Terrae, Une nouvelle ère commence...

Partagez | 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Prez' à double tranchant.
#   Jeu 15 Sep 2016 - 23:43
Messages : 8
Date d'inscription : 15/09/2016
Age : 19
Emploi/loisirs : Étudiante en Arts.
Humeur : Massacrante ~

Carte d'identité.


Prénom : Lyssa
Nom : Manea
Âge : 19 ans
Affinité et pouvoir : Feu lunaire.
Greffe : (pour les masters)







Histoire.



Un jour, une vieille femme qui se tenait devant une assemblée, commença son discours en les complimentant.
Insouciants de la suite des événements, ils sourirent et la regardèrent avec une certaine crainte mêlée d'admiration. Ils attendaient ce moment depuis que leurs professeurs les avaient avertis de cette rencontre historique. Mais ils ne savaient rien de ce qu'elle allait leur dire plus tard.
Ceux qui n'en avaient rien à faire, continuèrent leurs bavardages en chuchotant, se trouvant sûrement discret. D'autres regardaient dehors, se demandant ce qu'ils auraient pu faire s'ils n'étaient pas coincés ici. Le reste observait attentivement les faits et gestes, mais surtout les prochaines paroles, de cette vieille dame. Une dame qui avait connu les horreurs du passé et qui s'apprêtait à le leur raconter.
Au bout de quelques minutes de silence, elle ouvrit la bouche, mais ses paroles furent tellement tranchantes, que les spectateurs tressaillirent, tandis qu'un souffle glacé vint les clouer sur place.
L'amusement, le rire, le bonheur, l'amour, la vie, ainsi que le compliment de tout à l'heure, furent balayés d'une simple pichenette.
La peur, l'angoisse, la crainte, l'horreur, vint remplacer les " bons " sentiments.

~


Mais quels sont les bons sentiments, quand nous voulons vous parlez de la réalité ?

Ce que j'ai appris de cet événement, c'est que pour capter l'attention de quelqu'un, il faut commencer par le flatter, le brosser dans le sens du poil, puis y aller franchement. Lui montrer ouvertement à quoi le monde ressemble. Sans état d'âme.
Et ensuite, nous pouvons, pour celui qui se trouve à la délicieuse place de l'orateur, savouré chaque émotion qui se dessine sur son pauvre visage. Y lire de la tristesse ou de la pitié, ne m'intéresse guère. Mais y voir la peur, la douleur ou l'angoisse, est tellement ... Tellement jouissif que je ne m'en lasse jamais.

Allons-nous suivre cet exemple ?
Il nous faudrait d'abord un compliment pour débuter. Que dire dans ce cas ?
Vous êtes un public formidable ? Non …
Des lecteurs incroyables ? Non plus … Hm.
Vous êtes gentils ?
Mais qui fait ce genre de compliment de nos jours ? Être gentil ne veut rien dire.

Et bien, je ne suis pas douée pour faire de compliment, vous apprenez quelque chose sur moi. Mais savez-vous réellement qui je suis ?
Je vous vois venir, vous pensez de suite que je suis la petite Lyssa ? Quel naïveté, vous me faites rire.
Mais je vais tout de même vous conter l'histoire passionnante de ma chère amie.

~


Tout commença en Grèce.
Bien avant la naissance de Lyssa, et la conquête de Rome, la vie en Grèce était paisible et la culture indispensable. Le pouvoir et la politique, les sciences et les arts, ainsi que les Dieux, étaient fondamentaux: ils formaient les piliers majeurs du pays. De nos jours, ces points-ci sont toujours reconnus, notamment leur religion polythéiste. Des peuples continuent encore de prier et respecter les Dieux et Déesses grecs.
Vous en connaissez certainement, non ? Zeus, Dieu suprême et souverain des airs et de la foudre. Sa compagne, Héra, Déesse du mariage et protectrice de la fécondité des couples. Hadès le merveilleux Dieu des Morts et des Enfers. Etc …
Il y en a bien un dans le lot qui vous dit quelque chose. Sinon, renseignez-vous, car l'histoire de Lyssa à un étroit rapport avec la mythologie grecque …

Quoi ? Comment ça ce n'est pas réel ?
Croyez-le ou non, l'histoire de cette enfant est un mythe tout aussi réel que celui d'Héraclès, ou Hercule si vous avez des penchants romains.

~


Début V av. J-C.

La guerre fait rage.
On les appelait Guerres médiques, car elles opposaient les grecs aux perses de l'Empire achéménide (premier des empires perses à régner sur une grande partie du Moyen-Orient).
Alors que le sang coulait à flot, et que les morts s'empilaient, les prisonniers de guerre se faisaient de plus en plus nombreux. Ils devenaient peu à peu des esclaves. Ces hommes, ces femmes, et leur enfants ne seront jamais considérés comme des êtres humains avec une identité qui leur est propre. Ils devront se taire, et servir leurs Maîtres. Jusqu'à ce qu'ils aient amassés assez d'argent pour se racheter, être libre. Encore faut-il que le Maître accepte.

508 av. J-C.

Les grecs de Ionie et les perses s'allient un moment pour combattre les redoutables Scythes. C'est à ce moment-là que tout débuta: Un soldat Scythe fut enlevé en tant que prisonnier de guerre. Ce jour-là, ils étaient nombreux à ne plus jamais revoir leur pays natal. Mais celui-ci était particulier, il est l'élément qui rendit folle sa descendance.
Amené à Théra, une ville située dans l'île grecque de Santorin, il fut forcé de se mettre à genoux avec ses compagnons d'armes, sur la place publique. Auparavant, ils avaient été dépouillés de tout ce qu'ils possédaient, si bien qu'ils fussent nus devant la foule qui les scrutait étrangement.
Les femmes tenaient à l'écart leurs enfants, elles avaient peur qu'ils leur fassent du mal. Les hommes, maîtres de leur chez-soi, observaient scrupuleusement chaque détail de ces futurs esclaves. Il fallait bien choisir. Un homme grand, mais plus petit qu'eux, fort, mais pas trop quand même, propre, et surtout obéissant.
Tour à tour, ils furent achetés et vint le moment de notre homme. Il avait toutes les conditions requises, à l'exception de ses yeux. D'un rouge sang, une lueur, qui mettrait mal à l'aise n'importe qui, brillait intensément.
Personne ne voulait de lui. Il semblait incarner un mal étrange, peut-être était-ce un enfant d'Hadès ? Les superstitions allaient bon train. Alors qu'il était encore à genoux, nu comme un ver, pieds et poings liés par une corde qui le brûlait, on le regardait comme s'il était un animal horriblement laid et repoussant, comme s'il n'était déjà plus considéré comme un être vivant.
Dans les rangs des acheteurs, les remarques amères et médisantes continuèrent. Même la mort de cet homme fut proposer.

