Terrae, Une nouvelle ère commence...

Partagez | 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
L'heure de conquérir le monde a sonné! (PV Adé)
#   Lun 13 Mar 2017 - 22:48

Personnage ~
► Âge : 22
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 1392
Date d'inscription : 13/10/2013
Emploi/loisirs : Soit je bosse en cuisine avec Aria, soit je suis avec mon groupe les Paws up! :)
Humeur : Ça va, je vais bien!

HRp> Yeah! Ça va être très frôle! Mouahaha!!

Oooh la bonne question! C'est vrai qu'en dehors de sa relation avec Mitsu, Ys ne s'entendait pas plus que ça avec les autres Tonnerres. Voyons voir, il connait Aaron, ensuite, il connait Shinobu...et Bito... et ...euh...voilà.....OH MON DIEU! Mais il ne s'entend (presque) pas avec les autres affinités Tonnerres?!!! Non mais c'est normal, ça s'explique. C'est scientifique, lorsque deux électrons positifs se croisent, ça pète.... Ouais, ouais, doit y avoir une raison, obligé.
Enfin pour la théorie des électrons, c'est à revoir. Ce qui en convient qu'Ys n'exposera pas sa grande théorie ce soir et se contenta d'un large sourire crispé.


"On reste une équipe et on est les meilleurs."

Hum... c'est qu'une question de fierté.
Ravalant sa bière, Ys fit signe au serveur de lui offrir des pailles. Et évidemment, de leur remplir les chopes au passage. Quoi? Il fait chaud et ils ont le gosier sec.
Jouant avec sa paille dans son verre, interloqué, Ys releva leur regard sur la miss. Mouais, il n'est pas du genre à s'attarder sur une coupe de cheveux. Mais ça, ce n'était qu'une dérision, il y avait autre chose. Adé parle, elle parle beaucoup ces derniers temps. Elle sourit même. Bon elle est toujours casse bonbon, mais elle semble étrange. Elle parait heureuse.

La dévisagea du regard tandis qu'il aspirait bruyamment à l'aide sa paille, Ys ne la quittait plus du regard. Il avait un air du genre "Ouais... ouais" très suspicieux. En plus, elle ose lui demandé si lui, il avait changé quelque chose. Elle est maladroite même si elle pense contenir ses expressions faciales. Et tandis qu'elle tente de noyer le poisson, Ys ne l'écoute que d'une oreille tandis que son cerveau roule mille à l'heure.


*Elle est maquillé.... elle a changé de coupe... elle sourit... on dirait même qu'elle est gentille... On dirait que....que....!!!!!!!!!!*

"AH! T'ES AMOUREUSE!!!" Fit-il en la pointant du doigt.

Un chef d'accusation a été déposé. Adé est accusée d'avoir des sentiments autre que la destruction, la haine, la moquerie et on en passe. Elle a un coeur! Prenant deux secondes de réflexion sans bouger d'un pouce, Ys éclate soudainement de rire.

"Maaahh !Nonnnn! C'est possible? C'est trop zarb en fait. Tu pourrais donc être capable d'autre chose que de vouloir l'apocalypse?!"

Non il ne s'en prive pas. Il aime la provoquer et ce sous toutes les formes. Du moment qu'elle est folle de rage et rouge comme depuis quelques secondes, c'est qu'il a gagné. Ça lui suffit. Qui ne connais pas l'animal? Et sa soif d'attaque n'est jamais satisfaite qu'il a encore besoin d'en rajouter. Cette fois, il parait plus calme, mais ce n'est qu'une appréhension. Légèrement posé en avant, menton posé dans le creux de sa main, il reprend, un fin sourire taquin en coin.

"Et je connais cette délicieuse personne? Ou tu l'as déjà dévoré?"

Et dire qu'il ne pensait rien de tout ça. Il n'était même pas certain de ce qu'il accusait. Disons que pour lui, deviner Adé amoureuse serait trop hilarant. Ahahaha!!....et si c'était vrai?!







