Partagez
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Plus fort que soi-même [Mitsuki]
##   Mer 29 Juin 2016 - 0:45

Personnage ~
► Âge : 20 ans
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
Elio Da Valle
Elio Da Valle
Etoile Eau Lunaire
Messages : 369
Date d'inscription : 13/03/2011
Age : 26
Humeur : A toi de deviner...


Elio sourit tendrement en refermant la porte de la chambre derrière lui. Il se dirigea tête baissée vers son lit. Il s'assit confortablement toujours avec ce même sourire. Il était fébrile, impatient. Il tenait une grande lettre dans ses mains et il était curieux et heureux de pouvoir l'ouvrir. Mais il se retenait un peu pour faire durer le plaisir. Son cœur battait rapidement contre sa poitrine.
Une lettre de sa famille. C'était important pour lui. Il avait 5 frères et sœurs au total il faut dire ! Une joyeuse famille nombreuse !

Il se décida enfin à ouvrir l'enveloppe qui contenait à l'intérieur plusieurs plus petites enveloppes. Il avait toujours gardé contact avec sa famille depuis qu'il était ici. Toujours. Ils s'envoyaient des courriers régulièrement. Chaque petite enveloppe refermait un peu d'intimité pour chacun.
Depuis que cet homme était venu le chercher, ils n'avaient jamais reparlé de ce qui s'était passé, il y avait bien eu des références mais sans jamais poser des mots précis. Juste des allusions. Cela avait été dur pour tout le monde, et il était plus facile de ne pas en parler. Les lettres parlaient de la vie de chacun, les bonheurs comme les peines, mais pas de grands changements dans la famille Da Valle.

L'italien lisait chaque lettre avec délectation et amour. Sa chère famille. Quand bien même il s'entendait plus ou moins bien avec certains d'eux. Celle qui attendait le plus était sans doute celle d'Amalia, sa grande sœur, si proche de lui. Ils partageaient tout ensemble, même leurs plus grands secrets...Il souriait bêtement lorsqu'il prit cette lettre suivante sans y faire attention. Il l'ouvrit, déplia la lettre et commença à lire...

Il ne reconnut pas de suite l'écriture. Une écriture inhabituelle. Il fronça les sourcils. Cela commençait ainsi :


« Bonjour Elio,

Cela fait longtemps maintenant qu'on ne s'est pas reparlé. Quelques années déjà.
Je ne sais pas si je fais bien de t'écrire, mais comprends-bien que je le fais parce que j'en ai besoin.
Tu sais je n'ai jamais plus oublier ce qui s'est passé. Je regrette toujours autant d'avoir agit de la sorte. Je ne savais pas ce que je faisais, j'étais jeune, naïve.
Je sais que je t'ai blessé. Je sais que je n'aurais pas du. Je n'ai cessé d'y penser depuis. Je m'en veux tellement tu sais, encore aujourd'hui.
Tu as été et tu resteras le meilleur des amis que j'ai eu. Plus rien n'est pareil sans toi. Ma vie a changé. Bien trop à mon goût. Je ne sais pas si je devrais te l'écrire mais tu me manques El... »


La main du jeune homme se crispa sur la lettre tandis qu'il relevait la tête. Son cœur battait vite mais pour une raison différente cette fois-ci...Il sentait cette amertume qu'il avait eu déjà à cette époque. Il ne comprenait ce que fichait cette fichue lettre ici ! Il se souvint de la remarque en petit de sa mère à la fin de sa lettre. Fichue Camille !
Pourquoi fallait-elle qu'elle lui écrive ? Pourquoi ? Ne pouvait-elle pas le laisser tranquille ? Ne pouvait-elle pas faire sa vie de son côté comme il le faisait et le laisser tranquille ? Oui ça faisait longtemps et alors ? Il n'avait rien oublié. Rien.
Il se souvenait de ce jour où elle était arrivée chez lui par surprise et que sa vie avait basculé...Il se souvenait de son attitude étrange...De la révélation...Du mélange des sentiments en lui...Entre la tristesse, la déception, la colère et la rage...Et encore aujourd'hui ces mêmes sentiments...

Il étouffait. Il avait la colère à la gorge. Elio n'était pas un garçon hyper nerveux, ni violent, mais là c'était trop ! Il se leva rapidement de son lit et fila dehors.
Il fallait qu'il s'exprime, qu'il expulse cette mauvaise énergie. Il allait d'un bon train. En fait il trottinait sans même s'en être vraiment rendu compte. Il la détestait ! Il la détestait ! Oh il la haïssait tellement !

Il s'était mis à courir, comme si cela allait annuler toute cette histoire. Comme si cette lettre n'était jamais arrivée jusqu'à lui. Il s'arrêta en reconnaissant le lac. Il était loin. Très loin. Depuis combien de temps était-il parti ? Il n'en savait rien. Il n'avait rien pris avec lui, pas même une montre ou un téléphone portable...
Il resta un instant à fixer le lac, comme si quelque chose d'incroyable allait se passer. Il ferma le poing sous la colère. Et puis il se mit à hurler. N'était-il pas seul après tout ?
Et puis dans une envie soudaine il se mit à faire une boule d'eau avec l'eau du lac, et d'un coup la lança contre un arbre avec une rare violence. Une violence inhabituelle. Une violence qu'il n'avait jamais. Qu'il n'avait jamais eu avant elle en fait. Et puis il recommença. Une autre, et encore une autre, et puis plusieurs en même temps. Il hurlait en lançant les boules contre les arbres. Il allait de plus en plus vite, de plus en plus fort. Ses yeux verts virèrent vers le bleu, de plus en plus intense, bien qu'il ne s'en rendait pas compte. Son corps était un mélange d'étranges sentiments poussés à l'extrême qu'il n'avait connu dans cette intensité là. Ses yeux se mirent à briller sous la rage. Oui des larmes de rage...

Elio se mit soudainement dans un mutisme, presque plus intimidant que ces précédents cris. Il fixa l'eau du lac. Il commencerait par le bord. Il se concentra cela pouvait geler...Il le fit doucement. Cela demandait de l'énergie, beaucoup d'énergie ; mais il en avait à revendre de l'énergie. Et inconsciemment il planait d'essayer de geler le lac, quand bien même il n'en avait sûrement pas les capacités. Cependant son travail avançait bien. Il ne se contrôlait plus. Il ne contrôlait plus rien. Il se laissait aller par quelque chose en lui même. Quelque chose de grand, quelque chose d'immense, quelque chose de nouveau, quelque chose de lui qui s'était comme réveillé à le lecture de la lettre...


Plus fort que soi-même [Mitsuki] 92999953E1

by me

1er compte de Haley

##   Jeu 7 Juil 2016 - 12:25

Personnage ~
► Âge : 25 ans
► Doubles-comptes ? : Allen & Hideko
► Rencontres ♫♪ :
Mitsuki Hojitake
Mitsuki Hojitake
Master Tonnerre Lunaire
Messages : 2919
Date d'inscription : 23/01/2011
Emploi/loisirs : Faire ce que je veux o/
Humeur : EXCELLENTE !

Je terminai d'écrire les derniers mots du dossier que j'avais rédigé et le fermai lentement avant de le donner à Tomoe dans un sourire. J'avais passé une nuit atroce. Je m'étais réveillée toutes les heures, animée par un désir de vengeance que je ne comprenais pas, jusqu'à ce que je me réveille pour de bon, à 6h du matin, ne pouvant plus fermer l'oeil. L'appel de ce garçon était bien plus fort que ceux que j'avais l'habitude de recevoir, n'étant habituellement réceptive qu'aux appels concernant la perte et la solitude. Je m'étais immédiatement rendue en salle des Masters, prenant à peine le temps de m'habiller. La chance était toutefois de mon côté et je retrouvais Tomoe qui était déjà là. Je lui racontais ma nuit, et, comme à son habitude, elle parvint à trouver les mots qu'il fallait pour me calmer, avant de me donner un dossier vierge à compléter. Il allait falloir aller chercher cette personne rapidement.
Le dossier remis, elle m'informa qu'elle allait le faire parvenir à Hideko et qu'elle essaierait de le faire passer en priorité sur les prochaines missions de récupération des Masters, missions qui seraient fixées lors de la prochaine réunion. Je l'en remerciais, et partis prendre un café à la cafétéria avant de rentrer chez moi.
J'espérais ne pas recevoir d'autres Appels dans la journée, le dernier m'ayant un peu secouée. Modoki et Mokona m'accueillirent faiblement, en manque de batterie, et je les rechargeai dans un léger soupir avant de me diriger vers ma chambre pour enfiler un short et un débardeur. Je mis rapidement mes baskets, et sortis de chez moi pour commencer mon footing habituel, qui avait pourtant commencé plus tard que prévu. Il était déjà 10h du matin.
Courir me fit du bien et me changea les idées. Je décidai de changer un peu mon itinéraire et fit un long tour dans le village avant de me diriger vers la forêt où j'avais l'habitude de crapahuter. Le chant des oiseaux faisait plaisir à entendre. Le printemps avait mis du temps à arriver, mais désormais l'été était là et c'était bien agréable de revoir ce soleil, dont les rayons filtraient à travers les arbres.
Dans ma course pourtant, je fus attirée par un élément qui me laissa perplexe. Ordinairement, je courrais assez tôt le matin pour qu'il n'y ait encore personne dans la forêt. Il fallait croire qu'en milieu de matinée, les gens étaient suffisamment réveillés pour aller se promener dans la forêt !
Je décidai de laisser couler, pensant qu'il s'agissait seulement de quelques personnes qui s'entraînaient dans la forêt, avant de ressentir un pic d'énergie violent qui me stoppa dans ma course. Non. Ce n'était définitivement pas juste un entraînement. Je me dirigeai vers la source de cette puissance, et arrivai au lac. Un frisson me parcourut l'échine lorsque je repensais à mon combat avec Akihiko, ici-même... La vue du lac se gelant me pétrifia un instant, avant que je ne me décide à agir. J'aperçus Elio, sur la rive opposée à la mienne, et ne le reconnus pas. Malgré la distance, je le sentais énervé et hors de lui, la puissance qu'il dégageait confirmant ma pensée. Il venait de révéler son potentiel d'étoile...
J'ignorais s'il m'avait vue ou non. Je me sentais comme une intruse.

-Elio ! Elioooo !!

Je ne sais pas s'il m'entendait. Je ne sais même pas si j'avais raison d'intervenir ; j'imaginais que non. Pourtant, je ne pus m'en empêcher, et je commençai à courir dans sa direction pour le rejoindre, contournant le lac.

-Elio ! Qu'est-ce qu'il t'arrive ?!

Elio... Je l'avais rencontré il y a bien longtemps maintenant. Nous n'avions jamais été extrêmement proche, mais je tenais pourtant à lui, probablement à cause de l'horreur que nous avions traversé ensemble.
Il avait mis beaucoup plus de temps à évoluer que moi, c'est en tout cas ce que je constatais en réalisant qu'il dévoilait seulement son potentiel d'étoile. J'imagine que c'était parce qu'il avait toujours été si gentil, si doux, si prévenant... Il devait lui en falloir pour qu'il craque. Et visiblement, c'était arrivé.
J'accélérais ma course, m'inquiétant pour lui.

-Elio, mon dieu, qu'est-ce qu'il s'est passé ?!
m'exclamai-je en réalisant que la moitié du lac avait déjà été gelée. Elio...


Plus fort que soi-même [Mitsuki] Mitsu-signa
Ronron jtm ♥️

Et merci à Elfie pour l'avatar OMG CE KDO JPP
##   Sam 30 Juil 2016 - 0:14

Personnage ~
► Âge : 20 ans
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
Elio Da Valle
Elio Da Valle
Etoile Eau Lunaire
Messages : 369
Date d'inscription : 13/03/2011
Age : 26
Humeur : A toi de deviner...


Elio était concentré. Il ressassait les mêmes images dans son esprit ; celles qui s'étaient déroulées devant ses yeux il y a quelques années de cela...Ses sentiments n'avaient en rien changé. Il n'avait pas évolué de ce côté là, mais pourquoi l'aurait-il fait ? L'italien n'était pas du genre à être violent, ni à s'énerver, ni à en vouloir aux gens en général. Les attaques qu'il avait subit, il les avait reçu en silence, sans un mot. Et puis quelque part il oubliait, il se disait que l'autre personne n'avait pas voulu dire cela, qu'elle avait des problèmes, pas de bonne humeur, bref il trouvait toujours de bonnes excuses aux autres. Mais pas là.

Elio n'avait rien pardonné. Rien du tout. Même pas une infime partie. Peut-être était-il du genre à ne jamais pardonner ? Il n'en savait rien cela ne lui était jusqu'alors jamais arrivé. Il n'avait que 19 ans.
Il était comme dans une bulle à cet instant-là. Sa concentration et son pouvoir étaient à leur maximum. Il ne contrôlait plus rien, tout ce qu'il faisait c'était suivre une force immense qui le poussait à agir de la sorte. Il n'avait ni la force, ni l'envie de contrer ou ne serait-ce que prendre ce que cela voulait dire. Il allait geler ce fichu lac...

Et puis il perçut comme une voix. C'était lointain...Féminin...Cette voix il la connaissait...Il appréciait cette personne là...Mais il était loin...Loin de tout cela...Loin de la réalité...Il voulait revenir à la réalité. Reconnaître cette personne, mais l’exercice était fastidieux. Et puis la voix recommença. Cela l'aida. Il cligna des yeux tandis que sa violent colère était en train de partir...Il recommençait à voir les contours de la réalité...Cela se précisait au fur et à mesure que ses yeux perdaient leur intensité bleue pour revenir vers leur traditionnel vert. Il cligna des yeux une deuxième fois, tandis que la personne se trouvait désormais à ses côtés. Il avait du mal...Il avait utilisé beaucoup d'énergie d'un coup et c'était inhabituel pour lui...Il n'était pas entraîné pour. La voix lui demanda ce qu'il s'était passé. Il ne comprenait pas. On dit que la rage aveugle, peut-être était-ce un peu vrai au fond ?

Et puis enfin la vue lui revenait complètement. Il reconnut de suite ces cheveux blancs comme la lune. Mitsuki. Son cœur se serra. Sa vue le partageait toujours entre deux sentiments. Celui de la joie de la revoir, parce qu'il l'aimait bien et qu'il l'admirait et également de la tristesse pour ce qu'ils avaient vécut à l'époque...Il suivit son regard et vit le lac gelé. Le lac gelé ? Mais on était en plein été !? Il sentit le regard inquisiteur de la demoiselle sur lui...Il se sentit un peu bête et déboussolé...Qu'est-ce qu'il s'était passé déjà ? Et puis il se souvint. La lettre. La colère. La fuite. La course. La rage. La haine. La violence.
Le jeune homme regarda la lac qui s'était devant lui, moitié gelé. C'était vraiment lui qui avait fait cela ? Seul ? Par lui-même?


Je...euh...Je ne sais pas très bien ce qui m'est arrivé...J'ai été pris d'une violente rage...je...après je ne sais pas...J'ai couru...Et puis voilà...Je me souviens juste de ces sentiments en moi...Je ne sais pas...je ne comprends pas...Tu crois que j'ai vraiment fait ça tout seul ?...

Alors bien sûr Elio n'imaginait pas un master planqué quelque part qui aurait fait ça, mais il avait tellement de mal à s'imaginer...Depuis quand était-il capable de faire ce genre de choses ?
En tout cas sa voix, autant que son visage montraient à quel point il était perdu. Il savait que Mitsuki était master maintenant. Elle avait évolué bien plus vite que lui...Il faut dire qu'il était plutôt du genre lent pour la plupart des choses...


Je...je vais essayer de réparer ça...

Il essaya de se concentrer pour réchauffer l'eau. Il plissa les sourcils et les yeux, tendant les bras devant lui. Il chercha l'énergie mais c'était dur...c'était loin...Il se sentait comme vidé...Alors après quelques courtes minutes, il s'arrêta. Il commençait à transpirer et rougir. Il balbutia gêné:

Je..je ne vais pas y arriver...C'est trop dur...c'est trop grand...C'est comme si je n'avais pas assez d'énergie pour le faire...

Son regard verdoyant se perdit sur les zones du lac qui réchauffées par son pouvoir venaient de redevenir liquide. Mais cela ne représentait même pas un quart de la surface totale gelée...Ils allaient faire comment maintenant ? D'une petite voix il articula :

Je...je suis désolé...

Et une nouvelle fois à son compteur où il se sentait terriblement ridicule devant Mitsuki...


Plus fort que soi-même [Mitsuki] 92999953E1

by me

1er compte de Haley

##   Mar 2 Aoû 2016 - 14:18

Personnage ~
► Âge : 25 ans
► Doubles-comptes ? : Allen & Hideko
► Rencontres ♫♪ :
Mitsuki Hojitake
Mitsuki Hojitake
Master Tonnerre Lunaire
Messages : 2919
Date d'inscription : 23/01/2011
Emploi/loisirs : Faire ce que je veux o/
Humeur : EXCELLENTE !

Elio revint à lui alors que je sentais son énergie s'effondrer. Je me pinçai la lèvre inférieure alors que je le voyais choqué par ce qu'il avait fait. Il fixa le lac quelques longues secondes, qui me parurent durer une éternité. Est-ce que j'avais eu raison d'intervenir ? Elio semblait au plus mal, et le voir dans cet état me serrait le coeur. C'était le genre de garçon qui, pour moi, ne méritait pas d'être triste. Il était toujours si gentil, si souriant... Si avenant.
Je me décidai finalement à me rapprocher un peu plus, sentant l'état d'alerte dans lequel se trouvait Elio.

-Non, non...! Elio, ne...


Je n'eus pas le temps d'en dire davantage que je le sentis puiser sur ses dernières ressources pour essayer de réparer les "dégâts" qu'il avait fait sur le lac. Il me semblait si faible, si fragile à cet instant. Le voir comme ça me faisait mal. Ses paroles me nouèrent l'estomac et je m'approchai de lui, tentant de lui offrir un regard que j'espérais rassurant.

-Ne t'inquiète pas, tu n'as pas à t'excuser... Tu n'as fait de mal à personne, tu sais ? Alors ne t'en fais pas !


Et heureusement. Vu l'état dans lequel il se trouvait, si quelqu'un était arrivé au mauvais moment, je pense que ça aurait pu être très grave. Mais ne parlons pas de malheur. Heureusement, rien de tout ça n'était arrivé.
Avec hésitation, je me permis pourtant de lui attraper délicatement le bras, l'invitant à s'asseoir par terre.

-Essaie de te reposer. Ne te fais pas de souci pour le lac... Ca va bien finir par fondre ! Et puis sinon, quelques feux passeront par là et s'amuseront... Ne te fais pas de souci pour ça !

Je me sentais terriblement inutile. Je ne savais pas quoi faire, pas quoi dire. J'avais l'impression d'être un pot de fleur qui se contentait de sortir des phrases standards.

-Tu as dévoilé ton potentiel d'étoile,
déclarai-je enfin, même si j'imaginais qu'il l'avait déjà compris. Je ne sais pas ce qui t'a mis dans cet état, mais ça a vraiment dû te faire de l'effet pour que tu réagisses ainsi...

Surtout au vue de son caractère timide... Il devait en falloir pour qu'il se mette hors de lui.

-Tu as quasiment épuisé toute ton énergie... Attends, je dois avoir de l'eau quelque part ! dis-je en me tortillant sur moi-même, essayant de choper la bouteille d'eau qui était attaché à ma ceinture lorsque je courrais. Tiens ! Bois. Ca te fera du bien...

Je m'installais en tailleur, ne sachant que trop peu ce que je pouvais ajouter. Aussi, timidement, je demandai d'une petite voix :

-Elio... Qu'est-ce qui t'a mis dans cet état ?


Plus fort que soi-même [Mitsuki] Mitsu-signa
Ronron jtm ♥️

Et merci à Elfie pour l'avatar OMG CE KDO JPP
##   Sam 20 Aoû 2016 - 12:59

Personnage ~
► Âge : 20 ans
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
Elio Da Valle
Elio Da Valle
Etoile Eau Lunaire
Messages : 369
Date d'inscription : 13/03/2011
Age : 26
Humeur : A toi de deviner...


Elio était complètement paumé. Vraiment. Il se sentait vidé de toute énergie. Il savait à peine comment il était arrivé là. Bien sûr il savait qu'il avait couru, mais il ne se souvenait d'aucunes images à ce moment-là. Et puis cette histoire de lac gelé...Comment c'était possible de faire cela ? Il n'en avait pourtant pas les pouvoirs...Il était plutôt doué avec l'eau mais quand même...
Mitsuki tenta de le rassurer, ou du moins c'est comme cela qu'il le ressentit. Il vit son regard tendre et en même temps inquiet. C'était rare qu'il inquiète les autres. En vérité cela lui arrivait même pratiquement jamais. Oui elle avait raison il n'avait fait de mal à personne...tant mieux...Heureusement pour Elle qu'elle n'était pas ici...Sans doute serait-il allé bien plus loin...

La demoiselle prit le bras de l'italien, qui le remarqua à peine, tout juste une aide pour tenir debout. Pourtant à une époque il aurait été bien gêné, ses joues se seraient empourprés aussitôt de rose. Mais pas là. Il était ailleurs. Loin.
Il suivit le mouvement que lui insufflait la master, et s'assit. Il se sentait terriblement lourd. Cela faisait du bien d'être aussi près du sol. Ca avait un côté rassurant. Oui le lac allait fondre...Et les feux seraient contents...oui ils pourraient s'entraîner...
Son potentiel étoile ? Hein ? Comment ça ? Il leva son regard verdoyant sur la jeune femme et articula toujours un peu à côté de la plaque:


Comment ça mon potentiel étoile ?...C'est quoi ?...

Alors bien sûr qu'il en avait entendu parler et même qu'il savait très bien ce que c'était, mais là il était tellement fatigué et ailleurs qu'il avait du mal à ordonner ses idées et à se concentrer. Rien ne tournait normalement à ce moment-là dans sa tête. Il n'y arrivait pas. Trop d'énergie.
Il accepta sans un mot la bouteille d'eau que Mitsuki lui tendit. Il porta la bouteille à sa bouche, machinalement. Le liquide limpide lui faisait du bien. C'était frais. Doux. Comme si cet eau contenait plus de vie que quoi que ce soit d'autre.

Alors que Mitsuki s’installait en face de notre garçon, elle lui demanda ce qui l'avait mit dans cet état. Il n'en fallait pas plus pour que tout ne nouveau se remettre en route dans sa tête comme un film que l'on connaît par cœur...Pour suivre la rage, la déception et la tristesse faisaient leur apparition. Il reprit un peu d'eau avant de reprendre d'un air dépité :


Elle m'a envoyé une lettre avec le courrier de ma famille...La personne qui m'a fait venir ici..

Il le savait bien que c'était sa faute à Elle, le vide avait été totale après ce qu'Elle avait fait. Dans un effort il ajouta:

Elle m'a trahit...Elle avait toute ma confiance depuis des années...mais elle m'avait mentit tout ce temps...

Il sentit son cœur se serrer à ses mots et pour la première fois, des larmes de tristesse montaient à ses yeux. Pourquoi ? Pourquoi lui faire ça à lui ? Prenant sa tête dans l'une de ses mains il ajouta :

Cette personne était mon meilleur ami...Pendant plusieurs années...nous nous connaissions depuis tous petits...Mais elle m'avait caché sa véritable identité...Comme à beaucoup d'ailleurs...Mais on se disait tout normalement...Mon meilleur ami de toutes ces années...était...une fille...Et pendant toutes ces années je ne le savais pas...

Il se demandait encore comment il avait pu être aveugle et débile au point de ne rien voir...Il ne comprenait toujours pas comme cela avait pu être possible...

Il avait toute ma confiance...il savait tout de moi...et moi rien...
Et maintenant ça envoi des lettres pour se faire pardonner !


La rage ressortait dans sa dernière phrase. Elio avait les yeux brillants de larmes. Mais il ne voulait pas les laisser couler. Il articula avec difficulté, et se sentait faible une nouvelle fois devant Mitsuki:

Je...je n'en ai parlé qu'à Olivia...Personne d'autre ne sait...

Juste Olivia...Pas même Selvi...Ou du moins pas encore...Il lui dirait un jour...Mais c'était encore trop tôt...Il ne voulait pas gâcher leurs heureux moments avec ce genre de choses. Il voulait la protéger de sa propre souffrance...Même si il savait bien qu'il jour il faudrait lui dire.


Plus fort que soi-même [Mitsuki] 92999953E1

by me

1er compte de Haley

##   Mer 24 Aoû 2016 - 14:41

Personnage ~
► Âge : 25 ans
► Doubles-comptes ? : Allen & Hideko
► Rencontres ♫♪ :
Mitsuki Hojitake
Mitsuki Hojitake
Master Tonnerre Lunaire
Messages : 2919
Date d'inscription : 23/01/2011
Emploi/loisirs : Faire ce que je veux o/
Humeur : EXCELLENTE !

Je n'avais jamais réellement été proche d'Elio. Comme je l'ai déjà dit, nous étions plutôt des bonnes connaissances qui avions un passé commun ; du moins ici, à Terrae. Rien d'autre ne nous rapprochait réellement, je ne savais au final rien de sa vie, tout comme il ne devait pas connaître grand chose de la mienne non plus. Et pourtant, aussi étrange que cela puisse paraître, je m'étais toujours sentie en confiance avec lui. Je n'avais pas peur de lui parler, et si aujourd'hui c'était lui qui s'ouvrait à moi... Je sais que l'inverse ne m'aurait pas choqué. Ca m'aurait sans doute paru normale que je lui parle de ce qui me dérangeait si ça avait été moi qui était dans le mal.
Certaines choses ne s'expliquent sans doute pas, ou bien est-ce simplement à cause de ce passé que nous avons en commun ; comme si ce qui nous rapprochait étaient les malheurs.
J'écoutais attentivement Elio, m'assurant qu'il reprenait un peu de force et qu'il n'allait pas s'évanouir. Je fus contente de le voir accepter mon eau, et, assise en face de lui, je fixai ces lèvres qui me délivraient son secret.
Il s'était fait avoir. Dupé. Je ne pus m'empêcher de ressentir un léger pincement au coeur. J'eus du mal à le comprendre au début. Et puis, petit à petit, tout me sembla plus clair dans mon esprit. Et je compris pourquoi il s'était mis dans cet état. Pourquoi il s'était emporté. Pourquoi il avait craqué.
Je n'avais jamais ressenti quelque chose comme ça. On m'avait déjà menti, certes, mais je n'avais jamais été trahie de cette façon-là. Pendant toutes ces années, Elio s'était fait avoir. Son "meilleur ami" s'était moqué de lui. Comment pouvait-on mentir sur ces choses-là ? C'était insensé. Je n'en comprenais pas l'intérêt. A quel moment cette personne s'était-elle dit "Tiens, je vais mentir à tout le monde et me faire passer pour ce que je ne suis pas !". Je n'arrivais pas à comprendre ce que ça avait pu lui apporter. C'était n'importe quoi...
Ses yeux embués me serrèrent le coeur, tout autant que sa voix lorsque la rage reprit le dessus. Il était bouleversé, et ça se comprenait bien. Comment cette fille, qui lui avait menti tout ce temps, avait-elle pensé un jour qu'elle pourrait avoir le droit de lui faire subir ça ?
J'étais en colère. Parce que même pour le peu que je connaissais Elio, je savais qu'il était quelqu'un de réservé, d'assez discret et de timide. Alors j'imaginais que pour qu'il s'ouvre, pour qu'il dévoile tous ses secrets, il en fallait. Sauf que là, la confiance s'était brisée à l'instant où il avait découvert que si lui avait dit toute la vérité, son amie n'avait fait que lui mentir...
Machinalement, je pris la main d'Elio pour la serrer dans la mienne. Il pourrait être gêné s'il le voulait, retirer sa main si ça le gênait ; je voulais juste qu'il sache que j'étais là. Et que je n'allais pas le laisser comme ça.

