Terrae, Une nouvelle ère commence...

Partagez | 
Insomnie (PV Adélaïde)
#   Mar 14 Juin 2016 - 17:17
avatar
Invité

Ruby avait toujours du mal à s’habituer à vivre dans un dortoir, avec plein d’autres filles, plus ou moins de son âge. Cela n’avait rien de comparable à la tranquillité de la grande chambre de sa grande maison en Angleterre. Résultat, elle avait tendance à dormir mal, et quelques nuits, elle ne dormait presque pas, d’ailleurs. La présence de tant de personnes la perturbait. Et puis tout le monde pouvait la voir en pyjama, c’était gênant ! Elle ne portait pas de petite nuisette découvrant allègrement ses jolies jambes, mais quand même. Ça la mettait un peu mal à l’aise.

Toute propre, les cheveux encore légèrement humides après avoir pris sa douche et un ensemble de pyjama pantalon léger-tee shirt sur le dos, elle vérifia une dernière fois que ses affaires étaient bien rangées et en ordre. Son côté perfectionniste ça, tout devait être parfait avant qu’elle se couche, sinon ça lui taraudait l’esprit et l’empêchait de dormir. Enfin, l’empêchait encore plus de dormir. Est-ce que ses cours étaient en ordre ? Est-ce que son porte-monnaie était bien dans la poche de devant de son sac ? Tout un tas de questions qu’elle devait vérifier au grand minimum deux fois avant d’avoir la conscience tranquille. Une fois tout cela fait, elle finit enfin par se coucher.

Il n’était pas encore très tard, quelque chose dans les vingt et une heure, environ. Une grande partie des filles étaient en train de se coucher elles aussi, ou de se préparer pour la nuit. Et évidemment, encore une fois, le sommeil la fuyait. Le temps s’étirait, et le regard fixé sur le plafond – occupation oh combien intéressante – Ruby n’arrivait pas à fermer l’œil.  Elle finit par se tourner sur le côté droit, attendant sagement le marchand de sable. Celui-ci ne daignant pas lui rendre visite, elle se retourna de l’autre côté. Une fois, puis deux, puis trois, toutes les dix minutes environ.

Ses yeux commençaient à piquer un peu, mais elle n’arrivait toujours pas à s’endormir. C’était toujours ça le problème, elle pensait à trop de choses, tout le temps, en même temps, et là ça commençait à ne plus aller dans sa tête. Elle avait juste vécu un peu trop de changement, un peu trop vite. Mais bon, si elle pouvait commencer à s’habituer, genre, maintenant, ce serait bien, aussi.

N’ayant pas vérifié sa montre, elle n’avait plus aucune idée de l’heure qu’il devait être. Tard, sans aucun doute. Et puis, au bout de tout ce temps à se tourner et retourner dans son lit, elle commençait à avoir envie d’aller aux toilettes. Elle se leva donc, alla faire son affaire, et revint se pelotonner dans son lit, en essayant de ne pas faire trop de bruit pour ne pas gêner les filles qui dormaient. Ne se rendant pas trop compte qu’elle n’avait fait que ça, faire du bruit, en n’arrêtant pas de bouger sous ses couvertures. Elle eut un léger soupir, se frottant un peu les yeux, et se reprépara à dormir. Et se retourna encore dans son lit. Deux fois. Essayant d’être bien installée et d’arriver à s’endormir pour de bon.


Dernière édition par Ruby Hayes le Dim 19 Juin 2016 - 20:28, édité 1 fois
#   Mar 14 Juin 2016 - 17:43

Personnage ~
► Âge : 18
► Doubles-comptes ? : Asbjorn Andreassen
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 489
Date d'inscription : 07/05/2016
Age : 18
Emploi/loisirs : En apprentissage de la vie, je crois.
Humeur : Erm... On fait ce qu'on peut?

Les dortoirs... La joie pour une fille comme moi. Tout le temps voir du monde. Jamais de tranquillité. Aucun moyen de respirer. La plupart du temps je fais exprès de rentrer un peu plus tard que les autres afin de profiter un minimum du silence. Sinon la pièce est bien trop bruyante à mon goût. Il est donc environ 21h et je viens juste de rentrer. Comme souvent, la plupart des filles sont dans leur lit. Certaines chuchotent entre elles, d'autres regardent un film, lisent ou sont sur leur portable, mais un certain calme règne. Épuisée, je m'allonge dès que j'arrive. Pour ne pas déranger les autres initiées le soir, je prends toujours ma douche le matin. Les seuls vêtements que nous portons à l'institut sont nos uniformes et je ne change jamais les affaires dans mon sac, suivant la plupart des cours sans le livre, simplement mon cahier. Je n'ai donc rien d'autre à faire que de dormir. Je me redresse et attrape un t-shirt un peu grand et un short. Marchant jusqu'à la salle de bain, je me change et me brosse les dents avant de retourner à mon lit où je m'allonge, m'emmitouflant dans ma couette.

C'était sans compter sur une des filles du dortoir qui apparemment souffre d'insomnie. Elle fait un bruit pas possible. Elle semble se tourner, se retourner, et pas du tout discrètement. Je soupire, et passe ma main sur mon visage. Allez, ce n'est pas grand chose, je suis épuisée et ce n'est pas ça qui va m'empêcher de dormir. Elle se lève finalement. Alléluia! peut être est-elle allée faire un tour histoire de se calmer.

Pas du tout. Juste les toilettes. Elle se recouche. Bon. Elle devrait s'endormir non?

Non. Elle bouge encore. Là j'en ai marre. Je me lève, en pyjama, mes cheveux roux en bataille, agacée, et me dirige droit vers son lit. Pas trop fort, mais d'un ton froid et cassant, je prends la paroles.

" Bon écoute. Ici, à Terrae, il y a des supers trucs qui s'appellent, je te le donne en mille, des couloirs. Tu n'arrives pas à dormir? Tu t'ennuies? Mais va faire un tour ma grande! Je ne sais pas ce que tu fais de tes journées, mais, personnellement, quand j'arrive, j'ai juste envie de silence, de calme et de tranquillité. Tu as chaud? Enlève ta couverture. Tu as froid? Je t'offre la mienne. Besoin de te défouler? Tu n'es pas enfermée, va courir un coup, ça ira mieux après. Néanmoins, si tu ne veux pas te retrouver collée au plafond, je te conseille d'arrêter de faire du bruit et de me laisser dormir. "


Pourquoi j'agresse toujours les gens? Après tout, peut être qu'elle ne s'est pas aperçue qu'elle faisait autant de bruit...

Oh et puis zut! Elle n'avait qu'à me laisser dormir!




♥:
 
#   Mer 15 Juin 2016 - 13:37
avatar
Invité

Elle n’avait pas dérangé la majorité des filles, qui s’étaient endormies rapidement. Quelle chance elles avaient de vivre l’expérience du dortoir aussi bien. En revanche, elle se rendit compte qu’elle avait empêché une autre fille de dormir, quand celle-ci vint lui faire des remontrances. Immédiatement, elle se sentit coupable. Intimidée par le ton peu amène, aussi. Se redressant dans son lit, elle écouta ce que la fille avait à lui dire. Ah tiens, elle était rousse, elle aussi. La jeune femme se sentait mal à l’aise d’être vue ainsi, en pyjama et les cheveux en désordre.

La fille lui expliquait qu’elle pouvait aller faire un tour, si elle n’arrivait pas à dormir. Dans les couloirs, ou quelque chose du genre. Cette idée ne serait jamais venue à l’esprit de Ruby. Elle ne se voyait pas du tout sortir comme ça, au beau milieu de la nuit, toute seule. Ce n’était pas particulièrement sécurisant. Elle ne connaissait pas encore assez l’endroit pour s’y promener de nuit. Et elle était habituée au couvre-feu instauré par son père, à partir de 9h, elle devait être dans sa chambre. C’était juste que sa chambre était plus grande que prévu, et partagée avec d’autres filles, maintenant…

-Désolée… Je n’ai pas l’habitude des dortoirs, alors je n’arrive pas à dormir.

C’était vrai qu’il faisait chaud. Elle n’était pas très habituée à cette température, mais elle la supportait. La douche fraîche qu’elle avait prise en soirée aidait aussi. Elle devrait peut-être penser à mettre un pyjama plus léger, mais ce serait d’autant plus gênant par rapport aux autres filles. Enfin bon. Nerveuse, elle porta sans y penser la main à ses cheveux, en attrapant une mèche qu’elle tritura un peu, l’enroulant autour de son index. Elle fixait l’autre rousse, espérant qu’elle n’allait pas trop mal réagir.

-Je n’ai pas pensé à sortir, à cette heure. J’arrête de faire du bruit, promis. Encore désolée de t’avoir empêchée de dormir.

Elle l’observa, se demandant depuis combien de temps elle était là. Là, à Terrae. Toutes les filles dans ce dortoir étaient arrivées depuis peu, non ? C’était la première fois qu’elle adressait la parole à quelqu’un au dortoir. Enfin, que quelqu’un lui adressait la parole, puisque ce n’était pas elle qui l’avait abordée. La rousse avait l’air très sûre d’elle et volontaire. Un peu froide et hautaine, quand même. Elle lui faisait un peu peur. Ou plutôt que de la peur, elle ressentait de l’inquiétude. Et de la nervosité, entre autres.
#   Mer 15 Juin 2016 - 14:10

Personnage ~
► Âge : 18
► Doubles-comptes ? : Asbjorn Andreassen
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 489
Date d'inscription : 07/05/2016
Age : 18
Emploi/loisirs : En apprentissage de la vie, je crois.
Humeur : Erm... On fait ce qu'on peut?

Est-ce qu'elle fait exprès d'attirer la pitié comme ça? On dirait un petit animal abandonné... J'ai la sensation d'être face à un enfant qui aurait perdu ses parents dans un magasin. Un léger soupir m'échappe, mais je me calme finalement.

" Ok ok... C'est bon... "


Je l'observe quelques secondes. Elle semble totalement perdue. Je ne sais pas depuis combien de temps elle est là. Peu, comme nous toutes, je dirais. Sauf que l'autonomie n'a pas l'air d'être son fort... Peut être que je pourrais... Oh non hein, je ne suis pas sa mère moi! Mais bon... Quand même...

Je ne reviens pas de ce que je m'apprête à faire...

Allez Hamilton, une bonne action ne coûte rien.

Si, là cela coûte du sommeil. Néanmoins, l'aider pourrait m'apporter quelque chose plus tard. Une personne se sentant redevable c'est toujours un atout. Je soupire et me lance.

" Je m'appelle Hamilton. Tu veux que je t'accompagne faire un tour dans les couloirs? Maintenant que je suis bien réveillée je vais en avoir besoin aussi je crois... "

Arg. Je regrette déjà. Je n'ai pas du tout envie de me coltiner une fille perdue durant tout le temps que je vais passer à Terrae.

Hamilton, souris et aies l'air aimable. Tu lui as assez fait peur comme ça.

En effet... Un léger sourire, se voulant rassurant, apparait sur mon visage. D'une voix douce je reprends.

" Et désolée de mon léger pétage de plombs juste avant. Je peux parfois manquer de retenue!"




♥:
 
#   Dim 19 Juin 2016 - 20:25
avatar
Invité

Finalement, la rousse se calma après avoir lâché un soupir. Ruby en fut soulagée, elle ne savait pas très bien gérer ce genre de situations, et elle n’aimait pas que les gens soient énervés. Cette fois-ci, c’était un peu sa faute, et elle se sentait encore un peu coupable. Elle resta là sans bouger, ne sachant pas trop quoi faire alors que la fille restait plantée face à elle. Elle se contenta de la regarder et d’attendre qu’elle reprenne la parole si elle voulait le faire, ou qu’elle retourne se coucher après son coup de gueule.

L’inconnue se présenta sous le nom d’Hamilton. Ruby haussa légèrement un sourcil curieux et étonné. Hamilton n’était-il pas plus un nom de famille qu’un prénom ? Enfin, elle ne chercha pas à lui demander et être trop intrusive. Hamilton, donc, lui proposa ensuite de l’accompagner faire un tour dans les couloirs, ajoutant qu’elle allait en avoir besoin aussi, maintenant qu’elle était bien réveillée. Que Ruby l’avait bien empêchée de dormir… C’était gentil de sa part, et il était vrai qu’une petite promenade tranquille ne pourrait pas leur faire de mal. Elle pourrait arrêter de trop penser à trop de choses différentes.

-Je veux bien, merci c’est sympa de ta part. Je m’appelle Ruby.

Elle lui sourit en guise de remerciements. Elle avait remarqué à quelques moments que la rousse avait l’air encore un peu exaspéré, mais elle était beaucoup plus douce et lui souriait malgré tout. Cela acheva de rassurer la jeune femme, qui lui rendit son sourire simplement. Elle ne voulait quand même pas la déranger plus, se disant que sa proposition devait être une contrainte également, causée par elle, qui l’avait empêchée de dormir.

Elle se tourna pour poser ses pieds sur le sol, enfilant rapidement ses chaussons. Elle se leva en essayant de faire le moins de bruit possible, prête pour leur petite virée dans les couloirs. Pendant ce temps, Hamilton s’excusa de sa réaction précédente d’une voix douce.

-Ce n’est rien, je suis consciente aussi que je devais faire trop de bruit, c’est normal que ça t’ait énervée.
#   Lun 20 Juin 2016 - 18:54

Personnage ~
► Âge : 18
► Doubles-comptes ? : Asbjorn Andreassen
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 489
Date d'inscription : 07/05/2016
Age : 18
Emploi/loisirs : En apprentissage de la vie, je crois.
Humeur : Erm... On fait ce qu'on peut?

Arg elle m'agace. Cette Ruby ne sait clairement pas s'imposer, elle est trop précieuse et ça m'énerve. Mais bon, je n'en montre rien, et garde mon sourire.

" Allez c'est pa... "

Cependant, une chaussure atterrissant en plein dans mon visage me coupe dans ma phrase, m'arrachant un cri. Un second, pas à moi mais à la lanceuse de godasse, retentit dans le dortoir.

" Putain vous allez la fermer oui???"


Je me tourne vers la fille et m'apprête à répondre quand je sens un liquide chaud couler de mon nez. Lentement, je lève une main et essuie le dessus de ma lèvre. Je regarde la peau de mon index: elle est pleine de sang. Rageusement, j'attrape la chaussure que l'autre a envoyé. Elle ne s'est pas foutue de moi! C'est une Dr.Martens, autrement dit, une chaussure pesant 5kg, et j'exagère à peine.

" Mais t'es tarée non?! " je m'écris.

Je lui balance sa godasse dessus.

" Tiens! assomme-toi avec, tu dormiras mieux! "

Puis je sors du dortoir en claquant la porte derrière moi, le visage en partie dans mes mains pour ne pas laisser de sang couler sur le sol ou sur mes vêtements. Tant pis pour Ruby, elle sait ouvrir une porte je pense.

Hamilton, où vas-tu? Tu ne sais pas où est l'infirmerie, tu ferais mieux d'attendre la gamine.


Soupirant, je m'appuie contre le mur devant la porte du dortoir, attendant que celle-ci s'ouvre. Ce qui ne tarde pas. Dès que Ruby passe sa tête, je lui demande.

" Tu peux b'attraber des bouchoirs?"


Je n'arrive même plus à parler. Mon nez me fait atrocement mal et j'ai du sang partout.

" Et dis boi que l'autre a eu sa tête éclaté bar la chaussure... "




♥:
 
#   Mar 21 Juin 2016 - 17:00
avatar
Invité

Elles étaient prêtes à sortir se promener dans les couloirs, et Hamilton allait dire une dernière chose, quand elle reçut une chaussure en plein visage, lâchant un cri. Une autre fille, dans le dortoir, leur enjoignit de se taire, de manière assez grossière. Ruby, qui avait sursauté au moment de l’impact, grimaça légèrement en voyant le sang couler de son nez. Ça ne devait pas être agréable du tout. Elle se sentit coupable, parce que c’était de sa faute si elles faisaient du bruit et avaient dérangé les autres.

Hamilton, elle, s’énerva derechef, et ne participa pas au silence et à la tranquillité du dortoir en criant sur la fille et en lui lançant la chaussure dessus. Ruby pensa en passant qu’il n’était pas très respectueux et poli d’envoyer des chaussures sur les autres. C’était dangereux, aussi. La rousse saignait du nez et avait l’air de souffrir.

Elle sortit d’ailleurs du dortoir en claquant la porte, la laissant derrière. Ruby se retrouva donc seule debout dans les dortoirs. Elle entendait la fille qui leur avait crié dessus grommeler et jurer. Il semblerait que Hamilton ait réussi à la toucher dans son lancer à l’aveugle, dans la pénombre du dortoir. Elle ne fit pas de commentaires et, essayant de rester le plus discrète possible, et alla prendre quelques mouchoirs dans son sac. Hamilton en aurait sûrement besoin, car elle était partie en coup de vent. Elle n’allait pas essuyer le sang qui coulait de son nez avec sa main.

Elle sortit donc elle aussi, moins d’une minute après Hamilton. Celle-ci lui demanda alors si elle pouvait lui donner des mouchoirs, et Ruby obtempéra, puisqu’elle les avait déjà. Elle espérait que ce serait suffisant. Et aussi qu’elle n’avait pas trop mal au nez… Son dernier commentaire la surprit un peu, puis elle se dit que la rousse s’était montrée un peu sanguine dès leur « rencontre ».

-Je ne sais pas ce qu’il en est de sa tête, mais tu l’as touchée avec la chaussure, je crois. Elle avait aussi l’air de souffrir. Ça ira ? Est-ce que tu veux qu’on aille à l’infirmerie ? Je peux t’y amener si tu veux.

Elle s’était procuré un plan des lieux, lors de son premier jour à Terrae, et avait vérifié l’emplacement des quelques endroits où elle pourrait passer du temps. L’infirmerie n’était qu’un détail, elle ne se blessait pas souvent et n’avait pas une santé fragile, mais elle avait mémorisé sa location au cas où. Et finalement ça pouvait être utile. Elle était prête à y emmener Hamilton si elle le souhaitait.
#   
Contenu sponsorisé

 

Insomnie (PV Adélaïde)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1Terrae, Une nouvelle ère commence... :: L'Institut Terrae.
 :: Dortoirs Novices. :: Dortoirs des filles.