Et puis un homme se distingua des autres. Deux de ses esclaves, deux hommes robustes, le portaient sur leurs épaules. Il leva la main, et demanda à acheter cet homme.
Tous se turent.
Personne ne se battit contre lui, et il gagna son esclave.
Il sauta à terre et vint se poster devant son nouveau trophée. Il avait les allures d'un noble, à peine la vingtaine, mais pourtant la foule semblait le respecter, peut-être un peu trop même, car la crainte se lisait sur leur visage. Notre homme aux pupilles rougeâtres sentit la frayeur du peuple, mais quand il croisa le regard de son Maître …

… il comprit qu'il y avait quelque chose après la mort. Et ce n'était ni l'Élysée, ni le champ de l’Asphodèle: Juste un aller simple pour le Tartare.

~


496 av. J-C.

Les années étaient passées assez vite. L'homme s'était habitué à sa nouvelle condition, même s'il avait du mal à rester sain d'esprit. Tantôt la colère lui venait, aussitôt remplacé par des frissons de folies pures. Il voulait tout briser. Et puis les animaux … Ils devenaient fous à son approche. Il se sentait détester par tous: Humain comme animal.
Son Maître était dur, et il apprit vite à ne jamais le mettre en colère, sous peine de fortes représailles. Il était sadique et cruel avec tous ses esclaves: hommes comme femmes.
Peut-être était-ce à cause de lui, s'il était ainsi ? L'état d'esprit de son Maître avait sans doute déteint sur lui.

Il y a environ neuf mois, son Maître lui avait offert une de ses esclaves.
Un soir, alors qu'il s’apprêtait à se coucher au milieu de la paille dans les anciennes écuries de son Maître, se dernier vint accompagner d'une jeune femme. Il lui dit avec un sourire carnassier qu'il devait la punir. Lui, esclave, devait punir une autre esclave.
Malheureusement, il comprit qu'il était dans un de ses délires de rage, et qu'il devait absolument lui obéir.
Il s'approcha de la jeune femme, beaucoup trop jeune pour qu'on lui fasse du mal. Mais depuis qu'il était ici, il avait peu à peu oublier les sentiments qui façonnaient les hommes. Il ne ressentait rien.
Alors il leva sa main et gifla l'esclave tellement fort qu'elle tomba à terre. Elle releva ses yeux en larmes vers lui et l'implora silencieusement de ne pas continuer. Sa lèvre inférieure saignait.
Mais le démon qui habitait son Maître, lui murmurait à l'oreille de continuer, d'aller plus loin. Elle méritait le châtiment, elle avait commis un péché. Elle avait osé prendre la parole sans son accord.
Alors il répondit au mieux, aux attentes de son Maître.


Dans un état second, habituel maintenant, il regarda l'enfant qui se tenait dans ses bras. C'était une fille. Elle avait les yeux rouges sang, et portait en elle la malédiction de son père.
La malédiction que l'on nomma: Lyssa.

~


Au fil des siècles.

Depuis la naissance de la première Lyssa jusqu'à nos jours, les deux familles gardèrent un étrange lien. La première étant celle du Maître, et la seconde, celle de l'esclave maudit.

Mais pourquoi ? Quel est ce lien ?

On raconte que le premier Maître était un enfant de la personnification de la Mort: Thanatos. Fils de la Déesse de la nuit, Nyx, il était très craint en Grèce. Voilà pourquoi, personne ne semble heureux de discuter avec cette famille, l'aura de la mort plane sur eux.
Quant à l'homme aux yeux rouges, il est le fils de Lyssa, Déesse de la folie furieuse, de la frénésie destructrice et de la rage chez les animaux. Elle aussi est une enfant de Nyx, voilà pourquoi le Maître souhaitait l'avoir comme esclave. Il avait à son service le fils de la folie.

Alors que les générations de Maître et d'esclaves se succédaient, une chose étrange se démarqua. Dans la famille de Lyssa, chaque enfant qui naissait et qui était doté de folie pure, était la première fille. Chacune d'elles avaient la malchance de posséder la malédiction de Lyssa, mais à des degrés différents:
55 % possédaient la rage chez les animaux, elles rendaient fous les animaux qui étaient à proximité d'elles.
40 % avaient la frénésie destructrice et se mettaient souvent en colère pour rien. Elles devenaient hystériques et faisaient du mal à tout le monde. Même à leur propre famille.
Les 5 % restantes ont, elles, la folie furieuse. Constamment folles, elles ne supportent pas de vivre en plein jour, se cache le plus possible, et évite tout contact humain. Elles parlent rarement, ou alors pour des êtres que vous ne percevez pas.

Il faut savoir que 96 % d'entre elles ne reçoivent qu'un seul de ces aspects. 3 % en possèdent deux. Et il est très rare, mais 1 % de ces femmes, on eut les trois. Même si elles n'ont pas vécu longtemps. Dès qu'elles eurent accouché de leur première fille, elles moururent dans d'atroces souffrances.

~


Aujourd'hui

De nos jours, l'île de Santorin existe encore. Mais Théra n'est plus une ville habitable. Alors les deux familles ont depuis longtemps déménagé vers les abords de la ville d'Oia.
Le statut de Maître et esclave est encore d'actualité, ils ne peuvent, de toute façon, rompre le lien. Mais il est beaucoup moins visible auprès des autres.
Les deux familles ont toujours cet étrange aura maléfique qui les survole, c'est peut-être pour cela que personne n'ose s'approcher d'eux. Tout le monde à oublier leur histoire, mais eux la connaissent. Et c'est le plus important.

Le Maître actuel est un homme d'une trentaine d'années. Il est grand, un peu trop mince et ses cheveux sont longs et d'une pâleur mortelle. Ses gestes sont lents, mais s'il veut te frapper, ne crois pas que tu pourras l'esquiver. Il est vif et sa force, brute. Son regard vert émeraude, de serpent, te paralyse quand tu le croises. Il est le dernier Maître encore vivant, il a tué le précédent, son père, et a pris sa place. Il n'a toujours pas d'enfant, pas de successeur.

Et qui est la dernière à posséder la malédiction de Lyssa ? C'est assez simple non ?
Lyssa Manea.
Depuis quelques années, la famille esclave fut obligée de prendre un nom de famille, administrativement parlant. Ils choisirent Manea qui représente la divinité personnifiant la Folie. Marrant quand on sait ce que signifie Lyssa, non ?
Pourquoi l'avoir appelé comme la Déesse ? Depuis la première Lyssa née, la famille Manea n'a jamais voulu renommer une fille par ce prénom. Souffrant assez comme ça, ils ne voulaient pas rappeler la malédiction qui les poursuit depuis toujours.
Mais le Maître actuel à souhaiter que la dernière descendante se nomme ainsi. Et personne ne désobéis au Maître.

~


Lyssa Manea est maintenant une jeune femme de dix-neuf ans. Elle possède le même regard de braise que son premier ancêtre et son Maître aime plonger son regard dans le sien. Il dit qu'il y voit tout ce qu'il aime. Elle n'a pas peur de lui, comparé aux autres. Elle ne connaît pas la peur. Même quand il la frappe, elle ne ressent rien qui s'apparente à de la frayeur. Elle le laisse se défouler sur elle. De toute façon, elle est son esclave.
Elle possède deux facettes de la malédiction: la frénésie destructrice et la folie furieuse.
Elle ressent la folie parcourir son corps, son esprit, mais elle a réussi à vivre avec. Il lui arrive aussi de se mettre dans une colère noire, mais elle ne s'en prend qu'à sa famille, jamais à son Maître.

Enfin … Jusqu'à ce jour.

C'était l'hiver, il faisait froid dans la maison. Les esclaves n'avaient pas le droit d'allumer la cheminée. Tandis que le Maître et sa famille dînaient convenablement au chaud, les autres s'enroulaient dans les rares couvertures qu'ils trouvaient.
Lyssa s'était recroquevillée dans un coin de la pièce qui leur servait de salon. Ses genoux repliés vers son corps, et ses mains sur les oreilles, elle bougeait la tête d'avant en arrière.

Sept …

Elle souffla plusieurs fois. De plus en plus lentement.
Des hommes entrent dans la pièce. Ils lui parlent.
Mais elle n'entend rien. À chaque fois c'est la même chose, elle est dans un état second. Elle aimerait se rattacher au monde, mais pas tant qu'elle est ainsi.

Six …

Elle tirent ses cheveux. Et ne ressent aucune douleur.
Les hommes essayèrent de l'attraper par les bras, mais quelqu'un s'est interposé. Son frère peut-être. Elle pense avoir reconnu sa tignasse aussi noire que la sienne.
Un mot lui parvient dans la confusion: « […] crise […] ».

Cinq …

Les hommes repoussent violemment son frère et en tombant, il percute un objet dur. Il ne bouge plus. Ils ont l'air pressé.
Ce n'est pas normal, il se passe quelque chose. Elle demande de l'aide. Mais aucun son ne sort de ses lèvres, puisqu'elle le demande à travers ses pensées. Elle me demande mon aide.

Quatre …

Quelqu'un va voir l'état de son frère. Au bout d'un temps interminable, la personne se retourne, la main sur la bouche, les larmes coulant sur son visage. Sa famille se lève et leur adresse des paroles toujours aussi incompréhensibles.
Ils s'approchent quand même d'elle et la saisissent par les bras.

Trois …

Elle a compris. Elle sais ce qu'il va se passer maintenant.
Elle me laisse prendre les rênes. Elle me laisse faire partie intégrante d'elle.
Ils la soulèvent, ses pieds ne touchent plus le sol. Elle se laisse faire. Elle est leur pantin.
Le temps que je prenne conscience de chaque élément de son corps, que je sente le sang battre sous sa peau et que le son nous parvienne mieux, nous sommes arrivées dans une pièce différente de la précédente.

Deux …

Ils nous lâchent et nous tombons par terre.
Notre Maître s'avance, nous reconnaissons le bruit de ses chaussures sur le parquet.
Nous ne bougeons toujours pas.
Il nous attrape par les cheveux et nous soulève d'une main. Il nous porte un instant et nous jette sur son lit.
Nous respirons enfin à l'unisson. Un Vide se créer en nous.

Un …

Nous ouvrons les yeux.
Il est au-dessus de nous. La lueur de ses pupilles est mauvaise.
Mais la nôtre l'est d'autant plus.


~



Quelque jours plus tard …

Plusieurs jours se sont écoulé quand une femme vint frapper à la porte de la maison des Esclaves.
Après avoir longuement cherché et n'avoir trouvé que des corps sans vie, elle entra dans une pièce qui ressemblait à s'y méprendre à un salon.
Au fond de celui-ci, elle trouva une jeune fille habillée de haillons recroquevillée sur elle-même.

Elle s'approcha d'elle, et se mit à sa hauteur. Sans même la toucher, elle lui parla, et sa voix la rassura. Douce et mélodieuse, elle nous rassura.
Elle lui répéta de nombreuses fois un mot: Terrae.
Le premier mot qui ne parle pas de sa malédiction, ni de ses origines, et qui n'avait aucun rapport avec la maltraitance et l'esclavage.

Elle se leva, et nous la suivons.



Apparence.



Que dire de son apparence ?
Prenez un cadavre et vous aurez la même chose. Peut-être en meilleur état tout de même. Mais la pâleur est la même qu'un mort, et son corps est tellement fin et maigre, qu'on se demande comment elle fait pour tenir encore debout. Quand on est esclave, c'est sûr qu'on ne mange pas à volonté.
Ses habits, pardon, ses haillons devaient avoir l'apparence autrefois d'un t-shirt et un short noirs, mais là, ils ressemblaient plus à des morceaux de tissu troués et déchirés.

Son corps ressemble-t-il à celui d'une femme ?
Et bien … Elle accorde peu d'importance à elle-même, car elle n'en voit pas l'utilité. Mais depuis quelques années, j'ai remarqué que ses hanches étaient plus voyantes, et sa poitrine avait gonflé à une taille banale, mais correcte. Donc si elle ne s'habille pas avec des vêtements trop grands ou amples pour elle, Lyssa ressemblera à une femme.

Mais son visage fera peut-être fuir la gente masculine.
Ses longs cheveux noir de jais ont tendance à cacher sa figure, notamment sa longue et épaisse mèche. Ils sont d'ailleurs souvent en bataille, comme si elle venait de sortir du lit. Et elle ne se rend pas compte qu'avec ses cheveux comme ça, elle a l'air d'une folle … Alors que mieux coiffer, elle pourrait avoir l'air potable.

