Partagez
On ne peut pas tout soigner avec des feuilles de thé || Aoi ♥
##   Sam 19 Nov 2016 - 19:21

Personnage ~
► Âge : 27
► Doubles-comptes ? : Sarika Kapoor
► Rencontres ♫♪ :
Huo Zhang
Huo Zhang
Master Feu Lunaire
Messages : 1284
Date d'inscription : 17/10/2012
Age : 28
Emploi/loisirs : Photographe, fouineur, emmerdeur
Humeur : Ca va, ça vient... Et quand ça vient, ça va très bien~

Je ne sais pas très bien comment j'ai réussi à faire en sorte de ne pas lâcher Aoi jusqu'à ce qu'on arrive à la maison. J'ai pris sa main dès que la réunion s'est terminée et je l'ai entraîné derrière moi jusqu'à la maison. J'ai surement eu l'air grossier et pressé mais je m'en fiche. Qu'ils se démerdent avec leurs ragots, leurs hypothèses. Je suis resté calme et professionnel toute la durée de la réunion et ça m'a un peu aidé à relativiser ce qu'il s'est passé mais quand même...

Pourquoi elle ne m'a rien dit ? Sachant que une fois sur deux c'est ma faute quand il se passe un truc j'aimerai au moins savoir quoi. Elle est partie comme ça sans prévenir pour une mission dont je sais rien. Hideko ne m'a pas dit où ni pour combien de temps et elle non plus. Je ne comprends pas ce qui a pu la faire régir comme ça.

Et même si c'était que ça… Non ça ne me gêne pas qu'elle parte quelques jours pour une mission imprévue. Je veux dire, ça peut m'arriver aussi. Non le problème c'est qu'elle n'a pas répondu à aucun appel, aucun message, depuis deux semaines au moins. Elle m'a fui en allant dormir chez Mitsu. Je suis en colère et inquiet. Elle n'avais jamais réagi comme ça.

Je referme la porte derrière nous en essayant de ne pas avoir de geste brusque, de ne pas la claquer. J'enlève mes chaussures et me passe une main dans les cheveux, les décoiffe en soupirant doucement. J'ai pas envie de paraître brusque ou énervé. J'avais promis que je ne serais plus comme ça mais je suis quand même en colère. Je me gratte la nuque.

— Je vais faire du thé.

Prendre cinq minutes pour respirer, lui laisser le temps de s'asseoir. Je vais faire chauffer l'eau rapidement et reviens dans le salon avec deux tasses que je pose sur la table basse en attendant que le thé infuse.

— Ecoute je- J'te cache pas que je suis un peu énervé. J'aimerais juste comprendre, est-ce que j'ai fait quelque chose ? J'pensais que tout allait bien et- Enfin si c'est à cause de la bague, que t'as flippé, j'peux comprendre mais on aurait pu en parler. Pourquoi t'es partie comme ça Princesse ?


##   Mer 23 Nov 2016 - 9:40

Personnage ~
► Âge : 24
► Doubles-comptes ? : Aaron W, Ariana, Misao
► Rencontres ♫♪ :
Aoi Amazaki
Aoi Amazaki
Master Air Solaire
Messages : 1320
Date d'inscription : 08/01/2011
Age : 23
Emploi/loisirs : Te soigner après ta dernière connerie.
Humeur : Vous voulez la version longue ou la version courte ?

La réunion s'est terminée. Je l'attendais - ou pas vraiment - avec une boule au ventre. Le malaise grossissait au fur et à mesure que le temps passait et, quand Hideko nous a libérés, Huo m'a directement entraînée en dehors de la pièce. Puis il m'a ramenée chez nous. J'ai baissé les yeux face aux regards appuyés sur nous, lorsque nous sommes partis, et je ne les ai pas relevés jusqu'à ce que nous arrivions, trop embarrassée. Mal à l'aise. En proie à la fois aux remords et à la colère, parce que je n'ai pas envie de me justifier. Peut-il réellement me le reprocher, alors que lui-même avait disparu il y a presque deux ans, pour retourner en Chine ? La situation n'était pas la même ; nous étions déjà ensemble, mais nous n'habitions pas sous le même toit.

Est-ce que j'aurais vraiment voulu lui dire ? Je me suis posée dans l'espoir de m'isoler, de ne pas tout gâcher encore ; je sais être impulsive, mauvaise lorsque je suis stressée, triste, en colère. Quand nous nous sommes battus l'an dernier, je me suis fait promettre de ne plus me défouler de cette manière sur lui. Sur qui que ce soit. Ca n'a pas beaucoup marché, surtout quand on voit le résultat avec Kurei ou Tahia...

Depuis que je suis passée chercher des vêtements, je n'ai pas remis le nez chez moi. Chez nous. C'est perturbant de fuir ainsi sa propre maison, pour ne pas croiser la personne avec laquelle on vit.

Huo disparaît dans la cuisine et j'enlève mes chaussures dans l'entrée, essaie de me mettre à l'aise. De retrouver mes marques. Je m'installe sur le canapé et attends, mains sur les cuisses et regard figé au mur. Je n'aime pas me faire confronter. Je n'aime pas me justifier. Mais il faut que je calme la boule de colère qui enfle dans ma poitrine.

Il revient. Pose la théière sur la table. Mes yeux viennent finalement se relever pour se fixer aux siens. Je retiens de justesse le "Ca ne te regarde pas" sec qui menace de fuser. Pince les lèvres et me les mordille, sans oser les ouvrir pour parler.

