Terrae, Une nouvelle ère commence...

Partagez | 
Aller à la page : Précédent  1, 2
Réunion générale. (Pv : Les Masters de Terrae !)
Mer 30 Nov 2016 - 17:17
avatar
Féminin

Messages : 2481
Date d'inscription : 24/12/2010
Age : 23
Emploi/loisirs : Heuu... Directrice à plein temps, à c'qui paraît.
Humeur : C'est vous qui voyez :3

Même si toutes ses réflexions, survenant de toute part, étaient assez compliquées à suivre, elles étaient finalement les bienvenues, et c'est en entendant mes collègues partager leurs idées que je compris que cette réunion avait vraiment lieu d'être. Il fallait faire quelque chose, et une personne seule ne pouvait pas trouver les solutions. Il fallait être plusieurs, réfléchir ensemble, rebondir les uns après les autres sur les remarques.

- Je prends l'idée du bilan psychologique à mettre en place à l'hôpital dans les semaines à venir.


Je notais sur une feuille les idées qui avaient été formulées, et essayais d'organiser ça dans ma tête pour préparer un compte-rendu et surtout un plan d'action pour palier à nos problèmes dans les jours à venir.

- L'idée du mentor n'est pas mauvaise non plus. On pourrait aller encore plus loin et fournir à ces élèves un mentor qui serait véritablement lié à eux, utiliser les pouvoirs d'un Master télépathe pour permettre au Master d'être toujours au courant de ce que fait l'élève dont il a la charge... Après, ce serait un travail assez lourd, et à réfléchir plus précisément ; il ne faut pas que la personne en question se sente brimée... L'objectif de Terrae, à l'origine, c'est de permettre le nouveau départ de tout le monde, même ceux qui ont eu plus de problèmes que d'autres. Mais une aide de ce genre pourrait permettre de déterminer le moment où le nouveau venu pourrait être initié. Avec un travail de coopération entre le Master qui serait mentor et la psychologue voire la psychiatre qui serait en charge de l'élève.

Je marquai une pause, cherchant mes mots.

-Et du coup, afin de déterminer la nécessité ou non de mettre en place un suivi régulier de l'élève par un mentor ainsi que par un psychologue, il faudrait mettre en place un bilan psychologique d'entrée à l'arrivée à Terrae.
Voir le profil de l'utilisateur http://terrae.forumpro.fr



Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas

Mar 6 Déc 2016 - 22:31
avatar
Masculin

Messages : 2340
Date d'inscription : 28/02/2011
Emploi/loisirs : Prof de maths. LOL. Je sais ça me fait rire aussi.
Humeur : Ahaha. Euh...

Cette réunion est… pleine de surprise, je dois dire. Assez estomaqué, je contemple les personnes qui ont parlé tour à tour et hausse deux sourcils. C'est. Ok. Wow. Un mec qui a essayé d'en bouffer un autre, really ? On a vraiment des cas comme ça, ici ? Mais c'est pire que ce que je croyais, en fait ?! Je pensais que j'étais déjà pas mal atteint, mais finalement, ça va, j'vais bien dans ma tête, hein.

J'acquiesce lentement, de toute manière je peux pas vraiment faire grand-chose de plus. Toutes les idées qui sont fournies ne sont pas mauvaises ; le problème, c'est surtout que je vois pas qui aurait envie de se coltiner ces gars-là. Genre sincèrement, même moi ça me ferait flipper de devoir cotôyer le cannibal. On sait pourquoi il est comme ça ? Je me masse les tempes, de beaucoup moins bonne humeur qu'au début de la réunion. Faut vraiment qu'ils soient suivis...

Je lève la main :

—J'suis pour, dis-je en haussant les épaules. J'peux m'occuper de certains d'entre eux si y a un problème. J'peux me lier à eux facilement aussi. Je saurai pas ce qu'ils font, mais s'ils font une connerie, j'le sentirai bien...

Le désavantage d'être Master. Damn. Faut bien qu'on y mette du nôtre, après...

—Le bilan, il serait posé quand ? Directement à l'arrivée, ou dans les heures, jours qui suivent ? Faudrait leur refiler un règlement intérieur avec un plan de l'institut aussi, ça pourrait être utile. J'arrête pas de voir des gars qui se paument dans les couloirs et qui cherchent les dortoirs dans les étages… Avec la liste des services, les numéros de téléphone en cas d'urgence, tout ça.

Ou alors mettre des écriteaux qui indiquent mieux le chemin, peut-être ? Huhu.


HRP : Si vous voulez poster dans un ordre différent, vous pouvez, hein >O<
Voir le profil de l'utilisateur En ligne



Je vis en #FEA347.


