Partagez | 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Il n'est jamais trop tard pour boire sous les étoiles. [Ys!]
##   Mar 11 Avr 2017 - 22:47

Personnage ~
► Âge : 18
► Doubles-comptes ? : Asbjorn Andreassen
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 575
Date d'inscription : 07/05/2016
Age : 19
Emploi/loisirs : En apprentissage de la vie, je crois.
Humeur : Erm... On fait ce qu'on peut?

- Joyeux Noël ! Quatre mois en retard, ce n’est pas grand-chose, si ? Comment cela, bientôt cinq ? Je ne vois pas de quoi tu parles.

Je grimace devant le miroir, peu convaincue de ma prestation, un paquet mou serré dans mes mains. Je soupire et sors de la salle de bain. Mon regard vient trouver la bouteille de rhum posée sur mon bureau. Avec du rhum, tout passe, non ?

J’enfile un gilet et ma paire de converses et, une fois la bouteille, mon portefeuille et mon portable glissés dans un sac à dos noir, je me dirige vers ma porte que j’ouvre puis referme derrière moi. Le paquet toujours serré dans mes mains, je me dirige alors vers l’étage des Tonnerres. Une fois dans les couloirs, je pars à la recherche de la chambre d’Ys dont j’ai un peu oublié l’emplacement. Quand enfin je parviens à la hauteur, je m’arrête.

Depuis quand n’aies-je pas vu le garçon ? Si je l’ai croisé au bal, nous n’avons en revanche pas parlé. Notre dernière réelle discussion remonte à décembre. Je ne pourrais pas aller jusqu’à dire qu’il me manque, car je suis incapable de dire ce genre de choses. Il n’en reste pas moins que cela fait longtemps que nous n’avons pas eu l’occasion de passer une soirée ensemble. De plus, j’ai un cadeau pour lui depuis que je suis tombée dessus en janvier… Alors autant enfin le lui donner. Après une inspiration, je toque trois petits coups.

- Bonsoir, lâché-je lorsque la porte s’ouvrit sur le rouquin.

Je lui offre un mince sourire et tends le paquet vers lui.

- Joyeux Noël ? Enfin. Dans l’idée je suis tombée dessus et je me suis dit que cela serait amusant de te l’offrir. Mais ce n’est pas grand-chose.

Je hausse des épaules, étrangement gênée. Rapidement, je me reprends et mon ton redevient calme :

- Joyeux Noël en retard. J’ai aussi du rhum dans mon sac. Par contre j’ai oublié de prendre du diluant et de quoi grignoter. Ainsi que des gobelets d’ailleurs. Que penserais-tu de passer par un magasin pour peaufiner ces détails puis d’aller nous installer au bord du lac ?

La soirée débute à peine, les magasins seront encore ouverts. Avec le temps qui s’adoucit, si nous nous couvrons assez nous serons bien pendant un bon moment dehors, je pense. Je réalise soudain que le garçon n’a pas encore ouvert le paquet et que j’avais presque oublié lui avoir fait un cadeau. Je crois bien que c’est une des premières fois que je fais un cadeau, maintenant que j’y pense. Même si là, c'est de l'ordre de la plaisanterie.

Hrp: Aha: le cadeau.




Merci Ronron, merci Elwynouchette. Vous êtes les bests ♥

♥:
 
##   Mer 12 Avr 2017 - 22:16

Personnage ~
► Âge : 24
► Doubles-comptes ? : Renji et Akito
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 2285
Date d'inscription : 13/10/2013
Emploi/loisirs : En infiltration.
Humeur : J'ai pas, pioches!

"Là, c'est les chiottes alors arrêtes de tirer trop fort, sinon ça va inonder la salle de bain."

"Comment? Mais c'est quoi ce dortoir?"

"Pleurniches pas où t'iras pioncer au sous sol!"

Ys s'improvise guide, ou agent immobilier. Bah maintenant qu'il vivait chez Mitsuki, il n'allait pas rester ici. Alors il fuit les visites au premier avenant. Forcement, il lui dévoilerait pas que la tapisserie a été poser par lui même. Non mais les coups dans le mur, on va éviter d''être honnête. Juste pour cette fois, ok?
Et tandis qu'il fit les visites, quelqu'un vint interrompre la visite. Et c'était pas plus mal en soit. Parce que sérieux, quel gros lourd celui là! Il fait que se plaindre! Ys en avait plein le dos. Lui faisant signe de continuer sans lui, Ys s'approcha de la porte et ouvra pour tomber nez à nez avec Aby.


"Aby, c'est pas le moment. J'ai pas le temps de jouer avec t-"

Se stoppant net lorsque cette dernière lui mit un paquet sous le nez, Ys l'observa étrangement avant de le prendre en main. "Joyeux Noël"?? Est ce que son calendrier est si différent du leur? Ils sont bizarres ces écossais. Ou bien c'est surement un piège. Bon ok, ils ne sont pas vu depuis un bail, mais on ne sait jamais. C'est surement une ruse, elle vient pour l'emmerder.
Mais voilà, Ys la fixe étrangement, arquant un sourcil, alors qu'elle ne s'arrête pas là. Elle lui propose un plan. Un plan qui ne pourrait pas déplaire au garçon. Mais c'est si...inattendu!


"Je te préviens, si t'as mi un truc qui explose ou qui pète, je vais vite le savoir. Je suis un expert en en plus, j'ai du réflexe."

Dit-il tout en la dévisageant et en tâtant le paquet. Il reste méfiant mais il préfère mettre fin au suspense et il ouvre. Il s'attend à tout! Il reste sur la défensive, quand soudainement, le vêtement glisse et dévoile son potentiel. De grands yeux s'affichent et une bouche en cul de poule. On aurait dit un gamin qui ouvre ses cadeaux de Noel. Ouais, en plus, c'en est un. NON MAIS SERIEUX C'EST VRAIMENT UN CADEAU!! MAIS IL DECHIRE GRAVE!!!!

"AAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAHHHHHHHHHHHHHHHHH!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!"

Ys reste un long moment émerveillé devant ce T-shirt. Il est génial, il en dit long, il est représentatif! Et sans perdre de temps, Ys retire le sien pour l'enfiler aussi vite.


"MAIS IL EST TROP COOL!! C'EST POUR MOI? C'EST MOI?! MON AVENIR!"

Ouais, ouais. Cette histoire de conquérir le monde lui monte à la tête. Et dire que ce devait être une simple blague... c'est une peu la base de leur relation n''est ce pas? Aby est géniale! Elle est trop cool! Elle a tapé dans le mille! Finalement, elle est bien, pour un bras droit. Non en fait, elle extra bien. Et dans son élan d'euphorie, Ys attrape son amie par les épaules pour l'enlacer et sautiller sur place. Le mec, c'est une licorne aux pays des bisounours.

"Merci! Merci! Merci!! Il est trop cool ton cadeau! C'est le plus beau cadeau qu'on ne m'a jamais fait!!"

Relâchant sa victime, Ys téléporte son porte feuille et son portable dans ses mains et ferme automatiquement la porte derrière lui.

"C'est bon, on bouge! Je connais un magasin qui reste ouvert tardivement. On va s'en enfiler une ma cocotte!"

Ouais, un vrai gamin. Il est heureux et il ne s'en cache pas. En vérité, c'était son premier cadeau ici, à Terrae. C'était aussi la première fois quand on lui faisait un. Et le pire, l'inimaginable, c'est que cette offrande puisse venir d'Aby. Elle qui est distante et souriante à la fois. C'est étrange. Si on lui avait demander de parier, jamais il n'aurait crus ça. Finalement, il fau croire que cette relation est plus complexe qu'il ne l'aurait crus.
Et sérieux... CE CADEAU DE OUF!

Sans attendre, Ys suit son amie dans les couloirs et quitte ce dortoir pour toujours et à jamais... on laissant peut être quelqu'un....


"Hé? Oh? Y a quelqu'un???"


##   Sam 15 Avr 2017 - 19:51

Personnage ~
► Âge : 18
► Doubles-comptes ? : Asbjorn Andreassen
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 575
Date d'inscription : 07/05/2016
Age : 19
Emploi/loisirs : En apprentissage de la vie, je crois.
Humeur : Erm... On fait ce qu'on peut?

Je hausse un sourcil. Est-ce que je rêve ou il allait me rembarrer ? Je me promets de le relancer sur ce qu’il allait originalement me dire tandis qu’il s’angoisse sur ce que j’aurais pu mettre dans le paquet. Je lève les yeux au ciel en poussant un petit soupir :

- Ouvre et tais-toi. Je t’en sup-

Wut ? Pourquoi ce cri ? Oh. J’observe un instant le regard contemplatif d’Ys. Le t-shirt lui plait-il à ce point ? Et-

- Attend attend pourquoi est-ce que tu te désh-


Un rire sincère m’échappe. Le Tonnerre me surprend un peu trop aujourd’hui. Il ressemble à un enfant. Je secoue la tête, à la fois amusée et désespérée alors qu’il voit en le vêtement son avenir. Je crois que cette histoire de conquérir le monde part trop loin en fait. Mais cela a le mérite d’être drôle, au moins !

Sauf que mon visage se bloque soudain, ainsi que tout le reste de mon corps. Les bras d’Ys sont passés autour de mes épaules, et si le garçon sautille de bonheur, moi je ne bouge pas. Chacun de mes muscles se tend à m’en faire mal alors que le rouquin me remercie en me serrant contre lui. J’inspire profondément. C’est court, mais pendant les quelques secondes que cela dure, je parviens à me souvenir qu’il est mon ami, qu’il ne me fera pas de mal, qu’il fait cela car je l’ai rendu heureux. Mes paupières se closent et, sans toutefois l’étreindre, je me laisse l’être. Je ne parviens pas encore à donner de cette manière-là, mais recevoir ne m’est plus aussi impossible qu’avant.

Le garçon me lâche, empli d’un enthousiasme débordant et contagieux. Nous nous élançons dans les couloirs d’un pas rapide et joyeux. Sur mon visage flotte un demi-sourire plus apaisé que d’habitude, qui se transforme rapidement en taquin alors que je glisse mon regard sur le Tonnerre :

- En fait, tu le caches, mais tu es un véritable bisounours, Ys. Je n’aurais jamais dû t’offrir ce t-shirt. Avec tant d’amour en toi, tu ne pourras jamais être un véritable maître du monde. S’il suffit de te faire un cadeau pour que tu craques…

Je lève les yeux au ciel, faussement agacée. Nous arrivons rapidement au magasin vers lequel nous guide Ys et achetons de quoi diluer l’alcool ainsi que des gobelets et diverses choses à grignoter. Alors que nous nous dirigeons vers le lac, la nuit commence à tomber. La lumière est douce, la température agréable. Je souris doucement, sincèrement heureuse d’être là :

- Alors, monsieur le futur maître du monde, que me racontez-vous de nouveau ? demandé-je tandis que nous arrivons au lac.

Le lieu est vide et nous avons tôt fait de nous installer dans l’herbe fraîche. Attrapant les gobelets, je sers deux verres et en colle un dans les mains du Tonnerre.

- A votre santé, mon cher !

Hrp: J'aime l'incompréhension d'Adé' dans ce post :')




Merci Ronron, merci Elwynouchette. Vous êtes les bests ♥

♥:
 
##   Dim 23 Avr 2017 - 22:39

Personnage ~
► Âge : 24
► Doubles-comptes ? : Renji et Akito
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 2285
Date d'inscription : 13/10/2013
Emploi/loisirs : En infiltration.
Humeur : J'ai pas, pioches!

Le Tonnerre ne sait pas camoufler ses émotions. De tout temps, on pouvait lire sur son visage ce qu'il pensait ou ressentait. Et là encore, on pouvait observer une joie euphorique.
Ys ne le cacha pas pour autant, il se dandinait tel un enfant. Bah c'était pas comme s'il tenait à sa réputation. Pour maintenant, au vue des conséquences qu'elle a pris...

Bref, il était tout heureux de dévoiler aux yeux des passants son sublime t-shirt. Certes, certains sont intrigués, d'autres s'en moquent éperdument. Et tandis qu'ils font leurs courses, Aby se moque de lui et lui fait remarquer son enfantillage.


"Ouais mais...arf! C'est pas n'importe quel cadeau. Faut savoir taper juste!"


Ok c'est vrai, un cadeau et hop! Il a perdu sa petite guerre! C'est idiot n'est ce pas? Non mais Aby n'a pas compris, ce t-shirt est une détermination. Ça rebooste! Il est remotivé! Un rien suffit.

Les jeunes terriens s’installèrent par la suite près d'un lac tandis que la nuit les gagne. N'étant dérangé, prenant son verre, le Tonnerre trinqua avec son amie.


"Santé!" Et d'une traire, il avala une quantité importante.

"Aaaaah! Ça fait du bien! Bah, rien de spécial, tu sais. Enfin... un peu près..."

Ouais c'était pas comme s'il avait fêté l'anniversaire Joyce, emmenait Mitsu chez les Yankees, et traînait avec Aria jusqu'à minuit! Des journées banales...

"Et toi? Dis moi ce qu'il t'arrive? Depuis quand tu offres des cadeaux?"

Non mais sérieux, c'est intriguant. Alors ok le cadeau est génial mais c'était pas comme si Ys était son seul ami. Elle avait bien Nico aussi. Et surtout, elle est pas du genre à faire ça, c'est pas dans son caractère. Et pourquoi ici aussi? Comme ça, soudainement?? Bah en même temps, avec Aby, ça toujours était improvisé.


##   Mar 9 Mai 2017 - 9:25

Personnage ~
► Âge : 18
► Doubles-comptes ? : Asbjorn Andreassen
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 575
Date d'inscription : 07/05/2016
Age : 19
Emploi/loisirs : En apprentissage de la vie, je crois.
Humeur : Erm... On fait ce qu'on peut?

Un livre ouvert face à un masque. Voilà comment nous pourrions nous qualifier, Ys et moi. Un air radieux d’enfant face à un sourire mince et retenu. Poli. Lissé. Mais un sourire quand même, et ne serait-ce pas déjà un progrès ? Je ris intérieurement alors qu’il me dit qu’il faut savoir taper juste, que cela n’est pas n’importe quel cadeau. Oui, Ys, cerner les gens est ma spécialité. Enfin, je dois bien avouer que je n’avais pas deviné que cela le rendrait si heureux.

Au bord du lac, tout est calme. Seuls nous faisons du bruit, du mouvement, de la vie. Nos rires légers résonnent ainsi que le discret bruit de l’impact des deux gobelets. Le Tonnerre a une bonne descente, j’avais oublié. Amusée, je le suis et nos verres se retrouvent déjà à moitié vides. Moitié pleins ?

Le garçon me répond sans tout à fait me répondre. Je lève un sourcil mais il enchaîne aussitôt en me renvoyant la balle, surpris bien évidemment du cadeau, ainsi, probablement, de ma soudaine envie de nous organiser une soirée au bord du lac. Je hausse des épaules et reprends d’un ton neutre :

- Je fais bien ce dont j’ai envie, non ? Qui sait, peut-être que j’essaie d’acheter ta confiance pour obtenir quelque chose ensuite.

Une certaine amertume s’insinue en moi alors que je réalise que cette phrase, il y a de cela quelques mois, n’aurait été que vérité. Je ne laisse néanmoins rien paraître de mon trouble et enchaîne rapidement, toujours aussi sérieusement :

- Je te fais boire jusqu’à ce que tu ne réalises plus ce que tu fais puis je t’emmène braquer une banque. Il faut de l’argent pour devenir maître du monde.

Je bois une gorgée de mon verre avant de poser mes yeux verts sur le rouquin :

- Par contre, je suis celle qui a le monopole des réponses vagues, le réprimandé-je avec un léger sourire. A peu près ? Je réclame une réponse développée, point par point avec argumentation.

Une lueur de malice traverse mon regard. Je ne sais pas pourquoi j’insiste autant. Peut-être parce que finalement, je me suis sincèrement attachée au garçon ? ou parce que j’apprends depuis un moment à établir une relation plus ou moins normale, pour la plus grande partie grâce à Alice ? ou peut-être pourrais-je juste arrêter de me poser des questions, et profiter de la soirée. Juste profiter de la nuit qui tombe doucement, de la douce atmosphère qui nous enveloppe dans la couleur si particulière de cet entre-deux, des étoiles que bientôt nous pourrons apercevoir.




Merci Ronron, merci Elwynouchette. Vous êtes les bests ♥

♥:
 
##   Mar 9 Mai 2017 - 22:20

Personnage ~
► Âge : 24
► Doubles-comptes ? : Renji et Akito
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 2285
Date d'inscription : 13/10/2013
Emploi/loisirs : En infiltration.
Humeur : J'ai pas, pioches!

Un brin de malice danse dans ses prunelles. Calme et attentif, seulement accoudé et tenant son verre déjà bien entamé, Ys l'observe. Arquant un sourcil, un rictus lui frôle les lèvres.
Se servir de lui... Elle en serait bien capable la vilaine. Ceci dit, aujourd'hui, Ys n'y croyait plus. Cette soirée, ce t-shirt, tout cela ne lui ressemblait pas. Et puis, Aby se servait surtout de la violence et de la force pour obtenir ce qu'elle voulait. Du moins, il fut un temps.

Mais le Tonnerre n'en dit rien. Ses paroles le captivent et l'amusent tout autant qu'un rire léger lui échappe. Jouant avec son verre, jetant un oeil dedans, il lança naturellement:


"Comme si t'avais besoin que je sois péter pour braquer une banque! Je ferais ça juste pour le plaisir. Pas même pour l'argent."

Non, l'argent, il en a eu assez. Il ne lui manque rien. En revanche, l’adrénaline, ça, il adorait. C'était sa drogue. D'ailleurs en y réfléchissant bien, ce ne serait pas plus mal. Après tout, il est téléporteur. Il pourrait avec facilité se téléporter dans des banques, se remplir les poches, laisser un message de souvenir, et disparaître de nouveau.....
Non en fait, ça serait tellement simple qu'il s' ennuierait à mourir. Et puis on sait tous comment ça se termine dans "Jumper". Sauf que lui, son policier c'est Mitsu.


"Non mais désolé chérie, mais ici, c'est moi le gars mystérieux qui ne dit rien. Et je parle si je veux!"

Ouais, il dit ça avec énormément de sérieux. Son regard quitte celui de la miss et il fixe devant lui. Silencieux, il porte son verre aux lèvres avant que soudainement, un léger rire ne brise ce calme inhabituel.

"J'ai fait péter des feux d'artifices chez des Yankees!"

Il en ricane quand il y repense. Si, sérieux, c'était trop drôle. C'était magnifique. Le plus beau nouvel an qu'il n'est jamais vus. Se calmant, il s'aida en avalant le reste de son verre et reprit en reportant son attention sur la rouquine.

"Et toi? T'as fais quoi? Et je veux pas de tes réponses vagues. M'obliges pas à te torturer."

Le fallait-il vraiment? Non parce que les apparences laisseraient penser que la rouquine avait bien changé depuis leur rencontre. Que c'était-il passé?


##   Ven 12 Mai 2017 - 16:17

Personnage ~
► Âge : 18
► Doubles-comptes ? : Asbjorn Andreassen
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 575
Date d'inscription : 07/05/2016
Age : 19
Emploi/loisirs : En apprentissage de la vie, je crois.
Humeur : Erm... On fait ce qu'on peut?

Braquer une banque pour le plaisir ? Après tout, pourquoi pas ? Il a raison, ce ne serait pas pour l’argent. L’argent qui corrompt, qui rend faux, qui déshumanise. Finalement, oui, ce serait plus pour l’adrénaline.

Le regard que je lui lance à son « chérie » ferait pâlir le plus grand des snipers. Est-il sérieux ? Je hausse les sourcils en tendant devant moi un index réprobateur que j’agite lentement de gauche à droite :

- Non. Pas de chérie. Je préfère encore que nous continuions à fonctionner aux insultes, rouquin.

Néanmoins, le sérieux avec lequel il m’a dit cela me fait sourire intérieurement. Mais ce soir, Ys est plus calme. Silencieux, il observe le lac en buvant une gorgée avant qu’enfin son rire ne résonne dans la nuit et se répercute en mon cœur. Il me dit qu’il a fait péter des feux d’artifice chez des Yankees, et je pose sur lui un regard traversé par une lueur de surprise vite remplacée par de l’amusement discret :

- D’accord. Je répondrai. Mais pas parce que j’ai peur de toi et tes tortures, ajouté-je précipitamment avant de ne recevoir une quelconque remarque du Tonnerre. Seulement parce que je réclame en échange que tu développes cette histoire de feux d’artifices chez les Yankees !

Un sourire malicieux aux lèvres, je bois un coup avant de reposer mon verre. Je sors calmement mon tabac et roule minutieusement une cigarette avant d’enfin reprendre la parole :

- Je ne sais pas si tu sais, mais ma demi-sœur est à Terrae. Elwynn Evrard, peut-être l’as-tu croisée. Elle était au bal.

J’avais le choix entre famille ou amour, j’ai choisi famille. J’ai du mal à savoir si c’est une erreur ou si ce sera le sujet le moins délicat finalement. Je fais déjà l’effort de m’ouvrir un peu, je ne peux pas faire plus :

- Ton tour.

Parce que j’aurai besoin de questions pour aller plus loin. De moi-même, je ne saurai enchaîner. Je tire une taffe sur ma cigarette, mon visage plus neutre que jamais.




Merci Ronron, merci Elwynouchette. Vous êtes les bests ♥

♥:
 
##   Dim 14 Mai 2017 - 21:12

Personnage ~
► Âge : 24
► Doubles-comptes ? : Renji et Akito
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 2285
Date d'inscription : 13/10/2013
Emploi/loisirs : En infiltration.
Humeur : J'ai pas, pioches!

Observant le fond de son verre tout en le faisant jouer, Ys écoute attentivement la demoiselle. Il lève alors les yeux au ciel. Non mais elle prend vraiment tout au premier degrés, c'est désolant. Et après on se plaint que c'est qui démarre au quart de tour! C'est faux! Les Feux sont les champions pour ça. Il n'en connait pas un qui contre attaque dès qu'il se sent visé.

Enfin bref, il préfère ne rien relever, ça pourrait durer toute la soirée et puis, la suite de leur conversation est tellement plus enrichissante.
Evidemment, Aby se fait curieuse et elle ne lâche pas le morceau. Elle veut en savoir encore plus sur ce qu'il s'est passé à Tokyo. C'est quoi cet acharnement? Elle est assez bizarre. Bon après, elle a toujours préférer discuter sur la vie des autres, leurs poser des questions plutôt que de s'ouvrir. Classique! Mais cette soirée semble particulière, et Ys ne peut se contenter de l'observer d'un oeil interrogateur.


"Mouais... si tu veux."

De toute manière, c'était pas comme si c'était un dossier dangereux. C'est juste une journée passait avec des Yankees. Il n'y a vraiment rien de palpitant... si?!
Est ce qu'Hideko serait d'accord avec cette idée?!
Aby se roule alors une cigarette tandis que le rouquin termine son verre paisiblement. Jusque là tout va bien, du moins.

WHAT?! D'un coup, Ys crache devant lui tout le reste de son verre. Non mais il a bien entendu??! Elwynn, sa soeur? Demie soeur? Bref c'est pareil ou presque. MAIS COMMENT EST CE POSSIBLE?! Choqué par cette révélation, le Tonnerre détourne son regard sur la miss qui ne semblait pas perturber pour le moins du monde. Elle dit ça, normal, sans pression.


"Quoi? Mais comment??!! Enfin je veux dire..."

Ouais reprends toi mec parce que là on dirait que tu demandes un schéma pour comprendre on fait les bébés. Posant son verre vide, Ys se redresse. Ok, c'est une sacré révélation ça!

"Comment est ce possible? Vous êtes trop... trop différentes. C'est vrai! Elle ne m'a rien dit. Ouais,je l'ai croisé aussi, mais j'en savais que dalle!"

C'est intriguant ou bien elle est une parfaite menteuse. Non, elle ment pas. Ça se voit. Si, il le voit. Pourtant, elle semble si détachée de ses dires. Inddifèrente. Malgré tout, le garçon note bien que la demoiselle venait de faire un bond: elle parle.
Et non pas du beau temps et blabla, mais elle parle d'elle, de sa vie. Elle s'ouvre. Pourquoi ce soir? Pourquoi avec lui? C'est flippant en fait, on dirait qu'elle a une idée derrière la tête. En fait, elle se livre, soulage son âme et ensuite elle abattra le Tonnerre car il ne faut aucun témoin. Faudra rester sur ses gardes.

Réalisant l'importance de cet aveu quelque peu inattendu, Ys émit un léger rire et se servit de nouveau un verre. Et parce qu'il est de nature taquin qu'il ne peut s'empêcher de:


"C'est drôle, j'aurai jamais imaginer. Elle est plus mignonne que toi!"

Si vous tendez l'oreille, vous pourrez entendre un petit rire démoniaque. S'allumant une cigarette, le rouquin se laisse glisser sur l'herbe, allongé au frais. C'est assez agréable. Mais il n'oublie pas autant que c'est son tour d'en dire plus.


"Avec Mitsuki, on est partis à la recherche de Yankee pour la venger. C'était assez drôle en fait, j'avais l'impression de replonger dans le passé. Et puis j'ai retrouvé un vieux pote, un peu boulet sur les bords. Et puis voilà, ça a finis en live comme d'hab, et on est rentré."


##   Jeu 18 Mai 2017 - 21:53

Personnage ~
► Âge : 18
► Doubles-comptes ? : Asbjorn Andreassen
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 575
Date d'inscription : 07/05/2016
Age : 19
Emploi/loisirs : En apprentissage de la vie, je crois.
Humeur : Erm... On fait ce qu'on peut?

D’après la réaction d’Ys à ma révélation, je peux logiquement conclure qu’il était loin d’être au courant du lien existant entre Elwynn et moi.

- Comment ? Voyons, Ys, ne fais pas l’enfant. Je suis certaine que tu es tout à fait au courant de la manière dont les enfants sont conçus, je ne vais pas te l’expliquer, je ne peux m’empêcher de répliquer devant ses interrogations perplexes.

Ah ? Un verre de vide. Une gorgée de mon côté et cela fait deux. Le rouquin se resserre et je l’imite en haussant des épaules. Bien sûr qu’elle n’a rien dit. Pourquoi l’aurait-elle fait ? Elle ne sait probablement même pas qu’Ys et moi nous connaissons. Mais une idée étrange se glisse soudain dans mon esprit… Elwynn partage des connaissances avec moi. Connaissances qui pourraient devenir des amis. Je grimace intérieurement en appréhendant le moment gênant où nous nous retrouverons au même endroit sans même l’avoir voulu. Heureusement, le rire du Tonnerre me ramène sur terre :

- Son père devait être plus beau que le mien. Que veux-tu ? C’est le destin, lâché-je d’un air faussement fatidique.

Non, mon apparence n’est pas ce qui me fera flancher dans les taquineries. J’ai confiance en elle, un peu trop peut-être mais après tout, elle a prouvé à de nombreuses – trop nombreuses – reprises qu’elle était largement satisfaisante. N’est-ce pas ?

Le garçon s’étend ensuite dans l’herbe fraîche du bord du lac. Moi, je reste assise en tailleur, les yeux perdus sur la petite étendue d’eau, écoutant pourtant ses paroles. Un mince sourire vient étirer mes lèvres. Replonger dans le passé ? Alors petit Ys, tu étais un ancien Yankee ? Un bonhomme dur qui ne se laisse pas démonter par quelques poings ? Au fond, cela ne m’étonne pas tant que cela. Lui aussi dégage une aura de confiance claire et bel et bien présente. Celle d’un gars qui en a vu. Comme tout le monde à Terrae ? Bien entendu.

- Je savais que tu avais toujours été un sale gosse, lui lancé-je en prenant une gorgée de mon verre.

Un silence s’installe, et j’en suis un peu gênée mais ne le montre pas. J’ai proposé à Ys de sortir et j’aimerais savoir comment occuper une conversation, parvenir à une soirée réussie… Avec Nicolas, cela coule tout seul. Nous ne sommes pas les derniers à descendre nos verres assez rapidement pour terminer bien saouls et soudain nous sentir plus libres de parler… Mais avec Ys, c’est la première fois que nous nous posons réellement. Alors, un peu automatiquement peut-être, je vide d’une traite mon verre et me tourne vers le Tonnerre avec un petit air vainqueur :

- Et alors Ys ? Te laisserais-tu devancer par un vagin ? comme tu dis avec tant de classe. Je suis déçue, je m’attendais à plus de compétition de ta part !

La taquinerie. Toujours la taquinerie.




Merci Ronron, merci Elwynouchette. Vous êtes les bests ♥

♥:
 
##   Lun 22 Mai 2017 - 0:04

Personnage ~
► Âge : 24
► Doubles-comptes ? : Renji et Akito
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 2285
Date d'inscription : 13/10/2013
Emploi/loisirs : En infiltration.
Humeur : J'ai pas, pioches!

Arquant un sourcil, Ys lui lança un regard remplit de sous entendus. Aby expliquait comment on fait des enfants? Intéressant comme hypothèse. Un grand moment historique! Non mais imaginez là! C'est tordant rien que de l'imaginer!
Enfin, il se contenta d'étouffer un ricanement. Ses yeux rient suffisamment pour lui.

Ceci dit, Aby a le sens de l'humour. Que son père puisse être plus beau que le sien pourrait être possible. Mais c'est pas le sujet. Le fait qu'elle et El' soit soeurs, demies soeurs, un quart de soeurs, on s’en fout, c'était inimaginable! El' est bien plus calme et réfléchie qu'Aby. C'était le jour et la nuit.
C'est sûr, cette histoire allait le travailler pas mal de temps. Oooh! Manquerait plus qu'il croise l'autre rouquine. C'est sûr, il allait faire de grosses allusions!
Couché au sol, cigarette au bec, Ys se contenta d'hausser les épaules suite à la remarque de son amie. Ouais, lui un sale gosse, c'est sa raison d'être. Une véritable philosophie.
Mais il a l'habitude, il ne réagit même plus.
De toute manière, Aby est bien trop décidé à le provoquer sur un concours. Et pas n'importe lequel. Mit en appétit, le Tonnerre se redressa soudainement, attrapant son verre pour le remplir de nouveau.


"Ok, vagin. Si je peux t'appeler ainsi. Je vais te mettre une mine, tu seras obligé de me respecter après ça."

Rapidement, oui parce qu'il est bien trop content d'avoir en face de lui quelqu'un de motivé, il aligna plusieurs verres devant eux. Avec les mélanges, Ys prépara de quoi vous planter toute une semaine au lit. Reste à savoir si Mitsu était suffisamment clémente pour l'aider à se nourrir et à se laver. Quoi que laver...
Quoi?? On en parle de la soirée avec Nico et leurs délires à vouloir massacrer sa montre pour soit disant mesurer le taux d’alcoolémie dans le sang? Un peu plus, et ils voulaient fabriquer une machine à remonter le temps!

Bref, Ys prépara soigneusement le duel, mais il pensa bien à combler le blanc. Faudrait pas que l'ambiance retombe
.

"Au fait, tu m'as jamais dis ce que tu comptais faire l'année prochaine. Puisque tu es une élève brillante, tu dois avoir déjà planifier un brillant avenir."

Terminant le travail, Ys reposa la dernière bouteille brutalement. Écrasant le mégot, il lança naturellement:

"Si tu deviens gynéco, ne m'oublies pas!"

C'est bon, c'est bon! C'était juste une blague. Okay?!


##   Mar 30 Mai 2017 - 17:44

Personnage ~
► Âge : 18
► Doubles-comptes ? : Asbjorn Andreassen
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 575
Date d'inscription : 07/05/2016
Age : 19
Emploi/loisirs : En apprentissage de la vie, je crois.
Humeur : Erm... On fait ce qu'on peut?

Vagin ? Sérieux ? Sourcils haussés, j’attrape avec une mine raillarde l’un des verres servis par le Tonnerre – bien chargés si vous voulez mon avis – en m’apprêtant à le porter à mes lèvres. C’était sans compter sur Ys et son envie de combler le blanc par des questions qui dérangent. Mon regard blasé se pose sur lui :

- Eh bah. Tu nous lances sur un sujet bien sérieux là, rouquin. Quant à l’idée d’être gynécologue, je ne comprendrai jamais le fantasme des hommes là-dessus. Franchement, il y a plus sexy qu’un vagin éventuellement squatté pas des bestioles peu ragoutantes.

Sur ces belles paroles, je pose mon verre sans en avoir pris une gorgée pour le remplacer par mon tabac. Je profite d’être en train de rouler ma cigarette pour réfléchir aux paroles du garçon car, à vrai dire, je m’étais jusqu’alors assez voilée la face là-dessus, me persuadant moi-même que, de toutes façons, j’avais le temps d’y penser, pas vrai ? Sauf que maintenant, dans moins de trois mois cela serait pas mal que je sache ce que je souhaite faire plus tard, ce dont j’ai envie. Alors que je viens à peine de découvrir ce qu’est la scolarité dans une vraie classe… Aha.

- Je ne sais pas trop, commencé-je en allumant ma cigarette.

J’expire doucement la fumée. Ce que je sais, c’est que je suis douée en langue anglaise, normal vous me direz. Je le suis moins en sciences, et pourtant celles-ci me plaisent. Ce que j’avais appris avec Nathanaël sur les étoiles m’avait donnée envie de mieux m’y connaitre, de découvrir par moi-même… Pour cela, il faudrait que j’ai un meilleur niveau, c’est certain. Et puis, il y a l'option astronomie que je n'ai pas faite cette année... Peut-être aurais-je dû.

- Je n’ai pas beaucoup suivi les cours, cette année. J’étais bien présente physiquement mais, psychologiquement ? C’était ma première année dans une vraie classe, tu sais. Alors j’ai découvert que l’observation d’un groupe de classe est bien plus passionnant que des mots écrits sur un tableau.

Mais ces mots, ne vont-ils pas me manquer ? Je n’aime pas être entourée de tout un groupe, mais j’aimais découvrir une ambiance différente de celle trop silencieuse du duo précepteur/élève. Trop sérieuse, trop rigoureuse, trop nerveuse. C’était… Nouveau. Et différent.

Un cul sec. J’en avais besoin. Bien dosé, je vous l’avais dit.

- Tu ne t’es pas moqué de moi, dis donc. Bref, à toi de boire.




Merci Ronron, merci Elwynouchette. Vous êtes les bests ♥

♥:
 
##   Mar 30 Mai 2017 - 22:33

Personnage ~
► Âge : 24
► Doubles-comptes ? : Renji et Akito
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 2285
Date d'inscription : 13/10/2013
Emploi/loisirs : En infiltration.
Humeur : J'ai pas, pioches!

Ys grimaça légèrement lorsque Aby donna les côtés noirs du travail de gynéco. Pourquoi faut il qu'elle dramatise toujours les choses?! Non mais elle réfléchit trop parfois.
Préférant oublier ce mauvais passage, Ys tira sur sa cigarette avant de leur servir des verres trèèèès corsés. Ben on boit ou pas?! Après tout, c'était son idée et puis une bouteille ça ne se finit pas d'un claquement de doigt. De toute manière, demain il ne travaille pas. C'est pas qu'il s'en moque de s'y pointer saoule ou pas, mais disons qu'en cuisine, c'est facile de se couper un doigt. Alors que vos yeux louchent, c'est sûr, on y laisse l'avant bras.

Mais la conversation tourne et prend un côté mélancolique. C'est moche.
Curieux de la réponse, Ys fit preuve de silence pour attendre. Elle va bien donner une suite et ne pas le laisser sur ce suspense?! Non? Si? Ah si!!
C'est vrai qu'ils n'y pensent pas assez souvent, surement du à cause de leur âge. L'insouciance, que c'est beau. C'est être libre de ne pas choisir, de ne pas penser à un avenir menaçant. Jusqu'à qu'il vous tombe sur le coin du nez et que vous chialez.
Ceci dit, Aby donna son point de vue. C'est vrai, elle n'a jamais eu une vie un peu près "normale". Baladée de famille en famille d'accueil, cette année fut pour elle une réalité. Maintenant, elle savait à quoi ressembler une véritable classe.
Ce n'est pas pour autant qu'elle ne sache pas quoi faire de son futur.

Mais ses paroles le tirent de ses pensées et en soupirant, il lâcha:


"Quoi? T'as peur que je t'arnaque? Oh je sais! On va jouer. T'es joueuse pas vrai?"

Autant boire utilement et en s'amusant. Prenant son verre, le garçon afficha un large sourire.

"On va faire un jeu. A chaque vérité, on boit. Et celui qui ne veut pas répondre, doit boire deux verres de suite."

Ouais, il allait être honnête. Car il voulait absolument apprendre des dossiers sur son amie!! Non ce n'est pas malsain, c'est ainsi qu'on s'intéresse aux autres, nuance! Bref, il devra prendre garde à ne pas mentir et à trop boire s'il veut garder le contrôle de lui même.

"Je répond à mon tour. Hum... En fait c'est con aussi. Je compte pas bosser au resto toute ma vie. C'est mort! Je veux devenir Master, le plus puissant et ensuite... Bah, j'en sais trop rien en fait."

En y réfléchissant bien, il avait déjà abouti pas mal de chose. Son groupe de musique était au summum de sa victoire. Il voulait à tout prix devenir Master mais une fois que ça sera fait, que lui resterait il? Mitsuki s'occupe de maintenir une sécurité à Terrae. Haley et Aaron sont professeurs et Huo vit de sa passion. Mais lui? Sérieux, il n'y avait vraiment jamais pensé. C'est flippant. Il est con ce jeu!
Se secouant, Ys but d'un trait, sans ciller, son verre avant de le resservir de nouveau.


"A ton tour ma mignonne. Pourquoi un cadeau?"


##   Ven 9 Juin 2017 - 18:26

Personnage ~
► Âge : 18
► Doubles-comptes ? : Asbjorn Andreassen
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 575
Date d'inscription : 07/05/2016
Age : 19
Emploi/loisirs : En apprentissage de la vie, je crois.
Humeur : Erm... On fait ce qu'on peut?

Sourire malin de taquin diplômé au visage, Ys m’annonce que nous allons jouer. Je hausse un sourcil intrigué en inspirant une nouvelle taffe de ma cigarette, l’œil posé sur mon adversaire. Mais c’est qu’il nous sort un jeu bien compliqué, le sale gosse. Bien compliqué mais où, comme souvent dans les jeux d’alcool, tout se joue sur le degré de notre honnêteté et jusqu’où nous poussons la vérité.

- Allez. Faisons cela.

Le Tonnerre me dit ensuite ce qu’il compte faire de son avenir. Un petit rire m’échappe. Le Master le plus puissant ? Rien que cela. Il ne manque pas d’ambition, le gaillard. Je secoue la tête, mi désespérée, mi amusée.

- Je crains qu’un jour nous ne te découvrions réellement maître du monde. Cela serait l’apocalypse, aucun doute là-dessus.

Il vide d’un coup son verre. Une vérité donc. Et il me pose LA question. Pourquoi le cadeau ? Mais mon grand, qu’en sais-je ? Il était là. J’étais là. Et puis pouf, emballé et offert. Je hausse des épaules :

- Je te l’ai déjà dit, non ? Je l’ai vu et j’ai pensé que cela te plairait. Et, j’ai beau chercher, je ne vois pas plus d’explications !

Je lui offre un petit sourire en portant mon verre à mes lèvres. Même s’il y avait une autre explication, je ne la connaitrais pas. Ainsi, ce n’est pas un mensonge, n’est-ce pas ?

A mon tour, je dois chercher une question. J’écrase ma cigarette consumée tout en cherchant distraitement. Quelque chose qui le gênerait un peu, mais pas au point qu’il soit trop mal à l’aise. Juste assez pour avoir de la matière avec laquelle le taquiner. Quelque chose dont il ne parlerait pas habituellement. Qui casserait un peu le personnage « bonhomme » qu’il affiche.

Oh.

Lentement, je pose mon regard sur le rouquin :

- Parlons un peu amouuur, commencé-je d’un air faussement niais avant de rapidement retrouver mon masque. Comment es-tu tombé amoureux de Mitsuki ?

Mon visage a retrouvé sa neutralité tout comme ma voix. Allez, mon loulou, montre toi un peu niais pour une fois !

Chose à laquelle je n’avais pas réfléchi : s’il me lance aussi sur le sujet love-love, je suis assez mal barrée.




Merci Ronron, merci Elwynouchette. Vous êtes les bests ♥

♥:
 
##   Dim 11 Juin 2017 - 20:33

Personnage ~
► Âge : 24
► Doubles-comptes ? : Renji et Akito
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 2285
Date d'inscription : 13/10/2013
Emploi/loisirs : En infiltration.
Humeur : J'ai pas, pioches!

Le jeune homme lance un regard cynique à son amie. Genre ce serait l'apocalypse s'il devenait maitre du monde... Non mais il n'est pas une catastrophe ambulante non plus!....si?
Ceci dit, il se retint tout commentaire et se contente de rallumer une cigarette.
Ce fut au tour à Aby de répondre. Une réponse qui, soyons honnête, laisse sur sa fin.
Longuement il la fixe, avec une expression semblable à celle d'un zombie. Non mais c'est quoi ça?
Genre elle se promenait comme ça, le t-shirt est apparu du ciel pour lui tomber dans les mains. Et Pouf! Elle a eu cette idée de le lui offrir. Soit elle veut pas admettre qu'elle reconnaît au garçon un énorme potentiel pour contrôler le monde, soit elle est pas stable et adore offrir des cadeaux à n'importe qui.
OK. Aucune des solutions n'aient rationnelles.


"Bah en fait, je honte tes esprits.... T'inquiètes, je ne t'en veux pas pour ça."

Lui lance-t'il taquin.
Laissant échapper un petit rire, il s'apprêtait à se rafraichir un peu quand la miss lui posa LA question. Déjà qu'elle avait eu une tête à claque en roulant sur le mot "amour", mais alors là, elle touche le jackpot.
Le Tonnerre manque de s'étouffer et sérieusement, quand ça ne remonte pas la bonne pente, ça brûle le nez. Une horreur!
Ys se pince l'arrête du nez tandis qu'il tente de reprendre la parole.


"Non mais c'est pas loyal ce genre de questions! Entre couilles, je t'aurai penser plus fair play."

Non mais ça ne se fait pas de poser ce genre de question! Il est rouge en plus, il le sent, ses oreilles brûlent. Jamais personne n'avait été aussi direct sur ce genre de sujet. Il était pas prêt psychologiquement. Bon en vérité, il ne le saura jamais. Mais venant d'elle, il n'y aurait pas crus. Ok, un coup bas? Pas de problème!

"Bah j'en sais rien, moi! Ca s'explique pas ce truc là."

Assez mal à l'aise, le garçon vint même à se gratter la nuque. Non mais parler de sentiment, il ne le fait avec personne! Il en a horreur. C'est assez intime comme question, c'est tabou chez lui. Pourquoi avait-il lancé ce jeu stupide? Le voilà prit dans son propre piège. Qu'est ce qu'il aurait pas donné pour disparaître là. Bon, il tente de faire un effort. Il se remémore ses instants passés avec Mitsuki, sa rencontre. Mais parler de ça, surtout avec une Aby déchaînée, c'est extrêmement dérangeant.

"En fait, je crois bien qu'elle m'a plus dès la première fois mais que j'ai préféré me voiler la face. Jusqu'à ce que ça me rattrape. Elle... Elle est un tout. Au départ, je le sentais bien que sa présence était nécessaire, mais maintenant, ça s'est amplifié. C'est comme si mon être n'était plus lui même. Comme si tout dépendait d'elle. Comme si...."

Devoir expliquer cette relation, ses sentiments, étaient encore difficiles, non parce qu'il ne les accepter pas, mais parce qu'il ne savait pas les définir comme tels. Il le sait, il pourrait mourir pour Mitsuki. Il serait prêt à tout et n'importe quoi. Elle avait un pouvoir sur lui que même ce dernier ne saurait comment l'aborder. Et peu à peu, il se perd dans ses explications, ses pensées.

Se perdant dans un vide où ses sentiments le transperçaient, le garçon sentit un regard insistant. Ramené sur terre, il détourna la tête vers Aby qui le fixait. Delà, il vira au rouge et prit de panique, il avale d'un trait son verre. Non mais il passe pour un faible là!
Le rouge lui remonte quand il lance, extrêmement gêné:


"C'est bon! J'ai répondu! Et c'est la dernière fois que tu me pose ce genre de question."

Même Joyce n'était pas aussi chiante sur cette histoire. Et pourtant, quel pot de colle!
Servant son amie, il retrouva peu à peu son calme, son souffle. De toute manière, il le fallait s'il ne désirait pas paraître plus idiot qu'il ne l'avait été à cet instant.
Puis lui vint un goût de vengeance. La rouquine fait la maline là, à se moquer de son état. Mais que dirait-elle si....
Relevant son regard sur cette dernière, un large sourire le reprend. Un sourire qui n'annonce rien de bon.


"Actuellement, tu es célibataire ou non?"


##   Mer 28 Juin 2017 - 0:48

Personnage ~
► Âge : 18
► Doubles-comptes ? : Asbjorn Andreassen
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 575
Date d'inscription : 07/05/2016
Age : 19
Emploi/loisirs : En apprentissage de la vie, je crois.
Humeur : Erm... On fait ce qu'on peut?

Ouuuh. C’est que ma question le gêne encore plus que ce que j’avais imaginé. Déjà que dans mon esprit c’était drôle, la réalité l’est bien plus – pour une fois. La réaction du Tonnerre est si parfaite que j’ignore même le petit « Entre couilles » qui s’y glisse. « Je panique tant je suis mal à l’aise » est inscrit sur son visage. Mais, plus surprenant encore… Il répond. Sincèrement.

Mais dites donc ! C’est qu’il peut être cœur tendre, l’homme viril. Soucieuse de le laisser achever sa pensée, je ne le coupe pas, buvant simplement de temps à autre une gorgée de mon verre, tirant sur ma cigarette.

Comme si ? Le garçon suspend sa phrase, tout comme son regard. Un mince sourire taquin se dessine sur mon visage. Ses sentiments sont si forts qu’il ne peut poser des mots dessus, cela se voit. C’est assez mignon, en un sens.

- Quel romantique tu nous fais, Ys. Tu caches bien ton jeu finalement.

Les joues rouges du Tonnerre et sa rapidité à vider son verre mériteraient plus mais… Allez, j’ai été assez enquiquinante pour ce soir.



Ou pas en fait. Pourquoi ce sourire ? ET POURQUOI CETTE QUESTION ?

Je retiens au prix de gros efforts un rire nerveux. Un silence s’installe soudain avant que mon regard blasé ne se pose sur le rouquin :

- Non.

Pour le développement, nous repasserons. A mon tour, je vide mon verre d’une grande gorgée avant de le tendre vers Ys :

- Au lieu de faire le malin, ressers-moi donc.

Bon. Chercher une autre question gênante en prévision de la prochaine qu’il me posera. Car je n’ai aucun doute sur le fait que lui tente de développer ma réponse… Qu’il essaye.

- Quel est ton souvenir le plus embarrassant ?

Des fois, ce n’est pas l’originalité qui l’emporte. Mais reconnaissez que cela a le mérite d’apporter quelques informations bien sympathiques.




Merci Ronron, merci Elwynouchette. Vous êtes les bests ♥

♥:
 
##   
Contenu sponsorisé

 

Il n'est jamais trop tard pour boire sous les étoiles. [Ys!]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Terrae, Une nouvelle ère commence... :: Aux alentours de Terrae.
 :: Lac.
Aller à la page : 1, 2  Suivant