Partagez
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Solitude à deux [Matheo]
##   Lun 4 Juil 2016 - 23:15

Personnage ~
► Âge : Tout juste le quart de siècle !
► Doubles-comptes ? : Pandora
► Rencontres ♫♪ :
Theodore Walsh
Theodore Walsh
Feu au pouvoir lunaire
Messages : 112
Date d'inscription : 01/07/2016
Emploi/loisirs : M'occuper d'elle comme il se doit, pardi !
Humeur : Cela dépend de la demoiselle...

Je n'arrive pas à dormir. Ca deviendrait presque une habitude en fait... Mes seuls moments de répit sont ceux où je m'effondre après avoir ingurgité trop d'alcool. Oui je sais, c'est lamentable, mais qu'est ce que je peux faire d'autre ? Ca doit faire une ou deux semaines que je suis ici, et je n'ai rien fait d'autre que boire et draguer dans les bars du village. Encore plus lamentable. Mais mon charme est tout ce qu'il me reste, et passer la nuit complètement ivre avec des inconnues, me permet de ne pas penser au désastre qu'est ma vie. Heureusement que ces demoiselles avaient un logement, parce que ramener dans un dortoir, c'est un peu... Déplacé, même pour moi !

Je me lève en silence et attrape une bouteille de rhum dans ma valise. J'ai envie d'air, il fait trop chaud ici. Mais pas de fille ce soir, un peu de solitude ne peut pas me faire de mal. C'est faux et je le sais bien. Quand je suis seul, je pense à elle. A elle, et à mon cousin. Qui doivent sûrement peindre une chambre en rose ou en bleu et passer leurs après-midis dans les magasins à acheter des grenouillères et des berceaux. Ce bonheur aurait du être le mien. Bande de salauds ! Je serre la bouteille un peu plus fort entre mes mains tout en pressant le pas. Calme Theo, calme. C'est derrière toi maintenant toute cette histoire.

Mes pas me dirigent vers le lac. Ce n'est pas l'océan, mais ça fera l'affaire. Ca me rappelle la maison, et ça me rappelle mes parents. Je n'ai pas eu le temps de leur dire au revoir, et je n'ai pas pris la peine de les appeler pour leur dire où j'étais. Ma mère doit être morte d'inquiétude, je suis vraiment un putain de fils indigne. Une larme roule sur ma joue alors que je m'assieds sur la berge. Un fils indigne, et une tapette en plus ! J'ouvre la bouteille et bois une grande gorgée. Un torrent de feu envahit ma gorge, et une nouvelle larme roule sur ma joue.

Ma vie est un échec. JE suis un échec... Et j'ai réussi à tourner le dos aux seules personnes qui ne le pensaient pas. Je bois une nouvelle longue gorgée. Et en plus, je suis en train de devenir alcoolique... Pauvre inutile ! Je continue à boire jusqu'à ne plus avoir de larmes. De toute façon, je ne suis même plus sûre de savoir pourquoi je pleurais. Je me couche dans l'herbe, j'ai la tête qui tourne. J'entends un bruit venant des arbres derrière moi. Je me redresse sur un coude et scrute l'obscurité. Déjà que vois trouble, alors en plus dans le noir...

"Il y a quelqu'un ?"
##   Lun 4 Juil 2016 - 23:45

Personnage ~
► Âge : 24 ans
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
Matheo Runon
Matheo Runon
Etoile Air Solaire
Messages : 663
Date d'inscription : 27/12/2011
Emploi/loisirs : Chanter pour la nuit et dormir sous le jour
Humeur : Résignée mais parfaite tout de même^^

Je lâchais de petits grognements par moment, tentant de calmer les douleurs de mes muscles en ménageant mon pas, en marchant lentement. Mais rien n'y faisait. Aujourd'hui, lorsque l'infirmière qui venait quotidiennement dans ma chambre était venue, elle m'avait proposé de me détendre les muscles avec une séance de kinésithérapie. Je n'avais jamais eu l'occasion d'en faire, et maman me disait souvent que ça me ferait du bien. Sur le coup c'était efficace oui, mais là, j'ai l'impression de m'être fait écraser par un camion. Du coup, j'avais passé la journée à me tourner et me retourner dans tous les sens pour calmer la douleur mais rien n'y fait. Une fois la nuit tombée, comme à mon habitude, j'avais entamé ma ballade nocturne. J'espérais surtout que cela me permettrait d'oublier la tension de mon corps. Sauf qu'au bout d'un moment, en ayant marre de souffrir à chaque fois, je décidais de prendre la voie de la facilité et de m'envoler.

Le sourire revint aussitôt sur mon visage. Il n'y avait plus de douleur dans le ciel. Avec ma cécité, c'était un peu comme foncer à corps perdu dans un océan noir, sans repères, mais cela ne me faisait plus peur maintenant. J'avais l'habitude, j'avais mes propres techniques. Je m'évadias donc quelque sminutes, oubliant tous ems soucis, tous les embêtements de la journée. Après ma sortie au bar avec Ys, j'étais revenu avec un mal de tête terrible et je m'étais promis de ne jamais recommencer. Maintenant, après un peu de recul, je me dis que ça pourrait être drôle... sauf que je ne le laisserais plus m'entrâiner comme la dernière fois. Il avait profité de ma faiblesse cet idiot! Mais en me retoruvant dans les airs, allez savoir pourquoi, mais la brise de la nuit avait vaincu mon mal de crâne, du coup, chaque fois que j'avais mal quelque part, je m'envolais et c'était comme si je laissais mes soucis au sol.

Une odeur bien connue m'effleura les narines, une odeur un peu iodée, avec un air teinté d'humidité. Un sourire étira doucement mes lèvres. Je m'approchais du lac, ce lieu où tant de rencontres s'étaient joué pour moi. J'y avais rencontré mon meilleur ami et j'y avais emmené une personen chère à mon coeur. Cet endroit était synonyme de bonheur pour moi, car je n'y avais que de bons souvenirs. Je descendis lentement pour me poser quand un bruit attira mon attention. Un bruit de verre, de bouteille on dirait. Je fronçais les sourcils. Je ne m'étais pas concentré sur le monde autour de moi, Ryu m'aurait sévèrement grondé s'il avait su. En faisant appel à mon don de guérisseur, je captais nettement une énergie pas loin des rives du lac. Elle était très faible, sûrement une personne pas encore initiée, et plutôt troublée, comme si la personne était au bout du rouleau.
Je me posais donc discrètement derrière des buissons, s'il est nouveau il ne sait peut-être pas encore pour Terrae, autant ne pas l'effrayer avec ça. Je sortis de ma cachette, attirant l'attention du jeune homme il semblait.

-Désolé, je ne voulais pas déranger. Je ne savais pas qu'il y aurait quelqu'un, dis-je avec douceur.

Je fis quelques pas dans sa direction, pour qu'il voit que je n'étais pas un fou furieux ou quelqu'un de dangereux. Je pris soin de vérifier que mes paupière étaient bien fermées, car je ne voulais pas qu'ils voient mes yeux vides, ça lui ferait sûrement peur. Maintenant que je suis plus proche de lui, je me rends compte qu'il allongé sur le sol et qu'il y a effectivement une bouteille avec lui. L'odeur est forte d'ailleurs et son corps m'informe qu'il en a déjà bu en grande quantité. Il me rappelle quelqu'un lui. Un léger sourire se peignit sur mon visage.

-Tu veux que je m'en aille ?

Je restais à distance au cas où il veuille que je ne reste pas, et j'étais prêt à m'en aller s'il le fallait, mais aussi pour ne pas l'oppresser. Il ne me connait pas, alors je ne voulais pas lui sauter dessus inutilement, ça ne se faisait pas.


Solitude à deux [Matheo] 1416521899-matheo-signature
##   Mar 5 Juil 2016 - 12:56

Personnage ~
► Âge : Tout juste le quart de siècle !
► Doubles-comptes ? : Pandora
► Rencontres ♫♪ :
Theodore Walsh
Theodore Walsh
Feu au pouvoir lunaire
Messages : 112
Date d'inscription : 01/07/2016
Emploi/loisirs : M'occuper d'elle comme il se doit, pardi !
Humeur : Cela dépend de la demoiselle...

Il y avait effectivement quelqu'un, qui semblait s'être caché dans les buissons. Oook, il m'espionnait ou quoi le mec ? Il voulait profiter de moi maintenant que j'étais bourré ! Mais même avec trois grammes dans chaque oeil, je sais encore me défendre hein !