Ses yeux ont leur particularité, eux aussi. D'un rouge aussi passionnant que le feu, quand on plonge notre regard dans le sien, on a l'impression de baigner dans une mare de sang.
Ils ont la particularité de vous mettre mal à l'aise, de penser tout de suite à un être maléfique, alors qu'en vérité, ils ne cherchent qu'à comprendre le monde qui les entoure.

Et à quoi je ressemble ? À Lyssa, mais en mieux.




Caractère.



Lyssa n'a pas vraiment de caractère à proprement parler.
C'est une jeune femme qui n'éprouve aucune sensation et aucun sentiment. Elle ne sait pas ce qu'est l'amitié, ni la gentillesse envers autrui. Et ne lui parler surtout pas de compliment, elle vous regardera avec des yeux hagards, ne comprenant pas ce que vous lui dîtes.
Elle fait ce qui lui est normal de faire.
Elle donne un coup de main à ceux qui lui demandent de l'aide, exécute les ordres qu'on lui donne sans broncher, et réponds aux questions qui lui semblent pertinentes.
Elle et ses ancêtres, ne sont que des pantins sans vie. Ils exécutent et se taisent.

Depuis que la frénésie destructrice et la folie furieuse se sont liées dans son esprit, quelque chose s'est fissurée en elle. Comme un mur de glace qu'on tente de brûler. Quelque chose souhaite sortir de son corps et s'exprimer au monde. Elle commence à apprendre la confiance en elle-même. Car elle m'a attribué sa confiance ce jour-là.
Elle commence à apprendre à vivre.
Mais quand la frénésie destructrice apparaît, tout s'efface autour d'elle, et elle est tellement aveuglée par la colère qu'elle ne fait plus de différence entre sa famille et le reste des personnes. Elle peut tous les frapper au point de mettre un terme à leur vie. Seul envers son Maître, elle parvenait à se maîtriser, ses yeux verts hypnotiques l'en empêchaient.

Et puis, il y a moi.
C'est clair dans votre esprit ? Avez-vous compris qui j'étais ?
Toujours pas ?
Alors, je suis une partie de la Déesse Lyssa. J'ai traversé le temps, dans chaque corps de mes descendantes. J'incarne la Folie Furieuse, leur double personnalité.
Quand elle parle à elle-même, elle me parle. Nous sommes deux personnes distinctes.
Je représente sa force, son courage, son adresse, mais aussi ses sentiments les plus sombres, ses instincts meurtriers, et manipulateurs.
Je suis folle.

Nous sommes folles.




Goûts.



Lyssa ne ressent quasiment rien, elle commence tout juste à s'ouvrir au monde, alors lui demander quels sont ses goûts ne sert à rien.
Elle ne sait pas encore ce qu'elle aime, et ne sait pas non plus ce qu'elle déteste. Peut-être qu'elle détestait son défunt Maître ? Elle le respectait et lui obéissait parce qu'il était au-dessus d'elle et que ses yeux verts …
Ce vert … Oui, c'est sans doute ça. Ce vert lui inspirait quelque chose qui ressemblait à de la crainte. Ses yeux verts étaient les yeux d'un fou, beaucoup plus dingue qu'elle. Quand il l'obligeait à se tenir droite devant lui, leur regard plonger l'un dans l'autre, elle détestait cela.
Maintenant, elle avait découvert une chose, elle ne laisserait plus personne plonger son regard dans le sien. Elle ne laisserait plus des yeux verts la regarder.

Que dire d'autre ? Seule la suite des événements nous le dira.

Quant à moi ?
Étant âgée de plusieurs millénaires maintenant, j'ai une longue liste de ce que j'aime, et n'aime pas. Il me faudrait plus d'un siècle pour les énumérer.
Mais je peux vous parler du fait que j'aime beaucoup manipuler les gens, les torturer, les rendre complètement dingue. C'est un peu mon travail après tout. Héra m'avait envoyé rendre fou Héraclès. Il a tué sa femme et ses enfants. Et Dionysos m'a envoyé rendre folles des jeunes femmes.
D'ailleurs, je me demande qui sera la prochaine personne …




Codes du règlement.

Validés par le très Saint Blobby !


_______________________________________

À propos de vous...

Vous êtes...? ^o^ : Folle ou psychopathe ?
Comment avez-vous découvert le forum ? : Un vieux pervers m'a conseillé ce forum. >.>
Votre avis dessus ? : Le graphisme est cool, pas tape à l'oeil, et le contexte intéressant. Y'a de quoi faire pleins de fous, c'est bien ça.


« Les hommes sont si nécessairement fous, que ce serait être fou, par un autre tour de folie, de n'être pas fou. »
~ Blaise Pascal.



Dernière édition par Lyssa Manea le Ven 16 Sep 2016 - 11:40, édité 2 fois
#   Jeu 15 Sep 2016 - 23:56
Messages : 14
Date d'inscription : 28/08/2016
Age : 23
Emploi/loisirs : Hiboux.
Humeur : Choux.

Bienvelue soit le fou parmi les siens.

Nous partagerons le navet de l'amitié en temps et en heure, en attendant, Enjoy :D!

-Je n'ai pas lu ton histoire, j'aime découvrir les persos en jeu. C'est idiot, elle avait l'air super bien construite D:!-


 
------
#   Ven 16 Sep 2016 - 0:08

Personnage ~
► Âge : 17
► Doubles-comptes ? : Mekaro Kre - Jérémy Bonnet
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 908
Date d'inscription : 16/09/2015
Age : 24
Humeur : En pleine réparation...

Moi j'ai touuuut lu ! Et j'adore ! Bienviendue encore !

Et puis tu es mon amie rappelle-toi, tu as mis la seule citation de Blaise que j'aime en signature nah ! Et l'histoire, et les dieux grec blblblbl !

A plus en rp j'espère Yolo !



#   Ven 16 Sep 2016 - 8:59

Personnage ~
► Âge : 28 ans, contre toute attente... Oui j'ai survécu jusqu'ici !
► Doubles-comptes ? : Aoi, Ariana, Misao
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 2522
Date d'inscription : 28/02/2011
Emploi/loisirs : Prof de maths et papaaaaa ♥
Humeur : Ahaha. Euh...

Coucouuuuu ! Je t'ai déjà souhaité la bienvenue hier soir sur la CB... Mais bienvenue officiellement du coup :D

Ta présentation est très bien écrite et j'aime beaucoup le lien que tu as fait avec ses ancêtres, tout ca... Néanmoins, je t'avoue que je reste perplexe sur de nombreux points qui m'empêchent de te valider maintenant >.<
Tout d'abord, le vide de Lyssa est très bien amené, ça explique aussi pourquoi son esprit s'est "fragmenté" avec la "folie furieuse", pour se protéger elle-même et son esprit de la mort de son frère (si j'ai bien compris !).

Cependant (et là je vais être très relou, mais je suis en psycho hein xD) : la malédiction que tu décris est-elle effective ? Je veux dire, si c'est un mythe, dans ce cas il serait de bon ton de le marquer directement dans ta présentation (même si je me doute qu'ils sont pas réellement les fils de dieux et déesses hein xDD) ! Parce qu'on est dans un univers réel (à part les pouvoirs) et tout ce qui a trait aux malédictions et compagnie je n'y crois pas trop. Ce qui voudrait dire que 1° il existerait des filles qui ne sont pas touchées 2° que cest la manière dont on les A élevées, dans la croyance que cette folie existe réellement, qui les A amenées à devenir folles (en quelques sortes) + le facteur génétique et 3° que certaines d'entres elles pouvaient posséder d'autres troubles que ceux cités.

Au sujet du caractère, j'ai aussi un petit problème : cest effectivement l'entité à l'intérieur de la tête de Lyssa qui prend le dessus et qui va posséder ces pouvoirs ; cependant, est-ce que c'est réellement Lyssa elle-meme ? Je veux dire par là que cest le personnage qui reçoit les pouvoirs, dans son propre caractère, et que l'entité qui n'est là que depuis peu - sauf si elle finit par intégrer définitivement son corps et esprit (bon je sais aussi que c'est une partie d'elle hein ?...) - peut ne pas représenter ce qu'elle est réellement... (Bon la question est : est-ce que cette entité est son vrai caractère ou pas ? xD Sinon j'aurais plus tendance à dire que Lyssa est air, de base. Peut-être eau.)

Voilà voilà, c'est tout ! Si tu voulais bien me préciser toutes ces petites choses qu'on voie ensemble :)
Je valide les codes plus tard par contre, je suis sur mon tel (désolée pour les fautes d'ailleurs >.>)

Plein de bisous Kiss



Je vis en #FEA347.


Un peu d'amour ♥:
 
#   Ven 16 Sep 2016 - 10:59
Messages : 8
Date d'inscription : 15/09/2016
Age : 19
Emploi/loisirs : Étudiante en Arts.
Humeur : Massacrante ~

Merci à vous ! :3

Alooooors.
Déjà, je suis désolée, j'aurais sans doute du, vous expliquer un peu mieux ..

Et non.
La mort de son frère ne veut rien dire pour elle. À ce moment-là, elle était en train de faire une crise, mais pas sur UNE facette de la malédiction: sur les DEUX en même temps. En joignant les deux facettes, ce qui ne s'était jamais passé auparavant, elle s'est enfin complétée et un Vide de sensation et d'émotion est apparu. Elle va enfin connaître les sentiments qu'elle n'avait pu connaître avant. Elle repart de zéro.

Je l'ai dit au début que c'était un mythe .. Certes, la Folie dit que c'est un mythe réel, mais faut juste penser à un mythe tout court. x)
Oui, c'est la première fille née qui détient la malédiction.
Il y a tout à fait un rapport avec la génétique, le fait que dans cette famille, une forme de schizophrénie mêlée à la façon dont elles ont été éduquées, ont fait d'elles ce qu'elles sont.
Il n'y a que trois facettes de la " malédiction ": Frénésie destructrice donc la colère, la Folie furieuse: le fait qu'elle soit Lyssa un moment puis la Folie un autre moment.
Et la rage chez les animaux. Mais celui-ci n'est pas possible, cela serait trop irréel si elle possédait cette facette, d'où le fait que je ne l'ai pas pris. [Mais dans le Mythe grec de la Déesse Lyssa, elle fait surgir la rage chez les animaux.]

Oui, c'est Lyssa.
Au fil du temps, elle s'est inventé cette personnalité pour tenir le coup. Une personnalité franche, sûre d'elle, qui n'a peur de rien, et à totalement confiance en elle. Quelqu'un qui n'a pas peur de charmer un homme, pour ensuite le torturer jusqu'à ce qu'il devienne fou ... ou meurt. [Et surtout une personnalité qui pense être une Déesse grecque. Mais avec le temps, et si on l'aide, elle arrêtera de penser qu'elle est une déesse.]
Elle commence juste à prendre conscience de ça. Au début, sa vraie personnalité (la Folie) et celle qu'elle devait être devant les autres (L'esclave) vont alterner plusieurs fois, jusqu'à ce qu'elle se stabilise sur une personnalité qui allie les deux. Elle sera complètement elle-même. Il faut juste qu'elle apprenne à faire la part des choses, entre réel et fictif.

J'espère que c'est plus compréhensible expliquer ainsi ... Embarassed


« Les hommes sont si nécessairement fous, que ce serait être fou, par un autre tour de folie, de n'être pas fou. »
~ Blaise Pascal.

#   Ven 16 Sep 2016 - 11:20

Personnage ~
► Âge : 28 ans, contre toute attente... Oui j'ai survécu jusqu'ici !
► Doubles-comptes ? : Aoi, Ariana, Misao
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 2522
Date d'inscription : 28/02/2011
Emploi/loisirs : Prof de maths et papaaaaa ♥
Humeur : Ahaha. Euh...

Bien... Alors... Je crois que j'avais zappé un ou deux trucs en passant en effet xD

Premièrement d'accord, j'avais zappé le fait qu'elle disait que c'était un mythe. En revanche, vu comme tu en parles, ça me fait quand même tilter. Les malédictions, ça n'existe pas dans ce monde, donc je t'avoue que je reste encore perplexe sur ce point. S'il y a un degré de génétique, notamment dans la schizophrénie, il est assez improbable que toutes les premières filles de la famille soient touchées, et uniquement elles, malgré tous les mauvais traitements et leur environnement. Ça peut faire partie du "mythe", mais pas de la réalité, l'histoire réelle de ton personnage et de ses ancêtres. Car certes l'environnement ET la génétique jouent un rôle particulièrement important dans ce fait, mais on ne peut pas le systématiser. Encore moins sur deux millénaires et demi. Donc ça peut avoir été magnifié au fil du temps, mais on ne peut clairement pas dire que seules les premières filles de la famille seront et ont été atteintes...

Pour le Vide, j'ai du mal à le comprendre, du coup. C'est en ressortant de cette crise qu'elle se sent vide, c'est ça ? Parce qu'elle s'est sentie complète et entière, une fois calmée, elle s'est sentie vide ? Je pense que c'est un point qui mériterait d'être développé davantage dans ta présentation, parce que je t'avoue que du coup j'ai beaucoup de mal à comprendre l'origine du Vide.

Pour le coup de la "personnalité" je comprends un peu mieux... Il me semble que ce soit plutôt cohérent dans la manière dont tu en parles. Après, clairement, elle aura besoin de se faire aider et j'imagine qu'elle sera obligatoirement suivie par un psy(chiatre) à Terrae... parce que c'est une maladie qui la suivra toute sa vie, et qui ne pourra pas disparaître au fil des RP juste comme ça. Donc médicaments probablement, suivi psychologique avec les Masters derrière pour l'y emmener si elle refuse, tout ça tout ça. Ils ont pas très très envie d'avoir des morts sur les bras :')



Je vis en #FEA347.


Un peu d'amour ♥:
 
#   Ven 16 Sep 2016 - 11:43
Messages : 8
Date d'inscription : 15/09/2016
Age : 19
Emploi/loisirs : Étudiante en Arts.
Humeur : Massacrante ~

Non mais faut prendre cela dans le sens où ce n'est pas une malédiction, mais plutôt un délire collectif. Une espèce de secte qui répète la même histoire au fil des générations.
C'est ce qu'on lui a raconté, après les mythes sont des mythes, ça peut tout à fait être faux. Comme précédemment dit, c'est un délire collectif. La chose la plus importante à retenir, c'est qu'ils l'ont rendue vraiment folle. Elle a vraiment un problème de schizophrénie.

Oui, oui, c'est exactement ça !
Comme quand tu réalises un grand projet qui prend du temps. Tu donnes toute énergie dedans, et une fois finis, tu ressens comme un vide en toi. Comme si tu étais libérée d'un fardeau. [Comme quand tu finis un animé/manga/drama/série.]
Je rajoute la phrase en gras dans ma prez':

" [...]

Deux …

Ils nous lâchent et nous tombons par terre.
Notre Maître s'avance, nous reconnaissons le bruit de ses chaussures sur le parquet.
Nous ne bougeons toujours pas.
Il nous attrape par les cheveux et nous soulève d'une main. Il nous porte un instant et nous jette sur son lit.
Nous respirons enfin à l'unisson. Un Vide se créer en nous.

[...] "


Oui, ça serait bien, en effet. xD
Mais mon personnage a-t-il le droit de faire un peu mal ?
Juste frapper, ou des trucs comme ça .. Pas les tuer, j'ai compris ( Sad ) mais un petit peu mal ?


« Les hommes sont si nécessairement fous, que ce serait être fou, par un autre tour de folie, de n'être pas fou. »
~ Blaise Pascal.

#   Ven 16 Sep 2016 - 12:03

Personnage ~
► Âge : 28 ans, contre toute attente... Oui j'ai survécu jusqu'ici !
► Doubles-comptes ? : Aoi, Ariana, Misao
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 2522
Date d'inscription : 28/02/2011
Emploi/loisirs : Prof de maths et papaaaaa ♥
Humeur : Ahaha. Euh...

Oui bien sûr. Mais je voulais m'assurer que ce soit clair chez toi, parce que ça m'avait quand même l'air super tiré par les cheveux sinon xD Tant que c'est que du mythe, moi ça me va ! (Le pire c'est que j'ai rien à dire pour ton perso en lui-même à ce niveau-là mdr)

Bah justement (je suis désolée je suis trop reloue xD) mais la manière dont tu décris ton vide dans ta présentation correspond pas du tout à ce que tu m'expliques o_o Parce que là, on dirait vraiment que c'est le fait d'être elle-même qui fait qu'elle se sent vide. Alors que le vide devrait plutôt avoir lieu après l'activité, donc après la crise de folie, non ? (Genre après qu'elle ait massacré tout le monde, notamment xD)
Ou alors c'est vraiment parce qu'elle se rend en quelques sortes compte qu'elle n'était pas elle-même avant, qu'elle se sent vide parce qu'elle n'a pas réussi à l'être, ou simplement parce qu'atteindre ce stade a été tellement hard pour elle que ça l'épuise, la vide totalement ? Genre une émotion trop forte qui a déclenché tout le bordel ? J'ai vraiment du mal à comprendre ça ._. (enfin en l'écrivant j'ai moins de mal, maiiiis j'préfère demander encore tant qu'à faire >> désolée je suis relou Crying or Very sad )

Bah tu peux, mais faut pas que ça se sache chez les Masters Héhéhé /pan (la meuf qui incite pas du tout à la violence c'est faux)

(Promis on a presque fini, désolée pour les questions reloues mais j'ai du mal à comprendre Please! )



Je vis en #FEA347.


Un peu d'amour ♥:
 
#   Ven 16 Sep 2016 - 12:15
Messages : 8
Date d'inscription : 15/09/2016
Age : 19
Emploi/loisirs : Étudiante en Arts.
Humeur : Massacrante ~

Je sais ... c'est bizarre. Vexed

Ah bah oui, je suis bête. Je n'aurais pas dû l'expliquer comme ça. xD
Au départ, je voulais que le Vide s'installe après le massacre. Et puis je trouvais ça plus logique (dans mon esprit) de créer le Vide quand leur personnalité ne font plus qu'une.
Effectivement, c'est en étant pour la première fois elle-même, que le Vide s'installe. Ses crises la rendaient complètement malade, et le fait d'avoir laissé sa véritable personnalité prendre enfin le dessus, la libérée de tout son poids: Un Vide positif s'est installé.

C'est mieux comme ça .. ? :/

What!! D'accord ... punition!

Il n'y a pas de soucis, c'est normal. x)


« Les hommes sont si nécessairement fous, que ce serait être fou, par un autre tour de folie, de n'être pas fou. »
~ Blaise Pascal.

#   Ven 16 Sep 2016 - 12:32

Personnage ~
► Âge : 28 ans, contre toute attente... Oui j'ai survécu jusqu'ici !
► Doubles-comptes ? : Aoi, Ariana, Misao
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 2522
Date d'inscription : 28/02/2011
Emploi/loisirs : Prof de maths et papaaaaa ♥
Humeur : Ahaha. Euh...

Oooooookay je pense que j'ai compris !! En soi j'imagine que l'une et l'autre sensations de vide se sont complétées, genre celle d'après la "liaison" et celle d'après le massacre... En plus lié au fait qu'elle soit restée plusieurs jours là bas seule...
Considère déjà que quand elle arrivera à Terrae ils l'emmèneront cash à l'hôpital pour qu'elle puisse manger et que toute la paperasse soit faite mdr

Mais du coup c'est cool j'ai réussi à faire tous les liens xD (c'est jamais simple quand on a une version "mythifiée" à côté o.o)

Sinon du coup j'ai plus de question pour toi, merci de m'avoir supportée je sais que je suis pénible xD
Je pense que je peux te valider du coup maintenant, si tu as des questions etc c'est le moment :) sinon tu peux envoyer un MP !

Des bisous, bienvenue chez nous et amuse toi bien surtout In love



Je vis en #FEA347.


Un peu d'amour ♥:
 
#   Ven 16 Sep 2016 - 12:45
Messages : 8
Date d'inscription : 15/09/2016
Age : 19
Emploi/loisirs : Étudiante en Arts.
Humeur : Massacrante ~

Je n'ai pas de question pour l'instant.
Je me disais juste que la case hôpital est tout à fait souhaitable, et va être drôle. Enfin, de mon point de vue ...

Oui, mélangé de la mythologie et de la psychologie était peut-être un peu trop ..

Vouiiii, je suis validée !


« Les hommes sont si nécessairement fous, que ce serait être fou, par un autre tour de folie, de n'être pas fou. »
~ Blaise Pascal.

#   Ven 16 Sep 2016 - 12:51

Personnage ~
► Âge : 28 ans, contre toute attente... Oui j'ai survécu jusqu'ici !
► Doubles-comptes ? : Aoi, Ariana, Misao
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 2522
Date d'inscription : 28/02/2011
Emploi/loisirs : Prof de maths et papaaaaa ♥
Humeur : Ahaha. Euh...

Ahah c'était pas trop je te rassure ! C'est surtout que certaines personnes inventent des histoires de malédiction sauf qu'ils pensent RÉELLEMENT qu'elle va exister à Terrae (ou ce genre de choses) o.o Du coup je préfère que tout soit clair, sans nécessairement modifier ta présentation vu que du pdv du personnage c'est tout à fait correct !, mais au moins que tout le bazar soit ok dans la tête de tout le monde et que j'aie pas à me dire que j'aurais dû vérifier à la présentation si un prob survient Ahah xD (Ouais je préviens, parce que guérir à coup de boule c'est relou en vrai /pan)

Donc franchement te fait pas de bile j'ai beaucoup aimé toute l'histoire <3 D'ailleurs ça ferait un bon roman je pense o.o (et à la fin la meuf arrive pas à se couper de sa malédiction et c'est un échec tu sais /sors)

Des bisous ~



Je vis en #FEA347.


Un peu d'amour ♥:
 
#   Ven 16 Sep 2016 - 13:32

Personnage ~
► Âge : 19 ans
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 123
Date d'inscription : 28/08/2016
Emploi/loisirs : Réguler la population humaine.
Humeur : Vide

Bon j'arrive après mais il y a un truc qui m'a quelque peu "fait grincer des dents" en lisant la discussion...

Lyssa n'est ABSOLUMENT pas schizophrène...

La schizophrénie est une maladie mentale où l'individu à une version déformée de la réalité, il est renfermé, à des difficulté à s'exprimer et peut avoir des hallucinations auditives, des voix, des sons (on pense que c'est du à un décalage entre la pensée et la conscience) (pour Sam il pense que c'est la voix du diable et c'est donc pour ça qu'il lui obéit :'). Mais sa personnalité ne change pas !) et parfois des hallucination visuels. Ils sont aussi très sujet à des paranoïas, se mettant en tête des fausses idées (pour le cas de Sam, manger autre chose que de la chaire humaine lui est toxique et il pense qu'il peut en mourir).
Mais dans tout les cas, la schizophrénie n'est pas un dédoublement de personnalité.

Ce que tu décris pour Lyssa, c'est le TDI (Trouble dissociatif d'identité). La personne souffre de multiples personnalité, pouvant changer dans l'heure ou la minute. La personne peut être une femme normale, puis d'un coup se prendre pour un petit garçon de 10 ans ou comptable alors qu'elle était étudiante. Le changement de personnalité va tellement loin qu'une peut être droitière et l'autre gauchère. Parfois il peut avoir des symptômes schizophréniques qui font qu'on peut se tromper de diagnostique au début mais ce n'est pas la même chose.

Déjà ça ne touche pas les même origine, la schizophrénie peut être génétique, une prédisposition à la développer même si ce n'est pas automatique. Le TDI est du à un traumatisme dans l'enfance (un viol par exemple).
La schizophrénie se soigne grâce à des neuroleptiques (enfin vu les effets secondaires... le terme soigner est relatif) et difficilement (en fait tu en guérie jamais) alors que le TDI se soigne à l'aide de thérapie par la parole (aidé de quelques antidépresseurs) et peut être définitivement soignée avec le temps.

Voilà, je tenais à le préciser, d'autant que ça peut t'aider pour la suite de ton personnage. Mais aussi, à force de lire "Je suis un schizo avec plusieurs personnalité lol", j'en peux plus... faut se renseigner quand on crée un personnage atteint de maladie sinon ça dérive :/.

Bref j'espère que tu le prendras pas mal... sinon en dehors de ce soucie de "terme médical" ton perso' est bien.


« Un cannibale est un homme qui aime son prochain avec de la sauce. »
#   Ven 16 Sep 2016 - 14:45

Personnage ~
► Âge : 28 ans, contre toute attente... Oui j'ai survécu jusqu'ici !
► Doubles-comptes ? : Aoi, Ariana, Misao
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 2522
Date d'inscription : 28/02/2011
Emploi/loisirs : Prof de maths et papaaaaa ♥
Humeur : Ahaha. Euh...

Oh j'ai voulu faire la remarque à un moment donné, parce que je me suis posée la question aussi, mais j'ai été absorbée par le reste, t'as pas tort de relancer le sujet Sam ! Après, je l'ai rapidement interprété comme n'étant pas un TDI, c'est surtout ça... (C'est aussi un combat que je mène, donc merci d'être revenue dessus, même si du coup on a l'air de gros gros relous mdr)

Mais ouais, c'est vrai pour la schizo =/= dédoublement de la personnalité xD La raison pour laquelle on les confond est justement parce que la schizophrénie EST une pathologie de la personnalité, en plus d'être cognitive :/

Après je pense que dans ce cas, Lyssa a justement une tendance schizophrénique (les délires sur la malédiction, les crises de rage et violence, toussa) et elle peut se prendre pour quelqu'un d'autre pendant ses crises. Un schizophrène peut changer totalement de personnalité dans le sens où celui-ci se prendra pour quelqu'un d'autre (on a vu des cas de patients atteints de schizophrénie qui se prenaient pour une reine dans leur délire, et qui agissait donc comme tel, en plus de manière capricieuse et violente) sans forcément devenir quelqu'un d'autre, pas réellement. (j'ai plus la référence, mais si je vous trouve ça j'vous l'envoie !)

Après c'est sûr qu'il faut pas comprendre ça au sens TDI, sinon c'est très différent, mais j'pense qu'y a une sorte de cohabitation entre deux états ici. Il a l'air d'y avoir du TDI chez Lyssa au premier abord (je sais pas pourquoi je voulais marquer Laryssa Oo) mais fondamentalement je me demande si les délires paranoïdes (sans dire qu'on est schizophrène, car un schizophrène n'est pas un psychopathe) ne peuvent pas être accompagnés de coupures psychiques du type "je change de personnalité (sans pour autant devenir une autre personne) lors de certaines crises". Même si de base, les crises des schizophrènes sont moins systématisées, et complètement délirantes... (Pour Sam aussi, le fait qu'il soit schizophrène devrait l'amener à des délires non systématisés, donc non reliés à quelque chose de logique - sinon on appelle ça un délire paranoïaque et c'est plus tout à fait du ressort de la schizophrénie mais, justement, des maladies liées à la paranoïa. Mais bon comme c'est un détail que tout le monde sait pas, et dont je suis même pas certaine, j'ai pas fait la remarque non plus ^^ C'est une maladie qui est tellement complexe à comprendre que même après avoir lu des dizaines de pages dessus et un bouquin je m'en sors pas  Please! )

Dans ma tête, c'était simplement son véritable caractère, celui que son entourage a écrasé sous le poids de l'esclavage, qui revenait à la charge de manière récurrente lors de ses crises de folie et que Lyssa attribue inconsciemment à la fois à elle-même et à autre chose, donc celle qu'on pourrait appeler son autre personnalité. Comme si le délire était justement caractérisé par la croyance de l'existence de cette autre elle-même, qui est en réalité simplement sa propre réaction. Enfin je sais pas si la réflexion est allée aussi loin xD (Un peu comme si sa folie lui permettait de se poser comme elle-même, un moyen pour elle d'exister à travers ça, et malgré ça ; car j'imagine que 'l'autre' n'est pas juste une personnalité superposée mais simplement une petite chose dans sa tête qui appartient à elle-même en même temps et peut la pousser à la violence, dans le sens où elle aurait l'impression que c'est l'autre qui le fait mais où c'est elle qui agit - donc là on est bien dans des hallus auditives éventuellement.)

Cela dit, c'est vrai que la manière d'exprimer le caractère peut questionner à ce niveau-là ; mais c'est marrant parce que pour une fois, j'étais vraiment pas partie sur un TDI donc ça m'a pas choquée... Un peu comme si j'disais qu'Aaron avait lui-même dans son esprit, mais aussi sa Greffe ; sa Greffe, c'est lui, mais il la prend pas vraiment pour tel puisqu'il l'extériorise autant qu'il l'intériorise... Et c'est pas un dédoublement de la personnalité non plus ! Pour autant, il est pas totalement lui-même sous son emprise. Il se sent... "hors de lui". Et comme il veut pas associer ça à lui-même, il le rejette. En quelques sortes. Sauf que pour lui, c'est en partie magique :') (C'était un exemple pour vous expliquer pourquoi j'pensais ça o.o)

La personnalité peut être touchée dans le cas de la schizophrénie, tout simplement parce que la partie supposément touchée par les déconnexions neuronales se situent dans le cortex frontal (préfrontal me semble), qui est à la fois le centre du raisonnement (entre guillemets, je simplifie) et de la personnalité...

Car la schizophrénie est une perte de l'unité psychique, on peut avoir l'impression de pas exister ou d'exister en dehors de soi. Certes ce n'est pas du dédoublement de personnalité (que je trouve en général assez mal amenée dans les histoires) mais là, pour Lyssa en tout cas, la thèse de la schizophrénie faisait sens...

Après je suis pas dans sa tête, donc si elle a son pdv à exposer je l'écouterai bien volontiers (et je préférerais d'ailleurs) ; cependant si la chose est bien réfléchie et recherchée je vois pas trop de problème à ça o/

Donc voilà, à Lyssa de voir où elle se situe là-dedans maintenant - si elle est plus du côté du TDI, donc ce que tu as décrit Sam (où la Folie est effectivement une autre personne, mais les TDI peuvent aussi entendre des voix ; cependant, il y a des coupures amnésiques où une personnalité peut ne pas savoir ce qu'a fait l'autre), ou bien de la schizophrénie, sachant que c'est une maladie 1° compliquée à retranscrire 2° où éventuellement tu peux dire que c'est juste une facette de sa personnalité qu'elle pense être autre chose qu'elle-même, sans que ce soit un véritable fractionnement de la personnalité, un peu comme le diable pour Sam ! Puis, si tu la fais schizophrène, pense aussi aux autres aspects de la maladie (cognitifs, émotionnels etc. Y a souvent une désorganisation entre l'émotion ressentie/l'émotion montrée.)

Dans tous les cas, y a peut-être des recherches à faire ou des ajustements à effectuer, même minimes, je sais pas  Shocked

http://www.multiples-pages.net/mp06-diagnostic-personnalite-multiple.html ; https://fr.wikipedia.org/wiki/D%C3%A9lire_parano%C3%AFde Si jamais ça peut t'aider !

Love ♥️ (désolée  Please! )

#ATTAQUE PAVE
(ces débats violents qu'on a sur la présentation, je suis désolée o.o)



Je vis en #FEA347.


Un peu d'amour ♥:
 
#   Ven 16 Sep 2016 - 16:04

Personnage ~
► Âge : 26 ans (sans doute)
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 1860
Date d'inscription : 11/07/2013
Age : 23
Emploi/loisirs : Euh... Ecrire ?
Humeur : Vous connaissez le syndrome de la cocotte minute ? Bah voilà. sous pression et prête à exploser !

Oyé Lyssa c'est en petits caractères j'y arrive pas

Ça fait bien longtemps que j'ai pas vu de tels pavés sur une présentation ici. Faut te décerner le titre de route heureuse.

Bref, jeux de mots à part BIENVENUE. J'espère que tu t'amuseras bien ! Au plaisir de te retrouver en RP un jour !


 

Prez' à double tranchant.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Terrae, Une nouvelle ère commence... :: Passons du temps tous ensemble !
 :: Présentations. :: Présentations validées.
Aller à la page : 1, 2  Suivant