Terrae, Une nouvelle ère commence...

Partagez | 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
Petite piqûre de rappel
#   Ven 2 Déc 2016 - 16:07

Personnage ~
► Âge : 23 ans et toutes mes dents askip
► Doubles-comptes ? : Hideko Honda -- Mitsuki Hojitake
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 989
Date d'inscription : 24/01/2011
Emploi/loisirs : Je vous jure : j'adore répondre à des questions.
Humeur : Ca me donne l'impression d'être... Ben pas inutile quoi. J'ai l'impression qu'on s'intéresse à moi, et c'est gratifiant !

Deux mois étaient passés depuis que j'étais passé étoile. Je n'avais pas vraiment réexpérimenté mon pouvoir d'Air. Pendant ces deux mois, je n'avais pas fait grand chose en fait. Après une semaine à tergiverser, j'avais décidé de retourner en cours pour me changer les idées, même si je commençais à être l'un des plus vieux de la classe. J'étais un peu l'élève qui passe sa vie à redoubler parce qu'il sait pas ce qu'il va faire de sa vie.

J'avais eu quelques nouvelles d'Ariana, un peu tous les jours en fait depuis que je l'avais autorisée à m'envoyer un message chaque jour. Parfois la conversation s'articulait seulement autour de "Ca va ? Ouais et toi ? Oui, j'ai quitté tard du boulot aujourd'hui !" et voilà. D'autres jours, et petit à petit avec le temps (en prenant en considération le fait qu'au début, c'était un peu tendu quand même), Aria avait commencé à me raconter quelques anecdotes de son travail. J'avais même eu droit à deux visites de sa part lorsque j'avais oublié de répondre. Et puis, au fur et à mesure du temps, elle m'avait raconté moins de choses, jusqu'à ce que je n'ai plus de messages. J'avais songé à aller la voir, un peu plus tôt, mais je n'avais pas eu le courage. Aussi, deux semaines étaient passées sans que je n'ai la moindre nouvelle... Et étrangement, ça m'avait manqué.

C'est donc aujourd'hui que j'avais pris la décision d'aller la voir. Pour que je n'ai pas la moindre nouvelle, c'est qu'il devait s'être passé quelque chose. Après, c'était pas la peine de s'inquiéter, j'imagine qu'avec Ariana, même quelque chose de super joyeux pouvait la déconnecter de la réalité, alors je n'avais pas besoin d'être dramatique immédiatement. N'est-ce pas ?

Je traversais le couloir des Eaux en direction de sa chambre, fixant les unes après les autres les pancartes affichant les noms pour trouver la bonne porte. Je n'étais jamais venu dans la partie des Eaux... C'était assez différent. Enfin... La couleur de la peinture sur les murs quoi. Après, c'était partout pareil : y'avait des portes, et derrière des portes, des chambres.

J'arrivais finalement devant la porte de sa chambre et toquai.

-Aria ? Tu es morte ?


Ou t'es pas là. Au choix, en fait.




Merci Aa-chan ♥️
#   Ven 2 Déc 2016 - 22:56

Personnage ~
► Âge : 24 ans et une âme d'enfant ♥
► Doubles-comptes ? : Aaron W, Aoi, Misao
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 666
Date d'inscription : 29/05/2015
Emploi/loisirs : Alimenter mon tumblr et péter vos mirettes avec mes kits fluos ♥
Humeur : Un peu perdue, mais ça va, merci de vous soucier de moi ♥

Elle aurait pu se frapper le front contre son mur. Le faire, ne pas le faire ? Le faire, ne pas le faire ? Quels étaient les pour, les contre ? Les pour : à peu près toutes les raisons du monde. Les contre : sa conscience morale.

On ne se débarrassait pas d'un bébé comme ça, par pur enchantement. Elle ne pouvait même pas expérimenter ses pouvoirs nouvellement obtenus depuis son étoilisation. Et il ne lui restait plus beaucoup de temps pour prendre une décision - la bonne décision. Parallèlement, elle ne souhaitait pas revivre ce qu'elle avait déjà vécu. Ni le garder. Ni l'abandonner. Il ne restait pas beaucoup de choix viables, hein.

Elle frissonna et décida de quitter son pyjama pour son kigurumi panda, beaucoup plus chaud. Elle s'étala sur son lit et attendit. En fait, elle ne savait pas bien ce qu'elle attendait, alors elle alluma sa télé géante, gagnée lors de la tombola de cet été, puis se mit une série niaise sur des souverains dont le mariage était impossibleuuh. Les personnages l'énervaient autant qu'ils la faisaient soupirer de désespoir.

ET EVIDEMMENT IL FALLAIT QUE CE CON FASSE UN GOSSE A LA DAME D'HONNEUR DE SA FEMME. Non mais on avait tout vu !

Elle prit son coussin entre ses bras et hurla presque dedans, sa voix étouffée par l'objet. Elle insulta vivement le personnage et l'héroïne qui acceptait l'état de fait de manière... hyper débile.

Elle finit par couper la télévision et s'assit en tailleurs, encore plus mal qu'auparavant. Rien n'y faisait. Elle fixait son portable d'un oeil mort, dans l'espoir de trouver la force d'appeler Nicolas. Mais elle ne voulait pas le déranger... Et les autres, elle ne voulait pas les voir. Ou les croiser.

Mais le silence lui faisait mal.

Elle mit l'album The Golden Age de Woodkid, et son ordinateur laissa s'échapper la musique. Elle dansa un peu, les yeux fermés, et chanta de son accent à couper au couteau.

Ariane voulait oublier. Peut-être qu'elle devrait retourner en Espagne. Ici ou ailleurs, ça ne changerait rien. Mais là-bas, elle serait encore plus seule qu'elle ne l'était ici. Pourtant, elle créerait bien moins d'ennuis là-bas.

Trop de pour, pas assez de contre...

Elle en revenait toujours à là, hein ?

Ses yeux se baissèrent vers ses doigts, puis remontèrent vers le miroir dans un coin. Elle détourna le regard, incapable de se regarder. Sursauta quand on toqua contre la porte, alors que la musique prenait un rythme plus soutenu. Elle entendit une voix à travers la porte et se figea. Un regard apeuré vers la glace. Oh mon dieu. Mais sa tête faisait vraiment super peur, non ?? Les cernes, les yeux humides et- quand est-ce qu'elle avait pleuré ??? Oh merde, mais c'était pas possible ça ! Elle se frotta violemment les yeux, un peu énervée de devoir se stresser à avoir l'air sortable.

Un coup d'oeil sur sa montre lui apprit qu'ils étaient en milieu d'après-midi. Et qu'elle n'avait toujours rien mangé. Elle rabattit la capuche de son costume sur sa tête. Ca allait bien cacher les cernes et le fait qu'elle avait perdu du poids, hein ? Pas vrai ? Hein hein hein ?

En vrai, elle n'était pas morte, mais elle aurait bien voulu. Elle ouvrit la porte et tomba nez à nez avec Allen.

D'accord.

Elle s'était attendue à tout, sauf à ça.

—Salut, Allen...? dit-elle, perturbée et surprise. Qu'est-ce que tu fais là ?

Avoir l'air joyeuse, intéressée, ce n'était pas si compliqué, pas vrai ? Si, un peu, en fait.

Elle fit mine de bailler.

—Désolée, je…me suis réveillée y a pas longtemps, je suis un peu malade. Kof kof, fit-elle en mimant une toux.

Kof kof ? KOF KOF ???? T'as pas trouvé mieux ????

—Tu... vas bien ? hésita-t-elle.

T'es trop calme Aria. Ca passera jamais.




HRP : La musique : https://www.youtube.com/watch?v=BBUM9dP7220 !
Et l'album blblbl In love https://www.youtube.com/watch?v=7mC1_MnEHjU


S'émerveille en #E7654D

Treasure box ♥:
 
#   Dim 4 Déc 2016 - 20:10

Personnage ~
► Âge : 23 ans et toutes mes dents askip
► Doubles-comptes ? : Hideko Honda -- Mitsuki Hojitake
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 989
Date d'inscription : 24/01/2011
Emploi/loisirs : Je vous jure : j'adore répondre à des questions.
Humeur : Ca me donne l'impression d'être... Ben pas inutile quoi. J'ai l'impression qu'on s'intéresse à moi, et c'est gratifiant !

Sa surprise... me surprit, haha. Ouais, bon, peut-être que j'aurais pas dû venir, en fait. C'était (un peu) bizarre d'être là. Disons que quand tu dis à quelqu'un que tu as besoin de distance, généralement, tu reviens pas toquer chez cette personne comme ça.

Bon, pour ma défense, deux mois étaient passés.

J'hésitais à faire demi-tour quand elle me demanda ce que je faisais là, et puis elle toussa avec un air siiiii convainquant que j'arquai un sourcil. L'hésitation qui suivit servit à me faire comprendre qu'il y avait quelque chose, même si j'ignorais encore de quoi il en retournait.

- Tu aimes vraiment les pandas, hein...
soufflai-je en désignant du menton son costume.

C'était vraiment à la mode, ces espèces de combinaison-pyjama. J'trouvais ça assez amusant, et assez frustrant aussi, parce que c'était le genre de vêtement qui avait l'air incroyablement doux, mais qui n'existaient... que pour les filles en fait. C'était assez vexant.

- La question est de savoir si toi, tu vas bien. Ca fait un moment que j'ai pas de nouvelles alors... J'me demandais ce qu'il t'était arrivé.

Ouais. Ok. Moment gênant. Elle va croire que j'avais fini par l'attendre tous les jours son message. Ce qui n'est pas du tout le cas. Pas du tout. D'ailleurs, j'ai mis longtemps à réaliser qu'elle avait arrêté de m'envoyer des textos, hein ! Au moins 2 jours !
Hm. Ta gueule Allen.

-Qu'est-ce que tu as ?
demandai-je en faisant allusion à sa supposée maladie. C'est vrai que t'as pas tellement l'air en forme... On dirait un zombie. T'as pas de la fièvre au moins ? T'as le visage plus coloré que d'habitude...

Elle avait carrément les yeux rouges, en fait. C'était assez bizarre de la voir dans cet état-là. Venant d'elle, surtout. Elle était peut-être pas malade, faut dire aussi que le coup du "kof kof" était pas très convainquant, mais une chose était sûre : il y avait bien quelque chose qui n'allait pas. Et une autre chose était sûre : je n'allais jamais savoir pourquoi.




Merci Aa-chan ♥️
#   Dim 4 Déc 2016 - 20:52

Personnage ~
► Âge : 24 ans et une âme d'enfant ♥
► Doubles-comptes ? : Aaron W, Aoi, Misao
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 666
Date d'inscription : 29/05/2015
Emploi/loisirs : Alimenter mon tumblr et péter vos mirettes avec mes kits fluos ♥
Humeur : Un peu perdue, mais ça va, merci de vous soucier de moi ♥

En fait, elle aurait mieux fait de se taire, la p'tite Aria. C'est souvent quand on en fait trop qu'on se retrouve mis à découvert... Elle aurait bien dû s'en rendre compte avant de raconter des bêtises. Mais rien de tout ça ne se serait produit si Allen n'était simplement pas venu la voir. Pas qu'elle n'était pas contente de le voir, ça lui faisait plaisir, peut-être qu'il s'inquiétait - à raison. Mais en même temps, il n'y avait pas grand-chose de plus agaçant que de se faire sortir de force de sa chambre quand on a pris une semaine de vacances pour justement ne pas avoir besoin de se justifier auprès de qui que ce soit.

Elle fit une mine étrange lorsqu'il parla de panda et n'arrivait pas à comprendre pourquoi - elle lui lança un regard interrogateur, sans réussir à faire le lien. Elle n'avait pas trop envie de réfléchir, en fait, son cerveau ressemblait plus à de la bouillie qu'autre chose. Pas très glam.

—Bah... Pas grand chose… Je crois que j'ai oublié ? Désolée ? Il y a cette série, et puis le nouveau pokémon qui est sorti…

Donc en fait, elle avait oublié... Elle ne se souvenait plus de ce petit arrangement qu'ils avaient ; et puis, mine de rien, ça aurait pu la faire rire. Elle se sentit juste stupide de ne plus y avoir pensé.

—Je me sens juste pas très bien, je pense que c'est une espèce de grippe... Faudrait pas que tu l'attrapes !

Sous-entendu : "Laisse-moiiii."
Puis elle plissa le nez.

—Par contre, c'est pas très gentil de dire que je ressemble à un zombie. ... Même si c'est vrai.

Puis elle s'appuya contre l'encadrement de la porte et inclina la tête en le dévisageant. Hmmn. Elle ne savait pas trop quoi dire pour alimenter la conversation, en fait. Elle tenta de reprendre le contrôle d'elle-même en jouant avec sa capuche, qui heureusement cachait le gros des dégâts.

—En fait, on dirait que je te manquais ! Parce que c'est pas parce que je te harcèle plus que je suis morte…

Véridique. Enfin presque. Pourquoi ça ne sonnait jamais crédible quand elle le voulait ?

—Hum... Du coup... Tu m'as pas répondu, tu vas bien ?


S'émerveille en #E7654D

Treasure box ♥:
 
#   Dim 4 Déc 2016 - 22:35

Personnage ~
► Âge : 23 ans et toutes mes dents askip
► Doubles-comptes ? : Hideko Honda -- Mitsuki Hojitake
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 989
Date d'inscription : 24/01/2011
Emploi/loisirs : Je vous jure : j'adore répondre à des questions.
Humeur : Ca me donne l'impression d'être... Ben pas inutile quoi. J'ai l'impression qu'on s'intéresse à moi, et c'est gratifiant !

Une série et Pokémon ? Je passe après une série et pokémon ? C'est inadmissible.

Nan, j'exagère. Elle a raison. De toute façon, ça devait être chiant pour elle. Je répondais en grande partie par "ok" "oui ça va" "ah, cool !". Le mec qui relance vachement la conversation quoi.

Enfin, malgré tout, j'étais pas totalement convaincu par ses arguments, mais, restant fidèle à moi-même, je m'en contentais. Une grippe, hein. Bon, elle essayait vraiment de se moquer de moi, parce que la seule fois où j'avais eu la grippe, j'étais resté alité pendant des jours et j'avais l'impression que j'allais mourir à chaque fois qu'une quinte de toux me prenait. Et en plus, ma toux c'était pas à la "kof kof". M'enfin. Peut-être qu'en fait, elle a décidé qu'elle aussi, elle voulait s'éloigner de moi. Elle a dû se rendre compte qu'on n'était pas vraiment amis, et que du coup, elle s'embêtait pour rien. Ca devait être ça... Et je m'en voulais, parce que si c'était ça, c'était de ma faute. Parce que j'étais un peu chiant, un peu con aussi, et que j'avais jamais daigné lui montrer que derrière mes airs de débile, bah je la considérais comme une amie.

J'observais sa mine quand elle me dit que ce n'était pas gentil de la comparer à un zombie. Je la trouvais tellement moins... vivante. La dernière fois que je l'avais comparé à quelque chose de bête, elle s'était emportée avec tant d'énergie que là, la voir réagir comme ça me faisait presque frissonner.

Sa réflexion suivante me fit cependant légèrement sursauter et je détournai le regard presque automatiquement. Manquer ? Elle m'avait manqué ? Mais. Mais genre ! Elle se lance des fleurs là. Comme si elle m'avait manqué ! N'importe quoi ! Y'a une différence entre "Je te croyais morte" et "tu m'as manqué" quand même. Non ?

Même si j'avoue qu'elle m'a un peu manqué. Finalement. Vous savez bien que je suis le roi pour prendre des décisions de merde, nan ? "J'veux plus te voir, casse-toi, tu mets ma vie en danger !" "En fait, nan, je retire, je sais que ça fait deux mois, mais je viens de me rendre compte que tu mettais quand même pas mal de joie dans ma vie, et ça me manque." Un truc dans le style. Moi tout craché, c'est ça.

Je pris la peine de relever le regard vers elle. De toute façon, vu sa gueule, y'a aucune chance qu'elle voit que je suis gêné, elle est trop occupée à se cacher dans la capuche de son pyjama panda...

- Ouais, ça va, ça va, la routine. J'ai postulé l'autre jour pour travailler dans une boutique de fringues à Terrae, en tant que vendeur, histoire de me faire un peu d'argent, et pour arrêter aussi d'aller en cours, parce que ça me sert plus vraiment à grand chose.

"Hey, salut, je m'inquiétais pour toi, mais en fait, voilà, j'vais te raconter ma vie, comme ça ça sera mieux. En plus j'vais ignorer la moitié des choses que tu as dit et j'vais juste parler de moi, voilà, c'est parfait comme ça." Radio-Allen bonjour : vous ne savez pas comment engager une conversation quand vous êtes gêné et que la personne en face de vous ne cherche qu'à vous faire partir ? Un conseil : oubliez la, et racontez votre vie. Elle n'en aura rien à faire, mais comme vous savez pas quoi dire, et que vous voulez pas avoir l'air d'un con en repartant deux secondes après avoir toqué - même si vous avez réalisé que c'était votre pire connerie de la journée - ça vous permettra un peu de vous en sortir quand même.

- Sinon, t'as qu'à te dire qu'un zombie-panda, ça a au moins le mérite d'être original !

Je marquai une pause. Parce que j'avais l'impression d'être complètement... ridicule, en fait. J'pense que c'était pas qu'une impression. Je ne savais absolument pas quoi dire, et clairement, elle m'aidait pas ; ses yeux, pour le peu que j'arrivais à en voir, me criaient de partir.

- Tu as des médicaments pour ta grippe ? T'as pas de la fièvre au moins ? Je peux rester avec toi si tu veux, on peut regarder ensemble la série que tu regardes... C'est quoi ? Je connais peut-être !


Alleeez Allen, continue, vas-y, tu gères, franchement, c'est parfait ! Tu t'imposes paaas du tout. Mais j'm'en fous, on va voir jusqu'à où elle va poursuivre son mensonge.
Au fait, je viens de réaliser qu'elle m'avait appelé Allen. Et pas Allien. Du coup, je suis finalement mitigé. Soit elle me fait la gueule, soit elle va pas bien, soit y'a vraiment quelque chose qui s'est brisé lorsque j'ai révélé mon potentiel d'étoile.




Merci Aa-chan ♥️
#   Lun 5 Déc 2016 - 22:59

Personnage ~
► Âge : 24 ans et une âme d'enfant ♥
► Doubles-comptes ? : Aaron W, Aoi, Misao
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 666
Date d'inscription : 29/05/2015
Emploi/loisirs : Alimenter mon tumblr et péter vos mirettes avec mes kits fluos ♥
Humeur : Un peu perdue, mais ça va, merci de vous soucier de moi ♥

Il venait de l'ignorer. Il l'avait ignorée, là ? Pourquoi est-ce qu'il venait prendre des nouvelles des gens pour les ignorer après ? Non, mais, sincèrement, il le faisait exprès, ou bien c'était juste qu'il n'arrivait pas à se connecter à la réalité ? En fait, il avait surtout l'air gêné. Il avait détourné les yeux, et Ariane rougit jusqu'à la racine des cheveux en imaginant que ça aurait peut-être pu être le cas. Pour elle qui ne savait jamais comment elle devait interpréter ce qu'il faisait ou disait, cela avait quelque chose de rassurant. Si elle disparaissait, quelqu'un le remarquerait.

Cette constatation fit battre son cœur un peu plus fort. Nicolas aussi s'en faisait pour elle. Non mais quelle abrutie... Elle devait vraiment arrêter de se morfondre comme ça, pas vrai... ?

Elle étira un sourire à mi chemin entre la désolation et l'amusement.

—On devrait se croiser à la boutique, j'y vais… régulièrement. Pas tout le temps, hein. Mais j'aime bien lorgner sur les nouveaux arrivages.

(Et la dernière fois ils avaient une robe blanche avec des girafes noires, my god, c'était trop mignon.)

Et puis le zombie-panda c'était pas du tout original, dans Ankama ils avaient fait un truc du genre. À moins que ce ne soient les gros poivrots ? Possible.

Ahh... Qu'est-ce qu'elle aurait donné pour un verre de vin, là, maintenant, tout de suite... Ou quelque chose de plus fort. Ou à fumer.

Et elle se sentait de plus en plus attirée par l'idée, vu qu'Allen avait décidé de faire de son après-midi un enfer. Elle haussa un sourcil.

—Tu veux… rester regarder ma série avec moi ? Tu sais que c'est un truc cucul avec François II et Marie Stuart ? s'amusa-t-elle. C'est toi qui doit être malade…

Elle bailla derrière sa main et s'étouffa avec sa salive. Prise d'une quinte de toux, elle tenta de dire :

—J'ai- plus- de fièvre-

Puis elle se détourna le temps de s'en remettre, inspira longuement  et se retourna vers lui, des larmes dans les yeux. Elle était contente d'avoir tellement pleuré que sa gorge en était enrouée, au final. Y a du bon partout !

—J'ai pas de fièvre. Ca fait deux jours que j'ai pas quitté ma chambre, alors tu sais…Entre dans mon nid à microoobes, vieeeens ! fit-elle en le tirant par la main à l'intérieur de sa chambre.

Maintenant qu'il était là, elle n'allait pas laisser passer l'occasion de l'embêter un peu. En plus, Run Boy Run résonnait derrière elle. Elle ouvrit un peu les rideaux, qu'elle avait gardé à demi fermés, et ouvrit la fenêtre pour aérer. Puis elle regarda son bordel. En passant, elle fit glisser du pied, sous son lit, un petit tas de linge propre avec des culottes posées au-dessus, l'air de rien.

—C'est un peu. Bordélique ? Désolée.

Elle prit sa télécommande et tapota le lit de sa main.

—Alors, t'es sûr que tu veux regarder Reign ? C'est vraiment niais hein !

Avec ça, s'il ne partait pas, elle n'avait plus qu'à lui lancer son jet d'eau dans la figure. (Euh. Le jet de sa douche, hein ?)
Et puis au pire, ça lui ferait de la compagnie !


S'émerveille en #E7654D

Treasure box ♥:
 
#   Jeu 8 Déc 2016 - 23:00

Personnage ~
► Âge : 23 ans et toutes mes dents askip
► Doubles-comptes ? : Hideko Honda -- Mitsuki Hojitake
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 989
Date d'inscription : 24/01/2011
Emploi/loisirs : Je vous jure : j'adore répondre à des questions.
Humeur : Ca me donne l'impression d'être... Ben pas inutile quoi. J'ai l'impression qu'on s'intéresse à moi, et c'est gratifiant !

François II et Marie Stuart ? C'est qui ceux-là ? Bah, au moins ça me fera découvrir. En tout cas ils ont des noms un peu bizarres je trouve.

Avant que je n'entre, elle fit mine de toussoter (ouais, je la crois toujours pas) et m'invita finalement dans sa chambre supposément pleine de microbes. Ca sentait un peu... Bon, me regardez pas comme ça, j'suis désolé, c'est pas ma faute si ça sent le renfermé ! Elle vient de me dire elle-même qu'elle est restée enfermée depuis plusieurs jours, alors c'est pas moi ! T'façon, j'dis juste la vérité, c'est tout. Du coup, c'est quand même un peu une bonne idée d'ouvrir la fenêtre. Quand même un peu. Même s'il fait froid. Au moins ça aérera.

En fait, j'crois que je crois encore moins à sa supposée maladie depuis que je viens de me rappeler que sa chambre, actuellement, me fait un peu penser à la mienne avant que je parte en cure. Bon, en version fille. Et p't'être un peu moins remplie de cadavres de bouteilles d'alcool. Mais ça pue le désespoir quoi.

- Bah j't'avoue que je connais pas du tout. C'est qui François II et Marie machin ?

"Reign". Ca doit être un truc anglais ça, nan ? Ou américain. Au choix. En fait, que ce soit l'un ou l'autre, elle a une façon tellement atypique de me le vendre que j'ai absolument pas envie de regarder. Mais en même temps, j'y peux rien, ok, j'ai envie de passer du t-... je m'inquiète pour elle alors je reste, et jusqu'à maintenant, j'ai jamais eu à me justifier, alors merde ! Pourquoi j'essaie de me justifier auprès de moi-même, hein ?

- Au fait, faut que je t'avoue un truc.

Je me tournai vers elle, le visage sérieux. Ouais, ok, il me prend quoi là ? C'est la panique ? C'est parce que je sais plus quoi dire ? EN MEME TEMPS ELLE RELANCE PAS TELLEMENT LA CONVERSATION. Je sais qu'elle veut pas que je sois là, mais faut qu'elle fasse un peu des efforts quand même quoi !

- J'ai seulement 22 ans en fait.


...
...
... Minable.
J'suis sûr qu'elle se souvenait même pas que je lui avais menti.

-Et donc ça parle de quoi ta série ?


Putain j'me fais pitié. Si j'étais elle, je me foutrais un coup de pied dans le cul pour m'expulser de la chambre et retrouver la tranquillité.




Merci Aa-chan ♥️
#   Jeu 8 Déc 2016 - 23:38

Personnage ~
► Âge : 24 ans et une âme d'enfant ♥
► Doubles-comptes ? : Aaron W, Aoi, Misao
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 666
Date d'inscription : 29/05/2015
Emploi/loisirs : Alimenter mon tumblr et péter vos mirettes avec mes kits fluos ♥
Humeur : Un peu perdue, mais ça va, merci de vous soucier de moi ♥

En vrai, Aria se demandait s'il se foutait pas un tout petit peu de sa gueule. Genre juste un tout petit petit peu. Elle fut tentée de lui lancer un regard désespéré, l'air de lui dire "Mais Allen, je sais que t'as pas envie de regarder ça, FAIS PAS GENRE TU ES INTERESSE, MÊME MOI J'AI PLUS ENVIE DE REGARDER CA."... Elle devrait lui mettre une série avec des gays. Ce serait drôle, ça, de voir sa réaction. Genre. "Euh oui mais en fait euh j'ai mieux à faire !"... Ou alors peut-être qu'il se découvrirait une sexualité cachée ?! Omg non, ce serait trahir l'humanité que de faire ça !!!

Bref, Reign. Elle s'apprêta à expliquer grosso modo qui étaient les deux personnages - il était pas anglais, Allen ? Il connaissait même pas le nom d'une reine d'Ecosse ? Pfft, le boulet ! Comment ça, Aria ne connaissait pas plus l'arbre généalogique de la famille royale d'Espagne ? On s'en foutait ! C'était pas Marie Stuart, m'enfin ! - quand il changea de sujet du tout au tout. Elle se tourna donc vers lui pendant qu'elle débarrassait une partie de sa chambre pour entasser son bordel dans un coin. Ses sourcils se haussèrent et elle le dévisagea, un peu inquiète. Est-ce qu'il avait percé son secret ?? L'angoisse lui tordit soudainement le ventre. Elle déglutit et acquiesça, pas du tout - du tout du tout - rassurée.

Puis elle cligna des yeux.

Plusieurs fois.

Non mais.

Y avait pas moyen.

Il se foutait VRAIMENT de sa gueule là.

—Allen, déclara-t-elle calmement. C'est quoi le rapport avec le sujet ?

Puis elle tiqua.

—OH MAIS TU M'AVAIS DIT QUE T'ETAIS UN VIEUX NON ??? OHHHH. MAIS T'ES UN BEBE EN FAIT ?! Un bébéééé !

Elle sautilla vers lui et lui tira la joue en secouant un peu la main - bien fait pour lui, il n'avait qu'à fuir quand il le pouvait encore ce manant.

—Trop mignooon. Tu voulais m'impressionner en fait. Avoue. Avouuue.

Elle gloussa un peu, retrouvant le sourire pendant un instant. Balayée la peur, le dégoût, la honte.

Puis elle croisa les bras et haussa un sourcil, un sourire amusé sur les lèvres.

—Ma série, c'est comment l'histoire d'amûûûr de François II, prince de France, et Marie 1ère d'Ecosse, qui sont fiancés depuis toujours, va être semée d'embuches. Genre, Catherine de Médicis, tu dois connaître non ? C'est la mère de François ! Et voilààà ! François est un con, Marie est une nonne, Catherine est une pétasse -je l'adore- et le reste du monde est bizarre. D'autres questions ou je peux lancer l'épisode ? fit-elle en attrapant sa télécommande et en invitant Allen à s'installer sur le lit.

Puis elle alla récupérer son paquet de bonbon et s'affala sur son lit, puis lui tendit le paquet :

—Tu en veux ?

Ca y était. Son lit recommençait à aspirer ses forces. Elle attrapa un coussin et bailla, avant d'appuyer sa tête dessus. Elle pourrait presque dormir.


S'émerveille en #E7654D

Treasure box ♥:
 
#   Ven 9 Déc 2016 - 0:07

Personnage ~
► Âge : 23 ans et toutes mes dents askip
► Doubles-comptes ? : Hideko Honda -- Mitsuki Hojitake
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 989
Date d'inscription : 24/01/2011
Emploi/loisirs : Je vous jure : j'adore répondre à des questions.
Humeur : Ca me donne l'impression d'être... Ben pas inutile quoi. J'ai l'impression qu'on s'intéresse à moi, et c'est gratifiant !

J'ai voulu répondre. Si si. Sur le coup j'ai voulu. Mais j'ai pas vraiment eu le temps. Pendant la première seconde qui s'est écoulée après que j'aie dit ça, je n'ai pas cessé de me répéter "MAIS POURQUOI ?" et puis la seconde suivante, j'avais les joues tordues et douloureuses. Bon elle rigole, c'est un bon point. Mais si faut que je souffre physiquement pour la faire sourire, c'est peut être un peu risqué nan ?

Je me pris ensuite dans la gueule tout une flopée d'information sur la série qu'elle regardait en ce moment, des informations très objectives d'ailleurs, je tiens à le souligner, et puis sans attendre de réponse de ma part, elle s'est étalée sur le lit avec un paquet de bonbons dans les mains. Je la dévisageai un peu maladroitement quand elle me tendit le paquet en me demandant si j'en voulais. Mais. Mais. On parle pas de ton problème là ?! J'ai pas suffisamment fait la copine (ou le pote gay pour l'alternative) ? Genre je viens, on décide de regarder une série (qui a l'air grave chiante d'ailleurs), je te fais une confidence, et tu m'en fais une ? C'est pas comme ça que les filles parlent de leurs problèmes ? Allez ça me soule. J'suis perdu, je vois plus quoi faire ! J'ai tout donné là. J'ai même fait deux confidences ! Mon âge et mon nouveau taf ! J'en ai d'ailleurs même pas encore parler à Aoi et Mitsu de mon travail ! Elle pourrait au moins faire semblant d'être touchée d'être avantagée la bougresse. Ouais bah j'ai bien le droit de l'appeler comme je veux après tout ce qu'elle me fait endurer.

- Je pensais pas que tu regardais ce genre de série.

J'essaie d'engager la conversation comme je peux ok ?!

- Dis voir, pas que l'envie de me reprendre une serviette hygiénique sur la tête me motive tout particulièrement, mais tu aurais pas tes règles par hasard ?

C'est une supposition, ok ?! Me regardez pas comme ça ! Elle est chelou et j'essaie de comprendre d'où ça vient ! Pas de "ça se demande pas à une fille", Aria n'est pas une vraie fille de toute façon.

- Et c'est pas vraiment bon pour toi les bonbons si ? Je croyais que tu avais des problèmes de diabète...


Oui. Bon. C'est pas délicat. Mais j'essaie hein ! Je fais avec les moyens du bord ! Et puis pourquoi je me sens bizarre d'un coup là, oh ! D'habitude elle me fait tout le temps chier, c'est juste le retour des choses nan ? Ça me soule.




Merci Aa-chan ♥️


Dernière édition par Allen K.Wilder le Ven 9 Déc 2016 - 17:07, édité 1 fois
#   Ven 9 Déc 2016 - 10:56

Personnage ~
► Âge : 24 ans et une âme d'enfant ♥
► Doubles-comptes ? : Aaron W, Aoi, Misao
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 666
Date d'inscription : 29/05/2015
Emploi/loisirs : Alimenter mon tumblr et péter vos mirettes avec mes kits fluos ♥
Humeur : Un peu perdue, mais ça va, merci de vous soucier de moi ♥

—Quoi, le genre de série historique, ou le genre de série complot-bisou-trahison ?

Aria venait de lancer la série. Le générique avec l'intro habituelle ("blabla la Reine Marie d'Ecosse blablabla MAIS DES FORCES OSBCURES TENTENT DE LES EN EMPÊCHER. QUE VA-T-IL ADVENIR DE SON REGNE ??" et bla et bla). Elle se disait qu'Allen allait peut-être finir par arrêter de la relancer sur des sujets nazes ou, au moins, arrêter de lui casser les pieds avec à propos de sa pseudo toux, de cesser ses regards insistants et éventuellement de partir si ça ne lui disait vraiment pas - ce qu'Aria comprenait parfaitement, cela allait sans dire. Même si elle était contente de le voir, elle sentait qu'on empiétait un peu sur son territoire - et, si elle l'avait pu, elle se serait transformée en chat méchant pour lui montrer de quel bois à se chauffait ! Mais bon, comme il était encore gentil, ça passait.

Ca passait.

Aria amenait tout juste un croco jusqu'à ses lèvres et suspendit son geste devant la question. Elle ne se rendit pas compte tout de suite qu'elle se retrouvait à ce point-là béate devant sa connerie. Deux fois de suite. Elle sentit son visage perdre sa pigmentation, tout comme elle sentit sa poitrine se compresser sous la tristesse et la colère qui remontait au galop.

Alors elle lui lança un sourire agacé et cynique, avant de d'arracher la tête de son croco d'un coup de dents.

—De 1 : c'est quoi cette remarque à la con ? De 2 : mêle-toi de tes fesses.

Elle serra davantage son coussin contre elle pour se contenir. Fallait qu'elle se calme, là… Mais déjà de base, quand on te pose la question, c'est chiant. Parce que t'as l'impression que, toi, en tant que meuf, t'es réduite à ce que tes hormones veulent bien faire de toi - et c'est vrai, ce qui le rend encore plus agaçant quand on le pointe.

Elle mâchonna un peu, consciente que si elle le mastiquait trop longtemps, elle aurait envie de vomir. Aria sait qu'il ne veut pas la mettre mal, mais franchement, si son but c'était juste de remuer le couteau dans la plaie, c'était réussi. Elle se souvenait tout juste pourquoi elle avait décidé de ne pas quitter sa chambre, et de se goinfrer de toutes les conneries qui lui tomberaient sous la main : parce qu'elle avait peur de réagir comme ça devant les autres. Des gens qui prennent des nouvelles, ou qui parlent entre eux, sans mal ! mais qui mettaient juste le doigt sur ce qui n'allait pas.

—Non, je n'ai pas mes règles, réussit-elle à dire.

Et c'était une grande victoire pour elle. Il y a une semaine, elle se serait effondrée sans parvenir à prononcer le moindre mot. Mais il fallait qu'elle soit forte. Il fallait qu'elle se calme.

—Le sucre, c'est mauvais. J'peux avoir des problèmes. Je crois que je m'en fiche ? J'ai pas mangé depuis hier aprem (elle se rendit compte qu'elle s'était vraiment décalée, pour croiser le moins de monde possible à la cafète), j'ai envie de voir personne et je suis fatiguée. Donc je mange ce qu'il y a dans ma chambre.

C'est un peu comme une bombe à retardement. Fera-t-elle un malaise, fera-t-elle pas ? Elle contrôle sa glycémie, mais c'est vrai qu'elle le contrôle moins. C'est pire, de toute manière, depuis qu'elle est enceinte.

—C'était ça que tu voulais m'entendre dire ? lui demanda-t-elle plus doucement, mais sans émotion particulière. Je sais plus trop où j'en suis. J'ai pas très envie d'en parler.

Elle hésita. Soupira. Elle avait l'impression qu'il ne pourrait rien comprendre, si elle serrait comme ça son coussin contre son ventre.

—Je suis passée étoile ! dit-elle dans un faux sourire.

Pour quel prix.
Son sourire fana.

—J'suis désolée, Allen.


S'émerveille en #E7654D

Treasure box ♥:
 
#   Ven 9 Déc 2016 - 18:53

Personnage ~
► Âge : 23 ans et toutes mes dents askip
► Doubles-comptes ? : Hideko Honda -- Mitsuki Hojitake
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 989
Date d'inscription : 24/01/2011
Emploi/loisirs : Je vous jure : j'adore répondre à des questions.
Humeur : Ca me donne l'impression d'être... Ben pas inutile quoi. J'ai l'impression qu'on s'intéresse à moi, et c'est gratifiant !

Série historique ou série complot-bisou-trahison ? En fait, je sais pas. Je sais même pas ce à quoi je pensais quand j'ai dit ça, j'ai juste essayé de dire un truc, c'est tout. Elle me stresse aussi, c'est sa faute, elle est super bizarre, je sais plus quoi penser ! Et je sais plus quoi faire non plus, par conséquent. Du coup je dis n'importe quoi. Et quand je vois sa réaction, je réalise effectivement que j'ai dit n'importe quoi.

C'était la première fois que je voyais Aria dans cet état. Et ça me surprenait. Parce que je ne m'y attendais pas. Je la fixai quelques longues secondes, cherchant vainement à comprendre ce qui n'allait pas. Sauf que la réponse n'était évidemment pas écrite sur son visage. Je finis par baisser le regard, me sentant coupable de me trouver là, assis à côté d'elle alors qu'elle ne le voulait pas.

C'était assez étonnant, mais je compris pourquoi Mitsuki, Aoi, Ys et tous les autres avaient tenu à rester près de moi alors que je les rejetais lorsque j'étais au plus mal. Ca s'appelle l'inquiétude. Et il y a une sacrée différence entre connaître le mot et le ressentir.

Les images continuèrent de défiler à l'écran. Aria tenait toujours fermement son coussin contre elle. Toutes mes pensées fusaient et je n'arrivais absolument pas à suivre l'histoire qui se racontait face à moi. J'avais envie de parler, mais rien ne sortait, parce que je ne me sentais pas à ma place. Pourtant, je n'avais pas envie de partir, parce que je sentais bien qu'Aria n'allait pas bien, et je n'avais pas envie de la laisser seule. Même si c'est ce qu'elle voulait. C'est ce que j'avais voulu aussi, pendant un temps, et même si j'avais mis du temps à le réaliser, il y avait toujours un écart entre ce qu'on pensait vouloir, et ce qu'on voulait véritablement. Ce dont on avait besoin, en fait.

Après, peut-être que je me voilais la face. Peut-être que j'avais juste envie d'avoir des belles pensées. Toujours était-il que depuis mon retour de cure, j'avais décidé de toujours suivre ce en quoi je croyais, histoire d'être en paix avec moi-même.

- Désolé. C'était déplacé. Et félicitations.

Les mots avaient enfin réussi à se libérer et à franchir la barrière de mes lèvres. Mais ça s'arrêtait là. Parce qu'elle n'avait pas envie d'en parler. Et que j'étais le moins bien placé pour la forcer à le faire.

Un peu gauche, je pris délicatement le paquet de bonbons de ses mains, et commençai à en manger un avant de le lui tendre pour qu'elle se serve à son tour. J'osai relever le regard vers elle. Je n'allais être qu'une présence, si c'était ce qu'il fallait. Tant pis. Et puis une fois l'épisode terminé, j'allais partir pour la laisser respirer. Pas de "je suis là si tu en as besoin" inutile. Ce ne sont que des mots. Parfois les gestes sont plus parlants... Même si là, dans l'instant, je ne sais trop quels gestes faire pour lui montrer que je suis là.




Merci Aa-chan ♥️
#   Lun 12 Déc 2016 - 23:01

Personnage ~
► Âge : 24 ans et une âme d'enfant ♥
► Doubles-comptes ? : Aaron W, Aoi, Misao
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 666
Date d'inscription : 29/05/2015
Emploi/loisirs : Alimenter mon tumblr et péter vos mirettes avec mes kits fluos ♥
Humeur : Un peu perdue, mais ça va, merci de vous soucier de moi ♥

Aria fit la moue. Elle ne savait pas quoi dire ; à croire que ce type arrivait vraiment à la mettre hors d'elle, hein ... ? Il aurait suffi de n'importe qui, pourtant, elle en était persuadée. N'importe qui d'assez maladroit, ou stupide, ou les deux, pour mettre les pieds dans le plat comme ça. Pourtant, il ne cherchait pas à partir, et ça, c'était quand même inédit. Elle baissa les yeux sur sa couette à motif de chat, dont elle tritura un peu le bord.

—Arrête de t'excuser, bougonna-t-elle à voix basse, mal à l'aise. T'as rien fait, c'est bon. Et dis pas félicitations, c'était pas… enfin, c'était bizarre. On a cassé les toilettes à côté de la cafète, je me sens coupable...

Elle soupira et appuya son menton contre le coussin, observant Allen piocher dans le paquet. Je lui lance un sourire tordu avant d'en piquer un à mon tour.

—Désolée, je suis pas très sympa, aujourd'hui. C'est pas à cause de toi, ou contre toi, explicita-t-elle, toujours sur le même ton. C'est gentil de t'inquiéter. Mais ça ira, hein ?

Elle se rendit compte que son ton sonnait plus comme une question, au final. Il fallait qu'elle prenne sa décision… et qu'elle appelle Nicolas ? Mais est-ce qu'elle avait seulement envie d'être soutenue, peu importe la décision ? Elle avait l'impression d'avoir fait une erreur, et qu'elle devait en subir les conséquences seules. Mettre les autres dans la confidence ou les mêler à l'histoire ne ferait que les inquiéter. Leur causer du trouble. Elle ne voulait pas leur faire du mal. Que ce soit à Nicolas ou à Allen.

Alors elle ne dirait rien.

Mais elle avait terriblement besoin de conseils...

—Dis, Allen... demanda-t-elle maladroitement au bout d'un moment, avant de refaire une pause pour choisir consciencieusement ses mots. Si tu étais dans une situation où tu n'as que deux choix à faire, un choix "pour" et un choix "contre", et que tu n'avais que des arguments pour, tous pertinents, logiques, et qui amenaient à une décision qui… serait préférable, au final.

Elle articula.

—Et comme seul argument "contre" le fait qu'être "pour" serait immoral ou contre tes principes. Sachant que tu sais que tu t'en voudras dans les deux cas, que tu te détesteras dans les deux cas aussi… Mais être "contre", ça t'assure sûrement encore plus de prise de tête qu'être "pour"...

Elle fit la moue et sembla se concentrer sur le pied de son lit.

—Tu ferais quoi, toi ? Tu te dirais que tu es "pour", même si tu passes pour quelqu'un de mauvais à tes yeux et à ceux des autres ?

Aria s'humecta les lèvres et releva le nez vers Allen. Grimaça. Il pouvait s'agir de n'importe quelle décision… Et comme il la connaissait, il ne pourrait penser qu'à des causes futiles, pas vrai ?


S'émerveille en #E7654D

Treasure box ♥:
 
#   Ven 6 Jan 2017 - 13:01

Personnage ~
► Âge : 23 ans et toutes mes dents askip
► Doubles-comptes ? : Hideko Honda -- Mitsuki Hojitake
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 989
Date d'inscription : 24/01/2011
Emploi/loisirs : Je vous jure : j'adore répondre à des questions.
Humeur : Ca me donne l'impression d'être... Ben pas inutile quoi. J'ai l'impression qu'on s'intéresse à moi, et c'est gratifiant !

Y'a pas besoin de s'excuser ou se justifier. J'connais pas les circonstances de ton étoilisation mais... Disons que si tu l'as vécue comme j'ai vécu la mienne, ça fait pas forcément plaisir. C'est le genre d'étoilisation dont on veut pas, on préfèrerait largement être resté initié. Pas vrai ? Sauf que c'est la vie, on doit continuer, et maintenant que c'est fait bah... C'est fait. C'est tout. Pourquoi chercher plus loin ?
Je me contentai donc de hocher la tête quand elle me dit que ça allait aller. C'était allé pour moi, et pour preuve, c'était moi qui m'était retrouvé devant chez elle. Alors même si ce qu'elle avait vécu était dur, c'était peut-être pas irréparable, si ?
Je me replongeai dans la série -du moins essayai, mais comme je ne comprenais rien, ce n'était pas évident. J'étais stressé, je la sentais respirer à côté de moi, mes sens et pouvoirs en alerte, face à mon trouble, n'aidant pas particulièrement. Sa voix me tira hors de mes pensées qui ne cessaient de s'agiter bruyamment dans mon esprit. Mais pour le coup, aussi étonnant que cela puisse paraître, j'aurais préféré qu'elle se taise.

- J'suis pas le mieux placé pour répondre à cette question, tu sais.

J'ai tendance à faire les choix pourris. Si j'étais à sa place, je choisirais le "contre", mais bien sûr, en étant actuellement à ma place, je lui dirais "pour", parce que j'ai tendance à être un grand fan de l'expression "fais ce que je dis, pas ce que je fais", parce que c'est toujours plus facile comme ça.
De toute façon, c'est toujours plus facile de donner des conseils, tout particulièrement quand cette situation ne nous touche pas, parce que ça nous permet d'avoir bonne conscience. Alors qu'appliquer les conseils, quand on est concernés, c'est tout de suite plus dur, vu que toutes les répercussions des choix, c'est pour notre gueule. Bref, je pense trop, et mes pensées m'empêchent de l'aider à trouver une réponse ; réponse qu'elle a pourtant sans doute besoin d'entendre, sinon elle n'aurait pas seulement été de mauvaise humeur, elle m'aurait déjà foutu à la porte, si elle voulait vraiment rester seule, et ne parler à personne.

- Je choisirais "contre".

Parce que je suis con. Que je choisis toujours mal. Mais elle m'a posé une vraie question. Elle m'a demandé une réponse honnête. Alors je me dois d'être honnête, non ?

- En revanche, je te conseillerais d'être "pour".

Parce que c'est ce qu'on a fait avec moi. En quelque sorte. Apparentons le "contre" à "n'écoute pas tes amis, continue à foncer dans le mur, de toute façon tout le monde est con, et seul l'alcool te comprend" et le "pour" à "écoute tes amis, ils font ça pour toi". J'ai choisi le "contre". Mais mes amis m'ont hautement conseillé le "pour", jusqu'à m'envoyer en cure. Et le "pour", c'est souvent ce qu'on écoute pas, ce qu'on fait pas, mais qu'on doit avoir entendu au moins une fois, sinon tous les choix n'auront pas été proposés ; sinon on n'a pas le choix en fait.

- J'connais pas toute l'histoire, mais tu devrais choisir la meilleure option ; celle qui t'apportera le moins d'ennui. Parce qu'une fois que tu seras sortie de tout ce bordel, ce sera nettement plus facile pour toi de te remettre sur pied. Tandis qu'en choisissant "contre", tu t'en mordras les doigts.


Parler en connaissance de cause, c'est assez ironique.

- C'est plus facile à dire qu'à faire. Et de toute façon, ton choix t'appartient.

Je tournai finalement la tête vers elle, décrochant mes yeux de l'écran qui continuait à faire défiler les images sans qu'aucun de nous n'y fasse attention.

- La question que tu dois te poser, c'est lequel de ces choix regretterais-tu le plus par la suite ? "Pour" ou "contre" ? Tu choisis celui qui tu regretteras le moins. Sauf que c'est un choix qu'on ne peut pas faire quand on n'a pas les idées claires.

Donc que tu ne seras pas vraiment capable de faire, en fait. Parce que dans ces moments-là, tout se bouscule dans notre esprit, et on choisit généralement toujours les pires décisions.
Une seule chose est sûre ici : Allen, tu sers à rien.




Merci Aa-chan ♥️
#   Ven 13 Jan 2017 - 18:18

Personnage ~
► Âge : 24 ans et une âme d'enfant ♥
► Doubles-comptes ? : Aaron W, Aoi, Misao
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 666
Date d'inscription : 29/05/2015
Emploi/loisirs : Alimenter mon tumblr et péter vos mirettes avec mes kits fluos ♥
Humeur : Un peu perdue, mais ça va, merci de vous soucier de moi ♥

Entre nous, alors qu'elle commençait à lui poser sa question, qu'elle commençait juste à essayer de savoir comment formuler la chose, elle se rendit compte que c'était une mauvaise idée. Mais elle s'était lancée, et sûrement en avait-elle plus besoin qu'elle ne voulait se l'avouer, aussi continua-t-elle. Parler de manière aussi codée était bizarre, et elle se doutait qu'il devait trouver ça vaguement suspect. Mais même pas. Il ne faisait pas de tête bizarre, il avait juste l'air… un peu plus… perturbé. Peut-être parce qu'il se transposait réellement dans la situation ? Aria ne savait pas, de toute manière. Elle était juste dans l'attente, à lui jeter de petits coups d'oeils en coin, à tordre ses mains l'une avec l'autre, à essayer de faire comme si tout allait bien alors que c'était l'apocalypse dans sa tête. Elle préféra fixer son regard sur la télécommande. Préféra simplement l'écouter.

La réponse d'Allen la décontenança. Pas la seconde, pas encore - celle-ci allait de toute manière lui causer un trouble plus profond encore - mais il ne voyait pas trop pourquoi il était pas le mieux placé. Parce qu'il n'avait pas les éléments ? Parce qu'il ne se pensait pas capable de faire le bon choix ?

Elle attendit qu'il se décide.

Elle se raidit. S'arrêta de respirer, s'arrêta juste de penser. Sa bouche s'entrouvrit et elle voulut dire quelque chose. Elle n'y arrivait pas. Pas d'air, juste la poitrine tellement compressée qu'elle aurait pu en vomir. Vomir de dégoût et de honte à la fois, parce que c'était la seule réaction que son corps avait l'air de s'autoriser à avoir.

Puis Allen reprit, et Ariana se permit de respirer à nouveau. Elle eut un rire nerveux qui lui secoua les épaules. Puis elle se mordit la lèvre, acquiesça lentement. Elle posa simplement son front contre l'épaule d'Allen, en espérant qu'il n'ai pas vu ses yeux humides.

—Merci, Allen.

En fait, elle n'avait pas besoin de se poser la question. Et sa réaction de tout à l'heure l'explicitait bien : sa décision, de fait, devait sans doute avoir été prise depuis longtemps. Il fallait juste oser… se lancer, ne pas avoir peur.

À côté, elle ne savait pas trop ce qu'Allen pensait. Il avait l'air tourmenté, pas très bien en fait. C'était de sa faute et elle le sentait bien, mais elle se doutait aussi qu'il devait avoir ses raisons. Que ce n'était pas juste parce qu'il l'écoutait parler. On réagit tous de manière différente face à la détresse des gens...

—Je crois que je vais encore me laisser le temps - enfin, pas trop, quand même… ajouta-t-elle avec un sourire contrit. Mais je crois que je sais ce que je vais faire. J'ai juste… vraiment très peur, murmura-t-elle.

Elle se mordit la lèvre et lâcha un soupir, avant de se reculer et de se frotter le nez.

—Comment tu fais quand… quand tu te détestes ? (Elle eut un rire.) Parce que… j'suis stupide, et tout le monde me le fait sentir. Je le sais. Alors c'est juste… encore plus dur de faire confiance aux gens après ça, parce que tu sais pas ce qu'ils pensent de toi. Et de te faire confiance à toi-même au final, et…

Cette fois, elle s'interrompit, sembla réaliser quelque chose et leva un regard perturbé vers son vis-à-vis. Maintenant, elle hésitait. Peut-être parce qu'elle comprenait enfin qu'il se sentait concerné. Que les gens pouvaient s'inquiéter pour de vrai, qu'ils pouvaient parler de leur propre expérience.

—On n'est pas obligés de parler de ça. J'ai pas envie de te déprimer, après tu vas encore dire que c'est de ma faute.

Silence.

—Tu es plus trop traumatisé d'ailleurs, c'est… cool !

Nulle.


#ou la meuf qui savait plus comment finir son post


S'émerveille en #E7654D

Treasure box ♥:
 
#   Ven 13 Jan 2017 - 18:50

Personnage ~
► Âge : 23 ans et toutes mes dents askip
► Doubles-comptes ? : Hideko Honda -- Mitsuki Hojitake
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 989
Date d'inscription : 24/01/2011
Emploi/loisirs : Je vous jure : j'adore répondre à des questions.
Humeur : Ca me donne l'impression d'être... Ben pas inutile quoi. J'ai l'impression qu'on s'intéresse à moi, et c'est gratifiant !

- Tant mieux.

Je n'ajoutai rien. Elle avait bien de la chance de savoir ce qu'elle voulait faire. Même si elle se laissait encore du temps, elle savait. Elle avait arrêté sa décision. Et j'osais croire que ce n'était pas la mauvaise. Après, qui étais-je pour juger, hein...

Sa question me fit relever les yeux. Je croisai à peine son regard que je détournai mon attention d'elle. Non, là... Se détester, hein ? Arrête de rire. Y'a rien de drôle là-dedans. T'as le droit de pleurer, t'as le droit d'être en colère, mais t'as pas le droit de rire quand tu dis quelque chose comme ça.

Elle n'était pas stupide. Elle en était même loin. Elle était juste différente des autres ; différente parce qu'elle était heureuse, parce qu'elle se réjouissait d'un rien, parce qu'elle profitait de la vie, quand bien même le plaisir était petit. Elle était différente, parce que contrairement aux autres, contrairement aux gens chiants comme moi -et je dois dire que je représentais plutôt bien cette catégorie- elle avait envie de vivre, et elle voulait en faire profiter tout le monde. Alors elle passait pour cette simplette, cette fille qui ne pense à rien, et qui enchaîne les idioties. Sauf que c'était toujours calculé pour faire plaisir aux autres. En grandes parties du moins.

Peut être que je me trompais. Peut-être que moi je la voyais comme ça parce que... J'en sais rien. J'avais envie de la voir comme ça. J'en avais besoin. C'est tout.

-Encore dire que...?


Je tournai vivement la tête vers elle. Je m'approchai d'elle, les sourcils froncés.

-Parce que c'était pas ta faute peut-être ?

Je levai ma main, et lui donnai une pichenette sur le front.

-Idiote. T'intéresse pas aux gens qui pensent ça de toi. Ce sont ceux qui ne te connaissent pas. Ils ne méritent pas que tu leur accordes de l'importance.

Si seulement j'avais pu croire et écouter ce que je suis en train de lui dire. J'aurais peut-être pas merdé, moi. Je ne me serais pas autant détesté, si j'avais pas vu mon reflet dans l'éclat de leurs yeux. Je ne me serais pas autant rendu malade à l'idée de revenir, si je n'avais pas entrevu leurs regards dégoûtés.
Je pris un bonbon du paquet, et lui jetai dessus.

-Mange. Et je vais pas mieux, je suis juste là parce que je pensais que tu étais morte.

Je fixai l'écran et fis mine de me replonger dans l'épisode. Sauf que bon, j'crois qu'on a dépassé la moitié, et je n'ai absolument aucune idée de ce qu'il s'est passé jusque là.

-A cause de toi je n'arrive vraiment pas à me concentrer. J'ai rien suivi. J'espère que tout ce sucre dans les bonbons va te rendre malade !




Merci Aa-chan ♥️
 

Petite piqûre de rappel

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Terrae, Une nouvelle ère commence... :: L'Institut Terrae.
 :: Chambres. :: Partie Eau. :: Chambre d'Ariana.
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant