Terrae, Une nouvelle ère commence...

Partagez | 
Aller à la page : Précédent  1, 2
Les riches et le sens de l'orientation... [Oktober :)]
#   Ven 8 Juil 2016 - 10:15

Personnage ~
► Âge : 20 ans
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 289
Date d'inscription : 23/12/2011
Age : 26
Emploi/loisirs : Jouer avec tes pieds !
Humeur : (Presque) toujours bonne !

Un sourire en coin se dessine sur mes lèvres. Elle n'est sûrement pas sérieuse, mais sa proposition est intéressante !

"Mmh... Ça pourrait être intéressant ! Mais l'argent ne m'intéresse pas. En revanche, les secrets, les histoires juteuses, ça me parle !"

Je ris légèrement. Je nous imagine assez bien entrer par effraction dans un bureau pour récupérer des documents top secrets, ahah ! Je fronce les sourcils à sa remarque, eeh mais elle se moque de moi là en fait !

"Eh, je suis pas si perdue quand même ! Enfin, un peu... Mais il suffit juste de rester dans les endroits que je connais et tout ira bien ! Ou alors on y va au talent, mais on est pas rentrées quoi..."

Je ne sais pas si ça doit me faire rire ou pleurer, mais en tout cas, je suis sûre que ça va se passer comme ça... Chaque fois que je m'aventure en dehors des endroits que je connais, je finis par me perdre et je dois demander mon chemin après avoir tourné en rond pendant des heures... Bon, ça m'a permis de faire des rencontres et aussi de découvrir des endroits sympas, mais quand même ! C'est un peu handicapant parfois...

Je sens la jeune femme se tendre légèrement quand j'attrape sa valise. Euh, il y a des trucs de valeur dedans ou des choses à cacher ? Mmh, peut-être, même si elle me dit que ce ne sont que des livres. Je hausse les épaules à sa remarque, c'est sûr que les dortoirs, c'est pas le top...

"Ça va encore, il y a juste à espérer que tu tombes pas sur des filles qui ronflent, d'autres insomniaques... Ou alors des pétasses qui passent tellement de temps sous la douche qu'elles grillent l'eau chaude du dortoir entier !"

Ouais ouais, j'avais vécu ça ! Souvenir d'une bien mauvaise journée ! Hamilton pose ses affaires sur un lit, avant de revenir sur le sujet de son invitation. Le ton de sa voix n'est pas très engageant, ça a même limite l'air de la faire chier en fait... Mais je ne vais pas baisser les armes déjà maintenant ! Et puis, je n'ai rien à faire... Et puis, je n'ai pas de téléphone donc ça risque d'être difficile de se recontacter plus tard !

"On peut y aller maintenant, je n'ai rien à faire ! Sauf si tu préfères déballer tes affaires et t'installer un peu avant..."


~ When nothing goes right... Go left ! ~

#   Dim 10 Juil 2016 - 21:35

Personnage ~
► Âge : 18
► Doubles-comptes ? : Asbjorn Andreassen
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 478
Date d'inscription : 07/05/2016
Age : 18
Emploi/loisirs : En apprentissage de la vie, je crois.
Humeur : Erm... On fait ce qu'on peut?

En effet réussir à voler des choses secrètes pourraient être assez utile.

" Va savoir. Peut être pourrions-nous découvrir des choses si confidentielles que ça en deviendrait dangereux. Nous serions obligés de changer de pays, encore je veux dire, et vivre en tant que fugitives toute notre vie. "


Je ne le dis pas d'une manière très joyeuse je le sais et pourtant c'est bel et bien de l'humour que je fais ici. Mais tout le monde ne saisit pas que je ne suis pas toujours sérieuse et que je sais faire preuve d'une certaine ironie et d'un assez bon second, voire troisième, degré.

Je regarde rapidement l'heure. Déjà 18h.

" A mon avis nous devrions nous tenir à ce que tu connais et tester notre talent un autre jour, sinon nous ne sommes pas rentrées avant minuit. "

Lorsqu'elle me raconte ces histoires d'eau chaude, de ronflement et d'insomnie je serre les dents. Cohabiter n'est pas mon fort.