Ok, ok, l'alcool me rend peut-être un peu parano. Il n'avait pas l'air bien méchant en fait. A vrai dire, il était juste un peu flippant, limite un fantôme, tout blanc et... Les yeux fermés ? Confiant le mec, surtout au bord d'un lac ! Il s'excusa et je grognai légèrement en haussant les épaules. Bon, apparemment il venait d'arriver.

"Pas grave."

Je lui répondis à peine, et continuai à le regarder. Pourquoi il gardait ses yeux fermés, ça devenait bizarre là ! Il me sembla qu'il souritm avant de me proposer de partir. Encore une fois je haussai les épaules. La solitude, ça ne me valait rien de bon, et puis j'avais déjà trop bu, alors autant partager le reste.

"Non ça va, tu peux rester."

Je restai silencieux un moment à l'observer alors qu'il s'approchait. Ses cheveux étaient aussi blancs que sa peau, on aurait dit qu'il était passé en machine avec du Dash ! Ahahah, ma propre vanne débile me fit rire tout seul, alors que je tendais lentement la bouteille vers le jeune homme. Il avait l'âge de boire au moins ?

"T'en veux ? Et pourquoi tu fermes tes yeux ? Fais gaffe, on est vachement près du bord là..."

Serait-ce un pari stupide contre lui-même pour tester ses limites ? Ça me semblait fort plausible... Et fort un truc débile que j'aurais pu faire moi-même en fait. Enfin, avant du moins, j'avais plus le moral à faire des trucs débiles.
##   Mar 5 Juil 2016 - 13:25

Personnage ~
► Âge : 24 ans
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
Matheo Runon
Matheo Runon
Etoile Air Solaire
Messages : 663
Date d'inscription : 27/12/2011
Emploi/loisirs : Chanter pour la nuit et dormir sous le jour
Humeur : Résignée mais parfaite tout de même^^

Entre deux grognements, je parviens à entendre sa réponse. Bon, il n'avait pas l'air si effrayé que ça et n'avait bougé d'un pouce, mais ça, c'est sûrement à cause de l'alcool qu'il a dans le sang. Le principal, c'est que ma présence ne le gêne apparement pas. Je hochais la tête et m'approchais doucement pour s'asseoir à côté de lui. Je ne sais pas pourquoi, mais il semblait en avoir gros sur le coeur. Ou alors il avait juste envie de boire à en perdre la raison, mais pourquoi seul au bord d'un lac alors ?
Il me tendit sa bouteille, que je refusais en secouant la tête.

-Non merci, je n'aime pas trop l'alcool... Et puis ça donne la migraine après, dis-je en souriant.

Il enchaîna aussitôt sur une autre question qui me fit rire. Peut-être que si, finalement, j'avais gardé les yeux ouverts il aurait remarqué plus facilement. Ou peut-être pas...

-Si je les garde fermés, c'est parce que les ouvrir ne me servirait à rien, lui expliquais-je avec douceur.

Je laissais le mystère plâner un moment, pour jouer un peu sur le suspens. C'était assez amusant de se demander ce qui se passait dans la tête des gens à pendant ce temps. La plupart devinait tout seul et n'en reparlait pas ensuite. Lui allait me donner plus de fil à retordre on dirait, mais c'était amusant, surtout en l'entendant s'inquiétait un peu pour moi.

-Je suis aveugle, précisais-je alors.

Pour lui prouver, je relevais doucement mes paupières avec mes deux doigts, lui montrant mes yeux vides de lumières. Nicolas m'avait dit qu'on voyait bien qu'il était bleu, cela m'avait rassuré dans un sens, j'avais peur de n'avoir que deux billes blanches à la place de mes yeux. D'un geste désinvolte, je désignais le lac près du bord où j'étais.

-Et ne t'inquiètes pas, je suis très prudent. Aucune chance que je tombe. Sauf si tu me jètes dedans bien sûr, dis-je en rigolant.

J'espère que ça ne sonnait pas comme un défi à ses oreilles car je n'avais pas d'affaires de rechange sur moi, et je me voyais mal jouer le sèche-cheveux avec l'air ambiant. De toute façon, s'il me jète, je l'entraîne avec moi! En plus, une bonne douche foride lui ferait sans doute du bien.
Après avoir rabaissée mes paupières, je tournais mon visage pâle vers lui.

-Pourquoi restes-tu seul ici ? Tu réfléchissais ?


Solitude à deux [Matheo] 1416521899-matheo-signature
##   Mer 6 Juil 2016 - 9:31

Personnage ~
► Âge : Tout juste le quart de siècle !
► Doubles-comptes ? : Pandora
► Rencontres ♫♪ :
Theodore Walsh
Theodore Walsh
Feu au pouvoir lunaire
Messages : 112
Date d'inscription : 01/07/2016
Emploi/loisirs : M'occuper d'elle comme il se doit, pardi !
Humeur : Cela dépend de la demoiselle...

Le jeune homme refusa ma bouteille, je la repris donc pour moi et but une gorgée.

"Ouais... Ouais, t'as raison. Mais ça aide à dormir aussi..."

Enfin, pour les gens soumis à des insomnies comme moi, en tout cas ! Je reposai ma bouteille dans l'herbe et me recouchai doucement. Malgré la chaleur, l'herbe était fraiche et humide, c'était agréable.

Le garçon me dit qu'ouvrir les yeux ne lui servait à rien. Je levai les yeux vers lui et l'observai sans trop comprendre. Quoi, ses paupières étaient si fines et blanches qu'il voyait au travers ou bien ? Les connections ne se faisaient plus trop bien dans mon cerveau, le rhum ça n'aide pas ! Il finit par lâcher qu'il était aveugle.

"Oh, ok..."

Je n'ajoutai rien de plus. J'aurais pu m'excuser du manque de délicatesse, mais ce n'était pas mon genre. Puis ce n'est pas comme si j'y étais pour quelque chose dans sa cécité, non plus ! Il releva ses paupières pour me faire voir ses yeux. Ils n'étaient pas blancs, mais... Étrangement vides. C'était difficile à expliquer mais ils me mettaient mal à l'aise. Ce n'était pas plus mal qu'il les garde fermés...

Je le regardai avec un sourcil haussé quand il me parla de le pousser dans le lac. Il me mettait au défi là ? En temps normal je l'aurais fait. Là, je n'avais même pas la force de me lever, encore moins de le soulever et le balancer dans l'eau ! En plus, je risquais de valser avec lui, vu ce qu'il me restait d'équilibre dans mon état... Je haussai ensuite les épaules à sa question.

"Pas vraiment. J'essaie d'arrêter de réfléchir plutôt... Voilà un autre avantage à ça !"

Je secouai la bouteille que j'avais en main.

"Et toi, pourquoi tu te promènes au milieu de la nuit ? Tu joues au fantôme ? J'suis sûr que tu pourrais faire des super blagues en fait !"
##   Mer 6 Juil 2016 - 11:54

Personnage ~
► Âge : 24 ans
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
Matheo Runon
Matheo Runon
Etoile Air Solaire
Messages : 663
Date d'inscription : 27/12/2011
Emploi/loisirs : Chanter pour la nuit et dormir sous le jour
Humeur : Résignée mais parfaite tout de même^^

Je l'entends agiter sa bouteille, la reposer, la reprendre, à un rythme qui défit toute concurrence. Je devrais en parler à Ys tiens, il se sentirait tellement en confiance qu'il s'avalerai plusieurs bouteille à lui tout seul, et moi je rigolerai... Et devrais le soigner après. Je ne sais pas pourquoi mais cet homme ne me semble pas vraiment heureux. Il me rappelle MIcha les premiers jours de son arrivé, certes, lui n'est pas effrayé, mais d'une certain manière, il a l'air de juste attendre que la vie passe. Son goût prononcé pour l'alcool pour dormir me laissait entendre ça.

Ma cécité de sembla pas le choquer plus que ça, ce qui me fit sourire. Au moins, on peut dire qu'il était atypique dans mon environnement. En règle générale, tout le monde s'excusait, ou se sentait désolé, ou autre chose... Lui s'en fichait royalement. Et ce n'était pas plus mal, ça faisait du bien même qu'on ne s'apitoie pas sur moi pour une fois.
Je tournais mon visage vers le lac, comme si à travers mes paupières closes, je pouvais observer une chose invisible. Même aveugle, je parvenais à me représenter si bien ce lieu qu'il était comme projeté en paysage dans mon esprit.