-Je suis désolée...
soufflai-je.

Une trahison pareille... Suivie d'un enlèvement par les scientifiques quand il était arrivé à Terrae. Dis donc, c'était drôlement joyeux comme vie... Pauvre Elio. Il ne méritait pas ça... Vraiment pas. Je le voyais tellement souriant, tellement attentif aux autres, gentil, serviable... A quel moment avait-il mérité de se prendre tout ça dans la tête ?
Je resserrai un peu la pression que j'exerçai sur sa main, cherchant inlassablement ce que je pouvais lui dire sans jamais trouver. Finalement, je finis par exploser.

-Elle n'avait pas le droit de faire ça... Tu ne le mérites pas. Je ne comprends même pas l'intérêt de cette... idée débile.

J'essayai de croiser son regard.

-Elio... C'est quoi le nom de cette fille ?


J'aurais pu aller la voir. Mais j'imagine que ça n'aurait pas été bien malin. Et surtout, est-ce que ça aurait été utile ?
Alors il y avait bien une autre solution. Essayez de regarder autour de moi comment bloquer le courrier de cette fille. Parler à Chris, peut-être que c'était lui qui s'occupait du courrier, puisqu'il gardait l'entrée de Terrae. En parler à Hideko. Il devait forcément y avoir quelque chose que je pouvais faire. Je ne voulais plus retrouver Elio dans cet état. Même si finalement ce n'était que dû au hasard que je le vois ainsi aujourd'hui.
Mais je n'avais pas menti. Il ne méritait pas ça. Il ne méritait pas ce traitement, cette façon d'agir... Comment pouvait-elle venir lui parler après ce qu'elle avait fait ? Est-ce qu'au moins elle réalisait ce qu'elle avait fait...? Une trahison pareille, je ne comprenais toujours pas. Il n'y avait aucun but. Si ce n'est celui de le blesser... Avait-elle vraiment été jusque là ? J'espérais que non. De tout coeur.

-Je vais faire en sorte que tu ne puisses plus être contactée par cette fille. Elle ne te mérite pas de toute façon.


Plus fort que soi-même [Mitsuki] Mitsu-signa
Ronron jtm ♥️

Et merci à Elfie pour l'avatar OMG CE KDO JPP
##   Mer 5 Oct 2016 - 18:12

Personnage ~
► Âge : 20 ans
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
Elio Da Valle
Elio Da Valle
Etoile Eau Lunaire
Messages : 369
Date d'inscription : 13/03/2011
Age : 26
Humeur : A toi de deviner...


Elio était une boule de sentiments qui se mélangeaient dans tous les sens et se perdaient. Il avait besoin de toucher le sol pour se sentir dans la réalité. Un mauvais cauchemar. C'était comme un très mauvais cauchemar...Il la haïssait. Il n'avait jamais haït personne avant. C'était la première fois qu'il ressentait cela pour quelqu'un. Après toute l'amitié, la haine. L'envie de détruire l'autre jusqu'à une fin en souffrance. Il n'aurait jamais pensé être capable de telles idées. Il n'avait jamais souhaité le malheur ou la mort de quelqu'un. Jamais. Mais là il y pensait. Le mal apporte le mal.

Mitsuki et Elio avaient une drôle de relation indéfinissable. Ils ne se connaissaient pas et pourtant se sentaient en harmonie l'un avec l'autre. Ils n'avaient jamais échangés sur leur vie, leurs passions, leurs désirs. Mais ils avaient vécut cette enlèvement si fort...Elio se sentait en total confiance avec elle. Comme si il pourrait tout lui dire. Il ne craignait rien. Il savait qu'il n'y aurait pas de jugement dans son regard. Elle était une oreille attentive. Mais Elio n'était pas du genre à se confier. Il ne voulait pas embêter les autres avec ses petits problèmes à lui, les autres avaient déjà les leurs.

Mais là il lui avait dit. Il n'aurait pas pu faire autrement, il fallait que ça sorte. Il fallait qu'il partage cela avec quelqu'un, et c'était Mitsuki qui avait été là à ce moment-là. Maintenant elle savait tout. Mais lui ne savait pas quoi faire pour oublier. Il ne savait pas quoi faire pour aller mieux.
Il sentit la main de Mitsuki qui se posait sur la sienne. Normalement il aurait été gêné. D'autant plus que pendant un moment il avait crû être amoureux d'elle...Mais il s'était trompé, cela n'était pas de l'amour. Il avait de l'admiration. Elle était si forte. Les yeux verts de l'italien étaient perdus sur l'herbe, mais lorsqu'elle parla, ils se tournèrent vers elle. Il ne dit rien. Elle n'avait pas à s'excuser...Mais cela sonnait juste comme des mots doux d'encouragements à ses oreilles. Il l'écouta parler. Des mots que son cœur capturait à peine étaient-ils prononcés. Son nom...Il ne l'avait pas vraiment reprononcé depuis...il disait toujours Elle. Même dans sa tête il ne le disait pas. Il pouvait le faire même si cela lui demandait un effort. Un C. Un A. Un M. Un I. Deux L. Et un E.


Camille.

Ce nom était une bombe dans son cœur, dans son esprit, dans son être. Et puis elle ajouta qu'elle ferait en sorte qu'elle ne puisse plus le contacter, elle ne le méritait pas. Les yeux perdus d'Elio se posèrent sur la belle master. Et puis il ajouta:

Elle ne m'a pas écrit directement...Elle savait...Que je ne le lirais pas...Ma mère a accepté qu'elle glisse sa lettre parmi le courrier de ma famille...

Et puis Elio realisa l'attention de la demoiselle envers lui, sa main toujours dans la sienne. Il s'adoucit et eut un petit sourire. Puis il ajouta doucement:

Merci...

Il ne savait pas lui-même pour quoi il la remerciait exactement, mais il fallait qu'il la remercie. Pour tout. Avoir été là par hasard, mais au bon moment, pour sa présence, ses mots, son attention, pour sa force.
Elio laissa sa main glisser de la main de la master et la passa dans ses cheveux, un tic qu'il avait à cause de sa mèche qu'il essayait machinalement de remettre en place. Il sentit son cœur qui devenait plus léger. Il fixa le lac en partie gelée. Incroyable de penser qu'il avait pu faire ça...Il n'avait aucune idée d'avoir autant de pouvoirs...Il se concentra sur l'eau. La vie qu'il y avait à l'intérieur. Il sourit, nostalgique. Sa famille lui manquait. Il voudrait rentrer un peu, bientôt...Et puis d'un coup il se tourna vers Mitsuki et demanda:


Dis Mitsuki, est-ce que j'ai ressenti le vide à cause d'elle?

Parce qu'il avait toujours considéré la chose sous cet angle là. Mais peut-être n'était-ce pas tout à fait vrai.


Plus fort que soi-même [Mitsuki] 92999953E1

by me

1er compte de Haley

##   Ven 7 Oct 2016 - 16:03

Personnage ~
► Âge : 25 ans
► Doubles-comptes ? : Allen & Hideko
► Rencontres ♫♪ :
Mitsuki Hojitake
Mitsuki Hojitake
Master Tonnerre Lunaire
Messages : 2919
Date d'inscription : 23/01/2011
Emploi/loisirs : Faire ce que je veux o/
Humeur : EXCELLENTE !

C'était la première fois que j'étais aussi perplexe après des mots prononcés par Elio. Je ne comprenais tout simplement pas comment la mère d'Elio avait pu laisser cette fille glisser une lettre parmi les autres lettres écrites par la famille d'Elio. C'était insensé. Ne savait-elle pas que cette fille avait blessé son fils ? Peut-être qu'elle n'était pas au courant, mais... Pour que cette fille passe par eux, elle devait bien se douter que quelque chose n'allait pas, non ? Pourquoi donc avait-elle accepté ? Peut-être qu'elle ne savait pas de quoi parlait la lettre. Peut-être qu'elle n'avait pas eu cette curiosité de demander. Mais lorsqu'il s'agit de son fils, on fait tout pour le protéger, non ? Si c'était moi, j'aurais lu la lettre, je me serais assurée que cette lettre n'allait pas faire de mal, n'allait pas raviver une plaie qui avait eu un mal fou à se refermer -voire qui ne s'était jamais refermée.

Je ne voulais pas dire quoi que ce soit sur la famille d'Elio qui aurait pu le contrarier. Aussi ne dis-je rien, pour ne pas le vexer. Toujours en était-il que je ne comprenais pas. Ce n'était pas normal. Après, qui étais-je aussi pour juger ? Je n'avais eu qu'une partie de l'histoire. Et je ne connaissais rien de plus. Je ne savais même pas si Elio avait des frères ou des soeurs ! Il me semblait bien que oui, mais je n'en étais même plus sûre... Alors comment aurais-je pu leur reprocher quelque chose alors que je ne les connaissais pas.

Les remerciements d'Elio me surprirent, et je lui adressai un sourire doux.

-C'est rien...
soufflai-je. Je n'allais quand même pas passer mon chemin sans rien faire.

Je ris légèrement, essayant de détendre l'atmosphère qui restait bien lourde.
Sa question suivante me posa plus de fil à retordre. Je ramenais ma main vers moi alors qu'il avait repris la sienne pour la passer dans ses cheveux. Je ne le connaissais pas assez. Je ne savais pas assez de choses sur lui pour pouvoir lui répondre convenablement. Il m'avait bien informée sur la situation, mais ce que je savais d'Elio ressemblait plus à ce que j'imaginais de lui qu'à ce qu'il était vraiment -c'est en tout cas ce que j'imaginais. Elio était un garçon gentil, avenant, souriant, peut-être un peu timide mais paradoxalement attentif aux autres. Ca, c'était l'image que j'avais de lui. L'image qu'il renvoyait. L'image que j'avais eu besoin de voir, lorsque nous nous étions fait enlevés par les scientifiques et que nous attendions d'être, peut-être, un jour, sauvés.

