Terrae, Une nouvelle ère commence...

Partagez | 
Aller à la page : Précédent  1, 2
La paresse est mère du génie… (PV Akihiko)
#   Jeu 30 Juin 2011 - 9:56

Personnage ~
► Âge : 12 ans
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 378
Date d'inscription : 22/02/2011
Age : 25
Emploi/loisirs : Un petit carillon musicale accompagné d'un parfum de fleur sauvage.
Humeur : Dans la joie et la bonne humeur!

Je le regarda partir vers un groupe de filles sans comprendre...Lorsqu'il revint cependant, il répondit à ma première question en me disant qu'elle avait découpé plein de gens. Façon de dire, en fait, qu'elle avait tué des gens de sang-froid sans remords. Mon sang ne fit qu'un tour dans ma poitrine. Je le regarda, éberlué, ne comprenant pas pourquoi il me disait. Pourquoi...pourquoi il inventait des bêtises pareilles??? Qu'est-ce que cela pouvait bien lui apporter? Automatiquement, ma réponse aurait été rien. Mais alors...si il n'a rien à gagné, est-ce qu'il dit la vérité? Non, je ne voulais pas croire ça, je refusais de le croire! Riri-chan...elle était gentille, elle avait été gentille avec moi, elle m'avait parlé, elle m'avait acheté de la nourriture et de quoi boire. Je ne pouvais pas m'imaginer cette riri-chan méchante et tuer des gens. Je lança à regard noir à Zero-kun:

-Vous êtes vraiment méchant pour dire des choses comme ça!

Je me retourna pour partir, ne voulant plus le voir, ne voulant croiser son regard, sa voix si désagréable, son mépris et sa prétention si protubérante! Je ne voulais plus avoir affaire à lui! Mais sa seconde réponse m'intrigua. En ce qui concernait l'entrainement, il me proposait du sang-froid? Là par contre, je devais bien avouer que je ne le suivais pas. Si il y a bien quelqu'un qui doit s'entraîner à avoir du sang-froid, c'est bien. Après tout, c'est lui qui m'as agressé alors que je lui avais parlé poliment, ne connaissant pas son nom.
Tout ne me retournant, je le fixa d'un regard perçant:

-Je ne vois pas pourquoi vous souhaiter m’entraîner au sang-froid puisqu'il la personne qui en a le plus besoin semble être toi, Zero-kun! Mais je suis un peu curieux de savoir ce que tu veux faire...

Je vous ai déjà dit que mon gros défaut était ma curiosité? Il me semble oui mais je le répète encore. Et je sens qu'elle va m'attirer de gros problème.


#   Ven 1 Juil 2011 - 19:11

Personnage ~
► Âge : 18
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 236
Date d'inscription : 22/06/2011
Emploi/loisirs : #Stock Exchange
Humeur : #Furieux

-Vous êtes vraiment méchant pour dire des choses comme ça!

Il me dit ça en me lançant un regard noir. Quoi, je dis la vérité ! Il se retourna pour partir, mais lorsque je lui annonçai le genre d’entrainement, il se retourna, et avec un regard perçant, il me dit :

-Je ne vois pas pourquoi vous souhaiter m’entraîner au sang-froid puisqu'il la personne qui en a le plus besoin semble être toi, Zero-kun! Mais je suis un peu curieux de savoir ce que tu veux faire...

Un sourire moqueur éclaira mon visage. Je sortais mon Iphone et composait le numéro de ma sœur, qui semblait connaitre parfaitement ce gosse. Au bout de quatre sonneries, elle décrocha :
- Allo ?
- Akihiko , sais-tu quelque chose concernant son passé ?
- Hiko’-kun ?Tu le connais… ? Bah… il m’a dit que sa mère était fleuriste, qu’ils habitaient à Shinjo, et il y a eu un incendie. Sa mère a surement été effacée à cause de l’incendie à mon avis. Et pour-
- Merci pour l’info’, je te rappelle après !

J’éteignais l’Iphone. Je m’étais éloigné d’Akihiko pour qu’il n’entende pas la conversation. Revenant vers lui, je lui lançais un sourire provocateur. Incendie ? Sa mère ? Alors ce gamin… Parfait. Alors, mon petit Akihiko… vas-tu garder ton sang-froid devant un petit incendie… ? Il est vrai que j’ai du mal à garder mon sang-froid dans des situations quotidiennes comme celles-ci, mais lors d’un combat, on se demande si je suis humain pour garder autant mon sang-froid. Je tendais la main vers le groupe de filles, qui étaient près d’un arbre, et fit apparaitre du feu autour d’elles. Celles-ci commencèrent à crier et à s’effondrer à terre. Aucune personne extérieure au groupe n’osa s’interposer. Je perdis ensuite le contrôle de mes flammes, trop hautes, trop brulantes, pour s’éteindre avec cent litres d’eau. Le feu gagna les buissons.


- Fichtre, j’ai perdu le contrôle… ! –dis-je d’une voix nonchalante.

Le Feu qui s’éparpillait dans la cour ressemblait à… un incendie.




« Wanna see my awesome slice of hell?  »

Is it too late...?:
 
#   Dim 3 Juil 2011 - 12:13

Personnage ~
► Âge : 12 ans
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 378
Date d'inscription : 22/02/2011
Age : 25
Emploi/loisirs : Un petit carillon musicale accompagné d'un parfum de fleur sauvage.
Humeur : Dans la joie et la bonne humeur!

Je le regardai s'éloigner, sans comprendre. Oui, pourquoi partait-il? Il n'avait pas apprécié ce que je lui avais dit? Je l'avais vexé? Je ne voulais pas être méchant mais je voulais simplement savoir c'est tout. Je ne le comprenais pas...Lorsqu'il raccrocha la téléphone, un sourire baigné son visage. Un sourire. Pourquoi? Oui, pourquoi souriait-il? Qui avait-il appelé? Et pourquoi avait-il appelé cette personne? Me tête était pleine de questions, pleines de questions sans réponse...Je me sentais extrêmement vulnérable à ce moment-là, je sentais que tout m'échappai, que rien ne me protéger. Je serra le cristal de Shizu-chan dans mes mains, pour retrouver un semblant de force. A quoi il jouait? Qu'est-ce qui le fait sourire ainsi? J'eus bientôt le réponse à mes questions...

Sans élément annonciateur, un cercle de feu entoura les jeunes filles qui admiraient Zero-kun plus tôt. Un cercle de feu immense, chaud, je pouvais sentir sa chaleur d'ici, je sentais les morsures des flammes malgré la distance qui me séparait de lui...Les filles prisonnières commençaient à hurler! A avoir peur....à paniquer...Elle n'arrêtaient pas de crier...d'appeler à l'aide...Et le feu, il se propageait... rapidement, enflammant les buissons et la verdure aux alentours. La chaleur étaient de plus en plus écrasante et les filles prisonnières semblaient commencer à suffoquer. Et moi je restai figé, paralysé...

Tout me revenait en mémoire...Ces...ces souvenirs que j'avaient tant tenté d'obscurcir, que j'avais tant essayé d'oublier en m'entraînant, en m'occupant, en dormant le moins possible pour ne pas revoir cette scène dans mes cauchemars...Ce jour où je rentrai tranquillement de l'école...Ce jour où tout avait commencé.
"Maman, maman!!! "
Les larmes coulaient sans fin le long de mes joues tandis que que tout ce que j'avais dissimulé ces derniers mois me revenaient en plein visage, avec une telle violence et une telle précision que j'en vacilla. Mes jambes tremblaient, j'étais secoué de spasmes violents tandis que je contemplais avec horreur la boutique de ma mère brûler.
Souffrance
Terreur
"MAMANNNNNN"!!!!

J'avais hurlé pour de vrai. J'avais crié de toute mes forces en direction des flammes qui retenaient les filles, perdant complètement pied avec la réalité. Je sentais le désespoir me gagner, me remémorant mon impuissance et ma simple horreur à l'idée d'admettre la réalité sous mes yeux.
Puis soudain, tout changea. Mon corps, secoué de sanglots violents depuis le début du feu, se raidit tout un coup. Mes poings se serrèrent et la colère tari les larmes que j'avais déjà tant versées. Je releva les yeux vers le cercle de flammes. Ils étaient à présent bleus, aussi bleu que l'océan.
Je m'approcha des flammes et, d'un grand geste de la main, une immense colonne d'eau jaillit devant moi. Elle se contorsionna, comme un serpent pour entourer les flammes du cercle puis se resserra sur elles, les éteignant sans difficultés, tout en épargnant les filles. Le serpent aquatique se leva vers le ciel et explosa en une pluie torrentielle, qui acheva d'éteindre les dernières flammes qui enflammaient les buissons alentours.
Je me tourna vers Zero-kun, la colère faisant vibrer ma voix:

-Tu l'as fait exprès!

Les gouttes de pluies se transformèrent en petites épines de glaces, qui filèrent droit vers zero-kun, à une vitesse hallucinante.




#   Lun 4 Juil 2011 - 11:31

Personnage ~
► Âge : 18
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 236
Date d'inscription : 22/06/2011
Emploi/loisirs : #Stock Exchange
Humeur : #Furieux

Comme je l’avais prévu, le gamin resta paralysé devant la scène. Il commença à pleurer, ses jambes tremblaient, il était secoué de spasmes violents. Il cria même « Maman ». Pendant un court instant j’eu pitié de lui. En réalité, je n’avais pas perdu le contrôle de mes flammes, et les filles qui suffoquaient… ne suffoquaient pas réellement. Le feu ne les brulait pas, et la chaleur était maitrisée, afin qu’elles ne meurent pas d’asphyxie. Je les avais prévenues, elles avaient acquiescées. Le gamin serra les poings, arrêta de pleurer comme un débile. C’est bien. Il s’avança vers les flammes bleues, et fit jaillir une colonne d’eau (assez immense) pour éteindre le cercle de feu autour des filles. La colonne d’eau explosa en une pluie torrentielle (on se croirait dans Naruto, je vous jure !) pour éteindre les buissons qui prenaient feu. Il était en colère : appelait-il cela garder son sang-froid ?

-Tu l'as fait exprès!

Comme je l’avais une fois de plus prévu (vive mon 200 de QI), ses gouttes de pluie se transformèrent en glace et filait droit vers moi. Un petit sourire éclaira mon visage. On ne joue pas à ça avec moi. Une énorme barrière de feu, m’entourant, apparut. Les flammes étaient hautes, fières, et dansaient. Les petites épines se transformèrent en vapeur au contact du feu brulant que je contrôlais. Lorsque toutes les épines furent transformées en vapeur, je fis disparaitre ma barrière. Ah, fichtre ! Il y a encore une épine qui file droit vers moi. Je sais, moi aussi je t’aime. Je t’aime beaucoup petite épine. Mais malheureusement, je suis dans l’obligeance de te détruire. En une fraction de seconde, je manipulais le corps d’Akihiko de sorte à ce qu’il se prenne son épine lui-même. On se calme, je fais un entrainement. Pas un combat.

- C’est un entrainement, « Hiko’-kun », pas un combat. Donc tes attaques, tu te les fous là où je pense. –dis-je avec un sourire moqueur-, ensuite ne t’inquiète pas, Akari ne m’a pas dévoilé ton passé pour que je te fasse mal, elle ne savait même pas ce que j’allais en faire. Elle pensait que j’allais mettre dans ça dans un dossier, alors ne la méprise pas. Ensuite, voilà la preuve que tu n’a pas de sang-froid. Enfin, les jeunes filles ont accepté que je les brule. Enfin, qu’elles soit entourées d’un cercle de flammes, donc tu te calmes.




« Wanna see my awesome slice of hell?  »

Is it too late...?:
 
#   Mer 6 Juil 2011 - 10:20

Personnage ~
► Âge : 12 ans
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 378
Date d'inscription : 22/02/2011
Age : 25
Emploi/loisirs : Un petit carillon musicale accompagné d'un parfum de fleur sauvage.
Humeur : Dans la joie et la bonne humeur!

Concentré, je ne fus pas surpris pour le moins du monde lorsqu'il dressa son mur de feu. Le regardant brûler mes épines, j'esquissa un bref sourire. Il ne perdait rien pour attendre. Je savais très bien que, tôt ou tard, je me retrouverai de nouveau face à lui et cette fois-ci, il le paierai cher! Je sentis mon corps basculer hors de ma volonté quelques secondes après. M'y attendant un peu, pile à ce moment-là, une vision me parvint, nette, claire, précise, mais toujours aussi épuisante... Comme si je me prenais un coup de poing dans la crâne. Je voyais qu'il cherchais à me manipuler de façon à ce que je lui serve de bouclier humain contre l'épine qu'il n'avait pu terrasser. Lorsque la vision s'acheva, j'étais positionné à l'endroit précis où je m'étais vu auparavant. Là, d'une brusque impulsion, je mobilisa la nouvelle énergie qui émanait et brisa son emprise sur mon corps avant de me décaler pour que l'épine aille se planter dans son corps. Je m'éloigna alors, complètement essoufflé, sentant déjà mes pouvoirs m'abandonnaient, et la fatigue me toucher. J'eus juste la force de relever la tête vers lui, et de lui parler une dernière fois.

-Je me moque de ce qu'à fait Riri-chan. Ce n'est pas grave si elle ne savais pas. En revanche, toi tu savais! Et ce que tu as fait est tout simplement ignoble. Tu es un être méchant et abject Zero-kun. Quand bien même, elles étaient volontaires, cela ne te donne pas le droit de jouer avec la vie des gens ainsi.

Mes yeux étaient tristes. Oui, parce que moi-même j'étais triste. J'étais triste pour lui, qui ne voyait même pas où étaient les limites des choses, de la bonté et de la courtoisie. Pour quelqu'un qui dit être célèbre, Il n'était pas tellement courtois selon moi.

-Je pense que tu n'as pas d'amis Zero-kun...et de cette manière, en jouant ainsi avec le monde, tu n'en auras jamais. C'est là que Riri-chan est différente de toi!

Trop fatigué cette fois-ci, je me sentis lentement couler dans un rêve cotonneux et douillet. Je ferma les yeux sans m'en rendre compte et m'endormit dans les bras de quelqu'un que je désespérais de revoir, quelqu'un qui me manquait temps.

-Maman...


#   Sam 9 Juil 2011 - 11:59

Personnage ~
► Âge : 18
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 236
Date d'inscription : 22/06/2011
Emploi/loisirs : #Stock Exchange
Humeur : #Furieux

L 'épine de glace se brisa au contact de mes muscles. J'avais compris pourquoi le gamin avait réussi à se défaire de mon emprise. Il devait me remercier plutot que de sortir des sottises de tout genre. Il venait de "passer" étoile. Je l'avais lu dans un livre.

-Je me moque de ce qu'à fait Riri-chan. Ce n'est pas grave si elle ne savais pas. En revanche, toi tu savais! Et ce que tu as fait est tout simplement ignoble. Tu es un être méchant et abject Zero-kun. Quand bien même, elles étaient volontaires, cela ne te donne pas le droit de jouer avec la vie des gens ainsi.

C'est déjà ça. Il n'en voulait pas à Akari. Je ne voulais pas détruire les relations amicales de ma soeur. Après tout, combien de fois a-t-elle pleuré à cause de ses amis? Oui, je méchant et abject. Bah excuse moi mon cher, elles n'avaient qu'à refuser. Je leur ai quand meme demandé leur permission. D'autres se seraient contenté de les bruler, hein... Il parlait vraiment comme un... adulte, ce qui me surpris un peu. Je vis son expression triste. Attendez, je devine un peu: il était triste pour moi? Il se croit vraiment dans Naruto, lui...

-Je pense que tu n'as pas d'amis Zero-kun...et de cette manière, en jouant ainsi avec le monde, tu n'en auras jamais. C'est là que Riri-chan est différente de toi!

Tout à fait tort. J'en ai...un. Bon, d'accord, UN, mais c'était déjà ça. Et je n'en voulais pas plus. Tout simplement parce-que je ne veux pas souffrir. Oui, tu n'a pas tort, gamin. De toute façon ,Akari peut etre amie avec n'importe quelle weirdo... Soudain, le gamin tomba dans mes bras, endormi. Et il dit:

-Maman...
- Tss... J'arrive pas à croire qu'un gamin comme toi ait gagné mon respect... Je peux comprendre pourquoi Akari est devenue ton amie et t'a permis de l'appeller "Riri-chan". Bon...

Je déposai Akihiko sur le banc, puis allais m'excuser auprés des jeunes filles qui dirent qu'elles n'avaient aucune brulures. Ensuite, je revins vers Akihiko, le pris sur mon dos, et l'emmenai chez la directrice: bah oui, il devait passer étoile!


FIN~




« Wanna see my awesome slice of hell?  »

Is it too late...?:
 
 

La paresse est mère du génie… (PV Akihiko)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Terrae, Une nouvelle ère commence... :: L'Institut Terrae.
 :: Cour.
Aller à la page : Précédent  1, 2