Partagez
Un peu de retard, mais ça en vaut la peine non ?
##   Mar 4 Avr 2017 - 22:50

Personnage ~
► Âge : 28 ans
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
Roxanne Tessier
Roxanne Tessier
Etoile Feu Solaire
Messages : 307
Date d'inscription : 20/10/2012
Age : 23
Emploi/loisirs : Bavarder ♥
Humeur : Explosive ~

Il était tôt, très tôt, et la seule lumière dans la chambre de Roxanne était celle de son ordinateur. Elle finissait la surprise qu’elle avait mis des mois à préparer, alors oui, on pourra toujours la blâmer, lui dire qu’elle aurait pu être plus rapide, ou juste directement se lancer plutôt que de faire tout ça indirectement. Mais c’était tout ce qu’elle avait pu faire, pour le moment le reste était encore au-dessus de ses forces, elle y parviendrait plus tard, pour sur, mais pas maintenant. C’était déjà difficile de mettre un point final à tout ça, elle ne pouvait pas tout faire en même temps non plus, éviter de brûler les étapes était un enjeu important si elle voulait correctement se relever et espérer.

Elle venait tout juste de retirer sa clé usb de son ordinateur quand le bruit des premiers pensionnaires sortant pour aller déjeuner se fit entendre. Elle attendit, bêtement, crevant de faim, qu’il n’y ait à nouveau aucun bruit, et elle sortit. Ce qu’elle s’apprêtait à faire était de la pure folie, elle n’arrêtait pas de se le dire, mais elle ne pouvait plus reculer maintenant, elle l’avait déjà assez fait. Et même si au final ça ne servait à rien à part la rendre ridicule, au moins elle n’aurait pas le regret de n’avoir rien fait avec elle. Elle aurait tenté, essayé, et puis tant pis pour le reste. Enfin, c’est ce qu’elle se disait, là, avec son enveloppe scellée, debout devant la porte de sa chambre… Mais qu’est-ce qu’elle foutait là au juste ? Elle essayait de faire quoi ? Elle arrêta de se poser la question et passa simplement l’enveloppe sous la porte. Heureusement, elle était assez fine pour y arriver, elle aurait bien été embêtée avec une enveloppe trop grosse qui ne passait pas, seigneur…

_ Plus de retour en arrière possible hein… C’est pas le moment de regretter, c’est fait, trop tard, zut.

Elle repartit au pas de course, direction la salle d’art, autant s’occuper le reste de la journée hein. Elle allait devenir folle sinon. Elle ne ferait que repenser à tout ça, à ce qu’elle venait de faire. Elle aurait continué en imaginant les différentes réactions possibles de Misao, et ce que ça aurait pu avoir comme conséquences. Enfin, tout pour ruiner sa journée, alors zou. On s’occupe et quand la fatigue se fera sentir après cette nuit blanche, une bonne sieste ça sera idéal. Si elle arrive à se reposer et dormir ahah…

Bonjour Misao.
Je sais qu’on s’est pas vu, ni parlé, depuis un sacré petit bout de temps. Je sais que c’est en partie ma faute. Alors je tenais à m’excuser, pour ce cadeau d’anniversaire bien en retard, même s’il aurait largement pu être prêt pour la bonne date. On se refait pas hein ?
Bref. Je vais pas trop m’étendre. J’avoue que je sais pas trop quoi te dire. Je sais pas non plus si tu vas lire tout ça, même si je l’espère. Mais faut être un peu réaliste quand même, voyons.
J’espère qu’avec Hideko et sa petite famille, ça va mieux.
J’espère que tu vas bien, que tu t’en sors.
Désolée de pas avoir été là ces derniers temps, c’est impardonnable.
Alors, prends bien soin de toi. Et puis, peut-être à une prochaine fois ?

Joyeux anniversaire Misao.

Roxanne.

PS: Et même si tu le croiras pas, tu mérites tout le bonheur du monde, et même plus, surtout plus.


Elle n’arrivait toujours pas à croire à la stupide lettre qu’elle avait fini par ajouter à la clé usb glissée dans l’enveloppe. Seigneur, s’il lisait ça, elle passait définitivement pour une femme cinglée et qui fait pitié… Tant pis. Maintenant, c’était fait… Enfin, c’était pas pire que ce qui se trouvait dans la clé usb. Elle y pensait depuis un moment okay ? Parce qu’elle fait partie de cette partie romantique de la société qui trouve que raconter sa vie, ses sentiments, ses émotions, ses désirs, ses souvenirs, en musique, c’est beau et parfait et magnifique et ça fait fondre. Alors, elle avait fini par faire ça. Elle avait soigneusement choisi chaque musique, reflétant d’un aspect de sa vie, ou du reste. Et elle avait tout mis en textes et en chansons, oh bien sur, des chansons qu’elle aimait, et dont les paroles reflétaient quasiment la situation, et des textes écrits sur des panneaux blancs qu’elle balançait à droite ou à gauche pour se défouler. Parce que oui, elle avait recommencé des millions de fois pour arriver au dernier panneaux au moment de la partie qu’elle voulait chanter de la chanson, parce que l’angoisse et la pression la faisait louper les trois quart du temps. Et elle avait classé les vidéos sur sa clé usb en les numérotant de 1 à 7, comme ça, pas moyen qu’il devine avant d’écouter, si toutefois il écoutait… Ah, on se refait pas hein.

Elle angoissait juste à l’idée qu’il ne réponde jamais, elle avait à la fois peur d’avoir fait tout ça pour rien, et d’avoir fait quelque chose de complètement stupide et inutile.


Un peu de retard, mais ça en vaut la peine non ? IEfwWlgpjpz_Roxanne-2019-signa
Vit en #3399cc


Dernière édition par Roxanne Tessier le Mar 4 Avr 2017 - 23:01, édité 1 fois
##   Mar 4 Avr 2017 - 22:52

Personnage ~
► Âge : 28 ans
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
Roxanne Tessier
Roxanne Tessier
Etoile Feu Solaire
Messages : 307
Date d'inscription : 20/10/2012
Age : 23
Emploi/loisirs : Bavarder ♥
Humeur : Explosive ~

Vidéo n°1.

Roxanne se tenait debout, un panneau blanc en main sur lequel était inscrit “Coucou”, dans la salle de musique. Une musique débuta, un genre de guitare ou ukulélé, et rapidement, une voix commença à chanter, alors que le premier panneau était déposé au sol, en dévoilant d’autres, qui en dévoilaient d’autres…

Un certain neuf mars, les grands ont fait des bêtises. Ils en font toujours non ?
Un petit groupe de trois ou quatre enfants faisaient souvent des bêtises aussi.
Mais ça, c’était plusieurs années plus tard.
Puis, les enfants ont découvert la bêtise des grands.
Badaboum. C’était un peu la chute. Y a eu des bobos.
Puis, le matelas de secours, ça a été Terrae.
C’était bien. Mais parfois, c’était triste.
Mais je suis heureuse d’être ici aujourd’hui.

Le dernier panneau était tombée, et, embarrassée, Roxanne avait repris, à la place de la voix qui chantait depuis le début, le dernier couplet de la chanson.

_ So I just sit in my room after hours with the moon
And think of who knows my name
Would you cry if I died?
Would you remember my face?


La vidéo se termine rapidement après les dernières notes de l’instrument.


Un peu de retard, mais ça en vaut la peine non ? IEfwWlgpjpz_Roxanne-2019-signa
Vit en #3399cc
##   Mar 4 Avr 2017 - 22:53

Personnage ~
► Âge : 28 ans
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
Roxanne Tessier
Roxanne Tessier
Etoile Feu Solaire
Messages : 307
Date d'inscription : 20/10/2012
Age : 23
Emploi/loisirs : Bavarder ♥
Humeur : Explosive ~

Vidéo 2.

Roxanne, toujours au même endroit, après quelques notes, se mit à chanter.

_ Oh, angel sent from up above
You know you make my world light up
When I was down, when I was hurt
You came to lift me up.


Puis on voit reprit, alors qu’elle retournait le premier panneau, recommençant comme lors de la précédente vidéo, comme ce qu’elle ferait dans chacune des autres vidéos qui suivraient.

Un jour, on a eu chaud.
Et on a eu besoin de piles.
C’était amusant.
Et parfois j’en faisais trop.
On a beaucoup ri.
On a même mangé des glaces.
Et j’ai beaucoup aimé ça.

La vidéo, après les dernières notes, se finit, sans qu’on ait entendu Roxanne à nouveau, une autre voix ayant chanté le reste de la chanson.


Un peu de retard, mais ça en vaut la peine non ? IEfwWlgpjpz_Roxanne-2019-signa
Vit en #3399cc
##   Mar 4 Avr 2017 - 22:55

Personnage ~
► Âge : 28 ans
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
Roxanne Tessier
Roxanne Tessier
Etoile Feu Solaire
Messages : 307
Date d'inscription : 20/10/2012
Age : 23
Emploi/loisirs : Bavarder ♥
Humeur : Explosive ~

Vidéo 3.

Toujours au même endroit, évidemment. Roxanne avait commencé à chanter pour le refrain, une partie, et avait ensuite laissé le reste de la chanson à ceux qui avaient chaleureusement accepté de l’aider.

_ Oh from the minute you walked in my life
I've never felt so alive
'Cause everything I did was wrong
Now everything I do feels right
I love it when you make me laugh.

Puis, le petit manège des panneaux avait recommencé.

On s’est revu.
On a encore bien ri.
C’était bien.
Même ranger tes vêtements.
Parce que c’était du temps passé avec toi.
Ces moments font partis de mes préférés.
Même si parfois c’était gênant.
Parce qu’on était encore de grands enfants.


Un peu de retard, mais ça en vaut la peine non ? IEfwWlgpjpz_Roxanne-2019-signa
Vit en #3399cc
##   Mar 4 Avr 2017 - 22:56

Personnage ~
► Âge : 28 ans
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
Roxanne Tessier
Roxanne Tessier
Etoile Feu Solaire
Messages : 307
Date d'inscription : 20/10/2012
Age : 23
Emploi/loisirs : Bavarder ♥
Humeur : Explosive ~

Vidéo 4.

La chanson était jouée et chantée en fond sonore. Les panneaux défilaient.

Même l’hiver c’était bien.
Un chocolat chaud ou un café.
Un film ou un livre.
Et encore des rires.
Et des secrets.
Il fallait bien que ça arrive non ?
Alors je suis tombée.
Et ça m’a pas fait mal.
J’ai même adoré ça.
Même si ensuite, ça s’est gâté.
Mais c’est pas pour tout de suite.

Et elle avait fini par chanter.

_ It's time to fall into my arms.
'Cause I've been waiting for too long.
You're an angel,
Grab your halo,
And let’s fly tonight.


Un peu de retard, mais ça en vaut la peine non ? IEfwWlgpjpz_Roxanne-2019-signa
Vit en #3399cc


Dernière édition par Roxanne Tessier le Mar 4 Avr 2017 - 23:20, édité 1 fois
##   Mar 4 Avr 2017 - 22:58

Personnage ~
► Âge : 28 ans
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
Roxanne Tessier
Roxanne Tessier
Etoile Feu Solaire
Messages : 307
Date d'inscription : 20/10/2012
Age : 23
Emploi/loisirs : Bavarder ♥
Humeur : Explosive ~

Vidéo 5.

La construction de la vidéo était la même que la dernière, les panneaux en premier. Et cette fois-ci, Roxanne avait l’air d’avoir plus de mal à sourire, en même temps, le thème abordée dans cette vidéo, les souvenirs ici, n’étaient pas les plus agréables qu’elle gardait en mémoire. Pourtant elle y tenait.

Un jour, on a eu des missions.
On a cherché des enfants.
On a été fouiller chez les scientifiques.
Et j’ai sauté la tête la première.
Parce que je voulais te montrer, et me prouver, que j’étais assez forte pour faire ça.
Et je ne l’étais vraiment pas.
Je suis rentrée, toute cassée.
Et je t’ai attendu, j’ai même eu peur que tu ne viennes pas.
Et je m’en suis voulue, parce que c’est un peu toujours de ma faute.
Et tu es venu, tu m’as souri, tu m’as aidé, tu m’as même consolée.
Alors bien sur c’était difficile.
Mais tu étais là.
De temps en temps.
Et tu me manquais quand même.

Quelques larmes avaient fini par couler le long de ses joues, elle eut du mal à chanter, mais elle le fit quand même, parce qu’elle n’aurait pas abandonné maintenant, même toute moche et pathétique comme ça.

_ Without you, I feel broke
Like I'm half of a whole
Without you, I've got no hand to hold
Without you, I feel torn
Like a sail in a storm
Without you, I'm just a sad song.


Elle avait complètement craqué à la fin, quittant, pour une fois, le champ de la caméra. C’était une des vidéos qu’elle avait le plus refait. Mais elle avait tenu à mettre la moins pire de celle tournées, parce que ça faisait parti de tout ça.


Un peu de retard, mais ça en vaut la peine non ? IEfwWlgpjpz_Roxanne-2019-signa
Vit en #3399cc


Dernière édition par Roxanne Tessier le Mar 4 Avr 2017 - 23:21, édité 1 fois
##   Mar 4 Avr 2017 - 23:00

Personnage ~
► Âge : 28 ans
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
Roxanne Tessier
Roxanne Tessier
Etoile Feu Solaire
Messages : 307
Date d'inscription : 20/10/2012
Age : 23
Emploi/loisirs : Bavarder ♥
Humeur : Explosive ~

Vidéo 6.

Pour l’avant-dernière vidéo, Roxanne avait décidé de se blâmer, autant qu’elle aurait pu le faire pour Misao. Elle avait commencé par chanter, elle savait que les paroles choisies pouvaient blesser, c’était un risque à prendre, mais au point où elle en était, tant pis.

_ The stars fade, the earth shakes
The poison's on your tongue
The lost plans, the last dance
oh God what have you done.


Et, à nouveau, les panneaux, bientôt la fin.

On ne s’est pas vu.
Pendant longtemps.
Je ne peux même pas dire depuis quand.
Et parfois ça me rend triste.
Mais tu sais, Misao, je ne t’en veux pas.
On a tous les deux fait des bêtises.
On est tous les deux pas fiers.
Mais on a tous les deux nos raisons.
Même si elles sont toutes pourries en vrai.
On se fait juste du mal tout seul.
Et c’est triste.
Et parfois tu me manques.
En fait, c’est souvent.
Mais c’est un secret.
Et parfois, je te vois.
Et ça me rend triste.
Parce que je sais pas comment faire pour arranger tout ça.
Je sais même pas ce qui s’est passé.
Ou je sais plus.
Alors, est-ce que tu me pardonneras ?
Parce que moi, j’aimerai bien pouvoir rire avec toi de nouveau.

Elle avait l’air plus sereine, enfin d'apparence, juste parce que là, elle finissait par tout avouer, tout lâcher, même de manière indirecte, même pas certaine qu’un jour tout ça atteigne sa cible, mais tant pis, elle aurait essayé.


Un peu de retard, mais ça en vaut la peine non ? IEfwWlgpjpz_Roxanne-2019-signa
Vit en #3399cc
##   Mar 4 Avr 2017 - 23:02

Personnage ~
► Âge : 28 ans
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
Roxanne Tessier
Roxanne Tessier
Etoile Feu Solaire
Messages : 307
Date d'inscription : 20/10/2012
Age : 23
Emploi/loisirs : Bavarder ♥
Humeur : Explosive ~

Vidéo 7.

Roxanne était toute seule, assise derrière le piano, elle commença à jouer. Et c’était difficile, parce qu’elle faisait juste marcher sa mémoire, elle ne connaissait pas les touches, elle se rappelait juste ce qu’elle avait appris par coeur avec un des autres élèves de la classe de musique. Et, chanter en même temps, c’était un peu la galère, enfin, elle se débrouillait pas trop mal, elle avait quand même recommencé cette prise un nombre incalculable de fois.

_ Why don't you talk to me
Something's wrong I can see
Save the lies I won't believe
You can be honest, you can be honest with me

So come on and run away with me
You are the only thing I need
You are my lungs, my air, the oxygen I breathe
So come on and run away with me

You're hiding things you'll never show
You're showing things that you don't know
More than hope I still believe
That you are the honest, you are the honest in me

So come on and run away with me
You are the only thing I need
You are my lungs, my air, the oxygen I breathe
So come on and run away with me

When you finally find
The words to say
Will I be there
To lift your weight
So you don't sink inside yourself again

And with these hands
I will build you up
To break you down
To show you love
So you don't have to be the one to run away

So come on and run away with me
You are the only thing I need
You are my lungs, my air, the oxygen I breathe
So come on and run away with me

Come on and run away with me
So come on and run away with me.


Elle se tourna vers la caméra, se pencha pour attraper un dernier panneau, et elle en avait presque honte parce que c’était ridicule, mais elle le montra quand même à la caméra, le visage bien rougit.

Je t’aime.

Oui, c’était définitivement ridicule, elle n’aurait jamais dû faire ça, parce qu’elle se lançait juste dans un canyon sans élastique là.


Un peu de retard, mais ça en vaut la peine non ? IEfwWlgpjpz_Roxanne-2019-signa
Vit en #3399cc
##   Dim 9 Avr 2017 - 23:29

Personnage ~
► Âge : 33. Vos gueules.
► Doubles-comptes ? : Aaron W, Aoi, Ariana
► Rencontres ♫♪ :
Misao Honda
Misao Honda
Etoile Feu Solaire
Messages : 539
Date d'inscription : 15/06/2013
Emploi/loisirs : Chercheur.
Humeur : Joker ?

Il fixe la lettre sans bouger. La clé USB est posée juste à côté, sagement, intouchée depuis qu'il l'a sortie de la petite enveloppe retrouvée un peu plus tôt sous la porte de sa chambre. Pas d'inscription dessus ; seulement sur la lettre qu'elle contenait. Sa gorge s'est serrée lorsqu'il a vu les inscriptions ; il n'a pas lu, il a seulement vu, tout en bas, la signature.

Et il a eu mal.

Les mots du PS restent dans sa tête et tournent encore. Il a à peine pu lire le reste. Il a à peine pu s'autoriser à respirer depuis presque une heure. Il est juste là. Il attend. Il ne sait pas quoi, mais il attend.

Il a mal.

Il s'est relevé trois fois entre pour commencer un ménage inutile dans sa chambre. Il a repassé la poussière plusieurs fois. Il envisage de nettoyer les vitres, de prendre son temps pour désincruster la moindre minuscule trace.

Déjà la dernière fois, à la fête, il ne s'était pas attendu à la voir. Maintenant, il se souvient qu'il s'était employé, pendant longtemps, à ne pas faire attention à la pancarte portant son nom dans le couloir, lorsqu'il rejoignait sa propre chambre. À tel point qu'il avait dû oublier qu'elle vivait si proche. Qu'il pouvait la croiser tous les jours, au détour de ce simple couloir.

Mais il ne l'a jamais croisée.

Il se relève. Il est tard. Il ne va pas lire. Il ne lira pas. Il replie la lettre soigneusement. La lâche après un long moment. Il va se coucher.

Cette nuit, il ne dort pas. Il pense à Roxanne. Il pense à leur rencontre, à leurs moments passés. Il pense à ce qu'ils ont partagé. Son bras atterrit sur ses yeux, il se force au calme. Au calme.

La respiration hachée, il se retourne. Encore. Il se lève dans la nuit - il est plutôt très tôt. Va se laver les mains. Encore et encore. Il frotte un peu plus fort. Les yeux brûlants, les bras tremblants.

Il respire.

Ses pas le ramènent jusqu'à son bureau parfaitement rangé. Tout est en ordre. Tout est à sa place. De désordre, il n'y a que la lettre, posée sur l'enveloppe, et cette clé USB qu'il ne touche toujours pas.

La lumière de sa lampe de bureau lui pique les yeux lorsqu'il l'allume. Il plisse les paupières, prend la lettre. Il lit. Il prend son temps. Pas de réaction apparente. Il la repose. Attend que son ordinateur termine de se rallumer, et insère la clé.

Il trouve des vidéos. Stressé. Sans comprendre pourquoi. Il hésite. Il lance. Il tressaille en voyant Roxanne. Il tressaille en voyant son visage, ses yeux posés sur la caméra - sur lui. L'émotion est vive, brutale. Elle le secoue tout entier, alors qu'il reste assis au fond de son siège, sans mouvoir le moindre muscle. Il n'y a que sa jambe qui tressaute, parfois. Sa glotte qui monte et descend lorsqu'il déglutit. Tout ce qu'il a retenu jusqu'ici déborde soudainement dans un flot désagréable. Insurmontable. Inarrêtable.

Trop de choses dans sa tête. Il la voit, et il la trouve belle, changée, triste. Il ne comprend pas pourquoi elle ne parle pas. Il voulait entendre sa voix. Il s'en rend compte, alors que les paroles continuent à être chantées en arrière plan, que les panneaux tombent au fur et à mesure. Il ne comprend pas. Roxanne, qu'est-ce que tu veux lui dire ?

Et là, elle chante. Il sursaute. Ouvre grands les yeux.

Would you cry if I died?
Would you remember my face?

Il éteint la vidéo. Le coeur au bord des lèvres. Donc. Cette chose peut encore battre. Ressentir. Souffrir à ce point. Bien. Parfait. Il se courbe un peu sur lui-même le temps de reprendre son souffle. Ses esprits. Il hésite à aller se coucher définitivement. C'est déjà beaucoup trop. C'est gênant. C'est affreusement triste. Elle lui manque. Elle lui manque. Elle lui manque.

La culpabilité lui atterrit en pleine tête. C'est une balle de baseball lancée à pleine vitesse. Il relance la vidéo, courageusement, ou bien simplement pour voir encore le visage de Roxanne s'animer. Mais elle se termine rapidement. Une autre se lance à la suite. Il reconnaît la chanson cette fois. Elle lui tire un sourire, comme sa voix qui monte, qui s'élance. Ses doigts viennent rencontrer la surface lisse de l'écran.

Les panneaux tombent. Il sourit. Douloureusement. Mais il se souvient. Il aimerait la voir rire. Il aimerait la voir sourire.  Un vrai sourire comme elle lui en faisait souvent. Il ne peut pas s'empêcher de penser, derrière la musique pop et joyeuse, entraînante, que c'est de sa faute si elle ne lui sourit plus. Il ferme les yeux un instant. Laisse le son l'envelopper, jusqu'à ce que les notes se taisent.

Misao se passe le bord des mains sur les yeux alors qu'il les sent le piquer dangereusement. Il se force à rouvrir les yeux pour les panneaux. Pour son visage. Putain. putain… C'est quoi, tout ça ? C'est quoi, tout ce qu'elle fait, là, soudainement ? Comme si elle s'était réveillée, après trois ans ? Comme si… tout a changé. Il n'est pas quelqu'un de bien. Il n'est pas quelqu'un de bien pour elle. Alors pourquoi tout ça ? Se donner du mal, emmerder les autres pour quelque chose comme ça... Elle pouvait pas se trouver d'autres amis, d'autres- Non, putain, non, non, non, non, non…

Il respire difficilement, se passe rageusement les mains sur les yeux. Respire. Respire. Allez. Tu peux l'faire. Tu lui dois bien. Regarder jusqu'au bout. Regarder. Plus que… allez, plus que quatre vidéos. Quatre. C'est rien, quatre vidéos.

C'est rien.

Mais ça fait mal, putain.

Les panneaux tombent au fur et à mesure, encore. Sa gorge se serre. Il se recroqueville. Lève les yeux vers le plafond. Ce choix. De. Chanson. Putain.

Respire, allez. Il met en pause. Fait quelques pas dans sa chambre alors qu'il tourne en rond. Quelques minutes. Dix, peut-être. Le temps de se calmer. Eviter de se rouler en boule sur le sol.

Il revient. Il veut savoir. Il veut la revoir. Impossible de passer outre. De faire comme si ça n'était pas là. Comme si tout ce qu'elle avait fait, tout ce qu'elle lui ouvrait, n'existait pas.

La vidéo suivante fait encore plus mal. Ses épaules tressautent. Pourquoi elle dit que c'est de sa faute ? Pourquoi elle pleure ? Pleure pas, pleure pas... S'il te plaît, pleure pas, me regarde pas avec ces yeux-là… Tu me manques aussi putain. P'tain, pourquoi-

Roxanne pleure à l'écran. Comment elle fait pour être si courageuse, pour chanter comme ça pour un mec qui ne la mérite pas ? Pour chanter comme ça… pour lui. Pour l'- Nan, putain, non. C'est insoutenable. Il a un mouvement de panique pendant lequel il se lève et envoie tout valser. Sa chaise atterrit au sol, lui sur ses jambes, et il se précipite soudain vers la porte. Il faut qu'il la voie, qu'il la rassure, qu'il la serre contre lui, qu'il lui dise qu'il est désolé, qu'il reste avec elle…

Pourquoi il a tellement mal, pourquoi il a tellement, tellement mal…

Sa main sur la poignée, il entend un sanglot dans la vidéo. Il tremble. Se recroqueville, sans lâcher la porte. Il ne peut pas.
Il n'arrive pas.
Il lui a fait du mal.
Il lui en fera encore.
Parce qu'il est un monstre.
On n'aime pas un monstre.
Il ne peut pas aller la voir. Pas maintenant.
Pas à cette heure.
Pas dans cet accoutrement.
Il ne peut pas.
Il ne peut pas.
Il n'a pas le droit.
Ses épaules tressautent encore. Les larmes s'effondrent sur le sol. Ses ongles s'enfoncent dans sa paume.
Derrière, les vidéos continuent à tourner.
Il n'a pas le droit.



Parle en #b7273d.
##   Lun 10 Avr 2017 - 22:25

Personnage ~
► Âge : 33. Vos gueules.
► Doubles-comptes ? : Aaron W, Aoi, Ariana
► Rencontres ♫♪ :
Misao Honda
Misao Honda
Etoile Feu Solaire
Messages : 539
Date d'inscription : 15/06/2013
Emploi/loisirs : Chercheur.
Humeur : Joker ?

Il est resté un moment sans bouger, recroquevillé sur lui-même. Incapable de se calmer, de mettre des mots sur ce qu'il ressent, sur la culpabilité qui le ronge, la peur qui le vrille sur place. Ce serait tellement simple de passer cette porte. Mais il ne la passe pas. Il se contente de se relever, lorsque les vidéos ont cessé de se remettre en route, lorsque ses membres sont suffisamment ankylosés, lorsqu'il se sent capable de respirer. De vivre. De ne pas simplement rester là, avachi sur le sol.

Ses pensées se remettent lentement en place, entrecoupées de trop nombreuses pensées parasites. Les mots cognent contre la barrière étroite de son esprit, cognent contre ses tempes douloureuses. Il hoquète, retient un nouveau sanglot au creux de sa poitrine. Il se traîne jusqu'à la salle de bain pour se passer la tête sous l'eau.

Respiration. Sortir de sous l'eau. Emerger. Où est-ce qu'il est ? Il a l'impression de s'être perdu sur le chemin. Celui qui l'a amené à Terrae, comme celui qui l'a éloigné d'elle. Sa gorge est serrée. Pourquoi quelqu'un comme lui mériterait d'être ici... ?

Son regard rencontre celui d'un inconnu. Il dévisage les yeux froids et perdus comme il fixerait un mur. Sans comprendre.

Il a besoin d'une pause. Hésite. Il veut retourner lancer les dernières vidéos, mais il n'arrive même pas à passer le pas de sa salle-de-bain. Retourner devant l'ordinateur est un supplice. Il s'étouffe presque. Reprend sa souris. Il doit continuer. Il doit voir. Il doit voir.

Les yeux sont vides de larmes. Secs, fixes, figés. Sa main se resserre sur la souris. Il a la gorge serrée. Son coeur fait des bonds, puis s'arrête. Il meurt lentement.

Il voit pas ce qu'elle aurait pu faire de pire que lui. C'est de sa faute, pas de celle de Roxanne. Elle n'a rien fait. Qui doit pardonner à qui ? Il doit lui pardonner ? Elle doit lui pardonner ? Ou bien c'est à lui-même qu'il doit se pardonner d'être ce qu'il est ?

Il s'appuie dans le fond du fauteuil, les yeux à demi fermés, gonflés.

La dernière vidéo s'enclenche. Son coeur se remet à battre. Et il s'arrête. Lentement. Plus rien ne bouge. Elle chante. Elle joue. Tout ce qu'il ressent se dilue très loin, quelque part ailleurs. La chanson se termine. Elle montre le panneau. La vidéo se coupe.

Misao reste dans la pénombre.

Il tremble. Il veut pleurer. Il se contient, par il ne sait quel miracle. Il se lève, se débarrasse de ses fringues et se fout sous l'eau. Ses membres tremblent. Tout tremble. Son univers tremble sur ses fondations. Alors il se lave de tout ce qu'il a fait, de tout s'est péchés. Il frotte encore, sans s'arrêter. Compulsivement. Désespérément. Pour faire partir le regret, la tristesse, la détresse, la culpabilité qui le tuent.

L'eau coule dans le siphon de la douche. Se colore peu à peu.
On n'aime pas quelqu'un comme lui.



Parle en #b7273d.
##   
Contenu sponsorisé

 

Un peu de retard, mais ça en vaut la peine non ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1Terrae, Une nouvelle ère commence... :: L'Institut Terrae.
 :: Chambres. :: Partie Feu. :: Chambre de Misao.