hauteur pour faire les chœurs et l'accompagner sans déranger la musicienne, les paupières de nouveau baissées.

Il voudrait que ça ne s'arrête jamais.



#   Mar 12 Jan 2016 - 17:42

Personnage ~
► Âge : 20 ans
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 289
Date d'inscription : 23/12/2011
Age : 26
Emploi/loisirs : Jouer avec tes pieds !
Humeur : (Presque) toujours bonne !

Assise sur le rebord de la fenêtre, je regarde d'un air pensif le monde au travers du carreau. C'est plutôt déprimant, dehors. Il ne pleut pas, ne neige pas malgré la saison. Mais il fait gris, et froid. Et surtout, il fait calme, tellement calme que c'en est oppressant.

Dans le dortoirs des novices, plusieurs filles lisent ou étudient, certaines écoutent de la musique. Chacune est dans son coin, et elles ont l'air très contentes comme ça. Moi ça me rend folle, ce silence ! J'attire mes genoux contre ma poitrine et les entoure de mes bras, reportant mon attention sur la cour déserte et terne.

Je commence lentement mais sûrement à penser à April. Elle aussi détestait l'hiver, le froid, le silence. Alors on se tenait chaud, on discutait pour meubler le silence, et on finissait toujours par avoir un fou rire ou par chanter. Elle me manque tellement... Et dans des moments comme celui-ci, c'est encore pire... Sentant les larmes me monter aux yeux, je décide de me bouger, sinon je vais passer ma journée à déprimer, et ça ne me ressemble pas !

J'enfile un gros pull noir par dessus ma robe grise, une deuxième paire de collants au cas où, et des bottes noires à talons, rembourrées de laine et bien chaudes pour mes petits pieds gelés. J'attrape ma guitare et m'enfuit de ce dortoir si morne. Je ne sais pas trop où aller - de toute façon je risque fortement de me perdre une fois de plus, j'irai où mes pas me mèneront.

Après une promenade dans l'institut, je sors par la porte principale - c'est drôle, quand je ne la cherche pas spécialement, je la trouve... La grande cour pavée est aussi grise et triste vue d'ici que de la fenêtre du dortoir. Un peu de musique et de vie ne lui ferait pas de mal ! Je m'assieds sur un banc, cale ma guitare sur mes genoux, ferme les yeux, et commence à jouer. Nothing else matters. Une de nos chansons... On en avait tellement, mais celle-là était particulière, elle nous collait à la peau. Parce qu'à part nous, rien ne comptait. Non, vraiment rien...

Maintenant, il faut que je trouve des choses, et surtout des gens qui comptent. Je ne peux pas me raccrocher éternellement à la musique, sinon je vais finir par couler ! Mais en attendant, je chante. Parce que ça me fait du bien, et que ça met des mots sur tout que je n'arrive pas à exprimer. Et sous mes paupières, un flot de souvenirs se déverse, en même temps que naissent mes larmes.

Soudain, j'entends une voix se mêler à la mienne. Je m'arrête de chanter quelques instants, et ouvre mes yeux un peu humides, tout en continuant à la guitare. Le garçon assis par terre devant moi, lui, ne s'arrête pas de chanter, alors je reprends avec lui. Je n'avais jamais chanté en accord avec une voix masculine, mais je trouve ça beau. Un fin sourire étire mes lèvres au fur et à mesure que nous chantons.

C'est un moment étrange, et j'ai l'impression qu'avec ce garçon, sans même avoir eu besoin de parler, nous venons de tisser un lien fort. La musique rapproche les coeurs et les âmes, je n'en ai jamais douté. La chanson s'arrête et nous restons silencieux un moment. J'en profite pour le détailler quelque peu. Il a l'air assez jeune, son visage est beau, quoique taciturne et orné de quelques cicatrices. Lui non plus, n'a pas du avoir la vie facile. Je décide de briser le silence.

"Tu as vraiment une jolie voix, je n'avais jamais chanté avec un garçon, mais c'était un plaisir. Je m'appelle Oktober, et toi ?"


~ When nothing goes right... Go left ! ~

#   Mer 13 Jan 2016 - 13:33

Personnage ~
► Âge : 17
► Doubles-comptes ? : Mekaro Kre - Jérémy Bonnet
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 907
Date d'inscription : 16/09/2015
Age : 24
Humeur : En pleine réparation...

La chanson se termine... bien trop tôt au goût de Nicolas. Mais elle est suivie d'un silence lui permettant de savourer un peu ce qu'ils ont créé le temps d'un instant ; une bulle vibrante de musique et de chaleur... Bulle qui éclate d'un coup quand elle s'adresse à lui. Il papillonne un peu des paupières pour retrouver ses esprits et, seulement maintenant, il songe à voir ce à quoi elle ressemble. Il fut frappé par la couleur de ses iris ; pas qu'il trouvait ça bizarre, il avait les yeux argents, ce serait l'hôpital qui se fout de la charité. Aucune couleur ne lui était étrange, mais les siens étaient intenses. Comme si on se noyait dans une nuit sans lune, et pourtant ils brillaient, des étoiles de larmes les tapissant. C'est peut-être ses yeux qui l'ont empêché de trop rougir au compliment qu'elle lui donna... Il aurait aussi apprécié que ça lui évite de bégayer, mais on ne peut pas tout avoir. :

-M... Merci... Je m'appelle Nicolas... Excuse-moi, je ne voulais pas t'interrompre mais c'était une très belle chanson et tu joues bien...

