Terrae, Une nouvelle ère commence...

Partagez | 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
Ils ne peuvent juste pas comprendre. (Pv : Aaron)
#   Ven 17 Fév 2017 - 17:37

Personnage ~
► Âge : 28 ans, contre toute attente... Oui j'ai survécu jusqu'ici !
► Doubles-comptes ? : Aoi, Ariana, Misao
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 2523
Date d'inscription : 28/02/2011
Emploi/loisirs : Prof de maths et papaaaaa ♥
Humeur : Ahaha. Euh...

Ahahah j'aime bien faire mon gros crado parfois, ça fait du bien ! Je ris un peu alors qu'elle me tape sur l'épaule. Les images doivent être affreuses. Perso, j'les connais pas alors j'm'en tape un peu, j'admets. Je sais même pas comment sont ses parents, j'sais juste ce qu'elle m'en a dit et ce que j'en ai entendu vis-à-vis de l'ancienne Terrae.

—Nan, parfois on y pense juste pas. Essaie de te trouver un moment pour le faire, quand t'auras l'envie et le temps. Ca te fera peut-être du bien de les revoir.

Moi aussi, j'devrais faire plus d'effort de ce côté-là. On se parle assez peu avec Cassidy, par exemple, alors qu'on habite dans le même bled. C'est un peu volontaire, j'crois. On s'aime bien, mais on s'préfère à distance. On s'rappelle de mauvais souvenirs l'un à l'autre, même si on est là en cas de problème.

—T'inquiète, je fais en haussant les épaules, avant de continuer. T'es un peu comme ma frangine aussi, je finis par sourire en coin.

Le temps passe un peu. Je joue avec ma bouteille sans rien dire, avant de répondre :

—Ma famille vivait en bordure de Boston, dans les quartiers résidentiels. J'ai déménagé ici avec mon ex, en fait. J'ai fais en sorte d'être émancipé au lycée, mais mon… (le mot sort pas.) Enfin, le père de mes sœurs continuait à m'aider financièrement. Plus j'm'éloignais de chez moi et mieux j'allais. Du coup c'était un peu ça, mon petit coin à moi. Même si à y penser, c'était pas toujours le meilleur endroit où me poser.

Peut-être que j'ai jamais vraiment eu d'endroit où j'étais tranquille et en paix. Ici, pendant un temps, mais ça a vite dégénéré. J'ai l'impression de rendre tout le monde mauvais. Un peu comme le serpent du vice.

Avec un soupir, je finis par ajouter :

—J'aimais bien les quais, sinon. Dans certains coins, on trouvait des bars sympas. J'traînais pas mal en boîte. Et y avait un parc où j'aimais bien aller. J't'y emmènerai si tu veux, c'est super beau, là-bas. Tu vas adorer le coin.



Je vis en #FEA347.


Un peu d'amour ♥:
 
#   Sam 18 Fév 2017 - 16:51

Personnage ~
► Âge : 23 ans
► Doubles-comptes ? : Allen & Hideko
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 1927
Date d'inscription : 23/01/2011
Emploi/loisirs : Martyriser Allen 8D /pan
Humeur : EXCELLENTE !

Yep. J'le ferais. De toute façon, ce n'est pas comme si je n'en avais pas envie. Et puis, il n'avait pas tort, peut-être que parler de cette réunion que nous venions d'avoir me ferait du bien. Mais pas maintenant, pas encore. J'essaierai peut-être de les voir la semaine prochaine.

Je lui rendis son sourire alors qu'il m'affirmait que j'étais un peu comme une soeur. Après tout, Aaron était l'une de mes premières rencontres à Terrae. Et depuis, on avait vécu tellement de choses ensemble ! Si j'avais toujours considéré Allen comme un frère, c'était plutôt comme un frère jumeau, voire un petit frère. Aaron, c'était plus mon grand frère, finalement. Je n'y avais jamais pensé avant, mais je n'étais pas très loin de la réalité. Je m'attachais beaucoup à son jugement, à ses idées, à ce qu'il pensait en général. J'avais souvent besoin de son avis pour faire le point. Et puis, fallait aussi l'avouer : ça me faisait du bien, ce soir, de voir qu'il pensait comme moi, que nous étions sur la même longueur d'onde.

Il m'expliqua ensuite qu'il était venu vivre ici au lycée. C'était jeune, pour habiter tôt... Mais je me doutais bien que pour lui, ça devait sans doute être mieux. Ca n'avait pas l'air d'être franchement joyeux, à la maison. Malgré moi, une question m'échappa :

-Vous n'avez pas le même père, tes soeurs et toi ?

Peut-être la question de trop, je n'en savais rien. Tout en connaissant des choses sur Aaron, tant d'autres choses m'étaient encore inconnues. C'était assez perturbant.

Souriant, je bus quelques nouvelles gorgées de bière avant de me tourner vers Aaron.

-Allons-y maintenant ! Autant profiter du jour qui se lève. Et puis, la ville est encore calme, beaucoup de monde sont encore dans leur lit, j'ai l'impression !

Je partis fouiller dans le placard à l'entrée de l'appartement, et trouvai une vieille veste qu'Aaron n'avait pas dû toucher depuis un bon moment. L'époussetant rapidement, je l'enfilai, et me tournai vers Aaron avec un joli sourire.

-Alors, j'ai l'air d'une américaine comme ça ? En tout cas, je suis prête à affronter la brise matinale !



