Partagez | 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
On a deux points communs: l'alcool et une nana dingue (PV Huo)
##   Lun 22 Mai 2017 - 0:00

Personnage ~
► Âge : 24
► Doubles-comptes ? : Renji et Akito
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 2236
Date d'inscription : 13/10/2013
Emploi/loisirs : En infiltration.
Humeur : J'ai pas, pioches!

Depuis quelques jours, Ys était séparé de Mitsuki. Cette dernière dut rester à l’hôpital suite à sa dispute avec Aoi. Enfin dispute, si l'on peut dire. C'était une folie plutôt!
Ys avait eu du mal à concevoir qu'elles puissent en venir jusqu'aux mains pour pas grand chose.
Il n'en voulait pas pour autant à Aoi. Certes, il ne supportait pas voir sa compagne dans un tel état, que se soit physique ou mental. Mais il lui restait un gout amer. Mitsu avait du faire recours à sa greffe, ce dont il refusait qu'elle utilise. Mais pour l'heure, il devait ravaler cette vieille colère.

Et qui dit mieux qu'un coup dans le nez? Après tout, c'était pas comme si Mitsuki allait l'engueuler une fois rentrer... Hahahah! Allez, c'est bon, il est temps de boire pour oublier. Ou plutôt, pour faire passer le temps. Parce que même si le travail est long, les entraînements durs, les soirées restent longues. Il aura tout de même essayer de voir du monde mais après avoir embêter les mêmes personnes, il allait finir par se faire jeter. Cette fois, il choisit tout simplement le bar du coin.

L'ambiance est tranquille. Il n'y a pas foule. Assit au comptoir, Ys boit sa bière tranquillement. C'est décidé, il allait se mettre une mine et tant puis s'il dort dehors.
Il en était déjà à sa troisième quand, avalant une gorgée, son regard s’attarde sur une silhouette assisse de l'autre côté du comptoir.
Non il ne vient pas de croiser le regard d'une femme somptueuse bande de pervers! C'est juste...


"Toi?"

Ouais, il reconnut Huo. Apparemment, il n'était pas seul à passer ses soirées difficilement. Bon, après tout, ils se connaissent sans se connaître. C'était juste parce que leurs femmes étaient amies (à l'époque?) qu'ils se connaissaient. Mais jusqu'ici, il ne l'avait jamais croisé en dehors de ce contexte. Bah, après tout, il y a un début à tout.
Le Tonnerre lui mit alors de le rejoindre et demanda au serveur une autre bière.


"Salut. T'es venu faire des photos? Genre un truc comme: les différentes couleurs possibles retrouvées dans le vomi d'un ivrogne?!"

Quoi? On peut bien rire de temps à autre.


##   Mar 30 Mai 2017 - 21:27

Personnage ~
► Âge : 27
► Doubles-comptes ? : Sarika Kapoor
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 1168
Date d'inscription : 17/10/2012
Age : 27
Emploi/loisirs : Photographe, fouineur, emmerdeur
Humeur : Ca va, ça vient... Et quand ça vient, ça va très bien~

Alors, ok je suis blasé. Bon j'étais un peu agacé aussi quand même. Genre, il s'est passé quoi ? Le trio de super copains il lui est arrivé quoi ? Qu'on se méprenne pas, Allen et Mitsu moins je les vois, mieux je porte. Mais c'est quand même bizarre que Mitsuki et Aoi se soit battues comme ça. C'était sérieux, c'était pas juste une petite dispute.

C'est pas non plus vraiment mes affaires mais elles ont fini à l'hosto quand même ! Une guérisseuse et l'autre immortelle c'est pas trop trop grave certes mais si elles en étaient à se taper dessus à ce niveau c'est que c'est grave. Mais je vais pas m'immiscer dans leur histoire, c'est une cause de divorce ce genre de truc je suis pas maso non plus. Surtout que bon de ce que j'ai compris la cause de la dispute a un rapport avec Allen donc nope. Je vais pas aller par là, terrain glissant, on oublie.

Donc, qu'est-ce que je fais au bar ? Je sais pas bien. Je tenais pas à me remettre une cuite si tôt après la dernière mais vu que Aoi est encore à l'hosto j'avais pas envie de rester tout seul ce soir. Donc une bière et je papote un peu avec le barman. Et là (c'est le drame, non je rigole), Ys m'aborde. Bon pourquoi pas.

— Oh, salut Ys.

Je rigole un peu. Je suis sûr que Ipiu trouverait ça super intéressant comme sujet d'article. Faut que je me note ça dans un coin pour lui proposer.

— On va dire que je fuyais la maison vide, je souris en coin. Et toi ? Tu fuis Mitsu ?

Remarque je le comprends, ça doit être épuisant à vivre H24 surtout si en ce moment elle est borderline comme j'en ai l'impression. Je pense que l'histoire avec les scientifiques y est clairement pour quelque chose mais on peut pas y faire grand chose à part attendre que ça se tasse.

— Sa bière est pour moi, je signale au barman.

Bah ouais, j'peux être sympa aussi parfois.


##   Mar 30 Mai 2017 - 22:32

Personnage ~
► Âge : 24
► Doubles-comptes ? : Renji et Akito
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 2236
Date d'inscription : 13/10/2013
Emploi/loisirs : En infiltration.
Humeur : J'ai pas, pioches!

S'installant à ses côtés, s'il devait passer sa soirée autour d'une bière, autant que se soit avec Huo. L'avantage dans cette pénible affaire, c'est qu'ils allaient enfin se découvrir sous un autre angle et sans l'intervention des filles.
Le Master lui offrit sa première bière, et d'un hochement de tête, le Tonnerre l'en remercia.
Il lui sourit alors que ce dernier lui donna les raisons de sa présence. Inutile d'être devin pour le deviner.
Au moins, ils avaient toujours ça en rapport. Cependant, on reproche très souvent aux garçons de se foutrent dessus et de laisser leurs copines sur le côté. Mais pour le coup, sur la touche, c'était eux.

Une fois assit et la bière en main, Ys vint trinquer avec son voisin tout en lâchant:


"C'est plutôt son absence que je fuis."

Un ricanement lui échappe. Pour sûr, depuis qu'elle séjournait à l’hôpital, c'était incroyablement calme à la maison. C'est presque flippant. Non mais c'est pas Balto qui allait y remédier, il boude dans son coin. C'est vraiment calme... Trop calme.
En y repensant, si Mitsu est bruyante, Aoi est l'inverse.


"J'y pense. Je vois une grosse différence depuis mais toi, Aoi est de nature calme. T'es pas trop dépaysagé?!"

Ce fut dit sur le ton de l'ironie évidemment. Il l'avait toujours vu sous cet angle. Ce pourquoi il ne la pensait pouvoir sortir des griffes et ce encore moins contre son amie. Non, cette guerre, il ne la comprend pas.

"Enfin on aura beau dire, mais on est sages, nous."

Soupire-t'il tout en remuant son verre. C'est assez frustrant de ne pas pouvoir régler cette histoire. Et se tenant aux côtés du Master, c'était à croire qu'ils n'y avaient aucun contrôle, ni l'un, ni l'autre.


##   Sam 3 Juin 2017 - 17:05

Personnage ~
► Âge : 27
► Doubles-comptes ? : Sarika Kapoor
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 1168
Date d'inscription : 17/10/2012
Age : 27
Emploi/loisirs : Photographe, fouineur, emmerdeur
Humeur : Ca va, ça vient... Et quand ça vient, ça va très bien~

Je sirote ma bière avec un sourire. Je connais pas vraiment Ys en soi, c'est un mec que je croise plus qu'autre chose. C'est le copain de Mitsu et il est là depuis pas mal de temps je crois mais on s'est jamais parlé sans nos copines. Pas l'occasion, je suppose. Ca a pas l'air d'un mauvais gars. Un peu fouteur de merde peut-être mais sympa. Un Tonnerre quoi.

— Ouais j'peux comprendre ça, je réponds.

La maison vide avec Aoi à l'hosto c'est pas super joyeux. Même si bon, la connaissant elle s'est surement déjà barrée de sa chambre pour aller faire un tour à la bibli et bosser. Ayez une copine qui fait médecine, franchement...

Je manque de m'étrangler avec ma gorgée de bière quand il enchaîne deux conneries. Alors déjà, Aoi et calme non. Elle est juste pas hyperactive ni impulsive mais elle est pas calme pour autant. Celui qui pense ça s'est juste fait piégé par son attittude de fille sage. Ma copine est un démon. Mais je l'aime hein ! Très fort ! Mais elle est terrifiante, déconnez pas.

— Je sais pas si "sages" est un bon qualificatif, je ricane. J'ai fini à l'hosto plus souvent qu'elle je crois.

Je termine mon verre, m'étire un peu avec un sourire en coin.

— D'ailleurs, je sais pas où t'es allé chercher que Aoi était calme. Bon, à côté de moi, j'imagine que ça peut donner cet effet. Mais si tu penses ça, c'est que t'étais pas là à ma Masterisation.

Je fais la grimace, soupire. Ouais nan, mauvaise idée de repenser à ça, haha. Pire combat de ma vie sérieusement. Jamais plus. Je redemande un verre au barman qui me lance un regard sceptique. Rho mais c'est bon quoi ! Je vais pas finir par terre cette fois. Je grommelle dans ma barbe et lui demande un cocktail soft finalement. Rabas-joie.


##   Mer 7 Juin 2017 - 23:00

Personnage ~
► Âge : 24
► Doubles-comptes ? : Renji et Akito
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 2236
Date d'inscription : 13/10/2013
Emploi/loisirs : En infiltration.
Humeur : J'ai pas, pioches!

HRP> désolé pour le retard! ^^'

Sirotant son verre, Ys apprécia la fraicheur de sa bière. Finalement, cette soirée se finira plutôt bien. C'était pas plus mal de se rendre ici et de tomber sur Huo. Il allait pouvoir le découvrir sous un autre angle et avoir enfin son avis personnel.

Jouant avec son verre, faisant danser le liquide, Ys relève son regard sur son voisin, laissant échapper à son tour un rire léger.

"Ouais mais personne ne pourra nous le contredire ce soir. Ce soir, nous sommes les bons."

Autant profiter de la situation. Il est clair qu'Ys n'est pas aussi sage que Mitsuki. En revanche, il en apprend 'avantage sur son voisin. C'est étrange, jusqu'ici, Huo lui avait toujours paru calme et distant. C'est idiot, mais sans l'appui des filles, il n'aurait probablement jamais échanger la moindre parole avec cet homme. Il ne s'est pas s'approcher de ces personnes qu'il juge froid aux premiers abords. C'est ainsi.
Mais désormais, tout semble bine diffèrent.

En revanche, tandis qu'il allume une cigarette, il s'interrompe lorsque son voisin l'intrigue. Aoi, pas aussi calme que ça? Sa Mastérisation, Ys ne s'y était pas rendu. A cette époque, il restait encore détaché des autres, de Terrae. Apparemment, il aurait manqué quelque chose de jouissif.
Reposant son briquet tandis que le Master recommande de nouveau, Ys reprit, un sourire en coin.


"Vraiment? J'aurai jurez que vous serez du genre à lire le journal près d'une cheminée, en robe de chambre et pantoufle. Un vieux couple quoi!"

Après tout, même s'il parait calme et distant, Huo est Feu. Les Feux sont réputés pour leur tempérament et leur réaction au quart de tour. Il faut toujours se méfier de l'eau qui dort.
Ceci dit, Ys se fit curieux et après avoir rejeter une bouffée de fumée, il reprit:


"T'as morflé....?"

Fit-il, en détournant son attention sur son voisin. Il attendit sa réaction, repérant le moindre de ses gestes. Après tout, il pouvait bien le détailler, le découvrir à sa guise.


##   Jeu 8 Juin 2017 - 18:22

Personnage ~
► Âge : 27
► Doubles-comptes ? : Sarika Kapoor
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 1168
Date d'inscription : 17/10/2012
Age : 27
Emploi/loisirs : Photographe, fouineur, emmerdeur
Humeur : Ca va, ça vient... Et quand ça vient, ça va très bien~

Je souris doucement, un peu amusé. Je ne sais pas grand chose sur Ys au final, sinon rien. Je ne sais pas ce qu'il était avant d'arriver à Terrae ni ce qu'il faisait. Je ne sais pas non plus grand chose sur ce qu'il fait ici. Je crois me rappeler vaguement qu'il bosse comme serveur ? Ou cuisinier ? Il travaille au resto en tout cas. Pour un Tonnerre il a pas l'air spécialement survolté. Quoi qu'Aaron l'est pas tout le temps non plus.

Je sirote mon deuxième verre lentement. Un peu trop sucré à mon goût. J'aurais dû lui demander une autre bière. Je fronce un peu le nez quand il s'allume une cigarette. Non, damn. J'avais dit que j'arrêtais de taxer des clopes aux gens. C'est pas parce que j'aurais des raisons de recommencer à fumer qu'elles sont bonnes. En plus je sais qu'Aoi aime pas ça.

Je rigole doucement quand il évoque son image de vieux couple. Pas trop notre style non. On peut peut-être donner cette impression de loin mais c'est parce qu'on règle nos histoires en privé. Enfin, en général. Après on a commencé en se battant, vous vous attendiez à quoi ? Une relation paisible. Haha, pas tellement.

— Tu peux le dire comme ça.

Je soupire, termine mon cocktail sans alcool et redemande une bière. Je peux pas parler de ça sans un verre là, faut pas déconner.

— A ce moment-là, Aoi était tellement à fond dans ses études qu'on se voyait presque plus. On s'est disputé assez violemment à propos de ça. On était en froid quand je suis passé Master et je l'ai choisi dans l'Arène. Je grimace un peu. Dire que ça s'est mal passé est un euphémisme.

On s'est promis de plus jamais se battre sérieusement depuis. C'était juste affreux quelque soit le point de vue. De toute façon si on le refaisait maintenant je crois qu'on détruirait l'Institut. Haha.

— Je peux te piquer une taffe ?


##   Jeu 8 Juin 2017 - 21:31

Personnage ~
► Âge : 24
► Doubles-comptes ? : Renji et Akito
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 2236
Date d'inscription : 13/10/2013
Emploi/loisirs : En infiltration.
Humeur : J'ai pas, pioches!

Jouant avec la cendre, la laissant tomber doucement dans le fond du cendrier, l'attention d'Ys fut d'autant plus porté sur Huo. Ses yeux rouges ne quittent pas sa cigarette qui se consume lentement. Il le sait, il devrait arrêter. C'est drôle. Mise à part Joyce, personne d'autre ne le force à s'arrêter. Mitsuki est très peu embêtante à ce sujet bien qu'elle lui ait déjà fais quelques remarques sur la quantité prise.
Mais si ce n'était pas sa petite amie qui posait problème, ce fut sa sœur.
Malheureusement, il est loin d'arrêter. Pas même sous les airs menaçants de la blonde.

C'est juste une occupation. Occuper les doigts. Mais il écoute. Peu à peu, il en apprend sur le couple qu'il croyait sage et calme. Un modèle en soit. Mais non. Il avait faux sur toute la ligne. Eux aussi ont connu les montagnes russes. N'importe quel couple certes, sauf qu'ici, on est à Terrae. Tout est quadruplé. Il était encore difficile de se l'imaginer à partir de ses dires. Il ne remettrait pas en doute les paroles du Feu. Bien qu'il ne le connaisse pas, il pouvait être sûr que ce dernier n'était pas du genre à mentir. Cependant, en y réfléchissant bien, il ne pouvait pas avoir tord.
Lorsque l'on sait avec quelle fureur les deux amies avaient combattus, on peut clairement croire en une Aoi différente de ce qu'elle laisse paraître.


"La choisir? Tss, t'as préféré régler le problème par la force. C'est étrange. Je ne pense pouvoir être capable d'agir de telle sorte."

A chacun sa technique. Pourtant, autrefois, régler les soucis par les poings ne l'auraient pas déranger. Mais avec Mitsuki, rien que d'imaginer cet acte lui laisser un goût amer. C'était comme si une force le retenait, comme si il était... apprivoiser.
Ce dernier perdu dans ses pensées, restera sur une énigme quand soudainement son camarade lui réclame une part du gâteau. Lui tendant le paquet, le Tonnerre lui lança sur un ton amusé:


"Sers toi plutôt. Soit tu prend, soit c'est rien. Une taf c'est pour les nanas."


Tiens, on aurait dit qu'il tentait d'arrêter. Il aimerait pouvoir céder à la tentation. Mais il n'y a pas de juste milieu. Ys ne saura pas non plus son bourreau. Après tout il est libre de choisir. Alors il laissa le paquet à disposition tandis qu'il relance une commande, cette fois, pour son ardoise.

"Tu pense que cette histoire va encore traîner?"


Reprit-il cette fois plus calme, pensif. Après tout, le déclencheur dans cette histoire, c'était Allen. Et il est surement en train de s'amuser avec Aria tandis que ses deux meilleures amies sont à l'hôpital et ce, par sa faute.
Avait-il conscience que par sa faute, il venait de briser une amitié?


##   Ven 9 Juin 2017 - 19:15

Personnage ~
► Âge : 27
► Doubles-comptes ? : Sarika Kapoor
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 1168
Date d'inscription : 17/10/2012
Age : 27
Emploi/loisirs : Photographe, fouineur, emmerdeur
Humeur : Ca va, ça vient... Et quand ça vient, ça va très bien~

C'est amusant comme on idéalise toujours les autres, leur relation, avant de les connaître. J'imagine bien que les gens qui ne nous voit que de loin peuvent penser qu'on est un super couple mais Aoi et moi… On a mis beaucoup de temps à en arriver là. Parce que je suis un peu macho, un peu poseur, pas mal égoïste, elle parce qu'elle a eu du mal à me faire confiance, qu'elle ne parle pas de ce qui va mal et parce qu'elle n'a pas confiance en elle. Ou tout du moins c'était le cas avant.

Là je ne sais pas quoi penser de nous, ne ce moment. On est fiancés, on habite dans la même maison, on a une relation stable. Seulement je sais que ce n'est pas aussi simple. Je ne lui dis pas toujours tout et je sais qu'elle non plus. C'est aussi normal mais le problème c'est que ce ne sont pas des petites choses. C'est Hong Kong, mes angoisses et mes peurs, c'est son père, la France et notre futur. Ce n'est jamais simple de se parler des choses importantes quand on a commencé une relation en se criant dessus pour communiquer.

— Non, je réponds. C'est pas question de force. J'ai fait ça parce que j'ai été trop lâche pour lui parler du problème.

Je souris cyniquement, sirote mon verre alors qu'il me propose son paquet de clope. Une ou rien hein… Non pas cette fois. J'essaye de pas reprendre alors pour une fois je vais être raisonnable. Je secoue la tête doucement pour signifier mon refus. Autant profiter de ma bière.

— Je pense que ça couve depuis longtemps et que ça ira mieux quand Allen et Mitsuki se seront compris.

Je souris en coin et allume une flammèche entre mes doigts avec laquelle je joue distraitement.

— J'suis pas expert en relations mais ces trois là on des choses à se dire et à éclaircir et Mitsuki est pas dans le bon état d'esprit pour ça depuis… Enfin depuis qu'on a décidé d'ouvrir Terrae aux psy.

Je soupire. Cette histoire a amené beaucoup trop de soucis à tout le monde. Et j'en veux aussi à Mitsu pour l'état actuel de Misao parce que je suis pas con au point de penser qu'elle y est pour rien.


##   Dim 11 Juin 2017 - 20:33

Personnage ~
► Âge : 24
► Doubles-comptes ? : Renji et Akito
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 2236
Date d'inscription : 13/10/2013
Emploi/loisirs : En infiltration.
Humeur : J'ai pas, pioches!

De force? Ouais c'est généralement l'option que choisis très facilement le Tonnerre. La lâcheté est à la portée de tous, et les trois quart du temps, on préfère relever les manches plutôt que d'en parler.
Ys se rend bien compte avoir louper un véritable spectacle. C'était leur manière aussi de communiquer. Il ne pourrait pas les juger pour ça. De toute manière, il n'était pas le mieux placer pour donner des conseils. Cependant, cette soirée lui aura permis de découvrir ce couple sous un autre œil.

Tirant quelques bouffées de cigarette, Ys reprend son paquet quand il vit bien qu'Huo renoncer. La tentation... Le pauvre, il devait vraiment se plier en doigt pour ne pas céder. Jetant un regard aux alentours, le bar se remplissait un peu plus, sans exagération. C'était le bar le plus tranquille et le plus tamisé du village. Ce qui pour une fois ferait parfaitement l'affaire.
Mais la voix l'interpelle, qu'Ys quitte les visages inconnus. Ses yeux rouges se posent sur son voisin. Un rictus lui échappe avant qu'il ne porte son verre aux lèvres.


"Mouais.... Je pense que leur relation va nettement changer."


Ils resteront amis et un jour, ils viendront à s'adresser la parole de nouveau. Mais il y aura toujours quelque chose de briser et généralement, une fois que le vase est fendue, on aura beau le recoller autant de fois, il restera fondu.
Et puis, Allen... Ys le sentait, il devrait à son tour lui adresser la parole. Il devrait régler ce problème.
Reposant son verre, le Tonnerre prit un instant avant de briser le silence.


"Je peux te demander quelque chose?"

Hésitant, il désirait cependant connaître une réponse. Huo est Master, il est aux réunions, il prend aussi des décisions et participe aux votes.

"Tu n'es pas obligé de répondre bien que ton silence suffira pour m'orienter mais..."

Calmement, son regard se posa sur le Master et il demanda:

"Puisqu'on est à parler du cas des psys, quel a été ton vote?"

Certes le cas d'Allen le préoccupe mais celui des psys est d'autant plus important. Surtout que cette fois, il obtiendrait un autre avis, celui d'un autre Master. Et pour une fois, quelque soit le sujet de la soirée, Ys fit preuve d'une grande patience et de calme.


##   Jeu 15 Juin 2017 - 20:32

Personnage ~
► Âge : 27
► Doubles-comptes ? : Sarika Kapoor
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 1168
Date d'inscription : 17/10/2012
Age : 27
Emploi/loisirs : Photographe, fouineur, emmerdeur
Humeur : Ca va, ça vient... Et quand ça vient, ça va très bien~

J'acquiesce avec un soupire quand il affirme que la relation de ces trois-là va changer. C'est clairement normal. Je pense qu'après ce qu'a vécu Allen c'est même logique mais Mitsuki semblait pas l'avoir compris. Les gens changent, ils évoluent et leur relations aussi. J'pense que ça fait parti du processus quand on grandit. Et honnêtement c'est un truc assez nul dans le fait de grandir. On dit que les adultes sont toujours tournés vers le passé, c'est surement pour ça. Cette volonté de rester à un âge où tout ce qui importe c'est notre propre bonheur, ça produit pas mal de nostalgie.

Je hausse les épaules quand il demande la permission de me questionner. Il est bien poli d'un coup. Je lui fais signe de continuer d'un geste vague. Le silence est souvent une bonne réponse mais l'interprétation qu'on en fait, pas toujours.

— Tu me poses cette question pour toi ou pour Mitsu ?

Je soupire doucement et me passe la main dans les cheveux, termine mon verre et le repose en réfléchissant à ma réponse. C'est délicat, en fait.

— J'ai voté pour qu'on intègre plus de personnels médicaux venant de l'extérieur, oui.

Je fais la moue. Ce vote, personne avait envie de le faire.

— J'vais pas t'expliquer ça dans les détails parce que ce serait long mais faut que tu comprennes. Les Masters… On a chacun notre point de vue et notre expérience et quand on doit prendre ce genre de décision on fait ça démocratiquement. Personne a plus de poids qu'un autre et on se connait tous. Ca veut dire qu'on sait qui vote quoi.

Essentiellement c'est surtout qu'avant une décision, on en discute et on cherche un compromis qui peut satisfaire le plus de personne possibles. Et après on vote.

— Tu peux me croire ou pas, mais ce vote, personne avait envie de le faire. On savait tous ce que ça impliquait pour Mitsuki, Aaron ou Hideko. Mais de mon point de vue c'était nécessaire. Ca a fait plaisir à personne et on a tous détesté ça mais il fallait en parler et régler la situation.

Etre Master c'est pas que des privilèges, c'est aussi pas mal de responsabilités quand on y repense.


##   Lun 19 Juin 2017 - 21:51

Personnage ~
► Âge : 24
► Doubles-comptes ? : Renji et Akito
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 2236
Date d'inscription : 13/10/2013
Emploi/loisirs : En infiltration.
Humeur : J'ai pas, pioches!

De ses prunelles de braise, Ys dévore le Master du regard. Il attend sa réponse, impatientèrent. Mais ce dernier, étrangement, prend le temps.
Et quand la voix de ce dernier s'élève, c'est de répondre tout d'abord par une autre question.
Ys ne répondit pas, il le fixe. Un rictus se glisse sur ses lèvres.
Elle était pour lui cette question. Mitsuki, il en connaissait déjà les détails et surtout dans quelles conditions elle avait plongé. Mais il fit un effort pour se laisser porter par ses pulsions.
Huo n'est pas son ennemi, c'est plus simple de se le répéter pour ne pas donner raison à cette colère.

Reportant son attention devant lui, Ys termina son verre d'un trait. Ce n'est pas plus mal, porter son attention sur une autre. Mais voilà qu'Huo lui répond, et ce, honnêtement. Il ne peut que saluer sa franchise à défaut de ne pas être satisfait de sa réponse.
Et étrangement, il l'écoute. Il est attentif, il n'émettra pas le moindre son. Et pourtant, rien ne le charme. Il ne voit en ses paroles d'une bande peureuse et découragée, à bout de souffle.


"Se connaître tous..."

Souffle-t'il tandis qu'un sourire ne se dessine doucement. Calmement, il écrase sa cigarette. La douce chaleur de la fumée s'échappe et lui frôle le bout des doigts. Son regard rouge se perd dans ces braises qui meurent l'une après l'autre.

"C'est drôle, j'ai l'impression que vous vous cherchez tous une excuse."

"Obligé". "Nécessaire". "Détester". "Démocratie". "Régler". Personne ne semble avoir aimer son vote. Une démocratie? Cela ressemble plus à une autocratie.
Faisant signe de la main, toujours posée sur le bar, le barman apporte quelques instants après deux verres de plus.
Portant son verre à ses lèvres, le Tonnerre donne à son tour sa franchise, sans tabou, sans modération.


"Vous semblez bien fatigués pour vous laisser bercer par de telles solutions. De mon point de vue, cela ressemble plutôt à de la lâcheté. Vous savez qui vote quoi, mais en dépit de vos connaissances, de vos passés, vous vous êtes affrontés et vous vous êtes trahis."

Le Tonnerre reprend paisiblement une gorgée. Il savoure la fraicheur de cette boisson qui glisse le long du gosier. Personne n'aura compter le nombre de verres, et malgré la chaleur de la pièce et des heures de fatigue, le Tonnerre ne ressentait en aucun cas l'ivresse des bars.

"Désolé, mais on aura beau sortir n'importe quelles excuses, mais je ne plonge pas."

Accoudé au bar, le jeune homme joue de son verre. Il admire le liquide tournoyer sauvagement dans son verre. Cette conversation n'aura jamais rien changer. N'importe qui pourrait se trouver sur sa droite, rien n'y changerait. Ceci dit, il en savait un peu plus sur Huo, une autre facette.
En parlant de facette, il y en aurait bien qui ne doit pas apprécier le vote.


"Je me demande bien ce que dirait Akira..."

Oh si, il le sait. Et il sait combien, s'il détenait encore ses pouvoirs, il aurait pu brûler Terrae.


##   Ven 23 Juin 2017 - 0:13

Personnage ~
► Âge : 27
► Doubles-comptes ? : Sarika Kapoor
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 1168
Date d'inscription : 17/10/2012
Age : 27
Emploi/loisirs : Photographe, fouineur, emmerdeur
Humeur : Ca va, ça vient... Et quand ça vient, ça va très bien~

Sa réaction me fait pas sourire. En fait, je vois très bien qu'il ne comprend pas et en soi c'est pas étonnant. Il a eu que le son de cloche de Mitsu qui est une fille certes intelligente mais butée et impulsive voire assez égoïste sur ce sujet. Je peux pas lui en vouloir sur ce point, c'est normal qu'elle réagisse comme ça. Sauf qu'en fait non. Parce que pour furieux et dégoûté qu'il était, Aaron a pas réagi de cette façon en fait.

Je resserre instinctivement ma prise sur mon verre avant de le relâcher pour éviter de le briser dans ma main. Je me sens insulté. Je suis insulté. Il est en train de dire que j'ai trahi la confiance de Mitsuki, d'Hideko, des personnes qui ont voulu que je sois Master parce qu'elles me pensaient assez responsable pour ça. Des personnes qui ont bien voulu voir au delà de la personne que j'ai été et me donner une autre chance. Il dit que je respecte pas mes engagements, que je suis trop lâche pour ça. Je repousse le verre lentement pour éviter de le lui balancer dessus. Haha. C'est bon je suis énervé. Et la référence à Akira… Je me lève de mon siège et l'attrape par l'épaule pour le faire pivoter vers moi et le fixer.

— Tu ferais mieux de te taire si c'est pour parler d'un truc duquel tu ne sais rien.

Je le toise avant d'esquisser un sourire en coin qui ne monte pas jusqu'à mes yeux. Puis je le frappe assez violemment pour le faire tomber de son tabouret.

— Tu veux te mettre à ma place ? Je t'ai pas donné mes raisons et j'ai pas à le faire mais si tu penses savoir mieux que moi ce que je ressens, vas-y, je t'écoute.

Je ne sais même pas si je hurle. Surement, les gens nous regarde.

— N'ose même pas me parler d'Akira. J'étais là quand il a foutu le feu à une salle de classe entière. J'en ai sorti un gamin de même pas 5 ans pour l'empêcher de le brûler vif. C'est en grande partie à cause de lui qu'on a été obligés de considérer de faire entrer des psy ici.

Reste calme putain. Tu vas finir par foutre le feu au bar.

— Tu crois que ça me fait plaisir de faire souffrir des personnes que je connais ? De leur infliger de revivre des trucs qu'ils préféreraient oublier ? Mais on a pas le choix ! C'est de la santé des gens que je te parle ! Sans personnel supplémentaire à l'hosto on prend le risque de pas pouvoir soigner tout le monde. Mais non, t'es trop centré sur ton petit nombril pour être capable de réfléchir comme un adulte et voir au delà de ta petite vie. Etre Master c'est aussi savoir faire passer le bien être des élèves et de l'institut avant les tiens et j'peux comprendre pourquoi Mitsu a réagi comme ça mais bordel, elle comme toi, grandissez ! Le monde se résume pas à vous.

[Hmm sorry pour le pavé et le pétage de cable mais haha Ys m'a énervé]


##   Dim 25 Juin 2017 - 21:39

Personnage ~
► Âge : 24
► Doubles-comptes ? : Renji et Akito
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 2236
Date d'inscription : 13/10/2013
Emploi/loisirs : En infiltration.
Humeur : J'ai pas, pioches!

HRP> Comment la situation prend une toute autre tournure xD

Effectivement, on aime voir ce que l'on voit. Ou du moins, on pense les voir comme tel. Ce fut le cas pour Huo. Il paraissait calme et distant, finalement, il approuve être tout l'inverse. Et pour ce, Ys n'allait pas tarder à le découvrir.
Jusqu'ici, ils avaient été assez francs pour donner leur avis sur un sujet assez fâcheux. Mais la conversation allait prendre un tout autre tournant.
Ys vit alors le verre de son voisin glissait le long du bar tandis que ce dernier se leva soudainement.
Il l'entend mais ne lui donne pas un regard. Pas besoin puisque ce dernier l'attrape par le col. Sur l'instant, le Tonnerre fut surpris par cet emportement. Mais sa surprise ne s'arrête pas là. Ce dernier se vide. Il balance tout.
Relevant son regard rouge sur ce dernier, Ys garde son calme. Du moins, il le toise du regard, resserre ses poings. Il le sent, ses poils se relèvent, il a horreur du contact, aussi direct qu'il soit, avec une personne qu'au final il ne connaît pas.

Mais il ne réagit pas, il préfère le laisser se vider, il semble en avoir besoin. Cependant, il ne s'attendait pas que la colère d'Huo explose autant au point de le cogner. Des personnes du bar se lèvent, s'interrogent, d'autres quittent même les lieux.
Au sol, Ys se redresse, regard au sol. Il l'écoute encore mais il le sent, ça bouillonne. Bien trop vite malheureusement. Et les hurlement du Master ne font qu'empirer la situation. Huo se met dans tous ses états. Rien de ce qu'a pu dire Ys ne lui a plus. Pourtant, il n'aura pas eu besoin d'en dire plus, ni dans les détails, pour que le Master perde ses moyens.

Quand ce dernier marque enfin une pause, Ys en a suffisamment entendu. Un rire lui échappe, et d'un geste vif, il vient essuyer du pouce le filet rouge qui lui coule au coin des lèvres.


"Grandir? Et c'est qui ne sait pas garder son sang froid?!"

Relevant le visage, il ancra son regard dans le sien, un léger sourire en coin. Il est clair, ces deux hommes ne sauront jamais parler, partager leurs avis sans que l'un n'ait le courage d'entendre l'autre. Et il le sait, il vient de toucher un point sensible. Le dossier Akira ne plait à personne, pourtant, il est celui qui assume le plus son envie de pouvoirs. Il reconnaît ses faiblesses et sa dépendance pour cette énergie qui les dévore tous. Mais il en plait pas.

"Il te fait peur hein? C'est mieux de le considérer comme un monstre. Et puis ces psys, c'est de sa faute? Qui tente de s'en convaincre?"

Ce n'est pas seulement Akira. Mais tous ces nouveaux, mêmes les anciens, qui souffrent encore du Vide. Il y a aussi ce cannibale qui dérange, lui aussi, il est perçu comme un monstre. Alors non, ce n'est pas seulement le dossier Akira qui dérange, c'est un ensemble qui a dépassé les Masters, Hideko. De ce fait, ils se sont tournés, fatigués et désespérés, vers ce qui semblait être une solution. Une solution aussi dangereuse qui pourrait les nuire.

"Et si tu pense que moi ou Mitsu pensons à notre petit nombril, c'est que t'es pas fichus de voir au delà de ton appareil!"

Prit dans un élan de colère, le Tonnerre se relève soudainement, venant frapper la mâchoire du Master avec le haut de sa tête. Qu'il puisse critiquer Mitsuki de la sorte sans qu'elle soit là pour se défendre mettait le Tonnerre hors de lui. Ce type n'est pas suffisamment "sage" pour être Master. Il se laisse porter par ses émotions, il ne les contrôle pas. Finalement, Ys se sentit bien moins immature face au Feu.

"Dis moi..."

Reprit-il aisément tout en prenant son verre pour le finir.

"Ca fait longtemps que tu te mens à toi même pour réagir comme ça? Tu préfères qu'on continue de discuter ou..."

Reposant le verre, de son sourire malsain, il ouvrit grand les bras comme une invitation:

"Tu préfères évacuer aux poings?!"

Evidemment, face à un Master, ses chances de réussir étaient minimises, mais il en reculerait pas. C'est bien le problème quand on a soif de combat, on n'est pas toujours conscient des réels dangers.


##   Dim 9 Juil 2017 - 19:34

Personnage ~
► Âge : 27
► Doubles-comptes ? : Sarika Kapoor
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 1168
Date d'inscription : 17/10/2012
Age : 27
Emploi/loisirs : Photographe, fouineur, emmerdeur
Humeur : Ca va, ça vient... Et quand ça vient, ça va très bien~

Je sens que je tremble de rage. C'est pas un truc dont j'avais l'habitude ces dernières années. Avant ouais. Mais je me suis tellement calmé depuis que je suis ici. J'ai arrêté de provoquer tous les imbéciles qui passent et de m'emporter pour tout. Je suis presque devenu sage. Preuve en est que les gens qui me connaissent pas vraiment ont pas peur de moi et me voient comme un Master responsable. Ou presque.

Mais ça… J'suis pas vraiment un mec violent. Bourrin ouais. Mais pas violent. Mais lui, ce qu'il a dit. Je vois rouge. J'ai envie de lui fracasser un tabouret sur la gueule. Et dans un coin de ma tête je me demande quand est-ce que Terrae est devenu si important pour moi. Je me demande quand j'ai commencé à considérer cet endroit comme une maison. Parce que je crois que c'est ça la vraie raison. Alors j'essaye d'être un peu plus mature et de pas réagir à sa provocation parce que Terrae vaut mieux que ça mais c'est dur et je sais que je tremble, que mes jointures sont surement blanches tellement je serre les poings.

— Tais toi, je souffle.

Il ne sait rien. Il n'était pas là. Moi j'ai vu Akira quand il a pété les plombs, j'ai entendu ce qu'il a hurlé à la gueule d'Aaron en essayant de le brûler vif. C'est même pas question de monstre. Ou peut-être que si. J'aurais pu devenir comme ça. Ca aurait été tellement facile. Je le fusille du regard quand il me propose de se battre. Je ricane. Je vaux mieux que ça.

— J'ai du respect pour Mitsu. Toi tu es juste un petit con qui pense tout savoir mieux que les autres. T'as cru quoi ? Qu'on avait une meilleure option ? Mais vas-y propose moi quelque chose. Si t'as deux sous de jugeote, t'en arriverais aux même conclusions que nous.

Je le toise, croise les bras en tentant d'inspirer profondément pour ne pas réellement craquer.

— Pour l'information, je considère pas Akira comme un monstre. C'est un mec violent et irréfléchi qui a des problèmes comme tout le monde. Mais si tu penses que je le vois comme ça, ça prouve juste que tu sais pas à qui tu parles.

Moi aussi je suis un monstre. Moi aussi j'ai tué. Sans aucune considération autre que mon égoïsme. Mais personne était là pour m'aider à ce moment.


##   Ven 14 Juil 2017 - 0:12

Personnage ~
► Âge : 24
► Doubles-comptes ? : Renji et Akito
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 2236
Date d'inscription : 13/10/2013
Emploi/loisirs : En infiltration.
Humeur : J'ai pas, pioches!

De son regard brillant, il le voit. Il se consume de l'intérieur. La colère et la rage le dévorent et le Tonnerre l'observe avec appétit. Ca faisait longtemps qu'il n'avait pas ressenti ce gout pour la provocation. Par n'importe laquelle évidemment. Celle qui fait mal, qui pousse les gens à bout. La violente. Oui, il savoure cet instant car il sait qu'il touche là où ça pique.
Huo est Master, oui, mais il est avant tout humain. Et être Master ne retire pas les défauts de la nature humaine. Et Huo en est un parfait exemple.

Certaines personnes furent contraintes de quitter le bar lorsque les deux hommes franchirent la limite. Un rictus se glisse en coin lorsque Huo choisit de ne pas se servir des poings. C'est bien ce qu'il pensait: juste un caprice.
Il aimerait pouvoir exprimer son mal aise, sa culpabilité, mais il s'arrête.
Le Tonnerre l'écoute cependant. Il le dévisage d'un regard détaché, indiffèrent. Ses paroles ne le touchent pas, pas même une insulte. Rien. Laissant échapper un sifflement mesquin, Ys en profite pour s'allumer une nouvelle cigarette.


"Tss. Je n'aurai pas choisis cette option, me confond pas avec toi. Je me serai battu autrement pour Terrae."

Soufflet-il tout en relevant le regard sur Huo. Le Tonnerre aime jouer aux abrutis, prendre la vie avec légèreté. Mais il n'est pas stupide, il sait très bien que ce problème est bine plus complexe qu'il n'en parait. Mais la décision prise reste pour lui potentiellement dangereuse. Et corps et âme il se serait donner pour Terrae. Pas pour Hideko, pas pour les Masters. Mais Terrae en elle même, ce qu'elle représente. Ceux qui l'habitent, ses amis et bien plus encore: Mitsuki.
Alors être traité d'égoïste est un poil irritant.


"Restes sur tes positions, j'en sais suffisamment sur toi désormais. Et je sais qu'on ne sera jamais sur la même longueur d'ondes."

Tandis que les deux hommes s'échangent des idées, le calme semble peu à peu revenu. Les autres consommateurs gardent tout de même un œil sur eux. Le barman est à l'autre bout, prêt à bondir sur son téléphone pour appeler la police.
Paisiblement, écrasant son mégot, Ys s'apprêt à tourner des talons avant de rajouter à son interlocuteur, lui donnant un dernier regard.


"Ah, j'ai hâte de savoir jusqu'au tu pourras donner pour Terrae..."

Car un jour, à son tour, il pourra être Master. C'est son unique but. Afin de protéger Terrae. De protéger ceux qu'il aime. Et ce jour là, ils se croiseront de nouveau sur ce terrain. Et ce jour là, ils pourront se mettre d'accord, d'une certaine manière.


##   
Contenu sponsorisé

 

On a deux points communs: l'alcool et une nana dingue (PV Huo)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Terrae, Une nouvelle ère commence... :: Terrae Village.
 :: Bar.
Aller à la page : 1, 2  Suivant