Terrae, Une nouvelle ère commence...

Partagez | 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Une histoire de chocolats ! ••• Afya ♥
#   Sam 18 Fév 2017 - 22:30

Personnage ~
► Âge : 24 ans et une âme d'enfant ♥
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 592
Date d'inscription : 29/05/2015
Emploi/loisirs : Alimenter mon tumblr et péter vos mirettes avec mes kits fluos ♥
Humeur : Un peu perdue, mais ça va, merci de vous soucier de moi ♥

Après sa distribution de chocolats pour la St Valentin, Ariana était lessivée. Elle avait dû se déplacer jusqu'au village, et Mitsuki lui avait tenu la jambe pendant un looong moment. Oh, pas que ça ne l'enchante pas ! Elles avaient reparlé de ces costumes qu'Aria avait commencé à coudre, mais c'était assez long à faire et elle avait du mal à se concentrer sur un projet à la fois. Non, ce qui était épuisant, c'est qu'elle s'était du coup beaucoup dépensée à sautiller sur place et babiller, et du coup, elle était d'une humeur presque maussade en rentrant à son dortoir. Elle ne savait pas trop quoi penser de cette journée. Les gens avaient en majorité été heureux de la voir, mais Allen avait de nouveau fait la gueule, et c'que ça l'énervait ! Il pouvait jamais être un peu content ?!

Elle boudait, en fait. Et comme Ariana n'aimait pas bouder seule, elle s'était arrêtée devant la porte de la chambre de sa voisine trop kiki et avait frappé à la porte. Elle lui avait apporté des chocolats un peu plus tôt, mais là, elle avait surtout besoin d'un peu d'amour et de bienveillance ! Et cette fille était toujours très mignonne et bienveillante, à croire que c'était son ange gardien.

—Afyaaa… se plaignit-elle sitôt la porte ouverte. Recoucou... J'ai pas envie d'être toute seule, je peux rester un peu ?? Je te dérangerai pas trop, promis !

Elle voulait pas l'embêter directement avec ça, mais elle ne put s'empêcher de lâcher, ressassant ce passage en râlant :

—Je te jure, j'ai donné mes chocolats à tout le monde, et il y avait que cet abruti pour pas être content, mais on dirait que je lui ai fait quelque chose ! Alors que non ! Enfin, il a déjà été en colère contre moi, mais quand même, il pouvait faire semblant de réagir, au moins ! Ils étaient pas bons, mes chocolats ?

Puis elle s'interrompit et se demanda si Afya l'écoutait vraiment. De toute manière, elle voulait juste se rouler en boule et être triste. Personne lui avait offert de chocolats, à elle. Elle lui montra la boîte qu'elle se trimballait déjà toute la journée et lui demanda sur un ton plus calme :

—Il m'en reste encore que j'avais gardé pour la distribution dans les couloirs, mais les autres avaient peur de moi j'crois... On les mange ensemble ?

En plus, elle racontait toujours de chouettes histoires.


S'émerveille en #E7654D

Treasure box ♥:
 
#   Lun 20 Fév 2017 - 20:45
Messages : 173
Date d'inscription : 29/05/2014

Elle venait de rentrer après une après-midi des plus divertissantes. Il était rare qu'elle prenne le temps de sociabiliser avec les gens, mais elle l'avait fait par deux fois. Le première quand sa voisine lui avait apporté des chocolats pour son plus grand régal, la seconde quand elle avait parlé avec l'air dont elle avait oublié le nom. Autant dire qu'il était rare qu'elle parle autant dans une seule journée ! Elle en était ravie, elle ne se rendait pas vraiment compte que cela lui manquait, il lui avait toujours été naturel d'être entouré de gens.
Elle appréciait particulièrement la rousse pour l'animation qu'elle mettait dans les dortoirs. Contrairement à ses confrères et consoeurs de même affinité elle était bruyante et cela faisait du bien à l'africaine. Elle fut agréablement surprise quand elle revint vers elle un peu plus tard dans la journée.

"Bien sûr entre, tu es la bienvenue !"


Ce n'était pas exceptionnel que la rouquine se montre envahissante venant toquer pour n'importe quelle raison dérisoire, Afya lui ouvrait toujours avec le sourire, ravie d'être dérangée. D'habitude elle parlait plus sur le pas de la porte échangeant les objets qu'il manquait à l'une ou à l'autre.

"Fais comme chez toi !"


A n'en pas douter la chambre mitoyenne doit être similaire à celle-ci, le même petit lit, le même bureau, la même penderie... Et sans doute beaucoup moins de pagnes bariolés pour égayer l'ambiance. Elle a consacré tous ses premiers salaires à l'acquisition de ces tissus aux dessins bigarrés et à celle de punaises qui lui ont servi à en couvrir ses murs. C'était la première fois qu'elle s'appropriait réellement l'espace en presque deux ans.

"Ils sont très bons tes chocolats, je les garde pour quand j'aurais pas le moral !"


C'étaient de petits bonheurs qu'il fallait qu'elle conserve. Elle était comme ça, se refusant à bruler tout le bonheur qu'on voulait bien lui accorder en une seule fois. Elle réfléchissait à l'histoire de sa camarade.

"Dis moi, cette personne était en colère contre toi mais t-a-t-elle pardonnée ?"


Parfois sans que l'on sache exactement pourquoi les gens restaient fâchés. Elle avait vu quelques fois des marabouts faire des cérémonies pour faire revenir les amitiés perdues.

Elle n'est pas certaine que ce soit bien de manger les chocolats d'Aria aujourd'hui, mais après tout si cette dernière a besoin de se remonter le moral, c'est une bonne idée. C'est étonnant qu'avec de telles croyances la jeune femme soit resté si svelte...

"Installe-toi, j'ai du coca tu en veux ?"


#   Mer 22 Fév 2017 - 23:32

Personnage ~
► Âge : 24 ans et une âme d'enfant ♥
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 592
Date d'inscription : 29/05/2015
Emploi/loisirs : Alimenter mon tumblr et péter vos mirettes avec mes kits fluos ♥
Humeur : Un peu perdue, mais ça va, merci de vous soucier de moi ♥

Heureusement, Afya était une jeune femme charmante qui ne l'envoyait jamais paître, contrairement à la moitié de ses connaissances. Non, elle ne ressentait pas du tout du ressentiment pour ses amis, qu'est-ce qui vous fait dire ça ? Allons, allons, n'abusons pas, non plus ! Elle était juste un peu en colère. Un peu. C'est tout. Elle allait pas en faire tout un plat non plus, c'était pas son genre ! Elle fit donc un graaand sourire à sa voisine de palier (pouvait-on réellement parler de palier ?) lorsqu'elle lui ouvrit bien grand la porte, et la remercia par ailleurs pour l'accueillir.

Pendant qu'Aria reprenait son souffle et s'extasiait devant la décoration somme toute très baroque de sa voisine, celle-ci lui prouva que OUI ses chocolats étaient super bons, et évidemment qu'ils étaient bons, c'était un condensé de bonne humeur et d'amour, et heureusement que certaines personnes savaient l'apprécier à leur juste valeur, bon sang !

—Ouais, t'as bien raison ! Ils sont faits pour ça ! Je suis contente qu'ils te plaisent au moins à toi, 'fin ils servent à ça,  alors c'est bien que tu les engloutisses pas d'un coup ! J'ai pas du tout cette patience, moi...

Ca se remarquait, non ? Huuum. Elle rentra en sautillant et finit par tourner la tête vers Afya, un peu surprise. Elle fit la moue et s'installa sur le lit d'Afya, sans trop savoir si elle préférait qu'elles s'assoient à son bureau ou par-terre pour avoir de la place - Aria adorait pique-niquer sur le sol, histoire de pas mettre de miettes partout dans son lit. Elle verrait bien ce que ferait Afya, au pire !

—Je veux bien, oui !! Merci !!

Puis elle croisa les bras et réfléchit. Ce que la voyante avait dit lui tournait dans la tête.

—En fait, je pourrais pas dire qu'il m'a pardonnée, j'en sais rien. Je crois qu'il n'est plus en colère ? C'est ce qu'il m'a dit. Je sais pourquoi il l'était, et je le méritais, mais c'était il y a six mois, il devrait y avoir prescription à un moment donné !!

Elle plissa le nez.

—Ou bien il était pas content que j'essaie de lui casser son coup avec miss Bleu.

Mais il le méritait en même temps omg, fallait voir comment il lui parlait !!

—Et toi Afya, quoi de neuf sinon ?? Faut pas parler de ce nul, de toute manière il fait les choses que pour m'embêter. Tu passes la St Valentin avec personne ce soir ? Oh et, ta chambre est vraiment troooop trop belle !! J'adore toutes les couleurs, c'est vivant !!


S'émerveille en #E7654D

Treasure box ♥:
 
#   Ven 24 Fév 2017 - 17:38
Messages : 173
Date d'inscription : 29/05/2014

Quand on a peu on économise ce que l’on a pour les moments où l’on est dans le besoin. Du moins c’était avec cette mentalité que la jeune femme avait été élevée. Bien entendu parfois on avait besoin de dépenser sans compter, d’arrêter de se préoccuper de demain… Mais dans ses moments sa mère veillait au grain, pour que ses filles ne manquent jamais trop longtemps de tout. Elle pouvait économiser un sac de riz plusieurs mois, sa mère était une vraie sorcière, si la faim ne lui était pas inconnue elle avait pu grandir sans trop de carences.

« Que veut dire « il y a prescription ? » »

Elle n’est pas certaine de comprendre ce que veut dire Aria. A ce qu’elle comprend c’était il y a longtemps, donc sa colère devrait s’être apaisée. Ce raisonnement se tient, mais parfois les gens ne pardonnent pas quel que soit le temps qui passe. La rancune était d’après elle le plus vilain travers d’une personne mais aussi ce qui la rendait la plus pitoyable. La rancune c’était rester fixé dans le passé, ne plus pouvoir avancer sereinement. La personne dont parlait la jeune femme aux cheveux roux était-elle comme cela ?

« « Et casser son coup » ? ça veut dire que vous vous êtes battus ? »

Elle ouvre des yeux incrédules, elle a du mal à imaginer sa voisine se battre. Sans doute parce que c’est un petit gabarit, les femmes ne sont pas taillées pour se battre… Ce qui ne les en rend pas moins dangereuses ! Sa mère avait toujours été une vraie lionne !

« Hm. On peut passer la soirée ensemble si tu veux ? On pourrait essayer de faire quelque-chose de drôle… »

Après tout pourquoi pas, elle se moquait un peu que ce soit la saint Valentin ou toute autre fête débile. Elles pouvaient s’amuser, faire une soirée pyjama… ou plus certainement parler comme des débiles de tout et de rien jusqu’à pas d’heure. Peu importait le sujet au fond.

« Moi ça va sinon, j’ai recroisé un fantôme, un maitre des tempêtes que je croise une fois par an le jour de la saint Valentin. C’est un sorcier je pense. Tu crois que ça veut dire quelque-chose ? Je devrais me méfier peut-être ? »

Après tout s’il disparait le reste de l’année pour n’apparaitre qu’en ce jour précis c’est qu’il doit y avoir une raison. Peut-être est-il réellement un esprit qui hante Terrae et ne réapparait que le jour de sa mort. C’est peut-être l’esprit d’une future mariée décédée dont le meurtrier ne serait nul autre que son promis ! Bon, d’accord c’est le synopsis Des Noces Funèbres…


#   Lun 27 Fév 2017 - 21:24

Personnage ~
► Âge : 24 ans et une âme d'enfant ♥
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 592
Date d'inscription : 29/05/2015
Emploi/loisirs : Alimenter mon tumblr et péter vos mirettes avec mes kits fluos ♥
Humeur : Un peu perdue, mais ça va, merci de vous soucier de moi ♥

Posée comme toujours, Afya contrastait énormément d'avec Aria qui bondissait à la moindre occasion ou mot entendu. Elle babillait sans s'arrêter, et oubliait parfois que les expressions qu'elle employait n'étaient pas connues de tout le monde. Aussi Ariana prit-elle le temps de les lui expliquer sans condescendance, parce qu'elle savait que c'était gênant de demander des précisions sur des expressions qu'elle ne connaissait pas.

—Ahhh, non non ! Alors, hmm, attends quelques secondes ! Il y a prescription, ça veut dire qu'au bout d'un moment, on doit passer au-dessus... Comme s'il y avait un délai, tu sais ? Genre six mois, c'est bon quoi ! Il va pas m'en vouloir des années pour ça non plus- bref. Et euh. Casser le coup de quelqu'un, c'est... Bah, un "coup", c'est comme... Un coup d'un soir ? Quelqu'un qu'il draguait ? Il a récupéré son numéro quand même, au final, je suis deg. Mais ouais, du coup, en gros, ça veut dire que j'essayais de l'empêcher de le faire ! Parce qu'il mérite pas une fille aussi mignonne dans sa vie omg.

Nan, surtout parce qu'elle était jalouse comme un pou et qu'elle refusait littéralement de l'admettre. Parce que la vie. Et parce qu'il n'y avait pas de raison qu'elle l'admette, aussi, ohlala, faut suivre un peu !!

Ariana s'emballa tout de suite pour l'idée de passer la soirée avec elle, et elle accepta de suite, toute heureuse devant cette perspective ma foi fort réjouissante. Elle réfléchit un moment à ce qu'elles pourraient faire, mais elle se dit aussi que tout ça pouvait bien venir en son temps (oui, Aria qui prend son temps, mais c'est parce qu'Afya était trop calme, fallait la comprendre aussi.)

Ariana ouvrit graaand les yeux devant la confidence de son amie (oui, c'était sa copine, même si Afya ne le savait pas encore). C'était un air alors ?! Woaaah !!

—NON. Ne te méfie pas !!! C'est un signe !! Peut-être que ça veut dire que vous êtes faits l'un pour l'autre !! Ou alors que vous êtes des âmes soeurs, ou des âmes qui veulent se retrouver parce qu'elles n'ont pas pu être ensemble dans leur vie précédente et ce serait teeeellement romantique omg tu imagines, il est beau ? Il est cool ? Il te plaît ? Il est gentil ? Ca peut qu'être un bon présage !! s'enflamma Ariana en sautillant à moitié sur place, les yeux brillants.

Elle posa ses mains sur ses joues en couinant.

—Bon, après, si c'est un air, je me méfierais quand même, parce que les airs peuvent être vicieux, mais pas toujours, ça dépend des fois, mais si c'est un fantôme de la St Valentin c'est qu'il doit pas être si méchant ; en fait, peut-être qu'il a un crush sur toi, qu'est-ce que t'en dis ???


#faites la taire


S'émerveille en #E7654D

Treasure box ♥:
 
#   Lun 27 Fév 2017 - 23:14
Messages : 173
Date d'inscription : 29/05/2014

Ce qui est particulièrement cool avec Ariana c’est qu’elle lui explique tout sans avoir l’air de la prendre pour une idiote. C’est assez rare, à croire que les gens ne peuvent pas comprendre qu’elle sache autant de choses qu’eux mais pas sur les mêmes sujets. Ils auraient l’air fins s’ils devaient trouver des racines comestibles dans les marigots. Piler de l’aloco serait aussi hors de leur portée, mais elle arriverait-elle à ne pas les juger avec un peu de pitié les voyants échouer en ce qu’elle faisait depuis toujours ?
Un coup d’un soir ? Qu’était-ce que cela ? Elle fronce ses sourcils et sa comparse doit s’en rendre compte parce qu’elle prend la peine de développer et de lui expliquer.

« Il t’en voulait parce que tu l’as empêché d’ennuyer une autre fille ? »

Mais quel con ce type semble clamer son regard. Surtout qu’en plus à priori il avait dragué une autre fille devant une qui s’intéressait déjà à lui. C’était plutôt cruel… Peut-être avait-elle mal interprété et Ariana ne s’intéressait absolument pas au jeune homme. Elle n’avait jamais rien compris aux jeux amoureux et cela s’en ressentait de plus en plus dans les histoires qu’elle contait. Les couples étaient trop idéalisés, trop parfait, trop intouchables. Heureusement qu’Ariana s’occupait de la décoincer un peu !
Elle ne lui explique pas qu’elle a déjà une âme sœur, qu’elle est restée en Afrique. Peut-on avoir plusieurs âmes sœurs se demande-t-elle. Elle n’a pas de réponse mais ne souhaite pas pour l’instant s’aventurer sur ce terrain qui la fait encore souffrir. Elle est prête à partager les bons moments, mais pas les mauvais. Elle est dans le fond assez égoïste.

« Je sais pas… Il est un peu pâle et pas très musclé… Il a le visage d’une fille. »

Pour elle tous les japonais se ressemblent et manque de chance le premier asiatique qu’elle a rencontré était une asiatique. Autant dire que pour elle ce sont tous des femmes. Plus ou moins. Bien entendu elle se rend compte que ce n’est pas le cas mais c’est comme ça qu’elle arrive à gérer sa peur des hommes. C’est sans doute réducteur pour eux, mais qu’importe tant qu’elle peut vivre normalement.

« Après il est gentil, et il est drôle ! J’arrive toujours à l’embarrasser ! »

Ah qu’il était facile pour elle de jouer les innocentes ! Surtout quand on l’est un maximum à la base, et malgré tes efforts tu restes pas mal innocente. D’ailleurs ça ne manque pas.

« C’est quoi un crush ? »

Bien voilà Afya, un crush c’est quand il y a une personne dont tu ne peux détourner des yeux. Tu vois comme Ariana, elle est tellement lumineuse qu’elle attire le regard. Bon après, c’était peut-être pas l’exemple adéquat.

« Du coup toi c’est quoi ton type de garçon ? Ou de filles hein ? »


#   Mar 28 Fév 2017 - 9:03

Personnage ~
► Âge : 24 ans et une âme d'enfant ♥
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 592
Date d'inscription : 29/05/2015
Emploi/loisirs : Alimenter mon tumblr et péter vos mirettes avec mes kits fluos ♥
Humeur : Un peu perdue, mais ça va, merci de vous soucier de moi ♥

—Ben je crois qu'il voulait son numéro pour pouvoir lui reparler et voir si c'était possible, tu sais... Mais non j'pense pas qu'il m'en veuille pour ça ! En fait, j'avais gagné un lot à la tombola cet été, tu sais, et c'était un tour en montgolfière ! Je sais  pas trop si tu vois ce que c'est, mais c'est un groooos ballon qui flotte dans les airs avec une nacelle accrochée dessus, et nous on est dans cette nacelle ! C'est comme un panier accroché, quoi. Eeeet du coup c'était trop chouette ! Mais il m'a dit qu'il avait plus ses pouvoirs, et bref, histoire compliquée, et comme je voulais l'aider à repasser Etoile, j'ai sauté, mais c'était bête, parce que j'aurais pu mourir, du coup il m'a crié dessus et il a fait la tête pendant un moment, on s'est fait punir par la directrice ET JE SAIS MÊME PAS SI JE SUIS ENCORE PUNIE OU PAS OMG.

Non mais c'était vrai, ça : étaient-ils encore punis ou bien la sentence était révoquée ? Elle réfléchit très sérieusement au problème pendant que la belle et douce Afya lui parlait de son superbe (ou visiblement pas) esprit de la St Valentin. Ah ouais, pâle, pas très musclé, visage d'une fille, pfft, aucun intérêt. Ariana eut l'air dépitée.

—Oh, bah dans ce cas... Au moins il est sympa. T'es pas obligée de sortir avec ! Ca a pas trop d'intérêt s'il te plaît pas physiquement - non parce que ça a pas trop l'air d'être le caaaas hein. Mais s'il est gentil et drôle c'est cool ! ET SI EN PLUS TU PEUX LE TRAUMATISER C'EST MIEUX. Ohlala je pensais pas ça de toi, gloussa-t-elle, contente d'avoir trouvé une Eau à sa mesure, ENFIN.

Puis elle lui expliqua rapidement :

—Bon, alors, un crush, c'est... Euh, c'est une expression qui veut dire qu'on ressent de l'attirance pour quelqu'un !! Genre autant physiquement que mentalement ! Parce que cette personne te plaît ou autre, ça veut pas forcément dire que t'es amoureux, mais ça peut se transformer tout doucement comme ça ! Enfin, c'est mon point de vue, parce qu'un crush, c'est souvent un peu direct, comme un coup de foudre, euhhh, un un un  unnnn… (Elle cherchait ses mots.) Je sais pas comment expliquer tout ça clairement, désolée, c'est même pas très clair dans ma tête…

On avait dit rapidement, pourquoi elle parlait autant, cette gosse ?

En fait, pour Aria, un crush, c'était grosso modo toutes ses relations amoureuses depuis le lycée - sauf cette fois avec un garçon dont elle était vraiment amoureuse mais qui était allé voir ailleurs, et bon sang c'que ça faisait encore plus mal que de se faire tromper par son crush du moment.

—Enfin bon ! Sinon, ben, je sais pas trop quel est mon type de mec. Je dirais que dans mon idéal, il est beau, grand, musclé, brun, gentil, drôle, avec qui on peut faire des trucs rigolos (genre des ateliers de cuisine par exemple lolz) mais qui me montre un peu d'affection quand même ! Enfin après, les garçons, ils le montrent toujours différemment... Parfois c'est juste par un regard… sourit-elle en replaçant une mèche derrière son oreille.

Pour être tout à fait honnête avec elle-même, Ariana avait juste besoin de se sentir importante dans le coeur de quelqu'un. Et si c'était la même personne que celle qui faisait battre son coeur, la joie, quoi. (Mais bon, elle n'y croyait pas vraiment, fallait pas être naïf...)

—... Et puis les filles, continua-t-elle avec bonne humeur, parce que je suis déjà sortie avec des filles, hein, mais pas beaucoup, bref, je saurais pas trop dire, parce qu'en fait tout le monde est beau à sa manière ! Puis c'est pas toujours ce qui compte, aussi, et ça vaut pour les garçons aussi, hein. C'est une question vraiiiment difficile. Et toi alors ?? C'est quoi ton type de personne ?? lui demanda-t-elle sur le ton de la confidence, tout sourire. Tu préfères quand ils sont plus musclés du coup ? Plus virils ?

Quel genre de personne pouvait attirer l'attention d'Afya ? Elle imaginait des types beaux comme des dieux, avec des petites tresses serrées et un sourire d'enfer, mamma mia. (Et un bon boule. Et si le mec qui s'approchait d'Afya n'avait pas un bon boule, il méritait pas le sien, d'abord.)


S'émerveille en #E7654D

Treasure box ♥:
 
#   Jeu 2 Mar 2017 - 17:55
Messages : 173
Date d'inscription : 29/05/2014

Afya ouvre de grands yeux. A la manière qu’a Ariana de narrer l’histoire elle comprend qu’une montgolfières ne s’élève pas de quelques dizaines de centimètres dans les airs. Non, elle vole bien plus haut. Elle suppose à juste titre que faire la morale à sa comparse, car ce n’est pas ce qui traverse son esprit simpliste.

« OH ! ça fait quoi de voler ? »

Afya devrait comprendre que voler et tomber sont deux choses différentes et qu’Ariana a probablement essayé de se suicider, mais cette notion fait partie de celles qu’elle ne comprend pas encore, tout comme celle de crush.

Elle lui explique à sa manière dira-t-on. Afya comprend rapidement qu’elle ne comprendra le sens réel de ce mot qu’après l’avoir rencontré quelques fois dans divers contextes. Elle devait d’habituer à lui comme il devait s’habituer à elle. Elle n’essaierait nullement de le dompter, elle attendrait patiemment qu’il vienne à elle. C’était sa manière de faire, elle est trop patiente diront certains, trop passive penseront d’autres. Elle restera une rêveuse, qui osera essayer de la faire changer ? La critiquer est facile, mais qui se chargera de lui ôter la poésie avec laquelle elle regarde le monde ? Qui prendrait cette responsabilité ?

Si tu peux le traumatiser c’est mieux.

Ces mots la laissent pantoise un moment, quel crédit leur apporter ? Elle décide de penser qu’Ariana rigole, car elle ne peut le concevoir autrement et rit elle aussi. Elle ne la corrige pourtant pas quand elle lui dit qu’il ne lui plait pas physiquement. Ce n’est pas qu’elle ne le trouve pas beau, c’est qu’elle n’y a jamais réfléchi. Pour elle tout le monde est beau, elle n’arrive pas à se dire que quelqu’un est moche. Elle trouve dans la différence de tout un chacun une mystérieuse attirance. Les gens la fascinent par leur naturel.
Alors peut-être qu’elle a raison, ce n’est pas physique. C’est plus complexe qu’une simple apparence, ce n’est pas une image statique qui attire son regard. C’est un ensemble, c’est une impression, c’est une atmosphère. C’est tout ce qui les rend unique, la gentillesse de l’air, la façon dont il a de rougir quand elle le chahute, tout cela fait qu’elle le trouve beau. Elle se dit en cet instant qu’elle cherche beaucoup trop loin.

Elle n’est pas coutumière de l’homosexualité, chez elle c’était mal vu… Et on n’en parlait pas vraiment de toute manière. Cela ne faisait pas longtemps qu’elle avait accepté que cet ordre des choses pouvait être naturel. D’ailleurs si son cerveau tolérant avait compris cela, il n’en réprimait pas moins dans un premier temps tout ce qui y touchait. C’est ainsi qu’elle ressentit un peu de dégout quand la rousse lui dit qu’elle était déjà sortie avec des filles, mais elle rattrapa bien vite le cour de ses pensées pour les démentir, elle savait qu’elle avait tort de penser ainsi, mais elle ne pouvait pas encore s’en empêcher. Elle y travaillait dur, d’ailleurs elle avait elle-même ouvert la brèche à cette confidence.
Une fois qu’elle eut réussi à contrôler ses pensées peu agréables elle réfléchit à la question de sa consœur. Qu’est-ce qui lui plaisait chez quelqu’un ? Quel était son type ? La réponse lui semblait évidente, elle n’aimait personne de la sorte. Pire elle trouvait dégoutant de se retrouver dans ce genre d’histoires qui lui semblaient pourtant naturelles chez les autres. S’imaginer dans un couple ou même attirée par quelqu’un la rebutait. Elle se doutait pourtant que ce n’était pas une réponse acceptable, et n’avait pas tant envie de partager ces pensées.

« Je veux quelqu’un qui brille, je crois. »

De là à savoir définir d’où venait la lumière… Il ne fallait pas trop lui en demander. Elle avait encore du chemin à faire avant de se comprendre elle-même.

« Du coup tu veux qu’on sorte manger quelque-part ce soir ? »

Elle n’essaie pas vraiment de changer de sujet, mais en même temps elles ont tout leur temps pour profiter de leur soirée… Pourquoi se contenter de rester enfermées ?


#   Sam 4 Mar 2017 - 17:24

Personnage ~
► Âge : 24 ans et une âme d'enfant ♥
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 592
Date d'inscription : 29/05/2015
Emploi/loisirs : Alimenter mon tumblr et péter vos mirettes avec mes kits fluos ♥
Humeur : Un peu perdue, mais ça va, merci de vous soucier de moi ♥

Ariana observait sa comparse pendant qu'elle parlait. Elle ne savait pas trop si elle l'ennuyait à trop parler, et peut-être même qu'elle parlait beaucoup trop pour la petite Afya. Mais quelque part, elle n'avait pas l'air de se sentir trop mal à l'aise. Seulement quand elle évoqua le fait qu'elle avait déjà eu des copines… Sa réaction était perceptible, mais pas vraiment blessante. Honnêtement, Ariana s'en fichait un peu. Elle se disait que si cela la gênait vraiment, elle le lui dirait probablement ; mais ce n'était pour le moment pas le cas, et elle ne s'appesentit pas sur le sujet.

Elle se contenta de sourire lorsqu'Afya lui dit vouloir "quelqu'un qui brille"... En soi, quelqu'un qu'on aime brille toujours un peu, d'une manière différente des autres. Ses joues chauffèrent un peu et elle accueillit avec plaisir la demande de son amie à sortir.

—Oh, oui, bien sûr ! Mais ça doit être plein partout, généralement les couples réservent au restaurant… soupira-t-elle. Mais viens, allez, on peut essayer ! Au pire, je soudoierai mon employeur en lui faisant de jolis sourire !

Ariana offrit un clin d'oeil à son amie et sauta du lit sur lequel elles étaient assises, pour sautiller un peu.

—Allez, habille-toi ! Je retourne chercher mon manteau et on y va ? s'enthousiasma-t-elle.

Peut-être qu'elle réussirait à oublier la journée pourrie qu'elle avait passée. (En soi, elle n'était pas si pourrie, mais voilà, elle boudait, et se demandait… rien du tout, en fait.)

La morphe partit chercher ses habits et attendit Afya devant sa chambre, lui attrapant le bras pour la traîner hors de l'institut avec elle.

—Alors, qu'est-ce que tu as envie de manger ? Tu as déjà mangé des sushis ? Ce serait suuuper bon j'pense ! Eeeeet ce soir, tu es ma Valentine ! Bon, rien d'étrange entre nous, mais autant qu'on joue le jeu jusqu'au bout, gloussa-t-elle. On pourra faire rager de jolis garçons en leur montrant à quel point on est merveilleuses, tu ne crois pas ? rit-elle en descendant les escaliers jusqu'au rez-de-chaussée.


S'émerveille en #E7654D

Treasure box ♥:
 
#   Mer 15 Mar 2017 - 19:54
Messages : 173
Date d'inscription : 29/05/2014

Sortit quelle belle idée, encore fallait-il assumer derrière ! La voilà qui s’inspecte dans le miroir, elle ne veut pas faire honte à son amie. Elle est déjà habituée à être fixée du regard, mais elle ne veut pas que cela dérange Ariana. Tant pis elle n’a de toute manière pas le temps de soigner sa tenue, elle enfile un jean bordeaux et d’épaisses chaussettes plutôt que le bas de pyjama multicolore qu’elle portait jusqu’alors. Il était confortable mais peu adéquat pour faire face au froid extérieur. Elle ne change par contre pas son gros pull bariolé qui semble l’engloutir, elle aime beaucoup la façon dont il dissimule ses formes qui ont nettement augmenté depuis le début de son séjour au Japon.
Elle se saisit de son manteau dont les poches lui servent de sac à main vu qu’elles contiennent son portefeuille, ses gants un stick pour les lèvres gercées ainsi qu’un salvateur paquet de mouchoir. En un éclair elle rejoint Ariana et les deux comparses prennent la route des restaurants… A savoir se retrouvent à l’arrêt de bus à attendre. Afya lui a expliqué qu’elle n’avait jamais eu l’occasion de manger de sushis mais que comme tout le monde en parlait elle aurait bien aimé tester.

« Tu sais tu n’as pas besoin que les autres te regardent pour être merveilleuse ? »

C’est vrai quoi ! Afya trouve la rousse merveilleuse au quotidien, pourquoi devraient-elles mêler des garçons à cela ? Qu’ils soient jolis ou pas ne changeait rien à la résolution de l’africaine : Ariana était merveilleuse un point c’est tout.
Le bus arriva et elle fit de grands mouvements de bras pour qu’il s’arrête. Etrangement elles étaient les seules à monter à cet arrêt, il faut croire que les autres couples plus prévoyants étaient déjà partis en quête du restaurant qui accueillerait leurs regards lascifs… Les deux valentines étaient bien loin de ces préoccupations, plus à même à se préoccuper du repas qu’elles allaient pouvoir faire. Le téléphone de la rousse leur indiqua les quelques adresses qui vendaient des sushis à Terrae… Et quel ne fut pas leur déception de se voir refuser l’entrée de chacune d’elles les unes après les autres. Tout était évidemment complet un tel soir. Il n’en reste plus qu’un sur la liste mais Afya ne perd pas espoir :

« C’est le dernier de la liste donc celui où les gens sont le moins allés s’ils ont fait comme nous, c’est logique ! »




#   Sam 18 Mar 2017 - 17:49

Personnage ~
► Âge : 24 ans et une âme d'enfant ♥
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 592
Date d'inscription : 29/05/2015
Emploi/loisirs : Alimenter mon tumblr et péter vos mirettes avec mes kits fluos ♥
Humeur : Un peu perdue, mais ça va, merci de vous soucier de moi ♥

Aria continuait à blablater sans s'arrêter. Quand on ne l'en empêchait pas, elle considérait que ça ne dérangeait pas les autres. Donc elle ne voyait pas non plus de raisons de se taire, et encore moins de laisser ses interlocuteurs ne pas profiter de sa présence. Puis, l'idée de faire découvrir le monde grandiose des sushis et autres plats cuisinés japonais l'enchantait particulièrement ; alors elle s'enjouait de plus en plus au fur et à mesure que le temps passait. La petite réplique d'Afya tomba tout de même dans le creux de son oreille et elle se sentit rougir avec force, tant et si bien qu'elle se demandait si ses cheveux allaient adopter une teinte rougeâtre à leur tour. Heureusement qu'elle était rousse...

—Mais n'importe quoi, gloussa-t-elle, sincèrement émue par le compliment. Et toi aussi tu es merveilleuse, d'abord ! Ta peau est vraiment trop belle, je suis super jalouse, tu mets quoi comme produits dessus ? De la crème ou des choses comme ça ??

Elle oubliait peut-être qu'elle parlait à Afya, mais Ariana était toujours curieuse et voulait tout savoir de tout le monde. Ce n'était même pas dans des intentions malveillantes ou par réelle jalousie, car elle savait bien que la peau de chaque personne était différente. Disons que la curiosité l'amenait simplement à satisfaire cette envie de connaître davantage l'autre.

Elles se retrouvèrent bien vite dans le bus, et explorèrent les quelques restaurants de sushi de Terrae.... Mais pas moyen d'en trouver un correct d'ouvert !! (En vrai, ils étaient surtout complets mais Ariana ne voulait pas avouer qu'elles auraient peut-être dû prévoir leur coup un peu plus tôt.)

—Ouiii.... allons voiiir.… tenta de se motiver Ariana, sans grand succès.

ET LÀ.
IL Y AVAIT.
DE LA PLACE.
Elle sauta presque au cou du serveur et se contenta de sautiller sur place, heureuse. Elle traîna Afya jusqu'à une table et lui montra les différents plats ; heureusement, ils prévoyaient une petite formule à volonté bien sympatique qui leur permettrait de goûter à tout.

—Aloooors ! Ca, tu vois, on appelle ça des makis, c'est avec du riz et y a du poisson ou des légumes dedans, comme de l'avocat ou des concombres, ou bien du surimi, mais le surimi c'est pas très bon, enfin voilà, tout ça ; parfois ils mettent du fromage dedans et c'est suuuuper bon mais faut que le fromage soit frais, sinon c'est un peu deg, et puis ça là ce sont des sashimi, et ça les sushis, mais en fait on appelle un peu tout ça sushi aussi, parce que c'est plus simple, et...

Et elle continua à lui expliquer la carte, tout en lui montrant les brochettes de poulet et de boeuf au fromage qu'elle adorait spécialement. Puis, en attendant que le serveur vienne, elle tenta de lui montrer comment se servir de baguettes - mais honnêtement, elle galérait un peu.

—Regarde, on le tient comme ça !... Enfin, euh, plus ou moins. Mince, monsieur le serveuuur ? Comment ça se tient, déjà ???

Elle se souvenait que son frère lui avait acheté des baguettes accrochées les unes aux autres par un petit ressort pour éviter qu'elle ne trucide ses sushis en plantant les baguettes dedans pour les manger à la barbare comme elle finissait habituellement par le faire.

Non parce que quand même, on demande pas de fourchette dans un restaurant japonais, c'est la loose !!!


S'émerveille en #E7654D

Treasure box ♥:
 
#   Sam 18 Mar 2017 - 20:11
Messages : 173
Date d'inscription : 29/05/2014

« Hm ? J’utilise du savon et de l’huile de coco… »

Rien de plus, on ne lui avait jamais appris d’autre routine beauté que l’huile de coco. Celle-ci servant autant à nourrir sa peau qu’à dompter ses cheveux sauvages. Après avoir un moment joué à la Jackson five elle avait enfin réussi à trouver des extensions noires-violettes avec lesquelles elle avait tressé tant bien que mal toute sa tête. Elle était habituée à tresser la tête de sa sœur et à ce que cette dernière fasse de même avec elle, se tresser elle-même s’était révélé être une épreuve ardue, après plusieurs essayages. Plusieurs semaines à s’entrainer et à porter ses cheveux dissimulés dans un foulard coloré pour qu’on ne voit pas le désastre qu’ils représentaient à moitié tressés elle avait finalement réussi à obtenir un résultat harmonieux au prix de douleurs dans les bras. Elle avait ainsi découvert quelques muscles qu’elle n’avait jamais soupçonné posséder avant qu’ils ne lui fissent mal. Elle avait pas mal douté du résultat, d’habitude les rajouts qu’elle mettait étaient noirs ou bruns… Les autres couleurs d’après ta mère étaient pour les bimbos… que penserait-elle de ta nouvelle coupe ? Mais tu avais fait au mieux avec les couleurs de rajout destinées aux gothique-lolitas, regrettant qu’il ne reste pas assez de rajouts noirs en rayons.

Elle était trop modeste pour relever le compliment de son amie… Et trop peu sûre d’elle pour penser le mériter. Pourtant elle était trop polie pour le dire ouvertement qu’elle ne les méritait pas. Elle ne voulait pas se fâcher avec sa comparse pour si peu ! Ce manque de confiance en elle était un gros défaut elle en avait conscience.

Le dernier restaurant fut le bon. Heureusement, sinon les deux pauvres amies auraient sans doute fini dans un fastfood quelconque. Ça aurait été un peu triste pour la saint Valentin quand même. Elles se retrouvent installées devant une carte en japonais sous-titrée anglais à laquelle l’africaine ne comprend rien… Mais même les images sans Ariana pour les interpréter elle ne les comprendrais pas. Elle prend alors la plus sage des décisions qu’impose la situation :

« Je te laisse choisir pour moi ! »

L’art de se défiler, mais quand on ne comprend rien, comment peut-on choisir ? Elle fait plus confiance à Ariana qui s’y connait qu’à elle-même en l’occurrence.
Elle se lève et fait le tour de la table pour venir en aide à son amie qui galère avec ses baguettes.

« On les tient comme ça. »
fait-elle en repositionnant les baguettes dans la main d’Ariana.

Quand elle est arrivée à Terrae elle mangeait tout avec les mains, et encore maintenant quand elle en avait mare elle apportait de quoi manger dans sa chambre… Mais c’était une japonaise qui lui avait appris à manger… Elle avait d’ailleurs bien galéré à apprendre… Elle faisait encore souvent tomber son rit sur ses genoux… Mais cela devenait moins fréquent avec la pratique !

Elle posa sa main sur celle de la rousse pour l’aider à acquérir le bon mouvement comme on l’avait fait pour elle quelques années plus tôt. A l’époque elle avait pensé que c’était une meilleure idée d’apprendre à manger avec des baguettes vu que c’étaient semblait-il les couverts habituels des gens du pays où elle venait d’aménager… Par contre fallait pas lui demander d’utiliser une fourchette… Là c’était vraiment la catastrophe.

« Voilà bravo ! »
dit-elle en reprenant sa place.

Elle capte alors le regard surpris de sa camarade. C’est vrai qu’on ne s’attend pas à ce qu’elle sache manier des baguettes quand on la connait.

« Héhé, j’ai appris parce qu’on m’a dit qu’au Japon tout le monde en utilisait et que manger avec les mains était malpoli… Je ne voulais offusquer personne… Mais si tu veux mon avis c’est quand même meilleur quand on mange avec les mains ! En Espagne vous mangez aussi avec les mains ? »



#   Jeu 30 Mar 2017 - 18:14

Personnage ~
► Âge : 24 ans et une âme d'enfant ♥
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 592
Date d'inscription : 29/05/2015
Emploi/loisirs : Alimenter mon tumblr et péter vos mirettes avec mes kits fluos ♥
Humeur : Un peu perdue, mais ça va, merci de vous soucier de moi ♥

Savon et huile de coco. Savon et huile de coco... OK. ELLE VA S'EN ACHETER UN STOCK, VOUS ALLEZ VOIR. Aria aura la peau la plus beeeeeelle du monde. Enfin la plus belle-1 parce qu'Afya serait toujours devant elle, parce que cette femme est vraiment trop magnifique et c'est même pas juste d'abord.

Bon, bref, petite ellipse qui nous amène tranquillement jusqu'au restaurant de sushi. Ariana essaie d'expliquer les différents plats à son amie, mais celle-ci n'a pas l'air très inspirée... Bahhh, de toute manière, c'est à volonté, donc autant se péter allègrement le bide, comme on dit. Quand elle veut montrer à la jolie Afya comment on tient des baguettes, elle se retrouve face à un échec monumental. Pourquoi ça se tenait pas droit omg ???

Puis elle lève les yeux vers sont amie. Ouvre la bouche en "o".

—Hiiiin.... C'est comme ça... dit-elle, un peu éberluée, avant de la laisser lui expliquer les raisons de sa technique élaborée. C'est trop bieeeennnn. Tu es passée maître shaolin dans la maîtrise de la baguette... Bientôt, tu pourras contrôler le monde avec !!

Aria dit ça en riant, en espérant bien qu'elle comprendrait qu'elle plaisaitait et pas qu'elle ouvre de grands yeux en mode "Mais je ne veux pas dominer le monde....".

—Sinon, non, en espagne, on mange avec une fourchette et un couteau, sourit-elle en tirant la langue, toujours concentrée pour réussir à reproduire le mouvement que lui avait montré Afya sans qu'elle ait besoin de la guider. Perso j'aime pas trop mettre mes mains dans la nourriture... sauf les bonbons, les frites et les hamburgers. Quand même. Ohh !![/color]

Elle aperçoit le serveur et l'attrape au vol pour passer leur commande des premiers éléments de la carte. Elle en profite pour demander à Afya ce qu'elle a envie de boire.

—Tu voulais un verre de vin pour l'apéritif ou tu préfères ne pas boire d'alcool ? Je sais même pas si tu es majeure en fait !


S'émerveille en #E7654D

Treasure box ♥:
 
#   Lun 12 Juin 2017 - 7:24
Messages : 173
Date d'inscription : 29/05/2014

« Maitre Shaolin ? »

Aucune foutue idée qui peut être cet homme, un master quelle ne connaissait pas ? Un master assez puissant pour contrôler le monde ? Elle réfléchit rapidement, ce doit être un sensitif, les sensitifs sont les seuls qui puissent annihiler tout esprit de révolte chez leurs victimes ? Elle n’a pas de mot plus appropriés, si elle n’a que peu de crainte à proposer à son comparse air de maitriser son corps, elle refuserait que quelqu’un touche à son esprit. C’est trop intime. Elle ne voyait pas comment elle pourrait conquérir le monde avec ces deux baguettes, mais cela ressemblait à une plaisanterie. Elle décida que c’était une plaisanterie plutôt qu’une des nombreuses choses qu’elle ne comprenait pas.

Alors en Espagne non plus ils ne mangeaient pas avec les mains, c’était bien dommage si on lui demandait son avis. Heureusement, personne ne le faisait, et comme elle n’était pas si méchante que cela elle ne le donna pas. Elle savait garder pour elle ce qu’elle savait qu’il était désagréable aux autre d’entendre. Elle était douce, trop pour contrarier les gens quand elle ne jugeait pas cela important, pas assez pour les laisser dire quand ils s’en prenaient aux gens qu’elle aimait. Ou pas d’ailleurs, pour les autres elle savait trouver plus de courage que pour elle-même, ou du moins plus de raison d’en faire preuve. Cependant elle ne put s’empêcher de penser : Ça a l’air compliqué !

Apprendre le maniement de nouveaux ustensiles pour manger lui aurait de toute façon semblé compliqué. Bien sûr, elle savait déjà manier un couteau pour préparer la nourriture, mais pas pour la manger. Elle se douter que cela devait être compliqué, comme il lui avait été compliqué d’apprendre à se servir de baguettes. Sa vie n’était qu’apprentissage depuis son arrivée à Terrae, toutes les choses qu’elle pensait acquises ou certaines étaient amenées à être modifiées. On ne mangeait pas partout dans le monde avec les doigts, c’était évidents pour d’autres, mais elle le découvrait.

« Je suis majeure, mais j’évite l’alcool… Ces effets sont trop souvent traitres. Je prendrais un Coca »

Elle l’avait appris à ses dépens. Elle était tout juste majeure du haut de ses dix-huit ans, à ce qu’elle avait compris la loi à ce sujet avait changé peu de temps avant son arrivée au Japon, si bien que certains commerçants hésitaient encore à lui vendre certains produits réservés aux majeurs. L’alcool en faisait partie, elle avait comparé les prix entre parfums, alcool ménager et eau de vies… Et elle s’était rendue compte que l’eau de vie de fruit revenait moins cher que l’alcool ménager qui lui faisait le moins mal aux narines. Alors elle nettoyait sa chambre à l’alcool (et à la javel dont elle appréciait particulièrement l’odeur…)

Les plateaux de sushi arrivèrent et elle n’eut pas l’air très convaincue. Elle tata du bout de sa baguette le haut d’un sushi et grimaça :

« Ce n’est pas cuit ? »
demanda-t-elle tout en se préparant à la réponse.

On lui avait appris que toute nourriture non cuite pouvait transmettre des maladies, surtout la viande en fait. Etait-ce sans dangers ?


#   Mer 21 Juin 2017 - 17:48

Personnage ~
► Âge : 24 ans et une âme d'enfant ♥
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 592
Date d'inscription : 29/05/2015
Emploi/loisirs : Alimenter mon tumblr et péter vos mirettes avec mes kits fluos ♥
Humeur : Un peu perdue, mais ça va, merci de vous soucier de moi ♥

—Mais ouiii !! Un maître Shaolin !! Genre comme dans les films de kung-fu... Tu as jamais vu de Kung-fu ? Genre Bruce Lee, Karaté Kid, tout ça ? Je te montrerai à l'occasion si tu veux ! Après je sais pas si ça t'intéressera spécifiquement. Mais bref, en gros, quelqu'un qui maîtrise tellement son art qu'il devient invincible, enfin dans l'idée ! Le truc, c'est qu'il est censé être quelqu'un de calme et réfléchi, et qui ne veut pas user de la violence. Alors il peut se défendre, mais en même temps il est gentil. Domination du monde par l'amour !

Ariana parle et parle et parle. Elle répond à ses questions, se charge de lui donner quelques références de films quand elle y pense, et probablement de lui embrouiller encore plus l'esprit qu'elle ne le fait déjà seule. Elle oublie parfois qu'Afya ne connaît pas tout ce qu'elle connaît, et elle est aussi heureuse de savoir comment ça marche par chez elle. En attendant, elle répond au sujet de la fourchette et se promet de lui montrer les spécialités de chez elle en l'emmenant dans un bar à tapas, un jour.

Aria acquiesce lentement et laisse Afya commander son Coca, avant de se commander un jus de fruit. Autant ne pas se laisser avoir aussi, elle n'a pas envie de laisser Afya s'occuper d'elle si elle boit trop une fois de plus !

Elles discutent encore quelques minutes avant que les plateaux n'arrivent. Grand sourire de la part d'Aria, mine étrange de la part d'Afya.

—Non ! Mais c'est du poisson frais, dit-elle en espérant la rassurer, tout en mettant la sauce dans les petits bols. Ca, c'est de la sauce sucrée et ça salée ! Elles sont bonnes toutes les deux mais ça dépend de ce que tu aimes.

Aria essaie d'attraper son sushi avec ses baguettes et échoue lamentablement plusieurs fois. Finalement, elle se décide à prendre les doigts pour tremper son sushi dans la sauce et l'engloutir.

—Hmmmm c'est trop booon ! Allez, goûte, tu crains rien ! Tu ne mangeais jamais de poisson cru par chez toi ? Qu'est-ce que vous mangiez en général, d'ailleurs ? Je connais pas du tout les spécialités de chez toi !

Enfin, sauf une petite indigestion, mais tout le monde peut survivre à ça, hein !...


S'émerveille en #E7654D

Treasure box ♥:
 
 

Une histoire de chocolats ! ••• Afya ♥

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Terrae, Une nouvelle ère commence... :: L'Institut Terrae. :: Chambres. :: Partie Eau. :: Chambres individuelles. :: Chambre d'Afya.
Aller à la page : 1, 2  Suivant