Merci Ronronnn ♥️
#   Sam 18 Fév 2017 - 17:20

Personnage ~
► Âge : 28 ans, contre toute attente... Oui j'ai survécu jusqu'ici !
► Doubles-comptes ? : Aoi, Ariana, Misao
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 2523
Date d'inscription : 28/02/2011
Emploi/loisirs : Prof de maths et papaaaaa ♥
Humeur : Ahaha. Euh...

Ah… Pourquoi la discussion a reviré sur ma vie, au juste ? J'réponds à ses questions, mais elle en rajoute toujours une au moment où j'm'y attends pas. Enfin. En soi, c'est pas grave. C'est Mitsuki, et ça me dérange pas d'en parler avec elle. Mais quelque part, ça a quelque chose d'étrange d'évoquer ça ici. C'est pas comme si j'en avais beaucoup eu l'occasion, depuis que je suis parti.

—Non, je réponds simplement, avant de me rendre compte que la précision serait peut-être utile. On a la même mère. Mais elle voyait quelqu'un d'autre en même temps que lui, à l'époque. M'enfin j'ai quand même pris son nom. Donc techniquement, c'est quand même mon père, j'suppose.

Les rapports tendus, tout ça tout ça. Rapports qui se sont davantage dégradés après la naissance des filles d'ailleurs, je crois… M'enfin, parlons pas de ça. J'acquiesce vivement lorsqu'elle me dit qu'on ferait mieux d'y aller tout de suite, et je la laisse farfouiller dans mon placard pour en sortir une de mes vieilles vestes - qui doit sûrement sentir le renfermé. J'rigole en la voyant l'arborer et attrape une des vestes de Damian qu'il restait. Elles sont toujours un peu grandes pour moi, mais j'ai pas vraiment d'autres affaires à moi dedans. J'ai un p'tit pincement au coeur que j'ignore quand j'la mets, comme à chaque fois.

—Un peu mon n'veu ! T'as le ricanisme dans tes veines, je m'amuse, avant de la pousser hors de l'appartement en lui foutant un coup sur les fesses. Allez hop hop hop !

On descend les escaliers pour arriver dans la rue et je l'entraîne à ma suite. Ce quartier est vraiment moche, mais à cette heure-ci, on devrait pas avoir de problèmes. J'souris en coin.

—J'devrais t'acheter une casquette, comme ça t'auras l'air encore plus crédible dans ton rôle. Mais faudra parler anglais très vite en bouffant tes mots, sinon ça marche pas.

Comment j'me fous de sa gueule ahah. C'est méchant, pardon-

—Ohhh, faut que j't'apprenne des chansons de hip-hop ou de rap, c'est marrant pour bosser sa diction. Bon, même si j'avoue qu'j'en écoute pas des masses. Tu veux chanter du Macklemore avec moi ?

Ouh la référence de merde.



Je vis en #FEA347.


Un peu d'amour ♥:
 
#   Sam 18 Fév 2017 - 17:55

Personnage ~
► Âge : 23 ans
► Doubles-comptes ? : Allen & Hideko
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 1927
Date d'inscription : 23/01/2011
Emploi/loisirs : Martyriser Allen 8D /pan
Humeur : EXCELLENTE !

C'était une nouvelle journée. On recommençait à zéro, on oubliait tout, on vivait notre petit moment juste à tous les deux... Et c'était parfait comme ça.

-Appelle-moi Kim ! Je vais jouer mon personnage à fond !

Je lui adressai un petit sourire, avant de dévaler les escaliers suite à son coup de rein -il est musclé, l'air de rien...

-Parler anglais vite ? Et si je jouais plutôt le rôle de ta petite copine muette, qui est juste belle à regarder ? Par contre, je dis pas non à la casquette !


Je lui offris un clin d'oeil, et regardai autour de moi. Aujourd'hui, j'avais décidé que j'étais quelqu'un d'autre. Aujourd'hui, j'allais être une petite américaine aux origines japonaises, qui se balade dans les rues avec son ami. Aujourd'hui, j'allais être l'une de ces filles dont la vie est super, l'une de ces filles qui n'ira jamais à Terrae. Aujourd'hui, je serai l'une de ces filles populaires des lycées américains que tout le monde envie. Et si les gens n'étaient pas d'accord, je m'en fichais, parce qu'aujourd'hui, j'allais être heureuse avec Aaron, et c'était tout ce dont j'avais besoin.

-Je sais pas si j'y arriverais, à chaque fois que j'ai essayé, ça s'est transformé en yaourt. Je crois que mon accent n'est pas tip top...
lançai-je avec une mine déçue.

Je repris une gorgée de bière. Parce que je m'en fiche. Parce qu'aujourd'hui, je me fous de la vie, et tant pis si on n'a pas le droit. J'avais pas pu être une yankee au Japon, je pourrais peut-être être une gangsta aux Etats-Unis.

Je commençai à trottiner dans la rue pour prendre de l'avance sur Aaron, je me retournai vers lui et fis de grands gestes avec mes bras.

-Allez le vieux, tu te traînes ! Je veux ma casquette avant d'aller dans ce parc ! Elle est où la boutique la plus proche ?!



Merci Ronronnn ♥️
#   Sam 18 Fév 2017 - 18:21

Personnage ~
► Âge : 28 ans, contre toute attente... Oui j'ai survécu jusqu'ici !
► Doubles-comptes ? : Aoi, Ariana, Misao
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 2523
Date d'inscription : 28/02/2011
Emploi/loisirs : Prof de maths et papaaaaa ♥
Humeur : Ahaha. Euh...

Allezzzzz, on fait les gangsta de Boston, vazyy. J'rigole quand j'la vois à fond dans son rôle. Kim la gangsta, c'est parfait !

—Ouais mais nan, la copine muette c'est grave triste, t'imagines ? Tu serais obligée de pas parler. Est-ce que tu serais incapable de pas parler, déjà ? Hein ? Non, je crois pas. Donc on oublie l'idée. ... Mais sinon, ouais, nan, ton accent est effectivement nul, j'me moque, me souvenant du peu de fois où j'l'avais entendue parler anglais devant moi.

C'était moche, j'vous jure.

—Hé, attends, j'me traîne pas moi ! C'est toi qui court ! On a pas dit qu'on courait ok ! Mais si tu veux, on peut faire la course, hein, j'suis déter.

Et sur ce, j'me mets à courir. J'sais pas où y a des magasins pour acheter des casquettes, MAIS on trouvera bien sûr le chemin. Faut qu'on s'rapproche du centre de toute manière !

Puis je m'arrête net, un peu essoufflé de m'être mis à courir - et m'être fait dépasser par Mitsu, qui fait quand même vachement plus de sport que moi - avant de lancer :

—Hé... Mais en fait... Les boutiques sont fermées à cette heure-ci.

J'me passe la main sur la nuque, tentant de réfléchir à un moyen de lui trouver sa casquette. (J'lui ai dit que j'la trouverai, je le ferai !!)

—OH JE SAIS. VIENS.

Et j'me remets à courir, jusqu'à trouver un magasin - fermé - où des casquettes se trouvent à l'intérieur. Avec un sourire, je le pointe et lui fais les yeux doux :

—Tu veux pas nous TP dedans, on prend une casquette, on laisse l'argent et on se barre ?

Ouais, bon, j'suis un trou du cul, mais j'suis un trou du cul qui reste dans la légalité ! (Presque)(ça dépend des moments)(t'façon osef)



Je vis en #FEA347.


Un peu d'amour ♥:
 
#   Sam 18 Fév 2017 - 18:39

Personnage ~
► Âge : 23 ans
► Doubles-comptes ? : Allen & Hideko
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 1927
Date d'inscription : 23/01/2011
Emploi/loisirs : Martyriser Allen 8D /pan
Humeur : EXCELLENTE !

Ne pas parler ? Hm. Bon, j'avoue que c'était dur comme challenge. Impossible même. Tant pis, j'aurais essayé, et j'aurais soumis l'idée. J'aurais rien à regretter comme ça, j'aurais envisager toutes les possibilités !

Je me mis à courir pour rattraper Aaron qui m'avait dépassé en démarrant une course sans vraiment donner le top-départ. Il s'arrêta après que je l'ai rattrapé, et je poussai un soupir. Tout est fermé ? Roh. Ca craint. Je croyais que c'était la ville qui ne dort jamais, Boston ? Hm. Je dois confondre avec une autre ville. Pourtant, j'trouve que cette ville, elle a vraiment la tête d'une pomme. (la culture de Mitsu omg elle me choque)

-C'est trop nul !


Mais fort heureusement, mon petit Aa-chan était plein de ressources, et c'était tant mieux. Je me remis à courir pour le retrouver. Il s'arrêta devant notre première destination, et sans doute la plus importante.

-Bien sûr que je peux, vu que tous les américains sont des faignants et dorment encore. Par contre, je te garantis rien pour le paiement...

Je retournai les poches de ma veste avec un air faussement dépitée.

-J'ai rien à leur donner... Et puis de toute façon, je ne suis pas sûre qu'ils apprécient les paiements en yens...

Un petit sourire mutin sur les lèvres, je lui pris la main et nous téléportai à l'intérieur.

-Ohlàlà, je veuuux cette casquette !
m'exclamai-je en prenant une casquette et en la posant sur ma tête. Hmm. Quoi que... C'est quand même une casquette avec un drapeau américain, c'est un peu trop gros pour mon rôle. (la casquette)

Je repris ma recherche à travers les rayons : c'était impressionnant tout ce choix qu'il y avait ! Un large sourire sur les lèvres, je revins vers Aaron en déposant une casquette sur son crâne.

-Par-fait ! Elle te va à merveille !! (la casquette) Je prends la même pour moi ! ris-je fièrement en en prenant une autre pour l'écraser sur ma tête.

J'affichai un large sourire, avant d'adopter un air sérieux. Je fis claquer ma langue sur mon palais, et me pointai du doigt avec un air stylé.

-Alors, la ricaine, elle t'impressionne, hein ?!


Riant de nouveau, je lui pris la main, et nous téléportai à l'extérieur du magasin. Désolée mon petit Aa-chan si tu voulais payer. Aujourd'hui, j'ai pas trop envie d'être honnête.

-Allez ! Direction le parc ! On va se la raconter !



Merci Ronronnn ♥️
#   Sam 18 Fév 2017 - 21:23

Personnage ~
► Âge : 28 ans, contre toute attente... Oui j'ai survécu jusqu'ici !
► Doubles-comptes ? : Aoi, Ariana, Misao
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 2523
Date d'inscription : 28/02/2011
Emploi/loisirs : Prof de maths et papaaaaa ♥
Humeur : Ahaha. Euh...

Ouais ben c'est le problème du décalage horaire et de la téléportation, hein, ça va vite, mais parfois, ça va un peu TROP vite… Comme certains mecs au pieu. (j'dis ça j'dis rien-) Nan parce que quand ça prend trois plombes, ok, c'est vraiment relou, on se fait chier, mais quand ça va trop vite t'es là : "hééé j'ai pas pu profiter du voyage !"... Faudrait que j'demande à Mitsuki si les téléporteurs sont rapides comme ça dans tous les aspects de leur vie. Nan parce qu'ils sont adeptes de la vitesse, tout ça, alors j'suis pas sûr qu'ils aiment prendre leur temps, hein ! Nous les sensitifs, on aime bien prendre notre temps, faire des trucs rigolos. En plus on a le double avantage d'se faire plaisir et de faire plaisir à l'autre héhé. omg. J'ai jamais couché avec un.e autre sensitif. Omg. J'aurais dû tenter. J'suis sûr que ça doit être trop bien. Mais bon, ça doit durer cinq minutes t'sais, le temps qu'un se sente bien, l'autre part avec, et puis ça s'auto-alimente alors qu'ils bougent limite plus et pouf. Omg. C'est triste putain !!

Hum. On parlait de quoi déjà ? Ah, oui, les magasins.

—Mitsu, les magasins ouvrent pas non plus aussi tôt à Terrae, je me moque devant son impatience.

Et comment ça elle garantit rien pour le paiement ? J'ai des sous moi oh ! J'ai toujours des sous ! Nan mais cherche pas, j'vais pas voler une casquette, j'suis pas un voleur moi t'es ouf !

—Ouais ouais c'est ça ! Les excus--, je commence avant de me faire téléporter avec elle, et je râle pour la forme. Héé, préviens avant !

J'suis un précieux c'pour ça. On regarde parmi les rayons pour trouver une casquette cool, mais je grimace en voyant celle que me montre Mitsu. J'en profite pour bloquer les caméras sur une image fixe d'avant notre arrivée.

—Nan, elle est moche celle-là omg. Prends-en une autre !

Et puis là, j'me fais agresser par une casquette. J'm'apprête à me plaindre, mais le grand WTF marqué dessus me fait baliser et je gagatise cash dessus :

—AH OUI GENIALE. Elle est trop bien !! Prends-la aussi, comme ça on aura la casquette assortie !

Bon, j'vais éviter de dire à Mitsu qu'elle ressemble à une petite fille qui s'est foutue dans les vêtements de son père pour imiter un wesh.

—Trop impressionnante gros, j'peux pas tes-.. MAIS arrête de nous téléporter sans me prévenir omg ! On a pas payé en plus ! (les priorités t'sais)

J'vais vomir. bqjss

—Bon allez suis-moi, ricaine des villes ! J'te fais visiter le bled !

Les gens qui nous croisent nous regardent trop bizarrement. On a l'air de deux alcooliques qui sortent de boîte, bras dessus-bras dessous comme ça.



Je vis en #FEA347.


Un peu d'amour ♥:
 
#   Dim 19 Fév 2017 - 13:18

Personnage ~
► Âge : 23 ans
► Doubles-comptes ? : Allen & Hideko
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 1927
Date d'inscription : 23/01/2011
Emploi/loisirs : Martyriser Allen 8D /pan
Humeur : EXCELLENTE !

Je savais qu'il allait aimer la casquette. En vrai, elle est moche, mais franchement, quand tu regardes le gros "WTF" écrit dessus, c'est juste parfait pour aujourd'hui. Parce qu'aujourd'hui, on encule le monde, et voilà. C'est dit, c'est en train d'être fait.

Une fois à l'extérieur, j'éclatai de rire face à l'air presque choqué d'Aaron. Mais il est sérieux de baliser sur le paiement ?! Qu'est-ce qu'on s'en fiche. En plus il a bloqué les caméras, si ça se trouve ils remarqueront jamais qu'ils ont deux casquettes qui ont disparu ! Donc tout va bien.

-C'est parti pour l'aventure !


Passant mon bras autour de celui d'Aaron, je commençai à marcher avec entrain à côté de lui. J'observai les alentours avec attention, constatant aux façades des immeubles et aux centres commerciaux que nous avions déjà changé de quartier. J'étais heureuse d'être là avec Aaron, parce qu'étrangement, malgré les raisons qui nous avaient amenés ici, j'étais certaine que j'allais enfin garder un bon souvenir de l'un de mes passages aux Etats-Unis.

Je terminai ma bière et finis par la jeter dans une poubelle en même temps qu'Aaron. Au moins, on est sympa, on n'a pas sali la voie publique. Est-ce que c'est amendable ? Allen m'a dit qu'en Angleterre, c'est trop des fous avec ça.

Les gens nous regardaient un peu bizarrement, mais je m'en fichais. Pendant qu'on marchait, Aaron continuait à me parler, m'expliquant qu'il venait souvent dans ce café, ou qu'il avait passé beaucoup de soirée dans tel ou tel bar. Généralement, je répondais avec des grands "ooooh" et un air hyper intéressé, et on poursuivait notre route.

On ne tarda pas à arriver au fameux parc dont il m'avait parlé, et je le lâchai pour courir devant. J'arrêtai ma course en tournant sur moi-même, les bras écartés, les yeux fermés, lâchant un soupir de contentement. J'avais presque envie de faire un petit jogging, là.

Je me tournai vers Aaron, et, un joli sourire sur les lèvres, je lançai :

-Alors, tu venais souvent ici ? C'était ton spot ?



Merci Ronronnn ♥️
#   Sam 25 Fév 2017 - 13:09

Personnage ~
► Âge : 28 ans, contre toute attente... Oui j'ai survécu jusqu'ici !
► Doubles-comptes ? : Aoi, Ariana, Misao
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 2523
Date d'inscription : 28/02/2011
Emploi/loisirs : Prof de maths et papaaaaa ♥
Humeur : Ahaha. Euh...

On fait trop nos cassos des villes comme ça, c'est beau. J'aime ça. Je tourne un peu ma casquette, histoire que la visière soit juste sur le côté, et me donner un air encore plus ridicule. Je roule ensuite des yeux et entraîne Mitsuki à ma suite, et babillant au sujet de X et Y choses que j'avais vécues dans les rues de la ville. J'édulcore un peu pour rendre les récits plus jolis et moins glauques, préférant parler uniquement de ce qui me faisait encore rire ou des choses de manière humoristique.

Bras dessus, bras dessous, on s'avance jusqu'au parc, où Mitsuki va sautiller un peu partout, les bras grands ouverts. Ce serait bien de penser que le monde nous appartient réellement.

—Ouais, je fais en la rejoignant, tout sourire. On venait souvent ici avec mes potes quand il faisait beau. On fumait nos clopes, picolait un peu, on dansait la nuit et on se faisait jarter par les flics quand ils nous trouvaient... C'était marrant. On avait abandonné l'idée de flipper s'ils nous trouvaient, à un moment donné…

Mon sourire se tire en coin et je vais lui attraper la main pour la tirer derrière moi en riant.

—Attends, viens !

On se balade un moment entre les arbres, sur les petits chemins goudronnés tracés entre les parterres d'herbe. On débouche sur la rivière qui traverse le parc et la ville, mais je continue mon chemin jusqu'à un peu plus loin. Une grande statue surplombe l'endroit, posée sur un haut piedestal. Je lui fais signe et lui sourit en commençant à grimper, avec un peu de difficulté j'avoue, jusqu'à pouvoir m'assoir sur le socle. De là, on a une sacrée vue.

—Ca, c'était mon spot, je souris en coin.



Je vis en #FEA347.


Un peu d'amour ♥:
 
#   Sam 25 Fév 2017 - 16:50

Personnage ~
► Âge : 23 ans
► Doubles-comptes ? : Allen & Hideko
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 1927
Date d'inscription : 23/01/2011
Emploi/loisirs : Martyriser Allen 8D /pan
Humeur : EXCELLENTE !

J'imaginais assez facilement Aaron venir ici et s'étaler dans l'herbe pour discuter et fumer tranquillement avec ses amis. La vie américaine était relativement différente de la vie japonaise ; je ne me souviens pas avoir vu une fois des personnes dans un parc, allongés, à rire, en train de boire et de fumer. Mais ce n'était pas pour autant une image qui me choquait, parce qu'elle me parlait beaucoup, à travers les séries ou les films occidentaux que j'avais pu voir. Dans ces pays-là, on est beaucoup moins pudique, on ne se cache pas pour un rien, et parfois, je me dis que c'est peut-être aussi pour ça que j'ai été rejetée lorsque j'étais enfant ; je me montrais trop, je n'étais pas assez timide. Si j'étais née dans un autre pays, j'aurais sans doute vécu une vie bien différente ; je pense même que je ne serais pas celle que j'étais aujourd'hui. Toutefois, je ne regrettais rien, parce que j'étais heureuse d'être celle que j'étais aujourd'hui. Et puis, dans un pays comme les Etats-Unis, peut-être que ma vie aurait été trop facile, peut-être que j'aurais été trop acceptée ; peut-être que je n'aurais jamais eu l'occasion de ressentir le vide ; peut-être que je n'aurais jamais eu l'occasion de venir un jour à Terrae.

Aaron attrapa ma main et m'entraîna avec lui en riant. Je me laissai faire, bercée par cette utopie dans laquelle on s'imaginait vivre. Passant entre les arbres et une rivière, on se retrouva finalement face à une grande statue. Je l'observai monter, malgré son signe, et le regardai s'asseoir là-bas, m'expliquant en haussant le ton de la voix qu'il s'agissait là de son spot. Je souris, et partis le rejoindre. Je m'installai avec lui, laissant mes jambes tomber dans le vide, et posant mes mains à plat sur le ciment, encadrant mes cuisses. Je regardai autour de nous, respirai l'air frais du matin, profitai de cette vue que nous offrait notre position.

-Et tu venais là quand tu avais besoin de réfléchir ? De faire le point ? Quand t'avais besoin de calme ?


Simple supposition. C'était ce que j'aurais fait. L'espace était apaisant, on se sentait loin de tout, loin des autres - bien qu'on ne soit pas si en retrait. Peut-être que j'avais ce sentiment parce que nous étions encore très tôt dans la matinée, et que peu de monde était debout.

-Ca donne un peu l'impression d'être les rois du monde ! ... Ha !

Je me tournai vers lui, et le pointai du doigt avec un petit regard mi-accusateur mi-amusé.

-Je suis sûre que tu ramenais tes copines ici pour les draguer !


Ou ses copains ? Je n'étais pas trop sûre, il ne me semblait pas qu'Aaron soit sorti avec des garçons avant Terrae, même si je me rendais souvent compte que lorsqu'il s'agissait d'Aaron, j'avais beau l'adorer, il y avait encore tant de choses que je ne savais pas sur lui - l'épisode de sa soeur décédée, plus tôt dans la matinée, le prouvant assez bien.

-Désolée,
soufflai-je avec un air faussement gênée, mais je ne suis pas en mesure de répondre à tes avances... lançai-je avant de lui offrir un petit sourire mutin, moqueur.



Merci Ronronnn ♥️
#   Mar 28 Fév 2017 - 11:03

Personnage ~
► Âge : 28 ans, contre toute attente... Oui j'ai survécu jusqu'ici !
► Doubles-comptes ? : Aoi, Ariana, Misao
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 2523
Date d'inscription : 28/02/2011
Emploi/loisirs : Prof de maths et papaaaaa ♥
Humeur : Ahaha. Euh...

Quand on s'installe, il y a un moment de silence pendant lequel on observe simplement les environs et on respire le bon air pollué de Boston. C'est vrai que c'est calme dans le coin, surtout la nuit ou en fin de soirée... Un sourire s'étire sur mes lèvres, alors que je laisse les bons souvenirs (suivis des mauvais, malheureusement) me secouer.

—Ouais. L'après-midi, y a trop de monde pour monter là, de toute manière, on se serait fait défoncer par les flics. Mais c'est vrai que là, on se posait, on disait rien, et tous nos problèmes s'évanouissaient.

Ou c'était comme si. Parfois, ça me fait un peu mal au coeur d'y repenser, mais au final, je sais que j'ai eu de bons souvenirs aussi dans cette ville. C'est pour ça que c'est tellement douloureux de venir ici. Parce que plus rien n'est comme avant, que les temps doux et sucrés se sont envolés. Trop de personnes ont disparu de ma vie, trop de gens ont souffert. Maintenant, Jerem et Isa sont heureux, mais Isa a perdu son frère.

Ma gorge se serre alors que mon regard se fait de plus en plus triste, de plus en plus lointain. Mes yeux me piquent un peu, mais je ne bouge pas, les gardés plantés droits devant moi. La vie, c'est accepter qu'on peut perdre ce qui nous est cher aussi. Est-ce que ça arrivera à nouveau si Terrae s'ouvre ?

Mitsuki parle, et je tourne vers elle un regard vague, puis lui sourit. Avant d'éclater de rire, sans pouvoir m'en empêcher.

—Nan, même pas ! J'y allais juste avec Dam quand je fuguais de chez moi, le soir. Je faisais en sorte que personne m'entende, et hop, je passais par la fenêtre. On se planquait là, et…

… Et on restait les épaules collées l'une à l'autre sans rien dire pendant des heures. Parfois, on discutait. Mais on avait juste besoin de sentir que l'autre était là. Ben m'a p'tetre rejoint quelques fois aussi. Mais je préfère pas y penser.

—Enfin bon, je ris. C'est pas important, et crois-moi tu veux pas que j'détaille ma vie mélodramatique. T'avais des endroits comme ça, toi, dans Tokyo ? Des endroits où t'aimais aller, où tes copains t'emmenaient, tout ça ? Alleeez. Raconnnte. T'as eu des copains avant Ys, quand même ?



Je vis en #FEA347.


Un peu d'amour ♥:
 
#   Mer 1 Mar 2017 - 16:59

Personnage ~
► Âge : 23 ans
► Doubles-comptes ? : Allen & Hideko
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 1927
Date d'inscription : 23/01/2011
Emploi/loisirs : Martyriser Allen 8D /pan
Humeur : EXCELLENTE !

Hm, je me disais aussi que ça devait pas trop être autorisée d'escalader des sculptures comme ça. Pas que ça me pose problème, personnellement j'ai jamais eu de problèmes à considérer les oeuvres d'art comme des objets communs, mais visiblement, certaines personnes ne sont pas de cet avis et veulent "protéger" ces si belles choses de nous. Franchement, j'suis sûre que les artistes, ils pensent absolument pas pareil : si tu travailles sur la signature d'une oeuvre, j'vois pas pourquoi c'est interdit de la toucher, ça nique tout le travail.

Je tournai la tête vers lui alors qu'il éclatait de rire à ma remarque. Il me répondit toutefois que j'étais bien dans l'erreur, et je gardai les yeux rivés sur son visage sur lequel transparaissaient tous ses souvenirs. Il bascula pourtant rapidement la conversation sur moi, et j'éclatai de rire.

-Bien sûr que j'ai eu d'autres copains ! J'en ai même eu plein. Je disais tout le temps oui en fait, parce que ça ne m'intéressait pas, et qu'au Japon, clairement, tu passes juste ton temps à te tenir la main dans la rue - ouais ouais, ça veut dire que tu es en couple. Là, si on était au Japon, tout le monde serait hyper gêné de nous voir si proche, à se toucher partout -enfin, partout pour eux, les épaules, les bras, tout ça quoi ! Après, j'ai pas juste tenu la main à mes copains... Mais avec mon manque de pudeur, j'avais aucun mal à me déshabiller, ça me gênait pas, j'm'en fichais pas mal en fait. Sauf qu'au bout d'un moment, ils me larguaient, soit parce qu'ils n'avaient pas l'impression que leurs sentiments étaient réciproques... Sauf parce qu'ils avaient peut-être eu ce qu'ils voulaient, je t'avoue que je pourrais pas te dire.


Je souris légèrement, amusée, et réalisant que vraiment, j'avais beau adoré le Japon, je m'étais toujours sentie un peu différente dans ma façon de fonctionner et de voir le monde. Si je ne raffolais pas non plus du contact humain avant Terrae, mais je n'avais jamais été pudique comme ils peuvent l'être, et je pense que ça a beaucoup participé à mon rejet, en plus de mon apparence atypique.

-Je passais beaucoup de temps dans les rues. Les endroits qui me passionnaient, c'était pas franchement les endroits recommandables. Je voulais toujours en savoir plus sur le passé de maman, qui était si sombre, je suis rentrée un nombre incalculable de fois pleine de sang, mes parents n'en pouvaient plus. Mais c'était ma façon à moi de dire "fuck" au monde, parce qu'à l'école, je devais avoir... une copine ? Et encore. Ca fait bien longtemps que je n'ai pas de nouvelles. Alors je passais mon temps dans les rues à traîner avec mes copains marginaux. Et ça me faisait du bien, parce que je me sentais vivante et acceptée dans ce groupe.


Un rire léger m'échappa, et je relevai les yeux vers Boston qui nous ouvrait les bras.

-Des fois, j'aimerais vraiment voyager entre les dimensions, ou le temps, j'sais pas trop... Mais j'aurais aimé savoir ce qu'aurait pu être ma vie si j'étais née dans un autre pays. Ca t'arrive jamais de te poser ce genre de questions, toi ? Comment mon caractère aurait-il pu impacté sur ma vie si j'étais né dans un endroit où les traditions, les moeurs ne sont pas les mêmes ?



Merci Ronronnn ♥️
#   Sam 11 Mar 2017 - 17:06

Personnage ~
► Âge : 28 ans, contre toute attente... Oui j'ai survécu jusqu'ici !
► Doubles-comptes ? : Aoi, Ariana, Misao
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 2523
Date d'inscription : 28/02/2011
Emploi/loisirs : Prof de maths et papaaaaa ♥
Humeur : Ahaha. Euh...

Mitsuki ne répond pas vraiment à ce que je lui dis ; après tout, elle aurait répondu quoi ? Je n'avais quasiment rien dit, au final. J'suis bien incapable de le faire, même si je le voudrais. Je sais pas si c'est parce que j'me sens incapable de lui dire quoi que ce soit, ou si c'est à cause de son sourire que j'ai pas envie de voir partir. Peut-être qu'un jour il y aura des choses à en dire, de Boston ; mais ça servirait à quoi ? C'est plus ma vie, Boston, c'est loin, c'est autant dans le temps que dans l'espace. Même si j'ai grandi ici, j'ai l'impression que ça n'a surtout fait que me bouffer, malgré les rires, les sourires, certains souvenirs heureux. À côté, il y a tout le reste, et le reste fait mal.

Alors je préfère me concentrer sur ce qu'elle m'apprend d'elle, et je ris parfois à ses remarques. J'imagine les petits nippons s'effleurer la main et un vieux qui passe derrière en leur disant "UN PEU DE PUDEUR SVP, ahh les jeunes de nos jours", avec la fille qui se cache derrière ses mains et le gars qui détourne la tête en faisant comme s'il ne s'était rien passé. Ahh ces japonais, j'vous jure. (Quand on pense qu'à l'intérieur de Terrae, les gens se roulaient des patins à toutes les sauces, c'était pas mal, hein.)

Franchement, j'savais pas tout ça sur elle, et quelque part ça m'en apprend un peu plus. J'aime découvrir des aspects que j'imaginais pas chez les autres - par exemple, j'aurais jamais imaginé que Mitsu traînait dans la rue tout le temps. Mais quelque part, l'image se fait, c'est pas totalement illogique. Alors j'ai souri.

—C'est marrant, j'pense qu'on se serait bien entendu à l'époque, si on avait eu à peu près le même âge.

On se serait battus côtes à côtes, elle aurait défoncé tout le monde et moi j'aurais été le p'tit boulet à côté qui court vite et qui fait mal, mais qui se faisait surtout souvent fracasser la gueule. "Nous deux contre le reste du monde", j'ai envie de penser en m'appuyant en arrière pour regarder le ciel orange et rose.

Sa question me tire un frisson et j'étire un sourire un peu penaud.

—J'imagine que je me suis souvent posé la question, mais aucune réponse venait vraiment. Ca m'fait un peu peur de l'imaginer, parce que se poser cette question, pour moi, c'est se demander comment ça aurait été de pas naître dans cette famille.

Silence.

—Enfin, ça aurait tout changé, je crois.

En bien peut-être.

—Peut-être qu'on serait pas venus à Terrae, je ris. Ca aurait été un peu triste, j'aurais pas eu ma super copine ! je rajoute en me penchant vers elle pour lui donner un coup d'épaule de bro.



Je vis en #FEA347.


Un peu d'amour ♥:
 
#   Lun 13 Mar 2017 - 19:08

Personnage ~
► Âge : 23 ans
► Doubles-comptes ? : Allen & Hideko
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 1927
Date d'inscription : 23/01/2011
Emploi/loisirs : Martyriser Allen 8D /pan
Humeur : EXCELLENTE !

C'était beau, c'était calme, c'était doux. Un peu trop. Après avoir souri à l'attention d'Aaron alors qu'il m'affirmait que ce serait dommage de ne pas m'avoir rencontré (c'est un peu vrai faut le dire, mais dans son cas aussi, je dois bien l'admettre), je me replongeai sur le paysage, avant de sentir la déprime me reprendre un peu. Faut qu'on se bouge, je repense trop à la réunion, là.

Je me relevai donc d'un coup, et réajustai ma casquette sur ma tête.

-Bon, l'américain ! Je croyais que les gens de ce pays n'avaient jamais une minute à eux et étaient toujours super occupés ! Là, on se repose trop ! Faut se reprendre en main !

Je lui adressai un clin d'oeil, et descendis du piédestal sur lequel on s'était installés. J'attendis qu'Aaron me rejoigne en regardant autour de nous, remarquant le personnel d'entretien des espaces verts qui arrivait. Bon, bah on est parti à temps, visiblement ! J'avoue que pour une fois, je m'en fous pas de me faire engueuler, parce que ça me blaserait probablement trop pour que je ne fasse pas de connerie, et j'aurais trop peur de rentrer bien trop facilement dans la provocation dans mon état actuel.

Glissant mes mains dans les poches de ma veste, je marchai donc nonchalamment dans le parc.

-Bon, allez. Tu me fais un peu visiter, et je te paye un café !

Je lui adressai un large sourire, et ma seconde exploration de la ville commença, plus centrée sur le centre cette fois-ci. Je m'émerveillai un peu sur tout, buvant les paroles de mon ami. Je me laissai aller, me replongeant dans mon rôle de jeune américaine - mais une américaine qui n'est jamais venue à Boston, vu la tronche que je tirai à chaque coin de rue.

On arriva finalement près d'un petit café qui me plaisait bien, et j'y invitai Aaron. Je le laissai commander pour moi - j'aime pas trop qu'on se moque de mon accent à couper le souffle - et le serveur arriva rapidement avec nos commandes. On continua à discuter un bon moment, avant que le serveur revienne pour nous demander de régler. Je sortis bien volontiers mon portefeuille, avant de réaliser, qu'évidemment, et j'aurais dû y penser avant, je n'avais pas de dollars. Haha. Hahaha. Rire nerveux.

-Tu as encore de la monnaie américaine, ou alors on part en courant ? Moi j'suis chaude pour la course.



Merci Ronronnn ♥️
#   Sam 8 Avr 2017 - 15:55

Personnage ~
► Âge : 28 ans, contre toute attente... Oui j'ai survécu jusqu'ici !
► Doubles-comptes ? : Aoi, Ariana, Misao
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 2523
Date d'inscription : 28/02/2011
Emploi/loisirs : Prof de maths et papaaaaa ♥
Humeur : Ahaha. Euh...

J'crois qu'on est pas trop doués pour parler, tous les deux. Peut-être à d'autres gens, mais pas ensemble, en tout cas. On arrive plus à rire, à faire semblant de rien, à se disputer gentiment, à se chamailler comme des enfants, mais jamais réellement rien de sérieux. Pourtant, on a vécu des trucs pas cool ensemble. Quand elle s'est fait enlever, tout ça. Peut-être qu'on aurait pu en discuter ensemble, mais on l'a jamais fait. On est nuls, peut-être, nan ? C'est comme si on refusait de voir tout ça. Qu'on refusait que ça appartienne à notre monde à nous. Et pourtant, c'est là...

Mitsuki descend trop souplement de la statue. Moi, pauvre vieux, je prends mon temps en riant, retrouvant des réflexes que je croyais avoir perdu. Il est loin le temps où j'étais suffisamment petit pour me faufiler partout. J'crois que j'ai encore l'impression d'être un nain, quelque part dans ma tête. Un gamin. Pourquoi on a pas eu l'droit à tout ça, hein....

—Woh woh wohhh, tout doux. Calme tes ardeurs de tonnerre please, j'me fais vieux, j'vais pas réussir à te suivre, je me marre en commençant notre visite.

On marche un bon bout de temps. J'lui raconte des trucs marrants la plupart du temps, ou alors j'le tourne comme tel. J'évite les lieux trop chargés émotionnellement, parce que j'me sais totalement incapable de gérer sur ce coup-là. Alors on prend des photos, des selfies comme deux touristes, et je la laisse me traîner jusque dans un café sympa, assez récent si j'en juge par la devanture. J'saurais pas dire s'il était déjà là avant.

Mes yeux se relèvent vers Mitsuki lorsque celle-ci m'annonce, après avoir sorti son portefeuille pour payer le café, qu'elle n'a pas de dollars sur elle. Je lui lance un regard réprobateur et fais un signe au serveur pour qu'il revienne plus tard, tout en sortant mon propre porte-monnaie.

—Ahhh, ces jeunes... Faut toujours tout leur faire, hein, je me moque.

Avant de constater moi aussi qu'il ne me reste que des yens. Je relève un regard blasé vers elle.

—Ouais, bon, ta gueule, hein.

Puis je rajoute, en japonais cette fois :

—J'espère que tu cours vite, parce que si on se fait choper, je serai obligé de te tuer. Cordialement, bien entendu.

Un grand sourire alors que je me lève tranquillement, sans éveiller les soupçons, l'air de simplement vouloir aller fumer une clope… Puis je me barre et me mets à détaler comme un lapin, alors que le serveur pousse un cri derrière nous.

Mais qu'ils sont cons, mais qu'ils sont cons--
Bon, elle suit, l'autre, là ?!



Je vis en #FEA347.


Un peu d'amour ♥:
 
#   
Contenu sponsorisé

 

Ils ne peuvent juste pas comprendre. (Pv : Aaron)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 3Terrae, Une nouvelle ère commence... :: L'Institut Terrae.
 :: Toit de l'institut
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant