Terrae, Une nouvelle ère commence...

Partagez | 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
La chute de Gatsby [Ys~]
Lun 3 Avr 2017 - 16:06
avatar
Féminin

Messages : 239
Date d'inscription : 20/10/2012
Age : 21
Emploi/loisirs : Bavarder ♥
Humeur : Explosive ~

Le beau temps était de retour, enfin, légèrement. Il faisait déjà moins froid, un peu plus lumineux. Mais ce n’est pas pour autant que Roxanne avait envie de sortir. Bien sur, se lever était plus ou moins facile, par exemple, ce matin, elle s’était levée sur les coups de neuf heures environ, elle n’arrivait plus à dormir depuis sept heures de toute façon, alors tant qu’à faire… Elle avait juste enfilé une salopette et un pull, juste de quoi se sentir à l’aise au moins physiquement, elle ne l’était toujours pas vraiment mentalement. Pas envie de voir des gens, même si elle crevait de discuter et rigoler avec quelqu’un, mais bon.

Elle avait fini par se sortir de chez elle, après une bonne douche et un petit thé. Le parc était encore vide à cette heure-là, enfin, y avait pas grand monde quoi. Elle en avait profité pour s’installer sur un banc au soleil, ouvert son livre, son immense livre avant de le refermer.

_ Ah. Sérieusement, j’arrive même pas à lire…

Elle posa le livre à ses côtés, penchant la tête en arrière, sa casquette bien vissée sur sa tête, les yeux fermés pour prendre un peu le soleil. Elle n’avait aucune motivation, elle s’ennuyait constamment… Elle aurait bien essayé de voir quelqu’un pour discuter et se changer les idées, mais qui ? Elle connaissait à peine Huo, Oktober, Charlie et Jun. Elle se voyait mal toquer à leur porte et leur demander un peu de temps, ou un café… Et puis… On aurait tendance à penser qu’après tout ce temps sans parler ou voir Misao, ce serait passé, qu’elle aurait fini par oublier tout ça, mais non. C’était encore frais, alors qu’elle ne pouvait même pas dater la dernière fois qu’ils s’étaient vraiment vu, et pas juste aperçu de très loin. Quelques parts aux alentours de sa sortie d’hôpital, sa rééducation. Ils se voyaient déjà moins souvent à ce moment-là, et ça n’a pas arrêté d’empirer. Elle s’en veut juste, elle a l’impression de l’avoir laissé tombé, et c’est le pire. Elle aurait bien envie de lui parler, mais, c’est plus fort qu’elle, elle craquera si elle le fait, et elle sait que ni lui ni elle n’ont probablement besoin de ça.

_ L’espoir fait vivre hein ? La bonne blague…

Elle soupira et reprit son bouquin, qui lui échappa des mains et finit sa course au sol. Allez, comme si c’était déjà pas assez déprimant comme ça. Va falloir vraiment se reprendre en main cocotte...
Voir le profil de l'utilisateur



Gribouille en #cc6666


Dernière édition par Roxanne Tessier le Jeu 6 Avr 2017 - 23:09, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

Jeu 6 Avr 2017 - 22:08
avatar
Masculin

Messages : 1308
Date d'inscription : 13/10/2013
Emploi/loisirs : Soit je bosse en cuisine avec Aria, soit je suis avec mon groupe les Paws up! :)
Humeur : Ça va, je vais bien!

"Concentration... Concentration..."

Entre chaque souffle, il faut trouver la motivation. Et surtout, il ne fallait pas perdre le fil. Il faut dire que ces derniers temps, Ys en avait bien besoin.
Il s'était ramollis ces derniers jours. Après le travail et les répétitions avec le groupe, le garçon se laissait couler dans le fauteuil à mater des séries ou bien à jouer avec sa console.
Et qui de mieux placer pour le remettre sur le doit chemin? Mitsuki évidement! Et forcement, ces compliments du genre "t'as du bide" ou encore "on dirait un vieux" avaient finis par pousser le garçon à se reprendre en main.
Bah c'est qu'il ne voudrait pas perdre sur sexappeal.

Et puisqu'aujourd'hui il était en repos, Mitsu occupait avec ses robots et l'installation pour la défense de Terrae, le garçon se décida à courir. Il avait déjà parcouru tout le village de Terrae. Bien sur, ses poumons le brûler. Lui qui aimait fumer sans compter, se demander s'il devrait pas arrêter définitivement. Bien sûr, il avait fait un effort, il avait diminué la dose. Mais encore là, ce n'était pas suffisant et la souffrance le lui rappelle constatement.

Aujourd'hui, il fait beau. Il y a du monde surtout dans le parc. S'il veut rentrer chez lui pour y retrouver une agréable douche, il est obligé de passer par là. Mais surtout il ne doit pas perdre le rythme de sa course. C'est essentiel dans son exercice.
Mais alors qu'il se pense concentré, il croise un cycliste. Il s'amuse à accélérer pour le dépasser. Le sportif le remarque et rentre dans son jeu. Qui est le plus idiot??
Voilà que les deux hommes se font la course et bien que le Tonnerre soit à pieds, il ne lâche pas le morceau.


*Putain mais abandonne! Tu vois bien que je suis meilleur que toi!! è_é*

Ouais, c'est ce qui se passe quand on est une tête brûlée. C'est idiot ouais?! Et cette andouille prend cet affront très à cœur. L'autre idiot aussi n'abandonne pas. Et ils auront beau se lancer des regards noirs, personne n'est assez mature pour se dire que c'est une perte de temps. Un défis, quoi de meilleur?
Sauf que pour le Tonnerre, il ne saura jamais qui aurait pu remporter ce duel si seulement cette fille là, n'avait pas fait tomber son stupide bouquin!


*MEEEERDEEEE!!!!*

Et parce qu'il ne veut pas que cette dernière ne soit frapper par ses jambes en plein visage, le Tonnerre n'a pas d'autre choix que de sauter par dessus cette dernière comme s'il venait de passer une épreuve du saut à la perche. Le cycliste explose de rire tout en continuant sa course.
Ys se ramasse littéralement. On n'entend plus qu'un énorme bruit sourd d'un poids s'écrasant au sol. Et adieu le rythme à tenir. C'était comme s'il devait tout reprendre à zéro.
Le jeune homme prit un instant pour rassembler ses idées et se redressa tant bien que mal.


"Bordel... Fais chier! Argh! Et voilà que je saigne..."

Se plaignait-il tandis qu'il scruta l'entaille faite au coude. Ce n'est pas tant la blessure qui le dérange, mais le regard des autres. "Regardez, ce gars est plein de bleus. C'est surement un voyou!" Belle conclusion!
Bref, pour l'instant, il fera avec, comme toujours.
Le Tonnerre porte alors son attention d'un air incrédule sur la personne mise en cause.


"Oh?! C'est quo ce délire de lancer les livres?!"


Après tout, c'est de sa faute alors il est normal de la sermonner. Bien qu'il n'y met pas tant du cœur. Ceci dit, cette andouille parait encore moins crédible alors qu'il ne se rendait pas compte de la pierre plantée dans le front...
Voir le profil de l'utilisateur







Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas

Jeu 6 Avr 2017 - 23:09
avatar
Féminin

Messages : 239
Date d'inscription : 20/10/2012
Age : 21
Emploi/loisirs : Bavarder ♥
Humeur : Explosive ~

Sérieusement ? Le bouquin était tombé depuis quoi, trois secondes peut-être, et un espèce de cinglé en tennis se jetait dessus. Alors évidemment, elle s’était penchée pour le ramasser, évitant de peu la rencontre brutale avec l’inconnu, plutôt grâce à lui qu’à elle d’ailleurs. Mais quelle importance cela pouvait bien faire ? Elle resta juste là, le bras pendu et les doigts effleurant la couverture, le visage tourné vers le cascadeur, les yeux fixes. Elle avait encore du mal à y croire, sérieusement ? Non mais qui était assez stupide pour courir sans regarder devant soi ? Elle eut envie de rire mais se retint et attrapa son livre avant de se lever.

_ Déjà, j’ai pas lancé mon livre, il a glissé. Et puis, t’es sérieux là ? Tu t’es jeté dessus, tu sais combien ça coûte ? Bref. Un coup de main ?

Elle lui tendit la main, histoire de l’aider à se relever, puis le voir partir et aller s’installer ailleurs. Histoire qu’on puisse pas encore la déranger, non parce que justement, elle aimait bien sortir et être tranquille. Le but c’était pas de mourir en faisant deux pas dans le parc quoi.

_ T’auras qu’à aller à l’infirmerie pour tes ptit bobos de guerrier après avoir perdu ta course.

Non parce que oui, certes elle l’avait pas vu arriver vers elle quand le livre était tombé. Mais elle l’avait aperçu quand il s’était mis à courir comme un damné à côté de ce cycliste qui se foutait juste de sa gueule. Le truc aurait pu être marrant si l’issue finale n’avait pas été si évidente, non mais sérieusement, qui espère gagner une course contre un vélo ? Faut être sacrément atteint d’après elle, et elle en avait vu passer des autistes dans le coin. Non, c’était pas méchant, juste, affectueux ? Okay, c’était clairement pas sympa pour les vrais autistes mais de toute façon, faire la différence c’est déjà les mettre dans une case à part alors tant pis. On s’intègre, bah on le fait jusqu’au bout. Et non, elle ne pensait souvent pas la moitié de ce qu’elle disait, mais bon, fallait bien s’amuser de temps en temps, et faire des blagues c’est vachement plus cool que de faire du sport.

_ D’ailleurs. Tu feras attention San Goku, jcrois que t’as un truc coincé dans le front.

Elle sourit, l’envie de se moquer de lui et de son vieux caillou planté dans le front se faisait sentir, mais ce serait pas sympa, même si rien que ça ne l’aurait pas dérangé, et elle avait pas non plus trop envie de lui donner de raisons pour continuer à faire la conversation. Qui sait, ça pourrait être un lourdingue qui l’emmerderait pendant encore 10 ans parce qu’il sait pas regarder où il met ses pieds et qu’il se ramasse comme un sac de courses jetés dans un coffre de voiture. Oui, cet analogie ne fonctionne probablement pas. Mais zut.

Elle fit quelques pas pour s’éloigner, avant de s’arrêter et de se retourner. Elle comptait faire quoi au juste ?
Voir le profil de l'utilisateur



Gribouille en #cc6666
Revenir en haut Aller en bas

Ven 7 Avr 2017 - 21:54
avatar
Masculin

Messages : 1308
Date d'inscription : 13/10/2013
Emploi/loisirs : Soit je bosse en cuisine avec Aria, soit je suis avec mon groupe les Paws up! :)
Humeur : Ça va, je vais bien!

Ok, il n'avait peut être pas eu l'idée du siècle. Ceci dit, il en était convaincus, il aurait pu gagner cette course haut la main. Il connaissait ses limites, durant sa jeunesse, il les avait exploité. IL avait été au delà de ce que ses forces pouvaient faire. Alors oui, il aurait pu remporter cette course. Si seulement un livre ne s'était pas trouvé en travers de sa route!!

Malgré sa remontrance, l'inconnue ne semble pas être du même avis. Et sans tourner autour du pot, elle lui répond. Elle ne se laisse pas faire. Pour elle, en aucun cas, elle est la cause de son accident. Et elle n'a pas tord. Le garçon manque juste de tac et surtout quelle mauvaise foie! Cette dernière lui propose même un coup de main pour se relever. Mais sa fierté et son mauvais caractère rejettent aussitôt cette main. Tout n'est que question de principe!


"Non mais tu crois que je vais aller me plaindre à l'infirmière? Je suis pas ce genre là! J'attendrais tout simplement que ça guéris."

Et puis à quoi bon aller à l'infirmerie quand on a une superbe nana à la maison? Bon en revanche, il ne lui laisserait pas une seringue dans les mains. Sinon la prochaine destination sera la morgue.
De toute manière, il s'y connaît et ça pas ça qui allait l'arrêter.


"San Goku.....?!"

Fixant cette dernière d'un air béat, le garçon se demandait bien pourquoi un tel surnom? C'est leur plaisir de donner des surnoms tous pourris?! Sérieux! Il aura tout entendu ici. Et pas un seul qui soit cool bien sûr! A croire que c'est amusant de se payer sa tête. Ouais, en fait c'est ça. Terminé la grande époque Yankee. Maintenant, il est le vilain petit canard.
Mais il se plaindrait pas, il pétera de rage plus tard.
Car ses pensées furent occuper par autre chose. Et tandis que le surnom le dérange, voilà que la jeune femme l'interpelle, lui signalant quelque chose de louche.
Aussitôt, il porta sa main sur son front et senti effectivement quelque chose de dur.


"AAAAAAAAAAAAAAHHHHHHHHHHHHHHHHHH!!!!!!!!!!"

Sautillant sur place, des passants se retournaient, inquiet de l'attitude de ce type. On aurait dit qu'il était dérangé. Non mais sérieux il a un caillou planté dans le front! MAIS C'EST DEGEULASSE!!! Et l'autre là, elle lui dit ça, comme ça, sans pression, normal....
Il va mourir.
Il ne peut pas rester comme ça et puis il se connaît, forcement après toutes ces années, il se doute bien, il va tripoter pour l'enlever, et il va se rater, il va l 'enfoncer plus loin.
Et là il meurt. La mort nulle quoi!
La raison de la mort? Un caillou à la place du cerveau (non ça, c'est d'origine M'sieur!)
Son comportement se fit automatiquement. Tel un désespéré, il se jeta aux pieds de la brune, s'accrochant à l'une de ses jambes.


"AIDES MOI! ME LAISSES PAS COMME CA BORDEL! JE VAIS CREVER SI JE FAIS RIEN! MON CRANE VA SE VIDER DE SON SANG!"

Elle est loin....l'époque du yankee intouchable.
Voir le profil de l'utilisateur







Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas

Dim 9 Avr 2017 - 21:12
avatar
Féminin

Messages : 239
Date d'inscription : 20/10/2012
Age : 21
Emploi/loisirs : Bavarder ♥
Humeur : Explosive ~

Bah bien sûr, attendre que ça guérisse tout seul. Et attendre que les virus et les microbes te refilent le cancer, ô joie. Enfin bref, elle n’avait pas que ça à faire de toutes façons, puis, s’il voulait se taper une infection, c’était son problème pas le sien. Elle haussa les épaules et, avant de commencer à partir, lui fit une remarque sur le caillou planté dans son front. Non, elle n’était pas méchante au point de le faire balader dans tout l’institut avec une tête aussi ridicule que celle-ci, même si, à une certaine époque, elle aurait clairement pu le faire. En fait, à une certaine époque, elle se serait même largement moquée de lui vu la situation dans laquelle ils étaient, mais bon, c’était une époque révolue dans tous les cas.

_ Bah oui. Il a une vilaine cicatrice en plein front à un moment, un peu comme celle que tu vas récolter j’imagine. Mais tu verras, avec un peu de fond de teint, on y verra que du feu.

La situation l’amusait, oui, elle ne s’en cacherait pas. Surtout quand, quelques secondes plus tard, il toucha le-dit caillou. Allez vas-y, enfonce-le un peu plus loin, et il finira par fusionner avec ton visage. Un quasimodo moderne, ce serait vachement bizarre, même pour Terrae. Bref, elle en avait assez fait ici, et vu la réaction de l’autre taré, elle avait pas envie d’être là quand il retirerait ce bout de gravier de son front et qu’il pisserait probablement le sang. Sérieux, ses vêtements avaient vécus oui, mais pas besoin d’ajouter du sang non plus, merci, les tâches de peinture par endroits suffiraient amplement.

Enfin, dans le meilleur des mondes, donc clairement pas à Terrae, elle aurait eu le temps de disparaître avant d’être embarquée encore plus là-dedans. Elle eut un mouvement de recul, presque apeurée, quand il se jeta à ses pieds et attrapa une de ses jambes. Elle ne pouvait pas fuir, enfin, techniquement si, parce qu’elle pouvait le frapper et fuir, avec ou sans pouvoirs. Mais là, pour le coup, elle était tétanisée. Et outre le fait qu’il la tenait, il saignait, elle allait se retrouver avec du sang sur elle, et pas le sien, encore une fois. Et là, merde quoi, elle avait rien fait que regarder son livre échapper à ses doigts. Quelle vie de merde. Elle ne l’écouta même pas, cherchant juste un moyen de calmer sa panique pour ne pas faire de mouvements brusques ou provoquer un accident, oh oui étoile bien sûr, qui ne maîtrisait plus rien depuis deux ans et qui évitait fortement d’user de ses pouvoirs. Finalement, elle trouva un petit quelque chose et le calme reprit sa place.

_ Bah écoute, je suis pas médecin. J’ai pas de pansements ou quoi en plus.

Bon, ça c’était un gros mensonge, oui. Elle avait toujours de quoi se désinfecter et se panser, maladroite un jour maladroite toujours. Mais elle avait pas vraiment envie de se salir les mains pour le moment. Surtout pas pour un gars sorti de nul part en fait. Mais elle ne savait pas comment faire pour le faire bouger, alors, en dépit de tout, elle accepta.

_ Bon, okay. Va falloir que tu lâches ma jambe du coup, parce que là, ça va être un peu casse-gueule. Assieds-toi sur le banc, ce sera plus pratique. Oh, et by the way, si tu pleures comme une fille parce que ça fait mal, je t’affiche devant tout le monde.

C’était cruel, mais encore une fois, c’était un mensonge. Et c’était beaucoup trop amusant. Une fois qu’il fut assis sur le banc, elle posa son livre et sortit une toute petite fiole de désinfectant, des mouchoirs et un petit pansement de la poche avant de sa salopette.

_ Quand faut y aller… Et on pleure pas, sinon je balance.

Elle imbiba deux ou trois mouchoirs d’alcool, prit appui contre la chochotte en posant sa main libre sur une partie de son visage, et attrapa doucement, enfin autant qu’elle le put, le caillou dans l’autre main.

_ Bon allez, je l’ai. On compte jusque trois et je l’enlève okay ?

Oui, elle le prenait pour un enfant, et ça l’aidait à se détendre, sinon, elle allait faire une connerie. Alors, elle tira juste d’un coup sec sur le caillou quand la petite chochotte blonde devant elle en arriva à deux. Et voilà, un joli trou, vite couvert par un mouchoir sec.

_ Débrouille-toi avec le reste, je te les laisse si tu veux, j’en ai plein chez moi.

Elle jeta le caillou, elle était un peu dégoutée à vrai dire, et même en sachant qu’il n’arriverait pas à se débrouiller seul sans miroir, elle avait pas forcément envie de rester. Encore moins qu’avant s’il fallait être honnête.
Voir le profil de l'utilisateur



Gribouille en #cc6666
Revenir en haut Aller en bas

Dim 9 Avr 2017 - 21:47
avatar
Masculin

Messages : 1308
Date d'inscription : 13/10/2013
Emploi/loisirs : Soit je bosse en cuisine avec Aria, soit je suis avec mon groupe les Paws up! :)
Humeur : Ça va, je vais bien!

Du fond de teint? Non mais sérieux, il n'allait pas se maquiller tous les matins pour camoufler cette horrible cicatrice?!...si?
Ce serait traumatisant pour le Bad boy qu'il était. Franchement, même Mitsu se maquillait moins que lui. C'est un coup à redevenir célibataire... c'est quoi ce faux plan? Et là?? Elle fait quoi??!!!
Ys panique rapidement, il comprend qu'elle l'abandonne à son triste sort et il n'a pas d'autres choix que de se jeter à ses genoux. Ouais, c'est moche, c'est pitoyable même. Mais il avait bien trop peur de planter le caillou plus loin qu'il ne le devrait. Disons que ce n'est pas un garçon adroit de ses gestes. Lui, c'est tout dans la manière brute. On cogne et ensuite on discute.
Et pour le coup, il n'y avait que cette femme pour l'aider. Les autres, ils ne font que passer d'un air désabusé.

Il y a donc si peu d'entraide de nos jours?! C'est pas parce qu'il a une tête de sale gosse qu'il mérite d'être abandonné sur le bord de l'autoroute!


"Déconnes pas! Stp! Me laisses pas avec cette sale gueule! J'ai un trop beau visage pour finir comme ça."

S'il pensait trouver les arguments nécessaire pour retenir l'inconnue, il se mettait le doigt dans l'oeil. Enfin il faut croire que son air de chien battu avait rapporter ses fruits. La brune se tourne vers lui et lui offre suffisamment d'attention pour lui tirer un large sourire satisfait. Elle allait l'aider. Enfin un peu de solidarité dans ce monde de brut! Ouais enfin, solidarité... elle le menace tout de même. Et touché dans sa fierté, Ys se relève immédiatement et du regard, il balaye les environs à la recherche du banc le plus proche.

"Ok, ok! Je vais m’asseoir là! Promis je ne bougerais pas."

Surtout qu'il avait sa réputation en jeu. Non mais c'est qu'un bobo, il n'allait pas non plus pleurer comme une gonzesse. Pour qui elle le prend? Il s'agit juste de retirer ce caillou, point barre!
..... Ouais jusqu'à qu'il aperçoit la petite fiole de désinfectant sortie tout droit de sa poche. Là, tout change!
Vous savez pourquoi on n'aime pas ce genre de connerie? PARCE QUE CA PIQUE!! Et c'est pas une question de testostérone ok?! Cette petite chose insignifiante provoque des ravages. Ça vous brûle! Autant verser une bouteille de vodka sur la plaie, on y gagnera du temps!


"Atte...Attend!! Pourquoi? Faut juste enlever hein?! Pas be-"

Mais l'enfant apeuré se tait quand soudainement la main de la jeune femme vint se poser sur son visage. Ni une, ni deux, elle s'occupe de son affaire. Tout se passe rapidement. Il n'y eut le temps de sentir quoique se soit. Toute panique et affolement s'étaient envolés, et le voilà moins défiguré.
Sa main vint se placer automatiquement, suite aux instructions de sa sauveuse, sur le mouchoir porté au front. Il est incroyablement sage, ou plutôt, il est déconcerté. On aurait dit une mère qui aide son enfant à ne plus pleurer. C'est idiot!
Ceci dit, il ne ressent aucun picotement. Il est surpris et à la fois, il est rassuré. Il n'eut le temps de le réaliser, que la jeune femme lui tourne les talons, lui portant ses dernières paroles.


Surprit et désemparé, il l'observe s'éloigner, sans dire un mot.
Il fixe, cette silhouette. Il se sent bien con. Elle l'a aidé, sans demander quoique se soit en retour, elle n'attend rien, elle repart. Elle disparaît tout comme elle avait apparu sur sa route. Quel étrange personnage....


"Beuh...."

Ys réagit, il le faut. Il n'est pas du genre à rester indiffèrent. Il n'est plus ce type là. Le Tonnerre se lève soudainement de son banc, sa main quitte son mouchoir. Sa préoccupation est attirée sur autre chose. Sa blessure n'est plus qu'insignifiante à ses yeux.

"Hé?! Quoi c'est tout?? Ma mère faisait bien mieux. Elle me mettait un pansement aux motifs de ballons!"

Ouais, il est nul en ce qui concerne les arguments. Mais il est persuadé et il ne lâche rien. Il voudrait pouvoir la remercier comme il se le doit. Il ne connait même pas son nom.

"Franchement, t'es du genre à faire ton taf qu'à moitié?! On t'a jamais dis d'entreprendre les choses jusqu'au bout ou sinon rien?!"

En revanche, la provocation, c'était son domaine.
Voir le profil de l'utilisateur







Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas

Dim 9 Avr 2017 - 23:23
avatar
Féminin

Messages : 239
Date d'inscription : 20/10/2012
Age : 21
Emploi/loisirs : Bavarder ♥
Humeur : Explosive ~

C’était un enfant, cet étrange petit personnage était définitivement un enfant. Enfin, ils l’étaient tous plus ou moins non ? Mais le voir se dégonfler quand elle avait sorti de l’alcool, ça avait été le pompom, non mais sérieusement, il avait quel âge pour avoir peur de la petite piqûre que ça donnerait ? De toute façon, il sentirait probablement rien, ce qui, d’ailleurs fut le cas. Elle commença alors à s’éloigner, il avait l’air de se débrouiller, donc pas besoin d’elle plus que ça, une chance de fuir. Enfin, au moins quelques pas, avant qu’elle se rende compte qu’elle avait laissé son livre sur le banc.

_ Je perds la tête…

Elle allait faire demi-tour pour le récupérer quand elle entendit les remarques provocantes de l’autre abruti qu’elle venait d’aider au prix de se tâcher quoi. Sérieusement, plus de res-- la carte de la maman, c’était bas… Y a quelques temps, elle aurait sûrement fait volte-face pour lui répondre quelque chose du genre “Bah au moins toi t’as grandi avec ta vraie maman ! T’as fini de te plaindre oui ?” mais là, elle n’en avait pas la force. Elle se retourna juste face à lui, et attendit la suite, parce que oui, il y en avait forcément une.

Et ça ne manqua pas, et le pire, c’est qu’il avait raison. Elle était pas du genre à abandonner en plein milieu de ce qu’elle faisait, elle était du genre à aller jusqu’au boulot même si ça l’empêchait de dormir la nuit, même si elle allait devoir sauter un repas ou annuler un rendez-vous. Mais dernièrement, enfin, on peut plus vraiment parler de “dernièrement” quand ça fait plus d’un an que c’est le cas hein… Bah, c’était plus trop ça, certes elle rendait toujours son travail à Hideko à temps, elle ne ternirait pas son image à ce niveau, mais pour le reste c’était une toute autre histoire…

_ Qu’est-ce que ça peut te faire de toute façon ? Va donc la voir ta maman si t’es pas content, puis au pire, à l’infirmerie ils auront sûrement des pansements avec des petits ballons si tu le demandes gentiment.

Elle ne se rendait, à vrai dire, pas compte de la hargne avec laquelle elle s’adressait à lui, au fait que c’était un inconnu, et qu’on ne parlait pas comme ça aux gens quand on était bien élevée. Elle pensait juste l’envoyer bouler de manière blasée, fatiguée, ce qu’elle ressentait au fond, même s’il faut l’avouer, il avait tapé là où ça faisait mal. Et elle arrivait plus vraiment à contrôler les émotions et sentiments qu’elle ressentait, tout était un peu flou et difficile à discerner dans tous les cas…

_ Ouais bah là, j’ai juste entreprit de t’aider à retirer ton caillou et c’est fait. Si t’avais pas entrepris de marcher sur mon livre, on en serait pas là.

C’était un peu exagéré, un peu beaucoup, elle en avait juste marre d’être la fautive, elle l’avait juste aidé, alors qu’elle aurait pu dire non et l’envoyer paître. Alors certes, les seules autres accusations qu’elle subissait étaient celles qu’elle s’imposait à elle-même, donc c’était pas très équitable ni sympathique de sa part, mais merde. Elle avait bien le droit de vivre non ? Bref… Elle soupira et s’excusa pathétiquement avant de se rapprocher à nouveau de lui.

_ Passe moi des mouchoirs imbibés d’alcool et un sec. Si tu nettoies pas ça bien tu vas finir avec une infection du feu de dieu.

Elle s’occupa de tamponner gentiment la plaie, histoire de pas lui faire mal inutilement, même s’il le mériterait bien là. Puis appliqua dessus deux petits pansements histoire de couvrir toute la zone.

_ Bon, ça tiendra pas toute la journée, alors je serai toi, je rentrerai vite changer ça et mettre une compresse à la place, ce sera plus sûr.

Elle attrapa son livre, histoire de pas l’oublier, et resta là, debout, face à lui. Et maintenant ? Elle était censée faire quoi ?
Voir le profil de l'utilisateur



Gribouille en #cc6666
Revenir en haut Aller en bas

Lun 10 Avr 2017 - 21:35
avatar
Masculin

Messages : 1308
Date d'inscription : 13/10/2013
Emploi/loisirs : Soit je bosse en cuisine avec Aria, soit je suis avec mon groupe les Paws up! :)
Humeur : Ça va, je vais bien!

Sa réaction n'aura pas été aussi mieux qu'il ne l'aurait espérer. La jeune femme fait demi tour. Il ne saurait dire si ce fut grâce à ses paroles mais elle finit par réagir. Elle prend tout au premier degré. Le Tonnerre aurait pu tout simplement lui dire "merci". C'était simple. Mais la simplicité, il ne sait pas s'y faire. Pour lui, ce n'aurait jamais été assez. Alors il tente d'attirer son attention comme un enfant qui fait une bêtise. "Regardes moi, grondes moi."

Cependant si sa provocation fut un succès, les paroles de la jeune femme furent d'autant blessantes. Sa mère? Ouais, il en avait parlé avec légèreté. Il n'en avait pas pensé un traite mot. Du moins, ce n'était qu'un souvenir. Ceci dit, elle ne peut pas le savoir, il n'en parle jamais. Alors il reste silencieux, et l'observe de ses yeux perçants.
*Abstiens toi*

La réaction fut néanmoins extrême. Le Tonnerre ne répond plus, il se contente de la scruté du regard, sans relâche. Est ce qu'un livre tombé ou un caillou planté dans un front était ce une raison suffisante pour laisser éclater autant de colère?
Certes, ce n'était pas la tempête. Mais la jeune femme paraissait bien plus énervée qu'elle ne l'aurait prétendue. C'était comme s'il y avait autre chose. Quelque chose de bien plus douloureux qu'elle tentait de noyer. Peut être que le jeune homme s'égard et pense de travers. Mais s'énerver pour des détails aussi futiles, il s'y connait. Et là, ce n'était pas ce qu'il voyait.

Arrivée à sa hauteur, l'inconnue reprend son souffle, se calme, s'excuse. Penchant légèrement la tête sur le côté, Ys continue de la dévisageait. Elle s'excuse. Pas directement, mais ses paroles et ses mouvements le laissent sous entendre. Notamment que son timbre de voix avait changé, il était plus calme. Elle respirait.


"Hum... je crois bien qu'il m'en reste un." Fit le jeune homme en cherchant dans ses poches.

Ce n'était pas comme si sa blessure avait coulé à flots. Mais elle revient. Elle s'occupe de lui. Il sent ses gestes, sa douceur, son inquiétude, son lacement. Finis la provoc, inutile de frapper plus fort. Maintenant, il pourrait entreprendre une discussion, ou du moins, un moyen de la remercier. Mais sa personnalité si étrange ne le laisse pas indiffèrent. C'est idiot, mais durant l'espace d'une fraction de seconde, il avait ressenti un fragment de son passé.
A la suite de son conseil, le Tonnerre tâta son pansement.


"Ok Mam's! Je m'en occupe dès que je rentre."

Lui adressant un fin sourire, le jeune homme fourra ses mains dans ses poches. Il ne cherchait plus la bagarre, plus pour l’instant. Il avait obtenu ce qu'il voulait. Certains appelleront ça de la manipulation mais il peut aussi exister de véritables attentions derrière de mauvaises actions.
Un silence soudain vint s'imposer et une gêne. Les yeux d'Ys roule sur le livre. Il devait répliquer au plus vite.


"Tu lisais quoi au juste? Ça devait pas être très sexy comme bouquin sinon tu ne l'aurais pas laissé tomber."
Voir le profil de l'utilisateur







Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas

Mar 11 Avr 2017 - 9:29
avatar
Féminin

Messages : 239
Date d'inscription : 20/10/2012
Age : 21
Emploi/loisirs : Bavarder ♥
Humeur : Explosive ~

C’était étrange, la façon qu’elle avait de s’énerver, de s’emporter, pour tout laisser retomber à peine quelques secondes plus tard. C’est dans ces moments-là qu’elle se rendait compte qu’en vérité, elle ne contrôlait plus grand chose. Et elle préférait abandonner, passer outre, hausser les épaules et continuer son chemin, plutôt que de s’intéresser au pourquoi du comment. Elle ne voulait pas savoir, ou plutôt, pas se souvenir, parce qu’elle savait ce que cela impliquait, et c’était plus facile de se tromper soi-même quand on trompait les autres aussi. Sauf que là, cette partie était un peu foirée du coup… Tant pis.

Elle l’aida alors, elle aura pu choisir délibérément de lui faire mal, mais à quoi bon ? Il avait rien fait que tomber, c’était pas non plus sa faute à lui, fallait pas abuser. De toute façon, elle avait pas non plus envie de s’attarder là-dessus, alors une fois les pansements scotché à sa face, elle s’était relevée, avait attrapé son livre et attendu. Elle s’attendait… Elle ne savait pas, peut-être une autre remarque pas fort sympathique, ou un merci, peu importe, dans tous les cas ce fut autre chose. Et, de manière tout à fait stupide, elle fit tourner le livre pour vérifier le titre, au cas où elle ait oublié, alors que c’était un de ses livres favoris, n’importe quoi…

_ Ah. Gatsby le magnifique. En vrai, c’est assez sexy, j’ai juste pas beaucoup dormi du coup j’avais pas vraiment envie de me bouger. Puis, je l’ai déjà lu au moins trois fois, donc c’est juste pour le fun. Tu l’as déjà lu ?

Certes, Roxanne lisait, peu, mais elle le faisait, parfois. Bon, elle craquait souvent pour les couvertures des bouquins qu’elle se mettait à lire, mais y en a certaines qui sont tellement belles sérieusement, c’est de l’art quoi. Et celle de l’édition de Gatsby qu’elle avait en main était magnifique à ses yeux, alors bien sûr elle avait dû se la procurer en anglais, mais bon, ça ne faisait que l’entraîner un peu plus, c’était pas mortel. Vous devriez voir la bibliothèque qui traînait dans sa chambre, tous ses meubles étaient couverts de livre, même si elle n’en avait pas lu la moitié, et ne lirait pas le reste avant au moins un millénaire à ce rythme.

_ Si tu veux, y en a plein du même genre chez moi-- ou à la biblio aussi en fait, je suppose. Enfin, t’as pas vraiment l’air du type qui s’assoie et lit en livre en buvant un café, mais bon, il faut de tout pour faire tourner le monde.

Oui, elle essayait de se rattraper, non parce que, sans réfléchir, elle avait pensé à ses livres, qui du coup se trouvaient forcément chez elle, et… C’était clairement pas ce qu’elle pensait dire qui est sorti, genre, c’est sorti bien différemment, et ça fait bien con. Mais bon, tfason, si ça se trouve, il lit que des trucs de gamins donc bon, elle sera vite tranquille. Même si au point où elle en est, même tranquille, elle ne lira pas.
Voir le profil de l'utilisateur



Gribouille en #cc6666
Revenir en haut Aller en bas

Mar 11 Avr 2017 - 22:04
avatar
Masculin

Messages : 1308
Date d'inscription : 13/10/2013
Emploi/loisirs : Soit je bosse en cuisine avec Aria, soit je suis avec mon groupe les Paws up! :)
Humeur : Ça va, je vais bien!

En fait, plus il l'écoute, plus il l'a trouve étrange. Quelle sorte de personne relise et relise le même bouquin? Des comédiens en théâtre? Non mais sérieusement, c'est glauque.
Ou alors elle a une mémoire limitée et elle oublie quelques jours après l'histoire de ce bouquin. Quoique, en y réfléchissant bien, lui aussi, il pouvait écouter mille fois la même chanson...
Même le titre est chelou et tandis qu'elle lui donne les raisons, Ys tente de relire discrètement, en penchant la tête de côté le titre de ce livre. C'est lui ou il pensait avoir compris le nom du poisson d'Aaron? Non mais sérieux, on dirait hein? Ou bien c'est le choc.. ou le caillou qui s'est planté trop profondément...

Mon dieu! Il le savait, il allait mourir! Trop de sang a coulé. Plus rien ne fonctionne correctement et il entend des choses bizarres, surtout sur des personnes dont il ne voudrait pas entendre.
Mais le Tonnerre se ressaisi, la brune capte de nouveau son attention et il se redresse pour lui faire front. D'autres? Non mais pour qui elle le prend? Un rat de bibliothèque? Ah... Ah non, c'est bon. Elle a compris, il est juste trop con pour lire ce genre de livre. #Réputationmerdique.


"De tout pour faire tourner un monde??"

Ok, il y a trop de monde qui pense qu'il est idiot. Ok, jusqu'ici, ça lui convient. Il évite les sujets chiantes et longues. Surtout celles basées sur la philosophie, c'est qu'il s'en cogne pas mal du truc"d'où je viens et où vais je". Lui, il a sa propre philosophie de vie et franchement, c'est les philosophes qui s'inspiraient de lui s'ils savaient.
Non, il est pas con. Les cours sont longs, les professeurs ont mauvaise haleine. Mais non, il n'est pas con. Jusqu'ici, ça ne lui posait pas de problème. Il est même intelligent mais comme on dit, il n'y a que les gens intelligentes qui peuvent s'amuser à jouer aux cons.


"Tu crois que je suis un demeuré? C'est pas parce que j'ai pas lu ton Gat...Blooby je sais pas quoi, que je suis un écervelé. J'ai aussi un cerveau intellectuel."

Tout comme ta langue de Molière petit électron. Croisant des bras, le jeune homme n'est pas aussi indigné qu'il ne paraisse l'être. Peut être un peu touché, mais sans plus. Cependant, il sent tiraillé. Et il tente de rattraper son honneur.

"Vas y, tu sais quoi, demandes moi un truc super intelligent, et tu verras. Je vais t'épater."

Un sourire en coin, il regarde fièrement la jeune femme. Enfin jeune, elle parait plus âgée que lui. Peut être aussi parce qu'elle parait plus mature. Mais il est prêt à suer et à mouiller le maillot.
Voir le profil de l'utilisateur







Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas

Mer 12 Avr 2017 - 19:08
avatar
Féminin

Messages : 239
Date d'inscription : 20/10/2012
Age : 21
Emploi/loisirs : Bavarder ♥
Humeur : Explosive ~

Elle eut une petite appréhension, il fallait l’avouer, qu’il prenne sa remarque vraiment mal. Elle faisait souvent ça ces derniers temps, elle parlait sans vraiment réfléchir à la façon dont elle pouvait blesser en parlant et parfois, elle blessait. Elle s’en voulait, mais s’excuser ne servait plus à rien, les gens à qui cela était arrivé l’évitaient juste maintenant. Mais au final, il eut l’air de le prendre à la rigolade et elle en fut soulagée.

Enfin, elle en eut l’impression, jusqu’à ce qu’il ouvre la bouche à nouveau. Il avait l’air vexé, mais pas foncièrement blessé ou autre, c’était déjà ça. Elle eut un petit rire qu’elle ne retint pas, c’était juste hilarant, de le voir agir comme un enfant de cet manière. Parfois elle se souvenait avoir été comme ça, y a longtemps, et elle aurait bien aimé pouvoir y retourner, tout était plus facile à ce moment-là. Maintenant, elle marchait sur des œufs constamment, même si elle n’essayait plus de plaire, c’était à prendre ou à laisse, et souvent à laisser. Elle réfléchit n’empêche quelques secondes pour trouver une question assez difficile quand même, juste pour l’embêter oui, et lui clouer le bec.

_ Hm… Pourquoi on a les yeux rouges sur les photos ?

Oui, ce n’était pas une question si intelligente que ça, mais c’était soit ça, soit le prénom du Capitaine Crochet de Peter Pan alors bon, on va pas trop se plaindre hein. Puis s’il répondait faux, elle pourrait toujours se moquer, et s’il avait la bonne réponse, elle pourrait jouer et le manipuler pour recommencer, jusqu’à ce qu’il perde. Il ne pouvait pas toujours avoir la bonne réponse de toute façon.

_ Si tu abandonnes, je peux comprendre hein.

Oui, elle le narguait, mais bon, pour une fois que quelque chose l’amusait, elle n’allait pas s’en priver. Il ne manquerait plus que ça voyons ! Elle fit quelques pas et se réinstalla sur le banc, parce que rester debout, c’était carrément pas une bonne idée pour la grosse flemmarde qu’elle était.

Au final, avoir de la compagnie, même plus jeune, n’était pas si mauvais que ça, enfin, tout dépend de la compagnie aussi hein. Elle aurait juste envoyé chier un gamin de 17 piges, mais lui avait l’air un peu plus vieux, genre, 23 ou 25 ans, un truc du genre, mais elle était super mauvaise à ce jeu par contre, deviner l’âge des gens c’était LE truc qu’elle ne savait pas faire. En général, elle leur donnait plus, mais bon, ça faisait souvent rigoler du coup.
Voir le profil de l'utilisateur



Gribouille en #cc6666
Revenir en haut Aller en bas

Mer 12 Avr 2017 - 22:16
avatar
Masculin

Messages : 1308
Date d'inscription : 13/10/2013
Emploi/loisirs : Soit je bosse en cuisine avec Aria, soit je suis avec mon groupe les Paws up! :)
Humeur : Ça va, je vais bien!

C'est surement une question de fierté... Non en fait, c'est carrément ça! Pourtant, son meilleur ami lui avait dit plus d'une fois de prendre du recul et d'arrêter de foncer tête baisée. Mais on ne refait pas le monde. Malgré les bons conseils, Ys continue, il ne change pas. S'il s'est assagi avec le temps, il n'en reste pas moins un jeune homme impulsif et imprévisible.
Et là, cet idiot a en face de lui une manipulatrice. Si, si. N'appelons pas un chien un chat.
Cette jeune femme se joue de lui et prend du plaisir. Elle en rit même. Au moins, si au départ, ça tournait plutôt au vinaigre, la situation avait changée.

Le Tonnerre est prêt, il est déterminé. Il veut prouver sa véritable valeur. Il sait qu'il peut réussir et ne craint pas la défaite. C'est surement encore une fois, un défaut du garçon. Il est sûr, trop sûr de lui. Avoir confiance c'est bien, mais trop, ce n'est pas bon. Et la vie n'allait pas lui manquer de le lui rappeler. La brune lui pose une question. Une question des plus inattendues. Et Ys la fixe, perplexe, il la fixe longuement, la parole lui manquant.
Quand enfin, il entrouvre sa bouche:


"Tu te fous de ma gueule là....?"

Elle est con cette question! Mais qu'est ce qu'elle est coooooon!!!
C'est une question qu'on pose quand on est gamin et on répond du genre "parce que c'est un démon". Mais c'est juste pour rire, pour faire flipper. Non mais lui, il s'attendait à un truc trop sérieux, de culture. Pas à... ça! Et le pire, c'est qu'il ne sait pas!
Et puis, il est légèrement perplexe, elle se moque de lui parce que ses yeux sont de braise? Si obligé! Elle a le sourire du malin!


"Vas y, c'est à cause du flash! Tu vois? C'était easy!"


Dorénavant, sachez le, c'est à cause du flash.......... Personne aux alentours? Pas de témoins? C'est bon on valide!
Ys n'a pas peur du ridicule, il s'en fout. il fait genre le gars qui sait, mais il sort ça au hasard. Qui ne tente rien n'a rien. Mais généralement, pour son cas, il n'a jamais rien.
La jeune femme s'assoit sur son banc, Ys s'assoit aussi, mais en face, par terre. Naturellement, c'était automatique. On aurait dit une maîtresse et son terrible élève. Non mais sous cet angle, elle fait terriblement vieille! Et Ys réalise, choqué, si ça se trouve, c'est une vieille!! C'est trop bizarre. Elle est trop bizarre.
Assez déconcerté, et déçu du type de la question, Ys lance en bougonnant comme un môme:


"Sérieux, c'est quoi cette question? Je te demande moi pourquoi les pingouins ne volent pas?!"


Quand tout à coup, un éclair de génie (lol):

"Hé... je suis sûr que tu ne le sais même pas!! Hahaha!!"

Fit le malin en pointant l'inconnue, faisant ressortir ses canines sous son sourire.
Voir le profil de l'utilisateur







Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas

Mer 12 Avr 2017 - 23:32
avatar
Féminin

Messages : 239
Date d'inscription : 20/10/2012
Age : 21
Emploi/loisirs : Bavarder ♥
Humeur : Explosive ~

Oh seigneur ce qu’elle avait envie de rire, oui, oui clairement elle se foutait de lui. Enfin, pas tant que ça, parce que c’est de la culture générale quoi, le plus important de son point de vue, mais bon. Fallait dire qu’elle avait choisi la bonne, parce que d’après sa remarque et sa tête, il ne savait pas, et ça, c’était tout bon pour elle. Enfin, elle devrait lui expliquer du coup, mais faire sa maline, elle y arrivait facilement, elle avait fait ça pendant tellement d’années. C’était plus facile de frimer quand on s’y connaissait en culture générale, mécanique, bricolage ou autres, plutôt que de bosser ses cours. C’est un peu pour ça aussi qu’au final, elle s’était investi dans la décoration intérieure, elle pouvait lier imagination, bricolage et peinture, un peu de tout, et c’était toujours amusant.

_ Mais encore ? Non parce que oui, forcément c’est le flash, mais ça explique pas pourquoi nos yeux sont rouges et ceux des chats blancs.

Oh, c’était définitivement plus amusant que relire Gatsby, genre cent fois mieux. Elle s’amusait, et souriait donc, et ça lui faisait un bien fou. Alors, quand il se positionna au sol face à elle, elle eut presque envie de lui tirer la langue pour lui montrer sa supériorité, mais elle ne le fit pas, après tout, elle ne le connaissait pas.

_ En vrai, c’est juste parce qu’on a rien dans l’œil pour renvoyer la lumière du flash, du coup on voit le fond de notre œil sur l’image. Et comme t’as genre cinquante millions de vaisseaux sanguins là-dedans, bah c’est rouge. C’est pas sorcier.

Elle aurait pu s’arrêter là et discuter avec lui calmement en fait, lui demander son nom déjà, puis apprendre quelques trucs sur lui, histoire de meubler la conversation avant de lui dire de venir boire un thé. Non parce que oui, là elle commençait à avoir soif la cocotte, à papoter comme ça. Mais quand il s’adressa de nouveau à elle, elle ne put retenir son fou rire, et elle était certaine qu’il allait mal le prendre, mais tant pis, merde quoi, les pingouins, please. Une fois calme, elle se redressa et posa sa main devant le bas de son visage, prenant appui tout en dissimulant son sourire.

_ J’ai une grande nouvelle à t’annoncer mon lapin, en fait, les pingouins, ça vole très bien. C’est les manchots et les gorfous qui ne volent pas. Y a un moyen mnémotechnique pour le retenir, genre, dans nord, parce que les pingouins vivent au nord, y a un o comme dans voler.

Elle eut presque de la peine pour lui, parce que les rares fois où elle avait été dans sa situation, elle s’était sentie assez frustrée et mauvaise joueuse. Mais là, elle se retrouvait de l’autre côté et elle comprenait pourquoi c’était si amusant. Mais, revenons-en à nos moutons, avant qu’elle ne se fasse taper par le petit blond aux dents pointues face à elle.

_ Avant que tu ne me poses une autre question piège, tu t’appelles comment ?

Voilà, au moins, ça c’était fait, maintenant, fallait juste croiser les doigts pour qu’il soit assez civilisé pour en rire avec elle plutôt que de se fâcher de sa bêtise. Mais bon, il avait l’air sympathique et rigolo, alors elle ne s’inquiétait pas trop.
Voir le profil de l'utilisateur



Gribouille en #cc6666
Revenir en haut Aller en bas

Jeu 13 Avr 2017 - 22:19
avatar
Masculin

Messages : 1308
Date d'inscription : 13/10/2013
Emploi/loisirs : Soit je bosse en cuisine avec Aria, soit je suis avec mon groupe les Paws up! :)
Humeur : Ça va, je vais bien!

Le néon....
Si c'est le néon tout autour de lui. Il n'aurait jamais pensé que les choses prendraient cette tournure mais il est mal. Il est au centre d'un piège et la mygale devant lui s'amuse à le titiller dans sa toile. Si, elle est mesquine! Ok, elle sait pourquoi on a les yeux rouges sur les photos. Génial! Champagne pour tout le monde!
Non mais sérieux, elle a un regard où même ses yeux rient, ils se foutent de sa tête. Le Tonnerre est pitoyable et bien plus encore dans sa position à ras du sol. Allez, mets toi en position fœtale espèce de faible!
C'est bon, c'est mort: ta réputation est foutue pour toujours!
Elle est pas de Terrae au moins?

Blasé, Ys ne peut se contenter de l'observer, d'observer le massacre. Et en plus, elle en rajoute. Elle prend au sérieux ses paroles et y répond sans aucune hésitation. Non mais sérieux c'est qui cette nana?? Et elle lui donne un mémo technique? Non mais c'est une blague?! CETTE HONTE!!


"Vas y mais t'as toujours réponse à tout?!"

Ronchonne-t'il, désabusé et désemparé. Et oui, quand vous n'avez plus aucun argument et surtout que vous avez perdu la face, il ne vous reste plus que la mauvaise foie. Et ça, c'est son domaine. Qu'est ce qu'il pouvait bien lui dire après tout? Elle est plus maline que lui. Elle se tient droite, elle a une voix qui porte sans vous brutaliser les oreilles. Et à aucun moment, elle a le sourcil qui fronce. Non mais sérieux, elle peut bien se foutre du petit con devant elle.
D'ailleurs, le petit con, lui tourne le dos, toujours assit en tailleur par terre. Un vrai gamin...


"Tu te la raconte grave! Je suis que t'es une prof, ça se voit, avec ton petit minois!"

Il croise des bras, boudant dans son coin. Pourtant le rire de la jeune femme ne l'énerve pas. Au contraire. Mais il est mauvais joueur le petit Tonnerre. Et voilà qu'il est inquiet. Cette fille, ou plutôt, cette femme parait plus âgée. Du moins, par son comportement, elle le parait. Et si en plus, c'était une professeur, finit, il serait finis. Car oui, lui et les professeurs, ça n'a jamais été le grand amour. Manquerait plus que ça!
Mais cette dernière devient curieuse, et lui demande son nom.
Hésitant un instant, Ys détourne légèrement la tête pour la fixer de profil, tout en faisant la moue:


"Ys Ochikawa.... Et toi, t'es qui?"

Sérieusement, c'est qui??
Voir le profil de l'utilisateur







Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas

Ven 14 Avr 2017 - 9:36
avatar
Féminin

Messages : 239
Date d'inscription : 20/10/2012
Age : 21
Emploi/loisirs : Bavarder ♥
Humeur : Explosive ~

Non, elle n’avait pas toujours réponse à tout, juste à ce qui était pratique et utile dans la vie, les connaissances de bases, parfois quelques petits extras. Mais par exemple, elle était une vraie bouse en ce qui concernait les gens, comment on était censé interpréter tel ou tel phrase ou comportement, alors parfois elle prenait mal une plaisanterie, et elle rigolait d’une insulte. Elle aurait aimé avoir plus de facilités pour communiquer efficacement avec son entourage, leur faire comprendre qu’elle les aimait et qu’ils pouvaient compter sur elle, mais bon, ça a jamais marché.

_ Peut-être.

Elle secoua légèrement la tête quand il se retourna, lui faisant dos, et lui fis une petite remarque. Non mais, prof, sérieusement ? Vous la voyez vous, prof ? C’est mort, les élèves finiraient en dépression avant la fin du premier trimestre. Suffit d’avoir une tête qui lui revient pas et c’est foutu, elle va te flinguer à chaque cours quoi. Puis, elle est déjà pas organisée, comme voulez-vous qu’elle prépare un cours ! C’était amusant quand même, mais sacrément mal choisi.

_ Mon petit minois hein ? Hé bah, raté. Tu veux tenter de deviner peut-être, c’est costaud hein !

Oui, elle se moquait ouvertement de lui, mais c’était plus pour rigoler, elle s’amusait. De toute façon, vu sa petite tête, il aurait tôt fait de lui dire quand un truc lui plait pas, donc elle était tranquille de ce côté-là. Même si, à la base, c’est plus lui qui l’ennuyait que l’inverse, mais bon, faut bien qu’elle se venge, maintenant, elle lira clairement pas de la journée ! Enfin bon, elle peut enfin en placer une pour lui demander son nom, un peu exotique d’ailleurs, Ys, c’était bizarre. Chacun son truc hein, tfason il était clairement asiatique, alors, avec le nom en plus, c’était donné. Elle avait vu peu d’européen au final, mais bon, c’est surtout parce qu’elle fait pas gaffe à la tête des gens qu’elle croise si elle leur parle pas.

_ Oh okay, c’est original. Moi c’est Roxanne Tessier, vachement différent hein ?

Ah bah bravo, si avec ça il a pas l’impression que tu te fous de sa gueule. Il manquait plus qu’un vieux “Tu viens d’où avec un nom pareil ?” et il aurait pu prendre ça pour une forme de racisme si ça se trouve, non mais sérieusement, y a vraiment des gens chiants avec ça, alors s’il en faisait parti, elle aurait tôt fait de fuir pour aller prendre son thé toute seule. Tiens, le thé, c’est vrai ça, la soif voyons !

_ Bon j’ai rien contre toi petit inculte, mais du coup, là, j’ai plutôt envie de me prendre un thé à la bergamote. Du coup, si tu veux tu peux venir ça me gêne pas, sinon bah, à une prochaine fois peut-être ?

Un bon thé à la bergamote accompagnée d’un petit cookie à la framboise, allez hop, elle avait faim maintenant. Elle se releva, attendit juste qu’il réponde, non parce que du coup, s’il vient, elle s’amuserait bien à deviner quel type de thé il pourrait aimer ou boire, si ça se trouve, il en boit déjà pas mal en fait.
Voir le profil de l'utilisateur



Gribouille en #cc6666
Revenir en haut Aller en bas

 

La chute de Gatsby [Ys~]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Terrae, Une nouvelle ère commence... :: Terrae Village. :: Parc.
Aller à la page : 1, 2  Suivant