Il faudra pourtant que tu t'y fasses Hamilton.

En effet, il le faudra. Cela ne signifie pas que j'y prendra du plaisir. D'ailleurs des cris se font entendre, ainsi que des gloussements. Une bande de 5 filles débarquent; Vous savez, ce genre de nanas "girly" à souhait. T-Shirt plus court que leur soutien-gorge, cheveux tellement lissés qu'elles finissent par ressembler à un épouvantail et plus de maquillage sur leur visage que dans toutes les peintures du Louvre réunies. Elles nous regardent Oktober et moi comme si nous n'avions rien à faire ici. J'ai l'habitude de ce genre de regard, mais je ne comprends pas tout de suite pourquoi la jeune allemande les reçoit elle aussi. Je vois ensuite le nombre d'étoiles sur son uniforme et note que sur le mien il n'y en n'a qu'une. Enfin, décider qu'elle n'a rien à faire ici simplement pour cela est ridicule. Je lève les yeux au ciel et me tourne vers Oktober.

" Nous allons y aller maintenant je pense. "


Je continue plus bas, un sourire malicieux aux lèvres.

" Et nous en profiterons pour réfléchir à comment je vais pouvoir les supporter et leur rendre la vie un peu plus difficile. "

Je plaisante bien sûr. Enfin peut être. Nous verrons bien!

" Tu nous guides? "

C'est parti pour Terrae village!




♥:
 
#   Lun 18 Juil 2016 - 11:41

Personnage ~
► Âge : 20 ans
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 289
Date d'inscription : 23/12/2011
Age : 26
Emploi/loisirs : Jouer avec tes pieds !
Humeur : (Presque) toujours bonne !

Hamilton rentre dans mon jeu et en rajoute une couche en mode dramatique, ce qui me tire un sourire amusé.

"Alors quitte à devoir passer nos vies comme des fugitives, autant devenir agents secrets ! On ferait des missions d'infiltrations sous couverture. J'nous viens plutôt bien en James Bond Girls personnellement !"

Un petit rire suit ma remarque. Bon, il nous manque quelques centimètres et des robes de gala à se taper le cul par terre, mais sinon ça colle pas trop mal ! Oui oui, c'est beau de rêver... La jeune femme me propose de rester dans les sentiers battus pour ce soir et je hoche la tête. Bonne idée oui, demain je travaille donc debout à 7h ! C'est plus approprié de faire ce genre d'escapade un weekend ou pendant les congés...

Je remarque que son expression change quand je lui explique la vie collective. Visiblement, ce n'est pas son truc... Mais je peux comprendre. Certaines personnes ont plus de mal avec la vie en collectivité et sont attachées à leur tranquilité ! Moi j'avoue que la solitude m'a beaucoup pesé quand j'ai quitté les dortoirs... Même si j'étais contente d'avoir un véritable "chez-moi" !

Un groupe de poules sans cervelle choisit ce moment pour entrer dans le dortoir. Ah, pauvre Hamitlon, elle est tombée sur une belle brochette d'écervelées ! Elles nous lancent un regard de dédain que je préfère ignorer, et hoche la tête quand la jeune rousse me propose de quitter le dortoir. Je réponds à son sourire malicieux et une étincelle commence à pétiller dans mon regard à l'évocation d'un plan machiavélique.

"Excellente idée ma chère ! Quoi que, ne pas avoir de cervelle est déjà une punition en soi..."

Ca ne devait pas être facile de s'en sortir dans la vie avec un QI d'huitre... Je hoche la tête et prends les devants pour aller en ville. Je lui montre sur le chemin quelques petites choses intéressantes ou endroits à visiter, et m'arrête finalement sur la place centrale du village.

"Ici, c'est le centre du village, la plupart des boutiques, des bars et des restos se trouvent dans le coin. Tu préfères aller boire un verre, ou manger un morceau ? Il y a vraiment de tout, d'ailleurs c'est étonnant pour une si petite ville... Ca doit être pour contenter les gens qui viennent du monde entier je suppose..."


~ When nothing goes right... Go left ! ~

#   Mer 27 Juil 2016 - 15:06

Personnage ~
► Âge : 18
► Doubles-comptes ? : Asbjorn Andreassen
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 478
Date d'inscription : 07/05/2016
Age : 18
Emploi/loisirs : En apprentissage de la vie, je crois.
Humeur : Erm... On fait ce qu'on peut?

Oktober nous compare aux James Bond Girls. Les robes, j'aurais dans mon ancienne vie pu les avoir. M'enfin, troquer les celles à corsets contre celles de gala, je crois que j'en aurais été incapable. Et puis, je n'aime pas plus que ça l'idée d'être un mannequin de vitrine. Utiliser mon corps pour arriver à mes fins si je le veux, oui. Que quelqu'un l'utilise pour lui permettre d'accéder à ce qu'il veut, moins. En souriant je lui réponds.

« Désolée chérie, je serais plutôt du genre à être James Bond. »


Je lui adresse un clin d’œil taquin pour finalement revenir sur les poulettes sans cervelles du dortoir. Lorsque la jeune rousse me dit qu'elles sont déjà punies parce qu'elles n'ont pas été gâtées par la nature, je hausse les épaules.

« L'absence d'intelligence ne justifie pas le mépris et la méchanceté gratuite, si ? »


Eh bien Hamilton, ne trouves-tu pas que cette jolie phrase pourrait t’être adressée ?

… Et merde. C’est tellement vrai que j’en pleurerais presque. Depuis la mort de mon père et mon passage en foyer, le mépris et la méchanceté gratuite sont tout ce que je connais. Mais je commence à me fatiguer de me cacher derrière le fameux « Ce n’est pas pareil » car c’est exactement la même chose. Peut être que j’agis comme ça guidée par un but et non pas par stupidité, cela fait tout de même de moi un être exécrable. Je crois qu’il va me falloir faire un sérieux travail sur moi-même si je veux faire en sorte d’être moins détestable. Autant pour moi que pour les autres.

Oktober nous entraine sur le chemin menant au village et nous fait traverser quelques ruelles, me montrant des endroits plus ou moins intéressants. Je prends note dans mon esprit de ce qui pourrait me plaire, des endroits où je pourrais me réfugier quand ma solitude me manquera mais aussi des lieux où je suis certaine de ne jamais mettre un pied parce que trop bruyants, trop bondés, pas assez distingués parfois. Nous arrivons finalement sur la place centrale. Elle n’est pas très grande, mais la jeune fille a raison, beaucoup de choses s’y trouvent. Ajoutées à celles se trouvant dans les ruelles, cela donne un joli méli-mélo de cultures. J’apprécie particulièrement cette diversité apportant avec un peu de chance une certaine ouverture d’esprit aux élèves de Terrae.

« Quelle heure est-il ? 18h40. Cela fait un peu tôt pour manger. Nous pouvons aller nous poser sur une terrasse, il fait beau en plus. L’air est doux ce soir. Et puis, tu travailles demain non ? Il vaut mieux qu’on ne rentre pas trop tard si tu veux être en forme. »


Regardant autour de moi, je repère un petit café avec six ou sept tables de libre dehors. C’est autour de nous l’endroit où il y a le moins de monde.

« Celui-ci te tente ? Je trouve qu’il a l’air sympa. Mis à part si tu connais un endroit que tu apprécies particulièrement auquel cas nous pourrions y aller. »


Après tout, il n’y a pas que mon envie d’être tranquille qui compte, peut être Oktober a-t-elle ses préférences elle aussi. Voyez-vous que je ne suis pas qu’égoïste ? Je pense parfois aux autres moi aussi !

Oui, oui Hamilton. Bientôt tu seras aussi généreuse que le Père Noël ♥




♥:
 
#   Sam 3 Sep 2016 - 12:28

Personnage ~
► Âge : 20 ans
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 289
Date d'inscription : 23/12/2011
Age : 26
Emploi/loisirs : Jouer avec tes pieds !
Humeur : (Presque) toujours bonne !

[HRP : désolée pour le retard >_< je devrais être plus dispo d'ici peu :D]

Je ris à sa remarque en lui faisant un clin d'oeil en retour.

"Attention, je vais croire que tu me fais des avances là !"

Elle ne serait pas super crédible en James Bond... Disons que, certains de ses atouts ne collent pas avec le personnage, si vous voyez ce que je veux dire ! Je hausse ensuite les épaules à sa remarque.

"La bave du crapaud n'atteint pas la blanche colombe, comme on dit !"

J'avais appris à ignorer ce genre de bécasse. De toute façon, la méchanceté finit toujours par se payer ! Mais... Elaborer un plan pour ne pas à attendre que le karma s'en mêle, ça me plait assez comme idée. Oui, j'ai toujours bien aimé les plans foireux, je n'y peux rien !

Je conduis ensuite Hamilton jusqu'au centre du village. Elle propose qu'on prenne un verre, vu l'heure. Je hoche la tête avec un sourire. Bon, j'aurais bien mangé un truc quand même... Non, je ne suis pas un estomac sur pattes ! Et puis, si c'est elle qui offre, je ne vais pas faire la difficile. Je la vois ensuite regarder les différentes terrasses et pointer celle qui semble la plus vide. Mh, drôle de choix, ce n'est pas un gage de qualité qu'il y ait peu de clients, non ? Ou alors elle n'aime pas le bruit, c'est vrai que se retrouver au beau milieu d'un endroit grouillant de monde ne plaisait pas à tout le monde.

"Oui c'est une bonne idée, c'est vrai qu'il fait agréable, ça n'était pas arrivé depuis un moment d'ailleurs... Mmh d'accord, si tu veux. Je n'y suis jamais allée, c'est l'occasion !"

Nous prenons une des tables libres, et je fais un petit signe au serveur pour signaler notre arrivée. Bon, on pourrait aller jusqu'au comptoir pour commander mais... Non, en fait, c'est mieux de se faire servir ! Le serveur arrive en nous demandant ce que nous désirons. Je tourne un regard interrogateur vers Hamilton. Alcool, soft, boisson chaude ? Je me calquerai sur son choix !


~ When nothing goes right... Go left ! ~

#   Sam 17 Sep 2016 - 17:53

Personnage ~
► Âge : 18
► Doubles-comptes ? : Asbjorn Andreassen
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 478
Date d'inscription : 07/05/2016
Age : 18
Emploi/loisirs : En apprentissage de la vie, je crois.
Humeur : Erm... On fait ce qu'on peut?

Oktober suit encore le jeu, répondant à mon clin d’œil et me disant qu’elle va bientôt croire que je lui fais des avances. Je ne réponds pas, reconnaissant facilement le trait d’humour.

La jeune fille hausse ensuite les épaules, me faisant comprendre qu’elle ne se laisse pas atteindre par les quelconques remarques qu’elle peut entendre. Silencieusement, je l’approuve, même si j’ai personnellement plutôt une tendance à crier haut et fort lorsque je n’apprécie pas quelque chose qui a été dit sur moi.

Nous allons te mettre sous tranquillisants. Au moins, toi aussi tu ignoreras tout simplement.

Mon guide est partant pour aller s’installer dans le petit café vide, même si elle ne le connaît pas. C’est tant mieux. Nous nous asseyons et elle appelle un serveur. Je vois les jolis yeux interrogateurs d’Oktober se poser sur moi. Ah… Aurait-elle besoin de savoir ce que je vais prendre pour commander elle-même ? Cela m’étonne à vrai dire.

Je me tourne vers le jeune homme et demande d’une voix calme :

« Je prendrai un demi, s’il vous plaît. »

Eh oui, la bière et l’Ecosse sont amies, et moi-aussi. Néanmoins, si j’avais agi en réelle Ecossaise, c’est une pinte que j’aurais prise. Mais n’allons pas nous emballer. Qui sait, peut-être prendrai-je un second verre ? Je laisse Oktober commander puis me tourne vers elle.

« Le village est-il accessible tout le temps ? Ou avons-nous des heures de sorties en tant qu’élève de l’institut ? »

Ma question peut, au premier abord, paraître absurde. Pourtant cela serait possible. Après tout, nous sommes tous instables ici, du coup plus ou moins dangereux. Cela ne m’étonnerait pas qu’une certaine surveillance soit établie, ainsi que des règles strictes. L’ambiance néanmoins ne paraît pas tendue ou nerveuse. Rien n’indique qu’une autorité trop forte règne dans le coin. Peut-être sommes-nous « libres ». En tout cas, ce sentiment semble émaner de beaucoup des élèves que j’ai croisé dans les couloirs. Une seconde chance m’attendrait-elle là ?

Si oui, ne la laisse pas te filer sous la main, Hamilton.

Hrp: Pas de problème, ce sont des choses qui arrivent :) D'ailleurs je te préviens je serai moins rapide à répondre que d'habitude (reprise des cours o/)




♥:
 
#   Mar 20 Sep 2016 - 21:21

Personnage ~
► Âge : 20 ans
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 289
Date d'inscription : 23/12/2011
Age : 26
Emploi/loisirs : Jouer avec tes pieds !
Humeur : (Presque) toujours bonne !

De la bière, donc ? Ca me va ! Je viens quand même de LA ville qui organise la plus grosse fête de la bière au monde ! Ceci dit, pour être honnête, je n'ai jamais été une grande amatrice de houblon. Mademoiselle a des gouts de luxe, je vous prie ! Non, c'est faux, c'est juste que l'amertume des bières blondes ou brunes ne m'a jamais plu. En revanche, j'aime les fruitées. Je me tourne donc vers le serveur avec un sourire. Il est un peu trop mignon pour travailler dans un café aussi peu fréquenté lui !

"Une Leffe Ruby s'il vous plaît !"

Hamilton me pose ensuite une question qui me laisse perplexe. A vrai dire, étant donné que je suis résidente mais n'ai jamais été "élève", je n'en ai aucune idée. Je suis libre d'aller et venir comme bon me semble, mais peut-être que les étudiants ont un couvre-feu ? Enfin, ça ne me semble pas être le genre de l'endroit... Et il me semble avoir déjà croisé des personnes assez jeunes à des heures plutôt tardives !

"Je t'avoue que je ne sais pas. Vu que je ne vais pas à l'école, je n'ai aucun couvre-feu, mais peut-être que les élèves en ont un ? Enfin, je suppose que si c'était le cas, quelqu'un te l'aurait dit à ton arrivée..."

Dans le pire des cas, c'est son premier jour, si on rentre trop tard, elle n'aura qu'à dire qu'elle ne savait pas ! Ce qui est la stricte vérité, d'ailleurs.

Le serveur revient avec nos verres et je lui adresse un joli sourire. Je le regarde ensuite s'éloigner avec un demi-sourire toujours sur les lèvres.

"Je me demande comment ça se fait qu'il y ait si peu de monde comparé aux autres terrasses... Le serveur est canon pourtant ! Enfin, bref ! A votre santé, ma chère !"

Je lève mon verre vers la jolie rousse en lui adressant un clin d'oeil, avant de boire une gorgée. Mh, toujours aussi bon ! Ca faisait un moment que je n'en avais pas bu.


~ When nothing goes right... Go left ! ~

#   Sam 8 Oct 2016 - 12:06

Personnage ~
► Âge : 18
► Doubles-comptes ? : Asbjorn Andreassen
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 478
Date d'inscription : 07/05/2016
Age : 18
Emploi/loisirs : En apprentissage de la vie, je crois.
Humeur : Erm... On fait ce qu'on peut?

La rouquine commande une Leffe Ruby. Ce qui me confirme le fait que nous sommes l’opposée l’une de l’autre, même sur nos goûts gustatifs. Je souris intérieurement.

Elle répond ensuite à ma question sur le couvre-feu. J’acquiesce.

« En effet j’aurais été au courant tu as raison. »


Le serveur nous amène nos commandes et je surprends le sourire que lui offre Oktober. Et le regard qu’elle pose sur lui alors qu’il s’éloigne. Elle est apparemment une amatrice de jolis garçons. Ce qu’elle me dit ensuite appuie franchement cette idée.

« Oui, il est assez mignon. »

Je dis cela probablement sans grande conviction, levant tout de même mon verre à mon tour vers la jeune fille. Je ne m’intéresse plus aux garçons, beaux gosses ou non. Ni aux filles d’ailleurs. A personne à vrai dire. La beauté ne me plaît plus réellement en fait, je ne joue que de la mienne.

« A ta santé aussi. »

A mon tour je bois une gorgée et savoure la douce amertume, pas assez marquée à mon goût, mais néanmoins un peu présente, qui se glisse dans ma gorge. Puis une idée me vient.

« Je reviens. Je dois faire un tour aux toilettes. »

Je me lève et me dirige vers l’intérieur, mon visage plus neutre que jamais. Une fois dans le café, je m’approche du serveur, mon sourire le plus charmeur étirant mes lèvres.

« Vous n’avez pas l’air d’avoir grand monde. Que diriez-vous de venir boire un verre avec mon amie et moi-même ? »


« Mon amie »… Certainement un des plus gros mensonges que j’ai pu dire des centaines de fois pour faire passer une situation pour ce qu’elle n’est pas. Et le garçon marche, tout sourire, heureux d’être abordé ainsi je suppose. Il se sert une bière et me suit, m’apprenant qu’il s’appelle John et travaille ici depuis deux ans maintenant. Et grand nombre de choses dont je ne me soucie même pas un peu.

Mais te soucies-tu réellement de ce qui ne te concerne pas parfois Hamilton ?

Non. Et je ne m’en porte pas trop mal. Enfin bon, tout cela pour dire qu’il est extrêmement bavard, ce John. Nous arrivons à la table et je me tourne vers Oktober.

« Je ramène un nouveau compagnon. Qu’en penses-tu ? »

Nous nous asseyons. John, toujours avec le sourire, aborde désormais Oktober.

« Donc ton amie s’appelle Hamilton. Et toi tu es ? »




♥:
 
#   Ven 19 Mai 2017 - 8:57

Personnage ~
► Âge : 20 ans
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 289
Date d'inscription : 23/12/2011
Age : 26
Emploi/loisirs : Jouer avec tes pieds !
Humeur : (Presque) toujours bonne !

La jeune femme m'abandonne quelques instants pour aller au petit coin, et revient à ma grande surprise accompagnée du mignon petit serveur. Mmmh, à croquer ! Je fais un sourire en coin à Hamilton, alors comme ça mademoiselle est une petite coquine ! Je reporte mon attention vers le dénommé John donc.

"Oktober, enchantée !"

Il serre la main que je lui tends avec un sourire, avant de s'asseoir en notre compagnie. J'apprends qu'il est ici depuis déjà quelques années, il commence à nous donner quelques tuyaux et nous raconter des anecdotes plus drôles les unes que les autres. Je ris de bon coeur - surtout qu'il remplit régulièrement nos verres, du coup je commence à être un peu joyeuse quand même.

Le beau John finit par nous abandonner, rappelé par son devoir, mais non sans nous laisser son numéro de téléphone sur un petit bout de papier. Une fois seules, je regarde Hamilton avec des yeux de bébé panda, en pointant l'unique bout de papier.

"Dis, tu veux son numéro ou je peux le garder ?"

C'est vrai quoi, il aurait pu en donner deux ! Ou alors c'était fait exprès ? Mais c'était pour laquelle des deux ? Je n'ai plus les idées toutes claires, je ne saurais même pas dire s'il était intéressé par l'une ou l'autre. L'alcool, c'est mal !

"Merci en tout cas ! De l'avoir ramené à notre table, je veux dire. J'ai vraiment passé une chouette soirée ! Mais, hum... Ca te dirait pas de rentrer ? Je t'avoue que j'ai bu un verre de trop, et j'entends mon lit m'appeler d'ici !"

Ahah, hum, la loose. Oui c'est bon, je ne bois pas tellement souvent non plus, on ne peut pas dire que je tiens super bien ! Je me lève de ma chaise en faisant attention à ne pas buter contre la table, puis tends le bras à Hamilton. Quoi, on est copines maintenant, non ? On peut bien se promener bras dessus, bras dessous ! Puis un peu d'aide pour retrouver mon équilibre ne serait pas de refus, en fait...


~ When nothing goes right... Go left ! ~

#   Ven 19 Mai 2017 - 15:31

Personnage ~
► Âge : 18
► Doubles-comptes ? : Asbjorn Andreassen
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 478
Date d'inscription : 07/05/2016
Age : 18
Emploi/loisirs : En apprentissage de la vie, je crois.
Humeur : Erm... On fait ce qu'on peut?

La soirée passe tranquillement. Le serveur parle, Oktober enchaîne les verres qu’il serre, et moi j’observe. Un peu en retrait, un peu méfiante. Je ne suis pas bavarde, ni particulièrement sociable, alors je préfère les laisser discuter en écoutant distraitement. A vrai dire, l’impatience de trouver un lit est assez forte. Un vrai, avec des draps propres et aucun monstre caché sous mon lit. Peut-être pourrai-je dormir en paix, sur mes deux oreilles et peut-être même oserai-je découvrir un bras, laisser un bout de ma peau nue sortir de sous la couverture.

Je bois une gorgée de mon verre en saluant John qui finit par retourner travailler – ayant passé sa paye dans nos boissons, il lui faut bien retourner gagner de l’argent – et m’aperçois seulement qu’il nous a laissé un morceau de papier avec son numéro dessus. D’après les sourires et les clins d’œil qu’il lançait à Oktober, il est probablement pour lui – cela et le fait que mon visage fermé ait probablement été peu encourageant. J’acquiesce d’un mouvement de tête sobre :

- Garde le donc, je réponds d’un ton calme.

Je me retiens d’ajouter un petit « Mais fais attention. » car après tout, nous ne le connaissons pas. Mais pourquoi me montrerais-je prévenante ? J’ai déjà bien assez de mal à faire attention à moi, je ne vais pas non plus prendre la petite créature rousse sous mon aile. Elle doit être assez grande pour se débrouiller seule.

Elle me remercie et je lève un sourcil avant de hausser des épaules :

- Ce n’est rien. Et oui, rentrons.

C’est vrai que ses joues sont un peu trop rouges et son sourire un peu trop grand. De mon côté, j’ai moins bu et il me semble que je tiens mieux l’alcool de toutes façons, alors je me lève sans souci tandis qu’Oktober tangue légèrement. En revanche, je me tends immanquablement face au bras que me propose la jeune Terraenne. Pas assez d’alcool dans le sang pour un contact si proche, ma grande. Mais elle chancèle et ne marchera pas droit, c’est certain. Alors je finis par tenir son bras du bout des doigts, et croyez-moi, ce sera le retour le plus rapide de sa vie jusqu’à l’institut.

Nous nous disons au revoir et je regagne enfin les dortoirs. J’y rentre avec méfiance, poussant lentement la porte et glissant le bout de mon nez avant d’y entrer. J’ai peur. J’ai peur que les choses ne soient pas si différentes. Peur que tout recommence. Je pénètre enfin dans la pièce et me glisse dans mon lit sans même me changer, par habitude. Au foyer, j’avais appris à agir ainsi. Il y avait toujours quelqu’un prêt à se manifester dans les dortoirs, et il valait mieux le moins se montrer que possible, sauf lorsque cela était utile.

Les draps sentent bons. La couverture est épaisse, et tient chaud. Je la remonte jusqu’au haut de mon cou, les yeux rivés sur le plafond. Je n’ose fermer les yeux, et pense que, finalement, non, je ne laisserai pas un bras à découvert. Il y a toujours des monstres cachés quelque part, qu’ils soient sous le lit ou dans un coin de mon esprit.




♥:
 
 

Les riches et le sens de l'orientation... [Oktober :)]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Terrae, Une nouvelle ère commence... :: L'Institut Terrae.
 :: Sous-sol de l'école.
Aller à la page : Précédent  1, 2