Bien sûr, je l'avais re-croisé à de nombreuses occasions, mais malgré tout, nous n'avions jamais véritablement échangé. Je ne savais rien de sa vie, je ne savais même pas qui étaient ses amis ici, à Terrae ! J'avais bien cru comprendre qu'il était proche de Selvi, c'est en tout cas ce que j'avais constaté lors de nos vacances en camping, aux dernières vacances, mais à part ça ? Qui me disait que ce que je voyais de lui, ce que j'imaginais, tout ça... Qui me disait que c'était vraiment lui ? Qu'il était vraiment comme ça ? Après tout, les gens sont toujours plus compliqué qu'ils n'y paraissent. Personne n'est "simplement" comme ça. Ce serait bien dommage sinon. On s'ennuierait, si tout le monde était comme il semble être, non ? Où serait l'intérêt d'apprendre à connaître les gens ?

Je finis par hausser les épaules. Je souris un peu maladroitement.

-J'imagine que oui. Elle t'a blessé...


Je levai les yeux vers le lac à moitié gelé.

-Après, la véritable raison de ton vide repose sur les conséquences de ses actes. Elle t'a trahi. Tu avais confiance en elle, ou plutôt en lui, à l'époque, et tout ce que tu croyais vrai s'est révélé être faux. C'est un énorme bouleversement. Et puis il y a aussi l'impression que tu as ressenti d'être finalement seul. Parce que finalement, tu t'es dit qu'elle n'était pas ton amie. Elle t'a menti. Tu lui disais tout, alors qu'elle... Alors qu'elle, elle ne t'a pas tout dit, et pendant des années.


C'était encore flou. Mais c'était aussi bien compliqué de trouver les raisons du vide. Il n'y avait finalement que lorsqu'on passait Master qu'on comprenait son vide. Parce que l'ultime épreuve pour passer Master, c'est de combattre ce vide, et de le détruire.

-Je pense que ce qui a déclenché le vide, c'est la vérité.


Je tournai les yeux vers lui, essayant de sourire malgré l'ambiance qui régnait. Une question m'échappa.

-Est-ce que tu penses que tu aurais préféré ne jamais le savoir...?


Plus fort que soi-même [Mitsuki] Mitsu-signa
Ronron jtm ♥️

Et merci à Elfie pour l'avatar OMG CE KDO JPP
##   Lun 7 Nov 2016 - 22:27

Personnage ~
► Âge : 20 ans
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
Elio Da Valle
Elio Da Valle
Etoile Eau Lunaire
Messages : 369
Date d'inscription : 13/03/2011
Age : 26
Humeur : A toi de deviner...


Le fait de tout dire à Mitsuki rendait Elio plus léger, comme si un peu s'était enlevé de son cœur, de ses épaules. Oh bien sûr rien n'était oublié, mais cela lui avait fait le plus grand bien d'en parler. Cependant, il pouvait s'imaginer clairement ce qui s'était passé en réalité. Camille était allée voir sa famille, toute penaude ; avec ses beaux yeux et sa triste mine, elle avait tendu une lettre à ses parents, sans doute sa mère, et lui avait demandé de lui envoyer à Lui. Promis elle ne reviendrait pas. Donnant un simple numéro de téléphone où la joindre si jamais il répondait. Et puis elle était partie...Sa mère toute peinée, qui se souvenait de leur amitié, avait alors tout simplement décidé de glisser l'enveloppe avec celle des autres et juste d'y faire mention dans celle qu'elle avait écrit. Elle ne mesurait pas l'ampleur de son acte. Elle avait cru bien faire. Elle avait espéré qu'ils redeviendraient amis. Elle n'avait pas assez compris ce qu'il s'était véritablement entre les deux adolescents.

Elio n'en voulait pas à sa mère. Il savait qu'elle n'avait pas voulu lui faire du mal. Il n'en voulait qu'à Camille. Elle n'avait pas compris que c'était finit. A jamais. Il ne voulait plus la revoir, ni même entendre parler d'elle. Il aurait aimé l'effacer de sa mémoire, mais il savait bien que c'était impossible, il fallait que cela lui serve de leçon. Lui qui était déjà si timide, et qui avait tant de mal à se confier aux autres, se contentant la plupart du temps de rester en surface.

L'italien sourit doucement devant les mots de Mitsuki. Il la remerciait quand même. Et puis il eu cette question qui s'insinua dans son esprit. Il avait besoin de la poser. Il savait que Mitsuki pourrait peut-être l'éclairer. Il avait besoin de savoir. Etait-elle la cause du vide ?
La master sembla tout d'abord un peu embêtée, mais répondit. Il était une oreille attentive. La vérité. Ce mot sonnait plus que juste. Il le sentit dans son cœur. Elle décrivait plutôt bien son ressenti même si elle n'avait pas été là. Bien sûr c'était grossier, mais cela restait vrai. Donc la vérité faisait mal aussi...Mais vérité après le mensonge. Il n'avait jamais aimé mentir, il n'avait sans doute jamais autant haï les mensonges. Jamais il ne mentirait. Jamais. Pour aucune raison. Quitte à blesser. La blessure ne serait-elle pas moins violente ? Il s'en fit la promesse intérieure. Il tâcherait de toujours dire la vérité.


Non. Je voulais une confirmation...Je...Je m'en doutais...Mais il fallait que quelqu'un d'autre me le dise...

Il semblait si mâture soudain, lui avec sa tête d'enfant. Il comprenait certaines choses. Il allait mieux. La blessure était encore là bien sûr, béante, mais il saurait s'en remettre. Enfin il espérait. Il reprit l'air un peu gêné, il avait remarqué sa tenue :

Je t'ai coupé dans ton sport du coup...

Il s'en veut un peu. Son naturel reprends le dessus. Il n'aime pas déranger les gens. Il hésite un instant, puis se dit que des fois dans la vie il faut se lancer.

Je crois que je vais passer en ville pour me changer les idées après tout ça...Tu vois venir boire quelque chose ? Ce serait un cadeau de ma part.

Peut-être qu'elle va refuser, sûrement même. Il a déjà bien du l'embêter assez. Mais il se sent redevable, il ne veut pas qu'elle n'ait que de mauvais souvenirs avec lui aussi...Mais malgré tout il sourit, plus préparé à essuyer un refus qu'une acceptation...


Plus fort que soi-même [Mitsuki] 92999953E1

by me

1er compte de Haley

##   Dim 27 Nov 2016 - 12:53

Personnage ~
► Âge : 25 ans
► Doubles-comptes ? : Allen & Hideko
► Rencontres ♫♪ :
Mitsuki Hojitake
Mitsuki Hojitake
Master Tonnerre Lunaire
Messages : 2919
Date d'inscription : 23/01/2011
Emploi/loisirs : Faire ce que je veux o/
Humeur : EXCELLENTE !

HRP : Je viens de caler que je t'avais toujours pas passé Etoile avec Elio, désoléééeee ! C'est fait du coup >< Sinon, je m'excuse aussi pour le retard, et puis on s'est mal comprise pour la question de Mitsu à la fin XD Elle voulait demander s'il aurait préféré ne jamais savoir que c'était une fille en fait :p Mais c'est pas grave, je vais rebondir dessus, c'est bien aussi ! ♥

Je souris doucement. Ce n'était pas vraiment ce que je voulais demander... Mais c'est tout aussi bien qu'il l'ait pris comme ça. Ca aurait peut-être été dur pour lui de se poser cette question justement. Est-ce qu'il aurait préféré ne pas savoir qu'elle était en réalité une fille ? C'est assez délicat. Car finalement, ça remet en question la vérité. Parce qu'Elio en est la preuve même : la vérité blesse, parfois.
Je haussai les épaules quand il s'excusa de m'avoir interrompu dans mon jogging.

-Pas de souci, ne t'inquiète pas. Une petite pause de temps en temps, ça ne fait pas de mal !

Et puis, comme je l'avais déjà dit, je ne pouvais pas passer mon chemin sans intervenir... Mais ça ne servait à rien de le répéter encore.
Je baissai un instant les yeux sur mes mains, ne sachant plus trop quoi dire. C'était une conversation assez lourde que nous venions d'avoir, et je n'étais pas vraiment douée pour ça, et surtout, ça ne m'arrivait pas si souvent que ça. Je ne savais pas trop comment faire rebondir la conversation, et je trouvais que lancer quelque chose de complètement débile -ou devrais-je dire de complètement moi - me semblait un peu inapproprié.
Finalement, c'est Elio qui relança la conversation. Je tournai la tête vers lui quand il me proposa d'aller boire un verre en sa compagnie. Un sourire doux s'étira sur mes lèvres. C'était une bonne idée. Je n'avais jamais vraiment eu l'occasion de réellement discuter avec lui. Notre "relation" était assez particulière, car je savais que j'appréciais Elio, sans vraiment pouvoir dire pourquoi, car je ne le connaissais qu'à peine. Je hochai donc la tête, et me relevai à sa suite.

-C'est une bonne idée, j'accepte volontiers ! On n'a jamais vraiment eu l'occasion de discuter vraiment, ça me ferait très plaisir de pouvoir passer un peu de temps avec toi !


Nous commençâmes à marcher en direction du village. Ce qui était amusant en fait, c'est que finalement, ce que je savais d'Elio portait sur des éléments de son passé assez durs, des choses intimes, que normalement seuls les proches connaissent. Et finalement, partageant l'un de ses souvenirs, et étant hasardeusement passé au moment où il révélait son potentiel d'étoile, il se trouvait que j'étais maintenant détentrice de tous ces secrets.

-Donc... Tu as des frères et soeurs ? C'est bien que tu sois encore en contact avec ta famille je trouve. Il y a tellement de monde ici qui n'en ont plus, ou pour qui c'est compliqué... C'est top de voir que c'est pas le cas pour tout le monde.



Plus fort que soi-même [Mitsuki] Mitsu-signa
Ronron jtm ♥️

Et merci à Elfie pour l'avatar OMG CE KDO JPP
##   Jeu 12 Jan 2017 - 23:35

Personnage ~
► Âge : 20 ans
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
Elio Da Valle
Elio Da Valle
Etoile Eau Lunaire
Messages : 369
Date d'inscription : 13/03/2011
Age : 26
Humeur : A toi de deviner...


Elio n'était pas à l'aise...Pas à l'aise du tout même. Ce moment avait été gênant quelque part. Et puis elle savait tout de lui, enfin toutes ces choses qui si peu de monde savait et pouvait voir. Leur relation n'avait rien à voir avec une relation classique, elle était étrange même si également bienveillante et amicale. Elio ne connaissait pas vraiment Mitsuki, comme elle ne le connaissait pas vraiment. Pourtant il l'admirait. Il avait d'abord cru y voir de l'amour et puis avec le temps et sa rencontre avec Selvi il s'était rendu compte qu'il s'agissait d'autre chose. Il voyait en Mitsuki cette demoiselle forte qu'il avait rencontré la première fois pendant lui pleurait recroquevillé sur lui-même, incapable de résister.

Il ne s'était pas attendu à ce qu'elle accepte. C'était même plutôt l'inverse, il pensait qu'elle allait poliment refuser son invitation, elle devait être très occupée maintenant qu'elle était devenue master. Et c'est pourquoi il eu un air étonné, mais ravi lorsqu'elle accepta. Tant de compliments lui tirèrent un joli sourire et des joues qui rougirent. Il n'était pas habitué. On l'avait plus rabaissé dans sa vie qu'encourager de manière générale. La gentillesse le touchait toujours et il ne savait pas accepter les compliments si simples et directs. Il détourna la tête vers le lac, prenant un faux air pensif. Il fallait qu'il pense à autre chose, qu'il évite son regard.

Les deux jeunes gens s'étaient mis en marche en direction du centre-ville. Ca lui faisait bizarre. Ils étaient juste tous les deux et il ne savait absolument pas quoi dire...Il se maudissait intérieurement d'être aussi incapable. Heureusement Mitsuki prit la parole et lorsque son regard verdoyant rencontra la vive couleur des yeux de la demoiselle, il oublia. Il fallait vraiment qu'il se détende plus .Elle lui demanda si il avait des frères et sœurs, puis ajouta que c'était bien qu'il soit toujours en contact avec sa famille. Elle avait lancé le bon sujet, un de ceux qui tenait particulièrement à cœur le jeune italien.


Oui, deux sœurs et trois frères. On est une grande famille. On s'écrit toujours des lettres depuis que je suis arrivé. C'est normal pour nous, la notion de famille a toujours été très important pour moi. J'ai presque tout fait et appris avec ma famille.

Il repensa à chacun d'entre eux. Chacun avait son petit caractère et ce n'était pas facile tous les jours, d'autant plus qu'il avait tendance à être facilement chahutés par les autres surtout par Diego en fait, mais il s'y habitué. Et puis c'était juste qu'ils avaient une relation bizarre ces deux-là...

Mais toi, tu as des frères et sœurs ? Tu as gardé contact avec ta famille ?

Elio, aussi étrange que cela puisse paraître, ne se rendait pas compte que tout le monde n'avait pas sa vie de famille à lui, que c'était parfois plus compliqué. Et il n'avait connu la perte que d'un seul de ses grands-parents, il semblait se plaire à croire que chaque vie était éternelle quelque part...
Le garçon vit un caillou et ne pu s'empêcher de lui donner quelques coups de pieds dedans, le forçant à se trouver toujours devant lui. Le caillou finit par dévier plus loin et Elio le laissa partir. Il se trouva un peu bête. C'était bizarre de se poser toutes ces questions comme ça non ? Ils se connaissaient si peu au fond...


Dis tu aimes bien Terrae ?...
Moi je me demande parfois ce que je fais là...


Oui il le savait le vide et tout, les pouvoirs, mais était-il le plus à plaindre ? N'aurait-il pas pu rester à Rome avec sa famille ? Pourquoi est-ce qu'il était différent ? L'était-il tant que ça ? Il avait détourné le regard en posant sa question, il regardait ailleurs. Il pensait un peu à voix haute quelque part...



Plus fort que soi-même [Mitsuki] 92999953E1

by me

1er compte de Haley

##   Ven 13 Jan 2017 - 14:34

Personnage ~
► Âge : 25 ans
► Doubles-comptes ? : Allen & Hideko
► Rencontres ♫♪ :
Mitsuki Hojitake
Mitsuki Hojitake
Master Tonnerre Lunaire
Messages : 2919
Date d'inscription : 23/01/2011
Emploi/loisirs : Faire ce que je veux o/
Humeur : EXCELLENTE !

Déambulant à travers le chemin pour regagner le village, je baissai les yeux et fixai mes pieds en marchant. Mon regard tomba sur un caillou qu'Elio s'amusa à faire rouler devant lui, jusqu'à ce que le caillou en question aille se perdre dans un buisson.

Deux soeurs et trois frères... C'était une sacrée grande famille, oui ! En comptant Elio, ça faisait six enfants ! Ils avaient tous la même mère ?! Ohlàlà, j'étais impressionnée. Je crois n'avoir jamais rencontré de famille pareille au Japon. Les foyers ont généralement un enfant, voire, deux, mais rarement plus. Les coutumes sont différentes aussi, c'est ce qui doit expliquer cette énorme différence entre la famille d'Elio et la mienne. Les occidentaux doivent avoir moins peur de faire des enfants... Ou je ne sais pas. Ca doit être plus facile. Moins cher. Parce que nous, au Japon, c'est presque un investissement de faire un bébé !

Je relevai la tête suite à sa question, et tournai le visage vers lui. Un sourire se dessina sur mes lèvres. C'était amusant de voir toutes ces questions qu'on se posait ! On ne se connaissait vraiment pas, en fait.

-Je n'ai pas de frère biologique, non, mais je considère Allen comme un véritable frère ! Tu l'as peut-être déjà rencontré, c'est un garçon métisse -entre japonais et anglais- d'affinité Air. Il est brun, et il râle tout le temps.

Ouais. Je crois que la définition que je donne de lui est plutôt parlante. C'est carrément ça, en fait ! Ce matin, j'ai entendu dire que les personnes qui râlaient tout le temps étaient plus intelligentes que les autres. Je devrais leur présenter Allen pour qu'ils vérifient ce qu'ils disent... Parce que personnellement, je n'y crois pas ! C'est pas méchant, hein. Juste... réaliste ?

-Mes parents sont partis un jour, et je ne les ai plus revu. C'est pour ça que je suis à Terrae. Mais mon copain, Ys, a fait tout un grand voyage... Et je sais toujours pas vraiment comment il s'y est pris, mais lui, avec Allen, ont su les retrouver ; parce que les parents d'Allen ont disparu en même temps que les miens. Du coup, depuis quelques années maintenant, je peux à nouveau les contacter, oui, et puis il faut avouer que la téléportation, ça m'aide à leur rendre visite plus régulièrement !

Je ris légèrement, avant d'arracher une feuille d'une arbre et de commencer à la découper en suivant les lignes de ses nervures.

-Après... Je t'avoue qu'on a été séparés si longtemps que je n'ai plus le réflexe d'aller vers eux, ou en tout cas vraiment très rarement. J'ai appris à vivre seule, et à ne dépendre que de moi-même... Du coup, j'ai parfois la sensation qu'on est moins proches qu'avant. Maman est toujours là en cas de coup dur... Mais on est moins proches. C'est différent.

Je tournai la tête vers lui dans un sourire.

-On ne s'écrit pas comme tu peux le faire avec ta famille !

Le village se profilait à l'horizon. Je l'observais de loin, me demandant encore comment tout ça avait pu se mettre en place. C'était quand même incroyable de se dire qu'il y a encore 20 ans, il n'y avait rien de tout cela ! Et pourtant, maintenant c'est là. Il y a un grand institut, un village, plein d'habitants... Et tout ça en plein coeur de Tokyo. On dit souvent que la magie ne s'explique pas, et que c'est justement parce qu'elle nous intrigue qu'elle nous passionne, mais tout de même, parfois, j'aimerais comprendre un peu plus... Parce que ça me semble tellement impossible !

La question d'Elio me tira hors de mes pensées. Je jetai un regard dans sa direction, la conversation que nous avions eu quelques instants plus tôt, au lac, me revenant en tête.

-J'aime Terrae, oui. Je crois que si je partais, maintenant, je ne saurais plus quoi faire. C'est un univers qui m'a toujours été... familier. Quand j'étais petite, Papa me racontait souvent des histoires sur "Terrae". Lui-même y avait vécu, de longues années. Enfin, pas vraiment dans cette Terrae-là... Il y en a eu une autre avant, et c'est là que Papa a rencontré Maman. J'en rêvais toutes les nuits, imaginer toutes ces personnes avec des pouvoirs, imaginer mes propres parents avec des pouvoirs ! C'était insensé ! Mais en même temps, j'y croyais, et je savais que ça existait.

Je fermai les yeux quelques courtes secondes, me rappelant toutes ces soirées où Papa me racontait ces histoires totalement folles.

-A l'école, beaucoup d'enfants se moquaient de moi. C'était facile pour eux : déjà que j'avais une apparence physique particulière, je racontais en plus n'importe quoi !

Un rire m'échappa quand j'y repensais. Si seulement ils m'avaient cru ! Ils doivent se sentir bêtes, maintenant.

-Alors j'ai arrêté d'en parler, sans arrêter d'y croire. Mes parents ont disparu lorsqu'il y a eu ce scandale, au Japon, concernant cette fille qui avait des pouvoirs... La directrice, Hideko. Je ne leur ai jamais demandé, mais après ce qu'on a vécu... Je pense qu'ils ont eu peur de nous mettre en danger, Allen et moi, à cause des scientifiques. Alors ils sont partis. C'était peut-être pas la meilleure décision... Mais enfin. Ils ont cru bien agir. Nous étions assez grands pour nous en sortir, alors ils se sont faits passés pour mort : la maison a brûlé et les policiers ont dit qu'ils étaient probablement morts dans l'incendie. On a continué à vivre comme on le pouvait avec Allen, mais le vide était trop grand... C'est comme ça que je suis arrivée ici.


A bien y réfléchir, je pense que je ne saurais jamais dire pourquoi je lui disais tout ça. Même si je n'étais pas pudique, je répondais visiblement beaucoup plus que prévu à sa question.

-Quand je suis arrivée, j'ai enfin vu le monde dont me parlait Papa. Bon, c'était certes différent, parce que l'ancienne Terrae n'était pas en plein milieu de Tokyo !
ris-je. Mais j'ai découvert les pouvoirs. Je suis vraiment rentrée dans cet univers sans la moindre réticence. J'en demandais plus chaque jour, parce que, peut-être bêtement, je trouvais que cette chance que j'avais d'être ici me permettait de me rapprocher de mes parents, eux qui avaient aussi vécu cette expérience. Je ne leur ai jamais reprochés d'être partis, contrairement à Allen. Parce que même si c'était une décision étrange, je sais que grâce à ça, j'ai enfin pu découvrir ce monde dont j'ai rêvé pendant des années... Et j'en suis vraiment heureuse.

Je laissai tomber ce qu'il restait de la feuille dans ma main sur le sol, et tournai un regard terriblement sincère vers Elio.

-Je vis pour Terrae. Je ne pourrais jamais partir, même si on m'y forçait. Ce serait trop dur pour moi. Elle m'a accueillie lorsque j'en avais le plus besoin, et je me suis entièrement ouverte à elle. Elle fait partie de moi maintenant.


J'adressai un sourire à mon ami.

-Pourquoi te demandes-tu ce que tu fais ici ?


HRP : Ok. Je suis désolée. J'avais pas du tout prévu de faire aussi long T_T


Plus fort que soi-même [Mitsuki] Mitsu-signa
Ronron jtm ♥️

Et merci à Elfie pour l'avatar OMG CE KDO JPP
##   Lun 13 Mar 2017 - 0:09

Personnage ~
► Âge : 20 ans
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
Elio Da Valle
Elio Da Valle
Etoile Eau Lunaire
Messages : 369
Date d'inscription : 13/03/2011
Age : 26
Humeur : A toi de deviner...


C'était étrange ce moment entre Mitsuki et Elio. Deux étrangers qui se connaissaient. Ils avaient déjà échangés et partagés des choses fortes ensemble, mais au fond ils ne se connaissaient pas, ils n'avaient jamais parlé des choses classiques qui faisaient leur vie. Et là c'était l'occasion. Au fond il n'y avait pas de raisons pour qu'ils ne s'entendent pas plus que ça.

Elio savait qu'il avait une grande famille même pour l'Italie ce n'était pas si commun que cela. Il faut dire qu'il avait grandit dans une famille traditionnel très croyante. Dans sa famille tout avait un lien avec Dieu quelque part alors forcément si Dieu voulait que ses parents aient des enfants ils en auraient. Ils étaient six, c'était bien quand on connaissait le contexte. Lui, cela faisait bien longtemps qu'il ne savait plus trop si il croyait. Au début petit il y avait crû dur comme faire et puis en découvrant il s'était posé des questions. Il n'avait trop rien dit à sa famille, ce genre de choses ne se disent pas. On les garde pour ça. C'était peut-être pour cela qu'il était si timide et si discret au fond...Quoiqu'en voyant sa fratrie on pouvait se poser la question.

L'italien écouta Mitsuki lui parler de celui qu'elle considérait comme son frère un certain Allen. Il tourna la tête doucement, non il n'avait jamais rencontré ce garçon là. C'était surprenant comme description, il semblait si différent d'elle. Et puis sans qu'il s'y attende il se retrouva à écouter les « confidences » de la jolie demoiselle. Sans langue de bois elle se mit à lui raconter sa vie à elle. Il était attentif. Il écoutait chacune de ses phrases avec surprise. Ses parents qui étaient partis du jour au lendemain...Ca lui semblait inimaginable ! Il retint vaguement que son copain s'appelait Ys, ça ne lui disait rien non plus. Oh la téléportation devait être bien pratique !


Mais tu as grandit avec Allen en fait ?

Il avait du mal à bien cerner leur relation, à y mettre un cadre. Ils ne s'écrivaient pas, mais leur relation devait être bien différente. D'une petite moue amusé il répondit:

Oh tu sais je ne peux pas dire qu'on s'écrit vraiment avec tous les memebres de ma famille, il s'agit surtout de ma mère et de ma grande Amalia. Pour les autres c'est un peu plus succints. L'avantage en étant ici c'est que je suis plus au calme finalement.

Non parce que vivre dans une famille de huit ça en faisait du monde et la maison n'était jamais vraiment calme.
Les deux jeunes gens se rapprochaient du centre-ville tranquillement. C'était agréable au fond, c'était un peu comme une petite balade et cela faisait terriblement du bien au jeune eau. Mais il eu alors cette question qu'il fallait qu'il lui pose...Il avait parfois cette question en tête : Pourquoi ? Pourquoi lui à Terrae ? Il avait du mal à s'y faire malgrè le temps.
Il se plut à écouter la réponse de la jeune femme. Il l'imaginait plus petite avec un père qui lui racontait des contes. Il fut surpris de l'entendre dire qu'elle connaissait déjà Terrae de ses parents, qu'ils s'étaient rencontrés sur l'ancienne Terrae. Si il en avait déjà entendu parler, il ne savait pas ce qu'étaient devenus tous ces Terraens. Ainsi il y avait eu ses parents ? En souriant il ajouta :


Ca avait l'air plus sympa que les préceptes de la Bible en tout cas ! C'est ce à quoi j'avais le droit petit avant de me coucher ! Après pour s'endormir ce n'est pas si mal que ça quelque part!

Il riait. Il était terriblement bien en sa compagnie. Il était en confiance. Il savait qu'avec elle il n'avait rien à craindre, Mitsuki était quelqu'un qu'on peut qualifier de bienveillant. Ce qu'elle raconta par la suite lui sembla par contre atroce. Se faire passer pour morts pour protéger ses enfants ? Cette idée sonnait bien saugrenue à ses oreilles...Mais il ne pouvait pas juger, tout cela lui semblait si loin de sa propre vie, qui lui paraissait si paisble à côté...Elle semblait si attachée, si bien ici à Terrae...Et puis elle posa la question, qu'il savait qu'il aurait en retour. Il haussa d'abord les épaules. Puis répondit :

Tu sais moi j'ai toujours eu une petite vie tranquille. Je veux dire je n'ai rien vécu de toutes les choses difficiles que tu as traversé. Je n'ai pas eu une vie difficile quand j'entends tous les récits autour de moi. Au fond je n'ai eu qu'une chose difficile avec cette fille...Bon bien sûr à la maison ou à l'école je ne me sentais pas toujours à ma place, mais comme beaucoup d'autres je suppose...Je ne comprends pourquoi moi. D'où ces pouvoirs sortent. Ca me paraît toujours aussi improbable qu'au premier jour. Passé la découverte j'avais trouvé ça super comme beaucoup. Mais il me manque toujours un élément...Quelque chose qui me permettrait de comprendre ce que je fais ici...

Elio contempla ses mains un instant, comme si ça avait un sens alors que non. Sa vie à lui avait sans été trop simple et classique pour que tout prenne du sens rapidement. Il allait devoir creuser un peu plus pour découvrir toutes ces petites choses de son passé qui l'avaient fait atterrir ici. Dans un sourire triste il ajouta:

Tu sais Terrae ça a beau être grand et plein de monde, ça n'a rien à voir avec ma maison. Ca me manque souvent. Avec eux dedans. Même mon frère Diego qui passe son temps à se foutre de moi et à m'embêter.

Il n'osa pas rajouter et Nino avec ses airs d'ado rebelle ronchon et abruti par les écrans...Même ça, ça lui manquait parfois.


[Je n'ai pas fait mieux xD' Du coup je te laisse faire avançer plus les choses si tu le souhaites ! Désolée du retard ce rp est passé à l'as je ne sais pas pourquoi ! Je n'ai vu ça que cette semaine ! ]


Plus fort que soi-même [Mitsuki] 92999953E1

by me

1er compte de Haley

##   Lun 13 Mar 2017 - 20:03

Personnage ~
► Âge : 25 ans
► Doubles-comptes ? : Allen & Hideko
► Rencontres ♫♪ :
Mitsuki Hojitake
Mitsuki Hojitake
Master Tonnerre Lunaire
Messages : 2919
Date d'inscription : 23/01/2011
Emploi/loisirs : Faire ce que je veux o/
Humeur : EXCELLENTE !

HRP : Pas de souci ma belle <3

-Oui, j'ai grandi avec lui ! Ses parents habitaient la maison en face de la mienne. On était tout le temps ensemble.

Je lui souris, et terminai mon long discours. Je laissai ensuite Elio me donner sa vision des choses, me parler de sa correspondance pas si riche que je ne le pensais avec sa famille -bien que ce soit toujours plus que moi !- et m'expliquer que sa vie, visiblement, n'avait pas été si mouvementée que moi, et a priori, que la plupart des gens ici, selon ses dires. Je lui souris malgré moi, alors qu'il m'avouait que sa famille lui manquait, parfois.

-C'est différent. Entre Terrae et notre chez-nous, y'a un monde. Ce sera toujours différent. La famille, la vraie, et celle de Terrae, c'est pas la même. Et puis, toi tu en avais une grande, de famille, alors l'ambiance à la maison devant être animée, c'est obligé !


Je ris légèrement. J'avais vraiment du mal à m'imaginer dans une famille si grande, à vrai dire. Avec autant d'enfant. Même si j'ai grandi avec Allen, et même avec ses parents que je voyais régulièrement, c'était différent. C'était quatre adultes pour deux enfants... Et puis, si je n'avais pas été fille unique, est-ce que mes parents auraient eu le temps de m'apprendre tout ce que je savais ? Mon enfance aurait été sans doute bien différente, remplie de bien moins de pièges dans la maison ! Oui, parce que mes parents étaient un peu spaces, surtout mon père, qui s'amusait à me créer des parcours du combattant pour mes retours à la maison le soir.

-Mais tu sais, t'as été triste aussi, et t'as vécu des moments difficiles aussi. Ca ne sert à rien de se comparer aux autres par rapport aux détails qui les ont amenés à ressentir le vide. On ressent tous les choses différemment, à différents degrés... C'est la peine ressentie qui importe, pas l'événement en soi. Tu as ta place ici autant que n'importe qui.

Je lui souris, avant d'apercevoir le village se dessiner derrière les arbres. Je le pointai du doigt, et trottinai de quelques pas.

-Et bah voilà, on arrive à destination ! Ce verre tient toujours, hein ?
lançai-je en me tournant vers lui pour lui adresser un clin d'oeil. J'espère que tu m'as pas encore tout dit, parce que si on a déjà épuisé la conversation, je vais me sentir obligée de te harceler de questions idiotes, comme "Quel est ton animal préféré ? Et ta couleur préférée ? Et ton pays préféré ?". Enfin, voilà, quoi.

On finit donc par arriver au village, et après avoir parcouru quelques rues, on se retrouva au café. Je proposai à Elio de s'installer en terrasse, vu la chaleur qui nous terrassait depuis ce matin, et fis signe à une serveuse pour qu'elle vienne prenne notre commande. La commande lancée et la serveuse partie, je me tournai vers Elio.

-Dis-moi Elio, ça fait vraiment longtemps que tu es ici...


Vu le moment où on s'est fait enlevés, ça fait un petit bout, quand même...

-Je suis étonnée de voir que tu viens seulement de révéler ton potentiel d'étoile. Je pensais que c'était déjà arrivé depuis longtemps, je t'avoue.


HRP : C'est pas terrible comme relance, désolée T_T


Plus fort que soi-même [Mitsuki] Mitsu-signa
Ronron jtm ♥️

Et merci à Elfie pour l'avatar OMG CE KDO JPP
##   Dim 21 Mai 2017 - 18:39

Personnage ~
► Âge : 20 ans
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
Elio Da Valle
Elio Da Valle
Etoile Eau Lunaire
Messages : 369
Date d'inscription : 13/03/2011
Age : 26
Humeur : A toi de deviner...


Aah ! Il comprenait mieux ! Ils étaient voisins et avaient grandi ensemble. Il repensa à son enfance à lui, il n'avait jamais vraiment joué avec ses voisins. Il n'en avait jamais vraiment ressenti le besoin, quand on a 7 frères et sœurs on trouve vite avec qui jouer. Oh bien sûr il avait invité de petits camarades à la maison ! Mais en fait la seule qui venait régulièrement chez lui avait été Camille...Mais il détourna vite ses pensées de cette dernière, elle avait fait assez de dégâts pour la journée.

Il écouta Mitsuki le réconforter, car au fond c'était ce qu'elle faisait. Il sourit doucement à sa dernière remarque. Oh que oui il y avait de l'ambiance à la maison ! Parce qu'en plus d'un grand nombre d'enfants ses parents n'étaient pas en reste ils étaient du genre plutôt bruyants et exubérants, surtout son père en fait qui aimait faire des blagues à tout bout de champs pour rien. Elio n'était ni le plus grand, ni le plus jeune, mais il avait pu voir sa famille grandir un peu avec l'arrivée des jumeaux après lui. La vie de sa famille avait du évolué avec l'arrivée de chaque enfant.

Mitsuki avait beau être master, elle restait abordable pour l'italien, qui voyait tous les autres masters comme des entités intouchables et auxquels il devait une sorte de respect mystérieux. Mais avec Mitsuki c'était différent, ils se connaissaient un peu depuis un bon moment maintenant. Et puis elle avait su se rendre accessible à Elio. Chacun des mots qu'elle prononçait avait un sens différent du fait qu'il soit prononcé par sa personne. Il fallait le dire il avait de l'admiration pour cette fille-là. Il al trouvait forte et courageuse, et tellement gentille ! Au fond elle était un peu ce qu'il aurait aimé être. Plus fort et courageux. Mais en gardant son caractère naturellement gentil.
Il hocha la tête à ses propos. Oui bien sûr. Peut-être que la raison qui l'avait amené ici était encore plus profonde et interne que ce qu'il avait pensé jusque là. Il était du genre sensible il le savait, son père avait passé sa vie à le lui reprocher...Peut-être que c'était pour ça ?

Et puis ils purent voir le village, à présent tout près. Ils avaient bien marché en discutant au final. A sa question, l'italien se sentit de répondre tout de suite:


Oh oui bien sûr ! Ce serait dommage sinon, maintenant qu'on a fait tout le chemin pour y arriver. Euh oui je crois...Enfin je n'en sais trop rien...j'espère.

Elio n'était pas spécialement un grand bavard, disons qu'il ne parlait ni plus ni moins qu'un autre, il était dans la moyenne. Les deux camarades finirent par arriver au café, et suite à la proposition de Mitsuki ils s'installèrent en terrasse. Ce qui était une très bonne idée au vu de la météo du jour. Elio commanda un diabolo menthe et Mitsuki reprit la conversation. Elle lui fit la remarque qu'elle était étonnée de voir qu'il ne révélait son potentiel que maintenant. Il haussa les épaules, presque désolé d'être aussi lent.

En même temps si il faut vivre un choc pour se révéler ça ne m'étais pas arrivé jusque là...Tu sais ma vie aussi sur Terrae est tranquille bien qu'il se passe pas mal de choses sur Terrae...

Au fond il ne connaissait toujours pas beaucoup de monde sur Terrae, la faute à sa foutue timidité qui lui bouffait la vie. Il ne savait pas approcher quelqu'un sans raison, il ne savait pas être à l'aise, il ne savait pas être intéressant dès la première phrase, il ne savait même pas être lui dans ses moments-là...

Tu sais c'est bizarre mais j'ai l'impression que depuis que je suis là il ne s'est pas passé grand-chose, je n'ai pas fait grand-chose...

Parfois il lui arrivait de se demander si quelque part il passait à côté de la vie. De celle des autres qui avait l'air si géniale. Peut-être même de la sienne.
Il regarda sans un mot la serveuse revenir avec leur recommande et repartir. Il regarda sa boisson. Il était majeur et pourtant Elio se sentait toujours comme un enfant. Comme une douce âme fragile qu'il ne fallait pas bousculer. Il savait pertinemment qu'il n'avait pas vécut toutes ces choses que d'autres de son âge connaissaient déjà. Il sirota son diabolo.


Tu vois j'ai commencé un petit boulot à l'animalerie il y a un petit temps maintenant mais je passe plus de temps avec les animaux qu'avec mes collègues au final. Je les connais très peu.

Pour ne pas dire pas du tout. Il avait homis de dire qu'il parlait carrément aux animaux plus qu'à ses collègues mais il se dit que cela allait faire bizarre...Au final il se livrait bien plus sur sa personne que ce qu'il faisait d'ordinaire et il ne s'en rendait même pas compte, parce que c'était Mitsuki...


Plus fort que soi-même [Mitsuki] 92999953E1

by me

1er compte de Haley

##   
Contenu sponsorisé

 

Plus fort que soi-même [Mitsuki]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Terrae, Une nouvelle ère commence... :: Aux alentours de Terrae.
 :: Lac.
Aller à la page : 1, 2  Suivant