Terrae, Une nouvelle ère commence...

Partagez | 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
A l'ombre de la lune. (Pv : Matheo)
#   Lun 15 Fév 2016 - 23:36

Personnage ~
► Âge : 23 ans et toutes mes dents askip
► Doubles-comptes ? : Hideko Honda -- Mitsuki Hojitake
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 989
Date d'inscription : 24/01/2011
Emploi/loisirs : Je vous jure : j'adore répondre à des questions.
Humeur : Ca me donne l'impression d'être... Ben pas inutile quoi. J'ai l'impression qu'on s'intéresse à moi, et c'est gratifiant !

Le soleil se couchait à l'horizon et je l'observai sans un mot. Je n'avais pas vu un coucher de soleil depuis longtemps maintenant... C'était vraiment agréable.

Suivant sa trajectoire du regard, je m'appuyai sur la rambarde qui encadrait le toit de l'Institut. Finalement, j'avais beau dire ce que je voulais, Terrae m'avait manquée... Elle avait son charme, son aura, sa pureté. Toutes ces choses que j'avais oubliées avec le temps.
Je fermai les yeux et humai l'air quelques instants, profitant de l'instant. Le cri d'un oiseau nocturne me fit ouvrir les yeux et j'observai les derniers rayons du soleil disparaître à l'horizon. Mes yeux se plissèrent légèrement, apaisés, et je laissai tomber ma tête sur mes bras, toujours croisés sur le rebord de la barrière de protection.

Quelques éclats lumineux attirèrent mon attention. Ils venaient pour la plupart du village, où la nuit n'était pas encore arrivée pour tout le monde. Mais un halo bien particulier attira mon attention, un peu plus loin, dans la forêt que j'apercevais tout au fond de l'enceinte de l'Institut. Sûrement des gens qui jouaient avec leur pouvoir... Va savoir s'ils se tapaient dessus, s'ils s'entraînaient, où s'ils essayaient juste de créer des animaux de feu et d'électricité.

Mon regard se fixa finalement sur le ciel, et je remarquai que les étoiles commençaient à montrer le bout de leur nez. Je ne les avais pas vu depuis des lustres, ces belles demoiselles. Les volets de nos chambres étaient toujours fermé, et nous n'avions accès à la lumière du jour que la journée, dans la salle commune. C'était donc plutôt compliqué de voir la Lune à travers le mur...

Un bruit attira mon attention dans mon dos. Je me tournai et remarquai qu'un garçon venait d'arriver sur le toit, la porte se refermant derrière lui dans un léger claquement sourd.

-Besoin d'un peu de solitude ?
demandai-je à l'inconnu qui venait de me rejoindre sur le toit.




Merci Aa-chan ♥️
#   Mar 16 Fév 2016 - 12:10

Personnage ~
► Âge : 17 ans
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 588
Date d'inscription : 27/12/2011
Emploi/loisirs : Chanter pour la nuit et dormir sous le jour
Humeur : Résignée mais parfaite tout de même^^

Depuis quelque temps, je passais mes journées entières à dormir. Normalement, je dormais les heures d'une nuit normale avant de me remettre sur pied, mais les récents entraînements que je m'imposais me fatiguaient beaucoup. J'arrivais à percevoir les énergies maintenant, assez facilement à force de pratiquer. De ce fait, j'essayais d'élargir ma perception sur plusieurs personnes, ou essayer de reconnaître leurs affinités. Le résultat ne se fit pas attendre : de gros maux de têtes et peu de perception nouvelle au final. Mais je ne désespérais pas, je m'accrochais à l'idée que je pouvais progresser comme une idée fixe, sans jamais m'en départir. Au début, je devais bien avouer que j'avais du mal à m'adapter à ce nouveau genre de perception, mais à force de m'entraîner, je m'y étais habitué, apprenant à voir le monde autrement, à le comprendre autrement. Ce n'était pas voir : c'était à la fois moins et plus que ça. Et surtout, je comprenais la chance que j'avais, là où peu d'aveugles pouvait s'en vanter.

Je poussais un long soupir, suite à un énième exercice qui m'avait fait dormir une nouvelle paire d'heures, Le réveil sonna pour m'indiquer que la nuit était tombée. Je détendis mes membres ensommeillés en m'étirant de tout mon long, avant de poser pied à terre et d eme diriger vers la porte. J'avais la flemme de me changer, je me contentais donc d'attraper le manteau qui pendait et de sortir.
Les mains sur les côtés, au cas où ma perception ne soit pas suffisante, j'avançais prudemment, sans aucune idée d'où je voulais me rendre, comme à chaque fois. A force de déambuler dans les couloirs, je finis par tomber sur ce qui me sembla être un escalier, un escalier que j'avais déjà gravi il y a longtemps. Avec lenteur, je grimpai les marches une à une, n'hésitant à prendre d epetite pause. Les marches d'escalier étaient plus dures à percevoir, surtout lorsque l'on ne connaissait pas bien le coin. Au moment de pousser la porte, je sentis l'énergie d'une personne sur le toit, une énergie qui m'était inconnu. Elle semblait d'un niveau initié environ. Je poussais la porte.

Le petit vent nocturne s'introduisit sous mon manteau, me faisant frémir une minute. Le vent soufflait fort à cette hauteur. Une voix retentit alors, porté par les airs jusqu'à moi. M'avançant avec douceur, je lui répondis:

-On a tous besoin de solitude non ? dis-je en souriant.

Je le rejoignis près du parapet, sur lequel j'appuyais mes mains avec soulagement. Sentir un contact autre que celui de l'air était franchement rassurant.

-Tu es donc venu ici pour être seul. Je peux repartir si tu veux
, proposais-je gentiment.


Hrp: trop content de faire un rp avec toi <3 Enfin avec Allen surtout <3 <3


#   Mar 16 Fév 2016 - 14:23

Personnage ~
► Âge : 23 ans et toutes mes dents askip
► Doubles-comptes ? : Hideko Honda -- Mitsuki Hojitake
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 989
Date d'inscription : 24/01/2011
Emploi/loisirs : Je vous jure : j'adore répondre à des questions.
Humeur : Ca me donne l'impression d'être... Ben pas inutile quoi. J'ai l'impression qu'on s'intéresse à moi, et c'est gratifiant !

