Terrae, Une nouvelle ère commence...

Partagez | 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
Un retour aux sources /Feu-follet/
#   Jeu 18 Mai 2017 - 22:48

Personnage ~
► Âge : 22
► Doubles-comptes ? : Renji et Akito
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 1428
Date d'inscription : 13/10/2013
Emploi/loisirs : Soit je bosse en cuisine avec Aria, soit je suis avec mon groupe les Paws up! :)
Humeur : Ça va, je vais bien!

Un sourire taquin en coin, l'oeil qui brille, tout est dit dans un échange de regard. Leur complicité est toujours là. C'est ainsi qu'ils communiquent et quelle merveilleuse langue. Ils ont toujours fonctionner ainsi, ils avaient trouver leur fonctionnement.

Mais l'ambiance change du tout au tout. Joyce disparaît soudainement. Planté au milieu de la pièce, Ys reste sans un mot. Il ne panique pas. Il n'est pas inquiet. Il sait qu'elle reviendra. Et la revoilà, avec un carnet en main. Arquant un sourcil, ses questions s'évanouissent très vite. Inutile de demander, il comprend ce qu'il en est.
Et voilà que sa voix cristalline s'élève. C'était diffèrent des autres fois, des répétitions, des concerts. C'était pouvoir caresser du bout des doigts la Joyce secrète. Il était un privilège, il le savait. Ce pourquoi, silencieusement, il trouva place au milieu de ces coussins éparpillés au sol.
Il l'écoute et se laisse bercer. Ces paroles sont à la fois tristes et profondes. Elles racontent une histoire, l'histoire de tous en soit.
Et quand la dernière note résonne une dernière fois entre ces épais murs froids, le jeune homme a du mal à garder son regard braquer sur sa soeur. Elle est éblouissante.


"Merci..."

Un murmure qui lui échappe. Il était heureux d’avoir voyager dans le temps, d'avoir goûter au bonheur d'une famille. Elle l'avait fait rêver un instant, en lui partageant ses doux souvenirs. Mais tandis que tout parait apaisant, une voix inconnue provenant du rez de chaussée s'élève.

"Monsieur Ochikawa? Mademoiselle Noran? Où êtes vous?"

"Merde..." Lance Ys tout en se relevant précipitamment.

Tout en se rapprochant de sa soeur, Ys fit aucun bruit, à pas de loup, évitant d'émettre du son. Malheureusement, venant de chanter, ils allaient être rapidement découverts. Attrapant la main de sa soeur, ce dernier lui chuchota:


"Ils sont plus rapides que je ne l'aurai crus. On ne peut pas rester ici d'avantage."

Et sans plus attendre, Ys les téléporte loin. Loin de ces souvenirs, loin de cette maison.
Des balles. Des balles colorées. Il y en a des milliers! Ils s'effondrent, comme plonger dans une piscine, mais une piscine de balles. Il y avait des cris de joie tout autour d'eux. Des enfants jouaient, se jetant, lançant, riant. Tentant de se redresser sur ses jambes pour y voir claire, Ys aide sa soeur à en faire autant à la soulevant par le bras.

"Ok, j'avais vraiment pas penser à ça!"

Et ça ressemble à quoi deux adultes dans un parc pour enfant au milieu d'un fast food?







Spoiler:
 
#   Jeu 18 Mai 2017 - 23:19

Personnage ~
► Âge : 18 maintenant!
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 531
Date d'inscription : 18/06/2014
Age : 19
Emploi/loisirs : Courir, chanter, écrire, lire, faire chier...
Humeur : Ben... Disons que si vous continuez les questions chiantes, vous risquez de rencontrer ma colère. Pas trés amicale.

Un instant, je me suis revue cinq ans auparavant, dans cette même pièce, face à Vincent. Il écoutait calmement, son doudou serré contre lui, les larmes se formant encore dans ses yeux et la fatigue l'emportant peu à peu.
J'avais écrit cette chanson pour lui, et il m'avait fait jurer qu'elle ne serait qu'à lui. Que personne en dehors de la famille ne l'écouterait. Ce jour-là fût la dernière fois où je chantais dans cette pièce. Ma voix s'était éteinte après ça, et elle ne réapparus que le jour de l'audition au café. Ys ne le saurait jamais, mais il avait été l'un des premiers à m'entendre chanter depuis bien longtemps.

Ys n'a pas fait de commentaire, il est resté muet face à ma prestation. Enfin pas tout à fait. Il a seulement remercier. Et croyez moi, ça valait son pesant d'or ce genre de mots chez lui! Surtout dans un contexte pareil. Fût une époque où il ne savait même pas que je composais. Il l'avait découvert quelques temps après son étoilisation, qui avait précédé la mienne de quelques semaines ou mois.

Je n'eus pas le temps de parler que l'on entendit une voix provenir du rez-de-chaussée. Une voix qui nous demandez si l'on était bien là, tout en en connaissant parfaitement la réponse. J'ai vu rouge. De quel droit il était rentré chez moi celui-là? C'était une violation de la propriété privée ça!
Ys a juré avant de se relever rapidement. J'ai compris immédiatement qu'il était temps de mettre les voiles et j'ai attrapé la peluche de Vince. Je ne pouvais pas la laisser ici. Bon OK. Peut-être que dans l'affolement, j'ai aussi oublié de poser ma guitare.

J'ai pas compris. Quand on a atterrit, je me suis retrouvée au milieu d'un arc-en-ciel ultra bruyant. Euh...? Serait-ce les enfers?
Ah non autant pour moi, on était dans une piscine à balle cernés de gosses chahutant. L'horreur! YS!!!
Il m'a aidé à me relever et j'ai glisser la guitare dans mon dos.

- On est où là au juste? Et à quoi t'as pensé pour qu'on atterrisse là?

