Partagez
Quand rien n'est prévu, tout est possible | Oksa
##   Sam 5 Mar 2016 - 18:30

Personnage ~
► Âge : 29
► Doubles-comptes ? : Tu ne sais rien Juan Nieve
► Rencontres ♫♪ :
Charlie-Ange Petit
Charlie-Ange Petit
Etoile Terre Solaire
Messages : 770
Date d'inscription : 08/11/2015
Age : 29

« Un homme qui a faim nest pas un homme libre. »

Feat Oksa.


_________________________________________________

Le ventre de l’homme gronde. Il s’est endormi sans manger hier soir. L’envie n’était pas là quand arasé par sa journée de travail il s’était affalé sur ce lit qu’encombraient des affaires éparses. Il avait poussé le bazar et s’était étendu fermant les yeux et s’endormant en moins de temps qu’il ne l’eut cru possible. Il était tout habillé et quand il se leva il découvrit que ses habits étaient à présents tout fripés. Il s’en débarrassa avant de rejoindre sa douche. Le liquide chaud eut tôt fait d’éclaircir ses pensées. Cela lui fit un bien monstre.
Il s’habilla comme à l’accoutumée sans y penser, prenant des habits en vrac dans son tas de linge propre qui fondait comme neige au soleil ces derniers temps. Faire la lessive semblait l’ennuyait, alors il attendait de ne plus avoir rien à se mettre avant de la faire. Une foi même il était allé faire sa lessive en slip portant une couverture comme une toge pour ne pas mourir de froid. Manque de chance en plus d’être flemmard l’homme se trouvait être un sacré frileux, la mauvaise combinaison pour le coup.

Il se décida à quitter sa chambre pour la cafétéria cédant aux lamentations de son estomac malmené. Le pauvre organe criait famine depuis trop longtemps pour rester ainsi ignoré. Un coup d’œil à son réveil Albator (une trouvaille faite quelques jours plus tôt en ville) lui apprit qu’il était presque midi et qu’il y aurait par conséquence du monde à la cafétéria. Il aime ça !
Il aime l’empressement des élèves, le chahut des gens qui parlent, les conversations animées. Il aimait tout cela. C’est dans cet espace grouillant de gens d’horizons divers qu’il repère une chevelure bleue qui doit appartenir à son amie. Après tout quelle probabilité pour que deux jeunes filles aient opté pour cette teinte dans ce petit monde clos qu’est Terrae ? Enfin, la teinte n’est pas en tout point semblable à celle qu’arborait la jeune femme dans ses souvenirs. Se serait-elle éclaircie les pointes ou son esprit lui jouerait-il des tours ? Les deux étant possible il fend la foule étudiante pour rejoindre Roxanne et pause sa grande patoune sur l’épaule de son amie…

« Salut Roxy, tu as fait quelque chose à tes chev… Pardon mademoiselle ! »
dit-il en retirant sa main comme s’il venait d’être brûlé. Il ne se permettrait pas tant de familiarité avec une inconnue. Le voilà rougissant, du Charlie-Ange tout craché.


Avatar sponsorisé par Elfie et ses doigts de fée !
##   Dim 6 Mar 2016 - 17:55

Personnage ~
► Âge : 21 ans
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
Oksa Skily
Oksa Skily
Etoile Air Solaire
Messages : 324
Date d'inscription : 19/09/2012
Age : 20
Emploi/loisirs : Etre ermite.
Humeur : Mieux quand tu m'auras lâchée.

"Mmh... Pourquoi le réveil sonne?" marmonnais-je, encore endormie et ayant le sentiment fort d'être agressée par la sonnerie. Baillant de tout mon saoul, je me tourne vers le lit de ma coloc' qui est vide. Pourquoi est-il vide? Ah oui, elle a cours deux heures avant moi. Je m'étire et me lève doucement, mes cheveux bleus en bataille. Je les remets vaguement en place et me lève. Je jette un nouveau coup d’œil au réveil. Onze heures. QUOI? ONZE HEURES? Non non! J'avais cours à dix heures! Paniquée, je me jette sous la douche, me lave en 2 minutes, enfile mon uniforme et... tombe lamentablement en me prenant les chaussures de ma colocataire qui trainaient en plein milieu, me râpant au passage le poignet droit en tentant de me raccrocher à une des tables de nuit.

" Pourquoi? Pour-quoi-faut-il-tou-jours-qu'elle-laisse-tout-TRAINER?"


Soupirante, je me relève et vais dans la salle de bain me mettre un pansement sur mon poignet légèrement ouvert. Nouveau coup d’œil au réveil. Onze heures trente. Trop tard pour aller en cours. De plus, mon estomac refuse d'attendre plus longtemps, je me dirige donc immédiatement vers la cafétéria. Cette dernière sera bien évidemment bondée malheureusement. Trop de bruit, trop de gens... Je soupire et m'y dirige à contre cœur.

Comme prévu, le monde entier est là. J'avance rapidement, tentant d'aller aussi vite que possible pour vite échapper à l'étouffement de la foule. Alors que je m'apprête à attraper un plateau, un contact inattendu me fait sursauter.

- Salut Roxy, tu as fait quelque chose à tes chev…


Je me retourne, un regard noir sur l'inconnu s'étant permis de me toucher.

- Pardon mademoiselle !


L'homme rougit, visiblement extrêmement gêné de s'être trompé. Je reste quelques secondes méfiante, puis me détends et lui réponds avec un sourire timide:

- Non... Non ce n'est rien. Je suis juste un peu... Laisse tomber.

Je m'apprête à reprendre mes activités quand je note que je n'ai jamais vu ce garçon avant. Me retournant, je fronce les sourcils et lui demande:

- Mais... Tu es nouveau? Je ne t'ai jamais vu.

Tout d'un coup je remarque qu'il m'a appelé "mademoiselle". Serait-ce un prof? A mon tour de rosir des joues:

- Hum... Ou "Vous"... Pardon...


Ce n'est pas que je sois tant à cheval que ça sur le tutoiement et le vouvoiement, mais certains profs le sont un peu trop alors on ne sait jamais...


Quand rien n'est prévu, tout est possible | Oksa 587988ailes3

##   Dim 6 Mar 2016 - 23:15

Personnage ~
► Âge : 29
► Doubles-comptes ? : Tu ne sais rien Juan Nieve
► Rencontres ♫♪ :
Charlie-Ange Petit
Charlie-Ange Petit
Etoile Terre Solaire
Messages : 770
Date d'inscription : 08/11/2015
Age : 29

« Un homme qui a faim nest pas un homme libre. »

Feat Oksa.


_________________________________________________


Le jeune homme a rosi jusqu’à la cime de ses oreilles. Il sait au combien les jeunes femmes n’apprécient pas la proximité des hommes étrangers. Qui d’ailleurs apprécierait de se faire tripoter par les mains d’une personne dont le nom même lui est inconnu ? Et quand bien même il fut connu, cela changerait-il quelque chose ? Longtemps il avait été coutume de dire qu’un homme ne serait touché que par trois personnes dans sa vie, sa mère, son épouse et son docteur. Les temps avaient changé et les mœurs s’étaient ouvertes, mais pas au point que tout un chacun apprécie le contact de son prochain.
Certaines de ses amies lui ont d’ailleurs fait comprendre que s’il ne pensait à mal, elles étaient tellement habituées aux comportements des pédants et des rustres, qui les malmenaient au quotidien. Un sifflement dans la rue, une altercation verbale. Elles avaient appris à se protéger et lui avaient si bien fait la leçon qu’il était rare qu’il ose toucher l’une des représentantes de l’autre sexe ne voulant certainement pas se montrer lourd ou inopportun.
Le regard de la jeune dame lui apprend que c’est pourtant ce qu’il est. Il l’a confondue avec l’une de ses amies et le voilà bien ennuyé. La gêne doit percer sur ses traits, il cherche un moyen de se rattraper. En d’autres temps il aurait pu l’inviter à la cantine, mais il sait que ce comportement eut été d’autant plus malvenu. De toute manière la cantine est pour eux gratuite. Il se contente donc d’un pitoyable « Désolé. » quand le regard de la donzelle le foudroie.

Pourtant chose étrange il finit par s’adoucir et par ne plus semblez désirer qu’il fut pendu haut et court au chêne de l’entrée du village pour dissuader les prochains fauteurs de trouble. Ouf, sa vie est sauve. Elle ne le reconnait pas et lui demande s’il est nouveau, avant de se reprendre sur le tutoiement qu’elle vient d’employer. Il est vrai qu’il est plus âgé qu’elle et que dans une vie passé il fut enseignant. Pourtant cette époque semble révolue il s’empresse donc le détromper :

« Tu peux me tutoyer si ça te convient. Je ne suis plus tout à fait nouveau mais il est rare que j’ai le temps de venir me mêler à la foule pour manger. Je m’appelle Angie, enchanté. »
dit-il en lui tendant la main alors que quelqu’un le pousse par derrière. Il lutte pour ne pas se retrouver écrasé contre la jeune femme qui cette fois-ci ne serait sans doute pas si prompte à lui pardonner.



Avatar sponsorisé par Elfie et ses doigts de fée !
##   Sam 12 Mar 2016 - 10:16

Personnage ~
► Âge : 21 ans
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
Oksa Skily
Oksa Skily
Etoile Air Solaire
Messages : 324
Date d'inscription : 19/09/2012
Age : 20
Emploi/loisirs : Etre ermite.
Humeur : Mieux quand tu m'auras lâchée.

Il n’est donc pas professeur. En tout cas, il est bien timide, les joues roses de honte il s’est empressé de s’excuser. Cela change des autres hommes plus habitués aux remarques lourdes tirant vers le harcèlement sexuel. Angie… Assez étrange comme prénom. Alors que je tends aussi ma main, m’apprêtant à mon tour à me présenter, le jeune homme se fait pousser et semble me tomber dessus. Si je recule, il finira par terre. Si je reste, on finit par terre à deux. Mais j’ai été trop longue pour réfléchir à ce qu’il me fallait faire, et nous voilà, deux idiots au sol au milieu de la foule.

- Dé… Désolée, je ne suis pas très stable.


J’enlève de mon visage les mèches gênant ma vue, et me retrouve nez à nez avec Angie, un peu trop près à mon goût. A mon tour de rosir ! Me relevant précipitamment, je retiens un léger rire nerveux.

- Moi c’est Oksa… Enchantée… Je suppose…

Relevant moi-même le sérieux manque d’enthousiasme dans ma voix, à près tout le pauvre, ce n’est pas sa faute s’il m’est tombé dessus, je tente de me rattraper.

- Hum.. Angie il est déjà 12h30 et j’ai cours à 13h… Il faudrait que je mange mais si tu veux on peut manger ensemble… Enfin si tu n’as rien à faire d’autre.


Mes joues sont toujours d’un rose assez soutenu, mais je suis sincère. Angie n’a pas l’air d’un mauvais garçon, peut être aussi maladroit que moi, mais pas méchant.


Quand rien n'est prévu, tout est possible | Oksa 587988ailes3

##   Sam 12 Mar 2016 - 23:01

Personnage ~
► Âge : 29
► Doubles-comptes ? : Tu ne sais rien Juan Nieve
► Rencontres ♫♪ :
Charlie-Ange Petit
Charlie-Ange Petit
Etoile Terre Solaire
Messages : 770
Date d'inscription : 08/11/2015
Age : 29

« Un homme qui a faim nest pas un homme libre. »

Feat Oksa.


_________________________________________________


Cet homme a l’art et la manière de se mettre dans d’étranges situations. Il luttait contre le courant humain qui le propulsait vers sa jeune compagne aux cheveux azurés. S’il avait été un héros on aurait pu dire qu’il lui faisait rempart de son corps, mais ne l’étant guère il la protège comme il peut, payant sa dette. S’il est une leçon qu’il a retenu dans la vie c’est que les choses ne se passent jamais comme il l’avait espéré dans sa vie. Quoi qu’il décida un maléfique tour du sort entrainaient les éléments à lui échapper.
Cette fois-ci ce ne furent que quelques humains mal placés qui mirent à mal ses décisions. Un coude entre les côtes lui fit ramener les bras près de son corps, réduisant quelques peu son équilibre. C’est ainsi, qu’un impact de trop dans son dos eut pour conséquence de le faire tomber sur la jeune fille. Il retint à grande difficulté un juron alors qu’il se sentit basculer vers elle. Elle allait le tuer, il allait avoir droit à un second regard noir et si elle était initiée à un coup de quelque chose de sans doute très désagréable.
Ce qu’il supposait se transforma en certitude quand il ne sentit aucune résistance de sa part et la sentit chuter avec lui. Il se redresse et se retrouve face à face avec la jeune femme qui ne lui envoie étrangement pas main par la figure mais se met à rosir. Ça par exemple, il ne comprend décidément rien à la gente féminine. Il se redresse et lui tend la main pour qu’elle suive le mouvement, c’est le moins qu’il puisse faire.

« Enchanté Oksa. »

Elle l’avait tutoyé premièrement et il avait de ce fait décidé qu’il en ferait de même. Il vouvoyait les gens qu’il rencontrait par habitude, mais ne trouvait pas déplacé d’être tutoyé. Elle l’invita à manger avec lui, c’est ce qu’il en conclue car quel que soit le sens dans lequel il tournait ses propos. Il en fut heureux, il aimait rencontrer des gens et parler avec eux.

« Ce sera avec plaisir, dépêchons-nous que tu ne sois pas en retard. »


Les voilà qui s’arment de plateau et partent à la conquête du self. C’est assez dur d’obtenir ce que l’on veut et malgré son insistance, le jeune homme finit par rendre les armes et prend des carottes râpées à la place des betteraves qui lui avaient premièrement fait du charme. Son plateau garni il se mit en quête de deux places côtes à côté. Son regard finit par se poser sur deux chaises vides qu’il montra du doigt à la jeune femme quand elle le rejoint :

« Là-bas lui indiqua-t-il ! »


Ils purent enfin s’assoir. Le temps passait vite et il n’osa pas regarder l’heure sachant pertinament qu’ils allaient devoir se presser pour qu’elle soit à l’heure.

« Tu as cours de quoi après ? »
demanda-t-il pour lancer la conversation.


Avatar sponsorisé par Elfie et ses doigts de fée !
##   Sam 19 Mar 2016 - 23:44

Personnage ~
► Âge : 21 ans
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
Oksa Skily
Oksa Skily
Etoile Air Solaire
Messages : 324
Date d'inscription : 19/09/2012
Age : 20
Emploi/loisirs : Etre ermite.
Humeur : Mieux quand tu m'auras lâchée.

Ma proposition semble satisfaire Angie. Priant pour qu'il n'y ait pas plus de moments gênants, j'attrape un plateau et me sers un peu ce qui passe sous la main. De toutes manières les élèves ayant mangé vers 11h ont pris à peu près tout ce qu'une cantine peut faire de bon, donc ce n'est pas le moment de faire les difficiles.

Le jeune homme semble avoir trouvé deux places. Je le suis et m'installe en face de lui.

- Tu as cours de quoi après ?

Petit silence. C'est vrai ça, j'ai cours de quoi après?

- Excellente question.


Je me penche et farfouille dans mon sac pour en sortir mon emploi du temps.

- Apparemment anglais.


Je souris, ce cours et un cours que j'apprécie. La prof est sympa et c'est relativement simple. J'observe Angie quelques secondes.

- Et toi? Tu fais quoi à Terrae? Tu as l'air un peu plus vieux que moi... Tu suis des cours ou tu y travailles?


Il n'est peut être pas prof, mais ça n'empêche pas qu'il puisse y avoir un boulot après tout.


Quand rien n'est prévu, tout est possible | Oksa 587988ailes3

##   Dim 20 Mar 2016 - 23:17

Personnage ~
► Âge : 29
► Doubles-comptes ? : Tu ne sais rien Juan Nieve
► Rencontres ♫♪ :
Charlie-Ange Petit
Charlie-Ange Petit
Etoile Terre Solaire
Messages : 770
Date d'inscription : 08/11/2015
Age : 29

« Un homme qui a faim nest pas un homme libre. »

Feat Oksa.


_________________________________________________


Trouver deux places dans la cohue ne fut pas chose aisée et pourtant l’homme s’est acquitté de cette tâche sans trop de difficultés. S’il ne dépasse pas les plus grands des étudiants, il n’en reste pas pour autant plus grand que les étudiantes… et que la populace locale, s’il est jugé de taille moyenne parmi ses pairs caucasiens, au milieu d’un foule nippone il surnage. Cela a l’avantage de l’avoir aidé à trouver une place sans trop de difficultés, il a fait signe à la jeune Oksa de le suivre.
Elle semble réfléchir à sa question avant de se résoudre à fouiller son sac à la recherche de son emploi du temps pour y répondre. Il a toujours trouvé ça intéressant de voir l’esprit sélectif des élèves qui se rappellent des horaires de leur cours, mais jamais de ce qu’ils ont après… Combien disent « Je commence à telle heure » et ne regardent leur emploi du temps qu’au dernier moment ? Il avait lui-même été de ces têtes en l’air. Parfois cela lui avait joué des tours, quand il partait par exemple sans prendre le matériel nécessaire au cours auquel il allait assister. Cela était aussi l’occasion de faire des rencontres, demandant à ses camarades de lui prêter ce qu’il ne possédait. C’était bien lointain maintenant.

Ainsi elle a cours avec monsieur Nassel. Lui-même a assisté à quelques-uns de ses cours avant d’être initié et diverger du chemin qu’empruntaient nombre d’habitants des lieux. D’ailleurs la jeune femme aux cheveux si particuliers s’intéresse de cette voie qu’il arpente.

« Je suis chauffeur de taxi, j’avoue que je profite du logis car j’ai mis mes dernières économies dans l’achat de mon taxi et me suis même endetté… Tu crois que je profite trop en mangeant ici ? »

La gratuité de la nourriture et l’absence de loyer étaient intéressantes. Surtout pour les gens qui n’avaient plus rien, lui commençait à se reconstruire c’était déjà un début non ?


Avatar sponsorisé par Elfie et ses doigts de fée !
##   Sam 9 Avr 2016 - 23:53

Personnage ~
► Âge : 21 ans
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
Oksa Skily
Oksa Skily
Etoile Air Solaire
Messages : 324
Date d'inscription : 19/09/2012
Age : 20
Emploi/loisirs : Etre ermite.
Humeur : Mieux quand tu m'auras lâchée.

Je prends le temps de réfléchir à la question que me pose Angie. D'un côté, il a un travail et donc plus d'argent que de nombreuses personnes qui, elles, ne peuvent se nourrir gratuitement. D'un autre côté, à Terrae, il faut avoir conscience que chaque personne que l'on croise est en partie détruite, sans quoi elle n'a pas sa place dans l'institut. Mon regard, sans que je ne m'en rende compte, se fait plus fixe, presque indiscret. C'est la première fois que je réalise que je ne suis pas la seule à avoir un sale passé derrière moi.

- Je ne pense pas que tu exagères. Mais tout dépend d'à quel point tu as la sensation d'avoir besoin de l'aide de ce lieu. Terrae est là pour aider, de toutes les manières possibles. En revanche, si tu te considères profiteur car tu n'as pas besoin d'aide, alors oui tu exagères.


Un léger sourire se dessine sur mes lèvres.

- Cependant, tu ne m'as l'air profiteur.


En effet, l'apparence d'Angie montre un jeune homme tout à fait simple, juste propre sur lui. Il n'est pas particulièrement excentrique, et semble discret. Pas du tout le genre de personne profiteuse qui se montre.

- Pourquoi tu te poses cette question? Tu as des doutes?


Quand rien n'est prévu, tout est possible | Oksa 587988ailes3

##   Dim 10 Avr 2016 - 1:25

Personnage ~
► Âge : 29
► Doubles-comptes ? : Tu ne sais rien Juan Nieve
► Rencontres ♫♪ :
Charlie-Ange Petit
Charlie-Ange Petit
Etoile Terre Solaire
Messages : 770
Date d'inscription : 08/11/2015
Age : 29

Il a toujours tendance à penser qu’il en demande trop et qu’on lui accorde trop de privilège. Un peu comme s’il demandait toujours trop. Cela n’est sans doute que le reflet de son immense timidité, qui bien que refoulée entame toujours son estime de lui. Il se dit qu’il n’est pas tant à plaindre et qu’il pourrait se remettre seul s’il le voulait, que ce qui lui manque c’est la volonté. Il se trompe, ne le sait pas, il n’a pas reconnu qu’il faisait une dépression et que s’il remontait lentement la pente, la maladie était encore bien lourde sur ses épaules.
Pourtant il a les épaules larges, certes pas bodybuildées mais des épaules d’homme tout de même. Le chemin sera encore long avant que ses nuages sombres ne se dispersent mais il y arrivera. Un jour tout cela lui semblera bien lointain et la reconnaissance fera place à la culpabilité et à ce sentiment de profiter.
Il plante sa fourchette dans son assiette alors qu’elle lui répond. Il n’a pas fait attention à la façon dont elle le dévisage bien trop concentré qu’il l’est sur ses paroles. Et puis s’il note parfois de petits détails, ils n’ont que rarement d’importance. Il réfléchit aux propos de sa vis-vis.
Il se pose lui-même trop souvent la question, abuse-t-il ou non ?

« Oui je doute, tout est trop facile ici, j’ai souvent l’impression de rêver… Et de profiter, un logement, être nourri et blanchi, je n’ai pas l’impression de le mériter. J’ai l’impression que c’est un traitement de faveur, et que quelqu’un a fait une erreur. Je ne crains pas vraiment qu’on me demande un jour de rembourser tout ce que j’ai pris ici mais… je sais pas j’ai plus peur qu’on me demande de partir. Alors je me demande s’il faudrait pas que j’arrête d’abuser et que j’arrête de me reposer sur ce que l’on m’offre. »

L’art de parler à une inconnue de ses problèmes existentiels. L’homme n’était décidément pas des plus fins.


Avatar sponsorisé par Elfie et ses doigts de fée !
##   Dim 17 Avr 2016 - 22:17

Personnage ~
► Âge : 21 ans
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
Oksa Skily
Oksa Skily
Etoile Air Solaire
Messages : 324
Date d'inscription : 19/09/2012
Age : 20
Emploi/loisirs : Etre ermite.
Humeur : Mieux quand tu m'auras lâchée.

Bon, ok, clairement je m'en fiche qu'un homme qui était il y a 10 min un parfait inconnu me prenne pour sa psychologue. En revanche, qu'il soit si précautionneux (oui ce mot existe) ça risque de vite m'agacer. Sans que je ne m'en rende vraiment compte, mon ton devient plus froid.

- Ecoute, tu as de la chance. Terrae représente cette chance que beaucoup rêve d'avoir. Profites en! Arrête de croire que tu ne la mérite pas. Et même, tu t'en fiches de la mériter ou non. Terrae t'offre la possibilité de te reconstruire, alors fais le. Tu verras après, si tu te sens redevable, comment remercier ce lieu. Mais en attendant, arrête de te compliquer la vie alors qu'elle pourrait être plus simple!

Je soupire et ressens une pointe de culpabilité arriver. Je ne devrais pas m'énerver comme ça sur Angie alors qu'en réalité il ne m'a rien fait.

- Désolée, je ne devrais pas m'énerver. Simplement, je ne supporte pas de voir quelqu'un refuser ce qui lui est proposé alors qu'il en a besoin... Si tu ressens le besoin d'être aidé, accepte l'aide sans te poser de question, sinon tu compliques les choses pour ceux qui tentent de t'aider...

Je rougis légèrement et baisse les yeux. J'étais auparavant si timide, quand ais-je dépassé le stade où j'avais peur de dire "Bonjour"  à quelqu'un?


Quand rien n'est prévu, tout est possible | Oksa 587988ailes3

##   Jeu 5 Mai 2016 - 22:22

Personnage ~
► Âge : 29
► Doubles-comptes ? : Tu ne sais rien Juan Nieve
► Rencontres ♫♪ :
Charlie-Ange Petit
Charlie-Ange Petit
Etoile Terre Solaire
Messages : 770
Date d'inscription : 08/11/2015
Age : 29

L’homme reste un instant abasourdit devant l’aplomb de la jeune fille. Ses mots rudes sont peut-être ceux dont il avait besoin, un électrochoc qui fait se dessiner sur ses lèvres un grand sourire. Cet homme est de ceux qui aime qu’on leur tienne tête ? Non, peut-être pas jusqu’à ce point, mais il apprécie qu’on lui montre quand il se trompe.
Et il se trompait n’est-ce pas ? Il se posait bien trop de questions pour être heureux. Il ne changerait pas du jour au lendemain mais quand on sait ce qui ne va pas… C’est le début du chemin vers le bonheur… Non ?

Par contre personne ne se mentira, ce n’est pas l’expression qu’on s’attend à trouver sur le visage de l’ancien professeur d’art. Une élève lui aurait parlé ainsi elle aurait peut-être vu du pays, et sans doute pas. Il l’aurait regardé incrédule et aurait souri. Exactement comme maintenant, c’était pas un belliqueux.

« Toi t’as pas la langue dans ta poche, mais t’as bien raison. »


Comment ? Ces choses-là ne sont pas faites pour être dites. Et puis quoi ? Bon, en tous les cas, cela l’a bien boosté. Il se sent tout ragaillardi. Parfois on a seulement besoin d’un coup de pied au cul, alors oui il doutera encore. Il se sentira redevable, se dira qu’il n’a pas droit à tout ce qu’on lui offre… Mais en repensant aux paroles de la jeune femme aux cheveux bleu, peut-être trouvera-t-il encore le courage d’avancer ?

« Et ne t’en veux pas de pousser une gueulante quand tu penses ce que tu dis. T’as rien fait d’mal d’accord ? »

Même pire, il appréciait ce qu’elle avait fait. Cet homme était fou. D’une douce folie, qui lui faisait préférer la franchise à l’hypocrisie. Parfois les gens parlaient de trop, parfois ils parlaient sans réfléchir. Il aimait pas ça, alors quand il trouvait quelqu’un qui disait ce qu’il pensait, sans méchanceté aucune, bah il aimait ça.


Avatar sponsorisé par Elfie et ses doigts de fée !
##   Dim 8 Mai 2016 - 12:47

Personnage ~
► Âge : 21 ans
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
Oksa Skily
Oksa Skily
Etoile Air Solaire
Messages : 324
Date d'inscription : 19/09/2012
Age : 20
Emploi/loisirs : Etre ermite.
Humeur : Mieux quand tu m'auras lâchée.

Je haussai un sourcil surpris. Pas la langue dans ma poche? Moi? Un léger rire m'échappa. Mais le regard du jeune homme me rassura, bien loin d'avoir mal pris mes réflexions, il semblait les accepter et y trouver une certaine force. Un sentiment de fierté m'envahit, j'arrivai à aider les gens. Peut être pourrais je bientôt ne plus avoir besoin qu'on me pousse à aller de l'avant et au contraire, aurais je ce rôle!

- Je ne m'en veux pas vraiment, j'ai juste toujours la crainte de froisser les gens. Et puis je ne suis pas d'un naturel très bavard, ou si je le suis il est souvent caché derrière ma timidité!

Un sourire taquin se dessina sur mon visage.

- Mais bon, si ça t'aide je vais continuer à m'énerv...

Un adolescent me coupa dans ma phrase en poussant ma chaise de manière brutale. Je me retournai et, voyant qu'il faisait à peu près deux têtes de plus que moi n'osai rien lui dire et me contentai de marmonner un vague "Tu pourrais faire gaffe". Malheureusement, l'ado' avait beau ne pas être délicat, il avait l'ouïe fine. Il se retourna et avec un regard méprisant me lâcha: "Qu'est-ce qu'elle dit la Schtroumpfette?". Schtroumpfette, ou le surnom qu'à peu près tout bon crétin me donne. Ce qui est, soi dit en passant, complètement faux puisque la Schtroumpfette est blonde, c'est son corps qui est bleu. Enfin bref, ce n'était pas trop le moment de se faire une réflexion là dessus, peut être valait il mieux que je réponde car là, le grand dadais avair l'air de commencer à franchement s'énerver.

- Rien. J'ai rien dit.


Il me fixa quelques secondes, grogna un vague "J'préfère" puis commença à faire demi tour. Je me retournai vers Angie, les joues légèrement rosies par la honte de m'être écrasée comme ça. Ah, il en faudrait du temps pour que je parvienne à l'ouvrir dès que j'en ai envie...


Quand rien n'est prévu, tout est possible | Oksa 587988ailes3

##   Dim 8 Mai 2016 - 22:17

Personnage ~
► Âge : 29
► Doubles-comptes ? : Tu ne sais rien Juan Nieve
► Rencontres ♫♪ :
Charlie-Ange Petit
Charlie-Ange Petit
Etoile Terre Solaire
Messages : 770
Date d'inscription : 08/11/2015
Age : 29

Sans doute qu’elle s’en veut pas, mais il ne sait comment lui dire autrement continue à faire ce que tu fais. Des fois ce drôle de bonhomme ne trouve pas les mots, ça arrive de plus en plus souvent il pense. C’est peut-être un signe que sa maladie empire, mais il ne s’y connait pas assez pour en préjuger, alors il se concentre sur autre chose. Il oublie. Ce n’est pas comme si c’était important. Les mots, ça va ça vient, ça mène sa vie. S’il ne les saisit pas c’est qu’ils sont trop sauvages pour un piètre dresseur.

La scène qui se déroule ensuite sous ses yeux l’énerve… Mais à un point, ce type c’est un peu un baba cool raté. Pour lui c’est plus simple d’être gentil, et peut-être que c’est la flemme qui l’a poussé sur cette voie… Mais l’injustice l’énerve toujours autant.
C’est pas un baraqué Angie, c’est même pas quelqu’un de grand. Il est dans la bonne norme et ne s’est musclé qu’en jouant des pinceaux. Il ne pourrait même pas tirer les oreilles de ce type sans s’en prendre une. De toute manière c’est juste pas dans ses habitudes de se battre. Ce n’est pas un violent, mais il va pas accepter tout et n’importe quoi. L’injustice ça le rend barge, ça lui donne envie de cracher des flammes. Il fait un grand sourire assorti d’un clin d’œil à Oksa en se levant, il va jouer un coup de poker. Cela marchera peut-être.
Il a estimé qu’il avait de bonnes chances que ce jeune homme ne fasse pas Italien. Faibles, et le fait qu’il ne connaisse pas sa tronche, lui donne une autre information… Il est arrivé il y a peu… Autre chance pour qu’il ne connaisse pas Gaetano. S’il pose des questions il sera monsieur Bianchi, professeur d’italien. Il s’excuse mentalement d’abuser ainsi du nom de l’homme.

« Elle t’a dit de faire gaffe, ce en quoi elle avait totalement raison. Malmener tes camarades de la sorte n’est pas acceptable. Tu viendras me faire deux heures de colle jeudi à 18h, donne-moi ton nom, ton prénom et ta classe. »

Il n’est plus enseignant ici, mais ça le jeune homme ne semble pas le savoir. Le privilège de l’âge diront certains, il a ça dans le sang et s’il avait un peu plus confiance en lui… Peut-être les choses aurait tournée autrement. La vie est ainsi faite. Il sort un stylo et un calepin de son manteau, c’est là qu’il dessine en général… Il en arrache une page et note l’heure le lieu et la punition sans une once d’hésitation.
Il préviendra une des personnes qui se chargent de l’entretient qu’il s’occupera d’une des salles de cours. En espérant qu’elles rentrent dans son jeu.
Le jeune homme n’a pas posé de questions, tellement éberlué de prendre ainsi deux heures de retenues alors qu’il ne s’y attendait pas. Il n’essaie même pas de contester, l’effet de surprise ? Ou peut-être le regard très convaincant d’Angie lui promettant de doubler sa peine s’il ose protester. Des jours à s’entrainer devant un miroir pour avoir l’air convaincant faut dire. Il a toujours cette auras de prof aussi monsieur Petit.

« A jeudi soir donc. »

Il se rassoit tranquillement comme si de rien n’était, et comme s’il ne venait pas de monter une embrouille en un instant.


Avatar sponsorisé par Elfie et ses doigts de fée !
##   Jeu 12 Mai 2016 - 9:03

Personnage ~
► Âge : 21 ans
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
Oksa Skily
Oksa Skily
Etoile Air Solaire
Messages : 324
Date d'inscription : 19/09/2012
Age : 20
Emploi/loisirs : Etre ermite.
Humeur : Mieux quand tu m'auras lâchée.

Un sourire en coin assez taquin illumine mon visage quand Angie se rassoit.

- Alors "professeur", on fait le sévère?

Je soupire et mon regard devient plus vague.

- Je plaisante. Merci beaucoup. J'ai parfois... souvent du mal à m'imposer.

Je regarde repidement l'heure et me lève d'un bond.

- Je suis censée être en cours depuis 10 minutes!


J'attrape mon plateau et mon sac et commence à faire demi tour quand d'un coup je me trouve très stupide. Angie est gentil et vient de m'aider. C'est à cause de ce genre de conneries que je ne me fais jamais d'amis! Deuxième demi-tour, cette fois vers le jeune homme.

- Désolée, je suis stupide de temps en temps.

Tout en parlant, je sors un bout de papier de mon sac ainsi qu'un stylo et griffone quelque chose dessus.

- J'ai passé un très bon repas, et c'est bien la première fois que j'ai apprécié d'être à la cafèt'! Alors...

Je pose devant lui mon numéro de téléphone.

- Si un jour tu t'ennuies, n'hésite pas à m'appeler! Comme ça tu m'apprendras à me défendre.


C'est avec un grand sourire que je remets mon sac sur mon dos, et reprends mon plateau d'une main. Sur un "Bye Angie! et merci pour tout!" je me dirige vers ma classe. D'ailleurs, j'ai quel cours déjà?

[Désoléééeee, j'avais plus l'inspi' :(]


Quand rien n'est prévu, tout est possible | Oksa 587988ailes3

##   Sam 14 Mai 2016 - 11:44

Personnage ~
► Âge : 29
► Doubles-comptes ? : Tu ne sais rien Juan Nieve
► Rencontres ♫♪ :
Charlie-Ange Petit
Charlie-Ange Petit
Etoile Terre Solaire
Messages : 770
Date d'inscription : 08/11/2015
Age : 29

Il lui renvoie un regard faussement sérieux avant d’éclater de rire quand il est sûr que le gros dur ne l’entendra plus. Il le voit sortir blasé de la cafétéria. Il n’est en général pas bon menteur, mais parfois il fait bon de prendre sur soi. Ce n’est pas un pieu mensonge, ce n’est pas bien non plus… Mais bordel que ça lui a fait du bien à lui ! Ce n’est pas le genre à éclater son point sur la gueule du premier type qui l’emmerde, déjà car il se ferait plus mal qu’il ne ferait mal à l’autre, ensuite parce qu’il n’aime pas spécialement la violence.
Aujourd’hui il est bien satisfait de son petit stratagème. Peut-être qu’un jour il se retournera contre lui. Le jour sans doute où la demie-racaille se rendra compte qu’il n’est pas professeur et lui demandera des comptes. Il avisera en temps et en heures… Et après tout, il n’a jamais prétendu être enseignant ici non ? A toutes fins utiles, ce jeune homme ne pourra s’en prendre qu’à lui d’avoir ainsi interprété les choses. Au final, il n’a même pas eu besoin de mentir… Enfin pas vraiment.

Oska jette un regard sur sa montre et se rend compte qu’elle est en retard. Il ne la retient pas, il fut professeur en un autre temps et sait combien il est éreintant de voir ses élèves arriver au compte goute. Il espère que la sanction ne sera pas démesurée. Connaissant les enseignants de Terrae il n’en doute pas. Pour gérer toute cette populace, il en faut de la patience. Il est juste un peu étonné de ne pas avoir vu passer le temps, il s’est bien amusé remarque-t-il. Il a pris une leçon de vie et à en échange donné une leçon de morale. Un prêté pour un rendu.

« Bon cours ! »

Elle part, pressée, hésite puis revient vers lui se ravisant, elle lui dit qu’elle a passé un bon moment et il lui répond que c’était réciproque. Il aime cette foule, mais parfois s’y sent un peu étranger. Aujourd’hui ce ne fut pas le cas. Elle lui donne son numéro et il lui dit :

« Je t’appellerais sans faute. »

Il sait pourtant qu’il ne sera pas le professeur qu’elle désire. Se défendre il ne le fait que trop rarement, préférant défendre les autres. Ils se quittent ainsi, plus tard dans la soirée il lui enverrait un message pour qu’elle puisse aussi le joindre si elle en avait besoin.


Avatar sponsorisé par Elfie et ses doigts de fée !
##   
Contenu sponsorisé

 

Quand rien n'est prévu, tout est possible | Oksa

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1Terrae, Une nouvelle ère commence... :: L'Institut Terrae.
 :: Cafétéria.