Terrae, Une nouvelle ère commence...

Partagez | 
Aller à la page : Précédent  1, 2
Mes larmes pourront-elles réparer ce qui a été brisé ? [Mon Ipiu d'amour <3]
#   Sam 20 Aoû 2016 - 20:18

Personnage ~
► Âge : 26 ans (sans doute)
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 1861
Date d'inscription : 11/07/2013
Age : 23
Emploi/loisirs : Euh... Ecrire ?
Humeur : Vous connaissez le syndrome de la cocotte minute ? Bah voilà. sous pression et prête à exploser !

Mes yeux doivent pétiller de malice alors que je le regarde un grand sourire aux lèvres. Je l’asticote un peu, regardant toujours avec attention ses réactions. Son air ahuri est superbe, sa mâchoire pend un peu. Je ris. Il s’attendait à tout sauf à ça je parie ! Je souris de toutes mes dents alors qu’il ferme difficilement la bouche. J'y suis allée un peu fort ? Non, tout de même pas... Un sourire gêné vient encombrer tes lèvres, peut-être ne voulais-tu pas que je le remarque ? C’est dommage, je l’ai fait. J’avais de quoi te taquiner doucement, je n’allais pas passer au travers. Pourtant tu as l’air mal à l’aise avec ça, mais tu te reprends me demandant finalement si la barbe t’irait bien…
J’essaie de t’imaginer avec une barbe de quelques jours. Ouai ça t’irait bien, mais ça te vieillirait grave. J'ai pas envie que tu sautes trop d'étapes d'un coup, mon petit coeur s'en remettrait assez difficilement.

« Hm… Attends un peu avant de te laisser pousser la barbe, laisses moi tranquillement assimiler que tu deviens un homme d’accord ? »

C’est une bonne chose qu’il grandisse j’en ai conscience, mais… Mais pas trop vite d’accord ? Reste encore un peu le Nathou que je connais. Celui qui est bien propre sur lui et qui ne garde pas une barbe d’aventurier. Je me demande quel homme tu vas devenir, mais ne le devient pas trop vite. Tu as toujours été mature pour ton âge, en même temps t’as pas eu le choix je le reconnais… Mais ça serait bien que tu profites encore un peu d’être dans le flou entre l’enfance et l’âge adulte. Certains appellent ça l'adolescence, mais je pense qu'à part l'acné tu as été privé de cette étape de ta vie où tu entres en conflit avec un peu tout le monde... Prends le temps de grandir, ne pousse pas trop vite d’accord ?

« Et oui c’était important de me le dire, parce que je suis persuadée que tu ne l’as pas fêté comme il se doit. »


Ça se fête non ce genre d’évènements d'abord ? Enfin moi j’ai envie de le fêter. Le changement n’est pas toujours bénéfique je l'accorde, mais je préfère y voir un progrès qu’un recul. Je me demande si dans une famille on fête ce genre de choses, genre quand les enfants deviennent grands ? Je me demande même si c’est normal de vouloir fêter ça.

« Quand je sortirais, d’ici une grosse semaine je t’invite au resto pour fêter ça ! »

Oui parfaitement, et t’as pas le droit de dire non. Tu préférerais peut-être faire l’autruche. Ne pas s’en soucier, mais tu devrais être fier. Il grandit il devient quelqu’un. C’est chouette non ? J’insiste du regard. Faut se réjouir de tout, et tout est bon pour faire la fête. J’l’ai pas déjà dit que je voulais être heureuse à partir de maintenant ? Dommage, parce que c’est le cas et va falloir vous y habituer. J’ai envie de profiter de ma vie, d’être optimiste, de rire.

« Tu as donc j’dirais dix jours pour te décider du restaurant où tu veux aller ! »

Je sais que j’l’embête. Déjà de base il aime pas que je l’invite, en plus que je trouve ce genre de raisons saugrenues… Il va m’en vouloir je crois bien, mais je ne le laisserais pas s’en tirer comme ça !


#   Sam 20 Aoû 2016 - 21:37

Personnage ~
► Âge : 18 ans
► Doubles-comptes ? : Selvi Sayanel
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 291
Date d'inscription : 05/08/2014
Age : 18
Emploi/loisirs : Jardinier/étudiant
Humeur : Mmmh, en pleine remise en question

Nathanaël rit, malgré ce léger malaise qu'il ressentait. C'était stupide pourtant, mais il n'y pouvait rien. Cela devrait pourtant le réjouir qu'Ipiu le voit enfin comme un homme et non plus comme un gamin. Il ne savait plus trop. Peut-être était-ce une sorte d'appréhension, la peur que leur relation change. En fait, c'était plutôt la crainte de se voir changer lui-même, évoluer si on peut dire. Le Terre but une gorgée de chocolat et manqua de s’étouffer lorsque la Tonnerre lui parla de fêter cet événement. Heureusement qu'elle ne l'avait pas vu il y a trois semaines. Il ne ressemblait à rien avec son visage pas rasé. Alors non, il ne l'avait clairement pas célébré comme il le devait, mais, finalement, c'était une bonne chose, puisqu'il aurait l'occasion de le faire avec son amie. Il se sentait déjà moins gêné, se faisant gentiment à l'idée... c'était déjà pas mal. Il put lui offrir un sourire franc et sincère.

Très bien, avec grand plaisir.

Le Titan ne pensa même pas à refuser. Il savait que cela ne servait à rien et que la jeune femme était contente de pouvoir lui offrir ça, alors ce n'était pas trop difficile d'accepter. Et puis c'était à nouveau une formidable excuse pour passer encore plus de temps avec elle. Il n'allait pas cracher dessus. Évidemment, si cela avait été quelqu'un d'autre, il aurait lutté, se serait rebellé, mais pas avec Ipiu. Il n'en avait pas envie. En plus, Nathanaël savait qu'il pourrait lui rendre la pareille une autre fois. Il trouverait bien une excuse en béton pour pouvoir l'inviter. Peut-être même qu'il pourrait cuisiner lui-même. Il était plutôt doué derrière les fourneaux.

Ok, je vais y réfléchir.

Soudain, le Terre eut une idée. Il lui sourit, car il avait trouvé son prétexte.

Et moi je t'invite pour fêter ta sortie d'hôpital ! Mais je ne te copie pas, je ne t'invite pas au resto. Je te fais une surprise, d'accord ? On fera ça après.

Le Titan était heureux d'avoir eu cette inspiration. Il réfléchissait déjà à ce qu'il allait faire, car elle n'aurait pas le droit de refuser. Ça non. Il lui faudrait trouver un lieu facilement accessible et avec une cuisine. Il allait devoir faire preuve d'imagination, mais il ne se faisait pas trop de soucis pour ça. Il y avait un espace pour les étudiants qui souhaitaient se faire à manger eux-mêmes. Peut-être pouvait-il le réserver ou choisir les heures où il y avait le moins de monde. Il allait creuser.

Le Terre finit sa boisson et reposa le gobelet vide devant lui, jetant un bref coup d'oeil à celui d'Ipiu.

Tu aimerais encore boire quelque chose ?



Merci Ipiu <3
#   Sam 20 Aoû 2016 - 23:05

Personnage ~
► Âge : 26 ans (sans doute)
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 1861
Date d'inscription : 11/07/2013
Age : 23
Emploi/loisirs : Euh... Ecrire ?
Humeur : Vous connaissez le syndrome de la cocotte minute ? Bah voilà. sous pression et prête à exploser !

Il ne lute pas très bien. Il a compris d’expérience que c’était perdu d’avance. Quoi tête de mule ? Mais non, j’ai vachement meilleure haleine d’abord. Après je reconnais que j’ai la tête dure et que quand j’ai une idée, bah… Il faut se lever tôt avant de m’en faire changer. Que voulez-vous ? Je suis un peu butée. Bon, beaucoup je vous l'accorde. Peut-être que je tiens ça de mes parents, mais je ne le saurais jamais. En tous les cas il nous épargne à tous les deux une bien douloureuse et longue conversation qui se serait soldée par un retour à la case départ. Je l’invite pour fêter ses poils de barbe.
Par contre je n’aime pas ce qui se passe dans ses yeux juste après, je sens qu’il a trouvé une idée dont il est plutôt fier… Mais avec ce timing ça ne peut dire qu’une chose. Il a décidé de m’inviter… Je préviens que moi je compte râler, parce que c’est trop facile. Il me pique mes idées, mais en fait… Pas du tout. Je souris.

« D’accord surprends moi alors ! »


J’ai dis que je voulais être heureuse, j’en suis sûre maintenant. Alors, croyez-le ou non, je compte bien profiter de la surprise que me préparera mon ami. Puisque c’est son initiative, je suis persuadée qu’elle sera merveilleuse… Et qu’il s’arrachera la moitié des cheveux jusqu’à ce que le rendu soit parfait, ou presque. Perfectionniste lui ? si peu… Je me demande si je l’embêterais pas avec des micro détails pour rigoler.
Hm, vous croyez que pour fêter le fait qu’un jeune homme se rase ou lui offre de la mousse à raser ? J’sais pas ça semble super commun, et j’peux pas lui offrir de rasoir… Vous savez ce que l’on dit, quand on offre un objet tranchant à un ami il tranche l’amitié. Je ne suis pas superstitieuse, mais dans le doute, soyons prudents.

« Non merci, ça me suffira. »


J’avoue que j’ai beaucoup de mal avec les auto-sondages et que je bois peu. La propreté c’est pas inné quand on ne sent plus ses sphincters, j’dois réapprendre ça aussi. Pour l’instant j’ai une couche au cas où, mais on m’a enlevé la sonde c’est déjà ça. Bref, c’est tellement glamour qu’on va de suite arrêter d’en parler.

« Je te proposerais bien d’aller faire un tour, mais la kiné m’a trop fatiguée j’arriverais pas à suivre… »

Je sais j’ai l’air plus pitoyable là sur l’instant que d’habitude. On dit rien, on le souligne pas merci.

« Ça te dérange si on se quitte pour aujourd’hui ? J’vais aller me reposer un peu en attendant de voir les internes, normalement on va programmer ma date de sortie aujourd’hui ou demain… »

Je fais un petit peu du rentre dedans l’équipe médicale pour avancer tout ça. J’ai pas plus envie que ça de rester ici, déjà là je négocie pour ne pas être en hôpital de nuit. A savoir un service où je rentrerais dormir tous les soirs dans l’hôpital justement. NO WAY. Je veux juste quitter cet endroit, quitte à retourner dans les dortoirs. Enfin, non ça c’est plutôt certain…

« Je sais que j’abuse, mais tu pourrais venir un après-midi la prochaine fois… Ou plutôt me dire quand tu reviendras que je sois un peu plus présentable que maintenant, les habits de sport c’est vraiment… Peu esthétique… »

Surtout sur quelqu’un de ma condition… Ils me donnent l’air encore plus maladif quoi…


#   Lun 22 Aoû 2016 - 12:04

Personnage ~
► Âge : 18 ans
► Doubles-comptes ? : Selvi Sayanel
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 291
Date d'inscription : 05/08/2014
Age : 18
Emploi/loisirs : Jardinier/étudiant
Humeur : Mmmh, en pleine remise en question

Nathanaël sourit lorsqu'Ipiu accepta son invitation. Il était déjà en train de préparer un plan machiavélique pour que cette surprise soit inoubliable. Enfin, il l'espérait. Il allait récolter les premières informations pendant le souper au restaurant. Il fallait qu'il sache ce que son amie aimait ou n'aimait pas manger, mais tout en restant subtile. Il ne voulait pas qu'elle le débusque. Il pourrait aussi tester ses goûts musicaux en lui apportant de la musique ici, à l'hôpital, l'air de rien. Il allait enquêter, mais sans exagérer. Il ne voulait pas gâcher la découverte en se précipitant... et puis, il savait déjà certaines choses. Après tout, cela faisait un moment qu'ils se connaissaient.

La Tonnerre répondit négativement à sa question. Il hocha la tête. Cela ne le gênait pas. Il ne comptait pas vraiment se reprendre à boire, mais il l'aurait accompagnée, si elle l'avait souhaité.

Il n'y a aucun problème, bien sûr. Il faut que tu te reposes, c'est important.

Le Titan la laissa continuer. Il eut envie de lui dire qu'il se fichait pas mal de ce qu'elle portait, qu'il avait dépassé cette étape, que pour lui, elle était tout le temps belle, mais il se retint. Il n'était pas sûr qu'elle apprécierait ce genre de réflexion et puis, il était tout de même bien obligé d'avouer que certaine tenue accrochait plus le regard que d'autres... Mais c'était surtout le fait que prendre soin de soi avait surtout un intérêt pour soi-même, il en était convaincu. Alors, il n'allait pas dénigrer cet aspect-là. Il offrit à la Sensitive un magnifique sourire.

Je peux venir quand tu veux, demain, plus tard, tous les jours si tu le souhaites. J'ai l'avantage de pouvoir organiser mon temps comme je le désire, alors je suis très flexible. Dis-moi quand tu es disponible et je viendrai.

Nathanaël se leva, prit les gobelets et les jeta dans une poubelle proche, puis il revint vers la jeune femme.

Ipiu, tu m'avais manqué.

C'était sorti tout seul, mais il ne regretta pas. C'était sincère. Il sourit à nouveau, tendrement. L'entendre prononcer son prénom avait quelque chose de spécial cette fois. Il ne parlait plus de quelqu'un d'autre, mais bien d'elle. C'était la première fois depuis bien longtemps que ce prénom avait une réelle signification et cela avait quelque chose de magique.



Merci Ipiu <3
#   Lun 22 Aoû 2016 - 16:42

Personnage ~
► Âge : 26 ans (sans doute)
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 1861
Date d'inscription : 11/07/2013
Age : 23
Emploi/loisirs : Euh... Ecrire ?
Humeur : Vous connaissez le syndrome de la cocotte minute ? Bah voilà. sous pression et prête à exploser !

Je réfléchis, quelle est la bonne réponse ? Je serais sans doute du genre à tout prendre d’un coup, comme ces enfants qui se gaveront de fruits, de glaces, ou de chocolats jusqu’à s’en rendre malades. Je pourrais lui dire de venir tous les jours, ne plus le lâcher jusqu’à l’étouffer, mais ce serait mal non ? La réponse n’est décidément pas aisée, je n’ai pas envie de chambouler son quotidien, et je n’ai pas non plus envie qu’il se sente abandonné, où est le juste milieu entre ce dont j’ai envie et ce dont il a envie, entre ce dont j’ai besoin et ce dont il a besoin ? C’est une équations à plusieurs inconnues, et peut-être plus encore, j’hésite à nous classer dans les facteurs connus ou incertains…

« Hm… Et si tu venais après demain ? Comme ça je saurais à coup sûr quand je sortirais ! »

Et j’aurais éventuellement le temps d’un peu mieux me préparer que demain vu que les séances d’ergo durent en général un peu moins que celles de kiné. Je mets un point d’honneur à me préparer seule, du coup ça prend un peu de temps… mais je ne veux pas être dépendante des infirmières, ni de qui que ce soit. Si je veux sortir d’ici… Je dois pouvoir me débrouiller seule. Je sais que j’y arriverais, je ne me laisse pas d’autres choix !

Nathou débarrasse pour moi, je l’en remercie. J’aurais pu le faire, mais cette attention me fait plaisir. Peut-être que je l’aurais mal prise de quelqu’un d’autre, quelqu’un qui n’avait jamais fait cela pour moi avant et qui aurait changé d’attitude du fait de ma nouvelle condition… Là je me serais sans doute insurgée, peut-être à tort d’ailleurs hein je le nie pas, toute aide venue devrait être considérée comme la bienvenue, mais… Je n’ai pas envie d’être considérée comme non-fonctionnelle. Je veux être indépendante.

Je lui offre un regard attendri car je sais qu’il prend un certain plaisir à m’appeler ainsi. Les choses ne sont jamais vraiment claires avec moi je crois… Et pour un esprit aussi ordonné que le sien, ça doit être épuisant de me fréquenter… Mon sourire s’agrandit un peu à cette pensée. Je sais que je devrais lui dire qu’il m’a manqué aussi, mais… Je ne sais pas si j’en ai le droit après tout, le temps est passé autrement plus vite pour moi. J’ai triché.

« Tu me manques toujours Nathou. »

Quand on a un si bon ami, souvent, quand on vit des choses bien, on aimerait les partager directement avec lui… Sauf qu’on ne peut pas. Pas toujours… Il est ce genre de personnes pour moi, quand j’apprends un truc surprenant j’me dis qu’il faut que je le retienne pour lui en parler plus tard, quand je vois quelque chose de beau, je me dis que ça lui aurait sans doute plu aussi.

« Si je disparais à nouveau, cette fois-ci j’crois que ce sera la preuve que les extraterrestre existent… »


#   Mer 24 Aoû 2016 - 0:47

Personnage ~
► Âge : 18 ans
► Doubles-comptes ? : Selvi Sayanel
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 291
Date d'inscription : 05/08/2014
Age : 18
Emploi/loisirs : Jardinier/étudiant
Humeur : Mmmh, en pleine remise en question

Alors va pour après demain, c'est parfait. Je me réjouis déjà de te revoir.

Nathanaël sourit à son amie. Deux jours à attendre, c'était si peu et en même temps, cela paraissait si loin. Il se réjouissait déjà de revenir vers elle, alors qu'il ne l'avait même pas encore quittée. Cette pensée le fit rire intérieurement. Il aurait l'occasion de réfléchir à ce qu'il lui amènerait. Peut-être prendrait-il un Trivial Pursuit. Il n'aimait généralement pas trop ce jeu, car il le trouvait trop facile, mais peut-être qu'il pourrait trouver une version plus ardue. Son amie ferait automatiquement un adversaire de choix, contrairement à toutes les autres personnes avec lesquelles le Titan avait pu jouer. Il fallait avant tout qu'il regarde ce qu'il pouvait trouver et ce qui entrait dans son budget. Les choses allaient mieux de ce côté-ci, mais ce n'était pas encore la fête, alors il faisait attention. Sa garde-robe commençait enfin à ressembler à quelque chose. L'étape suivante serait de s'acheter un téléphone portable, mais il allait devoir économiser encore un peu. Il ne comptait pas se prendre le dernier appareil à la mode. Il n'en avait pas l'utilité et se fichait bien de ce que les gens pensaient. Il avait déjà aperçu un vieux modèle encore en vente dans une boutique de Terrae et son prix défiait toute concurrence. L'important était bien évidemment de pouvoir appeler quelqu'un et envoyer des messages. Le reste n'était que gadgets. Cela allait faciliter pas mal de choses...

Le Terre fut ému par le regard tendre d'Ipiu et par sa réflexion. Il posa sa main sur son épaule, la serrant légèrement, puis brisa le contact. La dernière phrase de la Tonnerre le fit éclater de rire. Cela paraissait tellement surréaliste. Et en même temps, le sens de ces propos était formidable. C'était un peu comme une promesse, une magnifique promesse, celle de ne plus le quitter, de ne plus disparaître. Bien sûr, tous deux ne savaient pas ce que la vie avait à leur réserver, mais il fallait espérer que le pire était passé, que l'avenir serait bien plus beau... non, il fallait vivre le présent et l'apprécier à sa juste valeur. À force de courir après le futur, on en oublie l'instant présent et tout alors devient du passé dont on n'a pas su profiter.

Les deux amis quittèrent gentiment le kiosque. Nathanaël décida de raccompagner Ipiu jusque devant sa chambre. Elle lui avait dit être fatiguée, alors il préférait être là en cas de besoin, même si le personnel soignant était censé être là pour ça, puis ils se séparèrent. Le jeune homme quitta l'hôpital le sourire aux lèvres. Cette journée prometteuse resterait dans sa mémoire pour toujours, il en était persuadé. Tout n'avait pas été facile, mais il savait qu'il n'en garderait que le meilleur. Finalement, leur rencontre dans l'hôpital avait toujours ce même mélange de joie et de tristesse. C'était toujours là qu'ils se retrouvaient, se rapprochaient et se faisaient confiance. C'était en ce lieu qu'ils s'étaient confiés leur histoire respective, comme si l'atmosphère qui y régnait ou peut-être l'odeur de la maladie et la conscience d'une mort prochaine les poussaient à la confidence pour ne plus perdre de temps en futilité, pour revenir à l'essentiel. Impossible de le savoir... Peut-être que le Terre allait commencer à aimer les hôpitaux finalement... non, il ne fallait quand même pas abuser.



Merci Ipiu <3
#   
Contenu sponsorisé

 

Mes larmes pourront-elles réparer ce qui a été brisé ? [Mon Ipiu d'amour <3]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Terrae, Une nouvelle ère commence... :: Terrae Village.
 :: Hôpital.
Aller à la page : Précédent  1, 2