Terrae, Une nouvelle ère commence...

Partagez | 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Roule, roule, ROULE ! (Pv : Nico :3)
#   Jeu 12 Mai 2016 - 17:16

Personnage ~
► Âge : 23 ans
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 1900
Date d'inscription : 23/01/2011
Emploi/loisirs : Martyriser Allen 8D /pan
Humeur : EXCELLENTE !

Les lèvres pincées, je me concentrai pour terminer les derniers ajustements du fauteuil d'Ipiu. Il était ma-gni-fique ! Un vrai chef d'oeuvre !
Je me reculai, admirant mon oeuvre. Sauf que je ne tins pas en place deux secondes et je me mis à sauter partout dans mon atelier en jetant tout ce qui me passait sous la main en l'air.

-Trop bieeeeeeeeeeen elle va être tellement conteeeeeeeeeeeeeennnnnnnnnttttttteeeeeeeeee !!!!!

Ouais ouais. Calm down. Je sais. Et je m'en fous !
Absolument hors de contrôle (j'avais tellement l'habitude de créer des robots que créer un fauteuil super-sonique m'avait rendue folle), je pris mes deux petits robots qui s'étaient posés plus loin, m'observant avec frayeur, et je les serrai contre moi, bondissant sur place.

-Avouez ! Avouez-le que c'est TROP GENIAL !!

Je les jetai en l'air (des fois, je me remercie de leur avoir réparé leurs commandes de vol...) et je fonçai sur le fauteuil. Posant mes mains sur les accoudoirs, je m'arrêtai en face à face.

-Faut que je t'essaye. Il faut que je t'essaye. Tu vas être fantastiiiique ! Avec cette couleur rouge ! Et cette commande de turbo ! Et et et... Les réacteurs pour pousser la puissance du moteur ! HAN TU ES MA PLUS GRANDE REUSSITE DE L'ANNEE. Comment je vais faire pour te donner, maintenant que tu es mon plus beau bébé ?

Je fis un câlin à l'objet, noyant mon chagrin.

-Bon. Trêve de plaisanterie ! La cour, now !


Ouais, comme si on avait besoin de dire les noms des lieux pour se téléporter. J'arrivai immédiatement dans la cour de l'Institut, le fauteuil toujours au bout de mes bras. Un grand sourire sur les lèvres, je m'installai dessus. Je dois immédiatement tester cette fonction de lévitation. Right now ! Parce que si ça marche, je pourrais me repencher sur mon prototype de ma planche volante ! OWIIIII.
Tous les boutons en mode ON, je lançai le décollage. Qui décolla. Qui décolla plutôt bien d'ailleurs. Omg. Mais je suis haut là. Je suis très haut. Et d'ailleurs... D'ailleurs, là, je chute.

-Attention en baaaaaas
, prévins-je alors que le fauteuil retombait sur le sol.

Je fus éjectée de l'objet volant et je me téléportai de justesse pour ne pas finir ratatinée sur le sol.

-OMG.


Je me tournai vers... Vers... Le reste du fauteuil.

-NON. NON NON NON NON NON. NOOOOON.

Il ne reste plus rien. Enfin, si. Il reste tout en fait. Mais plus rien n'est monté. Y'a une roue qui se fait la malle là-bas... J'vais pleurer. J'vais pleurer. Je suis trop deg. POURQUOI MOI ?!
Et sinon, je devrais peut-être m'intéresser aux personnes qui étaient dans la cour au moment de l'accident, hein...

-Je vais te réparer. Je te le promets ! Je vais te réparer !
promis-je aux débris du fauteuil qui trônaient par terre, m'agenouillant à côté et commençant à ramasser les pièces qui s'éparpillaient ici et là.



Merci Ronronnn ♥
#   Jeu 12 Mai 2016 - 22:27

Personnage ~
► Âge : 17
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 837
Date d'inscription : 16/09/2015
Age : 24
Humeur : En pleine réparation...

Sac à dos sur l'épaule, une brioche dans la bouche achetée sur la route parce qu'il avait un petit creux, Nicolas rentrait de cours. Il avait été bien content de retrouver sa vie tranquille à Terrae après sa mission... Il aurait jamais cru que la monotonie d'une vie basique lui manquerait... Enfin... demi-basique. Parce qu'il s'entraînait avec Huo niveau baston, Ipiu plus rarement pour ses pouvoirs et Oktober pour la guitare... Est-ce qu'il devait compter Aaron ? Et Aria même s'il la voyait moins souvent... D'ailleurs il se demandait bien pourquoi... Oh bordel, j'ai une vie sociale maintenant c'est trop bizarre. Il avala le reste de sa brioche et mit le plastique dans la poche de son jean... Le mois de Mai restait frais le matin, mais l'après-midi était chaude quand il n'y avait pas trop de vent et que les nuages n'étaient pas au rendez-vous pour cacher les éclats du soleil. Du coup, il ne portait pas son cuir habituel durant l'après-midi, il le laissait dans sa chambre même s'il le préférait au sweat kaki à capuche. Suer alors que l'été n'avait pas commencé, no way.

Bref, il était entré dans la cour plongé dans ses pensées, donc il n'avait pas capté qu'il y avait quelque chose, ou plutôt quelqu'un, en train de léviter au-dessus de lui... Jusqu'à ce qu'il entende un cri. Il leva la tête et aussitôt, sans réfléchir devant le danger imminent, il se jeta sur le côté... Et quand je dis "jeter", c'est littéral ; bras en avant et petite roulade à l'américaine. Non le pas de côté n'aurait pas été suffisant... Et c'est confirmé quand il entend les bruits de casse derrière lui. Il grimace en se retournant, mais il n'y a personne dans le... fauteuil ? Il hausse un sourcil... Mais... Il y avait quelqu'un dedans nan ?! Une masse de cheveux blancs passe devant son champs de vision et l’appréhension qu'il avait eut à se demander s'il allait retrouver Ipiu en charpie s'évanouit. Oui, parce qu'il ne connaît qu'une seule personne qui roule à Terrae. Beaucoup d'émotions d'un coup et il ferme les yeux en soupirant. Bon, personne est blessé c'est déjà ça.

Il se lève et s'approche du lieu du drame... La demoiselle semble au bord du désespoir, comme si le fauteuil avait été vivant. En fait, au vu de ce qu'elle dégage, on aurait pu croire qu'il s'agissait de son propre enfant. Il se penche et plisse des yeux... Il y a beaucoup trop de pièces pour que ce soit un simple fauteuil. Eh mais... c'est un moteur ça ! Alors il lâche sans s'en rendre compte. :

-Un fauteuil à moteur...

Il n'osait pas toucher les pièces qui traînaient à ses pieds même s'il voulait aider, déjà parce qu'elles n'étaient pas à lui, ensuite parce qu'il ne les reconnaissait pas toutes... et qu'il voulait rien abîmer avec ses gros doigts et sa bien connue délicatesse. Toutefois il s'accroupit, trop curieux pour reprendre sa route comme si rien ne s'était produit. :

-Comment tu as fait pour le faire léviter ?

Il songeait à voix haute, en vérité, il n'attendait pas de réponse... Il tentait d'analyser la situation, ses yeux regardant chaque détail de ce qu'il restait du fauteuil pour comprendre comment elle avait réussi son affaire.



#   Jeu 12 Mai 2016 - 23:07

Personnage ~
► Âge : 23 ans
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 1900
Date d'inscription : 23/01/2011
Emploi/loisirs : Martyriser Allen 8D /pan
Humeur : EXCELLENTE !

HRP : Ca m'a fait trop rire, genre Nicolas se dit même pas "j'aurais pu mourir", nan, il poursuit sa vie trop normal XD

Je laissai tomber de mes mains les pièces qui s'étaient désassemblées. J'étais dégoûtée... Nan, c'était même pas assez fort : j'étais HYPER dégoûtée ! Je voyais pas ce qui avait mal fonctionné ! Bon, si, peut-être, mais je voulais surtout pas le reconnaître. Déjà, ajouter un système de lévitation, c'était pas sur la commande. Pis je l'ai probablement trop chargé avec mon pouvoir... Maiiiis j'étais tellement pressée de le testeeeeer. C'est pas juste !
Une voix d'homme résonna à côté de moi et je baissai la tête, déçue.

-Du bricolage...
soufflai-je en simple réponse.

J'étais tellement dégoûtée que j'étais même pas polie, parce que j'avais même pas pris la peine de le regarder. Je me relevai et partis chercher la roue qui s'était arrêtée plus loin, ainsi que les quelques pièces qui avaient volées à l'impact. Je revins sur le lieu du crime (OUI C'EST UN CRIME, CE FAUTEUIL VIENT DE DETRUIRE TOUS MES ESPOIRS. C'EST PLUS MON BEBE).
Je jetai finalement un coup d'oeil au garçon, et laissai tomber les pièces que j'avais ramassées à côté des autres. Je me laissai tomber en tailleur sur le sol et appuyai mes coudes sur mes cuisses. Je lâchai un long soupir de mécontentement.

-Je suis trop dégoûtée... Mais bon, je vais retirer l'option lévitation je pense... Au fait, désolée pour ça...

Ouais, bah il était temps de s'excuser, hein ! Pff. Raaah j'suis trop deg. Une moue boudeuse scotchée sur le visage, j'ajoutai :

-J'ai créé un moteur à propulsion. J'ai essayé de simplifier alors il y a trois boutons avec un levier de direction. A droite, c'est les trois boutons : avancer, s'arrêter, léviter. A gauche, c'est le levier pour faire tourner le fauteuil. Mon idée c'était que le fauteuil ne soit plus un handicap mais... Comme tu peux le voir, c'est pas trop réussi.

Je laissai tomber ma tête entre mes mains. Un nouveau soupir m'échappa, avant que je ne me relève d'un coup.

-Bon ! J'arrête de me plaindre ! Je vais chercher mes outils, et on le remonte ! Tu es mon assistant aujourd'hui !

Et sans lui laisser le temps de refuser, je disparus, apparus dans mon atelier, pris ma mallette dans laquelle je fourrai tous mes outils, et réapparus devant lui, un grand sourire sur le visage.

-Je ne me laisserai pas abattre ! La dernière fois, le robot que j'ai créé ne cherchait qu'à se suicider et j'ai réussi à le remettre sur pied, alors c'est pas un fauteuil qui va me tenir tête !

Je lui tendis une clé à molette avec énergie.

-Tu me suis ? Au fait, moi c'est Mitsuki !



Merci Ronronnn ♥
#   Sam 14 Mai 2016 - 14:27

Personnage ~
► Âge : 17
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 837
Date d'inscription : 16/09/2015
Age : 24
Humeur : En pleine réparation...

HRP : T'inquiètes ça vient, il est juste très lent comme garçon XD !

Nicolas hausse un sourcil quand elle l'entend dire qu'elle allait retirer l'option lévitation. Il redresse juste la tête et, remarque qu'elle a des yeux... violets ? Hm, pas commun. Du coup, il zappe carrément les excuses qu'elle lui fait. :

-Mais t'es folle ! dit-il soudain trop dégoûté par sa conclusion pour s'occuper de la familiarité de ses propos. C'est trop bien la lévitation ! Tous les lieux publics ne possèdent pas d'accès handicapés alors ce serait trop bien, pour la moindre marche ou même pour chopper un truc sur une étagère ! Tout quoi !

Il suit des yeux les boutons qu'elle désigne et réfléchit... Oui, la propulsion, plus de puissance... Elle avait eu tellement d'idées pour que ce fauteuil soit pratique qu'il en restait ébahi. Bon, il aurait peut-être fallu un plafond de hauteur pour la lévitation... Elle aurait pu tuer quelqu'un quand même à cette hauteur... oh punaise j'étais dessous !!! Il déglutit... Ah oui. Maintenant qu'il y songeait il avait failli se prendre un fauteuil et tout son attirail électronique sur le coin de la figure...

Il sursaute quand elle se relève d'un coup. Son changement d'humeur fut si bref qu'il ne le vit pas arriver. Wait... "On" le remonte ? Il ouvre la bouche mais elle disparaît d'un seul coup... Ses traits s'affaissent d'un coup. Oh... Téléporteuse. Ce qui explique un peu la rapidité de ses humeurs. Il se relève quand elle revient de la même manière qu'elle fut partie, cette fois avec une mallette, sans doute une espèce de caisse à outils. Sa vivacité et son sourire sont désarmants. Il lâche un petit rire suspicieux quand elle parle d'un robot avec des envies de suicides... Un robot conscient ?... Elle est si douée qu'elle a créé une intelligence artificielle aussi poussée ?! Il pince ses lèvres. Bah. Terrae hein. Tout est possible.

Alors il prend la clef à molette qu'elle lui tend. :

-Nicolas, enchanté. En quoi je peux t'être utile ?

Il retire son sweat pour l'accrocher autour de ses hanches et remonte les manches de sa chemise obligatoire d'étudiants. Bon ben... Au boulot.

Ça faisait quoi... Neuf mois qu'il n'avait pas bricolé un peu ?... Il comptait pas ce qu'il avait fait du fauteuil d'Ipiu cette nuit en rentrant de la bibliothèque. Déjà parce qu'il avait volé emprunté un moteur électrique de tondeuse qu'il n'avait toujours pas rendu, ensuite parce que c'était fait avec les moyens du bord. Tellement que ça n'avait pas tenu plus que cette fameuse nuit sur la route... Il hésitait à demander à Mitsuki si c'était pour elle qu'elle faisait ça mais au final, à qui c'était destiné n'avait pas d'importance... ...tant qu'elle gardait la lévitation !

Mais bon, le bricolage c'est comme le vélo, ça ne s'oublie pas !...



#   Mer 18 Mai 2016 - 18:52

Personnage ~
► Âge : 23 ans
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 1900
Date d'inscription : 23/01/2011
Emploi/loisirs : Martyriser Allen 8D /pan
Humeur : EXCELLENTE !

Reboostée à bloc, et encore plus quand il m'avait dit que je ne devais pas laisser tomber la lévitation pour plein de raisons vachement cools (auxquelles je n'avais, moi, pas pensé ; je trouvais juste que c'était trop badass de pouvoir léviter dans un fauteuil), je posai mes mains sur mes hanches, déterminée.

-Ok ! Alors c'est parti Nicolas !


Je remontai mes manches, et me tournai vers le fauteuil.

-Dans un premier temps, faut remonter le fauteuil. Ca, ça c'est, y'a rien de compliqué, c'est juste de la mécanique... Tu as déjà bricolé au moins ?

Ouais, nan mais parce que déjà, le pauvre, je l'embarque dans mon histoire (après, il a pas dit non !), et en plus, je lui ai même pas demandé au préalable s'il avait déjà bricoler un peu ou pas du tout... Maiiiis j'ai confiance ! Je l'ai vu, hein, parce que j'ai l'oeil. Quand je lui ai proposé de m'aider, il a retiré son sweat et s'est mis en mode travail ! Je suis sûre qu'il va faire un super assistant.

-D'ailleurs, ce fauteuil est pour Ipiu. Tu la connais ? Elle me l'avait demandé à la fin de l'année dernière mais j'ai eu pas mal de travail à faire pour Terrae et ça m'a occupée... J'ai pas eu le temps de me pencher dessus avant.


Sans compter l'histoire avec Ys, le fait qu'Allen était en cure et que j'essayais d'aller le voir tous les jours, même si je n'avais pas le droit de lui parler, etc etc. Bref. On est pas là pour parler de ça !

-Alors ! Là, on a l'assise du siège. Faut remonter la ferraille et les roues. Je m'occuperai du moteur ensuite !


Ouais, parce qu'en vrai, il en faut peu pour être heureux. Et puis, ça sert à rien de déprimer ! Peut-être qu'avec lui pour m'aider, je pourrais enfin réussir à faire un fauteuil qui essaie pas de tuer les gens qui s'assoient dessus et ont le malheur d'essayer le bouton "lévitation".

-On replacera tout le système électrique quand on aura remonté le fauteuil. Ce sera plus simple ! Au fait, tu es de quelle affinité ? Si tu es Tonnerre, ça pourrait être super pratique !

Mais siiiii. On essaiera d'utiliser son énergie pour recharger le fauteuil ! Peut-être que ça a pas marché parce que c'était mon énergie que j'ai utilisé avant !

Une fois toutes les consignes données (et répétées inutilement), je m'assis sur le sol et commençai à tout refaire correctement. Nos efforts paieront, j'en suis certain ! On va faire le fauteuil hi-tech le plus génial de la Terre ! J'en aurais bien fait un pour Isis, mais avec son fauteuil-exosquelette, je pense pas que ce soit utile !



Merci Ronronnn ♥
#   Jeu 19 Mai 2016 - 18:25

Personnage ~
► Âge : 17
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 837
Date d'inscription : 16/09/2015
Age : 24
Humeur : En pleine réparation...

Elle remonte ses manches et commence à énumérer une première chose à faire quand elle lui demande s'il sait bricoler un minimum. C'est vrai que ça aurait du être une question à poser avant de "l'embaucher" en tant qu'assistant. Il secoue la clef à molette devant lui, pointant le dossier du fauteuil avec. :

-Oh je sais serrer des boulons t'inquiètes. Là d'où je viens je me faisais de l'argent de poche en débrid-... en réparant les mob' des copains.

Oula, c'était juste. Il ajoute pour qu'elle n'insiste pas si elle a remarqué sa presque bourde. :

-J'ai l'habitude d'avoir un tournevis sur moi... Mais bon un tournevis en cours, ça le fait pas hein.

Dit-il. Nooooooon mais vas-y franchement que t'as eu des activités pas nettes direct hein. Ça arrange tout le monde et comme ça c'est fait ! Abruti. Franchement, il voulait pas paraître mauvais garçon, bien qu'il ne s'occupe pas vraiment de ce que les gens pensent de lui... Ce serait dommage qu'elle se méfie de son assistant, c'est tout.

Pour reprendre leur discussion, ce fauteuil était bien pour Ipiu. Elle allait avoir une sacrée classe sa roquette bibliothécaire avec ça ! :

-Oui je la connais. C'est vraiment sympa de ta part de lui construire ça.

Surtout qu'il se souvient de cette fois où, en s’entraînant près du lac, son fauteuil était si embourbée qu'elle ne pouvait plus bouger... Il allait peut-être lui glisser l'idée de lui mettre des roues tout terrains. Mitsuki lui indique inutilement où se trouve l'assise, il l'avait déjà repéré, il s'en approche et le dégage aussi délicatement que possible pour ne pas éparpiller les petits appareils. :

-Les dégâts n'ont pas abîmés les différentes parties du fauteuil, ça s'est plus disloqué sous le coup du choc, t'as de la chance. Bref, je m'occupe de la base du fauteuil.

C'est comme un immense puzzle... en plus drôle. Il suit les indications en employé modèle, ayant eu l'habitude de travailler sous les ordres d'un patron... Bon, certes, plus souvent dans les fermes et dans les services de livraison plutôt que dans un garage mais ça voulait pas dire qu'il s'y connaissait pas. Et puis il avait déjà jeté un œil au fauteuil de Piu ; même si celui-ci était bien différent, les pièces étaient assez distinctives des unes des autres pour qu'il devine où chacune avait sa place.

Il releva la tête quand elle lui demanda de quelle affinité il était... Alors... Autant d'habitude il avait de la peine à avouer qu'il était Sensitif parce que lire les sentiments des gens, même par inadvertance, c'est pas forcément bien vu, autant là, l'émotion qu'elle dégageait justement, l'inquiétait un peu... Genre... une joie bien trop extatique pour ne pas cacher quelque chose... Il retourne à ce qu'il était en train de faire en lui répondant de manière hésitante. :

-Hm... Sensitif. Tonnerre comme toi donc.

Mais il fronça les sourcils et plongea de nouveau ses yeux argents sur Mitsu. Bon autant poser la question maintenant. :

-La hauteur de la lévitation correspond-elle à la puissance électrique qu'on y met ?... Parce que si c'est le cas, pour éviter de s'envoler et de faire un remake de "Ce rêve bleu", il suffirait d'ajouter un plafond de puissance ?

...Ça a du sens ce que je dis ? Ah. Mais peut-être qu'un plafond empêcherait aussi le fauteuil de se déplacer vite ?... Après tout, il savait pas comment elle avait agencé l'engin.



#   Mer 1 Juin 2016 - 13:10

Personnage ~
► Âge : 23 ans
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 1900
Date d'inscription : 23/01/2011
Emploi/loisirs : Martyriser Allen 8D /pan
Humeur : EXCELLENTE !

HRP : En vrai, je suis tellement désolée, Mitsu a tellement l'air d'être le style de personnage qui pourrait stresser Nico à mort XD

Il avait l'habitude de quoi ? De débrider des quoi ? MAIS C'EST TROP GENIAL.

-Tu débridais les mobylettes de tes copains ?!
m'exclamai-je, toute excitée. Mais c'est super ! T'es super paré pour le poste d'assistant alors ! Tu t'y connais en moteur etoo etoo c'est TROP bien !!!

Oui. Je m'emballe vite. Il me faut pas grand chose en fait...

-Je te comprends, quand j'allais en cours, ça me stressait d'avoir jamais rien à bricoler. C'est pour ça que j'adorais les matières scientifiques, quand on faisait des expériences. Ca me relaxait !


Il connaissait Ipiu. Et il a pas fait de commentaires alors... J'imagine que le design du fauteuil est bien ! De toute façon, je reste la créatrice alors j'ai le droit de faire ce que je veux d'abord ! (l'éveil de l'enfant, épisode 1)
Je hochai la tête quand il me dit qu'il allait s'occuper de remonter la base du fauteuil. Nous nous mîmes au travail, et je dois avouer que quand on travaille à deux, ça va quand même vachement plus vite.

-OH MON DIEU TU ES TONNERRE. GENIAL. Tu sais insuffler de l'énergie dans les appareils électriques ?


Faut que j'arrête de l'agresser quand même, il va finir par fuir. Déjà que je reste assez étonné qu'il l'ait pas encore fait après que je lui sois tombée dessus avec ce fauteuil. Mais en vrai c'est trop bieeeeeen. Et son idée suivante est encore mieux. Je laissai presque tomber mes outils des mains, et je le fixai bien quelques secondes sans voix. Je finis finalement par lui sauter dessus, le serrant fort contre moi avant de me reculer et de me mettre à sautiller sur place avec deux fois plus d'énergie.

-C'est une idée géniaaaaaaleeeee ! Ohlàlà, je suis trop contente d'être tombée sur toi aujourd'hui ! Littéralement parlant. En vrai, comment j'ai fait pour pas y penser ? Je suis bête. Ca doit être parce que j'étais tellement pressée de le tester, et j'étais trop emballée par mon idée de lévitation que j'ai pas réfléchi à tout... Mais bien sûr ! Avec ça, ce serait beaucoup plus simple ! Bouge pas, faut que j'aille chercher des résistances à mon atelier !

Et d'un coup de téléportation rapide, je revins avec un lot de résistance et autres outils électriques pour modifier un peu ce magnifique fauteuil en cours de (re)création.

-Oh super, tu as déjà presque terminé avec le fauteuil ! Dis donc, tu travailles super bien ! Je retourne sur le moteur et je tente ton idée... Ca pourrait grave le faire ! Je te laisserai essayer le fauteuil si tu veux, quand on aura fini !

Oui. Pour moi, là, c'est un grand honneur de le laisser essayer avant moi. Vous vous rendez pas compte ! Il va pouvoir tester mon invention avant moi ! Mais quand même, il le mérite, parce qu'il m'a donné des supers astuces quand même.

-Dis voir, au fait... C'est peut-être bête, mais ta tête me dit quelque chose... On se serait pas déjà croisé quelque part ? Tu es ici depuis longtemps ?
demandai-je en me remettant au travail, me concentrant sur ma tâche.



Merci Ronronnn ♥
#   Mer 1 Juin 2016 - 15:40

Personnage ~
► Âge : 17
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 837
Date d'inscription : 16/09/2015
Age : 24
Humeur : En pleine réparation...

HRP : Ouais t'as pas idée XD ! Mais justement c'est trop bien !!!

Attention... 3... 2... 1... POUF, Nicolas est rouge pivoine jusqu'aux oreilles en un temps record. On applaudit Mitsu. Il remet les yeux sur le dossier de la chaise comme s'il pouvait échapper au regard de la demoiselle mais c'était trop tard. En même temps on s'attend pas du tout à recevoir à compliment après avoir dit qu'on faisait un truc plutôt illégal. Illégal en France, après, c'était peut-être pas pareil ici maintenant qu'il y songeait. Dans tous les cas, l'excitation soudaine de Mitsu pour un truc aussi... basique, dirons-nous, que le fait de débrider une mobylette, le dépasse un peu. Il se dit qu'une fois qu'on en fait un, c'est facile de réitérer la chose. D'un autre côté, il comprend aussi son engouement pour les matières scientifiques... Nico galérait un peu plus avec elles, mais c'était justement ce qu'il aimait ; rien n'était acquis, une formule mathématique c'est pas comme une définition d'un mot, il faut se l'approprier, la comprenne et l'utiliser au bon endroit au bon moment. Comme un tournevis ou une clef à molette, ça va pas partout quoi... erm... Bref.

Elle lui demande s'il sait insuffler son énergie dans un appareil électronique... Il grimace. :

-J'ai failli griller mon téléphone portable trois fois la semaine dernière parce que mes pouvoirs "voulaient" absolument recharger la batterie... Ça compte ?

C'est bizarre d'ailleurs... A chaque fois qu'il y avait un manque, aussi bien pour son côté électrique que pour son côté sensitif, ses pouvoirs tentaient de le combler... De manière plutôt hardcore d'ailleurs, ça l'épuisait complètement à chaque fois que ça arrivait. C'est dommage parce qu'il en était à un point où, quand tout allait bien, il pouvait se servir de ses pouvoirs tranquillement. ...Et je vais arrêter d'en parler je suis en train de me rendre compte que ce passage peut-être mal compris par des pervers. Re-BREF.

Il entend le cliquetis d'un outil qui tombe au sol. Il la regarde. Il lève un sourcil... Quoi qu'est-ce que j'ai dis ? C'est l'idée du "plafond de puissance" c'est ça ? Il avait dit une connerie hein ? Ah, il le savait, c'était bête... En même temps il-... :

-AH !

Cri bref. Il ne s'attendait pas à ce qu'elle lui saute dessus en même temps. C'est d'ailleurs la raison principal pour laquelle il crie, non plus parce qu'elle s'est d'un seul coup rapprochée en entrant dans son espace vital ou... qu'elle le serre au point de lui faire craquer une vertèbre. Ouch. Il prend une grande inspiration quand elle le lâche. Ses joues sont roses aux nouveaux compliments qu'elle lui fait. Décidément. Il allait pour lui dire merci mais elle disparut de nouveau... Il poussa un soupir de frustration. C'est impossible de tenir une conversation normale avec un téléporteur, c'est juste horrible.

Alors il reprend son travail le temps qu'elle revienne... De toute façon, elle est rapide, c'est dingue... On dirait Aria mais en "pas rousse". Il sourit. :

-Merci, répond-il alors qu'elle lui propose de tester le siège après,  j'essayerai mais je te promets rien hein.

Mais avant qu'il ne puisse continuer, elle lui demande si elle le connaît. Il gratte sa nuque, le regard perdu, à la recherche d'un endroit où elle aurait pu le voir. :

-Je suis arrivé fin septembre dernier j'crois... Je m'entends bien avec Aaron, le prof de maths, c'est peut-être à son anniversaire que tu m'as vu ?

HRP2 : Ok bon désolé j'ai fait du caca parce que je suis à la bourre désolé !



#   Jeu 2 Juin 2016 - 14:14

Personnage ~
► Âge : 23 ans
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 1900
Date d'inscription : 23/01/2011
Emploi/loisirs : Martyriser Allen 8D /pan
Humeur : EXCELLENTE !

HRP : Déjà, c'est pas du caca, et ensuite, t'as répondu tellement vite, je suis trop choquée xD

Il a fait griller son téléphone... Ca me rappelle quelqu'un ça... Attendez, je réfléchis un peu... Ouais : Aaron. Comment ils font pour griller leurs appareils ?! C'est fou ! Moi quand je rentre chez moi, c'est la fête, mes objets électriques me font des bisous et tout ! Bon, j'exagère un peu, mais je vous assure, une fois je suis rentrée, j'ai cru que j'étais en boîte de nuit avec mes lampes qui s'allumaient et s'éteignaient sans arrêt ! Et puis mon téléphone il est gentil avec moi. Lorsque je me sens un peu seule le soir, il m'envoie des blagues. Enfin bon, bref. Ces Tonnerres qui se font avoir par l'électricité et la technologie, je trouve ça vraiment invraisemblable.

-On va dire que ça compte,
laissai-je échapper avec un petit sourire en coin.

En soi, ça compte, puisqu'il a insufflé de l'énergie dedans ! Juste bah ça a pas fonctionné comme prévu, dira-t-on.
Tout s'enchaîna ensuite très vite, son idée GENIALE, ma téléportation pour aller chercher de quoi fixer une limite de puissance au moteur, etc etc. Quand je revins, Nicolas avait quasiment terminé de remonter le fauteuil.
Comme j'étais persuadée de l'avoir déjà croisé quelque part, je lui demandai s'il n'avait pas souvenir d'un moment où on aurait pu se croiser dans l'année, et il émit l'hypothèse que ça puisse être lors de l'anniversaire d'Aaron. Je tournai la tête vers lui et le regardai fixement quelques secondes, essayant de le replacer là-bas. Je claquai des doigts de ma main vide d'outil.

-Mais oui ! Bien sûr ! Ca devait être là-bas ! Dis donc, il doit faire partie de tes premières rencontres pour que tu aies été invité à son anniversaire, quelques temps après ton arrivée ici !

Je lui adressai un sourire avant de me remettre au travail.

-Aaron, c'était l'une de mes premières rencontres ici. Il est rapidement devenu mon maître -maintenant que j'y pense, je crois qu'il avait surtout besoin de se donner un air important en m'apprenant des choses- et il m'a aidé à progresser pour arriver... Ben à où j'en suis maintenant ! Maintenant je le considère comme l'un de mes amis les plus proches, même si on se voit un peu moins en ce moment. L'avantage, c'est que comme je suis Master maintenant, on peut se croiser en salle des Masters ! Quand j'y vais quoi. Il me parle souvent des élèves qu'il a en cours, de ce qu'ils font et tout, il me fait rire !


Je soupirai en constatant que je n'avais rien pris pour re-souder certains circuits. Je pestai, avant de regarder autour de moi. Bon. La flemme. J'électrifiai ma main et fis fondre le métal grâce à la chaleur produite à la création des petits éclairs.

-Tu l'as rencontré comment toi ?
demandai-je en me tortillant sur le moteur pour essayer de ne pas l'abîmer malgré mes magouilles douteuses. Je suis sûre qu'il faisait des bêtises quand tu l'as rencontré !

Je me concentrai ensuite quelques instants, ajoutai les résistances sur le circuit, paramétrait le plafond, puis je me reculai d'un bond comme si le moteur allait exploser à tout instant.

-Nico !
m'exclamai-je, m'autorisant le surnom. Qu'est-ce que tu penses de mon moteur ? A ce que j'ai cru comprendre, tu es un pro ! Et même si j'adore bricoler, je pense que j'ai moins d'expérience que toi là-dedans ! Je m'en remets donc à tes talents !




Merci Ronronnn ♥
#   Jeu 9 Juin 2016 - 18:59

Personnage ~
► Âge : 17
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 837
Date d'inscription : 16/09/2015
Age : 24
Humeur : En pleine réparation...

HRP : J'essayais d'être à jour en fait avant de partir XD !

En fait, Nicolas n'avait pas très bien compris pourquoi il avait été invité à l'anniversaire de son prof de maths, lui aussi. Quand il se souvient de leur première rencontre, alors qu'il était à moitié à poil devant lui pour lui montrer ses cicatrices, le bref échange d'émotions et surtout à quel point il était sur le défensive à l'époque, rien ne laissait présager que, dans l'heure qui suivait le cours, ils allaient se retrouver dans l'appart' d'Aaron à faire des glaces. ...Des glaces ! La bouffe rapproche les gens ? Oui, mais à ce point faut pas abuser. On parlera de la douleur qu'on arrive à partager entre sensitif, éventuellement du rôle un peu paternel qu'il a fait en rassurant Nico sur l'avenir et aussi, celui d'apprécier l'instant, les gens et un peu de lui-même, ce qu'il n'avait pas appris à faire. En si peu de temps, c'est classe quand même.

Résumer cette rencontre particulière était compliqué, dur à expliquer. Alors avant qu'elle n'explique qui il était pour elle, il haussa les épaules. :

-Première rencontre entre autre, et on s'est vite compris.

Un peu de mystère ne fait jamais de mal.

Alors qu'elle lui raconte qu'il était son mentor, il se rappelle alors qu'il est Master, et du coup Mitsu aussi. Généralement, on ne peut pas les rater... Ils ont quelque chose dans la voix, dans leur aura, c'est un charisme qu'on peut repérer au loin dans la rue tellement ils irradient. Il s'en rend d'autant plus compte depuis le passage de Huo... Le changement, de l'extérieur, est radical. Il aurait voulu rencontrer Aaron avant qu'il ne devienne Master, il devait être bien différent aussi...

Pourtant ce n'est jamais ça qu'il remarque en premier. Certes, il le voit, il le constate, il n'est pas complètement abruti et tant mieux pour lui. Mais c'est comme tout, il s'attachait à la personne qui lui faisait face dans son entièreté sans trop s'attacher aux détails. Quelle différence cela faisait qu'elle soit de telle ou telle affinité ou de tel ou tel niveau hm ? Ils restaient tous des Hommes en fin de compte. Master ou pas. Charisme ou pas.

Il pince ses lèvres quand Mitsu lui demande comment s'est déroulé leur rencontre. Oh, il n'avait rien à cacher, mais il fallait trouver les mots justes pour se faire. Il sourit. :

-Ahah, non justement, il était carrément sage en fait ! Je suis allé le voir après un cours de maths en... octobre, il me semble, je venais d'être initié et j'avais pleins de questions. Devenir sensitif, avec la vie que j'avais vécu... Disons que j'avais du mal à en supporter l'ironie et il m'a aidé à y voir plus clair, à accepter. ......et puis on a fait des glaces à l'orange.

Il haussa les épaules, l'air de lui dire de ne pas poser de questions, qu'avec Aaron, on ne pouvait conclure une discussion que de la manière la plus farfelue possible. Enfin, je dis ça, mais en vrai c'est un peu le cas avec tout le monde ici. Il resserra un dernier boulon du siège avant de se lever pour regarder le moteur comme elle lui avait demandé. Il se pencha sur les soudures qu'elle avait pratiqué grâce à l'électricité et hocha la tête. :

-Oooh...

Le circuit implanté, le moteur devrait survivre en plus d'éviter le fauteuil de rejoindre le septième ciel. Il jeta un coup d'oeil au fauteuil avant de retourner au moteur... La propulsion était la meilleure idée, à ses yeux, car plus l'engin était petit, plus le tout était équilibré. Pas de perte de puissance, surtout sur seulement deux roues, pas de chaîne de transmission donc un gain de place et de poids... De plus, pas de batterie puisque directement alimenté par les pouvoirs électriques. Fusibles, résistances,... Bref, un parfait petit bébé naissait sous ses yeux d'argent. Une seule question lui vint. :

-Tu vas placer le moteur directement sur le châssis ou l'isoler ? Parce que j'ai un doute en fait ; le moteur à propulsion reste silencieux mais il vibre tout de même et les frottements risquent pas d'abîmer le reste de l'installation ?

Sur certains véhicules, il savait qu'on devait parfois isoler le moteur du reste à cause de déperdition énergétique, mais est-ce qu'il ne s'agissait pas aussi de protèger le moteur de lui-même ?... Dans le doute, valait mieux demander.



#   Mer 15 Juin 2016 - 11:24

Personnage ~
► Âge : 23 ans
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 1900
Date d'inscription : 23/01/2011
Emploi/loisirs : Martyriser Allen 8D /pan
Humeur : EXCELLENTE !

HRP : Je vois ça XD

Aaron. Sage. Aaron. Sage. Aaron. Sa-... Ouais, bon, je pourrais répéter ça toute la journée sans y croire. Ok, il était en cours, c'est sûr que là au moins il est obligé de se tenir. Mais quand même ! De là à dire qu'il était "sage" ! Mais genre ! Et puis, s'il a été le voir à la fin du cours, Aaron avait plus à être sage ! Vu que le cours était fini. Bon, après, je l'imagine bien faire le mec sérieux pour répondre à des questions aussi. Cela étant, nous revenons vite à la normale avec lui, puisque Nicolas m'avoua qu'ils avaient ensuite fait des glaces à l'orange. Normal. Tout à fait normal. C'est au moins quelque chose qui me choque vachement moins avec Aaron ! Là, ça lui ressemble. Le mec vient lui demander de l'aide pour ses pouvoirs de sensitif, et ils font des glaces à l'orange. MAIS OUI. C'est la vie. J'imagine que le froid ça doit aider les sensitifs ? Hm. Théorie à confirmer...

-Là je reconnais Aaron !
lançai-je. Jusque là, j'étais un peu choquée quand même... Mais c'est bon, je suis rassurée, tout va bien.

Je ris légèrement à ma remarque, avant que l'on se repenche tous les deux sur le fauteuil et le moteur que je venais de terminer. J'invitais Nicolas à y jeter un coup d'oeil. Je hochai la tête à sa question, avant d'aller prendre le fauteuil et le boîtier dans lequel j'allais déposer le moteur.

-J'vais mettre le moteur là-dedans. Ensuite, je fixe le boîtier... là !
déclarai-je en retournant le fauteuil pour montrer les deux grandes barres qui se trouvaient sous l'assise. Ca ne touche pas le tissu donc y'a aucun risque de combustion -normalement haha. Et puis les barres sont solides. Je pense qu'on est obligés de placer le moteur sous le fauteuil directement, sinon ça risque d'être compliqué pour la lévitation, avec la poussée et tout... Enfin, après, si tu as une meilleure idée, je suis preneuse ! Mais avec le boîtier, le moteur est protégé et les autres éléments sont protégés du moteur. Par contre, c'est un fauteuil pas repliable !

Je replaçai le fauteuil droit, et me tournai vers Nicolas.

-Alors ! T'en pense quoi ? Normalement, ça devrait aller mieux avec les résistances et le plafond de puissance !

Je regardai mon projet, toute fière, prête à sauter dessus pour y fixer le moteur et l'essayer -même si je me souvenais avoir offert à Nicolas le droit de faire le premier essai. Ca me démangeait, mais j'allais quand même prendre sur moi ; je ne voulais pas revenir sur ma parole ! C'est un truc qui se fait pas en vrai. J'aime pas les gens qui reviennent sur leur parole, c'est trop des menteurs.

-Pour le test, tu penses que tu pourrais essayer d'insuffler un peu de ton énergie ? Ou on prend mes pouvoirs ? Après, dans le doute, j'ai installé un système de recharge par branchage, mais le temps qu'il soit chargé, on risque d'attendre un petit bout avant de pouvoir l'essayer... Ce serait vachement dommage, non ?



Merci Ronronnn ♥
#   Lun 20 Juin 2016 - 1:35

Personnage ~
► Âge : 17
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 837
Date d'inscription : 16/09/2015
Age : 24
Humeur : En pleine réparation...

Apparemment, Aaron était toujours comme ça ; surprenant, ou fou-fou comme on dirait vulgairement. Mitsu est plus rassurée par le fait qu'ils aient des glaces que par l'éventualité que le prof ait répondu à ses questions. Il lâche un rire. Ces gens sont touchants malgré eux. Il paraissaient fort et solitaire pour la plupart, mais c'était une véritable meute au final. Ils s'entraidaient, avançaient, tombaient parfois mais se relevaient. C'est un peu ce qu'ils faisaient là en fait ; Mitsu était tombée avec le fauteuil, Nico s'est arrêté... Pas besoin de pourquoi ou de comment, il s'est mis à l'aider. Ils agissaient simplement.

Il suivait ce qu'elle disait avec attention. Il avait pas remarqué le boîtier jusque là et il approuve d'un vigoureux hochement de tête. Le moteur sous le fauteuil, c'était vrai, c'était le mieux et de toute façon, il n'avait pas de meilleure idée. Il rit un peu. :

-Un fauteuil pliable à moteur, ah ! Faudrait que le moteur soit pliable aussi.

Et c'est impossible. Enfin il pense. Il avait jamais vu de moteur plié en tout cas. Le fauteuil est placé, droit. Normalement, pas une pièce ne manque. Il regarde autour d'eux, puis le fauteuil en lui-même, mais tout semble normal. :

-Ouaip. Il m'a l'air paré. J'espère que ça fonctionnera.

Poings sur les hanches, il haussa un sourcil avant de regarder sa main droite où il fit vibrer quelques éclairs, les faisant danser entres ses doigts. :

-J'ai peut-être pas assez de "jus" pour le faire léviter. Mais j'peux le faire rouler je pense. Si tu veux, je commence histoire de voir si la prise en main est facile. Vu que tu connais ton bébé, il y a peut-être un détail qui t'aurais échappé là... Et puis je te laisse la place pour tester la lévitation ?

Il réfléchit une seconde avant de reprendre. :

-Non mieux, teste la lévitation, pour corriger le plafond au cas où. Puis avec ma petite puissance, on va tester si je peux le léviter même avec le plafond, ça marche ?

Il retardait le fait de monter dessus ? Lui ?... Naaaaaan.

...

Bon si en fait, mais juste un peu.



#   Lun 20 Juin 2016 - 12:23

Personnage ~
► Âge : 23 ans
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 1900
Date d'inscription : 23/01/2011
Emploi/loisirs : Martyriser Allen 8D /pan
Humeur : EXCELLENTE !

OUAIIIIIIS. OUAIS OUAIS OUAIS OUAIS OUAIS OUAIS OUAIIIIIIIIIIIS !!!!!! J'ai même pas à revenir sur ma parole ! Il me laisse le droit de le tester en premier. MAIS C'EST TROP GENIAL ! JE L'AIME BIEN NICOLAS !!
Toute contente, un immense sourire sur les lèvres, je m'avançai vers le fauteuil, avant de réprimer mon sourire. Faut pas non plus que je montre trop ma joie, il va me prendre pour une folle.

-Allez, je teste ça ! Assure mes arrières ! Si jamais je tombe, évacue la cour !

C'est rassurant, hein.
Je chargeai ma main en électricité. Calme Mitsu. Ne t'emballe pas. Si tu le charge trop d'un coup, les câbles pourraient fondre. OH MON DIEU. MAIS C'EST VRAI. LES CÂBLES POURRAIENT FONDRE. Faut que je me concentre. Chut. Zen. Respire. La même petite dose que tu charges pour remonter à bloc les batteries de Mokona et Modoki.
Quelques grésillements commencèrent à s'échapper de ma main, et je la déposai sur le moteur qui se chargea rapidement. Je me reculai ensuite, et posai mes mains sur mes hanches, toute fière.

-C'est parti !


Je me jetai sur l'assise, et commençai à bidouiller les boutons. J'allumai le fauteuil, tournai le levier pour faire un tour sur moi-même (c'est l'échauffement, hé !) et fermai les yeux. Je pris une longue inspiration, et expirai lentement avant d'appuyer sur le bouton de lévitation. Je rouvris les yeux après avoir senti le fauteuil se lever.

-AAAAAH CA MAAAARCHE !!!!!!

Ouais, faut vraiment que je me calme. Bon, par contre, je monte pas très très haut là, si ? Mais c'est quoi ça ! Je suis à peine à un mètre du sol ! Bon, ok. Y'a pas vraiment besoin de plus, des obstacles de 2 mètres c'est plus des obstacles, c'est des bâtiments. Alors ça sert à rien de passer au-dessus en volant... Mais quand même, je suis un peu déçue ! Bon après, on a mis un plafond, c'est normal je pense...
J'essayai d'avancer un peu dans les airs en bougeant le levier, et redescendis calmement sur le sol. C'est sûr que là, le fauteuil risque pas de se casser, hein.
Je bondis hors du fauteuil.

-Ca maaaaarche !!!! Bon, c'est pas très très haut, vu qu'on a mis le plafond... Mais là, si jamais y'a une branche qui gêne sur le passage, pas besoin de la contourner, c'est suffisant pour passer au-dessus ! AAAAH je suis trop contente !!!!
m'exclamai-je en sautillant sur place.

Prise dans mon élan, je courus vers Nicolas et le serrai fort dans mes bras avant de m'éloigner en continuant à sautiller comme une enfant.

-C'est trop bien, c'est trop bien, c'est trop bien !!!! A toi maintenant ! Vas-y essaie ! Ohlàlàlà, je crois que je vais créer une collection de fauteuil à moteur ! Comme ça on pourra faire des courses et tout ! MAIS OUI. C'est TROP une super idée !!!!!



Merci Ronronnn ♥
#   Sam 25 Juin 2016 - 3:36

Personnage ~
► Âge : 17
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 837
Date d'inscription : 16/09/2015
Age : 24
Humeur : En pleine réparation...

La joie vibrait en elle, pas besoin d'être sensitif pour le savoir. Son visage s'éclaira d'un coup avant de tenter tant bien que mal d'avoir une expression neutre, mais son sourire semblait ne jamais plus pouvoir s'effacer. Avait-elle voulu essayer son bébé en premier depuis le début ? Avait-elle été trop polie ? Il ne savait pas vraiment, ce pouvait tout aussi bien être une curiosité de mécanicienne bien à elle, de tester d'abord. Dans tous les cas, elle avait ce sourire, et ça lui aurait fendu le cœur de changer d'avis -il ne comptait pas le faire de toute façon. Il hocha simplement la tête quand elle lui demanda de "surveiller ses arrières" avant de jeter un coup d’œil à la cour. Il devait être entre deux heures, il n'y avait pas grand monde sinon quelques zonards qui devaient connaître Mitsu peut-être, car pas un n'empiéta dans une certaine zone de sécurité invisible.
Ça ou bien la réputation des tonnerres faisait son oeuvre...

Il observa sa façon de faire. Mitsu posa ses yeux d'améthyste brillants de lumières, comme baignés dans des soleils, sur sa main qui vibra d'électricité. Elle s'installa et il inspecta le bruit du moteur. Un ronronnement, une vibration mécanique et froid qui fit pourtant bien plaisir à entendre. Il se chargea vite, il aimerait maîtriser ses flux d'énergies aussi efficacement et rapidement, pour éviter les problèmes qu'il rencontre avec les appareils électroniques. Il vit Mitsu appuyer sur un bouton, il retint son emplacement mais son regard se perdit presque aussitôt ; toute sa concentration dans son ouïe si fidèle, il avait cette sensation d'entendre aussi bien qu'il sentait les rotors du moteur battre à vive allure, déployer un peu plus d'énergie pour faire léviter le fauteuil dans les airs... Il était tellement dans son écoute qu'il sursauta quand Mitsu se mit à hurler sa joie. Il ne s'en offusqua pas, il lui sourit même. Il était un peu comme elle, quand il réussissait à accomplir quelque chose ; pour lui, c'était si rare qu'il en était fier, la bonne fierté, la joie d'avoir accompli.

Elle ne s'envola pas comme lors de son essai précédant, elle se déplaça un peu à hauteur des yeux de Nico et se posa lentement, presque délicatement. Mitsu se leva d'un bond et revint à lui en sautillant. Elle avait vraiment l'air d'une enfant... à revenir vers lui. ....trop vite ! Il se tendit aussitôt en se rendant compte qu'elle comptait le prendre dans ses bras, mais il était trop tard pour se dévier de sa trajectoire. Elle l'enserra brièvement mais resta trop surpris pour pouvoir cacher le grincement de ses dents et ses poings se resserrant fort. Et puis elle repartit, déclarant que c'était à son tour et qu'elle aimerait faire toute une collection de fauteuils de ce genre... Nicolas resta deux secondes encore immobile avant de revenir à la vie, trop tendu pour rougir. Il battit des paupières un instant avant de se diriger vers le bijou mécanique, sans trop regarder Mitsu. :

-C'est une bonne idée, la collection. Tu pourrais en faire qui vont plus haut ou plus vite, selon les besoins des gens.

Il tapota le siège et eut une nouvelle absence... Que s'était-il passé déjà ? Ah oui, elle a fait un câlin. C'était un câlin. Si la conviction était là, son corps ne semblait pas vouloir l'entendre de cette oreille. Il pinça ses lèvres et se décida à s'installer. Assis, il frotta ses deux mains, comme pour se donner du courage ou s'échauffer en créant un peu d'électricité statique. Puis il lâcha un léger flux dans sa main avant de charger le moteur. Ça, il y arriva sans problème... Toutefois, lorsqu'il appuya sur le bouton de lévitation, il s’éleva de seulement quelques centimètres avant de redescendre lamentablement. Il haussa un sourcil et déclara, toujours sans regarder Mitsu. :

-Ne juge pas. Une panne, ça arrive à tout le monde.

Ah la blague. Aller, humour, humour, on se concentre et on s'en remet. Il força un peu plus d'énergie dans le système, prenant garde à ne rien brûler et il réussit enfin à s'élancer un peu plus haut... Bon pas autant que Mitsu, et sûrement pas aussi longtemps. Quand il revint à terre, un peu plus brutalement qu'elle ne l'avait fait, il lâcha un gros soupir... Il ne s'attendait pas à ce que ça lui draine autant d'énergie. :

-Ok... Alors... il prit une grande inspiration. Si tu fais des modèles pour initié, peut-être faudrait-il un moteur qui demande moins de puissance...

Il osa lui jeter un coup d’œil timide avant de regarder de nouveau droit devant lui, sans attendre sa réponse. :

-Je teste la vitesse.

Il appuya à fond sur la direction qu'il comptait prendre avant de mettre dans le moteur tout ce qu'il avait... Il ne partit pas comme une bombe mais la vitesse lui rappela celle d'une mobylette, et par la force de son expérience des modèles deux roues, il se sentit plus à l'aise. Aussi et sans doute parce qu'il fuyait un peu Mitsu. Il fit des ronds de plus en plus serrés dans la cour, s'aidant du frein et un peu de ses pieds pour tester la direction. L'appareil était réactif et il était bien plus à l'aise sur terre que dans les airs, cela devait se voir ; il se sentit d'un coup beaucoup mieux. Il fit un dérapage contrôlé devant Mitsu, déplaçant un peu de poussières au passage avec un grand sourire satisfait. Il n'attendit pas qu'elle se dissipe pour tripoter les roues. :

-Faudra peut-être des pneus plus adaptés si tu veux faire des courses avec.



#   Jeu 7 Juil 2016 - 11:01

Personnage ~
► Âge : 23 ans
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 1900
Date d'inscription : 23/01/2011
Emploi/loisirs : Martyriser Allen 8D /pan
Humeur : EXCELLENTE !

J'étais, j'imagine, bien trop contente pour remarquer que j'avais gêné Nicolas, qui ne réagissait aux premiers abords pas de la même façon que lorsque je l'avais gentiment abordé tout à l'heure en manquant de lui tomber dessus avec le fauteuil.
Je l'observai s'installer sur le fauteuil avec des étoiles dans les yeux, hyper contente à l'idée d'avoir un deuxième testeur qui allait pouvoir profiter autant que moi de ce fauteuil fabuleux. Nan mais c'est vrai quoi, faut reconnaître que c'est un super fauteuil ! Ok, il est pas très communicatif, pas comme les robots que j'ai l'habitude de faire, mais en soi, c'est presque un plus, étant donné que le dernier robot en date qui m'a donné du fil à retordre ne pensait qu'à se suicider en se dirigeant tout droit vers le bord du bureau pour s'écraser sur le sol. Vous imaginez, vous, si ce fauteuil faisait ça ? Genre s'il n'en faisait qu'à sa tête et cherchait à tomber dans des trous tout le temps ! Ce serait affreux. Ce serait un fauteuil-meurtrier. Heureusement que ce n'est pas le cas !
Avant de tester la lévitation, Nicolas m'affirma que la collection était une bonne idée. Bien sûr que c'est une bonne idée ! Je dis pas que j'ai toujours des bonnes idées -loin de là- mais là, même moi je le reconnaissais ! Ce bijou était bien trop génial pour n'être qu'un modèle unique ! Quoi que ça lui rajoutait de la valeur...
Il rechargea les batteries du moteur, et je grimaçai légèrement en sentant l'échec à venir. Il s'éleva de quelques centimètres, et j'eus une moue triste. Mais non ! Mais allez Nico', tu peux faire mieux que ça, je le sais ! J'en suis sûre.
Je souris tendrement à sa réflexion, attendrie, avant de me remettre à sautiller sur place, lançant des encouragements.

-Allez, allez, alleeez Nico, tu peux le faire, tu vas t'envoler !!!

Je tapotai dans mes mains en le voyant s'élever dans les airs, toute contente, et eus un léger sursaut lorsqu'il atterrit au sol. Bon... bon... bon...
Il avait raison, je crois. Mais ! Mais !

-Il y a toujours la solution de la recharge avec le fil, directement sur le courant électrique ! C'est plus long, mais ça recharge pour la journée comme ça !

Il testa ensuite la vitesse du fauteuil, et je le fixai avec des étoiles dans les yeux, sans jamais le perdre de vue. Dis donc, ça se voyait qu'il était bien plus dans son élément là que dans les airs ! J'eus un sourire ravi quand il fit un dernier tour avant de venir déraper devant moi, s'arrêtant à quelques mètres. J'agitais mes mains devant moi pour dissiper la poussière qui s'était soulevée, et retrouvai mon grand sourire.

-C'est vrai ! Des vrais pneus tout terrain ! Je vais ouvrir une grande collection, avec différentes gammes de fauteuil, adaptés à toutes circonstances !!

Je réfléchis un instant avant de me rappeler l'origine de la création de cet adorable fauteuil (oui oui, adorable !).

-Enfin, après, là, je sais pas l'utilisation que va en faire Ipiu... J'imagine que ce sera assez simple, enfin, ça va dans le sens en tout cas ! Ca m'étonnerait qu'elle fasse des courses avec, et puis de toute façon, elle pourra déjà aller plus vite qu'une personne qui marche ! Si jamais elle veut améliorer et rajouter certaines choses, elle pourra m'en parler et je m'en chargerais !


Je jetai un regard circulaire sur la cour, remarquant qu'il n'y avait pas un chat. Rohlàlà, les gens sont nuls, ils profitent même pas du soleil.
Je reportai mon regard sur Nicolas, et tapai dans mes mains avec un air satisfait.

-Dis-moi !! Est-ce que ça te dirait de devenir mon assistant ? S'il te plaîîît ce serait trop bieeeen !!! Je suis sûre qu'on pourrait faire un travail d'enfer tous les deux ! On deviendrait riche en créant plein de machines et tout !!! Et puis je suis sûre qu'on rigolerait bien tous les deux en travaillant ensemble ! On pourrait échanger nos conseils et devenir des pros de la mécanique !



Merci Ronronnn ♥
 

Roule, roule, ROULE ! (Pv : Nico :3)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Terrae, Une nouvelle ère commence... :: L'Institut Terrae. :: Cour.
Aller à la page : 1, 2  Suivant