Spoiler:
 
#   Dim 19 Mar 2017 - 10:47

Personnage ~
► Âge : 18
► Doubles-comptes ? : Asbjorn Andreassen
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 445
Date d'inscription : 07/05/2016
Age : 18
Emploi/loisirs : Regarder danser les étoiles.
Humeur : Taciturne.

Oula. Sourire crispé du côté d’Ys. Qu’est-ce qui lui prend ? Il me balance ensuite une histoire d’équipe et de meilleurs. Je hausse les épaules, réfléchissant à mon rapport avec les autres Feux… Inexistant. Je n’en connais aucun. Je n’arrive pas à y croire, mais je n’en connais réellement aucun. Les Tonnerres, je vais bientôt pouvoir en faire un listing, mais les Feux… Rien.

Le rouquin nous commande une nouvelle tournée ainsi que des pailles. Je pose un regard un peu perplexe sur ces dernières et enlève la mienne de mon verre.

- Gamin, lâché-je avec un sourire taquin.

Je bois une gorgée de ma bière avant de manquer de m’étouffer avec.

Serait-il devenu dingue ? Ou bien il est déjà saoul. Cela doit être cela. En fait, il ne tient absolument pas l’alcool et se met super vite à raconter tout un tas de bêtises. Mais qu’il arrête de rire ! Qu’il me laisse en placer une ! Co- comment cela « dévoré » ? MAIS NON JE NE DEVORE PERSONNE, MOI !

- Moi ? Amoureuse ? Aha tu me fais bien rire, Ys !
lâché-je avec un rire amusé.

Wouah. Même moi suis épatée du contraste entre ma panique intérieure et mon air parfaitement détendu. Là, ce serait à la limite du flippant. Mes joues ont repris une couleur normale, parfait. Par-fait.

- As-tu sincèrement cru une seconde que je puisse avoir ce genre de sentiments ? Tu te trompes bien sur mon compte, dis-moi !

Je porte mon verre à mes lèvres, prenant quelques gorgées du liquide en levant les yeux au ciel avant de continuer mon speech, tout à fait convaincue. De toutes façons, je ne peux avoir l’air que convaincu puisque je ne suis réellement pas amoureuse. N’est-ce pas ?

- Je ne sais pas ce qui t’a fait croire cela, mais tu ferais mieux de vite ôter ces idées absurdes de ton esprit, rouquin ! Ah et…

J’avance un peu ma main pour venir coller une pichenette en plein milieu du front du Tonnerre avant de bien me replacer sur ma chaise.

- Cela, c’est pour le « dévoré ». Pour qui m’as-tu prise ? J’ai des principes !




♥:
 
#   Dim 19 Mar 2017 - 21:36

Personnage ~
► Âge : 22
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 1392
Date d'inscription : 13/10/2013
Emploi/loisirs : Soit je bosse en cuisine avec Aria, soit je suis avec mon groupe les Paws up! :)
Humeur : Ça va, je vais bien!

D'un haussement d'épaules, et Ys garde les pailles pour lui. Tant puis, deux en même temps, ça pourrait lui donner une chance d'être enfin saoul plus rapidement. Ouais enfin, c'est ce qu'ils disent hein?! Avec une paille et tout le tralala... jusqu'ici ce fut un échec. Mais l'espoir fait vivre.

De toute façon, c'était la tête que lui tirait Aby qui le rendait heureux. Ce qui redoubla dans son rire. Sérieusement, elle prenait trop au sérieux tout ce qu'il lui disait. Cette histoire d'amourette n'était qu'une supercherie. Mais elle, elle lui répondait le plus naturellement du monde. C'est assez intriguant en soit.
Non mais elle répond un peu trop pour le coup. Bon, elle ne panique pas non plus. Pourtant, elle émet même qu'elle ne puisse pas être une humaine émettant des émotions.


"Arrêtes, tu vas me faire pleurer..." Fit ce dernier avec un sourire en coin.

Non mais elle se sous estime là? Genre, elle ne tomberait pas amoureuse?
Mais Ys n'aura pas le temps de répondre d'avantage, qu'il l'observa faire. Ses yeux suivent sa main se rapprochait et il n'eut pas l'idée de reculer. L'idiot reçoit une pichenette qui, sur l'instant de la surprise, l’obligea à fermer les yeux.
D'un air faussement blasé, il observa la rouquine se défendre sur un ton amusé.


"T'as des principes? Du genre?? Ah siiii! T'es comme la mente religieuse. Tu forniques et ensuite tu leur bouffe la tête...."

Lui lance un regard de défis, Ys but de nouveau sa bière. C'est vraiment drôle de taquiner un Feu. Il réponde au quart de tour!
S’affaissant sur sa chaise, le Tonnerre sortit une nouvelle cigarette avant de reprendre, cette fois plus calme.


"Sérieux, tu me fais rire. Comme si tu ne pouvais pas être amoureuse... Genre t'es un humain incapable d'avoir ce genre de sentiments?! On ne me la fait pas à moi!"


Ouais non mais sérieusement, il est le gars qui pensait ne jamais aimé ou être aimé. Il avait rejeté tout sentiment proche de cet ensorcellement. Et aujourd'hui, il se rend bien compte que n 'importe qui avait le droit à une seconde chance.







Spoiler:
 
#   Lun 27 Mar 2017 - 16:35

Personnage ~
► Âge : 18
► Doubles-comptes ? : Asbjorn Andreassen
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 445
Date d'inscription : 07/05/2016
Age : 18
Emploi/loisirs : Regarder danser les étoiles.
Humeur : Taciturne.

Ys est moqueur et taquin, comme toujours. Il s’amuse de mes réponses, les tourne en dérision. Et pour le coup, cela m’arrange fort. Voilà le type de rapports qui me plait avec le Tonnerre : s’envoyer des piques, se tacler verbalement. Nous la jouer confessions intimes et grande introversion, non merci. En revanche, lever les yeux au ciel face aux idioties qu’il me sort, avec plaisir.

- Ah. Serais-tu donc capable de verser des larmes, Ys ? Moi qui croyais ton cœur de pierre ! répliqué-je avec amusement.

Mais mon sourire laisse vite place à un regard sombre qui vient se poser sur le visage du garçon lorsqu’il me compare à une mante religieuse. Petit bâtard. Il va souffrir, je le promets. Quand et comment, je n’en sais rien, mais la vengeance sera fort sympathique, soyez en certains. Avec lenteur, sans lâcher le garçon de mes yeux dans lesquels flotte une lueur rebelle, je porte mon verre à mes lèvres en bois quelques gorgées.

- Je suis morte de l’intérieur, ne le savais-tu pas ? En attendant, j’aimerais comprendre pourquoi tu te sens soudainement si concerné par les sentiments que je suis capable de ressentir ou non. Ne sommes-nous pas qu’associés ? Te préoccuperais-tu soudain de moi comme d’une amie ?

Coude appuyé sur la table, je viens poser mon menton dans le creux de ma main, un sourire goguenard étirant mes lèvres. Le connaissant, il va rapidement trouver un moyen d’éluder la question, de l’ignorer ou d’y trouver une réplique bien piquante. Je reprends la parole avant qu’il ne le puisse :

- En tout cas, si j’étais toi, je ferais attention. Si je suis une mante religieuse évoluée, peut-être suis-je non seulement capable de manger la tête de mes amants, mais aussi de toute personne restant un peu trop avec moi.


Je croise les bras sur ma poitrine et me laisse aller en arrière contre le dossier de ma chaise. Je fouille dans les poches de mon manteau en en sors mon tabac pour me rouler une cigarette que j’allume et dont je tire une taffe satisfaisante.

Ok, j’aurais pu trouver mieux à répliquer. Mais au moins, je ne suis pas restée sans rien dire. Et puis, autant plaisanter de ses vannes. Sinon il serait capable de me dire que je suis susceptible, le sale gosse.




♥:
 
#   Mar 28 Mar 2017 - 21:38

Personnage ~
► Âge : 22
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 1392
Date d'inscription : 13/10/2013
Emploi/loisirs : Soit je bosse en cuisine avec Aria, soit je suis avec mon groupe les Paws up! :)
Humeur : Ça va, je vais bien!

Une soirée avec Aby, cela rime avec taquinerie! C'est beau, on se croirait poète!
Heureusement, tout cela n'est que bon enfant. Aucune méchanceté. Aucun regard de travers. Ils ne cherchent pas pour autant à s'apprendre d'avantage. Tout viendra, doucement.
Aby sait jouer de la répartie et elle n'hésite pas un seul instant. Quitte à laisser le garçon sans voix, sans même lui laisser le temps de répondre.

Ce dernier la fixe de ses yeux rouges tout en continuant de boire à la paille sa précieuse bière. Elle fait la maline la mente religieuse. Elle est rieuse ce soir et de bonne humeur. En vérité, il ne l'avait que très rarement vu de mauvais poil. Pas mauvais poil parce qu'elle aurait marché dans une flaque en chaussette, non, la mauvaise humeur où elle tire une tronche plus de trois mètres et vous flingue rien que par le regard.

D'un air d'indifférence, le Tonnerre use de son arme. Autrement dit, il relève suffisamment la tête pour se servir de sa paille comme d'un lance roquette. Malheureusement, il la manque et ça passe pas loin de son visage. Il faut que certaines personnes l'ont vu faire malgré le spectacle qui était déjà donné sur la scène. On dirait bien qu'ils sont choqués. Bande de gonzesses, c'est juste de la bière! Et en plus, il ne l'a pas touché; C'était surtout pour la surprendre. Elle a quand même dit qu'elle pourrait le bouffer. Si, si, il faut lire à travers les lignes.


"Ah! Dommage. J'ai failli rendre service à l'humanité. Tant puis on fera avec!" Fit-il de son grand sourire de vaurien.

"Et puis c'est trop complexe. Notre relation est trop complexe. Je ne sais pas comment je devrais te considérer."

Ce dernier joue au malheureux. Il se donne la peine de la jouer mélo drame tout en portant une main sur son torse, comme abattu par son triste sort. Néanmoins, il est vrai que leur relation est assez particulière. Amis sans m'être. Coéquipier dans une guerre inexistante. Qui sont-ils?! Pourtant, ils passent de bons moments ensemble, sans aucune pression. Surement que tout cela résumé à de simples soirées où il était permis de faire des conneries. Un moyen de défoulement, d'échapper à la triste réalité qu'était leur monde.

Buvant d'un trait le restant de sa bière, Ys fit automatiquement signe au garçon de ramener autre chose dont il fit rapidement la commande. Cette fois, son ton semble plus posé, bien qu'il ne pouvait s'empêcher de sourire.


"Tu connais l'hydromel? Tu vas voir, tu vas vite être une droguée!"







Spoiler:
 
#   Mar 11 Avr 2017 - 13:21

Personnage ~
► Âge : 18
► Doubles-comptes ? : Asbjorn Andreassen
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 445
Date d'inscription : 07/05/2016
Age : 18
Emploi/loisirs : Regarder danser les étoiles.
Humeur : Taciturne.

EH ! Mais c’est qu’il a voulu m’attaquer, le chenapan ! Je hausse des sourcils moqueurs alors qu’il me rate. Ys affirme en plus qu’il aurait rendu service à l’humanité s’il m’avait eu. Qu’est-ce que ce sourire de sale gamin qu’il me lance ? Je vais le remettre à sa place, il ne va rien comprendre.

- Plaisanterais-tu ? Et comment feras-tu pour conquérir le monde sans moi ? Tu n’es rien, sans moi.

J’y ajoute un clin d’œil assuré. Mais alors que je tire une nouvelle taffe de ma cigarette, le Tonnerre, main sur le torse pour tomber complètement dans le mélodramatique, m’affirme que notre relation est trop complexe. Je pose des yeux blasés sur son visage et lui réponds sur un ton d’évidence :

- Mais voyons. Cela est pourtant tout à fait simple.

Je laisse planer le mystère en portant avec lenteur mon verre à mes lèvres, mon regard planté dans celui d’Ys. Enfin, au bout de quelques secondes, j’achève :

- Je me sers de toi pour que tu sois mon serviteur lorsque nous aurons enfin imposé notre pouvoir de roux sur le monde.

Pas la moindre trace d’humour dans mon ton ou sur mon visage, pas même un petit tic à l’œil ou un coin de lèvres qui remonterait discrètement.

Imitant le rouquin, j’achève mon verre. Le garçon passe d’ailleurs une nouvelle commande avant de me demander si je connais l’hydromel. Amusée de sa question, je lui offre un sourire faussement condescendant.

- Moooh qu’il est mignon à croire qu’il va m’apprendre quelque chose. Bien sûr que je connais l’hydromel. Pour qui m’as-tu prise ?

Je lui tirerais presque la langue. Presque. Please, il me reste un minimum de fierté et de dignité voyons. Au lieu de cela, je termine ma cigarette et l’écrase minutieusement sur le cendrier posé au centre de la table. Le serveur nous rapporte pendant ce temps nos commandes et j’attrape mon verre pour en prendre une gorgée.




♥:
 
#   Mar 11 Avr 2017 - 22:03

Personnage ~
► Âge : 22
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 1392
Date d'inscription : 13/10/2013
Emploi/loisirs : Soit je bosse en cuisine avec Aria, soit je suis avec mon groupe les Paws up! :)
Humeur : Ça va, je vais bien!

Le Tonnerre se contente de laisser un sifflement entre les dents quand la jeune femme se croit plus maline. Non mais genre, comme si elle était indispensable pour conquérir le monde?! Personne ne l'est, n'importe qui. C'est la dure réalité de la vie. Il suffit d'un peu de temps ou presque pour vous oublier. C'est ainsi.
Mais Ys n'ira pas jusque là, il se contente de se taire et d'en rire. Il ne voudrait pas que cette soirée tourne aux mélo drames, tout cela, ça arrive suffisamment tout seul sans prévenir pour les insister à s'inviter.

Cependant, le garçon prend le temps d'une pause. Il est tout ouïe. Aby semble avoir une révélations à faire et par n'importe laquelle. Pour l'heure, Ys avait simplement sous entendu, sans jamais rien prendre au sérieux, comme à ses habitudes. Mais cette dernière se joue mystérieuse et intrigante. Le rouquin se tait, il se penche légèrement en avant pour mieux entendre quand soudainement le verdict tombe. Sans voix, il la fixe de longues secondes avant de pouvoir réagir.


"Je saurai pas dire ce qui est vraiment flippant: que tu puisses être sérieuse ou ce que tu viens de dire...."

Ouais c'est flippant. Avec Aby, c'est bien le problème, parfois, on ne sait plus sur quel pied danser. Et puisqu'Ys est une personne qui va vite, autant dire qu'il perd rapidement pied. Mais ils sont interrompus, et Ys ne saura jamais si c'était vrai. Enfin du moins, il finira bien par le deviner, avec le temps. Le serveur les sert. Deux hydromel en plus de deux autres bières. Cette soirée promettaient d'être très... brutale au levé.

"Tu m'excuseras mais tu ne savais pas qui était Sarah. C'est que je ne voudrais pas t'éblouir de mes connaissances." Fit'il d'un air moqueur.

Malgré tout, il prit le temps de savourer cette boisson. C'était vraiment un délire et même une fois le verre terminée, il pouvait sentir le sucré du miel resté sur ses lèvres. Un délice. Et c'est en se léchant les babines, qu'il jeta un dernier coup d'oeil à son verre pour être sûr de n'y avoir rien laissé.

"Dommage que ce soit trompeur ce truc..."

Reposant son verre, Ys s'alluma une nouvelle cigarette. Cette fois, il se fait plus sérieux. Du moins, il laisse la plaisanterie de côté et s'intéresse au cas d'Aby.

"Alors t'as finis par y prendre goût?"

Evidemment, il souhaitait savoir si la jeune femme se sentait chez elle. Depuis qu'elle avait posé sa valise, du temps s'était écoulée. Et le Tonnerre se souvenait de sa sauvagerie. Si, si. Elle n'était pas douce, du moins, moins qu'elle ne l'était ce soir. Alors il aurait aimé savoir si elle avait réussi à y creuser son trou, se créer des liens d'amitié. Surtout qu'il y a peu de temps, tout le monde avait eu droit à un entretien chez le Psy....super speed daiting!







Spoiler:
 
#   Mar 11 Avr 2017 - 22:25

Personnage ~
► Âge : 18
► Doubles-comptes ? : Asbjorn Andreassen
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 445
Date d'inscription : 07/05/2016
Age : 18
Emploi/loisirs : Regarder danser les étoiles.
Humeur : Taciturne.

Parfois Ys parait ne plus savoir si je suis sérieuse ou non. Il répond d’une manière un peu trop grave, pas assez décalée. Son regard se fait plus perplexe, et sans même être Sensitive ou d’un naturel particulièrement empathique, je peux sentir qu’il ne sait plus que penser. Alors je souris un peu plus doucement et laisse dans mon regard se peindre une lueur d’amusement pour lui signaler que je plaisante.

Le plus drôle est probablement que seulement quelques secondes après être resté sans voix, le Tonnerre me lance une vanne bien sentie et que le jeu reprenne comme avant. C’est d’ailleurs en buvant mon verre d’hydromel que je hausse des sourcils, le coin des lèvres remonté en un sourire dubitatif. Je reprends la parole en posant la boisson :

- Tout à fait, cher Ys, je n’ai jamais osé te l’avouer mais tu m’éblouis parfois par ta culture si étendue et cette intelligence qui te caractérise si bien.

Un rire amusé s’échappe d’entre mes lèvres légèrement endormies par l’alcool. Le rouquin n’a pas tort, l’hydromel est assez trompeur. Le goût sucré fait passer la boisson comme un soda tout en tapant plus fort.

Puis le Tonnerre se fait sérieux et me demande si j’y prends goût. Un instant, je ne comprends pas où il veut en venir. Mais doucement, le chemin se fait, les souvenirs reviennent. La dernière fois que nous nous étions vus, il m’avait affirmé qu’il sentait que je ne savais pas poser mes bagages. Je plante mon regard dans le sien quelques secondes puis hausse des épaules :

- L’être humain prend goût à tout, Ys.

Je ne dirai rien de plus ce soir, même avec l’aide de l’alcool. Je ne suis pas encore prête à tout laisser échapper. Il me faut un peu plus de temps. Un jour, peut-être que j’y arriverai. Pas ce soir.

La soirée se passe doucement. Nous rions, nous parlons, buvons peut-être un peu trop. Probablement même, car sans que je ne m’en rende vraiment compte, nous sommes dehors. Nous nous dirigeons vers l’institut un poil trop bruyamment et rejoignons sur un dernier sourire nos chambres respectives. L’une de mes dernières pensées alors que je pose ma tête sur l’oreiller est de me demander si nous avons payé avant de partir. Rien n’est moins sûr, je le crains.




♥:
 
 

L'heure de conquérir le monde a sonné! (PV Adé)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 3Terrae, Une nouvelle ère commence... :: L'Institut Terrae. :: Toit de l'institut
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3