Terrae, Une nouvelle ère commence...

Partagez | 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Tout feu tout flammes. ••• Huo ⛽
#   Dim 12 Fév 2017 - 21:01

Personnage ~
► Âge : 32. Vos gueules.
► Doubles-comptes ? : Aaron W, Aoi, Ariana
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 435
Date d'inscription : 15/06/2013
Emploi/loisirs : Chercheur.
Humeur : Joker ?

Pouaaaah. C'est une vraie catastrophe en ce moment. Boulot boulot boulot. Misao en peut déjà plus. Ses recherches lui prenaient déjà un temps fou ; maintenant, il doit encore faire passer des entretiens d'embauche. Oui. Misao Honda, ex-scientifique en herbe, fait passer des entretiens d'embauche aux personnes extérieures à Terrae qui souhaitent travailler ici. LOL. Oui, lui aussi, il trouve ça très amusant, et vaguement cocasse. Mais du coup, il trouve plus une minute pour jouer à WoW. ET CA C'EST TRES EMBÊTANT.

Si ce n'était pas pour Hideko, il ne le ferait pas ; de ça, il en est sûr. Elle lui avait narré toute cette histoire de réunion et de vote, et... Ouais, clairement : ça faisait un moment qu'il ne l'avait pas vue aussi perturbée.

Franchement, ça ne lui plaît pas. Il n'aime pas l'idée de jouer au recruteur. Il n'aime pas non plus l'idée de laisser des gens de l'extérieur entrer, bien qu'il n'ait pas spécialement d'a priori sur eux. Lui sait bien que tous ne veulent pas du mal à Terrae. Ou que tous ne sont pas comme lui a pu être, comme les autres scientifiques. Il doit prendre sur lui et rester objectif, mais en même temps conscient des risques. C'est dur, et il sait que la moindre erreur lui tombera sur le coin de la gueule, qu'il ait souhaité se mêler à cette histoire ou non.

Dire qu'il avait même pas eu le choix...

Il pousse un soupir et prend une gorgée de sa bouteille de jus de gingembre-orange-citron vert (parce qu'il le vaut bien, tout ça tout ça), avant de la poser sur la grêve. Il observe le lac de nuit, illuminé par la lune, après une après-midi passée à rencontrer des candidats mauvais aux postes proposés. Il profite un peu du calme du soir, et d'une nuit pas trop froide. Puis il prend la bouteille d'alcool à brûler qu'il tient sous le bras et en verse un peu sur le sol, dans une flaque par très swag, avant d'y foutre le feu et de s'assoir devant, comme il l'aurait fait devant un bon feu de cheminée. Il aurait bien tenté de limiter la progression du feu, qui consommait très rapidement le liquide inflammable, avant de laisser tomber. Il en prend un peu dans sa bouche - en trouvant le goût dégueulasse - et souffle un nuage de flammes. Et avale une goutte d'alcool qui coulait dans sa gorge. Et s'étouffe. Et tousse.

Il récupère sa bouteille de jus pour essayer de remplacer le goût en grimaçant, encore en train de tousser comme un abruti. C'EST ABSOLUMENT DEGUEULASSE.



PLS en #b7273d.
#   Dim 12 Fév 2017 - 21:56

Personnage ~
► Âge : 27
► Doubles-comptes ? : /
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 1113
Date d'inscription : 17/10/2012
Age : 27
Emploi/loisirs : Photographe, fouineur, emmerdeur
Humeur : Ca va, ça vient... Et quand ça vient, ça va très bien~

L'hiver c'est sympa par certains côtés mais je commence à trouver ça long par moment. J'ai rien contre le froid en soi hein, fin c'est pas comme si je pouvais encore avoir froid de toute façon. C'est juste que hiver, rhumes, microbes, maladies… Fin tous ces trucs joyeux avec qui je suis pas copain du tout. Et quand on a une copine - fiancée, un jour j'arriverai peut-être à ne pas devoir faire un effort conscient pour le dire - comme la mienne qui tombe malade super facilement, les microbes c'est pas vos copains vraiment. L'hiver non plus.

Bon après je râle mais depuis qu'elle est Master elle se soigne en mode automatique avant d'attraper froid. Ca n'empêche pas que les gens sont malades en général et que j'aime pas ça. Puis mine de rien ça utilise de l'énergie de se réchauffer avec ses pouvoirs faut pas croire. Un bon manteau c'est pas aussi efficace que le chauffage intégré mais ça économise mon énergie. Je sens grave la différence suivant les endroits par contre. C'est comme de laisser la fenêtre ouverte avec le chauffage allumé, ça se voit sur la facture d'électricité.

Genre les bâtiments c'est cool, fait chaud, le parc ça va encore, mais le lac… Mettre la tête dans un freezer ce serait à peu près pareil en ce moment qu'aller se balader au bord du lac. Ca caille. Ce qui ne m'explique pas pourquoi je suis allé là-bas. Ha si. C'est vrai. Je voulais faire des tests donc je voulais voir quelqu'un qui s'y connaissait en sciences vu que moi je suis une tanche. Donc. Je cherchais Misao. Logique.

Ca fait un moment qu'on s'est pas vus mais j'aime bien Misao. C'est un gars assez cool en dehors de ses manies et il est calé en sciences. Puis on s'entend bien. C'est dans ses moments là que je suis content d'être Master et d'avoir un peu bossé ma détection des auras. C'est très pratique quand on cherche quelqu'un. Ca économise de la marche.

Donc. Le Lac. Quand j'arrive il a l'air de faire un truc assez fun. Genre cracher du feu. Oh c'est cool ça. J'avais essayé aussi c'est pas trop trop compliqué à parti du moment où tu fais gaffe à bien expulser les flammes. Ouais pas comme lui qui a l'air de s'être un peu étouffé. Je retiens un rire et m'approche encore un peu en lui faisant un signe de la main.

— Hey. Tu fais des tests ?

Nooonnn, tu crois ? Captain obvious peut aller se rhabiller franchement. Je me frotte un peu la nuque, légèrement embarrassé.

— Besoin d'un tuyau ?


#   Jeu 23 Fév 2017 - 23:03

Personnage ~
► Âge : 32. Vos gueules.
► Doubles-comptes ? : Aaron W, Aoi, Ariana
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 435
Date d'inscription : 15/06/2013
Emploi/loisirs : Chercheur.
Humeur : Joker ?

Plus jamais l'alcool à brûler dans la gorge. C'est dégueulasse. DEGUEULASSE. Comment ils font, les cracheurs de feu ? Ils doivent se tuer l'estomac, et en plus, ça doit sacrément refiler des crampes. Heureusement, son jus gingembre-orange-citron (je sais vraiment pas pourquoi il aime ce genre de trucs, mais lui demandez pas, il serait capable de vous faire une liste exhaustive de A jusqu'à Z) lui sauve la mise. Il attend un peu que sa toux se calme et finit par respirer goulûment l'air du soir. Alors qu'un frisson le secoue, il souffle doucement sur ses mains pour les réchauffer. Le bruit le fait cependant se retourner à demi et il sourit en coin en reconnaissant les cheveux pétant.

—Hey. Nan, je m'amuse à jouer au clodo, j'trouve qu'y en a pas assez dans les rues de Terrae, se moque Misao en haussant un sourcil.

Il indique son petit feu de camp improvisé, alors que les flammes commencent lentement à se résorber sans alcool à enflammer.

—J'avais envie de foutre un peu le feu pour décompresser. J'ai eu une sacrée longue journée, alors j'venais prendre un peu l'air avant de rentrer. Tu fous quoi par ici, toi ?

Ca fait un moment qu'il l'a pas vu, Huo. Ils se croisaient de temps en temps et papotaient quand ils le pouvaient, mais c'était surtout quand Misao était pas enfermé dans son bunker souterrain - aka son labo dans la salle de classe du 1er étage - ou son petit paradis du geekage.

—Quelle idée d'avoir accepté de laisser ces psys rentrer à Terrae, soupire-t-il. Sérieux, l'idée est pas mauvaise, mais ma pauvre frangine a failli claquer. J'ose pas imaginer la tête des autres… Et en plus, c'est moi qui doit m'taper les entretiens. J'ai vraiment la tête d'un recruteur, sérieux ?

Il agite un peu la main d'un air vague pendant qu'il parle, avec une pensée pour ceux qu'il sait avoir été touchés de près par ces histoires de scientifiques. Et il y en a de toute manière bien plus qu'il ne le pense, malheureusement, malgré tout ce qu'a déjà pu en dire Hideko.



PLS en #b7273d.
#   Sam 25 Fév 2017 - 20:45

Personnage ~
► Âge : 27
► Doubles-comptes ? : /
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 1113
Date d'inscription : 17/10/2012
Age : 27
Emploi/loisirs : Photographe, fouineur, emmerdeur
Humeur : Ca va, ça vient... Et quand ça vient, ça va très bien~

Il a l'air d'aller bien. Ca fait un moment qu'on s'était pas vus. En vrai j'aime bien Misao, disons qu'on se comprend tous les deux. Puis ça me fait du bien de parler avec un adulte de temps en temps. Genre quelqu'un qui a plus de 20 ans. Pas que j'aime pas parler avec des ados hein, c'est juste que parfois c'est agréable de changer.

J'esquisse un sourire amusé. C'est un truc aussi que j'aime bien chez lui, son ironie. Bon pas tout le temps c'est clair mais comme ça, ça me fait rire. Je jette un oeil à son petit foyer improvisé et plisse le nez devant l'odeur de l'alcool à bruler.

— Je te cherchais ? Je fais en haussant une épaule. Ca faisait un moment qu'on s'était pas vus j'avais envie de discuter.

Il parait qu'en ce moment, il passe du temps dans les salles de sciences. J'aimerais bien savoir ce qu'il fait là-bas d'ailleurs. Non parce que si il fait des tests sur les pouvoirs ça m'intéresse ! Déjà pour le journal parce que c'est le genre de truc qui peut intéresser les gens. Enfin si il est d'accord que j'en parle. Avec son passif il voudra peut-être pas.

— C'est toi qui fait les entretiens ? Je demande, sérieusement surpris.

Je pensais pas. Enfin c'est vrai qu'il est Etoile maintenant et c'est le frère de Hideko mais j'aurais pensé qu'elle demanderait plutôt à quelqu'un comme Ryu. Quoi que c'est pas si illogique quand j'y repense.

— J'imagine bien que c'est pas très cool pour elle, ouais.

Je me frotte un peu la nuque, embarrassé. J'ai pas fait ce vote de gaieté de coeur j'avoue. Ca faisait clairement plaisir à personne. Je jette un oeil à son petit feu qui s'éteint sans alcool pour le nourir et plisse les yeux pour me concentrer deux minutes en ravivant les flammes.

— Enfin bon, tu essayais de tester quoi avec ton alcool ?


#   Mar 28 Fév 2017 - 10:02

Personnage ~
► Âge : 32. Vos gueules.
► Doubles-comptes ? : Aaron W, Aoi, Ariana
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 435
Date d'inscription : 15/06/2013
Emploi/loisirs : Chercheur.
Humeur : Joker ?

Comment ça il le cherchait ? Wow. Ca fait un peu bizarre, là, il a fait un truc répréhensible ? Non ? Bon, d'accord ; Huo et Misao se voyaient bien de temps en temps, mais pour qu'il vienne le retrouver au niveau du lac, quand même, c'est pas mal, hein. Misao lui offre un sourire goguenard, et l'invite à s'assoir à côté de lui - vu qu'il avait pas l'air d'avoir compris le message tout à l'heure. Le voici, le voilà, le grand Misao ! Il lui tirerait bien son chapeau, mais il n'en possède malheureusement pas.

Devant lui, les flammes se ravivent. M'ouais, les feux trichent, ils n'ont même pas besoin de combustible pour se réchauffer. Même si là, c'est plus de l'éclairage qu'il leur faut.

—Euh, ouais, je m'occupe des entretiens, il lâche en haussant les épaules. Comme j'ai déjà pu être lié aux scientifiques et que j'en ai la mentalité - cherche pas j'ai pas compris la logique, même si apparemment ça l'est - Hideko a voulu que je les interroge pour voir un peu comment ils pensaient. J'en ai recalé plein, y en a qui venaient juste pour la curiosité, mais certains étaient vraiment heureux de pouvoir décrocher un job. Puis j'ai essayé de les rassurer un peu, aussi. Y avait pas que moi pour m'occuper du recrutement, disons que j'étais juste le premier passage obligé…

Ouais, le mec relou qui pose les questions relous. Misao se passe la main sur le menton et retient un bâillement.

—En soi, c'est bien que Terrae s'ouvre. Mais à la moindre erreur, les gens vont paniquer. C'est bien de faire ça progressivement, mais il aurait clairement pas fallu commencer par du personnel médical.


Enfin, psychologique. C'est un peu pareil pour lui, au fond ; il s'en fout. C'est juste qu'il voit les choses des deux côtés à la fois. Le fait que Terrae puisse avoir peur des gens de l'extérieur, et le fait que ces derniers puissent avoir peur de Terrae. Tout ce qu'il s'est passé il y a trois ans, ce n'est pas rien. C'est loin, mais c'est encore là, pour tout le monde. Pour lui aussi, au final.

—Bref, t'inquiète. Elle se débrouillera, elle est adulte. J'm'inquiète parfois, mais si elle a réussi à m'accepter moi, même si je suis son frère, elle finira bien par accepter les autres. Comment ils ont accueilli ça, les autres Masters ?


Misao se craque la nuque. Parler de tout ça si facilement remue un peu des trucs en lui, mais il préfère faire comme si ça ne l'intéressait pas, au final. C'est plus simple pour tout le monde. De toute manière, il sait qu'Huo sait, il n'est pas stupide.

—Sinon, pour en revenir à ta question, j'voulais voir si je pouvais empêcher le feu de se propager sur la totalité de l'alcool à brûler. Comme ça prend feu à une vitesse pas croyable, ce truc, j'me disais que je pourrais essayer de l'arrêter en cours de route. Mais ça a pas trop marché, je crois. J'ai laissé tomber. Ca me fait un petit feu de camp sympa, au moins.



PLS en #b7273d.
#   Mer 1 Mar 2017 - 18:43

Personnage ~
► Âge : 27
► Doubles-comptes ? : /
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 1113
Date d'inscription : 17/10/2012
Age : 27
Emploi/loisirs : Photographe, fouineur, emmerdeur
Humeur : Ca va, ça vient... Et quand ça vient, ça va très bien~

Je viens m'asseoir à côté de lui en fourrant mes mains dans mes poches. Je ravive encore les flammes pour leur faire prendre un peu d'ampleur et nous éclairer plus avec le soir qui commence à tomber. Je l'écoute me parler du recrutement des nouveaux psy avec un intérêt. Franchement je savais que ça allait pas être une partie de plaisir ce truc mais y a vraiment des mecs qui ont postulé par curiosité ? Fin je sais qu'on communique pas trop avec l'extérieur mais je pensais pas. En soi c'est plutôt une réaction positive je pense mais ça me conforte dans l'idée qu'il faut vraiment qu'on soit plus transparent sur ce qui se passe à Terrae.

— Pas comme si on avait eu le choix, je fais en haussant les épaules.

Je suis assez d'accord sur le fond, commencer par recruter des psy c'est clairement pas la meilleure ouverture. Sur le papier en tout cas. Le problème étant que comme on est dans une logique autarcique on a commencé à recruter ce qu'on ne pouvait pas produire nous même, donc ouais, des psy.

— Ca dépend quels autres. J'pense que personne avait vraiment envie de faire ce vote mais envie et besoin c'est différent.

Je sais qu'il se sent concerné. Enfin au delà de l'implication d'Hideko j'aurais bien aimé savoir quel aurait été son vote à lui. Son passif de scientifique me rend curieux et je me retiens un peu de lui poser des questions. Je me doute que pour lui c'est un sujet sensible. Mais un jour j'aimerais bien savoir ce qui l'a poussé à se retrouver dans cette situation.

— J'pense que je pourrais arrêter la combustion. Je sais contenir des explosions donc empêcher de l'alcool de brûler doit pas être bien plus compliqué ? Mais au niveau Etoile je sais pas si tu peux.


#   Mer 1 Mar 2017 - 19:35

Personnage ~
► Âge : 32. Vos gueules.
► Doubles-comptes ? : Aaron W, Aoi, Ariana
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 435
Date d'inscription : 15/06/2013
Emploi/loisirs : Chercheur.
Humeur : Joker ?

Pas le choix, il en a de bonnes, Huo. Du point de vue de Misao, s'ils n'ont pas trouvé d'autres solutions, ce n'est pas parce qu'elles n'existent pas mais parce qu'ils n'étaient pas allés au bout du problème. Il y avait toujours "d'autres solutions", il suffisait de changer de perspective. Puis celle-ci n'était pas mauvaise. Et personne n'oblige ceux qui ne le souhaitent pas à aller voir un psychologue dénué de pouvoirs. Ceux qui sont un peu psychorigides devront de toute manière s'y faire, ils n'auront pas trop le choix - ou alors ils souffriront, feront des conneries ; bref, d'autres choix, mais pas les mêmes conséquences.

—Si on est absolument convaincu que c'est nécessaire, ça devient peut-être plus une envie qu'une nécessité, non ? demande-t-il, curieux. Comment on fait la différence ?

Misao pourrait dire ça de ses TOCs. Il est tellement convaincu que c'est nécessaire que c'en est plus devenu une envie irrépressible. Il pense à la poussière qu'il va y avoir sur son pantalon et grimace un peu à la lueur du feu. Il tend les mains vers celui-là, détache des flammes pour y faire danser des petites formes abstraites.

—Peut-être, j'en sais rien. En soi, c'est comme enflammer une corde ou un fil je pense. On peut empêcher le feu de se propager... Et ça n'a pas vraiment grand-chose à voir avec les explosions, pour moi. Ce qui cause les explosions, c'est la transformation rapide d'un matériau en une autre matière. Faut que le volume soit plus grand et que la transformation soit vive. Sinon, ça prend juste feu. Mais bon, j'suis pas spécifiquement un spécialiste, hein. J'fais un peu de chimie, mais c'est surtout de la biochimie, alors tu sais...

La biochimie, ou le truc relou qui permet de créer des médicaments. Mais bon, ça le passionne, alors on va pas critiquer, heinn.

—On peut vraiment rien faire avec ces pouvoirs, il ricane. Les airs peuvent voler, les eaux faire des trucs cool, les tonnerres peuvent contrôler les machines, et nous, pauvres cons de feux, on peut faire cramer une baraque. Et s'rendre invisible. Youhou. Trop bien.

Il roule des yeux, s'étire un peu.

—Tu voulais m'voir pour quoi du coup ? Tu vas pas me faire croire que t'es sorti me rejoindre au lac juste parce que tu voulais causer ? Tu sais utiliser un portable, dis-voir ?

Puis ça fait un peu stalker, hein.



PLS en #b7273d.
#   Sam 4 Mar 2017 - 17:01

Personnage ~
► Âge : 27
► Doubles-comptes ? : /
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 1113
Date d'inscription : 17/10/2012
Age : 27
Emploi/loisirs : Photographe, fouineur, emmerdeur
Humeur : Ca va, ça vient... Et quand ça vient, ça va très bien~

Je fronce les sourcils, pensif. Nécessaire, envie, comment on fait la différence, ouais ? Je jette un oeil aux flammes qu'il manipule et hausse les épaules. Je n'ai pas de réponse à cette question parce que parfois je sais très bien qu'on ne choisit pas vraiment. Notre cerveau sait très bien comment nous faire croire qu'on a envie d'un truc nécessaire. Sinon on deviendrait fou je crois.

Je l'écoute me parler des explosions et de la façon dont ça fonctionne. J'aurais jamais pensé que nos pouvoirs pouvaient avoir un rapport avec la chimie en soit. Mais vu de cette façon on peut surement faire pas mal de choses.

— Déjà j'pense pas qu'on ne peut rien faire. Le Feu c'est pas que la destruction.

Je hausse les épaules.

— T'es balaise en sciences, fin t'as fait des études. Et moi j'suis une quiche avec ce genre de trucs. J'avais une idée d'un truc que j'aimerais tester mais disons que si je peux éviter de tout faire péter… Fin j'aimerais ton avis pour savoir si c'est possible ?

Je ne suis pas un stalker, eh ! Enfin pas avec lui, il serait trop hétéro et pas assez intéressé pour moi même si j'étais pas totalement maqué. Je crois que je m'égare un peu. Je tends la main devant moi et y fait danser quelques flammes avec un sourire amusé.

— Ce qui n'est pas sans rapport avec ma phrase d'avant en plus. Au delà de l'aspect magique du truc, est-ce que tu penses que c'est possible de faire des flammes froides ? Ou est-ce que si je fais trop baisser leur température elles vont juste s'éteindre ?

Normalement ça doit être possible non ? Fin de base je peux quand même m'enflammer entièrement sans me brûler ni faire brûler mes fringues à moins de le vouloir. Mais j'avoue qu'à part l'instinct de conservation de ce truc je ne sais pas du tout comment ça marche. Un genre de Dragon m'a fait comprendre que le Feu pouvait aussi être la renaissance mais est-ce que je peux trouver une vraie application à ça ?


#   Sam 4 Mar 2017 - 18:16

Personnage ~
► Âge : 32. Vos gueules.
► Doubles-comptes ? : Aaron W, Aoi, Ariana
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 435
Date d'inscription : 15/06/2013
Emploi/loisirs : Chercheur.
Humeur : Joker ?

Le feu, pas que la destruction ? Il l'aurait bien pensé, fut un temps, mais il se sent pas très proche de cette idée ces derniers temps. Il l'utilise pas souvent, son pouvoir, juste pour allumer des bougies et rapidement faire des étincelles quand il a besoin de mettre une dérouillée à quelqu'un. Mais sinon, Misao est plutôt quelqu'un de la fuite. Il fuit ses problèmes, il se fuit lui-même et refuse de se voir. Peut-être que c'est pour cette raison qu'il est invisible...?

Alors Misao l'écoute lui parler de ses projets et s'installe confortablement, avec sa bouteille de jus, sans lui en proposer - parce qu'il ne partage pas ses germes, et ça, Huo a certainement dû le comprendre très rapidement.

Il lève les yeux vers le ciel sans étoiles, rendues invisibles par la pollution lumineuse de la ville et du feu qui brille juste à côté de lui.

—Hmm. Alors les flammes peuvent descendre à une température de 250° minimum, environ. Mais pas moins. Ce sont des flammes froides, mais elles te brûleront quand même au final. Enfin, pas toi, mais les autres, quoi.

Misao s'étire.

—Alors, pour faire simple : l'oxydation est beaucoup plus lente, et le combustible est pas entièrement consommé. Genre ça se fait petit à petit. Ils ont développé ça pour gaspiller moins de ressources, mais j'admets que je sais pas à quel point c'est au point. Si tu veux j'peux essayer de faire des recherches à ce sujet-là pour te l'expliquer, mais j'pense que tu perds rien à essayer de toi-même. Généralement, on arrive bien à faire des trucs en testant, nan ?

Dixit le gars qui teste jamais rien parce qu'il se fait pas confiance, huhu.

—Du coup ça dépend. J'pense que tu peux faire baisser leur température, et comme y a le petit bonus magique, y a peut-être moyen de faire des flammes à une température plus faible... Du type moins de 100°. Mais elle s'éteindra pas forcément, faut juste tester. Les tests en labo peuvent pas contrôler la température de la flamme en lui disant quelle température avoir, mais nous on peut. On peut augmenter leur température, et donc la baisser aussi. J'pense que la limite de 250° peut être dépassée, mais pas dans la nature, sachant que tout a tendance à se réguler de soi-même. Y a pas d'équilibre à en-dessous de cette température. Donc à nous de lui permettre d'être équilibrée.

Silence.

—Je sais pas si tu m'as suivi, en fait.

Lui, il avait arrêté de se suivre, là.



PLS en #b7273d.
#   Mer 8 Mar 2017 - 21:44

Personnage ~
► Âge : 27
► Doubles-comptes ? : /
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 1113
Date d'inscription : 17/10/2012
Age : 27
Emploi/loisirs : Photographe, fouineur, emmerdeur
Humeur : Ca va, ça vient... Et quand ça vient, ça va très bien~

J'écoute attentivement Misao avec une moue concentrée. 250° c'est froid pour des flammes ? J'avoue que je mesure pas la température des miennes mais ça m'a l'air réaliste ? J'imagine qu'en dessous si la température est pas assez haute tu as pas de flamme du tout en fait. Fin si je me rappelle à peu près comment ça marche tu as besoin d'un combustible et d'un comburant pour faire du feu. D'ailleurs c'est là que c'est bizarre de faire des boules de feu dans l'air en fait parce qu'au final quand tu fais ça tu consommes bien l'oxygène de l'air mais tu brûles quoi ? L'air en lui-même ? Ou juste l'énergie que tu donnes à ton feu ?

J'acquiesce quand il parle d'oxydation et de combustion lente. Ca m'a l'air assez sensé, enfin pour le peu de notion que j'ai en termes de comment ça marche scientifiquement. Je hausse les épaules quand il parle de tester. J'y comptais ouais. Mais bon parfois ça coûte rien de prévoir un peu avant.

— Heu… Ouais à peu près ? Je rigole.

J'ai pas tout suivi à la dernière partie en fait mais j'ai saisi l'idée générale. Mais j'avoue que avec la magie doit y avoir moyen de faire des trucs plus précis que dans un bête labo de chimie.

— J'pense que je dois pouvoir faire des trucs du genre ouais. Mais de toute façon, même si j'arrive à descendre la température de mes flammes à 100°, ça reste capable d'infliger une grosse brûlure à quelqu'un.

Penser que je peux changer quelqu'un en torche humaine d'une pensée… J'avoue que parfois ça me file des frissons d'horreur. Je regarde le ciel au dessus de nous qui a viré au noir. Fait froid.

— En dehors de la dimension esthétique et du combat on peut pas faire grand chose avec ce pouvoir au final. Fin si, tu peux faire le chauffage, je ris.

Et j'en connais une qui en profite pas mal de la bouillotte sur patte que je suis maintenant.

— C'est cool que Terrae s'ouvre à l'extérieur mais- Enfin, tu crois qu'un jour ils nous accepteront ?

C'est pas une question anodine. Misao a un point de vue assez différent des Terraens en général, il voit plus facilement le point de vue de l'extérieur. Pet-être parce qu'il en a fait partie plus longtemps.


#   Sam 11 Mar 2017 - 18:52

Personnage ~
► Âge : 32. Vos gueules.
► Doubles-comptes ? : Aaron W, Aoi, Ariana
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 435
Date d'inscription : 15/06/2013
Emploi/loisirs : Chercheur.
Humeur : Joker ?

Bon, visiblement, Huo a compris ce qu'il lui a expliqué : c'est déjà ça de gagné. Il préfère ne pas avoir à se lancer dans un cours magistral sur les flammes froides, leur combustion et leurs utilisations possibles. Misao sourit en coin et ramène un peu sa jambe près de lui. Ne pas voir son environnement plus que nécessaire l'apaise. Il n'a pas à trop s'inquiéter de ce qu'il ne voit pas ; tant qu'il ne se rend pas compte, c'est mieux. Puis, il paraît que c'est bon pour lui, de se "mettre en danger". C'est ce que dit internet sur les phobies, en tout cas. (Mais bon, il se voit mal plonger tête la première dans une cuve d'ordures, quelle horreur.)

Alors l'invisible acquiesce lentement, et lui ajoute qu'au pire, il n'a qu'à googler ça tranquillement chez lui - non mais oh, avant de casser les couilles à quelqu'un, regarde sur internet, quoi ! Il sait que les explications sont pas VRAIMENT à la portée de tout le monde, mais n'importe quel imbécile devrait être capable de comprendre des formules chimiques, ok. Pfft.

—J'arrive pas à faire le chauffage, râle Misao en se frottant la joue. Ca a du arriver une fois, pendant mon étoilisation... Mais à part ça, que dalle. Je dois vraiment pas être doué, ou alors mes pouvoirs savent que je suis un connard qui mérite pas d'être ici ? ricane-t-il en reprenant une gorgée de jus.

Puis il lève les yeux vers Huo et s'étire.

—Sinon, pour à ta question de tout à l'heure, ben… Pour qu'ils nous acceptent, faudrait déjà qu'on soit capables de s'accepter entre nous. J'ai des projets d'études à publier un de ces quatre, mais j'attends de voir les résultats avant de faire quoi que ce soit. Ça permettrait de réduire la panique dès qu'on est impliqué dans un truc.

Son regard se perd un moment dans le ciel, et il finit par hausser les épaules.

—Je sais pas s'ils nous accepteront un jour, en vrai, ajoute-t-il en jouant avec sa bouteille. Ce serait bien, c'est un peu un espoir, tu vois ? Mais j'ai peur que ce soit vain. Ca veut pas dire qu'il faut pas espérer du tout ou ne rien faire. Mais les humains sont égoïstes, et nous, on est trop différents. Trop puissants, aussi. On leur fera toujours peur, parce qu'ils n'auront pas le contrôle. Ne pas avoir le contrôle, c'est ça qui engendre la peur. J'suis bien placé pour le savoir.

Même si parfois, c'est juste le sentiment de contrôle, absent, qui cause des dégâts irréparables.



PLS en #b7273d.
#   Sam 1 Avr 2017 - 16:16

Personnage ~
► Âge : 27
► Doubles-comptes ? : /
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 1113
Date d'inscription : 17/10/2012
Age : 27
Emploi/loisirs : Photographe, fouineur, emmerdeur
Humeur : Ca va, ça vient... Et quand ça vient, ça va très bien~

Ouais, au pire google et tout ça. Je sais pas ce que je ferais sans internet honnêtement. Probablement moins de trucs inutiles mais voilà. Et au pire je demanderais à Ipiu de m'expliquer si les explications sont trop compliquées mais en général avec quelques tests ça passe.

Je hausse un sourcil un peu surpris. Au delà du fait que le chauffage devrait marcher un peu si il s'entrainait… Je connais pas beaucoup sur Misao mais ça se voit tellement qu'il a un espèce de dégoût de lui-même parfois c'est assez perturbant. Enfin je sais pas si c'est par rapport à lui-même vraiment ou si ça a voir avec ses pouvoirs.

Je l'écoute me parler un peu de ses projets, des études qu'il a fait et qu'il aimerait publier et je garde ça dans un coin de ma tête. Si ça le tente toujours quand la tension ici sera retombée je serais pas contre mettre ça en accès sur le journal au moins.

— Je crois que je comprends.

Je regarde ma main dans la pénombre, fais danser quelques flammes dans le creux de ma paume. N'importe qui de normal serait complètement paniqué de voir ça en sachant qu'il n'y aucun "truc". Parfois l'étendu de ce que je peux faire me fait peur aussi. Je suis Master et je suis pas certain de voir vraiment les limites. Heureusement qu'on ne Masterise pas n'importe qui… Haha cette blague.

— Même sans nous… Les Master je veux dire. Je suis une arme de destruction massive à moi tout seul donc je comprends leur peur, leur envie de nous contrôler. Et même sans ça un simple initié peut déjà faire du dégat mais d'un autre côté...


Je soupire doucement, les flammes dans ma main prennent des formes de petits personnages que je fais bouger sans vraiment réfléchir.

— C'est un peu une école pour ça aussi. On est là pour apprendre à nous contrôler et éviter que ça arrive justement. Mais je sais pas trop comment faire comprendre ça. Je peux prendre des tas de photos, leur montrer ce que cet endroit peut apporter aux gens mais tu peux pas vraiment changer quelqu'un qui est pas prêt à l'être. Pour ça faut pas parler faut agir. L'ouverture qu'on commence à avoir avec l'extérieur c'est la bonne méthode je pense.

Je referme mes point, éteins les flammes et m'étire un peu. J'ai envie de demander mais peut-être qu'il va se braquer. Bah, au pire tant pis hein.

— Je me doute que t'aimes pas en parler mais t'as eu des vrais contacts avec des Scientifiques. T'étais avec eux. Est-ce qu'on leur faisait si peur que ça ? Ou y avait aussi la part de curiosité ?

Je ne juge pas.


#   Dim 9 Avr 2017 - 21:46

Personnage ~
► Âge : 32. Vos gueules.
► Doubles-comptes ? : Aaron W, Aoi, Ariana
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 435
Date d'inscription : 15/06/2013
Emploi/loisirs : Chercheur.
Humeur : Joker ?

En fait, plutôt que de dire qu'il n'est pas doué, Misao devrait peut-être comprendre que tester ses pouvoirs et les utiliser plus régulièrement qu'une fois tous les mois serait une excellente chose pour s'améliorer. Mais le scientifique est du genre à se dire que s'il n'y arrive pas du premier coup, il n'y arrivera jamaias ; voilà comment renier des années d'entraînement au baseball. Par la suite, il parle sans filtre, répondant à la question de Huo sans y mettre les fioritures habituelles. Bien sûr, il est convaincu que ses travaux pourront faire avancer les choses ; mais dans le même temps, s'il n'en était pas convaincu, il ne parviendrait jamais à en convaincre les autres. Et s'ils ne les convainquaient pas... Clairement, il ne pourrait jamais exercer son métier ici. (C'est un petit malin.)

Il acquiesce en prenant une gorgée de plus, regarde les flammes que le Master vient de créer. Ses yeux se perdent dessus, et il ne l'interrompt pas jusqu'à ce qu'il ait fini de parler.

—Ouais, je pense aussi. Les choses se feront petit à petit j'imagine, on nous acceptera pas forcément directement, mais dès qu'ils comprendront qu'on fait partie du paysage et que ça change rien à leur vie, ça devrait le faire. Puis on peut leur apporter beaucoup en termes d'infrastructures... Hideko est en train de travailler ça avec ses ingénieurs.

Il a une pensée pour cette imbécile de tonnerre et hausse les épaules. La question suivante d'Huo manque de lui faire froncer les sourcils. Il remercie intérieurement les quelques flammes qui crépitent encore et qui cachent en grande partie ses traits, se contentant de jeter sur lui des ombres grossières. Il tente de garder l'air détaché, mais il se fige néanmoins, les yeux d'abord fixes, puis peinant à se poser sur quelque chose en particulier. Il sent à nouveau l'amertume de la culpabilité qui se glisse sur sa langue.

—Je n'étais pas avec eux, corrige-t-il, j'étais l'un d'entre eux.

Son sourire est cynique.

—Autant ne pas se cacher derrière des demi-vérités. Mais pour répondre à ta question, oui, vous nous faisiez peur. Les pouvoirs sont terrifiants, parce qu'ils ne sont pas logiques, pas quantifiables, pas contrôlables. Enfin, ça reste à démontrer, et je pense qu'ils le sont, mais c'est un tout autre débat...

Son regard se lève vers le ciel alors qu'il joue nerveusement avec sa bouteille. Difficile d'en parler. De mettre les mots. Mais il le fait, comme si ça ne signifiait rien pour lui. Il s'en détache. Le décroche de lui. Ca ne fait plus partie de son univers.
Ou c'est ce qu'il aimerait.

—La curiosité était beaucoup là aussi. On est tous curieux, sinon on ne serait pas chercheur. On pensait qu'on allait changer les choses, révolutionner le monde. Enfin, on avait tous nos objectifs... Moi aussi. Mais dans l'idée. La gloire, la curiosité. La peur. C'est tout ça qui nous faisait bouger.

Puis il tourne la tête vers Huo et lui offre un sourire cynique.

—Tu peux penser que j'suis un monstre, j'en ai rien à foutre. On me l'a suffisamment répété au cours des trois dernières années.



PLS en #b7273d.
#   Mar 18 Avr 2017 - 20:36

Personnage ~
► Âge : 27
► Doubles-comptes ? : /
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 1113
Date d'inscription : 17/10/2012
Age : 27
Emploi/loisirs : Photographe, fouineur, emmerdeur
Humeur : Ca va, ça vient... Et quand ça vient, ça va très bien~

Terrae a tellement à apporter au monde. Le garder pour nous en continuant de nous isoler, c’est idiot. Sans aller jusqu’à remplacer quoi que ce soit on peut booster les structures qui existent tellement facilement. En cas de problème aussi, pour aider à réparer, à soigner… La seule chose qui est importante ici c’est la confiance. Et c’est le plus dur.

Je laisse Misao me parler des scientifiques avec ce ton un peu détaché. Je pense que je comprends ce point de vue. Moi aussi j’aurais eu peur, je pense. On a toujours peur quand on ne voit pas l’humain derrière. Et personne ne sait ce que c’est avant d’en parler, avant de rencontrer les gens.

Ici on est tous un peu cassés quand on arrive. Parfois ça s’arrange, ou pas. Et son air cynique me dit qu’il sait ce que c’est, le biais de la vision du scientifique, de celui qui ne regarde que le chiffre, la devanture, la fonction. C’est plus simple si on se dit que ce n’est pas humain, que ça ne ressent pas. J’esquisse un rire brisé.

- Un monstre, hein.

Je me passe une main dans les cheveux, nerveux. Cette conversation me rappelle trop de choses.

- On est toujours le monstre de quelqu’un, je crois.

Moi aussi, surtout. Parce que j’ai tué de sang froid, regardé d’autres le faire. J’ai vu, j’ai su que d’autres le faisaient, torturaient des gens. Je n’ai rien dit, rien fait. C’était normal, c’était mon monde.

- Peut-être que c’est moins pire quand tu sais pourquoi tu le fais, que tu as une vraie raison derrière. Moi je- J’aurais voulu pouvoir me dire que c’était le cas. Mais parfois t’as juste les remords qui restent et faut vivre avec, essayer de te racheter.

Je me perds dans mes pensées sombres. Parfois elles reviennent comme ça. Ca ne part jamais vraiment. Parce que se racheter une conscience, c’est une tâche sans fin. Un peu comme la femme de Barbe Bleue qui ne pourra jamais nettoyer cette clé tachée de sang.


#   Mer 19 Avr 2017 - 11:10

Personnage ~
► Âge : 32. Vos gueules.
► Doubles-comptes ? : Aaron W, Aoi, Ariana
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 435
Date d'inscription : 15/06/2013
Emploi/loisirs : Chercheur.
Humeur : Joker ?

Misao observe la réaction d'Huo. Nerveux, il semble se contenir alors que les souvenirs reviennent l'assaillir. Il se passe une main dans les cheveux, et l'Invisible se demande un instant ce qui peut lui faire ressentir autant de remords. Il se décide à le mettre de côté, parce qu'Huo ne voudrait sûrement pas en parler. Lui non plus ne le souhaite pas, il ne veut rien en entendre. Ses propres remords sont déjà trop lourds à porter, bien qu'il en parle avec cet air désabusé, comme s'il n'avait rien vécu de tout cela.

Mais il la vécu, il l'a fait, et les remords sont là, toujours là, dans chacun de ses mots, dans chacun de ses gestes, dans chacune de ses vérités. Et la vérité, c'est que peu importe ce qui a été fait, ça ne pourra jamais changer. Pas de retour en arrière possible. Rien. Tout le monde le lui rappelle suffisamment.

Misao a un reniflement dédaigneux.

—Ah, vraiment ? Parce que tu crois que c'est moins grave de découper des gens, de les torturer, de les enfermer comme des animaux parce que tu "sais pourquoi tu le fais" ? Sois pas stupide. C'est des conneries, ça. C'est c'que les gens veulent nous faire croire parce que ça alimente leur business lors des guerres.

Il lève le nez vers le ciel. Ils ne voient pas trop les étoiles, ce soir... Le ciel est sombre, parfois gris à cause de la pollution lumineuse réfractant à travers les nuages.

—J'sais pas si j'crois au rachat de l'âme. C'que j'essaie d'apaiser, c'est ma culpabilité. Détourner les regards de moi. Quand t'es un bourreau au pays des victimes, tu peux pas être considéré autrement. Ca te colle à la peau. Et les gens s'en foutent de la raison qui t'a poussé à le faire. En fait, tu pourrais avoir eu les meilleures raisons du monde, ils l'auraient pas accepté non plus. Moi j'en ai pas.

Je termine ma bouteille et la balance dans le feu ; le verre éclate contre le sol, et je l'observe d'un oeil froid, sans bouger plus. Il est étonné de ne pas encore avoir de toc.

—J'sais pas c'que t'as fait, et honnêtement je m'en fous, je veux pas savoir. Dis-toi que moins les gens en savent, plus t'es tranquille. Parce que les remords et la culpabilité sont suffisament compliqués à gérer pour pas que tout le monde vienne constamment te rappeler que tu n'es que ça. Ce que tu as fait.

Ce n'est pas la culpabilité qui parle, mais une once de colère. Elle pointe son nez depuis tout à l'heure, mais il la laisse enfin sortir, se montrer. Misao plante son regard dans celui d'Huo. Il n'en parle jamais, et ce n'est pas pour rien. Il a voulu savoir, il sait. Mais qu'il ne parle pas en croyant tout connaître. Comme si c'était "moins grave". "Moins pire". C'est jamais moins pire.

—Si j'avais pas aidé cet abruti, je serais encore tranquille. Mais j'ai tout perdu à cause de son plan à deux balles. Et même le refuge qu'on m'a proposé de rejoindre n'en est plus un. Ca doit être amusant à observer... À quel point quelqu'un comme moi n'a plus aucun endroit où aller. Tu vois, ça, c'est une punition palpable. Et ça rend les remords encore plus insupportables. Donc, "moins pire" ? Vraiment ?

"J'veux rentrer."



PLS en #b7273d.
#   
Contenu sponsorisé

 

Tout feu tout flammes. ••• Huo ⛽

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Terrae, Une nouvelle ère commence... :: Aux alentours de Terrae.
 :: Lac.
Aller à la page : 1, 2  Suivant