Expliquer le rapport qu'entretenait Nicolas avec la musique était plutôt compliqué. Il n'était pas du genre à s'attacher à un groupe particulier, ni même à un style puisqu'il écoutait de tout. Il avait plutôt des centaines de chansons qui gravitaient dans son crâne, selon ses humeurs et ses envies. Il n'était pas hystérique en reconnaissant une mélodie qu'il aime tout particulièrement. Il s'immobilise d'un coup, comme un peu plus tôt, les sens à l'affut pour mieux apprécier l'instant... et pour ça, il est capable de tout arrêter, même s'il était en plein milieu d'une phrase dans une discussion. Il s'arrête, il écoute et reprend comme si de rien n'était.

Pourtant, et ce bien qu'il ne pourrait pas vivre une journée sans écouter de la musique, il se sent bien incapable d'en faire ; d'abord par économie, car un instrument coûte cher, selon lui, à l'achat comme à l'entretien, ensuite par respect... A ses yeux, la musique est une déesse intouchable à qui il doit tous les égards pour l'avoir soutenu tant de fois par le passé... Oui, pour Nicolas, la musique c'est sérieux. :

-Ça fait longtemps que tu joues ?

Il se releva en époussetant son derrière et vint s'installer à côté d'elle sur le banc... Il supposait qu'elle comprendrait qu'il empiète un peu sur son espace vital, parce qu'il faut le dire : un banc, c'est bien plus confortable que le sol. Il regarda un instant la guitare, elle avait l'air d'avoir traversé quelques années et quelques aventures... Le bois est vieilli mais ça n'avait pas empêché le son d'être magique... Cet instrument était choyé, il n'en doutait pas.



#   Mer 13 Jan 2016 - 14:26

Personnage ~
► Âge : 20 ans
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 289
Date d'inscription : 23/12/2011
Age : 26
Emploi/loisirs : Jouer avec tes pieds !
Humeur : (Presque) toujours bonne !

Il semble surpris que je lui adresse la parole, et plonge ses yeux gris dans les miens pendant quelques instants avant de me répondre. Ses joues rosées par le compliment que je viens de lui faire (ou le froid, je ne sais pas), et son léger bégaiement le rendent vraiment adorable. Il me fait un peu penser aux petits gars de l'orphelinat qu'on adorait taquiner avec April, avant qu'on ne s'en aille.

"Pas de problème, j'ai juste été un peu surprise, mais c'était chouette. Et merci !"

Son compliment me touche vraiment. A la base, je suis plutôt piano, la guitare c'était le terrain d'April. C'est elle qui m'a tout appris. C'est vrai qu'elle était bon professeur, patiente et passionnée. Je caresse doucement les cordes de la guitare en pensant à April, qui émettent un petit son bizarre.

Je souris à sa question en hochant légèrement la tête.

"Ca fait plusieurs années, oui. J'ai commencé par le piano quand j'étais toute petite, puis l'envie de guitare m'est venue avec la crise d'adolescence. April... Enfin, ma meilleure amie en jouait, alors elle m'a appris."

Mon sourire se fait quelque peu mélancolique, en la revoyant dans mon esprit, inlassablement repositionner mes doigts sur les cordes, et m'apprendre à lire les tablatures. Autant j'avais été très douée au piano directement, autant mes débuts à la guitare avaient été catastrophiques ! Mes doigts fragiles supportaient mal le frottement des cordes, aussi je les plaçais n'importe comment la plupart du temps, cherchant plus le confort que l'accord. Ils se sont endurcis, depuis. Et au fil du temps, je suis devenue plutôt douée.

Nicolas vient s'asseoir à côté de moi sur le banc. Je vois son regard se poser sur ma guitare. Enfin, notre guitare plutôt. Nous l'avons reçue pour Noël, l'hiver de mes 15 ans. Le plus beau de tous les cadeaux, pour nous deux, passionnées de musique. Elle était déjà vieille quand nous l'avons eue, mais nous en avons pris soin comme de notre bébé. Et je continue à la choyer, même peut-être encore plus qu'avant. Cette guitare me lie à April, pour toujours.

Je regarde le jeune homme et tend l'instrument vers lui avec un sourire.

"Tu joues toi ? Tu veux l'essayer ?"


~ When nothing goes right... Go left ! ~

#   Ven 15 Jan 2016 - 13:40

Personnage ~
► Âge : 17
► Doubles-comptes ? : Mekaro Kre - Jérémy Bonnet
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 907
Date d'inscription : 16/09/2015
Age : 24
Humeur : En pleine réparation...

Le piano, c'est classe aussi... Enfin, pour Nicolas, c'était pas compliqué d'être classe, même avec un mélodica... ou une flûte à bec. Quiconque maîtrisait son instrument était incroyable, puisqu'il y avait mis du temps, de la passion et de l'acharnement... même pour une flûte à bec, oui. Il se souvient du collège, de la prof de musique qui faisait de son mieux pour intéresser les élèves et qui, au bout d'un moment, avait eu toute l'attention du monde après avoir déclaré qu'ils laisseraient tomber la flûte pour découvrir d'autres instruments... Elle avait ramené à l'école son piano électrique, sa batterie et son violon, elle encourageait ceux qui prenaient des cours à venir avec leur instrument de prédilection ; clarinette, trompette, et même des chanteurs avaient partagé leur talent, dans une cacophonie improvisée, où presque tout le monde trouvait sa place... On avait prêté un triangle à Nicolas. L'air de rien, ça avait été déjà énorme comme prise de contact avec ses camarades... Maintenant, il le voyait.

Nicolas se retient de secouer la tête comme pour s'ébrouer, retirer ce souvenir perverti... Cette vague de nostalgie agréable, ce n'était pas la sienne. Elle venait d'Oktober... Elle parlait de sa meilleure amie, April. Nico nota son nom dans son crâne ; pour un allemand débutant, il fallait reconnaître que leurs noms était, non pas étrange, mais si elles se connaissaient, c'était une forme rigolote qu'avait pris le destin. Il avait choisi l'italien comme seconde langue vivante, mais s'amusait parfois à apprendre la langue de Goethe avec Cynthia... Et voilà que je pense à elle... Oktober devait vraiment aimer son amie. Quand à savoir pourquoi elle en parlait au passé, il fallait éviter de se poser la question ; une séparation quelle que soit sa forme, en allant à l'autre bout du monde pour venir ici ou par une conclusion plus fatale, c'était douloureux. Il ne fallait pas en parler. En tout cas, lui, il n'en parlera pas.

C'est peut-être pour ça qu'il n'ose pas repousser l'offre d'Oktober. Dans une autre situation, il aurait eu peur. Mes mains ne font que du mal... pensait-il souvent. Il était certes un peu bourrin le Nico,  fallait le voir avec une aiguille dans les mains ; du travail de précision avec la délicatesse d'un boucher-charcutier. Il aurait la guitare dans ses bras qu'il aurait la sensation de tenir un nouveau né fragile. Mais s'il passait sa vie ainsi... il ne pourrait rien faire. Il mordille un peu sa lèvre avant de se décider. :

-Non, je ne sais pas jouer... Mais je veux bien... essayer.

Il s'empare de l'instrument avec toute les précautions qu'il peut prendre, évitant soigneusement de le cogner ou de le lâcher malencontreusement. C'était un énième rêve de gosse qu'il réalisait et il ne pouvait retenir le sourire extatique qui illuminait tout son visage. Un peu plus et il en aurait des frissons.  

En tout bon débutant qui se respecte, il joue les cordes une à une, dans le vide, juste pour apprécier le son de chacune. Il répète celle du haut, la plus grave, il l'aime bien. :

-Mi. murmure-t-il.

Il en était pas certain... Mais ça ressemble vachement au "mi". Dans sa tête, il résonnait en cœur avec l'instrument de sa prof, quand elle tentait de donner le ton aux élèves. Il associait ce son à la couleur du bois, à l'odeur d'une trousse remplie de crayons de couleur... Il fit ensuite glisser son index le long de cette corde, s'arrêtant sur chaque frette, tentant d'identifier chaque note de mémoire... Il ne put reconnaître que le sol, le la et le si, notes qu'il retrouvait souvent sur ses partitions de collégien, reconnues pour être les plus simples à la flûte. :

-Euuuh... Je n'ai aucune idée de comment faire un accord.

Reconnaître à peu de choses près les notes, c'était bien. Mais essayer de les mélanger pour faire des accords "complexes", c'était une autre histoire.



#   Dim 17 Jan 2016 - 17:54

Personnage ~
► Âge : 20 ans
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 289
Date d'inscription : 23/12/2011
Age : 26
Emploi/loisirs : Jouer avec tes pieds !
Humeur : (Presque) toujours bonne !

Nicolas reste silencieux un moment après ma proposition d'essayer la guitare. Un long moment, même. J'ai dit quelque chose qu'il ne fallait pas ? Il finit par accepter, hésitant, et je lui souris d'un ait encourageant en lui passant l'instrument. Sa manière de le manipuler avec précaution me touche, c'est enfantin, mais en même temps tellement mignon. Surtout accompagné du sourire scotché à ses lèvres, on dirait qu'il vient de rencontrer le Père Noël en personne !

Il n'a pas trop l'air de savoir comment s'y prendre, mais je le laisse se familiariser un peu et découvrir l'instrument avant de lui expliquer. Il pince la première corde en murmurant la note qui va avec. Eh bien, il a l'oreille musicale ce gosse !

"C'est ça, oui. Tu as déjà fait de la musique auparavant ?"

Sinon, c'est un génie ! Il m'a fallu du temps avant de pouvoir reconnaître une note à sa sonorité. Et c'est sans doute pour ça que je suis si nulle en composition d'ailleurs...

Il continue à jouer avec les cordes pendant encore un moment, avant de m'avouer qu'il ne sait pas comment faire un accord. Je lui souris, et prends délicatement sa main dans la mienne, pour placer ses doigts correctement sur les cordes.

"Ca, c'est un "la". C'est l'accord le plus simple. Gratte les cordes maintenant, tu vas voir !"

Mon ton est encourageant. C'est plutôt chouette, de partager sa passion avec quelqu'un. Surtout qu'il a l'air particulièrement réceptif ! Peut-être que je pourrais lui apprendre ? Enfin, s'il veut quoi... Mais il a l'air, vu l'expression de son visage... Je lui adresse un sourire gentil.

"Si tu veux, je pourrais t'apprendre un peu ? Parce que bon, sur un banc dans le froid, c'est peut-être pas le meilleur environnement quand même pour commencer..."