HRP : Oh tu es trop chou ♥ Je vais essayer de pas te décevoir alors !

Mon regard ne s'attarda pas sur lui et je repris rapidement ma contemplation des toits de Terrae. Ca m'avait manqué de me retrouver en hauteur. Je ne pouvais toujours pas voler, mais cette sensation de surplomber les choses était tout de même plaisante, réconfortante, même.
Je hochai la tête suite aux paroles de l'inconnu. Sa démarche m'avait semblé quelque peu hésitante, mais lorsqu'il rejoignit le bord, il me sembla devenir plus confiant.
Je secouai négativement la tête.

-Non, t'inquiète pas, tu peux rester !

Mon regard s'attarda à nouveau sur cet halo de lumière qui provenait de la forêt. Je souris en coin alors que les derniers éclats de lumière disparaissaient.

-C'est vraiment beau Terrae la nuit...

J'appuyai ma tête sur ma main, me laissant bercer par le charme de la nuit. J'étais soulagé de constater que mes pouvoirs n'avaient pas décidé de faire tout et n'importe quoi ce soir. Tout aurait été possible, hein. Mais fort heureusement pour moi, ils semblaient fatigués de leur journée, qu'ils avaient passé à pourrir la mienne en me mettant dans des situations plus gênantes les unes que les autres. J'avais d'ailleurs évité de peu une bataille de nourriture à la cafétéria... Ce qu'il faut savoir, c'est que je n'ai jamais voulu que ça arrive. Je me suis contenté de prendre mon verre d'eau pour boire. Le geste a créé une superbe bourrasque qui a envoyé voler le plateau de l'un de ces beaux gosses au centre de la pièce. Moi, j'ai juste voulu boire, dans l'histoire.

-Est-ce que ça t'ait déjà arrivé que tes pouvoirs décident de ne plus te répondre du tout ?




Merci Aa-chan ♥️
#   Mar 16 Fév 2016 - 16:53

Personnage ~
► Âge : 17 ans
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 588
Date d'inscription : 27/12/2011
Emploi/loisirs : Chanter pour la nuit et dormir sous le jour
Humeur : Résignée mais parfaite tout de même^^

Lorsqu'il me dit que je pouvais rester, je me contentais de hocher la tête. J'étais content qu'il accepte ma présence, bien sur cela ne m'aurait pas dérangé de le laisser, mais j'aurais été un peu déçu quand même. La tête penchée, j'essayais de percevoir les tons de sa voix. Je ne savais pas trop quoi penser mais il semblait en avoir lourd sur el coeur le garçon, du moins être fatigué. Il avait une voix las, comme quelqu'un qui a longuement vécu.
La nuit de Terrae. Un joli sourire s'épanouit sur mes lèvres. Je me souviens oui. même si je ne peux plus la contempler, je me souvenais de la beauté de Terrae la nuit. Mais... pouvais-je réellement dire ça ? Ayant connu Terrae uniquement la nuit, je ne peux pas juger de la même manière que lui le peut. Pourtant, je ne pu m'empêcher de lui répondre

-Oui. Je suis d'accord. La nuit a son charme, dis-je avec douceur, levant mon visage vers le ciel.

Que j'aurai aimé voir la lune maintenant, elle commençait à me manquer.
Sa question me prit au dépourvu. Je baissais de nouveau la tête vers le sol, réfléchissant à ce que je pouvais lui répondre. "Oui" j'étais tenté de dire, mais dans mon cas, était-ce vraiment une perte de contrôle ? Ou juste une peur que je tentais de dissimuler ? A force d'y réfléchir, je finis par exprimer ce que je ressentais.

-Une fois oui... Il n'y a pas si longtemps. Suite à un problème, j'ai tenté de voler, mais je n'avais plus mes repères, je ne savais pas quoi faire, mes pouvoirs semblaient m'échapper complètement.

Je calmais ma voix petit à petit, perturbé à l'évocation de se souvenir. Etait-il perdu lui aussi ? Se sentait-il dépassé par ses pouvoirs ? Honnêtement, cela m'arrivait aussi, mais c'était ma faute... En perdant mes repères, j'ai reperdu toute la confiance en moi que j'avais accumulé, et il m'arrivait à nouveau de perdre espoir. Mais je savais que je ne devais pas abandonner. Pourtant, lorsque la peur s'emparait de vous, c'était dur de lui résister. Peut-être était-il aussi perdu que je ne l'étais...

-Sais-tu comment je suis parvenu à reprendre pieds ? dis-je avec un air mystère


Hrp: Genre tu pourrais me décevoir meuf --" Aucune chance <3


#   Mar 16 Fév 2016 - 17:45

Personnage ~
► Âge : 23 ans et toutes mes dents askip
► Doubles-comptes ? : Hideko Honda -- Mitsuki Hojitake
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 989
Date d'inscription : 24/01/2011
Emploi/loisirs : Je vous jure : j'adore répondre à des questions.
Humeur : Ca me donne l'impression d'être... Ben pas inutile quoi. J'ai l'impression qu'on s'intéresse à moi, et c'est gratifiant !

HRP : Tout est possible ! En plus je suis désolée, c'est tout petit, c'est nul T_T

La question de trop visiblement... J'écoutais pourtant sa réponse avec attention. J'en déduisis qu'il devait être étoile pour pouvoir voler... Même si apparemment, ç'avait été un échec. Je tournai la tête vers lui pour mieux l'écouter. En quelque sorte je le comprenais. Ce n'est jamais très agréable quand on perd le contrôle... Mes pouvoirs m'ont toujours bien répondu. Enfin, le faisait autrefois. Certes, depuis que je les ai retrouvés, je n'ai plus l'habitude, et ça engrange des situations plus ou moins cocasses (en fonction des personnes concernées s'entends), mais je sais que jusqu'alors ils avaient toujours été plutôt honnêtes avec moi. C'est plutôt à travers la dépendance et l'alcool que je le comprends. C'est un autre point de vue, c'est certes bien différent... Mais j'avais perdu mes repères aussi, mon propre corps m'échappait totalement... C'est une situation frustrante qui en plus de nous bloquer nous angoisse davantage. Et puis ça le fait, moins on retente, jusqu'à abandonner et ne plus essayer. Parce que c'est trop douloureux, c'est trop compliqué, et c'est toujours soldé par un échec.

La voix du jeune homme me tira hors de mes pensées. Je tournai la tête vers lui et cherchais un instant à capter son regard, ce que je ne parvins pas à faire. Je me contentai d'un léger sourire avant de reporter mon regard sur le paysage nocturne.

-Vas-y, éclaire-moi. Peut-être que ça pourra m'aider ! Parce que créer des petites tempêtes tous les jours et n'importe où dans Terrae c'est pas vraiment le pied... Et je sens que certains Feux pourraient perdre patience.


Ne reparlons pas de cet incident à la cafétéria. J'ai dû fuir ni vu ni connu en passant entre les spaghettis et les boulettes de viande qui volaient. C'était terrifiant. Vous n'avez jamais vu le film Attaque de boulettes géantes ?




Merci Aa-chan ♥️
#   Mar 16 Fév 2016 - 18:20

Personnage ~
► Âge : 17 ans
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 588
Date d'inscription : 27/12/2011
Emploi/loisirs : Chanter pour la nuit et dormir sous le jour
Humeur : Résignée mais parfaite tout de même^^

Il était bien silencieux mon nouveau compagnon de la nuit. Peut-être réfléchissait-il beaucoup... peut-être que mon histoire ne l'aidait pas beaucoup non plus. Mais je ne savais pas quoi dire ou faire. Il avait besoin d'aide, je le sentais et c'est ce qu'il me confirma en voulant connaître ma méthode. Je lâchais un rire léger avant de me tourner en direction de sa voix, les paupière closes pour cacher mes yeux morts. Même si je ne pouvais pas le regarder dans les yeux, je préférais lui faire face, ce qui était bien plus pratique pour établir une vraie conversation.

-J'étais vraiment effrayé à l'idée de re-voler, de pouvoir me blesser ou blesser quelqu'un... d'être avalé par cet immense vide. Plusieurs choses me tournaient dans la tête, j'étais perdu...

Il est vrai que je digressais un peu, mais j'avais besoin de faire le tri dans ma tête, et en même temps, de rendre les choses claires pour lui. Je voulais qu'il comprenne que je pouvais le comprendre, que même si ce que j'allais lui dire pouvait sembler loin de tout ou inapproprié, cela pouvait vraiment l'aider malgré tout.

-J'ai compris alors que fuir, rester seul, effrayé dans mon coin, ce n'était pas une solution. J'ai osé de mander de l'aide à des gens qui m'ont apportés plus que tout ce qu'ils pouvaient imaginer. Je sais que cela semble magique ou cliché, pourtant c'est vrai, ajoutais-je en rigolant.

Je m'approchais doucement de lui, moins troublé par le flux des particules autour de moi. Je l'avais repéré précisément depuis mon arrivé, je sentis son énergie brillait dans le noir de mon univers, comme si je m'approchais d'une flamme vive et... étrangement malade. Mon don de guérisseur semblait vouloir me parler, mais je ne désirais pas entrer dans son corps, son intimité. Jamais sans son accord.

-Mais si tu veux à tout prix te débrouiller, cherche toi un endroit calme. Assis-toi et ferme les yeux. Essaie alors d'oublier tout ce qui se trouve autour de toi, focalise-toi uniquement sur les particules d'air, leur danse pour appréhender ton pouvoir. Calme-toi pour le calmer, et apprivoise-le, lentement, comprends-le.

Je lui montrais alors l'espace dégagé du toi sous la nuit, tout en lui tendant la main, d'un geste doux.

-Tu veux essayer ? proposais-je avec un gentil sourire.


Hrp: raaaaaah mais arrête! C'est très bien, comme toujours <3


#   Mer 17 Fév 2016 - 10:42

Personnage ~
► Âge : 23 ans et toutes mes dents askip
► Doubles-comptes ? : Hideko Honda -- Mitsuki Hojitake
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 989
Date d'inscription : 24/01/2011
Emploi/loisirs : Je vous jure : j'adore répondre à des questions.
Humeur : Ca me donne l'impression d'être... Ben pas inutile quoi. J'ai l'impression qu'on s'intéresse à moi, et c'est gratifiant !

L'innocence. Dans ce monde plein de douleur et de méchanceté, on a parfois l'impression que l'innocence n'existe plus. C'est ce genre de qualité qui s'est enfui et s'est terré dans un endroit où on ne pourra plus jamais la retrouver. Maman était innocente. C'était la plus belle femme que j'aie connu, son innocence l'élevant, à mes yeux, au-dessus du reste du monde.
Ca, c'est évidemment ce que je pensais autrefois. Et puis j'ai changé. J'ai fait partie des êtres les plus pathétiques qui habitent notre planète et ça m'a offert une tout autre vision de la vie. L'innocence nous évite bien des problèmes. Tout est beau, tout est joli, tout semble fonctionner à merveille. Rien n'est choquant ; bah non, pourquoi le monde serait choquant ?
Un goût amer se répandit dans ma bouche et je secouai la tête pour essayer de me calmer. C'était pas vraiment volontaire... J'inspirai une bonne bouffée d'air, et me concentrai sur le paysage plutôt que sur cet enfant, à côté de moi, qui me regardait sans me regarder. Il était aveugle, hein...? C'est ce que je pressentais. Comment pouvait-il être si positif alors que la vie elle-même s'était moquée de lui ?
Je levai un sourcil à sa proposition, tournai la tête vers lui. Un léger sourire, narquois, étira finalement mes lèvres.

-C'est pas trop fait pour moi ce genre de choses... Mais je suis content de savoir que tu as réussi à t'en sortir grâce à tes amis.

