Terrae, Une nouvelle ère commence...

Partagez | 
On a connu mieux comme accueil chaleureux.... (PV Ruby)
#   Lun 13 Juin 2016 - 21:32

Personnage ~
► Âge : 23
► Doubles-comptes ? : Renji et Akito
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 1888
Date d'inscription : 13/10/2013
Emploi/loisirs : En infiltration.
Humeur : J'ai pas, pioches!

Il y a des jours où on aurait du rester au lit. Surtout que par ces beaux jours, une virée à la plage aurait de meilleur goût. Mais il fallait savoir prendre ses responsabilités à deux mains. Ce pourquoi le jeune homme eut un élan de bien vouloir. Un grand garçon! Il avait enfin décidé, après deux semaines de repos, de reprendre de l'entraînement. 
Ouais enfin c'était surtout Mitsuki qui l'avait menacé de se bouger. Bref, il avait finis par se bouger les fesses. Adieu lit douillé. 


Et voilà que cette reprise eut raison de lui. Il aurait du reprendre cet entrainement depuis un moment. Aujourd'hui il en payait les frais de son laxisme. Bermuda, débardeur, basket, il était prêt. Psychologiquement certe, mais son corps n'avait pas envie de suivre. Il avait donné tout ce qu'il avait à offrir. 
Il le sentait aussi, il devrait arrêter de fumer. Joyce le conseille assez comme ça. Enfin, le jour il finira de faire l'enfant, les poules auront des dents.
En parlant de ça, il n'y aurait pas quelque chose à se mettre sous la dent?


Ou plutôt une boisson rafraîchissante? Ouais il fait trop chaud maintenant, et de quoi se rafraîchir le gosier, il n'y a rien de mieux. Face au distributeur, cela faisait maintenant dix bonnes minutes que le Tonnerre insiste mais rien ne veut se téléporter dans le creux de sa main. Décidément, il était tellement vidé, que même ses batteries étaient à plat. Ce qui reste plutôt rare mais pour l'heure, il était coincé en face d'un distributeur qui refusé catégoriquement d’assouvir ses souffrances. 

"Noooonnnnn....... T_T Bordel! Et dire que j'ai fais des efforts, j'aurai mieux fais de rester couché!"

Ouais enfin c'était surtout une punition pour sa fainéantise. Evidemment, il avait secoué la machine mais rien à faire. Rien ne bouge. De plus, à cette heure si chaude de la journée, il n'y a pas un rat. N'ayant aucune monnaie sur lui, il resta un instant, l'air crispé, à fixer cet engin de malheur. Soudainement, il entendit du bruit, des pas. 
L'occasion rêvait pour mettre fin à cette torture. Se cachant derrière les portes du gymnase, Ys attendit le bon moment. Laissant apparaître une silhouette féminine, ni une ni deux, Ys attaqua directement. Joignant ses mains en guise de pistolet cachées sous le maillot, Ys menaça sa victime derrière elle, mains braquées dans le dos de cette dernière.

"Haut les mains, c'est un racket! Files moi ton fric et tu pourras resté en vie!"

Ouais... demandé juste une petite pièce aurait été plus simple et surtout plus adroit. Mais là il s'agit d'Ys et n'ayant plus les idées en place, autant dire qu'il ne faut pas en demander trop...





Spoiler:
 
#   Mar 14 Juin 2016 - 10:46
avatar
Invité

Dieu, ce qu’elle avait mal dormi. Elle n’avait pas pensé se retrouver dans un dortoir, au beau milieu d’une cinquantaine – en fait, elle n’avait pas comté, trop surprise – de filles, dont certaines avaient veillé assez tard dans la nuit. Ça, c’était une belle nouveauté pour la jeune femme. Et puis elle n’arrivait tout simplement pas à dormir, trop de choses et d’idées bouillonnaient dans son cerveau. Arborant de petites cernes grises, Ruby se sentait perdue, mais aussi curieusement excitée en pensant à ce qui allait se passer par la suite. Elle avait suivi sans hésiter la magnifique femme à la longue cape noire et à la voix d’ange qui était venue la chercher, et avait hâte de connaître mieux les lieux, de voir s’ils remplissaient leur promesse. Mais pour l’instant, elle devait se secouer les puces, et essayer d’être un peu mieux réveillée, histoire de ne pas s’endormir bêtement au détour d’un couloir.

Elle était arrivée un peu tard la veille, et n’avait pas eu le temps de remplir les formalités dues à son arrivée. Elle ne connaissait de Terrae que le dortoir des filles, pour le moment. C’est pourquoi elle s’était levée tôt, afin de pouvoir se rendre à la salle des masters – si elle se souvenait bien du nom. La femme qui l’avait amenée ici lui avait gentiment expliqué où elle se trouvait en passant la veille au soir, mais dans son excitation et son manque de sommeil, eh bien… elle avait complètement oublié ses explications. Et maintenant, elle était complètement perdue. Elle ne savait même pas comment elle allait faire pour demander son chemin. La master lui avait parlé en anglais, alors elle n’avait pas eu de problèmes pour la comprendre, mais elle était ici à Tokyo. Et elle ne connaissait pas un traître mot de japonais.

Et ça la faisait pas mal stresser. Pour une nouvelle vie, c’était bien une nouvelle vie ! Elle allait devoir maîtriser une nouvelle langue, aussi. En tout cas, la fatigue, plus l’excitation, ajoutés au stress, ça faisait un joli petit cocktail explosif, qui la laissait complètement paumée. Les émotions tourbillonnant gaiement dans sa jolie petite tête, elle avait décidé de sortir du bâtiment, pour avoir une vue d’ensemble et se repérer un peu mieux. Enfin, elle espérait. Parce que vu comme c’était parti, elle n’allait pas s’en sortir. Elle aurait peut-être dû noter les indications qu’on lui avait fournies la veille, au lieu de les oublier bêtement.

Toujours est-il qu’elle était finalement partie au hasard, se demandant si les gens parlaient anglais, ici, et si elle pouvait interrompre une discussion pour demander son chemin. Au final, fidèle à elle-même, elle n’osa pas le faire, et se contenta de visiter les lieux, en parfaite touriste. Elle avait vraiment l’air paumée de chez paumée, ça devait faire pitié à voir. Même si au final, personne ne la regardait vraiment, enfin c’est ce qu’elle croyait. Il allait vraiment falloir qu’elle demande son chemin, sinon elle était bien partie pour tourner en rond jusqu’à la fin de ses jours. Et pourtant, elle n’arrivait pas à vaincre sa timidité.

Tout cela jusqu’à ce qu’elle passe devant un certain bâtiment, malheureusement non-identifié, et se retrouve interpellée par quelqu’un, derrière elle. Elle s’arrêta d’un coup, surprise, n’osant pas trop se retourner. C’était bien à elle qu’on s’adressait, non ? Si elle se retournait et que ce n’était pas le cas, elle serait morte de honte. De toute façon, elle n’avait rien compris de ce qui venait de se dire. Elle avait seulement reconnu du japonais. Enfin elle croyait avoir reconnu du japonais. Le ton employé était un peu brusque aussi. Elle espérait que l’endroit où elle était ne lui était pas interdit d’accès, c’était la seule raison qu’elle voyait à cette interjection.

Elle se retourna finalement, pour tomber sur un garçon d’à peu près son âge, la visant d’un pistolet fait de… ses mains. Un air d’incompréhension totale s’afficha sur le visage de la jeune femme. Qu’est-ce qu’il voulait ? Ce comportement était parfaitement bizarre. Cela l’inquiéta un peu. Elle commençait à se demander où elle avait atterri pour qu’il lui arrive des choses aussi surprenantes et étranges aussi vite. Elle se décida enfin à prendre la parole, en anglais, levant légèrement les mains devant elle comme pour montrer qu’elle n’avait rien de dangereux. Elle se sentait un peu menacée, même si l’arme pointée sur elle n’était pas réelle.

-Hm.. I’m sorry… I don’t understand what you’re saying.

Elle espérait qu’il allait la laisser tranquille en comprenant qu’elle ne parlait pas la même langue que lui. Elle ne voulait pas de problèmes, elle. S’il voulait quelque chose, qu’il lui dise s'il maîtrisait un peu l'anglais, et qu’il la laisse s’en aller… En attendant, elle continuait de scruter l’inconnu, se demandant ce qu’il allait faire et un peu inquiète. Elle ne bougeait pas d'un poil, attendant la suite avec appréhension. Elle venait à peine d'arriver et il fallait déjà que quelqu'un l'agresse. Quelle malchance elle avait.
#   Mar 14 Juin 2016 - 21:55

Personnage ~
► Âge : 23
► Doubles-comptes ? : Renji et Akito
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 1888
Date d'inscription : 13/10/2013
Emploi/loisirs : En infiltration.
Humeur : J'ai pas, pioches!

Comment perdre toute crédibilité en l'espace de quelques secondes... Il suffit ne plus avoir les neurones à leurs places et être obstiné par une seule chose: boire. Pour Gollum son précieux était tout autre. Enfin ce n'est qu'un exemple.
Ceci dit en ce qui concernait Ys, il  e s'était jamais senti aussi péril. Il s'était rouillé au fil du temps. Elle était l'époque où il savait convaincre n'importe qui d'un seul regard. Que dirait le vieux Ys s'il voyait ce qu'il était devenu. Un vrai larbin.

La jeune inconnue se tourne et l'observe incrédule. Elle aurait pu en rire mais bizarrement elle leva les mains au ciel. Non mais elle avait pourtant vu qu'il n'avait aucune arme et donc, aucune raison de le craindre. Ou alors elle avait pitié de lui. Ça le rend juste plus minable encore.

Ce qui lui mit la puce à l'oreille, ce fut surtout ces paroles. Anglais. Bon, s'il n'avait pas autant séché ses cours bilingues, il saurait tenir une conversation autre que sa langue maternelle. Ce qui évidemment n'était pas le cas. Mais pas la peine d'être un petit génie pour comprendre le peu qu'elle venait de lui souffler. Il avait fallu qu'il tombe sur quelqu'un qui ne parle pas le japonais; De toute manière, elle n'avait même pas la tête d'une japonaise. 
 
"Raaahhh bordel! En plus que je passe pour un con, tu comprend que dalle!"

Baissant ses  bras, dépité par cette malchance et surtout pour cette retombée fatale, Ys scruta cette dernière. Il ne l'avait encore jamais croisé jusqu'à aujourd'hui. Et le fait qu'elle ne puisse pas le comprendre indiqué largement son arrivée récente: elle n'avait toujours pas de puce. Pauvre rouquine.

"Tu dois vraiment te sentir paumée ici. Et là aussi, tu piges rien. Bah après tout, c'est pas mon problème!"

Haussant des épaules, sachant très bien qu'elle ne pouvait saisir un traite mot de ce qu'il venait de lui dire, Ys lui fit un signe d'adieu légèrement démarqué, indifférent. Il n'allait pas s’enquiquiner avec un fardeau inutile. Il avait mieux affaire. Avançant vers la sortie,  résolu de rentrer, se prendre en main enfin, comme si cette histoire lui avait fait prendre conscience de sa gravité, il eut une légère hésitation. 
Se stoppant devant la sortie, il posa de nouveau son regard sur la demoiselle. La pauvre, elle devait se sentir bien seule avec personne pour qui discuter. Elle semblait pennée, ici, au milieu de cette vaste pièce. 

"Raahhh.... je deviens une vraie gonzesse!" se dit-il "Oh?! Machin?!"

Une fois ayant obtenu son attention, Ys fit de grands gestes en guise de le suivre pour l'aider. Ouais, il n'y a rien de mieux que le langage des signes.

"You...follow me. Moi, help you... Et euh... come on!"

Et de grosses lacunes en anglais!





Spoiler:
 
#   Mer 15 Juin 2016 - 10:15
avatar
Invité

Elle ne parlait certes pas japonais, mais elle n’était pas stupide non plus. Etant donné le ton employé, son comportement et l’air exaspéré qu’il affichait, Ruby comprenait que ses paroles ne devaient pas être des plus flatteuses à son égard. Qu’il s’énervait tout seul, aussi. Alors quoi, il l’agressait à moitié, et maintenant, il était de mauvaise humeur et lui en voulait ? Elle se doutait bien que ça ne l’arrangeait pas qu’elle ne comprenne pas ce qu’il disait. Pour elle aussi, c’était loin d’être pratique, et visiblement, il ne parlait pas anglais. Elle le regarda baisser les bras, dépité, commençant à l’observer avec trop d’insistance. Bien qu’elle se soit un peu repris et qu’elle n’affiche plus cet air d’incompréhension totale, la jeune femme se sentait passablement vexée. Ce n’était pas juste de la traiter comme ça, elle ne lui avait rien demandé.

Elle le regarda s’adresser à elle, sans pouvoir lui répondre, ne comprenant rien à ce qu’il disait. Et il la planta là, après son haussement d’épaules et un bref signe d’adieu. L’air complètement indifférent. De frustration, les larmes montèrent aux yeux de la rousse, mais elle sut les empêcher de se répandre sur ses joues. Quel mufle ! Pour une première impression des habitants de Terrae, ce n’était peut-être pas la meilleure… Allons, c’était stupide de se braquer et partir pessimiste sitôt arrivée. Quelqu’un d’autre se montrerait sans doute plus serviable et gentil envers elle. Quoiqu’à présent, elle n’avait même plus envie de demander son chemin à quelqu’un, si on la traitait de cette manière. Elle n’aurait qu’à se débrouiller toute seule. Comme d’habitude en fait.

Elle réfléchissait à son problème, quand elle fut de nouveau interpellée, et par la même personne. Elle n’était plus si bien disposée envers le garçon, mais se tourna quand même dans sa direction, attendant de voir ce qu’il allait dire. Il faisait de grands gestes, et elle mit quelques instants à comprendre qu’il voulait qu’elle le suive. Malgré un moment d’hésitation, elle finit par s’approcher. Au point où elle en était, s’il voulait l’aider, elle n’allait pas dire non. Son accent anglais laissait un peu à désirer, mais il lui confirma qu’il allait l’aider.

Automatiquement, ses lèvres formèrent un sourire heureux et soulagé. Elle allait peut-être s’en sortir finalement. Le garçon s’était comporté comme un rustre, mais il n’était peut-être pas si méchant que ça, au final. Ruby lui emboîta donc le pas, ouvrant grand ses mirettes afin de repérer et se souvenir du chemin.

-Are we going to the masters’ room?

Avec un peu d’efforts – un peu de chance aussi, il fallait l’admettre, elle ne savait pas si la prononciation était la même en anglais et en japonais – il pourrait sans doute reconnaître le mot « master »… Et au pire, il ne lui répondrait pas. Mais au moins, il allait l’aider, et c’était quand même déjà sympa de sa part.
#   Mer 15 Juin 2016 - 21:53

Personnage ~
► Âge : 23
► Doubles-comptes ? : Renji et Akito
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 1888
Date d'inscription : 13/10/2013
Emploi/loisirs : En infiltration.
Humeur : J'ai pas, pioches!

C'était certe du un peu à la honte si le garçon avait préféré s'éloigner. Malheureusement, prit de remord et parce que la conscience le pousse à devenir un homme bien, il revient sur ses pas. Il reste maladroit mais au moins, il cherche à se faire pardonner. Et le sourire de cette inconnue le réconforte. Il ne fait pas des efforts pour rien. 
Le langage des signes, il n'y a que ça qui fonctionne et pour preuve, cette jeune femme lui sourit et s'avance vers lui. Quel goujat il avait pu être. Obnubilé par sa soif, il avait tendance à devenir un bel égoïste dans ces moments. Ceci dit, il lui reste encore la barrière de cet horrible anglais. Et tandis qu'ils avancent côte à côte en dehors du gymnase, voilà que la demoiselle parle de nouveau mais toujours en anglais. Grimaçant, Ys laissa échapper un léger soupir d'agacement avant de marmonner:

"Mais je comprend pas quand tu parles. Pourquoi ils sont pas foutus de faire leurs jobs correctement?! C'est pas à nous autre de le faire. Sérieux, Hideko déconne sur ce coup. En plus tu dois vraiment avoir besoin d'aide pour suivre un cinglé!"

Ouais c'était un peu osé d'émettre ça. Surtout venant de la part d'un gars qui se moque de pas mal de chose. Puis il reposa son regard  sur cette petite chose abandonnée quand son regard s'adoucit. Elle a un regard en amande, et sa chevelure est aussi feux que la sienne. Un léger sourire s'étend en coin, et il souffla:

"Tu dois vraiment te demander ce que je raconte hein?!"

Dans tous les cas, même s'il avait encore gardé assez d'énergie pour se téléporter, il 'aurait emmener aurpès d'un Master car la laisser ici, seule, perdue, ça aurait été...inhumain. De toute manière, lui et sa mauvaise foie, il se saurait convaincu de s'être débarrasser d'un poids.

