Partagez | 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Une discussion s'impose, tu ne crois pas ? ••• Mitsu ♥
##   Sam 15 Avr 2017 - 0:02

Personnage ~
► Âge : 23
► Doubles-comptes ? : Aaron W, Ariana, Misao
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 1270
Date d'inscription : 08/01/2011
Age : 22
Emploi/loisirs : Travailler à l'hôpital et bosser mes cours... C'est ça les études de médecine !
Humeur : Vous voulez la version longue ou la version courte ?

Les choses deviennent compliquées, en ce moment. Honnêtement, je ne pensais pas que tout ça évoluerait de cette manière. D'un côté, j'étais plutôt contente de savoir qu'Allen avait décidé de passer outre ses sentiments pour Mitsuki, les laisser de côté pour s'autoriser, enfin, à s'intéresser à une autre fille... S'autoriser à se reconstruire, être heureux. Le voir sourire me fait du bien. Huo ne comprend pas vraiment pourquoi je m'en fais tant à son sujet, mais je ne suis pas aveugle. Je le connais, Allen. Même s'il ne dit rien, il est très transparent, au final, quand on apprend à le connaître. Renfermé pour ne pas que tout se dévoile au grand jour. J'espère qu'il pourra redevenir celui que j'ai connu lorsque nous nous sommes rencontré... Redevenir ce garçon sociable, souriant, confiant envers les autres.

Aujourd'hui, il n'est plus vraiment tout ça, et je me doute que les événements des dernières années n'ont pas aidé. Son alcoolisme. Son dédain, presque, envers les autres. Il met du temps à se reconstruire, mais il reprend des bases saines.

Il essaie.

Nous nous sommes vus, l'autre jour, et j'ai appris pour sa dispute avec Mitsuki. De surprise, je suis passée à attérée. D'attérée, je suis passée à confiante. Je lui ai pris la main, l'ai serrée dans la mienne. Bien sûr, je le soutiendrai. Il y avait un brin de colère, certainement, à cause de ce que lui a dit Mitsuki. Mais je ne suis personne pour juger cette réaction, bien que je ne l'ai pas vraiment reconnue dedans... Je sais que perdre son meilleur ami fait mal. À quel point elle a pu se sentir mal. J'ai tenté de relativiser. Dit à Allen de prendre son temps.

Mais il y avait Mitsuki. Sans en parler à Huo, je me suis plutôt décidée à aller voir Mitsuki. Je lui ai vaguement dit qu'il se sont disputés, que je suis inquiète, mais pas la peine d'entrer dans les détails. C'est suffisant, et Allen ne me pardonnerait pas de divulguer cette information à Huo, qu'il ne supporte pas. Peut-être qu'il n'aimerait pas que j'aille parler à Mitsuki, mais c'est mon amie elle aussi.

Mal à l'aise, je suis allée la voir chez elle. J'ai sonné, lui ai offert un petit sourire.

—Coucou, je souffle. Ys n'est pas là ? je constate ensuite, en sondant les lieux.

Tant mieux, je préfère qu'il ne soit pas là pour ça. Même si ça fait un moment, et qu'il est sûrement au courant. Pourquoi Allen a-t-il prit autant de temps pour me le dire ? Et elle, pour me le cacher ?... Un soupir manque de m'échapper, mais je garde un visage neutre. J'essaie de ne pas penser à ce qu'elle lui a lâché.

—J'ai appris pour Allen, je rajoute simplement. Tu vas comment ?

Je ne vais pas lui mentir. Autant entrer dans le vif du sujet.



Je vole en #F54759
##   Lun 17 Avr 2017 - 15:38

Personnage ~
► Âge : 24 ans
► Doubles-comptes ? : Allen & Hideko
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 2370
Date d'inscription : 23/01/2011
Emploi/loisirs : Faire ce que je veux o/
Humeur : EXCELLENTE !

La conversation que j'avais eu avec Allen revenait perpétuellement dans mon esprit. Je passais mes nuits à rêver de lui, à ces moments que nous avions passé ensemble... Mon coeur se serrait si fort que je me réveillais, et alors impossible de fermer l'oeil de la nuit. Cette nuit n'avait pas fait exception, et j'avais passé une bonne partie de la matinée à traîner dans la maison, laissant Ys terminer correctement sa nuit.

Il s'était ensuite levé, on avait passé le reste de la matinée ensemble, puis il était parti au travail, m'annonçant qu'il rentrerait tard dans l'après-midi car il avait des choses à faire. Je lui avais vaguement parlé de ma dispute, mais j'avais surtout épargné le plus important : Allen m'avait aimé. Et il ne m'aimait plus. Et parce qu'il ne m'aimait plus, il me rayait de sa vie...

Je continuai à zapper les différentes émissions que la télé me proposait. Rien ne m'intéressait. J'hésitais à retourner voir Allen, même si je savais que je me retrouverais face à un mur. Et en même temps, comment pouvait-il se comporter comme ça, avec moi ? Ca me tuait.

La sonnette de la porte attira mon attention, et j'allai ouvrir pour me retrouver face à Aoi. Je me pinçai la lèvre inférieure en croisant son regard. Elle savait. Je me mis sur le côté pour la laisser entrer à l'intérieur.

-Bien, me contentai-je de répondre un peu plus froidement que prévu. Je vais bien.