Un peu d'amour ♥:
 
Revenir en haut Aller en bas

Jeu 29 Déc 2016 - 18:58
avatar
Masculin

Messages : 887
Date d'inscription : 17/10/2012
Age : 26
Emploi/loisirs : Photographe, fouineur, emmerdeur
Humeur : Ca va, ça vient... Et quand ça vient, ça va très bien~

J'écoute les différentes propositions, acquiesce vivement quand l'idée du bilan psychologique est mise sur la table. Je suis même étonné que ça ne soit pas venu avant. La plupart des gens qui arrivent, même s'ils n'ont pas forcément de gros soucis, on au moins vécu quelque chose qui n'est pas facile à assimiler ou surmonter.

— Je suis pour qu'on fasse un guide pour les nouveaux avec un minimum de renseignement dedans.

Genre histoire d'arrêter d'avoir la moitié des élèves qui se paument dans les couloirs toute leur première semaine. Après ça permet aussi de découvrir l'institut et le parc mais j'avoue que ça ne m'aurait pas manqué si j'avais pu avoir un plan en arrivant.

— C'est à nous de nous assurer de les accompagner pour prendre un rendez-vous avec un psy avant de les lâcher dans l'institut, je pense. Au moment où ils arrivent ça nous permettra de nous assurer que c'est fait.

Et de détecter rapidement les problèmes éventuels. Je soupire doucement, me passe la main sur les yeux.

— Par contre comptez pas sur moi pour être le mentor de qui que ce soit pour le moment.

J'ai assez de boulot à me gérer moi et ma vie pour pas y rajouter celle d'un autre. Handicapé sentimental, ici, vous vous souvenez.
Voir le profil de l'utilisateur


Revenir en haut Aller en bas

Ven 6 Jan 2017 - 11:19
avatar
Féminin

Messages : 1878
Date d'inscription : 23/01/2011
Emploi/loisirs : Martyriser Allen 8D /pan
Humeur : EXCELLENTE !

- Moi je veux bieeeen !! répondis-je automatiquement après Huo.

OUAIS, ça doit être super cool d'être un mentor ! Ca permet de se faire plein de nouveaux copains trop rapidement ! Suffit de les rassurer, de dire que c'est un passage à l'infirmerie (ou à l'hôpital peut-être ?) automatique et qu'y a pas de quoi avoir peur, après on leur présente l'Institut, puis on devient leur MODELE.
Bon, j'admets que je déraille, c'est pas sérieux. C'est parce que je suis frustrée, Aaron est vraiment rentré dans la réunion, et moi qui croyait qu'on allait parler de pokémon go, bah c'est raté.
N'empêche, c'est vraiment dur le boulot de Master. J'comprends pas pourquoi ceux qui ne le sont pas veulent le devenir. Y'a aucun avantage, ou presque ! On a juste des pouvoirs boostés à donf et une greffe, mais à part ça, on doit se farcir trop de réunions, participer à un certain nombre d'initiations par mois, idem pour les étoilisations, on doit également surveiller si les élèves sont prêts à passer Master pour les recommander, on doit créer un dossier pour chaque Appel qu'on reçoit, et EN PLUS on doit travailler à côté pour servir la bonne cause de Terrae. Franchement, ça fait pas mal !

- Moi je veux bien, non pas être mentor, mais recevoir certains de ses élèves. Je pourrais demander à me faire former par la psychologue pour l'aider ensuite dans son travail, suggéra Yuuna. Car si tous les élèves doivent passer par cette case-là, ça risque de lui donner pas mal de travail, en plus des élèves qu'elle doit suivre régulièrement chaque semaine.

Rohlàlà. Ca me perturbe à chaque fois de voir des gens si investis et surtout, qui réfléchissent autant à tout. Du coin de l'oeil, je vois Norah acquiescer. Ouais, bon, je vais hocher la tête aussi pour faire genre "je suis d'accord, bonne idée !".
Voir le profil de l'utilisateur



Merci Ronronnn ♥
Revenir en haut Aller en bas

Ven 6 Jan 2017 - 17:42
avatar
Messages : 62
Date d'inscription : 22/07/2014

Bien, les choses avançaient tout doucement... Cependant, Norah restait perplexe, et plus que relativement. Elle fronça les sourcils, mains croisées et une moue sur le visage. Yuuna pointait quelque chose de fondamental.

—À vrai dire, je pense qu'une simple formation ne serait pas l'idéal, même si l'idée serait louable.

Elle choisit de parler lentement, pour peser chacun de ces mots. Ce n'était pas qu'elle ne souhaitait pas voir Yuuna s'investir, bien sûr. Mais une formation ne pouvait pas s'acquérir de cette manière, elle-même le savait pertinemment.

—Les personnes qui viennent à Terrae sont souffrantes. Je ne dis pas qu'elles sont atteintes de troubles, mais simplement qu'elles ont toutes vécues des choses difficiles dans leur vie. Certes, nous avons pu nous en sortir, avec ou sans psychologue ; mais nous étions moins nombreux, et la hausse progressive des arrivées à Terrae nous oblige à ne pas seulement envisager de nous former à la psychologie... Le faire serait une excellente idée, mais avant que tu sois réellement capable de suivre quelqu'un sans problème, il te faudra des mois, si ce n'est plusieurs années, Yuuna, déplora Norah. De même, trouver des personnes qualifiées en psychologie, autre que les psychiatres que nous avons déjà sur place et notre psychologue, parmi les habitants de Terrae… Je ne vous cache pas que la probabilité est plutôt nulle.

"Et il ne leur faudra pas longtemps pour s'en rendre compte," soupira intérieurement Norah, qui n'aimait pas que les regards soient ainsi posés sur elle.

—Si l'on compte le nombre de personnes majeures, qui ont commencé une formation et ceux qui en ont finie une... La moyenne d'âge n'est pas vraiment en notre faveur. Et nous ne pouvons pas nous permettre de laisser des personnes sans qualifications prendre soin de nos élèves, nous ne le pouvons plus. Vous voyez bien le nombre de personnes qui sont malheureuses, ce qui est arrivé... On ne peut pas tout gérer nous-même et nous sommes en sous-effectif à l'hôpital. Si nous avons des aides-soignants, c'est uniquement parce que certains élèves ont accepté de faire une formation...

Elle sentit quelques personnes se tendre, notamment Aaron, et vit Tomoe la regarder avec de grands yeux ronds. Elle devait déjà être au courant de ce qu'elle allait dire. Aussi prit-elle une inspiration.

—Je propose que nous embauchions des psychologues et plus de personnel médical en dehors de Terrae. La guerre avec les scientifiques est terminée, il est temps de passer à autre chose.



HRP : Bon, on va aller un peu plus vite là, les gens :D Enjoyons la vie !
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas

Ven 6 Jan 2017 - 18:06
avatar
Féminin

Messages : 2481
Date d'inscription : 24/12/2010
Age : 23
Emploi/loisirs : Heuu... Directrice à plein temps, à c'qui paraît.
Humeur : C'est vous qui voyez :3

Accueillir des personnes extérieures dans Terrae. Leur offrir un emploi, DANS le corps médical. Leur permettre d'entrer aux contacts des novices, des initiés, des étoiles, et même des Masters...
C'était une proposition logique. Fondée, et argumentée comme il le fallait. Mais c'était compliqué à concevoir. Surtout pour certains d'entre nous.
J'aperçus Mitsuki qui baissa le regard, Aaron qui croisa le mien. C'était difficile à accepter pour des personnes comme nous, qui avions été enlevés par les scientifiques, des personnes appartenant au corps médical, et qui avions été les victimes de leurs expériences. Certes, c'était différent. Certes, si on faisait ça, on mettrait en place de gros entretiens d'embauche, sérieux ; nous serions vigilants, pour empêcher n'importe qui ayant de mauvaises intentions de pouvoir pénétrer l'enceinte de Terrae... Mais tout de même, ça faisait lourd à supporter, lourd à accepter.
Ce n'était pas une chose à prendre à la légère. Parce que si nous nous rations sur ce coup, cela pouvait engendrer de gros problèmes et mettre en danger la vie de chaque individu présent à Terrae...
Terrae n'avait jamais accueilli de personnes extérieures, de personnes "sans pouvoir", sauf exceptions extrêmement rares. Ce n'était pas pour rester entre nous, mais bien pour nous protéger, parce que nous avions vu ce que les autres étaient capables de faire, ou tout du moins, certains d'entre eux. C'était compliqué de leur ouvrir les portes de l'Institut. C'était beaucoup plus simple pour nous de sortir pour venir à eux...
Mais faire sortir les élèves pour aller voir un psychologue et recevoir des soins adaptés à leur situation, est-ce que ça valait vraiment le coup ?

-Je reste réticente,
soufflai-je. Mais c'est une réunion. Nous réfléchissons et prenons les décisions ensemble, alors... Le choix ne dépend pas que de moi.

Mitsuki releva la tête, et je me rendis compte que cette idée l'avait vraisemblablement troublée, plus que ce que je ne croyais aux premiers abords.

-Alors dans ce cas, moi je suis contre. Je sais que la guerre est terminée. Mais des scientifiques, des personnes sensées être des médecins, normalement soumis au secret professionnel, nous ont torturé, et pas seulement moi, ou quelques uns d'entre nous : beaucoup ont été touché par eux ! Si on les autorise à rentrer, ils pourront... Ils pourront faire bien pire. On leur ouvre les portes de ce qu'ils attendent depuis des années. Ils sont moins nombreux, mais on n'est jamais à l'abri... Pas vrai ?
Voir le profil de l'utilisateur http://terrae.forumpro.fr



Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas

Ven 6 Jan 2017 - 18:33
avatar
Masculin

Messages : 2340
Date d'inscription : 28/02/2011
Emploi/loisirs : Prof de maths. LOL. Je sais ça me fait rire aussi.
Humeur : Ahaha. Euh...

Mon regard fixe Norah. Je reste un long moment à la regarder sans pouvoir en détacher les yeux. On se regarde mutuellement. Elle sait dans quel état nous étions tous. Elle sait ce qu'il s'est passé. Elle sait à quel point nous avons souffert. Elle sait que nous aurions pu mourir, que des gens sont morts. Elle sait à quel point c'est douloureux, encore aujourd'hui, même si on pensait l'avoir oublié.

Elle le sait. Alors pourquoi elle propose une telle aberration ? J'ai un "NON" violent qui se bloque dans ma gorge. J'me retiens de taper du plat de la main sur la table. Pas de sourire nerveux non plus. Juste les yeux qui se baissent sur le sol après avoir croisé ceux d'Hideko, au centre du cercle formé par nos tables. C'est un peu comme un cauchemar qui recommence.

Hideko répond, Mitsuki aussi. J'essaie de mettre de l'ordre dans mes pensées. Pourtant, instinctivement, je m'appuie contre le dossier de ma chaise, les épaules vaguement abaissées. Doucement, je m'humecte les lèvres. Il faut réfléchir, mais là j'y arrive pas.

—Je suis d'accord avec Mitsuki et Hideko. Pas besoin d'argumenter sur les raisons, je pense que les choses ont été dites.

Echange de regard avec Mitsuki, juste à côté de moi. Je veux plus jamais avoir à revivre ça. Être là-bas, ou aller chercher l'une de mes élèves… J'ai l'impression que toutes mes forces ont soudain été aspirées.

D'abord, la suite ne vient pas. Mais sous le silence un peu troublé de la salle de réunion, je lance :

—Ce n'est pas que je refuse que des gens viennent dans Terrae. Je comprends l'histoire des sous-effectifs. Je sais aussi qu'on est moins pris pour cible qu'il y a plusieurs années, et que la sécurité sera suffisamment importante pour permettre que des incidents n'arrivent pas. Mais des incidents arriveront... Comment on pourrait faire pour que ça ne dérape pas ?
—Le problème, contra Aoi, c'est que vous ne savez pas dans quelles conditions travaille le personnel à l'hôpital. Nous sommes trop peu nombreux ! D'accord, je conçois que nous n'avons pas des centaines de patients à la fois, mais gérer tout ça, et laisser la psychologue gérer seule les entretiens… Et même, si nous avions des chirurgiens de plus... Des médecins... On pourrait prendre en charge tellement plus de mond--
—Des chirurgiens ? Des chirurgiens ? j'articule, avec plus de virulence.

Je retiens un tremblement dans le bras et utilise mes pouvoirs pour m'imposer le calme.

—C'est n'importe quoi, je grince. Et pourquoi on s'attacherait pas nous-mêmes sur une table pour se laisser découper, au juste ? Quelle excellente initiative.

Aoi me lance un regard neutre. Elle a vaguement l'air d'oublier que son amie est aussi passée par là.
Voir le profil de l'utilisateur En ligne



Je vis en #FEA347.


Un peu d'amour ♥:
 
Revenir en haut Aller en bas

Ven 6 Jan 2017 - 18:59
avatar
Masculin

Messages : 887
Date d'inscription : 17/10/2012
Age : 26
Emploi/loisirs : Photographe, fouineur, emmerdeur
Humeur : Ca va, ça vient... Et quand ça vient, ça va très bien~

La proposition de Yuuna me paraît assez sensée de prime abord. Enfin se former à la psychologie m'a l'air d'un bon plan si on veut pouvoir faire au minimum des bilans rapides des élèves quand ils arrivent. L'intervention de Norah me pose plus de questions.

A vrai dire je suis surtout perplexe. Je sais que la plupart des gens quand ils arrivent, s'ils ne sont pas tous malheureux comme les pierres, sont souvent dans un état psychologique fragile. Je sais aussi qu'ils ont énormément de boulot à l'hosto. Je le constate tous les jours au travers d'Aoi. On a beau avoir des soigneurs qui ont des pouvoirs on est loins de pouvoir tout guérir en un claquement de doigt. Je le sais bien, je l'ai vécu.

Je vois aussi le gros problème que ça va poser par rapport aux scientifiques et à ceux qui ont vécu plus que d'autre leurs dégats. Mitsuki devient d'un coup bien plus sérieuse et je me renfonce dans ma chaise en mordillant ma lèvre. On ne peut pas juste… On ne peut pas laisser cette question en suspense. Même si on la règle maintenant elle va forcément revenir avec les effectifs qui continuent d'augmenter.

Je lance un regard d'avetissement à Aaron à son coup d'éclat. Ne dépasse pas les bornes mec.

— Je pense qu'on devrait vraiment considérer la question. Sans aller jusqu'à des chirurgiens, on aurait réellement besoin de médecins ou de plus d'infirmières.

Je prends un instant pour formuler ma pensée, essayer de ne pas paraître agressif.

— J'ai été à l'hosto, comme tout le monde ou presque ici, et clairement ce serait pas une mauvaise chose d'avoir un personnel formé. J'comprends vos réactions, vraiment, mais c'est pas en restant bloqué sur le traumatisme qu'on avance.

Je pousse un soupire fatigué.

— Honnêtement je pense que l'image de Terrae a aussi besoin de ça. Si on permet à quelques personnes d'entrer, ça montrera qu'on est pas un centre de détention. J'exagère mais c'est dans l'idée. Si on a eu autant de problèmes avec l'opinion public c'est aussi parce qu'on a aucune communication avec l'extérieur autre que les organismes officiels. Les gens ont peur de ce qu'ils ne connaissent pas. C'est un truc que je vois tous les jours dans le boulot que je fais pour Terrae. Si on veut qu'on nous fasse confiance pour qu'on puisse avoir des soutiens de notre côté, il faut aussi faire confiance aux autres. Ca ne peut pas marcher à sens unique.

Je lance un regard neutre à Aaron et Mitsuki. Je ne suis pas con, je sais que ce sera très dur pour eux. J'ai du rencontrer des personnes pour écrire mes articles il y a deux ans. Mais on ne pourra pas améliorer notre situation si on ne fait pas venir l'extérieur puisqu'on ne peut pas vraiment sortir.
Voir le profil de l'utilisateur


Revenir en haut Aller en bas

Lun 16 Jan 2017 - 18:27
avatar
Masculin

Messages : 516
Date d'inscription : 23/04/2012
Age : 19
Emploi/loisirs : Hum... Je me demande...
Humeur : Calme

Je n'aime clairement pas la direction que prend cette réunion. Et je pense que c'est précisément pour cette raison qu'elle était nécessaire.
Déjà, et même si je soutiens à fond l'idée du mentor, je ne suis pas sûr d'être capable d'assumer un tel rôle pour le moment. Ma tête est assez en bordel comme ça même si je vais beaucoup mieux qu'avant. Pour ce qui est du reste... Haha... est-ce qu'ils s'entendent avant de dire des choses pareilles ?

Je jette un regard à Aaron que je sens à deux doigts de sortir en claquant la porte. Est-ce qu'ils mesurent seulement ce que ça implique pour des gens comme Aaron et Mitsuki qui se sont fait torturés par des scientifiques ? Et même pour moi. J'ai suffisamment été leur jouet, je me refuse qu'on laisse entrer le loup dans la bergerie. Bien sûr ce ne sont pas les même scientifiques mais ça ne change rien à la chose. Je suis parfaitement conscient que Terrae devrait s'ouvrir un peu plus mais c'est trop risqué. D'un autre côté... Je retiens un soupir las. C'est tellement complexe tout ça.

Je tique au mot chirurgien et ma main vient instinctivement se placer sur celle d'Aaron que je sens tremblante. Est-ce que cette gamine réfléchit avant de parler putain ?!

- C'est clairement trop dangereux et je n'ai plus aucune confiance en aucun médecin qui soit venant de l'extérieur. Mais j'ai bien conscience qu'on manque cruellement d'effectifs médicaux et ça devient problématique. Je suis pas sûr qu'on ai beaucoup d'options.

Je marque un silence, hésitant. Je jette un regard en coin à mon compagnon. Il va pas aimer ma prise de position. Du tout.

- Si jamais on autorise qui que se soit à entrer, et c'est un énorme si, il faudra faire une recherche complète d’antécédent, ne laisser absolument rien au hasard. On est peut-être pas obligés de faire venir beaucoup de monde. Moins de cinq personnes pour commencer même si c'est déjà trop.

J'ai un goût amer dans la bouche. L'impression de planter un couteau dans le dos à Aaron. Nan mais sérieux... Avec cette merde je suis bon pour deux semaines d'abstinence là...
Voir le profil de l'utilisateur




Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas

Sam 28 Jan 2017 - 23:57
avatar
Féminin

Messages : 577
Date d'inscription : 05/05/2011
Age : 24
Emploi/loisirs : jouer avec le feu
Humeur : Wahouuuuu !


A l'instant où l'on s'était mis à parler plus sérieusement je sentis comme une tension dans l'air. Visiblement le sujet était encore plus sérieux que ce que je croyais et je fus un peu surprise tout de même. Oui je savais qu'il y avait eu de gros problèmes, mais quand même, essayer de manger le bras de son coloc ! C'est un sacré celui-là ! Je me demandais si ils étaient tous du même acabit ou si ça allait mieux avec les autres...

Avoir un master mentor ? Mouais l'idée sur le papier n'était pas mal mais en pratique j'avais plus de mal. Comment être véritablement un mentor ? Surtout si ils étaient vraiment beaucoup dérangés...Et puis si en tant que mentor tu as dix gamins à gérer, impossible. Par contre le bilan psychologique ça me plaisait. On pourrait au moins détecter les plus dangereux des autres et y faire plus attention.

Et puis Norah lança comme une bombe, ou ce fut tout comme. Elle parla d'embaucher des personnes d'en dehors de Terrae. C'était comme si le temps s'était arrêté. On pouvait sentir l'étonnement et les crispations parmi les masters. On avait tous vécut des choses avec les scientifiques...Et même si cette époque était révolue cela resterait gravé dans nos mémoires à jamais...Ils ne m'avaient jamais rien fait à moi personnellement...Mais j'avais vu des choses atroces...Sur ce qu'ils avaient fait à d'autres. J'avais beaucoup de mal avec l'idée...
Hide prit la parole en première exposant ses arguments et chacun suivit. Il fallait que tout le monde donne son avis, c'était une décision importante...Bon forcément il faut que Aaron en fasse des tonnes comme d'hab mais ça ne m'étonne pas de lui ; ce type ne sait se tenir de toute manière.


Pour ma part j'avoue que j'ai du mal à me dire qu'on va autoriser des gens de l'extérieur sur des sujets aussi importants...Pour soulager pour le moment ne peut-on pas déjà tenter de lancer des envies de formations chez nos jeunes disons « normaux » ?...

Après on peut peut-être commencer par un ou deux. Faire ça doucement. Faire passer un entretien et test sérieux et approfondie avec jury et tout. Y mettre des gens comme des sensitifs ou des télépathes...Si on trouve ces une ou deux personnes, les garder à l'oeil. Et seulement si ça se passe bien, recommencer l'opération ?
Je pense que si on veut tenter ça il faudra être plus que prudent...


J'y réfléchissais encore...Vraiment on était dans un sacré cul-de-sac...
Voir le profil de l'utilisateur



Merci Ys pour le dessin de base !
2ème compte d'Elio

Nakoma, sa marionnette:
Spoiler:
 


Revenir en haut Aller en bas

Dim 5 Fév 2017 - 17:18
avatar
Féminin

Messages : 2481
Date d'inscription : 24/12/2010
Age : 23
Emploi/loisirs : Heuu... Directrice à plein temps, à c'qui paraît.
Humeur : C'est vous qui voyez :3

HRP : Désolée, c'est un peu long. J'essaie de faire avancer, donc je donne un peu l'avis de tous les PNJ... >> Histoire de clore la réu, comme ça tout le monde est tranquille !

Réunion longue, chiante, énervante. J'employais assez rarement ces mots, mais pour le coup, la tournure que prenait la discussion ne me plaisait pas. J'avais vécu des choses horribles dans ces laboratoires, et même si ouvrir nos portes au personnel médical ne signifiait pas forcément que nous allions avoir des scientifiques abominables dans nos rangs, je ne pouvais pas m'empêcher d'y songer, tout comme Mitsuki et Aaron.
J'entendais bien mes collègues, mais j'avais du mal à affronter cette réalité qui s'imposait à moi. Ryu finit par me prendre la main, ayant gardé le silence. Il participait peu aux réunions, se contentant d'observer, d'enregistrer. Sur certains points, il ressemblait un peu à Keitarô. Keitarô qui ne tarda d'ailleurs pas à prendre la parole.

-Je pense que c'est une étape nécessaire. Je rejoins Huo sur ce qu'il a avancé. Il faut qu'on s'ouvre au monde. On ne pourra jamais améliorer l'image que nous reflétons dans le monde si personne ne sait véritablement ce que nous faisons... Il y a eu du progrès ces dernières années, il faut poursuivre dans cette direction, aller encore plus loin. C'est nécessaire, je pense, pour éviter une future guerre.


J'entends. J'entends, mais n'y adhère pas. Je comprends, et si je n'avais pas vécu tout ça, je suis certaine que j'aurais accepté bien volontiers. Heureusement, Terrae n'est pas une dictature... Heureusement, nous sommes plusieurs à réfléchir. Et mes sentiments n'empêcheront peut-être pas quelque chose de bien, d'avisé tout du moins, de se produire.

-Mais vous êtes tous complètement abrutis ! C'est n'importe quoi ! Cette conversation ne tient pas debout ! Vous vous êtes écoutés ?! Je passe ma vie en dehors de ces murs, à aller chercher des pauvres gosses qui vivent un enfer ! C'est pas à cause de nous qu'ils vivent dans la merde, c'est à cause de tous ces autres connards dehors !
-Nikkou... souffla Yuuna.
-Tais-toi ! Tu comprends pas ! Comment vous pouvez considérer ça ?! On ne devrait même pas se poser la question ! On devrait juste... J'sais pas. Formez-vous, bordel ! Au lieu de vous plaindre !
-Le problème, lança Norah, c'est que les gamins que tu nous rapportes, c'est pas des psychologues. Alors je suis désolée, mais on ne peut pas improviser. On a tous plein de choses à gérer de notre côté. Et devenir psychologue, c'est pas un hobby ; on n'apprend pas ça en allant à un cours tous les samedis après-midi, comme si on apprenait à jouer au tennis. C'est une nécessité, et je suis bien heureuse que certains le comprennent, même si c'est quelque chose de compliqué à accepter, pour beaucoup d'entre nous.

Nikkou tapa du poing sur la table et Yuuna posa délicatement sa main sur la sienne. Il la retira brusquement, baissant les yeux vers le sol, hors de lui. On n'était pas les seuls à être contre, hein... D'une certaine façon, c'était plutôt rassurant : on n'était pas les seuls cons ici.

-Tant que vous n'embauchez pas des débiles, je suis pour,
déclara Chris, brisant le silence qui avait commencé à s'installer après les paroles de Norah.

Kiyo et Annabeth hochèrent la tête suite à ses paroles, bien qu'Annabeth me sembla un peu hésitante.
Je me pinçai la lèvre inférieure. J'avais bien entendu tout le monde autour de moi. J'avais parfaitement conscience du résultat sur lequel nous allions arriver. Lentement, je jetai un regard en direction d'Aaron. Mon estomac se noua.

-Nous allons donc maintenant passer au vote... Maintenant que tout le monde s'est exprimé sur le sujet.


Pas tout le monde, certes. Certains se retenaient. Pour ne pas blesser leurs amis. Tomoe, Ryu. D'autres n'avaient simplement rien à ajouter. Maria, Jeremy, Ashton. Personne n'était heureux d'être là. Dès le départ, c'était une réunion de merde. Mais il fallait faire avec.
Mes yeux se fixèrent un instant sur le table, vide. Je déglutis avec difficulté. Il allait falloir que je fasse avec, hein ?

-Qui est contre ?


Quelques mains se levèrent. Si peu. Aaron, Mitsuki, Nikkou, Maria et Ashton. J'ajoutai, lentement, ma main rejoindre celle des votants. Je fus assez surprise par la décision que prirent Maria et Ashton. Mais je n'eus pas vraiment la tête à réfléchir aux raisons qui les avaient poussé à faire ce choix-là. Le visage d'Aaron se décomposa. Mitsuki baissa les yeux, n'osant plus regarder personne. Nikkou fut à deux doigts de retourner la table, probablement accompagné par Aaron si l'action avait véritablement eu lieu. Nos mains retombèrent en silence.

-Qui est pour...?


Davantage de mains se soulevèrent. Celles de Norah, Yuuna, Chris, Jeremy, Kiyo, Keitarô, Aoi, Huo. D'autres furent plus hésitantes : les mains de Tomoe, Gaetano, Haley, et Annabeth se firent attendre. Finalement, la majorité l'emporta.  12 contre 6. Ryu n'avait pas vraiment voté. Je pense qu'il était pour. Mais s'il avait voté, il aurait levé la main pour contre.

Frustré, contenant par on ne sait quel miracle sa rage, Nikkou se téléporta hors d'ici. Je fermai les yeux. "On peut clore la réunion là"... Avais-je besoin de prononcer ces mots ? je crois qu'après les votes, tout le monde avait compris que c'était fini. La réunion était terminée.   
Voir le profil de l'utilisateur http://terrae.forumpro.fr



Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas

Dim 5 Fév 2017 - 17:42
avatar
Masculin

Messages : 2340
Date d'inscription : 28/02/2011
Emploi/loisirs : Prof de maths. LOL. Je sais ça me fait rire aussi.
Humeur : Ahaha. Euh...

C'est une blague. C'est une blague.
C'est vraiment une vaste blague.