-Tu as bien de la chance, j'aimerais bien arrêter de réfléchir par moment aussi, dis-je d'un souffle.

C'est vrai, j'ai toujours eu l'impression que c'est ce qu'on me reprochait plus ou moins. Enfin ma soeur oui, de trop hésiter, de trop réfléchir, de manquer de spontanéité. On avait des caractères trop différents.
La question qu'il me posa ensuite me tira un large sourire. S'il savait! J'en avais déjà fait pas mal des blagues, certains s'en souviennent encore d'ailleurs.

-Ah ça! C'est une autre partie de mon secret, je ne sors que la nuit! dis-je avec mystère.

Je pourrais tout lui dire d'un coup, ce serait plus charitable, mieux, surtout qu'il avait peu de chances de deviner. Même si on le voyait en SVT, la plupart des gens ne s'en souvenaient pas des XP : les xeroderma pigmentosum, les enfants de la lune. Seul Misao avait deviné seul, mais lui était scientifique donc forcément, il connaissait mieux.

-Et puis j'ai déjà fait pleins de blagues, repris-je à l'attention de mon nouveau compagnon nocturne. Avoue que tu as eu peur quand je me suis posé dans les buissons.

Je pouffais légèrement mais ce n'était pas méchant du tout, c'était juste pour le taquiner, comme je le faisais avec mes amis. C'est en formulant cette pensée dans ma tête qu'un détail me frappa, et je lui retournais la question.

-Et toi ? Pourquoi es-tu ici en pleine nuit ? Insomnie ?

C'était souvent comme ça quand je rencontrais des gens, c'était au cours de leurs insomnies, ou alors ils préféraient déambuler un peu avant de dormir. En fait, quand j'y repense, mes rencontres étaient toutes dues en partie au hasard. Je pouvais m'estimer heureux, chez moi, il n'y avait personne la nuit, contrairement à Terrae où je pouvais voir du monde.

-Au fait, je m'appelle Matheo. Enchanté!




Solitude à deux [Matheo] 1416521899-matheo-signature
##   Jeu 7 Juil 2016 - 10:06

Personnage ~
► Âge : Tout juste le quart de siècle !
► Doubles-comptes ? : Pandora
► Rencontres ♫♪ :
Theodore Walsh
Theodore Walsh
Feu au pouvoir lunaire
Messages : 112
Date d'inscription : 01/07/2016
Emploi/loisirs : M'occuper d'elle comme il se doit, pardi !
Humeur : Cela dépend de la demoiselle...

Le jeune homme soupira qu'il aimerait lui aussi s'arrêter de réfléchir de temps en temps. J'agitai à nouveau la bouteille sous son nez avec un sourire en coin. Bon, il ne pouvait pas le voir donc c'était tout de suite moins drôle, mais bon !

"T'es sûr que t'en veux pas ? Ca marche bien, j'te jure... Et encore mieux si t'as pas l'habitude de boire d'ailleurs !"

Bon, mieux j'sais pas... Mais plus vite en tout cas ! J'évitai juste de mentionner la gueule de bois du lendemain - ça donnait pas très envie sinon ! Bon d'accord, c'était mal d'essayer de le faire boire, il avait l'air innocent le gamin... Mais merde, boire tout seul c'était chiant ! En plus j'étais déjà saoul et je risquais soit de lui raconter ma vie, soit de dire carrément de la merde... Alors autant qu'il soit dans le même état que moi, comme ça tout serait oublié le lendemain !

Je fronçai légèrement les sourcils quand il m'avoua ne sortir que la nuit. Il était un peu bizarre quand même... Sérieux, la nuit, c'est juste bien pour boire, danser et bai... Faire l'amour, pardon, je suis vulgaire !

"Mec, je vais vraiment finir par croire que t'es un fantôme ! Ou... Ou un vampire ? Oh bordel mais c'est ça en fait ! Tu attends qu'une proie s'isole et BAM ! Tu lui suces tout son sang ! Mais fais gaffe hein, j'suis pas sans défense !!"

Voilà, ça y est, je commençais à dire de la merde... Désolé hein, l'alcool me rendait pas agressif, mais super parano par contre ! Enfin là, même bourré je me rendais compte que j'exagérais un peu... Du coup je restai là au lieu de m'enfuir, mais un peu sur mes gardes quand même hein ! Je haussai ensuite les épaules à sa question.

"Ouais, j'arrive plus à dormir ces derniers temps... Et quand j'dors pas, je pense un peu trop... Alors je bois, pour oublier, et jusqu'à tomber. Ça fait pitié hein ?"

Je ne savais pas pourquoi je lui disais ça. Parce que c'était la triste vérité sans doute... Je n'avais même pas honte, juste pitié, pitié de moi-même. Mais je n'en avais plus grand chose à foutre pour être franc... Il pouvait bien penser de moi ce qu'il voulait, ça ne changeait rien. Je tournai la tête vers lui quand il se présenta et lui souris. Encore une fois, il ne me voyait pas, mais ça ne m'empêchait pas d'être agréable. Ça devait être vraiment dur, de ne jamais voir le visage, les yeux, le sourire des gens qu'on aime...

"Enchanté, moi c'est Theodore. Mais Theo, c'est bien !"
##   Jeu 7 Juil 2016 - 10:40

Personnage ~
► Âge : 24 ans
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
Matheo Runon
Matheo Runon
Etoile Air Solaire
Messages : 663
Date d'inscription : 27/12/2011
Emploi/loisirs : Chanter pour la nuit et dormir sous le jour
Humeur : Résignée mais parfaite tout de même^^

Un soupir blasé m'échappa malgré moi lorsqu'il m'agita de nouveau sa bouteille devant le nez. Toutefois, je ne pus m'empêcher de sourire devant ses tentatives répétées de me faire boire pour me détendre, ou me faire oublier, je ne savais pas vraiment. A nouveau, je secouais la tête.

-Désolé! J'ai déjà tenté une nuit dans un bar avec un ami et... Je n'ai pas trop apprécié le lendemain, dis-je tout penaud.

Le souvenir de cette journée resterait longtemps dans ma mémoire, jamais je n'avais connu une migraine si élevé. En plus, avec ma faible condition physique, ce genre de choses faisaient vite effet sur moi, et je souffrais d'autant plus le lendemain. Il avait fallu ça pour que je m'en rende compte. Tristesse. Le vent porta les effluves de sa bouteille jusqu'à moi et mes narines frissonèrent. Ca sent fort se machin...

-Qu'est-ce que tu bois ? demandais-je avec curiosité.

Mon rire éclata dans la nuit, se réflétant à la surface de l'eau. Finalement, comme les autres, il me confondra avec un fantôme ou un vampire. J'étais sûr au fond de moi, qu'il y avait des côtés positif à être l'un ou l'autre. Mais j'aurais préféré être vampire, les fantômes, ça veut dire qu'on est mort... Même si je n'apprécierais pas de sucer le sang des autres comme il dit. C'est compliqué d'être moi. Je rentrais toutefois dans son jeu, pas nécessairement pour l'effrayer, juste pour le taquiner. Je m'élevais au-dessus du sol de quelque centimètres avant de reprendre la parole.

-Mince, je suis démasqué ? Tu comprends donc qu'il me faudrait une proie pour me rassasier non ?

Je ne pus tenir le rôle bien longtemps car mon rire était trop prenant, je n'arrivais pas à le retenir. Je revins délicatement au sol, dans la position assise de départ, avant de lui expliquer clairement ce que je voulais dire par sortir la nuit.

-Tu connais une maladie appelé xeroderma pigmentosum ? On nous appelle les enfants de la lune aussi. Mon corps n'a aucune protection contre les UV, du coup je ne peux sortir en plein jour, sinon je mourrai. Il n'y a que la nuit où je peux me ballader sain et sauf, expliquais-je avec un doux sourire.

J'avais raconté mon histoire tant et tant de fois, que tout était parfaitement rodé. J'avais l'impression de ressortir les mêmes termes à tout le monde. En même temps, il n'y avait pas divers moyens pour l'expliquer.
Il m'expliqua alors qu'il avait du mal à dormir. Je hochais la tête, je comprenais bien. Il semblait vraiment chercher un moyen de ne pas réfléchir du tout, il en reparla de lui-même. J'étais curieux de savoir ce qui le motivait tant à oublier. Lui semblait le vouloir ardemment. Même ça réflexion sur le fait qu'il faisait pitié ne put me tirer un sourire. Je secouais à nouveau la tête.

-Je ne trouve pas. Nous avons tous envie d'oublier quelque chose, et chacun nos manières pour y parvenir. Ta méthode n'est sans doute pas plus mauvaise qu'une autre, achevais-je en riant légèrement.

Je me tournais quand même vers lui. En tant que guérisseur, je ne pouvais pas non plus ignorer les dangers. C'était mon rôle après tout.

-Mais fais tout de même attention. Ne mets pas ta santé en péril!

On aurait dit un médecin ou un parent inquiet pour son fils. Ys se moquerait bien de moi s'il me voyait, les autres aussi d'ailleurs. Mais c'était plus fort, je m'inquiétais naturellement pour tout le monde. En plus, grâce à mon don, je voyais lalcool dans son sang, je sentais les effets sur son corps, ça poussait à être prudent croyez-moi. Même si je me doutais qu'il s'en ficherait. Au moins, je l'aurais avertir.

Theodore... Theo plutôt on dirait. Je lui offris un sourire en retour. Je sentais que lui souriait. Un sourire ça s'entend, dans la voix, dans les gestes. Et puis je le voyais... en me concentrant sur l'énergie de son visage, je voyais ses traits bouger a peu près. J'aurais voulu le voir plus précisément, mais je n'osais pas lui proposer de lui toucher le visage. Peut-être plus tard, peut-être un autre jour...

-Tu es ici depuis longtemps ? Tu as l'air nouveau j'ai l'impression.

Son énergie était faible, du même éclat que ceux des novices. Je n'y sentais aucune affinités, ce qui me laissait penser qu'il n'était pas là depuis longtemps. Enfin, cela ne veut pas dire qu'il était paumé ou que personne ne lui avait expliqué le fonctionnement de l'école.


Solitude à deux [Matheo] 1416521899-matheo-signature
##   Ven 8 Juil 2016 - 11:54

Personnage ~
► Âge : Tout juste le quart de siècle !
► Doubles-comptes ? : Pandora
► Rencontres ♫♪ :
Theodore Walsh
Theodore Walsh
Feu au pouvoir lunaire
Messages : 112
Date d'inscription : 01/07/2016
Emploi/loisirs : M'occuper d'elle comme il se doit, pardi !
Humeur : Cela dépend de la demoiselle...

Je ne pus m'empêcher d'éclater de rire à sa remarque. Ok, il avait déja expérimenté la gueule de bois visiblement ! Je ne pouvais pas lui en vouloir de ne pas souhaiter recommencer. Il ne pouvait pas savoir qu'avec le temps, c'est de moins en moins pire - mais jamais agréable quand même ! Dommage, j'allais devoir continuer tout seul.

"C'est du rhum brun... C'est meilleur dans un mojito c'est clair, mais ça passe pas trop mal quand même..."

Ma remarque le fit rire, bon ok j'avais viré un peu dans la parano... Il rentra dans mon jeu quelques instants à peine, mais il avait visiblement du mal à garder son sérieux ! Un sourire en coin étira mes lèvres, ouais, il était pas super crédible en vampire en fait... Par contre son petit décollage me tira des yeux ronds comme des soucoupes.

"Oh putain ouais, quand même ! J'ai entendu parler des pouvoirs et tout ça, mais j'y croyais qu'à moitié, et là c'est la première fois que j'le vois en vrai ! C'est trop cool en fait ! Qu'est ce que tu sais faire d'autre ?"

Je devais avoir l'air d'un gamin ou d'un abrutit complet, mais fallait avouer que c'était pas banal quand même ! Enfin, je supposais que tout le monde devait avoir des réactions assez extrêmes en découvrant pour la première fois que tout était vrai. Toute l'histoire que ce mec, qui était venu me chercher, m'avait racontée. Quel con, j'aurais du être plus attentif !

Le jeune homme me parla ensuite de sa maladie. J'avais déjà vu un reportage là dessus il me semblait, mais je n'avais jamais rencontré de personnes comme lui en vrai. En fait c'était un genre d'albinos au dernier degré quoi...

"J'avais entendu parler mais t'es le premier que je rencontre... T'es né avec ça ? Enfin j'veux dire, c'est un truc génétique, ou bien alors c'est arrivé comme ça, pouf, un jour ?"

Sa maladie me rendait un peu curieux. Pas de façon malsaine bien sûr, mais c'était pas banal ! Comme les pouvoirs en fait. Une rencontre pas banale dans un nouveau monde pas banal... J'aurais pu tomber sur pire pour la première personne à qui je parlais ! Enfinm j'veux dire, la première personne à qui je parlais vraiment quoi, sans intention de le mettre dans mon lit... En même temps, il avait un accessoire de trop entre les jambes pour me plaire... Breeef, je m'égare là !

"Enfin, si ça te gêne d'en parler tu le dis hein ! Mais j'suppose qu'on doit souvent te poser des questions quand même..."

Je haussai les épaules quand il me dit que ma méthode n'était pas plus mauvaise qu'une autre... Mouais, plus efficace mais plus risquée quoi... Un sourire s'étira sur mes lèvres quand il me parla de ma santé.

"Ahah, ouais papa, t'inquiète !"

Un rire m'échappa, que je suis drôle comme mec ! Mais plus sérieusement, je savais qu'il avait raison. Je ne tenais pas à finir alcoolique... Ni à devenir une lavette d'ailleurs, j'avais arrêté le sport en même temps que j'avais commencé à boire... Mais ce n'était pas si facile que ça de tourner la page et de reprendre le dessus ! J'me laissais quelques semaines pour végéter et bien m'apitoyer sur ma vie de merde. J'en avais besoin pour réussir à faire le deuil de mon amour, et me reprendre en main...

"Mais t'inquiète, je sais que je dois faire gaffe... Je compte pas me détruire ni rien mais... Pour le moment, j'en ai besoin. J'suis comme ça moi, j'arrive pas à garder ma peine à l'intérieur et en souffrir pendant des années... J'préfère déconner plein tube pendant quelques semaines, jusqu'à accepter ce qui s'est passé et être prêt à me reprendre en main et avancer..."

Voilà, qu'est ce que je vous disais, l'alcool me fait raconter ma vie ou dire de la merde... Là c'était les deux ! Enfin, c'était pas de la merde, c'était vraiment ma manière de fonctionner, et je m'en étais pas trop mal sorti jusque là... Mais de là à le raconter à un inconnu !

"Désolé, l'alcool me rend bavard... Sinon, t'as quel âge Mathéo ?"

Je ne savais pas si c'était sa peau blanche, sa cécité, sa maladie... Mais il me semblait jeune, et fragile. Rien de négatif, juste un gamin qui avait besoin d'être protégé quoi ! Comme moi dans le fond, sauf que je le cachais plutôt très bien. Bon ok, peut-être pas là tout de suite, mais d'habitude quoi !
##   Ven 8 Juil 2016 - 22:55

Personnage ~
► Âge : 24 ans
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
Matheo Runon
Matheo Runon
Etoile Air Solaire
Messages : 663
Date d'inscription : 27/12/2011
Emploi/loisirs : Chanter pour la nuit et dormir sous le jour
Humeur : Résignée mais parfaite tout de même^^

Je l'entendis rire et mon sourire lui fit écho. C'était si amusant que ça les déboires d'un jeune ignorant en alcool ? Remarque, je suis sûr que moi aussi je n'aurais pas résisté à la tentation de rire dans son cas. L'odeur de sa bouteille me chatouilla à nouveau les narines et je m'approchais doucement en tendant mon doigt vers elle, l'ayant localisé dans l'espace grâce à l'air.

-Du rhum ? Hum... Je peux juste goûter pour voir?

Oui j'étais un peu curieux malgré tout. Je n'avais goûté que la bière, à laquelle je m'étais un peu habitué au bout d'un moment mais je trouvais toujours que le goût était étrange. Je ne connaissais pas le rhum en revanche et, puisqu'il était d'humeur si généreuse, je me disais que ce serait l'occasion de tester. Je pris la bouteilel prudemment et l'inclinais en douceur jusqu'à avaler une toute petit gorgée. Un frisson me pris et secoua mon corps entier. Mes paroles furent presque noyées dans une quinte de toux.

-Kof kof... c'est fort... kof kof....

Je la lui rendis tout en continuant de tousser. Je ne m'attendais pas à ce que ça produise cette effet. La tête me tourna un petit moment mais je calmais le jeu grâce à mon don de guérisseur. Je me cramponnais un peu à la terre mais tout passe très vite. J'offris un sourire à Theo, pour lui montrer que ça allait.
Son excitation face à ma petite démonstration déclencha mon rire. Je penchais la tête sur le côté, observant son énergie. Ses paroles me firent encore plus rire et j'acquiesçais légèrement.

-Ah on t'en as parlé un peu alors, les pouvoirs et les affinités ? Je suis air guérisseur, donc je contrôle le vent et je peux guérir les blessures. Qu'est-ce que je pourrait te montrer ... ?

Je réfléchis un instant, me demandant quelle serait la meilleure représentation possible et qui pourrait lui faire plaisir. Après quelques secondes, je me décidais. Non loin d'un lac, j'avaisais un arbre, dont certains des feuilles gisaient au sol. Je fis signe à Theo de regarder et, d'un geste évident de la main, je fis signe du doigt aux feuilles de venir vers moi ( oui je voulais que ce soit un peu théâtral ). Les feuilles, mues par la force de l'air, se déplaçèrent jusqu'à moi et commencèrent à me tourbilloner autour. Puis, je les concentrai toutes sous une forme de sphère dans ma main, que j'envoyais vers le lac sous la forme d'une mini tornade pour achever mon ballet aérien.

-Alors ? Qu'en penses-tu ? demandais-je avec un léger sourire.

Une idée me vint alors à l'esprit, que je m'empressais de lui proposer.

-Si tu veux, quand tu voudras, je pourrais t'emmener voler. Si ça te tente bien sûr!

La conversation dériva cependant sur un sujet moins réjouissant. Toutefois, il ne l'abordait pas avec cette gêne ou ce mal à l'aise qu'avait les autres, ça paraissait presque... Naturel. Je ne me sentais donc pas triste le moins du monde, et j'abordais le sujet avec mon calme habituel, teinté de contentement. J'avais l'impression que ce garçon ne se prenait pas la tête, un peu comme Ys ( de temps en temps ), c'était franchement agréable, quoique un peu déconcertant.

-C'est génétique, mais elle met du temps à s'installer. Mes parents l'ont découvert quand j'avais trois ans, je jouais dans le parc et ma peau a commencé à devenir rouge et à me brûler. C'est comme ça que j'ai été diagnostiqué.

Je ne me souvenais pas vraiment de ce jour-là, mais mes parents devaient l'avoir en mémoire comme si c'était hier. Ma mère me répétait souvent qu'elle ne pourrait jamais oublier ce jour ni la peur qu'elle a eut. J'agitais soudian les mains en face de moi pour le détendre.

-Non non, ça ne me dérange absolument pas, c'est normal d'être curieux. Tout le monde me pose ce genre de questions donc je commence à pouvoir répondre du tac au tac. Je peux presque les prévoir d'ailleurs, ajoutais-je d'un ton taquin.

Je ne pus m'empêcher de rire à nouveau en l'entendnat m'appeler papa, signe très clair comme quoi j'étais un peu trop poule et que je le couvais trop pour le coup. Je lui donnais un petit coup de point gentil sur l'épaule, en lâchant un petit "oh" blasé.
La suite me laissa plus perplexe, et interrogateur. Je ne sais pas si c'était un effet de l'alcool, ou tout simplement s'il se sentait plus à l'aise avec moi, mais il commença à me lâcher quelques informations sur sa vie, enfin, de ce que je supposais. Il n'en disait pas trop mais suffisament pour que je suppose que c'était le cas. Je pris un air plus sérieux, tournant mon visage lunaire vers lui.

-Tu veux en parler ? proposais-je avec douceur.

Il n'était pas obligé bien sur, il faisait comme il le sentait. Mais peut-être que sortir ce qui le bouffait de l'intérieur lui permettrait de commencer à guérir un peu, de pouvoir s'en sortir sans cette cochonnerie. S'il en voulait pas, je comprendrais et n'insisterais pas, nous n'en reparlerons que s'il fait le premier pas.
Il préféra tout d emêem changer de sujet et un léger sourire se peignit sur mon visage.

-Il n'y a pas de mal. J'ai 22 ans depuis peu. Et toi ? Je dirais que tu es plus âgé non ?

C'est ce qui me semblait du moins, à sa voix, son assurance, son énergie, les rares choses que je parvenais à capter de lui. L'envie terrible de savoir à quoi il ressemble me prit à nouveau mais je n'osais toujours pas formuler ma demande. Il n'était pas méchant, et je ne craignais pas son refus, mais je ne voulais pas qu'il se fasse de fausses idées ou autre. Finalement, avec une longue inspiration, je pris mon courage à deux mains.

- Dis Theo... est-ce que tu accepterais que je touche ton visage ? Je... J'aimerais vraiment voir à quoi tu ressembles...

Ma voix était hésitante. Je savais qu'il n'y avait aucune raison d'avoir peur mais quand même, je ne parvenais pas à me raisonner, je suis parfois bête.





Solitude à deux [Matheo] 1416521899-matheo-signature
##   Lun 11 Juil 2016 - 17:35

Personnage ~
► Âge : Tout juste le quart de siècle !
► Doubles-comptes ? : Pandora
► Rencontres ♫♪ :
Theodore Walsh
Theodore Walsh
Feu au pouvoir lunaire
Messages : 112
Date d'inscription : 01/07/2016
Emploi/loisirs : M'occuper d'elle comme il se doit, pardi !
Humeur : Cela dépend de la demoiselle...

Matheo pointa la bouteille du doigt en me demandant s'il pouvait goûter. J'étais impressionné qu'il arrive à la repérer exactement, alors qu'il ne la voyait pas ! Je haussai les épaules à sa demande, et avançai la bouteille pour qu'elle touche ses doigts et qu'il puisse la prendre. Il but à peine une gorgée qu'il commença à tousser, ce qui me fit rire gentiment.

"C'est sûr que si t'as pas l'habitude de boire, c'est un peu fort ! Mais on s'habitue..."

Moi j'aimais bien. J'étais moins whisky et vodka, mais le rhum c'était mon truc ! Il lui fallut plusieurs secondes pour s'en remettre, finalement c'était peut-être mieux que je continue à boire tout seul, je ne voulais pas me retrouver avec un coma éthylique sur les bras... Il me rendit la bouteille avant de rire à ma remarque. Je hochai la tête à sa question.

"Oui on m'en a parlé... Mais j'y croyais pas vraiment, ça me semblait surréaliste donc j'ai pas trop fait attention... Mais j'aurais dû visiblement !"

Il me dit être air guérisseur... Ouais, je me souvenais que les pouvoirs étaient en rapport avec les éléments, plus une certaine affinité. Comme quoi, même quand je n'écoutais que d'une oreille, je retenais des trucs ! Il me fit ensuite une petite démonstration de son pouvoir, qui me laissa sans voix. C'était super impressionnant ! En plus, il s'était donné la peine de me faire un petit spectacle théatral et bien orchestré, c'était d'autant plus époustouflant !

"Oh putain... C'est un truc de malade !"

Ouais, remarque très recherchée hein... Mais sa démonstration m'avait vraiment ôté les mots de la bouche ! Mes yeux s'arrondirent quand il me porposa de voler. Oh putain... OH PUTAIN ! Le rêve de tous ! Enfin, en tout de beaucoup de monde. Je hochai vivement la tête, une étincelle dans les yeux.

"Oh ouais, grave ! Par contre heu... Pas là tout de suite parce que j'ai un peu trop bu quand même... Et ça risque de ressortir par ou c'est rentré, si tu vois ce que je veux dire..."

Voilà, je regrettais d'avoir picolé maintenant ! Quel con, je passais à côté de l'expérience de ma vie là ! Mais bon, j'voulais pas non plus lui vomir dessus, c'était déjà trop sympa de sa part de proposer ! Il sufisait que j'arrête de boire et que j'attende un peu que ça passe...

Il me parla ensuite de sa maladie et je l'écoutai silencieusement. Il n'y avait pas grand chose à ajouter, et puis il avait l'air de ne pas trop mal le vivre, c'était le principal ! Je ris quand il me confirma ce que je pensais, mes questions étaient tellement habituelles pour lui qu'il pouvait presque les prévoir !

"Et du coup, quelle est la prochaine question sur la liste ?"

Je lui demandai avec un air amusé, vu qu'il semblait bien le prendre et en rire lui-même ! La discussion dériva ensuite sur moi et ma stratégie pour affronter les tempêtes de la vie. Il ne commenta pas mon monologue pathétique et me demanda simplement si je souhaitais en parler. Je haussai les épaules, ne sachant pas trop quoi lui dire. D'un côté je savais que ça me ferait du bien de vider mon sac, d'un autre côté, se livrer comme ça à un inconnu... C'était pas mon genre. En fait, parler de mes problèmes tout court, c'était pas mon genre, et je ne me sentais pas encore suffisamment en confiance pour aborder ce sujet.

"J'crois que je suis pas encore prêt à en parler..."

Je ne savais pas pourquoi, mais je savais qu'il n'insisterait pas. Il n'avait pas du tout l'air du mec curieux et limite malsain qui cherchait à sortir les vers du nez des gens en quête d'histoires sordides. Je souris quand il me dit avoir 22 ans, il ne les faisait clairement pas !

"J'espère que ça va pas te vexer, mais tu les fais pas ! Et oui j'suis un peu plus âgé, je vais sur mes 25 ans..."

Bon, ça ne faisait toujours que trois ans en plus, au final. Sa demande ensuite me fit hausser les sourcils, d'ailleurs il avait lui-même l'air un peu hésitant. Me toucher le visage pour me voir ? Ouais, pour un aveugle ça devait avoir du sens... Je hochai la tête en réponse.

"Si tu veux... T'arrives à visualiser vraiment bien quand tu fais ça ?"
##   Lun 11 Juil 2016 - 18:41

Personnage ~
► Âge : 24 ans
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
Matheo Runon
Matheo Runon
Etoile Air Solaire
Messages : 663
Date d'inscription : 27/12/2011
Emploi/loisirs : Chanter pour la nuit et dormir sous le jour
Humeur : Résignée mais parfaite tout de même^^

Je l'entendis rire un peu, ce qui en soir, n'avait rien d'étonnant. je devais avoir l'air parfaitement ridicule comme ça, à toussoter. Je lui offris malgré tout un sourire, approuvant ses paroles.

-Ca ne fait pas le même effet oui!

On s'habitue, Ys m'avait dit la même chose pour la bière, qu'il suffisait d'en boire pour s'y habituer. J'avais toutefois le pressentiment que je en devrais pas tenter avec le Rhum. C'était plus fort, l'emprise se ferait plus facilement et je n'avais vraiment pas envie de rentrer saoul encore une fois. Surtout que lui-même n'est pas complètement sobre et puis... Je ne voulais pas lui infliger ça dès notre première rencontre. Je n'avais d'ailleurs plus l'intention de me retrouver saoul à nouveau.

-Au fait, tu vas souvent dans les bars la nuit toi ? J'ai l'impression que c'est ce que tout le monde fait...

Il y avait eut beaucoup de monde la dernière fois, au point que j'en avais été un peu effrayé. Un aveugle dans un bar, c'est un peu déroutant et la masse des gens n'est pas propice à la concentration. Lui semblait être le genre de garçon à sortir, comme Ys ou Huo, le genre de garçon qui connaissait aussi la face de la nuit que je n'avais jamais connu.
Je ne pus m'empêcher d'éclater de rire en entendant ses commentaires. Je percevais à la fois son étonnement et son admiration. Je haussais les épaules, tout en souriant doucement, avant de répondre à mon tour.

-Tu seras capable d'en faire autant bientôt, peut-être même mieux que ça!

Bon, par contre, je ne le voyais pas vraiment air mais qui sait ? Comme Allen le disait lui-même, Terrae offre un schéma de base, mais une personne peut cumuler différents traits des diverses affinités. Personne n'est aussi rangé en temps normal. Lui, je ne le connaissais pas, j'avais donc hâte de voir quelle serait son affinité.
Je le sentis s'agiter à mes côtés et ce que j'entendis me confirma que ma proposition avait fait mouche. Je me contentais de hocher la tête en revanche, bien d'accord avec lui sur un point.

-Je suis d'accord... C'est mieux de ne pas prendre de risque, ajoutais-je en lui tirant la langue.

Je changeais ma position, prenant une posture plus confortable. De cette façon, je lui faisais plus facilement face, sans pour autant avoir besoin de me tourner en permanence. Cela ne faisait pas de différence pour moi puisque je le repérais à son énergie, mais pour Theo, ce serait quand même plus normal de parler en face en face avec moi. Une idée me vint alors.

-Tu sais quoi ? Quand tu seras initié, tu n'auras qu'à me rendre visite dans ma chambre. Je t'offrirais ton premier vol Air Matheo Spécial Terrae comme récompense, lui proposais-je tout enjoué.

Etant donné que je restais seul toute la journée, j'étais particulièrement heureux de recevoir de la visite, que ce soit durant le jour ou à la nuit tombée. Le temps passait plus vite, et on pense moins aux choses tristes lorsque l'on est accompagné de quelqu'un. Et un jour, peut-être arriverait-il à surmonter ce sentiment qui semble le ronger, je l'espérais pour lui. Tout le monde méritait cette chance.
Il prit mes mots au pied de la lettre, me demandant de prévoir sa prochaine question. Je pris alors une mine concentrée, un peu exagérée quand même, laissant échapper des petits "hmm hmm" comme une voyante cherchant à se concentrer.

-Alors tu vas me demander... si c'est guérissable ? Non... s'il y a un quelconque lien avec le fait que je sois aveugle ? Arf... je reçois trop de signaux différents, dis-je avec un air de devin.

Je le taquinais gentiment bien sur, pour alléger encore l'atmosphère. En vrai, je me contentais de lui sortir tout ce que les gens me posait le plus souvent comme questions, mais j'avais tendance à oublier aussi. Ca devenait si naturel que je n'y prêtais plus tellement attention, c'était devenu un automatisme. Je baissais la tête, écoutant sa réponse, et la hochais distraitement, souriant malgré tout pour lui faire comprendre que ce n'était pas grave. Il était encore trop tôt pour qu'il se confie, et puis, il ne me connaissait pas. Je n'étais pas vexé, pourquoi le serais-je ? L'important pour moi, c'était qu'il ne se mette pas en danger.
Je lâcher un petit 'oh' de surprise à l'annonce de son âge. Il va sur ses 25 ans ? Je ne m'y attendais pas trop. Remarque, Misao était plutôt âgé aussi, bien plus même, et Huo également, ce qui n'empêchait rien. Misao lui avait du mal à se trouver dans un dortoir avec des gamins, l'évocation de ce souvenir me fit pouffer et, pour ne pas qu'il me prenne pour un fou, j'en expliquais la raison à Theo.

-Tu ne te sens pas trop à l'écart dans les dortoirs du coup ? J'imagine que ça ne doit pas être si facile de se retrouver au milieu de gens très jeunes avec leurs propres... habitudes.

A ma grande surprise, il accepta que je lui touche le visage. Un grand sourire s'épanouit sur mon visage. Je pourrais enfin "voir" à quoi il ressemble. C'était important pour moi, de ne pas me contenter de cette image fantomatique que captait mon esprit. C'était effrayant ainsi, si peu naturel, comme si l'on ne voyait qu'un morceau de la personne, oubliant ce qui la distingue : ses yeux, ses traits, ses mimiques... C'était tout un ensemble qui me manquait et j'étais bien trop heureux de pouvoir le combler. Tandis que je me rapprochais de lui, j'en profitais pour lui répondre, tentant de lui expliquer de mon mieux.

-Le toucher est un des sens les plus développé une fois que l'on devient aveugle. Lorsque je touche quelque chose, je peux la représenter dans ma tête au fur à mesure que je dessine ses traits avec mes doigts. Un peu comme un tableau si tu veux.

Puis, dans un souffle, j'achevais :

-Et je voudrais te voir.

Je tendis alors les mains vers l'énergie qui semblait correspondre à son visage. Je posais mes doigts très délicatement, effleurant sa peau du bout de la mienne. De la pulpe de mes doigts, pour ne pas trop le perturber, je dessinais ses traits, épousant les contours de son visage, de son arcade, son front, son nez, faisant bien attention à ne pas lui toucher les yeux. Tandis qu'une de mes mains remontait vers ses cheveux, analysant la texture de ces derniers, une autre descendit vers son menton et son cou. Je sentais ses muscles, les pulsations de sa peau. Je sentais qu'il était plus musclé que moi, un peu plus épais surtout mais ça, ce n'était pas bien dur. Je brisais finalement le silence qui s'était installé.

-De quelle couleur sont tes yeux et tes cheveux ?

Je retirais alors mes mains, achevant son portrait dans mon esprit. Un léger sourire prit de nouveau place sur mes lèvres, alors que je relevais mon visage vers lui.

-Je te vois.





Solitude à deux [Matheo] 1416521899-matheo-signature
##   Lun 18 Juil 2016 - 10:42

Personnage ~
► Âge : Tout juste le quart de siècle !
► Doubles-comptes ? : Pandora
► Rencontres ♫♪ :
Theodore Walsh
Theodore Walsh
Feu au pouvoir lunaire
Messages : 112
Date d'inscription : 01/07/2016
Emploi/loisirs : M'occuper d'elle comme il se doit, pardi !
Humeur : Cela dépend de la demoiselle...

Je souris à sa remarque, avant de hausser les épaules à la question qui suivit. C'est vrai que j'étais un habitué des bars depuis mon adolescence... J'étais moins fan des boîtes de nuit, trop bruyant, c'était compliqué de discuter et de nouer un contact, et de toute façon en général on n'y ramassait que des filles ivres mortes...

"Moi j'y vais quand même souvent... C'est le genre d'endroit que j'aime, vivant mais pas étouffant ni trop bruyant, et propice pour faire des rencontres ! J'pense que c'est pareil pour beaucoup de monde, c'est un lieu de rassemblement..."

J'y allais pour faire des rencontres féminines avant tout, même si j'étais sûr qu'il devait être très facile d'y lier des amitiés aussi... Mais ce n'était pas vraiment ce que je cherchais. Enfin, dans ma jeunesse en tout cas. Maintenant que je me retrouvais seul comme un con, ça me manquait bien de ne pas en avoir, des amis...

Matheo eut un petit rire devant ma réaction, avant d'ajouter que je saurais bientôt faire pareil. Mouais, pas sûr ! Recevoir des pouvoirs et apprendre à les maîtriser, c'était une autre histoire. Je me demandais quelle serait mon affinité tiens ! Il me proposa ensuite de se revoir plus tard - autrement dit quand je serai plus frais et dispo - pour une petite séance aérienne. Je hochai la tête avec un petit rire enthousiaste en levant un pouce devant moi.

"Ok, ça roule, on fait comme ça ! Et moi je te montrerai ce que je sais faire alors !"

Même si à mon avis, ce serait pas grand chose hein... Inité, c'est quand on venait de recevoir nos pouvoirs, c'est ça ? Oui, sans doute... Il enchaîna ensuite avec un petit numéro de pseudo-devin qui me fit sourire gentiment. Mmh, je n'avais même pas besoin de poser ces questions pour connaître la réponse, cela me semblait évident...

"Eh ben, même pas madame Irma ! Non, j'me demandais plutôt, comment tu gères ça ? J'veux dire, tu as l'air de pas trop mal le vivre... Tu fais jamais d'écarts ? Ce serait si grave que ça que tu passes un moment dehors en journée ?"

Genre, vampire désintégré au premier rayon du soleil... Ou alors juste des rougeurs et brûlures ? Ça devait quand même être bizarre de vivre la nuit. Un peu flippant, et solitaire aussi... Et puis, je ne saurais pas me passer de la sensation du soleil sur ma peau. J'adorais ça, m'allonger sur le sable et profiter du soleil et de la brise.

Comme je le pensais, il ne posa pas plus de question quand je lui dis que je n'étais pas encore prêt à en parler. Je le remerciai silencieusement par un hochement de tête. Il sembla étonné de mon âge, avant de commencer à rire tout seul. Euuh, c'était drôle ? Je trouvais que je faisais bien mes 24 ans bien sonnés ! Ni plus, ni moins, juste bien ! En même temps, eh, on parlait de moi là ! Je compris mieux ce que le faisais rire quand il me posa sa question. Je souris en haussant les épaules. En vérité, je m'en foutais un peu. Je ne leur parlais pour ainsi dire pas, et je n'avais pas du tout les mêmes horaires donc il était rare que je me retrouve au milieu d'un groupe en train de discuter.

"Bah, pas plus que ça en fait. On ne fait que se croiser au final, et j'essaie souvent de trouver un autre endroit ou dormir ! Ça me saoule juste quand il y en a qui ronflent..."

Et qui beuglent dans le dortoir quand j'ai une gueule de bois d'enfer... Mais ça, mieux valait ne pas le dire tout haut, ça faisait vraiment pochard ! Son sourire s'allongea ensuite quand j'acceptai qu'il me touche le visage. Il s'approcha et posa ses doigts délicatement sur ma peau, tout en m'expliquant comment il percevait les choses. Je ne pouvais pas dire que je "comprenais", mais en tout cas ce qu'il disait me semblait avoir du sens. Je ne l'aurais pas laissé faire dans le cas contraire, parce que c'était vraiment intrusif comme contact !

Ses mains étaient douces et fines, et il effleurait à peine mon visage. Un toucher aussi aérien que sa démonstration un peu plus tôt ! J'aurais presque pu apprécier son toucher s'il était venu d'une demoiselle... Presque ! Sa question me tira de mes pensées et il y eut quelques secondes de battement avant que je ne lui réponde.

"J'ai les cheveux noirs, et les yeux bleus assez clairs..."

Ouais, un beau gosse quoi ! Matheo enleva ses doigts de mon visage quelques instants plus tard, et m'annonça avec un sourire satisfait qu'il me voyait. Je répondis à son sourire, il avait l'air heureux, alors moi aussi. C'était un moment de partage un peu étrange, mais je trouvais ça touchant, et en un sens ça nous rapprochait alors qu'on venait juste de se rencontrer. J'avais toujours trouvé que le contact physique était une étape importante dans une relation, qu'elle soit amicale ou autre !

"Eh bien, c'était inédit comme expérience ! Ca t'arrive que des gens refusent ? Je veux dire, ça n'a rien de désagréable mais c'est assez... Disons intrusif comme contact !"
##   Lun 18 Juil 2016 - 14:38

Personnage ~
► Âge : 24 ans
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
Matheo Runon
Matheo Runon
Etoile Air Solaire
Messages : 663
Date d'inscription : 27/12/2011
Emploi/loisirs : Chanter pour la nuit et dormir sous le jour
Humeur : Résignée mais parfaite tout de même^^

Je m'attendais à cette réponse. Comme Ys ou Ryu, Theo voyait les bars comme un lieu amusant, utile pour rencontrer des gens, se détendre, ne pas voir la nuit défiler. Cette conception revenait souvent, même si j'avais toujours autant de mal à m'y habituer. Non pas que les bars représentaient le mal pour moi ou quoique ce soit d'autres mais...

-Un ami m'a emmené dans un bar une fois, je ne peux pas dire que ce fut une expérience sans mal, dis-je en rigolant. Je sentais les odeurs, la musique, les bousculades encore plus que n'importe qui, c'était franchement... perturbant.

Je m'y étais amusé pourtant, mais parce que j'avais quelqu'un avec moi. Lui semblait seul apparement et je ne pouvais imaginer aller dans un tel lieu par moi-même. C'était trop effrayant pour moi. Peut-être que lui se sentait mieux sans être accompagné,  ou qu'il n'avait pas envie d'avoir de compagnie, qu'il se contentait des gens qu'il rencontrait au bar. Des rencontres d'une soirée, j'en avais fait quelques unes aussi au cours de mes pérégrinations. Même si ce n'est pas pour la vie, ça fait passer le temps plus vite, et quelques fois, on tombe sur des personnes chouettes.
Je sentis l'air s'agiter et perçus son pouce levé, me faisant comprendre qu'il y avait aucun problème pour qu'on se retrouve après son initiation. Son excitation était toujours présente, ce qui me fit largement sourire.

-Tu as intérêt! Si je suis satisfait, je t'offrirais même des loopings aériens, ajoutais-je en rigolant.

La conversation reprit sur ma maladie. Je pouffais légèrement en l'entendant m'appeler Madame Irma, moques-toi donc tiens! Je ne suis pas voyant moi. Ses questions avaient une teinte moins pratique, plus humaine. Comment je gérais les choses. Je pris le temps de réfléchir, instaurant un court silence entre nous avant de répondre.

-Ca n'a pas toujours été facile, surtout quand j'étais petit. On veut toujours sortir et s'amuser à cet âge là! Maintenant... Je vis avec, c'est tout. Je dois toujours faire attention bien sur mais je continue de penser qu'il y a forcément des gens plus malheureux que moi ailleurs. Alors je prends sur moi, et je vis, dis-je avec un doux sourire.

La suite en revanche me tira une grimace. Je secouais vivement la tête en imaginant le résultat de son expérience, si jamais je la réalisais.

-Surtout pas. Je te l'ai dis, je n'ai aucune protection contre les UVs. Si ne serait-ce qu'une partie de mon corps est exposée au soleil, ma peau brûlera et fondra en quelques secondes. Crois-moi ce n'est pas beau à voir... Et très douloureux.

C'était un euphémisme. Aucune description ne serait assez forte pour lui faire imaginer la douleur d'un rayon de soleil sur ma peau. Sentir sa peau fondre et se dégénérer au fur et à mesure comme atteinte d'une gangrène, c'est une souffrance inimaginable. Je l'avais ressenti il y a longtemps, lorsque ma maladie s'est déclarée.

- Mes parents ont su que j'étais malade lorsque je jouais au parc j'avais trois ans à l'époque. Ma peau a commencé à me brûler atrocement, je saignais de partout. Une fois à l'hôpital, j'ai pu voir dans une vitre que j'avais de grosses plaques sanguinolantes sur le visage et les mains. Ca faisait un mal de chien si je peux me permettre, lâchais-je avec force.

Je ne lui en voulais pas de me poser ce genre de questions, il ne connaissait pas la maladie après tout, c'était normal qu'il soit curieux. Et puis, avec son caractère débonnaire, cela ne m'étonnait pas. Il semblait bien du genre à briser les règles de temps en temps, un peu rebelle. Tout ce que je n'avais jamais été.
Je hochais la tête avec compréhension. Il faisait son maximum pour ne pas trop croiser ses colocataires. Je lui offris un sourire, essayant de le rassurer de mon mieux.

-Courage! Tu auras bientôt ta propre chambre!

Et là, il pourra tout ce qu'il veut. Enfin presque, Mademoiselle Honda et Ryu restent toujours vigilant aux éventuels débordements.
Les cheveux noirs et les yeux bleus. Ca fait très méditerranéen comem description. Du moins c'est ce qui me semblait. En pensant à ça, une nouvelle question me vint presque aussitôt à l'esprit.

-Je peux te demander d'où tu viens ? Désolé, je suis un peu curieux...

Certaines personnes n'aimaient pas trop que l'on se montre intrusive dans leur vie privée, ou même pysiquement comme il me le fit remarquer après notre séance de reconnaissance. Un petit rire m'échappa et j'acquiesçais bien vite la tete, comprenant ce qu'il voulait dire. Comment ne pas être intrigué, voire choqué quand un inconnu vous demande de le laisser vous toucher le visage.

-Certaines oui... Mais très rarement. Celui qui a refusé sortait d'une période très difficile, et il vivait mal les contacts physiques. Mais généralement les gens sont plutôt compréhensifs.

Une question me vint alors, et je fus pris d'un rougissement.

-Ca t'a gêné ? Il fallait me le dire Theo hein, j'aurais trouvé une autre manière de faire!

J'avais soudain l'impression de lui avoir un peu forcé la main, et je m'en voulais. Si lui non plus n'aimait pas les contacts physiques et que je m'étais imposé à lui, je ne pouvais m'empêcher de m'en vouloir. Je baissais le visage vers le sol, gêné.


Solitude à deux [Matheo] 1416521899-matheo-signature
##   Mar 19 Juil 2016 - 11:26

Personnage ~
► Âge : Tout juste le quart de siècle !
► Doubles-comptes ? : Pandora
► Rencontres ♫♪ :
Theodore Walsh
Theodore Walsh
Feu au pouvoir lunaire
Messages : 112
Date d'inscription : 01/07/2016
Emploi/loisirs : M'occuper d'elle comme il se doit, pardi !
Humeur : Cela dépend de la demoiselle...

Je grimaçai lorsqu'il me raconta son expérience du bar. En même temps, s'il était habitué au calme, ça avait du lui faire un choc ! Un bar était moins bruyant qu'une discothèque, mais pas calme pour autant... Puis les odeurs, comment dire, elles n'étaient pas toujours de première fraîcheur !

"Je compatis ! Toi qui vit dans le calme de la nuit, ce genre d'endroit est pas trop fait pour te plaire, c'est sûr !"

Je ris avec lui quand il me parla de loopings aériens. En fait, c'était comme aller à Walibi mais en mieux quoi ! Il me parla ensuite de sa maladie, de sa façon de gérer les choses. Finalement, il n'avait pas l'air de le vivre si bien que ça, c'était plutôt devenu une habitude en fait.

"C'est bien de réussir à rester optimiste malgré ta situation difficile ! J'aurais presque honte de me plaindre quand je te vois !"

Je souris gentiment, avant d'écouter son récit sur la découverte de sa maladie. Mes yeux s'arrondirent d'étonnement et d'effroi. Quelle horreur ! Le pauvre, je ne pensais pas que c'était à ce point quand même. J'essayai quand même de sourire et de blaguer pour détendre l'atmosphère.

"Donc finalement... T'es vraiment un vampire en fait ! Plus sérieusement... Je suis désolé, ça a du être super dur pour toi tout ça... C'est assez difficile à imaginer pour quelqu'un qui a toujours été en bonne santé et qui a eu une vie normale..."

Bon, sans entrer dans le débat sur "ce qu'est la normalité", disons que ma vie s'en rapprochait et la sienne pas du tout quoi ! Je l'imaginais, jouant tout seul avec des petites voitures dans une chambre plongée dans l'obscurité, et ça me fit mal au coeur. Je posai une main sur son épaule que je serrai gentiment. Il était vraiment très frêle !

¨Il y a beaucoup d'effets secondaires à ta maladie ? J'veux dire, tes yeux par exemple, ta peau et tes cheveux blancs, ce genre de trucs... Du coup, je suppose que tu n'as jamais été à l'école ?¨

Cette évidence me frappa soudainement ! Allez, il avait eu quelques petites contreparties au moins ! Quoi qu'il avait sûrement du prendre des cours à domicile, ses parents ne l'auraient pas laissé sans aucune éducation... Quoi que, je n'avais pas la moindre idée de son contexte familial ! Et je trouvais ce genre de questions un peu trop intimes pour une première rencontre... La famille, c'était sacré ! Et puis j'avais cru comprendre que la plupart des gens présents dans cet institut n'avaient pas eu la vie facile, donc le sujet familial pouvait se révéler épineux pour certains... Autant éviter !

Je souris en hochant doucement la tête quand il me parla d'une chambre personnelle. Oui, j'avais entendu qu'on recevait un logement en même temps que nos pouvoirs, c'était plutôt sympa quand même ! Mon sourire s'allongea quand il me demanda mes origines.

"Pas de souci ! Je viens de Wellington, c'est en Nouvelle-Zélande, au bord de l'océan... Je sens que ça va me manquer d'ailleurs... Et toi ?"

Il m'expliqua ensuite que la plupart des gens, comme moi, acceptaient de se prêter au jeu. Ça ne m'étonnait pas, Matheo était doux et touchant, puis sa manière de le demander, tout cela se prêtait mal à un refus ! J'agitai les bras devant moi avec énergie quand il me demada si ça m'avait dérangé.

"Non, non, pas du tout, ne t'en fais pas ! je ne suis pas le genre de personne à me laisser faire quand quelque chose me gêne... Et puis, je ne sais pas comment les autres l'interprètent en général... Mais moi je me dis que, étant donné que je te vois, c'est la moindre des choses que ce soit réciproque !"

En plus, si ça pouvait lui faire plaisir ! Ça ne me coûtait rien d'autre qu'un peu d'ouverture d'esprit...
##   
Contenu sponsorisé

 

Solitude à deux [Matheo]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Terrae, Une nouvelle ère commence... :: Aux alentours de Terrae.
 :: Lac.
Aller à la page : 1, 2  Suivant