Terrae, Une nouvelle ère commence...

Partagez | 
Aller à la page : Précédent  1, 2
Bienvenue à Terrae, petite merveille. (Pv : Aoi)
Ven 24 Fév 2017 - 12:48
avatar
Féminin

Messages : 2495
Date d'inscription : 24/12/2010
Age : 23
Emploi/loisirs : Heuu... Directrice à plein temps, à c'qui paraît.
Humeur : C'est vous qui voyez :3

Je ris en écoutant Misao : oui, bien sûr, toi tu ne bavais pas, tu... Et puis donc, comme ce n'est pas ton gosse, tu as le droit de critiquer ? Ca pourrait presque être vexant, parce que c'est pas non plus la fille de n'importe qui, c'est quand même MA fille, celle de sa soeur JUMELLE, il est liée par le sang à cet enfant ! Alors il a le droit d'être gentil. Mais bon, c'est Misao. Et parce que c'est Misao, je le pardonne souvent pour ses erreurs. C'est aussi parce qu'en tant qu'aînée, je me dois de lui montrer l'exemple.

J'avais donc récupéré mon petit monstre - parce que j'avais vraiment peur qu'il craque et qu'il aille la jeter par la fenêtre - et la berçai doucement en avouant au bébé que nous allions peut-être devoir revoir nos plans pour notre choix de parrain. La réaction de Misao ne se fit pas attendre, et j'éclatai d'un rire léger, l'observant faire me faire les yeux doux, puis recommencer avec Riku - comme si c'était vraiment elle qui allait prendre la décision, ouais ouais.

En réponse à ses paroles, Riku referma ses petits doigts sur ceux de Misao, et je regardai la scène avec attendrissement.

-Bon... T'as de la chance, elle a l'air de t'accepter. Et je ne vois pas pourquoi Daisuke serait méchant avec elle ! Ca fait presque trois mois qu'il me trouve trop grosse et qu'il me demande chaque jour quand est-ce que sa petite soeur arrive.

Il était tellement mignon, lorsqu'il collait son oreille contre mon ventre pour essayer d'entendre sa petite soeur. Bon, il avait souvent beaucoup d'imagination, puisqu'il passait son temps à essayer de me faire comprendre qu'elle parlait, et qu'elle avait demandé à avoir un super bateau lego - mon oeil, ouais. Et puis, je n'oublie pas qu'il sous-entendait vraiment que j'étais grosse.

-Et donc, tu ne changeras pas ses couches ? C'est pas très sympa ça, quand même. Comment je vais faire, moi, si j'ai besoin d'un babysitter ? Moi qui pensait changer - elle est tout le temps malade, et je suis toujours obligée de demander à une nouvelle babysitter (qui change à chaque fois) de s'occuper de Daisuke.


Parce qu'en vrai, c'est un peu fatigant, de chercher sans cesse des babysitters. Quand on pense que c'est bon, elle tombe malade, ou quelque chose ne va pas dans sa vie. Merci, mais moi, j'ai besoin d'un peu de stabilité. Misao était la parfaite alternative.

Les doigts de Riku se desserrèrent lentement alors qu'elle se rendormait. C'est bien, elle dort là, et puis cette nuit elle ne va pas arrêter d'hurler pour être changer, bercée, nourrie...
Franchement, je suis sûre que Misao ferait un très bon père. Bon, pour ça, faut trouver une fille, et faut faire un enfant, mais passons ces détails. L'imaginer se lever toutes les heures pendant la nuit, ça n'a pas de prix. Il serait hors de lui, et imaginer sa tête vaut tout l'or du monde.

-Tu n'as toujours pas rencontré de copine que je meurs d'envie de rencontrer ? Je suis sûre que tu caches ton jeu. J'ai vachement moins de temps pour te surveiller maintenant...
Voir le profil de l'utilisateur http://terrae.forumpro.fr



Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas

Mar 28 Fév 2017 - 10:17
avatar
Messages : 370
Date d'inscription : 15/06/2013
Emploi/loisirs : Chimiste à mes temps perdus...
Humeur : Hmm... incendiaire ?

Elle se fout vraiment de sa gueule quand il parle, en fait ! Il pourrait presque être vexé, tiens, mais il se contente de faire semblant pour la faire culpabiliser un peu - il sait que ça marchera pas, mais dans le doute, voilà voilà. Du coup, il se concentre uniquement sur la petite, tout en lui vendant ses mérites de super Tonton. Et lui, pour une fois, c'est un vrai de vrai Tonton, pas comme l'autre dégénéré.

Et puis Hideko dit une chose qu'elle aurait jamais dû dire.

—C'est vrai que t'as vachement pris du poids, quand même, t'étais énorme. Tu vas faire un régime maintenant que t'as plus un alien dans le ventre ? demande-t-il calmement en jouant avec les doigts du bébé, "gouzi gouzi". C'est fou c'que les gosses sont honnêtes, quand même.

Comme quand Daisuke le regarde faire des trucs étranges et qu'il le pointe du doigt en disant "Tonton zinzin !", ce genre de choses. Il était pas zinzin, en plus, il était juste. Un peu. Perturbé ? Différent ! Différent, c'était mieux.

—Eh, c'est pas de ma faute. On deviendra super tonton-et-nièce plus tard, quand elle fera plus des bouses puantes dans ses couches. Tu veux que je lui vomisse dessus ? T'es sûre ? Parce que c'est tout ce qu'il se passera !

Non mais c'est vrai, quoi, un bébé ça fait caca, ça fait pipi, ça vomit, ça bave, ça hurle... Pourquoi on peut pas passer du stade "naissance" au stade "3-4 ans quand ça s'arrange" ? Et il ne s'excusera pas, non mais oh, tranquille. Faire bouger le berceau pour l'endormir il peut ; la tenir, il peut éventuellement ; lui donner un biberon, si elle ne lui vomit pas dessus, c'est PEUT-ÊTRE envisageable. Mais changer ses couches ? Rêve pas.

La petite main du bébé se desserre lentement et retombe contre elle, alors qu'elle s'est à nouveau endormie. Ahhh. Trop mignonne quand elle dort. Misao la préférait vraiment comme ça.

Il relève les yeux vers Hideko. Puis fouille dans son sac bandoulière et lui sort le super doudou qu'il a acheté pour sa petite nièce chérie - un doudou-lapin trop choupinou avec de grandes oreilles, et qui est presque aussi grand qu'elle.

—Regarde ce que j'ai apportééé,
change-t-il de sujet avec un grand sourire. Tu lui donneras quand elle sera réveillée !

Ouais non parce que lol, une meuf, lol, c'est vrai qu'il a le temps hein. (En vrai, il a le temps, mais c'est trop compliqué, prise de tête, ça lui fait du mal, t'façon il veut plus avoir de contact avec un humain de manière rapproché, c'est niet, c'est non, bref. Il lui avait dit qu'il voulait plus évoquer le sujet depuis Roxanne, sérieux, pourquoi elle faisait chier, là ! C'est pas parce qu'elle vient d'expulser un alien qu'elle a besoin de demander à Misao d'en pondre un, tranquille.)

—Roh, et puis ça va, me regarde pas comme ça, j'ai personne, tu seras jamais tatie, fais-toi à l'idée ! J'ai mieux à faire que d'avoir une copine !

Ouais, trente ans, c'est la fin pour lui, c'normal.
Voir le profil de l'utilisateur



PLS en #b7273d.
Revenir en haut Aller en bas

Jeu 2 Mar 2017 - 17:36
avatar
Féminin

Messages : 2495
Date d'inscription : 24/12/2010
Age : 23
Emploi/loisirs : Heuu... Directrice à plein temps, à c'qui paraît.
Humeur : C'est vous qui voyez :3

En voyant Misao agir comme ça à l'encontre de Riku, je ne peux m'empêcher d'être attendrie. Lorsqu'on s'est retrouvé, il y a quatre ans maintenant, tout était si différent. On s'était éloignés, on s'était perdus de vue - par ma faute, bien entendu. Et puis il était arrivé ici, il s'était retrouvé plongé dans cet univers - mon univers. L'univers de quelqu'un qu'il ne connaissait plus - plus vraiment. Il y avait ce monde, ces habitants, Ryu, Daisuke... Cette famille de laquelle il avait dû se sentir exclu.

J'y repensais, parfois, et je m'en voulais. Pourtant, Misao avait toujours joué le jeu, il avait toujours été là pour moi, il ne m'en avait pas voulu. Il avait adopté Daisuke, avait joué le rôle du tonton. Il l'avait emmené quelques fois faire des balades dans le parc - quand il avait le temps. Il passait du temps avec lui, à la maison, quand Ryu n'était pas trop dans les parages. Et maintenant, il allait être là pour Riku. Maintenant, il avait été là dès les premiers instants pour voir ce petit monstre ouvrir les yeux.

-Je voulais te proposer justement : ça te dit qu'on aille courir ensemble ? Ou juste faire quelques longueurs à la piscine, deux soirs par semaine, ça me suffit. Je devrais rapidement retrouver mon corps parfait, c'est un peu dans les gènes des Honda ça, tu sais bien.

Je baissai les yeux sur Riku qui se rendormait petit à petit. Mon rire m'échappa.

-Nan mais tu exagères toujours tout ! Mais bon, c'est pas grave, je trouverais quelqu'un d'autre, digne de confiance, pour s'occuper de ça.


Moi, quoi. Et pour le babysitting, c'est non, c'est ça ? Humpf.

J'arquai un sourcil en le voyant délibérément changer de sujet. Oui, bon, le cadeau est mignon, mais tu te moquerais pas un peu de moi là ? Je le pris alors qu'il me le tendait, et le posai à côté de moi sur le lit, reprenant correctement Riku dans mes bras.

Mon regard, qui en disait long, ne quittait pas Misao. Personne, donc ? Ca me faisait un peu de mal pour lui. Parfois, je me disais qu'il devait se sentir tellement seul. Ca lui aurait fait du bien, d'avoir quelqu'un. Pas forcément quelque chose de sérieux, il faisait ce qu'il voulait, et puis j'avais suffisamment grandi pour ne plus lui en vouloir pour un rien. Mais ça lui aurait fait du bien. J'avais souvent tendance à croire qu'il se renfermait trop, et je ne savais plus quoi faire pour essayer de l'aider ; il était beaucoup trop fier pour accepter mon aide, de toute façon.

-Ca viendra avec le temps.


Mais qu'il fasse attention, quand même. A partir de quarante ans, les chances d'avoir des enfants avec des problèmes génétiques sont plus fréquentes... Parce que oui, je garde l'espoir d'être tata un jour. Parce que si je deviens tata, ça voudra dire que Misao est vraiment heureux dans sa vie, non ?

"Et sinon, où est-ce que tu en es dans tes travaux ? Tu ne m'en parles jamais, si ce n'est vaguement. Tu te contentes de survoler le sujet. A croire que tu penses que je ne peux pas comprendre, en fait."

C'est ce que j'eus envie de lui dire. Mais les mots ne sortirent pas. La fatigue repointait le bout de son nez, et pour une fois, je m'autorisais à être fatiguée ; heureusement qu'on n'accouche pas tous les jours !

-Tu veux bien aller me chercher un jus de fruit ?


Malgré ses protestations, mon petit frère accepta et je lui offris un dernier sourire alors qu'il quittait la pièce. Quand il revint, j'étais en train de dormir, n'ayant pas réussi à attendre son retour, la petite blottie contre moi.
Voir le profil de l'utilisateur http://terrae.forumpro.fr



Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas

 

Bienvenue à Terrae, petite merveille. (Pv : Aoi)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Terrae, Une nouvelle ère commence... :: Terrae Village. :: Hôpital.
Aller à la page : Précédent  1, 2