Terrae, Une nouvelle ère commence...

Partagez | 
Fury Nighttears, l'inconnu
#   Sam 20 Aoû 2016 - 1:21

Personnage ~
► Âge : 21 ans
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 21
Date d'inscription : 30/07/2016
Age : 19
Emploi/loisirs : Fouteur de merde.
Humeur : Laule.

Carte d'identité.

Prénom : Fury
Nom : Nighttears
Âge : (entre 10 et 25 ans) 21 ans
Affinité et pouvoir : (élément + lunaire ou solaire) Feu & Lunaire
Greffe : (pour les masters) xxx






Apparence.

MINIMUM 15 LIGNES : Fury est une de ces personnes qui rentrent dans la rétine de son interlocuteur et qui s‘y ancre de gré ou de force, sans aucun retour en arrière possible ou imaginable. Cette incapacité à oublier ses traits viendrait-elle de son charisme ou de la menace planant au-dessus de sa chevelure mordorée, teintée de flammes ?  Ses yeux émeraudes vous pénètrent intensément, sans jamais pouvoir savoir si ses prunelles brûlantes sont emplies de véritable intérêt, de recherche d’un profit quelconque ou tout simplement d’un appel au secours. Au secours de quoi ? Un piège ? Un manque à combler ? Sa silhouette sait tout aussi bien devenir aussi fine et insaisissable qu’une nuée de brouillard, qu’impossible à éviter, emplissant tout l’espace, remplissant tous les esprits, ne sachant inévitablement se faire oublier. Sa stature d’apparence chétive révèle, malheureusement souvent au dernier moment, une musculature dissimulée et dangereuse. Son apparence est toujours soignée, il ne saurait sortir sans avoir de bonnes cartes dans son jeu, il joue de sa représentation physique svelte et charmeuse afin d’arriver à ses fins. A rajouter à l’impression globale du jeune homme, un simple jeton de poker glisse entre ses doigts, tel un réflexe naturel, presque nécessaire à la survie de cet animal tapi dans l’ombre. Malheur à quiconque baissera sa garde et se laissera entraîner par son sourire enjôleur.



Caractère.

MINIMUM 15 LIGNES : Manipulateur. Le mot qui lui conviendrait le mieux. Dangereux le talonnerait de très près. Cette enflure (car il n’y a pas d’autre qualification, bien qu’il soit malheureusement trop attachant pour être honnête) adore jouer avec la conscience de ses victimes, et les mener en bateau le plus aisément du monde, si elles se laissent berner. Il sait manier les mots, les entremêler afin d’embrouiller les esprits mais cela lui donne aussi très souvent le rôle de conciliateur. En effet, si jamais Fury peut calmer des conflits afin de renverser la situation à son avantage, il le fera avec joie. Ne lui faites jamais confiance. Il sait tout aussi bien empirer certaines rancunes, voire les exciter en se léchant les babines à l’idée d’un règlement de compte divertissant. Malheureusement, lorsqu’il s’intéresse totalement aux dires d’une personne en pensant récupérer des informations qui pourraient lui servir, il s’implique entièrement dans chaque action qu’il effectue, et inconsciemment, il peut tout aussi bien manipuler qu’être manipulé, s’il ne pense pas à prendre du recul. Il le fait rarement, étant extrêmement sûr de lui et sûr de son charisme. Peut-être est-ce cela qui en fait tout de même un possible être attachant. Il peut sans s’en rendre compte devenir maladroit dans sa manipulation, se faisant avoir par cette dernière. Il reste un être humain, c’est une chose à ne pas oublier. Ses sentiments, s’il tente de les faire disparaître, existeront toujours, bien qu’il ne les comprenne même pas lui-même. Il se sent émotionnellement incapable de gérer ces réactions inconnues telles que l’amitié, la bonté ou l’amour. Il n’est qu’une façade, un masque cachant un gouffre intérieur qu’il se refreine à remplir coûte que coûte. Mais qu’est-ce qu’un manipulateur qui ne ressent aucun désir ? Un mec paumé.


Gouts.