Un soupir m'échappe et je m'appuie dans le fond du canapé. Mes yeux se détournent encore. Pourquoi on doit toujours se retrouver dans cette situation ?

—Ce n'est pas toi le problème, lâché-je dans un soupir excédé. J'avais une urgence, alors je suis partie. Mais je suis revenue, j'ai ramené l'élève, tout va bien, non ?

Au final, est-ce que je lui mens, en disant ça ? C'est aussi un problème. Cette bague est un problème. Ce mariage est un problème. On sera vraiment heureux ?

Papa est mort.

—Il n'y a pas besoin de discuter de ça, grommelé-je. Sauf si je n'ai plus le droit de faire mon travail.



Je vole en #F54759
##   Mer 23 Nov 2016 - 17:44

Personnage ~
► Âge : 27
► Doubles-comptes ? : Sarika Kapoor
► Rencontres ♫♪ :
Huo Zhang
Huo Zhang
Master Feu Lunaire
Messages : 1284
Date d'inscription : 17/10/2012
Age : 28
Emploi/loisirs : Photographe, fouineur, emmerdeur
Humeur : Ca va, ça vient... Et quand ça vient, ça va très bien~

J'essaye de prendre un peu de temps pour me calmer, les gestes mécaniques de remplir et allumer la bouilloire électrique me permettent de retrouver un semblant de sérénité. En extérieur du moins. Je tente simplement de ne pas rester aussi nerveux. Je sens bien qu'elle n'est pas non plus à l'aise, vraiment pas. Enfin elle garde cette attitude droite, le regard fixe. Elle n'a clairement pas envie de parler et je réalise que même si c'est un peu tard pour ça j'aurais dû faire autrement.

Même si j'aimerais savoir où est le problème et que je pense que je suis dans mon droit en lui demandant un minimum d'explication, c'était une mauvaise idée d'être aussi direct. Là je suis accusateur et après tout c'est vrai qu'elle n'a pas non plus le devoir de se justifier. Je fronce les sourcils devant son soupire agacé.

Même si elle dit que je n'y suis pour rien sa réponse est froide, presque sèche. Si ce n'est pas moi alors quoi ? Qu'est-ce qu'il s'est passé pour qu'elle me fuit comme ça ? Je sais qu'il y avait une urgence et qu'elle est partie chercher une élève mais je ne suis pas idiot au point de penser que ça lui a pris deux semaines. Rien que le fait qu'elle est arrivée à la réunion avec Mitsuki est un signe que tout ne va pas bien.

— Je ne te reproche pas d'être partie en mission à l'improviste Aoi. Je ne te reproche rien en fait.

Mais je suis inquiet. Je ne l'ai jamais vu comme ça. En colère, fatiguée, oui. Mais là ça dépasse la simple colère.

— C'est juste que tu m'évites depuis que tu es rentrée alors… Enfin je suis pas égocentrique au point de penser que tout est ma faute, mais je pensais qu'on avait passé le stade où on gardait nos angoisses pour nous jusqu'à se les déverser dessus.

Peut-être qu'on arrivera jamais à fonctionner différemment tout les deux, j'en sais rien. Mais depuis notre dernière dispute on essayait d'en parler quand il y avait un problème ou au moins d'arrêter les signaux de fumée. Je regarde la buée qui s'échappe de la théière. Si seulement on pouvait tout régler avec du thé.


##   Dim 4 Déc 2016 - 15:16

Personnage ~
► Âge : 24
► Doubles-comptes ? : Aaron W, Ariana, Misao
► Rencontres ♫♪ :
Aoi Amazaki
Aoi Amazaki
Master Air Solaire
Messages : 1320
Date d'inscription : 08/01/2011
Age : 23
Emploi/loisirs : Te soigner après ta dernière connerie.
Humeur : Vous voulez la version longue ou la version courte ?

Il ne me reproche rien... Bien entendu. Donc me dire qu'il est en colère et qu'il veut savoir pourquoi je suis partie pendant autant de temps, ce n'est pas un reproche ? Je sais que je ne suis pas toujours très vive, mais tout de même.

Après, il aurait pu se mettre en colère ; il aurait pu clairement m'en vouloir, me secouer jusqu'à ce que je parle. Je me contente de lui renvoyer un regard las. En fait, je ne sais même pas quoi lui dire. C'est tellement irréaliste comme situation. J'aurais aimé pouvoir ne jamais revenir, et ne pas avoir à subir cet interrogatoire. Est-ce que j'ai réellement fait quelque chose de mal ? Sans doute. Est-ce que je l'ai évité ? Totalement. Mais comment croyez-vous qu'il le prendrait ? Ce n'est pas de sa faute. J'avais juste besoin d'être seule. J'avais juste besoin de pouvoir penser. Ou ne pas y penser, justement ?…

—Désolée, lâché-je difficilement.

Je sais qu'il s'inquiète. Je sais qu'il veut qu'on partage tout ça. Mais là, je n'en ai pas envie. Je ne veux pas avoir à dire tout ça, encore. À faire comme si ça existait ici aussi.
Je me passe une main sur le visage.

—Je ne veux justement pas te déverser tout ça dessus. Ce sont des choses que je peux régler, avec du temps. Ca n'a rien à voir avec toi.

Hésitation.

—Pas totalement. Ce n'est pas de ta faute, en tout cas. Je ne veux juste pas me sentir…

Enfermée dans un rôle ? Je ne veux pas qu'on soit comme mes parents, ou comme les tiens. Je ne veux pas qu'on vive la même chose. Je ne veux pas qu'on souffre l'un à cause de l'autre encore.

—Peu importe. J'ai juste pris un peu mon temps, de mon côté. Ne t'inquiète pas, je ne t'embêterai pas avec.

Ce n'était sûrement pas la chose à dire... J'attrape une tasse de thé avec une moue.

—Ne parlons pas de ça.



Je vole en #F54759
##   Dim 4 Déc 2016 - 15:55

Personnage ~
► Âge : 27
► Doubles-comptes ? : Sarika Kapoor
► Rencontres ♫♪ :
Huo Zhang
Huo Zhang
Master Feu Lunaire
Messages : 1284
Date d'inscription : 17/10/2012
Age : 28
Emploi/loisirs : Photographe, fouineur, emmerdeur
Humeur : Ca va, ça vient... Et quand ça vient, ça va très bien~

Cette attitude lasse et blasée ne lui ressemble pas et ça me déstabilise. J'ai conscience que c'est maladroit parce que je suis un peu en train de lui faire un interrogatoire mais merde à la fin ! J'ai juste envie de savoir ce qu'il s'est passé. Je fais pas ça pour lui faire du mal je veux juste l'aider, comprendre.

Elle a beau dire que je n'y suis pour rien, que c'est elle qui ne veut pas me déverser tout ça dessus… Enfin ça veut bien dire que c'est pas rien. Je peux comprendre qu'elle a besoin de temps, ça m'arrive aussi. C'est simplement que si c'était le cas elle me l'aurai dit et je lui en aurait laissé. Juste couper le contact comme ça n'est pas la bonne méthode.

Je soupire lourdement. J'ai envie de prendre sa main, de lui expliquer que je suis là pour elle. Mais son comportement froid, la façon qu'elle de me dire pas subtilement du tout de me méler de mes affaires, ça ne passe pas.

— Ne pas m'embêter…

Je me passe la main dans les cheveux dans un geste nerveux, me mordille la lèvre. Il faut pas que je m'énerve, que je me mette à lui reprocher tout ça mais j'en ai foutrement envie là.

— Parce que tu as respecté mon besoin de ne pas être embêté quand j'en avais besoin après Hong Kong ?

J'avais dit ne pas m'énerver ?

— J'peux comprendre que t'as besoin de temps, même si c'est pour un truc dont je sais rien. Mais juste- Pas comme ça ? Si t'avais envie d'être tranquille, de pas me voir pour réfléchir tu pouvais aussi me le dire, merde. Je me suis inquiété, j'ai cru qu'il s'était passé un truc grave et personne a rien voulu me dire.

Je compte donc si peu ? Où est la confiance qu'elle dit vouloir de moi quand elle ne peut pas me donner la sienne ? Au delà du fait que ça m'inquiète pour elle c'est réellement blessant. Je ne suis pas un doudou, elle ne peut pas me laisser dans un coin quand ça l'arrange.

— Etre en couple je pensais que c'était aussi ça, savoir se dire ce qui va pas. Tu me parles toujours de te faire confiance mais toi tu ne le fais pas.


##   Dim 4 Déc 2016 - 17:01

Personnage ~
► Âge : 24
► Doubles-comptes ? : Aaron W, Ariana, Misao
► Rencontres ♫♪ :
Aoi Amazaki
Aoi Amazaki
Master Air Solaire
Messages : 1320
Date d'inscription : 08/01/2011
Age : 23
Emploi/loisirs : Te soigner après ta dernière connerie.
Humeur : Vous voulez la version longue ou la version courte ?

Mon corps se tend. Je ressens la crispation de mes membres s'accroître au fur et à mesure. Mes pupilles s'étrécissent. Je l'observe sans rien dire, figée dans cette posture qui pue l'animalité. On dirait juste un animal qui se sent acculé et qui se retient de montrer les dents uniquement parce qu'il sait qu'il risque de se mettre dans une situation bien pire par ce simple fait.

Il a dit qu'il ne me reprochait rien, mais c'est faux. Il me reproche tout ça. Il me le reprochait et le fait encore, continue à se croire dans son plein droit. Il veut savoir. Il veut savoir, parce qu'il estime qu'il en a le droit. Que croit-il encore, qu'être ensemble me fait être à lui ? Qu'être un couple nous oblige à tout nous dire, tout le temps ?

Il croit que je ne lui fais pas confiance ?

Je repose si brutalement ma tasse sur la table qu'elle se brise en plusieurs morceaux. Je m'entaille la paume avec en me brûlant et jure, reprenant ma main vers moi. La plaie se referme rapidement, mais je ne décolère pas.

—Quoi, tu crois que je te ne fais pas confiance ? je siffle. Et tu oses réellement me reparler comme ça de Hong Kong ? Tu veux vraiment comparer cette situation au fait de m'avoir délibérément caché que tu étais un ancien mafieux retourné tuer son boss ? On peut, si tu veux, ça ne me gêne pas, mais alors ne viens pas t'étonner si je te lance cette fichue théière en pleine tête.

Puis je me lève sèchement et vais chercher un chiffon pour essuyer le thé. Les débris flottent et se séparent rapidement du liquide, même les plus petits morceaux.

