Terrae, Une nouvelle ère commence...

Partagez | 
On m'voit, on m'voit plus. ••• Pandora ♥
Lun 15 Mai 2017 - 22:34
avatar
Féminin

Messages : 1140
Date d'inscription : 08/01/2011
Age : 21
Emploi/loisirs : Travailler à l'hôpital et bosser mes cours... C'est ça les études de médecine !
Humeur : Vous voulez la version longue ou la version courte ?

Bien, très bien, je suis parfaitement calme. La dernière fois que j'ai atterri à l'hôpital ici, après mon combat contre Huo, j'ai déjà cru que j'allais devenir folle... Mais là, on ne m'avait pas punie comme une fichue gosse de trois ans qui a fait tomber un vase. On me retient ici contre mon gré, je n'ai même pas le droit de me balader dans les couloirs sans ête accompagnée !! J'ai déjà tenté de trouver une parade, tenté de faire comprendre à mon infirmière que je voulais aller voir Mitsuki pour lui parler, et celle-ci m'a simplement répondu "Non, désolée, tu ne peux pas quitter ta chambre...". Je ne peux pas quitter ma chambre. Très bien. ... Non, en fait. JE NE SUIS PLUS UNE GAMINE.

"Vous vous êtes battues comme des gosses, alors vous êtes punies comme des gosses."
Dans l'idée. C'est magnifique.

Ça me rend complètement folle. J'ai des cours à réviser. La nourriture est absolument dégoûtante. Mon lit me manque. J'ai vraiment le cafard.

Déjà que j'ai dû subir les regards réprobateurs et inquiets d'Huo et Allen... Je suis obligée de demander à Huo de me ramener les livres dont j'ai besoin. Mes consultations prennent du retard. Mes cours aussi. Je ne vais pas me retrouver à sauter de joie parce qu'on m'autorise quelques vacances, sachant que ce sera PIRE à mon retour. Clairement, elles veulent que je saute par la fenêtre, il n'y a pas moyen. Déjà que j'ai des bandages partout, j'ai encore l'impression d'avoir chaque os de mon corps cassé en deux. Et pourtant, mes pouvoirs font un sacré travail de ce côté-là, malgré la fatigue qui freine le processus...

D'accord. Nous n'aurions pas dû nous battre. Nous n'aurions pas dû. Je n'aurais pas dû lui parler sur ce ton, nous n'aurions pas dû nous mettre en colère. C'est de ma faute. Je bouille toujours, mais je sais que nous sommes en tort elle et moi. Pour autant... Pour autant, je ne sais pas quoi faire.

Frustrée de n'avoir pu parler à personne aujourd'hui, et ayant relu pour la troisième fois les cours qu'Huo m'a ramenés la veille, je tourne le nez vers la fenêtre. Puis cligne des yeux. Il ne me faut que quelques secondes pour m'extraire de mon lit et de longues minutes de plus pour m'habiller - j'ai mal partout, c'est affreux… Je ne suis pas immortelle, moi.

J'ouvre la fenêtre et glisse un regard derrière moi. Tant pis, hein ! Je me laisse tomber dans le vide, volant de manière vaguement discontinue, comme un renne saoûl. Finalement, j'essaie de repérer une petite rue proche de la bibliothèque où atterrir... mais une fille dépasse le bâtiment pile quand j'allais m'y arrêter et je manque de lui rentrer dedans, toujours en pleine lévitation.

—Wohhh !

Je réatterris sur mes jambes juste avant de lui rentrer dedans et interpose mes mains sur ses épaules pour m'appuyer et m'empêcher de lui tomber dessus. Je recule immédiatement et relève mes mains, grimaçant à cause de mes mouvements.

—Excuse-moi, je voulais pas te bousculer, je t'avais pas vue... C'est, euh... J'avais besoin... puis je m'interromps et écarquille les yeux. Ahhhh merde merde merde ! Cache-moi ! je continue en la tirant avec moi dans la ruelle pour me planquer derrière, alors que j'aperçois Norah passer dans sur la rue principale.