MINIMUM 15 LIGNES : N’est-il-pas délicieux de s’intéresser à tout ce qui nous entoure dans ce bas monde ? Des goûts éclectiques, le plus important pour un pervers narcissique. Comment jouer avec une victime sans s’intéresser un minimum à ce qu’elle aime et surtout savoir débattre avec elle sur diverses opinions ? Pour Fury, le contact est primordial, et pour que ce contact s’établisse le mieux possible, il ne faut pas seulement se reposer sur son charisme, mais surtout sur son avidité à tout connaître. Toujours dans son intérêt, il faut pouvoir avoir un avis distinct sur toute chose, tout en sachant reconnaître les penchants de la proie afin d’aller en son sens. Musique, arts, sciences, politique, débat… Tout doit passer au peigne fin. Il faut être un caméléon, et Fury l’est si bien qu’il ne parlera jamais sincèrement de ses propres goûts. Malgré tout, si une personne connait les mêmes dons d’observations que lui, il pourra se rendre compte de certains de ses penchants : il aime se plonger dans la contemplation d’un paysage, surtout tôt le matin, lorsqu’aucun bruit n’est encore totalement certain, engourdi dans le flou matinal ; il est artistiquement plus attiré par des tableaux noirs, torturés, et surréalistes dont il aura plus de mal à détacher le regard que des tableaux de maîtres classiques ; il préfèrera la pluie battante au grand soleil, à sa façon de ralentir le pas lors d’une averse. Tous ces petits détails sont impossibles à entièrement camoufler, l’oreille qui se tend lors d’une musique que l’on préfère à une autre, le frisson dans la colonne vertébrale lorsqu’il croise une personne qu’il apprécie plus qu’une autre. Il ne considère d’ailleurs aucunement les genres : lorsqu’il laisse ses sentiments parler, même si c’est très rare, il considère la personne comme un être humain à part entière et non pas affiliée ni à un genre binaire (homme ou femme), ni à une orientation. Un seul aspect de ses goûts est impossible à cacher : il est totalement sous l’emprise des jeux d’argent, car il maitrise le bluff à la perfection. Il ne peut s’empêcher de miser, de parier, de remettre en jeu, de gagner, plutôt souvent, puis de perdre et de se venger.  Cette addiction lui colle tellement à la peau qu’il joue en permanence avec un jeton de poker, qu’il manipule entre ses doigts avec dextérité. Le poker le représente d’ailleurs très bien, on y manipule l’adversaire et toujours, c’est quitte ou double. Il se délecte de jouer sur ce fil vertigineux, cette limite si fragile entre le jackpot ou la ruine, mais tout aussi bien entre la froideur de ses machinations et la folie pure et aigüe qui coule dans ses veines.



Histoire.

MINIMUM 30 LIGNES : Noir. Des ténèbres sans rêve. Une immensité charbonneuse à perte de vue, et un seul flash de violence : une main d’ivoire se projetant à tout allure sur son visage. Réveil immédiat. Blanc, lumière, aveuglement. Une chambre d’hôpital vide, une odeur de désinfectant. Ce n’est pas un mauvais film : aucune jeune fille ne s’est assoupi en attendant le réveil du jeune homme à son chevet, les yeux baignés de larmes. Aucun parent n’attend en faisant les cent pas entre la salle de bain et la porte donnant sur le couloir. Aucune lettre ne l’attend à côté d’un vase rempli de fleurs fraîchement cueillies, lui expliquant ce qui lui est arrivé et ce pourquoi il est là. Il ressent une vague de tremblement lui traversant le corps, une soudaine envie de vomir lui saisit l’estomac. Où est-il ? Que se passe-t-il ? Il regarde nerveusement autour de lui, à la recherche d’une quelconque aide, d’un indice, d’un signe. Le bouton rouge d’appel lui saute aux yeux comme un éclair qui lui traverserait la cervelle. Il appuie dessus avec frénésie, se mordant violemment la joue pour retenir une nouvelle nausée.
***