—Je ne suis pas revenue avec une balle dans l'épaule, ni avec une cheville cassée, foulée, ou que sais-je. Je t'ai prévenu, je suis revenue, je n'ai tué personne, il ne s'est rien passé de dangereux, alors fiche-moi la paix au lieu d'essayer de me faire culpabiliser. Je m'en veux déjà bien assez. Mais tu aurais préféré quoi, que je revienne plus tôt et que je passe ma journée enfermée à la bibliothèque parce que je n'avais envie de parler à personne ? À te faire te sentir totalement indésirable ?

Je sais que je n'ai pas raison. Mais lui non plus.

—Tu aurais passé ton temps à râler, et à me demander ce qu'il y avait, et à me forcer à te parler, exactement comme tu le fais là, et je n'en avais pas envie, parce que j'avais besoin de temps pour ça, pour assimiler, pour en parler. Je ne suis pas comme toi ! lui crié-je dessus. Je ne sais pas faire semblant de rien ! Je ne suis pas quelqu'un de fort, je n'arrive pas à me poser, à déterminer ce que je vais être !

Mes yeux sont humides, et le masque hautain que je me suis fabriqué depuis Paris se craquèle. Je n'arrive pas à le regarder.

—Je suis désolée de t'avoir inquiété, je t'en aurais parlé, mais tu débarques toujours avec tes gros sabots, à vouloir savoir, à insister même quand on te dit qu'on préférerait en discuter plus tard… Et après tu te vexes, peu importe ce qu'il se passe ; tu crois que le monde entier te tient à l'écart, mais c'est faux ! Si je ne t'aimais pas, si je ne te faisais pas confiance, je ne serais même pas revenue ici ! Alors arrête de faire comme si le problème c'est que tu t'inquiétais alors que tout ce qui a été mis à mal ici, c'est ton égo !



Je vole en #F54759
##   Dim 4 Déc 2016 - 21:48

Personnage ~
► Âge : 27
► Doubles-comptes ? : Sarika Kapoor
► Rencontres ♫♪ :
Huo Zhang
Huo Zhang
Master Feu Lunaire
Messages : 1284
Date d'inscription : 17/10/2012
Age : 28
Emploi/loisirs : Photographe, fouineur, emmerdeur
Humeur : Ca va, ça vient... Et quand ça vient, ça va très bien~

Je grimace en entendant la tasse se briser alors qu'elle la pose violemment sur la table. C'est toujours un sujet compliqué entre nous, la confiance. Parce qu'apparemment je suis encore et toujours un crétin égocentrique qui se plaint. J'en ai assez aussi qu'on en revienne toujours à ça.

Je pince les lèvres devant ses reproches. Peut-être qu'elle effectivement raison de dire que ce n'est pas comparable, on est différent après tout, mais j'en ai marre de toujours me retrouver dans cette situation. Elle se renferme sur elle-même, elle refuse de me dire ce qui ne va pas et quand j'insiste elle m'explose dessus. Surement que je ne devrais pas le faire mais je ne suis pas du genre à rester sans rien faire si celle que j'aime a manifestement un problème.

Je la laisse nettoyer sans rien faire. Je préfère autant qu'elle déballe son sac sinon je vais m'énerver aussi et on finira par se crier dessus. Elle a raison aussi de me dire que ça ne va pas parce qu'elle est différente mais elle a tort de penser que tout enfermer au fond fera disparaitre les problèmes. On ne règle pas quelque chose comme ça en l'oubliant. Et faire comme si ça n'existait pas c'est juste idiot ça ressort forcément à un moment.

Je n'aime pas la voir crier, surtout sur moi, surtout quand je sais que ça veut dire qu'elle fait sauter sa soupape de sécurité parce qu'elle les yeux humides et cette expression triste. Ca fait quand même mal.

— J'insiste parce que toi tu te renfermes. Tu réagis toujours comme ça. C'est pas une question d'ego. Je suis pas vexé parce que tu veux pas me parler c'est juste-

Je soupire longuement et glisse ma main sur la sienne doucement. Parle moi.

— Je n'aime pas te voir tout garder pour toi. Tu sais que tu peux me parler. Je vais pas te juger parce que tu as mal ou quoi que ce soit.

Je m'inquiète parce que je sais que ça va pas et que je veux l'aider. Est-ce que c'est une question d'ego de vouloir qu'elle aille mieux ?

— Tu es injuste, tu crois vraiment que je me suis pas inquiété ? Je t'aime putain et voir que tu ne veux pas que je t'aide quand tu vas mal ça me blesse. A quoi je sers si tu ne peux même pas t'appuyer sur moi, Princesse ?


##   Lun 5 Déc 2016 - 0:28

Personnage ~
► Âge : 24
► Doubles-comptes ? : Aaron W, Ariana, Misao
► Rencontres ♫♪ :
Aoi Amazaki
Aoi Amazaki
Master Air Solaire
Messages : 1320
Date d'inscription : 08/01/2011
Age : 23
Emploi/loisirs : Te soigner après ta dernière connerie.
Humeur : Vous voulez la version longue ou la version courte ?

Evidemment que je me renferme. Je ne voulais pas en parler maintenant, j'avais juste envie de me poser, de profiter un peu du fait de rentrer à la maison, du fait d'être à nouveau avec lui. J'ai passé des jours à redouter ses questions, et plus le temps passait, plus je savais qu'elles viendraient. Pourquoi se sent-il obligé de se montrer aussi curieux ? Je sais que je suis allé trop loin, mais je crois que je voulais aussi le voir se mettre en colère.

