Terrae, Une nouvelle ère commence...

Partagez | 
Aller à la page : Précédent  1, 2
Twinkle, twinkle, little star [Nathanaël]
Sam 12 Nov 2016 - 15:49
avatar
Masculin

Messages : 257
Date d'inscription : 05/08/2014
Age : 18
Emploi/loisirs : Jardinier/étudiant
Humeur : Mmmh, en pleine remise en question

Antoine n'avait rien dit pendant toute la démonstration, respectant sans doute la concentration du Terre. Il avait d'ailleurs semblé très affecté par cette révélation, en proie à un conflit intérieur. Nathanaël avait fini par briser le silence. Il observa son interlocuteur avec douceur, inquiet tout de même de le sentir si mal à l'aise. L'avait-il choqué ? Peut-être que lui faire découvrir une chose aussi extraordinaire de cette manière avait été un peu brutal. Le voir éviter son regard le troubla. Était-il en train de culpabiliser pour quelque chose ? C'était possible. Les gens avaient généralement ce genre de réactions... Cependant, il ne voyait pas quelle en serait la raison, si c'était bien le cas... De ne pas l'avoir cru peut-être ? Non, ce ne pouvait tout de même pas être cela ? Rares étaient les personnes à ne pas douter lorsqu'on leur parlait des pouvoirs. Même lui n'avait pas voulu croire Nariwen à son arrivée. Le nouveau, toujours gêné, lui demanda soudain s'il pouvait garder la plante. Le Titan sourit doucement. Le malaise venait peut-être tout simplement de là. Il n'osait pas lui poser cette question.

Oui, bien sûr, mais à une condition.

Nathanaël essaya d’accrocher le regard du jeune homme. Ce qu'il s'apprêtait à lui demander était vraiment important pour lui et il souhaitait pouvoir lire dans son regard s'il lui répondrait sincèrement ou non.

J'aimerais être certain que tu sauras t'en occuper comme il le faut.

Son sourire ne s'estompa pas, au contraire. Il espérait que son visage accueillant, paisible et son honnêteté amènerait Antoine à être un peu plus en confiance, moins mal à l'aise.

Si tu n'es pas certain de ce qu'il faut faire, je peux t'expliquer. Comme nous ne savons ni l'un ni l'autre de quelle affinité tu seras, il est impératif que tu saches t'en occuper normalement et ce, sur le long terme.

Normalement... le Terre n'aimait pas trop ce mot, surtout utilisé de cette manière, mais il espérait que cela n'aurait pas d'effet négatif sur son interlocuteur.

Et tu pourras, bien entendu, toujours venir frapper à ma porte en cas de problème.

Peut-être s'avançait-il trop, peut-être que le nouveau n'apprécierait pas ses remarques, mais il s'en fichait. Nathanaël voulait être certain que cette plante ne dépérirait pas. Une orchidée avait besoin de soin et d'attention, contrairement à d'autres plantes bien plus résistantes. Quelque chose lui disait cependant qu'Antoine tenait énormément à cette fleur et qu'il en prendrait soin. Elle devait avoir une signification particulière pour lui, mais il ne lui poserait pas de questions. S'il souhaitait lui en parler, il écouterait, évidemment, mais il ne le forcerait pas à raconter quoi que ce soit.

En attendant la réaction de son interlocuteur, le Terre se demanda ce qu'il ferait de l'autre plante, celle qu'Antoine ne souhaitait pas garder. Il pourrait la prendre dans sa chambre et s'en occuper. Après tout, il n'en avait pas encore, partant du principe que toutes celles parsemant le parc et la cour suffisaient. Oui, il allait la garder chez lui, sauf si le nouveau changeait d'avis et lui demandait de pouvoir garder les deux végétaux. Cela lui ferait du bien d'avoir une vie particulière dont il devrait prendre soin dans sa chambre. Il aimait chacune des fleurs que son travail de jardinier le menait à s'occuper, mais ce n'était pas pareil, en un sens. Chacune d'elle se perdait dans la masse, un arbre caché dans la forêt. Celle qu'il garderait chez lui serait spécial. Il se sentirait d'autant plus responsable de sa survie.

Hrp:
 
Voir le profil de l'utilisateur



Merci Ipiu <3
Revenir en haut Aller en bas

Dim 18 Déc 2016 - 17:21
avatar
Masculin

Messages : 29
Date d'inscription : 03/09/2016
Age : 25

Mes sentiments pour Nathanaël étaient trop contraires pour que je puisse lui parler droit dans les yeux sans être bouleversé. Même si je désirais croire qu'il était sincère et naturellement sympathique avec moi sans rien attendre en retour, mon passé me rappelait sans cesse qu'il ne fallait pas faire confiance aux gens et qu'il valait mieux vivre seul pour éviter d'être blessé de nouveau. Il était certain que je ne supporterais pas une autre période comme celle que je venais de vivre. Je venais seulement de retrouver un léger goût à la vie, ce n'était pas pour le perdre une nouvelle fois et commettre l'irréparable. Comme pour changer de sujet, j'avais demandé au Terre s'il était possible que je puisse garder sa création, je la voyais comme un symbole, comme le fait que Maman était toujours présente près de moi et qu'elle continuerait de veiller sur moi malgré tout. Après tout, j'étais juste un gamin en manque d'affection en fin de compte et rien que cette fleur pourrait m'en donner. C'était la raison principale de ma demande. À mon plus grand bonheur, Nathanaël accepta en émettant cependant une condition. Mon faible sourire s'était rapidement effacé alors que je fronçais des sourcils, montrant que je me méfiais de la suite. Avais-je eu raison de me méfier ? Allait-il me demander quelque chose en retour maintenant que je voulais accepter quelque chose venant de lui ? Les gens étaient bien tous pareils, égoïstes et ne pensant qu'à leur profit sans se soucier des émotions des autres, ils...

J'aimerais être certain que tu sauras t'en occuper comme il le faut. Si tu n'es pas certain de ce qu'il faut faire, je peux t'expliquer. Comme nous ne savons ni l'un ni l'autre de quelle affinité tu seras, il est impératif que tu saches t'en occuper normalement et ce, sur le long terme.

Ah... Je m'étais totalement fourvoyé en fait. Le jeune homme était juste prévoyant et voulait éviter de voir une fleur dépérir. C'était tout à son honneur et je devais avouer que je ne savais absolument pas comment m'occuper d'une plante. Je me doutais bien qu'il fallait de l'eau et de la lumière, mais chaque végétal réagissait d'une manière différente et il fallait un mélange bien dosé des deux pour lui permettre de se développer et de survivre en pleine santé. Nathanaël ajouta que sa porte serait grande ouverte si jamais j'avais besoin d'aide ou de conseils. Même si je ne lui faisais toujours pas confiance, je pouvais au moins avouer qu'il ne cachait aucune mauvaise intention... pour le moment. Si bien que je décidais d'accepter sa requête qui était tout à fait légitime.

D'accord. Ça tombe bien en fait, je ne sais pas du tout m'occuper des plantes...

Comment allait-il le prendre ? Je lui avais demandé quelque chose qui semblait montrer mes connaissances en botanique alors qu'en réalité, je n'en avais quasiment aucune. Peut-être serait-il surpris d'apprendre cela en ayant entendu ma demande précédente extrêmement précise sur le choix du végétal ? À mon avis, il serait plutôt heureux de voir que je désirais prendre soin de sa création et il mettrait le reste de côté. Depuis le début de notre conversation, il avait toujours évité soigneusement de me faire remarquer mes réactions plus qu'étranges, notamment ma tristesse. Bien évidemment, il devait se douter que la vie n'avait pas été rose pour moi et que je commençais seulement à apercevoir la lumière en arrivant ici, mais il avait eu la politesse de ne pas fouiller de ce côté, ni de forcer des explications.

Alors dis-moi ce que je dois faire pour m'en occuper ? Quelle fréquence d'arrosage ? Quelle durée d'ensoleillement ?

Sans m'en rendre compte, je venais de parler comme un étudiant. Mon choix de termes montrait que j'en connaissais un rayon et que j'étais plutôt attentif en cours. Il fallait dire que j'adorais apprendre des choses et que, petit à petit, Nathanaël était en train de faire ressortir cette part de moi que j'avais oublié depuis longtemps.
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas

Mer 21 Déc 2016 - 20:13
avatar
Masculin

Messages : 257
Date d'inscription : 05/08/2014
Age : 18
Emploi/loisirs : Jardinier/étudiant
Humeur : Mmmh, en pleine remise en question

Nathanaël vit le sourire que son interlocuteur avait laissé échapper lorsqu'il avait accepté sa requête, fondre une fois qu'il lui eut dit qu'il y avait une condition. Son regard en disait long sur ce qu'il imaginait et il semblait soudain regretter d'avoir posé cette question. Cependant, une fois que le Terre se fut expliqué, Antoine sembla retrouver contenance. Ce dernier venait de comprendre que le jeune homme n'avait pas eu de mauvaises intentions et il accepta. Le Titan fut tout de même étonné de l'entendre dire qu'il ne savait pas du tout s'occuper des plantes. Ainsi, il n'avait aucune connaissance ? C'était pour le moins surprenant. Il n'avait pas dit "de cette plante", mais avait utilisé une forme plus générale. Il ne fit pourtant aucun commentaire, déjà bien content que son interlocuteur veuille bien apprendre, et se contenta de hocher la tête. Il prit un temps pour mettre de l'ordre dans son esprit avant de se lancer. Le nouveau lui posa quelques questions auxquelles il avait, bien entendu, prévues de répondre.

Je suis content que tu aies accepté. Tout d'abord, il faudra veiller à changer le pot qui n'est pas adapté. Je n'ai, en effet, rien trouvé de mieux dans l'armoire. Les racines sont la partie la plus importante du Phalaenopsis. On peut par exemple choisir de le mettre dans un pot transparent pour qu'elles puissent capter la lumière aisément. Le mieux est de placer la plante en pleine lumière, c'est essentiel, mais il faut éviter de la mettre directement au soleil.

Nathanaël marqua une courte pause pour laisser le temps à son interlocuteur d'intégrer les informations.

Concernant la fréquence d'arrosage, il convient de donner de l'eau au Phalaenopsis deux à trois fois par semaine au printemps et en été. En hiver, par contre, arroser la plante deux fois par mois suffit. Il est impératif d'éviter d'inonder la terre, car cela pourrait faire pourrir les racines. Il faudrait, de plus, veiller à vaporiser de l'eau sur les feuilles régulièrement.

Le Terre s'arrêta à nouveau un instant.

La plante devrait être gardée comme plante d'intérieur. La température idéale tourne autour des 18-21 °C. En été, il est envisageable de mettre la fleur à l'extérieur, mais ce n'est pas une nécessité.

Il sourit doucement.

Voilà, je crois que j'ai parlé du principal. Si tu as des questions ou si quelque chose n'est pas clair, n'hésite pas à me le dire. Je peux, de plus, répéter certaines choses sans problème.

Nathanaël ne put s'empêcher de repenser à sa rencontre avec Charlie-Ange, quelques jours plus tôt, et à la frustration qu'il avait ressentie suite à son échec. Il y repensait souvent, cherchant ce qu'il aurait pu faire pour l'aider, tentant de comprendre où se trouvait le blocage. Il avait de la peine pour son camarade qui était privé de cette sensation extraordinaire d'entrer en communication avec le monde végétal. Lui-même ne pouvait plus envisager sa vie sans ce contact. Il chassa cependant rapidement ces idées négatives de son esprit et se reconcentra sur son interlocuteur, prêt à recevoir ses interrogations. Il n'avait pas parlé du fait de couper les tiges pour espérer une deuxième floraison pendant l'année, ni non plus du fait qu'il fallait rempoter la plante tous les deux ou trois ans, mais si Antoine était effectivement novice en jardinage, le Titan préférait commencer avec l'essentiel.


Hrp:
 
Voir le profil de l'utilisateur



Merci Ipiu <3
Revenir en haut Aller en bas

Mer 4 Jan 2017 - 17:12
avatar
Masculin

Messages : 29
Date d'inscription : 03/09/2016
Age : 25

Mes craintes n'étaient pas fondées en fin de compte. Nathanaël voulait seulement que je sache comment m'occuper du végétal qu'il venait de créer, toutes les petites attentions que la plante devait recevoir de ma part. C'était une réaction tout à fait normal de sa part et la personne à qui j'en voulais le plus en ce moment était moi-même. À cause de mon passé, je devenais incapable d'entretenir des relations avec autrui. Plus que les marques qui restaient sur mon corps et que je dissimulais au mieux, c'était plutôt mon esprit qui restait bridé et incapable de voir le bien autour de moi. Après, je ne comptais pas non plus forcer les choses, je serais sans doute incapable de faire confiance à quelqu'un pendant un bon moment encore, mais le Terre était parvenu à m'ouvrir la voie, c'était déjà un grand pas vers la guérison. Quoi qu'il en soit, les questions que j'avais posées semblaient avoir été prévues par mon interlocuteur qui ne tarda pas à me répondre le plus simplement possible.

Très bien, donc la première chose qu'il me restait à faire était de trouver un pot bien plus large pour permettre aux racines de se développer sans restriction. Le fait qu'il soit transparent allait me poser quelques problèmes, mais je pensais que je parviendrais à en trouver si vraiment je cherchais convenablement. Autre point important, la lumière. La plante se devait de recevoir un maximum de lumière, mais jamais directement celle provenant du soleil. Voilà qui était étrange, mais je ne discutais pas les conseils de Nathanaël qui devait très bien savoir ce qu'il disait. De plus, maintenant qu'il en parlait, Maman mettait toujours ses plantes derrière les fenêtres, très rarement à l'extérieur. L'arrosage d'une orchidée semblait complexe, il fallait qu'elle reçoive régulièrement de l'eau pendant les saisons du printemps et de l'été, néanmoins, lorsque l'hiver arrivait, une arrivée mensuelle d'eau était amplement suffisant. Et comme si cela ne suffisait pas, il fallait également s'occuper des feuilles qui devaient également récupérer de l'eau de manière plus diffuse. Pour finir, la température idéale était environ de vingt degrés, ce qui restait plutôt normal pour une plante d'intérieur. Je fronçais légèrement les sourcils en tentant d'enregistrer les informations au mieux, mais je me rendis compte rapidement qu'elles n'étaient pas non plus excessives et que je n'aurais aucun problème à m'en rappeler une fois installé.

Voilà, je crois que j'ai parlé du principal. Si tu as des questions ou si quelque chose n'est pas clair, n'hésite pas à me le dire. Je peux, de plus, répéter certaines choses sans problème.

Je te remercie, mais je crois que j'ai tout retenu. Tu serais un excellent professeur.

Le sourire que je lui accordais devait être le premier que je sortais de manière aussi franche et sincère. Mes doutes à son sujet étaient encore présents, mais ils étaient tellement minimes qu'ils n'obstruaient plus mon jugement. À moins d'être un manipulateur excellent dans son art, Nathanaël était naturellement sympathique avec les gens, même ceux qu'ils ne connaissaient pas. Il fallait que je me fasse à l'idée que tous les gens n'étaient pas foncièrement mauvais. Certes, j'avais eu de très mauvais exemples. Mon père en premier d'ailleurs... mais également tous ces gens présents lors de l'enterrement qui étaient venus pour faire bonne figure avant de m'oublier totalement les uns après les autres. Que des hypocrites ne s'intéressant qu'à leur propre personne ! Heureusement qu'il existait des personnes nettement plus agréables et c'étaient avec elles que je devrais rester si je voulais changer. Soudainement, j'étouffai un bâillement le plus discrètement possible, même si ce n'était pas évident. Je ne savais pas quelle heure il était, mais il valait sans doute mieux que je prenne la direction des dortoirs afin de trouver un repos bien mérité. Entre le décalage horaire et les émotions de la soirée, j'étais absolument crevé et je ne m'en étais même pas rendu compte avant.

Je crois que je ne vais pas t'importuner plus longtemps et... je vais rejoindre les dortoirs.

Je me relevais avant de récupérer mes affaires, sans oublier l'orchidée d'un bleu éclatant que je pris avec douceur et affection, me rappelant de doux souvenirs maternels. De ma main libre, je la tendis vers le Terre sans trop savoir quoi lui dire. En fin de compte, la simplicité était peut-être la meilleure des solutions et je lui devais bien cela pour la soirée qu'il m'avait fait passer.

Nathanaël. Merci... Vraiment merci pour tout.

HRP:
 
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas

Ven 6 Jan 2017 - 18:41
avatar
Masculin

Messages : 257
Date d'inscription : 05/08/2014
Age : 18
Emploi/loisirs : Jardinier/étudiant
Humeur : Mmmh, en pleine remise en question

Nathanaël remarqua l'air concentré de son interlocuteur. Il espérait que ses explications seraient suffisamment claires, ce qui sembla être le cas lorsqu'Antoine lui répondit, le remerciant. Le Terre fut touché par le compliment et un doux sourire naquit à nouveau sur ses lèvres. Il fut aussi heureux de voir un sourire sincère se dessiner sur le visage du nouveau. Son expression ne changea pas lorsqu'il vit son camarade étouffer un bâillement. Il commençait à se faire tard, il était vrai.

Tu ne me déranges pas, Antoine, mais je comprends que tu sois fatigué. Je ne sais pas si tu y es déjà allé, donc au cas où, les dortoirs se trouvent au rez-de-chaussé. Je ne pense pas que cela soit le moment de se perdre dans le bâtiment.

Le Titan lâcha un petit rire. Il avait rajouté cette information, pour le cas où le jeune homme n'auraient pas encore trouvé les chambres pour les novices. Il était tout à fait commun de voir les nouveaux arrivants se perdre dans les étages de l'institut lors de leur arrivée. Il faut dire qu'il n'y avait généralement aucun comité d'accueil organisé et qu'on ne distribuait aucun plan. Les nouveaux pouvaient arriver à toute heure. Il était donc habituel qu'une rencontre ait lieu par hasard. Nathanaël ne savait pas si son interlocuteur avait eu droit à un vrai accueil ou non, mais au vu de comme leur rencontre s'était déroulé, il pensait que non. Et il ne manquerait plus qu'Antoine doivent encore errer dans le bâtiment, perdu, alors qu'il souhaitait simplement aller dormir.

Si tu souhaites approfondir tes connaissances sur les plantes, n'hésites pas à venir me voir. Ou même si tu as simplement envie de discuter. Ma chambre est au troisième étage.

Il lui sourit, tandis que l'autre se levait et récupérait ses affaires. Nathanaël se leva à son tour lorsqu'il revint vers lui, main tendue. Il la serra chaleureusement.

Ce fut un plaisir, Antoine. A une prochaine fois.

Le Terre observa le jeune homme quitter la salle d'entraînement avec sa valise et son orchidée et se retrouva alors seul. Il lâcha un profond soupir. Lui aussi était fatigué. Faire pousser ces deux plantes l'avaient tout de même affaibli. Il rangea tout ce qu'il avait sorti et nettoya ce qui devait l'être, puis prit la fleur qui restait et quitta la salle d'entraînement, après avoir éteint la lumière. Il était heureux que la rencontre avec son nouveau camarade se soit bien passée. Le Titan espérait que ce dernier parviendrait à s'intégrer ici, à Terrae, et à panser les blessures de son âme.

Sans plus attendre, il rejoint sa chambre et vint placer l'orchidée sur son bureau. Ce n'était que provisoire, mais il n'avait pas envie de faire plus pour le moment. Il avait besoin d'une bonne nuit de sommeil. Il ne se rendait compte qu'à présent à quel point il était exténué.
Voir le profil de l'utilisateur



Merci Ipiu <3
Revenir en haut Aller en bas

 

Twinkle, twinkle, little star [Nathanaël]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Terrae, Une nouvelle ère commence... :: L'Institut Terrae. :: Toit de l'institut
Aller à la page : Précédent  1, 2