Terrae, Une nouvelle ère commence...

Partagez | 
Chose promise, chose due~ [Tahia ♥]
#   Dim 2 Avr 2017 - 12:59

Personnage ~
► Âge : 22 ans
► Doubles-comptes ? : Adélaïde Hamilton
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 163
Date d'inscription : 25/09/2016
Age : 18
Emploi/loisirs : Faire des trous dans tes tshirts ♥
Humeur : Mon sourire ne disparait jamais.

Tu jettes un œil à ton téléphone : ok, c’est bon, tu es à l’heure. Ta séance psy a duré un peu plus longtemps que prévu, mais comme pour une fois tu avais réfléchi, tu avais donné rendez-vous à Tahia un peu plus tard. D’ailleurs, tu as la sensation que ta psychiatre commence à un peu plus te pousser à écrire cette fameuse lettre à tes parents. Depuis combien de temps repousses-tu ce moment ? Des mois, non ? Tu as commencé à l’écrire, mais la crainte de leur faire de la peine reprend toujours le dessus et, en bon lâche que tu peux parfois être, tu te contentes de broyer la feuille de tes grandes mains pour ensuite la jeter à la poubelle. Avec un petit soupir, tu sors de l’hôpital calmement et rejoins le centre du village où tu es supposé retrouver la jeune fille.

Pendant la fête, après l’histoire du placard, c’est à peine si vous avez eu le temps d’échanger vos numéros. Tu as été embarqué par Mitsu, puis par Nicky, puis tu t’es embarqué toi-même en fait. Alors vous n’avez pu échanger que quelques mots brefs et vous dire que vous vous retrouveriez quand vous auriez tous les deux un moment libre. Pour toi, ça n’a pas été compliqué de trouver ce dernier. Si ce n’est aider de temps à autre Mitsu en tant que l’apprenti que tu es supposé être, tu n’es pas bien occupé. C’est ainsi qu’après l’échange de quelques messages, Tahia et toi êtes parvenus à enfin fixer un rendez-vous pour faire cette fameuse sortie dans le village. Il le fallait bien, après ce moment que vous avez échangé, grâce ou à cause, du petit jeu du placard. Des choses à dire, avec la jeune fille, on dirait bien que vous en avez à moudre.

Au centre de la place se trouve une fontaine. Tu t’installes sur le rebord, casque et capuche sur la tête, cigarette à la main, regard qui balaye la foule dans l’espoir de voir apparaitre la petite tête brune. En attendant, tu en profites pour prendre ta dose de nicotine, les yeux plissés à cause du soleil. Tu n’aimes pas trop cela, d’ailleurs, ce temps si ensoleillé. Il te tape sur les nerfs. Tu préfères la pluie et sa fraîcheur enivrante. Mais tu t’en fiches. Aujourd’hui, tu retrouves une amie, une légère brise souffle et t’empêche d’avoir trop chaud alors tu n’es – comme à ton habitude – que bonne humeur.

D’ailleurs, au milieu de la foule, tu vois enfin l’Air se frayer un chemin. Tu coupes ta musique et fais glisser ton casque dans ta nuque, sans toutefois te départir de ta capuche, avant de tirer une taffe de ta cigarette tout en te redressant pour venir à sa rencontre. Naturellement, en la voyant, tu aurais envie de la serrer dans tes bras pour lui montrer que tu es heureux que vous puissiez vous revoir. Mais tu commences à connaitre la bête et tu sais que si elle en a envie, c’est elle qui viendra à toi. Alors tu te contentes de lui offrir ton plus grand sourire de travers :

- Coucou Tahia ! lâches-tu d’un ton joyeux.



#   Lun 12 Juin 2017 - 0:20

Personnage ~
► Âge : 20 ans
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 363
Date d'inscription : 16/02/2014
Age : 23
Emploi/loisirs : Etudiante
Humeur : Un peu mieux, je suppose

Le temps était chaud et ensoleillé, laissant entrevoir une journée belle et profitable pour toutes personnes voulant sortir et faire des activités à l'extérieur. De ce fait, il n'était donc pas surprenant de voir de nombreuses personnes à l'extérieur des bâtiments de l'institut, tantôt dans la cour ou marchant aux alentours, tous profitaient au maximum des rayons chauds du soleil. Et il ne faisait aucun doute que c'était du pareil au même au village. Mais dans le cas présent, c'était sans doute la dernière préoccupation d'une certaine jeune fille, alors qu'elle sortait en trombe de l'institut avant de courir sur le chemin qui menait jusqu'au village, regardant de temps à autre son portable pour consulter l'heure qui y était inscrite. Elle allait être en retard si elle ne se dépêchait pas. Et pourtant, la ponctualité était bien une chose que la jeune Tahia avait pourtant l'habitude de toujours respecter, de même que l'idée de ne surtout pas faire attendre les gens. Mais elle avait été tellement occupée à l'infirmerie, dont elle avait repris ses fonctions d'aide quelques jours avant, qu'elle n'avait pas vu le temps passer et ce ne fut que lorsque la brune avait posé son regard sur l'horloge murale qu'elle avait aussitôt bondi sur ses affaires avant de sortir, oubliant presque de fermer l'infirmerie au passage. N'importe qui aurait pu penser, rien qu'en la voyant, que l'étudiante avait sans doute un rendez-vous important pour se presser à ce point. Et force était d'admettre qu'ils n'avaient pas tout à fait tort.

Parce qu'un rendez-vous, Tahia en avait bien un, en effet. Avec Asbjorn. Depuis l'épisode du placard, les deux jeunes gens n'avaient pas eu l'occasion de se revoir vraiment, bien qu'ils aient eu le temps de s'échanger leurs numéros. Les premiers échanges téléphoniques avaient été très étranges pour l'adolescente, elle qui n'en avait pas du tout l'habitude et son état de passage Etoile n'avait pas vraiment arrangé les choses. Car même si elle avait dit oui à ce que son camarade et elle se revoient, la Guérisseuse craignait toujours qu'un incident arrive et qu'elle blesse par mégarde Asbjorn. Sans doute était-ce stupide mais elle s'en serait voulue si ce genre de chose devait arriver. C'est pourquoi, dans un premier temps, la brune s'était montrée réticente à accepter un rendez-vous avec le Tonnerre, bien que les choses aient quelque peu changé par la suite. Car depuis quelques jours, la jeune Air avait reçu une aide précieuse de la part de la dernière personne à laquelle elle aurait pensé: Ys. Depuis leur altercation 'mouvementée' dans la chambre de l'adolescente, et qui s'est étonnamment bien terminée au final, le Tonnerre s'était proposé de l'aider à maîtriser ses pouvoirs. Autant dire que ce jour là et les jours qui suivirent, l'étudiante s'était rapidement rendu compte à quel point elle avait du travail pour contrôler ses pouvoirs mais combattre avait au moins eu le mérite de relâcher une bonne partie de sa frustration et les 'entrainements' suivants se faisaient plus calmes, bien que la jeune Air ne pouvait s'empêcher de s'en vouloir pour ce qu'elle infligeait à son camarade.

Finalement, après plusieurs minutes de course, Tahia finit par arriver à l'entrée du village où, comme elle s'y attendait, il y avait une grande foule éparpillée aux quatre coins des rues. Prenant de longues respirations, la jeune Air commença d'abord par reprendre son souffle, c'est qu'elle n'avait pas l'habitude de courir comme ça, avant de réajuster sa tenue quelque peu débraillée. Elle n'avait vraiment pas su comment s'habiller, pour être honnête. Elle s'était contentée d'un débardeur blanc par dessus lequel elle avait mis un petit chemisier de même couleur fermé de deux boutons en bas et dont elle avait retroussé les manches, un jean bleu délavé et des chaussures grises, le seul bijou visible restant le pendentif qu'elle avait porté lors de la soirée. Non vraiment, la brune ne savait pas du tout si sa tenue vestimentaire était vraiment adaptée à cette sortie et elle ne pouvait s'empêcher de se sentir légèrement anxieuse à ce sujet. Se giflant mentalement, l'étudiante se traita d'idiote de se prendre la tête pour quelque chose d'aussi futile, surtout que ce n'était qu'une sortie avec un ami, ce n'est comme si Asbjorn était son petit ami ou qui que ce soit d'autre... Il fallait vraiment qu'elle cesse de paniquer pour aussi peu. Regardant l'heure sur son portable, la Guérisseuse constata avec soulagement qu'elle n'était pas trop en retard et finit par se diriger vers le lieu de rendez-vous que son camarade et elle s'étaient fixés, se frayant un chemin à travers la foule.

Après quelques minutes supplémentaires, Tahia finit par reconnaître une silhouette familière assise sur le rebord de la fontaine, son éternelle capuche rabattue sur sa tête en dépit de la chaleur qu'il faisait. La jeune Air se promit qu'elle réussirait un jour à la lui faire retirer, de gré ou de force, quoiqu'il serait sûrement mieux que cela soit avec l'accord d'Asbjorn. Alors qu'elle se rapprochait du jeune Tonnerre, ce dernier se redressait pour venir à sa rencontre avant de la saluer joyeusement avec son éternel sourire. L'adolescente ne put s'empêcher de lui rendre son sourire, bien que le sien soit plus doux.

"Bonjour Asbjorn. Excuse moi d'être un peu en retard, j'étais occupée à l'infirmerie et je n'ai pas vu le temps passer jusqu'à ce que je vois l'heure et que je me rappelle avoir promis de sortir au village avec toi."

D'autant plus que ce n'était pas dans ses habitudes d'être en retard et qu'elle tenait vraiment à cette sortie, en dépit de ses premières réticences. Croisant les mains dans son dos, l'adolescente continua de fixer son camarade avant de reprendre la parole.

"Du coup, on commence par quoi? Comme je suis arrivée en retard, je te laisse décider du premier endroit que tu souhaites qu'on aille voir." 


[Hrp: Vraiment désolée de la très longue absence mais vu que c'est bientôt la fin de l'année pour moi, j'ai maintenant plus de temps libre. Dis moi si la réponse te convient.]



Spoiler:
 


Lantana (Oldcodex) - Main Theme
Savin' me (Nickelback) - Sad Theme
Mononoke Hime Theme (Ocarina)- Wind Theme
#   Lun 3 Juil 2017 - 14:55

Personnage ~
► Âge : 22 ans
► Doubles-comptes ? : Adélaïde Hamilton
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 163
Date d'inscription : 25/09/2016
Age : 18
Emploi/loisirs : Faire des trous dans tes tshirts ♥
Humeur : Mon sourire ne disparait jamais.

L’Air s’excuse et tu secoues la tête avec un grand sourire rassurant. Ce n’est pas grave, qu’elle soit en retard. Elle est là, c’est bien l’essentiel. Tu hausses des épaules, les mains enfoncées dans les poches :

- Pas de souci, Tahia ! Je t’ai pas attendue bien longtemps, t’en fais pas. Je savais pas que tu bossais à l’infirmerie mais c’est cool, ça ! Ça te plait ? Pas trop prenant ? La dernière fois tu m’as dit que tu as soigné les gens une grande partie de ta vie, donc c’est logique en fait ! A Terrae, tu dois être servie niveau blessures un peu débilettes. Avec les pouvoirs, ça vire vite en lampe malheureuse qui s’envole dans la tête de quelqu’un – vu, ça avait l’air douloureux – ou brûlure maladroite, j’me trompe ?

Tu t’arrêtes et un petit rire t’échappe. Comme toujours, quand tu commences à parler, tu ne sais plus t’arrêter. Tahia a choisi de te laisser décider de ce que vous alliez faire, alors tu prends le temps de la réflexion. Tu acceptes de choisir mais tu veux être certain que la journée lui plaira. Ton objectif du jour ? La voir s’amuser, se détendre, s’ouvrir un peu peut-être. Mais tu as l’impression que cet objectif sera plus long qu’une simple journée, qu’il va falloir travailler un moment dessus. Tant pis, tu es patient quand tu veux.

- Mmh… Voyons… J’connais pas très bien le village, pour être honnête.

Tu te souviens que la jeune fille souhaitait que vous continuiez la conversation du placard. En revanche, tu trouves un peu rapide de la faire s’asseoir à un café et lancer immédiatement le sujet. Toi, ça ne te dérangerait pas. Par contre, tu aimerais que Tahia se sente d’abord à l’aise et profite de l’après-midi. « On en parlera à la fin de la journée. Quand on se posera. ».

- Tu veux aller faire un tour dans les boutiques ? On peut te chercher des trucs si tu veux ! Ça doit faire une éternité que j’ai pas mis les pieds dans un magasin de fringues aha !

En même temps, planquées sous ta veste tu recycles les mêmes vieilles tuniques depuis que t’es sorti du lycée. Pareil pour les pantalons et les survêts’, pas vrai ? D’ailleurs, t’as pas un peu peur qu’en la lançant sur les magasins, l’Air ait soudain la folle envie de vouloir te faire virer ta veste histoire de te refourguer des nouvelles fringues ? « Naaah. Elle ferait pas ça. ». Sûr ?

- Sinon y a aussi la salle d’arcade ou la fête foraine ! C’est chouette les fêtes foraines ! J’adorais quand j’étais gosse. Un jour ma mère m’a amené au Hunderfossen Familiepark à Lillehammer, j’suis devenue dingue de bonheur !

Tes yeux se plissent alors que ton sourire s’élargit au souvenir. Tu ignores le sentiment qui t’agite alors que tu évoques ta mère, tu ignores le petit pincement au cœur. Tu es doué pour ne te souvenir que de la joie, oublier la peine.

- Alors Tahia, tu veux faire quoi ?



#   Mar 4 Juil 2017 - 1:31

Personnage ~
► Âge : 20 ans
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 363
Date d'inscription : 16/02/2014
Age : 23
Emploi/loisirs : Etudiante
Humeur : Un peu mieux, je suppose

Tahia fut rassurée de voir que son léger retard n'avait pas posé problème à son camarade, bien qu'elle aurait souhaité que cela n'arrive pas. Mais il fallait croire que lorsqu'elle se trouvait dans l'infirmerie, le temps semblait passer différemment et lui faisait oublier que le monde continuait de tourner à l'extérieur de cette pièce qu'elle appréciait. Ce fut d'ailleurs la remarque d'Asbjorn qui la fit sortir de ses pensées, le jeune homme lui disant qu'il ignorait qu'elle travaillait à l'infirmerie mais que cela devait être cool. Ce n'était pas toujours aussi 'cool', tout dépendait du genre de patient que la brune devait prendre en charge. Mais force était d'admettre qu'après les années qu'elle avait passées à soigner les gens, une certaine routine et quelques habitudes se mettaient automatiquement en place lorsqu'elle se retrouvait avec quelqu'un de blessé ou qui n'allait pas bien. Alors que le Tonnerre rajoutait qu'elle devait sûrement être servie niveau blessures stupides à Terrae et qu'il énumérait quelques exemples,  la Guérisseuse eut l'impression que cela sentait presque le vécu pour ce dernier et à cette pensée, elle se retint de soupirer. Non mais vraiment, l'adolescente avait l'impression qu'en plus d'être un aimant à Tonnerre, elle se retrouvait à se lier d'amitié ou à faire la connaissance de personnes particulièrement casse-cous/suicidaires/dingues. Quelque chose devait vraiment clocher avec elle aussi pour qu'elle se retrouve à chaque fois dans une situation plus ou moins similaire à tous les coups. Oui, ça devait forcément être ça, elle ne voyait vraiment pas d'autres explications pour justifier la plupart de ses rencontres. Ou alors, c'était simplement parce que l'Institut avait trop de Tonnerres...?

Quelle que fut la raison, ce fut le rire de son camarade qui la sortit de ses nombreuses interrogations, Tahia ne pouvant s'empêcher d'écouter ce petit son qui s'échappait des lèvres du Tonnerre. Pour une raison qu'elle ne s'expliquait pas, la jeune Air aimait bien le rire d'Asbjorn, à la fois simple et léger, elle trouvait cela plutôt mignon à entendre et là encore, elle se fit la réflexion qu'on pouvait difficilement détester le jeune homme. Lorsqu'elle lui donna la possibilité de choisir leur première destination, la brune attendit patiemment que son camarade termine de réfléchir à sa demande, bien qu'il finisse par lui avouer qu'il ne connaissait pas vraiment le village. Eh bien, au moins, ils étaient deux et peut être qu'au fond, ce n'était pas si mal, cela leur permettrait de visiter en même temps que de découvrir un peu plus les lieux. Puis il lui proposa de se rendre dans les magasins de vêtements, histoire qu'elle puisse se trouver quelque chose et si le jeune homme rigola lorsqu'il déclara que cela faisait longtemps qu'il n'avait pas mis les pieds dans ce genre de magasin, la Guérisseuse ne répondit rien, se contentant de fixer le Tonnerre. Croisant les bras, la jeune fille se mit à regarder de haut en bas Asbjorn, tandis qu'elle essayait de dissimuler un petit sourire qui ne souhaitait que franchir la barrière de ses lèvres. Et elle qui s'était promise d'arriver un jour à enlever la veste du jeune homme, ce dernier venait juste de lui donner une petite occasion d'y parvenir. Encore fallait-il qu'elle arrive à le convaincre d'essayer d'autres vêtements et cela ne semblait pas gagné.

Et sans doute l'étudiant s'était fait la même remarque car il proposa aussi de se rendre dans la salle d'arcade ou la fête foraine. La proposition de cette dernière sembla d'ailleurs lui évoquer des souvenirs car il fit référence à une fête foraine où l'avait amené sa mère quand il était enfant. Le sourire qu'il afficha à ce moment là était vraiment adorable sur le coup et Tahia avait plus l'impression d'être face à un enfant qu'à un jeune homme de son âge mais pour une fois, ce n'était pas un de ces sourires un peu tordus, c'était un sourire joyeux et montrant les bons souvenirs que devaient avoir Asbjorn. Et à cela, la Guérisseuse ne put résister longtemps à cette envie qui lui traversait l'esprit depuis quelques minutes: à savoir pincer doucement les joues de son camarade, comme elle le faisait avec les enfants plus jeunes qu'elle à l'orphelinat et au centre dès qu'elle les trouvait adorables ou quand elle voulait les faire sourire.

"C'est juste pas possible d'être aussi mignon..."

Se rendant compte de ce qu'elle était en train de faire, Tahia lâcha aussitôt le visage de son camarade, se sentant quelque peu gênée par son attitude un peu trop déplacée. Les joues rouges de gêne, elle détourna le regard un instant.

"Je... Désolée... C'est juste que sur le coup, tu me rappelais un peu des enfants plus jeunes que moi que je connaissais et te voir sourire...j'ai pas résisté..."

Réfléchissant aux trois propositions du Tonnerre, la Guérisseuse se demanda laquelle serait la mieux pour eux deux. Les trois étaient intéressantes et offraient pas mal de possibilités mais en toute honnêteté, la brune hésitait à se rendre à la fête foraine. Après tout, elle y avait déjà été une fois et autant dire qu'elle en gardait un souvenir 'particulier'.

"La dernière fois que je suis allée à la fête foraine, c'était le jour de la St Valentin et j'ai manqué de faire d'un étudiant une piñata humaine après avoir essayé de l'écorcher vif. Je ne suis pas sûre que cela soit une bonne idée, pour le moment. Mais je suis intéressée pour faire les magasins avec toi, la dernière fois que j'y suis allée me donne l'impression que ça fait une éternité maintenant que je n'y suis pas retournée."


Et ça lui donnerait l'occasion de mettre en place un plan pour réussir à faire essayer des vêtements à son camarade. Sur ce point, elle ne comptait pas lâcher le morceau. En espérant que cela ne tourne pas mal.



Spoiler:
 


Lantana (Oldcodex) - Main Theme
Savin' me (Nickelback) - Sad Theme
Mononoke Hime Theme (Ocarina)- Wind Theme
#   Ven 21 Juil 2017 - 21:20

Personnage ~
► Âge : 22 ans
► Doubles-comptes ? : Adélaïde Hamilton
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 163
Date d'inscription : 25/09/2016
Age : 18
Emploi/loisirs : Faire des trous dans tes tshirts ♥
Humeur : Mon sourire ne disparait jamais.

Alors là ! Tu te serais attendu à beaucoup de la part de Tahia… mais pas ça, c’est sûr ! Ce sont deux soucoupes surprises qui se posent sur la Guérisseuse alors qu’elle attrape tes joues en te les pinçant comme on le ferait à un gosse, tout en te disant que t’es mignon.

- Euh.

Oui. Oui, oui. Elle t’a littéralement coupé la chique là. Tu éclates d’un rire sincère lorsque la jeune fille te lâche, les joues cramoisies. Elle s’excuse, t’explique que tu lui rappelais les enfants plus jeunes qu’elle qu’elle connaissait. Tu souris en haussant des épaules, pas le moins du monde embarrassé :

- Pas de souci, Tahia ! J’comprends, j’ai un sourire magique, tu achèves avec un petit clin d’œil taquin.

L’Air se lance ensuite sur sa réponse par rapport à tes propositions. Une nouvelle fois, ta mine passe d’amusée à relativement hallucinée. Tant de violence ! Tu secoues la tête en gloussant dans ta barbe d’imberbe :

- T’es dangereuse dis-moi ! Je l’avais bien remarqué au bal, mais à te voir là comme ça, toute fine, toute mince, toute chou… On n’y croit pas, Tahia ! Rappelle-moi de pas t’attaquer, eh ! J’tiens un minimum à rester en vie, aha ! Il t’avait fait quoi ce type pour mériter de finir en piñata humaine ?

Ta paume se pose sur le sommet du crâne de la brunette dont tu ébouriffes gentiment les cheveux. Après tout, elle te pince les joues comme à un môme, tu l’embêtes comme on embête un gamin, eh ! Ouais, bon. C’est aussi parce que c’est une de tes sales manies, mais booon. Pas besoin de trop le préciser, si ?

- Breffouille ! En route pour les boutiques ! Tu veux aller dans un endroit en particulier en premier ? Oooooh, j’veux trop te voir essayer plein de robes ! Tu sais, celles avec des froufrous de partout là ? Un peu comme celles des princesses ou des fées ! Ooooh Tahiounette tu serais TROP CHOU comme ça ! Allez steuplé steuplé steuplé j’peux choisir une des tenues que tu vas essayer ?

Eeeet tu t’étonnes qu’elle réagisse comme avec les gosses ? T’as littéralement coupé la marche que vous aviez entamé vers les boutiques pour la regarder, paumes ramenées l’une contre l’autre devant toi et un air suppliant d’enfant qui réclamerait une glace à ses parents. Gamin.



#   Ven 4 Aoû 2017 - 1:06

Personnage ~
► Âge : 20 ans
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 363
Date d'inscription : 16/02/2014
Age : 23
Emploi/loisirs : Etudiante
Humeur : Un peu mieux, je suppose

Décidément, elle n'était arrivée que depuis quelques minutes et cela faisait déjà deux fois qu'elle s'excusait. Tahia devait vraiment réapprendre à se détendre et cesser de s'inquiéter sur tout ce qu'elle faisait. Quoique, la tête qu'avait fait Asbjorn lorsqu'elle lui avait pincé les joues et le rire qu'il eut peu après suffit à la brune pour la convaincre qu'elle n'avait pas si mal agi et qu'elle referait peut être à l'occasion un coup comme ça, ne serait ce que pour entendre le rire de son camarade. Au moins n'était-il pas agacé ou quoi que ce soit d'autre par son geste, étant donné qu'il lui fit comprendre qu'il n'y avait pas de souci, rajoutant d'un ton taquin qu'il avait un sourire magique. Magique, cela restait à voir mais communicatif, c'était certain étant donné que l'adolescente ne put empêcher un sourire amusé d'apparaître sur ses lèvres. Oui, force était de reconnaître que le Tonnerre la mettait plutôt à l'aise et que dans l'immédiat, elle ne visualisait pas que la sortie se passe mal pour eux deux. Enfin, elle n'était pas Voyante et savait qu'il pourrait sans doute se passer n'importe quoi mais dans le cas présent, la simple idée que ce 'rendez-vous' puisse mal finir ne traversa même pas l'esprit de l'étudiante.

Cependant, Tahia n'était pas sûre que raconter ses expériences passées soit une si bonne idée. Après tout, entendre qu'elle avait voulu par le passé écorcher vif un élève ne donnerait sûrement pas envie de rester auprès d'elle ou, en tout cas, de faire un peu plus attention à ce que l'on disait ou faisait vis à vis d'elle. Après tout, elle avait eu un exemplaire plus ou moins similaire avec Ys, le jeune homme ayant particulièrement peur d'elle en raison des quelques démonstrations de violence dont il avait été témoin. Mais il ne fallait pas oublier qu'Asbjorn n'était pas Ys et son camarade le lui prouva en rigolant de sa mésaventure à la fête foraine puis en disant qu'elle était dangereuse. Non, elle n'était pas dangereuse, juste très facilement contrariée, surtout dans ses mauvais jours. L'adolescente ne sut pas exactement comment réagir lorsqu'il se mit à la qualifier de 'chou' mais elle se ressaisit bien vite lorsqu'il plaisanta en lui disant qu'il ne devait pas l'attaquer et qu'il tenait à rester en vie. Sauf que contrairement à un certain Tonnerre qu'elle avait rencontré ce jour là, la brune n'avait actuellement aucune raison valable, et même aucune envie, de s'en prendre au jeune homme face à elle. Au moins pouvait-il être rassuré sur ce point.

Le contact de la main d'Asbjorn sur sa tête fit dans un premier temps sursauter la Guérisseuse avant que les muscles de son corps ne se détendent lentement lorsque son camarade se mit à lui ébouriffer affectueusement les cheveux. Tahia allait vraiment devoir se faire au fait que le Tonnerre semblait apprécier créer un contact physique avec les gens, elle-même ne faisant pas exception et en sachant que le jeune homme avait conscience de sa légère réticence en matière de contact humain. Au moins, cette fois-ci elle ne paniquait pas et restait à peu près normal, bien qu'elle ne put s'empêcher de toucher ses cheveux lorsque l'étudiant retira sa main, détournant le regard un instant pour cacher la gêne apparente qui se montrait doucement sur son visage. Heureusement les paroles suivantes eurent tôt fait de faire disparaître cette gêne pour la remplacer par de la surprise puis par un regard totalement désabusé alors que l'adolescente croisait les bras et fixait son camarade. Elle avait vraiment une tête de princesse de conte de fées? D'autant plus qu'elle n'avait jamais accroché face à ce type de robe, préférant des tenues légères et lui permettant de marcher sans la moindre gêne. Alors enfermée dans une robe qui l'empêcherait d'être libre de ses mouvements, c'était tout sauf tentant. Et pour ne pas arranger les choses, la jeune Air eut l'impression d'être plus avec un enfant qu'un jeune adulte et les regards que leur lancèrent de temps à autre les passants n'aidait en rien.

Soupirant, et se disant que ça allait très certainement devenir une habitude à ce rythme, Tahia envoya une pichenette sur le front d'Asbjorn avant de répondre:

"Avant toute chose, on se calme, les gens nous regardent. Ensuite, je t'ai déjà dit que je m'appelle Tahia, pas Tahiounette. Et enfin, j'ai l'air d'une princesse Disney?"

Parce qu'à sa connaissance, elle ne se souvenait pas avoir vu une seule princesse avec la moindre cicatrice sur le visage ou autre part. Enfin bon, là n'était pas le problème et alors qu'elle allait reprendre la parole, une idée traversa l'esprit de l'adolescente et elle resta silencieuse encore un instant pour être sûre que cela pourrait fonctionner. Revenant à nouveau à la réalité, elle finit par rajouter:

"Je veux bien te laisser me choisir une robe à la condition qu'elle n'aie pas trop de froufrous, rubans, nœuds et autres accessoires qui fassent vraiment trop princesse. Je n'ai pas l'impression d'avoir quoi que ce soit d'une princesse, dans tous les cas. Cependant, je mets aussi une autre condition: pendant toute la sortie, je veux te voir sans ta capuche et je ne veux pas d'excuses. Marché conclu?"

Tendant sa main vers le jeune homme, Tahia attendit patiemment une réponse de son camarade, espérant que la contrepartie convienne à ce dernier.



Spoiler:
 


Lantana (Oldcodex) - Main Theme
Savin' me (Nickelback) - Sad Theme
Mononoke Hime Theme (Ocarina)- Wind Theme
#   Sam 12 Aoû 2017 - 12:23

Personnage ~
► Âge : 22 ans
► Doubles-comptes ? : Adélaïde Hamilton
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 163
Date d'inscription : 25/09/2016
Age : 18
Emploi/loisirs : Faire des trous dans tes tshirts ♥
Humeur : Mon sourire ne disparait jamais.

Et une pichenette, une !

- Dis-donc, tu vas m'creuser des trous dans l'front à force de faire ça, Tahiouuuu-a. Oups, rechute !

Tu ris comme un gamin heureux. « Les gens nous regardent ». Tu l'as entendue combien de fois, cette phrase ? Tu as une tendance  à faire sortir le côté enfant que conservent les adultes, bien planqués au fond d'eux, et quand ils s'en rendent compte, ils en sont tout gênés. Toi, tu as appris à gérer les yeux des inconnus qui glissent sur le malheur des autres mais s'attardent sur le ridicule. Faites moi rire, pas pleurer, par pitié.

Enfin, de tout ça reste que Tahia s'appelle Tahia, n'est pas une princesse, accepte que tu choisisses une robe – ton cœur fait à cette idée un bond tel que tu te demandes s'il ne va pas s'échapper de ton gosier aux prochaines paroles que tu prononceras – avant de calmer le dit organe en annonçant qu'elle te propose en fait un marché : toi sans ta capuche. Tahia, sauveuse de cœur désireux de liberté : le tien vient de retomber, rater sa place, et se fourrer dans tes intestins.

- On va commencer par l'plus simple : est-ce que t'as l'air d'une princesse Disney ? Alors, DEJA, j'ai jamais parlé de Disney, teh teh teh. Tu t'emballes, tu t'emballes ! Et c'est juste une robe à froufrouuuu. Pis d'abord, moi j'aurais kiffé une princesse avec ton allure. T'en imposes Tahiou-a. J'vais y arriver, un jour, à t'appeler correctement !

Tu penches la tête sur le côté, passes une main sur ta barbe inexistante, en profonde réflexion :

- Sans ma capuche, hein…

Tes yeux se plissent imperceptiblement : idée lumineuse !

- Suis moi !

D'un pas décidé, tu t'élances dans les corridors de boutiques qui s'étalent dans Terrae village. Tu ne zieutes rien, bien trop déterminé. Tu sais où tu vas, et rien ne te fera dévier de ta trajectoire. Finalement, vos pas vous lâchent devant un magasin de fringues assez basique posé à côté d'un magasin d'art :

- Ça, tu fais en désignant la petite boutique à la devanture pleine de pinceaux, tableaux, peintures et matériaux divers, c'est mon p'tit Paradis personnel. Mais nous, on va faire un tour à côté !

Tu accompagnes tes paroles du mouvement et pénètres dans la pièce éclairée à grands coups de spots trop nombreux pour être écolos. Aussitôt, la musique que vous perceviez à peine de l'extérieur éclate à vos oreilles. P'tit déhanché pour la peine ? Bawi voyons ! Danse offerte à Tahia, te voici devant des bonnets exposés aux côtés d'écharpes et gants. Tu en attrapes un bordeaux tout simple et souris :

- T'as dit sans capuche, pas vrai ?

Tu fouilles tes poches à la recherche de monnaie que tu trouves rapidement et va payer l'accessoire. Tu ne l'enfiles pas tout de suite. Sans sortir du magasin, tu rentres dans une des cabines d'essayage où tu laisses glisser ta capuche en grimaçant. En bataillant quelque peu, tu finis par canaliser ta tignasse flamboyant et sauvage dans le bonnet. Tu ne t'aimes pas trop sans la précieuse capuche, mais ça va. On voit un peu trop ton cou fin, sans la précieuse capuche, mais ça va. Tu t'adresses un sourire à toi-même dans le miroir de la cabine, comme pour être sûr que tu y arrives toujours. C'est tordu, mais ça, ça change pas de d'habitude. Enfin, tu sors, rejoins Tahia :

- A toi, maintenant !



#   Dim 13 Aoû 2017 - 3:10

Personnage ~
► Âge : 20 ans
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 363
Date d'inscription : 16/02/2014
Age : 23
Emploi/loisirs : Etudiante
Humeur : Un peu mieux, je suppose

Si elle devait lui faire un trou dans le front à force de lui faire des pichenettes, ça ne lui poserait pas de problème, du moins tant qu'Asbjorn continuera à lui donner ce surnom stupide. Ou plutôt, Tahia se sentait gêner dès que son camarade l'appelait par ce surnom, non pas que cela la dérangeait mais le fait qu'elle n'en aie jamais reçu lui faisait une étrange impression et entendre quelqu'un la désignant par un surnom après tout ce temps avait plus tendance à la gêner que l'amuser. En tout cas, la brune se retenait de rire lorsque le Tonnerre se rattrapait au dernier moment lorsqu'il prononçait son nom, employant tous les efforts possibles pour ne pas reprendre son surnom. A croire qu'il était suffisamment intelligent pour savoir qu'il se reprendrait sans aucun doute une pichenette s'il redisait encore une fois 'Tahiounette' en sa présence. Néanmoins, le jeune homme lui fit la remarque qu'il n'avait jamais songé à une princesse Disney et que c'était simplement essayer une robe à froufrous, rajoutant au passage qu'il aurait adoré avoir une princesse ayant son allure car elle semblait plutôt imposer. A cela, la Guérisseuse ne put retenir le rouge de lui monter un peu aux joues, se passant une main sur le visage avant de grommeler quelque chose d'incompréhensible. Elle n'avait rien d'une princesse franchement, du moins surement pas les princesses 'ordinaires' qui attendent bien sagement le prince charmant et se comportent comme de frêles filles sans défense.

Ce fut l'indication d'Asbjorn de le suivre qui fit sortir de ses pensées l'adolescente avant de lui emboiter rapidement le pas à travers les rues du village. N'ayant pas eu l'occasion de beaucoup venir, Tahia ne connaissait pas vraiment les magasins qui se trouvaient dans le coin que le jeune homme et elle étaient en train de parcourir. Mais étant donné que le Tonnerre ne ralentissait pas l'allure, il fallait croire que ce dernier savait exactement où il se rendait et ce qu'il cherchait, aussi la brune se contenta de le suivre sans rien dire, se demandant tout de même à quoi il pensait. Après tout, il ne lui avait toujours pas dit s'il acceptait ou non de retirer sa capuche et le fait que l'étudiant ne l'aie toujours pas fait ne rendait les choses que plus intrigantes pour la jeune Air. En tout cas, cela semblait le déranger quelque peu sinon il l'aurait surement fait tout de suite et il n'aurait pas, en quelque sorte, éviter de répondre à sa proposition. Ce n'était qu'une supposition mais la Guérisseuse commençait à se demander si son cas n'était pas un peu similaire à ce qu'elle faisait elle aussi concernant sa cicatrice. Ou plutôt ce qu'elle faisait jusqu'à il y a un an, avant qu'elle ne décide enfin de couper ses cheveux et de laisser enfin bien visibles ses deux yeux. Oui, pour ceux qui la connaissaient bien et même pour elle même, ça avait été une sacrée métamorphose mais la Guérisseuse ne ressentait pas de quelconques regrets à ce sujet.

Les deux jeunes gens ne mirent pas longtemps à arriver à proximité de deux magasins, l'un de vêtements et le second d'art, Tahia entendant d'ailleurs Asbjorn lui dire que le second était son Paradis personnel. L'adolescente eut un petit rire à cette remarque, comprenant plus ou moins ce qu'il voulait dire. Ils se dirigèrent néanmoins vers la boutique de vêtements juste à côté avant de rentrer à l'intérieur, la brune s'arrêtant un instant face au léger assaut sonore qui attaqua ses oreilles. Oui, pour quelqu'un qui aime bien être dans le calme et qui n'a que peu l'habitude du bruit, comprenez que c'était assez difficile pour elle au début. Mais elle retrouva vite ses sens lorsqu'elle chercha son camarade du regard avant de le remarquer le rayon bonnet. De plus en plus intriguée, la brune vit le jeune homme prendre un bonnet tout en lui redemandant si elle avait bien dit pas de capuche. Sur le coup, elle ne réagit pas mais alors que le Tonnerre allait payer son achat avant de se diriger vers les cabines d'essayage, les yeux de la Guérisseuse s'ouvrirent en grand tandis qu'elle réalisait ce que l'étudiant venait de dire. Il n'a quand même pas...? Elle le vit sortir quelques instants après, le bonnet sur la tête et plutôt satisfait de lui. La jeune Air resta interdite un moment, se disant que ce n'était pas possible et que son camarade avait bien fait ce qu'elle pensait.

Au départ, il n'y eut pas plus de réaction que cela de la part de Tahia avant qu'un tressautement de ses épaules ne commence à se faire remarquer, tressautement qui se répéta plus d'une fois tandis que l'adolescente plaqua sa main sur sa bouche pour éviter tout son d'en sortir. Ce qui malheureusement se révéla inefficace car à peine quelques secondes après, un rire se fit entendre dans la boutique, faisant se tourner les personnes présentes vers la source de ce bruit tandis qu'on assistait au spectacle d'une jeune demoiselle riant aux éclats au point de devoir se tenir le ventre alors que des larmes commençaient à se former bien malgré elle à son œil droit. Cela dura un long moment avant qu'enfin, la brune commence à prendre de grandes respirations pour calmer son rire et éviter d'en déclencher un nouveau. Reposant son regard sur Asbjorn, elle déclara alors qu'elle essuyait son œil:

"C'est officiel, t'es dingue. Mais c'était très malin, tout de même. Etant donné que j'avais stipulé 'sans capuche', cela n'empêchait pas que tu puisses mettre autre chose, du moment que tu ne portes pas ta capuche. Cela reste quand même dingue d'aller jusque là, n'empêche." 

Son visage se fit un peu plus doux maintenant que le rire était un peu mieux passé et Tahia se dit qu'après ça, elle rechignait un peu moins à l'idée de porter une robe, quoiqu'elle serait un peu méfiante en sachant qu'elle laissait Asbjorn la choisir pour elle. Elle se permit de dire, néanmoins:

"Je ne sais toujours pas pourquoi tu te caches sous cette capuche alors que tu serais sans doute beaucoup plus mignon sans, et je ne plaisante pas à ce sujet, il ne faut pas avoir honte de quoi que ce soit. Quoique, je ne suis peut être pas la meilleure personne à te faire la morale là dessus étant donné que je n'ai pas été mieux avec mes yeux et ma cicatrice. Enfin qu'importe, comme promis, tu peux aller me choisir une robe, évite juste trop de froufrous."



Spoiler:
 


Lantana (Oldcodex) - Main Theme
Savin' me (Nickelback) - Sad Theme
Mononoke Hime Theme (Ocarina)- Wind Theme
#   Ven 25 Aoû 2017 - 20:49

Personnage ~
► Âge : 22 ans
► Doubles-comptes ? : Adélaïde Hamilton
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 163
Date d'inscription : 25/09/2016
Age : 18
Emploi/loisirs : Faire des trous dans tes tshirts ♥
Humeur : Mon sourire ne disparait jamais.

Bonnet enfoncé sur la tête, toujours perdu dans ta veste trop grande mais à peine moins planqué, tu gardes tes yeux hallucinés rivés sur l’Air qui, elle, a les épaules secouées par des hoquets de rire. Tu remarques d’ailleurs qu’elle ne pleure que d’un œil – quel fin observateur tu fais, Asb ! – et ne peux t’empêcher de pencher la tête sur le côté, intrigué, alors qu’un grand sourire déforme ton visage.

- J’suis peut-être dingue, mais au moins j’réussis à te faire rire, et ça… ça Tahia… c’est cool !

Et voilà que ton petit cœur tout heureux et dansant manque d’éclater ta poitrine lorsque l’Air t’apprend que c’est ok, tu peux choisir sa robe ! Youhou ! T’as gagné !

Tout à ta joie, limite sautillant alors que vous parcourez les rues tout en jetant un œil aux vitrines, tu parviens tout de même à te concentrer sur le reste de ses propos. Sa non compréhension de la planque intensive de tes tifs, et les rapides infos que tu as réussi à glaner au vol. Sans ralentir l’allure, tu décides de relancer là-dessus… plus ou moins en tout cas :

- J’pense que ce que j’vais te dire pourrait être en rapport avec la discussion qu’on veut continuer. J’comptais lancer ça plus tard mais tant pis, j’te file juste une p’tite info avant de t’faire enfiler une robe de princesse !

Tu lui lances un clin d’œil taquin, toujours le sourire aux lèvres. Pourtant, si ta voix est encore enjouée, son ton est à peine plus sérieux, juste assez pour que quelqu’un d’attentif le remarque en tout cas :

- J’porte cette capuche…

Attention, l’info’ du siècle ne va pas tarder à tomber. Préparez les appareils photos, les carnets et les stylos, la machine à écrire et étirez vous les doigts pour éviter les courbatures, les caméras et les micros, et même un dinosaure s’il peut vous permettre d’enregistrer quoi que ce soit !

- …Par habitude.

Ok, lâchez tout les gars. Ce sera pour une prochaine fois.

- J’m’en servais pour pas avoir froid dans la rue, et aussi parce qu’on m’reconnaissait moins facilement si j’dormais dans un coin dans l’noir – même si j’dormais plutôt la journée en fait. Enfin bon, reste qu’il fait pas bien chaud en Norvège et que c’était bien utile ! Du coup, j’suis devenu hyper sensible des tifs ! Genre, un courant d’air et POUF j’tombe malade ! J’te promets !

Tu tentes de prendre ton air le plus sérieux, de te départir de ton sourire, mais ça ne marche qu’à moitié et de tes lèvres frémissantes un gloussement ne tarde pas à s’échapper :

- La vérité, c’est qu’je suis juste un mec à la santé fragile, tu vois ?

C’est encore un peu tôt, hein, pour en parler pour de vrai. Ça viendra, mais laisse-toi du temps Asb. Apprend à comprendre avant de vouloir expliquer, ok ?

- Et toi ? Ta cica-AH LA BOUTIQUE EST LA !

Timing parfait ? Coïncidence folle ? Ou t’es bien plus calculateur que ce que t’as l’air ? Cette conversation, c’est un terrain délicat pour toi… alors laisse moi avoir des doutes !

Tu pousses la porte, invites Tahia à entrer avant de la suivre. Un moment, vous fouillez les rayons. Tu t’amuses à lui en montrer des plus kitchs aux plus princesses. Et puis d’un coup, tu es dans un petit Paradis :

- LES ROBES DE SOIREEEEE !

C’est bon, elle t’a perdu. Il ne te faut pas plus que quelques minutes pour revenir devant elle, les yeux brillants de joie, une robe dans chaque main :

- Dis-moi que tu en aimes une des deux. ELLES SONT TROP JOLIIIIIES ! Tu serais trop belle avec omg. Alleeeeeeeeyyyy dis ouiiiii !


Hrp : Enjoy !: Robe 1 - Robe 2



#   Mer 30 Aoû 2017 - 1:05

Personnage ~
► Âge : 20 ans
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 363
Date d'inscription : 16/02/2014
Age : 23
Emploi/loisirs : Etudiante
Humeur : Un peu mieux, je suppose

Un véritable enfant. Ce fut plus ou moins la pensée qui traversa l'esprit de Tahia alors qu'elle suivait de nouveau Asbjorn à travers les rues du village. Elle ne voyait pas d'autres comparaisons possibles lorsqu'elle voyait les réactions qu'avaient eu son camarade jusqu'à présent. Certes, qu'il aie été heureux de voir l'adolescente rire était une chose normale, cette dernière ayant souri au commentaire de l'étudiant sur le fait qu'il était dingue mais qu'il avait pu au moins la faire rire, ce qui était le plus important. Non, ce n'était pas cela qui donnait l'impression à la brune de marcher aux côtés d'un enfant mais plutôt le fait qu'il rayonnait littéralement de joie et semblait prêt à sautiller à tout moment. Et tout ça parce qu'elle lui avait dit qu'elle était d'accord pour les robes... A se demander qui, de l'Air ou du Tonnerre, était réellement plus âgé que l'autre. Mais est ce que la Guérisseuse pouvait vraiment dire que cela l'agaçait ou la déplaisait? En toute honnêteté, non. Elle ne se souvenait pas avoir autant ri depuis qu'elle était arrivée à Terrae et quelque chose lui disait que ce ne sera surement pas la dernière fois que l'envie lui viendrait au cours de la journée. Aussi comptait-elle bien en profiter pour en savoir plus sur son camarade et à l'occasion continuer la conversation qu'ils avaient commencé à avoir durant la fête et qu'ils n'avaient pu finir.

Se souvenant de la fête, Tahia ne put s'empêcher de repenser aux évènements survenus lors de cette soirée. Lorsqu'elle avait voulu balancer son verre à la figure d'Ys, quand elle avait paniqué lorsqu'Asbjorn l'avait retenu par la taille et enfin, lorsqu'elle s'était retrouvée dans le placard avec ce dernier. Même encore maintenant, et en dépit du fait qu'elle en gardait un bon souvenir, la brune n'avait pas non plus apprécié de se faire embarquer dans une telle situation, surtout après une crise de panique. Posant un discret regard vers son camarade, l'Air se demanda s'il était bon qu'elle s'explique sur ce qui était survenu à la fête, après tout, le Tonnerre ne connaissait rien de son problème. La voix du jeune homme la coupa cependant dans ses interrogations, lui disant que ce qu'il voulait lui dire aurait un rapport avec leur discussion mise en suspens, qu'il aurait voulu en parler plus tard, ce qui n'était visiblement plus le cas, et qu'il lui donnerait une information avant de lui faire enfiler une robe. Bien qu'il lui fit un clin d'œil taquin, la Guérisseuse nota malgré tout un certain sérieux dans la voix de l'étudiant. Il comptait vraiment lui donner une explication? Visiblement oui. Aussi la jeune fille se montra quelque peu attentive à ce que comptait lui dire Asbjorn, curieuse et peut être un peu impatiente de savoir ce qu'il comptait lui dire.

Et la réponse valut un regard blasé de la part de Tahia alors qu'elle se demandait s'il était sérieux. Par habitude? Juste pour ça? Elle ne saurait dire si le Tonnerre était réellement sérieux sur le coup ou s'il ne se moquait pas juste d'elle. Apparemment, pas tout à fait, car il rajouta qu'il s'en servait pour se tenir à l'abri du froid quand il dormait dans la rue. Cette information piqua la curiosité de la brune. Asbjorn avait vécu dans la rue? Elle ne se souvenait pas qu'il lui en aie parlé, aussi se demanda-t-elle ce qui avait bien pu se passer pour qu'il se retrouve dans cette situation. Etait-ce son travail ou autre chose? Haussant les épaules, la Guérisseuse se dit qu'elle en saura surement plus avec le temps. Elle continua d'écouter son camarade et ne put s'empêcher un petit rire quand il expliqua que le temps qu'il avait passé dans la rue, en plus du climat en Norvège, avait fait qu'il tombait facilement malade. Mais malgré ce rire, le regard de la brune se fit tout de même plus concerné alors que le jeune homme rajoutait qu'il avait une santé fragile. Pour être honnête, elle s'en était doutée un peu mais ne sachant pas si c'était un cas 'naturel' ou s'il n'y avait pas d'autres raisons derrière l'état de santé fragile de son camarade, l'adolescente ne pouvait pas tirer de conclusions. Elle comprenait tout de même qu'il ne lui en parlerait pas aussi ouvertement, se contentant de garder l'information dans sa tête et d'en reparler quand ça sera le bon moment.

Ce fut le nouvel éclat de voix d'Asbjorn qui retint son attention, indiquant qu'ils étaient arrivés et sitôt qu'ils furent rentrés, les recherches commencèrent bientôt suivies par quelques situations où le jeune homme montra à Tahia quelques robes, cette dernière alternant entre l'amusement et le refus total face à certaines tenues. Et quand le Tonnerre poussa un cri limite hystérique devant les robes de soirée, la brune hésita entre le rire, l'incompréhension ou être blasée. Quand elle disait qu'elle avait l'impression d'être avec un enfant. La vue de l'étudiant dans ce rayon de robes était similaire à un enfant lâché dans un magasin de jouets. Pour dire l'impression que l'Air avait dans le cas présent. Pourtant, quand son camarade revint au bout de quelques minutes, l'adolescente resta sans voix devant les deux robes qu'il avait ramenées. Elles étaient...magnifiques. Oui, il n'y avait pas d'autres mots. Toutes deux plutôt courtes, elles devaient arriver au dessus du genou, le haut était un bustier décoré de nombreuses paillettes argentées tandis que le bas principalement un ensemble de volants. La seule différence résidait surtout dans la couleur: l'une était couleur argent et l'autre bleu saphir.

"Je crois que la prochaine fois qu'une fête est organisée, je te demanderai de choisir ma tenue. T'as vraiment de très bons goûts. Les deux sont magnifiques mais j'avoue avoir une préférence surtout pour la robe argentée. Je vais aller l'essayer, attends moi à côté de la cabine, je voudrais te dire quelque chose, moi aussi."

Après tout, Asbjorn lui avait parlé un peu de lui, il était donc normal qu'elle en fasse de même. Récupérant la robe, l'adolescente se dirigea vers une cabine d'essayage avant de refermer le rideau derrière elle. Prenant un moment pour réfléchir alors qu'elle se déshabillait, Tahia attendit d'être sûre que le Tonnerre soit à côté de la cabine pour prendre la parole.

"Je te disais dans l'autre magasin que je ne pouvais pas vraiment te faire la morale étant donné que je faisais pendant un temps la même chose avec mes yeux. Ou plutôt mon œil gauche. Je le cachais continuellement sous une mèche de cheveux et j'essayais de faire en sorte que personne ne le voie. C'était peine perdue, je dirais. Mais au final, ce n'était pas tant mon œil gauche que je voulais cacher du monde mais plutôt ma cicatrice. Elle ne me rappelle pas de bons souvenirs..."

En même temps qu'elle parlait, la Guérisseuse avait enfilé la robe et si elle hésita un instant à l'idée de sortir de la cabine, elle finit par prendre son courage à deux mains et rouvrit le rideau, se dévoilant face à son camarade. Se triturant nerveusement les doigts et n'osant pas regarder Asbjorn, elle demanda d'une petite voix:

"Comment tu me trouves...?"



Spoiler:
 


Lantana (Oldcodex) - Main Theme
Savin' me (Nickelback) - Sad Theme
Mononoke Hime Theme (Ocarina)- Wind Theme
#   Jeu 31 Aoû 2017 - 20:22
Messages : 91
Date d'inscription : 22/07/2014

C’est le moment de lancer les rumeur !
Ne cherchez pas à découvrir ce qui se cache derrière cette intervention, vous n'y parviendriez pas... Tout ce que vous en saurez sera ce que nous souhaiterons bien vous en montrer.
Profitez donc du spectacle...
Note du PNJ : Il est possible que le PNJ intervienne à plusieurs reprises dans ce RP.


Diana poussa un long soupir, épuisée. Elle freina sa course et posa ses mains sur ses genoux, se courbant pour souffler un peu. D'où lui était venue cette idée d'aller courir ? Franchement, quelle idée ! Elle n'en avait même pas besoin ! Rester en forme, rester en forme… très peu pour elle. Et puis, elle l'aimait bien le prof de sport, elle préférait assister à ses cours plutôt que de faire du sport dans son coin !

- On ralentit pas la cadence ! Allez, allez !
- Laisse moi le temps de respirer un peu !

Mei observa son amie avec un petit sourire en coin. C'est vrai qu'elle était toute rouge… Dis donc, elle n'avait pas fait de sport depuis longtemps !

-C'est pas le moment de se relâcher ! Allez, bouge-toi ! S’écria-t-elle en venant se placer derrière elle pour la pousser en trottinant.
-Arrête ! Si tu continues comme ça je te fous le fantôme de la fête foraine sous le nez !
-Sale traître ! Se plaignit Mei en accélérant pour dépasser sa boutique de fringues préférées et disparaître au coin de la rue.
#   Dim 24 Sep 2017 - 1:34

Personnage ~
► Âge : 22 ans
► Doubles-comptes ? : Adélaïde Hamilton
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 163
Date d'inscription : 25/09/2016
Age : 18
Emploi/loisirs : Faire des trous dans tes tshirts ♥
Humeur : Mon sourire ne disparait jamais.

Et c’est la réussiiiite ! Le visage de Tahia s’éclaire, ses yeux caressent les robes et avant même qu’elle n’ouvre la bouche, son regard te montre qu’elle aime les vêtements que tu viens de lui montrer. Les coins de tes lèvres viennent rejoindre le bas de tes oreilles tant tu es radieux. Tu éclates d’un rire franc alors qu’elle finit par te dire qu’à la prochaine soirée, tu seras celui qui choisira sa robe :

- Ok, Tahia ! Mais tu sais pas dans quoi tu t’lances là, j’oublierai pas, sache-le ! tu glousses.

En tout cas, elle pique ta curiosité en te disant qu’elle a, elle aussi, quelque chose à te dire. Tu la suis jusqu’aux cabines, t’appuies contre le mur en attendant d’entendre ce que Tahia souhaite t’avouer. Cela ne tarde pas à venir et tu écoutes, attentif, si sérieux tout à coup. Tu retiens une petite grimace. L’Air est honnête quand tu sais que tu ne l’as pas tout à fait été à propos de ta capuche. Pourtant, tu ne peux rester longtemps sans sourire, encore moins quand la jeune fille ouvre le rideau, avance un peu et se présente devant toi, te demandant à mi-voix comment tu la trouves.

- DAAAAAAMN T’ES TROP BELLE ! Fais moi voir comment tu tournes, Tahia !

Tu t’approches et ta main droite rejoint sa paume gauche. Tu lèves son bras pour la faire tourner sur elle-même, tes yeux brillants d’une lueur amusée. Enfin, tu fais un pas en arrière, le bout de tes doigts toujours lié à ceux de Tahia :

- Tu es absolument magnifique, Tahia ! Je savais que ça t’irait bien, héhé !

Ta main lâche enfin la sienne pour venir doucement ébouriffer ses cheveux bruns :

- Pour les souvenirs, j’sais pas ce qu’il t’est arrivé, mais j’sais que tu as réussi à l’surmonter, et rien que pour ça, Tahia, j’suis fier de toi ! Tu vois que t’es forte ? T’aurais pu continuer de te cacher, et pourtant, tu l’as pas fait.


« Si je pouvais être aussi courageux que le quart de ce que tu es, Tahia. »

- BON ! Tu veux faire d’autres essayages vu qu’j’ai si bon goût ? demandes-tu en lui lançant un clin d’œil taquin.

« Toi, t’as le mérite d’être sincère avec toi-même. Toi, tu t’planques plus. J’suis fier de toi Tahia, encore plus que c’que je te dis. Bravo, Tahia, pour avoir su te battre avec toi-même. »

- S’tu veux on pourra aller boire quelque chose après, histoire de s’poser quelque part ! ‘fin, on fait c’que tu veux, Tahia ! achèves-tu en lui offrant un grand sourire.

« Eh. Peut-être qu’un jour tu pourras m’apprendre. Un jour où je serai prêt. Un jour où je serai grand. Dans longtemps, quoi. Mais peut-être qu’un jour, tu pourras ! ».



#   Mer 4 Oct 2017 - 17:01

Personnage ~
► Âge : 20 ans
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 363
Date d'inscription : 16/02/2014
Age : 23
Emploi/loisirs : Etudiante
Humeur : Un peu mieux, je suppose

Était-ce une bonne idée de lui avoir proposé de l'aider à s'habiller la prochaine fois qu'il y aurait un évènement? Vraiment, Tahia se posait la question quand elle avait vu la réaction d'Asbjorn après ça. Pour sur, il n'allait surement pas oublier cette proposition et la jeune femme ne pouvait s'empêcher d'appréhender un peu. Quoique, s'il lui faisait le coup comme il l'avait fait aujourd'hui avec les robes, la brune se dit qu'elle pourrait sans doute faire un petit effort, elle aussi. Même si l'idée de laisser entrer un garçon dans sa chambre la mettait un peu mal à l'aise. Après tout, sa chambre était le seul endroit où elle pouvait réellement être tranquille. Même si l'infirmerie restait un de ses endroits préférés, la Guérisseuse n'y était jamais totalement seule et ne pouvait donc pas savourer un moment de solitude comme elle le voulait. Et n'avoir jamais invité quelqu'un chez elle de son plein gré n'arrangeait pas les choses. Parce que, certes, Ys était déjà rentré dans sa chambre mais aux vus des circonstances ayant amené son camarade à faire ça, on ne pouvait pas dire que ça comptait vraiment. Enfin bon, elle n'en était pas encore à ça et aurait sans doute tout le temps d'y réfléchir lorsqu'elle serait chez elle. Pour le moment, la brune avait bien d'autres préoccupations en tête et comptait profiter de sa journée.

En tout cas, Tahia mit ses réflexions de coté lorsqu'elle ouvrit le rideau de la cabine d'essayage et qu'elle fit face à Asbjorn, dont la réaction ne se fit pas attendre: apparemment, elle était très belle, bien que la brune ne se soit jamais vraiment posée la question à ce sujet. Et bien qu'elle aie compris le fonctionnement du jeune Tonnerre, la jeune femme fut de nouveau prise au dépourvu lorsqu'il lui attrapa la main et la fit tournoyer sur elle même, lui arrachant un petit cri surpris. Mais le geste n'avait en rien été brusque et le regard amusé de l'autre étudiant venait confirmer le fait qu'il n'y avait rien à craindre. Aussi, si son corps s'était tendu l'espace d'un instant, cette sensation disparue peu après, la jeune Air laissant durer le contact de la main du jeune homme dans la sienne. Ce dernier rajouta qu'elle était magnifique et qu'il savait que ça lui irait bien. Elle ne put s'empêcher de détourner les yeux afin de cacher sa gêne. Ce n'était qu'un simple compliment mais elle ne savait vraiment pas comment réagir à cela. Elle en avait déjà reçu par le passé mais on avait plutôt tendance à la féliciter pour son travail au centre ou la complimenter sur sa gentillesse et sa patience. Rares étaient les fois où on avait pu lui dire qu'elle était jolie car la jeune femme finissait par demander comment on pouvait la trouver jolie avec cette cicatrice sur son visage.

Il fallait croire que tout le monde ne résonnait pas comme elle, du moins c'était plutôt elle qui résonnait différemment contrairement à aujourd'hui. La main d'Asbjorn quitta la sienne pour venir se poser sur ses cheveux bruns, lui disant que bien qu'il ignorait ce qui lui était arrivé, il savait qu'elle avait réussi à le surmonter et qu'il était fier d'elle. Il rajouta d'ailleurs qu'elle était forte car elle aurait pu continuer à se cacher, ce qu'elle n'avait pas fait. Tahia se demanda si le Tonnerre ne faisait pas aussi allusion à lui même quand il lui disait cela. Après tout, il lui disait toujours qu'il n'était pas fort, malgré les affirmations de la jeune femme pour lui prouver le contraire. De même que le fait qu'il se cachait toujours, après tout, il ne lui avait pas donné la réelle raison de pourquoi il se cachait sous cette capuche, même si son explication était juste. Les choses semblaient encore être compliquées pour lui mais la brune se fit la réflexion que quitte à attendre que son camarade lui parle, elle ne serait pas contre l'idée de continuer de passer du temps avec lui. Lui attrapant doucement la main, la Guérisseuse adressa un sourire doux à son camarade avant de prendre la parole:

"Tu n'aurais surement pas dit la même chose il y a quelques jours. Je ne suis pas si forte que ça, je suis même facilement cassable lorsque l'on sait où appuyer ou comment m'atteindre. Tu demanderas à Ys, il en a fait la mauvaise expérience, même si je lui suis redevable pour ce qu'il a fait. Je crois que sans ça, je ne serais pas ici aujourd'hui."

Relâchant doucement la main du jeune homme, Tahia le fixa cette fois-ci d'un air amusé.

"Au point où on en est, je ne serais pas contre d'autres essayages. Évite juste de dévaliser le magasin, s'il te plait. Et on ira boire un verre après, ça sera avec plaisir."

Elle se demandait s'il lui dirait un jour pourquoi il se cachait car, en toute honnêteté, elle serait curieuse de rencontrer aussi le jeune homme caché sous cette capuche.



Spoiler:
 


Lantana (Oldcodex) - Main Theme
Savin' me (Nickelback) - Sad Theme
Mononoke Hime Theme (Ocarina)- Wind Theme
 

Chose promise, chose due~ [Tahia ♥]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1Terrae, Une nouvelle ère commence... :: Terrae Village.
 :: Boutiques.