Pourquoi il se met pas en colère ? Pourquoi il est si prévenant ? Je ne veux pas avoir à lui dire que j'ai peur. Je ne veux pas qu'il sache que je ne nous fais pas confiance à tous les deux, parce que c'est toujours comme ça, qu'on se dispute toujours, et qu'un jour on n'en voudra plus.

Je détourne les yeux, parce que je suis incapable de le regard. Ce n'est pas que je veux pas, mais je sais que je vais tout simplement m'effondrer. Et j'en ai assez d'être comme ça, aussi pitoyable, faible, quelqu'un qu'on ramasse sans cesse pour être remise sur ses pieds.

Lentement, je secoue la tête.

—Je sais, excuse-moi, reniflé-je. Je voulais pas en parler maintenant, c'est juste difficile. Je veux pas que tu me ramasses, je veux juste être heureuse avec toi.

Je m'appuie contre le canapé sans m'y assoir et serre sa main dans la mienne, pendant que l'autre va essuyer mes larmes. Je n'ai toujours pas remis la bague. Elle doit être restée chez Mitsuki…

—Mon père est mort, j'articule. Et il m'a laissé des… tas de conneries à ramener. Je sais même pas où les mettre. C'est débile, on s'est vus quoi, une fois ? Je voulais pas en parler- Parce que c'est- Je sais pas- J'arrive pas- à réfléchir-

Je contiens un sanglot sans larmes, juste une respiration douloureuse.

—Je veux pas qu'on finisse comme ça- Qu'on se déteste, qu'on se méprise, qu'on s'éloigne… Il fallait juste... Que je réfléchisse, que je me pose. Du temps. Je ne veux pas partir. Mais il me fallait… du calme...

Cette fois, je lâche sa main pour me masser les paupières. Fatigue.

—Y a des choses qui ne s'acceptent qu'avec du temps. Parfois, c'est tout ce que je te demande. Désolée. C'est ma manière à moi d'être égoïste.



Je vole en #F54759
##   Lun 5 Déc 2016 - 22:06

Personnage ~
► Âge : 27
► Doubles-comptes ? : Sarika Kapoor
► Rencontres ♫♪ :
Huo Zhang
Huo Zhang
Master Feu Lunaire
Messages : 1284
Date d'inscription : 17/10/2012
Age : 28
Emploi/loisirs : Photographe, fouineur, emmerdeur
Humeur : Ca va, ça vient... Et quand ça vient, ça va très bien~

Pourquoi faut-il toujours que ça se passe comme ça ? Je veux qu'elle me regarde. Pas juste me sentir lourd et insistant. Je n'aime pas ce malaise. Et la voir comme ça me donne juste envie de la prendre dans mes bras. Je ne suis pas vraiment en colère je crois, juste très inquiet. Pourquoi il faut toujours qu'elle essaye de me cacher ses états d'âme ? Si la voir triste ou en colère, ou en doute, me faisait peur je serais parti depuis longtemps. Pourquoi est-ce qu'elle ne comprend pas ? Je ne m'accroche pas juste pour le plaisir, je l'aime comme elle est.

Sa réponse me serre un peu la gorge. Moi aussi je veux être heureux Princesse, même si ça veut dire que j'essuie tes larmes je m'en fiche. Tu as bien essuyé les miennes. Ce n'est pas une faiblesse de pleurer et de montrer ses sentiments. On pourrait penser le contraire avec moi mais au contraire c'est bien plus facile de toute enfermer en faisant comme si ça ne nous atteignait pas. C'est la solution du lache, de celui qui refuse de confronter ses émotions.

La confession est douloureuse et je me sens bizarrement empathique. Son père… La pensée qui me vient là tout de suite est très bizarre, mais je songe dans un flash que j'aurais aimé le rencontrer, que j'aurais voulu le voir l'amener à l'autel si on se marie un jour. Je frissonne doucement quand sa main glisse de la mienne. Je souris doucement, avance mes doigts dans ses cheveux lentement.

— D'accord. Enfin non… J'comprends que ça te fasse réfléchir mais je- Est-ce que tu as peur de ce que ça peut donner ?

Je me mordille la lèvre. Je ne comprends pas.

— Tu me connais, j'suis un peu beaucoup grandiloquent mais tu sais que je te détesterai jamais.

Je peux lui donner du temps. Je crois que je peux. J'ai juste peur ? J'ai toujours ce sentiment quelque part qui me dit que je ne suis pas assez bien pour elle et qu'un jour elle s'en rendra compte. Alors oui, j'ai peur qu'elle fasse l'autre choix. Mais peut-être qu'il vaut mieux lui laisser de l'espace si ça l'aide à mieux revenir ? Je caresse sa pommette, soupire. J'ai envie de la prendre dans mes bras mais elle n'a pas l'air d'avoir très envie de contact.

— J'ai quand même un peu peur ? Mais je te fais confiance, d'accord ? Si- Si t'as besoin de temps, je peux faire ça.


##   Dim 18 Déc 2016 - 22:23

Personnage ~
► Âge : 24
► Doubles-comptes ? : Aaron W, Ariana, Misao
► Rencontres ♫♪ :
Aoi Amazaki
Aoi Amazaki
Master Air Solaire
Messages : 1320
Date d'inscription : 08/01/2011
Age : 23
Emploi/loisirs : Te soigner après ta dernière connerie.
Humeur : Vous voulez la version longue ou la version courte ?