Et je cache mon énergie dans le même temps. Si elle me trouve-là, ça va barder...
Voir le profil de l'utilisateur



Je vole en #F54759
Revenir en haut Aller en bas

Mar 16 Mai 2017 - 3:42
avatar
Féminin

Messages : 21
Date d'inscription : 13/05/2017
Age : 26
Emploi/loisirs : Musicienne
Humeur : Musicale !

Ca doit faire une petite semaine que je suis ici, et je n'ai encore parlé à personne, à part à la psy le jour de mon arrivée. En revanche, j'ai beaucoup écouté les conversations dans mon dortoir, où il est question de "pouvoirs" la plupart du temps. Je me demande bien ce qui se passe ici, j'aurais peut-être du écouter un peu plus attentivement la fille qui est venue me chercher... Je n'ai pas retenu grand chose si ce n'est que cet endroit s'appelle "Terrae" et qu'il s'agit d'un institut pour "personnes spéciales". Je me demande bien ce que ça veut dire déjà ça, "spécial". De quelle manière ? Oh bordel, si ça se trouve on m'a enfermée à l'asile en fait ?! Je commence à paniquer en remuant dans mon lit.

Non, du calme Pandora. Dans un asile, je n'aurais pas le droit de me promener aussi librement qu'ici. Puis il n'y a pas d'infirmières, pas de médecins, pas de tarés en train de hurler ou de mecs hagards en chaise roulante. Tout va bien, je suis juste... Je ne sais pas trop en fait, mais ça n'a pas l'air trop mal (à part les dortoirs, sérieux j'ai une tronche à faire des soirées pyjama ?)

Prise d'un élan soudain, je me lève et me prépare en vitesse pour sortir. J'attache mes cheveux négligemment avant d'attraper mon sac et de quitter le dortoir, direction : la bibliothèque ! Bah oui, quoi ? C'est sûrement le meilleur endroit pour en apprendre plus sur cette fameuse "Terrae". Je pourrais aussi tout simplement demander à quelqu'un... Mais en fait, non. Je préfère un livre, ça ne pose pas de questions, ça y répond juste !

Je traverse le village jusqu'à un grand bâtiment qui devrait être la bibliothèque (à moins que je ne me sois complètement plantée avec le plan...). Je tourne à l'angle d'une rue, et là, bam, une petite brune me rentre dedans. Non, plus exactement, elle me tombe dessus. Enfin, elle ne s'est pas étalée sur moi non plus, elle s'est juste rattrapée à moi comme à un poteau, mais ce que je voulais dire, c'est qu'elle est venue d'en haut et pas d'en face ! Qu'est ce que c'est que ce bordel ?

Je la regarde sans rien dire alors qu'elle s'excuse, les sourcils froncés, hésitant toujours sur l'attitude à adopter.  Taper une crise d'hystérie ne me semble pas la meilleure chose à faire (même si, putain, elle était en train de voler alors il y aurait de quoi ! Disons que d'un coup, les discussions du dortoir prennent tout leur sens.) Ceci dit je ne suis pas sûre de pouvoir me la jouer décontracté', normal, tranquille, vous voyez le genre quoi. C'est quand même trop énorme !

J'ouvre la bouche pour lui répondre, quand soudain elle m'attrape par le bras et me tire plus en avant dans la ruelle, se cachant derrière moi.

"Eeeeh"

C'est sorti tout seul, vu que j'avais la bouche ouverte ! Puis bon, ça ne se fait pas de prendre les gens par surprise comme ça ! La jeune femme reste un moment immobile, cachée dans mon ombre. Et moi ? Moi je ne fais rien, j'attends la suite parce que là pour le coup, je suis complètement larguée. Je finis par me racler la gorge après quelques minutes.

"Hum... J'ai droit à une explication ? Et puis, je ne voudrais pas dire, mais j'ai l'air super suspecte plantée là au milieu de la ruelle. Y'a mieux pour se cacher."
Voir le profil de l'utilisateur


Dernière édition par Pandora Lee le Jeu 18 Mai 2017 - 11:40, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

Mer 17 Mai 2017 - 17:36
avatar
Féminin

Messages : 1140
Date d'inscription : 08/01/2011
Age : 21
Emploi/loisirs : Travailler à l'hôpital et bosser mes cours... C'est ça les études de médecine !
Humeur : Vous voulez la version longue ou la version courte ?

De deux choses l'une : soit je suis poissarde, parce que tomber littéralement sur une novice pile le jour où je ne fais pas attention à ne pas les traumatiser ET sur Norah alors que je cherche à la fuir, je ne me l'explique pas autrement, soit c'est juste le karma qui a décidé de se venger sur moi. Oui, j'ai été une mauvaise fille, c'est bon, j'avais compris...

Alors que Norah s'éloigne, je glisse un oeil dans la rue principale et soupire de soulagement. Je peux donc me redresser lentement, pour ne pas risquer de me faire davantage mal, puis déplace mon regard jusqu'à la personne qui m'a cachée. Ah, euh, oups ?

J'étire un sourire grimacé, embarrassée de la tournure des événements.

—Mais non, tu n'as pas l'air suspecte du tout...

À peine, quoi ! Je m'éclaircis la gorge moi aussi pour tenter de retrouver contenance.

—Je me suis légèrement enfuie de l'hôpital pour aller chercher un livre, et elle, c'est une de mes amies qui est aussi l'infirmière de Terrae, alors... Si elle me voit dehors, au mieux elle me tire jusque dans ma chambre pour m'y enfermer, au pire elle fait de ma vie un enfer. Et c'est pas vraiment le genre de collègue qu'on a envie de se mettre à dos… je toussote.

Cette fois, je me passe une main sur la nuque et lâche une nouvelle grimace. Je dois pas avoir l'air fine, avec tous mes bandages, hein... Heureusement que c'est pour m'empêcher de trop bouger, hum.

Un coup d'oeil derrière moi, devant, dans la rue, pour vérifier que personne n'est là...

—Bon du coup, désolée hein, je voulais pas te déranger, mais c'est sympa de. De m'avoir cachée ? Je suppose.

Ouais, je sais pas si j'étais spécifiquement cachée, mais bon... J'aurais vraiment pas aimé qu'on m'enguirlande encore pour me repunir dans ma chambre. On dirait que j'ai dix ans quand je dis ça...

Je jette un oeil sur mon portable. M'ouais, je devrais avoir un peu de temps avant qu'on ne vienne me chercher dans ma chambre.... Et au pire, je peux toujours rentrer chez moi et faire comme si de rien n'était, c'est pas trop mauvais comme idée !

—Bref, si tu as besoin de rien, j'ai ce bouquin à chercher...

Fuite.
Voir le profil de l'utilisateur



Je vole en #F54759
Revenir en haut Aller en bas

Jeu 18 Mai 2017 - 11:40
avatar
Féminin

Messages : 21
Date d'inscription : 13/05/2017
Age : 26
Emploi/loisirs : Musicienne
Humeur : Musicale !

La jeune femme finit par se redresser après avoir vérifié que la voie était libre, et me sourit d'un air gêné. Pas suspecte du tout, non, à d'autres. Enfin bref, de toute façon il n'y a plus personne à part elle et moi maintenant. Elle m'explique ensuite qu'elle s'est enfuie de l'hôpital pour aller chercher un bouquin. Ah ben oui, normal, tout va bien. Je remarque alors seulement tous ses bandages, c'est vrai qu'elle n'a pas l'air de première fraîcheur, elle n'aurait pas pu demander à quelqu'un d'aller le chercher pour elle, son livre ?

"Ah, d'accord. Mais ça va ? Je veux dire... On ne peut pas dire que tu aies l'air au top, sans vouloir te vexer..."

Ce n'est pas vraiment mon problème, mais bon, si elle est à deux doigts de tomber dans les pommes dans mes bras, j'aimerais autant le savoir. Elle n'a pas l'air bien solide, et ses mouvements sont un peu lents quand même... Je ne sais même pas où est l'hôpital d'ailleurs. Parce que si ça arrive, il faudrait quand même bien que je fasse quelque chose, je ne pourrais pas la laisser inconsciente par terre. Pas que je déborde d'altruisme, mais il y a des limites quand même.

Je finis par remarquer les lèvres de la jeune femme bouger, ce qui me sort de mon délire. Et voilà, j'ai encore raté un épisode. Je secoue légèrement la tête, histoire d'être sûre que mon cerveau soit bien reconnecté, avant de me racler la gorge.

"Hum, excuse-moi j'ai perdu le fil. Tu disais ?"

Grande classe, genre "salut, je ne t'écoute pas du tout". En fait, on pourrait très bien en rester là, je suis occupée, elle est occupée. Le fait qu'on aille au même endroit n'est qu'un détail - même si ce serait bizarre de partir chacune d'un côté différent, du coup. Et le fait qu'elle ait réussi à piquer ma curiosité n'est qu'un autre tout petit, minuscule détail. N'ouvre pas la boîte, Pandore...

"Au fait, hum, comment dire. Tu voles ?"

Eh merde, trop tard.
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas

Sam 27 Mai 2017 - 0:28
avatar
Féminin

Messages : 1140
Date d'inscription : 08/01/2011
Age : 21
Emploi/loisirs : Travailler à l'hôpital et bosser mes cours... C'est ça les études de médecine !
Humeur : Vous voulez la version longue ou la version courte ?

Tout va bien. Norah est passée, elle ne m'a pas vue, je ne vais pas mourir prématurément, tout va bien. Je suis bien contente de pouvoir relâcher un peu la pression, d'autant qu'à force de me crisper, mon corps me fait d'autant plus mal... Si mes pouvoirs de guérisseuse agissent, ça ne veut pas dire qu'ils sont surpuissants... J'ai juste de la chance de ne rien m'être cassé. (Et la chance d'avoir une assez bonne constitution...) Disons que c'est surtout les organes vitaux et la peau elle-même qui ont eu du mal…

Une moue se glisse sur mon visage quand la jeune femme en face me le fait aimablement remarquer. Non, sans blague, j'étais pas au courant...

—Euh. Rien d'intéressant ! Mais oui, oui, ça va, ne t'inquiète pas, j'ai déjà bien entamé le processus de guérison. Il faut juste que je dorme correctement, et avec quelques cachets d'anti-douleur, ça passe...

J'ai surtout passé suffisamment de temps alitée, merci. Petite toux discrète. En plus, c'est qu'elle m'écoutait pas ?... D'accord... ...

—Mais non, je vole pas...

Réponse au tac au tac, trop nulle ahah. J'ai une légère toux, embarrassée. Bien. Reprenons.

—Bon, d'accord, si, je volais, mais c'est une histoire compliquée... Personne ne t'a expliqué ...?

Je lui lance le regard le plus blasé du monde, me retenant de lever les yeux au ciel. Sérieusement, pourquoi je suis tombée sur une nouvelle pile le jour de son arrivée ? Non parce que généralement, au bout de deux jours, les gens finissent par être au courant à cause des bruits qui circulent dans les dortoirs, c'est obligatoire...

Un regard à gauche, un regard à droite.

—Bieen... Je veux bien t'expliquer, mais à une seule condition : la bibliothèque. Je peux pas rester dehors comme ça plus longtemps, j'ai pas envie qu'une des collègues me ramène par la peau des fesses…

Je lui fais un geste de la main et commence à claudiquer lentement vers le bâtiment, toujours sur mes gardes. Je pensais pas devenir paranoïaque comme ça...

—C'est quoi ton nom ? Moi c'est Aoi, je reprends en attendant de voir si elle me suit ou pas.
Voir le profil de l'utilisateur



Je vole en #F54759
Revenir en haut Aller en bas

Sam 3 Juin 2017 - 14:49
avatar
Féminin

Messages : 21
Date d'inscription : 13/05/2017
Age : 26
Emploi/loisirs : Musicienne
Humeur : Musicale !

Elle m'adresse une petite moue avant de me dire que tout va bien. Eh ben on ne dirait pas en tout cas ! Le processus de guérison... Mais de quoi elle parle ? Ca prend, genre, des semaines pour se remettre d'un accident grave... Elle en parle comme s'il suffisait qu'elle dorme un peu, une ou deux pilules et hop, emballé c'est pesé ! J'arque un sourcil mais n'ajoute rien, on va éviter de s'étendre sur le sujet...

Mon expression se renfrogne un peu et je croise les bras quand elle me soutient que "non, elle ne volait pas". Et moi, je suis aveugle, c'est ça ?

"Mais pourtant..."

J'ai à peine le temps de protester qu'elle toussote et m'avoue finalement que c'est vrai. Ah ben, il n'aura pas fallu la pousser beaucoup ! C'est à mon tour de me racler la gorge de manière embarrassée quand elle pose sur moi un regard complètement blasé.

"Hum... Eh bien, c'est à dire que... Je n'ai pas été hyper attentive à ce qu'on m'a expliqué le premier jour. Et après ça, j'ai bien entendu des bruits de couloirs mais... Je pensais qu'ils fabulaient, et... Bref, je suis à la ramasse en résumé."

Autant dire les choses comme elles sont. Il faudrait que j'apprenne à écouter un peu plus attentivement quand on me parle... Maiiiis c'est difficile pour moi aussi ! Déjà, ça me gonfle de base qu'on vienne me parler, du coup je n'écoute que d'une oreille... Et puis il suffit qu'une mouche vole à côté de moi pour que je perde complètement le fil de ce qu'on me raconte. C'est mal.

La jeune femme me propose de m'aider à rattraper mon retard, à condition d'aller à la bibliothèque. Je hoche doucement la tête, c'est vrai qu'elle a moins de chances de rencontrer quelqu'un qu'elle connaît là-bas qu'ici, au milieu de la rue. Et de toute façon c'est là que je voulais me rendre à la base... Je lui emboîte donc le pas, lentement. Ouais, c'est clair qu'elle a l'air d'aller super bien à la voir boitiller comme ça !

"Mmmh ? Pandora, enchantée. Il y a longtemps que tu es ici ?"

Tant qu'à faire, j'espère ne pas être tombée sur une autre newbie parce qu'elle ne risque pas de m'en apprendre beaucoup. Mais je ne sais pas trop pourquoi, j'ai l'impression qu'elle a de l'expérience cette fille. Tant mieux, tant mieux !

Je me demande vaguement si je suis sensée lui faire la conversation, ou si ça lui va de marcher en silence. La bibliothèque n'est pas très loin de toute façon. Et puis je ne sais pas bien quoi lui dire, je n'ai jamais été douée pour parler de la pluie et du bon temps.

"Tu venais chercher quel livre ?" je lui demande tout de même.
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas

Mer 7 Juin 2017 - 16:03
avatar
Féminin

Messages : 1140
Date d'inscription : 08/01/2011
Age : 21
Emploi/loisirs : Travailler à l'hôpital et bosser mes cours... C'est ça les études de médecine !
Humeur : Vous voulez la version longue ou la version courte ?

Heyyy qu'elle ne me regarde pas comme ça, je n'y peux rien ! Les gens à qui je dis que je vole directement me prennent pour une folle ou me crient dessus parce que je leur ai fait peur. Ca ne donne pas très envie de dire la vérité, tout de même. Un peu de compréhension que diable ! Enfin. Au moins, je suis fixée sur la demoiselle. J'étire un sourire un peu rassurant - j'espère - à l'attention de la novice. Je secoue la tête et ai un geste de la main pour lui signifier que ce n'est pas grave. Après tout, ne nous attardons pas dessus, il y a toujours le temps de rattraper tout ça. Et puis, nous ne sommes pas intransigeants non plus !

Soulagée de voir qu'elle me suit lorsque je me déplace vers la bibliothèque, je lui relance un sourire.

—Humm, plutôt, oui ? Ca fait plus de six ans maintenant. Je suis Master aussi, techniquement…

"Techniquement" parce que là, je suis au chômage technique et punie comme une élève. Donc je sais pas si c'est une très bonne idée de me présenter sous ce titre… Enfin bon, tant pis ! Une fois passée la porte de la bibliothèque, je me sens déjà plus sereine, dans un environnement que je connais bien et dans lequel je suis à l'aise.

—C'est pour mes études de médecine, je réponds lentement, regardant malgré tout autour de moi pour scruter les auras présentes. Je suis à la fac, en fait, je ne suis pas prof. Mais j'étudie pour travailler à l'hôpital, alors si tu te blesses, tu devrais me croiser là-bas !

Puis je lui montre mes bandages d'un air dépité.

—Je me suis ba-... enfin, blessée récemment, je corrige. Du coup pour le moment, c'est moi qu'on soigne.

Je lui fais encore signe de me suivre et baisse le ton lorsque nous dépassons le hall pour entrer dans l'atmosphère feutrée et silencieuse de la bibliothèque. Je mets un peu plus de temps à me déplacer que je ne le voudrais, mais je n'ai pas d'hésitation en choisissant ma destination parmi les étagères.

—Pour expliquer rapidement, les personnes ici ont des pouvoirs. Je suis air, donc je contrôle l'air - logique, en gros. Mais je suis guérisseuse, aussi. Je peux soigner les autres avec des appositions de mains sur le corps, et me soigner moi-même. C'est pour ça, je souris. Si tu veux un livre pour étudier un peu l'histoire de Terrae, il y en a quelques uns à disposition, écrits par d'anciens ou actuels Masters. Mais ça me va aussi de répondre à tes questions si tu en as, de toute manière je n'ai pas grand-chose à faire de plus...
Voir le profil de l'utilisateur



Je vole en #F54759
Revenir en haut Aller en bas

Jeu 29 Juin 2017 - 14:26
avatar
Féminin

Messages : 21
Date d'inscription : 13/05/2017
Age : 26
Emploi/loisirs : Musicienne
Humeur : Musicale !

HRP : voilààà je suis de retour ! (Pour vous jouer un mauvais tour ah ah ah)

La jeune femme me sourit et me signifie d'un geste que ça ne fait rien. Après tout, je suppose que je ne suis pas la seule novice à être larguée... Cette histoire de pouvoirs et tout, c'est un peu perturbant... Oui bon, d'accord, moi je suis juste perdue parce que je n'ai rien écouté, mais le résultat est le même, hum.

Marchant toujours à sa suite, elle me dit être ici depuis plusieurs années et être Master. Mh, intéressant, intéressant... C'est quoi en fait, un Master ? Bon, on ne va peut-être pas commencer tout de suite avec les questions chiantes... Je me contente de hocher la tête pour lui signifier que je l'écoute toujours.

Je hausse un sourcil lorsqu'elle me parle de ses études de médecine. Eh bien, rien que ça ! J'avais fait 3 ans d'études et ça m'avait déjà semblé une éternité...

"Eh ben... T'es bien courageuse ! Tu en as encore pour longtemps ?"

Je laisse échapper un léger rire à sa remarque. Effectivement, il semblerait que ce soit elle qui ait besoin de soins pour le moment ! Quoi que, je trouve qu'elle se débrouille pas trop mal pour quelqu'un emballé dans 3 kilos de bandages.

Je la suis dans les rayons de la bibliothèque, écoutant ses explications. Court et efficace, exactement ce qui me convient. Ca m'a l'air assez simple au final - si on accepte sans faire de crise de nerf que le fait que les pouvoirs existent quoi. Ah tiens, revoilà qu'elle parle de Masters... Je toussote légèrement, quand même un peu gênée de lui faire perdre son temps. Disons plutôt distraction, c'est moins dégradant pour moi.

"Je pense prendre un livre pour être sûre d'avoir bien tout capté, mais j'ai quand même une ou deux questions qui me viennent à l'esprit..."

Je marque un temps d'arrêt pour m'assurer que ça ne la dérange pas (trop) si je lui pose mes questions. Bon, je ne compte pas non plus virer en mode moulin à parole - ou plutôt moulin à questions, ahah.

"Bon, que tu sois air et que du coup tu contrôles l'air, c'est logique en effet. Mais guérisseuse, c'est quoi le rapport ? Et puis, en fait je dois t'avoue que je ne sais pas à quoi correspond le titre de Master..."

Et on va s'arrêter là pour le moment hein. Lui laisser le temps de répondre avant de la noyer de question, ça me semble une bonne idée, non ?
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas

Jeu 6 Juil 2017 - 17:59
avatar
Féminin

Messages : 1140
Date d'inscription : 08/01/2011
Age : 21
Emploi/loisirs : Travailler à l'hôpital et bosser mes cours... C'est ça les études de médecine !
Humeur : Vous voulez la version longue ou la version courte ?

Encore pour longtemps... Si on considère que ces études sont longues, oui, j'en ai pour un bon bout de temps, croyez-moi. Sa question me tire un regard blasé, et je tourne la tête vers elle pour l'observer. Hmng.

—Oui, encore longtemps... J'en suis à ma troisième année seulement. MAIS c'est deux ans et demi de passés, déjà ! Il faut voir le bon côté des choses !

Oui, là, c'est le moment où j'essaie désespérément de faire croire que ma vie est trop bien alors qu'en fait je suis obligée de me faire des plannings et limite de devoir quaser des rendez-vous pour savoir quand je peux voir mes amis. C'est bien, c'est beau, faites médecine, vous ne le regretterez pas !

Pendant que nous nous promenons dans les rayonnages, je lui explique rapidement de quoi il est question au sujet des pouvoirs. Bon, je sais que je suis relativement concise, mais visiblement, elle aimerait davantage de précisions. Pourquoi je fais ce job, vous me le rappelez ? Parce que "blablabla ça va combler mon Vide et blablabla" ? Ouais, nice, j'adore. Déjà que j'ai dû ramper pour retrouver mes pouvoirs qu'ils m'ont lâchement confisqués après mon combat contre Mitsuki, moi je dis, c'est pas juste. Aucun avantage. Enfin au moins, on est relativement payés. (Et encore, je vous dis pas combien, vous comprendriez pourquoi je pense qu'on nous esclavagise !)

—Hmmm... Pour résumer simplement, on a deux pouvoirs : une affinité, donc l'élément, qui est déterminé par notre caractère, et le second, le pouvoir complémentaire, qui dépend de la lune ou du soleil. Disons qu'à ce niveau-là, il n'y a pas forcément de logique, ou bien la logique est propre à chaque individus... Je pense que les pouvoirs choisissent ce qui nous convient le mieux, même si on pense le contraire pendant un temps. Ils sont nous, après tout.

J'arrive devant l'étagère que je désire voir et prends quelques secondes pour chercher le livre dont j'ai besoin, après avoir fait un signe à Pandora. Pour autant, je ne me détourne pas et préfère observer les autres titres.

—Sinon, les Masters sont ceux qui maîtrisent parfaitement leurs pouvoirs - normalement, ahah (lol). Enfin, c'est le rang maximum si tu veux. Tu es novice ; ensuite il y a initié, ceux qui apprennent à utiliser leur pouvoir, étoile, qui les maîtrisent mieux déjà, et ensuite masters.

"En gros on est censés être un modèle pour vous, vous dire que la vie est trop bien trop belle, mais au final on est juste aussi cons que vous puisqu'on est super puissants mais qu'on se met sur la gueule entre nous."
...

—... Ceux qui s'occupent de Terrae, en gros. C'est chez nous qu'il faut aller s'il y a un problème. La salle de repos des Masters et la salle de réunion est au 5e étage, à l'institut, si tu as besoin de quelqu'un une fois. C'est là qu'on t'appellera pour ton initiation si tu décides de rester.

C'est bon, j'ai été gentille, je lui ai pas fait peur. Vous voyez. Je ne suis pas si en colère contre Hideko.
Voir le profil de l'utilisateur



Je vole en #F54759
Revenir en haut Aller en bas

Jeu 17 Aoû 2017 - 15:35
avatar
Féminin

Messages : 21
Date d'inscription : 13/05/2017
Age : 26
Emploi/loisirs : Musicienne
Humeur : Musicale !

[HRP : promis, cette fois je ne m'enfuis plus ahah, je suis rentrée de vacances définitivement :D]

Je fais une petite grimace quand elle me dit qu'elle n'est qu'à sa troisième année. "Plus que" quatre... Ou plus ? En tout cas, elle a l'air blasée elle aussi à l'idée d'en avoir encore pour une siècle.

"Je te souhaite bien du courage ! Moi je me suis arrêtée à trois ans, ça m'a suffi..."

Ahah, ouais bon, je ne suis pas du genre scolaire hein. J'ai fais des études parce qu'il fallait en faire et voilà... Encore que ça ne me servira sans doute jamais à rien, mais bon.

Aoi se lance ensuite dans des explications un peu plus complètes concernant les pouvoirs. Je l'écoute attentivement, hochant la tête de temps à autre pour lui signifier que je suis ce qu'elle raconte. En gros ça nous tombe dessus et ils n'ont pas trop d'explication, bien, hum.

"Tu aurais un livre à me conseiller là dessus ? Je veux dire, les différents pouvoirs liés aux affinités, tout ça. Je ne m'attends pas à ce que tu m'en fasses une liste là maintenant..."

Ce serait chiant pour elle de tout énumérer, et de toute façon ça ressortirait aussi vite que c'est entré. J'ai besoin d'un support papier pour mémoriser quelque chose.

Elle enchaîne ensuite en me parlant des Masters, et des différents "grades" présents ici, suivant notre maîtrise des pouvoirs, apparemment. En gros, elle est en haut de l'échelle quoi, à l'opposé de moi hein. En fait, ça fait un peu partie de son boulot de m'expliquer le fonctionnement de l'institut, non ? Parce bon, elle n'a pas non plus l'air enchantée de me faire son laïus.

"Eh bien... Merci pour les éclaircissements... Ah, juste encore une question, ça prend longtemps avant d'être initié ? Parce que bon, du coup... Moi je suis là et je ne fais rien, en gros."

Ouais, en résumé, à part traîner dans les couloirs, ma vie n'est pas très palpitante en ce moment ! Je n'ai plus de cours, et je ne travaille pas, du coup... Tiens, en parlant de ça.

"Est ce qu'il y a moyen de trouver un job ici ? Je veux dire, y'a pas mal de boutiques au village, ce sont des résidents qui y travaillent ? Si je décide de rester, faudra bien que je trouve une occupation..."

Parce que glander comme ça tout le temps, c'est assez pénible.
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas

 

On m'voit, on m'voit plus. ••• Pandora ♥

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1Terrae, Une nouvelle ère commence... :: Terrae Village. :: Bibliothèque.