Partagez | 
Aller à la page : Précédent  1, 2
Je te squatte, tu me squattes, nous nous squattons! (PV Mitsu)
##   Ven 15 Avr - 13:14

Personnage ~
► Âge : 24 ans
► Doubles-comptes ? : Allen & Hideko
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 2363
Date d'inscription : 23/01/2011
Emploi/loisirs : Faire ce que je veux o/
Humeur : EXCELLENTE !

C'était une erreur d'en parler. Je le sais, parce que depuis que le sujet est sur la table, Ys agit différemment, il me parle différemment, me regarde différemment. Nicolas n'était pas au courant, ce n'est pas de sa faute : je ne sais juste pas tenir un secret.
Alors que je revenais du salon où j'avais déposé le plaid que m'avait offert Ys, il m'expliqua qu'il se fichait de qui était cet homme. Ils ne se connaissaient pas, et lui n'avait aucune idée de l'existence de son fils. Je trouvais ça dommage. Parce qu'il ne méritait pas ça. L'un comme l'autre finalement. Ys méritait d'avoir un vrai père, et cet homme, s'il avait vraiment aimé la mère d'Ys, ne méritait-il pas de connaître au moins son fils ?
Quand il m'expliqua qu'il comprenait pourquoi son père le haïssait, et qu'il le pardonnait au moins pour ça, je ne pus m'empêcher de répliquer :

-T'as pas à le pardonner. C'est pas à toi d'en payer les frais. C'est jamais aux enfants de payer.


Un soupir m'échappa malgré moi. Je trouvais cette situation injuste. Et surtout, vraiment nulle. Pourquoi avait-il fallu que ça se termine ainsi ? J'aurais dû garder ma langue dans ma poche, comme d'habitude. Sauf que parallèlement, je voulais qu'Ys ait un père. Un vrai. Ce n'était jamais trop tard. Quand bien même il avait passé l'âge de jouer au foot avec lui et de lui raconter ses journées de cours, ce n'était pas trop tard. On avait toujours besoin de son père. De connaître finalement nos racines...
Je me pinçai la lèvre inférieure, un peu embarrassée par la situation. J'avais bien l'impression que l'idée de sortir prendre l'air était un peu passée. Pourtant, la remarque d'Ys me fit lever le regard sur lui. J'arquai un sourcil, un peu prise au dépourvu ? Qu'est-ce qu'il racontait là ? Ca... n'avait pas rien à voir avec la conversation ? Je cherchais dans son regard la réponse à ma question, sans vraiment la trouver. J'étais complètement perdue, là. Qu'est-ce qu'il racontait ? Est-ce que...
Mes sourcils se froncèrent et je fixai Ys droit dans les yeux. Est-ce qu'au moins il croyait que ça allait changer quelque chose ? Mais qu'est-ce qui lui prenait de dire ça ?

-Qu'est-ce que tu racontes ?
demandai-je, peut-être un peu trop durement. Tu...

Je laissai un ange passer, ne trouvant pas vraiment mes mots. De toute façon, les princes, ça n'existe plus depuis belle lurette. Ils survivent juste dans les contes que nos parents acceptent encore de nous raconter.

-Tu crois vraiment que ça va changer quelque chose ? J'veux dire...

Je ne savais absolument plus quoi dire. Pourquoi est-ce qu'il avait dit ça ? C'était tellement stupide ! Je lâchai un soupir.

-J'aurais jamais dû te dire ça. C'est juste que... J'sais rien garder pour moi. Tu le sais, alors... Excuse-moi. Mais je ne comprends toujours pas pourquoi tu as dit ça. C'est ridicule. Moi j'veux juste que... Je sais pas. Que tu te sentes bien. J'voulais pas te cacher ça, même si visiblement tu étais au courant... Mais c'est que je pensais que, peut-être, tu voudrais savoir qui était ton vrai père. Parce que c'est une façon de retrouver un peu ta mère, non ? Enfin je sais pas..
.

J'allais enfiler ma veste. Plus je parlais, plus je m'enfonçais.

-Laisse tomber. Je suis trop bête. Est-ce que tu veux toujours sortir ? Parce que je suis prête...


Je jetai un regard dans si direction, un peu timide, un peu à l'aise. Pourquoi est-ce que je devais toujours être aussi... Aussi... Moi ? Pourquoi est-ce que j'étais toujours autant égale à moi-même dans la bêtise ?!




##   Dim 17 Avr - 21:07

Personnage ~
► Âge : 24
► Doubles-comptes ? : Renji et Akito
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 2277
Date d'inscription : 13/10/2013
Emploi/loisirs : En infiltration.
Humeur : J'ai pas, pioches!

Il aurait mieux valu que le vieux majordome se taise, pour une fois, ça aurait utile. Et parce que ses vieux démons n'avaient jamais été affrontés, ce problème jamais réglé, voilà que le jeune homme croise un regard noir, dur. Mitsuki semblait lui en vouloir pour ses dernières paroles. Elle ne comprenait pas là toute l'importance. Il aurait simple de lui jeter au visage qu'elle ne comprenait rien, qu'elle ne pourrait jamais comprendre. Mais tout le monde, a un moment de sa vie, a pu vivre ces quelques secondes de jugement, d'humiliation. Mais là n'est pas le véritable problème, et ce dont elle ne comprenait pas. 

Ys entendait bien ses paroles, il releva un regard quelque peu maladroit alors qu'il n'ose plus affronter sa détermination. La Master lui demande toujours s'il veut sortir. Ys laissa échapper un soupir, quelque peu meurtri. 

"Idiote..."

Échappé, il lui attrape soudainement le bras, l'arrêtant dans ses gestes. Ne lui laissant pas le choix de s'en sortir, il attrape un peu de son temps.

"Tu ne doute pas à quel point je me met autant de pression pour briller à tes yeux."

Il avait fallu du temps pour l'admettre, mais depuis, Ys avait compris combien l'image qu'il rejeté était important. Mitsuki est surement la seule personne capable de le juger.

"Je sais pas si parce que t'as été mon sensei, ou peut être que tu l'es toujours. Ou peut être parce que c'est bien plus que ça, ce que je peux ressentir pour toi."

C'est toujours délicat de parler ce que l'on ressent, surtout de l'affronter face à la personne concernée. Et il ne peut camoufler ce léger rouge qui colore ses oreilles. Il avait bien compris, au delà de son regard et cette voix sèche, Mitsuki se moquait bien d'où il venait. Qui était son père, ses origines. Mais juste un instant, il lui vole ce moment pour soulager ce qui le tient à cœur. Et doucement, il la tire jusqu'à lui.

"Et merci. Mais je suis bien, avec toi. Et rien d'autre. Et encore moins, ces histoires de père. M'en parles plus."

"Tu es mon présent, mon futur. Ce qui a été, ce qui n'est plus, le reste n'existe plus."
Jamais il ne s'était senti aussi dévoilé, mit à nu. Mitsuki était la seule personne capable. Et parce qu'il tenait vraiment à ce que cette conversation ne revient pas sur le tapis, il l'embrasse fougueusement. Il n'y avait plus rien à ajouter.

"J'aime ta maladresse Mitsu.."

Lui souffle t-il avant de la renverser doucement en arrière sur le canapé. Cette fille avait de fâcheuses tendances à être honnête, un peu trop d’ailleurs. Au moins, il pouvait s'estimer heureux qu'elle pouvait rien lui cacher, surtout sur de tels sujets. Qu'elle avait aussi énormément de courage pour l'affronter, vouloir l'aider ne sachant pas quelle aurait sa réaction. Étrangement, Ys ne pouvait ressentir aucune colère. Pour lui, elle n'avait jamais fauté. 

Laissant leurs corps fusionnaient, l'instant avant de reprendre le chemin de la sortie, le cœur et la tête plus légers, Ys sentait qu'il n'avait jamais été aussi bien avec elle. Et malgré tout, peut être que son grondement l'ayant repoussé dans ses retranchements avait été un bien.


##   Lun 18 Avr - 19:53

Personnage ~
► Âge : 24 ans
► Doubles-comptes ? : Allen & Hideko
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 2363
Date d'inscription : 23/01/2011
Emploi/loisirs : Faire ce que je veux o/
Humeur : EXCELLENTE !

HRP : Allez, je sors de la première partie de mon concours, demain la fin de l'admissibilité en attendant la date pour les oraux... Alors j'ai envie de poster un truc trop con, trop nul, et j'espère que tu m'en voudras pas :D

-Raaaaaah.


Ouais. J'avais compris le message. On parle plus de papa, on parle plus de famille, on parle plus de grand chose en fait, ce qui fait qu'on s'est contenté de faire un truc qui nous fait pas vraiment parler. Maiiiiis... On a le droit de parler de petites culottes ?

-Où est-ce que tu as jeté ma culotte ?
repris-je avec un ton vachement autoritaire en m'adressant à Ys.

Ouais, ouais, pour l'autorité on repassera quand on a les cheveux en vrac, et qu'on a surtout rien sur le dos. J'ai presque plus envie de sortir quoi ! Je le regardai boutonner son pantalon, comme si de rien n'était et fronçai les sourcils. Mais vas-y c'est pas juste, j'suis sûre qu'il l'a cachée en fait. Je fis le tour de la pièce du regard, avant d'arquer un sourcil, un air un peu bête se dessinant sur ma figure. Sur la lampe. La lampe. Mais genre. Elle a rien à faire ici !
Partant la chercher pour me rhabiller, me contentant finalement de renfiler mon t-shirt après avoir enfin récupéré ma culotte, je me tournai vers Ys, penchant la tête sur le côté.
Il paraît que le mieux dans un dispute, c'est le sexe de réconciliation. Bon, on s'était pas vraiment disputés, maiiiiis bref.

-J'ai plus envie de sortir,
avouai-je.

Je me dirigeai vers ma cuisine, ouverte sur le salon, et pris une des crêpes qu'on avait cuisiné tout à l'heure, étalant de la confiture dessus avant de la manger de pleine dent.

-T'en veux une ?
demandai-je, la bouche à moitié pleine.

Bon, j'dis ça, mais je sais pas si j'aurais le courage de lui préparer, ou tout du moins l'envie.

-Faut que j'aménage un truc sympa dans l'espèce de petit jardin que j'ai à l'entrée de la maison. Comme ça on pourra faire des barbecues et tout en été, ce serait trop bien !

Ouais. Parce que l'été approche finalement, le soleil commence à pointer le bout de son nez petit à petit ! Et qui dit soleil dit... Cocktail ! Ouais, non, ok, je viens de l'inventer, mais ça rime, donc ça fonctionne. Si je le dis c'est que c'est vrai !

-Ca te dérange si je te prends une cigarette ? Juste pour cette fois,
promis-je en terminant ma crêpe.




##   Mar 19 Avr - 22:20

Personnage ~
► Âge : 24
► Doubles-comptes ? : Renji et Akito
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 2277
Date d'inscription : 13/10/2013
Emploi/loisirs : En infiltration.
Humeur : J'ai pas, pioches!

HRP> Effectivement je proteste!! è_é Tu profites parce que je suis trop cool ^^
 


Paisiblement, Ys reboutonné son pantalon alors que cette tâche de se rhabiller fut plus compliqué pour la jeune femme. En même temps, c'est normal, elle est toujours toute nue! ... Bon peut être pas autant, mais c'est une vraie nudiste. Relevant le regard, le garçon affronta la Mitsu énervée. Et dans son accoutrement, Ys émit un fin sourire narquois. Ouais, elle n'est pas vraiment crédible dans cette position et puis, le garçon ne pouvait s'empêcher de se rincer l’œil, encore et encore. Et non, il ne s'en cachait pas.

"Qu'est ce que j'en sais?! C'est pas le genre de chose au-quelle je prête attention!"

Bientôt ça va être de sa faute. Mais c'est pas lui qui la forçait. N'est ce pas?! Bref, Mitsu retrouva rapidement son bien, à un endroit qui manqua de faire pouffer le Tonnerre de rire. Restant torse nu, Ys rejoignait sa belle dans la cuisine. Il s'approcha de la fenêtre pour en sortir une cigarette.

"Non merci. Peut être plus tard."

Finalement la sortie était tombée à l'eau,e t si vous n'arrivez pas à suivre, c'est parce que vous n'êtes pas des Tonnerre. C'est tout. L'idée qu'émit la Master plaisait au garçon. Un barbecue, l'été, les beaux jours... Ohhh ouiiii! Il avait comme des étoiles dans les yeux.

"Yeah carrément! Et un flux de bière aussi! Et puis on pourrait aussi installer une piscine. Ça évitera de faire la queue à la piscine publique. Et puis on pourra faire des bains de minuit!"

Ouais ça part dans l'extrême, c'est comme ça, on change pas une équipe qui gagne. De toute manière, même si Mitsu refusait cette idée, Ys aurait assez de culot pour le faire. Ouais, c'est qu'il a tendance à se poser un peu trop facilement le garçon. Il prend ses aises. Ceci dit, il fut rapidement tiré de ses rêveries quand Mitsu fit l'une des demandes des plus surprenantes.

"Gné?!"

Il lui afficha ce regard du genre "T'es sérieuse là?!". Mais si, il avait bien compris. Elle osait lui demander ça. Il rangea aussitôt cette cigarette sortie qu'il n'avait toujours pas allumé. Et d'un regard rouge, il lui lança:

"Hors de question! Et plus jamais tu demanderas une telle chose!!"

Sans lui laisser le temps il se précipita sur elle, l'enlaçant. Il lui faisait une petite caresse sur la tête et prit une voix des plus mielleuses et des plus pénibles à l'oreille.

"Tu es trop pure et innocente ma petite Mitsu pour te dépraver autant. Et oh mon Dieu, je me rend compte combien la mauvaise personne que je suis, déteint sur toi. Mon pauvre petit moineau."

Oui, c'est surtout surjoué. Rien de tel pour jouer avec les nerfs des gens. Mais au moins, il l'empêchait ainsi de fumer. Parce que oui,il refusait catégoriquement qu'elle reprenne. Bien qu'elle fut dans un temps une petite rebelle, il refusait de voir Mitsu avec une cigarette au bec. Ce n'était pas elle. Et parce qu'il est du genre fatiguant, il prit place aux côtés de la demoiselle, attrapant une crêpe au passage pour la dévorer. A défaut de ne pas pouvoir fumer, il restait toujours ça. Et puis, il ne pouvait s'empêcher de fixer sa bien aimée avec un large sourire taquin.

"On devrait faire une super sortie à la plage avec du onde genre: Allen, Aoi. Il faudrait que je contacte Joyce aussi."

Au moins, certaines choses étaient oubliées, ou du moins, suspendues dans le temps, pour mieux en profiter de chaque secondes.


##   Ven 22 Avr - 15:50

Personnage ~
► Âge : 24 ans
► Doubles-comptes ? : Allen & Hideko
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 2363
Date d'inscription : 23/01/2011
Emploi/loisirs : Faire ce que je veux o/
Humeur : EXCELLENTE !

HRP : Ouais, je profite trop de ta gentillesse. :D

"Yeah carrément! Et un flux de bière aussi! Et puis on pourrait aussi installer une piscine. Ça évitera de faire la queue à la piscine publique. Et puis on pourra faire des bains de minuit!"
Dites. J'ai raté un épisode ou quoi ? Ys a emménagé chez moi quand en fait ? J'arquai un sourcil, après lui avoir demandé une cigarette, avant de le faire foudroyer du regard. Je déglutis, avalant mon reste de crêpe, et le fixai droit dans les yeux attendant la sentence. Geeeenre comment il me dit "non". Je suis deeeeg ! La cigarette après l'amour c'est la meilleure ! Ca s'fait p-.... Il fait quoi là ? Je suis pas un chat. J'suis pas un chien non plus d'ailleurs ! Mais ! Il arrête de me caresser les cheveux comme ça ! hey !
Me débattant un peu inutilement (et surtout ridiculement). Je m'éloignai et le regardai droit dans les yeux, histoire de lui faire comprendre qu'il arrête de se prendre pour ma grand-mère, sauf que je n'eus pas le temps de dire grand chose qu'il me parlait d'une éventuelle sortie. J'arquai un sourcil.

-Heu...


Et oui. Oui, tout est possible ! Pour une fois, c'est moi qui suis prise au dépourvu ! Je l'observai engloutir la crêpe qu'il venait de choper, et penchai légèrement la tête sur le côté -comme si ça allait m'aider à connecter mes deux neurones opérationnels pour lui répondre.

-J'ai pas eu le temps de tout comprendre là, mais une chose est sûre : je suis pas un animal ! Tu me caresses plus jamais les cheveux comme ça !


Prenant un air de gamine fâchée, j'allai m'accouder à la fenêtre pour profiter un peu du soleil.

-Et oui, pourquoi pas aller à la plage un de ces quatre, ce serait sympa !


Je me tournai face à lui, les coudes sur le rebord de la fenêtre, appuyée en arrière, et lançai :

-Au fait, je savais pas que t'étais prêt à vivre en ménage. Ce serait pas un peu rapide dis donc ?
le taquinai-je, un sourire sur le coin des lèvres.

PARCE QUE OUI J'AI VU SON SOURIRE NARQUOIS QUAND JE CHERCHAIS MA CULOTTE. Y'a pas que lui qui peut avoir des sourires en coin d'abord !




##   Ven 22 Avr - 21:49

Personnage ~
► Âge : 24
► Doubles-comptes ? : Renji et Akito
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 2277
Date d'inscription : 13/10/2013
Emploi/loisirs : En infiltration.
Humeur : J'ai pas, pioches!

HRP> Même toi tu le reconnais xD
Que dirais tu si on clôturer ce rp?? Parce qu'il faudrait aussi qu'Ys retrouve Allen :p Enfin quand t'auras le temps ^^ Je te laisse répondre une dernière fois ou pas ^^ Comme tu veux 

Même si c'était une tête de mule, quand elle voulait elle pouvait l'être, si si; Ys ne pouvait s'empêcher de sourire amuser. Dans sa jolie tenue sexy, elle penchait la tête comme si ça pouvait l'aider. C'était sa manière à elle de comprendre comment tourner le monde. 
Evidemment, Mitsuki n'apprécia pas se faire caresser de la sorte. Au moins, dans un sens, elle avait oublier cette demande qui avait hérisser le poils du jeune homme; De toute manière, il n'aura pas céder à ce caprice. Car oui, c'est un caprice. 


Et même si le garçon s'imposait un peu beaucoup à la folie dans cette maison, Mitsuki en faisait de même. C'est qu'elle devenait capricieuse la demoiselle. Une vraie enfant. Néanmoins bien foutu la gamine. Bien sûr, sans perdre une miette de ce qu'elle lui disait, Ys profita qu'elle s'appuie sur la fenêtre, lui faisant dos pour regarder un peu plus bas avant que cette dernière ne lui fasse face de nouveau. Et comme si de rien n'était, sans se faire attraper, Ys terminait de dévorer sa crêpe. Quoi? A n'importe quelle heure il pouvait la dévorer du regard.

"Te fais pas d'illusion. Je ne suis pas aussi docile qu'il n'y parait."


Ouais ouais, sa remarque le laisse pas indifférent et surtout ce petit sourire. C'est que la jeune femme avait rapidement apprit l'art de la vengeance. En même temps, c'est un marché équitable. Et puis, elle avait saisi une belle perche. Masquant son sourire amusé et quelque peu maladroit, ys se releva et s'étira de tout son long avant de s'exclamer:

"Bon c'est pas tout, mais je te rappelle que tu dois m'entraîner afin que je devienne un meilleur Master que toi. Alors mets autre chose sinon tu vas perturber le cours."

Et faisant quelques pas vers la sortie, il lança une dernière fois, d'un air provocateur:


"Professeur dépravée!"

Et pour une fois que c'était lui qui réclamer des entraînements, on allait pas cracher dessus. Et puis ça devait manqué à la Master de ne pas donner des ordres quelque peu diaboliques. Et non, il n'est pas maso, je vous vois venir!


##   
Contenu sponsorisé

 

Je te squatte, tu me squattes, nous nous squattons! (PV Mitsu)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Terrae, Une nouvelle ère commence... :: Terrae Village.
 :: Logements Masters. :: Maisonnette de Mitsuki et d'Ys.
Aller à la page : Précédent  1, 2