Alors que je me masse les paupières, je sens la main d'Huo glisser dans mes cheveux avec douceur. Un nouveau sanglot m'échappe, et quelques larmes glissent sur mes joues. Je rouvre des yeux embués vers lui, coupable et le coeur en miettes. Si j'étais plus forte je lui en aurais parlé, et je n'aurais pas fui. Mais je ne suis pas forte, et j'ai besoin de me recroqueviller lorsque je vais mal. Est-ce que j'aurais été exécrable avec lui ? Je ne veux plus jamais lui redire les choses que je lui ai dites lorsque nous nous sommes combattus. Je veux juste l'aimer, juste être heureux avec. Je ne veux pas qu'il me voie comme un fardeau, il en a déjà tellement subi l'année dernière. Il supporterait pas une vie avec moi. Il finirait par plus supporter de me voir, de m'entendre... me sentir respirer l'agacera, je serai juste-

Il faut que je me calme. Je ferme les yeux et pose ma main sur la sienne, toujours dans mes cheveux. On a beau grandir, on a beau devenir plus forts, si on a si peu confiance en nous toute notre vie, comment on pourrait soudainement devenir quelqu'un d'assuré ? Cette image que je renvoie, cette image que j'essaie de donner, je sais qu'il voit au travers. Il sait comment je suis, mais il ne comprend pas toujours que ce n'est pas contre lui. Il faudrait que je sois plus explicite. Mais c'est comme me demander de décrocher la lune ; je pourrais voler aussi loin que je le peux, je finirai par manquer d'air pour m'élever.

—Moi aussi j'ai peur, j'articule en reniflant et en m'agrippant à sa main. Je sais pas quoi faire, j'suis- j'ai pas envie de te faire du mal, mais je suis une vraie cruche, et j'avais pas envie que tu me vois comme ça, parce que j'aurai de nouveau été affreuse, je sais qu'être affreuse avec toi tout le temps et tu vas me détester, j'arrive pas à réfléchir, c'est complètement en vrac dans ma tête, j'ai- j'ai pas envie d'avoir une famille si c'est comme ça, les familles, avec des gens séparés de partout ou qui s'aiment pas, des parents qui sont encore ensemble juste pour les enfants ou juste pour l'image, j'ai p-pas envie qu'on soit juste là parce qu'on a dit qu'on serait là et parce que- parce que-

PARCE QUE JE SAIS PAS

J'inspire longuement, comme je le peux, alors que mon souffle est entrecoupé de soubresauts causés par mes sanglots et hoquets.

—Me déteste pas, je continue entre deux crises de larmes. Je ve-veux pas avoir à me poser de questions, je veux juste être avec toi-

Y a tellement pas de cohérence dans ce que je dis. Mais j'arrive plus à réfléchir, j'essaie juste de me cacher derrière mon autre main.



Je vole en #F54759
##   Dim 18 Déc 2016 - 22:45

Personnage ~
► Âge : 27
► Doubles-comptes ? : Sarika Kapoor
► Rencontres ♫♪ :
Huo Zhang
Huo Zhang
Master Feu Lunaire
Messages : 1284
Date d'inscription : 17/10/2012
Age : 28
Emploi/loisirs : Photographe, fouineur, emmerdeur
Humeur : Ca va, ça vient... Et quand ça vient, ça va très bien~

Elle pleure et je sens ma gorge se serrer. Je sais que ce n'est pas vraiment ma faute, pas cette fois, même si ça l'est un peu pour l'avoir poussé dans cet état. Je ne veux pas qu'elle soit triste. Je continue de brosser doucement sa joue de mon pouce, essuyant quelques larmes.

Je sais un peu comment elle pense, elle a toujours peur que je la déteste, que je revienne sur mon idée, que je parte. Je sais aussi que le fait d'être parti bille en tête à Hong Kong la dernière fois n'a pas aidé à la réconforter là dessus. Peut-être même que ma Masterisation a empiré tout ça. Pourtout je l'aime. Je n'ai jamais cessé de l'aimer. Même si parfois on se blesse, on se dispute, c'est quelque chose qui n'a pas changé.

Alors je l'écoute, parce que je ne peux pas savoir quoi faire, quoi dire pour l'aider si je ne sais pas quel est le problème. Je crois que ça me fait un peu mal de voir à quel point elle manque parfois d'estime d'elle-même. Peut-être que parfois j'en ai un peu trop aussi mais ça ne veut pas dire qu'elle doit se sentir rabaissée. Et la famille, ce à quoi elle pense… Je comprends que perdre son père alors qu'elle ne l'a presque pas connu a pu lui faire se poser ce genre de question. Je la prends dans mes bras doucement, frotte son dos pour la réconforter.

— Je te déteste pas.

Je la berce un peu pendant un moment en attendant qu'elle se calme. Elle a paniqué. A propos de la bague. Je n'avais juste pas réalisé à quel point. Elle a peur que ce soit un engagement trop définitif. Je pense que je n'avais pas vu les choses de son point de vue. Encore une fois. J'oublie parfois qu'on a 3 ans de différence et que si moi ça me parait normal de vouloir un peu de stabilité et une vraie "vie de couple", elle est encore étudiante et à peine majeure au Japon.

— Si tu ne veux pas te poser de question, ne le fais pas. Moi j'ai toujours juste voulu être avec toi Princesse. C'est tout ce que je veux. Je t'aime très fort, j'ai besoin de rien d'autre.

La maison, la bague, le reste. C'est des détails tout ça. L'important c'est juste nous.


