Partagez | 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4
добро пожаловать... Wé... Bienvenue à Saint Petersbourg quoi! [Nico ♥]
##   Jeu 22 Déc 2016 - 1:18

Personnage ~
► Âge : 18
► Doubles-comptes ? : Jérémy Bonnet - Chrys Suede
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 1128
Date d'inscription : 16/09/2015
Age : 25
Humeur : Oui.

L'amusement fait place au dégoût. De la joie on passe à la détresse. C'est assez vif pour surprendre Nicolas qui un geste de recul. Par automatisme, il secoue la tête et dresse ses barrières mentales contre lesquelles se pressent et s'écrasent les sentiments d'agonie et d'angoisse, l'envie de fuite et d'oubli. Il serre les dents mais laisse le temps faire son oeuvre. Aucun mot qu'il puisse prononcer n'arrangera rien, devant l'intensité des choses, il en est conscient... Alors il ferme sa gueule et il attend.

Rire amer. Sourire crispé. Descente rapide.

Elle ne joue pas sur les mots, qu'elle dit. Qu'as-tu vu, qu'as-tu éprouvé, qu'as-tu vécu ? Des questions lancées dans le vide par les yeux de Nicolas, qui s'efforce de lui répondre un sourire piteux face à la comédie qu'elle joue. Il les connaît, ces baisers que les filles ne donnent jamais, il les a vu... Il ne veut pas imaginer la Miss dans cette situation. Ils sont en vacances bordel. Il inspire lentement et pousse un soupir. Très bien, je n'ai rien vu Miss... mais bordel ça fait mal cette affaire. Bien sûr qu'il s'en voulait, il voulait que ce jeu soit drôle pas... déprimant !

La question suivante arrive vite, il n'a même pas le temps de réfléchir à la sienne pendant qu'elle se resserre. Elle n'a jamais été à l'école. Ah bon ? Bon il savait que les précepteurs existaient mais c'était pour la classe "supérieure"... Elle avait vraiment une vie comme ça ? Ça soulevait pleins de questions dans la petite tête de Nico. Mais il passa vite outre, parce que c'était à son tour de boire, tout en lâchant un petit rire nerveux. :

-T'as rien raté j't'assure.

Il boit deux gorgées pour la peine, parce qu'il fait soif mes amis. L'instant d'après, il se retrouve à faire les cent pas dans la pièce. Bon, cette fois je fais gaffe quand même. Parce qu'elle a beau sourire la Miss, il était pas aveugle, ni trop con. Il voulait lui éviter de souffrir pour rien, de lui rappeler des moments malheureux alors qu'ils sont sensés s'amuser bordel de nouille ! :

-AH ! lâche-t-il d'un coup.

Nicolas se retourne d'un coup en pointant la Miss du doigt, un grand sourire fier aux lèvres. Ses sourcils se baissent et se lèvent alternativement, comme s'ils allaient s'envoler de son front. Puis il prend une pose conquérante et il lâche, tout content de sa connerie. :

-J'ai jamais eu mes règles de ma viiie...

...Oh le bâtard. Aller ! On boit mademoiselle !



##   Ven 23 Déc 2016 - 1:14

Personnage ~
► Âge : 18
► Doubles-comptes ? : Asbjorn Andreassen
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 575
Date d'inscription : 07/05/2016
Age : 19
Emploi/loisirs : En apprentissage de la vie, je crois.
Humeur : Erm... On fait ce qu'on peut?

Dans ses yeux se lit l’interrogation face à ma réaction. Non… Non, Nicolas, ne me fais pas ce sourire faux… Moi aussi, je veux m’amuser. C’est déjà, passé, je t’assure. Mon regard est doux, mes gestes plus calmes. Tout va bien. J’ai appris à me contrôler, à m’apaiser bien plus vite que lors de notre première rencontre.

A son tour de rire nerveusement. Et merde, nous sommes vraiment deux boulets. Il est amer. L’école n’a pas dû être une partie de plaisir d’après la simple phrase qu’il me lâche… Je ne dis rien. Me demande, mais ne pose pas de questions. J’ai comme l’impression que ce jeu va nous apporter plus d’interrogations que de réponses finalement…

Et le voici debout, à parcourir la pièce de long en large. Je le suis de mes yeux verts dans l’attente de la suite. Cette fois-ci, je me prépare. Je ne me laisserai pas avoir. Pas une seconde fois. Peu importe la question, je ne me laisserai pas touch-

MAIS IL EST FOU ! Son silence a été trop long et je sursaute lorsqu’une exclamation un brin trop enthousiaste lui échappe. Je hausse mes sourcils face au jeu des siens et le dévisage, me méfiant instinctivement de son petit air fier. Pose de conquérant prise, il me dévoile enfin le secret de sa bouille réjouie.



AH OUAIS ? AH OUAIS IL VEUT SE LA JOUER COMME CA ?

Je pourrais m’emballer. Je pourrais rentrer dans son jeu. Je pourrais mais…

Ah mais, attendez… non seulement je peux… mais en plus je vais le faire avec classe !

Visage revenu à l’état naturel. Regard blasé originel. Moue indifférente. On pourrait presque croire que la Hamilton de ce soir d’orage est de retour.

- Ah oui ? Eh bien moi, je n’ai jamais eu d’érection
, lancé-je de ma voix la plus calme et posée.

Et hop, je m’enfile la moitié de mon verre en une gorgée, le nez en l’air – oui parce qu’il ne faut pas oublier que le but du jeu est de boire tout de même, et que je n’ai toujours pas bu. Le tout étant de savoir faire tout cela avec l’air classe qui me caractérise bien entendu. Le petit côté noble, c’est dans ces moments là qu’il doit servir.

Et pourtant, mon petit sourire taquin ne tarde pas à revenir. Je lui tirerais presque la langue, au Tonnerre !  Je reprends, mon ton à nouveau vivant et un brin malicieux :

- Tss… Tu as voulu jouer bas, jouons bas !


Et je croise les bras sur ma poitrine, les joues légèrement rougies par la montée d’alcool soudaine, mon air heureux revenu.




Merci Ronron, merci Elwynouchette. Vous êtes les bests ♥

♥:
 
##   Mar 27 Déc 2016 - 1:01

Personnage ~
► Âge : 18
► Doubles-comptes ? : Jérémy Bonnet - Chrys Suede
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 1128
Date d'inscription : 16/09/2015
Age : 25
Humeur : Oui.

La réaction de la demoiselle ne tarde pas. Ses joues s'enflamment de rage, ses yeux brûlants de surprise et d'un peu de colère ; des émotions brèves, peut être pas positives, mais sincères et bien plus drôles que les faux sourires, la peine cachée et l'oubli de la douleur. Nicolas se permet un rictus de joie en les voyant. Un grand sourire, des yeux pétillants qui s'évanouissent tout d'un coup.

Le visage de la Miss a l'air de s'éteindre soudain. Un masque de circonstance qu'elle maîtrise plutôt bien apparemment. Elle rétorque presque aussitôt, d'un ton très posé qu'elle n'a jamais eu d'érection.

... Asenceur émotionnel.

La mâchoire de Nico se décroche dans un premier temps ; la surprise parce qu'il ne s'y attendait pas du tout et ensuite... parce que... il se rendit compte que c'était son "j'ai jamais"... Sa main libre se rabattit vivement vers sa bouche, comme s'il voulait s'y cacher. Brutalement rouge. Il se dit qu'il l'avait bien cherché et qu'il n'y a aucune honte à répondre... Il s'apprête à boire... croise le regard de la Miss...

...et s'accroupit d'un coup pour se cacher comme un gosse, son verre posé au sol, ses deux mains couvrant son visage. On ne pouvait deviner sa gêne qu'à la teinte cramoisi de ses oreilles qui le trahissaient souvent. Quelques secondes de silence à tenter de retrouver... disons... la sérénité.

Il se redresse soudain droit comme un "i", boit entièrement son verre avant de le reposer sur la table. Sans même regarder la Miss -parce qu'il se doutait qu'il allait de nouveau rougir en la voyant-, il remplit sagement son verre. :

-Ok. Je l'ai cherchée celle-là.

Mais s'il était pas à l'aise, son plan avait eu au moins le mérite de fonctionner un minimum : plus de chagrin dans l'aura de la Miss, ça l'apaise un peu alors qu'il abaisse légèrement ses protections mentales. Il réfléchit un instant, ayant presque failli oublier son tour. A court d'idée vraiment intéressantes, il lâche en haussant les épaules. :

-J'ai jamais vu un autre pays d'Europe que le mien.

On sait jamais, la discussion pourrait leur donner des envies de voyage encore !


Hrp : ...jécraké



##   Mar 27 Déc 2016 - 15:21

Personnage ~
► Âge : 18
► Doubles-comptes ? : Asbjorn Andreassen
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 575
Date d'inscription : 07/05/2016
Age : 19
Emploi/loisirs : En apprentissage de la vie, je crois.
Humeur : Erm... On fait ce qu'on peut?

Si son « Je n’ai jamais » avait eu pour résultat de m’enflammer, le mien semble le mettre dans un état pour le moins… Surprenant. La joie sur son visage se décompose, s’écrase au sol lorsque sa mâchoire tente de le rejoindre et rapidement la main du Tonnerre est plaquée sur le trou béant. Il est soudain… Hum… Très rouge ? Mais il joue le jeu et commence à porter le verre à ses lèvres. Jusqu’à ce que ses yeux rejoignent les miens et qu’il disparaisse d’un coup. Il s’est accroupi et est désormais derrière le plateau. Je me penche légèrement sur le côté en me mordant la lèvre inférieure pour ne pas éclater de rire.

Rire que je ne peux plus contenir en découvrant le garçon semblant au bord de la pls, le visage dans les mains, le verre posé devant lui… Seules dépassent ses oreilles pivoines trahissant l’extrême embarras qui l’agite. Et j’ai beau me dire que non, le pauvre, me marrer ne ferait qu’empirer son état… j’ai trop bu, j’ai trop envie de m’amuser pour pouvoir retenir le rire qui se presse contre ma poitrine et qui détruit les barrières que je pose habituellement.

- Si je m’étais attendue à une telle réaction…
parviens-je à lâcher entre deux éclats de rire, alors que Nicolas se redresse enfin.

Oula… Son verre est terminé d’un coup, mais son regard refuse le mien. Il fait bien… Cela lui évite de voir les larmes qui les ont emplis tant j’ai cédé à la joie pure qui est venue me titiller, et me permet de reprendre mon souffle alors qu’il reconnait être assez fautif dans cette histoire.

Et le jeu reprend. J’aurais presque pu oublier que nous étions dedans, trop occupée à repasser dans mon esprit l’image de Nicolas tout gêné. Un autre pays d’Europe ? J’hésite un moment, réfléchissant… Je suis bien née en France mais… Je n’en ai aucun souvenir. Et mon père a toujours voulu que nous restions en Ecosse. Durant ses rares voyages, il partait seul.

J’essuie doucement mes yeux humides – tout en me disant que si je pleure de rire comme cela trop souvent, je risque de rapidement ressembler à un raton laveur, le top de la classe – avant de répondre d’une voix calme.

- J’ai vu un hôpital en France, mais je ne m’en souviens pas. A toi de voir si je bois ou non… Ah et…

Là, je n’ai aucun doute. Le garçon va boire.

- Je n’ai jamais su allumer une cigarette en un claquement de doigts, pouvoirs ou pas pouvoirs…

J’ai bien essayé, mais lorsque je fais cela ma flamme est trop longue et j’ai failli me faire roussir le nez plus d’une fois… Alors ce n’est pas demain la veille que je vais recommencer !




Merci Ronron, merci Elwynouchette. Vous êtes les bests ♥

♥:
 
##   Mer 28 Déc 2016 - 2:13

Personnage ~
► Âge : 18
► Doubles-comptes ? : Jérémy Bonnet - Chrys Suede
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 1128
Date d'inscription : 16/09/2015
Age : 25
Humeur : Oui.

L'éclat de rire vient du fond du cœur. Il secoue un instant les épaules de Nico même s'il est caché par ses mains, tellement il est communicatif... Hé ! Ho... C'est moi le Sensitif hein ! Sensible Sensitif. Cocktail détonnant bien plus enivrant que l'alcool ou l'éther. Il y a de quoi se resservir un verre n'est-ce pas ?  Nicolas remplit donc de nouveau son récipient, encore gêné mais un peu plus amusé.

La Miss est née en France. Nicolas le note dans un coin de sa tête... Il avait retenu qu'elle avait vécu en Écosse. ...Ça devait être encore bien compliqué c't'affaire ! Il s'apprêtait à lui répondre de faire ce qu'elle voulait quand elle lance son "j'ai jamais"... Il fait aussitôt la moue ; déjà parce qu'elle est rapide et que lui, il galère déjà avec les questions, ensuite parce qu'elle faisait dans la facilité là ! Il boit un peu et profite d'être à la table pour remplir le petit vide créé à l'instant dans son verre. Pour la peine il change d'avis. :

-Même bébé, t'as posé les yeux sur mon beau pays qu'est la France, dit-il en manquant de s'étrangler sur le mot "beau", donc t'as "vu" deux pays d'Europe. Donc tu bois.

Et toc. Oui bon, c'était capillo-tracté mais c'était pas complètement faux non plus.

Il s'assoit sur le lit et prend un ton plus sérieux. :

-En vrai, tu devrais continuer à t’entraîner pour allumer ta clope avec tes pouvoirs. Moi ça m'a appris à réguler mon flux et à maîtriser plus rapidement mon électric- MINUTE !

Il se redresse soudain, fait les gros yeux à la Miss et emploie un ton limite moralisateur, tout en faisant une moue. :

-Azy tu m'as pas dis pour tes pouvoirs d'ailleurs ! Alors ! Cette initiation ?

Ouais... Parle-moi d'autre chose pendant que je cherche un "j'ai jamais".

...

Oh pis zut ! :


-Aller, tu sais quoi ? Celui-là il est pour nous deux : je n'ai jamais dit "jamais" !

Sachant que c'est un mot qu'ils répètent depuis le début de la soirée, ils devaient boire tous les deux. Et Nicolas ne se priva pas.



##   Mer 28 Déc 2016 - 2:43

Personnage ~
► Âge : 18
► Doubles-comptes ? : Asbjorn Andreassen
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 575
Date d'inscription : 07/05/2016
Age : 19
Emploi/loisirs : En apprentissage de la vie, je crois.
Humeur : Erm... On fait ce qu'on peut?

Nicolas dépasse sa gêne, la remplaçant par l’amusement. Son verre vidé d’un coup est vite de nouveau rempli. Que va-t-il en être du mien ?

Tout en faisant la moue, le Tonnerre me monte tout un argumentaire justifiant le fait que je doive boire. Mauvais joueur qu’il est, je suis à peu près certaine qu’il n’a fait cela que par vengeance. Néanmoins j’abdique et mon verre est terminé sans autre protestation qu’un sourire mi exaspéré, mi amusé. Je le re-remplis alors que le garçon – français donc, comme je viens de le découvrir – rejoint le lit à mes côtés.

Nicolas m’explique que je devrais continuer de m’entrainer à allumer ma cigarette à l’aide de mes pouvoirs, mais coupe tout à coup sa phrase dans une exclamation. Ah… Mon initiation… Un petit sourit fleurit sur mes lèvres et je tends ma main devant moi. De mes trois doigts centraux surgissent des petites flammèches qui viennent rapidement s’éteindre.

- Je crois que personne n’a réellement été surpris de me découvrir Feu. Feu Lunaire.


Marionnettiste. Je revois le pauvre corps d’Alice tomber dans l’eau, envahi par mon esprit, mon pouvoir. Comment a-t-elle pu ne pas me détester immédiatement ? Je crois que je ne le comprendrai jamais vraiment.

- Sinon je n’ai pas grand-chose à dire sur la cérémonie… C’était rapide.

Je hausse les épaules, peu marquée par l’initiation en elle-même. Ce sont plutôt mes pouvoirs qui me font cogiter. En particulier celui de contrôle, évidemment.

Et soudain le Tonnerre me sort de mes pensées en lançant son « Je n’ai jamais ». Je ris doucement, il semble en avoir assez. Je le comprends, chercher des idées finit par être lassant. Je le suis dans la descente rapide de verre. Puis vient mon tour.

- Je n’ai jamais… Mmh… marmonné-je en cherchant vaguement. Rah j’ai plus d’idées…

Je tourne la tête vers le radioréveil posé sur la table de nuit derrière nous et grimace.

- Je pense que nous allons être dans un sympathique état demain pour le voyage retour…

En effet, la soirée est passée plus vite que ce que l’on aurait pu croire, et j’étouffe d’ailleurs un bâillement avant de soudain reprendre mes esprits en écarquillant de grands yeux effarés.

- Voyage retour… Avion… Naaan…


Je me laisse tomber en arrière sur le lit, mes deux bras croisés sur mon visage. Le désespoir s’est rapidement emparé de moi, l’idée de monter dans l’engin ailé ne ma plaisant pas particulièrement…




Merci Ronron, merci Elwynouchette. Vous êtes les bests ♥

♥:
 
##   Mer 28 Déc 2016 - 15:06

Personnage ~
► Âge : 18
► Doubles-comptes ? : Jérémy Bonnet - Chrys Suede
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 1128
Date d'inscription : 16/09/2015
Age : 25
Humeur : Oui.

Feu Lunaire. Comme Huo. Donc Marionnettiste. Ah ah ! Nicolas retient un soupir, trempe ses lèvres dans son verre. Il commence à croire qu'il y a forcément quelqu'un qui tire les ficelles et qui distribue les pouvoirs. Ça peut pas être au petit malheur la malchance à ce point. Il attend que la Miss lui parle de son initiation, et comme lui elle avait l'air de trouver ça anecdotique, comparé à aux pouvoirs reçus. Il hausse enfin les épaules. :

-On doit être les personnes les plus chanceuses de tout Terrae... ça où c'est encore une fois notre côté masochiste qui ressort.

Il regarde brièvement le fond de son verre avant de reprendre, les yeux d'argent vidés d'expression. :

-L'initiation, on l'oublie vite. On doit se concentrer sur son contrôle assez rapidement, même si le sceau est sensé nous aider... Pause. J'ai pleuré la première fois que j'ai senti les émotions des autres... ça me faisait mal, même la joie. J'avais l'impression que ça m'étouffait ; on m'obligeait à ressentir ce que je voulais taire. C'était pour moi bien plus douloureux que n'importe quel coup de couteau dans le dos.

Et puis j'ai couru dans les bras de Huo comme un gros bébé. Nicolas ferme les yeux et soupire cette fois, avant de glousser et de lancer un sourire franc vers la Miss. :

-Je suis un fragile en fait.

Elle laisse tomber sa recherche de "j'ai jamais", et bordel il la comprend. Ça devenait compliqué de poser des questions sans être indiscret de toute façon. Il finit son verre et la laisse rejoindre le lit tout en se plaignant du retour dans l'avion. Il sourit et se lève, s'empare de Gloria sa guitare et se rassoit sur sa chaise tout en jouant quelques notes. :

-Ne pense pas à l'avion, tu vas mal dormir sinon... Tiens, je te joue une berceuse pour t'aider !

Grand sourire alors qu'il joue des arpèges reconnaissables entre tous. Il s'est entraîné à la jouer et à la chanter séparément mais ce soir, c'est une première, il fait les deux en même temps. Sa voix grave est basse, parce qu'il se concentre, mais il s'en sort avec quelques cafouillages seulement. :

-Well I heard there was a secret chord,
That David played and it pleased the Lord,
But you don't really care for music, do you?
Well it goes like this : the fourth, the fifth
The minor fall and the major lift
The baffled king composing Hallelujah.


C'était peut-être la cathédrale qui lui faisait encore de l'effet. C'était peut-être le calme présent désormais dans la pièce. C'était peut-être parce que les questions avaient amené des souvenirs désagréables qu'il recherchait la paix dans des paroles désespérées.

Elle s'endormit, il retira son haut pour se coucher. Pour ne pas penser à lui, il se concentra sur ses derniers jours en compagnie de la Miss ; tout ce qu'elle avait accomplie, tout ce qu'elle avait dit. Il était vraiment fier d'elle, au point de s'endormir avec le sourire, d'un sommeil lourd sans rêve ni cauchemar.



##   
Contenu sponsorisé

 

добро пожаловать... Wé... Bienvenue à Saint Petersbourg quoi! [Nico ♥]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 4 sur 4Terrae, Une nouvelle ère commence... :: Le Monde.
 :: L'Europe.
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4