Je ne suis pas en colère contre eux. Je crois pas. Ils ont sans doute raison de dire oui. Ils ont sans doute raison d'accepter que l'on s'ouvre. Et peut-être que, moi-même, je le serais dans une autre situation. Je regarde juste le vide. La main de Gaetano sur la mienne me fait prendre conscience que j'ai soudainement très envie de vomir. J'ai bien croisé le regard d'Haley, de Huo. Le regard des autres. C'est de la pitié, de la colère, de l'agacement. Ils ne comprennent pas. J'essaie de rester calme. Je suis incapable de bouger, comme si tout mon cerveau s'était soudainement arrêté de fonctionner.

Le reste des arguments sont prononcés mais je ne les écoute pas, ou à peine. J'sais que j'ai le visage figé, j'sais que j'dois avoir l'air pathétique. Les autres commencent à s'engueuler. Nikkou pète un câble. Norah réplique. Hideko pose ses yeux sur moi par intermittence, et je sens Tomoe qui fait la même.

On procède au vote. J'ai presque envie de pas lever la main, mais j'suis bien obligé de le faire. On est tellement peu. Je blêmis. Mon coeur part en couille. Ca se brouille un peu. Putain. Sois pas con, Aaron. Sois pas con et ne panique pas déjà.

Nikkou s'énerve encore. C'était tellement soudain et violent que j'ai pu le ressentir malgré toutes les barrières qui protègent les Masters. Gaetano lève la main. Il est pour. Tomoe ne la lève pas, tout d'abord, puis finit par le faire. Je la regarde sans comprendre, anéanti. Jette un oeil à Gaetano à côté de moi.

Puis je me lève, rompant le contact avec mon compagnon comme si je m'étais brûlé, une main plaquée contre les lèvres pour contenir, je sais pas, mon envie de vomir, mes sanglots, ma colère, tout ce que j'aurais voulu dire et qui n'aurait servi à rien. Je sors juste, en espérant qu'on me foute la paix et que PERSONNE ne vienne me faire chier. Je vois Tomoe se redresser à mon passage, mais l'ignore. Je me précipite vers les escaliers pour monter les marches quatre à quatre jusqu'au toit.

Je comprends. Je comprends pourquoi ils font ça, mais je n'arrive pas à me calmer. J'essaie d'allumer mon briquet désespérement, me sachant incapable d'utiliser mes pouvoirs sans simplement exploser la cigarette que j'essaie d'allumer. Mon souffle est erratique. J'arrive pas à me calmer.

Putain. Putain.
Réunion de merde.
Voir le profil de l'utilisateur En ligne



Je vis en #FEA347.


Un peu d'amour ♥:
 
Revenir en haut Aller en bas

Dim 5 Fév 2017 - 20:41
avatar
Masculin

Messages : 887
Date d'inscription : 17/10/2012
Age : 26
Emploi/loisirs : Photographe, fouineur, emmerdeur
Humeur : Ca va, ça vient... Et quand ça vient, ça va très bien~

Ce genre de décision est jamais facile à prendre et c'est agréable pour personne. J'essaye de rester détaché honnêtement, de ne pas regarder ça du côté sentimentale de la chose. Je suis pas un insensible et j'imagine très bien ce que ça me ferait si j'étais dans une situation similaire. Si j'avais du accueillir quelqu'un d'autre que Jun qui venait de mon passé ici... Ouais clairement je comprends très bien leur réaction.

Sauf que ce n'est pas aussi simple, et intérieurement je remercie Keitaro de m'appuyer là dessus parce que je sais qu'il comprend mon argument. Le vote est nécessaire aussi même si ça fait clairement de bien à personne de devoir affirmer sa position face à ça. Ce serait tellement plus simple si on pouvait juste appuyer sur un bouton pour éteindre les sentiments et passer au dessus. C'est ce que j'ai fait juste là parce que j'en avais besoin pour me concentrer et que je voulais pas me laisser déborder. Mais Nikkou se téléporte, les autres ont l'air tous aussi fatigués par ça qu'Hideko, et Aoi...

Je la vois qui essaye de parler avec Mitsuki, de lui expliquer, mais elle s'en va à la suite d'Aaron. Je soupire doucement et la rejoins, prend sa main. Je sais que c'est pas le moment, que je devrais pas la forcer mais maintenant j'ai besoin de réponses. J'ai besoin de savoir ce qu'il s'est passé. Elle n'a pas sa bague et je retiens un commentaire. Plus tard. Je l'entraîne derrière moi vers la maison. Je n'ai pas envie d'avoir cette discussion, mais parfois envie et besoin sont deux choses bien trop différentes.
Voir le profil de l'utilisateur


Revenir en haut Aller en bas

 

Réunion générale. (Pv : Les Masters de Terrae !)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Terrae, Une nouvelle ère commence... :: L'Institut Terrae. :: Salle des Masters.
Aller à la page : Précédent  1, 2