##   Dim 18 Déc 2016 - 23:11

Personnage ~
► Âge : 24
► Doubles-comptes ? : Aaron W, Ariana, Misao
► Rencontres ♫♪ :
Aoi Amazaki
Aoi Amazaki
Master Air Solaire
Messages : 1320
Date d'inscription : 08/01/2011
Age : 23
Emploi/loisirs : Te soigner après ta dernière connerie.
Humeur : Vous voulez la version longue ou la version courte ?

Son étreinte me rassure mais je me lâche davantage. Mes larmes s'échappent et je reste là, comme une imbécile, à sangloter dans ses bras. Tout ça, je le gardais en moi, par peur qu'il m'en veuille ou s'en veuille, qu'il se vexe, qu'il pense que je ne l'aime pas ou que je ne veux pas être avec lui. C'est ce qu'il a dû ressentir, mais pourtant, ce n'est pas le cas, ça ne peut pas être le cas-... J'ai juste peur de ce que ça va donner, de l'engagement, de me dire que c'est à lui que je veux dire "oui" un jour, mais pas tout de suite, parce que c'est effrayant et que les responsabilités me terrorisent elles aussi.

Je me laisse bercer doucement, les yeux fermées et recroquevillée. Tout ce qu'il me dit, je le sais. Cette peur-là n'est pas rationnelle, elle est simplement fondée sur toutes les images que j'ai eues et que je n'aurais pas aimé avoir.

Ma gorge est tellement serrée que je n'arrive pas à parler. C'est tellement compliqué... Et lui ? Lui, il n'en a pas assez de tout ça ? De devoir supporter mes crises de nerfs et de larmes, de jalousie et de peur, où c'est à chaque fois lui qui trinque ?

Il me faut quelques minutes pour me calmer. Je reste accrochée à lui et essaie de me reprendre, de reprendre mon souffle et de chercher quoi répondre. Je m'essuie les yeux du dos de la main, en y étalant le peu de maquillage que j'ai.

—Pardon-, je balbutie.

Je m'appuie contre lui pour lui rendre son étreinte avec force.

—Je sais que j'aurais dû t'en parler- mais jusqu'à ce que je comprenne que c'était un problème, ils m'ont appelée- et après j'ai encore dû récupérer cette fille pour la ramener, je renifle en blottissant mon visage contre son torse. Elle était là, dans ce cimetière, et j'avais enterré mon père la veille-

Un nouveau sanglot.

—Je l'ai vu qu'une fois- Une seule fois...

Le passé ne compte pas vraiment. Je ne me rappelle pas de mes premiers pas avec lui, de la tendresse qu'il pouvait avoir en me prenant dans ses bras. Je ne me souviens de rien, et maman ne m'en parle pas. Maman ne veut plus en entendre parler. Et cette fois, j'ai peur que ce soit définitif.



Je vole en #F54759
##   Jeu 29 Déc 2016 - 18:41

Personnage ~
► Âge : 27
► Doubles-comptes ? : Sarika Kapoor
► Rencontres ♫♪ :
Huo Zhang
Huo Zhang
Master Feu Lunaire
Messages : 1284
Date d'inscription : 17/10/2012
Age : 28
Emploi/loisirs : Photographe, fouineur, emmerdeur
Humeur : Ca va, ça vient... Et quand ça vient, ça va très bien~

Je la berce doucement, lui rendant son étreinte avec un sourire que j'essaye rassurant. Je n'aime pas la voir aussi perdue, aussi mal. Et là je ne sais pas trop comment faire pour la réconforter à part la prendre dans mes bras. Enfin au moins il faut qu'elle se calme un peu.

Je ne sais pas trop si je comprends ce qui lui fait autant peur. Elle n'a pas vraiment connu son père et sa mère l'a élevé seule. Alors peut-être… Peut-être qu'elle a peur de reproduire le schéma ? De toute façon là elle n'est pas en état de me répondre vraiment si je lui pose la question maintenant. J'attends qu'elle respire un peu mieux et frotte son dos lentement en l'écoutant.

— Eh ça va aller, ok ? Pardon, je sais que je suis un boulet quand il s'agit de te réconforter.

Carrément un boulet plutôt. Mais je ne suis pas sûr de pouvoir comprendre ce qu'elle ressent. Parce que je n'ai pas du tout la même relation avec mes parents notamment. Mais je sais que reprendre le contact avec son père devait beaucoup compter pour elle.

— Tu devrais peut-être en parler avec ta mère.

Même si c'est douloureux d'en parler. Et je sais que ça l'est. Mais parfois ça aide aussi pour faire son deuil, de ne pas rester bloqué sur un souvenir triste et de se rappeler de ce qui était bien. Je me mordille la lèvre et glisse ma main sur sa nuque.

— Parfois ça fait aussi du bien d'en parler, même si c'est douloureux d'y repenser.

Je soupire doucement, essaye de trouve un peu mes mots. Faire un deuil c'est toujours quelque chose de compliqué, de personnel. Et je pense que, plus que le deuil, ce qui la rend triste c'est de ne pas l'avoir connu. Il y a surement plus. De ce que je comprends, elle s'est mise en tête une issue pessimiste. Probablement parce qu'on a eu quelques disputes pas très cools ces derniers mois. Mais je ne veux pas qu'elle renonce à ce qu'on a construit.

— Aoi. C'est compliqué à exprimer mais- Enfin toi et moi on est différents de tes parents. Je veux pas qu'on s'interdise de vivre notre histoire par peur de ne pas faire les choses biens. C'est normal de faire des erreurs, l'important c'est de faire des efforts pour les corriger.

L'important c'est nous. Juste nous. On a pas encore d'enfants et pour le moment c'est pas prévu, dieu merci ce serait un désastre.


##   Lun 6 Fév 2017 - 18:46

Personnage ~
► Âge : 24
► Doubles-comptes ? : Aaron W, Ariana, Misao
► Rencontres ♫♪ :
Aoi Amazaki
Aoi Amazaki
Master Air Solaire
Messages : 1320
Date d'inscription : 08/01/2011
Age : 23
Emploi/loisirs : Te soigner après ta dernière connerie.
Humeur : Vous voulez la version longue ou la version courte ?

Pourquoi je n'arrive plus à reprendre mon calme ? Ce n'est pas comme si c'était compliqué, hein. Respirer un grand coup, faire le vide dans sa tête. C'est comme utiliser ses pouvoirs, la première fois ; on y arrive pas du premier coup, on tâtonne, on galère, mais si on y met du nôtre, ça marche.

En soi, je n'attends pas d'Huo qu'il me console. Je n'attends pas de mots rassurants, juste vaguement une étreinte, et que les mots s'éteignent. Ils prendront peut-être leur écho plus tard, ailleurs, mais je ne veux pas parler. Pour comprendre, il le faut pourtant, non ?

Ma gorge se serre encore alors qu'Huo me parle d'en parler avec ma mère. Et je n'arrête pas de pleurer et de pleurer, comme si j'avais fermé si longtemps les valves qu'un siècle de larmes cherchait à présent à se déverser. Penser, c'est la dernière chose que je souhaite faire. Penser- à rien peut-être. Faire cesser cette voix dans ma tête, la mienne, qui me ramène toujours à voir le mal, à me poser des questions que je ne devrais pas, à ne pas me faire confiance.

Et à ne plus faire confiance aux autres.

Evidemment que je m'en fais. Je sais que nous sommes différents d'eux, de ses parents à lui, mais on a déjà eu des disputes tellement violentes, ça m'effraie de recommencer. De voir ce que ça peut donner. Je veux plus de tout ça, je veux plus…

Je réponds pas, me contente de rester contre lui. D'essayer de me calmer. Ca prend un peu de temps, mais une fois mes esprits retrouvés, je m'éloigne légèrement pour observer son visage. Il y a tellement de choses pour lesquelles je m'en veux. Là, encore, avec cette réunion, cette décision tellement difficile à prendre...

—Ca va, je lâche finalement en hoquetant, tout en essuyant mon visage trempé avec ma manche. Je... On peut laisser tomber la discussion là ? On en reparlera. Une autre fois. C'était pas une bonne journée... J'ai l'impression qu'on a pris les pires décisions possibles en plus, et...

J'espère vraiment qu'il ne m'en voudra pas. Il aurait raison. Mais pour autant... Je ne peux pas faire autrement. Prendre le temps. Recoller les morceaux. J'en ai assez d'être comme je suis. Il faut vraiment que les choses changent.

Doucement, je m'appuie contre lui. Je sais pas quoi dire. Je sais pas quoi faire. Je veux juste rester là et ne plus jamais bouger.



Je vole en #F54759
##   Dim 12 Fév 2017 - 17:41

Personnage ~
► Âge : 27
► Doubles-comptes ? : Sarika Kapoor
► Rencontres ♫♪ :
Huo Zhang
Huo Zhang
Master Feu Lunaire
Messages : 1284
Date d'inscription : 17/10/2012
Age : 28
Emploi/loisirs : Photographe, fouineur, emmerdeur
Humeur : Ca va, ça vient... Et quand ça vient, ça va très bien~

Je crois qu'elle avait besoin d'ouvrir les vannes. Il y a des jours comme ça où on se dit qu'on aurait mieux fait de ne pas se lever. Des jours où on doit prendre une décision importante qui blesse des gens, où on doit parler de choses importantes dont on sait que ça va nous faire mal. Ca ne rend pas la chose plus facile d'avoir les meilleures intentions du monde.

Tout ce que je peux faire là c'est être là, la garder dans mes bras en attendant que ça passe. Je n'ai jamais été doué pour consoler ou rassurer. Je fais des efforts à ma mesure mais je sais qu'on ne sort pas comme ça d'une situation aussi compliqué. C'est pas avec un câlin et une discussion que ça ira de suite mieux. Je peux lui donner du temps, juste essayer d'être là et espérer qu'un jour ça passe. Je peux faire ça.

J'attends qu'elle se calme un peu, essuie ses larmes et lui renvoie un sourire doux. Ca ira. On en reparlera une autre fois.

— Ce que tu veux, Princesse.

Je la reprends dans mes bras doucement, la berce un peu. Je reste un peu avec elle, sur le canapé, l'un contre l'autre pendant un moment sans rien dire. A un moment j'allume la télé pour faire un léger fond sonore et refais du thé. On ne peut pas tout soigner avec une tasse du thé, mais ça aide un peu. On peut dissoudre un peu les sanglots dans une infusion au miel et attendre que ça passe avec les mains qui se réchauffent autour de la tasse. Autant attendre que l'amertume et le deuil se diluent dans une boisson chaude.


##   
Contenu sponsorisé

 

On ne peut pas tout soigner avec des feuilles de thé || Aoi ♥

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1Terrae, Une nouvelle ère commence... :: Terrae Village.
 :: Logements Masters. :: Maisonnette d'Aoi et Huo.