Il m'a juste rayé de sa vie. "Je n'ai plus besoin de toi pour être heureux". Merci Allen... Merci. Je détournai le regard.

-Pourquoi tu es venue Aoi...? J'ai pas envie d'en parler...




##   Lun 17 Avr 2017 - 23:17

Personnage ~
► Âge : 23
► Doubles-comptes ? : Aaron W, Ariana, Misao
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 1270
Date d'inscription : 08/01/2011
Age : 22
Emploi/loisirs : Travailler à l'hôpital et bosser mes cours... C'est ça les études de médecine !
Humeur : Vous voulez la version longue ou la version courte ?

Peut-être que ce n'était pas une bonne idée de venir la voir maintenant... Mais il fallait que je sache comment elle va. Est-ce que j'aurais eu raison de les laisser se bagarrer seuls dans leur coin ? Ils sont tous les deux mes amis. Même si je ne suis pas d'accord avec la manière dont ils se sont tous les deux balancé les choses, j'aimerais pouvoir... Je sais pas. Essayer de comprendre, d'être là.

La voix de Mitsuki me fait immédiatement comprendre que je ne devrais pas m'en mêler. J'entre cependant, sans rien dire, et lui jette un regard attristé. J'ai le ventre qui se tord alors que je me souviens du regard que m'a lancé Allen. C'est sûrement pour le mieux, je me dis, mais... C'est difficile à admettre.

—Parce que je m'inquiète, je soupire. Je me doute que tu n'as pas envie d'en parler, mais...

Choisis bien tes mots, Aoi, c'est pas le moment de lui donner l'impression que tu la juges. Même si… Peut-être.

—Je sais pas comment tu te places face à tout ça. Mais Allen a besoin de temps, il a besoin de pouvoir se reconstruire, et... Il faut pas que tu lui en veuilles, Mitsu... C'est pas de sa faute.

Doucement, je secoue la tête. Je passe une main sur ma nuque dégagée par mes cheveux courts. Pourquoi c'est si compliqué, maintenant ?

—Si t'en as besoin, je suis là. J'espérais que ça te ferait du bien de pas rester toute seule.

Parce qu'Allen et toi, c'est important. Allen et toi, ça aurait pu durer toujours... Et ça durera toujours, je le sais, je vous connais tous les deux. Mais il a besoin de temps, d'espace, il a besoin de respirer, de réapprendre à vivre sans toi. Se détacher complètement. J'espère qu'elle le comprend, j'aimerais que mon regard puisse lui renvoyer tout ça. Je la soutiens, parce qu'elle est mon amie, mais je soutiens aussi Allen. Qui est fragile, encore. Qui commence juste à comprendre qu'il a le droit d'être heureux, enfin. Alors j'espère qu'elle ne fera pas de bêtise.



Je vole en #F54759
##   Mer 19 Avr 2017 - 18:08

Personnage ~
► Âge : 24 ans
► Doubles-comptes ? : Allen & Hideko
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 2370
Date d'inscription : 23/01/2011
Emploi/loisirs : Faire ce que je veux o/
Humeur : EXCELLENTE !

Je frissonnai en entendant son soupir. Drôle d'inquiétude... Allen, Allen, toujours Allen. Personne ne se rend compte de ce qu'il m'a dit ? Et elle a quelle version, elle ? Celle d'Allen, celle où je suis une pute juste avant de partir ? Elle a la mienne, quand il me dit qu'il n'a plus besoin de moi ? C'est pas de sa faute, c'est ça ? C'est pas lui qui m'a dit ça, les mots se sont échappés et il n'a pas pu les retenir ? Peut-être que s'il avait bu, j'aurais pu l'accepter. Mais il était parfaitement sobre. Tout allait bien. Il m'a juste... Rejetée. Et c'est douloureux. Parce que ça fait deux fois qu'il me rejette. Avant la cure. Après. Et moi, je ne veux plus l'encaisser. J'ai pas le droit d'être égoïste ? J'suis tout le temps égoïste, c'est ça ?

Je m'éloignai vers la cuisine et sortis deux verres.

-J'ai pas tellement envie d'en parler... Et ça m'allait d'être seule. T'façon, apparemment, on n'a pas besoin de moi pour être heureux, alors bon.


J'expirai une bonne bouffée d'air et lâchai les verres que je tenais fermement entre mes mains. Je détestais m'apitoyer sur mon sort, mais c'était plus fort que moi. Je n'étais tellement pas d'accord avec ce qu'il m'avait dit. Comment avait-il pu me dire ça, de toute façon ?

-Mais c'est pas grave, hein. J'aurais pu à m'occuper de lui comme ça, ni à le surveiller. C'est un mal pour un bien, j'imagine.


Je me tournai vers elle après avoir rempli les verres d'eau, et lui en tendis un.

-C'est quoi, la version que tu as eu ? Parce que visiblement, il t'en a parlé, pour que tu sois là... Tu as de la chance, qu'il te parle. Tu peux encore faire partie de sa vie, toi. J'aurais dû me rendre compte y'a quelques années, quand il a arrêté de me parler, qu'il s'en fichait de moi, en fait.


L'amertume dans ma voix me noua le ventre. Comment pouvais-je être si... désagréable ? J'avais vraiment pas digéré, visiblement... Cette faculté de nier les choses me tuait. C'était comme pour l'histoire des scientifiques... Je m'étais braquée.




##   Mer 19 Avr 2017 - 18:45

Personnage ~
► Âge : 23
► Doubles-comptes ? : Aaron W, Ariana, Misao
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 1270
Date d'inscription : 08/01/2011
Age : 22
Emploi/loisirs : Travailler à l'hôpital et bosser mes cours... C'est ça les études de médecine !
Humeur : Vous voulez la version longue ou la version courte ?

L'amertume se ressent dans chacun de ses mots, chacune de ses expressions, même le ton qu'elle emploie. J'ai un pincement au coeur en la voyant si défaite, si en colère. J'comprends qu'elle n'ait pas envie d'en parler, mais pour autant... 'fin, j'imagine qu'elle en a besoin aussi, surtout si elle est dans cet état. Moi aussi j'aurais eu besoin d'en parler, à sa place.

—Dis pas ça, tu sais que c'est pas le cas…

Allen a été violent dans ses mots, mais est-ce qu'il avait réellement le choix ? Mitsuki ne comprend pas. Elle ne comprend pas, et alors elle s'accroche, elle continue, elle fout les pieds dans le plat. On fait tous des erreurs, et elle devrait savoir que ça arrive, parfois, de s'engueuler avec quelqu'un. De devoir mettre de la distance avec les gens qui nous font du mal, peu importe combien on les aime et combien ils nous aiment.

Ma gorge se serre et je pince les lèvres, alors qu'elle me tend nonchalament un verre d'eau. Je la remercie à mi-voix, incapable de prononcer un mot correct. Elle s'entend vraiment parler, là ?

—Mais Mitsu, tu te rends compte de ce que tu dis ? je souffle, atterrée. Tu sais très bien qu'Allen a toujours tenu à toi, sois pas bête. Je sais que t'es vexée et que ça fait mal, crois-moi je le sais, mais dis pas ça. Lui n'a peut-être pas eu raison de le faire de cette manière, mais toi non plus.

Je détourne les yeux une seconde en plissant légèrement le nez. J'essaie de réprimer la vague d'agacement qui me secoue.

—Allen a arrêté de me parler pendant plus d'un an, après avoir trouvé l'échange de lettres entre nos mères, je te rappelle, je siffle un peu plus brusquement que je l'aurais voulu. Là, il a besoin de temps. Tu t'en étais peut-être pas rendu compte avant, mais il va pas aussi vite que toi pour tout.

Quoi, c'est un reproche ? Oh, non, pas du tout. Il a besoin de prendre le temps, d'apprendre à se connaître, à connaître les autres. Suffit de voir sa relation avec Aria. C'est lent, modéré, il prend son temps... Et c'est pas grave. Mais toi tu les as balancé dans un placard ensemble, forcément, déjà ça, il n'a pas dû aimer.

—Il m'a dit que vous vous êtes disputés. Qu'il t'a dit qu'il ne voulait plus de toi dans sa vie parce qu'il tirait un trait sur toi. Mais peut-être que c'est mieux, s'il te faisait tant pitié que ça, continué-je sur un ton acide.

Je m'humecte les lèvres, essaie de reprendre mon calme sans réellement y parvenir. Je repose le verre qu'elle m'a donné, sans y avoir bu. Mais en même temps, comment vous voulez que je la laisse dire ça ? Je sais qu'elle a mal, je sais qu'il ne lui a pas fait du bien... Mais Allen a besoin de retrouver un équilibre, et elle déséquilibre tout, malgré elle.



Je vole en #F54759
##   Mer 19 Avr 2017 - 19:01

Personnage ~
► Âge : 24 ans
► Doubles-comptes ? : Allen & Hideko
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 2370
Date d'inscription : 23/01/2011
Emploi/loisirs : Faire ce que je veux o/
Humeur : EXCELLENTE !

Les mots se bloquèrent dans ma gorge. Je fixai Aoi sans comprendre. D'autres vérités m'explosèrent au visage. Je n'y étais pas préparée. Visiblement, j'ai beau aller vite dans tout, j'comprends pas forcément tout. Pourquoi elle me sort ça maintenant ? Pourquoi elle remet sur le tapis le fait qu'il ait arrêté de lui parler quand il a découvert les lettres ?! C'est vraiment sérieux ? C'est presque comme si elle me le reprochait. Quoi, j'ai encore pas été là, c'est ça ? J'ai encore été aveugle ?

C'est blessant. C'est blessant de se prendre dans la gueule les paroles que j'ai pu prononcer et que j'ai immédiatement regretté -trop tard. Ses paroles, ses regards accusateurs me forcèrent à baisser les yeux. Je reposai mon verre, ayant trop peur de le jeter ou de le laisser tomber sous le coup de l'émotion. Je me sentais jugée et je n'aimais pas ça. J'avais appris à le supporter, de la part des personnes qui ne méritaient pas mon attention. Mais pas de la part de mes amies. Comment pouvait-elle me dire ça ? C'était à moi d'être énervée, nan ? A moi d'être en colère contre lui, contre ce qu'il m'avait dit, contre ce qu'il avait fait. C'était quoi, ce retour de flammes ?

Elle parlait comme si elle le connaissait depuis toujours. Comme si elle le connaissait mieux que moi. C'était pas le cas ? Est-ce qu'elle savait qu'il avait été amoureux de moi ? Pourquoi j'étais la seule à ne pas être au courant ? Pourquoi est-ce que, visiblement, tous les signes me montraient que je n'étais pas sa meilleure amie ? A quel moment est-ce que ça s'était arrêté ? A quel moment est-ce qu'il avait arrêté de me parler, de se confier ?

... A quel moment ? ou bien est-ce que ça n'a pas toujours été le cas ?

-C'est différent. Tu peux pas comparer. Tu le connais pas depuis aussi longtemps que moi.

Toi t'es juste une "nouvelle amie". Ca fait quoi, 5 ans que tu le connais ? Plus ? Alors quoi ? T'as le droit de tout savoir, et je passe aux oubliettes ? Pourquoi je suis aussi énervée ? Pourquoi je suis aussi jalouse de leur amitié ? Pourquoi je finis par lui en vouloir à elle ? Parce qu'elle a pris son parti ? Je croyais qu'on était amies. Je croyais qu'on était proches ? Alors pourquoi, pourquoi bon dieu est-ce que je sens les larmes me monter aux yeux ?

C'était tellement dégueulasse ! Allen avait rencontré Aoi parce que j'étais là. Parce que je me suis sociabilisée pour lui, parce que j'ai souri et essayé de parler à tout le monde. Il a profité de moi, et maintenant il me jette. Parce qu'il n'a plus besoin de moi, parce que je nuis à son bonheur. Pourquoi est-ce qu'ils sont si proches ? Pourquoi est-ce que je me sens tant à part ? Pourquoi...?

-Il a juste pas le droit de me rejeter comme ça. J'mérite pas ça. Il m'en veut à moi pour des erreurs que lui a commises ! Et maintenant il est heureux, et... Non. Juste, non.


Fierté, quand tu nous tiens.




##   Mer 19 Avr 2017 - 19:27

Personnage ~
► Âge : 23
► Doubles-comptes ? : Aaron W, Ariana, Misao
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 1270
Date d'inscription : 08/01/2011
Age : 22
Emploi/loisirs : Travailler à l'hôpital et bosser mes cours... C'est ça les études de médecine !
Humeur : Vous voulez la version longue ou la version courte ?

Cette fois, je suis réellement atterrée. On dirait que rien de ce que j'ai dit ne l'a atteinte. Alors quoi, parce que je le connais depuis moins longtemps, notre amitié devrait moins compter ? Ou alors je ne devrais pas prendre son parti, ou venir lui parler à elle, parce que ça ne me regarde pas ? C'est pitoyable de réagir comme ça. Allen et Mitsuki sont mes amis depuis six ans, on a grandi ensemble, certes pas depuis toujours, mais on a passé des années difficiles ensemble. On est devenus adultes ensemble. T'as vraiment envie de nous enlever ça aussi, Mitsu ?

—Alors déjà, tu parles comme une gamine de sept ans, je ricane. "C'est mon copain, tu peux pas comprendre" ? Non mais, arrête de jalouser tout le monde, ça te va pas. Ensuite, des "erreurs que lui a commises" ? Tu te fous de qui ? Tu crois qu'il est heureux, là ? Tu crois qu'il va bien ? Il se reconstruit, ça veut pas dire qu'il pète le bonheur. Non, parce que toi, t'as un mec, tu habites ici, c'est bien ! T'as des amis, des gens que tu vois régulièrement. Lui, tu sais qu'il a pas grand-monde ? Il se sociabilise difficilement parce qu'il a vu personne pendant plus de six mois dans cette cure. Il retrouve des contacts avec des gens, et c'est difficile, mais il y arrive, et c'est sûr que c'est pas grâce à toi !

Cette fois, la colère me secoue toute entière.

—Tu le soutiens jamais. Tu dis que tu le fais, mais tu l'encourages jamais, ou alors tu le forces à faire des trucs qu'il ne veut pas faire. Forcément, au bout d'un moment, il va en avoir marre d'être considéré comme un boulet ou un bouche-trou. Il a besoin d'aller de l'avant, pas que tu continues à le maintenir au sol.

Mes sourcils se froncent avec plus de violence. J'essaie de me dire qu'elle est triste, qu'elle mérite pas que je m'énerve contre elle comme ça... Mais j'arrive pas à me calmer. Je crois que j'ai perdu toute pitié pour elle à partir du moment où elle a décidé de croire qu'Allen méritait moins qu'elle d'être heureux.

—D'après toi, je le connais pas depuis aussi longtemps que toi, mais t'as pas été fichue de voir à quel point il t'aimait et à quel point ça l'a fait souffrir. Si t'étais vraiment son amie, tu essaierais de l'aider, pas de le plomber encore plus.



Je vole en #F54759
##   Jeu 27 Avr 2017 - 12:42

Personnage ~
► Âge : 24 ans
► Doubles-comptes ? : Allen & Hideko
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 2370
Date d'inscription : 23/01/2011
Emploi/loisirs : Faire ce que je veux o/
Humeur : EXCELLENTE !

Après Allen, c'était donc Aoi. J'avais tout sauf besoin d'entendre ça. De quel droit se permettait-elle de me dire ça ? Comment pouvait-elle oser me mettre tout ça sur la tête ? Peut-être que je suis maladroite avec lui, peut-être que j'arrive pas à avancer à son rythme, peut-être que je vais trop vite, peut-être aussi que je ne vois pas tout, mais pourquoi ça me tombe dessus là, maintenant ? Ca aurait pas été plus simple, peut-être, de venir m'en parler avant que ça ne prenne une telle ampleur ? Si elle était au courant du fait qu'il m'aimait, pourquoi elle n'est pas juste venue me le dire ? C'est donc de ma faute si je ne l'ai pas vu ? Encore, je l'aurais ignoré, j'aurais nié, je veux bien. Mais là, j'ai juste pas vu. Comment j'aurais pu le voir ?! Allen a toujours été le même avec moi ! A quel moment je suis sensée me rendre compte qu'il éprouve quelque chose, s'il ne me le dit pas ?

Je devais être trop occupée à lui pourrir, la vie, visiblement, pendant qu'elle passait son temps, elle, à le soutenir, vu que visiblement je ne le faisais jamais. Jamais... Aoi, t'étais pas sensée être mon amie ? Comment pouvais-tu dire de telles choses...?

Je sentis mes yeux me brûler, signalant le changement de couleur hésitant qui s'opérait. Ils restèrent toutefois violets. Parce que ce n'était pas le moment de s'énerver. Pas là. Pas contre ton amie. Ta seule véritable amie, la plus proche. La plus proche, vraiment ?

-Alors si tu étais vraiment mon amie, tu essaierais de m'aider, pas de me plomber encore plus.


Pourquoi ? Pourquoi lui ? Pourquoi tu le défends ? Je ne dis pas que tu n'as pas le droit, mais pourquoi à ce point ?
Je sentis l'électricité parcourir mon bras et je m'éloignai du plan de travail de la cuisine, m'éloignai de mon verre d'eau.

-Ou alors il y a autre chose que je ne sais pas et que je n'ai jamais remarqué te concernant, et c'est encore de ma faute...


S'apitoyer sur ton sort comme ça, ça ne te ressemble tellement pas, Mitsu. Tu me fais pitié.

-Allez, dis-moi, continue, qu'est-ce que j'ai raté encore ? Que je sois au courant, avant que tu partes retrouver Allen.




##   Mer 10 Mai 2017 - 22:07

Personnage ~
► Âge : 23
► Doubles-comptes ? : Aaron W, Ariana, Misao
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 1270
Date d'inscription : 08/01/2011
Age : 22
Emploi/loisirs : Travailler à l'hôpital et bosser mes cours... C'est ça les études de médecine !
Humeur : Vous voulez la version longue ou la version courte ?

Peut-être que j'y suis allée un peu fort, que je n'aurais pas dû lui dire les choses de cette manière, mais voilà, c'est dit. Ma gorge est affreusement serrée. Je devais espérer qu'elle réagisse, qu'elle se rende compte qu'elle a eu tort, qu'elle laissera un peu de temps à Allen... Et tout serait redevenu comme avant. Avec moins de non-dits, moins de secrets. Mais visiblement pas ? Son regard s'assombrit au fur et à mesure. Elle se tend violemment, semble retenir quelque chose au fond d'elle. De la colère ?

Ses mots me glacent. Elle ne se rend pas compte ? Pourquoi elle ramène toujours tout à elle ? Le fait qu'Allen aille mal, ce n'est pas grave, pour elle ? Mon poing se serre alors que je l'observe s'éloigner, ressens un léger courant électrique dans l'air, tout près d'elle. Sincèrement ? C'est quoi cette réaction, en face ? Pourquoi elle m'écoute pas, pourquoi elle est autant sur la défensive ?

Je repose mon verre un peu plus brusquement que je ne l'aurais voulu.

—Sois pas stupide... Arrête de réagir comme ça ! Bien sûr que cette discussion est pas agréable, elle ne l'est pour personne ! Tu es mon amie aussi, mais quand on t'explique pas les choses, tu ne comprends pas ! Comment tu veux que je t'aide ? J'essaie de te dire que les choses passeront, qu'il a besoin de temps, et toi, tu me dis que c'est de la faute d'Allen ? C'est complètement aberrant !

Mes sourcils se froncent plus fortement.

—Je t'ai dit ce que j'avais à te dire, mais si même avec ça tu continues à penser que tu n'es pas en tort, je sais pas quoi rajouter de plus. Le but, c'est pas de faire une coalition contre toi, contrairement à ce que tu as l'air de penser. J'aimerais que vous puissiez vous reparler normalement, à terme, j'aimerais vraiment, mais ça je peux rien y faire, juste essayer de vous parler à chacun, et... Et honnêtement, je te comprends pas !

Je secoue un peu la tête de droite à gauche.

—Faut que tu te reprennes. Allen te déteste pas, Allen s'en est jamais foutu de toi. Et moi non plus ! C'est pas parce que tu es en colère que tu dois penser que le monde entier t'en veux. Je serais pas là si j'en avais rien à faire ! Je le faisais pas pour Allen, je le faisais pour toi !

Cette fois, je m'approche pour lui attraper le poignet. Je sais vraiment pas quoi faire d'autre pour attirer son attention.

—J'ai vraiment l'impression de parler dans le vide, m'agacé-je.



Je vole en #F54759
##   Jeu 11 Mai 2017 - 19:01

Personnage ~
► Âge : 24 ans
► Doubles-comptes ? : Allen & Hideko
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 2370
Date d'inscription : 23/01/2011
Emploi/loisirs : Faire ce que je veux o/
Humeur : EXCELLENTE !

Ses mots m'atteignirent sans m'atteindre. Je pensais à moi, encore et encore. Elle était mon amie, mais je ne voyais pas - je ne voulais pas le voir, trop occupée que j'étais à pleurer sur mon sort. J'étais stupide, vraiment. Combien de fois ai-je pensé ça ? Trop de fois sans doute. Faut croire que juste le penser ne change rien et ne nous aide en rien.

Ses mots passaient dans mes oreilles. C'était tout ce qu'ils faisaient, parce que j'étais bien trop concentrée sur mon nombril pour voir plus loin que le bout de mon nez. Elle posa son verre sur la table. Le bruit qu'émit le verre au contact du support me fit sursauter. Je fixai mes pieds. J'en avais marre. J'aurais préféré être seule. Je n'étais pas prête à affronter Allen, je l'étais encore moins pour Aoi. Je semble peut-être déborder de confiance, mais la seule confiance que j'ai repose sur moi. Je n'arrive pas à avoir confiance en quelqu'un d'autre, et c'est ce qui est sans doute ma plus grande faiblesse. Car finalement, quand je me sens rejetée, tout me retombe dessus : c'est mérité, tu es nulle Mitsu. Prends sur toi. C'est dur, hein ? Tu ne peux te reposer sur personne. Parce que tu refuses de te reposer sur quelqu'un. Apprends à faire confiance. Apprends à ne plus te voir uniquement toi, envisage les autres. Tu verras, ça ira mieux après.

La main d'Aoi se posa sur mon poignet. Je la retirai d'un mouvement brusque et me reculai de quelques pas avant d'ancrer mon regard dans le sien. Un éclair parcourut mon corps et je la fixai d'un oeil doré.

-Ne me touche pas.


Mes mains s'électrisèrent de nouveau et je poussai un soupir rauque.

-Va-t-en, j'ai pas besoin de toi ici. J't'ai entendu, c'est bon maintenant, fiche-moi la paix.

Se remettre en question, c'est dur, hein Mitsu ? Tu sais pas le faire ça, hein ? P't'être que tu devrais prendre des leçons. Parce que clairement, là, plus tu parles, plus tu t'enfonces, c'est terrible. Et plus tu t'enfonces, plus tu t'énerves. Et plus tu t'énerves... Plus c'est mauvais signe.

C'était p't'être ça, ce qu'il s'est passé avec Misao ? Tu vois, tu l'as pas compris sur le coup, mais y'a un peu de ça. Et comme d'hab, comme tu comprends pas, comme t'aime pas les gens en fait, bah voilà : t'as fui. Tu l'as déposé là et tu t'es cassé. Brillant. Tu es une sacré Master. Incapable d'éprouver quoi que ce soit, c'est terrible. Tu découvres un nouveau sentiment tous les jours. L'avantage, c'est que comme tu es impulsive et excessive, la vie fait bien les choses : elle te fait découvrir chaque nouveau sentiment au top niveau ! Mais c'est cool, non, c'est bien, tu vis les choses à fond comme ça.

-Je t'ai dit de t'en aller !
m'écriai-je alors qu'un éclair partait dans sa direction.

Mitsu, tu m'expliqueras pourquoi tu as réagi comme ça, demain, quand tu te réveilleras à l'hôpital, s'il te plaît ? Parce que vraiment, non, vraiment, la réponse m'intéresse.




##   Mar 16 Mai 2017 - 23:55

Personnage ~
► Âge : 23
► Doubles-comptes ? : Aaron W, Ariana, Misao
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 1270
Date d'inscription : 08/01/2011
Age : 22
Emploi/loisirs : Travailler à l'hôpital et bosser mes cours... C'est ça les études de médecine !
Humeur : Vous voulez la version longue ou la version courte ?

Plus je parle, et moins elle m'écoute. Elle se braque de plus en plus, et plus elle se braque, plus je sens l'agacement prendre de l'ampleur. J'aimerais pouvoir lui crier de m'écouter, de me répondre qu'elle avait au moins compris la moitié de ce que j'avais bien pu lui dire, mais il semblerait qu'il y ait beaucoup trop de mots qui soient prononcés, hein. Alors je m'avance, je lui attrape le bras, au moins pour lui rappeler ma présence, pour lui rappeler que je suis en train de lui parler bon sang ! Mais son mouvement brusque pour me faire lâcher m'oblige à reculer d'un pas, et je la contemple d'un air à la fois furieux et abasourdi. Les yeux dorés, ces éclairs qui parcourent son corps... Elle me fait quoi, là ? Elle veut que je m'y mette aussi ? Si elle veut jouer à la plus conne, je peux jouer à la plus conne, hein, y a vraiment aucun problème à ce niveau-là. Parce que visiblement parler avec quelqu'un c'est trop compliqué pour elle, il faut absolument qu'elle montre que olala elle est pas contente ?

Mes dents se serrent, ainsi que mon poing.

—Ah oui, t'as pas besoin de moi ? Tu m'as entendue ? T'es sûre ? Non, parce que, c'est pas vraiment ce qu'il m'a semblé tout à l'heure, je lâche un peu plus durement que je ne l'aurais souhaité.

Le sang bat à mes tempes et tous mes muscles se tendent petit à petit. Elle me rend complètement chèvre.

Mais bon, j'aurais sûrement dû faire comme Mitsuki me l'a dit et me casser une bonne fois pour toute en claquant la porte. Peut-être qu'elle aurait réléchi, mais surtout, elle ne m'aurait pas balancé cet éclair en pleine tête.

Mes pouvoirs se dressent presque par réflexe autour de moi pour me protéger, alors que j'ai un mouvement soudain vers l'arrière. Le vent violent qui s'est élevé dans la pièce fait tomber une étagère juste à côté d'elle et dévie son éclair, qui va à la rencontre du mur dans un crépitement. Ebranlée, je l'observe, les yeux ronds comme des soucoupes. Quelques secondes à peine, et la moutarde me monte directement au nez.

—T'es complètement malade ?! j'enrage en m'avançant rapidement vers elle. Qu'est-ce qui va pas chez toi ?!

J'ai une tentative pour la prendre au col et l'obliger à me regarder dans les yeux, pendant que la maintiens sur place avec la pression de l'air, l'empêchant de se mouvoir.

—Mais ouvre un peu les yeux !



Je vole en #F54759
##   Mer 17 Mai 2017 - 20:17

Personnage ~
► Âge : 24 ans
► Doubles-comptes ? : Allen & Hideko
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 2370
Date d'inscription : 23/01/2011
Emploi/loisirs : Faire ce que je veux o/
Humeur : EXCELLENTE !

Je sursautai alors qu'une étagère à côté de moi tombait. La colère me mettait dans tous mes états. Même si j'étais parfaitement consciente que demain, j'allais tout regretter, même si je savais que jamais je n'aurais voulu blesser Aoi avec cet éclair, la rage montait et me faisait perdre la raison. Je voulais juste qu'elle s'en aille ! Pourquoi persistait-elle à rester ici ?!

Elle s'avança d'un bond vers moi et me prit au col, bloquant mes mouvements avec la pression de l'air. Mon sang commença à bouillir, littéralement.

-Lâche-moi.


Elle n'avait pas le droit de me crier dessus comme ça. Je voulais juste être seule, être vexée dans mon coin, tant pis si elle n'était pas d'accord avec ce que je ressentais. C'était une passe, hein ? Ca allait passer. Alors qu'elle me fiche la paix. De quel droit se permettait-elle de me faire face à ce point, chez moi qui plus est ? Elle n'avait pas autre chose à faire ? Un fiancé à aller retrouver, par exemple ?

Mon corps commença à s'électrifier pour l'obliger à me lâcher. Je serrais les dents, essayant vainement de me contrôler. Ca n'allait pas. Non, ça n'allait vraiment pas...

-La prochaine fois, contente-toi de te mêler de ce qui te regarde,
lâchai-je abruptement.

Je parvins enfin à me téléporter malgré la pression de l'air autour de moi, et me retrouvai dans le champ de fleur. Fallait que j'aille courir. Que je me change les idées. Si elle voulait pas me laisser ma maison, j'allais m'en aller, tant pis. Sauf que la pression de l'air ayant brouillé mes sens, je réalisai rapidement qu'Aoi était toujours là. Mon coeur se serra et j'explosai littéralement. Des serpents électriques filèrent dans sa direction, visant ses bras pour les immobiliser tandis que mon pied partait dans sa direction. Va-t-en. Loin. Dégage, s'il te plaît. Je veux plus te voir là. Juste... Non.




##   Ven 26 Mai 2017 - 19:34

Personnage ~
► Âge : 23
► Doubles-comptes ? : Aaron W, Ariana, Misao
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 1270
Date d'inscription : 08/01/2011
Age : 22
Emploi/loisirs : Travailler à l'hôpital et bosser mes cours... C'est ça les études de médecine !
Humeur : Vous voulez la version longue ou la version courte ?

Ca devient littéralement n'importe quoi. Mitsuki s'énerve de plus en plus, et elle a réussi à me mettre en colère moi aussi. J'ai envie de lui mettre un coup de boule pour qu'elle reprenne ses esprits, mais j'ai encore une once de bon sens qui me fait comprendre que ce n'est pas une bonne idée. Cela dit, lorsque son corps commence à être recouvert de filaments électriques.… je sens mon sang bouillir dans mes veines. Je me prends un vilain coup de jus, mais je ne fais qu'accentuer ma prise sur elle, serrer davantage les dents et les poings, me retenir davantage de ne pas lui mettre une gifle.

Et puis, alors que j'allais répliquer… elle nous téléporte. Nous atterrissons dans le champ de fleurs et je finis par la relâcher, un peu agarde, encore tétanisée par l'électricité qui m'a traversée. Mes bras tremblent un peu.

Nos regards se croisent et je vois les serpents électriques se diriger droit sur moi. Je me jette sur le côté pour ne pas me prendre son pied en pleine poitrine, mais les serpents s'enroulent autour de mon corps. Grimace pour retenir un gémissement de douleur. J'comprends pas. J'comprends pas ce qu'il se passe.

Mon air me retient avant de toucher le sol, et j'envoie par réflexe une lame d'air dans sa direction. Je tente de me dégager de mes liens en créant un bouclier d'air autour de moi, le dilatant jusqu'à faire éclater les serpentins… Mes yeux aux iris argent se lèvent vers elle.

Ah oui, la prochaine fois, tu crois ?

La pression de l'air s'abat comme une masse sur elle pendant que je me remets debout difficilement, puis que je rassemble ses poignets au-dessus d'elle pour finalement l'envoyer valdinguer plusieurs mètres plus loin par ce biais. Ma peau brûlée soigne lentement.

—Tu crois vraiment que ça m'amuse ? T'as vraiment un problème !

Cette fois, je cours dans sa direction pour lui mettre une bonne droite bien méritée, augmentant vitesse et force grâce à mon contrôle de l'air.



Je vole en #F54759
##   Ven 2 Juin 2017 - 12:21

Personnage ~
► Âge : 24 ans
► Doubles-comptes ? : Allen & Hideko
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 2370
Date d'inscription : 23/01/2011
Emploi/loisirs : Faire ce que je veux o/
Humeur : EXCELLENTE !

Après que j'aie envoyé mon coup de pied dans la poitrine d'Aoi, j'aperçus une lame d'air qui courait dans ma direction. Un clin d'oeil plus tard, je m'étais téléportée pour l'éviter, sans doute plus grâce à l'adrénaline et à mon instinct de survie que véritablement grâce à mes réflexes. Quand je reportai mon regard sur Aoi, elle s'était déjà libérée de mes serpents électriques, et je croisai son regard argent alors que la pression de l'air me retenait à nouveau sur place. C'était une sensation tellement désagréable ; ne plus pouvoir bouger, respirer convenablement, se sentir étouffé, pris au piège, impuissant. Elle me jeta à plusieurs mètres, et j'accusai le coup avec difficulté, rencontrant le sol de plein fouet. La respiration rocailleuse, je me redressai à temps pour voir Aoi foncer dans ma direction à toute allure. Ses paroles heurtèrent mes tympans de plein fouet, et j'eus à peine le temps de me téléporter pour éviter son coup, encore sonnée par le choc que j'avais encaissée précédemment. Quand je réapparus quasiment au même endroit que mon point d'origine, je constatai qu'Aoi avait déjà filé quelques mètres plus loin, beaucoup trop rapide grâce à l'utilisation de son affinité. Mon coeur se serra alors que je visualisais la fin de ce combat. C'était minable. Mais je n'avais pas envie d'arrêter pour autant...

Mes mains commencèrent à grésiller et j'envoyai deux fouets électriques dans sa direction pour l'attraper par les poignets et tirer d'un coup sec, espérant la faire tomber. Les filaments électriques commencèrent à courir sur son corps, se fixant sur les brûlures qui avaient déjà presqu'entièrement cicatrisé.

Je fus alors prise d'un vertige, et je relâchai les fouets que je tenais encore jusqu'alors entre mes doigts. Ne voulant pas laisser l'avantage à Aoi, je me téléportai à côté d'elle et lui assénai un coup de poing, espérant que je n'avais pas perdu l'avantage en si peu de temps.




##   Mer 7 Juin 2017 - 14:29

Personnage ~
► Âge : 23
► Doubles-comptes ? : Aaron W, Ariana, Misao
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 1270
Date d'inscription : 08/01/2011
Age : 22
Emploi/loisirs : Travailler à l'hôpital et bosser mes cours... C'est ça les études de médecine !
Humeur : Vous voulez la version longue ou la version courte ?

Je ne réalise pas tout de suite que nous sommes réellement en train de nous battre. Mitsuki se téléporte pour éviter mes projectiles et, de mon côté, j'essaie de retrouver pleinement les capacités de mon corps. Je respire un peu plus difficilement, accusant le coup de l'électrisation que j'ai subie. C'est pas bon. Je réagis immédiatement pour la maintenir sur place, pour... Je ne sais même pas. Je me dis sûrement que moins elle bouge, moins elle est dangereuse. Pourtant, ce n'est pas le cas, et j'en suis consciente. Lorsque je me jette sur elle pour lui envoyer mon poing dans la figure, elle se téléporte à nouveau. La force accumulée que je retiens alors que j'essaie de ralentir ma course creuse un léger sillon dans le sol.

Pas aussi rapide que je le voudrais, je me retourne. Ses éclairs s'enroulent autour de mes poignets comme de longues lianes et je serre les dents pour ne pas hurler alors que l'électricité remonte dans tout mon corps. Mon pouvoir d'air permet de maintenir mon équilibre. Alors je tire à mon tour, espérant lui faire perdre le sien, mais elle lâche et se recule rapidement. Pour limiter les blessures, malgré la tétanie légère de mes membres, je tente de créer une barrière d'air sur ma peau le temps de me régénérer. Tremblements. Mitsuki se téléporte, et je me mets en garde lorsque son poing s'abat sur moi. J'arrive à retenir le coup entre mes mains, entourant la sienne pour l'empêcher de fuir.

Campée sur le sol, je tire son bras vers moi pour la déséquilibrer et saute, appuyée sur son bras, lui envoyant ma jambe opposée au niveau du visage sans la lâcher. Je m'appuie sur son dos de l'autre main, l'autre bras tenant fermement l'autre, afin de lui faire une clé de bras, espérant qu'elle finisse la tête contre le sol.



Je vole en #F54759
##   
Contenu sponsorisé

 

Une discussion s'impose, tu ne crois pas ? ••• Mitsu ♥

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Terrae, Une nouvelle ère commence... :: Terrae Village.
 :: Logements Masters. :: Maisonnette de Mitsuki et d'Ys.
Aller à la page : 1, 2  Suivant