L'amertume se glissa dans ma bouche une nouvelle fois et je me raclai la gorge espérant sans doute en vain que ça me passe. Ce serait malhonnête de dire que mes amis ne m'ont pas aidé. Je ne l'ai surtout pas vu, et je ne l'ai pas accepté. Mais quand bien même ils ont été là pour moi, je me suis senti seul, désarmé, abandonné. J'étais livré à moi-même... C'est comme ça que j'ai dû remonter la pente, c'est comme ça que j'ai appris à me relever... C'est comme ça que je serais désormais.
Ca ne veut pas dire pour autant que je méprise les autres. Certainement pas ! Je les apprécie à leur juste valeur, pour ce qu'ils ont et ce qu'ils sont. Je ne veux juste pas dépendre des autres. Et devoir mes réussites aux autres. C'est peut-être égoïste comme manière de fonctionner, mais c'est la seule chose que j'ai trouvé pour être fier de moi.

-Mais j'essaierai d'appliquer ton conseil, à l'avenir. C'est juste que... Le prend pas pour toi, hein ? Je ne dis pas ça avec de mauvaises arrières pensées. Seulement je sais par avance que ta présence me gênera si j'essaie de me concentrer. J'y parviens mieux lorsque je suis seul, vraiment tout seul. C'est quand même gentil d'avoir proposé.

Je lui adressai un léger sourire, me voulant amical. Je ne me rappelais qu'après qu'il était aveugle et qu'il ne verrait aucune des expressions qui pourraient passer sur mon visage.

-Tu es né comme ça ?
demandai-je de manière peut-être même un peu trop directe, faisant allusion à sa cécité. Désolé c'est que... Enfin, c'est assez perturbant. Tu arrives à te déplacer comme ça, sans souci ? Tu n'as pas de chien pour t'accompagner ?

J'étais culotté, hein ? Je l'envoyais plus ou moins bouler, même si ça ne partait pas d'une mauvaise attention, et j'osais lui parler la seconde d'après de quelque chose qui était peut-être extrêmement personnel pour lui... Mais alors que je voulais lui dire d'oublier mes questions déplacées, il prit la parole pour me répondre. Ok, too late.




Merci Aa-chan ♥️
#   Mer 17 Fév 2016 - 11:19

Personnage ~
► Âge : 17 ans
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 588
Date d'inscription : 27/12/2011
Emploi/loisirs : Chanter pour la nuit et dormir sous le jour
Humeur : Résignée mais parfaite tout de même^^

Je hochais la tête en souriant lorsqu'il me dit que ce genre de choses n'était pas faîte pour lui. Pour une raison quelconque, plus ou moions importante, il préférait se débrouiller seul, sans ses amis, à supposer qu'il en ait. Certains choississent d'être seul, d'autres se disent que c'est mieux ainsi. Cela peut paraître étrange mais au fond de moi, je le comprenais un peu. Je me disais très souvent que je ne méritais pas mes amis, ou me demandais ce qu'il me trouvait. Je ne savais pas s'il se trouvait dans le même genre de dilemne mais ce que je savais, c'est qu'il avait le coeur endurci.

-Tu dois avoir été bien seul pour dire ça.

Je mis aussitôt ma main devant ma bouche, me rendant compte que j'avais formulé ma pensée à voix haute, ce qui n'était pas du tout mon intention. Je ne voulais surtout pas qu'il pense que je le juge ou quoique ce soit. Je secouai la tête, tentai de me rattraper puis renonçais. Je me contentai de lui répondre en souriant doucement.

-Je comprends tout à fait! Je préfères la solitude totale également alors crois-moi je ne me vexerais pas, dis-je en rigolant.

Je me tournai vers le vide sur le côté, vide qui représentait la vaste nuit pour moi. Je restai tout de même concentré sur la lueur que je percevais à mes côtés, m'indiquant qu'il était toujours à mes côtés. Je voulais l'aider, vraiment. Bizarrement, je sentais qu'il en avait besoin, et je savais aussi qu'il refuserait. Je n'insistais donc pas. Sa question me fit sourire, peu surpris qu'il me la pose. Je m'y attendais maintenant, c'était récurrent.

-Ce n'est pas de naissance... enfin pas vraiment. En réalité j'ai une maladie qui m'empêche de sortir en plein jour, car je n'ai aucune protection contre les UV. Ma maladie empire petit à petit, c'est comme ça que je suis devenu aveugle. Tu en as peut-être entendu parler en SVT, on nous appelle les enfants de la lune.

C'est assez perturbant... Il n'imagine même pas à quel point quand on est du mauvais côté de la barrière.

-C'est perturbant je te le confirme. Et si je parviens à me déplacer sans problème... c'est parce que je me concentre, comme je t'en ai parlé avant. Je ressens les particules d'air qui me guident, m'indiquent les obstacles. Je n'ai pas de profondeur donc les distances me troublent encore beaucoup mais sinon je me débrouille. Et mon don de guérisseur me permet de sentir les énergies alentours. Je suis plutôt chanceux dans un sens non ?

Je lui avais donner l'entière explication. Je ne savais si j'oserais lui demander la sienne en retour, cela ne me regardait pas. Je sentais qu'il n'était pas entièrement rassuré, mais pas totalement disposé à parler non plus. De ce fait, autre chose me venant à l'esprit, je me jetai quand même à l'eau pour lui faire une proposition.

-Maintenant que tu sais tout... j'aimerais te demander un service si cela ne te dérange pas. Est-ce que tu accepterais que je touche ton visage ? J'aimerais... J'aimerais vraiment "voir" à quoi tu ressembles, demandais-je avec hésitation.


#   Mer 17 Fév 2016 - 15:27

Personnage ~
► Âge : 23 ans et toutes mes dents askip
► Doubles-comptes ? : Hideko Honda -- Mitsuki Hojitake
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 989
Date d'inscription : 24/01/2011
Emploi/loisirs : Je vous jure : j'adore répondre à des questions.
Humeur : Ca me donne l'impression d'être... Ben pas inutile quoi. J'ai l'impression qu'on s'intéresse à moi, et c'est gratifiant !

Au lieu de me vexer, sa remarque me fit doucement sourire. Ouais... J'ai été seul. Je l'ai voulu aussi. Mais je préfère. C'est plus facile pour moi comme ça. Je suis bien trop sensible lorsque quelque chose touche quelqu'un dont je suis proche. Alors c'est mieux d'être seul dans ces cas-là. Avoir des amis, mais ne plus s'impliquer autant qu'avant. Savoir placer ce mur pour se protéger.
Certains me diront "Oui, mais c'est la vie ! Il y a des hauts et des bas. Et avec ce mur, tu ne pourras jamais vivre tous ces moments heureux à fond ! Certes ça réduira tes peines et ta douleur, mais ça diminue aussi le bonheur que tu ressens". C'est vrai, et je ne le nierai pas. Sauf que même si je suis sorti de ce centre, ce qui signifie normalement que "tout va bien", je sais que je suis encore fragile ; je le serai toute ma vie. Chacun d'entre nous est différent. On n'est pas obligés de réagir de la même façon à différents évènements, comme on n'est pas obligés de s'attacher de la même façon aux gens.
La garçon sembla un peu confus d'avoir laissé échapper ça et je ris alors qu'il essayait de se justifier. J'agitai ma main devant moi pour signifier que ce n'était rien.

-T'inquiète pas. T'as raison, j'ai été seul, mais je préfère ça. Ca doit être un truc d'affinité Air, si tu me dis que toi aussi tu préfères la solitude !


Il me répondit tout de même à propos de sa cécité. Je ne m'y attendais pas vraiment, j'avais été assez direct pour le coup, sans doute un peu trop même. Ce qui me surprit fut le ton qu'il employa. Aucune douleur, aucune peur, rien de ce genre. Il était calme, serein ; il avait accepté, c'est tout.

-Chanceux... Si on veut. T'es guérisseur... Mais t'es atteint d'une maladie incurable. C'est plutôt un comble si tu veux mon avis !


Je ne disais pas ça méchamment. C'était une pure vérité. Mais j'imagine qu'il avait du entendre ce genre de discours une centaine de fois. Tout comme la question "tu es aveugle ?", finalement. C'était probablement pour ça qu'il n'avait pas été surpris lorsque je lui avais demandé.
Sa demande me prit un peu de court. Son ton hésitant ne m'aida pas à me sentir confiant. C'est quoi cette histoire ? 'Fin, j'veux dire... C'est pas si étonnant en soi, je sais que les aveugles font généralement ça pour découvrir vraiment le visage de la personne avec qui ils parlent. Leurs mains deviennent leurs yeux entre autre. Mais disons que je ne m'y attendais pas. Et les contacts humains avaient été plus ou moins exclus de ma vie depuis plusieurs mois. Même si j'avais retrouvé Aoi et Mitsuki, ça ne me laissait pas indifférent de rentrer en contact avec quelqu'un. Et même si je les avais revu depuis mon retour, je n'avais plus serré Aoi et Mitsuki dans mes bras, d'ailleurs. C'était un peu beaucoup à encaisser d'un coup.
J'inspirai doucement.

-Tu... Ouais, vas-y. Mais si ça ne te dérange pas ça m'arrangerait que tu fasses ça assez vite... Je ne suis plus très familier des contacts physiques, ça me met un peu mal à l'aise.

Il n'avait sans doute pas besoin de savoir ça, hein. J'suis sûr qu'en plus, il est tellement gentil qu'il va rien faire du tout du coup. Seulement ça m'a échappé. C'est l'une des seules choses que j'ai appris à faire au centre. M'ouvrir et dire ce que je ressens. Parce que c'est à force de tout garder pour moi et d'accumuler que j'ai mal fini... Alors maintenant je dis tout.




Merci Aa-chan ♥️
#   Jeu 18 Fév 2016 - 13:54

Personnage ~
► Âge : 17 ans
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 588
Date d'inscription : 27/12/2011
Emploi/loisirs : Chanter pour la nuit et dormir sous le jour
Humeur : Résignée mais parfaite tout de même^^

Il ne semble pas vexé, au contraire, il me parle normalement, comme s'il était d'accord avec moi. Je ne voulais pas dire ça, même si je le pensais, de peur de blesser, je fus donc rassuré en l'entendant. Un truc d'affinité air hein ? Peut-être. Je ne sais pas si j'aimais la solitude... Non en fait je le savais, mais je pense que j'en avais une vision différente de la sienne. Je tentai de lui en faire part le plus clairement possible.

-Je n'aime pas ça en réalité... J'ai été seul toute ma vie, sans ami, enfermé dans ma chambre. Je ne peux sortir que la nuit alors tu imagines bien que je n'étais pas très entouré, dis-je avec un sourire. Pour s'entraîner à se concentrer c'est mieux oui mais, honnêtement, j'aime rencontrer des gens et être avec eux. La solitude... c'est effrayant. Lorsque l'on est aveugle on est déjà seul dans le noir, sans personnes avec nous, on deviendrait fou.

Du moins, c'est ce que je pensais. Je ressentais les choses comme ça de mon point de vue, sûrement provoqué par mon passé. C'était difficile d'oublier sa vie d'avant, la façon dont on a toujours vécu. Il m'arrivait d'y repenser de temps en temps, de comparer à ma situation actuelle. Je me disais alors que j'avais bien avancé, bien changé surtout. Je ne le regrettais pas le moins du monde, c'était important pour moi de pouvoir voir le reste , du moins essayer de voir.
Il releva l'ironie de la situation de façon très directe. Sa manière de faire me tira un joli sourire, tandis que je me retenais de pouffer. Comment pourrais-je lui en vouloir ? Ce n'était pas le seul à s'être dit ça, loin de là. Moi même je me l'étais dit lorsque mademoiselle Honda me l'avait annoncé, cela m'avait fait tant de peine et puis...

-J'ai réalisé que donner aux autres ce que l'on ne peut avoir, c'était une bonne manière d'en profiter un peu aussi soi-même. Je pensais comme toi au début pourtant, ajoutais-je

Je laissais mes paroles l'atteindre en premier lieu puis, après un petit temps, je rajoutais:

-Ce n'est un comble que si tu le considères comme tel, dis-je avec sourire.

Ma proposition ne lui plait guère. Il me rappellait un peu Nicolas, qui n'aimait pas les contacts non plus. Il m'avait laissé faire quand même, mais il n'avait pas cherché à me dissuader. Lui, tentait de le faire. Il me l'autorisait mais ça ne lui plaisait clairement pas.
Je ne voulais pas lui forcer la main, le mettre mal à l'aise. il n'était pas prêt à recevoir le contact de quelqu'un d'autre, pas de cette manière, surtout pas s'il avait vécu sans contact pendant une longue période comme il le disait. J'allais renoncer, lui dire que ce n'était pas grave, que je l'imaginerais mais une autre idée me vint à l'esprit.

-Attends j'ai une autre idée. Ne bouge juste pas!

Me concentrant sur la flamme de vie que je ressentais, j'augmentais ma perception au maximum, me donnant accès à son réseau d'énergie, qui courait dans son corps comme un serpent pressé. Comme Ryu me l'avait appris... je me détendis et suivis le cours de son énergie pour remonter jusqu'à son visage. Elle était comme ralentie, étrange, mais je ne fis aucun commentaire. Une fois arrivé vers sa tête, je renforçais encore ma perception pour détailler les traits de son visage, grossièrement. J'épousais la forme de celui-ci, sa taille ( ainsi que sa taille globale ), l'espacement de ses yeux, son nez, sa bouche, ses lèvres. Je remarquais ses cheveux puis relâchais mon attention. Je poussais un long soupir, inspirant une grande bouffée d'air à la suite pour retrouver un peu d'énergie. Un tel niveau de concentration était fatiguant, donnait mal à la tête surtout, mais j'avais réussi.

-De quelle couleur sont tes yeux et tes cheveux ?


Un grand sourire étirait mes lèvres. J'avais réussi.


#   Jeu 18 Fév 2016 - 16:22

Personnage ~
► Âge : 23 ans et toutes mes dents askip
► Doubles-comptes ? : Hideko Honda -- Mitsuki Hojitake
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 989
Date d'inscription : 24/01/2011
Emploi/loisirs : Je vous jure : j'adore répondre à des questions.
Humeur : Ca me donne l'impression d'être... Ben pas inutile quoi. J'ai l'impression qu'on s'intéresse à moi, et c'est gratifiant !

Ouais. Il n'avait pas tort, finalement. Il aimait la solitude plutôt parce qu'il avait été forcé de vivre avec. Moi, finalement, le l'appréciais parce que j'avais des personnes autour de moi, tout le temps, à chaque instant de la journée. Je ne parle pas forcément de mes amis, je parle des gens en général ; peu importe où on se rend, où on marche, ce qu'on est en train de faire, il y a toujours quelqu'un dans les parages. Tandis que lui... Du peu que je découvrais à son sujet, je l'imaginais mal aller traîner dans les bars pour voir du monde. Et puis la nuit, il n'y a pas de cours, les magasins sont fermés, une grande majorité des personnes dorment... Il y a forcément moins de monde dans les rues. Il n'y a pas le bruit de la journée, le peu de personne qui restent éveillés sont plus calmes, fatiguées de la journée qu'ils viennent de passer.
J'aime la solitude parce que je la connais beaucoup moins que lui finalement. Elle me semble nécessaire pour me permettre de me couper de tous ces instants bruyants et oppressants que m'impose la vie chaque jour.
Au fur et à mesure de mes paroles, je réalisais que ce gamin vivait presque plus pour les autres que pour lui-même. Donner aux autres plus qu'à soi-même... Ca, j'avais du mal à le concevoir. Ou en tout cas à l'envisager. Au centre, on m'avait appris à penser à moi et à me fixer sur ça pour que je ne sombre plus. J'imagine que c'était tout bêtement parce que j'étais plus faible que ce garçon. Lui pouvait penser aux autres avant lui-même, car il était bien trop fort pour succomber à cause des problèmes des autres. Il avait déjà surmonté les siens, qui se moquaient d'ailleurs bien de lui, alors comment les problèmes des autres pouvaient-ils lui faire plus de mal ?
J'arquai un sourcil quand il m'annonça qu'il avait une autre idée. Je l'observais faire, sans comprendre. Le temps sembla s'étirer indéfiniment. Donc en fait... Il me touche plus le visage ? Mais il fait quoi là ? Il essaie, en restant à une certaine distance, de deviner le parfum que je porte...?
Sa question me fit sursauter. Je m'étais perdu dans ce silence. Mes... C'est fou ça. J'arrive pas à le comprendre, ce gars-là ! Un coup il me balance plein de choses sur lui, sur sa vie, sur son passé, et l'instant d'après il est le mec le plus mystérieux de la Terre ! C'est un peu perturbant là quand même.

-Bleus et verts... Plutôt verts en ce moment. Et je suis brun. Pourquoi ?

Il va me sortir qu'il a réussi à se dessiner une image mentale de moi et je vais rire je crois.
C'était tout de même une rencontre assez inattendue. Sans compter le fait que je ne comprenais pas la moitié de ses gestes. Et qu'il me semblait réservé et en même temps terriblement ouvert. C'est un garçon paradoxal en fait, c'est ça ? Un peu comme pour ses pouvoirs. Il est malade et guérisseur. Paradoxal.

-Tes cheveux... C'est ta maladie qui les a rendu de cette couleur-là ? J'ai une amie qui a les cheveux blancs aussi...




Merci Aa-chan ♥️
#   Sam 20 Fév 2016 - 17:43

Personnage ~
► Âge : 17 ans
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 588
Date d'inscription : 27/12/2011
Emploi/loisirs : Chanter pour la nuit et dormir sous le jour
Humeur : Résignée mais parfaite tout de même^^

Je sentais qu'il s'agitait un peu face à moi, son énergie me l'indiquait ainsi que les particules d'air bougeant dans son cercle proche. Il ne comprenait sûrement pas ce que j'étais en train de faire et c'était normal d'ailleurs, et puis je devais paraître bien étrange à rester immobile, sans rien dire. Il y avait de quoi le perturber et je pense que c'était le cas. Lorsqu'il répondit à ma question, je n'avais pas besoin d'être télépathe pour comprendre qu'il était surpris, se demandant pourquoi ej lui demandais ça. Je lui offris un petit sourire, alors que je complètais mentalement son portrait. Ce n'était pas aussi net qu'avec Nicolas qui m'avait laissé le toucher, mais dans le gros, si l'on omet quelques détails, j'étais plutôt satisfait. Je faisais des progrès.

-Je te vois, murmurais-je comme la dernière fois.

Puis, n'ayant pas répondu à sa question, je décidai de lui expliquer un peu mieux. Je ne voulais pas le laisser perturbé.

-Parce que je ne perçois pas les couleurs avec ma technique ni mes mains d'ailleurs, donc j'ai besoin que tu me fournisses toi-même ce genre de détails, dis-je avec simplicité.

Je me passais une main sur le visage, tentant de rassembler mes esprits. Cette technique était éprouvante mentalement, elle demandait une grosse concentration. De plus, je n'y étais pas encore pleinement habitué.

-En fait, puisque cela semblait te gêner que je te touche, j'ai utilisé mon don de guérisseur pour percevoir l'énergie de ton corps et en suivre le cours. Je me suis concentré sur ton visage pour avoir tes traits grosso modo, comme ça tu n'avais pas à subir mon toucher, explicais-je avec douceur.

Je m'appuyais contre la rembarde, le temps de récupérer un peu mes forces. Je n'étais pas épuisé non plus, juste affaibli pour un court temps. Une telle précision se paye. Mais j'étais ravi d'y être parvenu, bien que cette technique avait de quoi lui faire peur. Je ne voyais pas son visage, je ne savais pas s'il était étonné, s'il ne me croyait pas ou juste s'il s'en moquait. De ce fait j'attendais sa réaction, espérant que tout se passerait bien. Pourquoi pas après tout ?
Une nouvelle question m'offrit une distraction, me permettant d'échapper à ces questions sans queue ni tête. Je me faisais toujours du soucis pour rien. Je hochai la tête lentement.

-Je connais une fille aux cheveux blancs aussi, j'ai été surpris la première fois que je l'ai vu. Les miens sont dûs à la maladie, c'est le même cause qui me rend si pâle et incapable de bronzer.

A ce moment-là, une idée me traversa l'esprit, enfin un idée, plutôt une constatation.

-Au fait, je ne me suis pas présenté, je m'appelle Matheo. Enchanté!


#   Jeu 25 Fév 2016 - 18:44

Personnage ~
► Âge : 23 ans et toutes mes dents askip
► Doubles-comptes ? : Hideko Honda -- Mitsuki Hojitake
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 989
Date d'inscription : 24/01/2011
Emploi/loisirs : Je vous jure : j'adore répondre à des questions.
Humeur : Ca me donne l'impression d'être... Ben pas inutile quoi. J'ai l'impression qu'on s'intéresse à moi, et c'est gratifiant !

Il me voit. Il me voit. Il me "voit". Nan mais je comprends vraiment plus rien là, en fait. Ok, j'ai compris pour les couleurs, c'est évident. C'est sûr qu'en touchant, on a juste les formes, pas les couleurs. Mais il m'a pas touché... Alors je comprends pas.
Enfin, je n'eus pas à me questionner plus longtemps, mon interlocuteur m'expliqua rapidement comment il avait procédé. Je vois. J'eus un sourire malgré moi. Ouais... Même si on discutait depuis 20 minutes à tout casser, je l'avais relativement bien cerné. C'était ce genre de garçon gentil, pas imposant, qui voulait toujours aider, ne pas déranger, ne pas mettre mal à l'aise... Ce genre de garçon qui avait vachement de qualité en fait. Bien plus que moi en tout cas. Je ne pus m'empêcher de laisser échapper.

-Ouais, je vois... Désolé, j'voulais pas t'embêter avec ça... Enfin, j'veux dire, tu t'es un peu embêté à cause de moi. Désolé.

Mais malgré tout, je lui en étais reconnaissant. Je préférais ça. J'aurais tout aussi bien pu lui proposer, après son geste, de faire un effort, et de le laisser me toucher, mais je me sentais encore trop mal à l'aise à cette idée. Alors je laissais couler, laissant le sujet partir sur les cheveux blancs. Blanc... Avait-il encore une perception claire des couleurs ? J'ignorais depuis quand il était aveugle. Et est-ce qu'à force de ne plus rien voir, il était possible de perdre la notion des couleurs ? De ne plus parvenir à se les représenter ?
J'imagine que ce devait être compliqué. Mais que pourtant, paradoxalement, ce n'était pas si dur. Que lorsqu'il se représentait mentalement le visage de quelqu'un, associer une couleur aux cheveux et aux yeux était plus simple que simplement se représenter la couleur rouge, sans support. Bref.
Perdu dans mes pensées, je fus rappelé à la réalité lorsqu'il se présenta.

-Oh, oui, c'est vrai ! Moi c'est Allen. Enchanté de même.

J'eus un léger sourire malgré moi. Il n'était pas le genre de personne à qui je parlais généralement, mais sa présence n'était pas désagréable, au contraire. D'une certaine façon, sa présente était rassurante. Chaleureuse aussi. Il était bavard, malgré son affinité. Enfin, après tout, les affinités ne déterminent pas totalement le caractère non plus...

-Ouais... J'aime bien les cheveux blancs. Je trouve que ça a un côté envoûtant.

Peut-être aussi parce que j'ai été amoureux d'une fille aux cheveux blancs pendant de bien longues années... Passons.

-Tu rencontres tout de même du monde le soir, ici, à Terrae ? Tu me diras, il doit toujours y avoir du monde au bar, la nuit...




Merci Aa-chan ♥️
#   Ven 26 Fév 2016 - 9:47

Personnage ~
► Âge : 17 ans
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 588
Date d'inscription : 27/12/2011
Emploi/loisirs : Chanter pour la nuit et dormir sous le jour
Humeur : Résignée mais parfaite tout de même^^

J'entendis ses excuses dans mon noir personnel, et tourna vers lui un visage surpris. Pourquoi s'excuse t-il ? Parce qu'il ne voulait pas être touché ? Je retins un rire suite à ses explications, et me contenta de secouer la tête. Ce n'était pas si grave que ça, il n'était pas le premier et sûrement pas le dernier. Je pouvais parfaitement comprendre qu'on n'aime pas se faire toucher par un inconnu, même s'il affirme ne pas vouloir de mal. Certaines personnes n'aiment juste pas ça et, de ce que j'avais pu sentir jusqu'à présent, il ne semblait pas dans son assiette. Quelque chose le tracassait, c'était certain, mais je ne lui demanderai pas, je ne voulais pas m'immiscer dans ses affaires.

-Il n'y a vraiment pas de quoi être désolé! En plus, tu m'as permis de m'entraîner donc c'est plutôt possitif non ? dis-je d'un ton amusé.

Allen donc... Je ne connaissais pas ce prénom, encore une origine inconnue pour moi. Remarque, comme je le disais souvent, j'étais vraiment mauvais pour deviner l'origine des prénoms, je n'avais aucune culture pour ça.

-Allen... c'est de quelle origine ?

Je m'attendais presque à ce qu'il me dise japonais, puisque la quasi totalité des habitants de Terrae semblait venir de ce pays. En même temps, Terrae y est bien, ce doit être plus évident. Après, ce sont surement mes préjugés qui parlaient, mais les noms japonais pour moi sonnaient différement. M'enfin, comme je le disais, je n'y connais rien, on verra bien.
Un léger sourire s'épanouit lorsqu'il me dit trouver les cheveux blancs envoûtants. Je ne savais pas personnelement... les miens, je les avais toujours trouvés horribles. Ils avaient une couleur de mort, rien qu'en les voyant on pouvait se dire que je n'étais pas normal. Ca renforçait mon côté vampire.

-Tu as peut-être raison... mais je t'avoue que j'ai du mal à les voir autrement que comme la marque de ma maladie. Un peu comme une malédiction tu vois ? dis-je d'un ton pensif.

Je lâchai finalement un petit rire, amusé par sa remarque sur les bars. En même temps, il n'avait pas tort.

-Je ne suis jamais allé dans un bar, avouais-je en rougissant.

Me rendant compte que cela pouvait sonner comme une sentence ou quelque chose dans ce style, je repris aussitôt.

-Non pas que je sois contre hein mais c'est juste que je n'en ai jamais eu l'occasion, y aller seul c'est triste et... pas rassurant pour une première fois. Et puis maintenant que je suis aveugle, je gênerais plus qu'autre chose.

Je sais que ça peut paraître ridicule comme argument, mais ça avait de l'importance pour moi. En temps normal, ces lieux ne me rassuraient pas mais sans la possession de tous ems moyens, c'était encore pire.


#   Lun 4 Avr 2016 - 11:24

Personnage ~
► Âge : 23 ans et toutes mes dents askip
► Doubles-comptes ? : Hideko Honda -- Mitsuki Hojitake
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 989
Date d'inscription : 24/01/2011
Emploi/loisirs : Je vous jure : j'adore répondre à des questions.
Humeur : Ca me donne l'impression d'être... Ben pas inutile quoi. J'ai l'impression qu'on s'intéresse à moi, et c'est gratifiant !

HRP : Tu m'excuses pour le retard, hein TwT

-Anglaise,
répondis-je quasiment du tac au tac. Mon père est anglais et ma mère est japonaise, mais ils ont penché pour un nom anglais.

Et franchement, j'en suis ravi. Parce que les noms japonais, j'veux pas être méchants, mais ça devient vite lassant... P't'être que je dis ça parce que j'ai grandi et évolué toute ma vie dans un environnement japonais avec un nom anglais, et que, d'une certaine façon, j'me suis toujours senti exclu.
Ouais, bon, c'est probablement pour ça en fait. C'est sûr qu'avoir dans sa classe que des Kyuoshi, Namashi, Yue, etc, et moi, à côté, avec un nom hyper occidental à la "Allen", on a clairement l'impression que quelque chose cloche, hein.
Bon, après, c'est pas si grave en soi. Personne se moque vraiment des prénoms au Japon. J'dis pas qu'il y a pas de moqueries, faudrait être sacrément utopiste pour croire ça. Mais j'ose croire qu'au Japon, on n'est pas suffisamment bête pour se moquer des prénoms des gens. Sachant que personne n'est responsable du prénom qu'il porte, puisqu'il s'agit de la seule chose nous concernant qu'on ne choisit pas.

Ouais. C'est vrai que pour lui, ça ne doit refléter que la maladie... C'est dommage. Mais compréhensible. Une malédiction, hein... Je me demandais si d'autres personnes dans sa famille avaient eu cette maladie. C'était probablement un peu déplacé, aussi n'osais-je pas posé la question, mais elle restait pourtant dans un coin de mon esprit.

La réflexion de Matheo me fit sourire. Jamais allé dans un bar, hein... Je lui aurais bien proposé de l'y accompagner, mais je pense que c'est beaucoup trop tôt pour moi. Je ne tiendrais pas... Et il vaut mieux que je ne m'approche pas de ce genre de lieu tant que je ne me sens pas encore prêt.

-Je vois pas en quoi tu gênerais ! Tu sais, la plupart des personnes qui sont dans un bar, arrivé une certaine heure, sont encore plus aveugles que toi, avec tout l'alcool qu'ils consomment ! Et pourtant, eux, on ne leur dit pas qu'ils sont gênants... Tu n'as aucun ami qui pourrait t'accompagner là-bas ? Je suis sûr que tu t'y amuserais, contrairement à ce que tu penses !


J'imagine bien une scène où il se ferait draguer aussi... Ca pourrait être amusant. J'ai entendu récemment qu'une boîte de nuit avait ouvert à Terrae, ce serait encore plus drôle d'y emmener Matheo, mais bon, ce serait aussi pas très gentil, parce que là, pour le coup, il se sentirait vraiment mal à l'aise je pense.

-Tu as déjà bu de l'alcool au moins ?
m'enquis-je. Ne m'en veux pas, hein, mais j'ai un peu du mal à déterminer ton âge...




Merci Aa-chan ♥️
 

A l'ombre de la lune. (Pv : Matheo)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Terrae, Une nouvelle ère commence... :: L'Institut Terrae.
 :: Toit de l'institut
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant