Partagez
Nobody knows your heart [Aidan <3]
##   Lun 26 Déc 2016 - 19:18

Personnage ~
► Âge : 20 ans
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
Tahia Makoto
Messages : 530
Date d'inscription : 16/02/2014
Age : 25
Emploi/loisirs : Etudiante
Humeur : Un peu mieux, je suppose

Mononoke Hime (ocarina)

La nuit était fraîche en cette soirée d'hiver, en dépit de l'absence de vent. Pas un seul nuage n'était visible dans le ciel parsemé d'étoiles tandis que la lune se tenait fièrement au milieu de tous ces points lumineux, éclairant de ses rayons argentés tout ce qui passait à sa portée. Un lieu, en particulier, se trouvait être pris dans la lumière de l'astre lunaire. Il s'agissait d'un petit lac, entouré par de nombreux arbres dépourvus de toutes feuilles et pour la plupart enneigés, et dont l'eau si calme n'était maintenant plus qu'une couche glacée et difficile à briser. Pourtant, n'importe qui, en cet instant, aurait trouvé cet endroit féerique, observant les rayons lunaires se poser sur la glace, faisant scintiller le lac de milliers de petits diamants, faisant écho aux étoiles brillant dans le ciel et par dessus tout, le calme de la nuit venait renforcer la sensation de paix. Quiconque se trouvant ici en cet instant aurait ressenti un profond sentiment d'apaisement et aurait profité du spectacle qu'offrait la beauté du lac gelé pour cette nuit. Du moins, c'est ce que ferait une personne n'ayant pas sommeil, ou n'ayant pas conscience que c'était quasiment le milieu de la nuit, et préférant être à l'extérieur dans le froid plutôt que de rester au chaud chez soi.

Ce qui, actuellement, était le cas de la jeune Tahia, alors que cette dernière était assise contre un arbre, contemplant avec fascination l'étendue glacée du lac. Elle n'était là que depuis quelques minutes déjà et l'adolescente pouvait sentir un profond sentiment d'apaisement tant cet endroit était calme. Depuis qu'elle avait commencé à prendre des somnifères, ses nuits étaient un peu plus calmes que lorsqu'elle était revenue à Terrae et il lui était enfin possible de faire des nuits complètes. Cependant, depuis quatre jours maintenant, la Guérisseuse avait commencé à minimiser ce traitement et cela n'avait fait que ramener les choses au point initial: les rêves refaisaient surface et impossible de se rendormir. Cela s'était passé ainsi le premier jour mais la brune n'avait pas pour autant repris les médicaments, cherchant à la place un autre moyen que celui-ci pour apaiser son esprit et lui faire oublier pendant quelques heures les rêves et les cauchemars. Une solution s'était offerte à elle le deuxième soir alors qu'elle s'était de nouveau réveillée dans la nuit et cela lui apparut sous la forme de petits flocons blancs. Il neigeait. Et ce spectacle, qu'importe le nombre de fois qu'il se répétait chaque année, ne manquait pas d'émerveiller l'étudiante alors qu'elle observait la neige à travers la fenêtre de sa chambre. Au bout d'un moment, elle avait fini par quitter son point d'observation et en dépit du fait qu'elle était encore en pyjama, la jeune Air avait enfilé son manteau et une écharpe avant de sortir de sa chambre et de se diriger vers l'extérieur.

C'est ainsi qu'elle passa quelques heures dehors, sous la neige, profitant du silence et du paysage s'offrant sous ses yeux pour se promener autour de l'institut. Cette sortie lui avait permis de vider son esprit de toute pensée négative, lui faisant oublier momentanément ce qui la troublait autant. Ce fut l'esprit plus léger qu'elle avait regagné sa chambre et terminé sa nuit plus paisiblement que lorsqu'elle s'était couchée la première fois. C'est en réalisant cela que Tahia avait pris la décision de faire une promenade à chaque fois qu'elle n'arriverait pas à dormir ou si jamais elle se réveillait de nouveau pendant la nuit. Et cela fut ainsi les deux jours suivants, la faisant profiter de l'extérieur, malgré le froid qui avait élu domicile à Terrae. Et ce soir encore, la demoiselle n'avait pas dérogé à la règle. Elle était encore sortie de sa chambre avec comme uniques vêtements son pyjama, qu'elle ne pensait jamais à remplacer par des habits plus adaptés, son manteau ainsi qu'une écharpe et une étole. Il ne neigeait pas cette fois-ci mais le froid n'en restait pas moins présent et la Guérisseuse s'était mise en quête de chercher un endroit où elle pourrait se reposer quelques heures avant de rentrer. Son choix s'était d'abord dirigé vers la forêt, la vue des arbres recouverts de neige lui donnant envie d'y aller alors qu'elle se frayait un chemin sur les petites routes couvertes de neige.

Ses pas l'avait alors menée vers un endroit qu'elle n'avait pas revu depuis longtemps, depuis son arrivée à l'institut pour être honnête. Le lac. Enfin, on pourrait plutôt penser à une patinoire maintenant que l'eau avait laissé place à la glace. Se rapprochant un peu plus, l'adolescente s'était installée contre un arbre, à quelques pas du lac gelé et se contentait à présent d'observer les lieux. C'était reposant et en dépit de la neige autour d'elle et des arbres dénudés de toutes feuilles, le froid semblait moins présent, comme s'il avait contenu à l'extérieur de ce petit havre féerique. Soupirant doucement et s'asseyant plus confortablement contre l'arbre, Tahia ferma les yeux, profitant du silence et des quelques bruits environnants qui se manifestaient de temps à autre. Et lentement, sans qu'elle ne s'en rende vraiment compte, le sommeil se manifesta de nouveau et la jeune Air s'endormit quelques instants après.


Nobody knows your heart [Aidan <3] Signat10

Spoiler:
 

Spoiler:
 


Gris (OST) Part 1 & 2 - Main Theme
Savin' me (Nickelback) - Sad Theme
Mononoke Hime Theme (Ocarina)- Wind Theme
##   Ven 30 Déc 2016 - 18:41

Personnage ~
► Âge :
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
Aidan Martin
Messages : 44
Date d'inscription : 30/10/2016

Mais où est-il passé ?

Je me stoppe quelque instant, seul dans la pénombre. Cela fait déjà une heure que je suis dans ces bois. Il ne peut pas avoir disparu tout de même. Agacé, je pose la caisse et commence à souffler sur mes doigts, les entourant d'un chaud nuage de vapeur. Je reste ainsi quelque seconde, espérant récupérer la force nécessaire pour continuer plus avant. La forêt a fini par s'accommoder à ma présence et à retrouver le calme qui lui va si bien de jour. Malgré cela, quelques ombres frémissent encore aux pieds des arbres dénudés, sombres rappels que mon intrusion n'est que tolérer pour le moment.

J'en profite pour observer les alentours. Depuis quelques jours, les sentiers se sont recouverts d'une légère couche de neige, ne laissant que d'imposante cathédrales végétale en guise de voies. Si le pâle reflet de la lune ne m'avait pas éclairé, cela ferait bien longtemps que je me serais perdu. Plus avant sur la route, le lac rayonne sous l'astre, léchant de son éclat fantomatique les arbres qui le bordent.

Machinalement je regarde ma montre. Il commence à se faire tard. Il faut que je le trouve où il va geler sur place... Quelle idée aussi ! Sortir alors qu'il n'a pas de poil !

Tout a commencé quand ce livreur est arrivé, un énorme paquet sous le bras. Il fut rapide de deviner que son contenu était vivant, mais je ne m'attendais pas à ce qu'il me soit destiné. Encore une lubie de ma mère. Elle a eu peur que je sois seul pour les fêtes, elle m'envoie donc un chat. En soit l'idée n'est pas mauvaise, Sir Eòghan McDruimeineach est un animal affectueux et adorable. Mais en tant que première interaction familiale depuis mon arrivée, je m'attendais à mieux.

J'ai ainsi passé ma journée à devoir récupérer le matériel nécessaire à son entretien. Et même une petite laine, de sorte à ce qu'il n'attrape pas froid. Je ne sais même pas si Terrae accepte la présence d'animaux dans les dortoirs, ou même dans son enceinte. Mais quel que soit la réponse, il faut bien que quelqu'un s'occupe de lui.

Cela sera tout de même beaucoup plus simple quand je posséderais ma propre chambre. Cela évitera qu'un idiot referme mal la porte en revenant de soirée. Heureusement que je m'en suis rendu compte en tout cas, sinon il n'aurait pas survécu à la nuit.

Un léger craquement me tire de mes pensées. Je ne l'ai pas encore retrouvée, je rêvasserais plus tard. J'analyse rapidement les différents chemins qui s'offrent à moi. Soit je continue plus avant dans la forêt, soit je vais voir le lac. Il n'y a aucune raison qu'il préfère un endroit à un autre. Mais si l'on part comme ça, il ne devrait même pas être dehors... Comme un signe du destin, de légère traces de pas en direction de l'étendue glacé m'apparaisse. Quelqu'un est passé par là. Avec de la chance il aura vu Eògh.

Je récupère la caisse et presse le pas, avalant ainsi les quelques mètres qui me séparent de la berge. La fatigue et le froid abandonnés face au mince espoir de retrouver l'animal. Je me stoppe pourtant à la berge du lac, aveuglé par le spectacle qui se tient devant moi. La lune domine le lac, noyant sa surface et ses environs de ses rayons d'argents. Je lève un bras devant mes yeux afin de me protéger du scintillement des vagues cristalline. J'en profiterais une fois le chat retrouvé.

Comme un écho à ma pensée, un léger bruit sourd me parvint à ma gauche. Je me retourne et découvre ainsi celle à qui appartenait les traces de pas. La jeune femme, dont le visage est masqué par une mèche de cheveux châtain, est adossé contre un arbre. Et comme par miracle le chat est roulé en boule sur ses jambes, profitant de sa chaleur corporelle pour tenir le froid. Il me toise de ses yeux verts et semble se satisfaire de ma présence alors qu'il repose à nouveau sa tête contre elle.

Ne sachant vraiment quoi faire de la situation, je regarde les alentours. Elle n'est quand même pas toute seule ici... Ne me dites pas que je viens de tomber sur un cadavre aux milieux des bois tout de même... Le silence de la nuit me tint lieu de réponse. Je prends une inspiration et commence à m'avancer dans sa direction. Le félin, heureux de me voir, se met à doucement ronronner, mais mon attention reste sur la jeune femme.

Une fois à sa hauteur, je m'accroupis légèrement, mon regard toujours tourné vers elle. Je récupère ainsi délicatement le chat, qui ne se débat pas, et le met dans sa caisse. Il râle légèrement, mais les quelques croquettes stockés au fond de celle-ci suffise à le satisfaire. Je scrute à nouveau les alentours, toujours peu sûr de ce que je dois faire. Je ne vais quand même pas la laisser là... Prenant une grande inspiration, j'ose approcher ma main de son épaule et tapote légèrement sur celle-ci. Je t'en pris, ne soit pas morte.
##   Jeu 9 Fév 2017 - 15:34

Personnage ~
► Âge : 20 ans
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
Tahia Makoto
Messages : 530
Date d'inscription : 16/02/2014
Age : 25
Emploi/loisirs : Etudiante
Humeur : Un peu mieux, je suppose

Elle était plongée dans un doux sommeil. Pas de rêve, ni de cauchemar. C'est à peine si elle sentait quoi que ce soit. C'était étrange et en même temps tellement plaisant et réconfortant, surtout pour elle qui n'avait eu la chance de faire des nuits sereines que depuis peu. Cette sensation de paix et de tranquillité était vraiment quelque chose qu'elle avait oubliée et pouvoir la revivre à nouveau ne lui donnait que plus envie de s'y plonger davantage et de ne jamais en ressortir. Cette sensation qui lui faisait à cet instant oublier qu'elle se trouvait actuellement dans une forêt, à côté d'un lac gelé par le froid et que cela risquait fortement d'être son tour, quand bien même elle était bien couverte et ne ressentait pas la moindre once de froid, si elle restait là. Mais le sommeil s'était trop bien installé pour que Tahia puisse quitter ce dernier aussi facilement, la déconnectant temporairement de la réalité, et ce jusqu'à ce que quelqu'un ou quelque chose la fasse revenir d'une manière ou d'une autre. Il était cependant bien difficile de deviner ce qui pourrait faire sortir la jeune femme de son état actuel quand il n'y avait pas âme qui vive autour de la zone du lac, qu'elle soit humaine ou animale, sans parler que c'était actuellement le milieu de la nuit.

Et pourtant, sans qu'elle ne s'en rende compte, une petite âme vivante s'était immiscée auprès de la Guérisseuse, sans que cette dernière ne la remarque ou ne la sente approcher. De même qu'elle ne sentit pas un petit corps se placer sur ses jambes et se blottir contre elle dans l'espoir de se protéger du froid. Non, tout cela n'existait pas dans ce monde sans rêve dans lequel Tahia se trouvait. Du moins, rien de tout cela n'existait jusqu'à ce que qu'un simple élément vienne perturber le sommeil réparateur de la jeune femme. D'abord imperceptible, la sensation d'être touchée à un même endroit commença à se manifester tandis que l'évidence prenait de plus en plus d'ampleur dans l'esprit de la brune. Et puis, lentement mais sûrement, elle reprit contact avec la réalité, ouvrant doucement les yeux, ne prenant pas tout de suite conscience de ce qui avait pu la réveiller et de ce qui se passait autour d'elle. La première chose qu'elle remarqua fut d'abord le froid qui semblait un peu plus mordant que lorsqu'elle avait quitté l'établissement, la faisant légèrement trembler tandis qu'elle resserrait un peu plus l'étole autour d'elle, espérant conserver un peu de chaleur. Au moins, cela eut le mérite de la réveiller un peu plus et de prendre finalement conscience qu'elle n'était pas toute seule, plus maintenant en tout cas.

En effet, alors qu'elle essayait de ne pas penser au froid, Tahia put finalement connaître la source de ce qui l'avait réveillé. Cela se traduisit d'abord par une main posée sur son épaule, l'adolescente suivant lentement des yeux le bras auquel cette main était rattachée, avant que ces derniers ne se posent sur une personne qui lui était parfaitement inconnue. Il s'agissait d'un garçon, qu'elle supposait être de son âge, accroupi face à elle et affichant une expression légèrement inquiète. Si dans un premier temps, la jeune Air ne comprit pas la raison de cette inquiétude sur le visage de l'inconnu, elle se souvint qu'elle était encore endormie quelques minutes auparavant et que dormir à l'extérieur dans le froid hivernal n'était pas forcément une très bonne idée. C'était déjà miracle qu'elle aille plutôt bien alors qu'elle se trouvait au milieu du froid. Cependant, cela fut bien le dernier des soucis de l'adolescente car actuellement, une seule chose tournait dans son esprit: qui était cet homme et que voulait-il? Se redressant d'un coup, la jeune fille manqua de tomber en raison de ses membres un peu engourdis par le froid et s'appuya contre l'arbre qui se trouvait derrière elle afin de maintenir un semblant d'équilibre. Écartant les quelques mèches de cheveux retombant sur son visage, la Guérisseuse finit par prendre la parole, restant sur ses gardes.

" Qui êtes-vous? "


[HRP: Vraiment désolée pour l'attente, j'avais laissé un peu le RP de côté pour me concentrer sur mon alternance. J'espère que la réponse ira.]


Nobody knows your heart [Aidan <3] Signat10

Spoiler:
 

Spoiler:
 


Gris (OST) Part 1 & 2 - Main Theme
Savin' me (Nickelback) - Sad Theme
Mononoke Hime Theme (Ocarina)- Wind Theme
##   Ven 24 Fév 2017 - 20:45

Personnage ~
► Âge :
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
Aidan Martin
Messages : 44
Date d'inscription : 30/10/2016

Surpris par son mouvement soudain, mes jambes se raidirent d'un coup sec. Je pouvais ressentir la détonation de l'adrénaline me traverser alors que mon corps s'élevait à quelque centimètre du sol, s'éloignant rapidement de la frêle silhouette contre l'arbre. Mon vol ne trouvant une fin qu'avec la sensation de la neige qui se brisait sous mon dos. Rapidement mes mains partirent à la recherche d'appuis, plantant mes doigts engourdis dans la fine couche blanche qui m'entourait. Je finis ainsi par me relever et lui faire face. On dirait qu'elle est tout autant surprise que moi.

« Désolé ! Je ne voulais pas vous déranger, c'est juste que le chat ! » Je pointais un doigt vers la caisse à côté de moi. « Et puis vous ne bougiez pas ! »

Je balbutiais, encore secouée par la soudaine tournure des choses. J'ai eu peur de tomber sur un cadavre et quand elle bougea je fus terrifié aussi. Il faut vraiment que je sache ce que je veux. Sur cette pensée, un certain calme revint dans mon esprit. La situation est certes cocasse, mais il n'y a aucune raison de se mettre dans tous ses états finalement. Je finis ainsi par me relever, époussetant au passage les éclats de neige collés à mon manteau.

« Enfin bref… Vous avez eu de la chance que le chat vous trouve. Avec ce froid je ne veux même pas imaginer ce qui aurait pu vous arriver. »

Enfin rassuré du sort de la jeune femme, je devins curieux sur les raisons qui l'ont poussée à sortir. Malgré son manteau et son écharpe, cette dernière était encore en pyjama, comme si elle avait quitté sa chambre pour finir sa nuit dans le froid. Peut-être est-elle somnambule ?

« Je sais que ça ne me regarde pas, mais qu'est-ce que vous faites seul dans le froid au milieu de la nuit ? »

Je finissais de poser ma question qu'une légère lueur s'alluma au fond de mon esprit. Avec tout cela je n'ai même pas pris le temps de répondre à sa question. Et vu sa réaction, il y a une chance sur deux qu'elle me prenne pour un psychopathe. Tout en conservant une distance raisonnable, je lui tends une main.

« J'ai failli oublié mes manières, Aidan. Je suis nouveau à Terrae. »

J'espère juste qu'elle ne va pas s'enfuir en courant et en hurlant maintenant.
##   Lun 27 Fév 2017 - 21:36

Personnage ~
► Âge : 20 ans
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
Tahia Makoto
Messages : 530
Date d'inscription : 16/02/2014
Age : 25
Emploi/loisirs : Etudiante
Humeur : Un peu mieux, je suppose

Elle n'était visiblement pas la seule à avoir été prise par surprise, quoique son cas était bien moindre comparé à la réaction du jeune homme lorsqu'elle s'était brusquement redressée. En plus de la surprise, l'adolescent était à la renverse, finissant sur le sol enneigé, cette dernière ayant heureusement amorti sa chute, bien qu'il devait sûrement avoir froid maintenant, Tahia remarquant qu'il ne portait pas le moindre gant. Certes, elle n'en portait pas non plus mais elle savait qu'une paire traînait dans une des poches de son manteau, dans le cas où il ferait vraiment froid à l'extérieur, comme ce soir. Même si, dans le cas présent, c'était le dernier des soucis de la Guérisseuse alors qu'elle ne lâchait pas des yeux le nouveau venu, ce dernier finissant par se redresser. Elle en profita ainsi pour le regarder plus en détail, la surprise et l'inquiétude laissant peu à peu place à la curiosité de voir un visage inconnu. Si ce garçon avait son âge, il devait s'agir d'un étudiant, fraîchement arrivé à Terrae car la jeune Air était certaine de ne l'avoir encore jamais vu. Il devait faire à peu près sa taille, elle ne pouvait que le supposer pour le moment, tandis que ses cheveux et ses yeux étaient bruns. L'adolescente remarqua aussi les joues légèrement rougeoyantes du jeune homme, dû au froid ou à l'embarras, elle ne saurait le dire, bien que la première hypothèse soit hautement probable.

Après quoi le jeune homme finit par prendre la parole, visiblement encore surpris par la situation vu la vitesse à laquelle il parlait, Tahia essayant de comprendre le principal, à savoir qu'il s'excusait de l'avoir dérangé, passant ensuite à une histoire de chat qu'elle ne comprit pas tout de suite avant de venir au fait qu'elle ne bougeait plus. La brune hésitait vraiment entre rire, lui demander de ralentir le débit de parole car elle ne comprenait rien ou attendre qu'il se calme tous seul. En tout cas, la peur était définitivement passée et l'étudiante était maintenant un peu plus curieuse d'en savoir plus, une fois que l'adolescent aurait repris son calme. Ce qui, heureusement, ne fut l'affaire que de quelques minutes puisqu'elle le vit se remettre debout, tout en enlevant la neige qui s'était accrochée à ses vêtements, confirmant au passage ce que l'étudiante pensait: il faisait la même taille qu'elle, quoique légèrement plus petit. Il finit par rajouter qu'elle avait eu de la chance que le chat l'ait trouvée, sans quoi il aurait été impossible de savoir ce qui lui serait arrivé avec le froid. La Guérisseuse ne put s'empêcher de détourner les yeux, légèrement honteuse d'avoir été jusqu'à s'endormir au milieu de la forêt mais tant qu'elle ne parviendrait pas à faire des nuits sans cauchemars, elle continuerait à faire ces petites escapades nocturnes. Mais il fallait croire que cette option doivent être un peu remise en question si l'adolescente commençait à s'endormir à l'extérieur. C'était arrivé une fois et elle s'était heureusement réveillée rapidement, avant de retourner à l'institut mais visiblement, ça n'avait pas été le cas ce soir là.

Tahia sortit de ses pensées au moment où le jeune inconnu lui demanda ce qu'elle faisait seule, au milieu de la nuit et dans le froid, qui plus est. Sans doute avait-il remarqué qu'elle portait un pyjama sous son manteau, il était donc normal qu'il s'interroge sur les raisons de la présence de la jeune fille ici. Puis, comme s'il venait de réaliser quelque chose, l'adolescent lui tendit la main avant de se présenter sous le nom de Aidan, tout en rajoutant qu'il était nouveau à Terrae. Pendant un bref instant, la brune fixa la main tendue avant de lentement s'avancer et de la serrer dans une de ses mains. Sauf qu'elle n'avait pas du tout prévu que le dénommé Aidan aurait les mains aussi gelées et la jeune fille retira presqu'aussitôt sa main, comme si elle avait été brûlée. Pensant aux gants qui reposaient au fond d'une de ses poches, l'adolescente fouilla dans son manteau avant d'en ressortir une paire de gants toute simple de couleur grise.

" Et toi, tu es gelé! Mets au moins une paire de gants quand tu sors comme ça. J'ai moins de risques de tomber malade que toi, si tu veux mon avis, donc ne te fais pas de soucis pour moi. "

Vraiment, si l'étudiant ne la trouvait pas bizarre de se soucier d'abord du bien être d'un parfait inconnu avant de penser au sien, Tahia se fit la réflexion que cela ne pourrait pas être pire. Soupirant légèrement et resserrant son châle autour d'elle, l'adolescente finit par reprendre la parole:

" En effet, ce que je fais ici ne te regarde pas. Mais je dois admettre que si je n'avais pas été réveillée, j'aurai peut être fini gelée, à moins de me réveiller seule, quoique cette hypothèse soit peu probable. Pour faire simple, je n'arrivais pas à dormir et faute de ne plus utiliser de médicaments, je me promène le soir pour me changer les idées... "

Après quoi, la jeune Air constata qu'elle ne s'était toujours pas présentée au jeune homme.

" Et je m'appelle Tahia, étudiante de Terrae. Enchantée de faire ta connaissance, Aidan. Et tu peux me tutoyer, on doit avoir le même âge tous les deux. Et que fais-tu, toi, au milieu de la nuit dans les bois? " 


Nobody knows your heart [Aidan <3] Signat10

Spoiler:
 

Spoiler:
 


Gris (OST) Part 1 & 2 - Main Theme
Savin' me (Nickelback) - Sad Theme
Mononoke Hime Theme (Ocarina)- Wind Theme
##   Mar 21 Mar 2017 - 21:30

Personnage ~
► Âge :
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
Aidan Martin
Messages : 44
Date d'inscription : 30/10/2016

Alors que la chaleur de la jeune femme commença à se diffusait dans ma paume, elle ramena promptement sa main vers elle. Dans le même mouvement, elle fit jaillir une paire de gant de sa poche et me les tendit. C’est vrai que je venais de m’agripper à de la neige.

Je m’apprêtais à décliner son offre qu’elle se mit à me faire la morale. Comme quoi je devrai porter des gants et qu’elle avait moins de chance de tomber malade que moi. Je la toise de haut en bas, comme pour confirmer qu’elle était toujours en pyjama dans le froid. Je crois que j’aurais dû me contenter de récupérer le chat et de partir.

Je n’ai pas pour habitude de me braquer facilement, mais me materner avais le don de m’exaspérer. Qui est-elle pour juger mes capacités à prendre soin de moi ? Bon c’est sur, sortir sans gant ce n’est pas le mieux au cœur de l’hiver, mais moi au moins je ne dors pas dehors !

Pour ne rien améliorer, elle se contenta de m’envoyer paître sur ses raisons de dormir dans la neige plutôt que dans sa chambre. Et moi qui pensais l’aider... Du fait que je lui avais peut-être évité de sacré engelure, elle m’expliqua tout de même ce qui la poussa à vadrouiller dans la nuit. Mais le mal avait déjà été fait. Un ‘Merci de ne pas m’avoir laissé dormir dans le froid’ ne l’aurait sûrement pas étouffé. Attends, des médicaments ?

Elle finit pourtant par se présenter et m’invita même à la tutoyer. C’est vrai que vouvoyer des gens de son âge peut sembler étrange, mais j’ai l’impression qu’ici les dirigeants sont figés dans leur vingt ans, donc autant être prévoyant. Je ne pus m’empêcher de tirer un léger sourire narquois face à sa question.

« Ça ne te regarde sûrement pas, mais je te l’ai déjà expliqué, donc bon. Mon chat a décidé d’aller faire un tour dans la neige, il s’est endormi sur tes genoux. Vu qu’il gèle, je suis venu le récupérer, ni plus, ni moins. »

La fin de phrase résonnât comme un coup de fouet dans le calme de la forêt. Je n’aimais pas paraître sec, mais c’est elle qui avait commencé après tout. Le silence qui s’installa me laissât le temps de l’étudier. Ça devait sûrement être une guérisseuse. Besoin compulsif d’aider les autres avant soi, moins de chance de tomber malade, tout colle. Elle ne doit pas être une mauvaise personne au fond, mais j’ai du mal avec la forme.

Je finis par prendre une inspiration. Bon, laisse-lui au moins une seconde chance. Tu lui reproches de te juger, mais tu viens de faire exactement la même chose après tout.

« Désolé, c’est juste que… Le froid, le chat qui avait disparu, tout ça… Trop de stress, en somme. D’ailleurs en parlant de froid » Je désigne le chemin qui mène vers l’institut. « Je te propose que l’on se dirige vers l’intérieur. Ce serait dommage que l’on rentre chacun de notre côté alors que l’on va au même endroit. »
##   Ven 24 Mar 2017 - 1:15

Personnage ~
► Âge : 20 ans
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
Tahia Makoto
Messages : 530
Date d'inscription : 16/02/2014
Age : 25
Emploi/loisirs : Etudiante
Humeur : Un peu mieux, je suppose

Peut être avait-elle été un peu forte dans ses propos lorsqu'elle lui avait dit que ce qu'elle faisait à l'extérieur ne le regardait pas. Mais elle était encore un peu sous le choc de s'être faite réveiller d'un coup, sans qu'elle ne se soit même rendue compte qu'elle s'était endormie près du lac. Tahia eut un soupir en même temps qu'elle se fit une note mentale: prévoir quelque chose qui l'empêcherait de s'endormir la prochaine fois qu'elle referait une sortie nocturne car cela ne la réussissait pas. Aussi ne fut-elle pas si surprise lorsque la réponse du jeune homme face à elle se fit plutôt sèche. Il lui déclara néanmoins que son chat était sorti sous la neige, qu'il était donc parti le chercher et que visiblement quand il l'avait retrouvé, l'animal s'était endormi sur les genoux de la brune. Étonnant qu'elle n'ait pas ressenti la présence du chat sur elle, à croire qu'elle était vraiment loin dans ce monde sans rêve pour n'avoir rien remarqué à ce moment là. En tout cas, un silence s'était installé entre les deux jeunes gens, ne laissant comme unique son que le vent soufflant à travers les arbres nus de la forêt et les autres bruits environnants des animaux de la nuit. L'adolescente profita de ces sons si familiers pour elle pour faire disparaître les derniers lambeaux de la surprise qu'elle avait eu quelques minutes plus tôt avant de se concentrer de nouveau sur le jeune Aidan.  

Comme dit plus tôt, elle n'était pas surprise qu'il se soit montré plutôt incisif dans sa réponse, elle même n'ayant pas été très sympathique avec lui. Aussi, lorsque l'étudiant s'excusa tout en se justifiant, Tahia eut un petit sourire tout en secouant légèrement la tête: elle ne lui en voulait pas. Et lorsqu'il lui fit la proposition de rentrer à l'institut, elle réalisa qu'il devait sans doute être tard maintenant. Elle ne savait même pas depuis combien de temps elle était restée dehors, plus que d'habitude c'était certain.

"Je veux bien te suivre. Je crois être restée suffisamment longtemps dehors, même si dormir ici ne faisait pas partie de ce que j'avais prévu dans ma promenade. Et aussi, tu n'as pas à t'excuser ou à te justifier de quoi que ce soit. C'est moi qui suis idiote de t'avoir parlé comme ça alors que tu as été gentil de me réveiller quand tu aurais pu me laisser. Surtout que j'ai dû te faire un peu peur non?"

C'est vrai que n'importe qui se poserait des questions ou aurait tendance à vouloir partir rapidement s'il ou elle tombait sur une personne endormie au milieu des bois et en pleine nuit. Et à moins d'être un peu courageux pour s'assurer que ladite personne allait bien, il était peu probable qu'une situation comme celle que venait de vivre la Guérisseuse se réalise. Réajustant son manteau et son écharpe, elle enleva par la suite la neige qui s'était accrochée à ses vêtements, il faudra qu'elle pense à les faire sécher quand elle retournera dans sa chambre, avant d'écarter les quelques mèches qui étaient encore sur son visage, exposant totalement ce dernier au froid.

"Depuis combien de temps tu es arrivé à Terrae? Je vis ici depuis deux ans déjà et je serai plutôt curieuse de savoir ce que tu penses de cet endroit. Et puis...es-tu un Initié?"

Il ne manquerait plus qu'il soit encore un novice ne sachant rien de Terrae et de ses occupants et dans ce cas, Tahia passerait totalement pour une folle à ses yeux, ce qu'elle ne lui reprocherait pas étant donné qu'elle avait d'abord cru être dans un asile au début. Mais plus encore, s'il était là tout récemment, c'est à peu près pour les mêmes raisons qui ont fait que la jeune fille soit aussi présente: le Vide... Elle ne put s'empêcher de poser une main sur sa poitrine, cette dernière lui donnant l'impression d'être plus lourde depuis les événements d'il y a quelques jours... Secouant la tête, l'adolescente finit par se détourner.

"On ferait mieux de rentrer, on peut toujours parler sur le chemin du retour. Sauf si tu ne veux pas..."


Nobody knows your heart [Aidan <3] Signat10

Spoiler:
 

Spoiler:
 


Gris (OST) Part 1 & 2 - Main Theme
Savin' me (Nickelback) - Sad Theme
Mononoke Hime Theme (Ocarina)- Wind Theme
##   
Contenu sponsorisé

 

Nobody knows your heart [Aidan <3]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1Terrae, Une nouvelle ère commence... :: Aux alentours de Terrae.
 :: Lac.