« Vous êtes restés trois semaines dans le coma. Les nausées que vous ressentez proviennent du fait que vos organes reprennent entièrement leurs facultés et réclament davantage de nutriments que ce que l’intraveineuse vous apportait jusqu’alors. Vous avez subi des lésions cérébrales, la femme qui vous a emmené aux urgences vous a retrouvé inconscient dans une ruelle, et nous ne savons pas combien de temps votre cerveau a été privé d’oxygène. De plus, vous avez de nombreuses commotions qui nous laissent penser que vous avez été passé à tabac avant de vous évanouir. Vous auriez pu mourir si elle ne vous avait pas trouvé. Par contre… Nous ne savons pas qui vous êtes, ni d’où vous venez. Nous ne savons rien de vous. Les parties de votre cerveau qui ont été affectées sont des zones touchant directement la mémoire… Nous craignions qu’à votre réveil vous ayez perdu toutes facultés de parler ou de marcher, ou que vous souffriez d’amnésie sévère… Nous vous présentons toutes nos excus…
- Gardez-les. Qui suis-je bordel de merde ?! »
Un long silence s’installa.
« Vous n’aviez aucun document sur vous, ni carte d’identité, ni permis…
- Donc, vous êtes en train de me dire que je sors de nulle part ? Aucun bulletin de disparition d’un mec avec la même putain de tronche que la mienne ?!
- Nous sommes sincèrement désol…
- Mais gardez les vos excuses à la con. Ça m’avance pas d’un poil. »
Il se leva précipitamment, arracha ses perfusions et toisa le médecin et son infirmière muette d’un air venimeux.
« Je n’ai donc pas de famille, pas de chez moi dont je puisse me souvenir, pas de nom, pas d’identité, par contre, j’ai des ennemis qui me défonce dans une ruelle et une amnésie. Je fais quoi maintenant ? »
Il serra les dents, les prunelles perçantes, dangereusement perçantes. Ses nausées se transformèrent en boule de rage noyant sa gorge dans des relents de colère pure. Il renversa la table de chevet, se saisit de la perfusion pour la lancer vers ses interlocuteurs et s’élança vers eux, se muant en une furie incontrôlable. Des cris, des coups, des hurlements d’impuissance face à cette situation incontrôlable. Il fallut quatre personnes pour le maîtriser.

***
Des flashs bleus et rouges, les mains attachées dans le dos, incapable de faire le moindre mouvement. Il avait été embarqué par la police, assis sur la banquette arrière d’une voiture à la sirène allumée, qui venait tout juste de se garer devant le commissariat.
« Bon, tu t’es calmé, petit ? On peut parler sans que tu me craches au visage ? »
Le jeune homme jeta un regard noir à l’inspecteur en guise de réponse.
« Je suis l’inspecteur Osbourgh. Je vais t’expliquer ce qui va t’arriver maintenant. Vu qu’on ne sait rien de toi, on va prendre tes empreintes pour voir si tu es dans nos fichiers, si tu n’y es pas, je vais devenir ton tuteur. Je t’annonce pas ça en tant que bon samaritain, je fais ça uniquement pour pouvoir te surveiller de près, petit con, et de très près même. Tu feras pas un seul pas dans cette putain de ville sans que je ne le sache. C’est compris ? »
Grognement.
« Bon. Je peux te retirer les menottes sans que tu me mordes ?
- Ce serait pas trop tôt.
- Mais c’est qu’il parle en fait le petiot ! »
Une fois les poignets libres, un long silence s’installa entre les deux hommes. Osbourgh sortit brusquement du véhicule en claquant la porte. Le jeune homme le regarde s’éloigner vers les marches du bâtiment, à l’encontre d’un autre policier, un papier à la main. Un frisson lui parcourut l’échine. Il fallait qu’il sorte le plus vite possible, partir, s’enfuir, se barrer, vraiment. Il bloqua sa main autour de la poignée, et attendit le moment précis où l’inspecteur serrait plongé dans la lecture de la feuille qu’il tenait désormais entre ses doigts. « Maintenant. » Il ouvrit la porte très lentement, sortit à pas de loup… Et s’élança, prenant ses jambes à son cou, à l’opposé du commissariat. Un cri derrière lui.
« Putain le con !! »
Même plaqué au sol quelques rues plus loin, il se débattait avec une vigueur déconcertante.
Une furie. Impossible à emprisonner. Fury. Ce sera donc son nom. Inévitablement.

***
Plusieurs mois passèrent, sous tutorat d’Osbourgh. Les analyses d’empreintes n’avaient rien donné, il n’était dans aucun fichier, aucunes données n’étaient disponibles. Fury vivait dans un vide permanent, une absence de reconnaissance, d’identité, qui le rendait totalement fou. Il se battit un nom : Fury Nighttears. Osbourgh se foutait d’ailleurs ouvertement du pseudonyme.  Le jeune homme ne reconnaissait absolument rien dans la ville qui aurait pu l’aider à se souvenir de quoi que ce soit, comme s’il n’avait jamais habité ne serait-ce qu’une seule seconde dans le pays dans lequel il était. Etrangement, il connaissait parfaitement le mode de vie humain, les coutumes locales, l’accent de l’endroit, comme s’il était dans son berceau natal. Le contraste lui faisait peur, et surtout lui rappelait à quel point il n’était absolument rien. Il se forgea un caractère, au gré de ses longues balades nocturnes, afin d’échapper au joug de l’inspecteur. Il observait les gens, tentait de mieux les comprendre afin de se comprendre lui-même. Il trainait dans tous les coins possibles, des plus vivants aux plus insalubres, des places pleines de vie, des musées, des cinémas, aux bars, aux boîtes de nuit et aux différents bordels. Il comprit rapidement que la vie d’un être humain pouvait très simplement être manipulée, car souvent trop naïve. Il apprit l’art de la manipulation d’abord par observation, puis en testant sur plusieurs victime ses propres capacités. Il eut de nombreux amants, hommes ou femmes, êtres humains en tout genre, qu’il jetait dès que le jeu de contrôle qu’il exerçait sur eux ne l’intéressait plus. Il vola à de nombreuses reprises, surtout Osbourgh, lorsqu’il découvrit les jeux d’amour. Quoi de mieux pour comprendre la manipulation que de se fondre dans la manipulation pure, d’or ou d’esprit ? Il apprenait simplement à se forger un rôle, un masque. Et peu à peu il construisait une carapace construite à partir de tout ce qu’il apprenait, afin de combler ce néant qu’il devait maintenant apprivoiser à l’intérieur de lui. Mais seule une barrière s’instaurait entre lui et la vie qu’il tentait de comprendre. Vivre avec Osbourgh n’était pas de tout repos : celui-ci le surveillait en permanence et le traquait par GPS grâce à une puce qu’il avait installé dans le portable qu’il lui avait donné. Lorsque Fury se rendit compte de la chose, il donna le portable à un SDF dans une rue. Ils faillirent se battre lorsque l’inspecteur voulut le forcer à porter un bracelet électronique de détenu. Il dut se résoudre à laisser Fury filer, afin d’éviter une altercation à chaque couvre-feu dépassé, bien que l’idée ne lui plaise absolument pas. Bien que le jeune homme vive sous son toit, il ne faisait rien pour lui apporter un soutien psychologique et l’accusait de tous les tords, sans prendre en compte le fait que le « petit con » ne connaisse aucun repère possible face à son identité. Il était d’ailleurs persuadé que Fury n’était pas entièrement amnésique, et lui réservait souvent des interrogatoires musclés afin qu’il crache le morceau. Comment cracher le morceau quand on a même pas un quignon de pain sous la dent à balancer ?

***
« Te fous pas de ma gueule putain, je sais très bien que tu fais semblant ! Fury Nighttears ?! Tu te prends pour une prostituée de la rue Saint-Henri ou quoi ?!
- Ah ouais t’as l’air de plutôt bien les connaître apparemment, ce serait plutôt à toi de me dire si je leur ressemble ?
- Comment oses-tu ?! Tu n’as aucun respect, pour rien ni personne, même pas pour toi-même, regarde dans quoi tu te fourres ! Putain 15 vols cette semaine ! Je sais très bien que t’en chope dans ma caisse aussi, tout ça pour parier. Tu paries ce qui permet de te faire vivre ?!
- Tant que je pourrais te faire chier jusqu’à l’os, je le ferai, t’inquiètes pas pour ça, papi. Tu n’es rien pour moi. »
Osbourgh commença à ricaner d’un air malsain.
« Tu rigoles j’espère ? Tu n’es rien sans moi. Toutes les poursuites contre toi te mettrait au trou pour les quinze prochaines années, tu es encore ici grâce à moi. Tu manges grâce à mon argent. Tu dors sous mon toit. Tu respires, tu chies, tu pisses grâce à moi. Tu me dois tout. »
Fury serra les poings. Un flash violent de lumière explosa devant ses yeux : une main s’approchait dangereusement devant ces yeux. En tombant au sol, devant la puissance de la réminescence, Fury hurla :
« Jack ! »
Il se recroquevilla. Un silence s’installa, tandis que Fury tremblait contre le carrelage, au milieu des débris d’assiettes qu’il avait lancé au visage d’Osbourgh un quart d’heure plus tôt. Celui-ci bredouilla :
« Jack… ? Jack ?! »
Il claqua sa mâchoire en se penchant au-dessus de Fury :
« Je le savais… Je le SAVAIS !! Tu te fous de moi depuis le début !! Tu hurles comme une midinette dès qu’on te met devant la vérité ?! C’est qui Jack ?! Une des tapettes que tu te fais le soir ?! Eh oui je suis au courant que tu n’es qu’une raclure de tantouze qui veut jouer au dur !! »
Le premier coup de pied s’enfonça dans les côtes de Fury, le deuxième dans sa mâchoire. Le cerveau de Fury était en ébullition, entre le besoin de chercher l’identité de ce Jack, de cette main, et la réalité qui lui tordait littéralement les boyaux. Il encaissa les coups et les insultes, jusqu’à se rendre compte qu’il n’avait aucune chance de creuser ce souvenir soudain. La douleur ne le gênait pas, ça lui était arrivé des centaines de fois de se faire passer à tabac. D’ailleurs n’était-ce pas ce pourquoi il avait perdu la mémoire ? Lorsqu’il n’eut plus d’autres alternatives que de réagir dans le moment présent, il se saisit brusquement du pied de l’inspecteur pour le bloquer à son coup et le faire se retourner d’un coup sec. Le craquement se fit entendre, et le corps d’Osbourgh tournoya avant de rebondir contre un meuble avec un bruit sourd et s’exploser au sol. Il ne bougeait plus. Fury attendit quelques secondes qui lui parurent des heures et se releva. Il fallait qu’il parte. Le plus loin possible. Partir, vite, et trouver ce que ce flash était. Il prit tout ce qu’Osbourgh avait sur lui, récupéra le plus d’affaires et de vivres possibles et partit en courant sans même prendre le temps de refermer quoi que ce soit derrière lui. Le plus loin possible. Ce vide le guidait, inespérément, ce manque de contenance l’emmenait. Le plus loin possible.
***
Vert, jaune, bleu, violet, rose. Les couleurs virevoltaient autour de lui, tandis qu’il frayait son chemin au milieu des silhouettes dansantes. Il cherchait quelque chose, sans vraiment savoir quoi… Malgré ses nombreux voyages, guidés par cette recherche de solution, combler ce vide, il avait besoin d’enfin trouver ce qui lui manquait. Il en devenait fou. Il repéra du coup de l’œil une jeune femme souriante, adossée à un mur. « Une nouvelle proie. » Il ne savait pas pourquoi il l’avait choisie elle. Elle semblait banale, normale. Mais quelque chose se dégageait. Une impression de prise de risque, d’inconnu, comme jouer avec le feu à côté d’un bidon d’essence. Il tenta de capter son regard. Elle étendit son sourire. Il leva un sourcil. Elle tourna alors doucement la tête vers lui. Elle avait une frange noire lui tombant sur les yeux, pourtant ses prunelles n’en semblaient que plus vives, irisées et enflammées. Il marcha vers elle, pantelant, sans vraiment comprendre que son corps s’était mis de lui-même en mouvement.
« Alors, beau blond, tu m’offres pas à boire ?
- Je n’ai jamais vraiment cru à la galanterie, je trouve que ce n’est qu’une façon de rabaisser les femmes à moins fascinantes et indépendantes qu’elles ne sont en réalité. On s’offre un verre chacun ?
- J’aime ta façon de penser. Mais tu offres quand même le premier verre. »
Fury sourit en coin en faisant signe au barman. Il ouvrit la bouche pour parler mais elle l’interrompit.
« Je sais ce que tu recherches. Je sais comment tout combler. J’étais comme toi avant. Il faut absolument que tu viennes avec moi, et je pense que tu sais comme moi que tu n’as pas d’autres choix que de le faire. »
Il ouvrit de grands yeux. Il resta paralysé pendant quelques secondes, puis, sans même s’en rendre compte, il lui tendit la main.
« Il faut que tu viennes à Terrae. Absolument. »
Elle lui prit la main et l’entraîna hors de la boîte en courant.
 




Codes du règlement.
Validés par A-chan <3


_______________________________________

À propos de vous...

Vous êtes...? ^o^ : Alors moi c’est Try, ou Lou, ou Pingouin, ou le Tank, comme j’ai déjà été surnommée sur la chatbox :3
Comment avez-vous découvert le forum ? : Je suis le mari d’Oksa sur un autre RPG, nous nous connaissons depuis 7 ans maintenant grace aux forums :3 Elle m’a ramené de force même si j’étais absolument pas contre :D
Votre avis dessus ? : J’AIME DEJA.
#   Sam 20 Aoû 2016 - 3:09

Personnage ~
► Âge : 21 ans
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 324
Date d'inscription : 19/09/2012
Age : 18
Emploi/loisirs : Etre ermite.
Humeur : Mieux quand tu m'auras lâchée.

Bienvenue mon amour! Bon j'ai pas lu ton histoire parce qu'il est 3:08 + un peu trop d'alcool dooonc je t'aime et hâte de RP avec toi voilà x) En espérant que tu te plaises chez les fous et fais pas genre je te domine!

Ah si merde. Je te domine.

Love ♥



#   Sam 20 Aoû 2016 - 10:54

Personnage ~
► Âge : 21
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 191
Date d'inscription : 12/08/2014
Age : 24
Emploi/loisirs : Apprendre des choses, celles que je dois pour la fac et celles que je veux arce qu'elle m'interessent. C'est cool les etudes en Allemagne :p
Humeur : Interchangeante et difficile à deviner quand elle diffère à la norme

Sois le bienvenu, Fury :)


J'espère que tu vas bien te plaire chez nous. J'adore ton perso, il est super intéressant. Surtout son histoire. Du coup, j'ai hâte d'en voir la suite. Et de RP avec toi :) Éclate-toi et à bientôt sur la CB ! (ou un RP, qui sait ?)


#   Sam 20 Aoû 2016 - 12:25

Personnage ~
► Âge : 24 ans et une âme d'enfant ♥
► Doubles-comptes ? : Aaron W, Aoi, Misao
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 666
Date d'inscription : 29/05/2015
Emploi/loisirs : Alimenter mon tumblr et péter vos mirettes avec mes kits fluos ♥
Humeur : Un peu perdue, mais ça va, merci de vous soucier de moi ♥

(Ici @Aaron Williams, admin indigne qui a la flemme de changer de compte #hum)

Hannnnnnn. j'avoue que j'avais grave la flemme de lire la présentation mais quand j'ai commencé j'ai pas réussi à m'arrêter xD J'aime beaucoup ta manière d'écrire, et le personnage est vraiment rrrrrr. Yolo

J'ai beaucoup aimé l'histoire en fait, même si généralement j'ai un peu de mal avec les histoires de perte d'identité, etc etc. Mais franchement c'était chouette, et la réaction de Fury est tellement pas habituelle ("ohlala je n'ai plus de nom, mais qui suis-je, où suis-je ? #mélancolie" ; Fury c'est carrément un pétage de plombs ahah j'ai kiffé xD) que ça m'a fait plaiz :') Puis me demande pas pourquoi, j'aime les connards. On pourra se faire un RP une fois ? <3 (Genre avec Ronron ou Aria ; même si Aria ce serait une victime et Aaron bah... je sais pas, ça peut être super kiffant comme il est sensitif u_u)

SINON ben affinité ok, histoire-vide ok, codes ok, j'ai rien à redire, donc je te valide o/

Bienvenue sur Terrae, j'espère que tu t'y plairas in RP aussi :)


S'émerveille en #E7654D

Treasure box ♥:
 
#   Sam 20 Aoû 2016 - 13:29

Personnage ~
► Âge : 21 ans
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 21
Date d'inscription : 30/07/2016
Age : 19
Emploi/loisirs : Fouteur de merde.
Humeur : Laule.

@Oksa Skily a écrit:
Bienvenue mon amour! Bon j'ai pas lu ton histoire parce qu'il est 3:08 + un peu trop d'alcool dooonc je t'aime et hâte de RP avec toi voilà x) En espérant que tu te plaises chez les fous et fais pas genre je te domine!

Ah si merde. Je te domine.

Love ♥️

C'est vrai que tu me domines un peu ma chérie <3
Mais pas trop d'accord ? Je t'aime :3



@Kurei Yataro a écrit:
Sois le bienvenu, Fury :)


J'espère que tu vas bien te plaire chez nous. J'adore ton perso, il est super intéressant. Surtout son histoire. Du coup, j'ai hâte d'en voir la suite. Et de RP avec toi :) Éclate-toi et à bientôt sur la CB ! (ou un RP, qui sait ?)
Merci beaucoup c'est adorable :D
Si tu veux qu'on RP y a pas de soucis :3



@Ariana Vicente a écrit:
(Ici @Aaron Williams, admin indigne qui a la flemme de changer de compte #hum)

Hannnnnnn. j'avoue que j'avais grave la flemme de lire la présentation mais quand j'ai commencé j'ai pas réussi à m'arrêter xD J'aime beaucoup ta manière d'écrire, et le personnage est vraiment rrrrrr. Yolo

J'ai beaucoup aimé l'histoire en fait, même si généralement j'ai un peu de mal avec les histoires de perte d'identité, etc etc. Mais franchement c'était chouette, et la réaction de Fury est tellement pas habituelle ("ohlala je n'ai plus de nom, mais qui suis-je, où suis-je ? #mélancolie" ; Fury c'est carrément un pétage de plombs ahah j'ai kiffé xD) que ça m'a fait plaiz :') Puis me demande pas pourquoi, j'aime les connards. On pourra se faire un RP une fois ? <3 (Genre avec Ronron ou Aria ; même si Aria ce serait une victime et Aaron bah... je sais pas, ça peut être super kiffant comme il est sensitif u_u)

SINON ben affinité ok, histoire-vide ok, codes ok, j'ai rien à redire, donc je te valide o/

Bienvenue sur Terrae, j'espère que tu t'y plairas in RP aussi :)

Moooh c'est trop gentil, ça me touche beaucoup ! ça faisait longtemps que j'avais pas RP, ni écrit de cette manière en fait x)

Alors tu comprendras très vite que mes personnages sont souvent des psychopathes qui pètent les plombs :D
Et pas de soucis pour le RP, quand tu veux !
Miciiiiii
#   Dim 21 Aoû 2016 - 16:09

Personnage ~
► Âge : 25 ans.
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 2507
Date d'inscription : 24/12/2010
Age : 23
Emploi/loisirs : Heuu... Directrice à plein temps, à c'qui paraît.
Humeur : C'est vous qui voyez :3
http://terrae.forumpro.fr

Bienvenue !!! :D ♥
Je n'ai pas encore lu ta présentation, je te l'avoue, mais de ce que je lis dans les commentaires, je suis sûre qu'elle est géniale, alors rassure-toi, je devrais vite la lire pour m'en mettre plein les yeux ♥
En tout cas, bienvenue à toi, et amuse-toi bien ici !!! :D



Spoiler:
 

#   Dim 21 Aoû 2016 - 17:38

Personnage ~
► Âge : 18 ans
► Doubles-comptes ? : Elwynn Evrard
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 326
Date d'inscription : 01/08/2016
Age : 19
Emploi/loisirs : Créer des activités artistiques pour les petits ♥
Humeur : Y'a un village là-bas, on dirait la mer.

Aaaaaaaaah coucou mon Tryounet ! Tu vas déchirer avec ton perso j'aime trop ! <3

Bienvenuue ! In love



Spoiler:
 
#   Dim 21 Aoû 2016 - 18:55

Personnage ~
► Âge : 22
► Doubles-comptes ? : Renji et Akito
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 1477
Date d'inscription : 13/10/2013
Emploi/loisirs : Soit je bosse en cuisine avec Aria, soit je suis avec mon groupe les Paws up! :)
Humeur : Ça va, je vais bien!

Ok, ton perso a l'air totalement dérangé et j'adore :D

Bienvenue! Applaudir



Merci à Aaron chéwie! 


Spoiler:
 
 

Fury Nighttears, l'inconnu

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1Terrae, Une nouvelle ère commence... :: Passons du temps tous ensemble !
 :: Présentations. :: Présentations validées.