Et quand j'ai compris notre situation, j'ai juste explosé de rire. C'était la pression qui retombait. Je me sentais légère, malgré cette journée. Malgré tout en fait. Je crois que j'avais besoin d'exploser un peu. Alors j'ai ris au point d'en avoir mal au ventre. Un vrai fou-rire, comme je n'en avais jamais eu, en comprenant qu'on s'était barré de chez moi pour fuir un master qui nous aurait juste engueulé et puni. Et maintenant, on se retrouvait dans un jeu pour gosses. Alors imaginez un peu la situation si elle était mal interprétée par les parents desdits gosses! On était tellement dans la merde....



Merci Ys pour le kit!
Paws up!
#   Lun 22 Mai 2017 - 0:04

Personnage ~
► Âge : 22
► Doubles-comptes ? : Renji et Akito
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 1428
Date d'inscription : 13/10/2013
Emploi/loisirs : Soit je bosse en cuisine avec Aria, soit je suis avec mon groupe les Paws up! :)
Humeur : Ça va, je vais bien!

Affichant de grands yeux, Ys observa autour d'eux. Joyce éclata soudainement de rire. OK, c'est vrai, il ne sait même plus lui même pourquoi ils étaient là.
Se grattant l'arrière de la tête, le Tonnerre eut un petit rire nerveux. Serait ce du aux souvenirs d'enfant de Joyce qui l'aurait poussé à se téléporter inconsciemment dans ce genre d'endroit?
Si c'est le cas, autant rien dire, ça serait méga la honte! Joyce n'arrêterait pas de moquer de lui.


"Bah j'en sais trop rien en fait... Au moins, on est sauvé!"


Dans tous les cas, ils étaient à Terrae. Enfin au village du moins, et surtout, ils avaient réussi à échapper au Master. Est ce qu'il ne parait pas idiot à tenter de se convaincre alors que depuis quelques secondes il se reçoit des balles en pleine tête sans brancher? Ouais, il ne dit rien. Il se dit juste que c'est une balle blanche. Mais non, il en reçoit d'autre. Jusqu'à que sa ptience légendaire ne s'exprime pour lui:

"Sales gosses!! Prenez ça!!"

A son tour, tel un fou, il jeta des balles sur les enfants qui s'enfuirent en éclatant de rire. Et tandis que la horde s'éloigne, Ys en profita pour tirer Joyce hors de cette cage. Lui attrapant le poignet, il l'entraîna avec lui.

"Viens, on se tire. Ils sont pires que ce Master."

Les enfants sont de véritables démons...
Bref, au moins ils en sortent sain et sauf. Exténués, ils tentent de reprendre leur souffle sous le regard intrigué des parents. Leur jetant un oeil, Ys fourra ses mains dans ses poches, se redressant, et sifflota innocemment tout en s'éloignant.
A l'air libre, ils purent enfin retomber la pression.


"On l'a échappé belle quand même!"

Ouais, c'est qu'ils sont rapides pour retrouver les traces. Note à lui même: ne pas oublier un chrono. On ne sait jamais.







Spoiler:
 
#   Mar 13 Juin 2017 - 22:43

Personnage ~
► Âge : 18 maintenant!
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 531
Date d'inscription : 18/06/2014
Age : 19
Emploi/loisirs : Courir, chanter, écrire, lire, faire chier...
Humeur : Ben... Disons que si vous continuez les questions chiantes, vous risquez de rencontrer ma colère. Pas trés amicale.

Ys a eut un rire nerveux, le genre de rire qui vous supplie de ne pas vous foutre de lui pour le petit accident. Raté Ys, c'était mal me connaître!
Les gamins ont commencé à nous jeter des balles, s'amusant à nos dépends. J'ai souris avant de faire comme mon frère, leur rendant la pareille, reconnaissant en chacun d'eux l'insouciance de Vincent.

J'avais du mal à m'imaginer mon petit frère adolescent. La dernière image que j'avais de lui était celle d'un enfant de dix ans malheureux d'avoir perdu son père et de n'avoir pour mère qu'une coquille vide. L'image d'un enfant désillusionné par la vie, meurtrie par la mort de ses proches et abandonné par la chance. Pour autant, la dernière fois que j'avais vu son visage, c'était celui d'un enfant souriant galopant avec sa mère ayant retrouvé une étincelle de vie. Mais ça bien sûr, c'était avant que le cheval ne s'emballe. Avant qu'il ne me prenne la seule famille qu'il me restait.

Ys m'a sorti de mes pensées en me tirant par le poignet, nous échappant de ce bourbier dans lequel il nous avait mis, me précisant que les gosses étaient pires que le master nous ayant trouvé.  
Les parents nous ont regardé étrangement et je les ai fixé de même. Ils voulaient notre photo ou quoi?!

"On l'a échappé belle quand même!"

J'ai simplement souris.
Ys avait raison, il était temps de grandir. Temps d'avancer, de passer à autre chose. Ça ne voulait pas dire que cela ferait moins mal, ni que j'oublierai ma famille. Ils me manqueraient toujours. J'aurais toujours ce vide dans le cœur. Mais la tristesse avait le droit de s’atténuer, et j'avais le droit de vivre. Le droit de ne plus me contenter de simplement survivre.
Il y aurait toujours des jours avec, comme il y aurait des jours sans. Des moments où tout irait et d'autres où j'aurais envie de m'effondrer. Où j'en aurais besoin. Lors des événements les plus importants de ma vie j'aurai forcément mal à un moment ou à un autre. Mais c'était les autres moments qui comptaient. Ceux où je me sentirai bien, où j'aurai envie de vivre et de sourire. Envie de profiter de mes instants de bonheur pour lutter dans ceux plus durs. C'était là l'essentiel de la maturité: comprendre qu'on ne peut pas tout contrôler mais qu'on peut toujours aller de l'avant.

- J'avoue! Dis... Ta proposition de toute à l'heure tient toujours? On passe la soirée ensemble?

Pour la première fois ce jour-là, je n'avais pas envie que la journée se termine. Je ne voulais pas qu'Ys reparte de son côté et moi du miens. Je voulais qu'on s'amuse, qu'on rigole. Je voulais être en famille... Dans mon vrai chez moi. A Terrae.



Merci Ys pour le kit!
Paws up!
#   Lun 19 Juin 2017 - 22:30

Personnage ~
► Âge : 22
► Doubles-comptes ? : Renji et Akito
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 1428
Date d'inscription : 13/10/2013
Emploi/loisirs : Soit je bosse en cuisine avec Aria, soit je suis avec mon groupe les Paws up! :)
Humeur : Ça va, je vais bien!

Marchant côte à côte, ils purent se balader dans les rues animées du soir. Il y avait du monde. Beaucoup de monde et du spectacle. C'est ce qui est agréable les soirs d'été, en plus de faire chaud, il y a toujours de l'animation. Il ne devrait n'y avoir qu'une seule saison dans l'année. Oui, oui, ce garçon n'aime que la chaleur!

Respirant un grand bol d'air, Ys apprécia bien plus ce vent de liberté. Ecartant ses grands bras, il aurait aimer pouvoir fumer une cigarette pour apprécier amplement ce moment, mais il sait qui marche à ses côtés. On va donc rester bio pour cette fois.


"Aaahhh! J'adore cette adrénaline! C'est comme si on venait de fuir une embuscade de flics après un braquage. Cette énergie...Gné?!"

Sentant quelque chose de désagréable, Ys sortit de son col une balle coloré. Incrédule, il jette cette dernière par dessus son épaule en marmonnant quelque chose comme: "sale gosse".
Fourrant ses mains dans ses poches, le jeune homme se laissa porter par le vent. Ils ne devaient surtout pas rester sur les lieux du crime et se mêlaient à la foule.
Découvrant les stands qui les entourer, son attention fut attirer par la voix de sa sœur,
Posant son regard de braise sur cette dernière, la parole lui manqua un court instant. Avant qu'un fin sourire ne s'y dessine.


"Tsss. Evidemment. Et pour une fois, tu ne dormiras pas sur le canapé."

Lui adressant un clin d'œil, il sous entendait par là qu'elle devrait partager le lit avec Mitsuki. Et surtout, elle lui devrait une excuse. Pas nécessairement une vérité. Personne n'est obligé de se soumettre aux volontés d'une autre. Néanmoins, elle lui devait bien un pardon pour son absence. Et puis, Mitsuki ne serait pas contre sa présence.

Portant ses mains croisées derrière la tête, le garçon dévia la conversation en remarquant un stand intéressant.

"Ca te dit une glace?"







Spoiler:
 
#   Lun 19 Juin 2017 - 22:54

Personnage ~
► Âge : 18 maintenant!
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 531
Date d'inscription : 18/06/2014
Age : 19
Emploi/loisirs : Courir, chanter, écrire, lire, faire chier...
Humeur : Ben... Disons que si vous continuez les questions chiantes, vous risquez de rencontrer ma colère. Pas trés amicale.

Ys avait l'air de profiter du début de soirée. Il a étendu ses bras, et j'ai bien vu à son regard qu'il était plutôt content de lui. Comme quoi... Mon frère ne changerait jamais.

Je n'avais plus aussi mal qu'au début de la journée, oubliant simplement que Vincent ne fêterait pas ses quatorze ans cette année, ni ses quinze l'année suivante. Il ne les fêterait pas c'est vrai. Mais moi si. Je fêterai mon dix-neuvième anniversaire à la fin de l'année, puis le vingtième l'année suivante et ainsi de suite jusqu'à la fin. Une fin que je croyais de plus en plus loin, malgré l'avis des médecins. Je n'avais pas le droit de me laisser abattre.
Je ne l'avouerai jamais, mais j'avais toujours admiré Ys pour son côté impulsif et calme. Il ne l'était pas, mais il prenait la vie avec une flegme qui m'avait toujours plut. Au fil du temps, j'avais appris à le connaître et à deviner les grandes lignes de son passé, qu'il avait finit par me raconter. Depuis, l'admiration s'était muée en respect profond. Ys avait traversé des épreuves qu'aucune personne au monde ne devrait avoir à subir et pourtant, il était toujours là, le sourire aux lèvres à provoquer à gauche à droite pour vous faire penser à autre chose. Et aujourd'hui ne dérogeait pas à la règle.

En parlant de lui, il a encore râlé en retrouvant dans son col une balle en plastique fluo. J'ai souris, amusée par la situation. Visiblement, on arriverait jamais à se voir sans les sensations fortes ou les aventures délirantes.

"Tsss. Evidemment. Et pour une fois, tu ne dormiras pas sur le canapé."

Il avait semblé déstabilisé par ma question, comme s'il n'était pas question que je puisse remettre en doute sa proposition.
Je sais ce que vous vous dîtes. De quoi il parle avec son canapé? J'aurai pu lui dire que c'était inutile, que l'on pouvait aller manger un morceau et que chacun rentrerait chez soi après avoir bu un coups chez lui, histoire que je m'excuse auprès de Mitsuki. Mais je connaissais assez mon frère pour savoir qu'il était inutile de discuter ce genre de demande. Surtout par des jours comme celui-là. Il ne m'aurait jamais laissée partir déprimer seule dans mon coin en ayant la possibilité de m'avoir à l’œil...

Alors que je répondais encore une fois par un simple sourire franc, il a détourné la conversation pour m'orienter sur un sujet sans risque, à savoir le stand de glace. Miam. Je vous ai déjà dit que je suis une grosse gourmande? Non? Ben maintenant, vous le savez.
Quand j'étais petite, mes parents ne pouvaient pas m'emmener faire la fête foraine sans que je me tape une indigestion de pomme d'amour ou de barbe à papa. Le pire, c'est que j'ai jamais eu de caries!

- C'est le genre de proposition que je ne peux refuser feu-follet. Je suis accro à ces foutu cornet framboise-citron depuis que je suis petite... Tu crois que ça se soigne?

Parce qu'après tout, il fallait faire revenir la joie dans nos cœurs et pour cela, rien ne valait mieux qu'une question à la con bientôt suivi d'une pique, d'une querelle et finalement, de notre jeu du chien et du chat que l'on affectionnait tant.



Merci Ys pour le kit!
Paws up!
#   Mar 20 Juin 2017 - 21:49

Personnage ~
► Âge : 22
► Doubles-comptes ? : Renji et Akito
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 1428
Date d'inscription : 13/10/2013
Emploi/loisirs : Soit je bosse en cuisine avec Aria, soit je suis avec mon groupe les Paws up! :)
Humeur : Ça va, je vais bien!

Lui offrant un sourire, les deux jeunes terriens se dirigèrent vers le stand de glaces où ils purent en commander. Joyce se conduisait comme une véritable enfant. C'était assez drôle à voir. Elle semblait... plus légère. Peut être que cette expédition n'était pas plus mal. Elle souriait, sans forcer. Et d'un regard bienveillant, secrètement, Ys observait la blonde tandis que cette dernière demander les parfums de son choix.
Une étrange chaleur émanait dans tout son être. Et quelle douce chaleur...


"Joyce?"

Quelque peu diffèrent, Ys s'approcha de son amie calmement. Lentement, son index se leva en direction des boules qu'avaient choisis la demoiselle.

"Je crois bien qu'il y a une mouche, juste là..."

Patientant un instant, pointant du doigt d'où se trouver l'intrus, le Tonnerre attendit le bon moment. Et tandis que la blonde se penche légèrement au dessus de sa glace, Ys en profita. Elle avait baissé sa garde, il lui suffisait plus qu'à lui planer le visage dedans. Et la voilà avec de la framboise sur le nez.
Eclatant de rire, Ys manqua même de renverser sa propre glace au nougat.


"Héhé!! T'es naïve sérieux. Même un gosse ne se serait pas fait avoir si facilement!"


Mais trêve de plaisanterie, elle pourrait se venger, dangereusement. Ys connaît suffisamment les limites et à quel moment il ne faut plus rire. Se servant des serviettes que le marchand leur avait donné, il vint essuyer le bout du nez de la blonde. Amusé, il en rajoute encore, faisant des moues.

"Roooh! Ce n'est pas comme ça qu'on mange une glace voyons petite sœur. Tu devrais me regarder, après tout, je suis ton modèle." (et un sourire éclatant se dessine au même moment).

Se redressant, le garçon reprit ses grands airs, et tout en dégustant enfin sa glace, il rajouta:

"Framboise et citron ne font pas bon ménage. T'as toujours eu des goûts bizarres. Je me demande si tu sais réellement cuisiner. Tiens maintenant que j'y pense, tu devrais t'y entraîner. Et puisque je dois veiller sur toi pour le restant de tes jours, tu vas devoir me préparer des bons petits plats. Je te donnerai une note à chaque effort fourni. Tu seras bonne à marier comme ça et tu pourras me foutre la paix ainsi!"

Ouais en fait, il continu à la taquiner. C'est plus fort que lui. Mais surtout, il veut qu'elle garde ce sourire au moins, jusqu'à cette nuit, jusqu'à qu'ils ne tombent dans un profond sommeil. Du moins, du mieux qu'il ne puisse le faire, autant qu'il ne le faudra.







Spoiler:
 
#   Mar 20 Juin 2017 - 23:55

Personnage ~
► Âge : 18 maintenant!
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 531
Date d'inscription : 18/06/2014
Age : 19
Emploi/loisirs : Courir, chanter, écrire, lire, faire chier...
Humeur : Ben... Disons que si vous continuez les questions chiantes, vous risquez de rencontrer ma colère. Pas trés amicale.

Ys m'a payé ma glace et j'ai faillis lui faire une réflexion... Avant de discrètement apercevoir son regard: Il était bienveillant. Protecteur.
Il m'a appelé quand j'ai récupérer mon précieux réconfort et je mentirai en disant que je ne me suis pas méfiée. Mais je voulais être insouciante, faire les bêtises de mon âge et ne pas penser au reste. Pour une fois.
Il m'a eut en prétextant un insecte sur mon précieux... Avant de m'y mettre le nez dedans, me tâchant le bout du museau avec de la glace à la framboise. Je l'ai vu rire. Mais pas ce rire de circonstance qu'il avait trop souvent, non. Un vrai éclat de rire, manquant de faire tomber sa glace. Lui aussi retrouvait l'innocence de ces années qu'on nous avait volé. Et ça me fît autant de bien que son geste précédent notre arrivée ici.

- Ys! Punaise espèce de crétin comment oses-tu massacrer un délice pareille en m'y fourrant la tête?!

Il prit une serviette et me débarbouilla avant que je ne décide de me venger. Attend un peu feu-follet, j'ai pas dis mon dernier mot. Avec discrétion, j'ai légèrement réchauffé son cornet, la crème glacée commençant à lui fondre sur les mains avant que je n'arrête mon petit numéro.

"Roooh! Ce n'est pas comme ça qu'on mange une glace voyons petite sœur. Tu devrais me regarder, après tout, je suis ton modèle."

- Mon quoi?! Je veux être quelqu'un de censé moi monsieur, quelqu'un qui a de la classe, qu'on respecte... Je ne suivrai donc jamais ton exemple merci bien!

Suite à quoi il reprit son sérieux avant de m'asséner que je devrai commencer à prendre des cours de cuisine, dont il serait le jury afin que je gagne en autonomie. Geeeeenre. Je lui manquerais si je venais pas le faire chier un peu. En plus, je me démerde pas si mal derrière les fourneaux.

- Je n'ai pas de goûts bizarre, j'aime ce qui est authentique. En plus, je te signale que j'adore cuisiner, et que je sais le faire. En revanche il est hors de question que je cuisine pour toi, tu sais dans ton état, le sel et le sucre... Tu pourrais nous faire de l'hypertension papy!

J'ai ris avec lui, parce que je savais ce qu'il cherchait à faire. Il voulait que j'oublis la journée, que je reste souriante et candide. C'était à nos jeux de reprendre leurs places, à notre rivalité de nous diviser encore et toujours et à notre fraternité de nous préserver de la susceptibilité.

- Et bonne à marié! Non mais sérieux Ys! Comme si j'avais une tête à être femme au foyer attendant son petit mari un balais à la main, le poulet déjà au four!

Rien que l'image me fît rire. Non je n'avais pas du tout la tête de l'emploi. Pour autant, mon esprit divagua vers Liam. Il était rentré il y avait à peine quelques jours. J'avais décidé de prendre mon temps pour le laisser revenir dans ma vie. J'avais accepté que tout ne se termine pas, mais pour autant, j'avais besoin de temps pour que mon cœur se remette de l'épreuve. Avais-je vraiment un avenir avec cet homme? Et plus important encore... Avais-je seulement un avenir? Et aussi simplement que cela, à cause d'une expression à la con, mon sourire devint rigide.



Merci Ys pour le kit!
Paws up!
#   Dim 25 Juin 2017 - 21:39

Personnage ~
► Âge : 22
► Doubles-comptes ? : Renji et Akito
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 1428
Date d'inscription : 13/10/2013
Emploi/loisirs : Soit je bosse en cuisine avec Aria, soit je suis avec mon groupe les Paws up! :)
Humeur : Ça va, je vais bien!

Comme prévu, elle râle. Elle ne mâche pas ses mots. Mais c'est bon enfant, rien de bien méchant. Ils en rient même. C'est tellement simple de la faire sortir de ses gants, qu'Ys y prend un malin plaisir. Ceci dit, et il le sait que trop bien, Joyce ne reste jamais sur une défaite.
De ce fait, il n'allait pas tarder à recevoir les conséquences de ses actes. Tandis que la demoiselle repousse toute idée de se servir de son frère pour modèle, ce dernier réplique aussitôt:


"Tu dis ça parce que t'es en colère mais vous êtes tous pareils. Je le sais, vous pouvez pas vous empêcher de m'observer avec des yeux remplis d'étoi-Aaargh!"


D'un geste de la main, Ys secoua brutalement cette dernière. Râlant dans sa barbe, il tira la grimace lorsqu'il se rendit compte de l'état de sa glace. Il n'est pas dupe, il se doute bien que ce réchauffement climatique seulement ciblé sur sa glace n'est autre que l'œuvre de sa chère et tendre petite sœur. Lui tirant la langue, ce dernier s'activa pour dévorer le restant dans son cornet.

"Ca c'est du gâchis, okay?! Et c'est pas très sympa parce que je comptais justement sur toi. Je tiens pas à bouffer des compotes pour le restant de mes jours. T'es vraiment pas reconnaissante."


Jamais il n'aura mangé une glace aussi rapidement. C'est horrible, ça colle en plus. Il faut vraiment qu'il trouve des toilettes publiques. Mais tandis qu'il terminait le dernier morceau, il restait tout de même attentif aux dires de son amie. Il faut dire qu'elle avait, pour ainsi dire, presque hurler. C'est vrai que lui même avait du mal à l'imaginer femme au foyer. C'est clairement pas son truc mais en vieillissant, on s'assagi alors qui sait?.... Non en fait, non!

"Déjà me demande si tu peux être reproductive. Sérieux, tu m'as jamais dis mais: tu comptes avoir combien de gosses?"

La question qui tue! Ceci dit, il était curieux. Rien que de l'imaginer entourer d'une marmaille de gamins le ferait mourir de rire. Du coup, il patienta après sa réponse, la dévisageant sous tous ses détails, un sourcil levé.







Spoiler:
 
#   Dim 25 Juin 2017 - 22:40

Personnage ~
► Âge : 18 maintenant!
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 531
Date d'inscription : 18/06/2014
Age : 19
Emploi/loisirs : Courir, chanter, écrire, lire, faire chier...
Humeur : Ben... Disons que si vous continuez les questions chiantes, vous risquez de rencontrer ma colère. Pas trés amicale.

Ys a bien essayé de relever la tête de l'eau en affirmant qu'il serait mon modèle quoiqu'il advienne mais j'ai massacré sa glace, ce qui l'a forcé à se taire. De vraies vacances!
Il a mangé sa glace en deux temps trois mouvements avant de secouer sa main, comme si cela suffirait à en ôter l'aspect collant du sucre de la friandise.

Suite à ça, monsieur m'a fait remarquer que c'était pas supra cool de ma part de ne pas vouloir lui faire la cuisine pour ses vieux jours. Comme quoi... Il avait pas peur que j'y mette de la mort au rat? Attendez. Ne lui donnons pas de bonnes idées.

- Que veux-tu! On peut pas tout avoir dans la vie!

Ys râlait toujours à cause de sa glace et j'avoues que ça m'a bien fait rire. En même temps! Il avait pris la glace la plus sucré au possible et il se plaignait qu'en fondant ça colle! Bon OK, c'était peut-être un peu ma faute, mais pas que!
Et puis il m'a demandé en riant combien d'enfant j'aurai plus tard et ça m'a fait mal. Pour la simple et bonne raison que je n'avais pas vingt ans et que, pourtant, je ne savais pas si j'aurai ou non l'occasion d'être un jour maman. Me marier relèverait déjà du miracle! J'ai d'abord cru qu'il plaisantait et que je pourrai m'en sortir avec une simple taquinerie, mais il semblait sérieux, et je me suis refermée.

- Aucun. Zéro. J'en veux pas. Je pourrai pas de toutes manières, alors c'est tout aussi bien comme ça.

Je ne pourrai jamais prendre le risque de refiler cet enfer à mon gamin. Je pourrai pas. Ça serait beaucoup trop dur de le voir se battre comme moi je le faisait au jour le jour. Et bien qu'on m'eut dit que la maladie était orpheline.. Non. Pas moyen. De toutes les manières, qui savait si j'arriverai à atteindre l'âge de devenir maman? Et pourtant... Comme beaucoup de filles de mon âge, je rêvais de devenir un jour responsable d'un petit être, maman d'un petit bout de choux adorable... Avec pour père un homme qui mériterait tout l'amour du monde.

- Et toi alors... Tu sais faudrait penser à ta descendance un peu papy, c'est pas que mais la vieillesse te guette!

Mieux valait en rire qu'en pleurer pas vrai? Alors j'ai souris avec un air taquin, tâchant de le faire lâcher l'affaire. On pouvait toujours espérer un miracle non?



Merci Ys pour le kit!
Paws up!
#   Lun 26 Juin 2017 - 9:56

Personnage ~
► Âge : 22
► Doubles-comptes ? : Renji et Akito
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 1428
Date d'inscription : 13/10/2013
Emploi/loisirs : Soit je bosse en cuisine avec Aria, soit je suis avec mon groupe les Paws up! :)
Humeur : Ça va, je vais bien!

Il devait bien s'y résoudre, il garderait une main collante pendant un moment. Parfait, c'est une sensation que nous apprécions tous.
Rangeant cette dernière dans les poches de son pantalon, le regard du Tonnerre retomba sur la blonde.
Il aura eu beau la fixer un instant, comme s'il cherchait à lire dans un livre, mais cette dernière se mit sur sa défensive. Reculant pour lui rendre son espace vital, se redressant, Ys laissa échapper un long soupir.
Au moins, dans un sens, elle y avait déjà songer. Seulement elle s'était posé une barrière. Encore là, ça ne va pas, il y a toujours un soucis. Elle n'est pas libre de choisir et la peur l'empêche d'avancer.

Reprenant la route, le garçon fixa droit devant lui, songeur. Jusqu'à que Joyce, et ça il fallait s'y attendre, lui retourne la question. Un rictus lui frôla les lèvres.


"Comment dire..."

Se pinçant l'arrête du nez, le jeune homme manqua d'en rire. Non mais la dernière fois qu'il avait sous entendu un mariage et tout le blabla et ce sans le faire exprès, rien de volontaire, Mitsuki avait manqué un arrêt cardiaque. Alors parler de ce genre de choses, c'était... suicidaire. Non mais vraiment même lui, il ne savait pas comment se comporter avec un gosse alors une famille... ?! MDR!! Mathéo lui avait suffisamment taquiner avec ce sujet pour s'en rendre malade ce soir.

"C'est compliqué."

Ouais, ça résume parfaitement.
Reprenant une respiration, Ys dévia aussitôt en reprenant son air malin. C'est qu'il n'en avait pas terminé avec sa sœur et il était hors de question qu'ils changent de conversation.


"Par contre toi, je vois bien un petit gars blond avec des dreads courir partout. D'ailleurs, en tant que super tonton, je lui offrirai tout ce qu'il voudra jusqu'à le pourrir. Et évidemment, t'en payeras les conséquences. Plus aucune autorité! Héhé!"

Ouais, c'est faisable. Rien que de l'imaginer, il en avait l'eau à la bouche. Plaçant ses grands bras croisés derrière la tête, il prit le temps d'une pause. Evidemment, un enfant ça se fait à deux. Et ces derniers temps avec Liam, c'était.... plat. Bon ok, ils s'aiment toujours autant, ça crève les yeux. Mais le gars, il s'absente durant trois ans, forcement y a du retard à rattraper.
D'ailleurs en ce qui concerne le groupe, il ne l'avait toujours pas croisé...


"Ben Tu devrais penser autrement. C'est pas forcément héréditaire. Et puis, tu lui as demandé son avis? Il en pense quoi, Liam?"

Ouais c'est oser de demander, de poser ce genre de question, sachant que son petit cœur le taillade. Seulement il est nécessaire de parfois poser les bonnes questions, si l'on veut avancer. Prouver que l'on a changé, que l'on est devenu plus fort.







Spoiler:
 
#   Lun 26 Juin 2017 - 13:00

Personnage ~
► Âge : 18 maintenant!
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 531
Date d'inscription : 18/06/2014
Age : 19
Emploi/loisirs : Courir, chanter, écrire, lire, faire chier...
Humeur : Ben... Disons que si vous continuez les questions chiantes, vous risquez de rencontrer ma colère. Pas trés amicale.

Rappelez moi de ne plus jamais lancer ce genre de vanne à la con qui débouche forcément sur une discussion qu'on a pas envie d'avoir. Du genre qui parle d'un avenir que vous êtes pas vraiment sûr d'avoir un jour.
Ys a longuement soupiré suite à ma défense. Je ne pouvais pas vraiment aborder ce sujet... Surtout pas avec lui. C'était compliqué de toujours se battre, mais à côté du fait de rester optimiste, c'était vraiment simple! Y avait rien de plus dur que de toujours sourire en croyant à un happy end. Merde quoi on était à Terrae, par définition, on avait tous eu des vies pourries à un moment donné... Comme donc pouvions nous être optimiste?

Ys a éludé la question quand je la lui ai retourné. Étrangement, je savais qu'il serait inutile d'insister, Mitsuki avait déjà assez flippé quand ils avaient eus des sentiments l'un pour l'autre pour qu'on évite de lui parler mariage et famille dans l'immédiat. En même temps, ils étaient marrant tous les deux. Et mignon, mais faut pas le dire!

"Par contre toi, je vois bien un petit gars blond avec des dreads courir partout. D'ailleurs, en tant que super tonton, je lui offrirai tout ce qu'il voudra jusqu'à le pourrir. Et évidemment, t'en payeras les conséquences. Plus aucune autorité! Héhé!"

Ben tiens! Le voilà qui recommençait!
Bon... Pour dire la vérité, c'était vraiment une jolie image que celle là... Un gamin au yeux bleu lavande et au cheveux blond comme les blés, probablement une guitare à la main. Ouais. Ça faisait rêver. J'aurai aimé pouvoir y croire. Mais entre ma condition et celle de mon couple... Et puis j'étais encore jeune, qui savait ce que l'avenir nous réservait! Un instant, j'en ai même voulu à Ys de m'en parler et de m'obliger à supporter ce genre de souhait.

"Ben Tu devrais penser autrement. C'est pas forcément héréditaire. Et puis, tu lui as demandé son avis? Il en pense quoi, Liam?"

J'étais certaine qu'en effet, Ys saperait mon autorité sur cette bouille d'ange que serait notre enfant. Il le comblerait de cadeaux et de sucreries. Et il lui montrerait toutes les bêtises à faire... Sauf que ça n'arriverait jamais. J'ai soupiré. Liam... On en avait jamais parlé. En même temps, on était encore jeune et les conditions étaient telles qu'il n'était pas évident d'amener le sujet.

- Non on en a jamais parlé. Il vient de rentrer Ys, on tente déjà de se retrouver et d'avancer... J'ai même pas vingt ans! Je voudrai... J'aimerai qu'on se laisse le temps avant d'envisager un réel avenir ensembles.

J'ai soupiré un instant, pas certaine de vouloir poursuivre.

- Quand au fait de l'hérédité; Imaginons cinq minutes que tu ais raison et que ce ne le soit pas. Si jamais... Ys si jamais ça tourne mal et que je n'arrive pas à passer master à temps... Outre le fait que tu vas me haïr jusqu'à la fin de tes jours... Je ne pourrai pas les abandonner. Jamais. Grandir sans ses parents ou l'un des deux c'est bien trop dur, tu le sais aussi bien que moi. Alors la question ne se pose même pas. Le sujet est clôt.

J'ai passé une main dans mes cheveux, passablement irritée. C'était pas le genre de sujet dont j'avais envie de parler. Que j'avais la force d'évoquer. Alors mieux valait changer de sujet... C'était trop demander pas vrai? J'oublie parfois que je parlais à mon frère. Et qu'il allait tout faire pour me convaincre de rien lâcher, même s'il te devrait me le faire avouer de force.



Merci Ys pour le kit!
Paws up!
#   Lun 26 Juin 2017 - 21:22

Personnage ~
► Âge : 22
► Doubles-comptes ? : Renji et Akito
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 1428
Date d'inscription : 13/10/2013
Emploi/loisirs : Soit je bosse en cuisine avec Aria, soit je suis avec mon groupe les Paws up! :)
Humeur : Ça va, je vais bien!

Les sourires retombent, et l'atmosphère devint plus calme.
Tout ce qui les entoure disparaissent peu à peu. Les musiques sont étouffés. Se perdant devant lui, le regard vague, il écoute son amie. Elle n'a pas tord, il le sait.
Même le retour de Liam complique. Et dire qu'il avait attendu son retour impatiemment. C'est que ce sourire qu'il avait tenté vainement den maintenir durant ces années devait être repris par cet homme là, et pas un autre.
Finalement, la tâche est encore plus compliqué pour Liam.

Le Tonnerre comprend bien que sa sœur y avait déjà songé. Bien, comme à son habitude, elle avait préféré tout rejeter violemment pour ne pas souffrir d'avantage. Elle continuait de "bloquer".
Une pointe d'amertume tiraille le garçon tandis que la demoiselle lui fait part de son point de vue. Lui non plus, ne souhaite à personne de grandir sans parent. Ses arguments sont justifiables. Aussi, il est juste de ne pas continuer sur ce sujet. Peut être qu'un jour, alors peut être que oui, ils pourront s'amuser à deviner le prénom de son futur enfant...

Après un long moment silencieux, il est temps de briser ce calme. Son poing vient retomber lourdement sur le haut de la tête blonde. Non sans trop lui faire mal, mais suffisamment pour la réveiller. Et de sa voix roc, il lâcha:


"D'où je vais te haïr jusqu'à la fin de mes jours?! C'est quoi encore ces conneries? Et si t'arrêtais de te créer des scénarios un peu?!"

Non mais sans rire! Depuis quand elle pensait une telle chose?! Ah oui, il l'a peut être sous entendu, histoire de la faire réagir, de lui faire peur. Mais en fin de compte, il en serait bien incapable. Au contraire, il redoublerait d'effort pour la relever et ce même si leur dernier espoir venait d'échouer.
S'approchant d'une fontaine d'eau, Ys ne perdit pas l'objectif d'essuyer ses mains.
Et tout en frottant vigoureusement, il reprit, cette fois, plus enjoué:


"Parfois, je me dis qu'on devrait lancer des paris. Au moins, ça donnerait un côté excitant! Oh! On va le faire!"

Se relevant, il pointa soudainement sa sœur, l'éclaboussant même au passage. Bah elle mérite bien qu'on la réveille. Il faut vraiment la bousculer cette petite.

"Je parie que ça sera un petit blond. Pas aussi beau que moi, mais il sera trop chouette."

Si, si, il prend ce jeu très à cœur. Evidemment, il ne peut pas s'empêcher d'imaginer la bouille que pourrait avoir ce petit. Vraiment, il serait à croquer. Mais il a une fierté à tenir.
Portant ses poings à la taille, fièrement de son idée qu'il qualifierait de génie, son expression changea de tout au tout.


"Joyce?..." murmure-t'il "Ne te tournes pas mais... y a des types... pas nets..."

Et c'était le cas de le dire!
Ils venaient de se faire encercler par des personnages habillés seulement d'une longue cape noire et portant un masque blanc. Rien d'extraordinaire, mais comme ils ne bougent pas et ne disent rien, ils mettent un peu l'angoisse.
Surement des intermittents du spectacle.... Ca fait partie de leur jeu d'agir de la sorte?!







Spoiler:
 
#   Lun 26 Juin 2017 - 22:58

Personnage ~
► Âge : 18 maintenant!
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 531
Date d'inscription : 18/06/2014
Age : 19
Emploi/loisirs : Courir, chanter, écrire, lire, faire chier...
Humeur : Ben... Disons que si vous continuez les questions chiantes, vous risquez de rencontrer ma colère. Pas trés amicale.

Je sais que le fait que j'ai eu si peu confiance en la guérison a pu blesser mes amis, mon frère le premier. Tous, moi comprise, n'espéraient que ça. Que la chance nous sourit. Me sourit. Je voulais y croire, bien que j'en sois incapable. J'avais juste du mal à croire que tout pourrait me sourire. Une famille, un copain et un avenir? Ça me semblait bien trop beau pour être vrai.

Ys a eu une réaction pas vraiment surprenante, son poing s'étant abattue sur ma tête, dans l'objectif de me remettre les idées en place. Il a ensuite affirmé que tout ça, c'était des conneries, qu'il ne m'en voudrait pas. Que je me faisais des films.
J'aurai pu répliquer, mais il était inutile de le faire. On savait tous deux qu'on resterait sur nos positions. Il croyait qu'il ne m'en voudrait, pas, je savais le contraire. S'il advenait que j'échoue, et si je mourrai... Ys m'en voudrait. C'était certain. Et il s'en voudrait à lui-même pour m'avoir laisser rentrer dans sa vie. Bien que moi, je ne regretterai jamais de l'avoir croisé, au détour d'un couloir, dans les sous-sol, bien des années auparavant.

Pour reprendre le fil de cette soirée haute en couleur, il a proposé de tenir des paris, pour rendre tout ça plus excitant. Peut-être aussi qu'ainsi, ça me donnerait des objectifs à atteindre. Des buts à poursuivre. De nouvelles raisons de me battre. Sans jamais me laisser abattre, justement.
Il m'a éclaboussée en m'affirmant parier que mon prétendu gosse serait blond. Oui, ce serait peut-être le cas. Et un instant, l'insouciance revint, le cœur battant plus légèrement, un sourire venant briser mon air stricte.

- Arrête de mentir, il sera forcément plus beau que toi! Ne lui inflige pas de malédiction aussi rude pauvre gosse! Je te paris qu'il sera sublime, un véritable petit ange, les cheveux blond et les yeux lavandes!

J'ai tiré la langue, prête à tenir le pari. De toutes façons, on ne pourrait jamais le vérifier.
Cependant, je vis Ys se figer, son expression sévère. Il me mis en garde tout en me disant de ne pas me tourner, ce qu'évidemment, je fis, discrètement. Effectivement, nous n'étions plus seuls...

- Hum... Ys? Il te reste pas un peu d'énergie pour nous faire disparaître d'ici genre vite? Je te jure ils sont flippants les fantômes de l'opéra.

Non j'aime pas les costumes. Je n'aime pas les masques. C'est trop facile de se cacher derrière, on sait jamais après qui on court!
Et là, j'avoue, j'étais un peu inquiète. Merde quoi, c'était notre soirée!



Merci Ys pour le kit!
Paws up!
#   Jeu 29 Juin 2017 - 22:23

Personnage ~
► Âge : 22
► Doubles-comptes ? : Renji et Akito
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 1428
Date d'inscription : 13/10/2013
Emploi/loisirs : Soit je bosse en cuisine avec Aria, soit je suis avec mon groupe les Paws up! :)
Humeur : Ça va, je vais bien!

Les sourires repeignent le visage. Jetant un regard à sa sœur, il vit cette dernière se prêtait au jeu. Evidemment, ne le savant que trop bien, cette image d'un petit garçon blond n'était pas imaginer à la dernière minute... Et silencieusement, le Tonnerre pria pour que sa soeur devienne Master un jour.

Mais voilà que la situation prend une toute autre tournure. Entourés de personnes masquées, faisant dos à la blonde, Ys les détailla un à un. Ils sont nombreux et il y a bien trop de monde autour pour se battre. Oui, oui. Il a bien penser à se battre mais malheureusement, il y aurait trop de témoins à faire disparaître. Le publique est omis présent ce soir. Alors d'accord, ces drôles de gars ne font que leur travail, le spectacle, c'est leur vie. Mais ils sont sacrément flippants. Même Joyce est mal à l'aise. Pourtant, elle est du genre indifférente à ce genre d'apparition. Et là, elle lui réclame une téléportation.


"Bah... disons que là, j'ai pas suffisamment récupérer..."

De Terrae à Chicago, un allé retour, il fallait dire que c'était un long trajet pour un téléporteur du rang Etoile. Et oui, il a aussi des limites. Vivement qu'il devienne Master tiens! Du coup, se rendant compte qu'ils ne pourraient pas s'en sortir aussi bien que la dernière fois, Ys les provoqua du poing.

"Oh! Cassez vous les demeurés!! Sinon je vais devoir vous péter les rotu-"

S'interrompant soudainement, les hommes se mirent à réagir. Mais comme le Tonnerre l'attendait. Ils imitèrent des mouvements dans le vide; On aurait dit des mimes. D'un air blasé, Ys les fixe.

"Ok... ils sont encore plus atteints que je ne l'aurai crus..." Murmura-t'il à l'intention de Joyce "A mon signal, on se barre!"

D'un coup, Ys pointa du doigt vers les cieux et s'écria haut et fort que les intermittents du spectacle observent dans la direction qu'il montrait:

"REGARDEZ!! JEAN CLAUDE VAN DAMME QUI FAIT LE GRAND ECART!! IL EST TROP AWARE!!"

Et tandis que certains détournent du regard, sans cris égard et sans perdre une seconde, Ys trompe leur vigilance. Il attrape sa sœur par les jambes, la fait basculer, et le voilà en train de porter la blonde par dessus son épaule tel un sac à patates. Il court et vint même à bousculer un gars déguisé tout en prenant soin de lui écraser le visage (ou le masque). Ouais bah il n'a pas le temps de faire dans la demie mesure.
Certains se rendent compte de la supercherie et constatant leur ami piétiné, certains se mettent à les poursuivre. A vive allure, Ys traverse la foule.
Il y une parade et énormément de monde. Mais Ys arrive à se faufiler. Il n'a pas le choix, pour semer les colleurs, il traverse même la parade.
Et en contournant l'un des chars, ils disparaissent des regards en grimpant sur l'un d'eux.

Essoufflé, il repose sa sœur. Elle n'est pas lourde, mais le fait de devoir courir ainsi et vite, il suffoque. Portant sa main au torse, il se laisse tomber contre les faux murs du char et tente de reprendre sa respiration.


"Putain... T'as raison... Faut vraiment que j'arrête la clope...."







Spoiler:
 
 

Un retour aux sources /Feu-follet/

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 3Terrae, Une nouvelle ère commence... :: L'Institut Terrae.
 :: Sous-sol de l'école.
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant