Partagez | 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
Got a secret, can you keep it ? [Miss Hamilton]
##   Jeu 29 Juin - 19:35

Personnage ~
► Âge : 18
► Doubles-comptes ? : Jérémy Bonnet - Chrys Suede
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 1093
Date d'inscription : 16/09/2015
Age : 25
Humeur : Oui.

L'avenir, c'est beaucoup trop grand, c'est beaucoup trop loin, c'est juste beaucoup trop. Nicolas n'arrivait même pas à voir demain, alors comment pouvait-il s'imaginer le mois prochain ? l'année prochaine ? la décennie à venir ? Il inspira brutalement comme pour retenir la nausée et le vertige qui venait de le saisir. Comment arrivait-il à s'imaginer la Miss en train de faire des études, même si elle affirmait ne pas savoir encore, comment arrivait-il à voir Charlotte grandir sereinement dans les bras d'Aaron, alors qu'elle venait de naître ?... pourquoi son propre avenir lui paraissait si... improbable ? Il ne se voyait pas mourir jeune, mais tout simplement... absent... disparu... Le même qu'hier et qu'aujourd'hui. Jamais vraiment là. Frissons.

La Miss se tourna vers lui en poussant un soupir. Ses mots lui tirèrent un rire jaune et faible. Question vivacité, ils n'étaient jamais les derniers, surtout dans leur tête. La preuve ; elle enchaînait avec ce qu'elle pensait de Terrae. Nicolas n'avait pas tout vu du monde, ou de Terrae, mais il savait une chose. :

-Je pense pas que Terrae soit une cage. Il y a des barrières mais ce qui est à l'extérieur nous atteint tout autant que si... l'on se trouvait dans n'importe quelle ville du monde. Il agit comme un sanctuaire pour les personnes qui veulent se reconstruire sans plus rien voir du monde autour, il agit comme une base solide avant d'ouvrir ses portes.

Il but une gorgée avant de reprendre. :

-Mais on est une ville comme une autre sinon. A ceci près qu'on doit prouver au monde extérieur qu'on est normaux. Pfft.

L'alcool commençait à faire son chemin l'air de rien... Il a ri rien qu'en prononçant le mot "normal" c'est grave. Après, il évita soigneusement le sujet des scientifiques, celui de la communauté internationale et surtout, de l'éventuel kidnapping de jumeaux auquel il a participé l'année dernière "pour leur bien". ...Donc de là à dire qu'il était complètement bourré, eh, non. :

-Après ce n'est que mon avis hein. Je comprends que tu sois dans la confusité et t'as le temps de te faire un avis.

Silence. :

-Confusité, tout à fait.

Il laissa échapper un soupir... Il se fatiguait lui-même pour changer...



##   Sam 29 Juil - 15:00

Personnage ~
► Âge : 18
► Doubles-comptes ? : Asbjorn Andreassen
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 572
Date d'inscription : 07/05/2016
Age : 19
Emploi/loisirs : En apprentissage de la vie, je crois.
Humeur : Erm... On fait ce qu'on peut?

Pas une cage, mais des barrières tout de même. Mon regarde reste perdu sur la foule tandis que Nicolas continue de répondre. D’après lui, nous sommes aussi atteints par le monde extérieur que nous le serions dans une autre ville. Je n’en suis pas certaine, à vrai dire. Je n’ai jamais la sensation que l’on nous dit tout. Mais peut-être est-ce de la paranoïa. Probablement, même. Je soupire intérieurement… et retiens finalement un léger rire amer. Un sanctuaire, qu’il dit. Rempli d’éventuels anciens/futurs psychopathes mais un sanctuaire.

- Oui. Prouver à un monde que nous avons fui et qui nous a laissé si mal que nous en avons ressenti le Vide que nous valons quelque chose.

De l’optimisme ? J’ai dû oublier ce que c’était il y a quelques temps. Pardonnez-moi, mais cette soirée n’est pas la meilleure pour me montrer de bonne humeur. Je hausse des épaules comme pour montrer qu’au fond, je n’y prête guère attention finalement. Je râle pour la forme, je râle parce que j’ai peut-être envie de me faire entendre, mais après tout, qu’est-ce que cela peut me faire que Terrae soit une prison ou non ? J’ai voulu la fuir une fois et aie fini dans un bassin à manquer de me noyer. Autant ignorer les choses mauvaises et les doutes pour enfin tomber sur le meilleur de l’institut et en profiter pour se reconstruire. Se concentrer sur la partie sanctuaire, comme dit le Tonnerre.

Tonnerre qui a du mal à trouver ses mots dites donc. Confusité ? Cela est nouveau. Il s’en rend lui-même compte d’ailleurs. C’est vrai que nous avons peut-être un peu trop bu pour ce genre de discussion trop sérieuse. Cela deviendrait presque une habitude de boire pour parler d’ailleurs. Mes yeux retrouvent ceux d’argent du garçon, quittant la piste qui s’est un peu vidée.

- Tout à fait, répété-je. Et pour changer, nous avons encore trop bu, Nicolas.

Même si en même temps que j’achève ma phrase, je ressers nos verres. Pas de beaucoup, juste de quoi faire un shot.

- Allez, la piste s’est presque libérée. Les gens ont vraiment des goûts musicaux particuliers. Un dernier verre et allons dépenser tout cet alcool.

Parce qu’il faut bien du courage pour ce genre de chose. Du courage liquide, de préférence. Un regard échangé et le shot est encaissé.

- C’est parti.

Ne me demandez pas d’être enthousiaste non plus. J’essaie, et cela est déjà un bon début. Peut-être même que cela me plaira, qui sait ?




Merci Ronron, merci Elwynouchette. Vous êtes les bests ♥

♥:
 
##   Lun 28 Aoû - 17:17

Personnage ~
► Âge : 18
► Doubles-comptes ? : Jérémy Bonnet - Chrys Suede
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 1093
Date d'inscription : 16/09/2015
Age : 25
Humeur : Oui.

La Miss n'enchaîne pas, mais pour qui la connaît bien, pas besoin d'être Sensitif pour savoir qu'elle est plongée dans ses réflexions, qu'elle fait son propre chemin de pensées, avant de garder ses conclusions ou ses remarques, pour mieux les utiliser à l'avenir. Ou pas. Nicolas, qui avait pourtant décidé de ne plus s'embêter pour les autres, se surprenait à espérer qu'elle retienne tout de même que Terrae pouvait devenir un sanctuaire, son sanctuaire. Chasser le naturel, il revient au trot... A moins qu'un Loup puisse galoper ? BWAH, terme technique. Trop d'alcool. Passons.

Et c'est le retour de la transition bison !

...puisque la Miss confirme ce qu'il craignait ; ils ont bu. Bon, certes, il l'avait constaté avant, après tout c'était lui qu'avait payé la bouteille MAIS ce qu'il n'avait pas vu, c'était qu'elle était presque vide. Et vu qu'elle les sert à nouveau, maintenant, elle est tout à fait vide. La bouteille... pas la Miss. Ah oui, on aurait pu confondre bien sûr........ Alors bien sûr, la piste s'est vidée... Mais Nicolas reste inquiet. Toujours inquiet. Tu peux pas passer une minute sans être inquiet en vrai ?! Atta-ta-ta... Auto-conviction ; de toute façon si ça va pas, la Miss sait se défendre, et si elle n'y arrive pas, on est là. On ?... Bon d'accord ça marche. Un regard entendu avec elle, un shot dans le gosier et hop ! c'est parti direction la piste !

C'est compliqué de danser sur du boom-boom de dubstep bourré de basses à te secouer la cage thoracique... Mais rien n'est impossible pour Nicolas ; il peut faire une valse sur n'importe quel style de musique à partir du moment où il y a quatre temps alors il maîtrise, même la fameuse danse Indochine (si, si, ça existe, tmtc). Le ridicule ne tue pas, et si un peu de folie peut permettre à la Miss d'être à l'aise, c'est tout bénéf'. Tourné vers elle, sans la coller toutefois pour qu'elle puisse s'exprimer corporellement aussi, Nicolas commence par la vague avec ses bras, puis un drôle de déhanché hérité par Aria grâce à Shakira et enfin un pogo sur place, les bras le long du corps, appuyant l'effet abrutissant de la "musique" que pouvait bien mettre cet horrible DJ. :

-BOOM BOOM BOOM !

Ne le chauffez pas trop, il va- ah non j'ai rien dit, trop tard... Il fait les même mouvements que dans Pulp Fiction.


HRP : Aller, rigolons un peu en vrai, ils le méritent 8D !



##   Mer 20 Sep - 23:09

Personnage ~
► Âge : 18
► Doubles-comptes ? : Asbjorn Andreassen
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 572
Date d'inscription : 07/05/2016
Age : 19
Emploi/loisirs : En apprentissage de la vie, je crois.
Humeur : Erm... On fait ce qu'on peut?

Nicolas danse sur tout et n’importe quoi. Nicolas, même sur de la dubstep insupportable, il nous fait des valses et des chorégraphies que nous pouvons qualifier d’élaborées au vu de l’alcool ingéré et de la musique qui résonne autour de nous. Moi je bouge sans réfléchir, je fais ce que je peux pour ne pas paniquer à une main qui effleure la mienne, un dos qui frôle le mien, un sourire auquel je réponds par un regard digne de la noirceur d’une tempête en Ecosse.

Je suis avec Nicolas. Pas avec les autres. Alors tant pis, pour ce soir, je peux.

Mes lèvres s’étirent au déhanché Shakira. Je réclame d’apprendre la fameuse danse Indochine. Il me dit que la danse qu’il reproduit est celle d’un film, Pulp Fiction, et je note dans un coin de ma tête qu’il me faudra le regarder. Nous nous agitons plus que nous dansons. Nous continuons de boire. Nous faisons des jeux, mêmes s’ils sont débiles. Ce soir, nous essayons d’être adolescents. Qu’au moins une fois, nous le soyons.

Les bouteilles passent. Les musiques s’enchainent. Le mal de crâne de demain retentit en Boom Boom à la fois criés par le Tonnerre et vibrants dans les basses des morceaux passés. De la sueur coule sur mes tempes alors que j’agite la tête, mes cheveux roux suivant les mouvements de Nicolas. Nous passons par le fumoir. Ou plutôt, l’aquarium. Il est mal aéré, l’air y est à peine respirable. Mais nous avons bu, alors nous nous en fichons. Nous rions. Nous parlons. Nous chantons.

La nuit y passe. La fermeture de la boîte aussi. Sans parler de nos porte feuilles. Nous rentrons un peu tanguant, très rigolards. Nous nous réveillerons encore dans le brouillard, comme si nous nous étions réveillés dans le fumoir, pour sûr. Les poumons en feu, le foie en larmes.

Mais finalement, finalement, je peux vous le dire, vous l’assurer, vous le promettre… Tout. Tout est plus simple et supportable que d’espérer pour quelqu’un d’autre. Croyez-moi.




Merci Ronron, merci Elwynouchette. Vous êtes les bests ♥

♥:
 
##   
Contenu sponsorisé

 

Got a secret, can you keep it ? [Miss Hamilton]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 3Terrae, Une nouvelle ère commence... :: L'Institut Terrae.
 :: Cour.
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3