"Master?"

Arquant un sourcil, Ys devina à peine ses paroles. Elle voulait surement voir un Master, ce qui dans son cas, serait une bonne idée. Pointant du doigt un grand bâtiment situé sur l'aide droite de l'établissement, Ys tenta de reprendre toujours mal à l'aise avec l'anglais:

"Here. Master. Et quick...euh...vite...bordel j'ai soif moi!"





Spoiler:
 
#   Jeu 16 Juin 2016 - 11:29
avatar
Invité

Elle n’aurait peut-être pas dû lui adresser la parole une nouvelle fois, voilà maintenant qu’il se mettait à marmonner, sûrement sur le même sujet qu’un peu plus tôt. Ce garçon était vraiment grognon, dis-donc. Ce n’était pas particulièrement agréable de marcher avec quelqu’un qui se comportait comme ça quand on s’adressait à lui. D’accord, elle allait tenir sa langue, maintenant. Comme il était impossible de lui parler, elle se contenta de l’observer un peu en silence. Elle se sentait un peu petite à côté de lui, et le fait qu’elle soit intimidée ne l’aidait guère. Il avait les cheveux roux, comme elle. Et malgré son air agacé, il était plutôt beau. Elle n’aimait vraiment pas cet air agacé, surtout qu’elle en était la cause. Bon tant pis. Il pouvait parler sans qu’elle le comprenne, pourquoi pas elle aussi.

-Hey. I don’t understand either, it’s frustrating, but please don’t be like this.

Oui, c’était frustrant de ne pas pouvoir communiquer avec lui. Elle était déjà timide en temps normal, quand elle pouvait parler aux gens, alors qu’est-ce qu’elle allait faire maintenant ? Elle ne comprenait pas ce qu’il racontait, mais la plupart du temps, il semblait s’adresser à elle. Attentive, elle avait remarqué un mot récurrent dans son discours, se demandant s’il s’agissait bien d’un « tu ». Enfin, le mystère resterait sans doute complet.

L’inconnu finit par baisser les yeux sur elle, et elle tenta de ne pas détourner le regard quand il croisa le sien. Elle fut décontenancée de voir son expression s’adoucir, et se sentit rougir légèrement, gênée. Puis il sourit. Elle se sentit soulagée, et se détendit un peu… sans être moins gênée de son regard sur elle. Elle n’avait pas vraiment l’habitude qu’on la regarde de cette manière. Elle attrapa machinalement une mèche de ses cheveux pour l’enrouler autour de son index.

-Thank you for helping me.

D’accord, il ne la comprenait pas, et elle ne le comprenait pas non plus, mais ce n’était pas une raison, elle était vraiment soulagée qu’il accepte de l’aider. Il semblait maîtriser la situation bien mieux qu’elle en tout cas. Heureusement qu’elle était tombée sur lui, finalement. Même s’il était ronchon, il avait quand même bon fond.

Il sembla d’ailleurs saisir ce qu’elle lui avait demandé, car il répéta le mot « master », bien qu’avec un accent différent. Ensuite, quelques mots en anglais, alors qu’il désignait un des bâtiments de l’établissement. Elle acquiesça en guise de réponse, s’appliquant à suivre son rythme. Elle comprenait parfaitement qu’il avait sans doute autre chose à faire que de l’accompagner, et ça ne la dérangeait pas du tout d’accélérer un peu la cadence.

-Ok, fine.
#   Jeu 16 Juin 2016 - 22:02

Personnage ~
► Âge : 23
► Doubles-comptes ? : Renji et Akito
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 1888
Date d'inscription : 13/10/2013
Emploi/loisirs : En infiltration.
Humeur : J'ai pas, pioches!

Finalement, même avec la barrière de la langue, ils pouvaient toujours se comprendre, d'une certe façon du moins. S'il n'était pas si doué que ça, le jeune homme comprit que cette dernière le remercia. Ce qui, intérieurement, le gêna. Lui, qui râlait depuis le début, voilà qu'il avait honte de son comportement. La compassion. Il l'a connait à peine qu'il change d'humeur comme de chemise. Et l'ancien Ys lui aurait bien demandé ce qu'il lui prenait de se comporter ainsi, de l'aider. Alors, pour la peine, se rendant bien compte du misérable, il se contenta de faire comme s'il n'avait rien compris. 

Fourrant ses mains dans ses poches, il ne posa plus un regard sur elle. Se concentrant sur leur route, il fut tout de même satisfait que cette dernière compris le peu qu'il avait réussi à traduire. Il y a des jours où l'on regrette de n'avoir pas été un bon élève. Tant puis, il lui restait le reste de sa vie pour apprendre. Fort heureusement pour lui, à défaut de ne pas avoir essayer, il était tombé sur une demoiselle prête à en faire. ET surtout, quelle patience. Cette petite poupée fragile garde beaucoup de courage. Mine de rien, elle aurait pu le frapper ou partir en courant. Mais rien de tout ça. Elle continue de marcher à ses côtés. 

"Ah! Voilà, on y est."

Lui faisant un signe de tête, Ys invita la miss à entrer à son tour. La pièce qui les accueille était déserte, calme. Il n'y avait qu'une vieille dame assise derrière son bureau, s'aidant d'un éventail pour calmer cette chaleur.

"Qu'est ce qu vous voulez?" Grogna-t'elle.

Apparemment cette chaleur avait tendance à rendre les gens plus hostiles les uns que les autres. S’avançant vers elle, laissant derrière lui la rouquine, il s'exprima sur leur requête.

"Bonjour. La demoiselle derrière est nouvelle et apparemment aucun master s'est donné la peine de lui donner une oreillette."

La femme aigrie se pencha légèrement de côté pour découvrir la nouvelle. La fixant un instant, elle se leva de son siège, se munissant d'un dossier.

"Très bien. Je vais vérifié ça. C'est bien t'as été un héros Ochikawa. Tu veux un bonbon en échange?!" 

N'y voyez rien d'amicale là dedans, elle se moque délibérément de lui. Ys lui offrit sa plus belle grimace avant de se désintéresse d'elle.

"Vieille peau..." souffla-t'il. 

S'avançant vers la jeune femme, Ys lui fit signe de suivre la vieille dame dans l'autre pièce. Cette dernière l'attendait impatiemment, prête à lui poser cette oreillette.,
Au moins la rouquine pourrait comprendre n'importe qui à Terrae. Et puis le Tonnerre ne s'en souciait guère. Enfin du moins, il tentait de s'en convaincre. De toute manière son rôle s'arrêtait là, n'est ce pas? 

Et lui jetant un dernier regard, Ys laissa la jeune inconnue disparaître derrière cette porte avec la vieille gargouille. Pourtant, une fois le travail, il avait là comme un regret. C'est idiot, mais il se sentait méprisable autant que la gargouille. Maudite soit cette conscience. 
Enfin ces remords furent rapidement envolés quand il vit une fontaine d'eau à disposition. Sans perdre de temps, il attrapa un verre et s'en servit autant que possible. Et Dieu sait combien cela faisait du bien.





Spoiler:
 
#   Lun 20 Juin 2016 - 15:21
avatar
Invité

Ne pouvait-il pas cesser de changer de comportement toutes les deux minutes ? Ruby ne savait plus sur quel pied danser avec lui. Il marmonnait, puis souriait, et ensuite l’ignorait… Quel garçon lunatique. Elle décida de donc de ne plus lui accorder son attention, elle non plus, se contentant de regarder autour d’elle. Ils entrèrent dans le bâtiment, et prirent une direction inconnue. De toute façon, tout était inconnu ici, elle pouvait seulement se fier au rouquin qui devait l’emmener en salle des masters.

Ils finirent par arriver, et la jeune femme suivit le garçon à l’intérieur de la pièce. Il n’y avait personne, à l’exception d’une vieille femme à l’air peu amène qui se faisait de l’air avec un éventail. Ruby aussi, avait chaud, mais elle supportait en silence, comme à son habitude. Elle ne se plaignait pas de la chaleur, et ne perdait pas la tête à cause d’elle. La vieille femme, en revanche semblait assez irascible. Elle aussi parlait japonais. La première impression que Ruby en eut n’était pas très bonne.

Et elle ne s’arrangea pas lorsqu’elle l’entendit répondre au garçon d’un air ironique. Elle ne comprenait pas ce qu’elle disait, mais ce n’avait pas l’air très agréable. Il confirma son impression, en offrant une belle grimace à la vieille. Cela la fit sourire doucement. Autant, elle n’appréciait pas la femme, autant son impression du garçon s’était grandement améliorée, et elle était amusée de le voir faire cette tête. Elle se renfrogna quand même quand il lui fit comprendre de suivre cette illustre inconnue dans une autre pièce.

Elle était réticente à se retrouver seule avec cette dame antipathique qu’elle ne comprenait pas, mais ne le montra pas et la suivit quand même. Le garçon l’avait accompagnée là pour l’aider, elle devrait donc faire ce qu’il lui disait. Elle ne savait pas comment, mais la solution à son problème allait finalement lui être fournie.

Elle entra dans la pièce à la suite de la femme, qui lui fit signe de s’asseoir alors qu’elle allait chercher quelque chose. Elle s’exécuta donc, observant ses alentours. La pièce avait l’air tout ce qu’il y avait de plus normal, elle se détendit donc un peu. L’autre revint alors, tenant dans sa main ce qui ressemblait à une oreillette. Ruby haussa un sourcil étonné, ne voyant pas vraiment où elle voulait en venir et ce qu’elle faisait. La femme s’approcha d’elle, et sans cérémonie écarta ses cheveux pour approcher l’outil de son oreille. Cela ne plut pas du tout à la jeune femme d’être touchée de cette manière, mais elle se laissa faire, n’étant pas trop inquiétée par une simple oreillette.

Et c’était déjà fini. L’oreillette était déjà apposée autour de son oreille. Ruby restait vraiment perplexe, mais bon. Tout ce cirque ne l’avait aucunement aidée à trouver un plan de l’établissement, ou remplir les formalités dues et en savoir plus sur cet endroit. Les gens ici étaient vraiment étranges. La vieille lui faisant signe de sortir, elle s’exécuta. Dehors, elle retrouva le garçon, qui s’abreuvait d’eau à s’en faire gonfler le ventre. Elle s’adressa à lui, qu’il l’ait remarquée ou non.

-Je ne sais pas trop en quoi ça m’a aidé de venir là… Elle ne m’a donné qu’une oreillette, je ne vois pas à quoi ça rime.

Elle avait un ton un peu accusateur, car elle avait l’impression qu’il s’était moqué d’elle, en l’amenant ici. Ça ne l’avait pas aidée du tout à régler ses problèmes. Est-ce qu’il avait trouvé ça drôle de la mener en bateau parce qu’elle était nouvelle ? Même s’ils ne se comprenaient pas, elle voulait lui dire que ce qui s’était passé n’était pas ce à quoi elle s’attendait.
#   Lun 20 Juin 2016 - 22:17

Personnage ~
► Âge : 23
► Doubles-comptes ? : Renji et Akito
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 1888
Date d'inscription : 13/10/2013
Emploi/loisirs : En infiltration.
Humeur : J'ai pas, pioches!

Il y avait là comme un regret, un sentiment d’amertume. Bah ce n’était pas comme s’il venait de trahir une amie n’est ce pas ?! Après tout, ils ne se connaissaient pas. C’était comme aidé une vieille dame à traverser la rue. Ouais mais c’est surement à cause de cette barrière du langage qui laissait le garçon sur sa fin. Il ne savait même pas comment elle s’appeler. Bah Terrae n’était pas si grand que ça, il finirait bien par recroiser son chemin un jour ou l’autre. Ici, on finit par se recroiser d’une manière ou d’une autre.
Il avait pourtant remarqué son dernier regard mais que pouvait-il? Après tout, ce n'était pas son amie...enfin, c'est ce qu'il faut se dire pour se débarrasser de cette conscience qui vous tiraille.

De toute manière que pouvait-il faire de plus ? Pourtant, malgré son comportement immature et égoïste, il aurait aimé la découvrir un peu plus. Elle semblait être ce genre de personne qu’Ys pouvait apprécier et avec qui il pouvait s’entendre. Elle semblait être de nature patiente et discrète, l’inverse du jeune homme mais qui en générale, avec qui Ys pouvait s’apaiser. Lui de nature folle,  tout comme avec Mathéo, il pouvait se concentrer. Même trop parfois, ce dernier avait réussi à obtenir beaucoup de sa personne et de ce dont il ne parlait jamais.


Néanmoins, pour sa bravoure il y avait une récompense. Il put enfin mettre fin à sa déshydratation. Et il ne perdait pas de temps. Il ne saurait dire combien c’était bon de boire de l’eau. Et oui, c’est juste de l’eau. Il ne s’agit pas d’une bière pourtant. Enfin rassasié, il se redressa, s’aidant du bas de son t-shirt pour essuyer son visage. Quand soudainement une voix étrangement familière lui parvint. Détournant son regard vers cette interpellation, il vit réapparaître la rouquine. Cette dernière affichait un air accusateur, déçue. Il venait de comprendre enfin ses paroles. Adieu l’anglais ! Ils avaient tout de même inventé une bien belle chose ici à Terrae : une oreillette capable de traduire et de se faire comprendre entre eux. Ça évite pas mal de problème : comme un hold up incompréhensible.
Le Tonnerre afficha un sourire en coin avant de sortir de sa poche un paquet de cigarette.
Il n'en dirait rien mais il y avait là comme une satisfaction de la revoir revenir comme si rien n'était finis, comme si elle avait encore besoin de lui. Bien que ce fut pour un reproche, au moins, il pouvait enfin la comprendre, l'entendre.


« A se comprendre. »

C’est vrai que pour une nouvelle, débarqué ainsi sans que personne ne s’occupe de vous, c’est assez frustrant. De plus, on lui installe une oreillette, on ne l’indique en rien sur Terrae, alors oui, elle avait le droit de râler. Cependant, Ys était amusé de voir sa réaction et surtout de la comprendre.

« Je m’attendais à ce que tu ais une voix plus fluette. Mais c’est pas plus mal, je souffrirais pas des oreilles. Ceci dit, tu râles vite.»

Si ce n’était pas compréhensible, c’était du moins une sorte d’accueil. Ouais, dommage qu’il n’y avait pas là les banderoles, au moins, ça aurait été plus direct que le blabla du jeune homme. Soufflant sa fumée, retrouvant sa bonne humeur, Ys s’avança vers la jeune inconnue et lui tendit la main.

« Au fait, moi c’est Ys. Et désolé pour tout à l’heure si je t’ai fais peur. »

Ouais c’est bien garçon, un peu plus, tu fais de beaux efforts, et à force tu deviendras un véritable humain. C’est juste qu’une fois ayant eu ce qu’il voulait, il était plus disposé à être agréable. Qui a dit qu’il était mature ?!





Spoiler:
 
#   Mar 21 Juin 2016 - 13:47
avatar
Invité

Elle était revenue vers le garçon, qui au final était le seul point de repère qu’elle avait pour l’instant à Terrae. Le fait qu’ils ne se comprennent pas la rendait bizarrement moins timide, et elle exprimait plus librement sa déception. Jusque-là, elle n’avait pas vraiment l’impression qu’il l’avait aidée, comme il l’avait dit. Elle n’avait gagné qu’une oreillette étrange dans l’affaire. Avec son caractère changeant, elle avait du mal à démêler ses sentiments par rapport au jeune homme. Parfois, elle se sentait bien, parfois non : elle alternait entre espoir et déception. Mais quelle ne fut pas sa surprise quand le rouquin lui répondit de façon tout à fait intelligible que l’oreillette servait à se comprendre.

Elle eut un instant un air médusé, tandis qu’il continuait de lui parler. Elle s’était demandé si ses oreilles ne l’avaient pas trompée, et qu’elle l’avait bien entendu parler en anglais, et en avait déjà la confirmation. Elle pouvait vraiment le comprendre, alors qu’il parlait pourtant en japonais. Elle finit par se reprendre, et fit la moue. Ses premiers mots compréhensibles à son égard étaient un peu bizarres, cette entrée en matière n’était pas très conventionnelle. En même temps, ça ne l’étonnait pas tant que ça venant de lui. Ruby se sentait aussi tout excitée de pouvoir le comprendre, c’était magique !

-Comment ça, je râle vite ? Tu exagères… Comment ça se fait que je puisse te comprendre ? Je n’avais jamais entendu parler de choses comme cette oreillette. Je peux comprendre et me faire comprendre de tout le monde, à Terrae, avec ça ? C’est super ! Il y a beaucoup de personnes de nationalités différentes ?

Oui, définitivement moins timide. Surtout qu’en plus, elle était contente d’enfin pouvoir communiquer avec lui et admirative, se demandant comment on avait mis au point cette oreillette aux fonctions merveilleuses. On était pourtant encore loin de réussir à créer cette technologie, en Europe, et elle n’en avait jamais entendu parler. Elle était enthousiaste, et ça se ressentait dans sa façon de parler, ainsi que dans l’expression de son visage. Ça se voyait à son sourire, malgré les quelques mots du garçon qu’elle n’avait pas mal pris.

Elle avait envie de poser plein de questions au jeune homme, mais essayait de garder un minimum son calme et de ne pas l’en inonder. Elle lui en avait déjà posé plusieurs dont elle attendait la réponse. Mais avant tout, il s’avança vers elle et lui tendit la main, se présentant sous le nom de Ys, et s’excusant pour lui avoir fait peur plus tôt. Elle se rendit alors compte qu’elle manquait de manières et qu’elle avait complètement oublié l’étape des présentations. Elle y remédia en prenant sa main, même si elle n’était pas particulièrement habituée au contact, vu ses origines britanniques.

-Je m’appelle Ruby. Et pas de problème, au final tu m’as aidée, c’était sympa de ta part.

Elle lui sourit, ne sachant pas trop quand elle était censée lui retirer sa main. Elle la récupéra finalement quelques secondes plus tard. Elle observa le dénommé Ys, attendant la réponse à ses questions et se disant que ce serait bien s’il était disposé à répondre à d’autres questions, pour lui parler un peu plus de Terrae. Il avait l’air de bien meilleure humeur que tout à l’heure en tout cas.
#   Mar 21 Juin 2016 - 21:09

Personnage ~
► Âge : 23
► Doubles-comptes ? : Renji et Akito
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 1888
Date d'inscription : 13/10/2013
Emploi/loisirs : En infiltration.
Humeur : J'ai pas, pioches!

Ayant eut des explications une fois arrivé à Terrae, Ys n’avait jamais connu cette sensation telle que Ruby l’a connaissait aujourd’hui. Certe, il avait été admiratif qu’une simple oreillette puisse connecter les gens entre eux quelque soit leur nationalité, mais cela remonté tellement à loin, qu’il ne saurait dit s’il avait été surpris ou non. Ceci dit, la demoiselle afficha un large sourire lorsqu’enfin elle prit conscience du pouvoir de cette petite machine. L’observant un instant, la voyant dans tous ses états et ensuite demandant, en quelque sorte, des explications, Ys haussa des épaules.

« T’es à Terrae. Attends toi à être surprise. »

Même lui, depuis toutes ces années, il lui arrivé encore d’être choqué. Terrae renferme des secrets, plus noirs les uns que les autres. Mais ça, aucun d’eux n’étaient encore en mesure de les connaitre et d’y prêter un jugement.

« C’est pas une simple oreillette. Bon après, c’est clair qu’i y a mieux comme style. Il faudrait en touché deux mots à la direction, qu’ils revoient un peu le design. »

Fit-il en montrant son oreillette. Bon elle n’était pas non plus imposante et restée discrète. Mais peut être que la transformé sous forme de boucle d’oreille ne serait pas plus mal. Non parce qu’un jour, ce ne serait pas étonnant que quelqu’un les confonde avec un agent de la sécurité un jour de course. Mais pour l’heure, ils avaient bien mieux à faire. Il lui semblait même qu’il devait rassurer la jeune femme, bien qu’elle fut plus ouverte à la conversation maintenant qu’ils pouvaient se comprendre.

Finalement, malgré sa réticence, la dénommée Ruby lui serra la main. Le jeune homme vit bien que cette dernière ne connaissait rien de ce contact ni comment le rompre. Un léger sourire amusé, il rangea sa main dans sa poche une fois que Ruby décida de le libérer. Au moins, elle n’était pas rancunière.


« Il y a beaucoup de monde qui vienne de partout. Terrae c’est un peu comme le nombril de cette planète. Mais toi, t’as pas l’air de savoir ce qu’est une poignée de main . Tu viens d’où ? »

En fin de compte, malgré leur rencontre quelque peu amicale, le jeune homme était plus disposé à être agréable. Étrangement, le comportement et l’attitude de la demoiselle l’intriguait au point d’en vouloir savoir un peu plus sur elle.





Spoiler:
 
#   Ven 24 Juin 2016 - 15:35
avatar
Invité

Ys avait l’air blasé, concernant cette oreillette. Sans doute parce qu’il avait découvert ça depuis un bon moment. Mais elle, elle trouvait ça génial, et elle était très admirative et émerveillée. Pour l’instant, le design de l’objet ne lui importait pas beaucoup, même si elle admettait qu’il pourrait être plus élégant. Enthousiaste, elle n’arrivait pas à se calmer, le sourire aux lèvres, très soulagée et surtout contente de pouvoir enfin comprendre le garçon et discuter avec lui. Elle se demandait quelles surprises lui réservait encore Terrae... Elle en savait très peu sur cet endroit, au final. Seulement que c’était un endroit où elle allait pouvoir vivre une seconde vie et combler ce vide qui la taraudait, au fond de sa poitrine.

-Il y a encore beaucoup de surprises du genre ? On ne doit pas s’ennuyer, ici, alors.

Finalement, ils avaient pu faire des présentations en bonne et due forme. La forme de ces présentations, justement, était un peu inhabituelle, alors qu’elle serrait la main du jeune homme. Celui-ci sembla remarquer sa gêne, car après lui avoir expliqué que les gens à Terrae venaient d’un peu partout dans le monde, il lui demanda d’où elle venait, commentant qu’elle n’avait pas l’air de connaître les poignées de main. Elle eut un petit rire un peu nerveux. Ça lui rappelait l’endroit dont elle était partie sans un mot, un jour plus tôt.

-Je suis anglaise. Je viens de Londres, plus précisément. Je ne sais pas trop ce qu’il en est ici, mais là-bas, les gens ne sont pas du genre tactile. On ne se touche pas, à moins de s’entendre particulièrement bien. Enfin, je parle en général, il peut y avoir des exceptions, je suppose.

Son environnement familial n’avait pas vraiment aidé dans ce sens. Elle ne s’était jamais fait de vrais amis, alors elle n’avait jamais eu de contact avec les gens. Même ses parents ne la prenaient jamais dans leurs bras ni ne lui montraient d’affection. Elle était donc un peu gênée d’avoir un contact physique avec Ys, mais au final ce n’était que se serrer la main. Ça lui faisait plaisir, elle se sentait plus proche de lui comme ça. C’était moins froid comme relation, elle trouvait ça plus facile.

Elle lui sourit. Elle était vraiment de bonne humeur, maintenant qu’elle pouvait communiquer avec lui. Elle avait déjà complètement oublié les frustrations et l’énervement qu’elle avait pu ressentir plus tôt. Elle ne tenait pas rigueur à Ys d’avoir été aussi grognon. Maintenant que le problème de la barrière de la langue avait été résolu, elle avait vraiment envie d’aller visiter l’établissement et les alentours. Il allait bien falloir qu’elle passe à l’administration, aussi, ne serait-ce que pour récupérer quelques informations et son emploi du temps. Elle n’était pas en vacances ici, elle allait quand même avoir des cours, selon la master.

-Je suis arrivée hier soir et je ne connais pas du tout l’établissement ni la ville. Tu voudrais bien me faire visiter un peu ? Ah, mais si tu as autre chose à faire, c’est pas grave, hein.

Elle se disait que ce serait un peu bête de se séparer déjà. Il était quand même la première personne qu’elle rencontrait à Terrae, et elle avait envie d’en savoir un peu plus sur lui et sur les lieux. Simplement discuter avec lui lui faisait plaisir. Et puis elle était partie pour une nouvelle vie, se faire des amis et tout ça, alors autant essayer de commencer maintenant. Ça ne pouvait pas lui faire de mal, et puis Ys lui était sympathique.
#   Dim 26 Juin 2016 - 17:45

Personnage ~
► Âge : 23
► Doubles-comptes ? : Renji et Akito
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 1888
Date d'inscription : 13/10/2013
Emploi/loisirs : En infiltration.
Humeur : J'ai pas, pioches!

« Je vais pas tout te balancer. Et puis, à chacun son aventure ! »

Chaque personne qui débarquée ici, vivait son aventure différemment de celle de son voisin. Mais au final, ils finissaient par se retrouver tous. Bien sûr, Ys ne pourrait se douter en aucun cas quelle sera la vie de la rouquine à Terrae. Pour l’heure, elle débutait mal. Aucune aide sur ce qu'elle doit faire ou être. De plus, ce n’était pas un rôle qui lui collait à la peau, Ys était du genre je-m’en-foutisme. Et surtout râleur quand les Masters ne savent pas prendre leur rôle au sérieux. Sincèrement, il venait de faire ce qu’ils auraient du. C’est pas si compliqué que ça le travail d’un Master, ils n’ont vraiment rien à envier. Ils se la pètent trop. …. Chut, ça reste une secret !

« D’accord, c’est pour ça que tu parles aussi bien l’anglais. Par contre je comprend rien à votre délire là de se toucher ou pas. Vous êtes du genre cucus ?! »

Le tact ! Bon d’après les explications de Ruby sur cette histoire de contact, c’était assez spéciale. Tout comem leur humour. Reste plus qu’à imaginer les repas en famille où personne ne se parle. Grosse ambiance ! Écrasant sa cigarette, le jeune homme fourra ses mains dans ses poches, quelque peu hésitant et ne sachant pas quoi rajouter. Leur rencontre avait mal commencé, et étant un peu agressif, il ne savait pas vraiment comment se comporter avec la demoiselle sans paraître sauvage. Il reprit la parole si faiblement, qu’il paraissait s’adresser la parole à lui-même tant bien que :

« Bon… on se verra une autrefois. De toute mani… hien ?! »

Coupé dans ses paroles, Ys releva ses yeux de braise sur la jeune femme. Être son guide ? Non mais ce n’était pas son rôle et puis il n’était pas très doué pour ça. De plus, accompagné la demoiselle le mettait mal à l’aise. Égoïste ? Peut être. Mais aussi impressionné. Surement du à ce sourire. Et comme pour ne pas s’avouer vaincu, et de mauvaise foie, il ne peut s’empêcher de bouder. Croisant des bras, il marmonna dans sa barbe :

« Je ne suis pas baby sitter ! »

Sale caractère ! Ceci dit, il se ramollit avec le temps . Il ne pouvait pas laisser Ruby toute seule, perdue. Lui-même aurait aimé qu’on lui vienne en aide. Chose faite. Et puis Ruby était une personne douce et sympathique. Elle avait été patiente jusque là. Peut être que la barrière de la langue lui semblait plus simple, moins gênante. Posant son regard sur la jeune femme, Ys eut un brin d’hésitation avant de laisser échapper un soupir :


« Bon ok mais tu veux voir quoi ? Où se trouvent les salons de thé ? Comme en Angleterre ? »

Oui parce qu’ici, au Japon, on a aussi des salons de thé. Même si Ys ne s’y sentait pas très à l’aise, lui qui est plutôt du genre actif, il respecterait la demande de la demoiselle. Enfin il est maladroit, c’était la première chose qui lui venait en tête.





Spoiler:
 
#   
Contenu sponsorisé

 

On a connu mieux comme accueil chaleureux.... (PV Ruby)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1Terrae, Une nouvelle ère commence... :: L'Institut Terrae.
 :: Gymnase.