~ When nothing goes right... Go left ! ~

#   Lun 18 Jan 2016 - 13:58

Personnage ~
► Âge : 17
► Doubles-comptes ? : Mekaro Kre - Jérémy Bonnet
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 907
Date d'inscription : 16/09/2015
Age : 24
Humeur : En pleine réparation...

Il a un sourire de vainqueur quand il apprend qu'il ne s'est pas trompé. Il pensait bien que ce son, cette sensation lui disait quelque chose !... Bien qu'elle soit différente un peu, disons plus vive... C'est peut-être parce qu'il a l'instrument contre son torse et qui le fait vibrer jusque dans les os. Ça ajoute un peu plus d'âme aux sons qu'il produit, ces autres sens sont alors d'autant plus éveillés, plus réceptifs... ...Mais dire qu'il avait fait de la musique, non. Ses cours de collégien lui ont appris la base du solfège, il n'a aucune idée de ce que c'est qu'une clef de fa ou de comment faire un arpège. Sa curiosité et sa soif d'apprendre a fait le reste. Puis reconnaître une note à son odeur... c'est grave bizarre. Décidément, son cerveau restait un mystère... Si un jour il apprend qu'il a une tumeur caché dedans, il sera pas étonné. :

-En France, on fait quatre ans de musique au collège... Ça se limite à connaître la base du solfège et à maîtriser la flûte à bec mais... notre prof était sympa pour notre dernière année, elle nous a fait découvrir d'autres instruments et nous a fait beaucoup... beaucoup chanter !

C'est à force de répétition et d'entendre la prof marteler les touches de son piano qu'il avait du retenir aussi bien les notes maintenant qu'il y pense...

Il a un léger sursaut quand elle touche sa main, réflexe comme toujours, mais il avait l'habitude désormais d'être touché. Les gestes banales de ce genre ne le terrifiait plus comme avant... Il se concentre, fixe les doigts qu'elle place sur les frettes. Il n'ose pas trop appuyer mais s'applique, autant qu'il peut, tirant légèrement la langue. Il fait aller sa main droite, frottant délicatement toutes les cordes d'un seul mouvement. L'accord se fait entendre, hésitant mais correct. Un grand sourire naît sur les traits de Nicolas, qui l'offre à Oktober. Laaaaa ! C'était tout aussi magique que de faire naître des petites gerbes d'électricité dans sa main.

La musique faisait parti de ses choses que les Hommes partagent depuis des siècles et qui émerveillent l'enfant qui est encore en Nicolas. Ça et le manger... Miam. Bien sûr que parfois, c'est une raison de plus pour eux pour débattre, pour se déchirer ; savoir quel groupe et le meilleur, qui maîtrise le mieux son instrument... Pire, quel style mérite d'être écouté. Mais cette petite bataille dérisoire l'importait peu. La musique, qu'importe son genre, véhiculait une émotion sincère, que ce soit par les mots ou par les sons, de manière bien plus belle que son propre pouvoir de Sensitif. Et là, en ce moment, avec Oktober, une demoiselle qu'il connaissait à peine, c'était un moment de partage à chérir.

Alors quand elle lui demande s'il voulait bien apprendre la guitare avec elle, ses yeux s'ouvrent grands. J'ai bien entendu ? Oui, oui, il n'est pas sourd, juste un peu lent. Il ouvre et referme la bouche aussitôt. Comme si c'était trop incroyable pour mettre des mots... Lui qui n'avait jamais pu, et ne pouvait toujours pas d'ailleurs, se permettre de se payer une guitare, de se payer des cours, de se payer le droit d'avoir accès à l'une de ses passions... Cette jeune fille aux yeux noirs le lui offrait tout simplement. :

-Tu veux bien ?

La question est stupide, il le sait bien, puisqu'elle vient de lui proposer... A moins qu'elle change d'avis ah ah... OH ! Faites qu'elle change pas d'avis ! Il songea au fond de son cœur qu'être aussi heureux, ça devrait être interdit.



#   Mar 19 Jan 2016 - 12:24

Personnage ~
► Âge : 20 ans
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 289
Date d'inscription : 23/12/2011
Age : 26
Emploi/loisirs : Jouer avec tes pieds !
Humeur : (Presque) toujours bonne !

Il a l'air assez content de lui d'avoir trouvé la note tout seul. Je lui lance un regard étonné, agrandissant encore un peu plus mes yeux, lorsqu'il me dit avoir eu des cours de musique au collège.

"Ah bon ? C'est compris dans le programme des cours aussi dans l'enseignement traditionnel ?"

Ma question risque de lui paraître un peu bizarre, vu qu'il ne connaît rien de ma vie passée, mais ayant grandi à l'orphelinat, j'y ai également suivi toute ma scolarité. Les bonnes soeurs tenant l'établissement étaient toutes un peu vieillottes et sortaient peu de l'enceinte - si ce n'est pour faire les courses. Du coup, leur vision de l'enseignement en était restée au même stade que lorsqu'elles-mêmes étaient à l'école. Musique, couture, danse de salon, grec et latin... Autant de cours qui sont maintenant normalement optionnels (ou carrément obsolètes), mais qui pourtant ont ponctué ma jeunesse. Pas que je le regrette, à part le latin et la danse - j'ai deux pieds gauches ! - j'ai adoré apprendre la musique, et la couture m'a été très utile ! Je pense que je suis peut-être un peu plus débrouillarde que la plupart des jeunes, grâce à ça...

Il semble se raidir quelque peu au contact de ma main sur la sienne. Mais il ne la retire pas, aussi je n'y prête pas plus attention. J'aime le contact physique avec les autres, mais je peux comprendre que ça ne soit pas le cas de tout le monde ! Nicolas commence à gratter doucement les cordes, faisant sortir un "la" hésitant. Je souris en voyant ses traits s'illuminer. On dirait qu'il vient de réaliser un rêve de gosse, et c'est touchant. Je me demande pourquoi il n'a pas essayé plus tôt, ça ne doit pas être bien difficile de trouver des cours, il y a tellement de gens qui jouent de la guitare ! Enfin, il n'avait peut-être pas les moyens ? Je le regarde sourire comme un enfant avec l'instrument contre son torse, et me demande alors quel genre d'enfance il a bien pu avoir...

Ses yeux s'arrondissent soudain comme des soucoupes volantes à ma proposition. Visiblement, j'ai fait mouche ! Je ne peux empêcher un petit rire, quand je le vois ouvrir et fermer la bouche comme un poisson hors de l'eau. Je hoche la tête, riant toujours.

"Ben oui je veux bien, je t'aurais pas proposé sinon !"

Je me lève, et lui tends la main pour l'inviter à bouger du banc lui aussi.

"Allez viens, il doit bien y avoir un local de musique ou au moins une classe vide à l'intérieur !"


~ When nothing goes right... Go left ! ~

#   Jeu 21 Jan 2016 - 14:30

Personnage ~
► Âge : 17
► Doubles-comptes ? : Mekaro Kre - Jérémy Bonnet
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 907
Date d'inscription : 16/09/2015
Age : 24
Humeur : En pleine réparation...

Les écoles du monde sont différentes... De plus, il avait lu dans un article que de plus en plus de parents préféraient s'occuper eux-même de l'éducation de leurs enfants. Nicolas les comprend un peu, quand il se souvient de son collège, de ses profs, des élèves et de la moyenne générale, toutes classes et niveaux confondus, ne dépassant pas le 8/20... Ça donne pas envie d'y envoyer son gosse forcément. Sachant tout cela, il n'est pas plus surpris par la réaction d'Oktober. Et puis il ne la connaît pas. :

-Oui, mais seulement de 10 à 14 ans. Il y a aussi les Arts Plastiques mais on passe plus de temps à analyser des tableaux qu'à tenir un crayon... C'était pareil en Musique, c'était disons... une enseignement plus théorique que pratique.

Apprendre le placement des musiciens dans une fosse, connaître les genres et leurs dates d'apparition, savoir lire une partition... Il en avait bouffé aussi, même si sa prof avait modifié ces façons d'étudier un peu trop académiques pour des gosses pas très attentifs.

La réponse qu'elle lui donne le fait sourire... Bizarrement, il s'attendait à ce qu'elle dise quelque chose de ce genre. Pourquoi ? Il en a aucune idée. C'était peut-être cette aura qu'elle dégageait, le petit rire qu'elle avait et ses yeux noirs d'ébène, qui lui donnait l'impression qu'il la connaissait déjà un peu. Il prit alors sa main, geste naturel pour n'importe qui, un mouvement incroyable pour quiconque avait connu Nicolas lors de son arrivée. Il se lève tout en prenant garde de ne pas lâcher la guitare qu'il avait encore dans ses bras. L'idée de faire de la musique lui parut soudain si tangible qu'il en avait des papillons dans le ventre, et ça rendait ses yeux d'argent brillants comme deux lunes. :

-Il y a la salle de Musique de libre. Il n'y a cours là-bas que le vendredi après-midi donc elle devrait être vide.

C'est vrai que rien que le fait d'avoir tripoter les cordes que pour quelques minutes et de n'avoir fait qu'un seul accord, Nicolas avait les doigts raidis par le froid. Il demanda alors à Oktober de reprendre sa guitare, juste le temps de frotter ses deux mains pour les réchauffer, créant ainsi de petites gerbes électriques. Il souffla en sentant la chaleur se répandre dans ses membres refroidis. :

-Alors Oktober, tu viens d'où ? Ça fait longtemps que tu es ici ? lui demanda-t-il pour ne pas rester silencieux le temps qu'ils se rendent en salle de Musique.



#   Mar 2 Fév 2016 - 12:09

Personnage ~
► Âge : 20 ans
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 289
Date d'inscription : 23/12/2011
Age : 26
Emploi/loisirs : Jouer avec tes pieds !
Humeur : (Presque) toujours bonne !

[HRP : désolée pour le retard, j'étais au ski ! ^_^]


J'écoute attentivement son explication en hochant légèrement la tête. Ca ne devait pas être super passionnant comme cours... Je me demande si c'est pareil dans toutes les écoles, mais sans doute que non ! C'est le genre de cours qui dépend beaucoup du prof, et de l'implication des élèves aussi...

"Moi j'ai eu des cours de musique et de couture depuis mes 6 ans jusqu'à la fin de ma scolarité. J'adorais ça donc je me suis appliquée, mais bon, il y en a qui sont restés nuls du début à la fin !"

Je rigole en repensant à certains enfants. Deux mains gauches, ou bien aucune oreille musicale, ou juste carrément pas envie. Chaque année on donnait un petit concert de Noël, il y en avait toujours quelques uns à l'arrière avec le triangle ou le tambourin. Et même ça, ils n'étaient pas capables de le faire en rythme ! Ca m'énervait à ce moment-là, mais maintenant ça me fait sourire. Je n'irais pas jusqu'à dire que l'orphelinat me manque mais... J'y ai passé de bons moments quand même, et ce genre de détail me rend un peu nostalgique.

Nicolas attrape ma main et se lève, me disant que la salle de musique est libre. Super ! Il me tend ensuite ma guitare, que je récupère, puis je le regarde se frotter les mains. C'est vrai qu'il fait froid, et les doigts ont tendance à s'engourdir assez vite quand on joue ! Un petit cri m'échappe à la vue des mini-éclairs qui sortent de ses doigts. On m'a vaguement parlé des cinq pouvoirs et de leur ascendance, mais c'est la première fois que je le vois réellement. En même temps, Nicolas n'est que la deuxième personne que je rencontre ici, qui ne soit pas un novice.

"C'est génial ! Alors quoi, tu maîtrises l'électricité toi ? J'en ai vaguement entendu parler, mais pas vraiment dans le détail, et c'est la première fois que je le vois ! C'est super cool !"

Je souris largement, toute enthousiaste. Je me demande quand est ce que moi aussi j'aurai des pouvoirs, et surtout lequel je vais maîtriser ! L'électricité a l'air cool, et le feu aussi ! Souriant toujours, je réponds à sa question, expliquant par la même occasion pourquoi je n'y connais encore pas grand chose.

"Je viens d'Allemagne, de Munich exactement, et toi ? Et je suis arrivée il y a à peine quelques jours ! En fait, à part les novices de mon dortoir, tu es la deuxième personne que je rencontre. C'est pour ça que je suis encore un peu nulle part avec le concept de l'institut. Il faut le temps de s'y faire, c'est super cool mais quand même un peu bizarre ! Et toi, ça fait longtemps que tu es ici ?"


~ When nothing goes right... Go left ! ~

#   Mer 3 Fév 2016 - 16:55

Personnage ~
► Âge : 17
► Doubles-comptes ? : Mekaro Kre - Jérémy Bonnet
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 907
Date d'inscription : 16/09/2015
Age : 24
Humeur : En pleine réparation...

[HRP : T'inquiètes, j'ai patienté sagement °3° !]

Apprendre la couture... Oh pinaise, ce que ça aurait été pratique. Parce qu'il se souvient de lui et de ses dix ans, de la première fois qu'il a tenu une aiguille à la main et le nombre de fois où il a pu se piquer avec... Oui, c'est cool d'avoir eu l'idée de faire des économies avec ses vêtements. Oui, c'est cool d'avoir appris tout seul comment faire ses propres habits avec des pans de tissus... Mais putain que c'était dur de n'être épaulé que d'un livre de couture et du peu de matériel qu'il possédait à l'époque... Ah ! Quelle folle jeunesse.

Puis Nicolas sursaute quand elle pousse un cri. Les petits éclairs craquent puis s'évanouissent sur le coup... Heureusement qu'il n'avait fait que le minimum juste histoire de réchauffer ses mains ! Mais l'instant de surprise s'évanouit quand il voit et ressent l'enthousiasme d'Oktober... Elle est Novice... Il sourit ; ça lui rappelle le jour de son arrivée, avec Aria. Elle lui avait dit que les gens avaient des pouvoirs, il n'avait pas été surpris... Mais de la voir se transformer en grenouille, c'était tellement impressionnant qu'il en avait perdu son sang froid et son masque pour la première fois. Et apparemment Oktober était dans le même cas ; entre l'entendre et le voir, c'est pas le même délire, évidement.

Alors elle lui explique qu'elle vient d'Allemagne, ahAH ! J'avais raison !, qu'elle vient tout juste d'arriver. Ça justifiait largement sa surprise. Nicolas a un petit sourire, il fait aller ses doigts pour faire danser l'électricité dans sa main à mesure qu'il explique à son tour. :

-Je suis arrivé il y a quelques mois déjà et je viens de France, un petit village perdu dont le nom ne te dira absolument rien ! Et oui, je suis Tonnerre.

Lui préciser qu'il est Sensitif ?... Vu qu'il n'en était déjà pas bien fier et que beaucoup désapprouvaient ce genre de pouvoir, comme pour les Télépathes, il préférait en rester là. Il se souvient du coup de ses débuts à Terrae. Niveau social, il ne s'est pas amélioré, il pense que c'est les gens qui sont plutôt venu vers lui... Dans tous les cas, que ce soit lui ou les autres, tout n'était qu'une question de temps. :

-Ne t'inquiètes pas, tu t'y feras assez rapidement. L'institut, une fois qu'on y est, on comprend mieux. Et si tu veux des explications, tu peux toujours me poser des questions.

Il lui lance un grand sourire... Étant un grand curieux, ça le fruste un peu qu'on ne réponde pas à toutes ses interrogations, alors s'il peut aider Oktober, il le fera avec plaisir. ...Maintenant qu'il y pense, ce doit être la première fois qu'il rencontre quelqu'un qui est arrivé aussi récemment. Aria a du tellement kiffé me faire découvrir tout ça. songe-t-il en poussant la porte du bâtiment.



#   Ven 5 Fév 2016 - 21:03

Personnage ~
► Âge : 20 ans
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 289
Date d'inscription : 23/12/2011
Age : 26
Emploi/loisirs : Jouer avec tes pieds !
Humeur : (Presque) toujours bonne !

[HRP : super sympa ton nouveau kit ! :) ]


Nicolas sursaute à mon cri de surprise, avant de sourire d'un air compatissant - lui aussi, à un moment, il a du se retrouver à ma place de novice... Puis je regarde, fascinée, de l'électricité courir le long de ses doigts. C'est tellement impressionnant... Un vague sentiment de jalousie et d'impatience m'envahit, j'ai tellement hâte qu'à mon tour je puisse faire ça ! Mais je n'ai pas vraiment d'idée de comment ça se passe, ni du temps que ça prend d'ailleurs.

"Il t'a fallu combien de temps pour acquérir tes pouvoirs après ton arrivée ici ?"

Je demande cela tout en ne quittant pas ses doigts des yeux. J'ai envie de toucher mais je n'ose pas. Je suppose que si je le fais, je me prendrai une décharge, non ? Je finis par détacher mon regard de sa main pour le reposer sur son visage, et répond à son sourire.

"Je n'y manquerai pas ! Je t'avoue que je me pose plein de questions... Mais sans vraiment savoir mettre de mots dessus... Enfin, je sais pas si tu vois ce que je veux dire. C'est un peu confus tout ça..."

Et puis, je ne sais pas s'il y a des réponses à mes questions. Si quelqu'un sait d'où ces pouvoirs viennent au juste, comment, pourquoi nous, à quel moment, pour combien de temps... Confusion, confusion...

Je chasse ces pensées de ma tête en passant la porte d'entrée de l'établissement. Il fait tout de suite bien meilleur à l'intérieur ! Je suis Nicolas qui m'emmène à travers plusieurs couloirs et escaliers, pour enfin arriver à la salle de musique. Bon, j'ai essayé de retenir le chemin mais à mon avis, c'est mort. Je me demande s'il y a un secrétariat où je pourrais demander un plan tiens, ça me serait utile, plutôt que tourner en rond tout le...

Le cours de mes pensées s'arrête au moment où mon regard se pose sur le magnifique piano à queue qui trône au centre de la pièce. Un Steinway & Sons, rien que ça, en bois non teinté, encore plus majestueux. Je m'avance et l'effleure du bout des doigts, hypnotisée.

"Magnifique..."


~ When nothing goes right... Go left ! ~

#   Sam 6 Fév 2016 - 15:42

Personnage ~
► Âge : 17
► Doubles-comptes ? : Mekaro Kre - Jérémy Bonnet
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 907
Date d'inscription : 16/09/2015
Age : 24
Humeur : En pleine réparation...

Nicolas réfléchit un instant avant de répondre... Il tente d'être aussi précis que possible pour qu'elle se fasse une idée mais les souvenirs s'emmêlent... Il s'est passé tellement de choses depuis qu'il était arrivé qu'il avait du mal parfois à savoir quel jour il était. :

-Hm... Je dirais un mois à peu près. Je m'attendais à ce que ce soit plus long et ça m'est tombé dessus. Puis il ajoute en souriant. Ne t'inquiètes pas, ça viendra à toi bien assez tôt.

Parce qu'il se doute, en la voyant regarder ses mains crépitantes, en sentant son émerveillement et son impatience, combien elle avait hâte de recevoir ses pouvoirs. D'ailleurs, en parlant de ce qu'elle dégageait, il appréciait le fait qu'il puisse lire dans ses yeux ce qu'il pouvait percevoir avec ses capacités de Sensitif. Il en déduit qu'elle devait être franche et honnête...

Il comprenait sa confusion. Au début, on les balance dans un nouveau monde, avec de nouveaux mots et de nouvelles façons de faire. Parfois même les plus rodés de Terrae n'avaient pas de réponses à ses questions où utilisaient des moyens détournés. En même temps c'était un peu de sa faute, il n'avait pas osé interroger son prof de maths de trop après... après... Ouais voilà, après. Il hocha la tête autant pour zapper ce moment de son crâne que pour lui répondre. :

-T'inquiètes, on a le temps. Et pis si t'as besoin, je suis dans le couloir des Tonnerres, tu sauras où me trouver !

Quand ils rentrent dans la salle, qui effectivement était bien libre, Oktober marque un temps d'arrêt devant le piano placé au centre... Il a l'air de lui plaire. Nicolas aussi le trouve superbe, mais si on l'écoutait, il trouverait tous les pianos et même, tous les instruments du monde magnifiques. Celui-là, il avait l'air tout droit sorti du cœur d'un arbre, ce qui le rendait d'autant plus magique à ses yeux.

Il posa lui aussi sa main dessus, s'étant presque à sentir le bois battre, ou vibrer, alors qu'aucun son n'en est encore sorti. Il se souvient qu'elle lui avait dit un peu plus tôt qu'elle avait fait du piano... Il a un sourire malicieux. :

-Tu veux l'essayer ?



#   Dim 7 Fév 2016 - 20:06

Personnage ~
► Âge : 20 ans
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 289
Date d'inscription : 23/12/2011
Age : 26
Emploi/loisirs : Jouer avec tes pieds !
Humeur : (Presque) toujours bonne !

J'écoute sa réponse puis souris doucement. Bien assez tôt, oui... Il a du voir l'impatience transparaître sur mes traits ! En même temps, je ne cherche pas à cacher ce que je pense ou ce que je ressens - et même si je le voulais... Ce serait peine perdue ! On m'a souvent dit que je suis le genre de personne qu'on peut lire comme un livre ouvert. Et ça me va, ce n'est pas comme si j'avais des choses à cacher.

Je hoche la tête en souriant toujours, lorsqu'il me dit que je peux venir le trouver dès que j'ai des questions. Si tant est que je trouve le couloir des Tonnerre, comme il dit !

"Merci, c'est gentil ! En tout cas je n'y manquerai pas !"

Une fois dans le local de musique, complètement absorbée dans ma contemplation de l'instrument, je sursaute aux mots de Nicolas. J'avais presque oublié qu'il était là, et pourquoi nous sommes là. Je repère sa main, sur le bois elle aussi, à quelques centimètres de la mienne. Je tourne la tête vers lui et souris en hochant la tête, enthousiaste.

"Ca, il ne faudra pas me le demander deux fois !"

Je m'installe sur le tabouret, le remonte légèrement pour être à la bonne taille, puis relève délicatement le couvercle du clavier. Je caresse les touches avec admiration, tout en réfléchissant à quoi jouer.

Quand j'étais petite, la soeur Janice nous apprenait exclusivement des morceaux de musique classique lors des cours collectifs. Je pense qu'elle y était un peu obligée en fait, parce que son vice caché à elle, c'était le jazz. C'est devenu le mien aussi, par la suite, quand elle a commencé à me donner des cours particuliers en soirée. Je pense qu'elle était heureuse qu'un des gosses s'intéresse vraiment à la musique. Combien j'ai pu passer de soirées avec elle ! Je ne me lassais jamais de l'écouter et d'apprendre, de jouer, recommencer, encore et encore. C'est d'ailleurs la seule des bonnes soeurs qui m'a manqué quand je suis partie.

J'avais aussi appris la plupart des morceaux de dessins animés, que je jouais aux plus jeunes orphelins. Puis quand on a commencé à bourlinguer avec April, j'ai du mettre à jour mon répertoire. Rock, folk, chanson française, même du métal acoustique. Bref, en gros, tout ce qui sonne bien en piano-voix, ou accompagné d'une guitare ! Après quelques instants de réflexion, je relève les yeux vers le jeune homme pour lui demander conseil.

"Tu as envie de quel genre de morceau ?"


~ When nothing goes right... Go left ! ~

#   Lun 8 Fév 2016 - 12:22

Personnage ~
► Âge : 17
► Doubles-comptes ? : Mekaro Kre - Jérémy Bonnet
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 907
Date d'inscription : 16/09/2015
Age : 24
Humeur : En pleine réparation...

Elle s'installe confortablement. Nicolas la regarde faire, il regarde la façon dont elle s'assoie, dont elle relève le couvercle, dont elle pose délicatement ses doigts sur les touches sans même les actionner... Dans chacun de ses mouvements, on sent la passion qui l'anime et la joie de se retrouver devant un tel instrument. Lui faire découvrir la salle de musique était une bonne idée... Elle réfléchit mais elle finit par lui demander ce qu'il aimerait qu'elle joue. Il rougit. J'ai envie de chanter... Elle a deviné ou j'ai merdé avec mes pouvoirs encore ? Il ne sait pas alors il se contente de tousser comme pour libérer sa gorge et pose son regard sur les touches du piano.

Si elle lui demandait un genre particulier, il ne savait pas vraiment. Il écoutait de tout et n'avait aucune idée du style de prédilection d'Oktober... Il se doutait qu'elle aimait les dérivés du rock, parce qu'elle a joué du Metallica un peu plus tôt... Est-ce qu'elle pouvait adapter des partitions pour les jouer au piano aussi ? Bref, beaucoup de questions... Toujours debout, il se place non loin d'elle et se penche sur l'instrument. :

-Hm... Tu connais Muse ?

Un groupe qu'il écoutait beaucoup... Il approcha ses mains des touches et appuya sur l'une d'entre elles... La note résonna dans la pièce, lui donnant la chair de poule. Mais à son oreille ce n'était pas la bonne... C'est celle d'à côté. La voisine à l'eau claire.... selon lui. Il la joue. Puis une autre un peu plus loin... Une autre... C'est bon. En quelques instants il retrouve les premières notes de New Born. Il l'écoute depuis qu'il est petit, il la maîtrise plutôt bien à la voix, vu qu'il n'a pas encore mué, il arrive à monter haut sans se forcer. :

-Link it to the world, link it to yourself, stretch it like a birth squeeze...

Il s'arrête là... Parce qu'il avait envie d'écouter Oktober à la base. Il se redresse et lui sourit. :

-C'est la seule à laquelle je pense, mais si tu ne veux pas ou si tu as une autre idée, c'est pas grave. Dans tous les cas je serais ravi d'écouter !

Parce qu'entre du Chopin et des musiques de Disney, entre du Körn et du Jacques Brel, ce qui unit tout ça dans le melting pot improbable des genres et des mœurs, des gens et des âges, c'était la musique.



 

J'entends... et rien d'autre ne compte. [avec Oktober]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Terrae, Une nouvelle ère commence... :: L'Institut Terrae.
 :: Cour.
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant