Partagez | 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Dancing on the blades. ••• Selvi ❄
##   Dim 18 Déc 2016 - 0:43

Personnage ~
► Âge : 25 ans et une âme d'enfant ♥
► Doubles-comptes ? : Aaron W, Aoi, Misao
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 1004
Date d'inscription : 29/05/2015
Emploi/loisirs : Alimenter mon tumblr et péter vos mirettes avec mes kits fluos ♥
Humeur : Un peu perdue, mais ça va, merci de vous soucier de moi ♥

Can you hear my heartbeat ?
Tired of feeling never enough
I close my eyes and tell myself that my dreams will come true

Heureusement, tout est trouvable à Terrae. Il suffit de chercher aux bons endroits et de demander aux bonnes personnes. Après la semaine qu'Ariana venait de vivre, elle voulait pouvoir sortir et arrêter de se lamenter. Elle voulait surmonter tous ces sentiments contradictoires et cette culpabilité, cette honte qui l'assaillaient sans cesse ; elle avait besoin de bouger, et elle n'arrivait pas à se motiver à courir.

Nicolas l'avait accompagnée à l'hôpital. Elle ne voulait plus en entendre parler et s'était fait une cure de séries débiles et réconfortantes pour se sortir de ses idées noires. Elle avait trouvé un anime chouette, qui parlait de patins à glace, et qui la faisait littéralement vivre. Elle se posait devant et riait, pleurait, elle vivait avec les personnages, elle vivait avec la musique. Elle chantait à tue-tête et dansait dans sa chambre ; elle retrouvait le plaisir de se laisser aller avec la musique, sautant et tournoyant, tout en déséquilibre et non-grâce. Elle s'en foutait, elle était seule, et elle se sentait bien. Elle voulait se sentir bien. Elle voulait se sentir mieux.

Et dès qu'elle s'arrêtait de bouger, dès qu'elle coupait la musique, elle retrouvait la noirceur de sa chambre et avait envie de fondre en larmes.

There'll be no more darkness
when you believe in yourself you are unstoppable

Elle prit donc la décision de louer des patins à la patinoire ; pas question d'aller là-bas, où on risquerait de simplement la déranger. Nous étions en hiver, et il y avait très peu de monde qui stagnait à l'extérieur. La neige recouvrait tout ; habillée chaudement, dans sa grosse veste d'hiver, avec son cache-oreille grenouille, offert par son petit Nirolas, elle se dirigea tout naturellement vers le lac.

Aria ne voulait pas penser à quel point Nicolas semblait avoir changé en quelques jours à peine. Elle n'avait pas tout de suite remarqué la différence, mais pourtant, malgré son comportement toujours adorable avec elle, elle le sentait étrange. Elle n'avait rien dit. Peut-être que c'était de sa faute...

Elle préféra mettre ses patins, en abandonnant ses chaussures sur la berge avec son sac. Elle hésitait. Son coeur battait à tout rompre alors qu'elle gardait son mp3 dans sa poche et ses écouteurs dans les oreilles, les yeux fixés sur la glace scintillante. Les Eaux semblaient s'être amusés, mais elle ne savait pas si c'était très prudent. Peut-être qu'en solidifiant légèrement la glace là où elle allait patiner… ça ne devait pas demander autant de concentration ou d'énergie que lorsqu'elle devait transformer de l'eau à température ambiante en glace, pas vrai ?

La rouquine s'élança.

Where your destiny lies, dancing on the blades,
you set my heart on fire

Elle ressentit un frisson la parcourir toute entière devant la situation : elle, sur le lac, en train de retrouver le patin. Elle en avait fait, un peu, lorsqu'elle était petite, et y retournait parfois avec ses amis une fois adolescente. Elle ne savait pas faire de grandes figures, mais juste se figurer être là, en équilibre précaire sur ses patins, elle jubilait.

Don't stop us now, the moment of truth

Un sourire s'étira sur ses lèvres. Elle posa sa concentration sous ses pieds pour vérifier la solidité de la glace, tout en cherchant à garder son équilibre. Elle retrouva rapidement les séquences motrices qui lui permettaient de ne pas se rompre le cou sur la glace.

We were born to make history

Elle se mit à danser ; simplement tourner un peu, prendre de la vitesse, lever une jambe et faire des ports de bras. Tournoyer au rythme de la musique et se sentir vibrer, seule au milieu du lac où elle s'aventurait.

We'll make it happen, we'll turn it around

Simplement se sentir en vie.

Yes, we were born to make history

Lorsque la musique recommença pour la quatrième fois, elle put se reconcentrer sur son environnement. Elle aperçut quelqu'un sur le bord du lac, et sa première réaction fut de sursauter. Bien mal lui en prit ; elle glissa et tomba sur les fesses, glissant sur la surface dure... Elle grimaça en se massant les hanches, douloureuses. Puis elle tenta de se redresser, ses mains gantées posées par terre. Et elle rechuta comme une cruche. Mais elle n'allait sûrement pas demander de l'aide...


S'émerveille en #E7654D


Merci à Houston, Nico & Lys pour les dessins, vous gérez du pâté dkjnf ♥️
Merci à Istvan de Tasty Tales pour le badge ♥️




Treasure box ♥:
 
##   Mer 21 Déc 2016 - 22:36

Personnage ~
► Âge : 21 ans
► Doubles-comptes ? : Nathanaël Lancer et Sibylle Dinkel
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 463
Date d'inscription : 05/02/2013
Age : 21

J'ai besoin de sortir, de quitter ma chambre, j'ai besoin d'air ! Revoir Oksa m'a anéantie. Ça fait plus de deux semaines maintenant et je commence tout juste à m'en remettre, je crois. Je ne veux pas l'abandonner, mais elle se bat comme une harpie pour qu'on la laisse tranquille et ça me fait mal autant que tout ce qu'elle m'a balancé à la figure ce jour-là. Après cette rencontre, je n'allais vraiment pas bien... et je crois que c'est toujours un peu le cas, oui, clairement. J'en ai parlé avec Celia le lendemain, j'en avais besoin et avec Aoi aussi, plus tard, juste un peu, j'avais simplement besoin d'exprimer ce que je ressentais, j'avais besoin de confier mes doutes, mes craintes, j'avais besoin d'évacuer tout ça. Elle m'a annoncé s'être occupée d'elle le jour de son Étoilisation, donc elle savait de quoi je parlais, mais elle ne m'a rien expliqué de plus, pour autant qu'elle en sache plus, et je ne lui ai rien demandé. La seule personne à avoir le droit de raconter ce qui s'est passé, c'est Oksa elle-même. J'ai, bien entendu, aussi dû expliquer à Elio pourquoi ma bonne humeur s'était soudainement envolée, mais maintenant, je n'ai plus envie de me plaindre, plus envie d'en parler.

Juste avant de sortir de ma chambre, mon regard se pose sur le carnet de croquis qui est resté posé sur mon bureau depuis ma rencontre avec l'Air. Je sais qu'elle a déchiré mes dessins et ça aussi, ça me fait mal. Je comprends qu'elle soit en colère contre tout le monde, contre la vie, mais ça ne m'empêche pas de souffrir. C'est mon amie, j'y tiens et elle me rejette. Je ne suis plus rien pour elle. On avait un magnifique projet en route, on avait déjà bien avancé je trouve et tout ça a été réduit à néant. Il n'y a plus rien, plus rien du tout.

J'essuie mes yeux avec la manche de mon pull et enfile ma combinaison d'hiver. Il faut que je me change les esprits et je sais exactement où aller. Je prépare un petit sac dans lequel je glisse mes patins à glace tout neuf, c'est un cadeau de Celia, vous y croyez vous ? Elle comptait me les offrir pour Noël, mais vu le niveau de mon moral ces derniers temps, elle a pensé que ça me ferait plaisir de les recevoir un peu en avance. Elle est trop chou. Il faudra d'ailleurs que j'aille lui donner le sien, maintenant que je l'ai enfin...

Une fois à l'extérieur du bâtiment, je prends la direction du lac. Lorsque j'ai été courir hier, j'ai remarqué que les Eaux étaient passés par là et l'avaient entièrement gelé. Patiner à l'extérieur est quand même cent fois mieux que de rester cloîtrer à l'intérieur ! Bon, il ne fait pas un grand soleil, mais il y a pire. De toute façon, je sais que je ne souffrirai pas du froid dans ma super combinaison d'hiver. J'ai pris soin de mettre une écharpe, un bonnet et des gants pour être certaine de profiter à fond de cet instant. Je me demande d'ailleurs s'il y aura d'autres fous comme moi pour braver le thermomètre aujourd'hui. En chemin, je ne peux m'empêcher de penser à Ombre. La dernière fois que je suis allée patiner, je l'ai rencontrée et j'ai fait mon Étoilisation. Il faut vraiment que j'aille reprendre de ses nouvelles. Oui, je vais faire ça avant Noël, c'est décidé !

Lorsque j'arrive au lac, je constate que quelqu'un est déjà en train de patiner. C'est une femme je crois. Elle trébuche et tombe sur les fesses. Outch, ça a dû faire mal. Je me dépêche de mettre mes patins quand je la vois chuter à nouveau en essayant de se relever. Je laisse mon sac et mes chaussures n'importe comment sur la berge et fonce vers elle. Je sais à quel point c'est énervant lorsqu'on n'arrive pas à se relever. Peut-être débute-t-elle, elle aussi ? Décidément, je ne fais que rencontrer des novices lorsque je vais patiner... quoi que, elle me semblait plutôt à l'aise... avant de tomber. Bah, au pire elle se vexera que je vienne l'aider et m'enverra sur les roses. Je ne suis plus à ça prêt... Non ! Cesse d'y penser ! Dans la précipitation et perdue à moitié dans mes pensées, je ne réalise qu'après lui avoir tendu la main de qui il s'agit. Surprise et gêne.

- Oh, salut... Un coup de main ?

J'ai laissé un temps bien trop long entre mon « salut » et la suite, mais tant pis, je ne peux pas revenir en arrière... comme je ne peux pas empêcher mes joues de prendre une teinte rosée. Bon sang ! Faut vraiment que j'arrête de me sentir mal à l'aise en sa présence ! Ce n'est pas parce que j'ai été jalouse d'elle une fois que c'est écrit sur mon front ! Je suis sûre qu'elle n'est même pas au courant en plus... enfin bref, oublions. Souris plutôt, elle pensera simplement que je suis toujours aussi timide...


[hrp : euuh, pas certaine que j'ai fait mieux niveau longueur ^^']



merci Haley
##   Ven 30 Déc 2016 - 11:49

Personnage ~
► Âge : 25 ans et une âme d'enfant ♥
► Doubles-comptes ? : Aaron W, Aoi, Misao
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 1004
Date d'inscription : 29/05/2015
Emploi/loisirs : Alimenter mon tumblr et péter vos mirettes avec mes kits fluos ♥
Humeur : Un peu perdue, mais ça va, merci de vous soucier de moi ♥

Elle glissait. Pourquoi elle glissait à chaque fois qu'elle tentait de se remettre sur ses jambes ? D'accord, le fait était que la glace glissait quand même pas mal de base. Mais tout de même. Elle réussissait à se remettre debout en général...

Un tremblement, et un trémolo dans sa voix alors qu'elle lançait un juron bien senti - comme le sol quand elle l'avait percuté. Elle serra les dents et se retint de jurer une nouvelle fois. Un reniflement. Elle ricana, se rassit simplement sagement au sol. En attendant. Elle vit quelqu'un approcher, étonnamment, sur ses patins. Une fille. Quelqu'un qu'elle connaissait ? Ah... Selvi !

Ariana leva les yeux vers elle, à demi perturbée par son apparition soudaine et impromptue. Elle retint un sourire agacé ; elle ne s'était pas vraiment préparée à voir qui que ce soit, et même si son aide était la bienvenue, elle aurait vraiment préféré ne pas avoir à parler à qui que ce soit aujourd'hui.

Toute la bonne humeur, la vivacité, tout ce qu'elle avait ressenti de beau lorsqu'elle patinait venaient de s'envoler. Elle se sentit à nouveau étrangement… vide.

Elle se força à faire un sourire tordu à la jeune air, qui le prendrait peut-être plus comme de l'embarras que comme une réelle réaction d'agacement - elle l'espérait.

—Ah, oh, ouais, je veux bien… fit-elle en attrapant la main de Selvi pour se remettre sur ses pieds en galérant.

Elle releva les yeux vers elle en se massant les fesses - instant de gêne.

—Hum, je… Salut, ça fait longtemps !

Gêne. Malaise. Elle essayait de faire refluer la vague qui menaçait de l'engloutir. Prendre sur elle, penser à la musique qui s'échappe de ses écouteurs, qui se sont à moitié barrés de ses oreilles. En face, Selvi avait l'air un peu… Perturbée ? C'était un peu bizarre...

—Merci, c'est sympa en tout cas... T'as l'air de plutôt bien te débrouiller sur tes patins…

Malaise, malaise. Aria ne savait vraiment pas quoi dire.


S'émerveille en #E7654D


Merci à Houston, Nico & Lys pour les dessins, vous gérez du pâté dkjnf ♥️
Merci à Istvan de Tasty Tales pour le badge ♥️




Treasure box ♥:
 
##   Lun 2 Jan 2017 - 15:22

Personnage ~
► Âge : 21 ans
► Doubles-comptes ? : Nathanaël Lancer et Sibylle Dinkel
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 463
Date d'inscription : 05/02/2013
Age : 21

Le sourire d'Ariana est... étrange. Disons, que ça ne lui ressemble pas. Elle n'est pas comme d'habitude. Je l'aide à se relever et il y a un instant de flottement pendant qu'elle se masse les fesses. Est-ce qu'elle est gênée d'être tombée ? Bon, je ne la connais pas super bien non plus, mais vraiment, j'ai l'impression qu'elle est complètement différente de d'habitude. Où est cette énergie à revendre, ce grain de folie qui ne la quitte jamais, cet entrain et ce sourire chaleureux ? Disparus... je la sens un peu... vide. Je me pince les lèvres. Pourquoi tout le monde va mal ? Hein ? Qu'est-ce qui se passe à Terrae ces temps ? Oh, l'Eau a le droit, elle aussi, de ne pas être en forme ou d'avoir le moral dans les chaussettes, évidemment. Mais ça fait bizarre, je n'ai pas l'habitude de la voir comme ça, alors je m'inquiète. Pourtant, je ne lui pose pas de questions, mais je pense que mon regard en dit long sur ce que je pense et le soucis que je me fais.

- Pas de quoi, c'est normal.

Je n'aime pas cette gêne qui s'est installée entre nous deux. C'est vrai que je suis clairement fautive et je pense que, généralement, c'est plutôt elle qui brise la glace... aucun commentaire sur mon jeu de mot.

- Oui, j'adore patiner. Toi aussi tu as l'air plutôt à l'aise. Je t'ai vu patiner un moment avant que tu ne tombes. Tu sais, ça arrive à tout le monde...

Je lui souris timidement. J'ai le sentiment, qu'au fond, ce n'est pas ça qui la gêne, mais au moins, j'aurai essayé de la réconforter.

- C'est la première fois que je viens ici. D'habitude je vais plutôt à la patinoire...

Je m'interrompe, un peu gênée. Je ne sais pas trop quoi lui dire. Je n'ai jamais été doué pour faire la conversation. Parfois ça passe, souvent ça casse. Je dis n'importe quoi, des choses inintéressante au possible. En plus, j'ai un peu peur, à présent, qu'on m'envoie balader. Depuis Oksa...

- Je... je ne voulais pas te déranger. Si tu préfères, je te laisse tranquille et je vais patiner dans mon coin... autrement, on peut faire quelques tours ensemble ?

Je souris à nouveau, mais un peu inquiète cette fois. En un sens, si Ariana va vraiment mal, j'aimerais rester avec elle pour essayer de lui changer les idées, mais au vu du désastre de mon comportement face à Oksa, j'ai peur... oui, j'ai juste peur de m'en prendre à nouveau plein la figure, d'entendre à nouveau des choses horribles. Bon, ma relation avec l'Eau n'a rien à voir avec ce que j'échangeais avec l'Air. Je ne considère par mon interlocutrice comme une amie proche, mais je crois que ça ne change pas grand-chose, au final.



merci Haley
##   Sam 21 Jan 2017 - 17:47

Personnage ~
► Âge : 25 ans et une âme d'enfant ♥
► Doubles-comptes ? : Aaron W, Aoi, Misao
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 1004
Date d'inscription : 29/05/2015
Emploi/loisirs : Alimenter mon tumblr et péter vos mirettes avec mes kits fluos ♥
Humeur : Un peu perdue, mais ça va, merci de vous soucier de moi ♥

Pourquoi la situation était aussi bizarre ...? Aria tentait de ne pas paraître gênée par la guérisseuse qui la fixait, peut-être sans s'en rendre compte, mais elle n'arrivait pas à exclure ce sentiment de malaise qui s'insinuait en elle. Elle aurait bien eu envie de lui dire "Bon, maintenant c'est cool, mais je vais te laisser, hein, à plus dans l'bus !"... Malheureusement pour la rouquine, Selvi choisit de prendre la perche qu'elle lui avait malencontreusement tendue un peu plus tôt. Hum. Joie.

Elle sourit nerveusement et lâcha un rire bref qui s'apparentait au cri d'un dauphin — fichu manque de self-control. Fallait  qu'elle bosse dessus, un jour, histoire de ne pas imiter Flipper à chaque fois que quelqu'un disait un truc qui la gênait. Enfin, surtout auquel elle ne savait pas quoi répondre. D'aucune manière.

—Ahh... Tu m'as observée... C'est... Euh... Merci, je suppose ? Enfin, ouais, je, ouais, merci !

"Enfin, j'suppose. Je vais pas lui dire que c'est carrément malsain de me sortir comme ça qu'elle me regardait patiner depuis un moment."
Bon, d'accord, Aria avait perdu sa répartie en même temps que sa dignité sur la glace. Elle tenta de se reprendre, en se disant que, après tout, elle appréciait bien Selvi, à la base…! Du coup, pas de prob ! Et elle n'était ni télépathe, ni sensitive, elle n'allait pas l'embêter ! Aucun problème, aucun !

—NON. Enfin, non ! Tu me déranges pas ! OMG pardon, je, je suis désolée, je m'y attendais pas — et fondamentalement, je comprends hein, que tu penses que j'veuille pas te parler, parce que mon comportement est pas cool, mais c'est pas le cas, je veux dire cest pas-

Elle prit une longue inspiration en coupant au beau milieu de sa phrase. Son débit de parole avait soudain augmenté, sans qu'elle ne s'en rende compte — du moins jusqu'à ce qu'elle n'ait plus suffisamment d'air pour s'exprimer.

—J'reprends : désolée. On peut faire quelques tours si tu veux !

Aria ne savait pas bien pourquoi elle avait accepté, autant être claire sur le sujet. Mais elle ne voulait pas faire de peine à la guérisseuse ; elle pouvait bien faire un effort, non ? Ca ne la tuerait pas de briser un peu son cocon de solitude.

—Tu disais que tu allais plus souvent à la patinoire ? Tu préfères aller là-bas ? Personnellement, je préfère quand même ici... On est plus tranquilles... C'est silencieux, et personne pour nous déranger... C'est un peu comme si ça n'appartenait qu'à nous ?

Elle fit quelques glissades vers le centre du lac. Elle ne voulait pas ajouter qu'elle espérait presque que la glace craque sous ses patins, parfois. Mourir de froid ET en se noyant, ça n'avait pas l'air si affreux que ça. Presque tentant, non ? Ahah.

Aria fit mine de rire et tournoya légèrement pour lui faire face. Elle observa le visage de Selvi, tentant de deviner ce qu'elle ressentait derrière son air concerné. Elle continua donc sur un ton mesuré qui ne lui correspondait que peu :

—Et toi, Selvi, qu'est-ce que tu deviens ? Ca fait longtemps qu'on ne s'est pas vues !

"Et toi," pour espérer qu'elle ne pose pas la question à son tour. Aria n'avait rien à dire. Elle ne devenait rien. Juste quelqu'un d'incapable de mesurer les conséquences de ses actes.


S'émerveille en #E7654D


Merci à Houston, Nico & Lys pour les dessins, vous gérez du pâté dkjnf ♥️
Merci à Istvan de Tasty Tales pour le badge ♥️




Treasure box ♥:
 
##   Sam 25 Mar 2017 - 13:33

Personnage ~
► Âge : 21 ans
► Doubles-comptes ? : Nathanaël Lancer et Sibylle Dinkel
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 463
Date d'inscription : 05/02/2013
Age : 21

Je me pince les lèvres. Je crois que j'ai fait une bourde.

- Oui,... enfin non !... Pas vraiment... tu n'étais pas encore... tombée quand je suis arrivée au bord du lac et il m'a semblé que tu avais l'air à l'aise, c'est pour ça, mais... je n'ai pas... enfin, je... désolée...

Je rougis encore, consciente que je m'enfonce. Je pourrais éventuellement arrêter de lui rappeler qu'elle est tombée, non ? Ça serait déjà un bon début, je pense... J'essaie d'enchaîner en lui racontant ma vie, non mais franchement. Faudrait plutôt que je me taise. La leçon d'Oksa ne m'a pas suffi, semblerait-il. Je lui propose quand même de rester avec elle, au cas où elle aurait envie de compagnie, mais je n'y crois pas trop. J'espère juste qu'elle ne le prendra pas mal. S'il te plaît, ne t'énerve pas contre moi. Je sais que je suis maladroite dans mes propos, mais le prends pas mal, s'il te plaît. Je souris tout de même, comme si ça allait l’adoucir ou me protéger, j'en sais rien. J'attends sa réaction, anxieuse. Son « non » catégorie me fait sursauter, mais avant que je ne me décompose complètement, elle précise sa pensée et ça me rassure. J'ai, l'espace d'un instant, cru qu'elle m'envoyait balader avec tant de précipitations et de convictions... je n'aurais probablement pas supporté, mais heureusement, ce n'est pas le cas. Elle s'excuse même et je lui souris sincèrement, la laissant cependant terminer sans l'interrompre.

- Ne t'excuse pas. Ce n'est pas toi...

J'aurais pu continuer, mais je n'en ai pas le courage et mon sourire fond. Heureusement, Ariana reprend la parole.

- Non, tu as raison. Je préfère clairement être ici, mais il faut que le lac soit bien gelé pour que ça ne soit pas dangereux et c'est naturellement rarement le cas.

Je souris timidement et la suis. Elle s'amuse un peu, puis me fait soudain face, semblant scruter mon visage. Sa question me laisse perplexe. C'est le genre d'interrogation à laquelle je ne sais jamais quoi répondre. C'est beaucoup trop vague !

- Oui, ça fait longtemps.

La dernière fois qu'on s'est vraiment parlé... si on peut dire ça comme ça, c'était à son anniversaire, donc ça fait six mois ! Bon, depuis je l'ai recroisée bien entendu et vue de loin, mais sans plus. Six mois... et dire que je n'avais pas encore rencontré... non, faut vraiment que j'arrête d'y penser, c'est du masochisme à ce niveau-là. Du coup, j'essaie de réfléchir à ce qu'il s'est passé d'autres, ce que je pourrais lui dire d'intéressant surtout, mais rien ne vient.

- Bah, la routine. Je bosse toujours à la bibliothèque et ça me plaît beaucoup. J'ai commencé à suivre quelques cours sur internet, mais je ne suis pas certaine que les études soient faites pour moi.

Je me sens encore plus gênée qu'avant. Je n'aime pas trop parler de moi, en fait... enfin, surtout pas comme ça. Soudain, une idée me vient et je me dis que c'est bien mieux de changer de sujet que de continuer mon blabla insipide.

- Oh, et j'ai passé mon Étoilisation ! C'était à la patinoire. J'ai volé pendant quelques instants, c'était magique !

Je me tais et rougis. Ouais, il y avait peut-être un peu trop d'entrain dans ma voix, là. Et puis, c'était la période où je nageais dans le bonheur, alors que maintenant... Je pourrais lui retourner la question, mais il me semble que c'est quelque chose à éviter. Je ne saurais pas dire pourquoi je pense ça, c'est peut-être quelque chose dans le ton de sa voix ? Ou... je ne sais pas.

- Tu es Eau, pas vrai ? Es-tu de ceux qui ont gelé le lac ?

Ok, ce n'est pas terrible comme changement de sujet, mais je n'ai pas trouvé mieux. Non, franchement, à ce rythme-là, on va bien vite finir par tourner en rond.



merci Haley
##   Jeu 30 Mar 2017 - 18:54

Personnage ~
► Âge : 25 ans et une âme d'enfant ♥
► Doubles-comptes ? : Aaron W, Aoi, Misao
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 1004
Date d'inscription : 29/05/2015
Emploi/loisirs : Alimenter mon tumblr et péter vos mirettes avec mes kits fluos ♥
Humeur : Un peu perdue, mais ça va, merci de vous soucier de moi ♥

Ariana ne sait pas vraiment quoi dire, et elle voit bien que Selvi capte très facilement son trouble. Elle se dit peut-être que l'eau ne l'aime pas, ou bien qu'elle est trop gênée d'être tombée devant quelqu'un... Au fond, ce n'est rien de tout ça qui l'agace... Simplement cette bulle de calme qui a éclaté trop soudainement pour elle. Alors la morphe sourit doucement à l'autre jeune femme, maladroite mais sans animosité, juste un peu perdue dans ce qu'elle doit faire. Elle ne sait pas vraiment, et c'est dur de faire comme si tout va bien quand on sait que son mondre s'effondre dès qu'on arrête de se mouvoir.

Elle se remet à patiner doucement et se laisse un peu emporter ; elle aurait préféré ne pas avoir à parler, mais peut-être que ça l'amènera à ne pas agacer tout le monde avec ses babillages, pour une fois. Elle acquiesce quand Selvi lui avoue préférer le lac, et esquisse un sourire discret. C'est vrai qu'ici, c'est assez rare de trouver des choses réellement "naturelles"…

—Oh, je me souvenais pas que tu bossais à la biblio ! Je passe pas très souvent…

"Peut-être que je devrais, j'serais sûrement moins conne…" rit-elle en son for intérieur.

Aria s'apprête à lui demander quel type d'études elle avait entamées quand Selvi parle de son étoilisation. Aria se bloque, se tend, loupe son mouvement et s'étale à nouveau par-terre. La chute est brutale, violente, elle serre les dents pendant qu'elle glisse un peu, le temps de se remettre de ses émotions. Elle finit par sourire (comme elle peut) et tâche de se remettre sur ses patins.

—Ahahah… je suis tellement maladroite... !

Aria relève les yeux vers Selvi, mais elle a le coeur au bord des lèvres.

—Bravo pour ton étoilisation !... Ca devait être chouette... J'aimerais bien voler aussi ahaha…

Aria se racle un peu la gorge et se frotte l'arrière-train.

—J'me suis vraiment fait super mal cette fois, grimace-t-elle. Enfin bon ! Je suis pas étoile depuis très longtemps, alors j'ai un peu de mal à contrôler ça... Puis je suis pas très douée avec mon eau. Tu préfères lequel de tes pouvoirs, d'ailleurs ??

Parler de choses joyeuses, qui ne la concernaient pas, tout du moins, ça irait très bien. Oui. Très bien...


HRP : Désolée pour la petite réponse comparée à la tienne :( Si ça te convient pas j'essaierai de rallonger :)


S'émerveille en #E7654D


Merci à Houston, Nico & Lys pour les dessins, vous gérez du pâté dkjnf ♥️
Merci à Istvan de Tasty Tales pour le badge ♥️




Treasure box ♥:
 
##   Sam 8 Avr 2017 - 5:47

Personnage ~
► Âge : 21 ans
► Doubles-comptes ? : Nathanaël Lancer et Sibylle Dinkel
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 463
Date d'inscription : 05/02/2013
Age : 21

Je réponds à sa question comme je peux. Je lui parle de la bibliothèque, de mes cours, de mon Étoilisation... et c'est le drame, Ariana chute... et je suis sûre que c'est à cause de ce que j'ai dit. Comment je peux être aussi bête ?! Comment j'ai pu oublier un truc aussi évident... ce n'est pas parce que cette étape s'est passée admirablement bien pour moi que c'est le cas pour tout le monde, c'est même plutôt l'inverse en général ! J'ai, à nouveau, raté une occasion de me taire. Je l'observe, inquiète. C'est que sa rencontre avec la glace a été plutôt brutale. J'espère qu'elle ne s'est rien cassée ? La jeune femme se force à sourire et même à rire. Mon cœur se serre comme jamais. Qu'est-ce que j'ai fait ? Elle donne le change, mais moi j'y arrive pas. Je vois trop qu'elle souffre. Je ne sais pas comment s'est déroulée son Étoilisation, surtout que d'après ce qu'elle me dit, c'est plutôt récent, mais je suppose que ce n'était vraiment pas un bon moment et c'est un euphémisme. Tout le monde n'a pas ma chance... je suis une privilégiée.

- Oh, euuh. Je ne saurais pas trop dire. Au début, j'avais peur de l'air, je pensais que j'allais blesser les gens par accident.

Je lâche un petit rire gêné.

- Mais maintenant je l'aime bien. J'ai appris à le contrôler et à l'apprivoiser. J'ai découvert plein de choses géniales à faire. Cependant, j'ai toujours eu une affinité particulière avec la guérison. Je suis certaine de ne pas pourvoir faire de mal avec ça. D'ailleurs, je peux peut-être te soulager ? T'éviter un gros bleu...

Je baisse le regard, gênée à nouveau. C'est un peu léger d'essayer de me faire pardonner comme ça, comme si ça suffisait. Je n'ai pas cherché à lui présenter mes excuses, parce que j'ai l'impression qu'elle préférerait oublier, mais tout dans mon attitude, mon regard, même fuyant, doit lui crier que je suis désolée. Je ne sais pas, j'espère...

- Mais malgré ça, je ne peux pas préférer mon don de guérison, parce que si je dois l'utiliser, c'est que quelqu'un souffre...

Oui, je suis revenue sur le sujet et je ne sais pas si Ariana va me suivre. Cette réflexion peut d'ailleurs paraître un peu niaise, mais c'est sincère. J'ai toujours aimé ce pouvoir, la capacité de soulager la douleur de quelqu'un, mais en même temps, je souhaite chaque jour ne pas avoir à l'utiliser. C'est un peu comme le dilemme que pourrait avoir un sapeur-pompier : l'envie d'aller sur le terrain, de ressentir l’adrénaline de l'intervention, mais la conscience que si l'alarme sonne, c'est que des gens sont blessés ou ont peut-être tout perdu.

J’hésite un instant...

- Tu es Morphe, c'est juste ? En quoi tu te transformes ?

Je joue avec le feu... parce que si c'est ce don qui s'est déclenché pendant son Étoilisation, elle va à nouveau en souffrir. Sauf que, je ne savais pas quoi demander d'autres. C'est la seule question qui m'est venue à l'esprit. Je suis déjà heureuse que ça n'ait pas été le vide intersidéral, comme ça arrive souvent. Quoi que... dans cette situation, le néant aurait peut-être été mieux. Surtout que, comme ça m'a fait penser à Elio... et bien j'ai rougi et elle ne va plus rien comprendre.



merci Haley
##   Mar 9 Mai 2017 - 0:14

Personnage ~
► Âge : 25 ans et une âme d'enfant ♥
► Doubles-comptes ? : Aaron W, Aoi, Misao
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 1004
Date d'inscription : 29/05/2015
Emploi/loisirs : Alimenter mon tumblr et péter vos mirettes avec mes kits fluos ♥
Humeur : Un peu perdue, mais ça va, merci de vous soucier de moi ♥

Aria doit essayer de retrouver son calme. Elle se remet debout, tente de faire comme si de rien n'était. Ce n'est pas trop difficile, elle a l'habitude, mais c'est un peu plus forcé que d'habitude, peut-être. Elle repense à son étoilisation et un goût de bile se glisse sur sa langue. Si elle pouvait oublier ça, ce serait parfait... mais il semblerait que ce ne soit pas encore possible, hein. Elle sourit comme si toute son émotion pouvait être transmise dans ce simple geste, pourtant si couteux en énergie.

Ariana préfère quand Selvi parle. Plus elle parle, et moins la rouquine a à parler ; et moins elle parle, moins elle pense à elle. C'est une forme d'égoïsme, quelque part. Mais elle ne sait faire que ça, être dans les extrêmes : les extrêmes quand elle est heureuse, les extrêmes quand elle est triste, les extrêmes quand elle aime, les extrêmes quand elle déteste. Elle aime ou n'aime pas - bien qu'elle aime bien plus qu'elle n'aime pas, pour sûr.

Alors quand Selvi lui parle de son pouvoir, elle sourit plus sincèrement. Lentement, elle s'apaise. C'est vrai, ce n'est pas évident comme pouvoir, pourtant, Ariana trouve qu'on peut vraiment tout faire avec ces pouvoirs. On peut changer, sauver le monde. On peut tout faire. On peut être qui on est réellement, et être qui l'on voudrait mieux être...

—Oh... Oui, je veux bien, c'est gentil. Enfin, c'est un peu ridicule d'utiliser tes pouvoirs sur mes fesses, non ? rit-elle, avant de s'empourprer. Enfin, sauf si je dois enlever mes vêtements ?!!

Pas qu'elle soit spécifiquement pudique, mais elles sont dehors et il fait relativement froid, tout de même.

Aria garde le sourire, même quand la petite Air lui demande en quoi elle se transforme. Elle accuse le coup sans flancher, continue à se frotter le fessier. Elle a un peu de mal à garder son équilibre sans bouger, et elle a presque peur de se remettre à patiner maintenant qu'elle est restée immobile trop longtemps.

—Ah... En un peu tout, je suppose ! Hum. Je me transformais en grenouille, jusqu'ici, mais je n'ai pas retenté de transformation depuis mon étoilisation.

D'abord parce que c'était impossible.
Ensuite parce que c'était trop douloureux.
Et maintenant, elle ne sait pas, alors elle attend. Elle ne sait même pas si c'est à nouveau possible ou pas...

—Il y a tellement de transformations que j'aimerais tenter... Des animaux aquatiques, un PHOQUE. Une autruche ! Un éléphant. Une girafe !! Des oiseaux pour voler ! Des insectes pour voir autrement le monde, pour explorer leurs habitats ! Chien, chat, lapin ! J'ai vraiment tout envie d'essayer. Et j'en ai un peu assez de croasser, sourit-elle finalement, malgré tout.

Elle relève les yeux vers Selvi. Son sourire pâlit un peu, mais il reste présent.

—On peut retourner sur la berge ?

Son coeur bat un peu trop fort.


S'émerveille en #E7654D


Merci à Houston, Nico & Lys pour les dessins, vous gérez du pâté dkjnf ♥️
Merci à Istvan de Tasty Tales pour le badge ♥️




Treasure box ♥:
 
##   Jeu 13 Juil 2017 - 11:41

Personnage ~
► Âge : 21 ans
► Doubles-comptes ? : Nathanaël Lancer et Sibylle Dinkel
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 463
Date d'inscription : 05/02/2013
Age : 21

Ariana accepte ma proposition de l'aider avec mon don de guérison. Je lâche un petit rire à sa réflexion, même si je suis encore un peu gênée.

- Ce n'est jamais ridicule de pouvoir soulager la douleur de quelqu'un, tu sais. Et non, tu n'auras pas besoin d'enlever quoi que ce soit. Je n'ai plus besoin de toucher l'endroit exact de la blessure comme au début... et puis, ce n'est pas trop grave, donc je ne devrais pas avoir de mal à soigner la contusion.

Je lui souris avec sincérité. J'aimerais pouvoir la mettre à l'aise après tout ce qui s'est passé, tout ce que j'ai dit et que je regrette, pas que ça ait été méchant, mais plutôt maladroit... comme ma question suivante d'ailleurs. Cependant, ça ne semble pas avoir d'effet négatif, ou alors mon interlocutrice le cache bien, je ne sais pas. Je sais qu'au début, les Morphes doivent généralement se concentrer sur un animal en particulier, la plupart du temps un animal avec lequel ils ont une affinité singulière. C'est plus facile de canaliser le pouvoir sur une idée pour s'entraîner, plutôt que de s'éparpiller. Elio a appris en se transformant en hibou par exemple.

C'est avec une certaine surprise que j'apprends qu'Ariana a choisi la grenouille. Oh, n'allez pas croire que je n'aime pas ça, au contraire, c'est plutôt mignon une grenouille... non, c'est juste très... original. Je ne sais pas, je me trompe peut-être, mais j'imagine que les gens choisissent plutôt un animal de compagnie : chien, chat, cheval,... ou alors un animal un peu plus dangereux ? Genre lion, loup, aigle... Enfin je me trompe sûrement... et puis, selon ma définition, Elio aussi a choisi quelque chose d'original (ce que je pense, juste dit comme ça en passant), pourtant je n'ai pas été surprise de la même manière en l'apprenant. J'ai donc bel et bien des préjugés vis-à-vis des grenouilles... La liste de ses souhaits me fait sourire. Je m'imagine croiser une autruche ou un éléphant dans le parc de Terrae. Wouaou, ça en jetterait ! Même un phoque d'ailleurs, ça serait drôle.

Je vois son sourire se modifier légèrement. Inquiète, je l'observe alors qu'elle me demande de retourner sur la berge.

- Bien sûr ! Je vais t'aider. Viens.

Je devrais peut-être lui demander son avis, plutôt que m'imposer, mais elle n'a pas l'air d'aller fort et je doute qu'elle ait envie de trouver encore une fois le contact avec la glace. On n'est jamais trop prudent. Je me demande si c'est à cause de la douleur ou la fatigue qu'elle ne se sent soudainement pas bien... ou autre chose peut-être ? Je laisse mes interrogations de côté et me concentre alors sur l'air autour d'elle et j'utilise le même stratagème que j'avais employé à la patinoire avec Ombre. Je m'arrange pour qu'elle se sente plus stable sur ses patins en utilisant l'air autour d'elle, mais sans avoir besoin de la toucher, et la surveille pour la rattraper en cas de faux pas. J'intensifierais alors mon pouvoir pour la porter réellement, ce qui n'est pas nécessaire pour le moment. J'espère que l'Eau ne va pas m'en vouloir. Ça part d'une bonne intention... et dire qu'on dit que l'enfer est pavé de bonnes intentions. Ça me fait froid dans le dos... non, ne pas y penser.

Une fois de retour sur la berge saines et sauves, je me rapproche un peu d'elle.

- Bon, pour te soigner, faut juste que tu me prêtes ta main. Je pense que ça devrait marcher comme ça. Je vais donc te prendre la main et si tout se passe bien, tu vas sentir de la chaleur émaner de la mienne et se déplacer jusqu'à ton hématome. Quand la guérison est finie, la chaleur disparaît. Je ne sais pas trop comment ça fonctionne, j'y vais à l'instinct, mais ça s'est toujours passé comme ça jusqu'à maintenant.

Je marque une brève pause pour lui laisser le temps d'assimiler.

- Est-ce que... est-ce que ça te convient ? Tu es d'accord que j'essaie ?

Je lui souris timidement. Si elle refuse, je serai un peu déçue, je dois bien l'avouer, mais je ne pourrai pas lui en vouloir.



merci Haley
##   Lun 7 Aoû 2017 - 18:39

Personnage ~
► Âge : 25 ans et une âme d'enfant ♥
► Doubles-comptes ? : Aaron W, Aoi, Misao
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 1004
Date d'inscription : 29/05/2015
Emploi/loisirs : Alimenter mon tumblr et péter vos mirettes avec mes kits fluos ♥
Humeur : Un peu perdue, mais ça va, merci de vous soucier de moi ♥

Selvi est quelqu'un de gentil. Pragmatique, mais gentil ; elle propose son aide immédiatement. Finalement, après les explications de la guérisseuse, la rouquine accepte. Elle est un peu mal à l'aise, ne sait pas trop où se mettre. Et puis, elle a encore l'impression que les pouvoirs peuvent voir à travers elle, voir ce qu'elle cache à tous. Alors plutôt que de stresser davantage, elle décide de se fier à elle. Mais Selvi lui pose des questions, et, comme à son habitude, Aria n'arrive pas à se contenir ; elle parle, et cette fois, penser de manière compulsive à tous les animaux en lesquels elle pourrait essayer de se transformer. Elle lâche un peu tous ceux auxquels elle pense, lâche parfois un rire. C'est mieux que de penser qu'elle n'arrivait plus à se transformer il y a un temps.

Elles retournent donc sur la berge, et Ariana ressent comme quelque chose d'étrange dans ses mouvements. Elle ne comprend pas bien ce qu'il se passe, mais en tout cas, elle glisse mieux, malgré la fatigue qui l'engourdit depuis un petit moment. Elle est bien contente d'atterrir sur la terre ferme et en profite pour enlever ses patins. En chaussettes sur les graviers, elle s'étire un peu et grimace. Ca fait mal, bon sang... La glace a bien de quoi vous péter une vertèbre.

Lentement, la rouquine acquiesce, puis elle lui tend sa main avec un sourire maladroit. On a l'air de deux idiotes, mais je crois qu'on le vit bien tous les deux.

—Alors je te laisse faire.

La guérisseuse lui prend la main et, au bout de quelques secondes, une chaleur étrange se disperse dans tout son corps. Elle a un léger mouvement de recul - est-ce qu'elle saura ? - mais tente de se calmer. Sourire un peu crispé. Ce n'est rien de grave. Bientôt, la chaleur dans son corps disparait... elle met quelques instants à se rendre compte qu'elle se sent étrangement mieux.

Estomaquée, elle va appuyer sur l'endroit de son hématome et finit par glousser :

—Hé, c'est super impressionnant !... J'adorerais savoir faire quelque chose comme ça ! Merci beaucoup !

À la place, ce n'est pas comme si elle faisait des choses très utiles, avec ses transformations. Mais au moins, elle peut faire rire les gens...

Elle s'éloigne un peu et tourne sur elle-même, sa joie doucement retrouvée, puis elle se reprend un peu. Elle lance un regard amusé à Selvi, puis se dit qu’il faut bien qu’elle s’y remette un jour, de toute manière… Elle se concentre un peu et, quelques secondes plus tard, elle se tient là, devant Selvi, sous la forme d’un phoque un peu obèse. Elle s’observe un moment avant d’applaudir avec ses nageoires et de faire « honk honk honk honk ! » de son rire animal étrange, puis entreprend de se déplacer jusqu’à la glace. C'est un peu compliqué de ramper, mais elle se rend compte que c’est beaucoup plus facile sur la surface lisse du lac… Elle glisse sur quelques mètres, puis roule sur elle-même en honkant. Finalement, elle se redresse à demi et fait un geste à Selvi pour lui intimer de la rejoindre à nouveau, lui lançant un grand sourire.

Qu'est-ce que ça lui avait manqué de pas pouvoir se transformer...


S'émerveille en #E7654D


Merci à Houston, Nico & Lys pour les dessins, vous gérez du pâté dkjnf ♥️
Merci à Istvan de Tasty Tales pour le badge ♥️




Treasure box ♥:
 
##   Sam 9 Sep 2017 - 13:43

Personnage ~
► Âge : 21 ans
► Doubles-comptes ? : Nathanaël Lancer et Sibylle Dinkel
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 463
Date d'inscription : 05/02/2013
Age : 21

Ariana me tend sa main et me donne son accord. Elle semble aussi gênée que moi et ça doit faire un drôle de tableau à voir. Je me contente de hocher la tête et prends sa main dans la mienne. Je me concentre et, comme d'habitude, je pense très fort au fait que je veux la guérir, la soulager de cette douleur qu'elle ressent et la magie opère. Je trouve cette chaleur en moi que je guide vers l'Eau. Comme l'hématome est assez loin, le procédé prend un peu plus de temps. La chaleur se disperse un peu partout et finalement, elle disparaît. Je me sens bien, parce que j'ai fait quelque chose de bien. J'espère que ma camarade aussi se sent mieux. J'ai senti son léger mouvement de recul, mais ça doit être la première fois qu'elle vit une guérison comme ça, alors c'est un peu surprenant au début, je comprends. Je suis complètement rassurée lorsqu'elle rit.

- Pas de quoi, c'est avec plaisir.

J'ai un sourire radieux et pour la première fois, toute trace de gêne a disparu. Miracle ! J'observe la Morphe s'éloigner de moi et tournoyer. Elle a l'air heureuse, là, en cet instant et ça me met du baume au cœur. J'aime la voir comme ça. Autant j'ai pu la trouver pénible lorsqu'elle était pleine d'énergie, parce qu'elle me fatiguait en quelques minutes, autant la voir aussi abattu tout à l'heure m'a serré le cœur. Et à choisir, honnêtement... je préfère être fatiguée après l'avoir vu. Oui, plus jamais je ne me plaindrai de son exubérance, plus jamais, je le promets.

Le regarde amusé d'Ariana m'intrigue. Qu'est-ce qu'elle prépare ? J'éclate de rire, surprise de me retrouver... face à un phoque. Non, mais sérieusement ?!

- C'est trop génial !

Je ris et tape des mains comme une gamine devant ce spectacle. Ça m'a toujours impressionnée de voir les Morphes se transformer. Le phoque répond à mes applaudissements, puis retourne sur la glace. Elle est adorable, franchement. Je ne sais pas, je suis en extase devant ce qu'elle fait. Qu'est-ce que j'aimerais pouvoir me transformer en animal moi aussi. Bon, je suis très heureuse des pouvoirs que j'ai et je ne les échangerais pour rien au monde, mais Morphe, c'est cool aussi.

L'Eau me fait alors un geste pour que je la rejoigne. Sans me faire prier, je repose mes patins sur la glace et m'élance. J'aimerais tant lui poser plein de questions sur ce que ça fait d'être un phoque... mais disons que... je ne parle pas « honk », alors la discussion va être un peu compliquée. En lieu et place, je ris et me mets à tournoyer, m'éloignant un peu, puis revenant. J'aime tellement patiner !

- T'es trop forte ! C'est trop cool que tu puisses te transformer en phoque ! Et ça m'a fait bien rire, merci.

Je lui souris de plus bel. Je finis par m'accroupir tout près d'elle pour l'observer plus en détail, les yeux, le nez, les moustaches, la peau, les nageoires... C'est fou ce que sa transformation est bien faite ! Je me demande comme les Morphes font, parce que pour pouvoir modifier son corps, il faut sans doute avoir une image précise de l'animal, donc si on a une idée flou, la transformation rate, non ? Ça doit être super compliqué...

- Oh euuh, oui... désolée...

Je me recule un peu brusquement, consciente que je viens de la fixer intensément pendant un long moment, un trop long moment, et que ce n'est pas très poli. Surtout que pour la regarder, j'étais proche... trop proche aussi. Je ris un peu gênée.

- Je me disais juste que... enfin, je suis vraiment impressionnée. Les détails et tout... enfin, je ne me suis jamais transformée, évidemment, donc j'ai aucune idée de comment vous faites, mais ça doit être compliqué... alors voilà... j'étais intriguée... par le réalisme... enfin, tu comprends, non ? Enfin... je veux dire... c'est super, tu vois... je... erhm... tu...

Aaah, mais tais-toi... Selvi, juste, tais-toi...



merci Haley
##   Mar 26 Sep 2017 - 12:25

Personnage ~
► Âge : 25 ans et une âme d'enfant ♥
► Doubles-comptes ? : Aaron W, Aoi, Misao
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 1004
Date d'inscription : 29/05/2015
Emploi/loisirs : Alimenter mon tumblr et péter vos mirettes avec mes kits fluos ♥
Humeur : Un peu perdue, mais ça va, merci de vous soucier de moi ♥

Une sensation étrange court le long de ses membres, comme si elle renouait enfin avec une part d'elle-même ; elle se sent unie et entière, elle se sent mieux. Comme si le simple fait de pouvoir se retransformer pouvait tout changer en elle. Elle n'efface pas la tristesse, mais elle la chasse un instant ; ou, plutôt, l'accepte, et lui permet de s'en aller d'elle-même. Elle n'y fait plus attention, et elle se sent sourire derrière le visage de cet animal bruyant et joyeux ; elle se sent comme fondue à l'intérieur de lui, fondue toute entière dans ce corps qui est le sien, mais qui lui donne l'impression d'être quelqu'un d'autre.

Ariana-phoque tape ses nageoires les unes contre les autres en riant et ouvre grands les bras, comme une diva. Ca lui rappelle un peu Otaquin, le pokémon qu'elle a choisi dans la dernière version du jeu qui est sortie et sur lequel elle a passé, de désespoir, plusieurs longues heures. Selvi, elle, s'accroupit près de la phoquette pour la détailler, et Ariana la laisse faire sagement, en se retenant de glousser. Elle n'a pas non plus le même rapport au monde, à cette hauteur, et de ces yeux-là ; elle se demande d'ailleurs si, en se transformant en chat, elle serait capable de voir dans le noir. Ou de comprendre une baleine si elle se transformait en baleine...

Aria tapote la joue de Selvi avec sa grosse nageoire, en essayant de faire doucement quand même, quand elle s'excuse et se recule, puis rit en retapant ses nageoires l'une contre l'autre - elle se rend quand même compte que c'est relativement compliqué vu son embonpoint et la petite taille de ses pattes. Elle agite la queue et tourne la tête pour l'observer, curieuse. C'est vrai que c'est étrange, mais elle se sent comme une sirène.

Une sirène obèse, mais ok.

Puis la rouquine-phoquette replace son attention sur Selvi, en essayant de se concentrer sur ses paroles. Comme elle est déjà un peu fatiguée par son manque d'entraînement et sa transformation en un animal déjà plus gros que ce qu'elle avait l'habitude de faire, Ariana se retransforme et souffle bruyamment, essoufflée. Elle se relève malgré tout, dans ses bottes... Mng, c'est pas très très stable sur la glace, ce truc... Et urg, c'était bien la graisse de phoque, en fait, elle avait pas aussi froid ahh. Pourquoi elle bégaie, par contre, Selvi ?? Elle a froid aussi ?

—Je sais pas non plus, en fait ?? répondit-elle en claquant des dents. Disons que je m'imagine l'animal en à peu près, je me dis "Oh tiens j'ai envie d'être cet animal !!" vraiment très très fort en me concentrant sur mon énergie et pouf, je suis transformée. Ca marchait qu'avec la grenouille avant, du coup, alors c'est un peu spécial de voir que je suis capable de faire ça maintenant...

Elle a un rire un peu bête et gêné. Aria n'est pas très douée pour ce qui est ressenti énergétique. Pour elle, son énergie interne est plus liée à son morphing que son eau — mais c'est surtout parce qu'elle a très étroitement mêlé les deux, sans même s'en rendre compte. Son pouvoir d'eau est, quant à lui, plus un gloubi boulga de choses qu'elle n'arrive pas à identifier et à contrôler... Mais bon, elle arrive à l'utiliser un peu, c'est déjà ça.

Elle manque de perdre son sourire en repensant à son étoilisation. Non non non.

—Donc en fait, c'est pas si compliqué ! Enfin pour moi. Mais ça me plaît bien comme ça. J'suis une vraie quiche avec mon autre pouvoir par contre ! Même si j'ai un peu appris. Attends, regarde...

Elle se concentre un instant, puis fait apparaître des petites gouttelettes d'eau d'un geste de la main, qui retombent sur elles comme une pluie… ou plutôt comme de la neige, puisqu'elle les a refroidis dans son mouvement.

—Tadam ! Et toi, qu'est-ce que tu sais faire avec ton air ?? Tu peux voler ?

Un sourire pour cacher une nouvelle fois sa détresse. Encore un grelottement. Il faut vraiment qu'elle arrête de penser à toutes ces bêtises.


S'émerveille en #E7654D


Merci à Houston, Nico & Lys pour les dessins, vous gérez du pâté dkjnf ♥️
Merci à Istvan de Tasty Tales pour le badge ♥️




Treasure box ♥:
 
##   Dim 29 Oct 2017 - 16:34

Personnage ~
► Âge : 21 ans
► Doubles-comptes ? : Nathanaël Lancer et Sibylle Dinkel
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 463
Date d'inscription : 05/02/2013
Age : 21

J'ai un petit sursaut lorsque je vois la nageoire d'Ariana se rapprocher dangereusement de mon visage. Houla, ça secoue, mais ça ne fait pas mal ! Lorsqu'elle tape des nageoires avec entrain, je comprends que c'était probablement pour me rassurer. Je finis donc par lui sourire après mon discours d'excuses décousu. Encore une fois, je me fais du soucis pour rien. Je retiens un soupir et observe l'Eau reprendre forme humaine. Elle semble particulièrement fatiguée, ce qui est tout à fait normal ! J'observe ses bottes et décide de rester à l'affût au cas où elle vacillerait, parce que sans patins et la perte d'énergie, ça fait un peu combo !

J'écoute avec attention l'explication que la Morphe me donne et constate qu'elle a froid. Je n'ai rien pour la réchauffer... sauf peut-être si je réchauffe l'air autour d'elle. Je dois pouvoir faire ça, non ? Si j'agite les molécules d'air autour d'elle, ça devrait fonctionner... sauf que, si je fais ça, je devrai aussi maintenir à notre hauteur l'air chaud, donc moins dense, pour éviter qu'il ne s'échappe. Mmmmh... et puis, si je fais ça, je risque de faire fondre la glace au-dessous de nous, non ? 'fin ça ne serait pas rapide, mais je ne sais pas trop. Je ne suis pas certaine de vouloir essayer. Ariana semble un peu gênée, mais continue à parler Et soudain, il se met à neigeoter.

- Oh ! C'est trop cool !

Oui, j'ai un peu oublié tout le reste pendant un moment et mon sourire béat me trahit, mais tant pis. J'ai été étonnée d'apprendre que ce n'est pas si difficile que ça, de se transformer en animal... enfin, oui, c'est difficile pour y arriver, pour obtenir un résultat, mais il n'y a pas de démarche très spécifique ou détailler à faire... je me demande pourquoi ça ne marche que pour un animal au début... est-ce qu'il faut une affinité particulière avec l'animal en question ? Parce que c'est ça qui aide à canaliser l'énergie ? Si j'étais Morphe, est-ce que je me transformerais en chèvre, parce que c'est le seul animal dont j'aie vraiment été proche ? Bah, je ne suis pas Morphe, alors c'est un peu bête de se poser la question. Je sursaute et reporte mon attention sur ma camarade quand elle me parle de voler.

- Oh, euh, non... enfin, je devrais pouvoir, je crois, mais je n'ai encore jamais essayé. Non, jusqu'à maintenant, j'ai pu changer la direction du vent, enfin des particules d'air, ou même créer un courant... une fois j'ai carrément fait une sorte de sèche-cheveux géant.

Je lâche un petit rire en pensant à ce souvenir avec Ludmila.

- J'ai aussi appris à sentir la présence des gens en analysant les courants. Une fois, je suis tombée à l'eau dans un lac et par instinct j'ai créé une bulle d'air autour de ma bouche et mon nez pour pouvoir respirer sous l'eau. Mmmh, j'ai augmenté ma vitesse pour patiner ou me suis aidée de l'air pour être plus stable. C'est ce que j'ai fait pour toi juste avant, d'ailleurs... Bon, et sinon j'ai déjà créé des disques ou des sphères à lancer... j'ai peut-être fait d'autres choses, mais c'est déjà pas mal là, je pense.

Je souris un peu gênée de toute la liste des choses que j'ai déjà faites avec mon pouvoir et j'en ai certainement oublié, mais tant pis, et j'ai évidemment rougi au souvenir du lac...

- J'aimerais bien savoir voler...

Cette dernière remarque était plus une réflexion pour moi-même qu'autre chose, un murmure. C'est vrai que la question d'Ariana me fait réfléchir et puis, ça fait trois mois maintenant que j'ai passé mon Étoilisation... Je sais un peu près ce qu'il faut faire en théorie. Je crois qu'il y a une question de jouer avec la pression... mais je ne suis pas assez calée en science pour savoir pourquoi. Il faudra que je me renseigne. Et puis, il faudra que je saute le pas une fois, que je me lance... pas du toit, hein ! Je ne suis pas complètement folle ! Non, j'essaierai depuis le sol... ou éventuellement en sautant depuis un banc, on va commencer doucement. Je me vois déjà, l'air stupide, à m'entraîner inlassable dans le parc à m'envoler depuis un banc... je soupire d'avance de dépits...



merci Haley
##   Sam 3 Fév 2018 - 15:44

Personnage ~
► Âge : 25 ans et une âme d'enfant ♥
► Doubles-comptes ? : Aaron W, Aoi, Misao
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 1004
Date d'inscription : 29/05/2015
Emploi/loisirs : Alimenter mon tumblr et péter vos mirettes avec mes kits fluos ♥
Humeur : Un peu perdue, mais ça va, merci de vous soucier de moi ♥

Ce moment avec Selvi, c'est un peu comme réussir à se reconnecter avec elle-même et ses pouvoirs qu'elle rejetait ces dernières semaines. Elle se rend compte d'à quel point elle en a besoin, d'à quel point elle se sent mal lorsqu'elle ne les utilise pas ; c'est comme être incapable de réfléchir et de penser correctement, ou de mettre des mots sur ce qu'on souhaite dire. On n'est pas handicapé pour autant, mais on sent qu'il y a quelque chose qui manque, quelque chose de frustrant et de terriblement triste aussi, parfois. Une régression, parfois. Une perte de capacité, simplement. Même quand on s'en écarte de soi-même, c'est toujours aussi douloureux, au final.

Haussements de sourcils surpris. Ariana pensait que les étoiles étaient capables de voler assez rapidement, mais c'est sans doute un stéréotype. De toute manière, les capacités des personnes sont très différentes les unes des autres : la preuve, elle ne se souvient pas avoir entendu Allen lui parler de respirer sous l'eau ou d'analyser les courants d'air pour détecter la présence d'autres personnes. C'est ingénieux, et c'est un niveau de maîtrise beaucoup plus précis que simplement dire "oui, bon, je vais apprendre approximativement à soulever des choses et voler"… Ou, dans le cas d'Ariana : "ça m'arrive de réussir à utiliser mon eau correctement mais y a quelques mois elle me sautait encore au visage quand je ne me concentrais pas assez" !

—C'est vraiment chouette ! Tu peux faire tellement de choses ! Les airs ont de la chance, je trouve, sourit la rouquine. J'ai un ami (elle s'arrête au mot "ami" et essaie de ne pas grimacer) qui a pu voler pendant son étoilisation, donc j'imagine que c'est possible ? Pourquoi tu essaierais pas ? Peut-être qu'il faut juste que tu te lances !

Parfois, ses conseils pour les autres lui apparaissent dans le même temps destinés à elle-même. Elle aussi pourrait se transformer en oiseau et voler, maintenant ; tenter de nouvelles choses, ne pas se cantonner à ce qu'elle connaît uniquement. Sortir de sa zone de confort, chanter plus fort, plus haut ; de quoi elle a peur, au final ?

—Tu ne veux pas tenter ? l'invite-t-elle à le faire, un grand sourire sur ses lèvres. Je fais la pompom girl en bas si tu veux !

Elle continue à grelotter, mais elle n'y fait presque plus attention maintenant. Elle n'a plus vraiment aussi froid.


HRP : C'est tout riquiqui pardon ;; Désolée pour le retard ;;


S'émerveille en #E7654D


Merci à Houston, Nico & Lys pour les dessins, vous gérez du pâté dkjnf ♥️
Merci à Istvan de Tasty Tales pour le badge ♥️




Treasure box ♥:
 
##   
Contenu sponsorisé

 

Dancing on the blades. ••• Selvi ❄

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Terrae, Une nouvelle ère commence... :: Aux alentours de Terrae.
 :: Lac.
Aller à la page : 1, 2  Suivant